Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 4/05. Derniers remparts
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 12:45 par Kagai Inja

» 05. Demandes d'apprentissage
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 12:42 par Oterashi Yanosa

» Urawokaku Ryūzaku
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 12:37 par Urawokaku Ryūzaku

» Bons procédés [Chiwa Aimi]
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 12:30 par Oterashi Yanosa

» Double lame [PV Yamanaka Ayumi, Shinka]
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 12:09 par Shinka

» [C/ Libre] Drôles de malades [Shinkath & Nanna]
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 11:33 par Shinka

» Former l'élite (Ryu)
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 10:48 par Nozomi Ryû

» 3/01. Briser le destin
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 10:28 par Ashikaga Gabushi

» Noodles for the Yasei [Reikan]
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 9:57 par Kurayami Zeref

» La tête dans les nuages (pv Metaru Itagami)
2/05. Rester fidèle ou le devenir EmptyAujourd'hui à 9:51 par Karasuma Shin

Partagez

2/05. Rester fidèle ou le devenir


2/05. Rester fidèle ou le devenir Empty
Sam 13 Avr 2019 - 13:20


L’armée Hijine, menée par Araho Daiki, avait beau être liée par la Volonté du Feu et celle de la rancœur ou haine envers Kumogakure no Satô, elle n’en restait pas moins hétérogène. Ses soldats n’étaient pas tous des Hijins, certains étaient là par pur patriotisme et d’autres pour assouvir une vengeance. Il en était de même pour les profils de ces combattants : allant du Kaguya au manieur du Satetsu en passant par l’explosivité d’une Chôkoku.

Mais il y en avait un qui était bien différent des autres.

Celui-là qui combattait seul sans vraiment l’être. Celui-là qui n’avait pas besoin de coéquipiers et qui pourtant en avait. Mais de ses aspects mystérieux, c’était bien ses habits qui pouvaient mettre la puce à l’oreille des Kumojins qui venaient à lui.

Tunique d’un blanc pur accompagnées de dorures divines : il s’agissait d’un Fanatique.

Et si Le Fidèle était là, ce n’était pas pour rien, puisque sa présence signifiait l’allégeance de tout son clan envers Hi…


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le lundi 15 avril pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Les Kumojins devront se placer eux-mêmes dans les groupes pour défendre leur village. Il faudra pour cela poster dans un sujet de placement qui sortira une fois les groupes tous postés.

  • Ce groupe se en arrière position, à plusieurs dizaines de mètres de l'entrée du village, sur un terrain déjà accidenté par les combat (considérez qu'il y a des rochers et autres obstacles un peu partout). La guerre fait rage devant et autour de vous.

Ordre de post :
  • Kawashima Kyôhei

  • Kondô Isami

  • Sakana Ayanokoji

  • Sharrkan

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

2/05. Rester fidèle ou le devenir Empty
Lun 15 Avr 2019 - 21:20
L’alerte avait été sonnée. Et pas la moindre. L’alerte générale. L’ennemi était aux portes du village. Hi no Kuni avait décidé de se venger. Et d’un côté, c’était compréhensible. Mais aucun Hijin ne survivraient aujourd’hui sur nos terres. Kumo savait se défendre et ce, malgré que ces lâches avaient choisi une période où les troupes étaient encore séparées entre Hayashi et Kaminari.

Nous sortions, Sharrkan, Ayanokoji et moi-même de l’appartement du premier nommé, car nous venions de faire… une pyjama party. J’en étais un peu honteux oui, mais il le fallait pour « la cohésion d’équipes » disaient-ils…

L’alerte donc… celle qui nous avait sorti de nos rigolades – oui, il m’arrivait parfois de rire avec eux – avait sonné le matin et nous nous étions précipités dehors habillés de nos pyjamas. Par chance, le mien était normal. Mes camarades en revanche… cela n’était pas vraiment leur cas. Soit.

Je saisissais mon équipement de shinobis que j’enfilais par-dessus mon pyjama avant de m’en aller. Rapidement, nous nous retrouvions au milieu de champ de bataille, nous pouvions apercevoir l’Arche Grise au loin et le terrain aux alentours direct de notre position était fumant et rempli de gravats. La haine se faisait de plus en plus présente chez moi, mais j’essayais pour l’instant de me contrôler. Plus étonnant encore, un personnage mystérieux tout de blanc vêtu se tenait face à nous. C’était durant cette courte période de découverte de la zone sinistrée qu’un quatrième luron nous rejoignait. J’en avais rapidement entendu parler, Kondô Isami.

Nous nous tenions donc face à cette personne qui ressemblait étrangement aux descriptions que j’avais entendues de ces étranges et puissants individus que l’on nommait « Fanatiques », mais je n’en étais pas sûr. Il y avait cependant une chose dont j’étais certains, c’était un ennemi. Je laissais ensuite échapper une insulte entre mes dents.

« Fils de pute. »

Mes trois camarades ne pouvaient que comprendre que je n’avais pas vraiment envie d’être gentil avec lui. J’haranguais mes frères d’armes et plongeais rapidement mon regard dans leurs yeux afin d’obtenir quelques informations sur les intentions. Rapidement, j’en comprenais quelques-unes et particulièrement celles de Sharrkan, l’avantage du travail d’équipe finalement. Je lui laissais donc le temps de réaliser quelques mûdras avant d’enchaîner moi aussi.

« Allez ! » Lançais-je d’une voix puissante.

Je relâchais ensuite tout le chakra nécessaire pour créer sous les pieds de notre ennemi une petite étendue d’eau visqueuse dans le but de l’immobiliser quelques secondes. Je comptais ensuite sur mes compagnons pour la suite du combat. Notre premier assaut pouvait fonctionner, mais il ne fallait pas non plus être trop confiant, notre ennemi devait être très puissant.

« Isami, Ayano et Sharrkan ! Kumo compte sur nous ! » Criais-je une dernière fois.

Résumé du tour:
 

_________________
2/05. Rester fidèle ou le devenir E23l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207

2/05. Rester fidèle ou le devenir Empty
Mar 16 Avr 2019 - 23:07
Mon entraînement avec mon père fut interrompu par l’alerte générale qui retentissait dans le village. Mon regard croisa celui de mon père et nous comprimes que la situation était grave. Je ne savais pas ce qui se passait exactement, mais je devais agir! "Prends Maman et mettez-vous à l’abri." Lui ordonnais-je d’une voix calme alors qu’intérieurement j’étais perturbé par cette alarme.

On nous entraînait pour vivre ce genre de situations, mais jamais on serait prêt tant qu’on ne le vit pas. Heureusement, j’étais déjà équipé et je pouvais sans plus attendre quitter ma demeure pour rejoindre l’entrée du village. Je ne savais pas où le problème avait lieu, mais j’espérais que Kumo ait donné l’alerte avant que l’ennemi ne pénètre à l’intérieur de nos murs! Si ce n’était pas le cas, j’allais le voir sur ma route.

Rien d’anormal n’était à signaler sur mon trajet et j’atteignais l’Arche grise sans problème. Une fois sur place, je me suis retrouvé aux côtés d’Aya et deux inconnus, mais mon attention n’était pas sur eux, mais bel et bien sur celui qui se trouvait face à nous. D’après son accoutrement et les indications reçues, cet individu avait tout l’air de faire partie de ces Fanatiques dont tout le monde parlait. Si c’était le cas, ma vie allait peut-être se terminer aujourd’hui. Cependant, ce ne fut pas un sentiment de peur qui me traversa le corps, mais celui d’une grande excitation.

Je sentais ce pouvoir sombre en moi vouloir se confronter à la puissance de cet inconnu, mais je devais me contrôler. Il était important d’analyser l’adversaire et ne pas foncer tête baissée… Malheureusement, ce n’était pas la stratégie de tous ici. En effet, l’un des ninja à côté du Sakana lança l’assaut. Que devais-je faire, suivre ou attendre de voir la réaction de notre ennemi tout en économisant du Chakra qui me sera sans doute utile pour la suite ?

Je n’avais pas tout le temps à disposition pour réfléchir, je devais prendre une décision rapidement. Je dégainais mon katana et abaissais ma lame pour envoyer une vague électrique sur l’adversaire. Ce n’était pas super puissant, mais couplé aux autres attaques, ça allait le devenir. L’important était d’analyser la réaction de l’individu. Nous l’attaquions sans même chercher à comprendre ce qu’il faisait là, mais comme l’alerte avait retenti, la question ne se posait pas, il fallait éradiquer la menace.

HRP:
 

_________________
2/05. Rester fidèle ou le devenir 1543374262-signtestkumoraitontest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

2/05. Rester fidèle ou le devenir Empty
Mer 17 Avr 2019 - 21:09
Une pyjama party ? Oui, c'était bel et bien ce qu'avait proposé Sharrkan. On la faisait d'ailleurs chez lui... très viril comme activité d'équipe hein ! Boh même si je trouvais ça un petit peu bizarre, je comprenais où Sharrky-chan voulait en venir et ça ne me dérangeait pas tant que ça, tout compte fait. Après tout ça lui faisait plaisir et moi, j'aimais bien le voir heureux ! Cela dit, il y avait un hic, un GROS hic. Dans une pyjama party, bah le but c'est de venir en pyjama et de passer la matinée comme ça. Comment dire que mon oncle avait mélangé les couleurs avant de laver mes vêtements ? Oui oui oui, je m'étais retrouvé avec un pantalon un peu petit et rose poudré -viril++-. Le haut n'y avait pas échappé non plus hein, c'était tout autant affreux. Bien sûr je m'étais plaint à mon oncle mais ça n'avait strictement rien changé et vu que le temps pressait, je m'étais rendu à la fête avec un ensemble rose poudré !

« Roh vos moquez pas hein, ce n'est pas de ma faute. C'est mon oncle, des fois c'est vraiment un baka ! »

Oui oui, j'avais prévenu mes partenaires, voyant toutes les moqueries venir. Au moins ça avait le mérite de les faire rire, c'était déjà ça de gagner.

La matinée se passait bien, on riait aux éclats... Juste le fait de voir Kyohei dans ce milieu là me faisait rire, je n'arrivais pas à m'en empêcher. Sa tête de dégoûté était tout simplement épique. Sharrky-chan était loin, trèèèès loin d'être en reste. Il prenait beaucoup à cœur cet événement en ajoutant cet zeste de folie comme à son habitude. C'était vraiment top, on passait du bon temps et alors qu'on était en pleine activité, une alarme retentit.

« Ooooooh qu'est-ce que c'est ça ? »

Balançais-je surpris par le bruit. C'était une question rhétorique, je savais pertinemment ce qu'était ce son, c'était celui de l'alarme générale. Une alarme qui ne sonnerait pas sans raisons à cette heure-ci... Je sentis aussitôt comme une boule dans mon ventre, je m'inquiétais et priais pour que ça soit un exercice même si au fond de moi, j'étais convaincu que non. Comme du déni, je zyeutais mes partenaires à la recherche de la vérité et bien sûr, je ne fus pas satisfait de la réponse. Devais-je prendre les armes et accomplir mon devoir de Shinobi ?

En l'espace d'un instant, des centaines de questions se bousculèrent dans ma tête : Pourquoi ? Pourquoi l'alarme ? Des ennemis à nos portes ? Comment n'avaient-il pas été arrêtés avant ? Avaient-ils réussi à pénétrer l'enceinte du village ? Ces réponses, je ne pouvais les obtenir qu'en me bougeant les fesses et respecter mon serment.

Hésitant, je me joignis à Kyohei qui préparait ses affaires.

« On-..o-n y va hein ? Oui on y va ? Qu'est-ce que ça peut bien être ? Je ne suis pas rassuré, j'aime pas trop beaucoup ça. Dites quelque chose les gars s'il vous...»

Tremblotant, je fis de même en essayant de me préparer au mieux mais... j'étais vêtu de mon pyjama rose. C'était le seul truc marrant dans l'histoire. Sans même réfléchir, je suivis celui qui me semblait le plus déterminé de nous trois : Kyohei. Une fois dehors, je pus voir de mes yeux les prémices du chaos. Des mouvements de foule, de la fumée dans les airs, des visages apeurés, c'était donc le spectacle qui se présentait à nous et qui ne faisait qu'accentuer ma peur ? Nous arrivâmes finalement devant un homme vêtu d'une tunique blanche et dont l'aura seule parvint à me stopper net dans mon élan. Quelques mètres derrière Sharrkan, Kyohei et maintenant Isasa, je fus une nouvelle fois pris par une peur incontrôlable.

Qu'est-ce qu'il me venait à l'esprit à ce moment là ? La fuite. Je voulais fuir et me cacher, comme un lâche. Je ne pouvais pas mentir, j'avais trop peur. Une peur qui me ferait changer de comportement, d'état d'esprit, une de ces peurs qui pouvait changer un homme. J'avais l'impression d'être prisonnier d'une bulle sombre et froide où de petites voix, me conseillaient de faire demi-tour. Enfin, c'était le cas jusqu'à que la voix de Kyohei vint à mon secours, m'obligeant à réagir.

Plus lucide, je pus analyser la situation et les différentes actions de mes partenaires qui avaient directement jugés l'homme à la tunique comme dangereux. Personnellement j'aurais peut-être essayé d'entamer un dialogue mais à côté de ça, je n'en étais pas capable émotionnellement.

Que pouvais-je faire ? Pas grand chose dans cet état, mes capacités étaient loin d'être exceptionnelles, en tout cas pas maintenant. Ma seule alternative pour être utile, c'était d'attaquer frontalement et c'était une très mauvaise idée -sauf si je voulais finir en viande hachée-. Face à mon incompétence, je laissai échapper quelques larmes. J'avais peur mais ce n'était pas la raison de mes larmes, je pleurais puisque je savais que je ne pourrais pas respecter mon code d'honneur, ce qui me ramenait à mon manque de puissance.

« Go-g-gomen mais c'est... c'est trop pour moi ! Bien trop, ne m'en voulez pas s'il vous plaît !!!!  »

Aussitôt dit, je me retournai et courus à toute vitesse pour m'écarter du champ de bataille. À l’embranchement d'une rue, je me mis contre un mur, en m'assurant d'être à l’abri des regards.

Une fois caché, je me mis en position et malaxai mon chakra à toute vitesse afin d'ouvrir la première porte et dans la foulée... la deuxième. Une petite aura blanche se dégageait de mon corps et je me sentais tout de suite plus puissant, plus confiant. Cela dit je ne devais pas trop l'être, je devais penser stratégie et non pas cassage de crâne. Je me fis violence et après quelques mudras, m'enfouis sous terre.

Je rejoignis finalement le champ de bataille ayant en tête le trajet à effectuer et peu importe les portes, peu importe les dégâts sur mon corps, je comptais bien donner le meilleur de moi même.

Spoiler:
 

_________________
2/05. Rester fidèle ou le devenir B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

2/05. Rester fidèle ou le devenir Empty
Mer 17 Avr 2019 - 23:47
Lorsque j'avais proposé à mes coéquipiers, pour rigoler, de faire une pyjama party chez moi, je ne me doutais pas un seul instant qu'ils accepteraient sérieusement. C'était pas super étonnant qu'Ayano accepte, même si je pensais qu'il serait plus gêné, par contre Kyohei... ça c'était une vraie surprise. Peut-être qu'il était drogué, peut-être qu'il avait décidé d'enlever le balai de son cul... Une seule chose était sûre : je devais ranger mon studio, et fissa. Ça pouvait sembler bizarre pour un mec qui habite dans moins de 20m² et qui fout pas grand-chose de ses journées, mais ouais, j'étais incapable de vivre dans un endroit ordonné.

Et en plus, je dormais dans un canapé-lit. Forcément, trois mecs dans un clic-clac, ça rapproche. Alors que mes camarades se changeaient pour enfiler leurs pyjamas, je restais stoïque. Face à leurs regards interrogateurs, je me sentais obligé de m'expliquer :

« - Bah... J'ai pas de pyjama. D'habitude je dors tout nu, mais comme vous êtes là je garderai mes sous-vêtements... Sympa ton pyj', Ayano. Cette couleur te va bien. »

________________________________________________

Le lendemain matin...


« - Mhmmm, éteignez ce réveil, merde... »

Bizarrement, le son strident résonnait toujours dans mes oreilles. Et pas que dans mes oreilles, il semblait résonner dans tout le village. Réalisant soudainement ce que ça impliquait, je bondis du lit comme un diable. Le village était attaqué ? Si tôt ? Motivés, les mecs...

Mes camarades ne perdaient pas une seconde, très concernés par cette alerte. Je choisissais d'en faire de même. Alors que j'étais à quatre pattes pour chercher mon froc sous le clic-clac, j'entendis Ayano qui commençait sérieusement à flipper.

« - T'inquiète Nono, on leur explose la tronche vite fait et on revient prendre le petit-déj ! »

J'essayais de rassurer le plus jeune mais j'étais aussi pas mal perturbé. Cette sonnerie... ça voulait dire que l'assaillant avait déjà pénétré dans le village. Merde alors ! On était censés être un village perché en plus d'être un village caché, on pouvait pas les avoir remarqués avant ?

Ouate ze phoque, quoi. Mais ce qui m'inquiétait le plus dans l'histoire, c'est que j'avais toujours pas trouvé de pantalon. Et comme j'avais été très concentré dans cette tâche, j'avais pas trouvé de T-shirt non plus. Tant pis, plus le temps de me préparer ou de me faire beau. J'attrapais vite ma serviette tissée de ma tribu (qui m'avait déjà sauvé les bourses une fois), mes tongs et mon équipement shinobi, avant de suivre mes collègues.

« - J'ai bien fait de pas dormir à poil, finalement... » Marmonnais-je.


J'allais certes au front en caleçon, mais Ayano y allait en pyjama rose.

________________________________________________

L'air était électrique. Et je disais pas ça parce qu'il venait d'y avoir un éclair de fou à quelques mètres de nous. Il y avait aussi la panique, les mouvements de foule, les cris, les explosions, le sang... L'apocalypse se déroulait sous nos yeux. Nous qui étions insouciants encore quelques heures auparavant. Est-ce qu'au fond de nous, nous avions senti l'horreur qui arrivait ? Etait-ce pour cela que nous avions voulu nous rassembler, nous rapprocher, avant de nous déchirer ?
Les cris des autres shinobis et des civils terrifiés me donna le contexte : le Pays du Feu nous attaquait. Je soupirais. Pouvait-on vraiment leur en vouloir après l'horreur que Kumo avait perpétré là-bas ? Ils étaient venus se venger, simplement. Du sang pour du sang. Et c'était encore une fois des innocents qui allaient payer. Nous n'étions que des pions sur l'échiquier des maîtres qui jouaient sans se mouiller. Le cercle vicieux de la violence. La guerre... Quel concept fascinant.

Je n'avais pas vraiment le temps de m'attrister sur les ruines et les cadavres qui nous entouraient, car déjà un sale type en robe blanche nous faisait face. Un punk nous avait aussi rejoint. Plutôt cool, le mec. Je pourrais toujours lui demander des conseils de style une fois que tout serait rentré dans l'ordre. En attendant, le type en blanc n'avait pas l'air d'être là pour enfiler des perles. Bon déjà, sa tenue détonnait clairement avec celle de ses compatriotes mais en plus, sa tronche de psychopathe faisait clairement flipper.

Je prenais les devants, décidant littéralement de détendre l'atmosphère. Je lançais au shinobi qui nous avait rejoint :

« - Hé ! Stylé ta coupe ! »

Je me tournais immédiatement vers le mec en robe de mariée :

« - Toi aussi, tes fringues sont stylées hein ! Juste un peu bizarre de mettre du blanc pour aller se battre, c'est assez salissant. Oui, moi aussi je suis plutôt bien habillé, vous permettez que j'enfile ça vite fait ? »

J'agitais la serviette. Je me tournais légèrement vers l'arrière pour l'attacher autour de ma taille, histoire d'avoir une jupe. Mais j'en profitais aussi pour composer rapidement un mudra, que seul Kyohei qui se trouvait un peu derrière moi pouvait apercevoir. Nous nous étions souvent entraînés ensemble, nous avions même combattus. Je savais de quoi il était capable, il savait de quoi j'étais capable. Je lui lançais un discret clin d’œil avant de me remettre face au psycho en blanc :

« - Qu'est-ce que vous direz qu'on se calme et qu'on discute ?»

Je ne savais pas vraiment ce qu'en pensait ce mec clairement illuminé, mais en tout cas Kyohei n'était pas de cet avis. Il tenta d'immobiliser notre adversaire. Le punk suivi rapidement. Et Ayano ? Il s'enfuit en courant et en pleurant. Je ne pouvais pas lui en vouloir, il était encore jeune. Mais je n'avais pas le temps de réfléchir plus loin. Puisque mes camarades avaient décidé d'attaquer, autant tout donner. La meilleure défense, c'est l'attaque ! Trop cool comme vision.
Je composais rapidement des mudras, produisant de la chaleur pour mettre notre ennemi dans un Genjutsu. Et pour faire bien, j'hurlais :

« - MULTICLONAGE EXTRÊME ! »

Ce ne fut pas une, ni deux copies de moi qui apparurent, mais bien trente. Oui, trente. T-R-ENTE. Je me mélangeais aux autres, de sorte à ce qu'on ne puisse plus distinguer l'original. Seul notre pote de blanc vêtu pouvait voir ces clones, donc les autres devaient penser que j'étais cinglé. Toutes les copies de moi-même et moi-même se jetèrent sur la mariée, l'encerclant de toutes parts, avant que je n'assène un puissant uppercut. Bien sûr, je fus le seul à taper, avant de me bondir en arrière pour me remettre à ma position initiale, près de mes deux compères, prêt à les protéger si nécessaire.


Résumé du tour:
 

_________________
2/05. Rester fidèle ou le devenir D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203

2/05. Rester fidèle ou le devenir

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°4 : Cataclysmes :: Partie n°2, Kumo : L'Empereur
Sauter vers: