Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku)

Asegawa Rôshi
Asegawa Rôshi

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Dim 21 Avr 2019 - 23:04
Cela fait quelques jours que Netoi se balade dans les larges forêts du Pays du Feu. Après le contrat auquel il a participé, il se rend désormais à Yugure afin de toucher la récompense promise pour sa participation. Il ne se l’avouera peut-être pas à lui-même, mais il pourrait très bien arriver à la capitale d’Hi no Kuni bien plus vite. Mais au lieu de cela, il prend son temps, se balade, fait des détours afin de revoir certains endroits qu’il appréciait fréquenter par le passé, lorsqu’il était encore Shinzo Aburame. Il était ici chez lui. Mais c’est un temps révolu, et ressasser ainsi ce qui n’est plus n’est peut-être pas très sain… ce pays ne sera probablement plus jamais le sien.

Et pourtant, il a lutté pour lui. Ou peut-être était-ce pour l’argent ? Peut-être bien un peu des deux… s’il n’a pas été le protagoniste le plus actif de cette bataille, retourner ainsi dans l’action lui avait manqué. L’Aburame a d’ailleurs bien rouillé depuis l’époque où il faisait les choses de lui-même, au lieu de s’appuyer sur quelques mercenaires payés une bouchée de pain, ce qui reste très honorable à Ame no Kuni. Cacher ses capacités pendant aussi longtemps ne lui a pas fait du bien et il n’est désormais guère plus redoutable qu’un novice. Avec la sagesse et l’expérience en plus, bien entendu.

C’est lors d’une fin d’après-midi que l’Aburame arrive à Yûgure. Une heure à laquelle on ne dérange pas un seigneur. Ce qui lui laisse un peu de temps libre. La capitale du Pays du Feu est un haut lieu économique mais aussi culturel, et ne manque pas d’occasions pour se divertir. Entre artistes de rues, théâtre traditionnel et autres échoppes de ramens, la ville crépusculaire ne dort vraiment jamais. C’est en passant devant l’atelier d’un forgeron que l’indépendant prend une décision symbolique. Acheter une arme. Le début d’une reprise en main, vers des temps plus cléments.

L’échoppe du forgeron n’est pas très luxueuse. C’est un artisan de quartier, pas l’expert qui fournit les plus éminents membres de l’armée Hijin. Mais cela suffira amplement. Quand on commence à apprendre l’utilisation d’un instrument, on fait l’acquisition d’un modèle qui n’est pas trop coûteux au lieu de se jeter sur le modèle de luxe et de laisser tomber six mois plus tard pour que finalement, il prenne la poussière au dessus d’une armoire. Il est encore plus impensable de faire une commande sur mesure, ça prendrait trop de temps…

Son regard se balade sur les différents produits que le commerce offre. L’Aburame n’a jamais été très fan des sabres. Exit donc cette possibilité. Les armes trop grosses, donc trop voyantes, n’ont pas non plus son intérêt. Il faut quelque chose qui correspond plus à l’image du croquemort. Un objet que l’on peut transporter sans éveiller les soupçons, en pouvant le dissimuler simplement sur soit. Son choix se porte finalement sur un Kusarigama, qu’il paye rubis sur l’ongle avant de quitter l’échoppe et de passer la nuit dans une auberge du coin.

Au petit matin, il se dirige en direction du Temple du Seigneur du Feu afin de demander audience pour enfin conclure ce voyage au Pays du Feu. Visiblement, les hauts fonctionnaires sont trop occupés pour s'occuper de cette demande et c'est vers un autre endroit que l'Aburame est dirigé...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4827-ame-netoi-dc#37520 http://www.ascentofshinobi.com/u607
Urawokaku Ryūzaku
Urawokaku Ryūzaku

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Lun 22 Avr 2019 - 17:10
Le feu ne cesse de brûler et embrase l'ennemi comme le coeur de ses combattants. La volonté du feu prend de plus en plus d'ampleur, alors que les forces d'un empire naissant se regroupe aux quatre coins de la nation. Des forces de plus en plus puissantes, appelées alors qu'elles étaient il y a peu de temps encore, dispersées à travers le monde. Et l'Urawokaku le sait mieux que quiconque.

Il y a encore quelques jours, le samouraï revenait du pays des remparts afin d'y faire quelques recherches personnels au sein de la bibliothèque la plus connu de ce pays. Mais depuis son retour, tout ce qu'il a pu souhaiter au plus profond de lui est bel et bien devenu réel. Un rêve devenu réalité et qui s'accélère pour voir une finalité des plus importante apparaitre. Une finalité, menant à la conquête du monde par le nouvel empire naissant du feu; Teikoku.

Un empire né de la volonté d'un homme; Araho Daiki. Ce même homme qui avait combattu aux côtés du samouraï lors de la libération du pays, et avec qui, ils ont mis fin à la guerre. Une guerre perpétuelle qui jadis, a contraint le clan Urawokaku à s'exiler au pays du fer pour sauver les siens. Une décision sage il y a vingt cinq ans de ça mais qui aujourd'hui, ne se passerait pas ainsi. Car maintenant que les parents biologiques de Ryūzaku sont décédés, ce dernier compte bien, en revenant vivre dans sa patrie native, faire en sorte que les terres de Hi ne soient plus prises aux conflits des trois autres grandes nations.

C'est d'ailleurs pour cela, que l'homme au masque d'or recruta celui au bob, connaissant la force et la volonté de ce dernier. Une volonté, se transformant en une volonté vouée à la flamme de tous les Hijin.

Au coeur d'un temple, il est alors mandaté en secret par l'homme, mettant en place la résurrection du peuple Hijin, pour recruter les guerriers les plus aguerris pouvant servir d'une manière ou d'une autre au 帝国 Teikoku.


« Suivant. » dit-il de sa voix neutre et néanmoins fatiguée d'une journée de recrutement.

La queue formée de candidats potentiels est longue mais parvient à sa fin. Fatigué, le bob tombant sur les yeux, Ryūzaku se force alors à écouter l'ultime candidat venant se proposer à rejoindre les rangs de l'Empire.

Fixant alors ce dernier derrière sa mèche blonde, tombante devant son visage, le samouraï observe longuement l'homme à la chevelure de feu face à lui, sans prononcer le moindre mot. Une parole absente, témoignant de sa sagesse et de sa réflexion, ne souhaitant pas prendre de décision trop hâtive.

C'est après quelques longues secondes d'observation, que Ryūzaku prend enfin la parole, souhaitant en savoir plus sur l'homme en face de lui. Mais surtout, connaître ses intentions.


« Bien le bonjour étranger et bienvenue au temple 鬼火 Onibi (lit. feu follet). Que peut-on faire pour toi ? »

Car s'il travaille en ce lieu, l'homme au bob se fait passer pour un simple civil travaillant pour la seigneurie, effectuant de simples tâches administratives. Et en secret, recrute pour le Seigneur du Feu des hommes, voués à se battre pour Hi no Kuni, contre les seigneuries les plus puissantes du Yûkan actuel.

_________________
Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773
Asegawa Rôshi
Asegawa Rôshi

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 1:17
Lorsque l’Aburame arrive à l’endroit qu’on lui a indiqué, il est étonné de voir qu’il va devoir faire la queue et patienter un petit moment derrière un certain nombre de personnes. Ces gens ne peuvent pas tous avoir participé au contrat concernant le convoi Kumojin. Ils sont beaucoup trop nombreux… peut-être est-ce un lieu commun pour tous les contrats émis par la seigneurie du Pays du Feu. Le gouvernement local doit faire appel à des mercenaires régulièrement pour ses besoins divers. Il ne reste donc plus au croquemort qu’à attendre son tour. Au fil des minutes, la queue diminue et Netoi peut voir à son extrémité un individu assis derrière un bureau et portant un chapeau. C’est ce dernier qui s’occupe de traiter les doléances.

D’un « suivant » dénué de toute émotion et plein de fatigue, l’homme au bob fait signe à Netoi de s’approcher. Les deux hommes se jaugent pendant quelques secondes, dans un silence qui en devient presque perturbant. L’Aburame peut très bien voir le regard du blond derrière les mèches qui lui cachent les yeux. Finalement, l’ « homme au chapeau » numéro deux ouvre la bouche. Il souhaite la bienvenue au roux en le traitant d’étranger. Il ne peut pas être plus éloigné de la vérité. Car Netoi est Hijin, même s’il a quitté le Pays du Feu il y a bien longtemps, pour se faire oublier des autorités de la seigneurie qui le considère comme décédé. Mais le manieur d’insectes ne corrige pas son interlocuteur, il n’a aucun intérêt à en dévoiler autant à un inconnu, surtout en « territoire hostile ».

L’indépendant doit reconnaître que la seigneurie de son pays de naissance a bien changé depuis l’époque où il vivait à Hi no Kuni. L’endroit est moins informel et plus sécurisé qu’à l’époque. Logique, dans le contexte des événements post Wasure no Kuni. Des individus envoyés à l’intérieur de la prison oubliée pourraient très bien chercher à se venger. Et comment le leur reprocher ? C’est d’ailleurs ce sort qui attendait probablement l’Aburame s’il s’était fait prendre par ses poursuivants, le jour où Aburame Shinzo est mort pour devenir Ame Netoi. Comme l’a été son ami, Aburame Fukuo.

Mais ces mesures ne datent pas de hier. Le Pays du Feu a été le théâtre d’un massacre lancé par les représentants des villages d’Iwa et de Kumo. Une blessure qui ne s’est toujours pas refermée. Est-ce qu’elle se refermera un jour ?

-Bonjour. Je suis ici pour récupérer la récompense du contrat concernant le convoi d’armes Kumojins à destination de Kaze no Kuni.

La sobriété du bureau ne laisse pas présager que cet employé de la seigneurie dispose de manière immédiate des ryôs tant désirés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4827-ame-netoi-dc#37520 http://www.ascentofshinobi.com/u607
Urawokaku Ryūzaku
Urawokaku Ryūzaku

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 20:56
Les yeux à moitié fermés de par la fatigue accumulée, l'homme au bob tente de résister tant bien que mal à l'appel de Morphée le guidant à le faire tomber dans ses bras. Néanmoins, appeler par celui dont les cheveux sont d'un rouge vif, le samouraï fait l'effort d'écouter sa demande afin de répondre à son souhait. Pourtant, ce qu'il demande s'avère bien compliqué lorsqu'il fait référence à un contrat. Un contrat concernant un convoi kaminarijin à destination du pays de désert.

Une mission destinée aux mercenaires du monde que la fine lame a déjà vu trainer dans diverses auberges destinées aux criminels vivants au coeur du Yûkan. Cependant, son objectif ne l'intéressait pas; cela ne lui disant rien. Mais étant intéressé par ce qui fait vivre le monde shinobi, Ryūzaku n'a pu s'empêcher de lire le rapport à propos de ce contrat lancé par Hi no Kuni. Il en connait le commencement, l'accomplissement et la finalité. Et d'un sourire quelque peu léger, il se montre intéressé d'avoir l'un des acteurs de cette manigance.


« Tu es donc l'un des sbires qu'on a envoyé pour ce fameux convoi hein ? Netoi, c'est bien ça ? »

Sbire. Un simple mot pouvant frustrer n'importe qui se sentant un tant soit peu important. Une injure pouvant énerver. Un simple avis de la part d'un individu, sonnant à nos oreilles comme une insulte. Mais derrière sa mèche, le regard plongé dans celui de son interlocuteur, l'Urawokaku tente simplement de tester ce dernier. Car si cette mission n'est pas tant que ça rémunérante, le samouraï connait le potentiel de l'homme - lui qui est au courant de tout.

Un aburame; cela peut être un avantage de taille pour l'empire, lorsque l'on connait le plein potentiel que certains membres du clan sont capables. Alors non, le nouveau lieutenant de l'Empire du Feu - du Teikoku - ne donnera pas le moindre centime à cet homme se présentant à lui aujourd'hui. Du moins ...

« Voilà ta paye mon ami. Il te fallait autre chose ? »

Le regard neutre, plongé dans celui de l'homme à la chevelure de feu, Ryūzaku lui glisse alors un seul et unique ryôs sur la table, tout en gardant son index faisant pression dessus, attendant que ce dernier ne récupère son dû.

Une nouvelle insulte ? Bien évidemment. Pour une future proposition. Pour un engagement. Pour Hi no Kuni, pour l'Empire.

@Ame «Aburame» Netoi

_________________
Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773
Asegawa Rôshi
Asegawa Rôshi

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Ven 3 Mai 2019 - 22:36
Netoi a du mal à bien cerner l’individu qui lui fait face. Sa carrure et son apparence semblent dire de lui qu’il est un combattant, mais il est pourtant ici, à traiter des demandes administratives diverses et bien loin de ce dont il est capable. C’est peut-être bien là une démonstration de la situation du Pays du Feu. Un pays qui a beaucoup souffert ces derniers temps, ce qui peut être la cause d’une telle distribution des tâches. La guerre civile, l’exil de certains clans majeurs pour Tsuchi et Kaminari, mais surtout le massacre qui a causé la mort de nombreux membres de la noblesse d’Hi no Kuni. Des pertes humaines importantes et une nation plus vulnérable que jamais. D’où l’obligation d’engager des mercenaires pour s’occuper de certaines missions. Si il n’y a personne d’autres de disponible pour remplir les formulaires, peu importe si on engage un gros balaise où un petit vieux.

L’homme au bob répond finalement sur le ton de la provocation, qualifiant l’Aburame de sbire. Peut-être bien, mais lui n’est pas obligé de remplir des papiers, le cul posé sur une chaise. Il peut partir selon son bon vouloir et il ne risque pas de s’attarder beaucoup ici. Cet individu est bien loin du respect avec lequel on est censé considérer quelqu’un qui a rendu un service.

-Netoi, c’est ça. Et vous êtes ?

Simple politesse, il oubliera certainement très vite le nom de cet employé administratif. Peut-être que le croquemort se fait des idées, que son interlocuteur se contente d’avoir l’une de ses fameuses ossatures lourdes et qu’il est bien incapable de faire quoi que ce soit sur le champ de bataille.

Finalement, l’homme au bob tire de sa poche une unique pièce, un ryô, qu’il fait glisser sur la table. Sans toutefois retirer son index de la pièce, qu’il semble bien décidé à ne pas céder facilement. Est-ce une blague ? Il cherche à voir Netoi s’abaisser, à faire un effort pour s’emparer de cette pièce et partir avec. Mais l’Aburame a assez d’amour propre pour ne pas s’abaisser à ce genre de mendicité. Ce ryô, cet employé de bureau peut le garder, et pourquoi pas bien se l’enfoncer bien profondément si ça lui chante.

Il hausse les épaules. Même recevoir le paiement intégral du contrat ne changerait pas son train de vie. Il n’a de toute manière pas besoin de cet argent. Mais il peut bien voir de quelle façon est traité l’honneur au Pays du Feu. Un pays qu’il a quitté il y a bien longtemps et qui ne semble pas s’être amélioré avec le temps. Tant pis pour eux.

-Je n’imaginais pas la seigneurie du Pays du Feu aussi proche de ses sous quand il s’agit de rémunérer les acteurs d’un contrat. Soit, ce genre de choses se saura. Les informations vont vites de nos jours. J’imagine que ça pourrait refroidir certains mercenaires pour vos prochains contrats.

Les gens ne vont pas se bousculer pour remplir des contrats payés à hauteur de 1 ryô.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4827-ame-netoi-dc#37520 http://www.ascentofshinobi.com/u607
Urawokaku Ryūzaku
Urawokaku Ryūzaku

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Sam 4 Mai 2019 - 1:56
Si l'acte du samouraï peut paraitre dérisoire au premier abord, la crainte de voir son interlocuteur se munir d'une once de colère ne l'impressionne pas du tout. De plus, l'Aburame ensemble pas en colère, mais affiche une sorte de dégoût quant à la somme lui étant versé pour le contrat effectué. Quoi de plus normal. Après tout, l'homme aux insectes a rendu un service au pays du feu, lui rretirant une belle épine du pied. Tout service comme tout travail, doit être payé. Cependant, cette rémunération s'élevant à un seul et unique rho n'est pas la par hasard. Et Ryūzaku sait très bien once qu'il fait.

Mais pour le moment, c'est à lui de se présenter.


« Je me prénomme Ryūzaku et je ne suis qu'un simple fonctionnaire à la solde de notre seigneurie du feu. »

Une présentation des plus sobre, laissant alors le prénommé Netoi regarder cette pièce sur le bureau fait de bois, reflétant son faciès dans la seule récompense qu'on lui propose. Mais est-ce vraiment ce qu'il vaut ? L'Urawokaku ne pense pas.

« Détrompe toi ... Hi no Kuni possède bien des richesses et l'or comme l'argent en font partis. D'ailleurs ... » tout en marquant une courte pause, le Hijin attrape sous son bureau une mallette contenant de nombreuses liasses avant qu'il n'en attrape quelques unes pour les positionner face au shinobi. « Ceci, est votre véritable paye. Mais celle que je vous propose, peut vous rapporter bien plus gros. Que ce soit en terme de richesse, de notoriété et de pouvoir. Je te laisse donc le choix ... Aburame-kun. »

Un léger sourire vient s'afficher sur le visage du 刺客 Shikaku, connaissant parfaitement ce qu'il propose à l'homme se trouvant en face de lui. Car bientôt, l'Empire renaitra de ses cendres.

_________________
Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773
Asegawa Rôshi
Asegawa Rôshi

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Sam 18 Mai 2019 - 17:19
L’homme au bob se présente finalement, même si son nom n’apporte pas beaucoup d’informations à l’Aburame. Au mieux sait-il qu’il a en face de lui un individu inconnu des différents réseaux de la pègre du grand continent. Mais il peut très bien ne pas dire la vérité. Netoi lui-même a caché des informations à ses employeurs et le fait constamment à Ame no Kuni. C’est bien là la différence entre les relations de confiances que peut avoir une hiérarchie militaire structurée et unifiée autour de valeurs communes. Ce qui est loin d’être le cas pour des mercenaires. Car l’allié du jour peut très bien être l’ennemi de demain. Et donner des informations à un ennemi potentiel est la pire chose à faire. Si Kaminari no Kuni décide de lancer un contrat en représaille de l’attaque du convoi d’armes, Netoi pourrait très bien l’accepter. Même si les nuisances qu’il s’accepte d’infliger à Hi no Kuni sont plus limitées que pour les autres nations du Yuukan.

L’homme dit également que le Pays du Feu dispose bien de richesses mais ce Ryūzaku n’apprend rien au croquemort. Il y a une nuance entre avoir des richesses et les distribuer. Mais le fonctionnaire est cette fois disposer à payer son interlocuteur à hauteur de ce qui était convenu dès le départ. Il tire de son bureau une mallette et dépose quelques liasses de billets sur la table. L’Aburame, satisfait, commence à les ranger dans les poches de ses vêtements, sans toutefois paraître trop précipité où nécessiteux. Quel était donc le but de cet homme au départ ? Tester le mercenaire ? Égailler une journée ennuyeuse ?

Ryūzaku aborde ensuite un nouveau sujet. Il semble bien décidé à proposer à l’Aburame un nouveau projet, bien plus rentable. Que ce soit pour les richesses, la notoriété et le pouvoir. Netoi s’étonne d’ailleurs de voir l’homme au bob démasquer ses capacités héréditaires.

-Simple fonctionnaire, hein ? Vous ne trompez personne. Vos capacités sensorielles vous démasquent. Quel est votre véritable mission ? Passer au crible les mercenaires pour voir lesquels peuvent vous être utiles ultérieurement ?

Il est évident que ce n’est pas un simple gratte-papier qu’il a en face de lui. Plus une sorte d’examinateur.

-Ne vous méprenez pas sur mes motivations. Je ne cherche pas la notoriété, Ryūzaku. Car avec la notoriété vient l’attention, la jalousie, et les problèmes. Mais parlez donc, on ne sait jamais.

Netoi est habitué à agir dans l’ombre, sans s’exposer. Mais cela sera-t-il encore possible ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4827-ame-netoi-dc#37520 http://www.ascentofshinobi.com/u607
Urawokaku Ryūzaku
Urawokaku Ryūzaku

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Lun 3 Juin 2019 - 14:12
Il semblerait que l'homme aux cheveux de feu soit plus intelligent qu'il n'y parait. Très vite, il fait le lien entre les capacités sensoriels de son interlocuteur et prédit ses motivations. Un aspect de l'homme que l'Urawokaku apprécie et convoite pour former cette nouvelle armée que Daiki regroupe pour prendre le contrôle du monde. L'heure n'est donc plus aux cachoteries et c'est alors que le masque tombe, que les réelles motivations du Hijin se dressent face à l'insecte.

« Tu es plutôt perspicace ... Mais c'est bien, il faut un minimum de réflexion pour espérer rejoindre nos rangs. Même si je te l'avoue, ce n'était pas non plus un stratagème des plus complexes. »

Son regard devient alors de plus en plus sombre et derrière une mèche blonde se noircissant alors, la voix de Ryuzakū s'aggrave avant de continuer.

« Mais penses-tu être assez malin pour connaitre la véritable identité d'un homme n'étant qu'un simple fantôme du temps ? »

Le vent se lève, et à travers le bâtiment, une aura froide mais puissante se met en place.

« J'ai un but. Et toi, Netoi, tu en fais parti. » dit-il de sa voix roque, résonante dans la salle, avant de poursuivre, expliquant ce pourquoi il veut cet homme à ses côtés. « J'ai pour but de recruter des hommes et des femmes pour le compte d'Araho Daiki afin faire renaître la nation du feu. Une nouvelle nation, un Empire. Le retour de flamme est sur le point d'embraser le monde et toi Netoi, tu peut y contribuer. Si je t'en parle, c'est parce que Fukuo, Chef du clan Aburame - de ton clan -, est au côté de notre ancien Daimyo et marche sur ses pas. Mais tous ne l'ont pas suivit et nous avons pour but de les engager par force. Je te laisse cependant le choix, car je suis plus "humain" que mes compères. »

Un silence court prend place, avant que Ryūzaku ne lui face son ultime offre. Ensuite, il devra partir.

« Rejoins le Teikoku et ensemble, marchons sur cette pression qu'exerce les trois grandes nations. Tu peux cependant refuser, même si cela m'embêterait ... »

C'est alors que le fer de sa lame, sorti de son fourreau sous la table, se met à scintiller à la lumière du jour, pénétrant dans la salle, comme un avertissement de mort imminente en cas de refus.

_________________
Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773
Asegawa Rôshi
Asegawa Rôshi

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Sam 15 Juin 2019 - 12:58
Ryūzaku est percé à jour. Il complimente la perspicacité de Netoi, arguant que c’est une qualité nécessaire pour rejoindre Hi no Kuni, quel que soit la forme que prendra le pays. Mais cela ne l’empêche pas de continuer son petit jeu d’homme sans visage, changeant la couleur d’une de ses mèches de cheveux lors de la conversation. Un jeu dans lequel l’Aburame n’a pas envie de se lancer puisqu’il n’y voit aucun intérêt, juste un type qui se la raconte un peu trop. Aussi se contente-t-il d’hausser les épaules avant que l’Hijin ne dévoile ses réelles intentions.

Ryūzaku est chargé de recruter des hommes et des femmes pour reformer le Pays du Feu sous la forme d’un empire. Faire le lien entre ce recrutement et le convoi auquel le croquemort a participé est facile. Un moyen de localiser de bons éléments et de les recruter, certainement. Mais c’est bien la deuxième partie de son développement qui retient l’attention de l’Aburame. Fukuo est à Hi no Kuni et a prêté allégeance à Araho Daiki. Ce qui signifie également qu’il a été lavé des crimes que l’ancienne seigneurie pouvait lui reprocher. Fukuo est la cause indirecte de l’exil de Netoi. Si le nouveau chef des Aburame a pu reprendre sa place au Pays du Feu alors Aburame Shinzo peut lui aussi reprendre sa place d’origine.

La dernière partie de son discours plait moins à l’indépendant : forcer les Aburame à suivre leur nouveau chef de clan. Ryūzaku menace clairement son interlocuteur. Il en faut néanmoins plus pour l’impressionner et dans les conditions actuelles, Netoi est parfaitement d’accord pour rejoindre ce « Teikoku » si cela lui permet de reprendre la place qui lui a été volée il y a si longtemps.

-Je me moque de la pression qu’exerce les villages cachés. Il en va de même pour tes menaces. Si je peux retourner dans mon clan et m’enrichir à la condition de rejoindre l’Empire, alors j’en suis.

L'accord est conclu.

-J'ai néanmoins des choses à régler à Ame no Kuni. J'ai... des affaires à régler et si je me volatilise du jour au lendemain sans laisser de consignes, elles risquent de ne pas durer dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4827-ame-netoi-dc#37520 http://www.ascentofshinobi.com/u607
Urawokaku Ryūzaku
Urawokaku Ryūzaku

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) Empty
Dim 16 Juin 2019 - 12:36
Un accord semble se profiler à l'horizon. Rien qu'à l'énoncé du nom de son chef de clan, les yeux de Netoi se sont écarquillés comme s'il lui devait quelque chose. Mais connaitre le passif entre les deux hommes aux insectes n'intéresse aucunement le samouraï qui, pour l'instant, a des choses plus importantes à faire. Et ce, malgré une longue journée dédiée au recrutement de soldat pour l'Empire du feu.

Et même si le rouquin croit que l'Urawokaku le menace d'une quelconque façon, il se trompe. Ce qu'il vient de faire avec sa lame n'est rien d'autre qu'une manière de lui soudoyer une réponse rapide et favorable quant à sa demande.


« Mes menaces ? Tu découvriras ce qu'est une réelle menace, lorsque j'en fais une ... » murmure t-il, faisant bien comprendre à l'indépendant qu'il n'est pas en position de force.

Néanmoins, d'un long duel de regard, l'accord se fait et l'insecte rejoint donc les rangs du nouvel Empire, d"sortais prêt à marcher sur les territoires de la foudre. C'est alors qu'il en profite pour parler de ses disponibilités, informant le sabreur inné qu'il a des affaires à régler avant de participer aux festivités.


« Bien ... Je te laisse deux jours. Ensuite, nous partirons avec ou sans toi pour Kaminari no Kuni. Pour l'Empire. Pour Hi. »


_________________
Le rouge et le vert (feat Ryuzaku) 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773

Le rouge et le vert (feat Ryuzaku)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: