Partagez | 

ACT 0 - Les liens qui nous retiennent ft Akiyama Hana


Dim 23 Juil 2017 - 20:45


   
   
   




ACT 0 SC 1 - LES LIENS QUI NOUS RETIENNENT


« Je veux te voir ! »



Le soleil était encore bas, l'aube matinale viendrait encore dans quelques heures à travers les pics rocheux qui parsemaient le pays de la roche cependant un jeune homme ne dormait pas. Ses yeux étaient teinté d'une ombre marquant sa fatigue tandis qu'ils regardaient, avec nostalgie, les derrières opaque de la vitre.
Une ville endormie, qui s'éveillerait lentement dans quelques heures, les chaumières qui s'allumeraient peu à peu avec l'élèvement du soleil dans le ciel. Certains s'éveilleraient et prépareraient leur petit déjeuner, d'autres préféreront terminer leur doux songes nocturnes, sûrement avares de leur rêves... C'était un beau petit paysage ! Un beau souvenir d'Iwa qui rapidement remplissait les yeux de son observateur d'une légère pellicule aqueuse.

Non il ne pleurait pas, du moins c'est ce qu'il se disait même s'il sentait quelques larmes couler le long de ses joues. Ce village n'était pour lui qu'un futur souvenir, le lieu de sa croissance de l'âge enfant à l'âge adulte, cependant, malgré toutes ses vaines tentatives de se dire que tout ceci était insignifiant en face des années qui l'attendaient il n'arrivait pas à se convaincre complètement.

Cependant si ce village endormi était pour lui un paysage magnifique il savait que le moment le plus dur était encore à venir. La terre du pays de la Terre le rendait certes terriblement nostalgique cependant si la terre ne réagit pas à nos actions nous ne pouvons en dire autant de l'Être-humain. En effet ce n'était pas qu'à ce sol qu'il s'était attaché, non, certaines personnes avaient aussi marqué son quotidien et lui avait permis de ne pas se morfondre sur lui-même malgré ses traumatismes.

Dans toutes ces personnes auquel il s'était lié une venait particulièrement à son esprit, son nom était Hana, c'était une jeune fille auprès de laquelle il s'était rapidement lié amicalement. Bien que leur amitié était plutôt particulière il y avait quelque chose chez elle qui le rassurait. Peut-être était-ce le fait qu'elle même ne sache pas vraiment où elle allait qui le rassurait ou peut-être était-ce le fait qu'elle aussi éprouvait une certaine séparation de sa famille et un certain désir d'émancipation. Mais en tout cas tout deux surent s'apprécier au cours de ces dernières années.

Marchant jusqu'au lieu de sa résidence le jeune homme jeta un cailloux à sa fenêtre, c'était plutôt rare qu'il fasse ce genre de bêtise cependant aujourd'hui était un jour spécial et attendre que la belle au bois dormant se réveille n'était pas une option, car bientôt il partirait dès l'aube. Il faisait encore nuit pour quelques heures et ces dernières heures celui-ci voulait les passer avec son amie.

Attendant des signes de vie de sa part le jeune garçon ne prit que quelques instants après avoir vu son visage pour, d'un grand sourire dissimulant sa tristesse, sortir une bouteille de Soju et lui crier doucement :

« Festoyons Nana-chan !
Ce soir je veux te voir ! » Lui demandait-il affichant toujours ce masque joyeux sur son visage.


© GS'



_________________
将軍 - SHINOBU
«  A warrior follow a code of bravery that i do not follow, my mind guide my steps instead of my heart. There is no good death, if you're dead it's over, you lost. My nindô is to always win.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 24 Juil 2017 - 1:57

Je veux dormir plus longtemps
de peur de me réveiller et que tu ne sois qu'un doux rêve


Seule dans cette demeure qui était la tienne, tu dormais paisiblement. Tu n’étais certainement pas prête de te réveiller immédiatement, toi qui étais plongée dans un songe des plus agréables. Des souvenirs du passé qui te revenaient à l’esprit. Une gamine à la chevelure verte qui courrait pieds nus dans l’herbe fraîche. Un homme et une femme, le sourire aux lèvres, observant cette fillette. Et un rire cristallin s’élève dans les airs, dans cette contrée de Hi no Kuni. C’était si bon de se souvenir de ces moments agréables. Lorsque tu n’étais qu’une enfant innocente qui ignorait encore tout des ambitions paternelles. Ces années où tu étais si proche de tes parents, où tu t’amusais à les faire rire avant de reprendre sérieusement tes études ou ton entraînement. Sauf que voilà, ce temps était révolu. Depuis quelques années maintenant tu avais quitté le nid familial pour être libre. Tu avais trouvé un logement et t’étais éloigné de ton père avant de ne devenir son pion.

Toc. Ce rêve se dissipa presque aussitôt lorsque tu entendis ce petit son qui t’agaça. Tu grimaças un peu avant de te décider à t’asseoir dans ton lit. Tu n’étais pas certaine si tu avais rêvé ou si tu avais bel et bien entendu comme une pierre qui frappait ta fenêtre. Un étirement et te voilà debout. Tes pieds te guidèrent vers ta fenêtre alors que des yeux montraient bien que tu venais à peine de te réveiller. Un réveil qui était difficile apparemment. Tu ouvris la fenêtre d’une main, posant l’autre sur tes lèvres pour réprimer un bâillement. Ce ne fut qu’à ce moment-là que tu remarquas un jeune homme qui semblait bien être la cause de ton réveil. Et ce n’était pas n’importe qui. « Shin…? » murmuras-tu, quelque peu surprise de le voir là à une telle heure. Il sortit aussitôt une bouteille de soju, te criant alors que vous devriez festoyer. Il avait apparemment envie de te voir. Un petit sourire s’étira sur tes lèvres, à la fois amusée et découragée. « Attends-moi, je vais t’ouvrir. » répondis-tu avant de délaisser ta fenêtre pour dévaler les escaliers menant vers l’entrée. Bien que quelques questions hantent son esprit quant à sa présence, tu n’allais tout de même pas le faire attendre à l’extérieur. S’il était là, c’était bien parce qu’il avait ses raisons. Et puis, une bouteille de soju gratuite, cela ne se refuse tout de même pas!

En peu de temps, tu atteignis la porte que tu ouvris, faisant alors signe à ton ami d’entrer. Tu n’avais pas vraiment pris la peine de te coiffer ni même de te vêtir correctement. Tu étais chez toi, après tout, et c’était de sa faute à lui si tu étais en cet état. Cela ne t’empêcha pas, pourtant, de passer une main dans tes cheveux pour replacer quelques mèches rebelles. « En quel honneur tu veux festoyer, Shin? J’espère que c’est une bonne raison pour m’avoir réveillée! » déclaras-tu en étant à la fois curieuse et plaisantant quelque peu. Une fois la porte refermée derrière lui, tu t’enfonças dans le couloir tout en t’étirant. Tu étais encore un peu dans les vapes. À moitié réveillée. Et dire que tu étais si bien dans ton lit…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 24 Juil 2017 - 14:09


   
   
   




ACT 0 SC 1 - LES LIENS QUI NOUS RETIENNENT


« Séparation. »



Voilà que la scène commençait, les rideaux s'étaient ouverts, les spectateurs étaient silencieux tandis que les acteurs de cette scène s'apprêtaient à pénétrer dans la résidence de la jeune femme. Inattendu n'est-ce pas ? Si tout deux auraient pu sortir malgré le vent frais nocturne celle-ci avait décidé de lui ouvrir sa porte. Bon ce n'était pas la toute première fois qu'il entrait chez elle, bien que ce n'était pas non plus une habitude, cependant c'était la première fois à cette heure si tardive.
La jeune fille accueillit le jeune homme de manière tout à fait naturel. Malgré son visage endormi qui découlait de l'heure de cette rencontre nocturne ne l'avait pas non plus mis de mauvais poil. Ses cheveux étaient légèrement ébouriffés, son visage était encore tout fainéant par le début de nuit qu'elle avait pu avoir et ses vêtements légers montraient bien qu'elle était chez elle.

L'homme lui fit pas remarquer, du moins pour le moment, celui-ci se contenta de répondre à son interrogation. Cependant la vraie raison de sa visite ne pouvait pas être annoncée, désireux de quitter le village pour partir à l'aventure à travers le monde il était difficile de justifier ceci auprès de qui que ce soit et ce peu importe sa relation avec. Après tout Hana-chan avant d'être l'amie de Shinobu était surtout une ninja du village caché de la roche. La confiance n'entrait pas en jeu là-dedans, même si celui-ci aurait été capable de confier son désir à son amie il ne pouvait pas, car une fois mis-au-courant elle serait dans l'obligation d'agir pour le village de la roche sous peine d'être complice de sa désertion.

En tout cas c'était chose compliqué, il ne voulait pas lui mentir mais pour son bien il le devait. Reprenant alors son masque de visage joyeux celui-ci s'élança dans sa courte fausse explication :

« Je pars voir ma famille dans les montagnes dès demain, je ne serais plus au village pour un moment....
Je vais voir les vieux,... faisons la fête au moins ce fera un mal pour un bien haha ! » Ricanait-il, mal à l'aise de son mensonge.

Le jeune homme scruta les alentours, lui sourit à nouveau une grande fois avant de lui montrer la bouteille et ajouter :

« Je te suis ! Tu as des verres ? » Agitant quelques peu la bouteille.

Il attendait que celle-ci vint le placer à l'endroit où ils commencèrent leur nuit de débauche. Le jeune homme dé-bouchonna rapidement la bouteille afin de servir un verre à son amie lui dévoilant ainsi un avant-goût festif de ce qu'allait être le reste de sa nuit.

© GS'



_________________
将軍 - SHINOBU
«  A warrior follow a code of bravery that i do not follow, my mind guide my steps instead of my heart. There is no good death, if you're dead it's over, you lost. My nindô is to always win.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ACT 0 - Les liens qui nous retiennent ft Akiyama Hana

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: