Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 00. Demandes de délai
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 20:35 par Miyamoto Teruyo

» [MLB] Terreur Abyssale [NOBUATSU S.]
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 20:11 par Narrateur

» Secrets et confidences
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 19:56 par Sakana Ayanokoji

» Le loup solitaire et l'étrange fille [Imekanu]
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 19:53 par Imekanu

» Nouvelle rencontre bestiale [Ryoko]
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 19:50 par Sekken M. Ryoko

» La FKP (Yamiko)
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 19:36 par Sakana Ayanokoji

» Disons que c'est un accident. [J. Masa]
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 19:18 par Jiki Masami

» Aucune traces
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 19:05 par Asaara Kuuli

» Montagne enneigée (pv Yuki Kaya)
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 18:15 par Yuki Kaya

» Sense of Duty | Pv. Higure Mafuyu
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] EmptyAujourd'hui à 17:25 par Higure Mafuyu

Partagez

Aux champs de millet [PV Yasei Akane]

Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Mar 16 Avr 2019 - 10:51
Amaterasu depuis le firmament trône au-dessus de la mer de nuages, irradiant de son aura bienveillante l’île aux praires parsemées de verdure et aux champs riches en cultures. Son retour sur l’île d’Obon sonne comme un dépaysement agréable, lui permettant de profiter de l’air estival bien moins timide qu’à Kiri, où la Brume permanente n’a de cesse de les enfermer dans une bulle de morosité, déprimante sur le long terme, et de façon assez compréhensible, insupportable pour la plupart des shinobis aspirant à quitter les confins du village pour explorer ailleurs, où le ciel est moins grisâtre. Le voile céleste vivifié par son sublime halo de lumière, la visière métallique miroitante sous l’effet des rayons de l’astre doré, il ne regrette guère les autres saisons passées à Kiri, que ce soit dans l’humidité et la pluie, ou dans le froid engourdissant le corps tout entier.

Se souvenant avoir exploré toutes les saisons déjà l’an dernier, cette chaleur en douce harmonie avec la fraîcheur lui rappelle son pays d’origine, et ses chevauchées en duo avec son père, cette sensation de liberté quand le vent vient vous effleurer le visage et que votre corps se transporte à une vive allure, sans que vous n’ayez besoin de fournir le moindre effort. Des souvenirs épars et nombreux, des madeleines de Proust dans le paysage pittoresque d’Obon lui évoque son passé de Kaminarijin. Comme très souvent. Une nostalgie qui le rattraperait s’il ne se sentait pas lié au village qui l’a désormais adopté. Surtout qu’il a reçu la responsabilité de son clan assez récemment, suite aux événements de la guerre civile. Reprenant le flambeau de Dame Watanabe, il a pour devoir de représenter ses confrères – comme il l’a toujours fait de façon officieuse, mais par le titre l’y voilà consacré.

Chef de clan le jour, Sans-Visage la nuit. Une routine qui ne change guère d’avant – depuis porte-parole muet à chef des Sabreurs, seulement que sa place supérieure dans la hiérarchie des gradés lui confère le pouvoir de diriger un ensemble plus large incluant les chuunins et mener des missions à plus haut risque pour la Brume, si tant est qu’elle existe encore dans l’avenir. Mais au lieu de se camisoler dans une austère vision du futur, c’est avec espérance qu’il envisage sa sédentarité à Kiri, puisque se savoir en compagnie de la kunoichi avec laquelle il a partagé tant d’aventures lui suffit amplement.

En lui donnant rendez-vous à Obon, l’île aux plaines infinies, il espère lui faire plaisir, elle qui apprécie les grands espaces. Et pourquoi pas si elle le souhaite, l’explorer comme elle aime le faire sous sa forme naturelle qu’elle se contraint à cacher aux yeux des villageois. Un secret – elle le lui a confié le soir du marché de nuit, qui n’en est pas tellement un au final. Mais elle n’aurait pas à s’inquiéter puisque cette partie de l’île n’est que très peu fréquentée, si ce n’est par quelques paysans en périphérie du village. Avec certitude que l’experte en sensorialité retrouvera son chemin, il a pris le soin de préciser dans sa lettre de le rejoindre « aux champs de millet » qu’elle pourra facilement reconnaître à leur vert chatoyant sublimé par les rayons solaires et à la disposition parallèle de leurs cultures – contrastant avec la riziculture reconnaissable par ses champs inondés.

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Summer10
Les champs de millet au vert chatoyant

Lier l’utile à l’agréable, la raison derrière le choix du cadre en plein air. Peut-être pourront-ils passer par l’écurie du village tout à l’heure pour conclure ? Debout, il patiente non loin du sentier depuis lequel on peut voir à des kilomètres à la ronde des cultures diverses, allant des champs de riz au millet ou encore d'autres variétés de blé, en passant par les fleurs mais pas n’importe lesquelles puisqu’il s’agit de la fameuse espèce de fleur qu’il a rencontré lors de sa dernière visite et qu’il pense plairait à @Yasei Akane. Cette dernière d’ailleurs ne devrait plus tarder à se manifester. Plutôt décontracté, légèrement envoûté par le parfum des inflorescences alentours, il attend sa partenaire qui aura aujourd’hui le statut d’élève : l’objet du cours étant de lui apprendre à mieux maîtriser sa force.

Car se contrôler est une priorité pour elle, surtout après ce qu’il a constaté au combat contre Kewashiioke – et qu’il suspecte a été tué par la Yasei, triste événement dont ils n’ont jamais vraiment reparlé si ce n’est que très vaguement. Ou alors étouffé le sujet pour s’adonner à d’autres activités lors de leurs trois nuits par semaine. Un rythme qu’il augmenterait volontiers.


_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Sam 20 Avr 2019 - 23:49
Fuir. Penser à autre chose. S'aérer l'esprit, en dehors de cette prison dont les murs étaient l'enceinte du village. Quitter ses responsabilités, le temps d'une journée. Celles de sensei. Et puis son travail à l'hôpital. Elle ne s'y épanouissait pas vraiment. Mais avait le mérite de lui permettre d'approfondir ses connaissances. Et d'avoir accès au matériel de l'hôpital, puisqu'elle n'avait pas de laboratoire chez elle. Quant à l'idée d'aider les eisei-nin et les malades pour tenter de se racheter de son passé, elle était tout simplement en train d'en faire le deuil. Si c'était ce qui l'avait motivée et poussée à se tourner dans cette voie il y avait encore quelques semaines, elle avait désormais cessé de se leurrer. Ce n'était pas son passé. Elle était tout simplement comme ça, et le resterait.

Car depuis son arrivée à Kiri elle avait tout fait pour entrer dans le moule, et se fondre dans la masse. Suivre les ordres sagement comme on le lui avait apprit. Ne pas faire de vagues. Ne plus voler, mis à part une fois où elle avait volé un rouleau vierge à des Kaguya dans le cadre d'une mission. Ne plus faire de mal aux autres. Là encore, mis à part la fois où elle avait cassé les doigts d'un homme en compagnie de Saji. Mais depuis ces deux exceptions, elle avait été relativement sage. Elle avait aussi tenté de s'intégrer. D'aller dans ces établissements où elle étouffait littéralement. Afin d'essayer de comprendre l'engouement des Kirijins pour les lieux de débauche et l'alcool. Mais elle n'avait pas compris pourquoi les gens faisaient cela, et n'y avait encore moins prit goût. Ne plus tuer.

Ne plus tuer. Elle s'y était tenue. Longtemps. Jusqu'à il y avait encore quelques jours. Kewashiioke avait été la victime de ses griffes et de sa fureur. Et malgré tous ses efforts pour s'intégrer, pour changer, devenir quelqu'un de meilleur, le verdict était sans appel : tuer quelqu'un ne l'atteignait toujours pas. Tout ce qu'elle ressentait, c'était la satisfaction du travail bien fait. Alors depuis, elle se questionnait. Sur elle-même, sur sa place au village. Sur la présence de Tatsuzô à Kiri et sur les compétences des autorités. Car après tout, elle leur avait donné toutes les informations en sa possession. Combinées à celles d'une village shinobi, ça aurait dû être largement suffisant pour atteindre Tatsuzô et donc ce Hokkyokusei. Alors pourquoi avait-il tout de même pu faire un coup d'état sans être arrêté avant ?

Il n'y avait quasiment qu'une seule chose qui embellissait la vie de la métamorphe actuellement. Car depuis que ses mains s'étaient rougies de nouveau, son sourire qui avait fleuri au fil du temps s'était aussi éteint. Son esprit était bien trop embrouillé de questions pour pouvoir être heureuse et s'épanouir. Cependant elle se sentait bien et apaisée auprès de quelqu'un. L'une des seules choses de bien que lui avaient apportées Kiri à ses yeux. Car elle y était venue pour y trouver de l'aide contre son père, ainsi que la sécurité. Et pour l'instant elle n'avait obtenu aucun des deux.

Juste un refuge en la personne de Nobuatsu Saji, devenu jounin et chef du clan des sabreurs suite à la guerre civile. Tandis que pour sa part elle n'avait obtenu qu'un poste au laboratoire de l'hôpital. Pourtant, elle était arrivée au village avant lui. Elle ne le jalousait pas, non : il le méritait largement, pour tout son temps et son investissement. Tout ce qu'elle voulait, c'était un peu de reconnaissance. Et puis, ils l'avaient fêtée à deux, cette promotion. Comme il se le devait, dans et sur sur son bureau dont ils pouvaient confirmer la solidité, et autant de fois qu'il le fallait. Saji connaissait parfaitement Akane, il avait exploré sa personnalité en profondeur et c'était sans doute pour cela qu'il lui avait proposé un rendez-vous en pleine nature. Sachant pertinemment que cela lui plairait, et qu'elle avait aussi besoin de quitter Kiri, même pour une courte période.


- « Salut toi. »

La métamorphe s'approcha d'un pas léger de son partenaire, le laissant prendre la parole puisque c'était lui qui l'avait invitée ici. Il y avait-il une raison particulière ?

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Dim 21 Avr 2019 - 20:26
« Salut belle bête. »

S’ils n’avaient pas aussi bien fêté sa dernière promotion dans le bureau du Grand Dojo la dernière fois, sûrement aurait-il proposé à sa partenaire de se détendre un moment après l’entraînement, mais le sérieux reprenant le dessus, la silhouette aguicheuse de la féline aura beau le troubler, son masque figé ne laisse rien transparaître même si son cœur exprime son affection toute entière pour la Yasei. Retirant son masque, il dépose ses lèvres sur les siennes suite à quoi il se recoiffe rapidement de son casque chevalier, le regard métallique dans lequel miroitent les pupilles violettes d’Akane. L’air un peu plus sombre que de coutume, son attitude devient plus grave alors qu’il se prépare à évoquer le sujet autour duquel ils ont tourné sans en vraiment parler, à savoir : leur échauffourée contre Kewashiioke.

Certains faits sont encore restés très flous, et beaucoup d’erreurs ont été commises, à commencer par la guerre civile, mais s’il est une chose qui lui a encombré l’esprit ces derniers temps, c’est bien l’acte fatal qui a mis un terme à la vie du traître. Puisque sur le moment il n’était pas vraiment approprié d’en discuter avec elle, encore attristés par le deuil de la Mizukage et de leur camarade gradé Yami avec qui ils avaient effectué une mission ensemble sur l’île d’Ue. Ce temps en intimité sur l’île d’Obon sera donc l’occasion d’aborder ce qu’elle sait et ce qu’elle a fait, loin de lui l’idée de conduire un interrogatoire type Kyôi sur sa propre partenaire, mais du moins se rassurer sur elle et qu’elle ne retombe pas dans ses travers du passé :

« L’île te plaît ? Je sais que le Grand Dojo n’est pas le plus convivial des lieux d’entraînement. J’ai donc pensé à t’emmener ici pour profiter de l’air frais. Et puis c’est pas mal on peut s’approvisionner sur place en légumes frais et en riz. » Derrière lui, un champ de fleurs bleues identifiables facilement au milieu du paysage, aussi appelées némophiles, il les pointe du doigt pour Akane. « Des némophiles, ce qui signifie littéralement « plantes qui aiment les prés ou le bois » Je trouvais que ça te correspondait bien. » Il en cueille une avant de la tendre à l’amoureuse de la nature, espérant que ce petit présent lui plairait.

Quand bien même il le souhaiterait, ils ne sont pas là pour flirter, s’il a convoqué la kunoichi, c’est pour lui apprendre à mieux se contrôler. L’emmenant jusque vers une plaine plus clairsemée, éloignée du reste des champs d’orge et de millet, Saji se positionne au centre, attendant qu’Akane le rejoigne et qu’ils entament l’instruction. Ajustant ses mots de façon à approcher le sujet délicatement, il déploie l’acier de son étui, libérant un léger grincement fendant l’air. Effectuant quelques moulinets avec son arme grâce à la souplesse de son poignet et sa dextérité – ce qui lui permet de réfléchir quand il est stressé, il referme sa main sur la garde et arrête le mouvement. L’air plus grave, il demande finalement :

« Lors de notre rencontre contre Kewashiioke… J’ai pu remarquer une chose. Une chose qui m’a intrigué. » Il marque un temps, se demandant si elle aussi souhaitait lui en parler. « Le Gagakiki raconte que Shiori est celle qui l’a tué. Mais les griffures sur son corps… Seuls ceux qui étaient là savent qu’elle était déjà morte avant qu’il ne soit tué. » Ce qui par procédé d’élimination permet de remonter vers la véritable auteure de la mort de l’Hokkyokusei. « C’était toi n’est-ce pas ? »

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Dim 21 Avr 2019 - 23:21
La Yasei fut tendrement accueillie par un baiser, doucement déposé sur ses lèvres. Elle y répondit aussi, et son preux chevalier disparut de nouveau sous son armure d'ébène. Elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il devait avoir chaud là dessous, maintenant qu'ils étaient passés en été. Mais il était vrai qu'il ne s'était même pas découvert sur l'île d'Ue malgré la température et l'humidité ambiante. Et puis elle-même portait aussi un pantalon, même si pour le haut elle avait opté pour une simple chemise blanche à manches courtes, flottant au vent.

- « Oui. Je n'étais pas revenue ici depuis longtemps. C'est une très bonne idée de se retrouver en dehors de Kiri. »

Ainsi ils avaient moins l'impression d'être deux soldats au service d'un village. Ici, ils n'étaient seulement que deux amoureux qui se promenaient en profitant de la nature. Qui était, il fallait bien avouer, magnifique. Il était Kaminarijin, et pour sa part elle avait vécu toute sa vie ici. La Yasei aurait certainement des endroits à lui montrer. Comme par exemple la cascade Namida, qui lui plairait certainement. Mais ils n'avaient guère le temps de prendre du temps pour eux avec tout ce qu'il se passait à Kiri en ce moment, et elle le regrettait vraiment. Akane prit la fleur tendue en main, et gratifia Saji d'un sourire tendre.

- « Merci. »

Elle resta pensive suite à ce présent, puisqu'elle connaissait le langage des fleurs. Savait-il ce que cette plante signifiait d'autre ? Elle le suivit en silence, tandis qu'il l'emmenait plus loin des champs des futures récoltes. Pour les préserver ? Ils se retrouvèrent debout, face à face, au milieu d'une plaine qui ne craignait rien. Le visage de la métamorphe s'était refermée, et elle suivait attentivement chaque mouvement du sabreur des yeux, depuis qu'il avait sorti son arme. Les premières paroles confirmèrent ses doutes. Elle le laissa aller au bout de sa réflexion. Puis laissa planer quelques secondes, avant de commencer à son tour d'une voix neutre.

- « Je me demandais quand est-ce qu'on allait en parler. »

Visiblement aujourd'hui. Elle-même avait repoussé la conversation, de peur de sa réaction. Elle savait à quel point sa moralité était irréprochable. Et aussi, combien il l'avait aidée à aller sur le même chemin que lui. Alors que pensait-il du fait qu'elle ait tué de nouveau ? Lui-même avait prit quelques jours pour aborder le sujet. Pourtant ça devait le travailler, puisqu'il l'avait amenée ici, en zone déserte et loin de Kiri pour le faire. Que pouvait-elle lui dire ? Qu'elle était désolée ? Qu'elle l'avait fait pour qu'il n'ait pas à le faire ? Des excuses ne changeraient rien à ce qu'elle avait fait.

- « Oui, c'est moi. »

Il n'y avait rien de tel que la vérité sans artifices. Pourquoi cacher ce qu'elle avait fait ? Il avait deviné, de toutes manières. Seuls lui et Shitekka sauraient que ce n'était pas vraiment Shiori qui avait tué Kewashiioke, mais Akane. Le Sendai aussi, mais s'étant évanoui, il pourrait très bien penser que la mort du traître était de son fait. Puisqu'il s'était évanoui avant de voir quoi que ce soit d'autre. Et la seule qui avait vraiment senti la vie s'échapper de son corps était la Yasei.

- « Pourquoi as-tu sorti ton sabre de ton fourreau pour me demander ça, Saji ? »

Si la Yasei s'attendait à ce qu'il le prenne mal, elle ne s'était tout de même pas imaginée aller jusqu'à se battre avec lui pour ça. Dans le doute, elle se tenait prête à réagir. Même si elle tenait toujours dans une main, la fleur qu'il lui avait donnée. Une fleur de Nemophile, qui signifiait : « Je te pardonne »...

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Mar 23 Avr 2019 - 22:31
Quel meilleur cadre de tranquillité et d’intimité qu’un paysage au milieu des champs de l’île d’Obon, sous l’irisement solaire parcourant les silhouettes de l’homme en shôzoku et de sa camarade Yasei, au milieu des inflorescences abondantes, le violet des lys parsemant l’horizon s’accordant avec merveille avec les pupilles violacées de la brune au faciès ensorcelant. En dépit de l’arrière-plan romantique, c’est pour une raison bien plus sérieuse qu’il lui a donné rendez-vous. Pour elle, pour elle seulement. Car il souhaite savoir ce qui la trouble, si un quelconque non-dit l’affecte en ce moment.

Même si leurs échanges plus intimes ne trahissent guère la moindre faiblesse de sa part, il ne peut s’empêcher de croire qu’un voile de mystère recouvre l’identité de sa compagne, des questions relatives à sa condition animale exceptionnelle. Une condition avec laquelle il n’est pas familier, mais une connaissance à tout le moins suffisante pour savoir qu’elle se plairait ici, au milieu de la nature rayonnante sublimant sa beauté sauvage.

Ajustant sa visière métallique irradié par les rayons solaires pour se donner un air de détective hors pair, il laisse la question s’inséminer dans l’esprit de la Yasei qui répond sans verbiager, mais très simplement que c’est bien elle qui a mis fin à la vie du coryphée des Hokkyokusei. Un échange sérieux laissé en suspens depuis longtemps, assez pour appréhender ce moment où enfin il lui poserait la question fatidique, celle qu’elle redoutait tant.

Le plus important pour lui étant de s’assurer qu’elle ne se culpabilise non pas parce qu’elle craint de ce que lui penserait d’elle en l’apprenant, mais plutôt qu’elle-même réalise la portée de ses actes, à l’aune d’axiomes moraux. Qu’elle s’en repente davantage par principe plutôt qu’elle ne s’oblige à le faire pour lui. Réprimer sa nature est si difficile, d’autant qu’elle abrite en elle un esprit animal qui lui réclame d’assouvir ses pulsions les plus bestiales. Outre son passé de mercenariat, c’est toute une nature qui lui est demandé de rédimer.

« D’accord. Personne d’autre ne t’en a parlé ? » Demande-t-il simplement. Si lui est au courant, Shitekka devrait l’être aussi, puisqu’il était aux premières loges à ce moment. « Je suppose qu’on ne peut pas s’empêcher de se garder nos petits secrets héhé. »

Une arrière-pensée lui trotte dans la tête à l’énonciation de cette remarque, un détail qu’il a omis de transmettre à sa partenaire au sujet d’une chose pour laquelle elle s’est voulue des semaines durant. Tout cela fait partie du passé, un passé lointain dont il n’est plus utile de re-discuter. Et puis en reparler maintenant ? Inutile si c’est pour blesser l’autre et remuer le couteau dans la plaie, elle a assez souffert inutilement. L’air défiant, sa partenaire le questionne en le regardant sortir son arme de façon intempestive, comme s’il avait eu besoin de s’armer pour lui poser la question. L’instinct animal, un réflexe entretenu depuis des ans.

« Oh. Désolé je ne voulais pas paraître menaçant. » Il rengaine immédiatement son arme avant de se gratter la tête, l’air hébété. « Je voulais prendre un peu de temps avec toi pour t’aider. T’aider à mieux te contrôler, ta violence qui visiblement reprend le dessus ces derniers temps. En réfléchissant à l’autre jour, je me dis que j’aurais dû te le proposer plus tôt. Peut-être que cela ne serait pas arrivé sans moi. Qu’en penses-tu ? Serais-tu prête à échanger quelques coups avec moi ? »

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Mer 24 Avr 2019 - 22:21
Suite à sa remarque, Saji semblait soudainement se trouver bête. Tout comme elle. Son habitude à se méfier de tout et tout le monde en toutes circonstances finirait un jour par lui jouer des tours et lui faire perdre la confiance de ses pairs. Mais l'ancienne fugitive avait bien du mal à laisser de côté certains réflexes. Tout comme lui, qui avait l'air d'avoir besoin de jouer avec sa lame lorsqu'il discutait de choses sérieuses.

- « Tu voudrais m'aider ? »

Était-ce seulement possible qu'il puisse l'aider face à ce qu'elle avait à l'intérieur d'elle-même ? Elle n'en savait rien. Mais il avait au moins le mérite de proposer, et elle appréciait beaucoup le geste. Levant le regard vers lui, comme si elle pouvait voir ses yeux au travers de son masque elle y planta les siens.

- « C'est d'accord, Saji. On ne s'est jamais vraiment entraînés, tous les deux. »

Un bref regard équivoque faisant référence à leur corps-à corps dans le dojo, avant qu'elle ne reprenne plus sérieusement.

- « Pour répondre à ta question, non personne ne me l'a encore demandé. »

Sans doute que Shitekka se fichait bien de savoir si elle avait oui ou non tué Kewashiioke. Quant au Sendai... Elle n'en avait aucune idée. Pensait-il qu'il l'avait tué lui-même ? De toutes manières ils n'avaient pas été présentés, et avaient combattu côte à côte sans connaître leurs noms respectifs. Comment pourraient-ils se retrouver s'ils pouvaient se parler ? Et puis même s'ils le voulaient, ils n'avaient guère le temps pour ça. La métamorphe s'écarta de quelques pas, avant de se positionner face à Saji, prête à se défendre ou à attaquer.

- « Que veux-tu dire par « cela ne serait pas arrivé sans moi », Saji ? »

Une phrase qui la laissait perplexe, et dont elle avait bien du mal à en comprendre le sens et où voulait en venir le sabreur. Elle attendit qu'il sorte de nouveau son arme de son fourreau, et hocha la tête pour signifier qu'elle était prête et que leur échange pouvait commencer.

- « Quant à nos petits secrets... »

La métamorphe fonça vers lui afin de commencer les hostilités, commençant par lui donner quelques coups afin qu'ils s'échauffent. Car elle savait très bien qu'elle ne le vaincrait pas avec ça. Mais peut-être qu'elle pourrait le déstabiliser avec ses paroles.

- « Je sais que tu en as aussi ! N'as-tu rien à me dire ? À m'avouer ? »

Rien dans son expression ne pourrait faire transparaître ses émotions. Était-elle triste ou en colère qu'il lui cache quelque chose, qu'elle avait découvert par elle-même ? Son visage neutre comme à chaque fois qu'elle ne voulait rien afficher ne laissait rien deviner. Pourtant elle se sentait trahie. Comment avait-il pu lui cacher quelque chose aussi longtemps sans rien lui dire ?

Spoiler:
 

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 18:23
Elle et lui ont beau se connaître mieux que personne – surtout sur le plan non-verbal, les échanges plus sérieux restent quant à eux plus difficiles à dénouer, dans la mesure ou l’un comme l’autre se refusent à tout s’avouer. Si lui le sait, elle aussi s’en doute certainement. Et jusqu’à ce jour, le rapport qu’ils ont entretenu a permis d’étouffer dans une certaine mesure les brins de mystère qu’ils laissent planer par crainte d’un face-à-face gênant, et ce moment isolé du reste du monde est pour eux l’occasion de mieux se parler, sans faux-semblant.

Loin d’être des personnes très loquaces, ils peuvent à tout le moins se mettre à l’aise en échangeant quelques coups, et par le truchement de l’art martial, créer un cadre propice à la confession de leurs sentiments. Quoique la combattre ne l’excite pas vraiment, par peur de la blesser, celle qu’il se jure de protéger. Une drôle de situation tandis qu’elle se montre moins récalcitrante et plutôt encline à cette idée d’un affrontement.

« Ce que je veux dire, c’est que j’aurais dû me montrer plus disponible pour toi. Et peut-être que si j’avais été là à ce moment où tu l’as achevé, peut-être que cela ne serait pas arrivé. » Dégainant sa lame de son fourreau solidement accroché sur son dos, il regarde sa partenaire se mettre en posture offensive pendant que lui, adopte une garde plus fermée de sorte à réceptionner l’assaut imminent. « Cela n’arrivera plus. »

La farouche bondissant avec l’agilité qui caractérise l’esprit qui l’habite, il plisse les yeux en bloquant le premier impact puis enchaîne avec les suivants. Les deux mains placées autour de la tsuka les doigts relativement décontractés malgré l’effort engagé, il fait quelques pas en arrière au rythme des coups tandis qu’il effectue des parades successives sans grande difficulté à l’aide du plat de sa lame qui elle ne cesse de trembler face à l’assaut frénétique de la Yasei.



Si les taloches de cette dernière ne parviennent pas à trouver leur cible, sa question bien plus incisive elle, fait mouche, le troublant suffisamment pour qu’il relâche sa garde un instant. Une frappe en crochet manque de lui arriver en pleine tête, le forçant à se servir de son avant-bras pour bloquer, il la repousse immédiatement avant de lui répondre.

« Quelque chose à t’avouer ? Oui… »



Sautant dans les airs, sa silhouette obscure soulignée par le soleil dans son dos, il délivre une série rapide de coups face à lui de façon à projeter vers elle une volée de lames de feu qu’elle n’aura aucun mal à esquiver. Retombant sur ses appuis, il court dans sa direction en exécutant plusieurs coups de taille successifs à son intention, en usant du dos de sa lame.

« Depuis l’île d’Uka. »

Résumé du tour:
 

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] 3w8kw10


Dernière édition par Nobuatsu Saji le Ven 26 Avr 2019 - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 21:36
Comment aurait-il pu être plus disponible ? Il avait pourtant été la personne la plus présente pour elle. Peut-être la seule. Et puis il ne pouvait pas sans cesse veiller sur elle sous prétexte qu'elle pourrait retomber dans ses travers. Il avait d'autres responsabilités plus importantes qu'une simple chûnin à s'occuper. Il était jounin, avait lui-même son équipe et de plus était désormais chef de clan. Ce qui lui faisait beaucoup de choses à gérer en plus de son dojo dont il avait la charge depuis plusieurs mois déjà, bien avant la mort de Shiori.

- « Et qui l'aurait fait, alors ? Toi ? »

Avait-il déjà ôté la vie de quelqu'un ? La question lui brûlait les lèvres, mais pourtant elle ne la posa pas. Peut-être qu'il y répondrait de lui-même sans qu'elle ait besoin de la poser. Au moins comprendrait-il avec ces paroles qu'il ne s'était pas agit d'une soif de sang et de vengeance, même si elle n'osait pas vraiment se demander si c'était le cas, mais qu'il s'agissait aussi d'une volonté de le protéger. Elle n'avait pas voulu qu'il se salisse les mains, lui qui avait l'air d'avoir une moralité si irréprochable. L'avait-il ? Et elle, était-ce vraiment pour le protéger qu'elle avait tué Kewashiioke ?

Elle était cependant heureuse qu'il lui dise que cela n'arriverait plus. Cela signifiait qu'il désirait passer plus de temps avec elle. Concernant sa propre question, la réponse qui arriva vu bien vague. Oui, il avait quelque chose à lui avouer. Mais il ne lui dit cependant rien de plus, ce qui eut le don d'agacer la Yasei. S'il avait quelque chose à dire, qu'il le fasse. Pourquoi vouloir lui cacher des choses de cette façon ? Ne lui faisait-il pas confiance ? Ne désirait-il pas échanger avec elle, autrement qu'au corps à corps ?


- « Hé bien ? Je t'écoute ! »

Sautant sur un côté, elle esquiva sans mal les diverses flammèches fusant vers elle. Avant de parer de ses mains et de ses pieds les coups qu'il cherchait à lui donner. Serait-ce à elle de lui dire qu'elle savait ?

- « Tu savais depuis tout ce temps, et tu ne m'as rien dit ! »

Pourquoi lui avoir caché ? Elle attaqua à nouveau à son tour, avec plus d'agressivité que la première fois. Était-ce l’entraînement qui gagnait en ardeur ou bien elle qui était plus énervée ? Peut-être un peu des deux...

Spoiler:
 

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Ven 26 Avr 2019 - 14:45
Quand on cache un secret à la personne que l’on aime, qu’on souhaiterait lui dire mais qu’on craint de la faire souffrir, n’est-ce jamais qu’un prétexte pour se protéger soi-même ? Eviter la confrontation ? En laissant s’écouler le temps de la révélation, peut-être ne s’accorde-t-il qu’un répit pour lui, qu’il se ment en même temps qu’il ment à sa partenaire. Qu’il craint de lui dire, tout lui dire et qu’elle le remette en cause à tout jamais. Chaque jour qui passe le fait reculer vers une impasse, et chaque doute qui s’instille dans l’esprit de la Yasei le tire davantage vers le procès.

Elle, Akane, ne mérite pas un tel traitement de sa part. Surtout quand il lui a promis de ne plus rien lui cacher lors de leur croisière vers l’ile d’Uka, quand elle lui a avoué ce qu’elle savait sur son accident. La balle est désormais dans son camp. Quels mots employer, sur quel ton, quelle formulation ? Il ne sait. Et profite de ce combat pour s’accorder un délai, encore pour un temps… Mais la brune inquisitrice ne cesse de l’harceler de ses questions, lui arrachant la vérité par la force des mots en même que les poings. Bientôt, elle finirait pas briser à son insu le sceau qui le retient.

« Je l’aurais fait. Pour toi, pour que tu n’aies pas à le faire, pour que tu cesses de te torturer. »

Mais au fond souffre-t-elle vraiment du manque de moralité ? Ne se sent-elle pas plus libre quand elle se laisse aller à ses pulsions ? Ou peut-elle éprouver le besoin de repentir, voir ce qui est juste et ce qui est mal, user de sa propre intelligence morale pour prendre ses décisions… Saji réalise qu’il n’en sait rien, qu’il lui a imposé ce carcan éthique sans réellement lui demander son opinion, en plus de lui cacher des choses, il ignore ce qu’elle ressent.

S’impatientant au point de joindre la parole à l’acte, elle effectue une esquive témoignant de son agilité animale, bloquant ensuite les assauts du sabreur masqué tentant de la frapper avec le dos de sa lame. Des coups sans réelle volonté de la blesser, ayant seulement pour but de retarder l’instant de vérité. Il sait qu’elle sait qu’il sait. Elle veut qu’il passe à table, et s’il le faut, elle le travaillera au corps jusqu’à ce qu’il parle – pas évident quand celui qu’elle interroge est muet ceci dit.

« Je... »

Voyant la bête revenir à la charge, il incline légèrement son centre de gravité avant de se projeter d’une traite sur le côté, soulevant une traînée d’herbe et de terre sur son passage avec la force de l’esquive exécutée. Pointant son kissaki en direction de la Yasei, il fait tournoyer sa lame de plus en plus rapidement, relâchant soudainement une bourrasque ardente reprenant les traits d’un tigre enflammé, chargeant à une allure folle vers la féline. Lâchant son arme devant lui, usant son contrôle par l’esprit il l’envoie telle une flèche en direction de sa partenaire de façon à lui infliger une balayette au niveau des jambes, et dans le même mouvement tire deux kunaïs de sa sacoche pour les envoyer vers elle en tentant de profiter d’une ouverture éventuelle offerte par le fauchage par le dos de la lame.

« ... »


Résumé du tour:
 


_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] 3w8kw10


Dernière édition par Nobuatsu Saji le Sam 27 Avr 2019 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Ven 26 Avr 2019 - 19:18


Lui l'aurait fait. Lui, l'homme à la moralité irréprochable, aurait ôté la vie d'un homme pour lui éviter à elle d'avoir à le faire. Pourtant, c'était elle qui l'avait déjà fait par le passé, et lui qui... Ne l'avait jamais fait ? Chacun désirait se protéger l'un l'autre, si bien qu'il étaient prêts à faire d'énormes sacrifices pour cela. Elle, retomber dans son passé. Et lui, basculer dans quelque chose dont il n'avait certainement aucune idée des conséquences.

Était-ce aussi pour cela qu'il lui avait caché durant si longtemps la vérité ? Pour la protéger ? Ils avaient déjà gardé un secret durant de longues semaines. Le fait que Saji avait été blessé, manquant de mourir. Et désormais, elle avait eu confirmation qu'il s'agissait de sa propre faute. Il avait manqué de mourir, à cause d'elle, et uniquement à cause d'elle. Une chose qu'il savait, et qu'il lui cachait encore une fois. Combien de choses gardait-il pour lui comme ça ? Une question légitime, que se posait la métamorphe tandis qu'il esquivait à la fois ses coups et ses questions.

Le visage fermé, elle écoutait les paroles arrivant directement dans son esprit. Des paroles qui n'avaient aucun sens, aucun autre but que de repousser le moment des explications. En dehors du fait que le sabreur était muet, le dialogue entre eux semblait difficile. Pourtant, il lui suffisait de dire ce qu'il savait. Pourquoi était-ce si compliqué ? Il était vrai qu'il avait bien du mal à avouer ce qu'il pouvait avoir sur le cœur. Après tout, il ne lui avait jamais dit qu'il l'aimait... L'aimait-il ? Nouvelle question légitime, qu'elle ne poserait pas non plus, puisqu'il n'avait pas l'air de vouloir discuter franchement avec elle.

Non, il ne parlait que peu de lui. De ce qui l'animait, de ce qui le faisait souffrir ou de ce qu'il aimait. Il fallait toujours qu'elle lui pose des questions pour le faire parler, pour arriver à lui tirer quoi que ce soit. Certes, il était là pour elle, et il avait prouvé au cours des nombreux mois passés qu'elle pouvait lui faire confiance et compter sur lui. Pourtant, il n'avait pas l'air de penser que c'était également le cas dans l'autre sens. Jamais il ne lui parlait spontanément de lui. Alors que tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il lui fasse confiance, et faire partie de sa vie. Pas seulement en partageant ses nuits, mais aussi en partageant avec lui ses peines, ses désirs, ses espoirs. Mais elle ne pouvait pas s'imposer. Alors il lui faudrait patienter, encore. Attendre qu'il s'ouvre à elle de lui-même.

S'il voulait jouer au jeu du muet, il avait semblait-il oublié qu'elle était aussi très douée pour ça. Elle esquiva aisément les flammes venant vers elle. Et para d'un coup de pied le sabre lancé dans sa direction. Un coup qu'il avait déjà essayé de faire lors de leur précédent entraînement, et qu'elle avait déjà évité de la même façon. Croyait-il qu'elle avait régressé ? D'un habile mouvement du buste, elle esquiva également les deux kunai. Avant de courir vers lui, profitant du fait qu'elle avait envoyé son sabre au loin, pour... Faire semblant de lui mettre un coup de poing, et finalement tenter de lui mettre un violent coup de tête.


Spoiler:
 

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Banakane



Dernière édition par Yasei Akane le Dim 28 Avr 2019 - 0:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Sam 27 Avr 2019 - 23:06
Sûrement lui reproche-t-elle déjà de fuir, encore et encore, et refuser de lui dire ce qu’il cache au fond, la vérité impossible, celle qui si elle lui était dévoilée, finirait par mettre en péril leur relation. En confiant à sa partenaire qu’il lui cachait un secret, il a ouvert le début des hostilités, croisant le fer avec sa partenaire avec la même virulence qu’avec la langue qu’il se refuse de délier. Une langue plutôt utile dans d’autres situations, mais qui ne lui servirait guère dans celle-ci, son mutisme lui empêchant de parler autrement que par télépathie.

A l’expression de glace de la Yasei, il comprend qu’elle est agacée de ne pas obtenir les réponses qu’elle demande, de se voir fermée la porte qu’elle lui commande de desceller. Ne laissant transpirer la moindre émotion, il se réfugie derrière le masque, comme il l’a toujours fait, en craignant qu’elle ne découvre le terrible secret qui obscurcit ses pensées, lui donnant cette perpétuelle sensation d’amertume de ne vivre avec elle qu’à moitié.

« Lors de notre voyage retour de l’île d’Uka j’avais parlé au prisonnier. »

En contraste avec son silence ordinaire, la turbulence de ses coups lancés avec doigté en direction de la cible mouvante, une volée de projectiles enflammés scinde l’air avant d’être esquivée par Akane, faisant preuve encore une fois de sa souplesse féline impressionnante. L’affrontement gagne en animosité, tandis que le Sabreur lance à l’assaut de son adversaire son arme volante tentant de la faire tomber, mais c’est avec facilité qu’elle parvient à s’en défaire, d’un simple geste de l’avant-bras et dans un timing parfait.

Voyant la femme panthère venir vers lui, le Sabreur désarmé tente de lui envoyer deux kunaïs, qu’elle parvient à éviter en tournant simplement son buste au milieu de sa course, un lancer trop prévisible pour qu’elle se fasse surprendre. C’est même plutôt elle qui parvient à le prendre de court en s’approchant pour lui asséner un coup de poing, qui n’est autre qu’une feinte dissimulant un coup de tête qu’il parvient à bloquer à l’aide de ses mains placées devant lui.

« Il me suspectait moi de l’avoir vendu aux autorités. C’est comme tu disais. »

A partir de cette phrase, elle pourrait faire sa propre déduction. Faisant un bond en arrière, il ramène son arme vers lui de façon à la distraire par une attaque par derrière. L’épée prend vie, jusqu’à se déplacer à un rythme accéléré difficile à prévoir et encore plus à dévier en raison de sa trajectoire irrégulière, assaillant la cible depuis plusieurs angles afin de la prendre à défaut, mettant encore plus à l’épreuve la virtuosité de son art martial.

Résumé du tour:
 

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Dim 28 Avr 2019 - 0:50
Comment pouvait-elle le faire parler, le mettre en confiance ? Elle était déjà attentive à ses besoins, à l'écoute. Et avait prouvé qu'elle pouvait être patiente. Pourtant, malgré cela et ce qu'ils partageaient ensemble, il lui cachait toujours des choses. Et les découvrir sans qu'il ne lui en ait parlé était blessant. C'était comme s'il voulait l'exclure de sa vie, alors qu'elle faisait en sorte d'en faire partie.

Désirait-il la protéger en ne lui en parlant pas ? Ça avait pourtant l'effet inverse. Elle se sentait trahie. D'autant plus qu'ils s'étaient déjà caché des choses par le passé, et qu'ils avaient fini par tout s'avouer. Alors pourquoi recommencer ? La Yasei ne savait plus quoi dire, ni comment réagir. Elle ne pouvait pas l'obliger à l'accepter dans sa vie. Juste être là, à l'écoute, et attendre. Mais s'il ne se décidait pas bientôt, peut-être qu'elle se lasserait malgré toute la patience dont elle était capable de faire preuve. Alors elle optait pour le silence, en espérant que ça lui permette de s'exprimer.

Lier le dialogue à un échauffement semblait être une bonne idée. Saji se révélait bien plus par les actes que par les mots. Lui permettre de combattre durant une conversation difficile était bénéfique, et lui permettait de se décharger plus facilement. Si bien qu'il finit par lui avouer ce qu'elle savait, ce qu'il cachait, et ce qu'elle avait apprit des semaines après lui. Malgré leur relation, il avait réussi à taire cela aussi longtemps.


- « Pourquoi ne pas me l'avoir dit ? »

Le voyant s'éloigner après qu'il ait bloqué son coup de tête – et heureusement, elle s'en serait voulue de lui faire mal, elle se mit de nouveau sur ses gardes. Et donna in extremis un coup de pied dans le sabre tentant de la faucher par l'arrière.

- « Tu as failli mourir à cause de moi ! »

Le sabre revint de nouveau à la charge, et elle para de nouveau les coups. Qui étaient cette fois-ci plus nombreux et rapides. Si elle parvint à en dévier quelques-uns, ce ne fut pas le cas pour l'ensemble des frappes. Si bien qu'elle fut blessée à plusieurs reprises, malgré l'ardeur qu'elle mettait à se défendre à mains nues contre cette lame qui l’assaillait. Le fait d'être blessée ne semblait pas l'attrister, mais plutôt l'énerver. Car elle revint de plus belle à la charge.

- « C'est de ma faute, Saji ! De ma faute si tu as passé trois semaines à l'hôpital ! De ma faute si ton épaule t'a fait souffrir pendant tout ce temps ! Tu devrais m'en vouloir, me détester ! Me haïr ! »

Et qu'il la blesse physiquement lui semblait être un juste retour des choses. Cependant son instinct de survie prit tout de même le dessus.

- « Tu aurais dû m'en parler. C'est à moi de cacher ça, et d'en avoir honte ! Pas à toi ! »

Car un mur prit bientôt place entre eux, la protégeant du sabre. Et du regard du sabreur...

Spoiler:
 

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

Aux champs de millet [PV Yasei Akane] Empty
Dim 28 Avr 2019 - 23:41
Le combat prend une intensité toute autre lorsque le muet décide enfin de se confier auprès de sa partenaire, en lui avouant qu’en effet, ce qu’elle avait craint tout ce temps s’était effectivement produit. Une évidence troublante, des mots qui résonnent comme autant de coups de couteau portés sur sa confiance qu’elle nourrissait en Saji, l’homme aux mille mystères, reflet de sa partenaire dissimulant elle aussi sa part de secrets.

Sa vocifération déchire le voile céleste alors qu’elle lui reproche de s’être tut, de n’avoir pas osé partager avec elle l’objet de son inquiétude, et cette culpabilité surtout qui aurait pesé sur elle si elle avait été mise au courant. A-t-elle conscience seulement qu’il le fait pour elle, ou n’est-ce jamais qu’une illusion qu’il se nourrit des jours durant pour se déculpabiliser de toute responsabilité ? Aurait-elle souffert davantage en sachant tout cela à l’avance ? Rien n’est moins sûr.

« Qui m’a sauvé sous les gravats ? Je suis là, je suis toujours vivant, et c’est grâce à toi. »

Aux blessures qu’elle s’inflige, il tente d’apposer ses propres pansements, en essayant d’endiguer l’effusion de remords torturant son cœur, il lui pardonne tout ce qu’il peut pardonner. Tâchant de lui faire comprendre par les mots et par la tendresse de ses pensées, son envie de faire table rase du passé, d’aller vers l’avant et d’arrêter de se morfondre dans un mal qui n’a pas connu de dénouement concret, si ce n’est une peur passagère. Une blessure superficielle, l’ayant certes hospitalisé quelques semaines, sans pour autant le tuer, une bénédiction presque, puisque qu’elle a été l’occasion pour lui de s’entraîner avec son bras opposé et devenir plus fort que jamais.

« Calme-toi, Akane. Rien de tout cela n’est de ta faute, je te le promets, tout ce que j’ai pour toi n’est qu’affection. Je me sens mieux à tes côtés, je n’ai pas la force de t’en vouloir. Si tu t’inquiètes, sache que la pensée ne m’a jamais effleuré. »

Les coups de son sabre en lévitation l’assaillent de toutes parts. Sous la fureur des attaques elle tente de les bloquer mais réalise aux nombreuses meurtrissures subies que ses efforts n’aboutissent à rien, les parades n’auront guère d’effet face à un enchaînement aussi fiévreux de coups de taille. Reculant enfin, elle érige en guise de protection contre l’épée volante une protection de taille. Aussi légendaire soit-il, le nihonto est dévié contre la surface de pierre.

« Regarde-moi. »

Courant dans sa direction, il rattrape son arme au vol avant d’expulser depuis la lame une puissance tornade de flammes contre l’obstacle qu’il brise en morceaux, découvrant le visage de sa partenaire, sublimé par la douceur de l’astre divin. S’approchant d’elle à la fin de cet échange plus tempétueux qu’ils ne l’anticipaient, il rengaine son sabre dans son fourreau avant de la rassurer de nouveau et prononce les mots qu’elle a attendu tout ce temps pour la conforter dans une longue étreinte et lui communiquer toute son affection.

« Tu es la personne que j’aime, avec qui j’ai envie de partager ma vie. Et je ne voulais rien compromettre entre toi et moi. Pour éviter tu te fasses des idées fausses, que tu te penses fautive alors que pour moi tu ne l’es pas. Si tu veux bien, j’aimerais ne plus en parler. Qu’on profite de ce moment encore un peu. »

Laissant quelques secondes s’écouler et la brise estivale caresser leurs corps, et les inflorescences embaumer l’air qu’ils respirent, il relâche son embrassement avant de lui proposer de reprendre l’entraînement.

« Je voulais aussi en profiter pour t’aider à affiner ta technique, à frapper avec davantage d'acuité. As-tu éprouvé des difficultés dernièrement dans tes entraînements à te concentrer ou à contrôler ta bête ? »

Résumé du tour:
 

_________________
Aux champs de millet [PV Yasei Akane] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Aux champs de millet [PV Yasei Akane]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: