Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Se faire des amis, en italique [Sharrkan]
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 22:01 par Endo Hoshiyo

» Une main tendue [Pv : Sawada Tsunayoshi]
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 21:29 par Sendai Yahiko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 20:09 par Uzumaki Sazuka

» Les Inspirations de Takeru
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 19:37 par Kyouran Takeru

» 03. Changer de zone
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 19:32 par Han Musashi

» Entre ses murs - libre ou solo
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 19:22 par Kagura

» Une boule de poils ... plutôt grande [PV : Reikan]
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 19:15 par Yasei Reikan

» La rue malfamée (pv Seika)
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 17:50 par Jiki Masami

» Prémices (Metaru)
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 17:28 par Gentoku M. Yamiko

» Galerie d'Aimimi | Commandes ouvertes
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! EmptyAujourd'hui à 17:09 par Chiwa Aimi

Partagez

[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur !

Kagerou Azuma
Kagerou Azuma

[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! Empty
Dim 21 Avr 2019 - 21:38
Du bois pour le mur !

Mission Libre de rang C : Fortifier Iwa - On a besoin de shinobis pour aller négocier des prix avec les exploitations forestières du sud-ouest proche de la frontière avec Hayashi no Kuni. Vous êtes donc engagé pour aller trouver des solutions, non seulement financières pour avoir un accord entre Iwa et les exploitations privées de Tsuchi no Kuni, mais aussi pour vous assurer que la liaison entre ces exploitations et le village caché de la Roche soit sans danger. Votre mission se terminera avec l'escorte et l'arrivée de la première cohorte de bois de construction.

Code:
Informations supplémentaires

Sur place, tout se déroulera sans trop de problèmes jusqu'à la première livraison. Lorsqu'il s'agira de récupérer le bois, il apparait très vite que ce dernier est de mauvaise qualité contrairement à ce qui avait été promis. Soit il y a arnaque, soit incompréhension ou erreur interne dans les exploitations. Il faudra alors trouver une solution à ce problème et terminer l'escorte pour avoir le bois souhaité, un bois de construction solide à prix raisonnable.

[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! Lignes11

Pour une mission, c’est une sacrée mission ! Et pas dans le genre que notre jeune ninja pratique régulièrement ! Enfin … façon de parler puisqu’il s’agit de sa première mission en vérité ! … Mais se rendre sur les frontières d’Hayashi no Kuni n’est pas une petite promenade ; d’autant plus pour du négoce ! Chose dans laquelle Azuma n’est pas nécessairement le plus doué … . Il s’agira d’apaiser les tensions de chacun, de mettre en avant l’intérêt commun plutôt que le profit personnel, et d’installer des relations cordiales et durables entre les principaux acteurs. Pas garanti que ce muet androgyne et timide soit le plus indiqué pour mener à bien cette mission … . Dans un second temps, son caractère calme et réservé peut en faire quelqu’un de posé et de réfléchi, attentif aux arguments de chacun pour trouver une solution. En fin de compte, cette mission repose sur bien des facteurs. Et il va de soi qu’Azuma devra démontrer les efforts nécessaires et la maturité suffisante pour la mener à bien. Serait-ce un test de la part du Village et des autorités compétentes ?

Ayant quitté seul Iwa, son départ lui a un instant donné une sensation funeste. Partir d’ici revient à effectuer le contrepied des mois précédents ; arrivé accompagné de deux moines qui l’avaient escorté de leur monastère jusqu’à ces lieux reculés, il a ainsi opéré son transfert d’une vie monastique à une vie de combattant. Sans qu’il ait réellement eu l’impression de s’inscrire dans une vie de combat et de dangers … . Aujourd’hui, alors qu’il s’éloigne peu à peu de ces pics rocheux, Azuma a l’impression qu’il n’est pas destiné à revoir cet endroit. Sans doute n’y éprouve-t-il pas encore l’attachement nécessaire pour en être dépendant. De toute façon, qui pourrait bien se soucier de la disparition, voire de la désertion d’un marionnettiste introverti et peu intégré aux missions actuelles ?
Sur cette pensée pour le moins mélancolique, le jeune homme avance silencieusement sur les chemins de terre qui traversent les étendues et les vents. Ses pas le mènent irrémédiablement mais lascivement vers une mission dont les tenants et les aboutissants sont déterminants, mais qu’il prend assez peu en considération tout au long du trajet. Son esprit reste libre, à l’égal de ces masses blanches et métamorphes qui ne se laissent dicter leur route que par le vent et les airs. C’est cette même liberté qui lui permet de varier les plaisirs de ses créations. Ne subir aucun contrôle, ne pas être sous l’influence ou l’enseignement d’un autre lorsqu’il désire être libre … Cette mission sera peut-être l’occasion de profiter de la vie, en fin de compte !

La distance à parcourir est assez impressionnante. Le Pays de la Terre est vaste, et la frontière n’est pas à côté ! Cela prendra au moins deux jours pour se rendre sur place ; mais dans les faits, le Kagerou ne compte pas trop se presser. La prise de tête sur place peut être carabinée, autant se détendre avant d’arriver … . Les deux jours qui passent sont donc un temps de bien-être et de légèreté, où il est possible de s’arrêter un instant, de humer une fleur … . Bon, ce n’est pas exactement ce que fait notre jeune ami. La nature n’est pas forcément son fort, et il a plus d’affinités avec les tâches d’huile et la mécanique. Pour le coup, il passe une grande partie de ce voyage à imaginer quelles pièces il pourrait changer, quelles retouches il pourrait faire et quels mécanismes il pourrait installer sur ses futures marionnettes. Il ne s’est pas encore fixé sur ce qu’il veut faire à l’avenir : une marionnette chef-d’œuvre qui lui assurera réussite et victoire ; ou un véritable arsenal lui permettant d’écraser par le nombre. Mais pour l’instant, il aime surtout travailler sur « Bikkeri ». Lorsqu’il sera rentré, il lui rajoutera un blindage en bois de frêne ; grâce à cette petite expédition, il doit pouvoir faire affaire sur place dans son propre intérêt. Pourquoi ne pas combiner les deux, pas vrai ?!

* * *

La ballade s’achève donc au bout du deuxième jour, en milieu d’après-midi. S’étant approché des frontières, Azuma sait qu’il a rendez-vous à un centre de contrôle des frontières, où la présence de ninjas d’Iwa est confirmée mais en finesse. Aucune raison d’imposer les guerriers de l’ombre comme le Frontex du Pays de la Terre … . Ils sont là avant tout pour des missions bien particulières, répondant à des exigences ou des commandes précises. En fin de compte, la venue du marionnettiste n’est qu’une condition supplémentaire, sensée incarner la confiance et la bonne relation entre deux acteurs qui souhaitent développer leurs relations mutuelles. Le Pays du Bois est une source de profits naturelle pour la terre marchande qu’est Tsuchi, et les exploitations de menuiserie de la Terre de l'autre côté de la frontière sont idéalement installées ; compter sur pareil soutien et sur une telle osmose transfrontalière est un atout qu’il ne faut jamais négliger. La mission du Kagerou prend soudainement plus de sens au fur et à mesure qu’il s’approche du lieu de rendez-vous. Il en prend évidemment conscience, et cela fait grimper le stress qui le caractérise dans des situations qu’il ne maîtrise pas.

» Bon sang, j’étais tellement mieux au monastère … j’aurais peut-être dû y rester ! …

Le célibat et la prière pour éviter le négoce et d’éventuels désaccords ?! Ce n’est plus de la timidité, mais une véritable fuite en avant ! Il en prend vite conscience et, comme si cela peut l’aider à passer outre, il secoue violemment sa tignasse pour en éloigner toute idée négative ou dépressive. C’est sa première mission liée au village ! Aucune raison que ça se passe mal ! D’ailleurs, il entrevoit déjà le groupe de personnes avec qui il a rendez-vous.

_ Ce n’est pas du tout ce qui était convenu ! Vous allez à l’encontre de notre accord !

Ha ! … pas dit, en fin de compte ... .

_________________
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! Pnj_fe11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5964-kagerou-azuma-simply
Kagerou Azuma
Kagerou Azuma

[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! Empty
Lun 22 Avr 2019 - 3:01
La fin de l’après-midi se marie admirablement avec un soleil en éruption, étalant son regard de braise sur un monde fatigué avec une longue journée de travail. Affolés ou effarés par cette danse nocturne où le plus puissant des astres annonce sa descente, les oiseaux font leur dernier envol avant que l’obscurité ne les cloue sur place dans une nuit tranquille et réparatrice … . Ou alors c’est le cri beuglé des acteurs sur place qui les effraie. Entre la poésie et la réalité, chacun est libre de faire ses choix. Mais pas Azuma, qui arrive en plein milieu d’une altercation entre deux hommes, visiblement colériques, au cœur d’une petite troupe rassemblée. Le débat est houleux, l’entente loin d’être cordiale bien que l’haleine reste relativement saine ! Ce sera déjà un problème de moins à gérer.

En se rapprochant, et en calculant chaque pas pour arriver au bon moment dans la conversation, Azuma tend l’oreille et capte peu à peu de quoi il s’agit. Le prix du bois n’est apparemment plus ce qu’il était, et les récentes hausses ne motivent pas à faire des affaires. La demande est visiblement repartie à la hausse, et les exploitations peuvent suivre, mais l’empressement demande un coût supplémentaire pour certaines heures ouvrées. Dans les faits, le Kagerou n’y connaît pas grand-chose à l’économie et à la balance commerciale. Il se contente de quelques rudiments et à beaucoup de logique, pour peu qu’il comprenne les bases sans pousser trop loin. Ici, la seule chose certaine, c’est que le bois annoncé est prêt, mais le prix attendu n’est pas celui prévu au départ.

_ On vous demande un bois qui est habituellement livré pour 10 pièces à la charge ! Et vous nous dites maintenant qu’on est passé à 12 ??
_ Désolé, mais c’est les affaires ! On a des frais, et la demande accrue veut qu’on augmente naturellement les frais pour payer les ouvriers et menuisiers !
_ C’est les vôtres, de gars ! Le surcoût a pas à retomber sur les acheteurs ou les intermédiaires ! Vous ferez quoi si pour des frais d’entretien on augmentait les péages sur les routes ?!
_ On déplacerait notre commerce, tout simplement !


Houla, l’affaire s’envenime ! Et de toute évidence, le représentant des exploitations forestières ne compte pas en démordre. En soi, il sait qu’il est en position de force. Tant que la marchandise est dans son camp, il peut se permettre d’imposer le prix qu’il souhaite, afin d’en assurer le profit maximal. Mais tout ne marche pas aussi simplement ! Car si l’acheteur, accrédité par le Village, se doit de remplir sa mission, il ne peut pas non plus payer avec de l’argent qu’il n’a pas ! On est clairement dans le cas du serpent qui se mord la queue, chacun attendant que l’autre cède à ses exigences. Dans ce capharnaüm, Azuma avec son air timide et renfermé a l’air d’un crapaud … .

» Dans le même temps, déplacer votre commerce vous ferait perdre un certain nombre d’avantages, non … ?

La voix presque fluette, pour ne pas dire girly, trouble un instant les esprits, et apaise pendant une demi-seconde les tensions, laissant place nette au jeune homme qui se joint au premier groupe et complète le trio. C’est certes un adulte ; mais à visage d’enfant. Et de toute façon, un garçon à visage de fille. Autant se dire qu’il va avoir bien du mal à s’intégrer à la discussion en cours !
Pour autant, le Marionnettiste est habitué à cela ! Il sait que son apparition ne lui accorde que peu de crédit. Sa seule chance est donc de jouer sur son seul atout : le recours à la logique, pour faire preuve de bon sens et apparaître comme un consensus à la situation.

» Heureusement, l’objectif n’est pas de vous faire fuir ! Cela coûterait trop à nos relations … . Mais vous pourriez vous aussi y perdre beaucoup, non ?
_ Hé bien –
» Ce bois est destiné à renforcer le Village d’Iwa, notamment ses défenses. Les affaires militaires vous concernent peu ; dans le même temps, les ninjas sont au service direct du Daimyo de Tsuchi, qui nous emploie comme renfort armé. Nous livrer ce bois revient à faire des affaires avec le Daimyo, et faire de bonnes affaires avec le Daimyo revient à faire de longues affaires profitables, non ?
_ Hum –

Il en a dit juste assez pour calmer les tensions. Laissant le commerçant dans sa perplexité du moment, le Genin se tourne vers son contact sur place – l’autre négociant – pour faire comprendre son arrivée et faire passer ses intentions. L’homme fronce les sourcils – il n’aime pas l’idée qu’un gringalet s’en mêle à sa place, mais fait le choix de se taire et d’attendre. Pour l’heure, la situation est bloquée. Le tout est de s’en sortir avec de bonnes relations. Même si ça semble être pour l’instant compromis.
Le représentant des exploitations se frotte la tête, l’air contrarié, et il regarde en arrière. Il attend un signe de tête, un message ? Son attitude ne colle pas exactement avec celle de quelqu’un négociant de bonnes relations futures … . Finalement, son regard renfrogné se pose sur le jeune homme ; il soupire de renoncement, affiche un goût mêlant amusement et consternation et reprend sa discussion avec le négociateur premier.

_ Bon … . Disons 10 pièces alors … . Mais nous comptons sur vous pour de futures affaires en échange de ces efforts. Le convoi sera chargé et prêt pour demain matin … .
_ A la bonne heure ! C’est entendu !

Les deux hommes se serrent la main, mettant un terme à cette rixe de courte durée. Se séparant pendant que le contremaître annonce les ordres pour la soirée, celui en charge des discussions pour le compte du Village pose un regard interrogateur – presque suspicieux – sur le jeune intervenant.

_ Pas prudent de se mêler comme ça de commerce ! Un mauvais mot et tout aurait pu capoter !
» Ca tombe bien, je ne tenais pas à ce que ça arrive ! … Nous avons le bois, non ?
_ Oui, pour demain 7h. Donc rendez-vous à cette heure-là, et occupez vous seulement de la partie protection ; je me charge des palabres la prochaine fois … .

Encore un homme blessé dans son amour propre … .

_________________
[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur ! Pnj_fe11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5964-kagerou-azuma-simply

[MISSION LIBRE C] Du bois pour le mur !

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: