Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Les caravanes d’Ali Baba
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 21:42 par Sabaku Eirin

» La FKP (Yamiko]
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 21:28 par Sakana Ayanokoji

» [B/MINI-EVENT/KIRI] Calife à la place du calife
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 21:24 par Date Junko

» [B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 21:23 par Narrateur

» 05. Se tromper sur toute la ligne
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 21:06 par Borukan Ashitaka

» Prémices (Metaru)
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Sakana Ayanokoji

» Consolidation [OS]
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Kōenji Zuko

» Patpat [Aditya]
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 20:40 par Kurayami Zeref

» Contre-la-montre en eaux troubles
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 20:16 par Kurayami Zeref

» [en cours] Koda Abura, genin
Patpat [Aditya] EmptyAujourd'hui à 19:53 par Koda Abura

Partagez

Patpat [Aditya]

Kurayami Zeref
Kurayami Zeref

Patpat [Aditya] Empty
Mar 16 Avr 2019 - 19:21
La vie est faite de cycles. Elle se répète, un nombre incalculable de fois, et dans des centaines... des milliers de cas différents, pour toutes sortes de choses, d'objets, de personnes. On trouve d'abord les cycles de la nature, comme l'eau, qui s'évapore des océans pour se condenser en altitude et passer de l'état gazeux à l'état liquide, pour s'écouler par le biais des nuages qu'elle constitue, et se retrouver sur et dans la terre, pour se déplacer petit à petit et retourner à l'océan. Le cycle des hommes aussi est intéressant... Il est cela dit différent, et pour ainsi dire répétitif... C'est un cycle après tout. L'homme naît, il grandit, il se bat, il tue, il donne la vie et il meurt. Sa descendance suit le même parcours, cela ne fait que durer depuis des dizaines et des dizaines d'années. L'autre boucle qui s'est installée est celle des échecs. On dit que chez les shinobis, il faut environ dix-sept tentatives infructueuses avant de parvenir à utiliser un jutsu de manière efficace. Oui, encore un.

Pour ma part, j'ai l'impression de vivre l'une de ces répétitions d'évènements, passant par la phase où je ne veux pas m'intéresser au monde, puis je rencontre quelqu'un d'intéressant, et je me lasse... Non, celui-là, je l'ai dépassé en fait, alors parlons de celui où je lis un livre : le début est long, mais si je m'accroche, en général, je suis absorbé dans ma lecture et je me laisse entrainer dans des aventures fantastiques, à bien des égards. Puis la fin arrive, c'est fou, puis plus rien... Souvent, ça se termine par "Ils vécurent heureux"... Mais d'autres fois, ce n'est pas si rose... Enfin, là, le cycle qui me pose problème est celui de la désillusion. Je crois que je peux protéger quelqu'un, mais je n'y arrive pas. Oh, il n'a pas commencé, car il n'y a eu qu'une seule fois, mais c'est déjà la fois de trop. Ma force... Doit grandir, et elle le doit maintenant. Je serre mon poing, et je frappe dans une figurine de Saeko, qui part se loger entre deux livres, sur le bureau. Je remercie le destin d'avoir placé ce ninja sur ma route.

Aditya, tel est son nom. Assez étrange, comme son apparence d'ailleurs, mais cette personne m'a sauvé. Certains diraient qu'il était juste celui qui l'a fait, ça aurait pu être un autre, mais c'était bien lui. Cet homme n'avait pas fait que me sauver, d'ailleurs, et m'avait invité à le rejoindre. Je n'ai pas trouvé la volonté de refuser, allant à l'encontre de mes principes, et me voici en train de me diriger vers le grand Dojo. Je n'ai pas pensé à lui demander ce qu'il pourrait m'enseigner d'utile, ni même quelle serait la teneur de nôtre entrevue là-bas, mais je m'en moque, l'important est que la moindre opportunité de progresser est bonne à prendre. Kaelia, Reikan, Akane. L'une est mon seul et grand, véritable amour, les deux autres des personnes importantes, principalement par nos liens claniques, mais ... Les deux m'ont aidé aussi, comme le faible louveteau que je suis, à pouvoir me rapprocher de la majesté d'un pur Alpha... Je ris à cette pensée. Je n'ai rien d'un Alpha, car ce loup-là est le chef de meute, et je suis bien incapable de diriger quiconque. Je ne parle pas de capacités ici, mais ... Plutôt d'envie. Je ne me vois pas être le fédérateur d'un groupe de personnes, ou d'animaux.

J'arrive assez tôt, n'ayant pas vraiment jaugé l'heure avant de partir, et je m'installe dans un coin sombre pour ne pas être trop visible, à cette heure de grande fréquentation du Dojo... Le blond arrivera, indéniablement, il montrera son visage si énigmatique, et le mystère sur la teneur de son enseignement ne sera bientôt plus... J'ai un peu hâte... C'est étrange. La résonance a définitivement changé quelque chose en moi, même si ce n'est pas si dérangeant, par rapport aux réels problèmes que d'autres ont eu.



Spoiler:
 

_________________
Patpat [Aditya] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Patpat [Aditya] Hanae
Merci Shimi pour le beau louloup <3
Revenir en haut Aller en bas
Aditya
Aditya

Patpat [Aditya] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 14:48
Patpat

ft. Kurayami Zeref


Été 203, Dojo des Sabreurs, village de Kiri.
tenue

Les pas empreints d’accalmie d’Aditya le guidèrent à travers les méandres des rues de la Brume, bien moins jonchée de débris qu’elles n’avaient pu l’être quelques jours plus tôt ; si la reconstruction du village était tout juste à ses prémisses, elle témoignait néanmoins d’une avancée significative qui permettrait de recouvrir ses institutions principales. Et si la matinée s’était achevée sur une entrevue au sein des quartiers de la Kenpei, où il y avait rencontré Hyosa Baku et de nombreux genins de Kiri – certains lui étant déjà familiers – cette après-midi serait toute entière dédiée à venir en aide à l’un d’eux, Kurayami Zeref. C’était d’ores et déjà la troisième fois que l’ascèse lui venait en aide, tant pas l’usage des soins que par la force lors de l’attaque du Dieu de l’Eau ; cette fois-ci, il s’agissait de le soutenir dans l’apprentissage de techniques diverses, chose qu’il faisait pleinement sur son temps libre qui se faisait de plus en plus rare. Les instants qu’il pouvait dédier à la méditation ou à ses devoirs envers les moines du Temple Seidou se raréfiaient, à son grand dam. Il tâcherait de rectifier cela dans les jours à venir.

Sa marche, quant à elle, se stoppa lorsqu’il distingua une silhouette patiente et attentive. Il est en avance. Bien.

« Je vois que tu es ponctuel, Zeref. », glissa-t-il en s’approchant de lui pour le saluer sans plus de fioriture. « Suis-moi. »

Le blond s’engouffra au travers de l’entrée principale du Dojo dont la large porte de bois était demeurée ouverte, laissant libre court à ces effluves guerriers qui s’échappaient de l’intérieur de l’édifice. Et alors qu’Aditya rejoignait l’un des tatamis, il adressa un regard teinté d’indifférence à l’élève de la féline.

« J’imagine que je n’ai pas besoin de te dire que nous sommes dans le Dojo des Sabreurs, un lieu qui a été « prêté » au reste du village le temps que le projet académique arrive à son terme. Normalement, nous ne sommes pas censés nous entraîner ici ; c’est leur terrain clanique, après tout. Tâche de ne rien abîmer. »

D’un geste empreint par l’habitude, l’ascèse rassembla ses brins d’or en une queue de cheval finement nouée entre ses omoplates afin qu’ils ne le gênent en aucune façon, et darda ses iris sur la figure de son vis-à-vis.

« Reikan m’a confié que tu étais un métamorphe au même titre qu’elle. Montre-moi ce que tu sais faire. Si tu as besoin de m’attaquer, fais-le. », lâcha-t-il simplement.

Le pas légèrement sur le côté, l'avant-bras relevé... Aditya semblait attendre le louveteau de pied ferme.




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kurayami Zeref
Kurayami Zeref

Patpat [Aditya] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 11:15
L’homme arrive, il semble moins fatigué que lors de leur première rencontre. Il faut dire que cette fois-là, il avait passé des heures à opérer les Kirijins qui occupaient la même chambre que moi, et m’avait aussi sauvé la vie. De mon côté, mon apparence doit être bien différente également, étant donné que je ne suis ni alité, ni convalescent. Aucune Yuki ne se trouve à proximité pour m’envoyer dans un lit d’hôpital, d’ailleurs. Je hoche doucement la tête, avec un air moins sombre qu’à mon habitude, sans pour autant dévoiler ma dentition ni faire courber mes lèvres, lorsque l’homme à la longue chevelure blonde fait mention de ma ponctualité. Je le suis, lorsqu’il me le demande, pour rejoindre l’intérieur du Dojo. Aditya m’explique une chose que j’ignorais, non pas que je m’en moque, mais simplement que je ne m’en étais jamais enquis.

« J’ignorais que cet endroit était « prêté », tant je l’utilisais peu, par le passé. Je ne me suis donc jamais posé la question. »

Dis-je, sans mentir sur mon manque d’implication concernant ma progression en tant que ninja. Tout ceci est révolu, bien entendu, et même si Reikan, en sa qualité de Sensei et de rivale, m’aide grandement à progresser, je suis ici pour devenir encore plus fort et par mes propres moyens, ou en demandant l’aide à des personnes pouvant m’en fournir. A priori, la brune a parlé de mes capacités à mon enseignant du jour, à qui je n’aurais aucun besoin de les détailler, de ce fait. Ses mots me font sourire, il me demande de l’attaquer si j’en ai besoin, pour lui dévoiler ce que je sais faire. Mais je ne suis pas ici pour échanger des coups, en premier lieu. Je ne suis d’ailleurs pas très à l’aise avec l’idée d’attaquer quelqu’un en dehors d’une situation réelle ou d’une simulation, d’autant que mes capacités en forme animale sont relativement agressives et blessent facilement, si je ne parviens à doser ma force. Je refuse cependant de désobéir, car ce Chûnin est mon professeur.

En quelques instants, je dévoile ce qu’il sait déjà, à savoir mon apparence de canidé, bien loin d’un simple chien, et je le fixe, de mes pupilles incarnates, me demandant si je dois l’attaquer pour de vrai, ou dans le cas contraire, dans quelle mesure me limiter. Je bondis sur lui, à vitesse modérée, et vise le bras qu’il lève devant moi pour le mordre. S’il ne fait rien, il risque de voir son avant-bras entaillé, mais il sait sans doute se défaire d’une simple attaque au corps à corps, donc je ne me fais pas de souci.

_________________
Patpat [Aditya] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Patpat [Aditya] Hanae
Merci Shimi pour le beau louloup <3
Revenir en haut Aller en bas
Aditya
Aditya

Patpat [Aditya] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 14:55
Alors qu’il maintenait sa garde face au changeforme, Aditya eu tout le loisir d’observer cette transformation qui se dévoilait sous ses yeux ; en quelques secondes, la silhouette de Zeref s’était modifiée et fragmentée en celle d’un loup ébène que nul n’aurait su différencier d’un véritable animal sauvage. Ce faisant, il trônait désormais en tant que second métamorphe à lui dévoiler sa forme bestiale ; la première étant de toute évidence Reikan, dont les contours de son apparence tigrée n’avaient plus aucun secret pour lui. Néanmoins, et contrairement aux agissements de la féline, son élève du jour semblait préférer se muer sous une forme totale. Bien qu’il salue une telle maîtrise dont il ne pouvait qu’imaginer la difficulté, cela pouvait tout autant cacher son incapacité à ne parer qu’un seul de ses membres de cette fourrure noirâtre : si ça n’était pas le cas, un travail conséquent les attendait tous deux afin d’y remédier.

Sans attendre, le canidé se jeta sur lui, dépourvu de stratégie apparente : ses crocs qui luisaient à la lueur du soleil qui s’engouffrait dans l’édifice ne semblaient avoir qu’un seul but, celui de lacérer sans vergogne le bras qu’il utilisait comme défense. Son regard perçant détailla chacun de ses gestes sans se dérober à ce calme sempiternel qui régnait au sein de son esprit. D’un geste ferme et méthodique, il empoigna la gorge de l’animal en veillant à ne pas laisser ces canines avides se refermer sur sa chair. Dans le même temps, son coude vint frapper avec force les côtes de son assaillant qui avait manqué de prudence, dans un enchainement téléphoné. Sa paume vint à relâcher son emprise, l’espace d’un instant, en frôlant du bout des doigts ce pelage noirâtre… avant qu’elle ne se referme sur la gueule de l’animal, cherchant à la maintenir fermement close alors que son corps chutait sur le sol avec force.

L’étau de ses paumes se dénoua lorsqu’il échangea un regard avec Zeref, au travers des mèches d’or qui parcourraient son visage. Dans un soupir, il lui accorda quelques paroles, accroupis aux côtés de sa silhouette animale.

« J’espère que tu as des vêtements en dessous de ta fourrure lorsque tu reprends forme humaine, sinon la suite de l’entraînement risque d’être gênant dans ton cas. », glissa-t-il sur un ton plus inquiet qu’autre chose.

Ses genoux se déplièrent dès lors qu’il eut terminé, sans pour autant rompre leur contact visuel.

« Essaye de ne métamorphoser qu’un seul de tes membres ; un bras, une jambe, qu’importe. Je n’ai pas l’impression que tu sois habitué à te battre sous ta forme animale, pour être honnête. Peut-être que tu y trouveras plus facilement ton compte en misant sur un style de combat hybride. »




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kurayami Zeref
Kurayami Zeref

Patpat [Aditya] Empty
Ven 12 Juil 2019 - 20:03
Une ruée dénuée de stratégie ne mène jamais à grand-chose, en général. Lorsque j'ai pris mon impulsion, sous forme animale, et que la distance s'est réduite, je me doutais que je ne parviendrais pas à blesser l'homme qui me fait face, pour la simple et bonne raison qu'il n'est pas né de la dernière pluie, et il n'est pas non plus le premier Genin venu. D'ailleurs, il n'est même plus un Genin, contrairement à moi. Ce qu'il se passe après que j'aie anéanti la distance qui nous sépare est assez cohérent, finalement, et je ne ressens pas de honte à être stoppé de la sorte. De la douleur, cela dit, car même si j'ai un pelage que l'humain ne possède pas, l'amorti n'est pas suffisant pour réduire de manière réelle ce que j'endure. Je serre les crocs, et me retrouve littéralement muselé, incapable de réitérer ma première tentative. Mes rubis se fixent dans les prunelles d'Aditya, et je comprends que ce premier échange est terminé. Il y en aura d'autres, au moins un, et en tant que Sensei, et également Senpai, le blond me donne tout naturellement des conseils. Revenant sur mes quatre pattes, j'écoute, et j'aurais sans doute presque souri à sa première remarque, si j'avais été le genre à apprécier l'humour, mais je ne le suis pas. De plus, je n'ai jamais vu un loup rire ou même sourire.

L'homme à la longue chevelure fait ensuite une demande assez cohérente, que j'ai déjà reçue par le passé. Il est évident que pour tous, la capacité d'un Yasei à ne changer qu'une partie de son corps pour en adopter les capacités et avantages est un prérequis. On pourrait même dire que la force d'un métamorphe réside dans sa capacité à contrôler ses transformations. Enfin, je n'en ai jamais douté, et je me suis durement entraîné depuis ma rencontre avec la jeune femme aux yeux myosotis, pour parvenir à reproduire le genre de modifications que peut faire Reikan.

"Ma transformation totale n'était pas un acte de dépit, j'ai simplement répondu à votre demande, et ai attaqué. Je suis capable de transformer des parties de mon corps, même si je me suis surtout entraîné pour ce qui est de ma tête, afin de pouvoir employer les caractéristiques sensorielles du loup sans me changer totalement en ce-dernier."

D'un geste, je montre en effet une métamorphose partielle, de mon nez, qui devient un museau - spectacle assez risible, me permettant cependant de sentir les personnes se trouvant assez loin de moi -, puis mes oreilles, ou encore mes yeux. Chacun leur tour, ces morceaux de moi adoptent des capacités bien plus grandes, les uns me conférant la nyctalopie et une vision plus large, les autres une sensibilité auditive plus prononcée, qui m'octroie même le pouvoir d'entendre jusqu'aux battements de cœur des personnes proches, ou encore leur respiration.

"Plus récemment, je me suis attardé sur les possibilités de transformer mes membres, pour profiter notamment de l'endurance de mon animal totem, ou de la détente plus importante de l'animal par rapport à l'homme. Mes griffes, sont également dangereuses, si bien utilisées."

Comme pour mêler le geste à la parole, je change, tour à tour, mes jambes, puis mes bras, pour qu'ils revêtent le pelage noir de ma Bête. Mais ceci est assez limité, et un Yasei de haut niveau pourrait faire mieux. Néanmoins, je doute que l'Irounin en face de moi soit là pour m'aider à maîtriser chaque parcelle de mon corps.

"Je suis encore incapable de transformer une simple main, ou un pied, mais j'y parviendrai. J'espère que cette rapide présentation vous suffit pour trouver une façon de m'aider à progresser... J'admets placer de grands espoirs en cette rencontre."

_________________
Patpat [Aditya] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Patpat [Aditya] Hanae
Merci Shimi pour le beau louloup <3
Revenir en haut Aller en bas
Aditya
Aditya

Patpat [Aditya] Empty
Sam 17 Aoû 2019 - 12:33
Aditya avisa le noiraud d’un regard, écoutant patiemment chacune de ses paroles qui pouvait lui paraître essentielle ; habitué comme il l’était à combattre aux côtés de Reikan, il avait supposé que le manque d’exotisme de son attaque relevait d’une gêne quelconque à l’usage de ses sens bestiaux. Mais à la vue de ce museau à moitié métamorphosé, il était évident que la changeforme et son élève détenaient bien plus de points communs que ce qu’il ne laissait paraître. Ses bras vinrent se croiser sur son torse tandis que yeux et oreilles s’interchangeaient entre humain et animal. Le blond redouble d’intérêt lorsque ce fut au tour de ses membres plus généraux de se muer sous la forme de ceux d’un loup noir, bien que la parcelle de peau demeure relativement large. Zeref était capable de bien des choses, en tant que Yasei – et cela, il devait s’en féliciter – mais comme tout shinobi, il lui restait encore des choses à apprendre, au même titre qu’il lui restait des secrets à percer en ce qui concernait la maîtrise de l’Iroujutsu. Alors l’ascèse laissa un sourire humble se glisser sur ses lèvres lorsque l’adolescent mit fin à son flot de parole et en reprit le flambeau.

« Ne t’inquiète pas, nous avons tous des difficultés à modeler notre chakra au début. Pour tout te dire, lorsque je suis entré à Kiri, j’étais tout juste capable de créer des épines de bois et de faibles structures. Mais avec le temps, j’ai appris ce qui me faisait défaut et en ait fait ma force. », Aditya se replaça face au vide, ses pas le guidant sur les flancs du métamorphe. « Reikan serait peut-être mieux placée que moi pour t’aider, mais je pense qu’un point de vue extérieur pourrait t’être tout autant bénéfique ; après tout, cela reste du chakra, n’est-ce pas ? »

Ses bras se délièrent de son corps pour venir se redresser face à lui, les coudes repliés dans un angle lâche.

« L’une des premières choses que j’ai voulu être capable de faire lorsque j’ai appris à manipuler mon Mokuton, c’était d’être à même de frapper mon adversaire tout en faisant usage. C’est quelque chose de simple, en apparence, mais cela m’a demandé beaucoup de travail. Il est souvent plus facile de former de grandes entités ou objets – apporter une quantité de chakra égale à ce que l’on désire suffit d’ordinaire – mais dans mon cas, je voulais qu’il ne s’agisse que d’un changement sur un point précis de mon corps… un peu comme ta métamorphose. »

Joignant le geste à la parole, le blond mima un enchaînement de coup dans les airs ; lors de son dernier assaut, une volée de pieux de bois s’échappa de son poing refermé pour venir faucher le vide face à lui.

« Dans ce genre-là. Ça peut paraître simple, voir essentiel lors d’un combat rapproché… mais si les heures passées à apprendre les arts médicaux m’ont bien appris une chose, c’est que mesurer son chakra avec précision sur une zone restreinte de son corps est quelque chose de bien plus difficile que cela n’en a l’air. », il accorda une œillade au loup. « Peut-être rencontres-tu le même problème. Dans ce cas-là, il n’y a que la pratique qui pourrait y remédier.»

Aditya tourna des talons pour faire de nouveau face au noiraud.

« Tu as dit que tes griffes étaient acérées et grandement utiles lors de ta transformation ; pourquoi ne t’essayerais-tu pas à les transformer sur le coup, comme je viens de le faire en faisant apparaître mon Mokuton en plein enchaînement ? »

Ses deux paumes se dressèrent entre lui et la silhouette de son élève du jour, à hauteur de buste et assez proches pour qu’elles puissent être frappées sans problème.

« Essaye d’abord de frapper mes mains avec tes pattes de loup entières, et progressivement, réduit l’étendue de peau que tu transformes. Lorsque tu arriveras à maintenir tes paumes – ainsi que tes griffes – métamorphosées à partir d’une précédente transformation, tu pourrais essayer de le faire d’un seul coup. »

technique:
 




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kurayami Zeref
Kurayami Zeref

Patpat [Aditya] Empty
Mer 2 Oct 2019 - 18:48
Du monologue d'Aditya, je devine assez aisément qu'il possède une grande expérience, et un savoir encore plus étendu. A Kiri, nombreuses sont les personnes dénuées de la simple capacité de lire, alors j'ai du mal à ne pas être en extase devant cet homme qui surclasse une bonne partie des shinobis de la brume par son habileté, autant dans son dialogue que dans le savoir qu'il démontre par ce-dernier. J'en ai croisé, des demeurés, des sauvages et des ignares, et un peu d'intelligence est tout de même vivifiant. Je me concentre sur ce que dit le blond, notamment concernant le début, qui ressemble à un peu de compassion, ou d'empathie. Je n'ai jamais douté du fait que la maîtrise du chakra n'est aisée pour personne, même si de mon côté j'ai longtemps ruiné mes chances de m'améliorer sur ce domaine. En y réfléchissant, ma progression depuis ma rencontre avec Reikan est presque fulgurante, voire totalement anormale. Je suis tout de même rassuré de découvrir que ce shinobi qui semble si serein et sûr de lui a aussi mis du temps à évoluer à titre personnel.

Je ne perds pas ma concentration, lorsque ce providentiel professeur commence à parler de sa propre expérience. Il n'est clairement pas définissable que par le terme "médecin en herbe" - et on ne peut pas dire que c'est un médecin en bois non plus, malgré sa capacité héréditaire - mais est aussi un combattant qui sait transmettre son savoir. Une aide que je n'espérais pas, pour être honnête, même si je savais que je ressortirais de cette entrevue plus fort, peu importe de quelle manière. Si Aditya dit vrai, alors je devrais maîtriser mes transformations légèrement mieux, ou largement si je suis assez doué, après son "cours". Je le laisse donc faire la démonstration, et commence à réfléchir ardemment à une façon de reproduire ce qu'il me demande. Bien entendu, je ne pourrai jamais faire surgir du bois, et ce n'est pas le but, après tout je suis né loup à même titre qu'il est né manipulateur du Mokuton.

"Bien, je vais essayer, c'est le seul moyen d'arriver à quelque chose après tout."

Je reprends forme humaine, petit à petit, conservant du mieux que je peux mes pattes de loup. Dans cette forme, je suis bien incapable d'en faire quoi que ce soit, mais la finalité est que je puisse réduire cette métamorphose à une main, et que je puisse le faire aussi vite que pour me transformer totalement. Alors je me positionne face au blond, et je me mets à frapper. Je n'ai pas vraiment l'habitude de me battre partiellement transforme, et même si je parviens peu à peu à aligner mes coups, le début est assez chaotique: en fait, je frappe principalement à côté. Mais cela ne dure pas, ce n'est qu'une question de coup de main à prendre... enfin, de coup de patte. Je me rends compte que frapper ainsi est différent de frapper normalement, en étant humain. Les mouvements sont plus fluides, mais je possède certainement moins de force, en contrepartie.

Je cesse de frapper - les coups étant bien sûr très faibles pour ne pas heurter mon sensei du jour - lorsque j'ai trouvé mon rythme, puis je reprends de plus belle, en me concentrant sur la demande du flavescent. Les échecs s'enchaînent, mes bras redeviennent totalement normaux par moment, ou j'oublie de continuer de frapper parce que je me concentre trop sur la dé-transformation progressive, et il ne se passe rien, le reste du temps. En soit, c'est assez cohérent, mais je parviens à me fixer sur un résultat presque suffisant à mes yeux, à savoir des "mains" de loup, avec les griffes sorties, prêtes à trancher ce qui se présente. Je soupire de satisfaction après tout ce temps passé à frapper, et, tout essoufflé que je suis de ces tentatives répétées, je lance à l'Irounin:

"Je pense... que c'est à peu près... ça, non ?"

Je laisse mes mains reprendre forme normale, et les pose sur mes genoux. Frapper à répétition est vraiment épuisant, l'air de rien.



_________________
Patpat [Aditya] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Patpat [Aditya] Hanae
Merci Shimi pour le beau louloup <3
Revenir en haut Aller en bas
Aditya
Aditya

Patpat [Aditya] Empty
Sam 12 Oct 2019 - 20:39
Les bras croisés sur son torse, Aditya observait les efforts successifs de son élève du jour, substitué à la tigresse. Petit à petit, il le voyait reprendre forme humaine, à l’exception de ses pattes qui demeurèrent sous l’apparence de celles d’un loup noir. Elles étaient bien plus fines que ceux de Reikan, et par conséquent, il les devinait plus fragiles ; pour autant, ça n’était pas un signe de faiblesse en soit, Zeref se devrait simplement de considérer ses combats à venir sous un angle différent.

Ses bras finirent par se délier lorsqu’il le vit se rapprocher, relevant ses paumes en gardes pour accueillir chacun de ses coups. L’ascèse pouvait distinguer l’inconfort qui se lisait sur son visage, rapidement mué en une confiance grandissante au fur et à mesure que la fourrure noirâtre laissait place à ses coudes, puis à ses avant-bras, jusqu’à ce qu’il ne demeure plus que ses mains parées d’un tel pelage. Il semblait plus à l’aise avec ses mouvements, bien que le début d’une fatigue languissant semblât s’instaurer au cœur de ses muscles. Son sourcil s’arqua lorsqu’il le vit s’arrêter de frapper, craignant qu’il ne se résigne ; ses doutes s’envolèrent lorsqu’il redoubla d’effort et vint réitérer ses mouvements de plus tôt, à la différence que cette fois-ci, la transformation n’était pas graduelle, mais soudaine – ou tout du moins, elle tentait de l’être. Un fin sourire se glissa sur son visage, bien que bref. Il n’a pas l’air d’abandonner facilement, c’est une bonne chose. Et alors que les nouveaux essais s’enchainaient, il sentit que le poids de la concentration semblait peser sur ses épaules, rendant ses coups plus distraits et incohérents… bien que le résultat fût là ; des pattes de loup, frappant de manière éparses. Aditya le laissa prendre quelques secondes de repos, prenant le relais de l’enseignement avec quelques paroles bien placées.

« C’est un bon début. J’ai conscience que maintenir votre forme animale est un exercice dont la difficulté varie entre les membres du clan, mais pour quelqu’un n’ayant pas la même aisance et la même expérience que Reikan dans ce domaine, tu te débrouilles très bien. », glissa-t-il en encouragement. « Cependant, il est indéniable qu’à sa différence, la force n’est pas ton point fort. Tes pattes de loups sont bien plus frêles que celles d’un tigre. Peut-être ai-je pris le problème du mauvais côté en me basant sur elle ; vous avez chacun vos particularités à exploiter. »

Pendant quelques instants, l’ascèse sembla en pleine réflexion, se remémorant la transformation du noiraud. Si les quelques connaissances qu’il détenait sur le règne animal se limitaient aux spécimens dont il avait vu arpenter les flancs de la Forêt Millénaire, elles n’en demeuraient pas moins inexactes. Un loup est incontestablement moins fort qu’un tigre blanc, si l’on retire la force de leur mâchoire de l’équation… mais il pourrait y gagner en rapidité et en agilité. Son regard revint se loger sur Zeref, comme s’il venait d’être tiré de ses pensées.

« J’aimerai que tu te concentres sur la rapidité d’exécution du mouvement, au lieu de l’ampleur de l’impact. Tu aurais bien plus à gagner en te focalisant sur des feintes et des assauts agiles et surprenant que sur la force réelle de tes coups ; après tout, c’est ainsi que cette espèce survit dans la nature, en blessant leur proie petit à petit, jusqu’à ce qu’elle soit acculée par des blessures qu’elles aurait sous-estimé. Ne transforme qu’une seule de tes mains à la suite d’un enchainement, et tente d’utiliser tes griffes pour lacérer mon bras, ou n’importe quelle autre partie de mon corps, si cela te va. Lorsque tu seras arrivé à ce niveau-là, je pense que nous pourrons passer à la mise en pratique. »




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kurayami Zeref
Kurayami Zeref

Patpat [Aditya] Empty
Aujourd'hui à 20:40
Un bon professeur est une personne qui sait de quoi elle parle. Un simple humain, sans capacités aucunes, pourrait être le meilleur entraîneur, s'il avait les connaissances adaptées. Pour Aditya, il semblerait qu'il ait les deux: la force, et le savoir. Plus le temps avance, plus je me félicite d'avoir obtenu un enseignement de la part du blond. Je ne le montre pas, comme à mon habitude, conservant une mine stoïque, bien que je ne puisse camoufler totalement ma fatigue grandissante. Il est évident que jouer autant avec ma transformation, tout en sachant que je ne la maîtrise pas parfaitement, est quelque chose de très fatiguant. Heureusement, je suis également extrêmement motivé, et de ce fait, je ne laisse rien paraître au Chûnin. Au lieu de cela, je reste attentif à ses réflexions. Il semblerait que de son côté aussi, il ne soit pas au fait de toutes les spécificités des animaux, et son raisonnement semble s'adapter à mesure que nous progressons ensemble. C'est pourquoi j’acquiesce simplement lorsqu'il précise que chaque race à ses propriétés, et que le loup ne peut être comparé au tigre en terme de force. Je m'en doutais un peu, mais maintenant, j'en suis persuadé, alors il faut juste trouver de quoi associer les capacités innées du loup à cet enchaînement que veut m'enseigner l'homme de la forêt.

Alors que le silence s'installe, je réfléchis de mon côté aux derniers mots prononcés par mon professeur du jour. Que peut faire mon animal totem avec ses atouts ? Quels sont mes atouts, en fait ? Une patte de loup, c'est frêle, il n'y a pas tant de muscles que cela, et j'ai des griffes, tout au plus. Par contre, ce que j'ai lu dans un livre, et que j'ai pu constater en vrai, c'est qu'un loup a une endurance bien au-delà de la normale, et une agilité certaine. Ce sur quoi le flavescent me rejoint avant même que je ne puisse ouvrir la bouche. Il me propose de tester autre chose, et je réponds par l'affirmative.

"Utiliser mon agilité, et mes griffes, pour blesser mon adversaire. Hm, je vois, c'est plutôt ingénieux..."

Alors je m'étire très rapidement, et je me positionne juste devant lui. Je commence un enchaînement de coups, un, puis deux, puis cinq, puis dix, sans vraiment chercher à frapper une partie de son corps, mais pour au moins simuler la volée. Au bout d'un moment, j'incline mon buste et tente de transformer ma main droite pour lui griffer le ventre. Une belle caresse, car dans la précipitation, je n'ai même pas réussi à changer la partie de mon corps souhaitée. Je m'y reprends donc, une fois, deux fois, tout en changeant à chaque fois la partie visée, pour ne pas être prévisible, et la plupart du temps, je me rate. Quand je parviens à changer ma main, mon coup n'atteint pas sa cible, et quand le coup atteint sa cible, la main est tout à fait humaine. Transpirant de plus en plus, je marque une pause pour m'essuyer, et récupérer mon souffle. La logique est simple, pourtant la combinaison est assez difficile à mettre en place. Mais la fois suivante est la bonne, et une petite giclée de sang, signe d'une blessure relativement peu profonde au niveau du bras droit d'Aditya, le signale. Je recule, conscient que l'Irounin pourra se soigner sans trop de mal, mais affichant une légère moue désolée pour cela.

"Je crois que ça prend une bonne forme, non ?"


_________________
Patpat [Aditya] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Patpat [Aditya] Hanae
Merci Shimi pour le beau louloup <3
Revenir en haut Aller en bas

Patpat [Aditya]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: