Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

La Confrérie des Sabreurs - Pv Sabreurs


Ven 21 Juil 2017 - 16:30
La séance était terminée. Les Sabreurs du village de Kiri s'étaient tous réunis afin de mettre en place le futur règlement qui régirait notre magnifique clan. Il n'y avait pas eu beaucoup à discuter, les choix des membres présents avait été assez clair et les décisions, elles aussi. Fuji Asura, Nakamura Ueno et moi-même avions été élus au Conseil des Sabreurs. Nous représentions donc la "chefferie" de ces derniers. Lors d'une séance extraordinaire de ce Conseil nouvellement créé, nous avions débattu afin d'élire l'un de nous trois au poste de Représentant.

Celui-ci avait été nommé, Hattori Yasuhito. Moi-même.

D'un autre côté, plusieurs points avaient été discutés, comme l'attribution d'un numéro à chacun d'entre nous, j'avais choisi le 9, mon chiffre fétiche. Allez deviner pourquoi. La nomination d'un Gardien - Kirigakure no Kasanagi - , dernier rempart entre le Conseil et la peuplade. Comment devenir épéistes ainsi que beaucoup d'autres décisions.

Comme la mise en place des récupérations d'épée de membres mort au combat, comment devenir le disciple d'un épéiste, etc. Nous avions tous apposé notre numéro a fond de la page afin de signer ce nouveau règlement, d'officialiser la nomination des Conseillers, du Représentant ainsi que du Gardien et leurs rôles pour notre Confrérie. Nous avions aussi décidé de faire appel à l'un des meilleurs tatoueurs de la ville pour un événement bien spécial.

Il avait pour mission de nous fournir bambous et encre et nous, de tatouer nos confrères.

Le numéro 1 étant absent, c'était donc au numéro 2 - Kirigakure no Kasanagi - de s'occuper du tatouage du numéro 9 - moi - et donc au numéro 9 de tatouer le numéro 8 - Gozan Arukisa - et ainsi de suite. (Celui qui rate le tatouage de son frère est pendu on est d'accord) C'était ainsi que nous - d'un geste très symbolique - Confrérie des Sabreurs avions décidé d'unir nos destins.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t120-hattori-yasuhito-en-cours#402

Sam 22 Juil 2017 - 18:50
An 201
Grand Dojo des Sabreurs
 
La nouvelle lui était parvenu tôt ce matin, une convocation à une réunion extraordinaire des sabreurs. Elle qui ne savait même pas si elle pouvait être considérée comme tel avait été surprise, mais elle c'était tout de même déplacé vers le point de rendez-vous à l'heure indiquée et lorsque la séance avait débuté, la jeune femme n'avait pu faire autrement que d'admirer l'efficacité du groupe auquel elle appartenait désormais de façon officielle.
 
La réunion avait été courte et efficace et rapidement les sabreurs avaient adopté une structure basée sur un conseil restreint et un principe de gardien afin de protéger les plus faibles d'entre eux. Sans surprise, les deux plus hauts gradés avait été élu au poste de conseiller. Toutefois, le troisième membre avait fait place à un peu plus de débats, mais ce fut finalement une certaine Nakamura Ueno qui fut élue à ce poste.
 
Ce fut d'ailleurs cette dernière qui lui avait tatoué son chiffre, le numéro quatre, sur son avant-bras gauche avant qu'elle-même ne tatoue le chiffre trois sur le corps du nouvellement nommé conseiller, Fuji Asura qui avait, à son tour, tatoué celui qui avait hérité du rôle de gardien, un certain Kirigakure no Kasanagi qui avait, pour ça part, tatoué le numéro neuf puisque le numéro un, le possesseur de l'épée peau de Requin, n'avait pas jugé bon de faire acte de présence.
 
Puis le conseil s'était retranché afin d'élire celui qui allait représenter l'ensemble du clan auprès des autorités dirigeantes du village. Sans réelle surprise, ce fut le numéro neuf, Hattori Yasuhito, qui fut nommé à ce poste et la réunion extraordinaire avait été levée. Laissant la jeune femme libre de vagabonder dans le grand dojo des sabreurs et surtout, le temps de pensé à ce qui venait tout juste de ce passé. Elle qui était arrivée au village depuis quelques mois seulement venait de prendre part à un événement qui allait se révéler historique. Qui plus est, elle était désormais un membre en règle de la confrérie des sabreurs et ne possédait désormais un rôle et une place en son sein alors que la veille, elle n'arrivait même pas à se considérer elle-même comme une sabreuse.
 
Toutefois, la confrérie avait émis des règles strictes en ce qui avait trait à la possession des lames à pouvoir et malgré la nomination d'un gardien pour protéger indirectement les moins doués d'entre eux, l'instinct de la jeune femme n'était pas apaisé et lui criait d'apprendre à maîtriser sa lame sans plus attendre et c'est donc en gardant cela à l'esprit que la jeune femme quitta l'enceinte du grand dojo, en direction du bâtiment plus sobre qu'elle avait renommé le havre de paix et qui, désormais, lui servait de logis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t354-kageya-yuri-termine

Dim 23 Juil 2017 - 16:08
Assise à cette table ronde depuis un bon moment, le doute que j'avais au début concernant ma présence ici s'était envolé en fur et à mesure que l'on avait entamé les discussions concernant notre groupe. Si de base, j'avais l'impression de prendre sa place à mon senseï porté disparu depuis déjà de longue semaine, à répondre et proposer ds idées également pour participer au débat et ainsi donner mon avis. J'avais très vite oublié cette idée pour avoir le sentiment de réellement être à ma place dans ce groupe qui se formait même si je rencontrais pour la première fois certains d'entre eu, enfin, surtout certaine étant donné que des trois hommes présent, j'en connaissais déjà deux. L'un qui m'entraîne et l'autre qui a été ma première rencontre en arrivant ici.

Puis, finalement on avait décidé d'une pseudo hiérarchie entre nous. Pour ma part, il est clair que j'ai soutenu Yasuhito tout le long, même si étrangement, il n'en avait pas besoin. Il faut dire qu'avec Asura, ils sont présentement les deux plus fort de notre groupe. Nous faisons pâles figure à côté d'eux, enfin surtout moi. Mais là, tout est mit en place, tout le monde semble d'accord et on se retrouve à devoir se tatoué les un les autres pour marquer notre union. Le choix d'un numéro pour nous reconnaître avait été lancé et rapidement, j'avais décidé de prendre le chiffre sept pour la signification qu'il peut avoir.

Je me retrouve alors à soulever le bas de ma blouse, pour dévoiler ma fosse iliaque gauche afin de permettre à Arukisa de me faire le tatouage à l'endroit de mon choix. Une fois la marque imposé sur moi, je me tourne vers Ueno, la seule fille du coneil des trois et la questionner rapidement pour savoir où elle désire son numéro. Une fois la réponse obtenu, je m'affaire à lui faire assez rapidement sans massacrer son numéro. Une fois cela fait, je m'écarte alors du chemin pour commencer à réellement réfléchir à tout ce qui a été dit et les implications que cela aura sur notre futur. J'avoue quand bien même être assez soucieuse vis-à-vis de Tetsuko et du rôle qu'il a choisit. Connaissant sa force présentement, je ne sais pas si c'était réellement une bonne idée, bien que ça soit un bon motif pour qu'il progresse rapidement non ? Je n'en sais trop rien, mais je reste assez perplexe vis à vis de cela. Choisir le plus jeune pour ce rôle... Je ne sais pas trop comment j'ai pu laisser faire ça, mais si je m'y étais réellement opposée, l'enfant m'en aurait probablement voulu malgré notre lien... Dans tout les cas, tout ça, pousse réellement à la réflexion et il va me falloir un peu de temps pour tout assimilé je pense bien. Nouvelles règles, nouvel esprit de groupes, puis même retenir les noms et prénoms de chacun, ça aussi ça va être du boulot même si on n'est pas nombreux. mais par exemple là, il y a déjà un absent et j'ignore complètement à quoi il ressemble. Ça va pas être si facile que cela pour le reconnaître dans la rue ni même tout simplement pour le considéré comme un frère d'arme.

hj : désolée, c'est nul :s

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 25 Juil 2017 - 14:25
Une nouvelle ère qui avait débuté par le village caché de la brume. Tout serait construit en un rien de temps. Les bâtisses n'avaient certainement pas été le plus difficile. En vérité, de puis deux ans, la mise en place de ce bourg militaire du pays de l'eau avait eu une expansion mémorable pour cette contrée. L'archipel principal entier en avait goûté les nouveautés. Puis maintenant qu'il ne manquait même plus de chef pour nous diriger et servir à la fois le pays, il était temps pour ceux qui étaient considérés comme sabreurs de la brume de se réunir. J'étais de ceux-là. Plus de conflits, plus d'adversité, c'était ce que nous voulions. Était-ce vraiment ce que je souhaitais ? Moins sûr. Mais c'était une place de choix au sein de mon pays natal. Je devais faire profil bas suite à mes antécédents et je m'adaptais, moi et mes idées. Leurs propositions se défendaient, et quand bien même je ne les aurai probablement jamais suggérées, j'y avais pris goût avec une part de sincérité. Solidarité. Soutient. Une même marche pour des nouveaux préceptes. Nous nous étions engagés à former, protéger et encourager les adeptes des sabres. L'ouverture du grand Dojo était l'un de ces projets. Nous en étions référents et gérants, tous autant que nous étions. Et ce n'était pas pour me déplaire.

Nous nous étions organisé et j'avais décidemment la sensation d'être emballée et je voyais de nouveaux projets personnels se construire parmi eux. Je m'en étonnai même car c'était loin d'être mon genre. Peut être etait-ce la confiance qu'ils avaient placé en moi en cette première réunion. Au-delà de nos rôles importants de par les statuts des membres il avait été choisi d'élire un conseil plus restreint. Deux gradés superieurement avaient évidemment été décidé. Mais il en fallait un troisième. Ce dernier; c'était moi. Ce fut en cet instant que la dimension de tout ceci avait véritablement pris sens. Ils avaient confiance et je ne devais pas les décevoir. Car une chose est bien connu dans le monde ninja : rien n'est acquis.

Outre ces ambitions populaires auprès du village de Kiri, je me souvenais de ce commun accord qui concernait cette fois tout membre à l'appellation de Confrérie des Épéistes de la Brume. Une symbolique. Une définition de notre appartenance. Un contrat sous une forme différente. Un tatouage qui temoignerait à jamais de notre participation à la Confrérie. J'avais reçu le numéro cinq. Sur le côté de mon bras gauche, toit juste en dessous de l'épaule, une certaine Watanabe Shiori m'avait apposé le mien. Le potentiel numéro six étant disparu. Une affaire sur laquelle je ne m'étais pas étendue. Puis, à mon tour javais pris les materiaux et javais marqué sans retour possible la numéro quatre : Kageya Yuri. Ainsi de suite j'avais scellé mon destin à ma nouvelle famille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t430-nakamura-ueno-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t638-route-de-nakamura-ueno

Mar 25 Juil 2017 - 19:53
Un message était à nouveau venu frapper chez Arukisa pour lui remettre un message. De petite taille, le visage caché par de multiples bandeaux noirs, le dos voûté, celui-ci déplaçait telle une puce, grâce à des petits bonds incompréhensibles. Sans dire un mot, il avait tendu un fin rouleau de papier tenu par un ruban rouge à Aru’ et était reparti. La jeune kirijin eut à peine le temps de balbutier un petit “merci”. La missive lui indiquait une réunion secrète au grand Dojo. Elle connaissait un peu cet endroit car elle y avait combattu de façon amicale un grand épéiste nommé Fuji Asura. Apparemment, cela concernait ce fameux clan de sabreur dont elle avait tant entendu parler…

Quelques heures plus tard…

La Rose rouge sortit silencieuse du Dojo. C’était d’ailleurs rare de la voir si peu expressive. Elle prenait le temps d’encaisser ce qui venait de se passer. La réunion concernait les sabreurs de Kiri. Probablement suite à son escarmouche avec Asura, les plus anciens l’avaient remarquée et elle fut conviée à rejoindre ce cercle fermée. Bien qu’encore très jeune et innocente, son potentiel et probablement les capacités de son arme lui offraient une place à la table des grands. Car oui, le clan des Sabreurs étaient l’un des plus réputés de Kiri. Son implication dans la création du village était indéniable et dans les jeux de pouvoirs qui animaient le pays de l’Eau, il fallait compter sur eux. Encore plus depuis l’élection du Mizukage.
Pendant toute la séance, Arukisa était restée muette, ne parlant que quand on la convia à le faire. L’ambiance occulte de la réunion l’avait intimidée. C’était la première fois qu’elle participait à quelque chose de ce genre. Les membres se comptaient au nombre de neuf, mais deux manquaient à l’appel. D’après les murmures, ils étaient portés disparus et probablement décédés. Au début, les plus anciens présentèrent la confrérie et ses objectifs. Aucun lien de sang ne liait les sabreurs, mais un code qu’ils juraient de respecter faisait office de pacte entre eux. D’ailleurs, ce fameux code fut débattu, discuté et approuvé par chacun afin de clore leur alliance. La Rose Rouge partageaient les valeurs que promulgue cet écrit, notamment la rigueur et l’égalité entre les membres.
Puis vint le moment d’élire une sorte de conseil visant à donner un cap au groupuscule, ainsi qu’un gardien du Dojo ayant comme mission de recevoir .invités et postulant, et enfin un représentant qui serait leur voix auprès des entités extérieures. Encore trop inexpérimentée et peu à l’aise, Arukisa ne voulut pas se proposer pour occuper un poste. Elle voulait d’abord faire ses preuves, montrer aux autres combattants qu’elles n’étaient pas qu’une simple nouvelle tête. Naturellement, elle donna sa voix à Asura, au plus gradé, ainsi qu’à une kunoichi qui lui inspira confiance. Un jeune genin tout comme elle fut nommé gardien, sa tâche n’allait pas être simple et il avait beaucoup de courage de prendre cette responsabilité.
Enfin, pour sceller leur union, il fut décidé qu’un nombre désignant chaque arme ainsi qu’un tatouage commun serait apposé sur chacun. La manieuse de faux hérita du numéro 8. La coutume voulut qu’elle tatoue le numéro 7 et se fasse tatouer par le 9, le néo représentant Hattori Yasuhito. Elle serra les dents et laissa l’encre parcourir sa peau. Elle savait que sa douleur serait le symbole du début d’une nouvelle aventure.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 http://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

La Confrérie des Sabreurs - Pv Sabreurs

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: