Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 4/05. Derniers remparts
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 12:45 par Kagai Inja

» 05. Demandes d'apprentissage
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 12:42 par Oterashi Yanosa

» Urawokaku Ryūzaku
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 12:37 par Urawokaku Ryūzaku

» Bons procédés [Chiwa Aimi]
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 12:30 par Oterashi Yanosa

» Double lame [PV Yamanaka Ayumi, Shinka]
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 12:09 par Shinka

» [C/ Libre] Drôles de malades [Shinkath & Nanna]
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 11:33 par Shinka

» Former l'élite (Ryu)
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 10:48 par Nozomi Ryû

» 3/01. Briser le destin
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 10:28 par Ashikaga Gabushi

» Noodles for the Yasei [Reikan]
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 9:57 par Kurayami Zeref

» La tête dans les nuages (pv Metaru Itagami)
4/05. Derniers remparts EmptyAujourd'hui à 9:51 par Karasuma Shin

Partagez

4/05. Derniers remparts


4/05. Derniers remparts Empty
Sam 13 Avr 2019 - 22:15


Kirigakure no Satô avait une histoire riche en péripéties et ne pouvait usurper son appellation de village caché et militaire : assaut contre Iwa, attaque du clan Hyôsa et plus récemment guerre civile… Les Kirijins baignaient dans les combats et les difficultés. Mais aujourd’hui, c’était une menace d’un tout autre niveau qu’ils affrontaient : celle d’un Dieu.

Face à une telle créature, dont les dimensions et la puissance semblaient inouïes, les Kirijins ne pouvaient jouer que sur la défensive. Bon nombre d’entre eux étaient partis pour s’occuper de ses queues, de la Déesse au-dessus ou encore pour préparer un scellement d’une ampleur gigantesque. Mais la sécurité du village restait une priorité.

Des shinobis étaient donc restés sur les remparts et hautes installations du village pour faire face au Dieu de l’Eau. Leur rôle était si simple et pourtant si crucial : ils se devaient de protéger directement leur village des assauts de Sanbi.

Et il était inutile de préciser l’importance de leur tâche : ils étaient en réalité les derniers remparts et le dernier espoir de survie de leur cité.


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le lundi 15 avril pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • La majorité des personnages Kirijins devront se placer eux-mêmes dans les groupes pour défendre leur village. Il faudra pour cela poster dans un sujet de placement qui sortira une fois les groupes tous postés.

  • Ce groupe se déroule sur les remparts et hautes installations de votre village, face au Dieu de l'Eau.

  • Enjeu principal de ce groupe : protéger votre village des assauts du Dieu de l'Eau. Ce groupe est en grande partie responsable de la "sauvegarde" de Kiri.

Ordre de post :
  • Aditya

  • Kagai Inja

  • Amehoni Kyosuke

  • Dieu de l'Eau

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

4/05. Derniers remparts Empty
Lun 15 Avr 2019 - 13:22
4/05 : Derniers Remparts

ft. Kagai Inja, Amehoni Kyosuke & Dieu de l'Eau


An 203, Kirigakure no Satô, remparts du village, début d'après-midi.



D'un seul coup la terre se mit à trembler, secouée par une détonation sans pareille. Une nouvelle fois, les geôles de Kirigakure étaient ébranlées par une force qu'elles n'auraient su pouvoir contenir, une force qui ravageait d'ores et déjà les rives littorales, là où la brume téméraire s'était retirée pour laisser place à la terrifiante silhouette d'un colosse, jusqu'alors inégalée aux yeux d'Aditya. Il ne fallut pas longtemps avant que des cris d’effroi ne percent le calme ambiant qui régnait à la porte Nord, tandis que les préparatifs d'un festival oublié étaient abandonnés, délaissés parmi les débris et les poteries brisées, au profit de vies humaines cherchant l'asile dans ce capharnaüm ancestral.

Les yeux rivés sur l'ombre menaçante, il n'aurait su bouger. L'épais brouillard qui s'était levé sur Kirigakure fut dissipée par trois membres écailleux et grisâtres, avant qu'un hurlement ne retentisse sur les berges nébuleuses. Il ne pouvait qu'être le fruit de cette bête redoutable qui se dévoilait tout entier sous les traits d'un chélonien enragé. Pour la première fois depuis que la vie s’était emparée de lui et l'ait révélé au monde, Aditya était pétrifié par la peur. Jamais il n'aurait cru que ces mythes et légendes que l’on contait à Ensō, ces croque-mitaines créés de toute pièce afin d'effrayer les enfants, pouvaient revêtir une réalité aussi frappante. Au fin fond d'Hayashi no Kuni, ils s'étaient parés d'illusoire... mais les Dieux qui régnaient sur le monde, écrasant quiconque qui oserait aller à l'encontre de leur volonté glorieuse étaient bel et bien faits de chair et de sang.

« Qu'est-ce que... »

Pourtant, les récits de l’attaque du Premier Cercle auraient dû éveiller ses doutes. Le Dieu du Vent était apparu et n’avait eu de cesse de ravager ces terres arides. S'il avait alors été l'instigateur d'une crainte sans pareille qui s'était répandue comme une trainée de poudre dans le monde ninja, tous n'auraient voulu y croire, et admettre la présence d'entités qui dépassaient leurs plus terrifiants cauchemars dans la tranquillité de leur existence, où ne devait y régner que le plaisir, et non pas l'effroi et la lâcheté.

Néanmoins, ce ne fut pas la peur de fermer à jamais les yeux sur ce monde qui avait raidit le corps et l'esprit d'Aditya, lui qui avait toujours considéré ce souffle de vie comme éphémère et insignifiant. Ce qui le terrorisait n'était ni plus ni moins que celui qui animait ses proches, Reikan, Kaya, et tous les ninjas qui avaient su faire de Kirigakure un nouveau départ, un havre de paix qu'il s'était alors dédié à protéger. S'il avait tâché de porter sur le monde un regard indifférent et imperturbable, dans le seul but d'être à même de percevoir les événements qui régissaient le Yuukan d'un œil nouveau, son entrevue avec le Rokudaime avait su ébranler ses croyances et animer en lui une ardeur sempiternelle à l'encontre de la Brume. Un serment qu'il n'aurait su bafouer, tant pour ceux qui avaient placé leur confiance en lui que par propre fierté.

Finalement, son corps retrouva cette énergie palpitante qui l'avait quittée. Ses pas s'écrasèrent sur les débris, tandis que sa course effrénée le mena jusqu'aux remparts extérieurs, éventrés par l'explosion qui avaient secoué l'archipel. Malgré tout, il n'aurait pu retenir ces tremblements discrets qui parcouraient ses membres, et trahissaient sa terreur. Non... la peur ne l'avait pas quitté depuis lors. Tant qu'il demeurerait face à ce Dieu gigantesque, elle ne saurait l'abandonner et le laisser aux mains d'une confiance aveugle.

Mais elle était la preuve indéniable qu'il était en vie. Qu'un cœur battait encore ardemment dans sa poitrine, qu'un souffle salvateur emplissait encore ses poumons. Et de ces cadeaux, il en ferait le plus fervent usage : celui de défendre ce village envers les instigateurs d'un si funeste destin. Le regard brûlant de détermination, Aditya fit face au démon. Son ombre le surplombait tout entier, alors que les forces armées de Kiri s'articulaient pour partager dans leur plus sincère dévotion un espoir de renaissance. La Brume contre-attaquait, et si elle venait à succomber de ses assauts terrifiants, ce serait en s'étant battue contre ses détracteurs avec impétuosité et honneur, ces qualités mêmes qui avaient forgés leur ténacité.

Pour la première fois, Aditya était pétrifié par la peur. Mais le rugissement du Dieu de l'Eau annonçait également que pour la première fois de sa vie, il se reconnaissait comme un membre de la Brume et en portait dignement le blason. Si elle advenait à être son tombeau, il n'aurait pu être plus fier de s'être battu pour cette cause qu'il chérissait tant et en qui il portait tant d'espoir.

Bien vite, deux silhouettes se joignirent à lui et firent face à ce monstre divin au nom de leur village, tandis qu'un second rugissement fit trembler la terre sous leurs pieds. Pourtant, cela n'aurait su défaire la ferveur qui les animaient et qu'ils dédiaient toute entière à Kirigakure, car ils savaient qu'ensembles, ils en seraient les derniers remparts.

Spoiler:
 




_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5418-aditya-carnet-de-route#43035

4/05. Derniers remparts Empty
Mar 16 Avr 2019 - 13:28


Le sol se mit à trembler, la Brume parcourant le village à s’épaissir avant de se disperser puis de se reformer à chaque secousse titanesque qui parcourait les alentours. Alors dans son bureau, le Mizukage ne comprit d’abord pas ce qu’il se passait… Seul un pressentiment malsain emplissait son coeur, quelque chose de gros, de dangereux dont la force émanait jusqu’en ses quartiers temporaires. Une nouvelle attaque ?

Sans plus attendre, le cinquantenaire accouru vers l’extérieur du bâtiment, la lumière aveuglante de l’extérieur apportant peu à peu à ses yeux la silhouette énorme qui se trouvait à l’entrée du village. Immense et terrifiante, le forme était perceptible de toutes les positions, offrant un spectacle difficilement imaginable, celui d’un animal haut de plusieurs dizaines de mètres, si ce n’était la centaine de haut, s’apprêtant à laisser s’abattre un courroux divin sur l’ensemble d’une Brume déjà affaiblie par un passé proche difficile.

Le village était en panique.

Le regard du Kagai s’alourdit, le forçant à plisser les yeux pour courber la cicatrice qu’il arborait sur son œil gauche avant qu’il ne se mette à prononcer quelques mots, emplis d’une adrénaline à laquelle il avait rarement été sujet.

« Alors te voilà. »



A cette phrase, ses jambes se mirent à se plier pour prendre un conséquent appuie et partir en direction du ciel dans un bond.

Lors de la trajectoire, le Mizukage pu observer une Brume prise d’un renouveau d’action, celle forçant tout un chacun à foncer se battre pour sa patrie. Ses ordres partirent en direction de la garde qui l’avait suivi lors de sa sortie de la Caserne.

« Ne perdez pas de temps. Rassemblez le plus de spécialistes du Fuinjutsu possible et protégez les. Il ne nous sera pas possible de sauver le village si nous n’arrivons pas à sceller cette saloperie. »



Le groupe qui l’avait suivi dévia alors sa course pour aller vers les toits, avant de s’afférer à leur devoir, l’unique chance de sauver la Brume.

Le Dieu avait été libéré, comment et d’où venait-il ? Impossible pour Inja d’en savoir plus à ce moment… La seule chose qui lui vint à l’esprit fut celle de son devoir : Défendre le village à tout prix.

La finalité du bond l’amena à atterrir sur les remparts encore en place, juste en face de la tête de l’immense bête devant laquelle se trouvait déjà un visage qui lui était connu. Celui d’Aditya. Avant que le berserker se rende compte de l’arrivée d’une autre personne, presque en même temps que lui, Amehoni Kyosuke, avec lequel il n’avait encore jamais eu la possibilité de parler, mais dont son ancien rôle de Shireikan l’avait forcé à connaître chacun des shinobis de Kirigakure no Satô.

« Aditya, Kyosuke. Il va falloir protéger le village au péril de nos vies. Vous êtes ici à ce moment même, il est trop tard pour reculer ou partir aider une autre partie du village. »



Le regard toujours plissé du Kagai arborait une envie meurtrière, une foi en sa combativité, celle qui l’avait mené à son rôle après tant d’années. La même qui lui avait fait ôter la vie à des centaines de personnes, le guidant vers son uniquer dessein : La mort.

Après tout ce temps, la faucheuse semblait ne jamais vouloir s’arrêter à sa porte, décidant toujours de reculer face à son travail… Ou peut-être appeurée ?

Devant les shinobis, se dressait le visage de la bête dont la Fanatique folle parlait, le Dieu de l’Eau, dont la carapaces épaisse et cornue ne laissait porter l’attention qu’en direction de son œil unique, d’un rouge vivifiant, ciblant d’ors et déjà le village.

Il ne fallait pas le laisser cibler la Brume. Non, son attention devait être dirigée directement vers le groupe kirijin.


Le torse bombé et les bras écartés, le Mizukage déclina le plus de chakra possible en direction de son corps, juste avant de laisser partir un unique trait de foudre dans la direction de l’oeil de l’immense bête qui menaçait le village. Ne cherchant pas un instant à dissimuler son action, au contraire, il profita de ce moment pour crier au plus fort le nom de sa technique pour attirer le Dieu de l’Eau.

« INAZUMA KAMI NO KŌRU. »



Résumé:
 

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

4/05. Derniers remparts Empty
Mer 17 Avr 2019 - 0:58

4/05. Derniers remparts Tenor


Sur le papier, la journée partait plutôt bien, je n'avais pas eu de mission ce matin, j'avais pu tranquillement flemmarder dans mon lit jusqu'au douze coups de mon réveil qui m'indiquait qu'il était quand même temps de bouger son cul du lit. Comme à mon habitude, je pris ma douche après m'être levé, mais le destin, ou appeler ça comme vous voulez, n'avait pas envisagé de me laisser me rincer les cheveux ! Un puissant tremblement de terre se fit sentir, secouant l'intégralité de mon appartement, faisant tomber casseroles et poteries, tout mon intérieur était maintenant loger à la même enseigne : sur mon plancher !

Ne prenant le temps que de partiellement me sécher d'un coup de serviette rapide, j'enfilais mon kimono et prit mes armes pour aller voir ce qu'il c'était passé ! Un décor de de guerre, voilà ce que j'avais sous les yeux une fois dehors, les villageois qui couraient dans n'importe ou, allant jusqu'à se piétiner dans l'espoir de trouver un refuge plus vite que les autres, des enfants pleurant leurs parents...

Juste après être sorti d'une guerre civil, on en était encore là ? Cette fois-ci, je n'avais pas été appelé hors du village, et je comptais bien utilisé cette chance pour l'aider comme il se doit !

Courant le plus vite possible vers un endroit ou je pourrais me rendre compte de l'événement, plus j'avançais, plus l'épais brouillard qui c'était déposé sur le village et sa bordure se dissipait, faisant apparaître une énorme silhouette monstrueuse !


- Qu'est ce que c'est que ce truc ?!

M'exclamais-je en pouvant enfin mettre une image sur cette ombre immense qui menaçait le village !Continuant de me rapprocher le plus possible, je me retrouvais rapidement sur un des remparts encore débout. J'étais arrivé quasiment en même temps qu'une autre personne, mais la folie du moment m'avait complètement obstrué la vue qui n'était pas devant moi...

J'entendis mon prénom, je me rendis compte que je me trouvais au côté du nouveau Kage du village, ainsi que d'un autre ninja. À l'entendre, il n'y avait que nous pour protéger ce tronçon de village... Super ambiance...

Quand je me rendis enfin compte que la chose qui s'opposait à nous était un monstre de plusieurs mètres de haut, je dois avouer que j'avais eu une petite sueur froide, si l'on peut me permettre l'euphémisme...

Dans ces moments là, soit tu te retrouves paralysé et tu ne peux plus rien faire jusqu'à la fin, soit tu arrives à passer au dessus de tes peurs et tu avances droit devant. Aussi étrange que cela puisse paraître, mes armes tremblaient, non pas comme si j'étais effrayé, mais comme quelqu'un qui était excité par la situation. Une sensation à la fois désagréable et désinhibante, j'avais l'impression que je perdais le contrôle pour laisser une partie de moi que je n'avais jamais vraiment voulu découvrir...

Sortis de ma transe par le cri violent du Kage qui envoya un éclair directement dans l’œil de l'adversaire, il tentait sûrement de l'aveuglé ! Je n'avais pas grand chose en stock pour un monstre de cette taille, mais je n'allais pas le laisser faire tout le travail quand même !

Me positionnant dans la même direction que la foudre avait prise, j'envoyais une mes faux vers l’œil du monstre et me servis de la force de projection pour y envoyer un nuage de cendre se loger devant son oculaire !
Akuma ni taishite Ryu...

techniques:
 

- Yarazu Ame liant Toruburu no Ame !

Résumé du tour:
 

_________________
Arme de Gladiateur : Hai no Gaidan


Paroles

Pensées

Narrations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5932-la-bagarre-enfin-presque-termine

4/05. Derniers remparts Empty
Hier à 11:00
Arrivé sur place à toute vitesse, le Mizukage entouré de deux shinobis kirijins se trouva ainsi face à cette montagne, le Dieu de l'Eau. Terrifiante créature sur laquelle si peu d'éléments étaient connus, la bête leur faisait face sans sembler les remarquer. Et si les attaques faites à son encontre par le Kagai ainsi que par Kyosuke ne lui avaient apparemment rien fait au point où il n'avait pas même daigné baisser les yeux sur eux, un problème bien plus direct arrivait à grande vitesse.

En effet, l'apparition du monstre n'avait pas seulement déclanché un séisme, elle avait aussi provoqué ce qui fonçait désormais sur les remparts, une large vague d'eau capable de faire des dégâts considérables au village si elle n'était pas stoppée ou au moins affaiblie. La réalité du terrain était là. Pendant que des dizaines de shinobis s'affairaient ça et là à tenter d'affaiblir le monstre pour pouvoir le sceller, le groupe qui tenait les remparts n'avait qu'une seule mission pour le moment, celle de sauver le village des terribles répercussions engendrées par chacun des mouvements du bijuu. Son arrivée était la première d'entre elle et dans quelques instants, si rien n'était fait, le bilan serait terrible.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

4/05. Derniers remparts Empty
Hier à 18:07
Le regard lourd, Aditya salua l’arrivée de leur Mizukage et de celle d’un genin demeuré inconnu à ses yeux d’un signe de tête, l’air grave et calculé. L’ombre menaçante d’une vague se profilait d’ores et déjà à l’horizon, et avec elle, elle instiguerait un sentiment de terreur dans l’esprit de chacun des habitants qu’ils avaient pour mission de protéger. Comme pour se rassurer, ses doigts vinrent enserrer la paume de sa main en massant chaque phalange, ses prunelles revêtant un voile d’absence à l’entente des mots du Rokudaime. Aditya avait compris grâce à lui que la peur, l’angoisse, la tristesse et même la rage… que tous ces sentiments n’étaient pas à fuir, mais à accepter. Et s’il entendait fermement suivre ses enseignements, sa nature n’en demeurait aucunement ébranlée : la lâcheté était bien loin de courir dans ses veines. Mais la loyauté, elle, était l’une des qualités qu’il chérissait le plus. Un sourire rassurant accompagna son œillade adressée à ses compagnons d’infortune, tandis que de maigres paroles passèrent la frontière de ses lèvres.

« Rassurez-vous… Je n’aurais souhaité être nulle part ailleurs. »

Dès lors, tous deux s’empressèrent d’attaquer de front le seul élément du Dieu de l’Eau qui n’était ps pourvu d’une défense écailleuse ; son œil, l’embryon de sa défaite. Malheureusement trop éloignés, elles s’évaporèrent dans les airs sans parvenir à toucher leur cible. Les sourcils froncés par l’inquiétude et la réflexion, Aditya glissa un regard critique sur les environs. Les remparts de Kiri ne sauraient retenir la vague déferlante sans leur aide, déjà fragilisés par les assauts qu’ils avaient essuyés par le passé. Sans quitter des yeux l’horizon, il s’adressa de nouveau à ses coéquipiers.

« L’arrivée du Dieu a fait s’élever la mer par-delà les littoraux… Je crains que l’attaquer ne soit pas le meilleur choix à suivre, pour cette-fois, nous devrons concentrer tous nos efforts à ériger une barrière suffisante qui pourrait l’arrêter dans sa course. Plusieurs de nos concitoyens pourraient finir noyés sous cette déferlante. »

Ses prunelles se déposèrent l’espace d’un instant sur ce colosse dont la silhouette illusoire s’était révélée à lui une fois qu’il eut chassé l’atout même du village, sa brume sempiternelle qu’il revêtait d’ordinaire tel un cocon protecteur. Était-ce de la fascination, ou de la simple curiosité ? Il n’aurait pu le dire, tant la lisière était mince. En apprenant ainsi la vérité cachée derrière ces contes, sa perception du monde en avait été… profondément chamboulée. S’il parvenait à survivre à cet assaut, nul doute qu’il chercherait à comprendre d’avantage les mythes qui habitaient les terres encore vierges de ses pas. Mais l’heure était à une tout autre préoccupation.

« …Kyosuke, c’est bien ça ? Tiens-toi près de notre Ombre, il saura te donner de meilleures directives que je ne pourrais le faire, ou quand bien même te protéger. Mais… sache que nous aurons besoin de ton aide, tout comme le village et quelle qu’elle soit. Si tu peux parvenir à le défendre du mieux que tu le peux, je t’en serai reconnaissant. », il déclina un signe de tête entendu à son adresse avant d’observer le Kagai. « Je vais me charger de protéger cet ascendant. La Brume se doit de survivre. »

Sans plus de cérémonie, Aditya s’élança au-devant des remparts fragilisés, ses mains nouées sous le mûdra du serpent. Et tandis que la vague s’approchait de plus en plus des rivages de Kirigakure, un large rempart de bois s'éleva depuis la terre en résonance au chakra qu'il sacrifiait à son usage en recouvrant entièrement sa silhouette, y compris sous ses pieds ; nul doute que ce dôme permettrait de bloquer une partie de la vague. Je vous fais confiance pour le reste, Mizukage, Kyosuke.

Enfermé ainsi, il ne pouvait qu'espérer que leurs efforts combinés suffiraient à prévenir tout dégâts infligés à leur chère cité.


Spoiler:
 




_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5418-aditya-carnet-de-route#43035

4/05. Derniers remparts Empty
Aujourd'hui à 12:45


alors que les attaques semblaient ne pas avoir suffit à attirer l'attention du Dieu de l'eau, comme voulu, Aditya se mis à prononcer quelques phrases, faisant remarquer, au même moment où un bruit dévastateur bien connu du Kagai se mit à retentir dans les environs. Ce n'était pas la première fois que le cinquantenaire pouvait se permettre d'entendre un tel appel de la nature, à vrai dire, depuis son arrivée à Kirigakure no Satô, c'était la troisième fois. D'abord lorsque de l'un des bandits assimilateurs Suiton faisait régner la peur au sein des marécages brumeux, lorsque ceux-ci n'avaient pas encore été ravagés par l'attaque combinée du Collectif et des mercenaires qu'ils avaient mis à leur botte dont le nom lui restait encore inconnu; ensuite lors de la première apparition de la Fanatique quelques mois plus tôt, avant que le cinquantenaire ne l'envoie se faire enfermer dans la forêt, quand celle-ci avait faire tomber un raz de marée d'une grande ampleur sur l'un des ports de l'île centrale.

Le bruit ne pu que faire réagir les sens du Mizukage qui se mit à dégainer sa lourde hache de bataille, maintenant Hakai, la lame légendaire, pour sauter des remparts et le faire retomber en bas de ceux-ci, dans un mouvement fluide. Sa lourde arme se mit alors à se repaître du chakra du berserker avant de résonner dans un fracas sur le sol faisant vibrer la terre. En quelques secondes, une véritable de terre se mit à se créer sous les pieds du Kagai, l'emmenant vers les cieux, alors qu'il s'apprêtait à taper à nouveau sur cette même masse de roc, pour en ériger une deuxième de la même taille au dessus.


D'un cri en direction de ses coéquipiers, le Mizukage répondit en partie à Aditya, alors qu'il n'avait pas prit le temps de le faire plus tôt. Il leur fallait absolument tenter de protéger le village, ce n'était pas ici l'histoire d'une victoire, mais bel et bien d'avorter une quelconque possibilité de défaite.

« C’est exactement ça… L’équipe de scellement est déjà en route, nous ne pouvons que leur accorder notre confiance aveuglément… »



Laissant un court instant de pause alors qu'il portait son arme au niveau de son visage, le regard épris d'une envie meurtrière, celle d'un berserker décidé à en finir, malgré les obstacles, il enchaîna.

« Nous protégerons la Brume à tout prix. »



Il ne pouvait quitter du regard l'immense vague qui arrivait contre le village, l'impact était imminent. Et pourtant, il était déjà impossible, dans la précipitation, pour le Mizukage de se rendre compte de la taille et de la force qu'elle prendra lors de l'assaut...

Il en avait déjà arrêté, ayant toujours protégé ses anciens coéquipiers des deux tsunamis qu'il avait déjà pu essuyer, mais rien n'était prévisible, cette fois-ci la survie entière du village était mise en jeu, il avait été obligé de doubler la taille de son rempart.

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

4/05. Derniers remparts

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°4 : Cataclysmes :: Partie n°4, Kiri : Submergés
Sauter vers: