Soutenez le forum !
1234
Partagez

4/05. Derniers remparts

Maître du Jeu
Maître du Jeu

4/05. Derniers remparts Empty
Sam 13 Avr 2019 - 22:15


Kirigakure no Satô avait une histoire riche en péripéties et ne pouvait usurper son appellation de village caché et militaire : assaut contre Iwa, attaque du clan Hyôsa et plus récemment guerre civile… Les Kirijins baignaient dans les combats et les difficultés. Mais aujourd’hui, c’était une menace d’un tout autre niveau qu’ils affrontaient : celle d’un Dieu.

Face à une telle créature, dont les dimensions et la puissance semblaient inouïes, les Kirijins ne pouvaient jouer que sur la défensive. Bon nombre d’entre eux étaient partis pour s’occuper de ses queues, de la Déesse au-dessus ou encore pour préparer un scellement d’une ampleur gigantesque. Mais la sécurité du village restait une priorité.

Des shinobis étaient donc restés sur les remparts et hautes installations du village pour faire face au Dieu de l’Eau. Leur rôle était si simple et pourtant si crucial : ils se devaient de protéger directement leur village des assauts de Sanbi.

Et il était inutile de préciser l’importance de leur tâche : ils étaient en réalité les derniers remparts et le dernier espoir de survie de leur cité.


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'événement.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant le lundi 15 avril pourront être utilisées durant l'Event.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • La majorité des personnages Kirijins devront se placer eux-mêmes dans les groupes pour défendre leur village. Il faudra pour cela poster dans un sujet de placement qui sortira une fois les groupes tous postés.

  • Ce groupe se déroule sur les remparts et hautes installations de votre village, face au Dieu de l'Eau.

  • Enjeu principal de ce groupe : protéger votre village des assauts du Dieu de l'Eau. Ce groupe est en grande partie responsable de la "sauvegarde" de Kiri.

Ordre de post :
  • Aditya

  • Kagai Inja

  • Amehoni Kyosuke

  • Dieu de l'Eau

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com
Aditya
Aditya

4/05. Derniers remparts Empty
Lun 15 Avr 2019 - 13:22
4/05 : Derniers Remparts

ft. Kagai Inja, Amehoni Kyosuke & Dieu de l'Eau


An 203, Kirigakure no Satô, remparts du village, début d'après-midi.



D'un seul coup la terre se mit à trembler, secouée par une détonation sans pareille. Une nouvelle fois, les geôles de Kirigakure étaient ébranlées par une force qu'elles n'auraient su pouvoir contenir, une force qui ravageait d'ores et déjà les rives littorales, là où la brume téméraire s'était retirée pour laisser place à la terrifiante silhouette d'un colosse, jusqu'alors inégalée aux yeux d'Aditya. Il ne fallut pas longtemps avant que des cris d’effroi ne percent le calme ambiant qui régnait à la porte Nord, tandis que les préparatifs d'un festival oublié étaient abandonnés, délaissés parmi les débris et les poteries brisées, au profit de vies humaines cherchant l'asile dans ce capharnaüm ancestral.

Les yeux rivés sur l'ombre menaçante, il n'aurait su bouger. L'épais brouillard qui s'était levé sur Kirigakure fut dissipée par trois membres écailleux et grisâtres, avant qu'un hurlement ne retentisse sur les berges nébuleuses. Il ne pouvait qu'être le fruit de cette bête redoutable qui se dévoilait tout entier sous les traits d'un chélonien enragé. Pour la première fois depuis que la vie s’était emparée de lui et l'ait révélé au monde, Aditya était pétrifié par la peur. Jamais il n'aurait cru que ces mythes et légendes que l’on contait à Ensō, ces croque-mitaines créés de toute pièce afin d'effrayer les enfants, pouvaient revêtir une réalité aussi frappante. Au fin fond d'Hayashi no Kuni, ils s'étaient parés d'illusoire... mais les Dieux qui régnaient sur le monde, écrasant quiconque qui oserait aller à l'encontre de leur volonté glorieuse étaient bel et bien faits de chair et de sang.

« Qu'est-ce que... »

Pourtant, les récits de l’attaque du Premier Cercle auraient dû éveiller ses doutes. Le Dieu du Vent était apparu et n’avait eu de cesse de ravager ces terres arides. S'il avait alors été l'instigateur d'une crainte sans pareille qui s'était répandue comme une trainée de poudre dans le monde ninja, tous n'auraient voulu y croire, et admettre la présence d'entités qui dépassaient leurs plus terrifiants cauchemars dans la tranquillité de leur existence, où ne devait y régner que le plaisir, et non pas l'effroi et la lâcheté.

Néanmoins, ce ne fut pas la peur de fermer à jamais les yeux sur ce monde qui avait raidit le corps et l'esprit d'Aditya, lui qui avait toujours considéré ce souffle de vie comme éphémère et insignifiant. Ce qui le terrorisait n'était ni plus ni moins que celui qui animait ses proches, Reikan, Kaya, et tous les ninjas qui avaient su faire de Kirigakure un nouveau départ, un havre de paix qu'il s'était alors dédié à protéger. S'il avait tâché de porter sur le monde un regard indifférent et imperturbable, dans le seul but d'être à même de percevoir les événements qui régissaient le Yuukan d'un œil nouveau, son entrevue avec le Rokudaime avait su ébranler ses croyances et animer en lui une ardeur sempiternelle à l'encontre de la Brume. Un serment qu'il n'aurait su bafouer, tant pour ceux qui avaient placé leur confiance en lui que par propre fierté.

Finalement, son corps retrouva cette énergie palpitante qui l'avait quittée. Ses pas s'écrasèrent sur les débris, tandis que sa course effrénée le mena jusqu'aux remparts extérieurs, éventrés par l'explosion qui avaient secoué l'archipel. Malgré tout, il n'aurait pu retenir ces tremblements discrets qui parcouraient ses membres, et trahissaient sa terreur. Non... la peur ne l'avait pas quitté depuis lors. Tant qu'il demeurerait face à ce Dieu gigantesque, elle ne saurait l'abandonner et le laisser aux mains d'une confiance aveugle.

Mais elle était la preuve indéniable qu'il était en vie. Qu'un cœur battait encore ardemment dans sa poitrine, qu'un souffle salvateur emplissait encore ses poumons. Et de ces cadeaux, il en ferait le plus fervent usage : celui de défendre ce village envers les instigateurs d'un si funeste destin. Le regard brûlant de détermination, Aditya fit face au démon. Son ombre le surplombait tout entier, alors que les forces armées de Kiri s'articulaient pour partager dans leur plus sincère dévotion un espoir de renaissance. La Brume contre-attaquait, et si elle venait à succomber de ses assauts terrifiants, ce serait en s'étant battue contre ses détracteurs avec impétuosité et honneur, ces qualités mêmes qui avaient forgés leur ténacité.

Pour la première fois, Aditya était pétrifié par la peur. Mais le rugissement du Dieu de l'Eau annonçait également que pour la première fois de sa vie, il se reconnaissait comme un membre de la Brume et en portait dignement le blason. Si elle advenait à être son tombeau, il n'aurait pu être plus fier de s'être battu pour cette cause qu'il chérissait tant et en qui il portait tant d'espoir.

Bien vite, deux silhouettes se joignirent à lui et firent face à ce monstre divin au nom de leur village, tandis qu'un second rugissement fit trembler la terre sous leurs pieds. Pourtant, cela n'aurait su défaire la ferveur qui les animaient et qu'ils dédiaient toute entière à Kirigakure, car ils savaient qu'ensembles, ils en seraient les derniers remparts.

Spoiler:
 




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kagai Inja
Kagai Inja

4/05. Derniers remparts Empty
Mar 16 Avr 2019 - 13:28


Le sol se mit à trembler, la Brume parcourant le village à s’épaissir avant de se disperser puis de se reformer à chaque secousse titanesque qui parcourait les alentours. Alors dans son bureau, le Mizukage ne comprit d’abord pas ce qu’il se passait… Seul un pressentiment malsain emplissait son coeur, quelque chose de gros, de dangereux dont la force émanait jusqu’en ses quartiers temporaires. Une nouvelle attaque ?

Sans plus attendre, le cinquantenaire accouru vers l’extérieur du bâtiment, la lumière aveuglante de l’extérieur apportant peu à peu à ses yeux la silhouette énorme qui se trouvait à l’entrée du village. Immense et terrifiante, le forme était perceptible de toutes les positions, offrant un spectacle difficilement imaginable, celui d’un animal haut de plusieurs dizaines de mètres, si ce n’était la centaine de haut, s’apprêtant à laisser s’abattre un courroux divin sur l’ensemble d’une Brume déjà affaiblie par un passé proche difficile.

Le village était en panique.

Le regard du Kagai s’alourdit, le forçant à plisser les yeux pour courber la cicatrice qu’il arborait sur son œil gauche avant qu’il ne se mette à prononcer quelques mots, emplis d’une adrénaline à laquelle il avait rarement été sujet.

« Alors te voilà. »



A cette phrase, ses jambes se mirent à se plier pour prendre un conséquent appuie et partir en direction du ciel dans un bond.

Lors de la trajectoire, le Mizukage pu observer une Brume prise d’un renouveau d’action, celle forçant tout un chacun à foncer se battre pour sa patrie. Ses ordres partirent en direction de la garde qui l’avait suivi lors de sa sortie de la Caserne.

« Ne perdez pas de temps. Rassemblez le plus de spécialistes du Fuinjutsu possible et protégez les. Il ne nous sera pas possible de sauver le village si nous n’arrivons pas à sceller cette saloperie. »



Le groupe qui l’avait suivi dévia alors sa course pour aller vers les toits, avant de s’afférer à leur devoir, l’unique chance de sauver la Brume.

Le Dieu avait été libéré, comment et d’où venait-il ? Impossible pour Inja d’en savoir plus à ce moment… La seule chose qui lui vint à l’esprit fut celle de son devoir : Défendre le village à tout prix.

La finalité du bond l’amena à atterrir sur les remparts encore en place, juste en face de la tête de l’immense bête devant laquelle se trouvait déjà un visage qui lui était connu. Celui d’Aditya. Avant que le berserker se rende compte de l’arrivée d’une autre personne, presque en même temps que lui, Amehoni Kyosuke, avec lequel il n’avait encore jamais eu la possibilité de parler, mais dont son ancien rôle de Shireikan l’avait forcé à connaître chacun des shinobis de Kirigakure no Satô.

« Aditya, Kyosuke. Il va falloir protéger le village au péril de nos vies. Vous êtes ici à ce moment même, il est trop tard pour reculer ou partir aider une autre partie du village. »



Le regard toujours plissé du Kagai arborait une envie meurtrière, une foi en sa combativité, celle qui l’avait mené à son rôle après tant d’années. La même qui lui avait fait ôter la vie à des centaines de personnes, le guidant vers son uniquer dessein : La mort.

Après tout ce temps, la faucheuse semblait ne jamais vouloir s’arrêter à sa porte, décidant toujours de reculer face à son travail… Ou peut-être appeurée ?

Devant les shinobis, se dressait le visage de la bête dont la Fanatique folle parlait, le Dieu de l’Eau, dont la carapaces épaisse et cornue ne laissait porter l’attention qu’en direction de son œil unique, d’un rouge vivifiant, ciblant d’ors et déjà le village.

Il ne fallait pas le laisser cibler la Brume. Non, son attention devait être dirigée directement vers le groupe kirijin.


Le torse bombé et les bras écartés, le Mizukage déclina le plus de chakra possible en direction de son corps, juste avant de laisser partir un unique trait de foudre dans la direction de l’oeil de l’immense bête qui menaçait le village. Ne cherchant pas un instant à dissimuler son action, au contraire, il profita de ce moment pour crier au plus fort le nom de sa technique pour attirer le Dieu de l’Eau.

« INAZUMA KAMI NO KŌRU. »



Résumé:
 

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/
Amehoni Kyosuke
Amehoni Kyosuke

4/05. Derniers remparts Empty
Mer 17 Avr 2019 - 0:58

4/05. Derniers remparts Tenor


Sur le papier, la journée partait plutôt bien, je n'avais pas eu de mission ce matin, j'avais pu tranquillement flemmarder dans mon lit jusqu'au douze coups de mon réveil qui m'indiquait qu'il était quand même temps de bouger son cul du lit. Comme à mon habitude, je pris ma douche après m'être levé, mais le destin, ou appeler ça comme vous voulez, n'avait pas envisagé de me laisser me rincer les cheveux ! Un puissant tremblement de terre se fit sentir, secouant l'intégralité de mon appartement, faisant tomber casseroles et poteries, tout mon intérieur était maintenant loger à la même enseigne : sur mon plancher !

Ne prenant le temps que de partiellement me sécher d'un coup de serviette rapide, j'enfilais mon kimono et prit mes armes pour aller voir ce qu'il c'était passé ! Un décor de de guerre, voilà ce que j'avais sous les yeux une fois dehors, les villageois qui couraient dans n'importe ou, allant jusqu'à se piétiner dans l'espoir de trouver un refuge plus vite que les autres, des enfants pleurant leurs parents...

Juste après être sorti d'une guerre civil, on en était encore là ? Cette fois-ci, je n'avais pas été appelé hors du village, et je comptais bien utilisé cette chance pour l'aider comme il se doit !

Courant le plus vite possible vers un endroit ou je pourrais me rendre compte de l'événement, plus j'avançais, plus l'épais brouillard qui c'était déposé sur le village et sa bordure se dissipait, faisant apparaître une énorme silhouette monstrueuse !


- Qu'est ce que c'est que ce truc ?!

M'exclamais-je en pouvant enfin mettre une image sur cette ombre immense qui menaçait le village !Continuant de me rapprocher le plus possible, je me retrouvais rapidement sur un des remparts encore débout. J'étais arrivé quasiment en même temps qu'une autre personne, mais la folie du moment m'avait complètement obstrué la vue qui n'était pas devant moi...

J'entendis mon prénom, je me rendis compte que je me trouvais au côté du nouveau Kage du village, ainsi que d'un autre ninja. À l'entendre, il n'y avait que nous pour protéger ce tronçon de village... Super ambiance...

Quand je me rendis enfin compte que la chose qui s'opposait à nous était un monstre de plusieurs mètres de haut, je dois avouer que j'avais eu une petite sueur froide, si l'on peut me permettre l'euphémisme...

Dans ces moments là, soit tu te retrouves paralysé et tu ne peux plus rien faire jusqu'à la fin, soit tu arrives à passer au dessus de tes peurs et tu avances droit devant. Aussi étrange que cela puisse paraître, mes armes tremblaient, non pas comme si j'étais effrayé, mais comme quelqu'un qui était excité par la situation. Une sensation à la fois désagréable et désinhibante, j'avais l'impression que je perdais le contrôle pour laisser une partie de moi que je n'avais jamais vraiment voulu découvrir...

Sortis de ma transe par le cri violent du Kage qui envoya un éclair directement dans l’œil de l'adversaire, il tentait sûrement de l'aveuglé ! Je n'avais pas grand chose en stock pour un monstre de cette taille, mais je n'allais pas le laisser faire tout le travail quand même !

Me positionnant dans la même direction que la foudre avait prise, j'envoyais une mes faux vers l’œil du monstre et me servis de la force de projection pour y envoyer un nuage de cendre se loger devant son oculaire !
Akuma ni taishite Ryu...

techniques:
 

- Yarazu Ame liant Toruburu no Ame !

Résumé du tour:
 

_________________
Arme de Gladiateur : Hai no Gaidan


Paroles

Pensées

Narrations
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5932-la-bagarre-enfin-presque-termine
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

4/05. Derniers remparts Empty
Jeu 18 Avr 2019 - 11:00
Arrivé sur place à toute vitesse, le Mizukage entouré de deux shinobis kirijins se trouva ainsi face à cette montagne, le Dieu de l'Eau. Terrifiante créature sur laquelle si peu d'éléments étaient connus, la bête leur faisait face sans sembler les remarquer. Et si les attaques faites à son encontre par le Kagai ainsi que par Kyosuke ne lui avaient apparemment rien fait au point où il n'avait pas même daigné baisser les yeux sur eux, un problème bien plus direct arrivait à grande vitesse.

En effet, l'apparition du monstre n'avait pas seulement déclanché un séisme, elle avait aussi provoqué ce qui fonçait désormais sur les remparts, une large vague d'eau capable de faire des dégâts considérables au village si elle n'était pas stoppée ou au moins affaiblie. La réalité du terrain était là. Pendant que des dizaines de shinobis s'affairaient ça et là à tenter d'affaiblir le monstre pour pouvoir le sceller, le groupe qui tenait les remparts n'avait qu'une seule mission pour le moment, celle de sauver le village des terribles répercussions engendrées par chacun des mouvements du bijuu. Son arrivée était la première d'entre elle et dans quelques instants, si rien n'était fait, le bilan serait terrible.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aditya
Aditya

4/05. Derniers remparts Empty
Jeu 18 Avr 2019 - 18:07
Le regard lourd, Aditya salua l’arrivée de leur Mizukage et de celle d’un genin demeuré inconnu à ses yeux d’un signe de tête, l’air grave et calculé. L’ombre menaçante d’une vague se profilait d’ores et déjà à l’horizon, et avec elle, elle instiguerait un sentiment de terreur dans l’esprit de chacun des habitants qu’ils avaient pour mission de protéger. Comme pour se rassurer, ses doigts vinrent enserrer la paume de sa main en massant chaque phalange, ses prunelles revêtant un voile d’absence à l’entente des mots du Rokudaime. Aditya avait compris grâce à lui que la peur, l’angoisse, la tristesse et même la rage… que tous ces sentiments n’étaient pas à fuir, mais à accepter. Et s’il entendait fermement suivre ses enseignements, sa nature n’en demeurait aucunement ébranlée : la lâcheté était bien loin de courir dans ses veines. Mais la loyauté, elle, était l’une des qualités qu’il chérissait le plus. Un sourire rassurant accompagna son œillade adressée à ses compagnons d’infortune, tandis que de maigres paroles passèrent la frontière de ses lèvres.

« Rassurez-vous… Je n’aurais souhaité être nulle part ailleurs. »

Dès lors, tous deux s’empressèrent d’attaquer de front le seul élément du Dieu de l’Eau qui n’était ps pourvu d’une défense écailleuse ; son œil, l’embryon de sa défaite. Malheureusement trop éloignés, elles s’évaporèrent dans les airs sans parvenir à toucher leur cible. Les sourcils froncés par l’inquiétude et la réflexion, Aditya glissa un regard critique sur les environs. Les remparts de Kiri ne sauraient retenir la vague déferlante sans leur aide, déjà fragilisés par les assauts qu’ils avaient essuyés par le passé. Sans quitter des yeux l’horizon, il s’adressa de nouveau à ses coéquipiers.

« L’arrivée du Dieu a fait s’élever la mer par-delà les littoraux… Je crains que l’attaquer ne soit pas le meilleur choix à suivre, pour cette-fois, nous devrons concentrer tous nos efforts à ériger une barrière suffisante qui pourrait l’arrêter dans sa course. Plusieurs de nos concitoyens pourraient finir noyés sous cette déferlante. »

Ses prunelles se déposèrent l’espace d’un instant sur ce colosse dont la silhouette illusoire s’était révélée à lui une fois qu’il eut chassé l’atout même du village, sa brume sempiternelle qu’il revêtait d’ordinaire tel un cocon protecteur. Était-ce de la fascination, ou de la simple curiosité ? Il n’aurait pu le dire, tant la lisière était mince. En apprenant ainsi la vérité cachée derrière ces contes, sa perception du monde en avait été… profondément chamboulée. S’il parvenait à survivre à cet assaut, nul doute qu’il chercherait à comprendre d’avantage les mythes qui habitaient les terres encore vierges de ses pas. Mais l’heure était à une tout autre préoccupation.

« …Kyosuke, c’est bien ça ? Tiens-toi près de notre Ombre, il saura te donner de meilleures directives que je ne pourrais le faire, ou quand bien même te protéger. Mais… sache que nous aurons besoin de ton aide, tout comme le village et quelle qu’elle soit. Si tu peux parvenir à le défendre du mieux que tu le peux, je t’en serai reconnaissant. », il déclina un signe de tête entendu à son adresse avant d’observer le Kagai. « Je vais me charger de protéger cet ascendant. La Brume se doit de survivre. »

Sans plus de cérémonie, Aditya s’élança au-devant des remparts fragilisés, ses mains nouées sous le mûdra du serpent. Et tandis que la vague s’approchait de plus en plus des rivages de Kirigakure, un large rempart de bois s'éleva depuis la terre en résonance au chakra qu'il sacrifiait à son usage en recouvrant entièrement sa silhouette, y compris sous ses pieds ; nul doute que ce dôme permettrait de bloquer une partie de la vague. Je vous fais confiance pour le reste, Mizukage, Kyosuke.

Enfermé ainsi, il ne pouvait qu'espérer que leurs efforts combinés suffiraient à prévenir tout dégâts infligés à leur chère cité.


Spoiler:
 




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kagai Inja
Kagai Inja

4/05. Derniers remparts Empty
Ven 19 Avr 2019 - 12:45


alors que les attaques semblaient ne pas avoir suffit à attirer l'attention du Dieu de l'eau, comme voulu, Aditya se mis à prononcer quelques phrases, faisant remarquer, au même moment où un bruit dévastateur bien connu du Kagai se mit à retentir dans les environs. Ce n'était pas la première fois que le cinquantenaire pouvait se permettre d'entendre un tel appel de la nature, à vrai dire, depuis son arrivée à Kirigakure no Satô, c'était la troisième fois. D'abord lorsque de l'un des bandits assimilateurs Suiton faisait régner la peur au sein des marécages brumeux, lorsque ceux-ci n'avaient pas encore été ravagés par l'attaque combinée du Collectif et des mercenaires qu'ils avaient mis à leur botte dont le nom lui restait encore inconnu; ensuite lors de la première apparition de la Fanatique quelques mois plus tôt, avant que le cinquantenaire ne l'envoie se faire enfermer dans la forêt, quand celle-ci avait faire tomber un raz de marée d'une grande ampleur sur l'un des ports de l'île centrale.

Le bruit ne pu que faire réagir les sens du Mizukage qui se mit à dégainer sa lourde hache de bataille, maintenant Hakai, la lame légendaire, pour sauter des remparts et le faire retomber en bas de ceux-ci, dans un mouvement fluide. Sa lourde arme se mit alors à se repaître du chakra du berserker avant de résonner dans un fracas sur le sol faisant vibrer la terre. En quelques secondes, une véritable de terre se mit à se créer sous les pieds du Kagai, l'emmenant vers les cieux, alors qu'il s'apprêtait à taper à nouveau sur cette même masse de roc, pour en ériger une deuxième de la même taille au dessus.


D'un cri en direction de ses coéquipiers, le Mizukage répondit en partie à Aditya, alors qu'il n'avait pas prit le temps de le faire plus tôt. Il leur fallait absolument tenter de protéger le village, ce n'était pas ici l'histoire d'une victoire, mais bel et bien d'avorter une quelconque possibilité de défaite.

« C’est exactement ça… L’équipe de scellement est déjà en route, nous ne pouvons que leur accorder notre confiance aveuglément… »



Laissant un court instant de pause alors qu'il portait son arme au niveau de son visage, le regard épris d'une envie meurtrière, celle d'un berserker décidé à en finir, malgré les obstacles, il enchaîna.

« Nous protégerons la Brume à tout prix. »



Il ne pouvait quitter du regard l'immense vague qui arrivait contre le village, l'impact était imminent. Et pourtant, il était déjà impossible, dans la précipitation, pour le Mizukage de se rendre compte de la taille et de la force qu'elle prendra lors de l'assaut...

Il en avait déjà arrêté, ayant toujours protégé ses anciens coéquipiers des deux tsunamis qu'il avait déjà pu essuyer, mais rien n'était prévisible, cette fois-ci la survie entière du village était mise en jeu, il avait été obligé de doubler la taille de son rempart.

Kagai Inja:
 

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/
Amehoni Kyosuke
Amehoni Kyosuke

4/05. Derniers remparts Empty
Sam 20 Avr 2019 - 0:53

4/05. Derniers remparts Tenor


Les premières tentatives furent un échec évident, aucune de nos attaques ne purent atteindre la cible, un gaspis de chakra devant une telle menace ne présageait rien de bon... La créature ne daigna même pas nous regarder, après tout vu notre taille vis à vis de la sienne, j'optais plus pour le fait qu'elle ne pouvait pas nous voir.

Le premier problème arriva, et il était de taille : l'apparition du dieu de l'eau avait déclenché un énorme tsunami qui se dirigeait dangereusement vers notre côté du village ! Observant cette grande vague se rapprocher de plus en plus vite des remparts, je ne su quoi faire, je n'avais aucune technique, aucune stratégie qui pouvait réduire à néant une si grosse quantité d'eau ! Me sortant de mon questionnement, le deuxième shinobi qui était sur place, Aditya, m'adressa un message assez compréhensible. Il avait sûrement compris que je n'avais pas grand chose dans mon arsenal, et me conseiller de rester au côté du Kage, n'était pas si mauvais, bien que je n'appréciais pas du tout être sans utilité !

Suite à son petit monologue, il créa une grande protection faite de bois, une maitrise que je n'avais encore jamais vu ! Il pouvait tordre et créer le bois à sa convenance, c'était très impressionnant, son œuvre prit la forme d'une tête de dragon, créant une sorte d'opposition digne des mythes et légendes …

Tandis que le Mizukage, descendit du rempart pour remonter directement sur une montagne de roche ! Un mouvement tout aussi incroyable alors qu'il n'avait fait que fracasser sa hache sur le sol, il semblait vraiment être un puissant shinobi !

L'équipe de scellement était déjà en route ? Il avait donc un moyen de l'arrêter avec qu'il ne détruise l'intégralité du village, il fallait juste leur faire gagner le plus de temps possible. Lançant mon kusagirama quand la deuxième montagne émergea de la première pour arriver à la hauteur du chef du village.

J'étais frustré de ne pouvoir joindre mon pouvoir pour l'opposer à cette immense vague, mais ce que je pouvais au moins faire, c'était de soutenir mon supérieur ! Je me plaçais à son côté, un peu en retrait, après qu'il nous ordonna de protéger la brume ! Un ordre qui résonna surement dans tout les cœurs des kirijins s'affairant à défendre le village en ce moment-même ! 


- Je vous épaulerais du mieux que je peux, Mizukage-sama !

Résumé du tour:
 

_________________
Arme de Gladiateur : Hai no Gaidan


Paroles

Pensées

Narrations
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5932-la-bagarre-enfin-presque-termine
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

4/05. Derniers remparts Empty
Mar 23 Avr 2019 - 8:36
La vague arriva avec une violence destructrice. Cependant, les préparations efficaces de l'utilisateur de mokuton et du Rokudaime semblèrent porter leurs fruits puisqu'après avoir cassé le front de la vague par la première barrière boiseuse, celle-ci vint s'écraser contre la muraille de roc dressée par le Mizukage. Cette dernière trembla mais tint bon. Elle pouvait même peut-être encore tenir un peu pour un prochain assaut grâce à son épaisseur.

Sur les côtés de cet immense rempart nouvellement construit par le Kagai et Aditya, l'eau vint mourir plus faiblement, secouant un peu les remparts même de Kiri mais rien n'était alors à déplorer, la grande majorité du tsunami ayant été bloqué. Mais alors que le trio d'ultimes défenseurs pouvait enfin un peu souffler, une phénoménale énergie se fit remarquée sur le dos de la bête qui leur faisait face. Sans qu'ils puissent en savoir l'origine ou même ce qu'il s'y passait exactement de par la taille du monstre, ce qui était certain c'est que ce dernier mugit alors de douleur -ou d'ennui ?- face à eux.

À l'horizon, les queues du Dieu de l'Eau s'agitèrent alors les unes après les autres, l'une frappant frénétiquement le sol tandis qu'une autre mettait un coup unique, bien plus effrayant. D'autant plus que ce dernier arriverait bien près du village. Restait à découvrir si les shinobis là-bas parviendraient à diminuer l'impact sans quoi des répercussions sur vous pourraient bien arriver.

Si en cet instant, les shinobis défenseurs des remparts semblaient tranquilles, ces évènements leur apporteraient très bientôt leur lot de problème. Ce qui n'était pas à sous-estimer.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aditya
Aditya

4/05. Derniers remparts Empty
Mer 24 Avr 2019 - 17:12
Les mains maintenues sous le signe du serpent, Aditya s'était enfermé dans un sarcophage de bois qui saurait éponger une partie des dégâts du tsunami. Ses yeux dérobés à la réalité, et les sons avortés par la barrière érigée, il était incapable de prévoir à quel moment la vague allait frapper. Je dois me tenir prêt, ça peut arriver d'un moment à l'au-... Un choc violent rompit le fil de ses pensées, heurtant de front le rempart sylvestre. Les sourcils froncés sous l'incertitude, il sentit le sol sous ses pieds être parcouru une nouvelle fois d'un gigantesque tremblement. L’espace d’un instant, le doute s’immisça dans son esprit, et il craignit qu’ils ne puissent pas faire barrière à cette nature enragée qui s’abattait sur leurs côtes.

Mais bientôt, l’écoulement des flots s’empreint d’accalmie et se fit bien plus doux, à la manière d’une caresse limpide sur les flancs rocheux et boisés. L’esprit hagard, le blond attendit plusieurs secondes afin de s’assurer que le village ne craignait plus aucun danger avant de fendre sa protection en son centre. Les deux ramifications s’échouèrent, laissant la lumière solaire happer de nouveau les prunelles d’Aditya. Son regard s'écrasa sur ses alentours, entre curiosité et affolement contenu : leur Rokudaime trônait au-dessus d'une épaisse muraille de pierre aux côtés de Kyosuke, bien qu'elle ait été en partie effritée par l'érosion. Quant au village, il semblerait qu'hormis une inondation partielle et bénin, il n'avait essuyé aucun dégât conséquent. Leur première défense s'était retrouvée couronnée de succès... mais qu'en serait-il des épreuves à venir ?

Sans perdre plus de temps, une fine pellicule de chakra enduisit ses sandales et d'un bond précis, il s'élança à la rencontre de ses frères d'armes. Ses pas claquèrent sur la surface lisse du sommet tandis qu'il s'approchait d'eux, les traits de son visage empreints de sollicitude. Il adressa un coup d’œil à l'horizon, là où les silhouettes presque indiscernables de leurs confrères ne cessaient de s'agiter sous les coups du monstre aqueux.

« ...On dirait que les efforts de la brume portent leurs fruits. »

Un cri bestial fendit le silence apocalyptique qui s'était installé sur les berges, dont la puissance fit trembler le sol et le rempart de pierre, eux qui faisaient face à cette bête d'outre-tombe. Des débris mineurs furent soulevés par ce souffle d'agonie, forçant Aditya à s'en protéger, les avant-bras croisés devant son visage, tandis que son corps fut repoussé en arrière de quelques pas. Un frisson de terreur remonta le long de son échine, son regard dardé sur cette silhouette divine. Mais ce ne fut pas tant la réjouissance de voir l'ardeur des shinobis toute entière dédiée à la protection de leur village qui le surpris. Bien au contraire, une once de doute se profilait dans son esprit à la vue de cette bête en souffrance. L'une de ses queues imposantes était parcourue d'impulsions électriques et la seconde engluée dans une mer azure. La troisième, quant à elle... était fermement maintenue au sol par un tour de passe-passe qu'il n'aurait su déterminer. A son sommet trônaient les ombres diffuses d'un combat échappant à tout entendement, accompagnées de la silhouette enflammée d'un équidé. Une... invocation ?

Soudainement, un rugissement dont l'intensité fut étouffée par la distance suivit celui du Dieu de l'Eau, semblable à celui d'un félin en chasse. Les yeux d'Aditya s'écarquillèrent lorsqu'il réalisa qu'il provenait sans aucun doute du crâne de cette immensité furieuse, précisément là où son amie métamorphe s'était dirigée pour apporter son aide nomade à la brume. Cependant... Il ne distinguait aucune forme du même gabarit que le cheval couvert d'un manteau ardent. Était-ce le fruit d'un écho, ou la preuve singulière que la change-forme avait commencé les hostilités ? Ses sourcils se plissèrent sous l'inquiétude, craignant qu'elle n'ait pu rencontrer là-bas un adversaire qui la pousserait dans de tels retranchements. Pitié Reikan... Ne fais rien d'irréfléchis. Alors que son regard se posait sur la carapace agonisante de ce Dieu, ses sentiments furent pour la première fois divisés entre le désir ardent de revoir ses proches en vie après un tel Armageddon et une empathie profonde pour cette bête essuyant milles douleurs, dont l’exosquelette entourant son œil unique semblait se fendre sous le fantôme d'un visage en souffrance. La réalité le frappa de plein fouet, brisant la barrière de ses lèvres dans l'ombre d'un murmure.

« ...Il ressent la douleur. Cette bête... elle est animée de sentiments, à l'instar de nous autres. Se pourrait-elle... qu'une conscience l'habite également ? Que nous soyons en train de mener à sa fin un être vivant, et non pas un Dieu insensible... ? »

Aditya était pertinemment conscient que cette entité relâchait l'entièreté de sa fureur sur un village qu'il s'était juré de protéger. Que ses intentions paraissaient en tout point néfastes, empreintes d'une puissance destructrice hors du commun et qu'il se pouvait également qu'ils ne puissent réussir à l'empêcher d'assassiner plus de leurs confrères en l'enfermant dans un sceau imposant. Néanmoins... Devant cette vision de profonde douleur, il ne sut plus quoi penser. La réalité était-elle simplement ce qu'il lui était donné de voir ? Que se cachait-il réellement, derrière ces déités aux mythes illusoires ?


Spoiler:
 




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kagai Inja
Kagai Inja

4/05. Derniers remparts Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 13:34


Alors que la vague commençait à s’abattre sur la double muraille, le cinquantenaire sentit les remous des fondations prendre un choc titanesque, l’eau s’abattant dessus pour s’y arrêter tandis qu’une faible partie de l’eau réussissait à passer sur les côtés, rien de vraiment dangereux pour le village. Sa hache toujours en main, le regard figé sur celui de l’énorme forme qui trônait à l’entrée du village, le Kagai restait immobile, analysant les moindres faits et gestes de la créature ainsi que tout ce qu’il se passait autour. Il prit une inspiration rapide avant de hausser la voix.

« Toutes mes techniques les plus puissantes risqueraient de toucher nos confrères… Je suis impuissant dans cette situation. Il semble que nous restions l’ultime rempart entre le Dieu de l’Eau et le village. »



Il ne pouvait évidemment rien faire sans faire de mal à ses coéquipiers. Invoquer des rhinocéros à son aide ? La structure ne le supporterait de par leur taille imposante. Transformer le terrain en un immense champ de boue de plusieurs mètres pour y coincer les membres de la bête ? Il risquerait d’engloutir d’autres shinobis alors que ceux-ci se battent à ce moment pour protéger le village. Non, il devait être patient, observer et endosser son rôle ultime de Mizukage : Protéger le village et ses habitants du courroux du Dieu.

Plus loin, Inja tendit l’oreille à l’entente de quelques murmures, c’était Aditya. Il ne pu d’abord pas entendre les premiers mots, mais su les deviner à leur consonnance lorsqu’il entendit la suite.

Sans même bouger, il enchaîna.

« Ne voit pas là une fin en soi, Aditya. Il s’agit évidemment d’un être vivant, mais son impact sur l’écosystème actuel et la civilisation est trop important pour que nous le laissions agir. Il ne serait de toute manière impossible d’en venir à bout avec autant d’innocents et de shinobis peu expérimentés à proximité. C’est le but de l’unité de scellement... »



Il laissait quelques instants de pause avant de continuer, la mine basse.

« ...Nous devons leur accorder toute notre confiance. »



Kagai Inja:
 

[invisible_edit]

_________________
Hakai VS World:
 


Dernière édition par Kagai Inja le Jeu 2 Mai 2019 - 15:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/
Amehoni Kyosuke
Amehoni Kyosuke

4/05. Derniers remparts Empty
Ven 26 Avr 2019 - 5:32

4/05. Derniers remparts Tenor


La vague était venue s'écraser contre le rempart du Mizukage avec une telle violence qu'une partie fut abimée, mais à la fin, la muraille teint le coup ! Heureusement ! Nous étions tout de même au dessus de celle-ci, si elle s'était effondrée, je ne donnais pas chère de notre état actuel. Le dragon aussi eut tenu tête à l'écrasante puissance du raz de marée, vu que les deux défenses réduisirent ce tsunami en un petit torrent inoffensif pour l'intégralité du village.

Je n'avais rien fais pour arrêter ça... Dans un intense cri, qui semblait être un hurlement de douleur, le silence se fit plus appréciable, un moment de répit pour nous, mais qui signifiait que nos collègues Shinobis étaient en pleine bataille ! Au moins, on pouvait être sur qu'ils étaient encore en vie, sinon, notre position aurait été plus compliqué à défendre...

Écoutant les paroles d'Aditya, je ne pu m'empêcher de constater une façon de penser qui ne semblait pas faite pour le poste qu'il exerçait, pourquoi d'un coup la présence de sentiment chez un adversaire le faisait réagir ? Oui, c'était surement plus facile de se laisser aller contre une machine sans pensée mais la majorité des opposants qu'il avait eut avait du être d'origine humaine. Aurait il fait une différence de traitement s'il avait su dès le début qu'il était contre un être vivant ? C'était sans doute une preuve d'humanité chez lui...

Quant à moi, j'étais plus de l'avis de notre Kage, sentiment ou pas, ce monstre était un danger pour ceux qui se trouvait autour, c'était donc de notre devoir de nous en charger ! Cependant, le reste de la phrase me fit plus réagir, intérieurement j'entends, «  Shinobi peu expérimentés », autant dire des boulets... Voila ce que j'étais pour ce groupe, c'était un sentiment étrange pour moi, moi qui n'avais jamais défendu quelque chose, qui avais même plutôt fuis l'affrontement pur pour des prestations plus artistique... Étrange sentiment...

Fléchissant mes jambes pour m'abaisser dans une position qui ne semblait qu'agréable que pour moi, je posais mes coudes sur mes genoux en soupirant :


- En espérant que cette vague sera la dernière...


Résumé du tour:
 

_________________
Arme de Gladiateur : Hai no Gaidan


Paroles

Pensées

Narrations
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5932-la-bagarre-enfin-presque-termine
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

4/05. Derniers remparts Empty
Mar 30 Avr 2019 - 13:00
La fureur du Dieu de l'eau semblait petit à petit se calmer. Ou plus exactement, être contenue par les actions qui se multipliaient sur le terrain, chacun des groupes kirijins semblant réussir sa tâche d'immobilisation des queues. Ces dernières, immenses mais très lentes, étaient petit à petit ramenées au sol pour y être liées de toutes les manières possibles et immaginables. Cependant, les chocs qu'elles avaient eu le temps de produire avaient projeté des roches dans toutes les directions, et ainsi c'est une pluie de rocs de toutes les tailles qui vous arrivait désormais dessus.

De plus, les secousses bien que plus faibles que celle de l'arrivée du Dieu face à Kiri avaient créé un nouveau tsunami qui fonçait sur le village, beaucoup moins effrayante que le premier cela dit. Cette seconde vague d'assaut élémentaire arrivait ainsi sur vous, et il était entre vos mains de l'arrêter pour sauver une seconde fois tous les civils abrités derrière vous.

Si le monstre semblait également de plus en plus contrôlé, le sceau ne semblait pas encore fini puisque les groupes y étaient toujours atelés. D'autres péripéties pouvaient donc encore arriver, il fallait rester attentif...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aditya
Aditya

4/05. Derniers remparts Empty
Mer 1 Mai 2019 - 17:04
Dans un geste saccadé, ses prunelles céruléennes s’arrachèrent à la contemplation de cette bête souffrante. Le visage tourné vers son Mizukage, Aditya écouta avec pleine attention ces quelques paroles dérobées aux temps de la guerre. Le seul but auquel il devait aspirer en tant que shinobi, et en tant que kirijin... était de remplir sa mission, celle de défendre le village, et de faire tout son possible pour permettre au groupe de scellement de maintenir sa position. Ils seraient alors à même d'enfermer cette déité à tout jamais hors des littoraux et de réprimer sa douloureuse menace. Il hocha la tête à l'attention du Kagai ; il y avait bien trop à perdre pour se permettre de telles pensées, et de se laisser ainsi aller à une compassion familière. Les regrets pourraient attendre quelques heures.

Du coin de l’œil, il pouvait percevoir les impulsions électriques qui avaient parcourues l’une de ces queues bestiales redoubler d’une intensité acharnée, forçant l’appendice à trouver un repos mérité sur les brèches formées par ses assauts. L’une d’entre elles est tombée… Il s’affaiblit de plus en plus, et de cette faiblesse naîtra un nouvel éclat de colère monstrueux. Aditya ploya les genoux, sa paume retraçant les fissures légères qui parsemaient le sommet de l'édifice rocheux alors que l'ombre menaçante d'une nouvelle vague se profilait à l'horizon.

« On dirait bien que le Dieu de l’Eau joue d’ironie avec toi, Kyosuke. », glissa-t-il en dardant la seconde vague d’un regard inébranlable.

L'espace d'un instant, son visage fut recouvert du fantôme d'une éclipse parsemée. Une pluie de rocs avait été soulevée par ces frappes tempétueuses : certains d'entre eux n'auraient aucun problème à écraser de tous leurs poids les habitations qui trônaient derrière les remparts de la cité brumeuse. Ce ne fut pas tant ces éclats élémentaires qui inquiétèrent Aditya ; en présence du Rokudaime et de l'un de ses confrères, ils se savaient capables de venir à bout de ce nouvel assaut. La muraille a tenu bon... le pourra-t-elle encore ? Si elle venait à se briser sous les coups du tsunami, ou de rocs orphelins... Elle viendrait s'échouer sur notre village et emporter avec elle tout ce que nous nous étions promis de protéger.

En se redressant, Aditya adressa un coup d'oeil à ses comparses tandis que ses paumes dessinaient avec aisance des signes incantatoires.

« La muraille devrait résister seule au tsunami sans problème. Mais pour ce qui s'agit des rocs... Si elle venait à en être frapper par une erreur d'inattention, je crains qu'elle ne cause plus de dégâts que nous n'avons empêché jusqu'ici. »

Dès lors qu'il eut terminé ses mûdras, des lumières scintillantes s'élevèrent à ses côtés. En revêtant leur manteau ardent, elles révèlent leur nature démoniaque : des masques d'oni s'étaient inscrit sur leurs faces brûlantes et trônaient autour de sa silhouette. Elles doublèrent bientôt en nombre et en taille, alors qu'Aditya terminait une seconde série.

« Je vais essayer d'en détruire une partie, bien que les plus gros resteront un problème. »

Dès que ses mots s'évaporèrent, la totalité de ces flammes s'échappa en direction des rocs et s'écrasa contre leurs couvertures rocheuses. Sous l'impact, plusieurs de ces projectiles moyens furent réduits à néant par les explosions et répandirent leur spectacle effervescent.

« Au cas où la muraille ne s'effondre, je vais me poster en retrais et ériger une barrière. Vous n'aurez pas à vous en inquiéter. »

Alors qu'il leur adressait un signe de tête entendu, ses pas le menèrent jusqu'à l'extrémité opposée de la fortification. D’un bond, il fut englouti par l’ombre rassurante de l’enceinte de pierre. Ses pieds claquèrent sur le sol dans un mouvement contrôlé, et faisant face à son ancien perchoir, il se tint prêt à ériger une fortification supplémentaire s’ilvenait à s’effondrer. Ses doigts se lièrent sous le sceau du serpent, et faisant écho à son appel, un dôme de s’érigea au sein de la brèche fendant en deux les remparts du village afin qu’aucun débris ne puisse frapper Kirigakure. Il était désormais fin prêt.


Spoiler:
 




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kagai Inja
Kagai Inja

4/05. Derniers remparts Empty
Jeu 2 Mai 2019 - 15:22


Le trio n'eut qu'un court moment de répit, observant la scène, attendant patiemment de voir quelle nouvelle catastrophe pouvait encore déclencher le Dieu de l'Eau, chose qui arriva finalement assez rapidement lorsqu'un nouveau tsunami, plus petit que le premier, se mit à arriver en direction des remparts.

Les fondations de la double muraille se devaient de tenir bon, auquel cas il deviendrait presque impossible de protéger le village de son propre éboulement.

Mais ce qui attira le plus l'attention du cinquantenaire ne fut pas le tsunami, mais bel et bien la trainée de rochers qui fusait du ciel vers le village, plusieurs pierres de diverses tailles attendant simplement que la gravité terrestre les amènent jusqu'à leur destination finale.

Aditya réagit rapidement, envoyant quelques techniques à l'encontre des rochers, tandis que le Kagai, lui, observait les yeux plissés, cherchant à trouver les roches les plus imposantes, les plus dangereuses, celles qui pourraient réellement causer des dégâts.

Après un court instant, le Mizukage ne pu que se résoudre qu'à charger du chakra à l'intérieur de son corps, plusieurs secondes passant, assez pour lui permettre d'emmagasiner l'énergie nécessaire à exécuter la technique qu'il avait en tête.

Les trois plus gros rochers de la pluie étaient dorénavant ses cibles, et celles de la foudre qui apparu rapidement, venant du ciel, pour aller les réduire en de minuscules morceaux. Il fallait que ça fonctionne... Le cinquantenaire ne pouvait que prier.


Se rendant compte après qu'Aditya avait abandonné la pluie pour aller faire un nouveau dôme derrière la muraille, le Kagai ne pu que féliciter l'action.

"Très bonne initiative Aditya. Ne laissons pas le village se faire submerger par quoique ce soit."



Décidément, la nouvelle génération prenait vite le pas sur les précédentes. Si, en ce jour, Kirigakure no Satô survivait à ce phénomène catastrophique, la suite ne pourrait qu'être assurée.

Kagai Inja:
 

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/
Amehoni Kyosuke
Amehoni Kyosuke

4/05. Derniers remparts Empty
Ven 3 Mai 2019 - 18:57

4/05. Derniers remparts Tenor


Comble de l'ironie n'est ce pas ? À peine avais-je émis la volonté de ne plus avoir à faire à un autre Tsunami, les mouvements du dieu de l'eau, créèrent une nouvelle vague... Bien que plus faible que la précédente, elle restait d'une taille admirable pour que la qualifiée de « faible » soit un oxymore.Cependant, cette fois ci, un petit bonus, le cadeau de la maison, une pluie de pierre vint se joindre à la fête. Il fallait maintenant, protéger de l'inondation, et de la démolition par chute de rochers ! Autant pour le premier, j'avais déjà montré que je ne pouvais être utile, autant contre des cailloux, mes capacités devraient être en adéquation avec la menace.

Aditya prit la liberté d'ouvrir le bal, et envoya une nuée de boule de feu en direction de la pluie pour en amortir le plus possible, puis il prit la décision de se reculer pour amortir le choc de la muraille, si jamais celle-ci venait à céder.

Quant au Mizukage, il se chargea d'un puissant courant électrique, déclenchant à son tour un déluge de foudre ! Chacun y allait de son contre à la pluie de pierre, Moi, je ne pouvais que leur emboiter le pas, bien que ne possédant pas de technique aussi impressionnante que celle du chef du village, je ne pouvais rester sans rien faire.

Dégainant mes deux faux, les faisant tournoyer de plus en plus vite, jusqu'à que l'oeil humain ne puisse décerner qu'une hélice noir ! Me servant des chaines, je fis serpenter mes lames en direction de la pluie, toutes les pierres qui allaient entrer en contact avec mes faux allaient se faire cisailler sous l'effet de la rotation, et surtout, au contact, se transformer en cendre.
Akuma ni taishite Ryu...


- Shibuki Ame !
Technique:
 

La pluie était tellement conséquente que je devais maintenir la technique beaucoup plus longtemps que prévu ! Amortir le plus de projectile pour éviter que la muraille se prenne un dégât pas nécessaire. La fatigue commençait à se faire sentir, ce mouvement était mon plus puissant pour l'instant, et il puisait beaucoup dans ma réserve, vu qu'il mélangeait une technique de Kusagiramajutsu avec la puissance cachée de mon arme.

Soupirant de fatigue, en ralentissant le mouvement :


- Pfiouu... Cette fois c'est fini ?

Résumé du tour:
 

_________________
Arme de Gladiateur : Hai no Gaidan


Paroles

Pensées

Narrations
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5932-la-bagarre-enfin-presque-termine
Dieu de l'Eau
Dieu de l'Eau

4/05. Derniers remparts Empty
Mar 7 Mai 2019 - 20:25
Face à la vague, seule la muraille de rocs déjà bien affaiblie s'élevait devant le village. Enfin, heureusement qu'Aditya choisit après une hésitation de faire un second mur derrière le premier puisque bien que moins important que le premier tsunami, le second était lui aussi destructeur. Lors du choc, il emporta les défenses du Rokudaime et se préparait à écraser les défenses du village mais le rempart de bois dressé au cas où arrêta ainsi les débris de la première muraille et l'eau qui vit enfin son rouleau s'arrêter sur la dernière défense des kirijins avant les murs fixes. L'eau et quelques rochers passèrent encore une fois sur les côtés dans les rues de Kiri les plus proches du Dieu, ce qui donnera un peu de travail de déblaiement mais aucun mort ne sera à déplorer contrairement au massacre que tout ceci aurait pu causer.

Pendant ce temps, les rocs arrivaient en grand nombre sur le village. Si l'intervention d'Inja permi de détruire trois des plus grosses menaces, les rochers en question se divisèrent en plein de petits débris qui, à cette vitesse, auraient bien pu être meurtriers. Mais la réaction rapide du dernier kirijin, Kyosuke, permit d'arrêter la plus grande partie des débris. Quelques uns passèrent malgré tout et atteignirent le village, mais rien d'énorme ne tomba sur les maisons les plus proches des murs. Ainsi, il y aurait peut-être quelques blessés, mais rien de cataclysmique encore une fois, les trois défenseurs accompagnés de nombreux kirijins le long des remparts permirent de protéger le village.

Au loin, les queues du Dieu-Démon ne bougeaient plus. Elles semblaient toutes immobilisées et la créature immense semblait incapable pour l'instant de faire quoi que ce soit de plus. Cela laisserait le temps aux défenses de respirer un peu, repos qui serait sans doute bienvenu. Il ne restait plus qu'à terminer les sceaux de scellement pour le bijuu et enfin Sanbi ne serait plus une menace directe pour le village. À moins d'un nouveau cataclysme extérieur, tout semblait être sous contrôle, le village semblait sauvé.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aditya
Aditya

4/05. Derniers remparts Empty
Mer 8 Mai 2019 - 22:46
Une nouvelle fois, Aditya fut enfermé dans un sarcophage de bois qui le privait de tous ses sens. Plongé dans un abysse sourd, il ne pouvait qu’attendre le déversement des assauts, incapable de savoir ce qui se tramait à l’extérieur. Mais un fracas titanesque fit bientôt trembler l’écorce sous ses pieds : il ne pouvait que se douter que la muraille de leur Rokudaime s’était effondrée sous les assauts comme il l’avait supposé plus tôt. Plusieurs éclats rocheux s'abattaient d’ores et déjà sur son rempart de fortune... néanmoins, cette peur et ces tremblements qui avaient parcourus son corps lorsqu'il avait érigé le premier rempart avaient laissé place à une ardente détermination. S'il n'avait pas pu percevoir les attaques de ses comparses pour venir à bout des rocs, il pouvait être certain qu'ils feraient tout ce qui était en leur pouvoir. Après tout... si l'Ombre de la brume et ses soldats se battaient conjointement, rien ne pourrait résister à leur volonté.

Bientôt, les chocs reçus par le dôme sylvestre se firent moins pressants, plus épars... jusqu'à leur annihilation finale. Poussé par la prudence, Aditya patienta une poignée de seconde avant de rompre sa défense et de laisser de nouveau la lumière percer ses iris.

Et quel spectacle se dévoilait devant ses yeux ébahis. Un champ de bataille désolé, aux terres défrichées par les chocs et les ondulations de l'eau s'étendait à perte de vue. Derrière lui, d'un coup d’œil alarmé, il perçu quelques habitations en partie écrasées, mais dont les gémissements qui s'en échappaient le rassurait sur une quelconque perte humaine majeure. Leurs remparts avaient tenus bon. Kiri semblait sauvée... pour l'instant.

« ...Qu'est-ce que... »

Ou du moins, ce fut ce qu'il croyait. Alors que l'euphorie s'emparait de son cœur et de son esprit, son regard retombait sur l'horizon et sur ce Dieu vengeur qui n'avait cessé de faire de la brume le théâtre de sa rage mortelle. Ce sentiment salvateur fut absorbé par l'horreur d'une vision mortifère, celle d'un amoncellement de chakra noirâtre au-dessus de sa gueule, dirigée droit vers le village. Depuis sa position, Aditya pouvait ressentir à quel point un profond danger émanait de cette dernière attaque, empreinte de son désespoir d'être enfermé à nouveau. Sa liberté avait été remise en question et bafouée par les groupes de scellement qui semblaient avoir achevé leur oeuvre. Lentement, mais sûrement, l'immense Dieu s'enfonçait dans le sol. Mais il ne perdait aucune once de cette rancœur cataclysmique : s'il devait abandonner une nouvelle fois ce monde, ce serait en emportant avec lui le plus de shinobis de la brume qu'il le pouvait. Un frisson parcouru son échine, lui qui n'avait jamais connu de situation pareilles, où le chakra revêtait de telles allures mortelles. Que t'a-t-on donc fait... pour que la colère t'aveugle à ce point ?

Son regard s'abandonna sur les silhouettes du Rokudaime et de Kyosuke. L'espace d'un instant, il se sentit perdu, désemparé. Ils devaient l'empêcher à tout prix de mettre son dessein à exécution... mais comment le pouvaient-ils ? Les kirijins devraient joindre une nouvelle fois leurs forces et faire de ce village leur tombeau... ou leur bénédiction. Étaient-ils seulement de taille ? Ses paupières retombèrent, et l'espace d'un instant, le monde redevint absent de toutes ses couleurs. Les yeux clos, Aditya inspirait et expirait au rythme de sa respiration effrénée. Lorsqu'il les rouvrit, la peur dansait toujours dans son regard... mais elle était accompagnée d'un air résolu. Avoir confiance en ses semblables était la seule issue possible.

« Il faut l'empêcher de relâcher cette chose... quelle qu'elle soit. Visiblement... je crains que le repos ne doive attendre encore quelques temps. », glissa-t-il avec un sourire ironique.

Échangeant un regard entendu avec ses comparses, il s'élança à l'encontre du Dieu de l'Eau. Si le Mizukage avait un plan pour agir, nul doute qu'il en informerait ses soldats le plus tôt possible. Quoi qu'il en soit... Aditya lui accordait sa pleine confiance à ce sujet.


Spoiler:
 




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kagai Inja
Kagai Inja

4/05. Derniers remparts Empty
Ven 10 Mai 2019 - 1:54
4/05. Derniers remparts Oui10

« Le Berserker déchu »




Malgré le déluge qui venait de frapper l’amas de matière formé des technique de roc de Mizukage et de celles de bois d’Aditya, tout semblait ne faire que commencer. Un instant paisible prit les lieux alors même que la muraille venait de s’effondrer, son éboulement ayant été protégé par le bois de son compagnon de combat. De son côté, Kyosuke avait pu amoindrir les attaques provoquées par la pluie de roche, un véritable désastre avait été évité et le silence ne pouvait que faire trembler le cinquantenaire. Une tempête se préparait et ça, il était facile pour le trio de le voir alors même que le sceau semblait avoir réussie.

Le Berserker pensait déjà à invoquer de l’aide pour l’envoyer sur le champ de bataille, voir comment les équipes chargées du sceau s’en sortait, mais visiblement, il n’était plus la peine. Ou du moins, il fallait le croire… Chose à laquelle le cinquantenaire ne pouvait se résoudre. Non, tant que tout ceci n’était pas fini, il lui faudrait veiller au bon déroulement de la défense du village.

Sans plus attendre, le Kagai se mit à executer de nombreux sceaux devant lui, venant juste de se déplacer au devant de la zone de l’éboulement, plus proche du Dieu de l’Eau que du village… Il avait besoin d’aide et allait la réclamer.

Uns à uns, des nuages de poussière se mirent à prendre la zone, d’abord un petit, puis un autre, avant d’enfin laisser apparaître une ombre gigantesque, prête à donner le meilleure d’elle-même pour mener à bien leur mission qu’était la défense du village de la Brume.


Le cinquantenaire n’attendit pas plus longtemps, non, il était temps de passer à l’action et d’envoyer les deux rhinocéros les plus faibles aller prendre des informations directement sur le terrain.

« CHĪSANA, SHINSEN ! Allez immédiatement chercher des informations sur les autres équipes du village. Un scellement est en cours et il est hors de question qu’il échoue. »



Il était rare pour le Kagai de donner un ordre aussi formel à ses invocations, elles qui étaient maintenant pour lui des amis… Une deuxième famille. Raison pour laquelle les deux rhinocéros ne perdirent pas de temps pour s’éxecuter, sans même chercher davantage d’explication ni même à savoir ce qu’il se passait exactement sur le terrain.

« Quant à toi Kyodaina. Donne le meilleur de toi-même, tout un peuple est en danger… Kirigakure no Satô est menacée d’extinction… Le Dieu de l’Eau est apparu. »



Les grands yeux de l’Empereur des rhinocéros maintenant dégagés de la traînée de poussière libérée lors de l’arrivée au milieu des décombres, Kyodaina fixait Sanbi du regard, impassible et patient.

Kagai Inja:
 

Note:
 

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

4/05. Derniers remparts

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements terminés :: Events :: Event n°4 : Cataclysmes :: Partie n°4, Kiri : Submergés
Sauter vers: