Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Se faire des amis, en italique [Sharrkan]
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 22:01 par Endo Hoshiyo

» Une main tendue [Pv : Sawada Tsunayoshi]
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 21:29 par Sendai Yahiko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 20:09 par Uzumaki Sazuka

» Les Inspirations de Takeru
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 19:37 par Kyouran Takeru

» 03. Changer de zone
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 19:32 par Han Musashi

» Entre ses murs - libre ou solo
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 19:22 par Kagura

» Une boule de poils ... plutôt grande [PV : Reikan]
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 19:15 par Yasei Reikan

» La rue malfamée (pv Seika)
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 17:50 par Jiki Masami

» Prémices (Metaru)
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 17:28 par Gentoku M. Yamiko

» Galerie d'Aimimi | Commandes ouvertes
Frapper pour tuer [Solo] EmptyAujourd'hui à 17:09 par Chiwa Aimi

Partagez

Frapper pour tuer [Solo]

Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Frapper pour tuer [Solo] Empty
Ven 19 Avr 2019 - 13:23
Qu'est-ce qui poussait les hommes à se battre ? Pourquoi s'entre tuaient-ils ? Les raisons sont multiples... Protéger sa famille, ses amis, son village, les innocents... Parfois même simplement pour tuer. Mais Ryû n'était pas comme ça, ou plutôt il n'était pas que dans l'un de ces cas... Le fait de posséder plusieurs personnalités lui donnait différents aspects concernant les raisons de tuer, allant de son amour pour Chiaki - qui selon la personnalité pouvait le mener à vouloir tuer les personnes qui la menaçaient ou la tuer elle-même - à celui pour son village, ou de son affection pour certaines personnes... Mais si l'on prenait une certaine facette, alors il pouvait aussi s'agir de pur envie de tuer sans vrai fondement... Quoi que celui-ci soit aux abonnés absents depuis un certain soir qui avait fait coïncider un passage à l'hôpital et un emménagement. Oh, il y avait aussi eu bien plus grave, mais le Nozomi ne préférait pas y penser. Il avait quitté le domicile conjugal, en pleine nuit, pour se rendre sur un terrain d'entrainement. Cela faisait maintenant quelques jours, même quelques semaines, qu'il s'améliorait dans le but de devenir un fantôme, pour ainsi avoir une chance de rejoindre le Keikaimushô. Car oui, le moment était venu... Le jeune homme était fin prêt à tenter.

Ce soir-là, il se tenait donc, de nuit, sur cet endroit qu'il connaissait désormais comme sa poche. Il créa trois clones d’ombres, et les plaça de manière assez spéciale : un se trouvait dos à un rocher, l’autre sur un arbre, accroupi, en train de scruter les environs. Enfin, le dernier était au milieu d’une étendue immense, avec une vue dégagée de partout. Le but allait être de les éliminer, un à un, sans se faire repérer bien entendu, ni faire aucun bruit. Le bleu se positionna assez loin, et commença par activer sa technique de dissimulation… De cette façon, il pourrait ne pas être capté par les clones qui eux utilisaient leur détection tout en scrutant les horizons. Le premier, celui du rocher, était à environ cent mètres de lui, à l’est. Le second se trouvait trente mètres plus à l’ouest et le dernier était à peu près à vingt mètres des deux autres, pile entre eux. Il opta donc pour la logique qu’il s’était fixée : rocher, arbre, no man’s land.

Ses déplacements étaient fluides, il parvint au rocher sans éveiller de soupçons, et sa technique était toujours active. La position ne permettait pas de l’attaquer par les côtés, alors Hatsu commença à grimper… Mais il dérapa, faisant du bruit. Le double sauta alors sur la grosse pierre et le pointa du doigt, sans un mot. C’était la façon d’indiquer que c’était un échec. Il lui fallut environ quatre tentatives sur cette roche pour finalement la gravir à pas de loup, et il chuta ensuite sur l’autre lui, le faisant disparaître. Cette partie, comme il était logique de le deviner, consistait surtout à pouvoir grimper des obstacles en étant d’une discrétion sans pareille. Mais la suite était plus intéressante…

Le second clone, par la pénombre, ne voyait pas son congénère du rocher, mais se trouvait en hauteur, et seul son dos pouvait donner une certaine discrétion à son maître. C’était la raison pour laquelle Ryû passa sous terre pour se retrouver dans la petite forêt qui entourait son perchoir. En sortant, il pensa à réactiver sa dissimulation, puis s’approcha doucement, se cachant derrière les arbres. D’un bond il se retrouva sur une branche qu’il avait analysée comme était assez robuste pour que son poids n’entraine pas un mouvement pouvant alerter sa cible. Il se saisit alors d’un projectile, et d’un autre bond tout aussi rapide, se retrouva au niveau de son clone pour lui planter dans la gorge, tranchant l’artère qui s’y trouvait. Un second qui avait disparu, et cette fois-ci sans aucun échec. Ses capacités devenaient-elles déjà meilleures ? Ou alors était-il pleinement concentré ? Difficile à dire de manière formelle. Le dernier était plus problématique, il regardait à peu près partout à la fois en tournant sur lui-même et la distance ne permettait pas une ruée en un instant.

Le bleu réfléchissait, mais se disait que ce type de situation allait forcément arriver, et il devait s’y préparer. Il se creusa donc les méninges, analysant les routines du double, mais elles étaient aléatoires, comme prévu. Il commença par descendre de l’arbre, et se positionna au ras du sol, avançant petit à petit, tel un serpent… Lorsque l’autre regardait vers lui, il se plaquait totalement, devenant immobile. Mais une fois arrivé à moins de dix mètres de lui, il le voyait presque parfaitement, et savait qu’il ne pourrait plus être invisible. Il attrapa alors un caillou à côté de lui et le lança avec fort pour qu’il retombe derrière la dernière cible. Bien entendu, la logique fût respectée et le faux se retourna, ouvrant son dos. D’une charge rapide, le vrai se retrouva à son contact et lui perfora la nuque, maintenant sa bouche pour l’empêcher d’hurler. Il disparut comme les autres. Il avait encore du temps devant lui, alors le jeune homme réitéra plusieurs fois ce genre de scénarii, jusqu’à être exténué…

« Je pense que ça suffira. Je dois au plus vite rejoindre cette unité spéciale, sinon le Saint-Père risque de trouver la mort, de vieillesse ou autre, avant que je ne sois sur sa piste. »

Les propos étaient clairs : le Chûnin comptait définitivement mettre ses plans à exécution et partir en quête du Keikaimushô… Une demande au Raikage semblait le plus indiqué, ne sachant pas grand-chose des modalités de recrutement de ce groupe mystérieux. En fait, il en connaissait le nom et la mission globale, mais du reste, il n’avait jamais croisé quelqu’un se targuant d’en faire partie… En fait, existait-elle seulement ?



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Frapper pour tuer [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: