Derniers sujets
» Entrainement à l'épée n°1 - Shiori
Aujourd'hui à 23:25 par Watanabe Shiori

» Le blondinet s'ennui !
Aujourd'hui à 23:21 par Aami Shôran

» Encore ... ? [Pv Shuu]
Aujourd'hui à 23:20 par Metaru Reiko

» Deux épreuves pour le prix d'une (ft. Y. Kagero & N. Sayo)
Aujourd'hui à 23:14 par Aburame Shizen

» [Equipe #4] Première rencontre matinale
Aujourd'hui à 23:06 par Kanashīdesu Inja

» Impact [Sayo N.]
Aujourd'hui à 22:35 par Nara Sayo

» La chieuse en tenue d'infirmière... [Ft.Sayo]
Aujourd'hui à 22:30 par Nara Sayo

» C'cadeau Senseï | Shojito
Aujourd'hui à 22:18 par Nara Sayo

» Pile ou face ? | Frero
Aujourd'hui à 22:03 par Nara Sayo

Partagez | 

Arrestation arbitraire {Libre}


Ven 21 Juil 2017 - 20:41
L'incompréhension était de mise en cette matinée bien remplie. En effet une fois la première assemblée de la Confrérie des sabreurs terminée, Asura était parti arpenter en solitaire les ruelles du village dans l'optique de se trouver un bon endroit où manger. Et c'est précisément en chemin qu'il trouva placardées un peu partout les affiches annonçant la nomination d'O'Dui S. Benten au poste de Shodaime Mizukage. Autant vous dire que la pilule aurait du mal à passer. Car bien que son propre passé ne soit pas des plus glorieux, le Roux avait été un malfrat de pacotille à côté de cette sorcière sans visage.

Que pouvait bien cherchait ce satané conseiller en la déclarant première Ombre de l'Eau, et plus important encore, est-ce que leur Seigneur savait où il allait avec ce genre de politique ? Non pas que l'escrimeur avait forcement un avis pessimiste sur la question, mais force est de constater qu'avec pareil leader il allait s'en passer des choses sur l'Archipel. Après tout conduire la répression du banditisme était une tâche parfaite pour quelqu'un qui connaissait aussi bien le métier que le milieu. Mais en contrepartie il n'est pas dit que cette personne soit à l'abri d'un retour de bâton.

A l'image d'Asura qui, en tombant nez à nez avec deux envoyés de la sorcière alors qu'il s'était engagé dans une petite rue déserte bien loin encore du centre-ville, comprit à ses dépends qu'il n'avait pas les faveurs du pouvoir en place.


"Asura Fuji ! Par ordre du Shodaime tu es en état d'arrestation. Remets-nous ton épée et suis nous sans faire d'histoires."

Le Roux s'était alors figé sur place, observant attentivement le duo d'un œil tout en surveillant de l'autre les alentours. Il se demandait si ce traitement avait pour cause les informations en sa possession, ce qui impliquerait de multiples arrestations dans tout Kiri, où bien son rôle de prétendant au poste d'Ombre de la veille. Même si dans tous les cas sa décision était prise et constatée par ses opposants maintenant qu'il avait dégainé d'un geste rapide sa lame fétiche.

"Si vous comptez m'arrêter sans motif valable, n'espères pas que j'obtempère gamin."

Pas de grands discours démontrant son éloquence, seulement un regard déterminé adressé à l'intention de ces derniers. Certes ils étaient en mauvaise posture, mais Asura l'était tout autant sachant qu'il s'apprêtait à devenir un criminel dans son propre foyer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t91-fuji-asura-terminee

Dim 23 Juil 2017 - 16:31
La réunion finie, l'encre du tatouage encore un peu fraiche, je me sens un peu stupide de marcher et tenant ma blouse pour ne pas qu'elle ai se plaquer contre la marque prouvant mon appartenance aux épéistes maintenant. J'avoue que je ne sais guère si je suis fière ou non de tout cela, je ne peux m'empêcher de me demander ce que mon ancien senseï aurait fait et si lui, réellement il aurait choisis le chiffre sept. Je suis son héritière en quelque sorte, j'ai récupérée son épée après sa disparition il y a de ça quelque semaines, mais est-ce que je fais réellement les bons choix ? Les choix que lui, il aurait fait ? J'eusse à croire que oui, mais je n'aurais jamais cette affirmation sauf si j'arrive à le retrouver un jour et s'il est comme je l'espère bel et bien toujours vivant.

Ainsi perdue dans mes pensées suite à mon avenir au sein des épéistes, il me faut quelque secondes pour réaliser ce qu'il se passe juste devant moi. Asura ? L'épée en main ? Il se passe quoi ? Je ne pige pas. On est attaqué ? Non... Les paroles du conseiller des Epéistes montre bien que ce n'est pas une attaque mais... Une arrestation ? J'en suis encore plus incrédule. L'arrêter ? Pourquoi ? il a fait quoi ? Je devrais rester en dehors non ? Mais je crois que ça irait à l'encontre de mes propres principes, surtout s'il n'y a aucun motif valable. Courant alors pour arriver près de l'épéiste, je pose ma main sur la garde de mon épée, ne dégainant pas pour le moment. "Je doute que combattre ici soit réellement une bonne idée, mais si vous ne nous donner pas d'explication, je ferais fis de cela." Je ne sais pas si ce que je dis peut réellement avoir l'air menaçant ou pas, mais l'idée est quand même là. Je ne ferais certes pas un grand poids dans la balance du combat qu'il pourrait y avoir lieu, mais si au moins, je peux distraire l'un des deux opposant pendant qu'Asura s'occupe du premier et ainsi ne pas le laisser avoir les deux sur lui, il est normal que je le fasse non ? Et non, je ne pense pas du tout aux conséquences que ce geste envers mon frère d'arme pourrait avoir sur moi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 23 Juil 2017 - 21:04
Rejoint par la plaisante Shiori, septième membre de la confrérie des sabreurs de la Brume, le Roux fut conforté par l'idée qu'il ne serait jamais seul face au despotisme du Shodaime. Ces envoyés n'en étant qu'à leur coup d'essai, il ne fut pas très étonnant de les voir hésiter. Après tout s'occuper d'un escrimeur du calibre d'Asura n'aurait certainement pas été une mince affaire. Alors maintenant qu'il avait du soutien, autant se dire que leurs chances de succès étaient devenues quasiment nulles. Une, deux, trois, quatre, cinq secondes; et le regard brûlant de leur cible eut fini d'émousser leur mince détermination.

"Ne pas respecter la parole de Maître Mizukage c'est trahir ton village Asura ! N'imagine pas que tu vas t'en tirer aussi facilement."

Une déclaration pleine de hargne du plus téméraire des deux ne suffit d'ailleurs pas à occulter leur impuissance. Et ce fut donc la queue entre les jambes qu'ils se retirèrent. Permettant ainsi à Asura de rengainer son épée avant de s'adresser à celle qui lui avait généreusement apportée son soutien.

"Merci Shiori, tu fais la fierté de la confrérie."

Certes du haut de son statut de shinobi d'élite, le trentenaire ne s'était senti à aucun moment menacé par ces deux rigolos. Mais il n'oubliait pas qu'à l'heure actuelle, sans la confrérie, il ne serait qu'un renégat solitaire.

"D'ailleurs il va nous falloir retourner au Grand Dojo. Si l'Ombre de l'Eau en a après moi, rien ne dit que Yasuhito n'est pas lui aussi en danger."

Il pouvait faire une croix sur son déjeuner, mais force est de croire que ce fâcheux évènement lui avait coupé l'appétit. La seule chose pouvant le rouvrir étant de la sorcière au menu, il devra prendre son mal en patience et surtout agir de manière raisonnée pour arriver à ses fins. Avec ou sans l'assistance de sa sauveteuse suivant son choix ; mais certainement pas sans celle de ses autres confrères.

_________________


Dernière édition par Fuji Asura le Dim 23 Juil 2017 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t91-fuji-asura-terminee

Dim 23 Juil 2017 - 21:27
Debout à côté de l'ancien renégat, je continue de tenir la garde de Dokuyaku sans pour autant sortir, en même temps, je me vois mal l'utiliser alors que je galère encore à maîtriser mon chakra. Mais disons que c'est un bon moyen de dissuasion et ils ne sont pas supposé savoir que je galère à ce point non? Surtout que dernièrement grace à l'aide de Yasuhito, je me suis quand même améliorée. Puis face à eux je pense que me battre avec mon arme dans le fourreau ferait bien plus de dégât qu'autre chose pour tout dire... Ils dénigrent alors une nouvelle fois Asura et je ne peux m'empêcher de lever les yeux aux ciels. "On ne refuse pas d'obtempérer, on attend juste une raison valable." Murmurais-je alors que les deux lurons s'éloignent, n'entendant guère mes propos. Mais cela n'est pas le cas de mon comparse qui à tout le loisir de les entendre.

Je tourne d'ailleurs la tête vers lui, lâchant la garde de mon sabre, quand il me parle. Je rigole alors un peu nerveusement à ses propos. "Je n'irais pas jusqu'à dire cela. Il y a de bien meilleurs membres que moi." Lui lançais-je alors doucement avant de constater son air assombrit par l'inquiétude probablement. Il mentionne alors mon senseï et je me crispe un peu à cela. Yasuhito en danger probablement ? Comment dire que c'est quelque chose que je n'apprécie guère... "Je pense qu'y aller n'est pas une bonne idée... Si Yasuhito y est réellement, il est entouré par d'autres sabreurs." L'informais-je alors. Réfléchissant alors un peu, je me mordille doucement la lèvre. "Vous regroupez alors que vous êtes possiblement tout les deux les cibles, ce n'est pas forcément le meilleur choix que l'on peut avoir..." Pensée à voix haute ? Pas réellement, je lui fais juste part de mon analyse. "Si vous n'êtes pas au même endroit, ils sont obligé de diviser les forces. C'est peut-être la meilleure situation pour nous tu ne crois pas ?" Je plante alors mon regard dans le sien, attendant son approbation à mes propos ou l'inverse. Il a bien plus d'expérience dans ce domaine que moi, alors je me trompe peut-être dans mon analyse de la situation, surtout que je n'ai aucune idée des forces adverses.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Lun 24 Juil 2017 - 14:59
Une fois de plus, j'avais décidé de me mêler de ce qui ne me regardait pas. J'avais appris que Mamie Benten avait eu des échauffourées avec des shinobis de la nation et qu'une grande partie avaient une dent contre elle. Je ne savais ni les tenants, ni les aboutissants de l'histoire et c'est bien la raison pour laquelle je prévoyais d'en savoir plus et pour ça, rien de mieux que d'embêter les gardes de la ville.
En particulier celui-ci. Un petit jeune d'environ dix-sept ans, qui n'a pas l'air très fugace et se tient droit, en piquet, près du Grand Dojo.

"Coucou, dis, puisque tu es un garde, tu dois savoir les ordres ! Pourquoi vous arrêtez des gens ?
- Mêle toi de ce qui te regarde, on n'embête pas un garde pour lui poser des questions. affirmait-il, alors que sa réponse qui ne me plaisait guère me poussait à rester, le regardant avec de gros yeux.
- Dis-moi ! Je veux savoir pourquoi mémé arrête des shinobis de son village, ils ne sont pas sensés l'aider ?
- Comment oses-tu appeler la Shodaime Mizukage avec tant de familiarité ? Cesse donc de m'importuner. Sa réponse ne me convenant toujours pas, je décidais de grimper sur ses épaules pour l'embêter davantage jusqu'à ce qu'il craque et me livre les informations que je désirais.
- C'est ma mémé, donc je peux l'appeler comme ça. Eh, répond-moi sinon je lui dis tout et elle te met en état d'arrestation !
- Tu l'auras voulu le mioche.

Et voilà. Il lui fallut moins de deux secondes pour me saisir les chevilles et me faire tournoyer, jusqu'à me laisser en direction du cœur de la ville sans aucune pitié. Bon... certes, beaucoup n'auraient pas été aussi gentils à sa place et m'auraient asséné un coup de lame, mais je le gardais en tête ! Quand je serais Mizukage, je lui ferai faire la lessive.

Presque vingt secondes de vol plané avant de racler la terre avec mes dents, m'approchant dangereusement et involontairement d'un groupe de sabreurs et de quelques personnes au service de ma grand-mère. C'était bien la première fois que je me retrouvais dans une situation si délicate sans pour autant l'avoir désiré. Cependant, j'arrivais au moment de leur discussion, alors que mon parcours ralentissait jusqu'à me laisser immobile, à terre, de la terre dans la bouche et les vêtements en vrac.

"Si... si je peux donner un conseil, n'allez pas au Dojo. Ils n'aiment pas être dérangés." annonçai-je avec une pointe d'humour que je n'avais pas employée volontairement, tout en réalisant que j'assistais à une arrestation. Je fis mine de ne pas comprendre, d'être un enfant victime, me contentant de regarder les chevilles des protagonistes. L'un avait des cuisses musclées et de gros pieds, semblait immense en comparaison de la deuxième qui me remémorait quelqu'un. Malgré ma curiosité de savoir qui était cette personne, aux gambettes féminines, la fatigue et la douleur l'emportaient et je préférais garder la tête dans la boue que j'avais ramenée jusque là. Pitoyable certes, mais avec un certain talent pour me retrouver au bon endroit au bon moment. Cette fois, c'est sûr, j'aurai des réponses à mes questions !

_________________
Angū's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 25 Juil 2017 - 19:43
Alors qu'il s'apprêtait à reprendre la parole dans le but d'exposer son opinion à sa consœur, Asura fut saisi par un spectacle à la fois burlesque et gênant. Un garde qui brandissait par les pieds un enfant en lui faisant manger le sol au passage, ce n'était pas tous les jours qu'un tel spectacle s'offrait à lui. Et si en d'ordinaire une telle vue l'aurait amusé, lui qui n'était pas un fervent défenseur de la cause des enfants. Cette fois-ci la discussion qu'il avait amorcé ne devait pas être interrompue et encore moins écoutée par de tels individus.

Les deux envoyés du Mizukage étant partis juste avant l'arrivée de ce garde et son fardeau, il n'y avait sans doute pas lieu de s'inquiéter. Le Shodaime n'avait sans doute pas mandaté tous les gardes du village pour l'arrêter. Mais en regardant l'air interloqué de cet arrivant, le Roux décida qu'il avait perdu bien assez de temps comme cela. Et il ne lui fallut qu'un instant pour se projeter en direction du jeune homme pour l'assommer d'un violent coup de pied retourné asséné au visage. Une démonstration de force et de rapidité qui fit retomber au sol le gamin.

"Maintenant tire-toi et fais comme si tu n'avais rien vu, compris ?!"

Sa lame dégainée et cramponnée contre la gorge du petit auquel il s'adressait était là pour montrer que l'ancien brigand n'était plus d'humeur à plaisanter.

"Shiori ! N'oublie jamais que c'est l'union qui fait notre force, nous isoler ne servira à rien à part faire de nous des proies faciles."

Et sur ses paroles le Roux ne perdit pas un instant pour s'élancer en direction du Grand Dojo. En effet jouer les électrons libres était peut-être un bon moyen de créer la surprise mais il est clair qu'il ne viendrait pas à bout de l'institution Benten à lui tout seul.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t91-fuji-asura-terminee

Mar 25 Juil 2017 - 21:45
Regardant Asura, j'attends sa réponse, avoir son avis et sa vision des choses. Sauf qu'après mon intervention, on est une nouvelle fois interrompu et je regarde la scène qui se déroule sous mes yeux sans broncher. J'hausse ensuite un sourcil aux propos de mon aîné. "Et si c'est un piège ?" Soufflais-je alors qu'il partait déjà au pas de course en direction du dojo sans même tenir compte de ce que je pouvais bien avoir encore à dire. Paie ton respect. Après tout, je ne suis qu'une novice, une nouvelle arrivée ici, alors il est normal que l'on ne m'écoute guère non ? M'enfin, portant alors mon attention sur la tête blonde toujours présente à qui Asura a dit de vite déguerpir, je m'approche de lui et m'accroupi. "Comme on se retrouve Kanji." Lui soufflais-je alors en lui tapotant un peu la tête comme on le ferait avec celle d'un petit caniche. Rien de bien méchant, une sorte de marque d'affection. "Tu n'as pas trop mal ?" Une question qui pourrait marqué que je me soucie de lui, mais est-ce réellement le cas? Je n'en sais pas trop, surtout à cet instant où je devrais bien plus me soucier de mes frères d'armes que du petit fils de la mizu...

Je le fixe alors, restant immobile un instant en réalisant qui j'ai effectivement devant moi. On a déjà été sur une mission assez stupide tout les deux, une histoire de combat de rat, alors je le connais déjà un peu ce petit homme... Le fixe alors je souris un peu. "Viens au dojo avec moi, je vais te montrer qu'ils ne sont pas si coriace que ça." Bien qu'en réalité, je me doute réellement qu'Asura aura libéré la voie une fois qu'on arrivera lui et moi. Dans tout les cas, je me vois mal lui expliquer mon idée, je me vois mal lui dire que je compte l'utilise comme un vulgaire objet. Cruelle ? Non, mais c'est comme dans la vente, il faut savoir être un renard. Rusé, mesquin. Je le suis même si je tends à ne pas le montrer.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 25 Juil 2017 - 21:59
"Ga va. répondis-je. Ouais, je n'étais clairement pas au mieux de ma forme et les trente grammes de boue que je venais d'avaler ne faisaient qu'empirer mon actuel ressenti. Cependant, cette voix m'était singulière et je reconnaissais la jolie demoiselle qui m'avait sauvé plus tôt d'un collectionneur de rats un peu fâché. De longs cheveux blancs, une magnifique tenue bleue et des yeux d'azur... oui ! Je la reconnaissais, et je ne me fis pas prier pour lui faire savoir ! Oh, mais je me rappelle de toi ! Tu es Chouri !" annonçai-je, complètement à côté de la plaque. Espérons qu'elle considère mon assaut verbal comme une impossibilité de le prononcer correctement à cause de la terre que j'avais dans la bouche.

Alors, sa proposition de rentrer dans le dojo apparut et franchement, c'était le timing parfait, j'avais tout à fait besoin de-... mais, de rien en fait. Je ne souhaitais pas rentrer dans le Grand Dojo, juste questionner le garde pour en savoir plus sur les idéaux de ma grand-mère; puisque je ne savais rien à la politique ─ et que je m'en moquais, tout ce que je désirais, c'était pouvoir passer pour un grand garçon auprès d'elle. ─ Si son offre était alléchante, je me permis de la décliner avec naïveté.

"En fait, je ne souhaitais pas aller au Grand Dojo, juste parler avec le garde pour savoir ce qui est reproché à ma grand-mère. Tu sais peut-être, toi, pourquoi elle arrête les gens ? Ils ont été méchants avec elle ? questionnai-je de ma voix candide avant d'enchaîner. C'est ma mamie qui est méchante tu crois ?" terminai-je.

Je ne bougeais pas. Je n'étais pas assez futé pour comprendre qu'il s'agissait d'un piège et que je pouvais à tout moment me faire capturer ou même tuer du simple fait d'avoir un lien avec la Shodaime Mizukage. Au contraire, j'étais un peu trop optimiste : j'espérais que Shiori reste avec moi pour discuter et m'expliquer plein de choses, mais il y avait ce grand bonhomme aux cheveux rouges, imposant et presque effrayant, qui semblait l'attendre. Je devais me rendre à l'évidence, elle n'allait pas rester avec moi bien longtemps. Je saisissais un petit bâton et commençait à dessiner dans la terre friable, comme un enfant de huit ans. Oui, j'avais quinze ans, mais la mentalité d'un gamin.

"Tu peux y aller si tu veux. Je ne veux pas vous déranger, vous avez l'air d'être en retard. Tu viendras me voir quand tu seras moins occupée, d'accord ?" lui envoyai-je, les yeux ronds et plein d'espoirs.

_________________
Angū's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 25 Juil 2017 - 22:31
Asura maintenant partit, je me retrouve seule avec Kanji, toujours à terre et couvert de boue alors qu'il semble se souvenir de moi. Il m'arrache un petit rire quand il massacre mon prénom. "Shiori." Soufflais-je alors doucement pour le reprendre avant de lui proposer de me suivre pour rejoindre ma confrérie. Sauf que sa réponse est assez rapidement. Serais-je devenue une piètre menteuse ? Il est vrai que maintenant que je ne suis plus sur la route à vendre, marchander en permanence, je n'ai plus les mêmes réflexes qu'avant mais ça ne se perd pas cela si ? Je l'écoute alors, détaillant plus que nécessaire sa réponse. Un simple non aurait été ennuyeux, mais là, il me livre toute les informations nécessaires pour tirer partir et l'appâter comme il se doit. "Je ne sais pas non plus ce qu'il se passe exactement, mais si on veut avoir les réponses, je pense qu'il est important de vite aller au Dojo pour comprendre cette situation." Est-ce que cette simple phrase serait suffisante pour qu'il accepte de venir ? Pour qu'il ne pose pas plus de question sur le pourquoi je veux qu'il vienne surtout ? En même temps, je joue juste les filles qui veut l'aider là non ? Probablement, les filles aussi curieuses que lui. Cependant à sa nouvelle question sur sa grand-mère, je reste silencieuse un instant. Je lui tends alors la main pour qu'il se relève. "Je ne sais pas. Je ne peux pas juger ta grand-mère, je ne la connais que de nom et je ne suis pas du genre à me fier aux rumeurs." L'informais-je finalement tout en me relevant moi-même. Là, c'était réellement la vérité, même si petit à petit, je commençais à ne pas pouvoir dire que je l'apprécie. S'en prendre à Asura et à Yasuhito, c'est quelque chose que je ne peux pas réellement cautionné, bien que tant que je n'aurais pas d'explication, je ne peux pas réellement dire si c'est bien ou mal ce qu'il se passe, mais je doute que mon senseï est présentement quelque chose à se reprocher.

Le voyant cependant resté accroupi malgré ma main tendu, je soupire à ses propos. "Tu ne déranges pas le dojo est assez grand et c'est le meilleur moyen pour avoir les informations que tu cherches, mais si réellement tu ne veux pas venir, je ne te forcerais pas." Mentis-je alors pour la dernière phrase. Je fais alors mine de lui tourner le dos, pour prendre lentement la direction du dojo, espérant qu'il va me suivre de son propre chef et que je ne vais pas devoir l'assommer pour l'amener jusque là. Si cela serait un geste fou ? Non, parce que ça serait sa parole contre la mienne et j'ai un pseudo témoin dans mon cas, parce que je pourrais très bien dire qu'il s'est écroulé à cause du choc qu'il a reçu par le garde...


hj: je me suis permise de posté à nouveau vu qu'Asura est déjà partit pour le dojo o/

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Arrestation arbitraire {Libre}

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: