Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Une main tendue [Pv : Sawada Tsunayoshi]
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 21:29 par Sendai Yahiko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 20:09 par Uzumaki Sazuka

» Les Inspirations de Takeru
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 19:37 par Kyouran Takeru

» 03. Changer de zone
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 19:32 par Han Musashi

» Entre ses murs - libre ou solo
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 19:22 par Kagura

» Une boule de poils ... plutôt grande [PV : Reikan]
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 19:15 par Yasei Reikan

» La rue malfamée (pv Seika)
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 17:50 par Jiki Masami

» Prémices (Metaru)
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 17:28 par Gentoku M. Yamiko

» Galerie d'Aimimi | Commandes ouvertes
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 17:09 par Chiwa Aimi

» L'aventure commence. [PV Koda Abura]
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] EmptyAujourd'hui à 17:05 par Meikyû Kaito

Partagez

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko]

Sharrkan
SharrkanEn ligne

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Sam 27 Avr 2019 - 16:32
Maintenant que j'avais décidé de revenir dans le Shinobi game, j'étais un peu obligé de tenir mes bonnes résolutions. Je m'étais entraîné, j'avais fait des missions, je pliais même mes slips... Mais ça ne faisait pas de moi un meilleur shinobi. J'avais progressé, oui, mais j'avais la sensation d'oublier quelque chose. Quelque chose me dérangeait mais je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus.

[ Pourtant hier t'as aidé une vieille à traverser la route, t'as besoin de quoi de plus ? ]

C'était justement ce que je disais depuis tout à l'heure, je n'en savais rien. J'avais beau me torturer l'esprit... j'étais frustré.

[ Ah bah pour ça c'est pas compliqué, t'as juste à trouver une jolie donzelle et puis... ]

Et maintenant j'avais les nerfs ; les inconvénients de la colocation dans une seule tête.

[ Sérieux Sharrky, cette vie elle me fait chier. C'était mieux avant, quand on était libres, quand on était pas les chiens d'un soit-disant village cach... ]

« - Tais toi ! J'ai juste besoin de... de m'occuper. Ouais. Voilà. »


Je me relevais difficilement du clic-clac où j'étais couché depuis ce matin. Je ramassais une balle qui traînait dans un coin de la pièce avant de retourner lamentablement m'allonger sur le dos. Je lançais la balle qui allait rebondir inlassablement contre le plafond. Tap. Tap. Tap.

[ Wow, tu parles d'une occupation ! Génial ! ]

Tap. Je ne répondais même pas. Tap. La bave de la vilaine voix démoniaque n'atteint pas... Tap. ...le superbe lion fier et musclé que je suis. Tap. Mais bon dieu, c'était vrai qu'on se faisait bien chier quand même. Qu'est-ce qu'ils faisaient les autres gens ? J'essayais de penser à mes connaissances, imaginant ce qu'ils pouvaient bien faire pour faire passer le temps. Mes coéquipiers... Ayano devait faire des coloriages ou un truc du genre, Kyohei était sûrement en train de martyriser des chatons... Je ne connaissais même pas encore ma sensei. Shin et Etsuko, les Iwajins, en train d'apprendre des super techniques à des gros nuls comme moi...

La lumière s'alluma. Enfin pas littéralement, parce qu'en plus j'avais sûrement oublié de payer la facture d'électricité. Non, la lumière s'alluma dans ma tête. J'allais trouver un gros nul comme moi et lui apprendre des trucs trop cool ! Yay !

Mais encore fallait-il trouver quelqu'un qui serait emballé par l'idée. Comment faire ? Aller chasser aux terrains d'entraînement ? Nan, trop classique. Il me fallait du papier, du papier... Voilà, et un stylo. Parfait. Je me mettais immédiatement au travail.

Genin super cool et super compétent souhaite partager son savoir et enseigner des trucs trop stylés à un autre Genin GRATUITEMENT. Si intéressé, venir me chercher au n°12A rue des Cornichons ! Premier arrivé, premier servi !

Voilà qui était fait. Il ne me restait plus qu'à coller ces affiches dans tout Kumo et d'attendre qu'un poisson morde à l'hamm... Euh, qu'un autre Genin désespéré vienne frapper à la porte. La pédagogie, j'avais ça dans le sang, je le sentais.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Lun 29 Avr 2019 - 14:43
- Elle est pliante !
Ou pas d’ailleurs ! Car moi, j’aurai plutôt affirmé qu’elle était longue… Ou encore bancale, ou même… Ah bah non, j’en ai plus. C’est dommage, parce que toute la panoplie du jeu de mots comprenant le mot « chaise » se présentait à toi, et toi, tout ce que tu trouves à dire, c’est qu’elle est pliante. Autant vous dire que ça a un peu plombé l’ambiance, jeté un froid comme on pourrait dire… Et du coup, bah l’ambiance était plutôt électrique maintenant… Mais c’est ça ! On vient tout juste d’en trouver un nouveau : la chaise électrique ! Pouah, quelle grosse tranche de rigolade !

M’enfin, on s’écarte légèrement du sujet-là non ? Car au final, bien que le titre soit accrocheur, il ne reflète pas du tout le contenu du RP. Du moins, pas pour l’instant. Car là, tout ce dont il était question, c’était d’une manière un peu loufoque d’amener un sujet d’entraînement entre deux genins des nuages. Franchement, ça faisait longtemps que j’avais pas vu une demande aussi originale, du coup, ça me fait extrêmement plaisir d’être celui qui avait trouvé l’annonce le premier (bah ouais, PREUMS).

- Qu’est ce que c’est que ce bordel… ?
Il fallait donc se rendre dans la rue des Cornichons. Hiko sourit, ça n’était pas très loin. Elle était coincée entre la rue des tomates et celles des concombres, avec laquelle on la confondait souvent il fallait l’avouer. Mais Hiko avait du flair, il ne se trompait quasiment jamais ! Et ce fut donc plein d’entrain qu’il se dirigea vers le numéro indiqué. L’endroit ne payait pas de mine et on était clairement en quartier résidentiel… Il s’approcha de la porte, et après un léger temps d’hésitation, il toqua plusieurs fois à la porte d’entrée.

Le son de ses frappes résonna un petit moment dans l’air, puis le silence se fit à nouveau roi. L’enfant aux cheveux blancs se retourna alors brusquement, croyant à une sorte de caméra cachée. Il s’attendait à voir Laurent Baffie sortir de la rue et lui baisser son pantalon avant de repartir aussi rapidement qu’il n’était arrivé. Mais rien… Peut être était-ce une réelle annonce car quelqu’un se faisait royalement chier ? Ou alors la personne à l’origine de ce tract était un tueur en série ?

- Putain mec, lâche Netflix un peu…
Ouais j’avoue, faut pas abuser non plus… Y’en a pas tant que ça, des tueurs en série ? Si… ?

Hiko sentait son ventre commencer à lui jouer des tours, il n’était plus très rassuré et n’était pas loin de faire demi-tour. Pas parce qu’il avait trop peur… Non, l’enfant était un courageux, un vrai ! Mais plutôt parce que son Grec avait du mal à passer… Il n’était pas aller nourrir les canards, et il allait sûrement le regretter à un moment ou à un autre…

Classe vous avez dit ? Évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Ven 3 Mai 2019 - 19:43
Voilààà, mes petites affiches étaient terminées. Un rouleau de scotch sous le bras, je cherchais les meilleurs endroits pour coller mon annonce. Le tableau d'affichage ? Check. La plaque d'égouts ? Check. Les toilettes publiques ? Check. Un hôtel ? Trivago. La vitrine du boulanger ? En cours.

« - Bonjour monsieur ! Est-ce que je peux mettre une affiche dans votre vitrine ? »
« - Non. »
« - Ok, bonne journée ! »

Toujours sourire, toujours rester positif. Après tout, ce n'était que le 14ème commerçant qui refusait, c'était pas la mort.

______________________________

Le lendemain matin, quelqu'un toqua à ma porte. Est-ce que c'était pour l'annonce ou était-ce les huissiers des impôts ? Aucune idée, mais j'allais quand même ouvrir. J'étais comme ça moi, un mec prêt à tout, peur de rien. Go fast or go home. Yolo.

« - Oui ? »

Alors vu la gueule de ce type, c'était sûrement pas un huissier.

« - Héééé saluuut mec, comment ça vaaaa ? Hic ! J'viens pour... Pour... Pour l'annonce ! »

« - Ah bon ? Et vous seriez intéressé pour apprendre quoi ? »

« - Euh baaaah tu m'laisses entrer pour qu'on en discute ? »

« - Euh, ouais en fait là non, ça va pas être possible... »

« - Alleeeez mec steuplééé... Hic ! »

Le type visiblement bien éméché à 8h du matin essaya d'entrer de force mais naturellement, il n'était pas de taille face à moi.

« - Ah mais vous venez pour l'annonce ? Vous vous êtes trompés en fait, c'est au dessus qu'il faut aller ! »

Et je refermais la porte d'un coup sec, la verrouillant pour être sûr de ne pas me retrouver avec un ivrogne dans mon clic-clac. La vieille du dessus avait qu'à se démerder avec, elle était certainement pas contre le fait d'avoir un peu de compagnie. Elle allait même sûrement essayer de le pécho. Mon dieu, où avais-je envoyé ce pauvre homme ? Heureusement que mes épaules musclées étaient assez solides pour supporter le poids de mes erreurs...

En début d'après-midi, quelqu'un d'autre frappa à la porte. Cette fois-ci, j'étais cuit, c'était les huissiers. Il fallait que je cache mes affaires... Après un bref coup d'œil autour de moi, je réalisais qu'en fait ils ne pourraient pas prendre grand-chose. Seulement le clic-clac. Non putain, pas mon clic-clac ! Mais hélas, c'était déjà trop tard. Impossible de cacher un clic-clac dans un studio. La mort dans l'âme, j'allais ouvrir.

Soit ce n'était pas un huissier, soit ces salopards commençaient au berceau. Donc, je décidais de partir plutôt sur la première option. Un petit bien influençable, c'était parfaitement ce qu'il me fallait. J'avais peur de tomber sur un de ces vieux genin de 30 ans, ouf.

« - Salut, t'es là pour l'annonce ? Inscris-toi sur la liste d'attente... »

Sur ce, je faisais semblant de fermer lentement la porte avant de la rouvrir d'un coup.

« - Mais non, j'déconne ! Gniiii mon premier élève, viens là que j'te serre dans mes bras ! »

Décidément, la plupart de mes connaissances étaient des gosses. Mais je m'entends bien avec eux, on rigole plus !

« - Alors, tu veux apprendre quoi ? Comment faire l'alphabet en rotant ? Péter avec ses aisselles ? Lécher son coude ? Ou des trucs plus chiants du genre faire des murs pour se protéger d'une attaque ? »

Le contexte était posé, le reste ne dépendait plus de moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 14:08
Le jeune garçon aux cheveux blancs venait d’arriver au lieu de rendez-vous, et il s’agissait d’une habitation particulière. Honnêtement, il aurait très bien pu aller voir un pote qu’il aurait eu le même comportement. Sauf que cette fois, c’était plus pour participer à un entraînement qui avait été proposé sur des affiches collées un peu partout dans le centre ville du village caché des Nuages. Une façon bien étrange de proposer cela, mais pas moins étrange que le comportement du gamin aux cheveux blancs qui s’y était tout de même rendu. Alors que, comme dit dans le précédent post, cela aurait bien pu être l’œuvre d’un psychopathe de classe mondiale qui aurait sa place dans les plus gros best seller américains.
– Que… !
L’enfant fut surpris par la façon d’être accueilli par un homme qui avait, avouons-le nous, une bouille un peu féminine. Mais bon, on ne critiquera pas son physique car il avait un avatar cool, et que c’était son anniversaire hier du coup on va le laisser tranquille pour le moment.

Alors qu’Hiko était un peu désemparé et que le mec commençait déjà à refermer sa porte d’entrée, ce dernier mit fin rapidement à la blague et la rouvrit directement avec un grand sourire. Il semblait ravi que quelqu’un ait répondu à son annonce pour la moins… Originale. Et sans même lui donner l’occasion de pouvoir répondre, l’inconnu assaillit alors notre petit héros à la chevelure blanche d’une multitude de questions.

Bon, on va pas vous mentir, la première partie des questions était complètement loufoque et Hiko y réagit en restant bouche bée, ne sachant quoi répondre. Etait-ce encore une blague de la part de l’inconnu qui possédait la même capillarité que lui ? Sans doute, car finalement il parla d’une technique qui pouvait intéresser le jeune manieur de Shôton… La création d’un mur pour se protéger des jutsus adverses.

- Euh… Salut, eh bien enchanté et ravi d’être ton premier élève écoute… Je m’appelle Hiko, Sairyo Hiko !
Puis il lui tendit une main amicale avec un sourire, faisant ainsi fi de toute la surprise dont il pouvait faire preuve face à une personne aussi haute en couleur que ne pouvait l’être l’inconnu.
- Et en effet, je suis bien ici pour l’entraînement mais les premiers choix ne m’intéressent pas vraiment pour te dire la vérité…
Il savait déjà faire tout ça… Désolé.
- Cependant, ta dernière proposition m’intéresse plutôt pas mal… Cela me permettra d’enrichir mes moyens de défense. Par contre, je doute que tu puisses m’apprendre à en faire un en cristal, du coup il faudrait que j’adapte la technique avec mes propres capacités… C’est ça ?
Rentrons dans le vif du sujet, Hiko n’était pas venu pour blaguer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Mer 8 Mai 2019 - 19:24
Ah, euh, oui, je m'étais emballé trop vite, comme d'hab. Sairyo Hiko... Ce nom me disait quelque chose, tout comme son visage. Mais impossible de me rappeler si je l'avais déjà vu quelque part. Peut-être dans une autre vie ?

« - Pardon ! Moi c'est Sharrkan... Sharrkan. Enfin, pas Sharrkan Sharrkan, juste Sharrkan. Euh, je veux dire que Sharrkan c'est mon prénom et j'ai pas de nom de famille. Oui, c'est mieux comme ça. »

Ce serait quand même bizarre qu'il croie que mon nom de famille soit "juste", mais on était jamais trop prudent, pas vrai ? N'empêche, j'étais un peu déçu qu'il ne soit pas intéressé par mes premières propositions. Les gamins, ça aime ce genre de trucs, non ? Ou alors... Est-ce que ça voulait dire qu'il savait déjà tout faire ? C'était, genre, un surdoué ? Non, il pouvait pas être plus intelligent que son sensei ! J'aurais l'air trop con ! Peut-être que si j'arrivais à lui taper la tête assez fort...

[Hé, c'est ma réplique ça. ]

Ah oui, pardon. Bref... J'étais quand même soulagé qu'il ne choisisse pas l'option "lécher son coude", parce que je n'y arrivais pas. Après toutes ces années d'étirements, de musclage de langue, je n'y arrivais toujours pas. Je perdais pas espoir hein... Mais ça s'annonçait plutôt mal. Et au pire du pire, je pouvais toujours lécher ceux des autres.

[Dégueulasse... ]
« - Hein, en cristal ? Tu sais maîtriser le Shoton ? Mais c'est trop cool ! J'en ai jamais vu en vrai ! Vas-y montre, montre ! »

Je me raclais la gorge. Merde, j'étais censé être l'adulte sérieux et responsable dans l'histoire, mais j'avais même pas le temps de lui expliquer des trucs qu'il arrivait tout seul à la conclusion. Ce gosse était pas là pour enfiler des perles. Ni pour regarder pousser les haricots. Ou pour sucer des glaçons. En gros, il était pas là pour perdre du temps, ça se voyait !

« - Alors oui, c'est ça. Ça devrait pas être trop compliqué pour l'adapter, vu que moi je fais en Doton. Je pense que c'est l'affinité qui se rapproche le plus du cristal, si on oublie la couleur. Enfin bref, t'as l'air de pas être là pour épiler les kiwis, t'as envie d'aller faire ça maintenant ? J'allais aller faire une sieste là, mais bon ça devrait aller. Je mets un caleçon et on part vers les terrains d'entraînements, ok ? »

Je réalisais que ce que je venais de dire n'était pas très professionnel, et qu'il n'avait pas besoin de savoir que je ne mettais pas de sous-vêtements quand je suis à la maison.

« - Non t'as mal entendu, j'ai dit "je mets un caquelon", tu vois le truc où on fait de la fondue, je dois le mettre dans l'évier, parce que sinon le fromage colle c'est impossible à nettoyer ce truc, et comme ici les caquelons à fondue ça court pas les rues... Voilà. »

Super bien rattrapé le coup.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Ven 10 Mai 2019 - 21:47
Euh… C’était quoi cet énergumène que le jeune garçon aux cheveux blancs avait en face de lui ? Il ne comprenait pas la moitié des mots qui étaient employés par l’inconnu qui semblait extrêmement excentrique. Il pensait en avoir vu des vertes et pas mûres, mais lui il battait clairement tous les records. Tout d’abord, il faisait des blagues un peu lourdes, sa façon d’annoncer son entraînement était clairement des plus excentriques aussi… En bref, un personnage bien haut en couleurs.

Hiko ne savait pas tellement comment réagir, était-ce une grosse blague et devait-il partir car il lui faisait perdre son temps ? Ou alors était-il simplement comme cela, et il faudrait alors faire avec ? Il se contenta alors de rester silencieux lorsque l’inconnu qui s’appelait comme un fauve dans le livre de la jungle (huhu) annonça qu’il voulait une démonstration de l’étendue des pouvoirs de notre petit héros. Ce dernier, sans rien dire, s’exécuta alors et il créa un petit cristal, semblable à ceux que l’on trouvait au bout d’une petite chaîne et qu’on offrait aux plus belles femmes.

Hiko lui tendit alors, le cristal étant dans le creux de sa main. Puis, il joignit la parole aux actes alors que Sharrkan devait sûrement s’en emparer avec une certaine vitalité, comme il le montrait depuis un moment.

- Voici un petit porte bonheur made in « Sairyo ». Je te conseille de le garder sur toi en chaque instant, on ne sait jamais… Un jour ou l’autre il pourrait te sauver la vie !
Puis il lui lâcha son plus beau sourire, plein d’enthousiasme et d’encouragements !

Ensuite, le senseï d’un jour annonça qu’il allait enfiler un caleçon et qu’ils pourraient se mettre en route. Hiko trouva cela un peu bizarre mais il ne dit mot, préférant qu’ils passent directement à l’action et il attendit donc son professeur du jour sur le seuil de sa porte, se retournant par pudeur pour ne pas lui donner l’impression qu’il se faisait attendre.

Une fois qu’il arriva, en donnant une nouvelle fois une excuse un peu bancale, Hiko lui sourit et lui dit ces quelques mots, sans une légère pointe d’amusement mêlée à de l’agacement dans sa voix.

- On y va ?
Roulez jeunesse !

_________________
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Ven 17 Mai 2019 - 13:33
Je lui avais demandé (d'un air un peu trop excité) de me montrer ses pouvoirs, et il l'avait fait : il me tendit un petit cristal. Les yeux écarquillés, je saisissais délicatement la petite pierre, faisant refléter les rayons du soleil dessus. Il l'avait vraiment matérialisé, là, comme ça ? Ou c'était un tour de passe-passe, et il l'avait dans sa manche depuis le début ? Que ce soit l'un ou l'autre, je devais impérativement me retenir de bondir partout en lâchant des petits cris comme un gosse hyperactif qui aurait mangé trop de sucre, parce qu' avouons-le, c'était trop cool.

Avec un pouvoir comme ça, il n'avait même pas besoin de travailler. Fabriquer des cristaux, les vendre, et hop tranquille la vie. J'étais presque jaloux ! En plus, ça devait trop bien marcher avec les filles ! Il avait même dit que c'était un porte-bonheur. Pour ça, je n'en avais pas besoin, c'était plutôt moi qui apportais le bonheur.

[ Je t'interdis formellement de dire un truc pareil à voix haute, pigé ? ]

Mais n'empêche, j'allais suivre ses conseils. J'imaginais déjà comment je pourrais faire pour l'avoir toujours sur moi. En boucle d'oreille, ce serait super stylé non ? Ah ouais. Grave.
Prenant un air solennel, je remerciais le jeune ninja, le regardant droit dans les yeux :

« - Merci. Je n'y manquerais pas. »
__________________________________________________________________

Les terrains d'entraînements étaient bondés. Les shinobis, c'est comme les cyclistes : il suffit d'un rayon de soleil et ils viennent envahir nos rues. Pff. Il y en avait même d'autres qui attendaient qu'un terrain se libère. Je me penchais vers Hiko, un air narquois sur le visage :

« - Dès qu'un terrain se libère, on fonce ok ? »

Hé ouais, ici c'était la loi du plus fort qui régnait. Plutôt être chasseur que proie. Plutôt manger qu'être mangé.

[ C'est pas toi qui a dormi dans la salle de bain y'a deux jours parce qu'il y avait une araignée dans ton lit ? ]

Non mais c'était pas comparable. Les araignées sont des créatures du mal, tout le monde sait ça. Tu l'écrases, y'en a dix autres qui apparaissent, et elles finissent par pondre des oeufs dans ton corps. Hors de question de prendre le risque.

Bref, je vis soudainement les occupant du terrain 5 en train de ranger leurs affaires. Ne perdant pas une seconde, j'hurlais :

« - PAR LA-BAS ! »

Avant de charger vers l'endroit tant convoité. J'arrivais en premier sur le terrain, Hiko sur mes talons (j'espérais). Les autres ne semblaient pas vraiment contents, mais on les avait coiffés au poteau. HA !

« - Oups, pardon, ce sera pour la prochaine fois ! » Dis-je d'un air faussement désolé.

J'ignorais les commentaires désagréables à mon encontre, avant de me tourner vers mon élève du jour.

« - T'as vu comment on les a grillés ?! HIGH FIVE ! »
__________________________________________________________________

Bon, il était quand même temps de commencer les choses sérieuses.

« - Je pense que c'est possible d'adapter la technique pour que ça corresponde à tes aptitudes, mais ce sera un peu plus compliqué à expliquer, parce que je suppose que les sensations ne doivent pas être les mêmes. Pour un mur Doton c'est simple, je pars de la terre. »

Je composais quelques mudras et un mur fut rapidement monté.

« - Tu peux essayer de faire un mur ou n'importe quoi, que je visualise comment ça se forme ? »

Sérieux Sharrkan mode enclenché. Prépare-toi bien Académie, parce que le meilleur sensei de la terre vient de faire son apparition.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Dim 19 Mai 2019 - 14:27
Le petit cristal semblait avoir fait son effet. D’ordinaire, Hiko l’offrait aux jeunes femmes, mais là c’était un homme. Il avait donc un peu adapté son discours, mais pour être honnête, il ne s’attendait pas à une telle réaction de la part de Sharrkan. Ce dernier était totalement fasciné par la petite pierre, et il semblait très heureux du petit présent que le Sairyo lui avait fait.

Puis ils partirent en direction des terrains d’entraînement. Surprise, ils étaient totalement blindés et aucun n’était libre. Hiko bouda un peu quelques instants… Ce cours n’était décidément pas comme les autres, car Sharrkan n’avait même pas réservé de terrain. C’était quand même quelque chose !

- Évidemment qu’on shotgun ! On est pas venus là pour enfiler des perles !!
Bah ouais, Hiko était comme ça aussi. Premier arrivé, premier servi. Et ce fut le moment choisi par le destin pour leur envoyer un petit signe, un petit clin d’œil comme on dit chez moi. Et alors qu’Hiko se dirigeait vers le terrain d’entraînement, il entendit les petits râleurs sur le côté qui s’étaient faits coiffer au poteau par le sulfureux Sharrkan. Hiko passa en souriant, et il se permit même de tirer la langue à une adolescente qui rouspétait en disant qu’elle attendait depuis plus d’une heure qu’un terrain se libère.
- Fallait être plus vive héhé !
Et toc, dans tes dents !

En arrivant, Hiko ne se fit pas prier pour faire un high five de folie à son senseï du jour. Puis le véritable entraînement commença enfin. Sharrkan fit une démonstration de ses talents. Ainsi, il n’était pas qu’un simple rigolo comme avait pu en douter Hiko, il possédait de réelles capacités. La facilité avec laquelle il venait de créer son mur de pierre le prouvait, il maîtrisait cette technique à la perfection !

- Je peux essayer oui, mais je t’avoue que je n’ai jamais essayé de faire des créations de cristal plus grandes que le petit cristal que je t’ai montré tout à l’heure.
Autant être franc.

Et après la parlotte, le jeune garçon aux cheveux blancs se mit alors en action. Il malaxa tout d’abord son chakra. Le sentant parcourir tout son corps, il le sentait affluer dans chacun de ses membres et de ses muscles. Une fois qu’il se sentit à l’aise, le jeune garçon composa quelques mudras dont il avait l’habitude, puis il posa la main au sol, y insufflant alors une bonne quantité de chakra pour tenter de former un mur fait de cristal.

Il sentait son chakra le quitter pour venir se matérialiser juste devant lui, sous forme de cristal translucide. Cependant, cela ne se passa pas comme prévu car la création du jeune garçon fut beaucoup trop large, trop épaisse, et pas assez haute. En bref, la petite muraille lui arrivait au niveau des genoux et était franchement trop large.

- Oupsy…
C’était pas gagné.

_________________
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Mer 22 Mai 2019 - 15:23
J'avais formé un mur Doton absolument parfait, pas une motte de terre n'était de travers. C'était presque à se demander si je n'avais pas un peu de sang portugais dans mes veines ! J'avais hésité à taper une pose de victoire mais je m'étais retenu car encore une fois, ça ne faisait pas trop professionnel devant un élève.

J'avais encouragé le jeune adolescent à faire de même, pour comprendre surtout comment se matérialisait son chakra. C'était donc un beau muret trop large et pas assez haut qui était sorti du sol, juste bien pour faire les fondations d'une maison. N'empêche, j'étais toujours curieux devant ce pouvoir assez particulier. Je m'accroupissais devant la tentative de mur, tapotant avec mes doigts dessus. C'était comme taper sur une vitre. Impressionnant.

« - En tout cas, s'il y a quelque chose qui peut te rassurer, c'est que la matière est là et elle est bien solide. Imagine si en plus tu faisais du cristal mou ? Non, de ce côté là, c'est niquel. Bien joué ! »

J'adressais un sourire et un pouce levé au jeune Genin. Ouais, bon, en vrai c'était pas fameux, mais le but c'était pas de le décourager direct. La pédagogie positive tout ça.

« - Ce que le cristal a de plus par rapport au Doton, c'est que justement on voit à travers, comme ça même en étant protégé tu perds pas ton ennemi de vue. Et s'il arrive à le briser, tu peux toujours ramasser un bout de cristal et lui planter dans la gorge. » Marmonnais-je, plus en commentaire personnel que vraiment adressé à mon jeune élève.

Je m'amusais à passer ma main de l'autre côté du muret transparent, en mode "Combien j'ai de doigts ?". Je faisais le guignol pour gagner du temps parce qu'en vrai je transpirais à grosses gouttes dans mon slip. Comment j'étais censé lui expliquer un truc qui me paraissait naturel ? Autant j'avais eu besoin qu'on me montre certains trucs complètement cons, du genre faire une charge alors qu'il suffit de courir plus vite, autant le mur c'était passé assez facilement.

« - Alors hum... Je pense que tu devrais essayer de visualiser ton mur avant de le former. Imagine précisément la hauteur, l'épaisseur et la largeur du rempart que tu veux créer. Tu peux fermer les yeux un moment si ça t'aide à te concentrer. »

La concentration, c'était ça qu'il me manquait dans mes apprentissages. Peut-être que c'était la même chose pour Hiko ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Mer 22 Mai 2019 - 22:17
Le premier essai n’avait pas été franchement une réussite de la part de notre petit héros à la tête blanche. En effet, son mur ressemblait beaucoup plus à un banc qu’autre chose. Et alors qu’il était un peu déçu de sa création, malgré l’énergie qu’il y avait insufflé, notre petit héros à la tête blanche fut rapidement réconforté par l’excentrique Sharrkan. Ce dernier était plutôt compatissant même si à mon avis, il le faisait simplement pour être gentil.

De plus, il semblait beaucoup plus s’intéresser à l’aspect translucide et solide du cristal qu’à sa création à proprement parler. Il fallait dire que l’excentrique venait de soulever un point qui pouvait être à double tranchant. Le cristal permettait de faire en sorte que ses créations soient translucides, ce qui permettait de pouvoir se tenir informé des déplacements et des actions des autres personnes. Cependant, cela ouvrait une fenêtre pour que ces mêmes adversaires puissent observer les prochaines actions de l’enfant aux cheveux blancs, ou de la personne qu’il avait voulu protéger grâce à ce jutsu.

- Woh trop bien, je n’y avais même pas pensé. Mais bon, après c’est aussi à double tranchant car les autres pourront voir ce que je prépare derrière mon mur… Sauf si j’ajoute une texture spéciale à mon jutsu pour que ça soit un miroir réfléchissant que d’un seul côté et que du coup…
Tu t’égares mec.
- Euh ouais mais c’est pas le moment en fait… Désolé. Je vais réessayer…
Dans le même temps, Sharrkan venait de lui donner un petit coup de pouce en lui donnant un conseil qui lui permettrait peut être de mieux réussir son mur de cristal. Selon lui, il fallait le visualiser afin de mieux pouvoir le faire dans un deuxième temps. En bref, il lui conseillait d’apprendre à marcher plutôt que de vouloir courir directement. Et c’était un conseil des plus avisés, à ne pas délaisser même dans la vie de tous les jours les enfants.

Hiko se mit alors en mouvements et ferma les yeux. La conception se fit alors rapidement dans son esprit. Cela l’aidait d’avoir pu échouer une première fois car il avait la représentation de ce que donnait un amas de cristal. Il était donc plus facile de pouvoir imaginer son futur mur de cristal. Il voulait le faire assez haut et assez large pour pouvoir se protéger de jutsus assez gros pour pouvoir lui faire de lourds dégâts. Une bien belle ambition, qu’il faudrait maintenant réaliser…

- Je pense que ça devrait être bon… Réessayons.
Hiko ouvrit alors les yeux, le regard déterminé. Il se mit à malaxer son chakra et le faire circuler dans tout son corps. Puis il le concentra vers ses bras, puis ses mains et une fois qu’il se sentit prêt, il fit les quelques mudras nécessaires à la création du mur avant de poser les mains au sol. C’était l’étape cruciale où il fallait garder en tête la représentation du mur de cristal et ne pas s’en écarter. Il sentait son chakra se déverser dans le sol et fit alors le mur le plus ressemblant qu’il ne le pouvait pour le moment…

Mais qu’est ce que ça allait donner ? Ça, c’était Sharrkan qui nous donnerait la réponse.

_________________
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Dim 26 Mai 2019 - 1:15
Le jeune garçon aux cheveux blancs semblait aussi emballé par ma remarque sur l'avantage des murs transparents. Et il rajouta même qu'il pourrait essayer de mettre un miroir réfléchissant d'un côté. Alors là, j'étais scotché.

« - Tu... Tu pourrais vraiment faire ça ? »

[ Meeec, on avait dit qu'on était pro. Faut pas montrer que t'es trop impressionné ! ]

« - Ah euh ouais... Bien sûr. Tout le monde sait faire ça. Ha. Haha. »


Bref, changeons vite de sujet et revenons à nos moutons. Le gamin se concentra donc, fermant les yeux comme je lui avais conseillé. Ça faisait un petit moment qu'il les avait fermés d'ailleurs, je commençais à me demander s'il en profitait pas pour se taper une petite sieste, comme ça debout, mais comme j'étais un sensei bienveillant j'évitais de faire une remarque.

Après ce qui me sembla être une éternité (c'est à dire approximativement 45 secondes), Hiko tenta à nouveau de faire un mur transparent. Et il réussit, bien sûr, sauf que le mur était tellement haut et tellement large qu'il était tout fin en épaisseur. Je ne pus m'empêcher de donner une pichenette dans la construction qui s'empressa de me répondre par un "zgoiiingzoong" ou "gzoiiinggzooing" ou "gzouuggzouing" ou encore ..-

[ Euh ouais on a saisi là, merci. 0,5/10 pour la participation. ]

« - Écoute mon p'tit pote, je suis pas contre l'ambition et tout mais là faudrait commencer doucement quand même. Mais ne t'inquiète pas, j'ai un autre plan. »

Toujours dans ma lancée du "je-recopie-les-méthodes-d'apprentissages-qui-ont-fonctionné-sur-moi",je décidais de revenir aux sources ; les méthodes du désert.

« - Tu vois, d'où je viens, on a une méthode assez marrante pour apprendre les choses, ça s'appelle "Tu réussis ou tu crèves". Alors là je vais pas risquer de te faire tuer hein parce qu'ici les règles sont un peu plus strictes par rapport à la négligence sur mineur... Enfin bref. »


Je lui montrais ce que j'attendais de lui ; les jambes légèrement écartées, les pieds alignés avec les épaules.

« - Tu vas te mettre comme ça, et tu vas faire un mur entre tes jambes, parallèle à tes pieds. Et là t'as plutôt intérêt de contrôler la hauteur du truc, si tu vois où je veux en venir. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Lun 27 Mai 2019 - 22:53
La création de notre jeune héros était déjà un peu mieux que la première mais il restait encore du travail à effectuer. Il avait vu les choses en grand, en très grand même. Et le mur qu’il venait de créer était bien plus élevé que le haut de son crâne, mais comme le fit rapidement remarquer Sharrkan, il était aussi bien plus frêle que prévu. Un mur tel que celui-ci ne lui servirait sûrement pas à grand chose dans un combat, car il ne protégerait quasiment d’aucune attaque… Ce fut donc avec une pointe de déception que le manieur de cristal observa l’homme un peu excentrique s’amuser avec son mur.
- Ouais… J’ai un peu abusé sur les dimensions là… Je suis d’accord que en l’état, ce mur ne me servirait absolument à rien !
Un constat décevant, mais réaliste.

Et alors qu’Hiko commençait à réfléchir sur ce qu’il avait mal fait, Sharrkan reprit en main le cours de l’entraînement. Après tout, c’était lui le professeur aujourd’hui et il devait donc assumer son rôle. Hiko n’en attendait pas moins et prêta une oreille attentive lorsque l’excentrique reprit la parole pour lui annoncer la façon dont il avait été éduqué. D’abord attentif avec un sourire, sa bouche redescendit bien vite alors qu’il entendait l’histoire du manieur de Doton.

Ce dernier avait été élevé avec un diction qui était « Tu réussis ou tu crèves »… Sérieusement ? Putain mais les gens ils étaient complètement cinglés ou quoi dans ce monde shinobis ?! Et alors qu’il continuait d’écouter Sharrkan, Hiko sentait la pression monter en lui. Un peu comme une bouteille de bière qu’on aurait un peu trop secouée. Il en avait presque la nausée. Et alors qu’il s’imaginait déjà les pires épreuves, le Kumojin lui montra alors une position. Le mec il allait faire un tir au golf, avec les jambes écartées comme ça… Franchement c’était un peu ridicule dans un monde shinobis.

Mais lorsque vint l’explication, Hiko comprit alors. Il fallait qu’il se régule bien, sinon ses petites cacahuètes allaient souffrir le martyr, et pas qu’un peu ! Hiko sourit alors un peu bêtement, puis il prit la parole pour affirmer à son senseï du jour qu’il avait bien compris le principe du prochain exercice.

- Je… Crois que j’ai saisi le principe, héhé…
S’exécutant, Hiko écarta alors légèrement les jambes, puis il visualisa alors le mur de cristal qu’il voulait créer. Cette fois ci, il ne fallait pas qu’il soit trop haut car sinon il ne pourrait jamais avoir d’enfants. Ni trop large car sinon il allait se retrouver en grand écart, et sa progéniture était tout aussi menacée. En bref, soit il réussissait, soit il perdait le peu de virilité qu’il avait accumulée depuis presque quinze années de dur labeur.

Composant quelques mudras, l’enfant se mit donc au boulot et créa alors un mur de cristal au niveau de son entrejambe. Le mur grandit rapidement, au fur et à mesure que le chakra se déversait dans le sol. Il voyait la création gravir les centimètres beaucoup trop rapidement. Il tenta donc de maîtriser le flux de chakra qu’il injectait avant que la création ne soit trop élevée. Et alors qu’il sentait que le mur se solidifiait, il sentait alors un léger chatouillement au niveau de l’entrejambe.

- Je crois que j’ai… Pas réussi.
Des larmes de douleur coulaient sur son visage déformé par la douleur… Il était allé un peu trop haut !

_________________
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 17:43
Bon. Ouais... Voilà. Sans commentaires hein, ce qui est fait est fait, pas moyen de revenir en arrière. Et ce qui était fait, c'était que le gosse venait de s'écraser ses propres cacahuètes avec son propre pouvoir. Hiko allait sûrement perdre sa capacité à faire des enfants et moi je perdrais certainement mon droit d'enseigner à des enfants grâce à ce petit exercice bien joyeux. Non mais sérieusement, j'étais persuadé que c'était ce qu'il lui fallait pour réveiller ce truc en lui et faire l'impossible, tout ça. Il était passé où l'esprit Shonen, où quand tout est perdu le gamin puise dans des ressources qui n'existaient pas y'a 3 secondes et défonce tout ?

J'avais regardé le mur de cristal monter dangereusement, convaincu qu'il arrêterait sa croissance meurtrière au dernier quart de seconde. Et bien... Non. Non, il ne s'était pas arrêté et voilà que j'avais incité un gosse de 15 ans à l'autocastration. Au moment fatidique, comprenant le dénouement de la situation, je n'avais pu m'empêcher de fermer les yeux, contractant la mâchoire et serrant les poings comme pour protéger mes propres précieuses.

J'assistais impuissant aux larmes de douleur qui coulaient sur les joues du gamin, connaissant trop bien la souffrance atroce qu'il devait ressentir. Un supplice que tous les hommes avaient ressenti au moins une fois dans leur vie. Est-ce que je devais l'accompagner à l'hôpital ? Si mon pouvoir était le Rinton, peut-être que j'aurais pu lui apporter un peu de réconfort. Mais là je ne pouvais rien faire de plus que lui donner de petites tapes sur l'épaule et attendre.

« - Là, là, ça va passer... »

Peut -être qu'un jour on se retrouverait face à face au tribunal, lui m'accusant d'avoir gâché sa vie, après avoir essayé plusieurs années de procréer sans succès, sa femme l'ayant quitté en emportant le chien. Ou peut-être même avant que ça arrive, je serais contraint de lui donner mes propres enfants pour rétablir le tord fait en ce jour. Ou alors, œil pour œil, dent pour dent, il réclamerait ma castration. Ces pensées me donnaient des sueurs froides. Après l'entraînement, je devrais partir, changer d'identité. Peut-être couper mes cheveux et les teindre en noir ? Oui. C'était un petit sacrifice à faire pour garder mes bourses.

Je chassais ces idées noires car pour l'instant, je devais encore donner le change. Un petit moment devait s'être écoulé depuis l'incident car Hiko semblait en bien meilleur état. Ou peut-être que le choc n'avait pas été si fort que ça ?

« - Si tu es rétabli, il faudrait peut-être qu'on finisse cet apprentissage, histoire que tout ça ne soit pas arrivé en vain. Du coup on va changer de méthode, tu dois plutôt fonctionner au progressif... Je vais t'envoyer des petites attaques à distance, défends-toi comme tu le sens, mais le but c'est d'arriver à faire un mur, ok ? Et quand je verrai que ça prend forme, je ferai des techniques un peu plus fortes. »

Je reculais de plusieurs mètres, lui laissant le temps de prévoir ses défenses.

« - T'es prêt ? J'y vais. 3, 2, 1... Go. »

Concentrant mon chakra, je me servais de la terre pour lui envoyer une vague de petits projectiles. Et ça durerait tant qu'il le faudrait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Empty
Dim 9 Juin 2019 - 13:47
S’il y avait bien une chose qui était sûre, c’était que notre jeune héros aurait bien du mal à s’asseoir pour les prochains jours. Ses parties génitales avaient été frappées avec une telle force, et une telle résistance que les larmes avaient coulé directement sur ses petites joues. Succombant à la douleur, notre jeune héros s’était très vite retrouvé la tête par terre, bouffant la poussière… Littéralement.

Mais ce n’était pas la fin, et il savait qu’il devrait continuer. Il ne pouvait pas s’arrêter maintenant alors qu’il avait quasiment chopé le truc. Bien sûr, ce n’était pas suffisant car ses parties génitales le lui rappelaient à chaque instant en ce moment même. Elles souffraient le martyr, et Hiko aurait fait tout ce qui était en son pouvoir pour que cette douleur ne cesse. Il regrettait alors que Chiaki ne soit pas ici, la médecin aurait sûrement pu faire quelque chose… Réussir à en sauver au moins une ?

Bref, pas la peine de se torturer d’avantage, la jeune femme n’était pas là. Il fallait donc qu’il fasse avec. Et quelques longues minutes plus tard, le jeune garçon aux cheveux réussit à se relever péniblement. On pouvait entendre sa respiration, comparable à celle d’un buffle, bah ouais il fallait qu’il évacue toute cette douleur, lorsqu’il se relevait. Mais finalement, et grâce aux supers encouragements de Sharrkan, il finit par se remettre sur pieds, la douleur toujours omniprésente, évidemment.

- Bon… Ça devrait aller ! Je pense qu’on peut continuer…
On sentait sa voix tremblante, son ton hésitant… C’était sûr, Hiko n’avait pas reçu un simple coup, il venait aussi de perdre une bonne partie de sa dignité avec cette action. Et c’est alors ce moment là que le professeur du jour décida de reprendre les choses en mains afin de ne pas laisser cette situation, qui n’avait déjà que trop duré, s’éterniser plus longtemps.

Sa proposition ? Une vraie défense. Il allait l’attaquer pour de vrai, et il devrait alors réagir comme bon lui semblait, mais en faisant un mur. Ainsi, il devrait utiliser la densité de la technique en fonction des attaques. Hiko n’était pas sûr de pouvoir y arriver, mais il se promit qu’il ferait de son mieux. Après tout, il n’avait pas encaissé un tel choc pour s’arrêter si près du but. Il lui manquait juste un petit truc, il suffisait qu’il mette la main dessus et le reste serait du gâteau.

- C’est bon, je suis prêt.
Et alors que Sharrkan commençait à envoyer ses attaques, Hiko concentra son chakra et réagit rapidement en créant un mur devant lui. Évidemment, le mur était beaucoup trop épais pour le moment et lui demanda énormément d’énergie. Mais il fut ravi de voir que cela avait fonctionné lorsque la technique de Sharrkan s’écrasa sur le mur, qui ne bougea pas d’un millimètre.

Et ainsi s’ensuivit une série d’attaques de la part de l’excentrique. Hiko réagissait plutôt bien, même s’il imaginait que Sharrkan y allait volontairement doucement pour son élève du jour. Mais sa méthodologie fonctionnait plutôt bien, car au fur et à mesure de leurs échanges, les murs de cristal devinrent de plus en plus adaptés à la situation et aux attaques. Et surtout, cela devint un vrai automatisme pour notre jeune héros qui se débrouillait plutôt pas mal, il fallait l’avouer.

Au bout de plusieurs longues minutes, les deux hommes stoppèrent leurs échanges énergiques, puis Hiko tomba sur les fesses. Cela lui rappela sa douleur atroce au niveau de son entrejambes et il accusa le coup pour quelques secondes, soufflé coupé. Une fois qu’il eut reprit ses esprits et que les étoiles dans ses yeux eurent disparues, il regarda Sharrkan avec un sourire franc et lui posa la simple question fatidique…

- Je crois que j’ai réussi… Pas vrai chef ?
De la fierté, voilà ce qui ressortait de ce regard.

_________________
Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Tu connais la blague de la chaise...? [Hiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: