Soutenez le forum !
1234
Partagez

La jeunesse à la rescousse !

Aller à la page : Précédent  1, 2
Sakana Ayanokoji
Sakana AyanokojiEn ligne

La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 Empty
Ven 17 Mai 2019 - 22:07
Oh bah au moins, ça avait le mérite d'être clair ! Le senpaï voulait être transparent et jouer franc jeu avec nous, c'était bien non ? Fin en tout cas c'était ce que j'en pensais. Aussitôt les mots rassurants de l'ange tombé du ciel dit, je fis un sourire à mon partenaire de toujours, Hiko-kun. C'était un sourire du genre : « Hey, ça va le faire t'inquiète ». J'étais sûr qu'il allait comprendre facilement car après tout, c'était mon jumeau et ça, c'était unique. Il pouvait ressentir mes émotions et moi les siennes, c'était comme ça. Il existait beaucoup de livres sur le lien imperceptible et incompréhensible qu'unissait deux grumeaux-... C'était vraiment fascinant, enfin à mes yeux au moins, je trouvais ça trop cool ! Bon ici ce n'était pas vraiment le cas hein, je n'étais pas son.. ah mais... peut-être que si en fait hein ? Biologiquement j'entends, oui oui, B-I-O-L-O-G-I-Q-U-E-M-E-N-T. Pour résumé, j'avais été trouvé dans un panier, flottant au beau milieu de Mizu. À tous les coups, j'étais le fils qu'on avait égaré en allant à la pêche non ? Non p'têtre pas, je devais arrêter de délirer.

Ce qui me ramena à la réalité fût la proposition de mon frèr-.. euh non, mon copain d'enfance. C'était une bonne idée car j'avais vraiment la dalle. Toute cette histoire m'avait creusé ! Nous avions finalement rejoint un restaurant plutôt cool à première vue, fin en tout cas il y avait des odeurs de pouletos qui émanaient de l'établissement et ça donnait vraiment envie ! Le seul truc qui me dérangeait dans ces restos', c'était qu'on passait un bon moment, on mangeait bien mais... l'odeur sur les vêtements, c'était affreux. Oui combien de fois j'étais sorti d'un truc avec une odeur de friture, de poulet, de grillade, de fromage... argh, c'était nul. Ne voulant pas faire mon rabat-joie, je m'étais abstenu de dire quoi que ce soit à ce sujet !

Shirô-senpaï revint sur notre organisation fraîchement créée et nous parla de la planque. Ah oui oui oui ! On devait se trouver un truc plutôt simpa, afin qu'on puisse faire nos petites magouilles. Je voyais bien un truc genre secret de chez secret. J'imaginais un accès super sécurisé avec genre des pièges, des détecteurs, des sceaux, des énigmes et tout et tout... Olala, ça me donnait vraiment envie de me mettre au boulot. M'enfin j'avais un peu déchanté lorsqu'il parla du terrain d'entraînement mais ce n'était que temporaire d'après lui... et peut-être plus raisonnable pour le moment ? En tout cas, si planque secrète il y avait, j'aimerais bien participer à la déco' et mettre des posters de mes héros préférés, histoire que ça soit classe !

« Aye ! Je suppose de toute façon qu'il nous faudra faire un paquet de tests, d'observations avant même de nous prononcer sur la viabilité du projet ? On fera le nécessaire ! »

Et tout à coup, je vis qu'au loin quelques gus s'agitèrent. Les yeux écarquillés, je pris un peu de hauteur en m'aidant de mes bras -et toujours assis- afin d'observer la scène.

« Oulalalala, ça se chauffe là-bas ! J'aime pas trop beaucoup ça numéro bis. »

Lançais-je à Hiko-kun, pendant que Shirô-senpaï lui discuta d'une affaire très importante avec le personnel du bar.

« Doit-on... agir ? La dernière fois nous avons arrêtés un criminel, ptêtre qu'on devrait faire pareil ? »

Passant la main droite dans mes cheveux afin de les mettre en arrière, je pris ensuite une voix grave en regardant Hiko-kun d'un visage sérieux, tel un acteur.

« La justice n'est jamais très loin... Tu es avec moi partenaire ? »

Dis oui, dis oui !

_________________
La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 Empty
Sam 18 Mai 2019 - 15:01
Alors que sa proposition d’aller grignoter un bout avait été accepté, Hiko se sentait un peu faiblard. Il avait dépensé pas mal d’énergie lors de la course poursuite car il ne maîtrisait pas parfaitement ses pouvoirs, ce qui le forçait à utiliser énormément de chakra, pour un résultat pas si impressionnant que ça au final. Mais bon, cette sortie avait eu le mérite de reformer le trio infernal… Et ça, ça valait tout le chakra du monde les petits potes.

Bref, tout ça pour dire qu’ils avaient pris la direction d’une petite rôtisserie dont vous nous donnerez des nouvelles. Notre petit groupe, dont il faudrait bientôt trouver un nom d’ailleurs, se posa donc à une table relativement excentrée par rapport à la masse de clients qui se trouvait plutôt au centre du restaurant. Ils eurent le loisir de consulter la carte avant de commander à la charmante serveuse,- restons dans le cliché -, qui avait leur table à charge.

- Bonjour m’dame, pour moi ce sera un poulet rôti avec plein de patates ! Et un grand verre de jus de pomme s’il vous plaît !
Eh ouais, il avait les crocs. Et puis, de toute, Shirô était le seul adulte. C’était à lui de payer non ? Enfin c’était comme cela que le voyait notre petit héros alors que son compère de toujours prenait lui aussi sa commande, suivi de près par l’adulte. Une fois cela fait, le bibliothécaire, ou l’érudit comme vous préférez, reprit la discussion en parlant plutôt de logistique. Ce genre de point intéressant vraiment peu Hiko qui resta alors muet pendant l’échange entre les deux autres, laissant son regard divaguer sur les clients du restaurant.

On pouvait y trouver de tout, des classes sociales les plus uppées aux artisans ayant du mal à boucler les fins de mois. C’était ce qui faisait le charme de ce genre de lieu, la diversité des personnes que l’on pouvait rencontrer. Et alors que le regard de notre jeune héros à la chevelure blanche voguait d’un individu à un autre, il fut témoin de la scène montrant un mec qui était avec sa nana venir mettre une bonne tarte,- c’est le cas de le dire -, à un mec qui semblait alcoolisé. Cela le fit sortir immédiatement de son état de torpeur, tout comme le restaurant.

Chacun s’affairait alors à regarder les deux qui allaient bientôt se mettre sur la tronche, et sans doute ravager une partie du restaurant avec leurs conneries alors qu’ils n’étaient que de « simples » civils. Ayanokoji réagit rapidement, ce n’était pas étonnant venant de lui, il était un vrai Héros avec un grand H. Et il lui posa une question à laquelle il avait déjà la réponse… Cela fit sourire Hiko qui se leva d’un bond.

- Évidemment l’ami !
Et Hiko se mit alors en mouvements tout en composant des mudras rapidement. Il allait une nouvelle fois démontrer tout son potentiel. Parmi les deux, seul un des mecs semblait énervé et une réelle menace pour l’établissement et le repas du Sairyo. C’était donc lui qu’il fallait cibler. Mais cette tâche, il la laissait à son sosie !

Hiko posa alors les mains au sol et créa un mur de cristal qui vint alors séparer les deux hommes. Ils pouvaient toujours se voir, grossièrement, grâce à la matière plutôt translucide du cristal, mais désormais, ils ne pouvaient plus se toucher. Une fois cela fait, il ne resterait plus qu’Ayamachin stoppe le plus énervé et le tour serait joué. Et alors que les deux gamins remettaient de l’ordre dans ce beau bordel, Hiko leva les mains, paumes en avant pour calmer la populace.

- Shinobis en action, reprenez le cours de vos discussions !
Woh, il se sentait l’âme d’Anakin qui partait à la poursuite d’un chasseur de primes dans un bar car il avait voulu tuer Padme…

C’était magnifique.

_________________
La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Shinzo
Shinzo

La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 Empty
Mar 21 Mai 2019 - 2:01
L’ombre d’un sourire mesquin sur les lèves, le brun observa le déroulement de la situation d’un œil distrait. Qu’est-ce donc ce sacrilège ? Il crée une telle turbulence et il n’y prête guère attention ? À vrai dire, il n’y a rien de sorcier dans ce scénario. Deux scénarios sont possibles : soit les hommes vont commencer à se taper sur la figure ou bien le tout va se régler dans le calme, avec ou sans l’aide des spectateurs. À ses yeux, le plus important reste son breuvage ; ce nectar laitier si précieux. Si délicieux dans la bouche.

Dis comme ça, c’est pas mal louche.

Le spectacle évolua. Des joueurs se joignirent à la troupe dans le but de stopper ce boucan. Deux jeunes Shinobis prirent les devant, affichant tout fier leur pouvoir. Une tournure prévisible, en soi. Rien de surprenant… Il réalisa tout d’un coup qu’il s’était un peu trop précipité sur sa boisson : il l’avait déjà pratiquement terminé, voyant désormais le fond. Sa mine affichait désormais une expression de désespoir profonde.

Ah ! Misère ! Sacrebleu ! Tristesse infinie ! Miséricorde ! Bonté divine !

Quelle erreur ! Terminer sa boisson avant que le plat principal ne lui soit servi. Une faute digne d’un amateur. Son front s’abattu sur sa petite table. S’il ne possédait aucun contrôle sur ses émotions, des larmes couleraient à flot sur son faciès. Son dîner était désormais ruiné. S’il voulait un second verre, la serveuse devra lui charger l’extra sur son addition. Dorénavant, il devra se contenter des verres d’eau. Ces fameux verres au restaurant avec beaucoup trop de glace dans le verre. Et ça empire à chaque fois que l’hôtesse vous le rempli.

« Un geste aimable de la part de votre voisin. »

« Qué ? »

Cette dernière apparue soudainement pour lui donner, ma foi, un second verre de lait ! Est-ce un cadeau du ciel ? Dieu avait-il adoré son tour de chapeau au point de le récompenser d’une telle bénédiction ? Ses prunelles de charbon brillèrent de multiples étoiles. Non, minute papillon. Ceci n’est pas une grâce divine. La femme avait bien mentionné que cela était un présent. Ce breuvage vient-il de la part d’une jolie demoiselle intéressé par notre héros ? Non, la serveuse désigna un homme.

La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 QI6DlqFS_400x400

Évidemment, sa mine affichait une once de déception, de méfiance et d’incertitude. Normalement, lorsqu’un mec paie un verre à quelqu’un, c’est pour… Eh bien, nul besoin d’élaborer. Vous comprenez où je veux en venir. Natsu hésita. Il jeta un œil au verre et toisa de nouveau l’homme à quelques mètres de lui. Décidemment, il ne pourra jamais boire ce verre en bonne conscience. Il décida donc de se lever et d’aller rejoindre cet individu à la peau mat. Une fois à proximité, il engagea la conversation.

« Mes respects, messire. Je dois vous remercier pour ce breuvage. Cela est fort apprécié. Toutefois, je préfère mettre au clair quelque chose qui me tient à cœur. Voyez-vous, j’ignore pourquoi vous me faites un tel cadeau – encore une fois, je vous exprime ma gratitude. Avant que cela n’avance plus loin, je dois vous être honnête, mon brave : je ne suis pas gay. »

Le Yamanaka avait lâché ce discours avec une telle aisance que son bienfaiteur pourrait très bien croire qu’il se fout totalement de sa gueule. Seulement, il était très sérieux. Tout d’un coup, il analysa l’odeur du lait, une nouvelle possibilité lui passant à l’esprit.

« Ou bien, est-ce monsieur Mayoi qui vous envoi ? Je lui ai dit que j’allais lui donner son argent la semaine prochaine. Nul besoin de chercher à m’empoisonner. Mort ou vivant, à l’heure actuelle, je n’ai toujours pas le pognon. »

La discussion tourne un peu au ridicule. D'autant plus qu'il vient de dévoiler un indice sur la nature de sa double vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7441-shinzo-100
Shirō
Shirō

La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 Empty
Mer 22 Mai 2019 - 19:40
Les compagnons de table de Shirō n’avaient pas perdu de temps pour se faire remarquer une nouvelle fois. Ils s’étaient lancés dans un jeu de super-héros pour apaiser la situation épicée. Beaucoup de gestes et de bruit pour pas grand-chose. Mais au moins leur intervention eut le don d’instaurer un calme olympien. Alors que le restaurant reprenait le cours à peu près normal de son fonctionnement, si on omettait la palissade de cristal nouvellement installée par Hiko, Shirō fut interrompu dans son observation. Le verre avait fait son effet.

Le jeune homme se présenta avec toute la politesse qu’exigeaient les bonnes manières. Il salua, remercia et s’exprima. Shirō ne s’attendait pas vraiment à sa conclusion à venir. Il l’informa sur le fait qu’il n’était pas de la jaquette. La remarque fit rire brièvement le manipulateur de morts alors que déjà son interlocuteur s’adonnait à une vérification olfactive de son verre. Pour ceux qui connaissaient un tant soit peu Shirō, une telle précaution était normale, voire même vitale, pour ne pas avoir de mauvaise surprise. La seule fois où il ne truque pas une boisson, il faut que celui qui la reçoit s’en méfie. Le monde tournait à l’envers des fois. Apparemment ce jeune homme s’inquiétait à propos d’un certain monsieur Mayoi. Un classique problème d’argent.

Un des plus grands maux de cette terre. Tout tournait autour de ça. Même les politiciens les plus puissants se pliaient à cette force presque naturelle maintenant. Ce n’était pas un moteur de vie pour Shirō même s’il avait bien conscience qu’il en fallait dans ce triste monde pour survivre et dominer. Même s’il ne baserait pas son pouvoir là-dessus, il en aurait bien besoin pour certains projets. D’où ses activités en mission pour le village ou sa volonté de travailler dans l’hôpital au service mortuaire. Dans ce deuxième cas, il y avait un double intérêt évident. Mais étonnement l’argent en faisait partie. Levant les deux mains vers son interlocuteur, Shirō tenta de le rassurer en alliant la gestuelle aux mots :

- Je tiens tout de suite à vous rassurer sur deux points : le verre n’est pas empoisonné et vous manquer de féminité pour convenir à mes goûts.

Un peu mensonger à vrai dire puisque ce n’était pas non plus un moteur de motivation pour le jeune homme. La quête d’attention et d’amour auprès de la gente féminine ne faisait pas partie de ses priorités. Son intérêt premier allait à la chair putréfiée et ce dans le sens le plus scientifique. Reposant ses dextres sur sa chaise, Shirō poursuivit :

- Je me suis permis de vous offrir cette boisson car j’ai pu constater que vous étiez à sec. Et également car j’étais intrigué. La petite altercation de tout à l’heure vous a fait remarqué par le fait que vous n’avez pas réagi comme les autres. Je me posais donc la question de si vous en étiez bien à l’origine mais surtout, par quel moyen vous aviez fait ça.

En même temps, Shirō avait désigné la chaise vacante de leur table. Si sa déduction était bonne, il tenait à poser de plus amples questions à ce mystérieux inconnu qui devrait lui réserver quelques surprises si ses soupçons se confirmaient.

- En revanche si je me fourvoie, veuillez m’excuser de vous avoir importuné pendant votre repas et acceptez ce verre en dédommagement. Vous n’avez rien à craindre si ce n’est le lactose.

_________________
La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 Cl26
Merci pour le kit Aimimolette ♥️
Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993
Sakana Ayanokoji
Sakana AyanokojiEn ligne

La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 Empty
Lun 27 Mai 2019 - 19:56
Ahhh, comme je m'y attendais, mon poto de toujours était partant pour jouer aux justiciers. En vrai, on l'avait déjà fait quelques minutes auparavant, donc sauver le monde une fois de plus... c'était quelque peu normal pour nous. Après qu'on se soit rapproché des cibles, Hiko-kun dressa un mur trop classe pour séparer les criminels. C'était une bonne idée, moi perso' j'aurais essayé d'ajouter un peu plus de couleur mais c'était déjà un bon début hein. Je fis un sourire à mon coéquipier avant d'y associer un pouce en l'air, et oui on devait se soutenir entre nous quand même. C'était à mon tour de jouer et cette fois-ci, je devais composer avec un gus un peu trop beaucoup énervé. Il avait pt'être ses raisons mais moi... je m'en foutais, vraiment, ce qui m'intéressait c'était de rétablir l'ordre et de faire régner la justice au sein de ce pays -présentement de l'établissement-... Le mur ayant déjà un peu calmé le jeu, je choisis l'option « Médiation », oui c'était un terme un peu joli pour dire qu'on essayait d'entuber l'un ou l'autre en essayant d'apporter une conclusion à un conflit. Les « Médiateurs » diraient autre chose mais en tout cas, dans mes livres de fictions, c'étaient des nullos ces mecs !

« Hum hum ! Monsieur ! Calmez vous s'il vous plaît !  Je me nomme Aya-... »
« Ta gueule gamin. »
« Que quoi quoi ? Euh... » Je devins tout rouge. « Quand même c'est un peu violent non, fin vous ne me-... »
« J'ai dit ta gueule, laisse parler les adultes et retourne jouer à la dînette. »

Je trouvais vraiment qu'il y avait été fort. Fin d'accord, ça m'était arrivé de jouer à la dînette dans le passé mais j'étais plus branché miniatures réalistes maintenant, genre des reconstitutions ou bien mes héros préférés, des trucs cools quoi ! Je ne voulais pas le rectifier, il semblait déjà assez énervé comme ça et en plus, je ne voulais pas m'taper la honte. Booooon, espérant qu'il s'était juste un peu emporté, je voulus tenter une dernière fois l'approche « douce ».

« On se calme s'il vous plaît, on va parler tranquillement... »

Et avant même qu'il puisse l'ouvrir une énième fois, je fis un bond pour me trouver face à lui. Une fois fait, je préparais mon corps à ouvrir la première porte céleste. C'était la plus faible mais qui me donnait déjà la possibilité de casser des crânes -bien sûr je ne voulais pas faire de mal hein, c'était juste pour intimider- et puis le contrecoup, était moindre. Une aura blanche s'était dessinée autour de moi, ce qui hérissa légèrement -très peu- mes cheveux. Avait-il compris ce qu'il venait de réveiller ? Il venait de réveiller un dieu, ou presque, un titan, ou presque, un mooooooooooonstre !

« Ne m'obligez pas à m'énerver m'sieur-san. »
« Euh... ok ok ! Je ne sais pas c'quoi ton tour de magie, mais c'est bon pour moi. »
« Ahhhhh, bah voilà un choix raisonnable et coool ! Merci m'sieur-san, vous voyez que c'est mieux quand on ne se tabasse pas ! »
« Oui t'as bien raison gamin. » Dit-il en me faisant un grand sourire.

Alors que je me retournai pour me vanter à Hiko-kun, je sentis comme une menace en mon dos. C'était comme un spider-sense, fin peut-être que c'est abstrait pour un paquet de gens mais... ça consiste à ressentir les dangers et toutes sortes de choses se passant autour de nous. On m'avait parlé de ce truc, c'était un soit-disant héro qui s'était fait piquer par une araignée Kuchyose et suite à ça... il était lui même devenu une araignée. C'était donc devenu un Yasei ? Je m'étais fait un paquet de théories à ce sujet mais c'était un peu bizarre, fin bref. Ce n'était pas le sujet, toujours était-il que j'avais un mauvais pressentiment. Ce fut en pivotant légèrement ma tête que je vis une chaise se jeter à vive allure sur ma tronche. Les yeux écarquillés et avec toute mon agilité, je pus me baisser à temps et voir le mobilier s'éclater contre un pilier.

Il venait d'éveiller quelque chose en moi, moi qui était si gentil de base.

« Non mais, c'est quoi cette blague ?! Tu veux jouer à ça ? »

De ma main droite, je pris une chaise avant de la lancer impulsivement en direction du criminel recherché par le monde entiers. Sauf que les dieux n'étant pas avec moi, envoyèrent cette chaise derrière le comptoir.

Les deux mains sur la bouche, je lâchais malgré moi un bon « Oops » des familles.

La guerre était déclarée et l'autre mec, qui avait été séparé à l'aide d'un mur, se mit lui aussi à vouloir jeter du mobilier... Finalement on était pas sorti de l'auberge -héhé-.

_________________
La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 Empty
Dim 2 Juin 2019 - 17:04
Putain mais le mec était plutôt chaud en fait ! Car ça ne lui suffisait pas qu’on dresse un mur de cristal entre lui et sa cible, il voulait maintenant s’en prendre à Ayanokoji… Heureusement, mon partenaire de toujours avait vraiment des réflexes surhumains et il esquiva au dernier moment la chaise qu’on venait de lui envoyer à la figure. Il avait vraiment trop la classe. Malheureusement, la chaise s’écrasa contre un pilier dans un grand fracas, et l’ensemble des clients du bar qui n’avaient pas été happés par cette altercation, le furent désormais.

Enfin pas tous, car il restait deux irréductibles shinobis qui discutaient tranquillement à une table. Il s’agissait de Shirô et d’un gosse qui devait pas être beaucoup plus âge qu’Hiko. Shirô avait vraiment la classe, à n’en pas douter. Quant à l’autre gamin ? Impossible de dire qui il était, mais ce n’était pas le plus gros problème du Sairyo pour le moment car tout le bar commençait à être sens dessus dessous. C’était vraiment la merde, et ils devaient agir.

Heureusement pour eux, Ayanokoji était quelqu’un de réfléchi, de mature, d’exemp… Ah bah non en fait ! Il venait de jeter à son tour une chaise et semblait rentrer dans le game à la Lebron ! Putain, il loupait pas une occasion celui là ! Hiko ne put s’empêcher de rigoler en voyant la scène, malgré tout le remue-ménage qui était en train de se passer.

- Hey mais ça va pas la tête !!
Alors là, il était fou de rage. Le mec qu’il venait de sauver avec son mur de cristal commençait lui aussi à vouloir balancer du mobilier à tout bout de champs. À croire qu’on venait de mixer deux RP et que ces mecs venaient de se faire toucher par du pollen qui était un vecteur pour une illusion lancée par un shinobi maîtrisant le Genjutsu… Putain, quand y’en a plus y’en a encore.

Hiko se devait d’agir, sinon le bar du pauvre tenancier allait se retrouver complètement ravagé, et il serait sûrement mis en prison pour n’avoir rien fait. Peut être serait-il même pendu au bout d’une corde pour son incompétence. Pas question de mourir pour ça ! Il fallait donc qu’il agisse.

Profitant d’une chaise envoyée plus tôt par l’un des quidams du bar, il cassa ce qu’il en restait pour ne garder qu’un barreau. Le soupesant rapidement, il se dit que cela ferait l’affaire. En utilisant un peu de chakra, il recouvra alors le barreau de chaise d’une fine couche de cristal. Fine, mais diablement résistante et contondante.

- Ça suffit maintenant !
Alors que l’homme à ses côtés se penchait pour ramasser un tabouret afin de s’en servir comme arme de jet, Hiko lui donna alors un grand coup de bâton diamanté (ouais c’est la classe), derrière le crâne. Ni une, ni deux, l’effet escompté arriva et l’homme tomba alors sur le coup, inconscient. Il s’en sortirait avec une belle bosse, qu’il aurait tout le loisir de pouvoir tâter lorsqu’il croupira en cellule pour son comportement indigne.

Mais l’enfant ne s’arrêta pas là, et il continua à faire le ménage parmi ceux qui foutaient encore le boxon. Au fur et à mesure que l’enfant s’était mis en mouvements, la révolte semblait se calmer. Sans doute l’effet d’une intervention aussi spectaculaire ? Hiko n’en était pas sûr, car Ayanokoji devait sûrement s’être mis en mouvements pour calmer les foules de son côté aussi. Une fois le calme revenu, l’endroit était un beau bordel… Mais bon, les deux petites têtes blanches n’y étaient pour rien… Pas vrai ?

S’approchant de leur table où Shirô était toujours aussi relax, Hiko se pencha dessus en plaquant ses mains sur le mobilier, puis il leur sourit faiblement tout en prononçant ces quelques mots d’un ton peu rassuré.

- Je pense qu’il est grand temps de partir… !
Il n’avait pas encore directement parlé au nouveau venu, mais il se dit que ce dernier semblait bien calme et plutôt cool. Sans doute un mec avec qui il allait faire les 400 coups, à n’en pas douter.

_________________
La jeunesse à la rescousse ! - Page 2 Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

La jeunesse à la rescousse !

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: