Soutenez le forum !
1234
Partagez

Entretien d'embauche [Chiaki]

Shirō
Shirō

Entretien d'embauche [Chiaki] Empty
Mer 1 Mai 2019 - 17:34
Après une longue soirée d’étude, Shirō avait opté pour une journée de repos bien méritée. Une journée qu’il avait mise à profit pour tout de même réfléchir à certaines choses. Notamment sur son implication au sein du village. Même s’il possédait déjà une charge de soldat, il se disait qu’il pouvait titrer autre chose de cet accord passé entre lui et les instances. Il pouvait être plus que de la vulgaire chair à canon en formation. Ses capacités étaient encore toutes fraîches et à peine maîtrisées. Il pouvait animer un corps inanimé mais ce n’était pas encore une franche réussite. Il ne pouvait pas tenir bien longtemps et son contrôle restait confus. Il pouvait passer autant de temps qu’il voulait sur un terrain d’entraînement, il risquait juste de se ramasser une injonction d’éloignement pour atteinte à la pudeur en exhibant du macchabé en public. La bienséance avait la rancœur tenace.

Il devait donc s’arranger d’horaires où personne ne serait dérangé par ses macabres manœuvres. Mais cela limitait encore plus ses possibilités d’amélioration. Un contretemps bigrement embêtant pour lui qui souhaitait développer au plus vite cette capacité. La Nature s’était créée autour de l’équilibre entre Vie et Mort et il avait le pouvoir de manier la balance. Il ne pouvait pas passer à côté de ce don quasiment divin. Il se devait de le maîtriser comme jamais personne ne l’avait fait. Il devait en percer jusque dans les plus obscurs secrets, quel qu’en soit le prix. D’où sa volonté de s’entraîner et de pratiquer mais comment rendre cela possible dans un village ?

Sortir de l’enceinte de Kumo était bien sûr une solution logique et évidente. Mais elle réclamait des déplacements, donc potentiellement plus de temps. Autant il n’était pas du genre à courir après l’argent mais il savait pour le coup que c’était une équation intimement liée. Il devait garder quelques moyens financiers pour vivre confortablement ici avec sa sœur. Il n’avait qu’un modeste appartement pour deux pour le moment mais il aspirait à ce que cela change au plus vite. Plus de moyens pour un confort amélioré et plus de libertés. Un petit laboratoire privé pour qu’ils puissent tous deux exercé leur talent sans importuner autrui. Du moins sans être importuner par autrui. Sa pensée le mena alors vers une idée qu’il n’avait pas vraiment envisagée jusque-là. Un petit boulot lui permettant d’allier pratique et technique. Après s’être maudit de ne pas y avoir songé dès son entrée dans le village, il se saisit de sa veste immaculée et quitta le domicile.

Il arriva sans encombre à l’hôpital. Là plusieurs visages dans l’attente de soins de toute urgence ou simplement soucieux de l’état de leurs proches. Shirō faisait presque tâche avec sa démarche assurée et son air déterminé. Il rejoignit directement l’accueil pour interpeller celle qui se chargeait de la réception des patients. Elle n’était peut-être pas pleinement compétente pour sa requête mais elle saurait le mettre en relation avec la personne adéquate. Froidement mais poliment il s’adressa à elle d’un timbre clair.

- Bonjour mademoiselle. Je me doute que vous n’êtes pas directement qualifié pour ma demande mais je souhaiterais postuler pour travailler dans cet établissement. Pourriez-vous me mettre en relation avec quelqu’un qui saurait m’aiguiller. Et vous seriez aimable si vous pouviez préciser que ce serait dans le cadre d’une fonction bien précise.

- Je vais voir ce que je peux faire. Quel service vous intéresserait ?

- Celui de la morgue.


@Sentetsu Chiaki
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993
Sentetsu Chiaki
Sentetsu Chiaki

Entretien d'embauche [Chiaki] Empty
Dim 12 Mai 2019 - 16:01

Entretien d'embauche.


Une journée comme une autre à l’hôpital. Son planning s’est libéré d’une lourde intervention. Chiaki, ne voulant pas rentrer avec Ryû et profiter du temps de calme pour étudier et abattre un maximum de travail, a décidé de rester ici encore un peu. Les patients s’enchaînent, défilent encore et encore alors que la salle d’attente n’a pas l’air de se désemplir. Avec le printemps et ses chaleurs plutôt fortes mais capricieuses, nombreux sont les rapports de rhumes, ou autres coups de froid. Chiaki sait que ses collègues sont très occupés et que les consultations de ce style sont les plus longues et fastidieuses. Toujours très contente de prendre des patients en charge pour régler leurs petits soucis, même s’ils sont parfois dérisoires, la brune met toujours la main à la pâte.

Après une consultation, elle revient jusqu’à l’accueil de l’hôpital et dépose le dossier d’un patient qui sort, visiblement satisfait. Un homme se trouve ici, mais il n’a pas l’air malade. Chiaki n’a que le temps d’entendre le mot « morgue » tomber de ses lèvres. Elle arque un sourcil, visiblement perplexe. Pourquoi cet homme viendrait-il ici pour une telle raison ? Des gens qui viennent à la morgue, elle en voit, évidemment, mais il n’a pas l’air triste. Il n’a pas non plus l’air d’être un policier. À vrai dire, il n’a l’air d’aucune personne qu’elle connaît, ni d’un gradé qu’elle aurait pu connaître. Elle penche la tête s’approche de lui.

« Bonjour, puis-je vous aider ? »

Un sourire étire doucement ses lèvres. Cet homme inconnu est venu pour postuler, apparemment. Pour la morgue. La pauvre femme de l’accueil n’a pas l’air de savoir comment se positionner quant à cette étrange apparition. Des personnes motivées pour travailler à l’hôpital, il y en a beaucoup, voire même une pléthore. Par contre, des gens qui viennent pour s’investir dans la morgue ? Non, Chiaki n’en a probablement jamais vu. Son sourire s’affirme.

« Ah, un amateur de cadavres ? Intéressant … Venez, suivez-moi. »

La chirurgienne invite l’homme à la suivre. Au regard, il paraît avoir une bonne dizaine d’années de plus qu’elle. Une maturité à imaginer, que la brune espère retrouver au fil de leur conversation à venir. Dans le dédale des couloirs de l’hôpital, elle profite de la marche pour se présenter.

« Je suis le Docteur Sentetsu Chiaki, chirurgienne de cet hôpital. Enchantée de faire votre connaissance. »

La Chûnin pousse une porte, qui dévoile son bureau. Elle fait signe à l’inconnu d’entrer, puis elle ferme la porte et va s’installer à son bureau.

« Alors, dîtes-moi tout. Votre nom, vos motivations … Après tout, la morgue n’est pas un univers qui connaît de nombreux amateurs … »

Malicieuse, amusée. Chiaki est terriblement intriguée par cette nouvelle venue, qui s’annonce déjà haute en couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883
Shirō
Shirō

Entretien d'embauche [Chiaki] Empty
Dim 12 Mai 2019 - 20:31
Shirō fut rapidement exaucé. Une chance lorsque l’on connaît les délais d’attente dans de tels établissements. La chance semblait de son côté puisqu’à peine venait-il de formuler sa demande qu’une jeune femme se présenta à lui. Elle se retrouvait dans le même état que la réceptionniste, à savoir stupéfaite que quelqu’un se présente dans un hôpital par intérêt pour les cadavres. Une telle formulation d’ailleurs laisserait présager d’obscurs scénarios. Shirō ne se débinait pas pour autant. S’il commençait à tourner autour du pot, il serait bien plus suspect que s’il se présentait d’emblée comme celui qu’il était. Celle qui venait d’arriver pour le renseigner lui fit signe de la suivre. Il s’exécuta pour emboiter le pas à son interlocutrice parmi les couloirs de l’établissement.

Elle se présenta alors, précisant par la même occasion sa fonction. Une chirurgienne qui devait du coup être la plus à même de le renseigner sur sa demande. Il comprenait mieux son intervention immédiate. Etonnamment, elle l’accueillait sans émettre d’a priori. Pour quelqu’un qui venait de réclamer un poste à la morgue, Shirō était accueilli avec le plus sincère respect. Aucun jugement de valeur ou de regard accusateur. Une discussion courtoise avec la jeune femme qui ne s’en tenait pas au côté lugubre de sa demande. Elle semblait plus jeune que lui et pourtant sa réaction reflétait d’ores et déjà une très grande maturité. Au moins il n’était pas venu pour rien. Un tel poste pouvait lui apporter beaucoup. Sujets d’études et, si la chance était de son côté, matières premières. Cet entretien décisif pouvait lui faire passer un cap dans sa quête de formation pour un domaine trop obscur pour être partagé avec quelqu’un d’autre.

Le dédale de couloirs avait finalement laissé place à un bureau tout ce qu’il y avait de plus classique. Jeune mais pourtant déjà chirurgienne et en possession de son propre bureau. Son intuition le portait à croire qu’il n’avait pas en face n’importe quelle chirurgienne. Cette dernière referma derrière elle, après quoi elle rejoignit son office pour reprendre son face à face avec le jeune homme. Comme toute rencontre dans ce cadre, elle lui demanda de se présenter. Il était en effet peu commun, voire unique, qu’une telle demande franchisse leurs portes de leur plein gré. Shirō s’éclaircit la voix avant de commencer.

- Tout d’abord permettez-moi de vous remercier pour m’avoir pris en charge aussi rapidement. Je me nomme Shirō. Je suis depuis peu Genin au service du village. Un poste que j’occupe pour le loyer et apporter ma pierre au toit qui m’est offert. Mais je tiens également à faire profiter de mon savoir d’une façon toute autre. J’ai une certaine expertise en matière d’anatomie et la morgue n’est pas un lieu qui m’effraie. Au contraire, il me fascine. Je me doute que vous ne devez pas avoir énormément de volontaires, aussi ai-je préféré prendre les devants pour vous proposer mes services.

Il aurait pu d’emblée dévoiler ses talents si particuliers mais peut-être aurait-il l’occasion d’en faire usage sous ses yeux s’ils venaient à visiter son potentiel futur travail. Si cette discussion débutait comme un simple entretien, il ne doutait pas que la jeune docteur devait abriter une mentalité intéressante et plaisante à découvrir verbalement.

_________________
Entretien d'embauche [Chiaki] Cl26
Merci pour le kit Aimimolette ♥️
Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993
Sentetsu Chiaki
Sentetsu Chiaki

Entretien d'embauche [Chiaki] Empty
Mar 14 Mai 2019 - 22:35

Entretien d'embauche.


Les circonstances de cette rencontre ne sont pas les plus habituelles, probablement pas les plus normales non plus. Pourtant, il règne dans le bureau de Chiaki une ambiance des plus agréables. Cet homme ne perd pas de temps, il ne tourne pas autour du pot. Il dit les choses telles qu’elles sont et ne se cachent pas derrière de quelconques fioritures. Il se dénomme Shirô, Genin de Kumo et … Et il désire travailler à la morgue. Si cette information est la plus surprenante de toutes, il n’empêche qu’elle suscite chez la chirurgienne un intérêt qu’elle ne peut pas dissimuler. Cet homme doit avoir bien des choses à raconter pour être ainsi intrigué par les morts.

Il exprime à Chiaki sa position d’expert en anatomie – amusant, n’est-ce pas ? – fasciné par la morgue. Autant dire que la brune ne s’attendait pas à une telle visite aujourd’hui. Elle hoche la tête, écoute, acquiesce. Cet homme a raison, finalement. Prendre les devants et postuler de lui-même pour un tel poste lui apporte déjà des points. Néanmoins, beaucoup d’autres questions s’élèvent, se découvrent progressivement alors que la chirurgienne observe son interlocuteur. Un sourire se hisse doucement sur ses lèvres.

« Ne vous en faîtes pas pour la prise en charge, je ne peux pas laisser passer une telle opportunité. »

Elle hausse les épaules.

« Je commencerais donc par vous remercier de l’intérêt que vous portez à notre hôpital ! Bien que vous soyez intéressé particulièrement par la morgue, vous souhaitez travailler à nos côtés et c’est déjà quelque chose de très plaisant. »

La brune se laisse tomber dans le fond de sa chaise, les mains posées sur les accoudoirs.

« La morgue est un domaine particulier, où personne ne se rend réellement parce que, vous comprenez, ces gens sont parfois morts dans d’horribles souffrances … Alors ils ne supportent pas le contact des cadavres et décident de fuir. J’imagine donc que vous faîtes partie de ceux qui sauront tenir face à cette charge mentale. »

En réalité, Chiaki l’espère. Elle souhaite tout de même qu’un possible futur employé ne prenne pas peur à la première difficulté rencontrée. À vrai dire, la chirurgienne décèle en cette potentielle recrue un courage qu’elle ne saurait expliquer et, au fond, qu’elle souhaite véritable. Une force qui lui permettra de ne pas plier face à la charge de travail qu’il risque de recevoir. Après tout, ils vivent dans un monde où la mort frappe n’importe où, n’importe qui, n’importe quand. Autant dire que le courage est une denrée nécessaire pour exercer certains métiers. Elle penche doucement la tête.

« Vous dîtes que vous êtes un expert en anatomie humaine … Je dois avouer que mon âme de chirurgienne est piquée au vif quand vous dîtes ça. Est-ce parce que vous avez suivi certaines études ? Lu des livres ? Ou est-ce quelque chose que vous avez développé de vous-mêmes ? »

Les prunelles émeraudes plongent dans les noisettes du jeune homme. Un air faussement désolé s’imprègne sur le visage de la demoiselle. Chiaki ne pense pas une seule seconde cette mimique. Elle est tellement intriguée, tellement intéressée par cet étrange personnage qu’elle ne peut pas s’empêcher de lui poser de très nombreuses questions.

« Pardonnez mon approche intrusive … Je dois avouer que je ne peux pas m’empêcher de tant vous interroger. Je ne vois pas des personnes fascinées par la morgue tous les jours … »

Faute avouée … à moitié pardonnée ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883
Shirō
Shirō

Entretien d'embauche [Chiaki] Empty
Mer 15 Mai 2019 - 21:33
Pour une première approche, Shirō ne s’en sortait pas si mal. Il n’était pas habitué à de tels entretiens, certes, mais il avait le pressentiment que c’était sur une bonne pente. Au vu des dires du docteur Sentetsu, sa prise d’initiative ainsi que son intérêt pour le travail dans l’hôpital représentaient de bons éléments pour débuter. Des faits mis en exergue assez rapidement mais sans préméditation de la part du manipulateur de morts. Il s’était contenté d’édicter ses motivations et compétences. Pas la totalité, dans un premier temps. Il pouvait maintenant constater de la réussite de cette introduction et comme il l’espérait, son interlocutrice semblait intéressée.

La jeune femme souligna la difficulté du travail en morgue pour beaucoup. Ce qui était vrai au vu du contact avec la Mort, ce n’était pas chose commune. Shirō ne risquait pas d’en souffrir. Il en avait même développé une forme de préférence. Les vivants pouvaient avoir tendance à l’ennuyer, hormis certaines rencontres ponctuelles qui le stimulaient. Un travail en plein dans un élément qu’il pouvait contrôler ne pouvait donc pas l’effrayer. Ce fut avec un sourire à peine dissimulé qu’il répondit au point soulevé par le docteur.

- Un tel désagrément ne m’atteint pas en effet. N’y voyez là aucun délire morbide ou totale folie, juste la simple objectivité du scientifique.

Belle façon de dire qu’il était parfaitement indifférent des corps en tant que personnes. Il les voyait comme des sujets d’expérience. Mais cela risquait de ternir le tableau qu’il s’efforçait de donner. Le genre de déclaration qui vous conduit à la porte. Il avait la ferme intention de pouvoir mener ses observations à bien et cela s’annonçait impossible si d’ores et déjà de lourds soupçons se portaient sur lui. Il resta donc bref dans sa déclaration pour également entretenir la curiosité de la femme de science. Elle avait relevé son allocution sur ses compétences en anatomie. Il aurait dû se douter qu’une telle phrase l’attirerait immédiatement. Ce qui aurait pu passer pour de la vantardise s’avérait une simple observation personnelle. Mais il pouvait se tromper et peut-être cette femme pouvait lui en apprendre beaucoup.

A peine s’était-elle interrogée sur ce point qu’elle s’excusait d’avance de sa curiosité. Un sourcil arqué marqua la surprise de Shirō.

- Ne vous justifiez pas je vous en prie. Il est tout de même évident que ma demande d’emploi nécessite interrogations et remises en question.

Alors qu’il proférait ses mots, il tira de sa ceinture un carnet standard dans lequel figuraient plusieurs notes personnelles. Pas les plus intimes bien sûr. Juste de quoi aiguiser encore la lame de la curiosité. Il poussa le petit bloc de feuilles sur le bureau, laissant le soin à son interlocutrice d’en consulter le contenu.

- Voici mes observations que j’ai consignées au fur et à mesure de mes recherches. Je n’ai pas spécialement suivi d’études mais j’ai grandi entouré de médecins et la littérature est venue agrémenter ma propre expérience. Les guerres apportent leur lot de malheur. Ce qui inévitablement m’a amené de l’occupation, si je puis dire.

Dans ce carnet, le docteur Sentetsu allait pouvoir trouver plusieurs rapports d’autopsie non officiels menés par Shirō. Des patients récupérés lorsque Yasue et lui s’étaient rendus sur leur lieu de détention après l’évasion. Un bon moment après. Certains corps avaient d’ailleurs été inutilisables, séquelles graves du combat. Il y avait d’ailleurs fort à parier qu’elle s’interroge sur cette flopée de victimes. A moins qu’elle ne s’en tienne aux faits et n’apprécie les croquis, annotations, suppositions et expérimentations menées pour fleurir le registre de compétences du manipulateur de macchabées.

_________________
Entretien d'embauche [Chiaki] Cl26
Merci pour le kit Aimimolette ♥️
Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993

Entretien d'embauche [Chiaki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: