Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Les contes des mille et une pattes

Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Les contes des mille et une pattes Empty
Dim 26 Mai 2019 - 13:24
Elle était en repos depuis quatre jours, depuis que le démon avait été scellé à même le sol du village. De nombreuses rumeurs courraient depuis, sur ce qu’il s’était réellement passé lors de cette attaque, sur des évènements similaires s’étant déroulés sur le continent. Rien de bien concret, mais cela lui permettait de se projeter davantage. Pour réaliser ses plans, elle aura besoin de connaître le contexte géopolitique du monde et des zones qu’elle connaissait. Elle avait envoyé une lettre au palais pour demander audience au Mizukage, elle en attendait désormais la réponse.

Durant ces quatre jours, elle n’avait strictement rien fait. Elle passait ses journées en pyjama, sur son fauteuil ou dans son lit. Elle faisait quelques parties de cartes ou de jeux avec son frère qui, lui, était bien plus actif que lui dans ses jours de repos. Mais cette procrastination allait bientôt finir, et il faudrait retrouver son quotidien épique de factrice et de défenseuse de mamie. La joie absolue, mais qu’elle abordait cette fois avec un enthousiasme retrouvé. Elle avait compris l’intérêt et les enjeux de se faire respecter, de se faire connaître et, pourquoi pas, de se faire apprécier.

Et ces objectifs louables ne pourront être réussis que si elle était en forme et entraînée. Le problème lorsque l’on est shinobi, c’est que les corps sont soumis à de nombreuses agressions et doivent être entretenus presque quotidiennement. Un arrêt, aussi court soit-il, baisse fortement le rendement du ninja. Alors, Ayumi avait profité du redoux et du début de soirée pour sortir s’entraîner. Pas sur les terrains, pris d’assaut par les jeunes shinobis en devenir pour espérer croiser un Héros de Kiri, mais dans un parc à l’est du village rempli d’arbre et de verdure.

Elle avait pris avec elle ses sabres, évidemment, ainsi que des fumigènes et des kunaïs. L’objectif aujourd’hui, au-delà d’une reprise de l’entraînement physique, était de progresser dans le domaine de la sensorialité. Ayumi savait qu’elle pêchait de ce domaine, et de plus en plus, et qu’elle devait par conséquent s’entraîner d’arrache-pied. Pendant plusieurs minutes, elle s’échauffa, sautant d’arbre en arbre, chargeant d’un tronc à un autre, enchaînant les coups et les figures au sabre et, comme elle le pensait, elle fut rapidement essoufflée. Puis, elle se prépara à utiliser sa sensorialité, ses yeux brillant d’une lueur nouvelle et lui apportant un regard plus perçant, plus vif, plus précis.

Et grâce à quoi elle put l’apercevoir.

Jonché sur une pierre, derrière quelques arbres, une espèce de ver aussi gros qu’un chien semblait la toiser. Son cœur s’accéléra : si elle n’avait aucune crainte envers les humains qui pourraient la menacer, ce genre de créature pouvait l’inquiéter un peu plus. Elle se mit sur ses appuis, sortant ses sabres et s’avança vers la créature.

Spoiler:
 

Elle se retrouva face à lui, et il se redressa légèrement, montrant ses crocs et ses nombreuses pattes. Plus qu’un gros vers, c’était une énorme scolopendre, qui, à moitié debout, faisait la taille d’Ayumi. Sur ses gardes, elle s’approcha, jusqu’à ce que d’une voix qui la fit tressaillir, elle s’adressa à elle.

« Humaine… Nous t’avons cherché depuis plusieurs semaines... Nous so… Hey mais qu’est-ce que tu fais ? ARRETE ! »

Sa grosse voix avait disparu lorsqu’Ayumi avait tenté de lui donner un coup de sabre. Il avait une voix d’un jeune adolescent de 15-16 ans grand maximum, plutôt masculine, le genre de personnage que l’on trouve dans les cités défavorisées des grandes villes de ce monde.

« Qu’est-ce que tu veux ? »
« Hey relax cousine, j’te veux rien de mal. Au contraire ! Tu me laisses te parler ou tu comptes me couper en deux avec Yoakeshi et Yuugureshi ? »
« Comment… Comment tu… ? »
« Héhé, comment je connais tes Sabres ? Tu me laisses te parler, du coup ? Et range-moi ces… machins, là, je sens que ça va mal finir sinon. Steuplait, cousine. »

Ayumi comprit rapidement qu’il s’agissait d’un animal ninja. Suspicieuse, elle accéda tout de même à la requête de la scolopendre, et rangea ses sabres.

« Pfiu, merci. Bon, j’t’explique le topo. Avant toi, ya eu un vieux collectionneur qui avait tes sabres. C’était pas un ninja, même s’il était très sympa, donc bah on est resté loin de lui, tu vois. Mais avant lui, yavait un ninja hyper puissant qui possédait tes armes. Il s’appelait Shiaijin Suguato, et franchement c’était un plaisir de le servir. Ouais, parce qu’on le servait, tu vois ? »
« A peu près… »

Il était décousu dans son récit, parlait rapidement et dans tous les sens, mais elle saisissait ce qu’il voulait dire.

« Ouais bref, malheureusement Suguato est mort. Trop vieux, son cœur a lâché. Un jour triste pour nous, parce qu’il a su rendre notre vie bien meilleure. Genre on avait nous aussi comme tous les animaux ninjas des dirigeants méchants et ça a été le shinobi qui est venu nous sauver et avec qui on s’est lié, tu vois. Donc c’est pas un truc que t’auras à faire. Ca te rassure je suppose ? »
« Heu je… Sans doute… »
« Ouais j’me doute cousine, surtout que la plupart des ninjas doivent batailler pour avoir un pacte avec des animaux ! Sugu’ nous avait expliqués que les sabres choisissent leur ninja, une connerie dans le genre, et que du coup leur possesseur est souvent digne de confiance et source de puissance et tout et tout. Du coup, quand il est mort, on s’est dit que ce serait cool de servir le prochain détenteur des sabres ! Bon pas de chance, le suivant n’était pas un ninja, mais toi t’as l’air d’en être une ! ‘fin… t’es une ninja, hein ? »
« Bah oui. J’étais pas en train d’enfiler des perles. »
« Yes exact, cousine ! Aha t’es une marrante en plus. ‘fin bref, j’ai été envoyé par les scolopendres pour te faire une demande officielle. »

Il s’arrêta un peu, reprenant sa grosse voix avec laquelle il s’était présenté. Il se rabaissa également un peu

« Est-ce que tu veux devenir la détentrice de pacte des scolopendres ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Les contes des mille et une pattes Empty
Mer 29 Mai 2019 - 14:22
Avoir un pacte était une chose rare pour les shinobis. Seuls les plus grands possédaient le leur, et en avoir un relevait presque du miracle tant il fallait user de chance et d’opportunisme. Généralement, il s’agissait d’une rencontre fortuite, ou d’un enseignement d’un autre shinobi altruiste. Ayumi ici jouait des deux : les scolopendres s’offraient à elle, grâce à la persévérance et au talent du précédent prédécesseur.

« Et contre quoi j’aurais droit à ce pacte ? Tu veux que je sauve ton peuple d’une catastrophe qui les attend et qui menace de vous exterminer tous un par un ? »
« Hein ? Mais non cousine, c’est plaisir d’offrir, joie de recevoir. J’t’emmène voir la reine, on signe le truc et voilà, emballé c’est pesé. »
« Et elle est où, ta reine ? »
« On vit dans une ruche, sous les profondes dunes de Kaze ! C’est MA-GNI-FIQUE.

Elle tiqua lorsqu’il lui parla de Kaze. Quelle douce coïncidence. Mais elle croisa les bras en haussant un sourcil.

« Alors, il va y avoir un léger petit problème. Au cas où tu ne le saurais pas, je n’ai pas le droit de quitter Kiri comme je le veux. Aller à Kaze me paraît légèrement compromis. »
« T’inquièèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèètes cousine. T’as qu’à rester près de moi, et on te fait une invocation inversée. Heu, c’est-à-dire qu’on te… »
« Je sais ce que c’est, merci. »

Elle s’avança d’un pas décidé vers la scolopendre et fut presqu’aussitôt emporté dans les méandres d’une invocation. C’était très étrange, la sensation d’avoir été écrasée, mâchouillée et recrachée en l’espace d’une seconde. Comme s’il ne s’était rien passé, mais qu’en même temps, des tas de choses s’étaient déroulées.

Elle se retrouva donc dans un espace clos, assez oppressif. Une espèce de tunnel de sable où l’on entendait pas mal de bruits venus d’au-delà. Il y faisait une chaleur presqu’étouffante, et l’humidité ambiante était très élevée.

« Viens ! »

Il s’avança dans les tunnels, Ayumi à ses talons. Après quelques secondes de marche dans ce tunnel obscur, elle finit par arriver dans une immense salle centrale qui lui fit légèrement écarquiller les yeux. Elle faisait des centaines de mètres de haut, avec différentes embouchures sur les côtés, des milliers, peut-être. Sortant et entrant à tout va, de nombreuses scolopendres de toutes tailles semblaient s’activer à la tâche. La lumière du soleil, puissante, éclairait tout l’édifice du haut de la salle centrale, où un unique trou entouré de trois ou quatre scolopendres était creusé. La chaleur était plus sèche ici, mais le bruit plus important.

« Bienvenue chez moi ! Tu viens ? »

Elle reprit rapidement ses esprits pour descendre, précautionneusement, et sans la rapidité de l’insecte qui l’emmenait là. Au bout de plusieurs minutes, ils firent face à un immense tunnel, bien plus grand que tous les trous qu’elle avait pu voir jusque-là. Elle semblait minuscule face à lui. Déglutissant un peu, elle s’avança sous l’impulsion de la scolopendre. Elle commençait à regretter tout cela ? Et si c’était un piège ? Au vu du nombre d’insectes présents qu’elle avait pu voir, jamais elle ne s’en sortirait. Posant la main sur les pommeaux de ses sabres, elle s’avança, inquiète.

Ils firent irruption dans une salle éclairée et remplie d’or, de pierres précieuses et de richesse. Au bout de l’immense salle se trouvait une autre scolopendre, bien plus énorme encore que toutes celles qu’Ayumi avait vu jusqu’alors. A sa droite, celui qui était venu la chercher sembla faire une révérence.
Sa Majesté:
 

« Votre Majesté. Voici Yamanaka Ayumi, la détentrice de Yoakeshi et de Yuugureshi. »

L’immense bête s’avança légèrement, dévoilant son long corps aux mille et une pattes. Elle s’approcha, de plus en plus, avant d’à son tour faire la ridicule révérence des scolopendres. Sa voix, féminine mais résonnante, était effrayante.

« Bienvenue, Yamanaka Ayumi. Je suis Heika, reine des Scolopendres. Je suis ravie de vous rencontrer… et de joindre mes forces à vos ordres, si tel est votre souhait. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Les contes des mille et une pattes Empty
Mer 29 Mai 2019 - 16:18
Ayumi cligna des yeux, alternant son regard entre l’insecte qui était venu la chercher et celle qui venait de se prosterner.

« Et c’est quoi, le piège, là-dedans ? »
« Le piège ? »

Heika se releva, regardant Ayumi de ses yeux sombre dans lesquels naissaient les prémices de l’incompréhension. La Yamanaka haussa les épaules, fixant les insectes avec incompréhension également.

« Vous me dites en substance que j’ai le droit d’être votre invocatrice juste parce que j’ai les sabres, c’est ça ? »
« Oui ! »

Prodigieuse réponse synchronisée de la part des mille-pattes.

« Et que donc, vous allez me demander aucun service en retour ?
« Non. »
« Pas un mec à tuer, une scolopendre ennemie à liquider, une… pierre précieuse magique et ancestrale à retrouver ? »
« Non. »
« Mais… quelqu’un à retrouver, un clan ennemi à rallier, une maîtresse ténébreuse à raisonner ? »
« Non. »
« Un plat à préparer, quelqu’un à soigner, un tunnel à creuser, je sais pas, moi ! Ya bien quelque chose qu’il faut que je fasse, non ? Les Kuchiyose ne tombent pas du ciel sur leur invocateur, ils le méritent et se battent pour les avoir ! »

C’était presque vexant, finalement. Elle avait écouté les récits de son frère sur l’obtention des Hiboux ninja, elle avait lu pas mal de récits des grands ninjas qui se battaient avec des invocations dans lesquels ils expliquaient comment ils avaient dû tout donner pour avoir la confiance de leur animal, et voilà qu’elle, sous prétexte qu’elle avait eu la chance (et le privilège) de tomber sur des sabres particuliers, elle n’aurait rien à faire pour se les approprier ? Heika regarda l’autre scolopendre avant de se retourner de nouveau vers Ayumi.

« Ayumi, vous avez déjà passé votre épreuve. Notre précédent maître nous avait longuement parlés de vos sabres, de leur fonctionnement, mais aussi de leur espèce de « volonté ». Si vous vous êtes montrée digne d’elles, autant qu’elles avaient trouvé le Shiaijin digne, alors il n'y a aucun intérêt à vous faire perdre du temps en futiles épreuves de force. »

Elle avait effectivement déjà passé de nombreuses épreuves avec ses lames, dont celle de Saji et de la Confrérie. Mais tout de même, c’était presque trop beau. Ayumi plissa les yeux.

« D’accord, très bien. Je vous mérite parce que j’ai les Sabres qu’il faut. Mais on est bien d’accord : un pacte ne peut être signé qu’avec un seul animal ninja à la fois ? »
« Bah ouais ! »
« Et que du coup, si je me lie à votre race, ça me ferme les portes des invocations pour le reste de ma vie ? Ou en tout cas, il sera bien plus difficile de me défaire de mon pacte pour le changer par la suite puisque je vous aurais déjà, c’est ça ? »

Léger silence. Les bras toujours croisés, Ayumi eut un petit sourire. Elle comprenait leur point de vue. Par contre, accomplir l’épreuve permettait de légitimer, à ses yeux en tout cas, la volonté commune de se battre ensemble. Là, si les scolopendres avaient accepté sans sourciller le pacte (puisqu’ils en étaient les instigateurs), ce n’était pas le cas de la Sabreuse.

« C’est… cela. Où voulez-vous en venir, au juste ? »
« Il est hors de question que je m’allie à des animaux faibles ou qui seront des poids. Vous avez la certitude que je vaux quelque chose grâce aux Sabres que je manie ; j’ai simplement la certitude que vous savez creuser des trous. Je veux voir ce dont vous êtes capable. »

S’ils ne voulaient pas la mettre à l’épreuve, aucun souci, elle s’y accommoderait. Mais elle voulait être sûre de faire le bon choix.

Alors, c’est elle qui les mettrait à l’épreuve.


Dernière édition par Yamanaka Ayumi le Mer 29 Mai 2019 - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Les contes des mille et une pattes Empty
Mer 29 Mai 2019 - 19:26
Heika était une reine efficace – ou en tout cas, son peuple lui était obéissant. En moins de deux heures, la « ruche » avait été vidée pour accueillir l’épreuve des scolopendres. Ils avaient pris Ayumi sur leur dos, et l’avait emmenée dehors, sous le soleil chaud de Kaze, en plein milieu des dunes arides et sableuses. Il n’y avait rien à perte de vue, si ce n’est des espèces de grands rochers qui sortaient de terre. Heika sortit également du trou, se mettant face à la Yamanaka. Elle semblait encore plus énorme à l’air libre.

« J’ai quelques doutes sur les vôtres, mais je comprends la volonté de voir ce dont nous sommes capables et la respecte. Ainsi, nous nous soumettrons à votre épreuve. Si nous tous serons sous vos ordres, certains seront en revanche privilégiés pour vous aider à combattre et vaincre vos ennemis. »

A ces mots, le sol trembla légèrement. Des énormes scolopendres, bien que plus petits qu’Heika, sortirent alors de terre, les crocs chancelants, dans des cris semblables à des monstres. Puis, ils y retournèrent, le tremblement du sol confirmant ce qu’Ayumi pensait : ils se déplaçaient sous terre.

« Vous vouliez savoir ce dont nous était capable au combat, n’est-ce pas ? »

Un « ploc » sonore retentit un peu plus loin. Attachés avec de grosses scolopendres, trois personnes, la trentaine à peu près, se débattaient de leur étreinte en grommelant et en injuriant les bêtes qui les avaient capturés. Un bon point à mettre à leur honneur : ils étaient visiblement capables de capturer des gens, ce qui pouvait être un atout non-négligeable.

« C’est qui ? »
« Des mercenaires qui sévissent à Kaze. Pas très dangereux en réalité, mais ils maîtrisent les arts shinobi. Le fait qu’ils soient trois compense leur faiblesse apparente. J’enverrai se battre le moins fort de mes guerriers, contre les trois, en guise de démonstration de notre puissance. Cela vous permettra d’avoir un avant-goût de ce que vous pourrez faire avec nous, et davantage encore avec les meilleurs, que vous avez d'ailleurs pu apercevoir il y a quelques temps s'engouffrer dans les sabres. Cela vous convient-il ? »

Ayumi se contenta d’hocher la tête, son regard fixé sur les trois hommes qui furent délivrés de leur entrave, se retrouvant seuls au milieu du désert. Ils voyaient Heika, et se mirent en garde vers elle, bien qu’elle soit à plusieurs dizaines de mètres d’eux. Un monstre aussi grand ne pouvait pas être ignoré. Pourtant, le sol trembla légèrement sous leur pied et une autre bête en sortit, plus modeste mais toute aussi terrifiante. La Sabreuse était aux premières loges pour assister à la bataille.

Les boules de feu commencèrent à fuser, les deux autres étant visiblement meilleurs avec leurs épées. Ils frappèrent, la scolopendre encaissa, esquiva. C’était un combat relativement animé, même si le stress devait empêcher les mercenaires de combattre correctement. Rapidement, l’animal s’enfouit sous le sol, disparaissant pendant quelques secondes. Puis, dans un cri monstrueux, elle ressortit sous les pieds d’un des malheureux qui fut empalé par le croc proéminent de la bestiole. D’un mouvement brusque, elle l’envoya valser. Le pyromane sembla vivre ce moment comme le signal pour s’y mettre sérieusement, et le feu vint embraser le sable du pays du vent. Des trombes de flammes sortirent de la bouche du shinobi, qui encerclèrent la bête. Avec cette technique, le deuxième shinobi se trouva lui aussi un deuxième talent et lança son épée avec une précision déconcertante en direction de l’œil de la scolopendre.

Pris au piège et sur le point de perdre la vue, la bête prouva qu’elle n’était pas qu’un immense monstre terrifiant. Avec une certaine agilité et une certaine souplesse, il mit sa queue en opposition à l’épée. Le sang foncé gicla, mais les yeux étaient intacts. Puis, la bête creusa de nouveau, confirmant que la plus grande force, et non des moindres, de cet animal, était le fait de se déplacer aisément sous terre. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, l’animal sauta de terre, mais pas sous les pieds de ses adversaires comme il l’avait fait auparavant – trop prévisible – mais face à eux, prenant de l’élan dans son saut pour foncer vers ses cibles.

Ses crocs écartés, il frôla les deux malheureux qui ne furent qu’écorchés, mais toujours debout. La scolopendre resta alors derrière eux, inactive, alors que les humains préparèrent une nouvelle offensive. Mais ils n’eurent pas le temps de terminer, et pour cause, ils s’effondrèrent dans des spasmes et des convulsions inexpliqués. Ayumi, elle, reconnaissait ce procédé, pour la simple et bonne raison…

… que ces Sabres fonctionnaient de la même façon. Une simple morsure, une simple égratignure, pour les tuer tous.

« Et ce n’était que le moins bon de nos guerriers. Alors, qu’en dites-vous ? »

Et pendant que les deux énormes scolopendres qui se trouvaient sous terre auparavant sortirent à leur tour pour leur dîner, Ayumi eut un petit sourire qu’elle accompagna d’un hochement de tête. Elle avait été sotte de ne pas croire en la puissance de ces bêtes monstrueuses. Grimpant sur la tête d’Heika, elle replongea sous terre, en direction de la riche salle dans laquelle elle avait vu Sa Majesté pour la première fois. Elle lui déplia un long parchemin, sur lequel se trouvait néanmoins très peu de signatures. Dans la première case vide, elle parapha, écrivit « Yamanaka Ayumi » et signa de son sang. Un coup d’œil sur les cases d’à côté permit de lire les deux précédents prédécesseurs du pacte : Aburame Mizuki et Shiaijin Suguato. Elle n’eut pas le temps de lire les autres, mais ils étaient sensiblement peu nombreux. Parfait, ça ne renforcerait que son unicité.

« Vous voilà désormais reine des scolopendre également, Ayumi. J’ai hâte de travailler avec vous. Suguato va vous ramener chez vous, désormais. »
« Suguato ? »
« Ouais, cousine, c’est mon nom. Un homage à Monsieur Shiaijin. Mes amis m’appellent Sugu’, alors hésite pas ! »

Et dans un nouveau “ploc” sonore, Ayumi était de retour sur les terres humides et brumeuses de Kiri, loin du soleil et de la chaleur de Kaze. Elle regrettait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416

Les contes des mille et une pattes

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: