Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'épreuve des lames vol. 2 [PV Hyōsho Shironome]


L'épreuve des lames vol. 2 [PV Hyōsho Shironome] Empty
Sam 20 Avr 2019 - 8:41
« Encore désolé pour la violence dont a fait preuve le Gardien à votre égard. La passion vous comprenez, le besoin de sensations fortes à force de passer le balai à longueur de journée. » Adossé contre la rambarde, les bras croisés contre son torse, il explique le comportement relativement virulent du protecteur des lieux.

Après tout pourquoi pas profiter de cette longue croisière pour faire connaissance. Une fois n’est pas coutume, il décide de mettre un terme au calme pesant en s’adressant à l’autre passager à bord, le bretteur aux cheveux d’une blancheur immaculée. N’ayant pu assister qu’à la fin de son duel contre le Gardien, il a pu toutefois noter que son sabre lui permettait de générer du Hyôton. Tout comme les Yuki, tout comme Kuzan. Un pouvoir offrant beaucoup de possibilités. Son regard métallique irisé par les lueurs incandescentes de l’astre doré, il respire l’air marin, dont le parfum familier le détourne quelquefois de ses pensées.

« D’où venez-vous exactement ? Vos traits physiques… vous ne m’avez pas l’air d’être Mizujin. »

Une première question basée sur sa connaissance du faciès des habitants des terres de l’Eau, sa perception des visages ainsi que sa mémoire visuelle étant telles qu’il se trompe rarement sur ces domaines. Etant assigné au poste de Kanchi Taipu aux portes du village et de patrouille au port quand il n’est pas dehors en mission pour le Kyôi, il a fini par compiler des traits de visage caractéristiques de différents horizons.

Et celui-ci n’est définitivement pas celui d’un habitant de l’Eau. Avec un contrôle migratoire bien plus strict qu’auparavant en raison du contexte d’alerte éternel dans lequel s’est figé le village, peu de ressortissants d’autres pays sont autorisés à visiter la Brume. Toutefois cela ne l’étonnerait pas de rencontrer des immigrés fraîchement intégrés à Kiri, le village militaire gardant malgré tous ses déboires une grande réputation d’être la réserve de nombreux shinobis de talent.

« Préparez-vous. Nous allons bientôt arriver. »

Apercevant les rivages sablonneux de l’île d’Ue, le muet se penche côté tribord afin d’observer la manœuvre du nocher, exécutant l’accostage sans la moindre difficulté. Accrochant la corde à l’une des quilles, il tire sur l’amarre, rapprochant davantage le bateau du ponton où enfin, les deux passagers peuvent poser pied. Tous deux poursuivent dans les profondeurs végétales, le jounin ouvrant la marche en découpant les hautes herbes faisant obstacle sur le passage. Encore quelques minutes de traversée à travers la forêt tropicale et enfin, leurs pas les mènent dans une clairière, dans laquelle on peut apercevoir une formation en cercle de frappeurs de taiko, des joueurs de tambours cérémoniels pour qu'on puisse s'ambiancer pendant l’Epreuve des Lames.

Une tradition perpétuée de génération en génération, dans ce lieu consacré au baptême du Sabreur, et l’étape décisive qui permettrait à @Hyōsho Shironome de se confronter à la forme éthérée du sabre en sa possession. Un événement qui, s’il le réussit, marquera son avènement dans la confrérie. Au centre du cercle de joueurs de tambours, un cercle plus petit d’experts du Fuinjutsu – pas comme Akane mais des vrais, qui auront pour tâche d’éveiller l’esprit du sabre enfermé. Un dialogue, un combat ? Qui sait ce qui attend le lionceau à la crinière blanche ?

Imitant son maître Wutu-Fuku lorsque celui-ci l’avait accompagné à son Epreuve, Saji concentre du chakra sous ses pieds de façon à monter à la verticale sur le fût de l’arbre le plus proche et en atteindre le sommet. Juché dans le feuillage, depuis un point d’observation lui donnant une vue stratégique sur le cercle des Sabreurs, le porte-parole muet attend que le spectacle commence, impatient de revoir cette scène qu’il jadis vécu lui-même.

Spoiler:
 

_________________
L'épreuve des lames vol. 2 [PV Hyōsho Shironome] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

L'épreuve des lames vol. 2 [PV Hyōsho Shironome] Empty
Jeu 16 Mai 2019 - 14:38







L’épreuve des lames, partie ii

ft. Nobuatsu Saji



Un regard vagabond s’échoua sur les ondulations de la mer, parées de leur manteau nacré. L’écume se reflétait dans ces prunelles absentes, intriguées. Un enfant adressa un coup d’œil à l'homme masqué, qui, une nouvelle fois, s’adressait à lui par la pensée : depuis leur amarrage, aucun son n’avait franchi la barrière de ses lèvres, révélant son malheureux handicap. Son dos vint trouver le soutient réconfortant de barrières boisées empêchant quiconque de se jeter dans l’abysse ; ainsi, il fit face à son aîné. Deux bras vinrent se croiser sur ce torse juvénile, par un geste marqué de cette indifférence qui émanait de son être. Fruit d'une amnésie insipide, elle se répandait inlassablement, tel un poison salvateur. Les prunelles azurées cherchèrent leurs consœurs cachées sous ce cette armure de métal, pour finalement, accorder une réponse à leurs excuses.

« Ne vous en faites pas. Je savais que les choses ne me seraient pas aisées en me rendant dans la cité de la brume. La réputation de la Confrérie en aurait pâti si les choses avaient été différentes. »

Une œillade délaissée à l’arme gisant dans son dos, à la dérobée. Un soupir s’échappa de ses lèvres blanches, trahissant son incompréhension. Une brise s'échappa dans ses mèches blanches, à la manière d'un fantôme l'incitant à se confier sur ses origines floutées. Une main blanche vint se blottir sous l'épaisseur indigo de son kimono, non par par crainte de rencontrer ce froid mordant du littoral, mais par une tenace habitude.

« Vous avez l’œil. », murmura-t-il, comme une constatation. « Yuki. Une contrée glacée, au nord de Mizu. »

Les paupières plissées, Shironome étudia avec attention toute réaction qui pouvaient fendre avec assez d'intérêt ce masque de tissu. Mais il n'en fut rien, ou tout du moins, à sa connaissance. Je me demande s'il est familier avec le sujet. Après tout... ces terres sont encore sauvages, pour la plupart. Son regard fut happé par l'horizon, désireux d’en apprendre plus sur cette mystérieuse destination où se tiendrait l'épreuve des lames, ce pour quoi il avait rejoins les littoraux mizujins, aussi, ses pupilles ne manquèrent pas de se tinter d’une lueur d’intérêt et de curiosité lorsqu'il entendit les nouvelles paroles à son aîné résonner dans son esprit. L'île d'Ue se profilait devant eux, et avec elle, le voile de mystère entourant la Confrérie des Sabreurs se levait. D'un bond précis, il rejoignit le bretteur muet qui s'avançait d'ores et déjà à travers un dédale tropical. Il semblerait que la faunes et la flore de Mizu soit bien différente en fonction des îles de l'archipel. Aucune forêt telle que celle-ci n'entourait le village. Dans l'ombre du bretteur, la silhouette de Shironome s'enquerrait de chaque détails qui lui était donné à voir, une sensation étrange naissant en son cœur. Plusieurs bruits de pas résonnèrent sur le chemin forestier, froissant feuilles mortes et brindilles sous leurs poids jusqu'à ce qu'une clairière ne se dérobe devant eux.

Une lueur d'étonnement s'éprit de ses pupilles céruléennes lorsqu'apparurent les formes distinctes de tambours et frappeurs, distinguant leur arrivée selon un rythme cérémonial. Shironome se stoppa, l'espace d'un instant, en remarquant quelques experts dresser au centre du cercle mélodique des runes et de symboles étranges. Du fuinjutsu ?

« En quoi consiste cette épreuve, exactement ? », murmura-t-il à l'encontre de l'homme masqué.

Mais alors qu'il lui adressa une œillade pour renforcer ses interrogations, sa silhouette s'était envolée, comme évaporée par cette ambiance tribale. Un soupir s'échappa de ses lèvres fines tandis qu'il s'avançait face au groupuscule. Les sourcils froncés, il sentit l’étau d’une appréhension insidieuse se refermer sur lui, bien qu'elle semblait dissimuler une réminiscence rassurante. Avait-il seulement connu quelque chose du même genre ? Ses souvenirs n'auraient pu lui répondre, ainsi enfermés dans les méandres de son esprit. Et alors qu'il entrait au sein du cercle runique, cette appréhension redoubla d'intensité, tandis que sa lame, elle, semblait vibrer dans son dos. ...Quelle est cette sensation ? Son regard s'écrasa sur chacune des personnes présentes, l'air à la fois suspicieux et emplit d'une certaine allégresse. Cette épreuve, quelle qu'elle soit, allait déterminer s'il était à même de rejoindre la Confrérie.

Chassant ses doutes, une poigne assurée vint entourer la garde de l'épée gelée, tandis que sa lame se planta dans le sol devant ses pieds. La paume Shironome demeura sur le pommeau, dardant d'un regard fier les personnes se trouvant devant lui.




_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6018-hyosho-shironome-terminee#49431 http://www.ascentofshinobi.com/u853

L'épreuve des lames vol. 2 [PV Hyōsho Shironome] Empty
Mer 29 Mai 2019 - 1:39
Le regard happé par le comité réuni en cette occasion traditionnelle, une cérémonie consistant en une ordalie visant à tester le métal du candidat, Shironome le fameux manieur du sabre des plaines glacées de Yuki. Son origine lui reste étrangère, en venant à oublier son passé inextricablement lié à cette épée, ce fil d’Ariane, ce seul indice qui lui permettra d’excaver ses souvenirs enfouis dans les tréfonds de sa psyché. Le Nobuatsu ignore tout de la condition d’amnésie du bretteur yukijin, celui-ci ne s’étant guère confié à lui – comment pourrait-il ? Faire confiance à un Kirijin d’une cité dans laquelle il vient à peine d’arriver, et qui plus est un homme masqué qui deviendra peut-être son supérieur et dont il ignore tout, excepté sa renommée.

A peine se retourne-t-il que le louveteau blanc aux pupilles céruléennes ne remarquera plus la présence de son accompagnateur mystérieux, évanoui pendant qu’il avait les yeux dardés en direction de ce cercle de tambours anciens placés en hauteur grâce à des supports en bois. Les joueurs de taiko s’amassent autour du cercle des invocateurs, dans un calme cérémonieux, tandis que l’organisateur en dehors du cercle brise le silence à l’instant où le candidat foule la marque sur le sol de ses pas ouatés. Toutes les pièces sont positionnées dans une géométrie parfaitement articulée.

« Tu as émis le souhait de te présenter à la confrérie des Sabreurs… »

L’homme vêtu d’une tenue de kimono traditionnel, affiche déjà un certain âge, il est assurément le doyen de cette confrérie filant cette tradition de génération en génération de Sabreurs, ayant recensé dans sa mémoire l’ensemble de l’histoire du clan depuis ses origines remontant à avant la fondation de Kiri. Autant dire que son ancienneté et sa sagesse commandent un certain respect.

« … et choisi de passer l’Epreuve, en ton âme et conscience… »

Une épreuve qui a vu nombreux genins les yeux pleins d’espoir avoir leur rêve se briser face à l’aspect ésotérique plus que la difficulté de l’exercice, puisque dans quasiment tous les cas, il ne s’agit guère d’un combat mais plutôt d’une mise en situation par l’esprit enfermé dans le sabre testant la volonté de l’utilisateur. Un face-à-face, un entretien direct plutôt que par le médium de la pensée, avec l’être qui habite son arme à pouvoir, enfin pourrait-il mettre un visage, ou du moins découvrir ce qui se cache derrière celui-ci, et d’où il s’origine. Puisque ce qui leur confère ce pouvoir surnaturel est lui-même surnaturel, il existe bel et bien, seulement sur le plan spirituel. Scellé dans un artefact à tout jamais pour l’habiter.

Un hôte, ou un prisonnier.

Cette étape marque le début d’une relation étroite entre le bretteur et son instrument – ou dans ces circonstances devrait-on parler d’un associé ou juste d’un pouvoir qui jamais ne se manifestera du moins pas par sa voix mais par les techniques permises par le pouvoir qui y est enfermé. Le Yukijin s’en doute peut-être – ou son l’entendement ne l’envisage pas encore, mais il allait subir une épreuve d’une grande difficulté, d’une difficulté telle que seulement un candidat sur quatre-vingt-dix deux sort triomphant de l’épreuve.

« Es-tu prêt, Hyosho Shironome ? »

_________________
L'épreuve des lames vol. 2 [PV Hyōsho Shironome] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

L'épreuve des lames vol. 2 [PV Hyōsho Shironome]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: