Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le choc des cultures [PV : Benzaiten]


Le choc des cultures [PV : Benzaiten] Empty
Mar 30 Avr 2019 - 17:39
Cela faisait un moment qu'une pseudo état d'urgence s'est enclenché lors de la venue du fanatique, ou plutôt, de sa tentative de venue. La Sendaï était pratiquement la première sur les lieux lorsque cette explosion a eu lieu, c'est ainsi qu'elle s'est retrouvée avec sa senseï et un Hayashijin dans une course poursuite où elle a fait des découvertes, pleins de découvertes. La plupart des kumojins sont repartis, elle, elle fait partis de ceux rester au pays du Bois, bien qu'elle sait qu'une équipe l'attend à Kumo, elle a des responsabilités à prendre ici comme étant une des seuls à avoir trouver une cité secrète. Dans tous les cas, elle a cherché à en savoir plus sur cette cité, cela lui a permis déjà de donné un nom dessus, un nom tiré de ce qu'elle a pu récupérer et écouter : Hikari, la cité de lumière. Cette histoire de lumière lui rappelle vite fait la religion des moines basé sur cette fameuse lumière ainsi que les différents points cardinaux, mais vraiment vite fait, il fallait dire que des moines à Kumo, il n'y en a pas eu depuis un moment.

Les lieux de l'accident ne sont plus accessible, elle est sous surveillance hayashijin, et visiblement, les kumojins ne sont plus les bienvenues à Hayashi. Elle ignore ce qui s'est passé lors de la réunion diplomatique avec Raizen, mais visiblement, ça s'est soldé à un terrible échec. Mais Kumo reste encore dans les environs malgré les interdictions de disparaître des terres, mais heureusement, Anzu pouvait tout de même circuler librement dans les recoins du village. En effet, usant de ses talents en dissimulation, la demoiselle a en effet privilégier une nouvelle apparence avec une nouvelle voix et un nouveau poids qui la rend difficilement reconnaissable par tous les autres shinobis. Il suffit ensuite d'être discrète, de ne pas poser des questions trop personnelles ou trop et de ne pas trop attiré l'attention sur elle. Il suffit juste de poser des questions normales, savoir ensuite relié le vrai du faux.

Se baladant innocemment dans les rues commerçantes après avoir fini de faire une première récolte d'informations et notant comment réagissent en ce moment les citoyens d'Hayashi, elle continue de se balader sans attirer l'attention sur elle. Elle s'arrête un moment sur un stand remplit de livres, avoir un peu de lecture est du commun de tout le monde, et puis, la violette, bien que blonde sous cette apparence, a toujours envie d'en apprendre un peu plus notamment, peut-être que, par chance, les livres situés ici ne font pas partis de ceux qu'elle a lu et relu, même si sa bibliothèque avait déjà des œuvres assez rares à trouver.

Hrp:
 

_________________

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] 1550637601-anzu Merci à mouton pour la signa o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] Empty
Jeu 2 Mai 2019 - 21:09




首都での収穫 ಬ Le Choc des Cultures | Saibai
Hayashi no kuni Capitale

Le printemps maladif avait chassé tristement l’hiver, saison de l’art serein, saison froide et lucide ; Et, dans son être à qui le sang morne présidait, l’impuissance liée à sa pathologie héréditaire s’étirait frénétiquement, pareil à un long bâillement. Des crépuscules blancs tiédissent sous son crâne parsemé d'une chevelure rappelant l'astre lunaire, Reine du firmament nocturne qu’un cercle de fer serrait ainsi qu’un vieux tombeau.

Funeste, elle errait après un rêve de vagues espoirs, cheminant les champs où la sève immense se pavanait. Puis elle tombait énervée de parfums d’arbres, las de ce moneisme. Alors elle patientait adossée sur une couche de fleurs bleutées, réfléchissant aux alternatives condamnatoires de la maladie…

Lui vint alors cette idée, de se joindre la Capitale pour la première fois depuis de longs mois qu'elle ne s'y était pas rendu - Depuis son retour suite à son périple à travers le Yuukan. La vipère démise de son venin mortel, avait ouïe-dire sur les différents apothicaires et librairies pouvant la conduire jusqu'au chemin de la rémission.

Une marche lente et assurée, croquant le temps qu'il lui restait pareille à une pomme croquée à pleine dent par un hominidé affamé. Benzaiten la sorcière du Bois, avait quitté l'air pur de la ville pour le miasme de la ville. Une ville en état d'alerte constante à première vue, puisque le nombre de garde se voyait curieusement décuplé depuis sa dernière visite. Elle déclina son identité, se faisant passé pour une frêle diseuse de bonne aventure, son chapelet shintoïste accentuant son aspect d'ascète religieuse.

Elle n'eût aucun mal à outrepasser la surveillance, évitant même les mains baladeuses des gardes, profitant de cette occasion pour palper les formes féminines sous l'égide de la justice seigneuriale. Il fallait en général aux gens, une très bonne capacité d'analyse pour pouvoir espérer entrevoir l'obscurité malsaine qui se dressait à travers l'aura de l'Hydre, l'habit de ne faisait pas le moine, cette phrase n'apparaissait pas plus véridique lorsqu'on se fiait à la silhouette de la Kaguya.

Ruelles animées, senteurs de grillages calcinées, marchands bruyants aux hurlements déchirants les tympans, l'animosité de la civilité ne l'avait en l'occurrence, aucunement manquée. De fait, elle s'empressa de rejoindre un petit emplacement où semblait s'y loger de multiples ouvrages. Elle tapota de la pointe de son index une épaule féminine, cheveux courts et flavescents...

« Sumimasen, saurez-vous où pourrais-je trouver des registres concernant l'alchimie ? * Elle marque une pause détourne un bref instant son regard avant de reprendre* Les gens m'ont l'air particulièrement sur le qui-vive ici, avez-vous une idée de ce qu'il s'est passé ? » Demandait-elle cordiale et gentillette, saupoudrée d'un zeste de curiosité anodine.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6115-meitetsu-no-benzaiten-l-hydre#50333

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] Empty
Jeu 2 Mai 2019 - 22:23
Fouillant dans ce stand les fameux livres, ayant l'autorisation du vendeur de pouvoir feuilleter vite fait les livres qu'il présente, elle ne vit pas une jeune femme venir la voir, l’accostant en posant une main sur son épaule. Elle pose le livre qu'elle regardait, lâchant un soupir à l'encontre de ses livres qu'elle a déjà lu et relu à Kumo, rien de bien nouveau pour elle. Ces livres étaient soit des rééditions, soit une version plus court de ce qu'elle a pu lire, et de ce fait, moins pertinent, elle qui s'attendait à des livres un peu plus longs, elle regrette encore le roman de Sazuka qu'elle a fini par rendre, de toute manière, elle n'a plus trop le temps de se consacrer à de la lecture vu ce qui l'attend et ce qu'elle devra faire ... mais ce n'est pas encore pour tout de suite, il fallait plus d'organisation avant de repartir à Hikari, la cité de lumière. Elle se tourne vers cette jeune femme, elle ressemblait à une religieuse, loin des moines et de la tenue très bling bling des fanatiques cependant.

- Malheureusement, hormis quelques almanach et autres herbiers, je n'ai rien vu qui puisse satisfaire votre requête.

Sous cette forme, elle est plus jeune, physiquement, elle devait être autour des 17 ans, de ce fait, sa voix s'est adaptée à son âge apparent, bien différent de sa voix habituelle. Elle regarde la jeune femme, difficile de mettre un âge dessus, ni même d'avoir un visage précis vu la moitié recouvert d'un foulard, en tout cas, malgré son air religieux, son accoutrement est plus exotique. Elle la voit détourner le regard, visiblement intrigué par le bruit alentour et toute l'agitation qui se forme autour d'elles, bien qu'elles soient dans un marché, c'est loin d'être les rues calmes de la capitale d'Hayashi qu'elle a vu en venant ici.

- Il y a plusieurs raisons, difficile de dire laquelle de tous les mets dans cet état. Entre l'explosion qui a eu lieu devant la capitale pendant une réunion diplomatique entre les kumojins et le seigneur Mokkô ou la découverte d'une cité cachée depuis tout ce temps à toute personne extérieur d'Hayashi par des kumojins, il y a de quoi être stressé ou se sentir menacé.

Elle observe tous ces gens dont le quotidien est en train de se distordre, tout commence à leur échapper, eux si tranquilles jusque là, à l'abri de tout regard extérieur, se faire menacer ou avoir un de leur plus grand secret dévoilé à des kumojins dont la mission diplomatique a échoué suite à un refus surprise du seigneur du pays du Bois, cela a de quoi bouleverser leur vie tranquille. Tous ces gens se demandent quoi faire, une situation comme celle-ci doivent les choquer. Ils n'ont jamais été entraîné à ça après tout ... enfin, les civils, les hayashijins doivent avoir eu un entraînement au cas où cette situation arrive.

- Malheureusement, les kumojins ont été chassé d'Hayashi suite à un ordre du seigneur Mokkô, difficile d'avoir plus de détails sur comment ils ont réussi à trouver Hikari.

Elle lâche un soupir, puis, elle reprend sa recherche d'un livre, on ne sait jamais sur quoi elle pouvait tomber en fouillant un peu plus. Peut-être sur un livre qui intéresserait la demoiselle après tout.

_________________

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] 1550637601-anzu Merci à mouton pour la signa o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] Empty
Sam 25 Mai 2019 - 14:22




首都での収穫 ಬ Le Choc des Cultures | Saibai
Hayashi no kuni Capitale

Elle affichait un air légèrement dubitatif suite à la réponse de la jeune femme, lui indiquant que les ouvrages qu'elle recherchait, ne figurait pas dans ce petit bazar. Soit, elle chercherait les bouquins dans une boutique différente, ou peut être même dans un Pays où ses études se verraient fructueuses.

La sorcière des Bois ne daigna répondre directement à son interlocutrice ne voulant lui couper la parole, qui plus est, ce que soulevait l'adolescente apparaissait des plus intriguant. En effet, ceci concernait donc la politique actuelle d'Hayashi. Selon ses dires, Kumojin et Daimyo se seraient entretenus dans un échange à but diplomatique, le seigneur ayant décidé de chasser les ressortissants de la Foudre. Cette affaire avait sans aucun doute un lien avec la découverte de cette légendaire Cité, que Benzaiten n'avait de cesse que de rechercher, ces Kumojin, serait-ce eux qui ont découvert Hikari ?

« La mythique Cité ancestrale ? Je vois... Ces Kumojin vont sûrement vouloir mettre la main dessus, la réaction de Moko-dono est hautement compréhensible. Ils feraient mieux de rentrer chez eux avant de le regretter, nous autres Hayashijin, sommes particulièrement attachés à nos patrimoines. Kukuku » Déclarait la dame lunaire.

Plusieurs questions fusèrent et se bousculèrent dans son esprit, la Kaguya se faisant devancer par des étrangers ayant à première vue, élus domicile sur les terres forestières d'Hayashi.

« Aviez-vous plus de précisions sur le renvoi des Kumojin ? Je doute que ces derniers aient acceptés de se faire congédier de la sorte, après tout, ce sont des shinobi. *Elle tousse légèrement avant de reprendre* Et vous, n'êtes vous pas affectée par cette situation ? » Demandait la souveraine des os l'air chétive.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6115-meitetsu-no-benzaiten-l-hydre#50333

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] Empty
Sam 25 Mai 2019 - 16:11
La femme était dubitative, visiblement, elle cherchait vraiment un ouvrage sur l'alchimie. Anzu soupire, encore une fois, sa bonté la perdra, sans doute va-t-elle lui proposer de chercher ce livre à sa place. Enfin, la jeune femme s'est retournée après lui avoir parlé, elle lui déclare que les Hayashijins ne vont pas se laisser faire, que les kumojins vont chercher à avoir la main mise sur cette cité. De son côté, Anzu ne voit pas l'intérêt de mettre la main dessus, certes, elle est curieuse de l'explorer, savoir si une histoire concernant les Sendaï peut-être trouvable, mais se l'accaparer ? Ils ne sont venus ici que pour faire un échange diplomatique et scientifique, et s'ils ont certes été chassé ... elle se demande si Raizen et Sazuka ne compte pas refaire plus tard un nouvel échange. De plus, cette cité, pourquoi intéresserait-elle les kumojins ? Le clan Suzuri serait contre cette décision, et puis, Reiko ne verrait pas ce qu'une cité, certe abritant un dieu peupler de moine et caché dans Hayashi, peut l'aider dans sa quête de devenir une puissance culturelle rayonnante.

Elle voulait plus d'informations sur les renvois des kumojins, ça, elle l'ignore totalement, enfin ... si, d'après Raizen, il n'y a pas de vraies causes à ce renvoi, mais en tant que jeune femme du peuple, elle sait autant que ces autres gens, c'est-à-dire rien du tout. Elle se tourne donc vers la jeune femme qui se mettait à tousser, elle ignorait si c'était le mot shinobi la cause ou bien une maladie, voire les deux, mais elle voulait plus d'informations à propos de ce renvoi ... mais aussi sur l'état qu'elle se trouve en ce moment à ce propos.

- Je n'en sais pas plus, tout ce que je sais, c'est qu'ils ont été congédié, quand à ce que j'en pense actuellement ...

Elle ne peut pas s'empêcher d'être inquiète en effet, même si elle n'est pas vraiment membre de ce village, elle ne peut pas ne pas prendre en compte la vie de ses habitants et de faire le lien entre ce fanatique qui est capable de mettre dans un corps humain un dieu entier et le lien qu'ils ont avec l'homme au chapeau ... enfin, celui-ci, semble plutôt pacifiste, mais elle pense à ce que ça va provoquer ici ... les gens ici sont certainement loin d'être prêt à accueillir un dieu ... Elle met le bout de son pouce en bouche, rongeant à moitié son ongle.

- Je suis morte de peur ... sous Hikari se trouverait, d'après ce que j'ai lu, un dieu, le dieu des éléments, celui qui a permis à ceux manipulant le chakra de pouvoir manipuler les affinités élémentaires ... maintenant qu'Hikari a été découvert et mis au grand jour, j'ai peur qu'il se passe la même chose avec le dieu qui se trouvait à Kaze no Kuni. Je n'ai pas envie de voir la capitale sombrer sous les coups d'une entité divine ...

Elle cesse de ronger son pouce, essayant de se reprendre un moment ... bien que tout ceci soit de la comédie, la plupart de ces dires sont vrais : même si elle ne pense pas que le dieu va être libéré, ça va être une histoire similaire ... elle le sent ...

- Mais je dois essayé d'être forte ... mes parents se font un sang d'encre déjà, donc je ne veux pas empirer la situation, donc j'essaie de m'occuper, de ne pas y penser, même si c'est plus forte que moi ...

Elle reprend donc sa recherche de livre ... espérant que ça a plu à la demoiselle.

_________________

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] 1550637601-anzu Merci à mouton pour la signa o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] Empty
Sam 1 Juin 2019 - 12:49




首都での収穫 ಬ Le Choc des Cultures | Saibai
Hayashi no kuni Capitale

Aucunes informations supplémentaires concernant les allogènes fraîchement écartés, au grand dam de la masquée maladive qui allait selon toute vraisemblance, entamer des recherches et enquêter sur les pratiques et desseins des ressortissants de la Foudre.

La jeune demoiselle apparaissait maintenant anxieuse, un changement de comportement soudain qui ne tarissait pas les suspicions naissantes de la Kaguya. Qui plus est, les informations émanant de sa bouche semblait bien trop importante pour une simple civile anodine...

«Ne vous en faîte pas, la capitale ne craint rien. Mais dîtes moi très chère, vous me sembler particulièrement bien informée de ce qui se passe au delà de ces murs, des Divins dîtes-vous ? » Demandait Benzaiten toujours aimable en apparence.

La matriarche des Os ne le démontrait pas extérieurement, mais elle soupçonnait grandement son interlocutrice à présent, gardant tout de même son éternel air mesquin à travers un sourire malicieux, un tantinet amical, dissimulant à merveille ses véritables intentions.

« Il est normal pour des parents que de s'inquiéter pour sa progéniture, surtout en pareille circonstance... Je ne vais pas vous retenir bien longtemps, j'aurais juste besoin que vous me me meniez chez l'Apothicaire, je ne sais pas vraiment où elle se trouve, je reviens d'un très long séjour vous savez... » Ajoutait l'envoûteuse d'un air innocent.

En réalité, il y avait deux sortes d'apothicaires, et en l'occurrence, la Vipère savait pertinemment où se trouvait la boutique reliée aux produits pharmaceutique en tout genre propre aux ressortissants du Bois, il fallait d'ailleurs emprunter un chemin unique que seuls les Hayashijin connaissaient sur le bout des doigts. Cette boutique en particulier vendait des produits singulier liés à la sève des arbres chakraique et drogues diverses et variées, pouvant soigner nombres de maladies létales normalement incurables.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6115-meitetsu-no-benzaiten-l-hydre#50333

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] Empty
Sam 1 Juin 2019 - 16:05
Après lui avoir répondu à sa question, de comment elle prévoit les événements, toujours en restant logique, elle suspect une légère suspicion dans sa voix, ne la croyait-elle pas ? Ou alors en a-t-elle trop dit ? Pourtant, tout ce qu'elle l'a dit, elle l'a entendu et réentendu des civils, donc elle n'a fait que le perroquet, en résumant tout en expliquant qu'elle est morte de peur pour la capitale. Cependant, elle voulait savoir comment elle sait ce qui se passe en dehors des portes, pourtant, la réponse est toute simple : on a prévenu la capitale, ici, ce n'est pas elle qui a prévenu le village, mais un Hayashijin qui l'a prévenu. Les kumojins, eux, n'ont pas pu mettre la cité au courante, seule l'Inazuka en armure a pu le faire sans en être chassé. Elle observe donc la demoiselle, ressortant encore une fois de sa recherche de livres.

- C'est un Hayashijin qui a accompagné les kumojins qui nous a mis au courant à la capitale, un grand homme en armure rouge accompagné d'un canidé, je crois que c'est un chien ou un loup, mais à l'image de son maître, il est très gros. C'est grâce à lui que nous avons pu savoir ce qui s'est passé en dehors des portes de la capitale ...

Ensuite, elle voulait savoir où se trouvait l’apothicaire, elle pense savoir duquel elle parle. Comme elle cherchait des ouvrages sur l'alchimie, sans doute est-ce celui avec les drogues et autres produits pharmaceutiques venant des arbres d'Hayashi. Il est vrai qu'elle connaît le chemin pour y aller, elle remercie surtout Sazuka, c'est elle qui lui a montré le chemin pour s'y rendre, surtout après s'être pleins d'un gros mal de tête suite à un abus d'alcool ... Et Sazuka avait d'autres chats à fouetter que de soigner sa migraine dû à l'alcool.

- Oui, l'apothicaire, il est par là ...

Elle la guide, de ce qu'elle a compris, il fallait emprunter certaines routes précises pour s'y rendre, mais la capitale n'est pas une grande ville non plus, il était assez facile de s'orienté. Si Anzu connaît cette route, bien sûr, vu qu'elle s'y ait rendu. Et elle préférait la retenir plutôt que de se retrouver dans la même situation que la dernière fois, avec Raizen dans sa chambre ...

- Sinon, comment vous vous appelez madame ?

C'est vrai ça, là, elle ne fait qu'aider une inconnue ... rien de plus, rien de moins.


_________________

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] 1550637601-anzu Merci à mouton pour la signa o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] Empty
Lun 3 Juin 2019 - 23:22




首都での収穫 ಬ Le Choc des Cultures | Saibai
Hayashi no kuni Capitale

La jeune femme affirmait qu'un Hayashijin cuirassé accompagné d'un chien-loup avait communiqué ces informations. La Kaguya n'en avait en l'occurrence jamais entendu parlée, soit elle ne désirait plus s'attarder à la question, n'étant pas venu en ces lieux pour ce genre d'affaire demandant une enquête plus approfondie.

« Un homme accompagné d'un canidé ? Sûrement faisait-il partie de la même lignée que ces animaux d'Hokazuka kukuku... » Marmonnait la Reine du trône d'ossature.

Finalement, l'interlocutrice daigna l'accompagner, la guidant à travers la ville sans trop de peine. La capitale en dépit des récents événements, apparaissait animée, cela n'empêchait pas les marchands de s'adonner à leur métier accostant les passants, ni même aux enfants de courir partout dans les ruelles. Un silence s'était installé jusqu'à la question de la blonde, elle tentait d'en savoir davantage sur la demi masquée encore anonyme à ses yeux. L'on pouvait sentir à travers l’ensorceleuse, que cet aspect mystérieux ne la dérangeait guère, cependant, cette civile se démenait afin de l'aider dans ses recherches, elle méritait au moins ça.

« Benzaiten desu. Et vous donc ? Vivez-vous ici depuis longtemps très chère ? » Se présentait l'avisée tout en renvoyant les questions à son tour.

La kunoichi aux apparences rappelant une Geisha de par la pâleur de sa peau, marchait et suivait son guide à pas lent, sans pour autant se presser. Il était chose rare que de la voir en dehors de son antre désormais, la maladie la contraignant à demeurer non loin de ses sous fifres.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6115-meitetsu-no-benzaiten-l-hydre#50333

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] Empty
Mar 4 Juin 2019 - 19:30
La même lignée animale que ces Hokazuka ? Si elle se fit a ce qu'on lui a dit, les Hokazuka serait des Inazuka survivants qui se sont réfugiés à Hayashi, mais c'est tout ce qu'elle sait. Elle sait aussi qu'ayant perdus leur ami canidé, ils se sont familiarisés avec d'autres animaux, mais difficile de dire si c'est vrai ou faux, elle n'en a pas croisé un seul. Si ça se trouve, s'en ait un, mais son compagnon a survécu, c'est cohérent en effet. Mais dans ce cas, peut-on le qualifié d'Hokazuka ? C'est une bonne question, il est peut-être de Hi, mais il se trouve comme ses congénères à Hayashi. Enfin, c'est une vraie question qui se pose ... peut-être qu'elle en sait un peu plus ? Elle se tourne donc vers elle, toujours en gardant cet air un peu apeuré qu'elle essaie de cacher avec beaucoup de mal.

- Un Hokazuka ? Certainement le plus chanceux d'entre eux s'il a encore son compagnon canidé ...

Dans tous les cas, Anzu guide la demoiselle vers l'apothicaire, en restant silencieuse tout le long du trajet, jusqu'à lui demandé son nom. Elle se nomme donc Benzaiten, ce nom ne lui dit rien, donc pas de risques de tomber face à un ennemi d'Hayashi très connu. Elle lui retourne ensuite la question, lui demandant à son tour son nom et si elle est ici depuis longtemps ou non.

- Je me nomme Maru, Ito Maru. J'ai vécu à Kaze avant, mais mes parents ont vite emménagé à Hayashi, étant en quête d'un abri pour ne pas se faire attraper par des esclavagistes qui en avait contre moi, et finalement, c'est devenu notre demeure.

Elle n'a pas grand chose à ajouter, bien qu'elle se basait sur une histoire qu'elle a déjà entendu auparavant, modifiant quelques détails pour se l'approprier et paraître plus vrai. Elle continue toujours son guidage, suivant ce chemin si particulier.

- Et vous ? Vous venez d'ici ? Je ne vous ai pas vu ici.

_________________

Le choc des cultures [PV : Benzaiten] 1550637601-anzu Merci à mouton pour la signa o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Le choc des cultures [PV : Benzaiten]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: