Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8]


Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Sam 4 Mai 2019 - 21:16
La position de ninja de classe moyenne offrait de nombreux avantages. Le plus évident, était la restriction de rester au sein de Kiri qui se voyait levée une fois son titre de Genin abandonné. Il y avait bien sûr le solde, qui se voyait plus conséquent, et faisait les affaires de Shitekka. Mais si ce dernier avait profité de son récent titre à la suite de son entrevue avec Watanabe Shiori, il n’avait guère eu l’opportunité de respecter les responsabilités qui incombaient à son nouveau poste. En sa qualité de chef d’équipe, le balafré n’avait pas pu effectivement débuter l’organisation de sa nouvelle équipe. Accablé par l’entrainement, la récupération et les missions, l’Urumi ne trouvait aucun moment dans son agenda pour rencontrer les Genins qui devaient se présenter à lui en tant que disciples.

A force d’être rappelé à l’ordre par quelques missives du palais, et les recommandations de ses proches, sa tante en tête de liste, Shitekka décida de consacrer son temps libre à la préparation d’une séance d’entrainement avec sa nouvelle escouade. Tandis que le printemps chassait progressivement l’hiver humide de Kiri, le Kaguya lui s’attela à rédiger – quitte à s’y reprendre à de multiples reprises – un courrier adressé à ses élèves. Si le contenu paraissait impersonnel, c’était pour une bonne raison : hormis la dénommée Asayo Shinju, l’effectif de l’équipe n’était constitué de que nouveaux au bataillon.

Malgré la diffusion des dossiers de deux Genins rejoignant l’escouade, leurs noms lui étaient inconnus. Il y avait tout d’abord une jeune kunoichi du nom d’Akira. Elle appartenait à la noble dynastie des Yuki. De ce clan, Shitekka retenait qu’ils s’étaient fait un nom par leur maîtrise de la glace, et que plusieurs de ces héritiers du Hyōton avaient par le passé occupés des positions importantes dans l’Archipel. De manière similaire, le dernier élève, un certain Kyosuke, héritait du prestige de ses ainés, les Gladiateurs, dont certains s’étaient illustrés en tant que guerriers, à la manière du Rokudaime Mizukage, Kagai Inja.

Pour une première rencontre avec cette diversité de talents en devenir, Shitekka avait décidé d’un procédé assez atypique pour forger un esprit d’équipe. Plutôt que d’inviter autour d’un thé, ou sur le terrain d’entrainement du dojo des sabreurs son escouade, il préféra à la place convier Shinju, Akira et Kyosuke à se présenter aux portes du village pour une sortie dans les environs. D’une certaine manière, il offrait la liberté de profiter de l’extérieur à ses nouveaux protégés, une liberté dont il aurait aimé bénéficier davantage à l’époque où il travaillait comme Genin.

Ainsi, le Chūnin prit à cœur son idée et se leva aux aurores afin de préparer sa journée. Il se retrouva par conséquent bien avance au lieu de rendez-vous indiqué dans sa lettre adressée à la nouvelle génération de l’équipe huit. Vêtu de son fidèle karapamip blanc-bleu aux arabesques nivescentes, de son bandana assorti et de ses boucles d’oreille en os, le fier membre de l’ethnie Urumi attendait avec impatience la venue des Kirijins à sa charge. A l’entrée sud des portes de la ville, le guerrier se tenait droit contre le mur d’une tour de garde, un sac à dos assez conséquent à ses pieds.


@Asayo Shinju @Yuki Akira @Amehoni Kyosuke

_________________


Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 0:40
Une missive officielle et la première reçue par son équipe si elle en croyait le contenu. A vrai dire, la jeune Ama était plus qu'heureuse de cette nouvelle non car elle annonçait qu'ils allaient sortir du village -bien qu'elle appréciait cette perspective- mais parce que cela annonçait enfin le début d'une véritable formation de ninja. Bien qu'elle avait pu obtenir des enseignements d'autres sources tels auprès d'un Kaguya ou des livres ainsi que parchemins de la bibliothèque. Ces méthodes utiles ne pouvaient être la même chose que d'évoluer et de s'entraîner au sein d'une équipe qui était la manière dont fonctionnait chaque village ninja.

C'est pourquoi l'Asayo avait hâte de rencontrer ses futurs partenaires d'équipe qu'elle ne connaissait pas encore bien que ce n'était pas le cas pour un nom-bon deux si on comptait la culture générale qui faisait qu'on connaissait le clan des Yuki. Mais l'exception qu'elle avait en tête et dont la probabilité que ce soit un homonyme était basse concernait leur chef d'équipe : Kaguya Shitekka. L'Urumi dont elle avait pu apercevoir un pan de son passé et de ses croyances avec lequel elle s'était promis d'explorer leur don inné mais qui restait assez méconnu pour eux.

Du moins ses limites et les côtés délaissés par les autres utilisateurs dans leur manière plus traditionnelle : transmis de génération en génération. Peut-être la Yuki était-elle aussi dans leur situation ? Quoiqu'il était aussi possible qu'elle ait comme leur aîné des liens -même ténus- avec des membres de son clan pouvant la guider. Ce qui était une bonne chose après tout la famille était importante et il fallait chérir ces liens.

Se préparant en veillant à bien amener son équipement de shinobi et ses lames avec elle, l'Asayo se rendit à la porte Sud de leur village. Afin de ne rater aucune seconde au sein de ses futurs proches camarades du moins l'espérait-elel du plus profond de son coeur. Une fois sur place, elle reconnu l'habit bleu et blanc de Shitekka avant d'apercevoir ses yeux fauves et ses boucles d'oreilles auquel elle adressa un grand sourire avant de le rejoindre pour le saluer :


"Ohayo gozaimasu Sensei ! Comment allez-vous depuis la dernière fois ?"malgré qu'ils se connaissaient déjà, la jeune genin avait décidé de s'adresser de manière respectueuse et de vouvoyer son aîné qui possédait un grade supérieur car elle n'avait aucun point de repère dans la manière dont elle devait se comporter avec lui. C'est pourquoi elle se plaça à ses côtés en jetant un regard intrigué au sac qui semblait bien remplis et qui se trouvait à ses pieds.

Elle attendrait patiemment l'arrivée de ses deux prochains camarades pour obtenir de plus amples informations sur ce qui les attendait après tout, ils devraient sûrement collaborer pour réussir et il fallait donc bien qu'ils partent sur la même longueur d'onde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster http://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 10:58
En cette belle journée de printemps 203 comme n'importe quelle journée dans le grand village de Kiri , n'étant autre que le village caché de la brume , la jeune fille se réveilla alors bien plus tôt que d'habitude , elle qui avait comme habitude se lever bien plus tardivement normalement. Mais pourquoi donc celle-ci se réveilla peu de temps après le levé du soleil matinal arborant le ciel sous ses couleurs ? la brune devait sûrement avoir quelque chose d'important à faire en cette belle matinée qui semblait être comme les autres pour vouloir se réveiller aussi tôt. Une missive , une missive qui venait de son nouveau sensei demandant apparemment un rendez-vous alors à l'entrée du village de Kiri. Mais pourquoi faire ? Sûrement pour faire une balade et faire connaissance avec les deux autres Genin qui allait devenir ses compagnons , ainsi que son futur sensei qui allait être celui qui allait guider la jeune adolescente vers la voie du ninja.

Aussitôt réveillée , aussitôt celle-ci se dépêcha de se préparer , c'est à dire manger son bol de céréale au plus vite quitte à s'étouffer en mangeant son petit déjeuner , s'habiller alors en prenant la première chose qui vint son sa main. Se coiffer ses cheveux bruns fut la seule chose finalement où la jeune fille dû prendre du temps pour faire ceci correctement afin d'éviter d'arriver au point de rendez-vous en ayant des cheveux totalement ebourriffés, ce n'était guère possible pour la jeune Genin de partir ainsi. Dès alors que celle-ci avait alors finit ses préparatifs pour sortir de la demeure , celle-ci vit de ces yeux brun le Bento que sa maternelle avait faite pour l'occasion. Décidément tant de gentillesse. Une fois son bento recouvert par un tissu lui même recouvert par un petit sac en plastique pour le transporter plus facilement , la jeune fille se dirigea dès alors en direction de l'entrée du village afin de rejoindre sa nouvelle équipe.

La jeune fille prit un petit moment pour alors arriver à l'entrée du village caché de la Brume tout de même pour éviter que son repas de midi ne soit pas totalement secoué par les gestes brusques que celle-ci faisait de temps à autres durant son bref voyage. Mais après ce court voyage entre chez-elle et son point de rendez-vous , la petite fille vit enfin son équipe , ou du moins ceux qui semblaient déjà être arrivé au lieu. Elle qui voulait être la première, cela sera une prochaine fois. La Genin s'approcha alors du groupe , ralentissant néanmoins le pas pour avant de vraiment intéragir avec le duo étant déjà arrivé au lieu se faire déjà une image des personnes présentes. Ces bras derrière son dos et sourire au lèvres une fois devant eux , la jeune Yuki se présente alors , toujours avant de parler néanmoins cette marque de politesse qu'elle avait depuis toujours , cette révérence qui s'agissait de légèrement baisser le haut de son corps.

- Bonjour ! Akira du clan Yuki , enchanté de faire votre connaissance !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6306-akira-yuki#52152 http://www.ascentofshinobi.com/t7474-carnet-de-bord-yuki-akira

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 18:35



Moi qui voulais me reposer aujourd'hui... Pourquoi toute les lettres officielles arrivaient au petit matin ? Me levant difficilement, ouvrant la pote à moitié nu, ne portant que mon bas de pyjama, faisant signe au Shinobi qui avait eu la lourde tache de faire le facteur du matin... Retournant sur mon lit, le plis en main, indiquant avec une certaine clarté l'importance de celui-ci grâce à un gros tampon rouge «  URGENT » sur le dessus.

Me motivant pour l'ouvrir, je pu y lire qu'il s'agissait d'une convocation aux portes du village, c'était donc pour ma nouvelle équipe, c'était en effet un peu urgent. Jetant la lettre dans l'appartement d'un mouvement nonchalant, je me dirigeais vers ma douche, afin de me rafraichir un peu les idées et me réveiller complètement !

Je finissais d'enfiler mon shihakusho noir, embarquant quelques chose à grignoter sans oublier mes armes. Pendant mon trajet, je me demandais quel pourrait être mes nouveaux camarades, j'avais déjà croiser quelques Shinobi depuis que j'étais arrivé, mais aucun ne semblait être au niveau de genin, à part Ayumi, mais bon... Si je pouvais m'éviter de la supporter en dans mon équipe ça me conviendrais pas mal...

Une fois sur place, à quelques mètres des portes de Kiri, j'entrevis un groupe de trois personnes, c'était sûrement eux ! Je me rapprochais tranquillement, tout en les observant, l'homme du milieu avec le large haut de kimono bleu, semblait le plus puissant, c'était surement lui qui allait assumer le rôle de leader. Quant au deux autres, il s'agissait de deux jeunes femmes, l'une vêtue d'un kimono de couleur et brune, la seconde arborant une tenue qui semblait moins officielle ainsi qu'une apparence moins banale que ce qu'il avait pu voir depuis qu'il était arrivé au village.

Me présentant devant celui qui devait nous servir de capitaine, je repris le papier une dernière fois pour ne pas me tromper dans le prénom, et le saluais respectueusement :


- Bonjour Shitekka-San, je suis Amehoni Kyosuke ! Enchanté !

Je n'avais pas vraiment l'usage de la politesse militaire, étant donné que chez les gladiateurs, le seul titre qui demandait une certaine étiquette, était celui de Kagai ou de chef du clan bien évidemment... Du coup, j'étais assez familier avec tout le monde, tout en ayant une certaine distance respectueuse, j'avais du mal à jongler avec ce genre de chose...


Tenue:
 

_________________
Arme de Gladiateur : Hai no Gaidan


Paroles

Pensées

Narrations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5932-la-bagarre-enfin-presque-termine

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Mer 8 Mai 2019 - 13:28
Il fut difficile pour Shitekka de distinguer les silhouettes qui approchaient à travers l’écran de brume matinal. Mais lorsque se présenta à lui sa première disciple, le Kaguya n’eut aucun mal à reconnaître le visage de celle qui jusqu’à présent estimait comme étant le réceptacle de la Waka-ush-kamuy. À mesure que les mètres la séparant se réduisaient, il retrouva la peau opalescente et le regard mordoré de l’océanide. Ses lèvres étirées en un sourire sincère offrirent un semblant de plénitude au chasseur, alors qu’il accueillit la première arrivante de son équipe sans nom.
« Bonjour, Shinju, lui répondit le Chūnin, d’un ton des plus respectueux. Je vais bien. »
Effectivement, un certain temps s’écoula entre leur rencontre et leurs retrouvailles. Entre temps, le Kaguya en avait appris davantage sur sa famille maternelle, et avait subi la disparition de son mentor, de sa Kage, d’un espoir vivant. Si au prime abord l’idée de commander une équipe dans ce contexte de trouble ne l’intéressait pas, la crainte de ne pas avoir la capacité à protéger les siens le rappela à l’ordre. Soigner sa mère ne suffirait plus : l’Archipel tout entier était menacé à chaque instant par le Yuukan. Shitekka devait ainsi se joindre à l’effort de guerre et contribuer à former les nouvelles pousses de la Brume, pour qu’à leur tour elles soient en capacité de défendre Mizu no kuni.

Dans cette optique, le Kaguya était tiraillé entre la satisfaction qu’il éprouvait en préparant cette journée d’entrainement, et le devoir qui incombait de former ses trois élèves. Rapidement, les deux Genins manquants ne tardèrent pas à rejoindre. Chacun de ses disciples possédait un style – tant vestimentaire que martial, des origines, et des aspirations différentes. Et tout comme le Kaguya le fit jusqu’à présent, il espérait bien faire de cette diversité une force pour les aider à progresser.

« Bonjour Akira, Kyosuke, et bienvenue dans mon équipe ! Le plaisir est partagé. »
On sentait une certaine maladresse dans l’élocution de Shitekka. Peu habitué à hériter de la position hiérarchique supérieure, il n’avait pas à priori le profil du commandant. Cette première journée en compagnie de l’ama, de la Yuki et du gladiateur serait donc un test pour lui.
« Si tout le monde est prêt, on va se diriger vers la sortie. On va aller dans les bois pour aujourd’hui ! »
Le petit groupe quitta ainsi les remparts de la Brume pour se confronter au monde extérieur. En passant à travers la sortie méridionale de la cité des embruns, l’équipe se retrouva face à un petit chemin les menant vers des marais. Les quatre Kirijins prirent ainsi ce sentier pour rejoindre le lieu où l’entrainement débuterait.

Il fallait bien deux heures au groupe pour arriver à destination. Au cours du trajet, Shitekka réalisa que c’était le moment idéal pour commencer à forger le collectif. À l’heure actuelle, ils ne formaient pas un groupe, mais un ensemble d’individualités. Certains auraient été tentés d’aborder les triviales questions concernant leurs élèves : leurs capacités, leurs préférences au combat, leurs techniques secrètes… ce à quoi ne se risqua pas le Kaguya. Lui-même aurait eu du mal à délivrer avec simplicité ses forces et faiblesses à un inconnu. D’autant qu’il connaissait, au travers du dossier de ses élèves, l’essentiel à savoir sur eux en tant que soldats. Ainsi, alors que les quatre ninjas de la Brume progressaient calmement dans un ensemble de points d’eau dominés par la mousse, l’écorché s’adressa à ses élèves. Son air rassuré – travaillé au gré des parties de riichi – dissimulait péniblement un mélange de bienveillance et d’embarras.

« Je ne vais pas vous harceler avec des questions sur vos capacités, vos pouvoirs. Je confirmerai tout cela plus tard. Ce que je veux connaître, en revanche, c’est vos aspirations, dans la vie, en tant que ninja. Qu’est-ce qui vous pousse à servir Kiri ? »
Sans spécifiquement songer au terme de nindō, le Chūnin souhaitait cerner davantage la mentalité de ses protégés. Un bon point de départ pour instaurer un dialogue entre ses élèves et lui, et commencer à tisser des liens avec ces derniers.

_________________


Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Mer 15 Mai 2019 - 20:18
Rassurée par la réponse laconique à son inquiétude pour la santé de son aîné suite à la Nuit Sanglante, l'ama adressa un léger sourire en réponse.Et attendit l'arrivée de ses camarades et qu'elle ne fut pas son étonnement lors de l'apparition d'une jeune fille aux traits délicats et qui se révéla être la Yuki à qui elle rendit son salut et lui fournit son prénom.

Ainsi, les shinobi commençaient véritablement leur apprentissage jeune bien qu'elle ne soit pas véritablement à l'âge de sorti du berceau comme certaines histoires le racontaient. Shinju se demandait si la douce jeune fille était en réalité plus dangereuse et lus forte que son apparence et sa tenue soignée ne le laissait penser...

*Après tout, les Yuki sont des manieurs de glace : elle pourrait bien me geler d'un clignement de yeux...Ou du moins, elle pourrait réaliser un dragon de glace comme...* [i]figeant l'écoulement de ses pensées, l'assimilatrice revit l'image incomplète de la fabuleuse créature qui commençait à apparaître cette Nuit là : dans les bois...loin du massacre et des bains sanglants ainsi que destructions qui se déroulaient sous le couvert de l'obscurité.

Et dont elle découvrira l'ampleur ainsi que la conclusion sous les lueurs d'un doux matin printanier enfumé et au cours duquel, elle aida à trouver des survivants. S'interrogeant sur les causes et le pourquoi ? La dernière apparition permit de retrouver un "équilibre" puisqu'il s'agissait d'un homme faisant donc que leur équipe comportait le même nombre de femme et d'homme.

*Une paire de chaque comme les deux boucles qui compose le chiffre huit : un heureux hasard et un bon augure ?*s'interrogea discrètement la plongeuse en saluant à son tour et en se présentant au nouvel venu qui ne semblait pas d'être de Kiri comme elle mais qui semblait pourtant marqué par des combats ? Il dégageait la même chose que Feu Yami son bienfaiteur...

Clignant les yeux afin de chasser la lueur attristée qui s'y était allumée par la pensée associée au shinobi disparu qui l'avait accueilli sans être obligé dans le village et sous son toit, la jeune femme dirigea son attention vers Shitekka comme ses camarades. Leur sensei suite au rassemblement de tous ses pupilles se dirigea au passage gardé : leur permettant de traverser la muraille "protectrice" de Kiri.

Empêchant les souvenirs nocturnes de sa dernière sortie de se superposer à l'instant présent, la pâle jeune femme inspira l'air frais au cours de leur cheminement qui heureusement ne se dirigeait pas vers la Zone où se terrait une de ses consœurs. Hélas, la prise de parole du Kaguya fut comme une douche froide pour l'assimilatrice qui se retrouva face aux troubles intérieurs qu'elle éprouvait mais n'avait toutefois pas nommer de crainte qu'ils ne grandissent et ne prennent racines.

Noyant le poisson du mieux qu'elle pouvait, la jeune femme décida de se lancer la première afin de pouvoir rassembler sa sérénité lors des réponses de ses confrères. Observant le ciel et l'endroit inconnu où ils se dirigeaient, la voix douce de l'assimilatrice s'écoula dans l'instant de réflexion de ses camarades :


"Je souhaiterais pouvoir discerner les Véritables Menaces qui nous entoure et comment les gérer sans pertes..."inutiles ou destructions qui auraient pu éviter en discutant ou d'une autre manière ? Découvrant le Vrai Visage des gens ? Gardant son calme ? Ayant des capacités suffisantes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster http://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Ven 17 Mai 2019 - 11:55
Décidément le jeune fille finit par remarquer qu'elle était finalement que la seule genin finalement à être qu'une enfant parmi des adultes - Du moins l'impression qu'elle avait du groupe, sans savoir que Shinju n'avait pas la majorité puisque qu'elle ne le connaissait guère - qui contrairement à elle, semblaient avoir déjà de l'expérience dans le terrain. être la cadette du groupe n'était pas la chose qui la dérangeait le plus, mais de voir que la jeune Yuki avait tout de même un certains écart d'âge et surtout de maturité eut le mérite de la laisser perplexe. Après tout, celle-ci ne se doutait pas d'être la seule mineure de ce groupe , celle qui n'avait aucune expérience du terrain. était-ce donc cela le monde des adultes ?

Comment pouvait-elle être dangereuse ? Celle-ci avait beau appartenir au Clan Yuki , mais fallait-il tout de même la surestimer car la Genin pouvait user de la glace. Et puis pourquoi avoir peur de finir en glaçon par la jeune brunette alors que théoriquement ces deux Genin est issu de la même équipe ? L'idée n'aurait de toute manière jamais traverser à l'esprit de la brune de faire ceci , même pour une simple plaisanterie. Ceci est fait pour le combat et rien d'autres , chose que les autres membres de son clan lui rappelle souvent.

Une sortie au bois ? Cela fait bien un moment que la petite Genin n'avait pas fait une sortie en dehors de Kiri , et généralement en restant proche des frontières. Après tout , l’extérieur regorge tellement de choses , on peut s'attendre à tout dehors. Même si le village de la Brume était un lieu surveillé par des kunoichis , on interdisait les genin de sortir seuls de Kiri, à la grande déception de la Yuki malheureusement , elle qui aime tant les ballades dans la nature. L'annonce de celui qui était désormais son sensei ne pouvait qu’illuminé un peu plus le regard de celle-ci , déjà satisfaite de cette journée qui s'annonçait belle pour elle.

C'est ainsi qu'elle suivit le groupe en direction des bois , regardant une dernière fois les remparts du village avant de se dissimuler dans la brume et les arbres. Celle-ci avait la tendance de partir dans tout les sens , comme l'air de découvrir le monde en dehors de Kiri. Après tout finalement cela vraiment la première fois que la Yuki va aussi loin du village. On pouvait dire que malgré le temps que prenait pour rejoindre la destination , cela n'avait pas l'air de vraiment l'affecter , finalement ne voyant même plus les minutes défilés. Lorsque finalement Shitekka lâcha sa question , elle qui devait sûrement devant tourna son regard vers le Kaguya.

- Je me suis décidée de devenir afin de pouvoir aider le village , et suivre le même chemin que parents.





_________________
https://youtu.be/swd5Bh8o6Cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6306-akira-yuki#52152 http://www.ascentofshinobi.com/t7474-carnet-de-bord-yuki-akira

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Lun 20 Mai 2019 - 16:53



Ce n'était pas la première fois que je sortais des limites de kiri, n'étant pas natif du village, j'avais déjà parcouru quelques petits îlots à droite à gauche au cours de ma jeunesse, mais rien d'incroyable. Je n'étais pas si excité que ça, à l'idée de sortir des frontières, non pas parce que j'avais peur mais tout simplement parce qu'une fois passé une certaine distance, tous se ressemblait beaucoup...

La trajet n'allait pas se faire en une vingtaine de minutes, et l'étrange calme de notre périple semblait instauré une sorte de petit malaise, rien de bien flagrant, mais nous étions tout de même 3 inconnu, et surtout deux d'entres elles n'étaient pas du tout dans ma tranche d'âge. Une très jeune fille, celle au kimono, qui semblait très inexpérimenté, et une autre, un peu plus vieille, la différence se voyait surtout au niveau des attributs qu'elle avait développé avec ce qu'on appellera la puberté !

Attention ! Je ne faisais pas de différence entre les hommes et les femmes, je m'étais moi-même presque fait botter lamentablement les fesses par l'une des représentante du genre Yamanaka, c'est juste qu'elles ne paraissaient pas vraiment à leur place... Remarque, c'était sûrement le rôle d'une équipe de genin, nous n'étions sans doute pas là pour intervenir sur des missions à haut risque.

Durant notre petite trotte, notre nouveau capitaine, nous posa une question intéressante. Les raisons pour venir à kiri ? J'avais hâte d'entendre les leurs. Pour l'une c'était simplement suivre la voix de ses parents avant elle, cliché mais pourquoi pas, après tout qui n'est pas conditionné par ses géniteurs ? Pour l'autre, on aura dit une question de survie, savoir comment ne pas finir truander par les premiers venu, ce qui était aussi tout à son honneur.

Pour ma part, ma raison était beaucoup plus égoïste, quoi que, en parallèle avec celle de notre jeune camarade :


- Je voulais juste trouver un moyen de m'éloigner de ma famille, et de faire taire mon père.

Quoi de mieux pour relancer une si belle ambiance de marche que l'histoire d'un fils déshonorer, il était évidemment que je n'allais pas m'étendre sur le sujet, mais je lui devais bien une réponse, il restait notre chef après tout.


_________________
Arme de Gladiateur : Hai no Gaidan


Paroles

Pensées

Narrations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5932-la-bagarre-enfin-presque-termine

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Sam 25 Mai 2019 - 1:13
La balade forestière fut l’occasion rêvée pour créer du lien entre le Chūnin et ses trois disciples. Si bien que le Kaguya se décida à briser le silence en ouvrant le bal, quitte à débuter avec les trivialités de circonstance. La première à se prêter au jeu fut sa plus proche connaissance dans le groupe : Shinju. L’avatar du kamuy de l’eau révéla avec le calme d’un cours d’eau apaisé ses propres ambitions. Bien que nimbé d’un certain mystère, la volonté de l’océanide avait suscité l’approbation de son mentor, qui se retrouvait dans ses paroles.
« Je t’aiderai à y parvenir, comme je te l’avais promis. Par les temps qui courent, on aurait besoin de ce genre de capacité de discernement pour éviter que le village ne tombe en ruines à chaque matin… »
Il repensait clairement au drame de la guerre civile qui avait frappé récemment la cité. Mais parallèlement, il songeait à la menace qui pesait au-dessus de sa tête, à savoir : les ombres qui planaient sur le clan Kaguya. Pour aider Shinju à faire preuve de lucidité, Shitekka avait besoin de faire tout un travail sur lui-même en amont.

Plutôt que de sombrer dans le pessimisme et de laisser une mauvaise ambiance s’installer dans l’équipe, le balafré préféra s’intéresser à ses deux autres élèves. Rapidement, alors que le petit groupe évoluait au milieu des tourbières, ce fut au tour de la cadette de l’équipe de répondre à l’interrogation de son sensei. Malgré son jeune âge, la dénommée Akira paraissait faire preuve d’une certaine maturité. Il ne faisait aucun doute que l’Archipel, de par son passé, et même son présent, forgeait en chacun le besoin de protéger le fragile équilibre instauré par la Brume. Paradoxalement, le dernier membre de l’équipe, le dénommé Kyosuke, était aux antipodes de sa camarade. Pour autant, Shitekka était prêt à s’investir aussi bien pour la kunoichi désireuse de marcher sur les traces de ses parents, que du guerrier avide de prouver sa valeur loin des siens.

« Qu’importent vos aspirations, je les respecte. Après tout, qui était-il pour juger, lui qui passait pour un radin, un avare, dans le seul intérêt de soigner sa mère ? J’aiderai chacun de vous à progresser sur la voie qu’il désire, en tant que sensei. »
Les propos du Kaguya avaient quelque chose de banal, comme une formule de politesse que l’on répète à l’usure. Mais il fallait comprendre également que le Chūnin essayait maladroitement de nouer le lien avec ses disciples. Cela passait, pour lui, par des trivialités. Néanmoins, la parole du balafré était précieuse : l’essentiel était dit. Pas d’allusion patriotique au fait de servir et mourir pour la Brume. Cela ne l’intéressait pas, au même titre que de former de parfaits soldats obéissants au régime. Il l’admettait, il exploitait le système pour servir son nindō. Dans cet élan de liberté, il en ferait de même pour ses élèves.

La liberté, cependant, n’allait pas être à l’ordre du jour. Après plusieurs heures de marche dans les marais, puis dans les bois, le petit groupe arriva à destination. Kiri était loin derrière eux, et au gré des discussions le chemin du retour paraissait flou. Shitekka laissa un instant pour respirer à ses élèves, et potentiellement échanger entre eux avant de passer au concret : leur première épreuve. Étape incontournable pour forger la création d’une équipe ninja, l’Urumi avait décidé de ne pas déroger à la règle, et d’innover à cet effet. Avec les trois Genins rassemblés devant lui, l’écorché leur présenta le sac, dont le contenu allait conditionner leur journée.

« Bien ! Pour cette première réunion de notre équipe, voici votre exercice : vous devrez rentrer au village avant le coucher du soleil. »
Le chasseur marqua une pause intentionnellement, afin d’amplifier l’effet de l’annonce qui allait suivre.
« Mais pour pimenter la chose, on va ajouter « quelques » …règles. »
Shitekka dévoila finalement le contenu de son sac : des chaînes et des cadenas. Alors que le tas de serpents de mailles retombait avec fracas au sol, le Kaguya poursuivit, avant de joindre le geste à la parole.
« Pour cette épreuve, vous serez chacun attaché l’un à l’autre par ces chaînes, par les jambes et les bras. Deux d’entre vous n’auront qu’une jambe et un bras attaché, et le restant fera le lien au milieu. »
Tandis qu’il procéda à rapprocher tant physiquement que mentalement ses élèves entre eux, le sort désigna Kyosuke pour faire la jonction entre Akira et Shinju. Sa jambe et son bras droits furent attachés à la jambe et bras gauches de Shinju, tandis que l’autre côté fut relié à Akira. Chaque liaison était verrouillée par un petit cadenas, dont la fermeture ponctua les explications de Shitekka à coup de cliquetis.
« L’usage du chakra est autorisé. Cependant… interdiction de l’utiliser pour essayer de défaire vos liens. Si vous essayez de détruire vos liens, je le saurai. »
Sans préciser par quel moyen le Kaguya serait capable de repérer cette fraude, ce dernier empoigna un kunai de sa sacoche et commença à tracer un bref plan au sol.
« D’ici jusqu’à Kiri, par le chemin que nous avons emprunté, avec vos liens, il sera impossible de rentrer à temps dans votre état actuel. Cependant… il existe d’autres passages. Son kunai dessina divers chemins, aux formes et longueurs différentes. Il y a un autre chemin qui peut vous ramener au village juste à temps. Il existe aussi des passages dans la forêt, les marais, et les étangs. Dans ces passages, j’ai dispersé les clefs de vos cadenas. Libre à vous de choisir quelle stratégie adopter. »
Sa main se glissa à nouveau dans sa sacoche, cette fois pour trouver une balle violette, qu’il présenta à Shinju.
« Si jamais vous souhaitez abandonner, où qu’il y a le moindre problème, tu lanceras ce fumigène aussi haut que possible. Cependant, gardez bien en tête qu’une fois lancés, on arrête tout, pas de retour en arrière autorisé ! »
Shitekka marqua un bref moment de réflexion, pour s’assurer de n’avoir rien oublié. Son regard devint plus sérieux, alors qu’il fut tiré de ses pensées pour s’adresser à nouveau à ses trois disciples.
« J’ai créé cet exercice pour stimuler votre esprit de réflexion, et votre travail d'équipe. Si jamais vous échouez, c'est pas grave, on recommencera une prochaine fois, déclara avec une pointe de cynisme le Chūnin. Puis, essayant de se donner une bonne image: Allez, disons que si vous réussissez, je vous invite à manger ? Ça vous va ? »
Hésitant, le Chūnin espérait avoir l'approbation de ses disciples. Puis, ayant fait le tour des explications, il s'apprêta à faire volte-face pour laisser ses élèves se débrouiller avant de revenir brusquement.
« Ah oui… j’avais zappé ! J’ai mis des pièges un peu partout à chaque endroit que j’ai mentionné. Bonne chance ! »
Dans un mudra, le Kaguya s'enfonça peu à peu au sol, ne laissant apparaître au final qu'un large sourire espiègle avant de disparaître complètement. Il espérait que cet exercice leur plairait, lui qui avait mis du cœur à l'ouvrage en truffant les alentours de pièges en tout genre dont il avait le secret. Ces mêmes mécanismes de bois étaient les mêmes qui lui servaient autrefois à chasser ses gibiers sur son île natale. Avec pareille prestation, Shitekka devait maintenant faire un bon sensei, non ?

tl;dr:
 

_________________


Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Jeu 30 Mai 2019 - 3:13




C'était assez étonnant, je ne m'attendais pas non plus à une leçon de morale, mais ne serais-ce qu'une question sur le pourquoi du comment j'en étais arrivé là. Et pourtant, rien du tout, aucun jugement, il était juste prêt à tous nous aider peu importe notre raison. Était-ce juste des paroles en l'air ? Ou bien était-il vraiment dans une optique de renforcement sans pour autant nous forcer à entrer dans les rails de son code de moral ? Peu importe la réponse, il serait sûrement très intéressant d'opérer sous les ordres d'une personne comme lui. Un sourire en coin s'affichait légèrement, suivant ma conclusion, ce voyage n'allait pas être si ennuyeux que ça !

Nous étions au milieu de nul part, littéralement, à plusieurs heures de marches du village, nous avions passé plusieurs « zone » différente et pour être franc, je ne savais pas ce que l'on faisait ici.Soudain, une consigne : «  rentrer au village », pas si compliqué que ça, il suffisait de prendre un peu de hauteur et... Vint ensuite la seconde partie de l'exercice.

Dévoilant le contenu de son gros sac, notre nouveau sensei nous expliqua en détail ce qu'il espérait de nous. Évidemment, je fus le désigné pour subir le plus, ce qui me permit de laisser échapper un petit soupir. J'étais enchainé, d'un côté à Akira, et de l'autre à Shinju, ce qui limitait, littéralement, une bonne partie de mes mouvements ! Rajouter à ça l'interdiction de rompre les liens...

Par la suite, il nous dessina différents itinéraires, avec chacun leurs avantages et inconvénients. L'appât de la nourriture que j'avais moi-même utiliser pour tirer des faveurs d'Ayumi débarqua comme un cheveux dans la soupe, ce n'était plus pour rien mais pour du manger ! Et bien que je n'étais pas forcément attirer par ce genre d'enjeu, je commençais tout de même à avoir une petite dalle...

Puis, le sensei disparu dans une réplique espiègle mais à la fois angoissante : la présence d'une multitude de piège sur tous les trajets... Réfléchissant une petite seconde, entrainant les membres de mes partenaires en gigotant un peu, je trouvais une idée !


- Je pourrais vous portez sur un des chemins qui mènent aux clé, Akira est encore jeune, ça ne devrait pas être difficile, et toi Shinju, tu n'as pas l'air plus lourde qu'elle non plus... Ce sera plus fatiguant pour moi, mais notre avancée sera plus simple ! Bien sur, dans la deuxième partie du voyage, ce sera surement à vous deux de trouver un moyen pour me supporter.


Je marquais une légère pause pour leur donner le temps d'y réfléchir.

- Vous en pensez quoi ?


_________________
Arme de Gladiateur : Hai no Gaidan


Paroles

Pensées

Narrations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5932-la-bagarre-enfin-presque-termine

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 20:42
Drôle de moyen afin d’obliger les genins à faire équipe mais pourquoi pas… Tant que cela faisait ses preuves , pourquoi pas après tout. Se faire enchainer le bras droit ainsi que la jambe droite était très handicapants , pas autant non plus que son coéquipier gladiateur , mais toujours ça de handicapant. Ce n’est pas tout les jours que l’on se fait enchaîner par des chaînes en fer , en plus ça serrait beaucoup en plus de donner l’envie de se gratter , la sensation n’était pas fort agréable.

Son regard se posait sur le sol où le Kaguya disparut , l’air pas trop rassurée de ce que ce dernier avait averti au groupe. Des pièges… mais quels genres de pièges cela pouvait être ? Tant de différents sont possibles , et d’un coté celle-ci était curieuse de savoir ce que la suite réservait mais à la fois la kunoichi ne voulait pas savoir quel genre de mésaventures celle-ci risquait de subir… Espérons que ceci ne soit pas compliqué , surtout que la Yuki contrairement à ses ainés ne connaissaient guère les alentours du villages , et son sens de l’orientation bien médiocre serait incapable d’aider dans cette longue aventure que se préparait afin de retourner au village caché de la Brume.

L’idée du Gladiateur ne déplaisait pas à Akira , après tout dans l’optique de la genin , cela signifiait qu’elle n’aurait pas besoin de marcher , et cette longue marche dans la forêt l’avait disons bien épuiser. Tant de marches , même si durant ce voyage celle-ci ne sentit pas la fatigue en elle , ceci finit tout de même pas se manifester. Donc se faire porter l’arrangeait plus qu’autre chose , malgré que par la suite elle devrait se débrouiller avec l'assimilatrice Suiton.

- Moi ça me va !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6306-akira-yuki#52152 http://www.ascentofshinobi.com/t7474-carnet-de-bord-yuki-akira

Classe verte dans les marais [PV Équipe 8]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brisés
Sauter vers: