Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 4/05. Derniers remparts
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 12:45 par Kagai Inja

» 05. Demandes d'apprentissage
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 12:42 par Oterashi Yanosa

» Urawokaku Ryūzaku
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 12:37 par Urawokaku Ryūzaku

» Bons procédés [Chiwa Aimi]
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 12:30 par Oterashi Yanosa

» Double lame [PV Yamanaka Ayumi, Shinka]
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 12:09 par Shinka

» [C/ Libre] Drôles de malades [Shinkath & Nanna]
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 11:33 par Shinka

» Former l'élite (Ryu)
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 10:48 par Nozomi Ryû

» 3/01. Briser le destin
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 10:28 par Ashikaga Gabushi

» Noodles for the Yasei [Reikan]
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 9:57 par Kurayami Zeref

» La tête dans les nuages (pv Metaru Itagami)
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre EmptyAujourd'hui à 9:51 par Karasuma Shin

Partagez

3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre


3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Empty
Sam 13 Avr 2019 - 19:51


Le Collectif, à savoir le plus grand réseau criminel du Grand Continent et de ses Archipels. Le Juge Blanc et ses Lieutenants étaient d’ailleurs basés à Murashigure, la capitale de la criminalité. C’était donc tout à fait naturel que Shibana Yoichi s’y soit rendu, lui qui souhaitait les rejoindre.

Il ne pouvait néanmoins pas s’attendre à tomber dans un piège que même le Collectif n’avait pas vu venir. Aussitôt, comme des centaines d’autres mercenaires, il s’était retrouvé animé d’un désir absolu de détruire Iwagakure no Satô. Il était donc prêt, quelques heures plus tard après un voyage commun, à affronter les trois shinobis de la Roche qui s’approchaient de lui.

Mais tout n’était pas mauvais pour Yoichi : s’il arrivait à se sortir de cette situation, sa réputation lui permettrait sans aucun doute de rejoindre le réseau qu’il convoitait tant…


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le lundi 15 avril pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Les personnages Kirijins et Indépendants qui sont sous l'ordre de Mamushi ne sont pas véritablement contrôlés : ils gardent le contrôle de leurs corps, émotions, sens. Ils ne peuvent néanmoins pas aller à l'encontre d'une envie irrésistible de raser Iwa, cela peut signifier tuer des Iwajins ou détruire le village en fonction des personnages.

  • La majorité des Iwajins devront se placer eux-mêmes dans les groupes pour défendre leur village. Il faudra pour cela poster dans un sujet de placement qui sortira une fois les groupes tous postés.

  • S'il ne se fait pas vaincre ou capturer par Iwa, Shibana Yoichi qui est passé par Murashigure remportera un nouveau rouleau aléatoire.

  • Ce groupe se déroule aux remparts du village, à l'extérieur. La guerre fait rage autour de vous.

Ordre de post :
  • Shibana Yoichi

  • Hyûga Mashiro

  • Hyûga Yomi

  • Chiwa Aimi

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Empty
Dim 14 Avr 2019 - 12:14

Le son du cataclysme




Alors là je me retrouve a Iwa avec une envie irrésistible de détruire le village de la Roche suite à ma rencontre avec une certaine Mamushi. Sa puissance dépassait l'entendement, malgré mon expérience j'avais l'impression de ne jamais pouvoir attendre son niveau malgré tout les entraînements que je pouvais exécuter. Le force de son sort dépassait tout ce que j'avais observé, il fallait que je la revois afin de lui demander quelle méthode avait-elle utilisé pour développer cette puissance. Cependant pour ce faire il faudrait qu'elle porte une certaine attention sur moi, il fallait donc que je commence par détruire Iwa comme prévu.

Je n'avais pas réellement de scrupule a attaquer le village de la Roche et j'aurais très certainement accepté le travail sans ce sort. Je ne porte aucune confiance au village qui ont créer plus de tort qu'autre chose dans le monde depuis le peu d'années qu'ils sont en vie. Leur impact a été bien trop néfaste sur le continent et les détruire ne me pose pas l'ombre d'un soucis, l'affaire du continent oublié me conforte dans mon choix... Et puis cette envie de tous les détruire était tellement forte, c'était impossible de se retenir au milieu de ce champ de bataille.

Tout les mercenaires et les ninjas iwajins se battaient corps et âme pour leur survie car il y avait une chose de sûre : la fuite était impossible. C'est ainsi que je marchais au milieu des cadavres de chaque camp en évitant si possible les flèches et autres... Je n'avais qu'un objectif le village. C'est pourquoi je ne compte pas m'eterniser derrière les remparts, je marchais tout doucement vers ces derniers afin d'entrer dans le cœur du village.

C'est a ce moment que je sentais un regard appuyé sur moi. Si des ninjas voulaient vraiment en découdre j'espérais pour eux qu'ils étaient préparés et surtout qu'ils avaient bien en tête l'ordre de leur priorités.

"Occupez vous d'evacuer vos civils au lieu de perdre du temps a sauver vos murs"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5265-la-piraterie-n-est-jamais-finie-stand-by http://www.ascentofshinobi.com/u684

3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Empty
Lun 15 Avr 2019 - 21:12
Vie et mort


[L'odeur des maisons brûlantes et fumantes emplissait les poumons de Mashiro, son cœur battait pour ceux qui ne battraient plus. Ses larmes se versaient sous la forme du sang d'un homme qu'il venait de transpercer. Tandis que la roche s'effritait, des garçons devenaient des hommes, des hommes redevenaient enfant; les rejetés devenaient des héros et les sourires devenaient douleurs. La confusion et le tumulte avait gagné jusqu'aux quartier Hyûga, ce n'était pas une blague. La mort devenait vérité et le courage devenait peur. Mashiro ressentit jusqu'au plus profond de son être la frayeur du silence, la promesse du baiser éternel, il resta figer un instant alors que ses camarades se préparaient à toute hâte, chacun abandonnant une partie de leur innocence avec une force propre à eux même. Une raison de se battre, une raison de vivre, une raison de fuir, ses pieds flageolait encore quelques minutes après qu'il fut mis au courant. Son visage impassible et sans émotion ne pouvait duper personne à ce moment, dans ce moment d'énergie intense, rester stoïque ne pouvait signifier qu'une chose; l'absence total et absolue de volonté.

Lorsqu'un Homme n'est pas suffisamment fort pour agir, il arrivait que le destin clément, lui offre un chemin, lui offre un premier pas. Un premier pas est parfois la seule chose qu'il nous manque. Ce premier pas fut une main douce qui n'avait cessé de lui tenir la tête depuis sa naissance. Lorsqu'une mère qui mettait la vie de son fils avant toute chose, décida de rendre elle même à son fils sa vue; le jeune homme récupéra enfin une emprise sur ses émotions. Au moment où sa mère, à ses côtés lui attachait son bandeau frontal, ne dissimulant ni ses larmes ni sa conviction profonde; Mashiro redevint finalement lui même, il redevint l'homme qui souhaitait rassurer ses proches, il redevint l'homme qui triompherait de la mort. Il redevint l'homme qui embrasera les flammes pour mettre fin aux larmes qui coulait en face de lui. Calmement, il posa sa main sur la tête de sa mère avant de prononcer ses quelques mots.

- Ne fais pas de bêtise en mon absence Ka-san, ton bébé a encore besoin de toi. Si je dois manger la nourriture d'Hitomi à mon retour je ne survivrai pas. Annonça-t-il arrivant finalement à ralentir le flot de larmes des joues de sa mère.

La mère sourit, son trésor ne semblait cesser de s’accroître, sa fierté en tant que mère et Hyûga prit le dessus, depuis quand était elle devenu faible au point de devoir être réconforté par son fils? Si Mashiro avait fini par levé la jambe, il n'avait toujours pas avancé, s'il avait pris une posture héroïque pour protéger les sentiments de sa mère, sa résolution elle restait encore fragile. Une hirondelle finit de la consolider, sa jumelle arrivant à ses côtés lui tendit son katana. D'un air moqueur elle tira la langue à son aîné, lorsque le sourire de la mère s'effaça quelques secondes plus tard, les jumeaux étaient déjà partis. Bunke et Soke, une famille et Iwa, une montagne et une volonté ne sont pas des choses aussi facile à détruire.

Les consignes se relayaient difficilement mais chaque ninja en fonction de ses compétences et de sa personnalité savait instinctivement où se placer; ainsi lorsqu'un ninja cria demandant des senseurs au rempart, les jumeaux Hyûga s'y dirigeaient déjà. Ils se séparèrent presque arriver à destination, la jeune soeur aidant une famille qui se retrouvait en tenaille. Les jumeaux se firent leurs signes habituels, renouvelant leur amour et leur confiance l'un pour l'autre. Cependant, peut-être avait elle encore son hésitation de tantôt? Car elle ajouta à son frère "Ne tremble pas Mashiro, quand tu y vas sérieusement, ta lame est la plus pure que je connaisse."

Du sommet des remparts, les combats étaient déjà engagés. Peut-être que c'était une mauvaise habitude des Hyûga, mais même sans son dojutsu actif, il ne put s'empêcher de repérer ceux qui semblaient être dissimulés, ceux qui étaient sans aucun doute d'une puissance telle qu'elle repoussait instinctivement les plus faibles et abattaient les plus téméraires. Il se laissa tomber, ne dissimulant pas son regard qui transperçait de haine son adversaire. Ce dernier sembla le remarquer c'est alors que l'air sembla s'embraser.

La peur devint excitation, le doute une certitude, la prudence devint arrogance. Enfant choyé depuis sa naissance, Mashiro s'adressa tel un prince capricieux à son adversaire.

-Qu'est-ce que tu racontes ? Que ce soit les civils ou ces murs, il n'y a pas une seule chose que je compte perdre aujourd'hui.

Une quinzaine de mètres le séparait de son adversaire alors que près d'eux dans les falaises et montagnes, d'autres ninjas partageaient ensemble sangs et émotions. Une raison de protéger une famille, une raison d'en détruire une; la déesse de la victoire accepta la volonté de chacun des deux hommes gardant son sourire pour celui qui saurait la charmer.

Je sais bien qu'elle m'a dit de ne pas trembler... Mais Shigure... Est-ce que c'est normal d'être aussi excité ? Je n'ai jamais eu aussi envie de commencer un combat, c'est dur de me concentrer. Toi aussi tu peux le ressentir non ? J'ai l'impression que tu n'as jamais été aussi lourd, mais d'un autre côté, en ce moment... Je suis peut être plus fort que je ne l'ai jamais été.

Comme pour lui répondre, son katana brilla légèrement reflétant une explosion au loin, le jeune homme se mit en position prêt à saisir le chemin qu'on lui avait offert. Aucun gardien ne l'arrêterait.
lumos maxima


Résumé du tour:
 
Katana:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6002-hyuga-mashiro-ce-qu-il-y-a-derriere-le-blanc-du-byakugan

3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Empty
Mar 16 Avr 2019 - 15:38
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Tumblr_n46s0fJKbF1t4dfn8o1_500

;" />
Press Start

Feat. Boring-Kun, Aimi-chan vs Player Yoichi

Iwa semblait enfin reprendre vie, Yomi alerte et joyeuse observait un paysage inédit autour d'elle. Le vent lui même semblait danser avec les villageois, tout un chacun s'occupant de ce qui est pour lui le plus précieux. Les familles, les objets, les vies étaient sauvés ou détruites en fonction du choix de chacun. La fascination de la jeune fille s'interrompit finalement lorsqu'elle comprit que certains des opposants au village avaient réussis à pénétrer dans leurs enceinte. D'un air songeur, elle engloutit une sucrerie qu'elle tenait sous sa langue avant de dégainer victorieuse une suçette. Tout en réfléchissant elle s'attacha machinalement son bandeau autour du cou, elle pourrait bien aller stopper ceux qui avaient pénétrés mais il y avait fort à parier que c'était encore à l'extérieur du village qu'il y avait pour elle le plus d'action. Ce bandeau finalement attaché sur le front elle se mit donc en route vers la sortie du village, elle put constater quelques regards se charger d'espoir en la voyant traverser le village, était-ce donc là l'autorité que lui donnait son existence en tant que ninja? Elle penserait à en profiter après cet évènement.

La cacophonie ambiante la détendait mais ne l'excitait étrangement pas, peut être que même dans ce désordre les habitants du village restaient ennuyeux; l'ambiance semblait aussi particulièrement lourde. La jeune fille ne s'arrêta pas et continua de sauter entre les rochers du village un bonbon aux lèvres pour arriver aux limites du village. Elle observait autour d'elle sereinement, voir certains abandonner, d'autres partager des adieux émouvants et quelques personnage qui déclenchèrent néanmoins un léger sourire de satisfaction chez la jeune demoiselle. Un homme prenait sa revanche, ayant affirmé depuis des mois que la fin du monde viendrait, un autre en profitait pour finalement ouvrir une bouteille d'alcool qu'il avait conservé depuis un certain temps; tandis que par ailleurs d'autres arrivaient encore à la faire soupirer malgré ce cadre idyllique. Certains ninjas semblaient partir avec la volonté de mourir, comme si même la fin du monde ne pouvait les rendre intéressant. C'est alors que la Hyûga pensait cela qu'elle reconnut un visage familier se diriger également vers les remparts, évidemment, il fallait qu'à se moment précis elle tombe justement sur l'homme le plus ennuyeux du monde; le dénommé Boring-kun.

Elle resta en retrait le laissant se séparer de celle qui semblait être sa sœur; un soupir incontrôlable s'extirpa de la jeune fille. Cette scène le représentait tellement, lui et sa personnalité de ninja élevé à l'ancienne. Yomi aurait pourtant été relativement enjoué de le recroiser ainsi en tant normal, il y avait simplement quelque chose qui la dérangeait: il semblait avoir la même allure que les ninjas qui partaient sur le champ de bataille avec la volonté de mourir.

"Ah ce gas... Pourquoi est-ce que j'ai toujours l'impression qu'il a toujours le visage sérieux? Est-ce qu'il est constipé ou un truc du genre? "

Son corps semblait se réveiller toutefois, sa respiration s'accélérant au rythme des bruits de combat qui augmentait, peu à peu, le sourire sur son visage devint incontrôlable, elle commençait à sentir son sang bouillir en faisant des aller-retour dans son corps. Ses yeux semblaient par habitude se gorger de sang et comme elle commençait à s'amuser elle commença à se pincer elle même pour accélérer le processus ainsi qu'à se mordiller les lèvres.

"Pas encore... Pas encore, je dois encore me retenir. "

Les quelques paroles qu'elle venait de prononcer semblait déplaire à son corps et particulièrement à ses yeux qui semblaient mourir d'envie de s'activer, les veines et artères entourant chaque oeil battant avec une pulsation rapide. Arrivée au dessus des remparts, son instinct et son oeil furent attirés par le même individu que Mashiro, peu importe le niveau de chacun, il était simple de voir la différence de force entre les deux hommes. Ce n'était pas comme si la jeune fille s'inquiétait particulièrement pour lui, mais elle aussi était attiré par ce nouvel adversaire. Sa défaite contre Toph lui ayant servi de leçon, elle consenti à partager sa proie avec Mashiro si cela lui permettait de pouvoir tuer, ruiner son adversaire.

Elle suivit donc aussitôt le ninja au katana le rattrapant finalement et entendant les paroles des deux individus, son sourire finit par arriver à son comble. Elle s'était trompée sur l'autre Hyûga, il était peut être même encore plus capricieux qu'elle.

"Comme toujours tu es toujours aussi puéril Boring-kun... Mais... En ce moment... Tu es peut être plus intéressant que tu l'as jamais été. "

Elle prit une légère pause alors que l'adrénaline qui montait en elle commençait à la faire haleter, pour finalement à son tour saluer celui qui se tenait en face d'elle.

"Tu es venu jusqu'ici pour jouer avec nous alors... En tant qu'Iwajins, laisse nous t'offrir notre hospitalité. "





(c) Mellusa ~
Live hard

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2655-hyuga-yomi-hate-everything-kill-everything-ruin-everything#19115

3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Empty
Mar 16 Avr 2019 - 16:16




Cataclysme à Iwa

With Yoichi vs Mashiro, Yomi et Aimi



« On ne sait pas combien ils sont, mais ils sont très nombreux, Aimi, tu devrais y aller, on s’occupe de l’hôpital.»

L’infirmière en chef prit quelques secondes pour s’adresser à l’épéiste qui hocha de la tête. L’hôpital était plein à craquer, les infirmiers et médecins ninjas s’affairaient à s’organiser et porter des soins aux victimes arrivant. La jeune Iwajin venait d’arriver en trombe sur les liens, et fut interpellée par son mentor. Une alerte maximale avait été sonnée, le village militaire et commerçant de la Roche se faisant attaquer par d’innombrables mercenaires, guerriers ou shinobis. Comment cela pouvait-il arriver ? Ses cheveux attachés en une haute couette, son katana à la taille et équipements ninjas rangés dans ses étuis. La douce s’inclina respectueusement, les deux femmes s’enlacèrent, personne ne savait ce qui pourrait se dérouler en dehors de ces murs. Ses yeux rubis reflétaient la colère d’un volcan en éruption, puis elle se dirigea vers la sortie.

« C’est quoi ce bordel ? »

Cris, tintements, explosions, fracas, tous les sens d’Aimi étaient éveillés à son paroxysme alors qu’elle observait ce qu’il se déroulait devant elle. Comment on en était arrivé à une situation aussi alarmante et catastrophique ? Cette vision horrifique, où les morts couvraient le sol caillouteux et poussiéreux des rues, lui rappelait l’attaque de Kiri des années auparavant, mais en bien pire. Non, cela ne pouvait pas se reproduire, il était hors de question que le village coule sous ces attaques. La douce fronça des sourcils, posant une main sur son fourreau abritant son katana. Elle allait enfin pouvoir faire face à cette violence dont on lui avait tant parlé et elle était prête, elle protégerait Iwa et ses habitants coûte que coûte, peu importe le prix à payer.

Une explosion jaillissait du cœur de la rue commerçante, son regard s’écarquilla. Son cœur manqua un arrêt, une boule au ventre naquit en pensant à sa maison qui faisait office de boutique pour son père, son monde s’écroula quand elle vit les bâtisses en feu. Ses iris se mirent à briller quelques secondes, l’épéiste prit férocement sur elle pour ne pas accourir vers chez elle, elle n’avait pas le droit de perdre le contrôle en ces moments critiques et elle devait protéger le village et se diriger vers les remparts. Elle espérait simplement que son père avait réussi à se mettre à l’abri. L’Eisei Nin secoua la tête, elle ne devait pas se laisser perturber, même si c’était difficile. Sur son chemin, elle avait aidé des groupes de civils et leur intima de se regrouper à l’hôpital et donc le plus loin possible du champ de bataille. Il fallait qu’ils soient en sécurité afin que les Iwajin puissent se battre sans s’inquiéter de leur vie.

Ses rubis analysaient les alentours constatant que de simples mercenaires se battaient et que des shinobis menaient des combats plus féroces les uns des autres. Elle cherchait des connaissances du regard, mais personne, une petite pensée pour le blond traversa son esprit, se disant qu’il devait déjà être sur le front, elle croyait en lui et en ses capacités, à elle maintenant de prouver sa valeur. Ses pas la guidèrent non loin de l’entrée du village, les remparts à quelques pas de la rousse, mais elle s’arrêta en observant trois silhouettes. L’une d’elle lui était familière, elle reconnut l’Hyuga accompagné de son précieux katana et une jeune fille aux cheveux blancs possédant la même pupille que son camarade. Face eux, un inconnu qui tentait de pénétrer dans le centre de la Roche, son visage caché par un capuchon écarlate. Elle interpella Mashiro simplement afin de savoir qu’elle était présente et salua d’un mouvement de tête bref la jeune personne à ses côtés.

Méfiante, la Genin se plaçait à une distance raisonnable de cet inconnu, entre les deux Hyuga, mais légèrement reculée. L’épéiste connaissait ses capacités et savait qu’elle ne pouvait pas prendre de risque considérable, son rôle étant avant tout de porter des soins si c’était nécessaire. La Chiwa dégaina tout de même son katana dont la longue et impressionnante lame attirerait tous les regards, même si elle ne devait pas se mettre en danger, elle n’allait pas rester à rien faire non plus. Elle abaissa celui-ci ne souhaitant pas montrer une quelconque hostilité, mais préférait se tenir armée par prévenance. En effet, l’inconnu ne semblait pas avoir lancé encore d’attaque. L’homme – devina Aimi au son de sa voix – adressa quelques paroles bien étranges pour quelqu’un qui s’en prenait à leur cité, leur conseillant de mettre les habitants civils à l’abri. L’Hyuga lui répondit de la plus belle façon possible. Iwa, c’était une population, des valeurs, un idéal, des murs, des bâtisses, de la Roche : personne n’avait le droit d’entraver cela. La jeune Hyuga intervint qualifiant Mashiro d’un surnom plutôt particulier, en temps normal, elle aurait ri, mais elle était bien trop concentrée pour cela. Fronçant les sourcils, la jeune femme décida de répondre elle aussi, parlant un peu plus fort au vu de la distance entre les quatre individus, afin d’avoir des réponses à ses interrogations, elle devait impérativement comprendre la situation.

« Pourquoi vous en prendre à Iwa maintenant ? Puis, c’est étrange de vous écouter parler de la sécurité des civils alors qu’elle est entravée à cause de votre attaque, non ? On ne va pas vous laisser tout détruire ! »




Spoiler:
 

_________________
3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Signam10

Katana d'Aimi - Hinoken:
 


Dernière édition par Chiwa Aimi le Ven 19 Avr 2019 - 8:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa

3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Empty
Mar 16 Avr 2019 - 23:45

Le son du cataclysme




Qu'est-ce que j'ai fait pour devoir me taper des minots en face de moi... Je suis prêt a faire n'importe quoi pour me rapprocher de mon but, mais si je devais éviter de tuer des enfants ça me permettrais de mieux dormir le soir, j'étais quand même entré dans la police pour sauver les innocents, même si c'est ninjas ne sont pas des innocents... Ils participent grandement au chaos que le monde subit ses dernieres années, ce sont ces pays qui se proclament grande nations qui ont ravagé le mien et se permettent de sévir a Hi et a Hayashi sans une once de remords. J'avais laissé une chance a ses gamins, mais il n'ont pas décidé de la prendre et le son du cataclysme résonne dans ma tête avec une puissance de plus en plus grande chaque seconde : Détruire, détruire... Ce mot passe en boucle dans ma tête et l'envie de détruire les fondations de ce village ne passe vraiment pas.

Trois jeunes ninjas se présentaient donc face a moi donc deux pupilles pâles du clan Hyûga. Ce clan prestigieux qui se targuer de posséder le seul Dojutsu ce don héréditaire lié au regard qui leur permet de voir bien plus que les autres êtres humains. Ce que moi je vois est un clan lâche qui ont fui leur pays pour ne pas faire face a la guerre et rapporter la paix qu'ils étaient certainement capable de ramener a l'aide des autres clans fuyards. Tsss... Je n'arrive même pas a imaginer que ces dernier puissent toujours relever la tête avec fierté.

"Je n'ai aucun compte a vous rendre, c'est un juste retour des choses, maintenant regrettez de ne pas avoir sauvé plus de vie en enfer."

Je ne suis pas du genre a s'amuser dans un combat, si il y a possibilité de l'éviter je le ferais et si je peux remplir mon objectif en évitant d'avoir a me battre. Contrairement a beaucoup d'adeptes d'arts ninjas le combat est le dernier moyen pour arriver a une fin. J'effectue donc une série de mudras afin d'entamer ses remparts et écraser tout ceux qui sont sur le champ de bataille.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5265-la-piraterie-n-est-jamais-finie-stand-by http://www.ascentofshinobi.com/u684

3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Empty
Mer 17 Avr 2019 - 21:21
Après discussions, nous décidons d'intervenir sur ce RP/combat.

Il est évident que jouer un shinobi dans l'univers de Naruto et d'AoS vous donne toujours un sentiment de risque. Ce sentiment est d'ailleurs accru contre d'autres joueurs et encore plus lors d'un Event. Ainsi, même les plus "petits/récents" personnages rang C risquent leur vie. Ce serait une insulte que de leur donner des traitements de faveur. Nous préférons traiter tout le monde sur un pied d'égalité.

Cela passe par la création de groupes équilibrés. Nous pensions qu'opposer trois personnages de rang C face à un personnage de rang A était un groupe plus ou moins équilibré. L'utilisation d'une technique de rang S de zone d'emblée nous fera peut-être réfléchir voire revenir sur notre position. C'est notre devoir de faire en sorte que le forum soit meilleur et plus juste demain qu'aujourd'hui. Même si cela ne plait sûrement pas à tout le monde, il n'y a rien dans les règles qui empêche l'utilisation d'une technique de si haut rang dans cette configuration précise d'un 1v3.

Néanmoins, nous nous sommes aperçus que la technique de Yoichi a été modifiée pour devenir une rang S de zone précisément le soir où ce groupe a été révélé, plusieurs heures après. En vous laissant jusqu'au 14 inclus pour vous faire valider des techniques pour l'Event, nous souhaitions aider chacun d'entre vous à avoir une FT la plus proche de ce que vous souhaitiez. Mais il était hors de question de laisser des techniques être créées pour contrer précisément vos adversaires (d'ailleurs personne ne les connaissait, hormis les PNJ mais ce n'est pas un souci). Or là, avec la volonté soudaine de vouloir une technique de rang S de zone juste après avoir vu que son personnage allait affronter trois rangs C, Yoichi est dans le cas typique de ce que nous ne voulions pas voir.

Ainsi, le tour de Yoichi ne doit être pris en compte que jusqu'à ce qu'il veuille utiliser sa technique de rang S. Il échouera à l'utiliser et aucune technique ne sera lancée/à prendre en compte. De plus, il aura tout de même consommé le chakra équivalent à une rang S.

C'est donc au tour de @Hyûga Mashiro de poster dans ce RP. Cela restera compliqué pour les trois rangs C de s'en sortir, et c'était le but, mais au moins ils auront désormais une chance... dans un combat qui sera maintenant juste.

Bon RP et bon combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre Empty
Aujourd'hui à 7:40
Vie et mort


L'esprit plus vif que jamais, le jeune homme savourait pleinement le moment, il se mettait encore en position lorsqu'il entendit arriver celle qui serait son compagnon d'arme pour la suite. Sa voix était encore plus irritante que jamais. Le jeune homme se détendit néanmoins légèrement, un sourire se dressant sur son visage. La jeune fille salua aussi son adversaire, elle avait comme toujours la bouche bien pendue.

Peu de temps après, c'est une autre présence féminine qui les rejoints, Aimi. Le jeune homme écarquilla les yeux, c'était bien la dernière personne qu'il se serait attendue à revoir dans ce genre de situations. Néanmoins elle se montrerait sans aucun doute être un allié décisif pour la confrontation à venir. L'eisei-nin questionna quand à elle son adversaire. La tension montait peu à peu, une simple erreur de jugement pourrait sceller le combat.

Ce combat était un test, que valait la coordination face à la puissance brute? Le mercenaire quand à lui ne semblait pas vouloir s'éterniser sur la question et en attesta de par sa réponse. Un juste retour des choses ? Il était évident que les conséquences politiques de ce combat seraient énormes; un stress de plus que le jeune homme eut à supporter. Son esprit réfléchit vite, il s'agissait d'exploiter aux mieux leurs force; tandis que l'adversaire commençait à faire des mudras, Mashiro se prépara aussi tout en reculant, il attachait autour d'un kunaï un parchemin explosif.

Rien ne semblait se produire, alors trop occupé, il ne prit pas le temps de se demander pourquoi et lui regarda tour à tour Yomi puis Aimi. La première comprendrait instinctivement la décision du jeune homme, néanmoins il faudrait plus d'organisation avec Aimi. C'était un pari, réussir à priver l'ennemi de ses yeux tout en gardant les siens. Le jeune homme termina sa série de mudra et lança son jutsu .

Kirigakure no jutsu

Et alors que la brume apparaissait, lança un Kunaï entouré d'un parchemin explosif sur l'adversaire en reculant vers Aimi. Il serait ses yeux durant le temps de cette stratégie, il se plaça de manière défensive avant de penser à la suite, il faudrait se repérer et attaquer. Pour résoudre le premier problème, il avait activé durant son saut le Byakugan.
lumos maxima


Résumé du tour:
 
Katana:


Dernière édition par Hyûga Mashiro le Ven 19 Avr 2019 - 12:34, édité 1 fois (Raison : Edit: Je n'avais pas saisis que l'on commençait au T2 du combat. J'édite donc pour profiter au mieux de mon tour; désolé!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6002-hyuga-mashiro-ce-qu-il-y-a-derriere-le-blanc-du-byakugan

3/06. Affronter un collectif pour le rejoindre

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°4 : Cataclysmes :: Partie n°3, Iwa : Le Son du Cataclysme
Sauter vers: