Soutenez le forum !
1234
Partagez

Effleurer les nuages. [Tenzin]


Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Lun 27 Mai 2019 - 17:42

Effleurer les nuages.


193, Été, Kaze no Kuni.

Une excursion au village. Il y a bien longtemps qu’elle n’en a pas fait. Ses pattes n’ont pas foulé ce sol depuis si longtemps. Ici, tout est différent, tout est vivant. Loin de sa tanière, l’hybride progresse lentement. Elle avait besoin de revenir poser ses coussinets ici, pour se rappeler que cet endroit est sa première maison. Sa première tanière, son premier lieu de vie. Le village, le désert, Kaze. Toutes ces choses chères à son cœur que Kanna ne peut plus voir. Partir, il faut partir. Elle ne le sait que trop bien. Un soupir, alors que ses petites patounes s’élèvent et se posent, régulières. Une démarche lente, alourdie par sa peine et son incompréhension. L’homme est le pire des êtres, même quand il est hybride.

Elle progresse lentement, se laisse happer par la foule, les passants qui font leurs vies dans ce coin de paradis. Ses prunelles bleues s’imprègnent de chaque détail, chaque micro-information qui passe dans son champ de vision. Graver ces images dans sa mémoire, les conserver au plus près de son cœur pour ne jamais les oublier. Un haut-le-cœur la secoue, créant en elle un long spasme. Elle doit partir, voyager, se mettre en route pour devenir fort. Trouver une nouvelle maison, où sa sécurité ne sera plus menacée. Une maison aussi belle et plaisante que celle-ci.

Kanna se dégourdit les pattes et continue de se déplacer dans le village, cette fois en se laissant embarquer par la délicieuse odeur de nourriture qui caresse sa truffe. Manger … Combien de temps cela fait-il qu’elle n’a pas mangé ? Pas si longtemps, certes, mais pour la minette, c’est déjà une éternité ! L’eau a coulé sous les ponts, les oasis se sont asséchées ! Il faut manger, l’attente est bien trop longue. La blanche décide alors d’avancer, se frayant ainsi un chemin entre les passants, jusqu’à croiser une odeur étrange, qui titille ses narines. De la nourriture, couplée à ce parfum sucré dont les enfants émanent. Kanna avance, avance, jusqu’à se trouver aux pieds d’un adorable enfant aux cheveux bleus. Ses prunelles s’élèvent et elle s’immobilise, fascinée. Innocence. Candeur. Douceur. Toutes ces qualités qui lui semblent désormais si lointaines.

Kanna ne sait pas quoi faire, complètement perturbée par l’être qui lui fait face. La crinière blanche ne bouge plus. Immaculé. Il est aussi pur que sa fourrure. C’est étonnant. L’hybride cligne des prunelles. Comment … Elle s’approche légèrement, près de ses jambes, lui montrant clairement qu’il a toute son attention.

« Mrrreow. », tente-t-elle, après un instant d’hésitation.

La chatte ne le lâche plus des yeux, devenant peut-être perturbante pour l’enfant. Mais rien n’y fait : elle ne parvient pas à détourner le regard.

Spoiler:
 


_________________

Kitten Kanna:
 


Dernière édition par Saiseiki Kanna le Mar 18 Juin 2019 - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Mar 28 Mai 2019 - 15:44
Aujourd'hui était une de ses journées où nous avions quitté notre petite maison en périphérie du "centre-ville" pour venir faire nos courses sur le marché. Nous habitions avec mes parents en plein désert, à quelques minutes de Taiyo, et cela nous convenait parfaitement. Quand nous avions besoin de quoi que ce soit, nous venions faire nos achats ici. Mais le calme de notre petite maison en périphérie était satisfaisant et très agréable pour la famille tranquille que nous étions. Je marchais avec mes parents dans le centre de la ville de Taiyo, profitant de ces quelques sorties pour pouvoir courir un peu partout et retrouver les quelques amis que je m'étais fait en ville. Je les trouvais toujours au même endroit, entre quelques petits bâtiments où se trouvait un petit terrain de jeu. Sauf qu'aujourd'hui, personne n'était présent. Arrivé sur l'espace de jeu, je regardai à gauche et à droite d'un air curieux, ne comprenant pas pourquoi personne n'était là. J'attendis quelques temps -des minutes ou des heures, je ne savais pas très bien- avant de hausser les épaules et me résigner à tenter de trouver mes parents.

J'étais haut comme trois pommes, et alors que je marchais tranquillement dans la ville, les seules choses que je percevais étaient les dizaines et dizaines de jambes d'adultes qui passaient à côté de moi sans me voir. Impossible d'apercevoir mes parents. Mais je ne m'inquiétais pas pour autant. Cela n'était pas la première fois que je me perdais avec eux, et chaque fois, ils me retrouvaient. Maman m'avait expliqué que c'était grâce à la terre qu'elle le savait. Elle lui disait où j'étais, peu importe ma localisation. J'avais souris sans très bien comprendre ce qu'elle voulait dire, mais je savais que nous étions une famille un peu étrange alors tout cela ne m'étonnait pas tant que ça. Après tout, j'étais capable de me transformer en vent et de voler, pensai-je avec un petit sourire. Je ne contrôlais pas encore très bien ma capacité à me transformer en vent, mais je faisais des progrès petit à petit. Alors pourquoi je devrais douter de ce que ma maman me disait, aussi étrange que cela pouvait paraître. Après quelques minutes, je finis par me mettre sur le côté et attendre sur les marches d'une maison. J'avais profité de ma petite taille pour subtiliser deux pommes en toute discrétion, sachant bien que mes parents paieraient pour celles-ci une fois qu'ils m'auraient retrouvé.

Mais alors que je m'apprêtais à croquer dans la pomme rouge que j'avais récolté, un chat blanc comme la neige s'arrêta juste devant moi et planta ses iris bleus dans les miens. Un petit chat, au pelage immaculé et si beau que je ne pus que traîner un regard doux sur celui-ci. Cependant, je perçus dans les yeux du chat de l'étonnement, un sentiment que je ne m'attendais pas à voir de manière aussi pure dans les yeux d'un animal. Regardant un peu plus bas, je vis que les pattes du petit félin étaient quant à elles noires comme la nuit, offrant un contraste intéressant avec son pelage. Je souris de manière amusé, et lorsque je vis le chat cligner des yeux tout en me regardant, je penchai la tête sur le côté en guise de curiosité. Ce chat était définitivement étrange. Le matou s'approche alors de moi et je l'observe tranquillement avec un sourire alors qu'il miaule de manière hésitante tout en me fixant dans les yeux. Il avait certainement faim ? Peut-être voulait-il un bout de ma pomme ? Je souris de manière sincère en tendant une des pommes que j'avais prises vers le chat.

-Tu as faim peut-être ? C'est pour ça que tu me regardes bizarrement ?

Puis toujours avec le sourire, je déposai la pomme devant lui. Surement la sentirait-il avant de croquer un bout dedans. Ensuite je tentai de regarder un peu à distance son cou, mais je n'y vis aucun signe distinctif qu'il appartenait à quelqu'un. Aucun collier, rien du tout. Un chat errant ? En général ils étaient plus sale que ça. Celui-ci semblait plutôt en forme et son poil était encore bien, même si il avait l'air un peu maigre. Je repris la parole de ma voix enfantine.

-D'où viens-tu petit chat ? Tu es perdu ? Tu voudrais que je t'aide à retrouver ton chemin ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Effleurer les nuages. [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Dim 2 Juin 2019 - 18:36

Effleurer les nuages.


La candeur de l’enfant se poursuit, s’offre dans un sourire et dans la pomme qu’il tend au chat. Kanna l’observe, recule pour accueillir le fruit face à elle. Ses prunelles ne quittent pas la crinière bleue, qu’elle se contente de fixer avec un intérêt qui ne cesse de croître. Si jeune, si innocent, si doux. Il ne songe pas à mal, bien qu’il ne comprenne pas pourquoi elle le fixe de cette manière. Kanna hésite à répondre, mais elle patiente, ne sachant pas comment briser la glace. Face à la pomme qui lui tend les bras, la chatte tend la tête et la renifle, pour s’assurer de sa qualité, mais aussi pour éveiller son appétit. Le fruit inonde ses narines de son odeur sucrée, qui enivre déjà ses papilles. Kanna fait tomber la pomme avec une patte et la maintient pour croquer dedans. Elle enlève un petit morceau, qu’elle croque doucement. Ça ne vaut pas un bon gros morceau de viande, mais c’est tout de même très plaisant.

Le petit garçon reprend la parole et lui pose tout plein de questions. Est-elle perdue ? Cherche-t-elle réellement son chemin ? Non, à vrai dire. Kanna est là pour s’imprégner, avant de partir en voyage. Mais comment dire ça à un enfant, qui croit que face à lui se trouve un simple chat ? Comment s’exprimer simplement, sans lui faire peur ? Au fond, elle suscitera peut-être de la fascination, ou de l’intérêt, surtout auprès d’un enfant. Donc tout est encore compliqué. Elle prend son courage à deux pattes.

« Non, je ne suis pas perrrdue … »

Kanna attrape la pomme entre ses crocs et en arrache un nouveau morceau, qu’elle mange rapidement. Elle regarde partout autour d’elle et voit un banc, au loin.

« Je peux t’expliquer, si tu veux, mais nous ne devrrrions pas rester là. »

D’un mouvement de tête, la chatte indique à l’humain de la suivre. Ses pattes progressent doucement et la mènent jusqu’à un nouveau perchoir. La pomme entre les crocs, elle monte dessus et s’installe tranquillement. Une fois rejointe par le jeune garçon, Kanna dévoile quelques informations à son sujet.

« Je m’appelle Kanna. Je suis une métamorrrphe. Je peux êtrrre une humaine, comme toi, ou un chat. Tu voudrrrais que je te montrrre ? »

Un premier pas posé vers le garçon, juste une patte, une manière d’ouvrir le bal, pour se découvrir. Peut-être se faire un joli souvenir, qui lui permettra d’avancer sans avoir trop de regrets ? C’est le mieux que la minette puisse espérer.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Mer 5 Juin 2019 - 19:00
Je regardai la chatte s'approcher avec un petit sourire ravi. Je pensais d'abord qu'elle allait s'enfuir, mais au vu de son regard qui continuait à me transpercer, je finis par comprendre que ce ne serait pas le cas. Au lieu de ça, elle s'approcha lentement vers moi, et je fis bien attention à ne pas bouger pour ne pas l'effrayer. Non pas qu'elle ait l'air pour le moins du monde apeuré par ma personne. Ce qui me fit presque rire. Elle donna un petit coup de patte dans la pomme et je laissai le fruit tomber par terre avec un sentiment de satisfaction alors qu'elle le reniflait, prête à croquer dedans. De mon côté, je souris de plus belle et je croquai dans ma propre pomme. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle réponde à mes questions, et je comptais tenter de l'apprivoiser après qu'elle ai finit la pomme pour tenter de trouver quelqu'un qui voudrait bien l'accueillir. Et avec un peu de chance, mes parents seraient les heureux élus ! Je commençais déjà à jubiler intérieurement face à ce chat si mignon que je me voyais déjà adopté lorsqu'une voix me parvint pour répondre à mes questions. Ecarquillant les yeux de surprise, je regardai autour de moi pour constater que personne n'était en train de parler. Lorsque je posai les yeux sur la chatte à nouveau qui finissait de croquer un nouveau morceau de pomme, sa voix s'éleva de plus belle.

Sa voix ? Hein ? Mais comment était-ce possible ? Les chats ne parlaient pas voyons ! En plus, il était évident de remarquer qu'elle roulait les r avec un accent assez drôle. Mais au lieu de sourire, je fronçai les sourcils avec un air perdu. Je ne savais pas ce qui était en train de se passer, et je restai sur place à regarder bêtement le chat me faire un mouvement de tête pour m'intimer de la suivre. Etais-je vraiment en train de me faire donner un ordre par un chat ? La pomme dans sa gueule, le chat avança doucement vers son nouveau perchoir qui s'avérait être un banc. Après quelques secondes de stupéfaction où je restai hébété, je finis par me lever rapidement et de courir pour suivre la chatte blanche aux pattes noires. D'une démarche féline et gracieuse, elle monta sur son nouveau perchoir et s'y assis avec l'attitude aristocrate qui était caractéristique de cette famille de félidé. Lorsque j'arrivai face à elle, j'eus à nouveau un instant de doute, et je regardai la chatte avant d'essayer de me rassurer que je n'étais pas fou.

-C'est moi ou tu p...

Et la chatte m'interrompit pour justement affirmer la question que je venais de lui poser. Cette fois-ci, son ronronnement ne manqua pas de me faire sourire alors que mes yeux s'agrandissaient d'émerveillement. J'étais en train de devenir ami avec un chat qui parle ! Sautillant de joie, je grimpai à mon tour sur le banc avec un air tout à fait joyeux, mes jambes se balançant dans le vide. J'écoutai les explications de la chatte et je fronçai les sourcils. Je n'avais pas compris tout ce qu'elle avait dit, mais j'avais à peu près saisit l'essentielle. Je penchai ma tête sur le côté d'un air un peu curieux.

-Métamorrrphe...? commençai-je en essayant d'imiter le mot qu'elle venait de prononcer. Huum je vois. Et tu peux être...les deux ? Mais du coup, t'es d'abord une chatte...Ou une humaine ?

Si j'avais bien compris, métamorrrphe était ce qui lui permettait d'être une chatte ou une humaine...Mais comment c'était possible ? Enfin, je me posais la question alors que je pouvais de mon côté être humain ou du vent. Etait-ce différent ? Pour mon esprit de garçon de huit ans, oui, ça l'était profondément. Je posai un doigt sur mon menton d'un air pensif.

-C'est ton super-pouvoir ? Comme moi j'peux devenir du vent c'ça ? Oui ! Je veux bien que tu me montres !

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Effleurer les nuages. [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Lun 10 Juin 2019 - 3:03

Effleurer les nuages.


La stupéfaction du petit être lui arrache un sourire. L’innocence des enfants n’a aucune limite, il ne fait que lui prouver, toujours un peu plus. Il hésite, réfléchit un instant, puis se décide à la suivre et s’installer à côté d’elle. Toujours sous le choc, il l’observe longuement, sous toutes ses coutures. Kanna ne bouge pas d’une patte, satisfaite d’être le manège du jeune garçon. Il veut tout savoir, tout découvrir : est-elle chat ? Ou est-elle humaine ? Lequel en priorité ? Est-ce un super pouvoir, ou juste une capacité comme une autre ? Au fond, il vient de lui dire : lui peut devenir du vent, donc peut-être est-ce encore plus surprenant de son côté, non ? Devenir un élément, est-ce pareil que de devenir un animal ? Kanna lui rend son regard interrogateur. Deux métamorphes, deux destinées, croisées au beau milieu du désert. Elle penche la tête. Adorable petit être.

« D’accorrrd, je te montrrre ! »

La chatte se concentre un instant. Les pattes deviennent des mains, la fourrure est remplacée par de la peau. Ses cheveux blancs et longs trahissent son identité de félin immaculé, aux côtés des oreilles, sur sa tête. Encore incapable de les faire disparaître complètement, la demoiselle aux prunelles saphir les laisse dépasser sans trop s’en soucier. C’est un souci de sa transformation et de son manque d’expérience, mais, au moins, elle est plus humaine que chat, c’est déjà ça. Enfin, en théorie. En pratique, c’est l’inverse. Mais peu importe.

« Voilà. Je suis comme toi. Bon, j’ai encorrre mes orrreilles, mais ça … »

Elle hausse les épaules.

« Je suis plus humaine que chatte, mais je peux êtrrre les deux. Je prrréfèrrre êtrrre un chat, les gens sont plus gentils avec les animaux. »

Triste réalité à laquelle la blanche a déjà été confrontée bien trop de fois. Parfois, l’Homme n’aime pas le chat, alors il le repousse et lui donne des coups, mais, une chose est certaine : il aime encore moins l’enfant, seul, qui erre dans le désert. Il considère sûrement que ce n’est pas normal, alors il lui attribue bien des défauts, sans même savoir de quoi il en retourne. Kanna sourit à pleines dents au jeune garçon qui lui fait face.

« Merrrci, pour la pomme. C’est trrrès gentil de ta parrrt. »

Elle tend doucement la main et la dépose sur son épaule, qu’elle caresse du bout des doigts. Un instant fugace, qui cesse presque aussi vite qu’il a commencé. Les iris céruléens scintillent d’intérêt pour ce petit bout candide. Alors, lui aussi, est un métamorphe. Une autre forme, mais un métamorphe quand même ! Kanna, curieuse comme jamais, désormais lancée dans un long voyage loin de tout, se prête au jeu et en oublie ses peines. Elle est désormais focalisée sur cet enfant, qui est un peu comme elle, sans l’être totalement.

« Mais, alorrrs, toi, tu peux te trrransforrrmer en vent ? Comment ça marrrche ? »

Kanna réalise alors quelque chose d’important, qui n’a pas tilté dans son esprit jusqu’à ce qu’elle prononce le mot « transformer ». Elle lève un doigt pour prendre la parole sans lui en laisser le temps.

« Au fait ! Métamorrrphose c’est le mot qu’on utilise pour dire trrransforrrmation, c’est un peu parrreil, mais je trrrouve ça plus joli. »

L’hybride a un mouvement de fierté, puis elle rit doucement. Oui, cette rencontre est peut-être la meilleure qu’elle puisse faire à ce moment. Un pansement de bonheur sur ses blessures. Un arrêt dans le temps, pour oublier toutes les peines et se focaliser sur la beauté de cet univers. Tout n’est peut-être pas perdu.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 16:00
Pendant un instant, je vis le reflet des interrogations que je portais à la félidée dans ses yeux lorsque je lui annonçai que je pouvais me transformer moi aussi. Cela lui paraissait étrange que je puisse me transformer en vent alors qu'elle pouvait se transformer en chatte ? Ou en humaine, je ne savais toujours pas très bien dans quel sens allait la transformation. Mais cela me fit pouffer. D'un autre côté, j'avais été choqué d'apprendre qu'elle pouvait passer d'un état à l'autre moi-même, alors je pouvais bien comprendre son étonnement. Et alors que je reprenais mon sérieux, elle accepta finalement de me montrer. Bien que je ne sautillai pas sur place pour montrer ma joie, mon visage et son air subitement enjoué reflétaient parfaitement mon état d'esprit. J'ouvris grand les yeux et regardai attentivement la démonstration qu'elle me faisait, et sous mon regard ébahi je vis la jeune féline prendre une forme tout ce qu'il y avait de plus humaine. Enfin presque. Sa peau avait remplacé ses poils de chats par endroits, s'étaient allongés en cheveux par d'autres. Mais ses oreilles restaient celles d'une chatte. Je penchai la tête sur le côté et regardai les petits appendices félins avec amusement.

-C'est marrant ! Et tu peux faire ça autant que tu veux ?

Elle avait répondu à ma question, et elle était à priori d'abord humaine avant d'être une chatte. Mais je remarquai avec un petit sourire qu'elle avait gardé ce ronronnement alors qu'elle était à présent sous forme humaine. Cependant le reste de sa phrase, bien que tout à fait anodine, me fit tiquer et faire un peu la tête. Je fis la moue et croisai les bras. Il était vrai que les gens étaient bien plus cléments avec les animaux qu'avec les enfants errants -et à cet âge là, je ne savais pas encore à quel point-, mais je n'aimais pas trop cette idée. Je regardai la jeune petite fille qui avait place à la chatte et la détaillai. Elle était plus grande que moi, ce qui n'était pas très difficile étant donné que je faisais la hauteur de trois pommes à peine. Mais elle semblait un poil plus âgée aussi. Mais pas de beaucoup plus. Elle était encore jeune. Elle me remercia pour l'offrande fruitée que je lui avais faite en me souriant de toute ses dents et je quittai un instant ma moue désapprobatrice pour lui sourire à nouveau.

-De rien ! C'est avec plaisir. Mais...ça veut dire que quand tu es comme ça, on te donne pas à manger ? On t'a fait du mal ? demandai-je avec ma candeur de l'époque.

Mais c'est alors qu'elle changea de sujet pour parler de moi. Elle s'interrogeait à mon sujet et sur mes capacités à me transformer en vent. Je hochai la tête doucement quand elle me posa quelques questions sur mes facultés et je pris une petite bouchée dans ma pomme avant de répondre la bouche un peu pleine.

-Moui, chpeux me tranchformer en vent ! Chais pas très bien comment cha marche...

J'avalai la bouchée qui restait tout en regardant ma main et le reste de mon corps à la recherche d'un moyen d'expliquer comment ça fonctionne. Mais le meilleur moyen d'expliquer était certainement de montrer comme venait de le faire Kanna. Alors sans un mot de plus, je laissai mon corps glisser d'un état à l'autre, et je deviens entièrement du vent. Une forme humanoïde mais blanchâtre. Je passai alors sur la fille-chatte pour lui faire profiter du vent que j'étais devenu, et je repris ensuite forme humaine avec un grand sourire. Même si j'arrivais à passer dans cet état entièrement, j'étais encore jeune et ma maîtrise n'était pas parfaite.

-Voilà ! Mais ça me fatigue un peu de le faire très souvent. Je peux pas rester très longtemps dans cette forme. Mais par contre c'est plus facile de faire ça !

Et sans crier gare, je m'élevai à quelques centimètres du sol et restai en lévitation ainsi avec le sourire aux lèvres. Voler était quelque chose qui était devenu presque aussi naturel pour moi que de marcher ou courir. Presque. J'affectionnais particulièrement la sensation de liberté et de légèreté que cela offrait. Je fis un grand sourire à la dénommée Kanna espérant qu'elle ne me trouve pas trop étrange.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Effleurer les nuages. [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 3:34

Effleurer les nuages.


Être un animal, devenir humaine. Se balader dans un univers aussi grand que le Yûkan et tomber sur un autre être capable de se métamorphoser, mais pas en animal, en élément. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce fait est pourtant une réalité. Kanna apprend petit à petit à se familiariser avec toutes les étrangetés de leur monde. Ils sont tous les deux des anomalies, alors autant en profiter pleinement et en rire, non ?

Il lui pose tout plein de questions, toutes aussi adorables les unes que les autres, qui témoignent de toute son innocence. Malheureusement, même dans sa candeur, le garçon parvient à saisir les sombres histoires auxquelles Kanna a pu être confrontées. Un aussi long voyage dans le désert, seule, n’a pas que des avantages … Il permet de belles rencontres, mais aussi beaucoup de tristes moments qu’elle ne souhaite à personne. Heureusement, il modifie rapidement le sujet, pour montrer, à son tour, comment il fait.

Bien qu’il ne sache pas comment expliquer le phénomène – Kanna a bien de la peine à le faire de son côté, de toute façon, il parvient à être le plus explicite possible. Eh bien, oui, quoi de mieux qu’une démonstration ? Il devient une silhouette blanche, qui traverse l’hybride et lui donne l’impression d’être entièrement entourée de vent pendant un instant. Quand il redevient tangible, il explique qu’il ne peut pas trop le faire car ça le fatigue. La métamorphe le comprend très bien : il lui a fallu un très très long entraînement pour parvenir à ce résultat. Rester sous sa forme animale est devenu bien plus simple, mais il faut admettre que ce n’est pas toujours facile. Elle hoche la tête, acquiesce face à tous ces faits.

Puis là, là ! Elle reste bouche-bée. Le garçon aux cheveux bleus se met à voler ! Il vole ! Il a les pieds qui ne touchent plus le sol ! C’est incroyable ! Kanna se penche pour mieux le voir, elle le scrute sous tous les angles alors que ses prunelles s’illuminent d’une myriade d’éclats. Fascinée, la gamine se met instinctivement à applaudir.

« C’est trrrop bien !!! »

Un large sourire étire ses lèvres. Elle continue de le contempler pendant un long moment, n’en revenant toujours pas. Ce garçon peut voler ! Et il n’a même pas besoin d’ailes pour le faire ! Il vole ! C’est fou, ça !

« Au final, nous sommes bizarrres tous les deux, mais c’est pour le mieux ! On a chacun un trrruc qui nous rend trrrès spécial ! Tu es le vent, je suis le chat. C’est vrrraiment trrrop bien ! »

Kanna applaudit une nouvelle fois, ravie.

« Merrrci pour la démonstrrration, hum, euh … Éole ! »

Le nom s’échappe comme ça. Comme elle n’a pas le sien, l’hybride décide de lui donner un surnom qui, selon elle, colle très bien à sa situation. Satisfaite, elle croque une nouvelle fois dans sa pomme.

« Ma maman dichait que chest le dieu du vent. Chtrrrouve que cha te va bien ! »

Elle mange, puis se souvient de la question qu’il lui a posée un peu plus tôt, à laquelle elle n’a pas répondu à cause de sa propre interrogation. Son regard s’assombrit légèrement.

« D’ailleurrrs, tu me demandais tout à l’heurrre si on m’a fait du mal … Oui, quelques fois. Ça dépend, parrrfois, les gens n’aiment pas les chats non plus, donc ils me font fuir. Je voyage dans le déserrrt depuis quelques temps maintenant, donc j’ai eu le temps de voir plein de perrrsonnes différrrentes : cerrrtaines qui adorrrent les chats, d’autrrres qui préfèrrrent les enfants et … les derrrniers, qui n’aiment ni l’un ni l’autrrre. Et puis parfois, je rencontrrre des gens comme toi, et je me dis que c’est pas si mal, de voyager, finalement ! »

Son sourire revient au galop, pour chasser les sombres pensées qui menacent de l’engloutir. Kanna n’a jamais voulu voyager, mais elle se rassure en se disant que son départ lui a apporté beaucoup de nouvelles rencontres, de nouveaux moments qu’elle peut chérir. Et puis, le but final de son voyage est de trouver une nouvelle maison, ça ne peut qu’être positif, non ?


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 18:12
Tout semblait se dérouler paisiblement, et petit à petit, je me laissais aller à cette discussion qui m'enjouait autant que me faisait réfléchir. C'était une sensation agréable, et j'étais finalement heureux de faire la connaissance de cette jeune métamoprhe. Je ne pus m'empêcher de remarquer cependant le subtil changement dans son regard lorsque je lui demandai si elle avait été blessée. Je changeai toutefois de sujet, ne souhaitant pas la brusquer si jamais elle ne désirait pas se confier sur ce sujet. J'avais très vite appris à reconnaître lorsque quelqu'un avait des choses sur le coeur, comme lorsque j'évoquais avec mes parents leur passé de shinobis. A la place, je lui fis une démonstration de ce que je savais faire. Je me transformai ainsi en vent et je passai à travers elle afin qu'elle constate par elle même ce que j'étais devenu. Mais je repris rapidement forme humaine devant la consommation d'énergie que cela engendra, ce que la chatte semblait parfaitement comprendre.

Cependant à la place, je décidai de lui faire une seconde démonstration de ce que je savais faire le mieux et de ce que j'appréciais particulièrement. Et cela était le fait de pouvoir voler. Et aussitôt que je fus dans les airs, je vis les pupilles de Kanne s'agrandir et la surprise s'y mêler. Mais plus que la surprise, cela semblait bien être de l'exaltation lorsque je vis Kanna s'exclamer avec joie et applaudir de ses mains. Surpris, j'obsersai un mouvement de recul face à ce soudain débordement de joie avant de comprendre. Et alors je souris d'un air gêné en me grattant l'arrière de la tête. Mais alors que nous étions en train de rigoler, elle me trouva un nouveau surnom. Eole. A entendre cela, j'ouvris les yeux grands avec un sentiment de joie immense. Je savais ce que représentais ce nom, et même si je n'étais pas encore digne de ce surnom, je ne pouvais que l'aimer.

-Oh, merci ! J'aime beaucoup ce surnom ! Et moi...je n'ai pas encore trouvé de surnom ! Mais ça viendra Ka-chan !

Mais cela ne me satisfaisait pas, et je m'étais alors mis en tête de réfléchir aux différents surnoms que je pouvais donner à la fille-chatte. Je ne connaissais pas beaucoup de divinité féline. Mais parmi celles-ci figuraient Bast, et Nekomata...Ces noms n'avaient rien de mignons à mon humble avis de garçon de huit ans, et je décidai de continuer à chercher quelque chose de plus sympa. Ka-chan était déjà un surnom en soit, mais je voulais lui rendre la pareil avec un surnom qui serait en accord avec ses capacités. Je croque alors dans ma pomme en même temps qu'elle, et je suis encore dans mes pensées quand elle reprend la parole pour finalement aborder le sujet qui semblait l'avoir crispé un peu plus tôt. Je continuai à manger, mais je concentrai cependant toute mon attention sur elle et ce qu'elle disait. Et ses mots étaient aussi tristes que vrais, je le voyais dans ses yeux, ce qui me poussa à froncer les sourcils. Mais elle termine son explication sur une note voyage et un grand sourire, ce qui me pousse à sourire aussi. Mais de manière moins prononcée, car un fond de tristesse vint saisir mon coeur à l'idée de cette jeune fille livrée à elle-même.

-C'est pas gentils de la part des gens. Ils pourraient se montrer plus sympa. Moi j't'aime bien en tout cas ! Tu voyages depuis longtemps ? Tu vas où ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Effleurer les nuages. [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 23:42

Effleurer les nuages.


« Ka-chan ». Ce surnom a l’air de rien, pourtant il représente tellement. Kanna lui sourit. Les histoires suivantes font partie des plus tristes, mais la blanche ne se laisse pas abattre. Il paraît qu’il ne faut rien abandonner, toujours être capable de sourire et d’avancer. L’hybride se bat contre son passé et ses peines, parce qu’elle ne peut plus faire machine-arrière. Si elle se retourne, il n’y aura rien. Son histoire est pavée de disparitions, de vides. Un récit qui n’attend que d’être complété.

Éole fait un nouveau pas dans ce sens. Il s’inscrit dans son grand livre, y laisse sa place. « Ka-chan », ça n’a vraiment l’air de rien, et pourtant … Kanna se rend compte à quel point c’est important, finalement. Ça a bien plus de valeur qu’elle n’aurait pu le croire. Parce que lui l’aime bien. Deux hybrides, deux êtres étranges qui ne collent pas tout à fait au monde, qui semblent s’être très bien trouvés. La métamorphe lui sourit. Il est gentil, Éole. Il parle tranquillement, il est un peu bizarre aussi, mais c’est ce qui le rend aussi cool. Alors, forcément, quand il lui pose toutes ses questions, Kanna est moins réticente à lui donner quelques réponses.

« Je viens seulement de commencer ! Je me suis arrrêtée ici parrrce que les villes de Kaze vont me manquer. Je vais … Eh bien, je ne sais pas. Je cherrrche une nouvelle maison ! Donc je vais voyager dans le Yûkan jusqu’à trrrouver un endrrroit qui me plaise autant que le déserrrt, j’imagine. »

Kanna se renfrogne légèrement. Trouver un nouvel habitat, pour un chat, ce n’est pas si difficile. Néanmoins, quand on ne connaît pas les raisons pour lesquelles la blanche s’est mise en marche, c’est plus complexe. Elle hausse doucement les épaules et reprend, assez rapidement.

« Il y a eu un accident, prrrès de ma maison. Toute ma famille est décédée, et je n’ai plus de toit. Alorrrs je cherrrche un autrrre endrrroit, parrrce que le déserrrt c’est dangerrreux pour un petit chat. Et puis, ça me perrrmet d’aller un peu parrrtout, de découvrrrir ! »

Elle hausse les épaules. Ce n’est pas tout à fait vrai, mais ce n’est pas tout à fait faux non plus. Éole aura au moins quelques informations auxquelles s’attacher. Ce sera déjà mieux que rien.

« Peut-êtrrre que, quand je serrrai plus grrrande, je me rendrrrai compte que Kaze me manque, et je reviendrrrai, qui sait ? Je veux voir jusqu’où s’étend le monde, et tout ce qu’il a à offrrrir ! »

Kanna écarte les bras, comme si elle voulait montrer l’immensité de leur univers. Si grand, si mystérieux, il a tant de choses à lui raconter, lui aussi. La blanche veut laisser ses petites pattes suivre leur route, voir jusqu’où elles la portent. Pour le meilleur, pour le pire, peu lui importe, tant que l’aventure est belle. Elle ne pourra pas être pire que le début de sa petite vie, après tout.

« Et toi, Éole, tu aimerrrais aller ailleurrrs, un jour ? »


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Jeu 4 Juil 2019 - 21:28
Ka-chan sourit en entendant le petit surnom que je lui avais donné. Ce dernier, bien qu'il était moins élaboré et symbolique que l'était le surnom qu'elle m'avait donné, représentait l'affection que je portais à la métamorphe. Et il sembla que ce surnom lui fit plaisir au vu de son expression et de la chaleur que je vis dans son regard après ça. Un sourire que je lui rendis avec beaucoup d'entrain. J'appréciais la présence de Kanna, et même si j'étais parti initialement pour rencontrer d'autres amis, je ne pouvais qu'être joyeux de m'être fait une nouvelle amie. Une amie qui ne tarda pas à répondre à mes questions sur son voyage. Elle me semblait un peu jeune pour voyager, car après tout elle ne semblait avoir que quelques années de plus que moi, et je ne me voyais pas partir en voyage à son âge. Mais peut-être que c'était sa passion. Cependant, je compris bien rapidement que ce n'était pas le cas. Elle ne cherchait pas simplement à voyager, mais à trouver une nouvelle maison. Une nouvelle maison ? Si Kaze allait lui manquer autant, pourquoi comptait-elle partir ? Mais j'eus à peine le temps de me poser cette question qu'elle y répondit dans la foulée.

Lorsque je compris qu'elle voyageait premièrement parce que toute sa famille était morte, je baissai la tête avec un air triste. Je ne savais pas exactement quoi dire au début, et je me fis à la réflexion qu'elle avait dû en baver, être très triste pendant tout ce temps. Et maintenant elle se retrouvait toute seule, sans famille ni personne pour la soutenir. Cependant, elle relativisait, et semblait prendre tout ceci d'un oeil plutôt pragmatique même si je n'avais pas manqué de noter son air attristé avant de dire cela.

-Je suis désolé pour ta famille...Ça ne doit pas être facile. Mais j'espère que tu pourras profiter de ton voyage ! Qu'il t'apportera ce que tu cherches, je suppose...

Un autre endroit pour vivre ? Une autre famille ? De nouveaux amis ? Je ne savais pas exactement ce qu'on pouvait chercher dans un voyage. Certainement je savais qu'au fond, un voyage signifiait souvent fuir son ancienne vie. Et au vu des circonstances de son départ, je me doutais que c'était pour cette dernière raison. Mais j'étais encore jeune, et penser à tout cela me donnait mal à la tête. Mais cependant, je ne pensais pas une seconde que c'était une mauvaise chose de partir, et peut-être qui savait pour mieux revenir. Et pendant cette même seconde, je me demandai ce à quoi pouvait ressembler le monde en dehors du grand désert et des villes de Kaze no Kuni. J'appréciais ce climat, j'y avait toujours vécu, et ce vent qui soufflait incessamment sur le Pays était comme une bénédiction pour moi. Mais je ne pouvais pas empêcher cette curiosité de me trotter dans l'esprit.

-Je n'ai jamais pensé à voyager..Et je ne sais pas si je vais le faire un jour. Mais quand on se reverra, tu me raconteras hein ?

Après je laissai un petit moment avant d'enchaîner.

-Si tu veux, tu pourrais passer un peu de temps à la maison ? Je suis sûr que mes parents aiment bien les chats ! Mais...ça veut dire que tu aimes le lait ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Effleurer les nuages. [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Mar 9 Juil 2019 - 16:29

Effleurer les nuages.


Voir le verre à moitié plein. Peut-être est-ce la meilleure solution pour ne pas se laisser submerger par le poids de la réalité. Même si elle est difficile, même si elle n’épargne personne, si on a le courage de s’y engager en se disant que tout ira bien, et en voyant toujours le bon côté des choses, alors peut-être qu’on peut y survivre. Kanna observe Éole avec un joli sourire. Son optimisme lui fait chaud au cœur. C’est dur, c’est vrai, l’immaculée le sait très bien, mais il faut penser à l’instant présent, désormais. Le voyage, les rencontres, les découvertes. C’est tout ce qui compte. Même si son cœur est toujours écrasé par le poids de sa réalité, l’hybride tente de se focaliser sur toutes ces nouvelles choses. Après tout, si son père n’avait pas disjoncté, peut-être ne connaîtrait-elle pas ce gentil personnage ? Sa vie aurait été totalement différente. Alors elle prend ce qu’elle récupère et le chérit aussi fort que possible.

« Merrrci, Éole. Je l’espèrrre aussi ! »

Un instant de réflexion mène le bleu à se pencher sur tout ça. Est-ce qu’il voyagera, lui aussi ? À vrai dire, il ne le sait pas. En même temps, à son âge, cela se comprend. On ne se préoccupe pas de tout ça. On imagine seulement ce qu’on mangera ce soir, ou ce qu’il y aura au petit-déjeuner, demain matin. Voir sur le long terme, pour un enfant, est assez complexe. Bien qu’ils sachent qu’un jour, ils « seront grands », ils ne savent pas encore ce que cela donnera. Le futur est un univers à part, lointain dans les esprits innocents. Mais Éole ne se laisse pas abattre, bien au contraire ! S’il ne sait pas s’il voyagera un jour, il espère tout de même que Kanna lui racontera ses propres aventures. Son sourire rayonne sur son visage.

« Oui ! Bien sûr ! Avec tous les détails dont je me souviendrrrai ! »

L’optimisme, encore, toujours, qui dépasse les frontières de la peine et écrase les larmes. S’y accrocher est la seule solution, et Éole est un excellent pilier pour ça. Sa dernière proposition fait rougir l’hybride. Rester un peu avec eux ? Pour se préparer mentalement, peut-être ? Ou quelque chose comme ça ? Prendre des forces avant de se lancer dans cette grande et merveilleuse aventure. Elle ne sait pas quoi lui répondre, à vrai dire. Ses pensées se perdent dans le cruel dilemme.

Et puis il y a la question. La fameuse question. Aime-t-elle le lait ? Les rougeurs s’affirment sur son visage, alors qu’elle est abruptement tirée hors de ses pensées.

« Oh ! Eh bien, je ne sais pas … Je ne voudrrrais pas vous embêter. Mais si tout le monde est d’accorrrd, pourrrquoi pas ! Pas trrrop longtemps, par contrrre. Je ne voudrrrais pas abuser de votrrre gentillesse. »

Mine réjouie, mais timide. Rougissante.

« Pour le lait, bah, oui ! La rumeur sur les chats qui boivent du lait est vrrraie ! J’adorrre ça ! »

Kanna lève doucement les bras, débordante d’une énergie nouvelle. Le lait, la douceur, la gentillesse. Tout lui semble un peu trop beau pour être vrai. Mais elle ne veut pas décliner son offre, pour ne pas le vexer. Il a été si gentil avec elle, l’hybride a comme l’impression que lui dire non serait lui manquer de respect, d’une manière ou d’une autre.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Lun 15 Juil 2019 - 23:16
Je ne savais pas exactement ce à quoi pensait Ka-chan, mais elle semblait en avoir plein les pensées. Pour ma part, je ne savais pas quoi penser du fait de voyager. Il n'y avait pour moi actuellement aucune raison de voyager, de quitter mes parents et le désert du Pays du Vent. J'y étais bien, et je ne m'imaginais pas un jour fuir mon foyer. Mais comment pouvais-je savoir ce qui pouvait me passer par la tête par le futur. Cependant une question restait alors tout à fait importante, malgré le fait que je ne comptais bouger de Kaze no Kuni : qu'y ferais-je plus tard ? Peut-être vivrais-je une petite vie tranquille, avec mes parents ? Quel métier pourrais-je faire ? J'avais quelques capacités intéressantes, alors peut-être pourrais-je les utiliser pour faire quelque chose de sympa. De la magie par exemple ? Que savais-je. En tout cas, je verrais bien ce que l'avenir me réserverait. Ce qui semblait toutefois tout aussi amusant, c'est la promesse que Ka-chan me fit que lorsque nous nous reverrions, elle me raconterait autant de choses que possible de son voyage. Lorsque j'entendis cela, je souris à pleine dent.

-Cool ! J'ai hâte alors que tu reviennes alors ! Je suis sûr que tu auras tout plein de choses à me raconter.

Lorsque j'évoquai la possibilité que la fille-neko reste à la maison, elle ne répondit pas tout de suite, et elle rougit. Elle semblait un peu confuse et hésitante, ne sachant pas très bien que répondre. Je lui offris alors un sourire avenant et encourageant. Elle rougit de plus belle lorsque je lui demandai à propos du lait, et je fus heureux d'apprendre que les chats aimaient en effet le lait, comme la légende urbaine le voulait. Je hochai alors de la tête avec un certain enthousiasme et une certaine joie, me réjouissant à l'avance. C'est alors que je signifiai à Kanna la raison de mon enthousiasme.

-Moi aussi j'aime beaucoup le lait. Y en a beaucoup à la maison, terminai-je avec un sourire.

C'était un pas de plus vers la proposition que j'avais faite un peu plus tôt à la fille-chatte. Celle de venir passer un bout de temps à la maison avec nous. J'étais sûr que mes parents seraient d'accord. Et qui plus est, ça pourrait lui permettre de se reposer convenablement et de réfléchir à où elle voudrait aller ensuite. Je n'étais pas un expert en géographie, mais j'étais sûr que mes parents en savaient un peu sur le reste du monde. Pourquoi en étais-je sûr ? Là encore c'était un mystère, mais j'avais la sensation qu'ils avaient vécu beaucoup de choses tous les deux. Et pour une raison qu'on pouvait certainement attribuer à mon utopie infantile, j'étais persuadé que mes parents connaissaient tout. Ce qui n'était très certainement pas le cas. Mais peu importait.

-Je suis sûr que mes parents seront très contents de te recevoir à la maison ! Je leur en parlerai dès que ma maman me retrouvera. Elle me retrouve toujours ! C'est peut-être un truc de maman ?

Je n'avais jamais demandé réellement à ma mère comment elle faisait pour perpétuellement me retrouver, peu importait où j'étais. Les seuls fois où elle n'y parvenait pas, c'était quand j'étais en train de voler. Mais cela ne m'avait jamais réellement choqué. Inconsciemment, j'avais mis cela sur le compte de son instinct maternel. Même s'il s'avérait que les raisons étaient légèrement différentes.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Effleurer les nuages. [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Ven 9 Aoû 2019 - 11:05

Effleurer les nuages.


Se scellent dans les promesses les plus beaux sourires des enfants. Ils s’animent, égayent leurs existences, permettent même aux êtres les plus tristes de se souvenir que l’aube finit toujours par chasser la nuit. Kanna hoche vivement la tête : Éole a hâte qu’elle revienne. Si les raisons de son départ sont sombres et traumatisantes, l’enthousiasme de son nouvel ami lui permet de relativiser. Ce sera une occasion de voir du beau monde, de découvrir le Yûkan. Apprivoiser un univers gigantesque, aux mystères innombrables, ça sonne bien, quand même ! Ce n’est pas aussi horrible et terrifiant que voir les réelles raisons de son voyage. Et c’est tout ce dont l’hybride a besoin, sur le moment : un leurre. Quelque chose pour tromper son attention et faire fuir les sombres songes qui habitent son esprit.

Le petit Éole se débrouille très bien à ce jeu, d’ailleurs. Lui proposer d’aller chez lui, c’est lui offrir un refuge, un toit sur sa petite tête. C’est lui rappeler que toutes les familles du Yûkan, plus précisément de Kaze, ne sont pas toutes propices aux infanticides. Il y a aussi de belles choses, dans ce monde. Des choses qui demandent un peu plus de recherches, probablement, mais qui n’attendent que d’être découvertes. Kanna s’accroche à cette nouvelle rencontre, à sa candeur, à sa douceur. À tout l’espoir qu’elle infuse dans sa perception biaisée.

Les sourires réchauffent le cœur de la petite fille. Il a beaucoup de lait, chez lui. Il aime ça aussi. Probablement comme tous les enfants. Cette texture si atypique, différente de l’eau. Il y a quelque chose de mieux dans le lait, un truc que l’eau n’a pas, qui touche les cœurs.

« Super ! »

Beaucoup de lait. La promesse d’un festin grandiose et innocent. Est-ce qu’il y aura de la viande séchée, aussi ? Ou de la viande tout court ? Que mangent les parents d’Éole ? Et lui ? Est-ce que les enfants capables de se transformer en vent mangent différemment ? Toutes ces questions lui sautent à la figure, uniquement calmées par l’intervention de son compagnon. Kanna penche la tête, un sourire aux lèvres. Sa maman le retrouve toujours, hein ? Un truc de maman, sûrement. Il a raison. L’immaculée lève une main, avant de plier les doigts pour laisser l’index en hauteur.

« Chez les chats, c’est parrrce qu’elles nous sentent ! Tu penses que c’est quelque chose comme ça, pour toi aussi ? Peut-êtrrre qu’elle a un don parrrticulier pour retrrrouver son fils, et que toutes les mamans peuvent nous repérrrer même quand on est loin d’elles ! »

Candide érudition. Suppositions qu’elle ne saurait confirmer ou infirmer. Néanmoins, c’est sa perception des choses. Peut-être que les mamans sont réellement capables de pister leurs enfants, grâce à un pouvoir magique, qui n’est acquis que lorsque l’on devient maman. Une force incompréhensible pour les petits ou pour les papas. Kanna prend conscience que c’est quand même quelque chose, d’être une maman. Ça doit être drôlement bien, si on peut trouver son enfant où qu’il soit. Cette pensée lui réchauffe le cœur, de la même manière qu’elle le détruit. Sa maman ne la retrouvera plus jamais. Elle grimace.

« Hm. »

Soupir. L’immaculée chasse brusquement tous ses sombres songes. Ce n’est pas le moment de se laisser abattre, il faut sourire ! La maman d’Éole ne devrait pas tarder, si ?

« J’espèrrre que tes parrrents serrront contents, alorrrs ! Je ne veux vrrraiment pas vous embêter ! »

Kanna saisit instinctivement la main de l’enfant. Elle la serre entre ses doigts fins, pour se rassurer. Le contact de sa peau contre la sienne lui permet d’effacer momentanément ses peines. Elle se concentre sur ce qui se déroule maintenant, oubliant à la fois le passé et le futur. Ses prunelles azurées se mêlent aux gigantesques saphirs d’Éole. L’insondable infini, merveille scintillante qui absorbe les nuages et dévoile le soleil.

« On peut aller la cherrrcher aussi, si tu veux ! Si elle vient verrrs toi, on finirrra prrrobablement par crrroiser son chemin ! »

La gracile menotte referme un peu plus son emprise autour de celle d’Éole, qu’elle maintient sans trop s’en rendre compte. Son idée n’est peut-être pas mauvaise, elle n’en sait rien. La seule chose dont Kanna est certaine, sur le coup, c’est qu’il ne faut surtout pas qu’elle lâche prise, comme si, pour le moment, Éole seul lui permettait de garder la tête hors de l’eau. Loin de l’orage menaçant qui plane au-dessus de sa tête.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Effleurer les nuages. [Tenzin] Empty
Sam 10 Aoû 2019 - 15:43
Comme le vent emportait les nuages éphémères, les sombres pensées de Ka-chan semblait lentement se faire souffler loin de ses yeux inquiets. Nos échanges de sourire et notre petite discussion semblaient lui faire du bien, semblaient l'apaiser un peu. J'étais content de voir que j'arrivais à lui transmettre un peu de la chaleur que je renfermais dans mon coeur. Je ne savais pas très bien ce qu'elle avait vécu, mais il était certain que ce n'était pas facile, et la voir ainsi ne me plaisait pas des masses. Cela ne faisait que quelques minutes que je la connaissais, mais la fille-chatte semblait être quelqu'un de bien, de gentille et de sympathique. En quelques minutes, je la voyais déjà comme une nouvelle amie. A la fois différente et si similaire, je retrouvais un peu de Kanna en moi. Ses capacités, sa curiosité. Quand je lui appris qu'il y avait du lait à la maison en abondance, elle manifesta sa joie sans tarder. Avec un grand sourire, je lui retourne sa joie qui me fait presque autant plaisir qu'à elle.

Profitant de ce moment simple et sans préoccupations d'adultes, je me laissai aller sur le banc et m'y allongeant en faisant bouger mes jambes dans le vide avec un sourire béat. Nous en vînmes à parler des mamans, et je me relevai sur les coudes pour écouter Ka-chan et la regarder. Elle me regardait avec un sourire et la tête penchée, puis leva la main en gardant que l'index relevé avant de répondre. Les chats-maman sentaient leur petit ? C'était la raison pour laquelle elles pouvaient les retrouver ? Je fronçai les sourcils, et me penchai vers Kanna pour la renifler. Je m'attendais à sentir un parfum comme d'habitude, une odeur légère. Au lieu de ça, ce que je flairai fut riche et fruité, plus que ce à quoi je m'attendais. Une odeur féline aussi. Je reculai, surpris de ce que mon odorat avait capté. Mon nez n'avait jamais été si fin. Je fronçai les sourcils cependant, et reculai un peu en réfléchissant.

-Humm...Non. Je ne pense pas que c'est comme ça que ma maman me retrouve, dis-je pensif. Elle m'a dit une fois que la terre lui dit tout ce qu'elle a à savoir. Mais je suis sûr que c'est un super pouvoir qu'on toutes les mamans !

Cependant, il semblait que le sujet des mamans étaient un sujet sensible pour la jeune demoiselle. Dans un soupir triste, je vis la grimace attristée de Ka-chan, et cela me fendit un peu le coeur. Je ne savais pas quoi faire, je ne savais pas réellement ce qu'il se passait. Je savais cependant que beaucoup de choses s'étaient visiblement déroulées dans la vie de la féline, et je ne pouvais imaginer toutes ces choses. Mais ce qui était certain, c'était que je n'avais pas envie de la laisser ainsi. Ne pouvant faire grand chose pour la soulager sans risquer d'aggraver la situation, je me collai à elle d'une manière douce et rassurante. Elle changea alors immédiatement de sujet et retomba sur le sujet de mes parents. Je hochai la tête avec entrain.

-Pas de soucis ! Je suis sûr qu'ils seront ravis ! Toi, ça te va ? Je ne voulais pas non plus te l'imposer si tu n'en as pas envie.

Puis dans un geste assez soudain, elle prit ma main, et la serra. Plus fort qu'une poigne normale, mais pas au point de me faire mal. Un peu comme quand ma maman me serrait la main dans la foule pour ne pas me perdre. Je sens la peur de Ka-chan alors qu'elle plonge ses yeux bleus ciel dans mes pupilles un peu plus foncées que les siennes. Je lui rends sa poigne, et passe un pouce rassurant sur sa main alors que je lui offre un sourire rassurant. J'accède à sa demande, et sans lui lâcher la main, je saute du banc en enjoignant la demoiselle de faire de même. Alors que nous marchions sur le sable chaud du Pays du Vent, nous faufilant entre les silhouettes plus grandes qui ne prêtaient nullement attention à nous, je repris la conversation.

-Du coup, toi aussi tu sens bien les odeurs ? Ça doit être cool ça...Je sens quoi moi ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Effleurer les nuages. [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Effleurer les nuages. [Tenzin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: