Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Croiser le fer sous l'orage [Chiwa Aimi]
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 15:03 par Chiwa Aimi

» The Color of Victory
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 14:40 par Suzuri Takara

» Avide soif d'apprendre | Borukan Muramasa
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 14:34 par Borukan Muramasa

» [Mission Rang C/Libre/Iwa] A la force du bras
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 14:25 par Oterashi Yanosa

» Le choc des cultures [PV : Benzaiten]
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 14:22 par Kaguya Benzaiten

» 09. Demandes de Succès
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 13:40 par Chôkoku Tomoe

» 03. Changer de zone
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 13:10 par Chôkoku Tomoe

» Récupérons les trésors !
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 12:53 par Suzuri Takara

» Faire ses preuves [Arata]
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 12:42 par Yamanaka Jun

» 3/Final. Tristes victorieux
Knowledge and duty [w. Nara Kansei] EmptyAujourd'hui à 12:20 par Nihito Meho

Partagez

Knowledge and duty [w. Nara Kansei]


Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 16:06
KNOWLEDGE AND DUTY
Nara Kansei & Rin.

Accordée. Présence tout juste acceptée au sein de la grande cité de Kumogakure, l’Historienne venue d’ailleurs avait posé bagage dans une petite auberge, la moins chère d’entre toute, à l’exception d’un seul de ses ouvrages et de quelques crayons. La rouquine était maintenant à gambader d’une tranquillité qu’elle n’avait plus connue depuis un moment déjà. Rin était passée par bien des endroits durant ces trois dernières années, mais ce village caché dépassait toutes ses espérances. Du monde partout, et surtout toutes ces grandes bâtisses qu’elle ne demandait qu’à découvrir. Elle désirait le partage, car contrairement à cet agent qui avait été son troisième contact, la jeune femme était persuadée que tous ces secrets n’avaient pas lieu d’être. Si seulement tous pouvaient comprendre que partout ailleurs, et davantage dans les petits pays, souffrance, famine et guerres frappaient. Peut-être qu’elle réussirait à en convaincre certains. La Tetsujine n’était que toute petite dans toute l’immensité du monde, mais elle demeurait déterminer à porter une pierre à l’édifice.

Sa première destination, et sans grande surprise, fut la Grande Bibliothèque. Quelques questions posées à une sage dame dont la force de l’âge lui avait dévoilé un court historique. C’était un bâtiment qui recélait quelques histoires croustillantes, le genre à séduire le cœur de la jolie rousse. L’amabilité de cette habitante l’avait aussi charmée, et après l’avoir banalement aidé à ramener quelques courses à son domicile, sans demander un reste, Rin était repartie aussi vite qu’elle n’était arrivée.

Les grandes portes devant elle ne l’intimidèrent guère. En fait, aussi étrange qu’elle pouvait paraître pour les passants, les allers et venues étaient nombreux au sein de l’édifice du Savoir avec un grand S. C’était au moins la première étape qu’elle se devait de franchir. Plantée devant avec son livre ouvert et devant ses yeux béats, sa main droite faisait tout le travail : Elle recensait les informations récupérée quelques minutes plus tôt et en dessina même la devanture. Beaucoup l’observaient, chuchotaient à son égard, mais l’Historienne n’en avait que faire. Déjà songeuse des merveilles qu’elle pourrait y trouver.

Les premières représentations faites sur son carnet nommé sobrement « Kumogakure no Sato », Rin pénétra enfin dans la grande bibliothèque. Elle ne savait pas encore ce qu’elle y cherchait, en vérité, la préférence était cette fois au hasard. Jusqu’à présent il l’avait mené à bien des endroits. Un bout de chemin parcouru entre les hauteurs de la Roche, passant par des pays encore méconnus du reste du monde, et même jusqu’aux confins du mysticisme souterrain en plein cœur du pays de la pluie. Quelques regards s’étaient tournés vers la femme qui ne portait aucune allégeance sur elle. Individu tout simplement libre de ses voyages et de ses choix. Certains semblaient perplexes, d’autres plutôt hostiles, méfiants au vu des événements majeurs qui avaient impactés tout le Yûkan.

La rousse posait son regard partout, des parchemins exhibés aux murs, et puis elle contourna quelques allées pourvues de livres de toute forme. Des prédécesseurs qui avaient laissé leurs mémoires et existences sur des bouts de papiers reliés. Chose que Rin donnait son temps à faire à son tour. Mais alors qu’elle rangea un ouvrage précédemment retiré, elle ne fit pas attention et celui de derrière fut éjecté jusqu’à tomber au sol, de l’autre côté. Gênée, elle regarda à droite, puis à gauche avant de se précipiter pour aller le chercher. Trop distraite par l’envie de bien faire, elle s’était déjà baissée, la tête plantée vers le sol et en avançant si promptement, avait heurté une jambe.
code by bat'phanie

@Nara Kansei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5651-tengai-no-rin http://www.ascentofshinobi.com/t5661-rin-great-adventures http://www.ascentofshinobi.com/u817

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 16:50




savoir et devoir
l'historienne
@Tengai no Rin

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] TSiEfT2





Bien que son enrôlement parmis l’armée du Nuage était de prime abord une demande de sa cheffe de clan plus qu’une intention personnelle affirmée, l’optimisme mêlé de pragmatisme du Nara lui avait vite permis de comprendre les points forts de sa nouvelle affiliation. Le savoir, arme la plus puissante du Yûkan, concentré ici entre ces murs sous des multitudes de formes. Des récits datant des années passées, oralement. D’autres couchés sur le papier et ses ancêtres au cours des décennies, cadeau des Suzuri à leur mère patrie.

C’est pourquoi, quand il avait du temps à tuer, il faisait prévaloir son poste d'Élite dans le village pour accéder à toute heure aux milliers de kanjis peints sur les rouleaux et autres parchemins afin de parfaire ses enseignements. Que ce soit sur les sceaux ou dans d’autres domaines plus poussés ou métaphysiques, son immense mémoire n’avait de cesse que de quémander à être remplie, à la manière des immenses étagères l’entourant.

La nuit était passée si vite. Kansei ne se rendit compte de sa nuit blanche que quand le Chûnin assigné à la surveillance de l’aile réservé aux Kumojins vint à inspecter son alcôve. Autour de lui, une centaine d’ouvrages placés en pile propres et rangées. Il remercia le garçon de son intérêt puis l’invita à quitter l’endroit ; chose qu’il n’allait pas tarder à faire aussi. Faisant craquer sa nuque ankylosée par une dizaine d’heures de lecture, il frotta ses yeux, bâilla.

Puis un dernier ouvrage avec le kanji de l’Ombre sur sa couverture dans sa besace, il quitta le confort sommaire et plutôt spartiate pour les allées ouvertes au public, déjà remplies par les quidams de la Cité.

Moins vigilant qu’à l’accoutumée, il ne sentit qu’un peu trop tard l’être à la chevelure flamboyante au contact de sa jambe, mais put retenir son pas pour ne pas lui éclater le crâne d’un coup d’articulation, l’effleurant juste. Immédiatement, il porta ses yeux noirs sur elle et se baissa pour l’aider à se relever, analysant tour à tour l’ouvrage au sol et les traits de la demoiselle. Il ne l’avait jamais vu avant et vu son accoutrement n’ayant rien de shinobi et encore moins propre à ceux de Kumo, s’adressa à elle en lui tendant la main. « Gomene, gaijin. Je ne suis pas tout à fait réveillé. Quel piètre accueil pour un étranger, haha. » Attendant la réaction de la rousse, il se releva.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Dim 5 Mai 2019 - 17:33
KNOWLEDGE AND DUTY
Nara Kansei & Rin.

Le livre attrapé d’une main ferme, l’autre posée par terre pour éviter de basculer définitivement sur les chaussures de l’individu, le visage se relevant doucement comme elle le pouvait, acceptant cette dextre étrangère, Rin se redressa. Une hésitation lui pendait aux lèvres, d’un petit bruissement qui témoignait d’une réflexion, la rousse se mit à sourire bêtement, le visage désolé. « Je suis distraite. » Abaissant une nouvelle fois ses billes bleutées sur l’ouvrage qu’elle referma correctement comme pour effacer toute trace de son méfait, la rousse le rangea à sa place. « C’est donc affiché en grand sur mon visage ? » La franchise de l’Historienne, assurément embarrassée sans qu’elle ne cherche à le dissimuler, elle porta une main derrière son crâne pour se frotter machinalement la crinière.

Le statut d’étrangère fut toujours celui que Rin eut porté. En tout temps, en tout lieu. Et même à l’époque où elle n’était qu’une petite fille recueillie par un maître forgeron du pays du fer. La rousse n’avait connu que ça. Mais il fallait relativiser les choses. « Remarquez, je ne m’en cacherais pas, je ne suis arrivée sur vos terres il n’y a que deux semaines, tout au plus. » Les yeux curieux, la rouquine observa l’homme d’un regard complet sur sa silhouette. Elle chercha une quelconque appartenance, celle exhibée sur beaucoup de monde, celle des ninjas kumojins. N’y trouvant nul symbole, elle comprit cependant celui arboré sur son torse. Oui, l’agent qui l’avait interrogé portait le même. Keisuke. Nara Keisuke. Une réflexion assez courte avant qu’elle ne repose ses iris sur les sombres face à elle. « Un clan.. Enfin je veux dire, j’ai rencontré quelqu’un qui avait le même, il portait le nom Nara. » Le plus souvent, les individu décoré d’un même symbole étaient membre d’une même famille, que les liens soient éloignés ou non. Alors il lui paraissait logique qu’il s’agisse de la même formule sur les terres de la foudre. Il aurait pu faire partie de la même escouade policière, mais la venue d’ailleurs se souvint que le brassard porté par Keisuke et qui le désignait comme tel était tout autre. Si le chargé des allers-retours au sein du village n’avait pas été bavard le concernant, elle espérait toucher juste ici. Après tout il fallait bien commencer quelque part pour ses travaux…

La curiosité maladive de Rin lui faisait souvent oublier les bonnes manières, alors qu’elle recula d’un pas pour retrouver bonne distance, la rousse inclina respectueusement la tête. « Rin. » Quelle piètre étrangère était-elle d’être si impatiente et si avide de savoir pour ne pas se présenter d’abord…
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5651-tengai-no-rin http://www.ascentofshinobi.com/t5661-rin-great-adventures http://www.ascentofshinobi.com/u817

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Lun 6 Mai 2019 - 16:24




savoir et devoir
l'historienne
@Tengai no Rin

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] TSiEfT2





Il accorda à sa déclaration de distraction un simple sourire rassurant, comme si ce n’était rien. Et ça l’était ; Kansei n’était point homme à sortir de ses gonds pour une insulte alors le simple contact d’une femme passablement écervelée un instant ne pouvait rien contre son accalmie permanente. Pendant qu’elle rangeait son ouvrage relié, il contempla sa tenue et ses possessions. « Disons que oui, entre autre chose. » Toujours pourvu de son rictus cordial, son épaulière tinta au rythme de son bras qui portait son poids pour la remettre debout. « J’espère que votre séjour parmi nous se passe bien ; Kumogakure a beaucoup à offrir pour un esprit éveillé. » Pour fêter et se murger aussi, mais l’intérêt premier de la cité était le savoir et elle avait tout d’une jeune érudite, sa présence ici ne faisant que confirmer l’hypothèse du Nara.

Pendant qu’elle l’observait, il n’en tint pas rigueur et passa sa main dans sa poche pour attraper une cigarette, avant de se rappeler l’interdiction formelle de consommer du tabac dans ce sacro-saint endroit. « Oh. Effectivement, mon clan est installé au village caché du Nuage depuis bien des années, ce n’est pas étonnant. Je suis Kansei. » Il s’inclina de même façon en entendant son prénom.

L’invitant à le suivre en passant à côté d’elle pour marcher doucement dans l’allée, il continua de parler une fois qu’elle l’eut rejoint, d’un ton laissant fleurer la sympathie et la bienveillance.

« Dites-moi, Rin. Qu’est-ce qui vous a réellement amené au Pays de la Foudre ? » Curieux et n’étant pas à l’abri d’apprendre quelque chose d’intéressant qui d’aventure pourrait lui servir plus tard, l’Ombrageux continua de flâner entre les étagères, ses yeux vadrouillant entre les tranches des livres et les quelques visages, familiers ou non.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Mar 7 Mai 2019 - 20:34
KNOWLEDGE AND DUTY
Nara Kansei & Rin.

Sa façon de la voir, aussi étrange que cela pouvait lui paraître, Rin ne lui en voulut pas. Entre autre choses ? Alors elle dégageait autre chose ? C’était déjà suffisamment handicapant d’être l’étrangère à chaque recoin, mais il lui fallait bien relativiser cette évidence, et ne pas en tenir rigueur. C’était de l’ordre de la nature humaine de catégoriser, l’Histoire le lui avait si bien appris, alors comment leur en vouloir, et puis elle n’était pas beaucoup mieux non plus.

Ce fut donc pour cette unique raison que la rouquine n’en demanda pas plus à son interlocuteur, laissant ce mystérieux entre autre planer, elle n’aurait qu’à le lui ressortir au moment opportun. Elle ne put d’ailleurs qu’acquiescer de ses affirmations. Kumogakure no Sato était bien au-delà de toutes ses espérances, au même titre que le village caché de la roche autrefois. Une entreprise, un pas gigantesque historiquement comme géographiquement pour tout être-vivant au sein du Yûkan. Ceci avait eu des effets positifs, négatifs, mais ces puissances âgés de trois ans passés à présent, étaient loin de n’avoir eu aucun impact.

La rousse, polie et surtout trouvant en ce Nara Kansei une opportunité pour commencer quelque part, le suivit volontiers, ne manquant pas de fouiller de ses yeux bleus chaque allées qu’ils arpentaient. Pourtant le regard et l’attention pris dans la tranche de l’un de ces ouvrages, Rin sembla tout de même écouter la classique question que tous semblaient avoir au coin des lèvres. Quoi de moins étonnant que la curiosité ? Elle en était elle-même grandement atteinte… « Eh bien, la même chose que ce qui a motivé votre question : l’envie de savoir. » Peut-être qu’il la verrait quelque peu effrontée d’ainsi le pointer du doigt métaphoriquement parlant, mais en réalité son visage était des plus compréhensif. La jolie rousse vint lui sourire plaisantin accompagné d’un très léger gloussement moqueur. « Mes travaux, voilà ce qui m’a menée jusqu’à Kaminari. » La venue d’ailleurs sortit alors humblement son propre carnet qui enfermait les premiers brouillons et croquis à propos du territoire de la foudre, quelques secondes seulement. « Je suis historienne et cartographe, il m’était impensable de ne pas venir ici. » Avoua-t-elle avant d’immédiatement ranger son livre.

Elle s’attendait à présent d’une interrogation qui apparaîtrait comme étant tout aussi prévisible : Historienne, était-ce véritablement un métier ? L’agent Keisuke, Shisei, eux-mêmes avaient aussi eu cette idée aux bords des lèvres. Après tout, ils étaient des shinobi, et ce Nara face à elle l’était aussi, ceci était-il davantage professionnalisant que sa passion ? Peut-être bien après tout, elle ne gagnait rien pour tout ça. « Nara. Un clan qui est venu s’installer ici ? » Elle sembla réfléchir un court instant. « Bien sûr, je me souviens des quelques contes que j’ai pu entendre lorsque je suis passée par le pays du feu, votre famille était de là-bas non ? » C’était bien le genre d’info que l’Historienne aimait récolter, après tout, ces clans ancestraux traversaient l’histoire. Puis en observant le visage de cet homme, kumojin, elle grimaça légèrement et se fit plus discrète. « Excusez-moi c’est peut-être un peu.. Délicat. » Car dans le même temps elle se rappela les quelques lignes décrites dans son carnet destiné au pays du feu. Les guerres qui les avaient tous incombés, les massacres… Elle avait au moins gaffé sur ce point, et arrêtant ses pas, le regard véritablement désolé, elle aurait parfaitement compris qu’il la plante là.
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5651-tengai-no-rin http://www.ascentofshinobi.com/t5661-rin-great-adventures http://www.ascentofshinobi.com/u817

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Jeu 9 Mai 2019 - 23:47




savoir et devoir
l'historienne
@Tengai no Rin

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] TSiEfT2





Un homme avec un plan, en tout temps. Derrière sa simple question désuète, une ouverture pour en apprendre plus sur elle. Après tout, les étrangers étaient des dangers au sein de la Patrie ; certains Kumojins de naissance avaient bien fait saigner la Citadelle, alors pourquoi pas elle ? Mais faisant “confiance” à l’expertise opérée par son cousin lointain, il lui laissa le bénéfice du doute, bien capable de vérifier par lui-même.

Elle semblait être une érudite, atteinte d’une soif de savoir inextinguible ; en cela elle lui ressemblait, Rin avait raison. Mais leurs motivations étaient fondamentalement différentes. Il répondit à son sourire et son petit bruit par un rictus en coin, lumineux malgré sa nature ombrageuse. Les quelques secondes à l’air libres permirent au brun de déchiffrer quelques kanjis et symboles, ici et là. Alors elle était plus qu’une simple avide ; elle se voyait pourvu du fardeau de relater les faits.

Souvent, ceux qui écrivaient ce genre de poésie étaient les mêmes qui en étaient les héros, remettant en cause leurs véracités. Si elle arrivait à en savoir assez, à tout savoir, alors le monde aurait peut-être un récit honnête. Un récit à chanter et à célébrer pour certains, ou un récit à cacher par tous les moyens pour les autres.

« Soka. Une profession respectable s’il en est. Un domaine de recherche de prédilection ? » D’une impulsion, il analysa son cercle proche sans que cela puisse se ressentir. Elle était bien pourvu de chakra, comme une kunoïchi. En soit elle ne l’avait pas nié et les manieurs de ninshû n’exerçant pas sous l’égide d’une Ombre étaient nombreux, à commencer par Hi. Quelques années auparavant, il était dans ce cas de figure.

Il écouta ses questions sans broncher et continua d’avancer, ne pouvant s’empêcher de penser au passé, celui-là même qui l’avait forgé à l’instar d’une lame. Coup par coup, année par année. Quand elle s’arrêta désolée et sembla penaude, le Jônin se tourna doucement vers elle et lui adressa un sourire sincère pour la mettre plus à l’aise qu’elle l’était, ce qui ne semblait pas difficile.

« Ne vous en faites pas. » Il l’invita d’un signe de main à s’installer à une large table circulaire à l’écart, où leurs mots ne gêneraient pas la lecture des usagers puis s’installa et posa ses avant-bras sur la table, les doigts phalanges contre phalanges.

« C’est exact. Mon clan est bel et bien expatrié, nos racines remontent à la Grande Forêt, au Feu. » Avant que les Hommes ne mettent un nombre sur le temps, ses ancêtres peuplaient Hi no Kuni, encore dépourvus du chakra, de leur don. « La politique du Daimyô poussa les miens à s’exiler et ils trouvèrent une nouvelle maison en ce qui devint Kumogakure no Satô. » Il passa sous silence la façon qu’on avait eu de pousser les miens dans le ravin de la guerre, en les manipulant comme des armes, cause à leurs intellects et leur Hidden.

« Je parle des miens, mais qu’en est-il de vous ? » Les choses devraient aller dans les deux sens, si elle trouvait les mots pour continuer à le faire parler.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Lun 13 Mai 2019 - 22:05
KNOWLEDGE AND DUTY
Nara Kansei & Rin.

Il était commun qu’une nouvelle rencontre lui pose moult questions à propos de sa profession, du moins ses travaux qu’elle qualifiait de carrière. Elle était probablement la seule dans ce cas de figure, mais soit. Le plus souvent l’Historienne tombait sur des intéressés par le profit que ses ouvrages renfermaient. Les informations qu’elle avait pu récolter demeuraient des histoires qui pouvaient servir à nouveau pour les malintentionnés. Et quelques fois, elle croisait âme qui n’était que curiosité, presque autant que la sienne. La rousse osait dès lors espérer que ce Nara Kansei était de la deuxième catégorie. « Eh bien, en vérité, si je pouvais vivre assez longtemps pour tout voir de mes yeux et ainsi recenser l’ensemble de ce qui a fait notre Yûkan, et le prochain, je le ferais. L’Histoire n’a pas de fin, les terres non plus. » Elle savait ce souhait aussi fou qu’impossible, mais elle illustrait ici son intérêt pour passé, présent et avenir, pour tout ce qui constituait leur monde, aussi bien physique que non physique.

Rin avançait à faible allure aux côtés du ténébreux, cette mine embarrassée qui ne lui quittait pas le visage. Elle détourna même finalement le regard, cherchant soutien auprès de quelques ouvrages, ou les au moins les titres de ceux-ci. La rassurant bien rapidement, la femme déglutit, sa maladresse finirait un jour par lui couter quelque chose…

La venue d’ailleurs ne se fit pas prier et prit place, sortant son ouvrage incomplet et son crayon pour les garder près d’elle sur la table, les deux mains posées dessus. Elle ne voulait pas les froisser, assise dessus. Elle demeura silencieuse lorsque le kumojins fit un bref récit de ses origines. Rin s’étonna, à y réfléchir, de ne jamais avoir croisé de Nara en terre du Feu. Elle avait pu rencontrer quelques-uns lui ayant exprimé la gravité de leurs situations, notamment un membre d’un clan dont le don résidait à manger et à user de ceci comme force pure. Un bon vivant qui renfermait nombreux secrets, et bien des blessures profondément enfouies. Mais d’un regard revenu sur celui nocturne de son interlocuteur, elle se fit d’abord violence pour ne pas lui faire l’affront de le lâcher là pour commencer à référencer chaque mot qu’il pouvait témoigner. Si certains n’en étaient dérangés, cette fois elle avait bien du mal à le déchiffrer.

« Un Daimyô qui avait préféré le meurtre de masse ? » Rin tentait de s’exprimer avec le plus de naturel possible, mais elle avait toujours eu beaucoup de mal à masquer émotions, compréhension et son éternel empathie. Reprenant contrôle de ses impulsions déplacées, elle secoua la tête et tourna brièvement ses mains vers le Nara comme pour l’arrêter dans toute réponse. « Déplacé. Vous n’êtes pas obligé d’en dire plus. Après tout j’ai fait un petit temps sur ces terres, vous devez ne plus y être depuis longtemps. Je veux dire… Vous n’êtes pas partis pour rien, j’imagine. » Cette fois, elle avait d’ores et déjà entendu ces faits, alors faire les rapprochements n’étaient pas difficiles pour la rouquine.

Le laissant à son tour la questionner, elle reposa doucement ses mains sur ses précieux biens avant d’afficher un sourire amusé. Toujours ces mêmes questionnements sur les lèvres de tous. D’où venait-elle. Sans le lui faire remarquer, d’une voix calme, douce, d’un regard franchement pure, sans façade, Rin exprima l’éternelle et pourtant naturelle réponse de toute orpheline ne pouvant remonter ses véritables origines : « Il y a trois ans encore je vivais au pays du Fer avec mon père adoptif et ma sœur. Puis il a été assassiné pour l’une de ses œuvres, alors nous sommes parties. J’ai voyagé. Nous avons traversé bien des endroits, et nos chemins se sont séparés à Hi, ma sœur a pris la mer pour Mizu. » C’était un résumé si court, et pourtant si vrai de son « histoire ».
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5651-tengai-no-rin http://www.ascentofshinobi.com/t5661-rin-great-adventures http://www.ascentofshinobi.com/u817

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Lun 13 Mai 2019 - 23:17




savoir et devoir
l'historienne
@Tengai no Rin

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] TSiEfT2





Le Nara écouta la rousse lui expliquer son but qui était en soi louable et dirigé dans le sens qu’il avait imaginé, sans surprises. Vivre assez longtemps ne serait sûrement pas possible mais il garda ses réflexions pessimistes ; le monde et le Yûkan leur survivrait à tous les deux et il se passerait encore beaucoup de choses après leurs départs. Mais du haut de son existence éphémère peut-être arriverait-elle à assimiler de l’an zéro et avant jusqu’à nos jours, ce qui était un exploit que personne n’avait encore réussi à accomplir.

Quand elle se déconfit après ses propres mots, le Nara n’eut comme réaction qu’un énième fin sourire rassurant pour lui prouver qu’il en fallait plus pour le déstabiliser ou l’importuner. Certes il n’allait pas livrer tous ses secrets à l’inconnue mais pour l’instant tout ceci était de nature publique et n’importe qui cherchant un peu pouvait en arriver à ces mêmes conclusions.

Soupirant doucement sans que cela soit le fait de la lassitude, il reprit son inspiration pour lui répondre sur le ton de la cordialité utilisé depuis le début de cette conversation. « Je ne suis pas Kaminarijin depuis aussi longtemps que certains Nara. Mais ne vous en faites pas, je n’ai aucun problème à en entendre parler. » De là à dire qu’il n’avait aucuns soucis avec les événements passés là-bas était faux. Mais ce n’était pas le sujet. « Effectivement, Araho Masato a bien commandité le meurtre de masse de certaines parties de la population, pour ne citer que les Inuzuka. Le projet pour les miens a été d’être utilisé et ils sont partis avant que cela ait pu être le cas. » Preuve en était de l’intelligence et du possible coup d’avance, marque signature des Nara.

Il écouta ensuite le récit de l’anamnèse de la demoiselle à la chevelure flamboyante. Une histoire qui commençait comme beaucoup d’autres dans ce climat austère s’étant emparé du Yukan depuis plusieurs décades.

« Triste point de départ s’il en est pour un chemin qui se veut ambitieux. » Même si ce fut la mort qui poussa la demoiselle à être nomade, cela lui promettait une vie palpitante. En cela, c’était un mal pour un bien, peut-être serait-elle restée à Tetsu des années de plus sans rien accomplir dans le cas contraire. Personne ne le saurait jamais.

« Vous avez une idée d’où aller après Kumogakure no Satô ? » Bien qu’il paraissait toujours aussi bienveillant et sincère, le Hijin avait bel et bien une idée derrière la tête. Un de ses objectifs se pouvait bientôt targué d’un héraut et messager.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Ven 17 Mai 2019 - 22:01
KNOWLEDGE AND DUTY
Nara Kansei & Rin.

A l’origine les envies de la femme aux cheveux incandescents l’avaient mené jusqu’ici pour qu’elle puisse se repaître des écrits et des secrets que renfermait la célèbre bibliothèque du village de la foudre. Au lieu de cela elle était là, assise à converser. Mais elle n’en était pas plus frustrée, bien au contraire, cela allait au-delà de ses espérance. Les manuscrits demeuraient, alors ils seraient encore là demain, et bien des années après son passage. Tandis qu’une rencontre était précieuse, éphémère, et c’était elles que l’Historienne préférait. D’autant plus lorsqu’il s’agissait de personnes qui semblaient enfermer petit ou grand vécu. Le Nara face à elle avait tout l’air avoir emmagasiné bon nombre de péripétie, voire de grands savoir. Sa prétention lui laissa penser qu’il n’en avait pas autant qu’elle à avoir parcouru tant de pays divers et variés, mais il n’en était pas moins intéressant.

Concentrée sur ce qu’il pouvait bien laisser entendre. Rin avait bien conscience qu’il se gardait d’en dire plus, d’en dévoiler trop. Par choix ? Ce kumojin préférait rester évasif, et la rousse semblait comprendre, notamment par ce visage compatissant. Mais une lueur au fond de son regard azuré démontrait qu’elle demeurait avide d’en savoir davantage. C’était pour elle un sentiment d’insatisfaction, mais elle respectait cela… Sans pour autant s’avouer vaincue, peut-être aurait-elle autre occasion, pour l’heure, elle sembla simplement acquiescer d’un unique hochement de tête. « De sombres desseins pour un Daimyô. Peut-être eut-il été corrompu ? Je n’oserais imaginer qu’un Homme puisse réellement, du fond de son cœur, désirer un tel massacre. » La rousse avait lu et eu tant de témoignages sur des personnes cruelles, sur quelques guerres, des conflits de clans, et parfois interne à ceux-ci, pourtant jamais elle n’a pu croire en la volonté néfaste, celle qui serait naturellement mauvaise. Et même lorsqu’elle songeait au défunt forgeron de Tetsu qui était son père, elle osait encore songer à un assassin qui n’avait pas conscience de ses actes. Une vision trop naïve pour qu’elle perdure dans un monde pareil…

Puis le ténébreux retourna l’intérêt sur les voyages de la venue d’ailleurs. Rin se mit à sourire, et même à rire légèrement. « Oui, je sais quelle sera ma prochaine destination. Mais c’est étonnant comme question, ça. » Il avait réussi à la surprendre. Après tout à chaque rencontre, pour la plupart ils lui souhaitaient simplement la bonne route, pour un peu moins ils désiraient la voir rester, vainement. L’Historienne eut une penser pour sa sœur, songeant alors qu’elle ne lui avait pas encore envoyé la lettre habituelle lorsque l’une des deux changeaient de lieu. Asa était aux abords du village caché de la brume, du moins telle était la dernière nouvelle. Elle revint cependant en gardant son large sourire en direction de Nara Kansei. « Cependant je ne pense pas partir de sitôt, navrée de vous décevoir. » Son regard tout bonnement amusé se détourna un instant pour se poser sur le symbole de son clan puis revint. D’un simple soupir, elle calma son air taquin pour arborer un visage toujours aussi accueillant et lumineux.

« Il doit vous manquer, non ? Le pays qui vous a vu naître et grandir.. » La rouquine avait, dans sa question, ce petit brin de nostalgie qui lui était propre. Mais ce léger silence installé en disait long. Spontanément, Rin vint ouvrir son livre et placer devant elle une page blanche. Elle inscrivit le nom de son interlocuteur et y dessina rapidement le symbole qu’elle avait observé. « Dites-moi, avez-vous voyagé ? J’entends autre que les deux pays qui vous ont accueilli ? » La rousse sembla inscrire quelques notes en-dessous, celle qu’elle avait pu récolter entre l’agent à l’arche grise, et ce Kansei. Après tout elle avait fait de même sur son escale avec Suzuri Shisei.

Décidément, Kumogakure no Sato enfermait d’intéressants individus…
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5651-tengai-no-rin http://www.ascentofshinobi.com/t5661-rin-great-adventures http://www.ascentofshinobi.com/u817

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] Empty
Sam 18 Mai 2019 - 15:58




savoir et devoir
l'historienne
@Tengai no Rin

Knowledge and duty [w. Nara Kansei] TSiEfT2





Comme son métier le laissait penser, Rin était avide d’en savoir plus, toujours plus. Et bien qu’elle se targuait intérieurement d’en savoir plus grâce à ses pérégrinations, elle était bien loin de s’imaginer que son aîné avait vu et entendu plus que tout ce qu’elle avait pu marquer dans son calepin et ses éventuelles autres notes. Sa vie n’avait été qu’un long et large chemin ornés d’impasses et de sens interdits, comme autant de branches dans cette large bibliothèque. Chacun lui avait appris des leçons et des histoires ; chacun lui avait permis rencontres et oppositions.

« Peut-être. » Il haussa indiciblement les épaules, se penchant d’un centimètre ou deux. « Il serait plus rassurant de penser ainsi ; on serait sinon en face d’une des facettes de l’Homme qu’aucun ne tolère. De sa véritable nature. » Il y avait des saints comme des pécheurs. Si l’un était capable de miracles et de bonté sans limite, pourquoi l’autre serait incapable de crimes et de vice ? Elle était naïve, tout sur son visage et dans ses propos le laissaient penser. Kansei en fut -même s’il ne le montra pas- presque triste pour elle. Bientôt, elle apprendrait de la façon la plus dure le prix d’une telle ignorance, comble pour une auto-proclamée érudite. Tout dans l’histoire du Yûkan le montrait. De mémoire, il ne put se rappeler d’un moment de son anamnèse où il avait partagé ce trait associé aux enfants et adolescents.

Elle resta assez secrète, bien que cela ne le concernait pas plus que cela. « Pas tant que ça. » Il émit un rire court pour appuyer son propos. Quel mal y avait-il à s’intéresser à autrui ? Il ne côtoyait que peu d’étrangers et ces derniers avaient toujours ce que les Kumojins n’avaient pas. Marchandises, histoires, projets aventureux et autres surprises. « Je vais essayer de m’y faire, alors. » Il lui rendit son sourire, ses dents nacrées et droites détonnant avec l’obscurité relative de l’endroit.

« Effectivement, ce serait mentir que d’affirmer le contraire. » Son air nostalgique n’eut rien à envier à celui de Rin, bien qu’à peine plus discret. Hi no Kuni était sa source d’inspiration, là où il était né et où il renaquit. Kansei observa d’un coup d’oeil les notes sans s’y attarder. « J’ai arpenté le Yukan quelques fois, oui. Hayashi, Kaze. Je ne suis pas un grand voyageur mais j’ai pu observer certaines contrées. » Il se garda bien d’en mentionner les raisons, la liste exhaustive et les buts.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Knowledge and duty [w. Nara Kansei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Grande Bibliothèque
Sauter vers: