Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Petit entraînement en couple [PV : Abuto]
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 22:15 par Sekken Ryoko

» 2/Final. L'Empire du Feu
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 21:32 par Gentoku M. Yamiko

» Or et plaisir [Yasei Reikan & Aditya]
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 21:26 par Date Junko

» Un moment d'égarement × Junko
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 20:44 par Date Junko

» 2/01. Faire tomber le masque
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 20:12 par Metaru Itagami

» Mu Staki avec sa gueule de métèque
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 19:16 par Mu

» Présages et réalités [Pv: Kansei]
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 18:28 par Suzuri Takara

» Kokuen Akame [EN MODIFICATION]
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 17:51 par Meikyû Raizen

» 2/02. Recroiser le fer [Victoire : Teikoku]
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 17:33 par Hayai Taishi

» Cohabitation
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] EmptyAujourd'hui à 17:29 par Joo Jun

Partagez

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko]


Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Empty
Jeu 18 Avr 2019 - 16:35




Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Ydasv7C


Terrain d'entrainement shinobi.
Voilà bien un endroit comme elle les détestait. Mais depuis sa mission avec Fumei, la trentenaire comprenait que sa récente contribution aux rangs kumojins demandait une implication plus soutenue. Elle devait se maintenir et développer ses jutsu au delà de la simple astuce ; il lui fallait pouvoir attaquer et se défendre. Bête constat, pour n'importe quel shinobi lambda - Ce qu'elle n'était évidemment pas.

Au centre d'une arène de fortune, voilà qu'elle mettait à l'oeuvre ses encres jusqu'à en recouvrir la zone. Elle en sentait ainsi toute l'étendue, capable d'influer à distance via des créations ou la formation de sceaux susceptibles de nuire. En vérité son art méritait d'être largement développé pour parvenir à contrer les vastes arsenaux qu'elle risquait désormais de croiser sur ce chemin parsemé de conflits. Même si Shisei lui assurait un soutien quotidien, elle ne pouvait tirer sur la même corde indéfiniment, raison pour laquelle elle se retrouvait là en ce jour, seule.

Tachant de s'éloigner des autres protagonistes de la zone pour ne pas se faire alpaguer par de jeunes shinobis en manque de relationnel, elle s'assurait du mieux possible une concentration parfaite. Son chakra pleinement disponible, voilà qu'elle se livrait à un bien inoffensif spectacle ; l'encre jonchant le sol adoptait diverses couleurs, jusqu'à finalement disparaître visuellement. Pourtant toujours présente, puisqu'elle s'en servait pour donner consistance à des clones à plusieurs dizaines de mètres autours de sa position. Elle révisait les bases, se focalisant sur la vitesse d’exécution. Sans perdre de temps, elle les faisait se déplacer simultanément, en faisant exploser quelques uns pour aussitôt remanier les projections d'encre en fouets qui continuaient de se mouvoir.
Rien de particulièrement notable pour un shinobi accompli. Néanmoins il lui fallait tout reprendre depuis le début, elle qui ne comptait alors que sur sa science de la furtivité ou l'art des sceaux.

Rien que se livrer à un entrainement solitaire consistait déjà en une réussite, elle qui répudiait jusque là ce genre d'idées.
Le chemin serait long, toutefois. Sa volonté, aussi intense soit-elle, ne s'appliquait pas totalement aux principes défendus par ses confrères, c'est à dire "devenir le plus redoutable des combattants". Son objectif se situait ailleurs et en cela, elle ne dévierait jamais.
Aujourd'hui n'était qu'une exception, qui se reproduirait certes, mais qui jamais ne compterait parmi ses plus grandes préoccupations.
Encore moins si on la sortait de sa bulle... Ce qui semblait être le cas, au vu de la présence qu'elle percevait désormais à proximité.


_________________
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] 00lMxE7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Empty
Mar 23 Avr 2019 - 11:41
Débout au milieu de l'immense jardin qui faisait partie de la vaste propriété commune des Metaru, tu fermes les yeux afin de dessiner dans les moindres détails ta future œuvre dans ton esprit. Tu exécutes ensuite quelques signes pour malaxer ton chakra et une statue d’araignée métallique d’environ un mètre de hauteur se forme rapidement juste devant toi. Tu fixes un moment ton œuvre avant d’aller examiner celle-ci dans les moindres détails. Tu y descelles quelques défauts que tu jugeais suffisamment laids pour faire disparaître l’objet par un simple toucher, faisant évaporer celui-ci sous forme de limaille. Tu recommences ensuite la manœuvre afin d’élaborer une nouvelle statue ressemblant trait pour trait à la première mais avec les défauts en moins après un constat de ta part.

Autrefois, il te fallait plusieurs essais avant d’avoir une œuvre parfaite mais, à force d'entraînements avec certains de « ton clan » et des pratiques personnelles, tu parvenais enfin à façonner un objet à la perfection du premier coup. Il t’arrivait encore cependant de devoir recommencer, surtout s’il s’agissait d’une œuvre imposante comme présentement. Les défauts étaient parfois bien minimes – comme c’était le cas sur ta première statue d’arachnide – mais, malgré ton apparence plutôt négligée, tu aimais façonner une œuvre parfaite. Exigence sans doute de la Metaru forgeronne qui était en toi.

Jugeant que ta nouvelle création était parfaite, tu déroules un parchemin et y écrit quelques mots avant d’exécuter de nouveau des signes dans le souhait de sceller la statue. Cette dernière disparaît mais réapparaît ensuite au-dessus de ta tête. Tu eus juste le temps de plonger sur le côté avant que l’objet ne se fracasse sur le sol, à l’endroit même où tu étais débout il y avait encore une seconde. Tu n’étais pas à ton premier échec de ce genre.

Le fuinjutsu était une discipline à laquelle tu venais tout juste de s’initier. Actuellement, tu parvenais à sceller des objets de petite taille mais tu rencontrais encore beaucoup de difficulté lorsqu’il s’agissait de quelque chose de plus grand. Pour t’améliorer correctement, tu allais devoir sans doute augmenter au fur et à mesure la taille de l’objet à sceller au lieu de voir grand de suite comme tu venais de le faire. Ton empressement avait failli te coûter la vie car la statue d’arachnide était faite de métal très concentré afin d’assurer sa solidité. Procédé qui rendait également la création très lourde. D’ailleurs celle-ci ne présentait la moindre fissure mais s’était enfoncée dans le sol à un tiers après sa chute.

Décidant de rester sur cet échec pour l’instant, tu laisses ton œuvre là où elle avait échoué et des pas sereins tu te diriges vers le centre-ville. Sans aucune destination précise en tête, tu laissais tes pas te guider. Ceux-ci te mènent devant un marchand des fruits et légumes où tu décides de faire une halte pour t’acheter un sachet presque entier des pommes de différentes variétés et de couleurs. Tout en poursuivant ton chemin, prenant cette fois la direction du terrain t’entrainement, tu manges tranquillement tes fruits. Tu raffolais de ces derniers et surtout des pommes. Chose plutôt difficile à croire lorsqu’on connaissait tes mauvaises habitudes mais il faut croire que celles-ci ne s’appliquaient pas sur la nourriture.

Une pomme d’une jolie couleur rouge entamée en main et tout en mâchouillant, tu foules le terrain d’entrainement. Cet endroit te servait surtout à observer les autres qu’à s’entrainer. Le domaine de ton clan était doté d’un extérieure suffisamment grand pour ça. D’autant plus que toi et la plupart de ceux qui étaient disposés à t’enseigner, dont ta sensei attitrée, vivaient au même endroit. Venir en ce lieu serait donc une simple perte de temps.

Savourant ton fruit tout en avançant, tu ne fais pas suffisamment attention à ce qui se passait autour de toi que tu finis par rentrer dans quelque chose plutôt souple. Par réflexes tu recules et tu aperçois alors des formes humanoïdes translucides. Celles-ci étaient presque invisibles. Un coup d’œil sur le côté fait alors croiser ton regard violacé à celui d’une femme dont la ressemblance avec les êtres translucides te fait tout de suite comprendre que c’était elle la créatrice de ces choses.

>> La vieille, tes trucs sont sur mon passage ! Fais-tu d’une voix froide avant de croquer dans la pomme que tu avais en main.

Tu pourrais contourner les clones d’encre incolore mais ton être avait envie d’ennuyer cette femme bien qu’elle te paraissait bien plus âgée que toi donc méritait plutôt ton respect. Malheureusement, tu accordais ce dernier à peu de gens et surtout pas envers des inconnus. Et puis, tu n’avais rien de mieux à faire de toute façon …

_________________
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] 898
Spoiler:
 


Dernière édition par Gentoku M. Yamiko le Ven 3 Mai 2019 - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Empty
Mar 23 Avr 2019 - 12:28


La trentenaire expulsait un long soupir suite à l'aspect incongru de cette scène.
Tout en sang-froid qu'elle était, certaines choses attisaient chez elles du mécontentement et parfois même une colère latente. La nonchalance des jeunesses shinobi et leur imperméabilité au respect en faisaient partie ; génération perdue, de plus en plus insolente et arrogante, au détriment de raisonnements plus profonds. Non, ce n'était pas de l'aigreur de la part de la Suzuri... Seulement elle se désolait de pareils constats, raison pour laquelle son affectation en tant que genin ne l'enchantait pas vraiment et qu'elle s'efforçait de dresser des distances avec ses semblables, généralement fatigants.
Cette nouvelle venue le démontrait bien, la joue gonflée par ses mastications et empiétant en touriste une zone d'entrainement pour finalement s'offusquer des "désagréments" rencontrés.

Takara le savait bien, au fond d'elle, que le meilleur choix pour se livrer à ses exercices se tenait à l'extérieur des remparts. Là bas au moins, elle aurait pu s'épargner ce type d'épisode. Rassemblant d'abord son calme, elle rétorquait donc sur un ton neutre qui s'il aurait pu ne rien laisser paraître, transportait néanmoins un message sans équivoque.

Passage qui lui-même se trouve au milieu d'un terrain d'entrainement.

Les regards se croisaient et, instantanément, elle comprenait : Son interlocutrice d'infortune serait agaçante.
Elle appartenait à la catégorie de celles qui pimentaient leur quotidien en marquant leurs tranches de vie par des réactions à vifs, que ce soit pour le jeu, par fierté ou autre désordre émotionnel. La kunoichi pouvait se tromper, cependant ce bien belliqueux profil demeurait récurrent chez les shinobi. Prudence et distance restaient donc de mise. D'autant qu'elle ignorait le rang de cette dernière, qui pouvait très bien avoir le grade et l'âme d'un chefaillon.

Tu es bien jeune. Mais vraiment assez pour l'ignorer ? Ajoutait-elle sobrement avant de tout de même ordonner le recul de ses clones translucides.

Peut-être que cette dernière remarque ferait le jeu de la nouvelle venue, mais tant pis. Takara ne se vexait pas de la piètre considération sur son âge, ceci ne relevant que de la simple effronterie, en revanche elle ne comptait pas juste céder aux caprices d'une quidam quelconque. De ses vifs yeux de jade, elle l'observait donc sans animosité. Après tout, cette grande brune se contenterait peut-être de passer son chemin après l'avoir dardé d'un regard noir, maintenant que les clones s'étaient rétractés.

_________________
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] 00lMxE7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Empty
Ven 3 Mai 2019 - 23:29
L'inconnue avait répliqué comme tu t'y attendais et là était justement ce que tu cherchais. Pour quelle raison ? Tu étais incapable de répondre à cette question, tout comme tu étais dans l'incapacité de justifier nombreux de tes agissements. Être soumis entièrement à ses pulsions, bien souvent tu agissais sans réfléchir. Se montrer désagréable était dans ta nature. Et même si ordinairement cela ne te procurait le moindre plaisir, tu ne pouvais pas cependant t'empêcher de provoquer tes semblables, comme présentement.

>> Tu es certainement trop vieille pour ne pas remarquer que tu gênes le passage ! Lâches-tu en guise de réponse, tout en soutenant sans vaciller le regard que ton interlocutrice te jetait.

Bien que tu accordasses peu d'importance à l'apparence, tu trouvais que celle qui te faisait face avait plutôt des beaux yeux mais tu gardes ce constat pour toi-même. En plus de la situation qui n'était pas enclin aux éloges, tu n'étais pas du genre à complimenter un autrui et encore mois s'il s'agissait d'une parfaite inconnue.

Tout en gardant tes prunelles ancrées dans celles de la Vieille, tu finis la pomme que tu avais en main avant de jeter le trognon sur un des clones translucides. Celui-ci rebondit sur l'être éphémère. Tu le regardes rouler par terre avant de retenter mais avec une pomme entière lancée de toutes tes forces cette fois. Le fruit explose à l'impact puis c'est le clone qui éclate à son tour, t'éclaboussant avec de l'encre. Ne s'attendant pas à un tel effet, tu n'avais même pas eu le temps de réagir. Sous l'effet de la surprise, tu avais juste lâché prise le sachet qui contenait les pommes dont une grande partie avaient atterris dans des flaques d'encre qui parsemaient à présent le sol.

Interloquée, les bras semi-écartés, tu jettes un regard froid et accusateur à la Vieille.

>> Nettoie-moi ça tout de suite ! Oses-tu l'ordonner bien que tu te retrouvasses dans cet état à cause de ton acte bien puéril.

Tu supposais qu'elle était une Suzuri pour avoir réussi à créer des clone d'encre d'un tel niveau. Ça serait donc un jeu d'enfant pour elle de te débarrasser de cette chose visqueuse et à l'odeur plutôt désagréable qui servait d'arme à son clan …

_________________
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] 898
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Empty
Sam 4 Mai 2019 - 16:42

Stoïque, la trentenaire ne manquait rien de l'attitude de son interlocutrice, qui s'effarouchait et se débattait en conséquence malgré le manque d'obstacles réels. Un mince sourire ponctuait sa moue incrédule, et voilà qu'elle s'asseyait au milieu de cette arène de convenance. Une première réponse non verbale qui ne manquait pas de toupet. Un clone avait pourtant été pulvérisé par un projectile que l'on aurait difficilement pu jauger comme létal... Cette grande brune coléreuse représentait une menace. Ou non. Pas dans ces circonstances.
L'encre la recouvrait déjà en grande partie, ce qui offrait un avantage certain à la Suzuri en cas de débordement. Néanmoins, ce serait mal connaître cette dernière que de penser qu'elle en profiterait dès à présent ; cet atout dans la manche suffisait à calmer le jeu en cas de dérapage, et lui offrait donc tout le luxe de poursuivre sur le terrain de l'analyse voire de la médiation.

Vieille... Peut-être, oui. Mais tout de même pas assez pour être ta mère, si ? Reprenait-elle, l’œil taquin.
Pourquoi est-ce que je te "nettoierai" alors que tu es fichue de te resalir dans les secondes qui suivront...

Accroupie au milieu de l'encre qui ne la tâchait pas, elle laissait ses yeux émeraudes se balader au sol. Sa main gauche, absente et représentée par un gantelet de bronze reposait sur un de ses genoux. Alors que de l'autre côté l'index de sa dextre baignait dans le liquide avoisinant, le remuant et, dans le même temps, dessinant par extension des petites spirales sur le corps de la nouvelle venue malgré la distance qui les séparait. Elle lui faisait ainsi comprendre l'impact que pouvait avoir son art, en la laissant ressentir la fraîcheur de son encre s'agiter tout en douceur au contact de sa peau.

Depuis que je suis ici, j'en ai rencontré, des shinobis qui nourrissent leur ennui au détriment des autres. Mais tu es sans doute la moins subtile d'entre eux... Son ton serein et son articulation lancinante désormais couplée avec sa manipulation de l'encre pouvait lui donner des allures de prédatrice, mais il n'en était rien. Son aura appelait naturellement d'autres intérêts. Tout comme en son visage, la bienveillance demeurait plus lisible que la provocation.Que veux-tu vraiment, ma fille ? A part gaspiller tes pommes et mon encre.

Sur ces mots, elle regardait les pommes mêlées à ses encres - Même si elle en réabsorbait la substance, la nourriture était gâchée. Bien des formes d'alchimie ne permettaient pas de faire machine arrière. Celle-ci, aussi anodine soit-elle, en faisait partie. Quant aux aléas de l’alchimie entre deux personnes en revanche, il existait bien des méthodes pour changer la donne. Voilà à quoi Takara comptait donc s'atteler.
Le regard plantée sur sa rivale improvisée, elle la dévisageait jusqu'à ce qu'une certaine tendresse s'installe. Cette dure à cuire, même si elle dégageait une certaine lourdeur, ne semblait pas être si mauvaise que cela.

Puisqu'en tout cas tu n'as pas l'air de gaspiller ton temps, j'imagine que tu recherches quelque chose.
Ou alors tu n'en as peut-être même pas conscience ?
Cette fois-ci, elle faisait mine de réfléchir à autre voix, retournant l'air de rien à son activité de trempage de doigts dans sa flaque d'encre translucide. Des sceaux sans conséquence se dessinaient ici et là sur le dos de son interlocutrice.

_________________
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] 00lMxE7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Empty
Lun 13 Mai 2019 - 16:15
De toute évidence cette Vieille te prenait pour une gamine insouciante. Ce qui tu étais en effet malgré tes vingt printemps bientôt achevés mais, sous ton air d’une fille frivole et peut-être même un brin idiot de prime abord se cachait en réalité un être assez réfléchi qui pourrait surprendre plus d’un. Présentement, tu ne voyais pas cependant l’intérêt de révéler cette autre facette de ta personnalité à cette étrangère. Tu n’appréciais guère d’être réprimander mais chose plutôt surprenante, malgré ses propos qui ressemblaient fort à des reproches d’un adulte qui désirait faire comprendre à un enfant que sa conduite était bien futile, tu appréciais le comportement de cette femme à ton égard. Un sourire vient même dérider ton faciès alors qu’elle te toisait d’un regard qui paraissait dénué d’animosité malgré ses propos qui étaient plutôt rudes. Chose qui tu trouvais d’ailleurs un tantinet étrange mais tu ne t’attardes pas sur ce point que tu jugeais insignifiant.

>> En tout cas, tu parles comme si tu étais mère.

Tu marques un silence alors qu’accroupie au milieu de son encre, la Suzuri s’amusait à remuer à distance la matière qui avait recouverte ton corps. Ton regard violacé se concentre un bref instant sur le faux bras de la jeune femme avant de se focaliser de niveau sur ce qu’elle faisait. Elle cherchait certainement à te faire comprendre que tu étais à sa merci mais cette idée ne te suscitait la moindre frayeur. La peur était un sentiment que tu n’avais jamais expérimenté, pas même face à la mort elle-même, alors ce n’était pas les futiles menaces de cette femme qui allait parvenir à te perturber.

>> Tu n’es peut-être pas si vieille mais il semblerait que tu sois déjà sourde pour me demander de répéter ce que j’attends de toi ! ... Mais je te pardonne car ce n’est pas ta faute si tu as les oreilles qui fonctionnent mal mais celle de ton âge.

Tout en terminant tes propos teintés de provocation, ton corps se revêtait d’une seconde peau à la couleur du métal avant de grossir rapidement jusqu’à éclater, te débarrassant ainsi de toute impureté qui s’était déposée sur ton corps. En un bond, tu t’extirpes ensuite de la carcasse métallique. Le saut t’amène en dehors de la flaque d’encre, juste derrière la Suzuri.

A peine tes pieds touchent terre, tu pivotes afin de faire face à la Vieille et dans la foulée, par des gestes vifs des deux mains dans sa direction, tu projettes des câbles métalliques dotés des pointes qui viennent se ficher dans un grand arbre un peu plus loin derrière celle qui tu avais fait exprès de rater. Tu avais fait en sorte que la Suzuri se retrouvent entre les deux câbles qui la frôlaient cependant de très près mais sans lui infliger le moindre mal.

>> Tu as bien raison la Vieille : je ne suis qu’une kunoïchi qui nourrit son ennui au détriment des autres et je manque cruellement de subtilité, fais-tu le sourire aux lèvres.

Fièrement et sans la moindre gêne, les bras tendus vers l’avant maintenant les câbles que tu pouvais mouvoir à ta guise, tu te tenais entièrement nue face à la Vieille. Malheureusement, la technique que tu avais usé pour t’extirper de l’encre de la Suzuri te débarrassait de tout ce qui couvrait ton corps, tes vêtements compris …


HRP:
 

_________________
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] 898
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Empty
Lun 13 Mai 2019 - 17:44

Avec habilité elle s'était défaite des marques d'encre.
Avec rapidité elle avait retourné la situation en son avantage.
Lui faisant désormais face, nue comme au premier jour, quelque peu menaçante avec ses grappins qui auraient tout aussi bien pu se figer dans chacune des épaules de la Suzuri, ou probablement s'amuser à quelques constrictions le long de sa silhouette ? Puisqu'elle appartenait visiblement au clan Metaru. La trentenaire connaissait bien le clan ainsi que certains de ses représentants. Les présentations même si informelles étaient faîtes des deux côtés.

Un coup de chaud certain, mais rien qui ne venait ébranler en profondeur le sang-froid de Takara, qui abdiquait. Elle avait rapidement réuni son calme malgré cette surprise qu'elle n'avait pas vu venir et n'aurait pas pu contrer même si c'était le cas. La peur, elle la connaissait, la ressentait, mais sa foi lui imposait naturellement de passer outre - La mort demeurait une possibilité certes, mais pas un événement qui devait la trahir de son vivant.
Le visage d'abord baissé, elle respirait un grand coup, puis relevait sa moue avant d'ajouter un petit commentaire qui ne cachait en rien sa précédente montée de stress.

D'abord les pommes, maintenant le pommier... Qu'est-ce que la nature t'a fait pour mériter cela ?... Soufflait-elle en ricanant fébrilement. Enfin, elle se détournait brièvement vers l'arbre derrière elle - qui accessoirement n'était pas un pommier mais un érable - puis toisait à nouveau son interlocutrice qui lui faisait face. Je suis vaincue... Je te laisserai passer.

Une petite hésitation, puis elle effleurait l'une des chaines de sa main gauche - en métal -, longeant celle-ci jusqu'à se rapprocher doucement de la brunette. Celle-ci ne semblait pas réagir, réalisant sans doute qu'elle était en position de force et que ses réflexes surpasseraient sans mal ceux de la trentenaire. Mais celle-ci ne semblait pas mentir, du moins c'est ce que ces quelques doux coups d’œil témoignaient au naturel.
Finalement arrivée à deux mètres, elle retirait délicatement son châle, tâchant de ne pas trop bousculer les chaînes qui la cloisonnaient toujours tel un couloir, puis l'envoyait sur son adversaire. Celui-ci tombait sur son épaule, cachant au moins une partie de sa poitrine.

Avec un tel corps, je comprends que tu sois indifférente à la pudeur... Mais nous sommes observées par trois personnes, et je n'ai pas l'impression que ce soit la technique qui les intéresse. Confiait-elle en reluquant Yamiko des pieds à la tête, dans sa position certes implacable, mais quelque peu ouverte. Au moins as-tu un don pour aussi tuer l'ennui des autres, on dirait bien.

Manquait-elle d'attention ? Simple provocation ou au contraire, désintérêt total ? Cette mante religieuse donnait l'impression de vouloir se farcir gratuitement la trentenaire, forçant cette dernière à sacrifier sa prudence pour un brin d'audace et de changement de ton. Même si en réalité, elle ne saurait faire grand chose si la situation devait empirer. Garder son calme et prendre les devants demeurait la meilleure stratégie à adopter, même si d'avantage intuitive que réfléchie.

Garde donc ta beauté pour les méritant, plutôt que pour tourmenter une vieille dame, tss... Terminait-elle, jouant dans le sens des reproches avec une certaine malice.

_________________
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] 00lMxE7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Empty
Sam 18 Mai 2019 - 0:03
La Vieille parvient à te surprendre en réduisant la distance qui vous séparait avec assurance ; longeant avec prudence le couloir de câbles avant de s’arrêter à quelques mètres de ta position. Elle jette ensuite son châle sur ton épaule gauche tout en t’invitant à sa manière à te couvrir.

Malgré ta provocation et ta nudité, tu ne ressentais le moindre trouble chez la Vieille. Tu comprends alors qu’il serait bien vain de poursuivre ton jeu puéril de la provocation. C’était divertissant seulement si l’incitation apportait le résultat escompté or ce n’était point le cas présentement. Par ton acte, tu désirais mettre en colère la Suzuri mais là voilà qui se tenait en toute sérénité devant toi.

Le regard plongé dans celui de la Vieille, tu esquisses un large sourire.

>> Merci mère, fais-tu tout en rendant tes câbles en état de limaille pour finir par disparaître complètement, mais tu peux garder ton bout de tissu, ajoutes-tu ensuite tout en jetant le châle au visage de la Suzuri.

Une fine couche de métal vient faire office d’une seconde peau au niveau de tes parties intimes, les cachant ainsi des yeux d’autrui en formant des sous-vêtements assez originaux. N’ayant aucune pudeur, tu aurais été capable de rentrer chez toi entièrement nue mais ne désirant pas finir au poste de la Police ni devant Reiko pour cause d’attentat à la pudeur, tu avais alors pris cette mesure de se revêtir de ton élément. Tes sous-vêtements improvisés devant sans cesse être alimentés en chakra afin que le métal ne contraigne pas tes mouvements ni s’échauffer, tu ne devrais donc pas les garder trop longtemps au risque de vider ta réserve et tomber dans l’inconscience.

Sereinement, tu réduis le peu de distance qui te séparait de la Vieille.

>> Toi par contre, tu devrais révéler un peu plus ta beauté ! Pour une vieille, tu es plutôt bien conservée.

Tout en parlant, telle une enfant, de l’index droit tu avais appuyé au niveau du grain de beauté sous l’œil gauche de la Suzuri. Tu te demandais si c’était un vrai ou, comme cet ornement sur le front de la Vieille, là n’était qu’un artifice pour tenter d’accentuer la joliesse de son faciès exotique …

_________________
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] 898
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] Empty
Hier à 11:49

Après s'être débarrassée du châle renvoyé en pleine poire - ce qui lui avait valu un sursaut - la Suzuri levait les yeux au ciel face à cette interlocutrice incorrigible.
Quoique désormais plus raisonnable ; le culot avait effectivement fonctionné afin de désamorcer la tension, ou plutôt la provocation de cette grande brune. A croire que cette dernière semblait plus désœuvrée que farouche dans ses entreprises tue-l'ennui. A moins qu'elle ait juste très rapidement compris que se tenait face à elle une mauvaise cliente ?

Peu importe, la trentenaire esquissait un sourire las mais tendre. Car derrière les piques lancées se présentait une malice au moins aussi amusante que provocatrice.

A quoi bon ? A trop vouloir séduire, on finit par s'entourer de mauvaises personnes, fatigantes de surcroît. Confiait-elle instantanément. J'ai passé l'âge de chercher l'attention des cuistres.

Sitôt sa réplique terminée, elle repoussait du gantelet de sa main gauche le doigt agaçant qui s'était permis d’atterrir puis de stationner longuement sous son œil. L'instant suivant, elle se plaçait sur le flan de son interlocutrice et redéployait son châle d'un geste vif afin d'enrouler la silhouette de cette dernière au niveau des hanches. Malgré une main non fonctionnelle, elle démontrait une certaine habilité puisque effectuant un nœud en un rien de temps - Le serrant d'un coup sec pour terminer, transformant le tissu en pagne de fortune pour la nudiste.

J'insiste, car maintenant c'est moi que tu gênes ma fille. Tu sous-estimes les gens qui traînent ici, certains seraient capables de répondre à tes provocations et s'en prendre plein la figure juste par espoir de se faire frôler par l'un de tes mamelons. Confiait-elle sur un ton quasi-sérieux, quoique légèrement ironique. Oh, à moins que...

Elle fit mine de réfléchir un instant, puis la regardait droit dans les yeux.

C'est donc cela que tu recherches aussi. Je n'aurai pas cru mais c'est vrai que....

Takara l'observait des pieds à la tête, s'attardant à tour de rôle sur ses jambes, ses hanches, sa poitrine, son visage. Attitude étrange de sa part - Le regard d'une personne qui cherchait à déterminer des informations pour le moins privées au sujet d'une jeune femme.
Un sourire confiant se dessinait alors.


_________________
Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko] 00lMxE7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Les pieds dans le plat [Pv: Yamiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: