Soutenez le forum !
1234
Partagez

Joute des rêves [Chiwa Aimi]


Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Mer 24 Avr 2019 - 14:39
Un jour de pluie particulièrement maussade, où les vents frappaient par bourrasques successives sur le village d’Iwa. Voilà donc le cadre au sein duquel allait devoir se dérouler sa prochaine séance d’entraînement musclé, et pour laquelle il se préparait avec attention. Matériellement, Yanosa avait en réalité assez peu de choses à préparer : après avoir garni son ceinturon d’équipement, il avait pris soin d’enlever sa tunique marron pour se retrouver torse nu : il détestait en effet se retrouver trempé sous les eaux battantes et préférait mille fois sentir les flots célestes le frapper et ruisseler sur lui, car en plus de le mettre plus facilement en phase avec lui-même et son environnement, cela lui évitait d’être gêné par le poids des vêtements mouillés. Ce versant matériel passé, ne lui restait qu’à se mettre immédiatement en condition mentalement pour être paré avant de se mettre en route. Vue l’heure, il serait certainement un tout petit peu en retard, mais c’était en réalité à dessein et le fruit d’un calcul pré-établi. Et dès qu’il serait fin prêt, il se précipiterait par la fenêtre de son appartement pour foncer droit vers le Haut Plateau où il avait rendez-vous avec la kunoichi qu’il allait affronter aujourd’hui. Mais pour cela il devait d’abord oublier les bons sentiments et les liens tissés avec cette dernière afin que l’exercice en vaille la peine.

Chaque entraînement était en effet unique et servait un but précis pour l’Oterashi, que ce soit pour se frotter à des pouvoirs exceptionnels qui lui étaient inconnus, apprendre à dépasser ses limites en situation de combat réel ou bien tenter des combinaisons difficilement réplicables en simple entraînement à blanc. Et en ce jour, en l’occurrence, le guerrier à la toison rouge projetait de travailler son endurance et de ne s’avouer vaincu que lorsque ses poumons et ses autres muscles lui sembleraient sortir de son corps. Et pour cela, il disposait de la partenaire idéale. Soudain, relevant les yeux du sol grisâtre du salon qui faisait aussi office de chambre, il sut qu’il était prêt et se releva promptement. Il ouvrit ensuite bruyamment la fenêtre pour s’exposer aux éléments et sauta sur le toit attenant en la refermant derrière lui avant de partir à grandes enjambées dynamiques vers les Hauts Plateaux. A peine était-il arrivé que déjà son pantalon beige était totalement détrempé par l’eau projetée par les vents et, rapidement, il identifia au loin la silhouette d’Aimi, qui lui tournait le dos. Pas étonnant, puisqu’il avait sciemment fait le tour du plateau pour arriver sur place d’une direction improbable et face au vent. Pas de place en effet pour les simagrées en ce jour, et le thème de cet entraînement était avant tout la réalité. La réalité du terrain, de sa violence et de son caractère impitoyable.

Sa trajectoire établie, Yanosa prit quelques brefs appuis sur les rochers, puis finit par s’élancer droit en direction de la médic-nin, son corps filant au travers des gouttes, son poing paré à frapper. Mais comme il s’y attendait, loin de mésestimer la jeune femme, son coup fila droit dans le vide en le forçant à continuer son mouvement quelques mètres plus loin, où il dérapa habilement sur le sol imbibé mais toujours aussi rocailleux. Il n’avait pas pris soin d’être particulièrement discret, mais son angle d’attaque restait difficile à anticiper, et l’esquive de la Chiwa démontrait qu’elle avait elle aussi préparé son esprit à l’exercice du jour.

« Aucune retenue. Aucune limite. Aujourd’hui tu te bats pour tout tes rêves, et pour autant que tu saches, en ce jour… je suis celui qui veut les détruire. »

@Chiwa Aimi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Mer 24 Avr 2019 - 18:58


Joute des rêves




C’était le jour J, le jour où elle était prête à s’armer à nouveau de son katana, elle s’était enfin remise de sa dernière entrevue avec Yanosa qui s’était soldée par un épuisement et une douleur immense. Elle avait très bien cerné le personnage qui pouvait donner tout ce qu’il avait quand il entreprenait quelque chose et elle lui était reconnaissante, parce que ce dont elle avait besoin, de quelqu’un qui ne prenait pas les pincettes avec elle, qui faisait preuve de dureté. Mais au fond, elle savait que ce n’était pas contre elle, les deux s’appréciaient assez pour savoir qu’il ne fallait pas être vexé par les propos ou la violence des coups. Habillée, la douce contemplait l’extérieur en soupirant d’exaspération, à croire que le temps ne serait pas au beau fixe, la pluie et le vent offrant un visuel bien triste à la cité de la Roche. Le tissu de son manteau ne rendrait pas celui-ci lourd et handicapant, mais le tour pourrait devenir gênant durant leur entraînement. Elle s’était équipée de son katana attaché à la taille et de ses étuis à shurikens et kunais. Ses cheveux étaient attachés en une haute queue-de-cheval, ne souhaitant pas se retrouver avec des mèches mouillées collant sur sa peau, c’était insupportable. L’Eisei Nin avait beaucoup pensé à cet entraînement qui serait sûrement encore plus difficile que leur première joute et elle était très heureuse de pouvoir croiser de nouveau le fer avec lui. Il faudrait qu’elle prenne considérablement sur elle pour faire abstraction de son appréciation envers sa personne, tout comme elle l’avait fait avec Musashi, et cela avait été encore plus dur pour elle. Maintenant, elle était une shinobi et devait agir en tant que tel. Le regard décidé, la jeune femme quitta sa chambre et son domicile les pas la guidant instinctivement en direction des Hauts-Plateaux, qu’elle connaissait très bien maintenant.

Sur le chemin, elle réfléchissait à leur futur combat, elle savait que son niveau offensif n’avait pas tant évolué que ça depuis le temps, mais comptait sur ses défenses et essaierait de le toucher le plus de fois possible, elle savait que son endurance n’était pas des plus coriaces, mais tenterait aussi de tenir le plus possible. Ses pas se mirent alors à courir, souhaitant arriver au terrain le plus vite possible, la pluie n’était pas quelque chose qu’elle détestait, mais cela pouvait être embêtant. Un shinobi devait savoir anticiper toutes les situations qui lui seraient présentées, présentement, le temps jouerait sûrement en leur défaveur, et à ce moment-là, il faudra contre-attaquer sans pitié. Il n’était pas encore arrivé, la jeune fille s’était avancée au milieu du terrain déjà bien trempé, tout comme sa tenue. Ses hautes chaussettes noires protégeaient sa peau et ses vêtements lui collaient à la peau, mais la légèreté de la tenue ne la gênait pas, au contraire. La Chiwa fermait les yeux quelques secondes, se laissant à une petite méditation, elle appréciait ce moment où elle pouvait se préparer, elle restait très vigilante dans ces moments où n’importe quel bruit parasite pourrait l’avertir. Et c’est ce qui arriva, elle entendit un frottement dans son angle mort et la jeune femme eut juste le temps de se reculer qu’un missile roux continuait sa route, le poing en avant, sous le regard médusé d’Aimi qui comprenait que Yanosa venait de l’attaquer de dos. Il ne comptait donc pas faire dans la dentelle hein ? Il se rattrapa adroitement sur le sol glissant et alors qu’il déblatérait des propos qui ne l’étonnait guère, elle fronça des sourcils, prête à en découdre.


« Dans ce cas, je serai celle qui te fera comprendre que tu n’arriveras jamais à détruire mes rêves. Et de mon côté, je vais te montrer qu’une volonté encore plus féroce que tout ce que tu as connu, peut aider à réaliser ses rêves, je vais te montrer qu’il n’y a pas que du mauvais dans ce monde. »

Elle ne lui laissa pas le temps de se remettre en position de défense qu’elle récupéra trois shurikens de son étui, les lui lança droit devant afin de l'occuper quelques secondes. Elle se décala ensuite sur le côté droit prenant de la distance avec lui tout en faisant attention à bien placer ses pieds, pour ne pas glisser sur le sol mouillé et effectua des mudras concentrant son futon dans un croissant de vent tranchant qu’elle lança dans sa direction. Connaissant son habilité pour le combat au corps-à-corps, elle attendrait pour sortir son katana, essayant de le garder le plus possible à distance.
Spoiler:
 






_________________
Joute des rêves [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 13:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 0:36
Yanosa voulut sourire en entendant les réaffirmations de la jeune kunoichi, mais n’en fit rien. Il réprima ce sentiment de camaraderie en fraîche et saine opposition idéologique afin de pouvoir se concentrer sur l’essentiel, la seule absolue vérité qui pouvait exister en cet instant, c’est à dire le combat pur et dur. Car si leurs esprits seraient évidemment mis à l’épreuve, ce ne serait pas au cours d’une joute verbale ou d’un quelconque débat d’idées défendues avec plus ou moins de hargne, non, mais plutôt d’un pugilat sans pitié qui ne verrait sans aucun doute que l’un des deux rester debout en bout de course. L’Oterashi le savait, Aimi était une eisei-nin, capable de guérir de blessures plus ou moins légères en quelques instants, et dont la ténacité n’était plus à prouver, en tout cas à ses yeux. Il allait sans aucun doute s’agir d’un combat d’attrition et d’endurance plus qu’autre chose et, si le guerrier aux cheveux rouges avait cette intime conviction en tête que, si il donnait tout ce qu’il avait en un seul et unique enchaînement meurtrier et enragé il serait capable de l’emporter rapidement, là n’était pas la problématique qu’il s’était fixée en ce jour. Non, aujourd’hui, le tout était de savoir pour lui si il avait suffisamment récupéré pour pouvoir tenir la distance sans craquer, sans tomber victime de ses douleurs intestines et continues ou sombrer dans une frénésie qui lui permettrait d’en atténuer les effets. Des enjeux importants pour lui, pour son avenir de shinobi, et donc indirectement pour Iwa elle-même.

Et Aimi, de son côté, avait ses propres espoirs pour cette rencontre brutale qui s’annonçait. Il les devinait, les lisait en elle, les entendait tout à fait, et d’une certaine façon les comprenait. Mais, il le savait, ses aspirations à lui allaient le mener, tôt ou tard, bien loin du chemin que souhaitait emprunter la jeune kunoichi, qu’elle le veuille ou non. Et lorsque cette dernière arma deux shurikens dans sa main droite, cette vérité lui apparut aussi claire que de l’eau de roche. Il leva instinctivement son bras gauche, analysant rapidement la trajectoire qu’empruntaient les deux projectiles et les balaya d’un revers de son avant-bras à l’aide de ses brassards, les envoyant s’échouer au sol telles deux épaves. Mais déjà, la kunoichi se déportait sur le côté juste après son lancer tout en composant des mudras. Plutôt malin, songea-t-il, même si la manœuvre était classique : distraire, changer de position, puis renchérir avec une nouvelle attaque longue portée, afin de maintenir un adversaire gênant à distance et d’éviter qu’il ne puisse se rapprocher trop précisément. En l’occurrence, lorsque la Chiwa eut fini ses signes incantatoires, ce fut un croissant de vent tranchant qui fut projeté vers lui à toute vitesse pour le maintenir sur place, ce qu’il choisit délibérément de faire pour ne pas s’user inutilement.

En guise de déplacement, Yanosa n’exécuta en réalité qu’un seul pas en avant, au moment de sa parade, qu’il exécuta de façon très vindicative en frappant la lame de vent avec son brassard pour casser sa force tranchante. La manœuvre était risquée pour un profane, car à un centimètre près le Fuuton aurait pu riper sur la pièce métallique et entailler, voire sectionner l’avant-bras, mais l’Oterashi connaissait ses gammes. Et lorsqu’il eut finalement son champ de vision libéré, il se tenait là, presque droit comme un i, un regard froid et calculateur à destination de la kunoichi. Et c’est alors, d’abord lentement puis avec de plus en plus d’aplomb… qu’il se mit à courir vers elle. Ses foulées, peu à peu, s’agrandirent et devinrent de véritables enjambées, tandis que dans sa main se mettaient à danser deux kunai qu’il manipula rapidement sur ses flancs et dans son dos. Et lorsqu’il jugea être à une distance suffisamment courte, il lança un premier projectile droit sur Aimi. Elle l’éviterait ou le dévierait certainement, peut-être sans voir le filin d’acier qui y était relié, mais là était la visée du pugiliste qui, dans l’élan avec son autre main, lança son autre kunai sur le côté de la kunoichi à quelques mètres, et sur le manque duquel se trouvait sa note explosive d’usage.

Patiemment, il mettait ses pièces en place, et son adversaire allait devoir redoubler de vigilance pour ne pas se laisser avoir par les griffes de son piège.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 20:03


Joute des rêves




Aimi était une personne très entêtée, les convictions qu’elle portait étaient profondément ancrées, et même si elle pouvait se remettre en question, elle continuait de croire en ses valeurs. Aujourd’hui, elle allait lui montrer que tout son acharnement pour devenir ce qu’elle était, n’était pas vain, que le monde en lequel elle a un grand espoir n’est pas qu’un mirage, qu’un futile mensonge, que ce n’était pas l’obscurité qui planait qui allait la décourager, bien au contraire. Pour cela, elle s’armerait d’une concentration sans faille, comme lorsqu’elle devait effectuer des soins, et même encore plus, elle devrait se montrer plus maligne, plus vigilante et faire preuve d’énormément de ténacité. Alors qu’elle lui avait lancé des shurikens, elle n’était pas surprise de le voir les parer avec son brassard sur le bras gauche, elle avait juste eu besoin d’un peu de temps pour prendre des distances avec lui, elle savait que le corps-à-corps serait nécessaire que si elle n’avait pas le choix. Ses mouvements vers l’arrière n’auraient rien de surprenant, elle s’en doutait, mais elle ne lui laisserait pas le temps de réfléchir, lui envoyant un croissant de vent tranchant qui pourrait l’entailler s’il ne le contrait pas. Le voyant rester sur place, elle s’étonna de se demander ce qu’il ferait et pourquoi ne tentait-il pas d’éviter son attaque. Puis l’épéiste du village de la Roche fronça les sourcils en constatant qu’il paradait simplement son chakra de vent, ah ouais, il voulait jouer à la parade ? Ce n’était pas son regard froid fixé sur elle qui allait l’intimider.

Il passa soudainement à l’action en courant vers elle, la douce réagit activement en prenant un kunai dans son étui et le lança dans sa direction, elle cherchait simplement à le déranger dans sa lancée. Mais connaissant sa ténacité, elle savait que ça ne l’empêcherait pas de réaliser ses idées, simplement, le blesser un peu pourrait être bénéfique au fur et à mesure. Voyant qu’il ne se stoppait pas dans sa course et qu’il allait davantage plus vite vers elle, ses rubis l’observaient triturer quelque chose avec deux kunais qu’il venait de sortir. Par automatisme, elle se mit sur ses gardes tout en retirant un kunai alors qu’il en lançait un droit dans sa direction, sans arrêter sa course. Aimi décida d’envoyer un kunai dans la direction du premier lancé afin de le dévier. Elle n’eut le temps de souffler qu’il se rapprochait d’elle petit à petit et qu’il lui lançait déjà un second kunai, qui semblait se déporter un peu plus sur la droite, visant plus le sol que sa personne. Il ne fallait pas qu'il arrive à l'atteindre. Arquant un sourcil, ne comprenant pas ce qu’il voulait faire. Elle ne cherchait même pas à comprendre plus longtemps en fait et recula légèrement afin d’effectuer des mudras créant une bourraque de vent servant à repousser le kunai qui retournait vers son détenteur et Yanosa en même temps, si le kunai n’aurait pas de difficulté à être éloigné, Yanosa quant à lui, c’était autre chose. Alors elle décida d’effectuer de nouveaux mudras avant qu’il l’atteigne et lança cette fois-ci un futon qui visait le sol afin de projeter par la suite les débris tels que l’eau et la saleté dans le visage du pugiliste rouge. Il serait aveuglé et dérangé, bien que tout dégueulassé aussi, par tout ceci et cela laissait le temps à Aimi de s’échapper sur le côté gauche, tout en prenant ses distances avec la bête iwajin. Pendant la course, elle avait sorti un kunai et l’avait enroulé d’un parchemin explosif et le visait sans pitié. Elle s’arrêtait alors, reprenant son souffle, attendant de voir ce qu’il allait faire.



Spoiler:
 






_________________
Joute des rêves [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Ven 26 Avr 2019 - 17:58
Sitôt que le guerrier aux cheveux rouges avait lancé son premier kunai raccordé à sa bobine de fer, Aimi avait réagi promptement et envoyé l’un de ses propres projectiles pour l’intercepter. Les deux corps métalliques s’entrechoquèrent dans un bruit aigu et finirent chacun planté dans le sol entre Yanosa et la médic-nin, celui-ci leur passant rapidement à côté dans sa course. Et alors que l’Oterashi armait son second kunai, il vit Aimi préparer une série de mudras en prenant encore un bond de distance : affublé d’un parchemin explosif, le second projectile partir donc sur le côté, mais pas assez vite pour échapper à la bourrasque de vent qui fut finalement projettée par la kunoichi. Le bout de métal fut donc intercepté à son tour dans les airs et commença à voler en arrière de façon hasardeuse, mais le guerrier à la toison écarlate, lui aussi ralenti par le mistral, n’était pas prêt à laisser son kunai rester lettre morte. A son tour, il intercepta donc le projectile en tendant le bras au bon moment pour le récupérer et reprit de la vitesse dès que la bourrasque fut terminée.

Cependant, c’était sans compter sur la dextérité d’Aimi dans la composition de ses signes incantatoires, celle-ci projetant une nouvelle vague de vent dans la foulée. Yanosa, qui attendait une nouvelle offensive, se mit mécaniquement en garde en freinant des quatre fers, mais fut surpris de constater que cette bourrasque ne lui était pas vraiment destinée. En effet, le vent frappa violemment le sol devant lui, soulevant et expulsant une grande quantité de roche poussiéreuse et humide sur le corps de l’Oterashi qui, fort heureusement pour lui, avait haussé sa garde pour préserver son visage et notamment ses yeux. Petite maligne, se dit-il. Elle espérait donc lui faire perdre patience et se créer des ouvertures en multipliant les jutsus disruptifs : sachant cela, Yanosa observa attentivement la suite à travers sa garde en croix et vit la jeune femme lancer un nouveau projectile en métal dans sa direction, et alors qu’il s’apprêtait à le balayer simplement avec l’un de ses brassards, il s’perçut difficilement du parchemin qui enveloppait le manche.

Écarquillant les yeux en comprenant qu’Aimi retournait presque son tour contre lui, il donna une vive impulsion dans ses pieds pour se déplacer sur le côté, laissant le kunai explosif filer sur sa droite. Si il ne parvenait pas à inverser la vapeur en se rapprochant de la kunoichi, l’une de ses attaques finirait pas faire mouche et elle pourrait prendre l’avantage, et cela il ne pouvait pas le permettre. Lorsqu’il reprit ses appuis suite à son bond de côté, le pugiliste à la rouge toison déchargea donc une salve de chakra dans ses membres inférieurs et se propulsa droit vers la jeune femme. Il savait toutefois pertinemment qu’elle connaissait sa façon d’opérer, et décida plutôt qu’une approche frontale de dévier légèrement sa trajectoire sur la gauche afin de décocher un coup de tibia sur le côté extérieur du genou de la Chiwa. Dans sa main gauche se trouvait toujours le kunai affublé de la note explosive, un danger à double tranchant à cette distance de corps à corps, tandis qu’au côté de Yanosa, son filin se déroulait toujours, relié au kunai planté au sol quelques mètres plus loin. Des données qu’Aimi devrait prendre en considération… si elle en demeurait capable. Car de sa main libre, en même temps que son coup de pied, l’Oterashi se saisit prestement de son fumigène à son ceinturon et le claqua au sol, voilant la vue des deux combattants qui disparurent dans le nuage violet.


Spoiler:
 




Dernière édition par Oterashi Yanosa le Ven 26 Avr 2019 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Ven 26 Avr 2019 - 20:39


Joute des rêves




Le combat était très intéressant, les deux défendaient chacun des idées bien précises et lançaient leurs paroles par le biais d’armes, de techniques, de coups, d’esquives, c’était vraiment très nourrissant. Le kunai explosif du pugiliste s’était envolé dans les airs, et alors qu’elle avait ralenti son adversaire, il en profita pour le ramasser. Elle fronça des sourcils et jura intérieurement, se disant que c’était peut-être une erreur d’avoir commis cela. L’homme à la toison rouge ne voulait pas en rester là et il avait continué sa course vers elle, mais elle n’allait pas le laisser faire et l’embêterait le plus possible dans ses petites tentatives. Elle lui avait alors lancé une nouvelle bourrasque et constata qu’il pensait qu’elle l’attaquait, alors qu’elle visait le sol pour l’aveugler, ce qui la fit sourire très discrètement, contente de voir sa technique faire mouche plus qu’il n’en fallait. Et oui, si Aimi n’avait pas un étendard offensif très large, elle ferait tout pour essayer de le freiner, de le déstabiliser et de lui infliger le plus de dégâts possible.

Il fut surpris de constater qu’elle lui adressait un kunai explosif, ce qui la rendit encore plus heureuse, il était très rare pour la jeune Chiwa de le voir s’exprimer, et encore moins de voir les traits de son visage prendre une autre forme que la neutralité. Elle l’observait se déplaçait vivement sur le côté afin d’éviter le kunai explosif qui se plante dans le sol. Elle n’était pas surprise, il n’allait sûrement pas se laisser faire ainsi et c’était tout en son honneur.

A peine atterrit sur le sol qu’il chargea dans sa direction, non surprise, le connaissant. Pourtant, il décida d’agir autrement et de ne pas lancer d’attaque frontale, la jeune femme sur ses gardes félicita mentalement l’homme d’agir avec intelligence. La Chiwa observa sa main armée du kunai et écarquilla les yeux lorsqu’il vit qu’il était entouré d’un parchemin explosif. Mais Aimi ne comptait pas se laisser faire, alors qu’il se dirigeait sur sa gauche, et s'attaquait à son genou avec son tibia. La douce grimaça, elle n'allait pas laisser passer cela, elle profiterait de cette attaque pour lui faire comprendre qu'Aimi avait beaucoup apprit de leur première joute. Prise d’une volonté de fer, elle encaissa le coup sur l’extérieur de son genou, pliant la jambe sous la douleur, la moitié de son corps se baissa. L'épéiste de la Roche souhaitant le prendre par surprise, elle dégaina alors son katana de sa main droite dans un mouvement plutôt classe. Elle le foudroyait du regard et lançait une attaque directe avec la lame sur la main détenant son kunai afin de lui faire lâcher l’objet explosif et de le blesser pour autant.

L’Eisei Nin n’eut le temps de voir les dégâts de son attaque qu’il avait lâché un fumigène sur le sol, les entourant d’une fumée violine. Complètement aveuglée, elle décida alors de le repousser avec son bras droit dont le katana se détachait de sa peau s’il n’avait pas évité le coup puis disparut dans la fumée violette, se lançant vers sa position de départ. Son but était de retourner là où Yanosa s’était lancé, donc dans le sens inverse mais c’était très compliqué à l’aveugle. Là-bas, il y avait encore son kunai explosif mais pour cela, elle devait retrouver sa mobilité, elle boitait trop pour faire quoi que ce soit. Elle effectua quelques mudras et posa une main sur sa l'arrière de son genou douloureux afin de soigner le soigner. Le temps qu’il la retrouve ou fasse quelque chose, il serait sûrement surprit de la retrouver en pleine forme. Il faudrait qu'il trouve un moyen de la débusquer pour la retrouver dans le nuage, cela lui laissait donc le temps pour se soigner.
Spoiler:
 


_________________
Joute des rêves [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 13:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Sam 27 Avr 2019 - 0:08
Lorsque Yanosa sentit son coup porter sans entrave ni protection sur la jambe de la médic-nin, il sut immédiatement que celle-ci préparait déjà sa parade. Cela se confirma rapidement lorsqu’il aperçut sa main opposée se porter au pommeau de son sabre et le dégainer rapidement, menaçant dès lors de lui porter un coup potentiellement létal. Aimi entama alors une entaille ascendante en direction de la main du guerrier à la toison rouge, que ce dernier para d’un geste d’ampleur minimale en pivotant son poignet et en l’affermissant pour parer le coup avec la lame de son kunai piégé, laissant la lame glisser sur le côté hors de portée de son bras. Et à présent, se dit-il après avoir finalement largué son fumigène, il se trouvait dans la zone rouge. Pas la sienne, cela dit, mais plutôt celle de la jeune kunoichi, car même si il la savait tout à fait capable de se défendre fort bien au corps-à-corps, il connaissait malgré tout l’ascendant qu’il pouvait posséder sur elle dans ce domaine, et si il parvenait à conserver cette distance minimale, alors il pourrait user l’endurance d’Aimi bien plus vite que ses propres ressources ne s’étioleraient. Et si il parvenait de surcroît à multiplier les coups au but, il le savait, il pouvait accélérer encore les choses.

Dans la fumée, difficile pour qui que ce soit de voir où chacun allait et ce qu’il faisait, mais Aimi prit malgré tout le risque de repousser activement Yanosa avec son avant-bras, et ce fut une erreur que le pugiliste allait lui faire payer cher. Car tandis que ce bras menu mais musclé cherchait à le repousser, lui s’y agrippa au contraire et sortit du nuage mauve en « compagnie » de la jeune femme en suivant presque son mouvement avant de lui imposer un stop net et ferme en utilisant pour cela tout son poids et ses appuis solidement ancrés dans le sol rocailleux humide. Et afin de s’assurer de sa prise, il alla jusqu’à lancer nonchalamment son kunai piégé sur le côté pour le planter au sol à quelques pas pour attraper la main d’Aimi en plus de son bras. Il tenait à présent en respect son bras armé, celui qui tenait son katana, et elle était donc virtuellement à sa merci. Identifiant à nouveau d’un coup d’oeil furtif l’emplacement de son kunai explosif, il pivota légèrement et frappa le ventre de la Chiwa avec le tibia avant de relâcher d’un coup son emprise.

Ce faisant, il propulserait potentiellement la jeune kunoichi directement vers son kunai planté au sol, et son enchaînement devrait-il réussir, il arborerait un mudra unique de sa main gauche pour en activer l’explosion, ce qui placerait mécaniquement Aimi entre deux feux. Dans le for intérieur du guerrier rouge, une lueur de culpabilité parvint presque à percer les couches successives de pragmatisme et de combativité, mais n’y arriva finalement pas. L’Oterashi était en effet bien trop concentré sur ce combat et les enjeux qu’il s’était fixé pour celui-ci pour se permettre de ménager d’une quelconque manière la jeune eisei-nin. Elle avait, de toute façon, largement assez de ressources pour se défendre, pour riposter… et peut-être même pour l’emporter.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Sam 27 Avr 2019 - 13:42


Joute des rêves




La Chiwa se doutait bien que ce ne fût pas cette tentative de surprise qui allait ébranler le pugiliste rouge, bien déterminé à lui faire avaler la poussière et elle ne fut pas déçue de constater qu’il avait même réagis très rapidement. Alors que la jeune femme tentait de le frapper de sa lame tranchante sur la main détentrice du kunai aux saveurs explosives, il ne fut pas difficile pour lui de tenter de parer avec son propre kunai –coriace, se disait-elle- la tâche allait être bien plus compliqué de prévu. Si la douce ne trouvait pas une solution rapidement, elle allait se retrouver dans des difficultés bien risquées.

Alors, elle tenta de se repousser de cette bête avec son bras armé, mais grosse erreur se disait-elle lorsqu’elle le sentit l’agripper de toutes ses forces. Aimi fronça des sourcils constatant qu’il ne souhaitait pas la relâcher de sitôt, il allait lui faire payer cet affront, c’était certain, mais l’épéiste était là pour apprendre de ses erreurs. Il se laissa alors emporter avec elle en dehors des nuages lavande réduisant à néant son désir de s’échapper pour se soigner. Agacée, la jeune femme tentait de se débattre de toutes ses forces, mais la différence était présente, et il avait complètement le dessus sur elle. Il utilisa tout le poids de son corps pour se stopper dans leur course, elle le vit regarder lancer son kunai et arqua un sourcil, ne comprenant pas tout de suite pourquoi il avait effectué ce geste, c’est lorsqu’elle le sentit attraper sa main en plus de son avant-bras qu’elle comprit alors qu’il souhaitait la mettre à sa merci. Son regard de braise aurait pu le faire fondre sur place s’il lui était permis d’avoir un tel don. Alors qu’elle le voyait lever le bas de sa jambe – allait-il encore lui asséner le même coup ? La jeune femme réagit directement, s’il comptait la frapper, elle encaisserait encore, mais il n’en sortirait pas indemne non plus.

De sa main gauche libre, elle attrape un kunai dans son étui et alors qu’elle sentit le coup arriver dans son ventre, elle gémit de douleur, perdant son souffle sur un court instant puis frappa de toutes ses forces dans le muscle afin de lui enfoncer la pointe du kunai à cet endroit précis qu’il devrait bien sentir, il n’avait aucune solution d’échappatoire vu qu’il était en plein dans son mouvement et qu’elle encaissait à nouveau pour ne pas le laisser éviter. Seulement, la contre-attaque était chère payée étant donné que la douleur était bien présente. Il l’a relâché aussitôt, tentant de la balancer dans la direction de son kunai, et elle ne pourrait rien faire pour amoindrir les dégâts s’il le faisait exploser. Quoi que ! Son bras n’avait rien prit et donc avec la volonté qui la possédait elle brandit son katana et l’enfonça dans le sol afin de stopper sa course, le kunai plus très loin d'elle, il fallait qu'elle agisse. La douce s'appuya sur son katana pour se relever avant de se déplacer d'un petit bond sur la gauche, boitant à cause de la douleur, alors que l'explosion la repoussait légèrement, elle avait évité le pire. Elle avait enchaîné dans sa petite fuite des mudras afin de lui envoyer un croissant de vent tranchant, bien qu'il pouvait le blesser, il était là pour l'occuper alors qu'elle récupérait son katana enfoncé dans le sol et qu'elle sortait une bombe fumigène et la faisant exploser à ses pieds avant de fuir dans le nuage, à l'aveugle. Elle allait enfin pouvoir effectuer ses soins s'il n'avait pas de moyen de l'atteindre. Elle posa rapidement son katana et effectua des mudras, une lueur verte jaillie de ses mains, la gauche se dirigea sur l'arrière de son genou tandis qu'elle reprenait son katana dans la droite, se mettant sur ses gardes.

Spoiler:
 


_________________
Joute des rêves [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Dim 28 Avr 2019 - 16:46
Lorsqu’il accomplit son mouvement d’attaque, qui concluait une emprise à laquelle Aimi n’avait pas eu les armes pour riposter, l’Oterashi ne put qu’observer, en quelque sorte impuissant, le bras libre de la jeune femme qui s’armait d’un kunai pour lui enfoncer dans le mollet. La douleur fut vive et força une grimace de mécontentement sur le visage de Yanosa, qui n’en retint pas pour autant la force de son coup de pied. La medic-nin avait développé de vrais réflexes de guerrière et avait appris à faire fructifier la moindre opportunité de nuire à son ennemi : se sachant incapable de parer ou d’esquiver dans cette situation, elle était malgré tout parvenue à infliger une blessure au guerrier rouge qui, si elle restait assez légère, resterait une petite nuisance pour le restant du combat. A contrario, et Yanosa le savait pertinemment, Aimi pouvait, elle, guérir au moins superficiellement ses blessures si il lui en laissait l’occasion, et ainsi faire pencher la balance de l’endurance en sa faveur. Mais pour que cette confrontation révèle tout son piment, il comptait en réalité bien là-dessus.

L’Oterashi regarda dons la kunoichi planter son katana dans le sol pour ralentir le mouvement induit par le coup de pied encaissé, une manœuvre ingénieuse qui annulait l’intérêt pour lui de déclencher son parchemin explosif. Elle avait certainement compris ce qu’il avait voulu accomplir et réagit aussitôt en se déportant en diagonal d’un bon rapide, s’éloignant du danger. De son côté, tout en étudiant les signes incantatoires de la Chiwa, qu’il reconnut assez vite, Yanosa arracha le kunai planté dans ses chaires d’un geste vif et déterminé et se préparait déjà à contrer la lame de vent qui s’apprêtait à être propulsée vers lui. Reconnaître les signes incantatoires, après quelques itérations, était une faculté capitale qu’il avait pu développer en combat, et qui lui permettait d’anticiper sur la façon optimale de gérer les offensives adverses : en l’occurrence, en prenant deux appuis fermes et en armant son avant-bras en arrière. Ainsi, lorsque la lame de vent montra le bout de son nez, il était déjà fin prêt et put se contenter de la frapper violemment avec son brassard pour la contrer tout à fait et dissiper le chakra qui la composait. Mais alors que l’Oterashi voyait Aimi récupérer son katana, il la vit également attraper sa boule fumigène et la claquer au sol pour se créer un écran de dissimulation.

C’était là au choix une opportunité rêvé pour Yanosa ou un piège très dangereux dans lequel il pourrait tomber, mais fort heureusement pour lui, il disposait des outils nécessaire pour réduire les risques et s’assurer une nouvelle frappe de sape sur la kunoichi décidément très perspicace. Ses idées au clair, ignorant la douleur somme toute relative à son mollet qui se noyait dans ses autres souffrances quotidiennes, il insuffla rapidement beaucoup de chakra dans ses membres inférieurs et se décida pour une approche de flanc, mais un instant avant de se propulser à la lisière droite du nuage de fumée mauve, il prit soin de former un mudra unique pour activer, finalement, la détonation de son parchemin. L’explosion et son souffle attireraient ainsi l’attention d’Aimi dans une direction, tandis que lui se projetait littéralement sur son autre flanc, le corps baissé et sa jambe exécutant à l’arrivée un large balayage à l’intérieur du nuage afin de faucher violemment les jambes de la kunoichi au niveau des tibias.

Tout autours d’eux, les éléments n’avaient pas l’air de se calmer, la pluie battante continuant son œuvre et l’état du sol se dégradant de plus en plus. A l’image de leur condition physique à tous les deux qui, mécaniquement, allaient ne faire qu’empirer… à moins que ?


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Dim 28 Avr 2019 - 19:31


Joute des rêves




La détermination et la volonté de la Chiwa étaient belles et honorables, elle savait très bien qu’elle ne pourrait pas l’avoir avec ses petits jeux de diversion, que ses simples techniques ne viendraient pas à bout de sa bestialité volcanique. Pourtant, elle s’étonnait à tout donner dans cet affrontement, lui fait voir qu’elle pouvait se donner corps et âme dans ce simple entraînement au but si précieux. Ce fut ainsi que la jeune femme encaissait ses attaques tout en les lui rendant, le kunai lui avait infligé une certaine douleur à en constater sa grimace. La douce n’aimait pas le voir souffrir, il le savait, mais ce serait une exception à la règle. Suite à cela, la rousse avait eu l’ingénieuse idée d’utiliser son Hinoken pour freiner sa course dans son envolée vers le kunai explosif. Pensant qu’il l’activerait, elle s’était redressée et avait fait un bond à la diagonale tout en réalisant des mudras. Doté d’une analyse très rapide en combat, l’Oterashi s’était déjà préparé à l’éventualité d’un chakra de vent parce qu’il s’était positionné en parade alors qu’il contrait la lame d’un coup de brassard. Ah ouais ? La jeune femme fronça des sourcils, leur différence de niveau était flagrante, elle ne savait pas ce qu’elle pourrait faire, mais elle ne lâcherait pas tant qu’elle pourrait marcher.

Alors, bien que la douleur à son genou fût dérangeante, mais pas insupportable, elle avait profité de cette attaque pour récupérer son katana et de lancer un fumigène pour s’éloigner et se soigner : c’était nécessaire si elle souhaitait se mouvoir sans difficulté. Alors que sa main opérait les soins mineurs sur l’arrière de son genou, elle restait attentive à tous les sons qui l’entouraient se demandant ce qu’aurait en tête le pugiliste. C’est alors qu’un souffle et un bruit assourdissant atteignirent les oreilles d’Aimi sur sa droite, la faisant se tourner dans cette direction, Katana brandit vers l’explosion. Ses yeux écarquillés cherchant à comprendre la situation ne virent donc pas la bête Iwajin se ruer sur elle lui infligeant un balayage digne des maîtres du Taijutsu, la jeune femme lâcha un cri de surprise alors que la douleur balayait ses tibias – très utiles les soins – la faisant se plier vers le sol trempé et sale. Les dents serrées et le regard furibond, il était vraiment vicieux, elle l’applaudissait mentalement et le haïssait – pas sérieusement – pour son ingéniosité.

Furieuse, elle tenta de se redresser avec toutes les forces du monde, alors que ses jambes tremblaient, elle n’était pas encore immobile, c’est tout ce qui comptait. Les deux étaient encore au corps-à-corps alors que le nuage n’allait pas tarder à se dissiper, elle se tourna avec difficulté vers lui tout en lançant une bourrasque de vent visant à le repousser - le fait d’être si proche va faire plus d’effet que s’il était plus loin – et faire disparaître toute la fumée. Le Genin adepte du corps-à-corps se retrouverait donc déranger par l’air alors que la jeune femme cherchait son kunai explosif du regard, elle sourit constater qu’il était non loin d’eux en diagonale vers la gauche et sans réfléchir, elle se jette dans un bond qui la fait souffrir vers l’arme de jet. Alors qu’elle tentait de se rattraper sur le sol, la douleur du coup récent de Yanosa la ramena à la réalité ce qui la fit chuter maladroitement à côté du kunai. Elle l’attrapa de sa main gauche et dans un dernier élan de volonté le lança dans sa direction sur son flanc gauche donc, une fois qu’il arrivait à sa proximité, elle effectua un mudra qui enclencha le parchemin et donc l’explosion. Le rouquin se retrouverait donc touché par le souffle s’il ne réagissait pas à temps. Couchée sur le sol, la jeune femme attrapa ensuite trois shurikens qu’elle dissimuler sous son manteau, prête à recevoir l’Oterashi. Elle sourit, très excitée par leur combat qui défoulait même si elle avait mal. Une idée lui traversa l'esprit.


« Il faudra que tu m'apprennes cette technique. Enfin, si tu le permets... »

Spoiler:
 


_________________
Joute des rêves [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Lun 29 Avr 2019 - 14:04
Lorsqu’il sentit son propre tibia frapper de plein fouet ceux tout menus de la medic-nin, Yanosa commença à se faire de plus en plus partagé entre plusieurs émotions. La satisfaction, d’abord, inhérente à toute initiative de combat qui portait ses fruit et lui permettait de le rapprocher de la victoire, mais rapidement ensuite une forme de honte à imposer ainsi sa supériorité physique à une camarade Genin. En son for intérieur, il savait que c’était malgré tout le but de cet entraînement, et que se faire des cadeaux dans ce cadre-là ne pouvait nécessairement pas les aider, elle comme lui, à progresser d’un iota. Il refoula donc encore une fois ces sentiments contradictoires pour garder sa concentration intacte, tandis qu’il reprenait une position relevée neutre et que le nuage de fumée mauve se dissipait autours d’eux. Mais un autre sentiment lui effleura l’esprit, une considération plus élitiste, plus dure, moins consensuelle : il aurait voulu qu’elle esquive son attaque. Il aurait souhaité qu’elle lui prépare un piège, qu’elle lui joue un tour malicieux, même si il s’avérait au final très douloureux, pour mettre son dernier assaut en échec et lui faire regretter son initiative. Peut-être ne disposait-elle pas des jutsu adéquats, ou peut-être n’avait-elle pas pu y penser, déjà sévèrement touchée comme elle l’était, mais quelques pouvaient en être les raisons, Yanosa regrettait au final son succès.

Mais alors que la fumée du fumigène commençait déjà à se dissiper totalement, et que la silhouette d’Aimi se faisait plus discernable sur le sol trempé et rocailleux, l’Oterashi eut à peine le temps de mettre ses bras en croix devant lui lorsqu’il la vit terminer une nouvelle incantation Ninjutsu qui expédia une puissante vague de vent droit sur lui. Son corps robuste décolla alors légèrement du sol tout en étant repoussé d’un peu plus d’un mètre, les éléments déchaînés perturbant toujours sa vision et la qualité de ses appuis. Tant bien que mal, et pour ne pas perdre la Chiwa de vue trop longtemps, Yanosa freina donc son envol en utilisant tout son poids et la puissance de ses membres inférieurs, puis fit darder un regard plein de détermination vers la kunoichi qui terminait un saut un peu hasardeux vers ce qui ressemblait fortement… à son kunai piégé de tout à l’heure. Rapidement, elle s’en saisit, et identifiant son geste, le guerrier à la toison écarlate sut très vite ce qui l’attendait si il restait là. L’arme de jet fusa vers son côté gauche : il pivota donc pour faire face au projectile tout en se propulsant dans la direction opposée et plaça à nouveau ses bras armés en croix devant son visage pour se prémunir du souffle. La détonation, si elle ne lui occasionna aucune blessure, n’en propulsa pas moins débris de roche, eau, poussière et boue dans sa direction, mais heureusement sa vue fut épargnée grâce à sa garde.

C’est alors qu’il la vit, toujours au sol, la main dans son par-dessus, éprouvant apparemment de grandes difficultés à se remettre d’aplomb. En entendant sa phrase, il eut un rictus imperceptible, car il savait évidemment qu’un autre jour, dans d’autres circonstances, il lui apprendrait avec joie les rudiments du déplacement rapide. Cependant, ici et maintenant, c’était bien d’un combat total dont il s’agissait, et si cela était nécessaire, il allait devoir lui rappeler aussi durement que possible.

« Se projeter dans l’avenir, c’est bien… Mais survivre, c’est mieux ! »

Sur ces mots, il donna une vive impulsion de chakra pour nourrir le bond exécuté par ses jambes, se propulsant vers Aimi… avant de sauter en l’air, les genoux relevés, amorçant un mouvement qui finirait presque inévitablement par son pied droit enfoncé dans le ventre de la kunoichi suite au déploiement de sa jambe tendue. Un coup de marteau pilon qui, si elle ne réagissait pas, sonnerait peut-être le glas de leur affrontement...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Lun 29 Avr 2019 - 15:08


Joute des rêves




À demi allongée sur le sol, la jeune femme analysait la situation attentivement alors qu’elle regrettait ne pas pouvoir le mettre en situation encore plus difficile, même si elle pouvait apprécier l’individu, son désir de le mettre à terre était réel. Elle voulait lui montrer de quoi elle pouvait être capable de son petit niveau en combat sur le terrain, que ses entraînements et sa volonté n’étaient pas vains. Alors bien qu’elle souffrait, elle ne se laisserait pas faire et le lui ferait comprendre.
La Chiwa avait tout d’abord tenté de dissiper le nuage violet tout en repoussant le jeune pugiliste qui serait forcément un peu surprit ; même si cela ne suffisait bien évidemment pas. L’épéiste avait donc en tête de rejoindre son kunai explosif, capable de pouvoir le gêner considérablement si elle parvenait à l’atteindre. Cependant, l’Oterashi, comme elle pouvait s’en douter, n’allait pas la laisser faire. Il avait encaissé l’explosion en se projetant de ses deux bras musclés couverts de deux brassards.

Alors qu’elle s’adressait à lui, lui quémandant de lui apprendre ses talents au corps-à-corps, il semblait légèrement amusé lui répondant que c’était bien de penser à tout cela, mais qu’il faudrait survivre avant tout. Le rubis ne faisait que ça, survivre dans ce monde, se battant pour ses rêves et ses valeurs, elle sourit mystérieusement. Il s’était lancé aussitôt sa phrase terminée vers elle, elle ne montrait aucune surprise et se contenta de lancer les shurikens cachés précédemment sortis de son étui, dans sa main droite. Alors qu’ils se dirigeaient vers lui dans l’optique de le blesser et de le déranger dans son mouvement, mais il n’en fit rien car, il venait de bondir dans les airs surprenant la jeune femme de plus belle, alors que tout son corps s’élançait sur elle. Il fallait qu’elle réagisse, elle ne pouvait pas se relever et se déplacer comme ça, il arrivait bien trop vite. Il allait lui briser les côtes si elle ne faisait rien !

La douce réfléchit une fraction de seconde lâcha son katana avant d’effectuer des mudras, il était déjà dans sa lancée alors il ne pourrait pas contrer la bourrasque repoussante de vent qu’elle venait de lui lancer qui repousserait Yanosa. L’Eisei Nin n’attendit pas alors pour se relever et d’attraper son katana. Alors qu’il était encore dans les airs, ralentis par son vent non loin d’elle, Aimi décida de donner le tout pour le tout, elle allait lui montrer l’ardente fureur de la flamme qui vivait en elle pendant qu’il lui restait encore du chakra et de l’énergie. Oubliant pour quelques secondes la douleur dans ses tibias, elle concentra du chakra dans ses pieds et se lança dans les airs dans une charge pleine d’espoir, le katana en main. Une fois qu’elle atteignait le Genin, elle brandit son katana afin de lui asséner un coup sur le torse non protégé. S’il ne trouvait pas de moyen de parer ou d’esquiver, elle t’atteindrait lui infligeant une blessure sans gravité, mais qui pourrait être gênante.
Spoiler:
 


_________________
Joute des rêves [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Mar 30 Avr 2019 - 13:41
Lors de son saut dans les airs qui visait, littéralement, à prendre Aimi de haut, l’Oterashi sentit filer sous ses pieds plusieurs projectiles tourbillonnants qui allèrent se perdre loin en arrière. La médic-nin avait armé son lancer en une fraction de seconde, mais avait engagé son geste trop tôt, ce qui avait permis à Yanosa de laisser les shurikens lettre morte en se concentrant sur son assaut. Mais alors qu’il armait son pied afin de l’enfoncer violemment dans les côtes de la kunoichi, il remarqua non sans contentement qu’elle enchaînait les signes incantatoires à toute vitesse, ces mêmes signes qu’elle avait déjà utilisé plus tôt. Yanosa eut beau tenter d’accélérer sa chute pour interrompre son jutsu, celui-ci arriva à point nommé pour Aimi : la nouvelle bourrasque de vent vint frapper le pugiliste de plein fouet en l’immobilisant d’abord en l’air, puis en le repoussant tout à fait comme si il chevauchait maladroitement un desrier invisible.

L’Oterashi voulut se rétablir comme il le pouvait et exécuta un salto arrière, toujours pris dans la bourrasque, pour restaurer un semblant d’équilibre aérien. Ce qu’il vit alors, en plus de stimuler à l’extrême son appétit du combat, lui arracha un sourire de satisfaction : en effet, dans l’intervalle, la Chiwa était parvenue à se relever et mieux que cela encore, à charger dans les airs, katana à la main et avec la ferme intention de lui faire goûter le sang du guerrier aux cheveux rouges. Voilà ce que Yanosa appelait une vraie confrontation jusqu’aux tripes. Aimi avait passé outre ses blessures, rassemblé toute la lucidité et le chakra nécessaires, et avait combiné ses talents pour lancer une offensive menaçante. Et sur son visage se lisait à présent la détermination des vrais combattants, ceux-là même que l’Oterashi affectionnait particulièrement affronter. C’étaitune démonstration importante de la part de la médic-nin, mais qui était également à double tranchant, car qui disait disait adversaire de valeur pour le pugiliste disait également absence totale de retenue, pour peu qu’il ait pu en faire preuve auparavant.

Et lorsque l’attaque d’Aimi fut sur lui, tous ses sens guerriers étaient éveillés à leur maximum : son avant-bras gauche para donc la lame du sabre tandis que son autre main attrapait le poignet qui le maniait. Faisant pivoter Aimi dans les airs en tirant sur ledit poignet, il se plaqua contre son dos en maintenant la main tenant le katana loin de leur corps à tous les deux… puis se laissa tomber ainsi, la kunoichi presque sous lui tandis que leur masse les attirait irrémédiablement vers le sol au milieu des grosses gouttes de pluie. Et dans un sourd fracas mêlant corps meurtris et terre détrempée, ils atterrirent, Yanosa relâchant sa prise avant de s’éloigne d’un bond de la zone d’impact pour se préparer à la suite. Sa jambe saignait plus abondamment à présent, et le choc aussi amorti qu’il ait pu être par la kunoichi l’avait malgré tout sonné en plus de lui causer une grande douleur à l’épaule. Rien qu’il n’ait pas foncièrement déjà affronté, mais des blessures qui s’accumulaient et risquaient de ralentir de plus en plus ses réactions.

Mais avant tout, autant parce qu’il était son camarade que parce qu’il était en ce jour son adversaire, il devait s’enquérir de l’état de la jeune femme.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Mar 30 Avr 2019 - 14:52


Joute des rêves




Observant l’Oterashi littéralement qui s’apprêtait à s’échouer sur elle et lui infliger des dégâts considérables, Aimi pouvait lire toute la volonté dans le regard sanguin du pugiliste. Elle n’avait aucun moyen de bouger sur le moment, au vu de la vitesse à laquelle il arrivait et de son état douloureux, elle décida de rester et de tout faire pour le repousser. C’est ainsi qu’elle réalisa des mudras réalisant une bourrasque de vent défensive sur sa personne, cela fit mouche étant donné que l’homme se trouva à planer dans les airs.

La Chiwa sourit appréciant le voir faire l’oiseau. Tandis qu’il faisait en sorte de se mettre en équilibre, la jeune femme avait pris sur elle pour se relever ignorant cette douleur gênante dans les jambes et s’était lancée avec toute la conviction et la détermination qui l’armaient. Son katana brandit visant le torse du rouquin, la lame visait à le blesser non mortellement non plus, mais si elle pouvait l’atteindre, elle serait très satisfaite. Cependant, comme toujours, ce qui agaça l’Eisei Nin, il para son sabre sans problème avec son avant-bras gauche alors qu’il immobilisait sa main tenant Hinoken.

En une fraction de seconde, le Genin s’était retrouvé plaqué dans son dos alors qu’il maintenait droit son bras, éloignant l’arme. La jeune femme tenta de se débattre, mais il forçait tellement qu’elle pourrait se fouler le poignet et donc abandonna l’idée. Leurs corps étaient attirés par la terre ferme, trempée et poussiéreuse la tête vers le bas alors qu’ils chutaient tous les deux : il n’allait pas oser ? La douce tenta de se débattre férocement, mais il n’en fit rien, les deux faucons fonçaient sur le sol, ses yeux s’écarquillaient, elle tenta de ses dernières ressources de faire en sorte que sa tête ne prenne pas. Son épaule et son dos atteignirent brutalement le sol tandis que l’Oterashi s’était amorti sur elle – l’enflure – avant de s’éloigner en sautillant. Il semblait ne pas s’être sorti indemne de la chute, mais Aimi encore moins. En effet, la jeune femme avait lâché son katana et son omoplate ainsi que son bras gauche avaient encaissés les dégâts de la chute le faisant gémir de douleur. Son visage marqué par le mal et le mécontentement, elle était allongée sur le dos regardant le ciel grisâtre alors que les gouttes de pluie se moquaient d’elle en baignant son minois. Elle tourna le visage vers le pugiliste qui tenait le coup et sourit maigrement.


« Tu es …vraiment redoutable, j’ai raison quand je disais …que tu iras loin… Bravo Yanosa et merci.»

La jeune femme aura tout donné dans cet entraînement, elle était fière d’avoir tenu et de ne pas s’être arrêtée à des douleurs superflues, elle sortirait grandie de cette joute des rêves.
Spoiler:
 


_________________
Joute des rêves [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Joute des rêves [Chiwa Aimi] Empty
Mer 1 Mai 2019 - 0:19
Pendant un bref instant, Yanosa craignit d’en avoir trop fait. Pour lui, un entraînement ne se concevait pas sans risques, ni sans un état d’esprit compatible avec le jusqu’au boutisme qui permettait aux participants dudit entraînement de tester leurs limites, de pratiquer leur plus haut niveau, en bref, de ne pas se ménager. Mais à la vue du corps inerte d’Aimi, et pendant un bref instant, l’Oterashi pensa avoir franchi la ligne rouge. Heureusement, pour lui comme pour la kunoichi, l’état inanimé de la jeune médic-nin se révéla rapidement moins un symptôme qu’un « choix » conservateur de sa part. Yanosa vit en effet sa poitrine se soulever à un rythme régulier, ses yeux ouverts pointés vers les cieux larmoyants ; et en se remémorant la force relative du choc lors de leur retour au sol, il put se confirmer à lui-même que, quelle qu’ait pu être l’étendue des blessures de la Chiwa, elles ne pouvaient décemment pas mettre sa vie en danger. Et le ton qu’elle adopta alors pour renouer le contact, pivotant seulement sa tête vers lui, finit de le rassurer. Et il put redevenir, autant en apparences qu’au fond de son esprit, le guerrier pragmatique et violent qu’il était.

« Tu peux être tout aussi redoutable que moi… Et tu l’as démontré. Ne t’en sens pas incapable… nourris-toi de tes rêves, mets-les sur un piédestal, maudis ceux qui veulent te les arracher… et tu verras… qui de nous deux ira le plus loin. »

Son corps, comme à l’accoutumée, était transi de douleurs. A cause des coups reçus, parés, des blessures subis, mais aussi et surtout encore et toujours à cause de ses cicatrices. Sitôt qu’il quittait cet état d’esprit transitoire, cette zone intangible du combat où régnait tant d’autres sensations et émotions, ces douleurs-là revenaient au galop et le déchiraient de l’intérieur. Il grimaça, tentant de ne pas le laisser paraître, ou au moins d’attribuer son rictus à des souffrances liées directement au combat. D’un pas lent et fatigué, il se dirigea vers Aimi. Il avait, en un sens, rempli son objectif, et tenu le rythme, tenu la barre, sans jamais exploser de fureur ni recourir à des ressources trop importantes qui l’auraient consumé. La kunoichi, qu’il commençait à connaître, n’avait rien lâché, ne s’était pas retenu, et avait renvoyé une belle image de guerrier à l’Oterashi malgré l’issue de leur affrontement. Et comme à chaque fois après un combat de ce genre, le temps était désormais au repos, à la guérison et à la méditation. Yanosa se pencha au dessus de la Chiwa en tâchant de garder son équilibre, puis l’aida à se relever aussi doucement qu’il le put.

A leur rythme, sans rien oublier, les deux shinobis récupérèrent leurs pièces d’équipement éparpillées un peu partout, et prirent la route du retour vers le cœur du village.

« La prochaine fois… qui sait, ce qui pourra se passer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Joute des rêves [Chiwa Aimi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: