Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 05. Se tromper sur toute la ligne
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 21:06 par Borukan Ashitaka

» Prémices (Metaru)
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Sakana Ayanokoji

» Consolidation [OS]
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Kōenji Zuko

» Patpat [Aditya]
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 20:40 par Kurayami Zeref

» Contre-la-montre en eaux troubles
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 20:16 par Kurayami Zeref

» [en cours] Koda Abura, genin
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 19:53 par Koda Abura

» [Kenpei / Équipe Shimazu] Le Démon des égouts [Aomine/Zeref]
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 19:49 par Kurayami Zeref

» On le fait par choix [Suzuri Akina]
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 19:34 par Suzuri Akina

» En route pour le festival ! [PV Jiki Masami]
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 17:42 par Jiki Masami

» Une équipe (ou pas) [Anzu]
Le grand jour [Audience à la Raikage] EmptyAujourd'hui à 17:08 par Sendai Anzu

Partagez

Le grand jour [Audience à la Raikage]

Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Le grand jour [Audience à la Raikage] Empty
Ven 19 Avr 2019 - 19:42
Il fallait être fou pour vouloir rejoindre une unité dont les informations connues étaient d'une maigreur presque malaisante. Ryû n'était pas de ceux qui appréciaient la facilité, et ici, il allait être servi. Depuis maintenant plusieurs semaines, peut-être même quelques mois, il n'avait qu'une idée en tête concernant son avenir au sein du village caché dans les nuages, et cela tenait en un mot : Keikaimushô. Globalement, il n'avait presque rien pu apprendre dessus, malgré toutes les recherches faites au sein de son lieu préféré : la bibliothèque. Non, rien, mais il n'avait pas abandonné son idée pour autant. S'entrainant dans son domaine de prédilection, la sensorialité, il avait su devenir aussi discret que bon pour repérer, et était, à ses yeux, capable de prouesses d'assassinat de haut niveau. Alors ce matin-là, il ne se réveilla pas avec juste une petite ambition passagère, lorsqu'il partit de son appartement, mais bien une motivation inébranlable. Il n'avait rien dit de tout cela à Chiaki, non pas dans le but de lui cacher des choses, mais surtout parce qu'il faisait cela avec le dessein secret de retrouver ces fanatiques qui pullulaient dans le Yuukan, et les éradiquer. A ses yeux, cette organisation de défense extérieure était la plus à même de lui donner les certitudes qu'il cherchait. Au fond, seul le Saint-Père l'intéressait, mais ce n'était pas un problème pour lui de tuer tout son groupe, sans en laisser un seul en vie, s'ils étaient gênant pour Kumo.

Équipé comme s'il allait se battre, il franchit le pas de la porte sans un bruit, fort de son entrainement récent, et commença sa route vers un endroit dans lequel il ne s'était jamais rendu : le bureau du Raikage. Metaru Reiko, une femme connue pour sa froideur exemplaire et sa violence inégalable. Cette femme était un mystère pour le Nozomi, qui ne l'avait tout bonnement jamais rencontrée... Au mieux, il l'avait vue lors de ces rares allocutions, mais ce n'était pas l'important. S'il n'était pas connu d'elle, cela ne pouvait-il pas agir en sa faveur ? Il le saurait bien assez tôt. Arpentant les rues désertes, le Chûnin comptait bien arriver devant elle et demander une audience... Il n'avait pas envisagé l'échec, finalement sa détermination était bien trop grande pour qu'il n'envisage de ne pas réussir. Lorsqu'il y parvint, il regarda le bâtiment un instant, profitant du calme dans sa tête dû à l'absence du plus fou de tous, de ce meurtrier sanguinaire qui ne connaissait aucune limite, et se donna des mots d'encouragement.

"Si je ne peux y arriver, alors personne ne le peut."

Un mélange entre confiance en soi et stress omniprésent donna ces quelques mots, puis il passa les portes. Gravissant les marches, il ne lui fallut pas longtemps pour y parvenir. Serait-elle seulement là ? Il n'avait prévenu personne et il était tôt... Devant la porte dont l'écriteau indiquait "Raikage", il s'arrêta un instant, reprenant son souffle, tentant de cacher son appréhension, puis frappa. On lui dit d'entrer, ou peut-être pas ? Quoi qu'il en soit,il pénétra dans la pièce... Les dés étaient jetés, le reste allait dépendre de sa façon d'agir, probablement.



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route
Narrateur
Narrateur

Le grand jour [Audience à la Raikage] Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 1:15
Le dédale des couloirs menant au bureau de la Raikage. Il ne le connaît que trop bien, à force d’errer par ici. Metaru Reiko, hein ? Cette petite impertinente, déjà au pouvoir, si jeune. Une poigne de fer, une brutalité dans les gestes mais aussi dans la parole. Cette pensée lui arrache un sourire. Il avance d’un pas tranquille, sans se soucier de rien. Aujourd’hui est une journée plutôt tranquille, comparée à toutes celles vécues dernièrement. Le meurtre de Fujimi l’avait beaucoup occupé et il était presque certain d’en entendre parler une nouvelle fois, ou d’entendre parler d’une autre histoire saugrenue.

Ses pas le mènent près de la porte d’entrée du bureau, mais, contrairement à toutes ses habitudes, quelqu’un se trouve ici. Le vieil homme arque un sourcil. Cette petite tête ne lui est pas inconnue, mais toutes les têtes lui disent quelque chose, alors … Il hausse les épaules.

« Vous ne voulez pas faire ça. »

Personne ne veut voir Reiko, surtout pas en ce moment. Que fait cet homme ? Pense-t-il aux conséquences possibles de ses actes ? A-t-il réfléchi avant de venir ici ?

« Pourquoi voulez-vous voir Reiko ? Peut-être puis-je vous aider. »

Un envoyé de la providence, ou un terrible malheur … Il ne tient qu’à Nozomi Ryû de l’interpréter comme il le souhaite, mais son seul contact sera cet homme : Nara Toshirô.

Nara Toshirô:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Le grand jour [Audience à la Raikage] Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 18:13
Ryû allait entrer, quand une aide extérieure l'aida à éviter de commettre un affront éventuel. Les propos, en tout cas, de la personne qui l'avait arrêté, semblaient sans équivoque. La Raikage était réputée pour sa main de fer, au sens propre comme au figuré, du fait de son appartenance au clan Metaru, et même si le Nozomi préférait éviter de la déranger ou même de la rencontrer tout court, il n'avait pas le choix, car trouver le chef du Keikaimushô, dont il connaissait ne connaissait même pas le nom, n'était pas aisé. En fait, le bleu pensait surtout que la puissante femme au pouvoir pourrait le faire appeler, et même s'il était prêt pour intégrer les forces de défense extérieure du village, il n'avait toujours pas idée de comment rencontrer cet homme. Il se retourna alors, pour faire face au vieillard, avec une grande politesse, et un sourire discret.

"Bonjour, je ne cherche pas directement nôtre Raikage, à vrai dire, je cherche plus une information assez secrète que Reiko-sama elle-même."

Il ne connaissait pas le visage de celui qu'il recherchait, alors il ne pouvait savoir qu'il se tenait en face de lui, et qu'il allait commencer son histoire avec le Keikaimushô en passant pour un imbécile, si histoire il y avait. Devait-il, cependant, être honnête sur ses intentions ? Le secret qu'il avait pu remarquer autour de cette unité spéciale était tel qu'il se disait que peut-être vaudrait-il mieux ne rien dire. Mais si cette personne pouvait l'aider, la vérité allait être utile. Une rapide réflexion, et il finit par trouver une manière de dire les choses de façon détournée.

"Il s'avère que je suis à la recherche d'une certaine unité spéciale, et je me disais que je trouverais des informations ici."

Si l'homme savait quelque chose, il comprendrait pourquoi le Chûnin était aussi évasif, et lui donnerait éventuellement l'aide qu'il demandait, ou peut-être pas. Mais lorsque l'on ne sait où chercher, il faut essayer les endroits les plus haut, et rien n'est plus haut que Reiko Metaru, à Kumo.

"Je ne me suis pas présenté, pardonnez mon manque de respect. Je suis un Chûnin, mon prénom est Ryû."


_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route
Narrateur
Narrateur

Le grand jour [Audience à la Raikage] Empty
Jeu 2 Mai 2019 - 16:52
Poli, respectueux, calme. Le Nara hoche doucement la tête. Il écoute attentivement le jeune homme qui lui fait face, qui lui parle d’une information secrète, probablement détenue par Reiko. Alors, si jeunes, ils font déjà des cachotteries, maintenant ? Il aura tout vu.

Pourtant, quand le jeune homme enchaîne, Toshirô saisit où il veut en venir plus vite qu’il ne l’aurait imaginé. Ce n’est pas un de ces bambins secrets, qui s’imagine qu’il va pouvoir faire mumuse dans les couloirs sans se faire attraper. Non, celui-là a l’air d’avoir une certaine maturité. Il y a quelque chose, le Nara ne peut pas le nier. Un sourire étire sa moustache blanche. Le Chûnin qui fait face au chef d’unité spéciale ne lui est pas totalement inconnu. Enfin, techniquement, si, il ne l’a jamais vu. Mais il est certain d’avoir des informations à son sujet dans ses dossiers. Ryû, Ryû, il fouille dans sa mémoire.

« Ah … Nozomi Ryû, c’est ça ? Je vois, je vois. »

Il se lisse la barbe.

« Alors, tu cherches une unité spéciale … Suis-moi. »

Toshirô sait parfaitement ce qu’il se déroule ici, alors, autant lui donner rapidement ce qu’il souhaite, non ? Enfin. Au moins en partie. Il n’aura pas tout, tout de suite. Ni facilement. Il y compte bien. Il balade le Nozomi dans le même dédale infini de couloirs, jusqu’à se trouver devant une pièce, qu’il ouvre. Il l’invite à y entrer et le suit, en fermant la porte derrière lui. Face à eux, le bureau de Toshirô, ou quelque chose qui s’y apparente. Une pièce avec un bureau, un siège derrière et deux sièges devant. Il passe et va s’asseoir.

« Raconte-moi tout ce que tu sais à propos de cette unité spéciale : comment tu en as entendu parler, comment tu t’es documenté, quelles sont tes informations et, surtout, pourquoi tu veux la rejoindre. »

Il dépose ses coudes sur le bureau et regarde le jeune homme, intrigué. Il a quelque chose, définitivement … Mais ce quelque chose lui suffira-t-il à accomplir les épreuves qui lui seront proposées ?
Revenir en haut Aller en bas
Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Le grand jour [Audience à la Raikage] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 15:17
Nozomi. Ryû n'avait pas mentionné son nom, et pourtant l'homme le connaissait. Avait-il eu cette chance inespérée de tomber sur une personne faisant partie de cette unité spéciale, du premier coup, et sans même passer par le biais de la terrible Dame de Fer ? Possible, après tout, qui d'autre qu'une personne faisant partie d'un groupe dont le secret est aussi gardé que celui du Keikaimushô pourrait détenir jusqu'au nom des ninjas du village ? La Raikage elle-même l'aurait sans doute pris pour un déchet, mais pas cet homme. Il le connaissait, et devait donc savoir beaucoup, beaucoup de choses, car le bleu était loin d'être une pointure ou un héros, alors si son nom était parvenu aux oreilles du vieil homme, il n'était pas un shinobi ou un civil lambda, il avait accès à des informations, et c'était sans aucun doute la mission de l'unité que visait le Chûnin. Il accepta donc sans un mot de suivre cet homme, parcourant le dédale d'escaliers digne d'un vrai labyrinthe que contenait ce bâtiment. Une fois arrivé dans le bureau, Ryû prit place en face de ce mystérieux inconnu, et l'écouta attentivement. Vint un point crucial à ses yeux: répondre, ou ne pas répondre ? S'il le faisait, alors cela voulait dire qu'il lui faisait confiance, pourtant, d'après les maigres informations que détenait Hatsu, le secret était de mise pour ce groupe qu'il voulait rejoindre, et dévoiler le peu qu'il savait pouvait faire croire que le Nozomi n'était pas capable de tenir sa langue. Alors autant y aller de manière franche.

"Tout d'abord, j'ai un doute quant au fait de devoir en parler. Pour être honnête, certains détails me font penser que vous pouvez être lié à cette unité, dans le cas contraire, vous êtes simplement quelqu'un de très informé, car vous connaissez mon nom, et je n'ai rien fait qui puisse me rendre connu des shinobi "normaux"."

Il fixait l'homme, espérant que cette justification montre qu'il n'était pas juste un bavard qui ne pouvait tenir de secret, et enchaîna.

"Donc, j'ai beaucoup cherché d'informations sur cette unité, le Keikaimushô, mais je n'en sais pas grand chose, à part qu'elle s'oriente sur la sécurité extérieure. Du fait du peu d'informations que j'ai, je me doute du caractère très secret de l'unité, et je n'ai jamais eu l'occasion de croiser une personne en faisant partie, ou tout du moins, quelqu'un qui s'en soit vanté. Je présume donc que même au sein du village, il n'est pas recommandé de divulguer des informations la concernant, d'où ma réticence à en parler si facilement, ici."

Il marqua une nouvelle pause, ne lâchant pas son interlocuteur du regard. Il restait donc la question du comment... et du pourquoi.

"Mes raisons sont multiples, pour rejoindre cette unité. Déjà, il faut savoir que j'ai découvert son existence par moi-même, cherchant un moyen d'aider le village, tout en utilisant au mieux mes compétences. Il s'avère qu'après quelques recherches à la grande bibliothèque, j'ai fini par découvrir une unité spécialisée dans la défense extérieure, et qui nécessite des talents en dissimulation, et je me doute qu'il en faut également en repérage, ce qui est l'un de mes points forts, car je m'entraine souvent à améliorer mes capacités sensorielles. Enfin, je veux rejoindre cette unité pour le village lui-même, mais aussi suite aux récents événements, incluant notamment les Fanatiques. J'ai été en contact avec le Saint-Père, lors de la prise d'otage, il y a quelques temps, et j'ai depuis la détermination d'aider le village à démanteler ce groupe, avant qu'ils ne passent à l'action. Du reste, j'ai un sens de la déduction assez bon, et je suis plus stratège que grand combattant, alors j'ai l'intime conviction que cette unité aura beaucoup d'intérêt à utiliser mes compétences."

Il n'avait pas baissé le regard, pas une seule seconde même. Si l'on pouvait déceler un mensonge dans les yeux d'une personne, alors il était évident qu'on pourrait dire que le jeune homme n'avait pas menti. Il avait bien sûr omit de parler de sa relation avec l'otage, mais ce n'était pas un mensonge, car cela ne concernait pas la personne qui lui faisait face. De plus, ses intentions de vengeance étaient personnelles, et il ne les laisserait pas interférer dans sa mission. A terme, la mort des fanatiques serait une évidence, il n'avait pas à précipiter les choses, juste à les faire avancer dans le bon sens.



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route
Narrateur
Narrateur

Le grand jour [Audience à la Raikage] Empty
Mer 15 Mai 2019 - 0:28
Malin. Le Nara le regarde en souriant. Il tente de montrer qu’il n’est pas un vendu, qu’il ne risque pas de raconter des secrets à qui veut bien les entendre. Pourquoi pas. Il continue de s’expliquer, dévoilant au chef de l’unité ce qu’il sait. À vrai dire, comme tous ceux qui veulent y entrer un jour, le jeune Nozomi ne sait pas grand chose à propos du Keikaimushô. Il a d’ailleurs vu juste en disant qu’il n’est pas recommandé de donner ces informations. Enfin, il n’a pas totalement raison, mais il n’a pas totalement tort. Toshirô dodeline de la tête, signe qu’il acquiesce.

Il le laisse terminer, après lui avoir donné l’occasion de se vendre un peu. C’est un ninja motivé, qui a vécu bien de sombres histoires. Trop jeune pour être témoin de ces choses, pourtant le Nara a pleine conscience qu’on ne choisit pas, dans cet univers. Un senseur, dans leurs rangs, aurait l’avantage de pouvoir pister et se dissimuler. Bien travaillés, ces dons peuvent faire de lui un assassin de très haut-niveau. Il hoche la tête.

« Très bien, Nozomi Ryû. Tu as l’air de connaître quelques bases du Keikaimushô. »

Il laisse courir ses doigts sur le bureau, puis vient les nicher dans sa barbe.

« Néanmoins, tu m’apparais encore très naïf. La défense extérieure, sais-tu qu’il s’agit aussi – et surtout – d’assassinat ? Cette unité spéciale n’est pas uniquement faite pour pister quelques petits bandits de bas étage, non. Elle aspire à davantage. C’est sûrement écrit dans les livres, ça … Dans les p’tites lignes. »

Il soupire et hausse les épaules. Une ombre passe dans son regard, comme un éclair. Tout change, brusquement. Il se redresse et mêle ses iris aux yeux vairons de la potentielle recrue.

« Alors dis-moi, Nozomi Ryû. Es-tu prêt à ôter des vies sous les ordres de ton chef, sans jamais chercher à les comprendre, ni à les discuter ? »

La question tombe comme un couperet. Le silence qui la suit est lourd, mais Toshirô connaît son travail. Il ne peut pas le laisser intégrer une telle unité sans le tester.
Revenir en haut Aller en bas
Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Le grand jour [Audience à la Raikage] Empty
Sam 18 Mai 2019 - 13:13
Tout devenait de plus en plus clair. L'homme face à Ryû semblait en savoir énormément, et ne pouvait donc pas être totalement étranger à cette unité spéciale. Si la bonne fortune avait souri au Nozomi, il pouvait même s'avérer que cette personne en soit le chef, ou un éventuel recruteur. Sans doute le bleu avait-il fait les bons choix dans ses propos, et surtout, il n'avait jamais menti. Si on le questionnait sur son passé, alors il serait plus difficile de continuer à dire la vérité, mais pour poser ce genre de questions, il fallait savoir des choses, et nul ne savait, car Yokka était la pire des abominations, mais il était aussi incroyablement malin. Une information se posa alors : la mention des assassinats. Tuer des ennemis de Kumo, probablement. Dans sa tête se bousculaient des questions, des réponses, et des moments de doute. Il pouvait tuer sur ordre de son supérieur, ce jeune homme n'était pas un idéaliste, et même s'il était incroyablement gentil, il n'avait pas rejoint les rangs de l'armée Kumojine pour épargner les ennemis de sa patrie. Tuer sans poser de questions, hein ? Jusqu'ici, aucun remord ne lui était venu pour avoir éliminer des bandits, mais qu'en serait-il de shinobis ? De personnes ayant un bon fond, mais qui ont simplement eu le malheur d'être ses ennemis ? Il gardait son calme et son sérieux, car il avait une réponse, et ne comptait pas en demander plus.

"Si telle est ma mission, je peux tuer n'importe qui. Si on me le demande, alors cela devient ma mission, et il est normal pour un shinobi d'accomplir son devoir. Poser des questions n'a pas d'intérêt, puisque si on me le demande, c'est qu'il s'agit de l'intérêt de ce village que je veux protéger."

Pas une question, car il devait répondre, et répondre par une question était mal venu. Et puis, poser une question ici ne serait-il pas une remise en question de ses propres mots ? Alors il jouait le jeu, son but étant d'entrer dans les rangs du Keikaimushô pour le village et pour ses propres intérêts. S'il pouvait tuer le Saint-Père pour Chiaki, s'il pouvait retrouver ces Hijins qui les avaient assaillis lors du contrat pour sa fierté et celle de sa sensei, alors il pouvait bien aller tuer le Daimyô d'un pays voisin sans poser de questions, si telle était la volonté de son état major. Oh, Hatsu était gentil, mais depuis qu'il avait développé ce sentiment de vengeance, il était prêt à tout faire,et aussi longtemps que cela se devait.



_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Le grand jour [Audience à la Raikage]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: