Soutenez le forum !
1234
Partagez

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko]

Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Mer 29 Mai 2019 - 20:32
Cinq ans. Cela fait aujourd'hui cinq ans que Hanae a franchi les portes du village de Shitaderu. Enfin, depuis on l'appelle Kumo, le village caché dans les nuages, un nom bien poétique et très malin, quand on pense à l'altitude à laquelle se trouvent ses murs. Bien sûr, elle ne les a pas franchis de manière consciente, étant donné qu'elle avait les yeux fermés, suite à tout ce qui lui est arrivé. Depuis, elle mène une vie où surmonter son dur passé est une nécessité, et protéger les autres un devoir. La rouquine n'a jamais demandé de l'aide à un homme, depuis cette histoire, et même très peu à des femmes, car elle est avant tout autonome et puissante. Elle fait au mieux pour rester loin de la gente masculine, bourrée de testostérone et prête à bondir sur les femmes au moindre signe de faiblesse pour leur voler leur vie. Ce n'est que la vision étriquée de cette douce beauté à qui l'on a dérobé l'innocence d'une manière brutale et injuste, alors que sa vie se déroulait convenablement, d'une manière parfaitement insouciante, au sein d'un clan qui n'est pas le sien, mais qui l'a élevée comme l'une des leurs.

Ce matin, après avoir à peine mangé, la Chûnin a enfilé une tenue assez sobre, en sortant de sa salle de bain, composée d'un t-shirt blanc et d'un pantalon sombre. Pas question de porter une jupe, pas aujourd'hui, pas avec le genre de personne qu'elle souhaite rencontrer. Sa force est grande, mais il lui est venu l'idée qu'elle pourrait l'être encore plus, en demandant finalement un peu d'aide. Cependant, son but premier n'est pas de venir quérir le soutien d'une personne bien placée pour cela, mais d'abord de jauger s'il est bon ou non. Affublé du titre de héros, suite à ses actions face à un évadé de la prison de Wasure, cela n'est point gage de bonté pour la jeune femme, qui ne sait que se servir de ses yeux pour juger les gens. Les "on dit" et autres racontars que l'on peut lui fournir n'ont aucune valeur. Ce Yahiko pourrait avoir tué l'Homme au Chapeau, son âme n'est pas un endroit exempt de ténèbres pour autant. Enfin, s'il en a la puissance, alors il pourra bien aider la flamboyante à prospérer, mais s'il s'avère être un pervers, un monstre ou une abomination comme celle qui lui a volé son bien le plus personnel, alors il n'approchera plus cette beauté brisée ensuite.

Avançant d'une démarche un peu hésitante, Hanae arbore les rues désertes avec une grande appréhension. Son ventre la fait souffrir, l'idée de demander à... un représentant de ce sexe de l'aider à progresser est une chose inattendue, mais il est le seul à se trouver entre ces murs à l'heure actuelle, parmi les Sendai connus du village. Ses exploits le précèdent, qui plus est, et d'après quelques informations recueillies ici et là, il vivrait avec son père, dans une épicerie, non loin des quartiers résidentiels. Les mains de la rouquine se serrent autours d'elle, comme pour contrôler ses tremblements, réaction naturelle compte tenu de son traumatisme, mais elle finit par canaliser le tout.

"J'espère qu'il est bon. J'espère aussi ne pas me tromper et être à nouveau... détruite..."

Il ne s'agit pas de confiance, mais de foi. Si elle peut avoir foi en cet homme, il sera un potentiel allié, et sans doute le premier homme en qui elle a foi depuis qu'elle a été séquestrée. Son appartenance au clan Sendai est une aubaine, et c'est ce qui donne du courage à la rougeoyante lorsqu'elle pousse la porte de l'épicerie. Des mots timides sortent de sa bouche, mais ils sont prononcés avec assez de force pour être entendus.

"Je voudrais parler à Yahiko.. S'il vous plaît."



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Jeu 30 Mai 2019 - 0:21
Ils arrivaient, les moments où il n'y avait rien à faire. Impossible d'être un héros tous les jours, impossible de s'entraîner tous les jours, et impossible d'avoir des missions tous les jours. Certains disaient que le repos faisait parti de l'entraînement, et ils avaient probablement raison. A quoi bon de surpasser, lorsque les contre-parties étaient trop importantes. Alors il était là, allongé sur son lit aménagé, le regard plongé vers la fenêtre tandis que son père adoptif s'occupait de gérer l'épicerie. Aujourd'hui, pour une des rares fois, il n'avait pas besoin de son aide. C'était à croire que les astres s'étaient organisés pour qu'il n'ai rien à faire. Et ce jusqu'à...

-"Yahiko, une jeune fille te demande à l'accueil. Tu m'as pas dis que tu avais une petite amie, haha !"

Un sourire légèrement amusé se dessina sur le visage du Jônin, mais il reprit assez vite son sérieux pour se rattraper.

-"Je ne te l'ai pas dis parce que je n'en ai pas ! Mais merci, je vais aller voir.", dit-il en le saluant respectueusement d'un signe de tête.

La distance entre sa chambre et l'accueil n'était pas très éloignée, ainsi c'est en un rien de temps qu'il arriva à destination. La personne qui l'attendait était une fille à l'allure sombre et sobre. Elle ressemblait assez particulièrement à une de ses anciennes rencontres, ce qui l'amusa un peu intérieurement. La saluant elle aussi respectueusement en se penchant en avant, les bras le long du corps, il engagea la discussion avec elle.

-"C'est vous qui me demandiez ? A qui ai-je affaire ?", se permit-il d'un sourire tout à fait simple.

Un homme simple, bien trop poli pour tutoyer un inconnu dès la première rencontre. Les astres ne l'avaient peut-être pas amené à ne rien faire de sa journée pour rien.

_________________
Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Jeu 30 Mai 2019 - 10:05
Le tenant de l'épicerie n'est pas Yahiko, mais il prévient Hanae qu'il va le chercher. A quoi ressemble-t-il ? Quelle est l'apparence d'un héros ? Un homme robuste, au visage sérieux et carré, avec peu de cheveux sur la tête, des mains capables de briser un crâne sans utiliser de chakra ? Le genre de personne qui tutoie les autres et ne les respecte pas parce qu'après tout, eh bien, c'est un héros quoi. Oui, sans doute que l'homme qui va surgir de cette porte, non loin de la rouquine, va être terrifiant, et que sa force va se lire sur son corps. Mais la Sendai n'a pas le temps de spéculer plus, et elle est d'ailleurs déstabilisée par son entrée fracassante. Il n'est pas musclé,ni terrifiant, on ne sent pas la puissance émaner de son apparence, mais au moins... il est mignon. Son sourire agace légèrement la belle, qui se retient de faire une grimace désapprobatrice à son égard. Il ne tutoie pas non plus, alors il n'a rien de l'image d'un héros que se faisait la flamboyante. Au fond, pour sauver des vies, il suffit d'être fort et d'avoir un grand sens de la justice. La femme qui dirige ce village en est la preuve : elle est plus forte que quiconque, et même si c'est une "frêle" femme, elle prend des décisions parfois mal vues, qui peuvent pousser à la haine d'autrui.

"Bonjour, Yahiko. Oui, je vous cherchais, pour des raisons assez simples. Je me nomme Hanae, et comme j'ai pu le comprendre de vous, je manipule le chakra pur également, je suis une Sendai."

Ce nom possède un grand nombre de mystères, mais du peu d'informations que la demoiselle a obtenues, il y a un autre point commun entre les personnes le composant. Elle dévoile donc son tatouage, qui se trouve sur son avant bras droit, dans l'intérieur, juste en dessous de l'articulation du coude. Ceci est une preuve en soit, que le Jônin comprendra très bien. La rouge ne lui fait pas confiance, pas si vite, pas sans lui avoir posé de questions, mais elle ne peut pas mentir pour autant, et va donc droit au but.

"Je vais sans doute vous étonner, ou vous surprendre, mais je suis ici dans un but unique : découvrir si au-delà de votre titre de héros, vous êtes une personne de confiance, un être bon et droit. Vous ne me connaissez pas et je comprendrais que vous ne souhaitiez pas jouer à ce jeu avec moi. Si tel est le cas, je peux vous laisser, dans le cas contraire, nous sommes... liés d'une certaine façon. Pour le bien de ce village et de ses habitants, nous entraider peut être utile, en nous rendant mutuellement plus forts."

Hanae tente un sourire, mais c'est plutôt une grimace qui se dessine. Tout lui dire de but en blanc pourrait l'inciter à mentir pour la manipuler, mais elle ne sait pas comment faire autrement. Lui faire confiance n'est pas à l'ordre du jour, mais découvrir s'il en vaut la peine, comme lui a montré Taka, c'est déjà un bon début.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Jeu 30 Mai 2019 - 11:08
Ne la lâchant pas du regard, en gardant un air évidemment des plus normal pour ne pas la perturber, Yahiko fixait ses yeux. On pouvait lire de nombreuses choses dans le regard, tout comme dans le faciès. Dans ses habitudes, toujours soucieux de voir quels impacts avaient ses paroles sur les gens, il tentait de percevoir les émotions derrière les visages. Amusant, venant de quelqu'un qui portait souvent un masque, d'avoir pour habitude d'essayer de faire tomber ceux des autres. Pour l'instant, il ne voyait que de la timidité. C'était normal et explicable, lorsqu'on prenait l'initiative de venir déranger un inconnu chez lui. Heureusement pour elle, elle était tombé sur un bon jour, celui de l'ennui pour le garçon aux cheveux blancs.

-"Oh, une autre Sendai tiens. J'espère que ça se passera mieux qu'avec l'autre", se dit-il presque à lui-même, à moitié amusé.

Il parlait évidemment d'Anzu. Ils avaient été très amis, au départ. Elle lui avait fait découvrir son identité, elle lui avait apprit quelques choses sur lui et sur ses pouvoirs, et malheureusement, les histoires avaient fait qu'ils étaient maintenant en de mauvais termes. Si Shuuhei n'avait pas été là, il y avait des chances pour que Yahiko lui en veuille toujours d'ailleurs. Il n'avait toujours pas fait ce pas vers elle, il aurait dû depuis le temps. C'était nécessaire pour reforger les liens entre personnes du même clan, surtout lorsqu'on ne savait pas de quoi l'avenir était fait.

L'inconnue, ou du moins la nouvelle connaissance, exposa on ne peut plus rapidement ses plans. C'était bien, les gens qui allaient droit au but, il n'y avait pas même le temps de s'ennuyer. Cependant, quelque chose l'étonna : quel pouvait bien être l'intérêt de venir vérifier qu'il était un homme bon ? Il ne la connaissait pas, elle ne le connaissait que peu, alors à quoi cela servait ? Peut-être était-ce pour se persuader que les personnes connues du village étaient véritablement fiables ? Qui pouvait bien le savoir. Inutile de retourner le problème de tous les sens, le choix du Sendai était fait : il resterait naturel, comme à son habitude. C'était probablement ce qu'il savait faire de mieux.

-"J'ai une bonne nouvelle pour vous, je n'ai rien à faire aujourd'hui", dit-il en souriant. "Dites-moi, qu'est-ce que je peux faire pour vous aider ?"

Après tout, c'était marrant un petit jeu. Restait à voir comment il se présentait. Il était d'ailleurs peut-être mieux qu'ils ne restent pas dans l'épicerie, selon ce qu'ils avaient à faire.

_________________
Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Jeu 30 Mai 2019 - 12:34
Une autre Sendai ? Il a donc rencontré quelqu'un de ce clan auparavant, et à priori, cela n'a pas eu une bonne fin. Difficile de deviner qui est cette personne et quels sont les termes de leurs différends, s'il en existe vraiment. Hanae le jauge d'un regard méfiant. Il ne marque pas de point en précisant cela d'entrée, mais après tout, cet autre membre du clan est peut-être un homme sans vergognes, capable du pire, et la jeune femme ne peut le juger si rapidement. En fait, malgré ses histoires, elle part toujours dans l'optique qu'il y a du bon en chacun, même si les personnes de ce sexe sont généralement des goujats et des abrutis sans cervelle. Yahiko, au premier abord, ne semble pas bien méchant, il est souriant et poli, alors il va falloir, pour la belle kunoichi, redoubler d'attention pour ne pas se laisser berner. Il pourrait aussi bien être un énorme manipulateur. Lorsqu'il accepte de se prêter à ce jeu qui doit être pourtant très inattendu, la Chûnin l'invite à le suivre à l'extérieur. Partager une pièce avec deux hommes inconnus n'est pas une idée de génie pour la mettre à l'aise, et elle préfère les endroits ouverts, comme la rue juste devant.

"Je préfèrerais que l'on discute dehors, si cela ne vous dérange pas. Juste devant, cela fera l'affaire."

Elle tente tant bien que mal de cacher sa gêne et ses craintes, probablement infondées dans le cas présent, et ressort aussitôt. Elle n'est pas farouche, la rougeoyante, mais quiconque connait son passé - donc personne à part elle - comprendrait rapidement les raisons. Une fois dehors, elle garde une distance de sécurité avec le garçon aux cheveux blancs, et entre dans le vif du sujet.

"Vous avez parlé d'un autre Sendai... Que s'est-il passé avec lui ? Pourquoi dire que vous espérez que ça se passera mieux ?"

Le regard de la gracieuse jeune femme est à la fois curieux et hésitant, elle ne sait pas trop quelles questions poser, finalement, pour savoir s'il est "différent" des hommes qu'elle a pu côtoyer. Au fond, toutes les personnes de la gente masculine qu'elle a connu depuis ses douze ans ont été responsables de ses sévices, et depuis elle les évite comme la peste, tous autant qu'ils sont. Elle n'attend pas la réponse pour enchainer sur une autre question, bien trop pressée de savoir, de voir, si lui est un potentiel allié ou un homme basique,qui se laisse guider par ses pulsions animales. La question tombe bizarrement aussi, cette femme est décidément sauvage et imprévisible.

"Êtes-vous un homme bon ? Avez-vous déjà... fait du mal par plaisir... à des... à des femmes ? Ou à des gens en général ?"

Si ses yeux sont rouges, et ses cheveux également, son visage ne l'est pas de nature. Mais elle se retrouve gênée de poser une telle question. D'abord parce que Yahiko n'aura qu'à dire que oui et cela ne l'avancera à rien du tout, et ensuite parce qu'elle voulait trouver une façon détourner de le mener à dire la vérité, maintenant c'est raté. Peut-être que le Jônin va la surprendre ?


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Jeu 30 Mai 2019 - 14:44
-"Pas de problème, allons-y.", répondit-il sagement.

Il n'y avait pas à discuter, si elle préférait parler dehors, c'était son droit. Tranquillement, les mains le long du corps, il la suivait jusqu'à ce qu'elle s'arrête. Se mettant à quelques mètres d'elle, il s'arrêta à son tour, la regardant normalement. Son visage était étrange, elle ne paraissait pas complètement sereine. Alors bon, était-il si effrayant que ça ? Tout ce qu'il avait accompli jusque là faisait-il peur à ceux qui ne le connaissaient pas ? En y réfléchissant bien, il n'y avait pas grand chose qui ai pu le faire passer pour quelqu'un d'à craindre, bien au contraire. Il avait réussir à sauver Kumo après tout, ou du moins à éviter le meurtre de quelques innocents.

Ses premières questions étaient directes, elles allaient droit au but. Il n'y avait pas de détails dans son discours, que des raccourcis qui la menaient directement à ce qu'elle voulait. Quelque chose était sûr, elle savait ce qu'elle voulait, et c'était une grande qualité. Cependant, les questions avaient de quoi mettre le Sendai dans l'embarras. Il était vrai que de parler d'une mauvaise histoire avec un autre Sendai ne devait pas aider cette Hanae à bien le percevoir. Toute fois, il se l'était promis : il resterait lui-même, il ne lui mentirait pas, même s'il n'était pas utile de lui raconter l'entière vérité.

-"L'histoire est assez complexe, ce serait long de tout vous raconter. Tout d'abord, c'est une fille : Sendai Anzu. Si je devais résumer, je dirai qu'il y a eu beaucoup de malentendus, je pensais qu'elle voulait se venger sur moi lors d'un entraînement, alors pour me défendre j'ai utilisé ma technique la plus forte sur elle. Résultat, elle a fini à l'hôpital, et nous ne nous sommes pas reparlés depuis. Si ça peut vous rassurer, j'ai appris que ses intentions lors de cet entraînement étaient loin de la vengeance, alors si j'osais aller lui parler, tout serait probablement réglé. Enfin, ça ressemble vraiment à des enfantillages, n'y prêtez pas vraiment attention. Si ça peut vous rassurer, c'est probablement le seul écart de ma vie."

Bien entendu, il n'y avait rien pour lui prouver. Yahiko aurait probablement insisté un peu plus sur les détails s'il avait su qu'Hanae était aussi craintive, mais il n'y avait pas moyen d'être au courant.
La deuxième partie des questionnement était un peu plus large, il n'y avait pas une seule réponse possible mais bien une multitude. Il partait déjà avec un petit handicap avec son histoire, même si elle ne montrait que de la légitime défense et une mésentente basée sur quelques malentendus. Bien choisir ses exemples était essentiel, si elle était curieuse, il fallait lui montrer qu'elle n'avait pas affaire à un mauvais bougre.

-"Jamais. En fait, c'est plutôt l'inverse, je lutte contre les violences gratuites. S'il y a bien une chose que je déteste dans ce monde, c'est la torture. Je n'ai pris aucun plaisir à me défendre contre Anzu, pas comme j'en ai pris à tuer cette femme qui voulait détruire Kumo, alors que j'aurai eu toutes les raisons d'apprécier la détruire. Je ne suis pas ces gens qui apprécient tuer, je ne suis pas ces gens qui apprécient faire souffrir. Je ne suis pas pour Kumo, je ne suis pas pour un quelconque village, je suis plutôt un ninja qui est du côté de la paix. Même si ça sonne un peu enfantin..."

Ces questions étaient perturbantes, pourquoi voulait-elle s'assurer que Yahiko était un homme bon ? Était-ce pour le prendre comme exemple ? Était-ce pour avoir enfin une image de confiance sur laquelle se fier ? A quel point avait-elle souffert pour être dans une telle position ? Le Sendai se rendait compte petit à petit qu'il fallait prendre cette personne avec des pincettes. Derrière ces questions, derrière cet air un peu timide, il y avait une quantité de doute, de peur et de crainte qui dépassait très sûrement l'entendement.

-"Vous avez déjà rencontré des gens qui ont prit plaisir à faire du mal à des femmes ? Ou à des gens en général ?"

Une question indiscrète mais nécessaire, qui allumerait peut-être une lumière chez Yahiko. Après tout, peut-être qu'à sa manière, Hanae était actuellement en train de lui crier "à l'aide !".

_________________
Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Zeah


Dernière édition par Sendai Yahiko le Mer 5 Juin 2019 - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Sam 1 Juin 2019 - 0:42
Hanae ne quitte pas Yahiko du regard une seule seconde. Bien sûr il est simple de se dire qu’il est sans doute quelqu’un de fiable, mais dans ce monde, rien ni personne ne peut être jugé de confiance sans l’avoir prouvé au préalable. Lorsque le blanc raconte cette histoire avec la Sendai, la rouquine est un peu choquée. S’il dit que tout ceci n’est qu’un malentendu, alors la violence n’était pas gratuite et ne résulte pas de mauvaises intentions, ce qui ne permet pas de juger cet homme de manière directe. La rouge serre ses bras autour de sa taille, et son regard se détourne légèrement, indiquant qu’elle se met à réfléchir, d’un coup. Mais tout ceci en continuant de l’écouter, car les mots sont importants.

Le Jônin dit être le contraire de ce que lui demande la sauvage, il pourrait aussi bien mentir, mais savoir qu’il part sur cette voie est déjà une bonne chose, car de monstre écervelé potentiel, il passe à manipulateur ou homme bon. Il suffit donc de ne pas se tromper sur cela, ou dans le cas contraire, l’impure pourrait être dans une bien mauvaise posture. En y pensant, elle n’arrive pas à déceler de méchanceté ou de violence chez lui, il doit dire la vérité, mais le prouver est la partie délicate. D’autant plus que s’il est réellement l’homme bon qu’il veut faire croire, alors il doit être perplexe sur ces questions incongrues. Un point oriente la jeune femme vers une piste intéressante : sa question. Il devine que quelque chose ne va pas, et peu à peu s’approche d’une situation intéressante. La flamboyante recule d’un demi pas, comme si la seule question l’avait atteinte au point précis qu’elle ne veut pas dévoiler. Désormais, elle a le choix : parler de son histoire, ou inventer quelque chose pour ne pas préciser qu’il s’agit d’elle. La confiance n’est pas encore venue, la martyre ne devrait donc pas lui donner des informations personnelles…

« Que feriez-vous si vous appreniez que des hommes mutilent des jeunes… très jeunes femmes sans défenses, pour les vendre à des monstres qui comptent s’en servir pour les pires choses ? »

Répondre à une question par une question est quelque chose de déplacé, généralement, mais Hanae espère qu’il comprenne ses raisons, qu’il devine que c’est une manière détournée de lui donner une réponse, finalement. Elle se mord la lèvre, car si elle réussit à lui faire confiance, tôt ou tard, il souhaitera entendre son histoire, probablement. On ne laisse pas quelqu’un qui a souffert de ce genre de traitement de côté, surtout lorsqu’on y est lié. Ceci est aussi une manière de le savoir, s’il est bon. S’il l’est, il comprendra sans aucun doute qu’il ne vaut mieux pas trop en demander, bien qu’il puisse le faire pour imaginer la douleur. Cela place la manipulatrice de chakra pur dans une impasse : peu importe comment réagit Yahiko, cela peut être de la manipulation ou de la bonté, un intérêt cohérent ou un intérêt fondamentalement mauvais. A-t-elle fait une erreur en venant ici ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Sam 1 Juin 2019 - 10:55
Au delà de la simple discussion verbale qui s'imposait, une autre discussion se déroulait en parallèle. Loin des mots, elle n'impliquait que les mouvements des deux shinobis. Automatiquement, la discussion qu'avaient les deux ninjas de Kumo engendrait une espèce de relation de dominant/dominé et c'était logique : Hanae, au travers de ses mots, démontrait une claire faiblesse liée à une lourde, traumatisante et triste histoire. Bien heureusement pour elle, bien qu'elle n'ai de toutes façons aucune manière de le savoir, elle ne risquait absolument rien. Au contraire, dans tout ce qu'elle évoquait, tout donnait envie à Yahiko de se liguer contre ceux qui avaient pu la faire souffrir. Lui qui ne demandait généralement rien en retour, ça aurait été une belle preuve de sa bonté de coeur. Après tout, la souffrance de ceux qui avaient fait souffrir était une récompense plus que suffisante.

Lorsqu'elle recula d'un pas, le Jûunin comprit qu'il était déjà allé trop loin. En une seule question, au vu de son expression faciale et de ce petit mouvement, il percevait un grand traumatisme. Cela lui faisait de la peine de voir ça, c'était semblable à tous les animaux maltraités qui craignaient le moindre fait et gestes d'un être humain. Cependant, il était loin d'être idiot, ce n'était pas pour autant qu'il oserait le moindre contact physique avec elle, déjà parce que ce n'était pas son genre, aussi parce qu'il savait que ça ne pouvait rien avoir de positif. Un seul comportement semblait être le plus approprié dans cette situation : la compassion, le conseil, l'entraide. Et c'était bien ce qu'il comptait faire.

-"L'histoire du mutileur mutilé ! Ou, du chasseur chassé, ou ce que vous voulez d'ailleurs...", dit-il d'un sourire presque amusé. "C'est ce genre de personne que je veux éliminer, si je veux atteindre la paix que je souhaite. Ca vous surprendra peut-être d'ailleurs, mais je ne suis pas un ninja de Kumo, je suis un ninja qui protège la paix. Alors même si c'est un ninja de Kumo qui mutile, qui vend ou qui abuse, je me ferais un plaisir de m'occuper de lui."

Cela dit, le discours était très utopiste, on pourrait croire, s'il était un manipulateur avéré, qu'il avait tissé son discours de manière à ce qu'Hanae tombe dans son piège. Malheureusement pour tous ceux qui voulaient voir ce genre de manipulation, le Sendai n'était pas comme ça, et même si c'était difficile à croire, il avait pensé tout ce qu'il disait. Afin de briser ce petit moment de silence dans lequel on pourrait croire que Yahiko attendait un quelconque compliment de la part de son interlocutrice, il reprit assez vite.

-"Mais je vous conseille de ne pas me croire. Les paroles s'envolent, les écrits restent. Si je dois vous faire justice, je ne le ferais par les actes. Dites-moi plutôt, qu'est-ce que vous attendez d'autre de votre rencontre avec moi ? Je suppose que vous n'êtes pas ici juste pour vous assurer que je suis un homme bon, n'est-ce pas ?"

Une simple discussion était insuffisante, peut-être avait-elle prévu une situation dans laquelle Yahiko serait obligé de montrer qu'il était bon. Une situation dans laquelle il était dos au mur, obligé de montrer qu'on pouvait lui faire confiance. Tout dépendait d'elle, évidemment.

_________________
Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Zeah


Dernière édition par Sendai Yahiko le Mer 5 Juin 2019 - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Dim 2 Juin 2019 - 19:30
Menteur, manipulateur, homme bon... Les pensées se bousculent dans la tête d'Hanae, et même si tout en elle lui dit que la personne qui lui fait face n'est pas mauvaise, elle ne peut se fier totalement à cela. Il lui inspire néanmoins un certain sentiment de sécurité, et c'est la raison pour laquelle elle ne s'est pas encore enfuie comme une enfant après une mauvaise farce. Il a fait l'effort de l'écouter, de lui répondre et même de la suivre, tout cela sans donner l'air de la juger ou d'être agacé. Il ne reste donc plus que deux options dans la tête de la demoiselle : soit il est un dégénéré qui lui veut clairement du mal et met en place son petit jeu pour la mener à lui faire confiance, soit il dit vrai et est bien cet homme doté de valeurs assez rares dans le Yuukan. Il faudra donc que la rougeoyante trouve une façon de faire son choix, même si la confiance aveugle n'est pas quelque chose qu'elle peut donner à quiconque.

Les paroles du Jônin sont encore une fois nettes, signe qu'il est bien un homme d'honneur, le bras de la justice, celui qui veut aider les plus démunis et venger les martyrs en éliminant les responsables de leurs douleurs. La Sendai n'en demandait pas tant, en arrivant ici, elle qui ne souhaitait qu'un potentiel acolyte capable de lui donner un approfondissement de ses connaissances et une amélioration de ses capacités. Cependant, s'il peut être un allié de taille dans son entreprise, alors c'est une bonne nouvelle, le genre d'inattendu qui est réjouissant. Un léger sourire s'affiche sur les lèvres de la sauvage, mais disparaît aussitôt. Ne jamais montrer quelque chose de beau à un homme, il en profiterait pour développer des idées perfides et détruire ce sourire à jamais. La Chûnin annule cependant le pas en arrière fait juste avant, souhaitant montrer que les propos qui sortent de la bouche du héros ne sont pas inutiles.

Puis vient le moment qui surprend la belle, l'instant le plus choquant de ce dialogue : il lui dit de ne pas la croire. Les plus grands manipulateurs ne sont réduits qu'à des mots, mais lui parle d'actes. Alors il peut prouver qu'il est ce qu'il dit être ? Intéressant, mais rien ne permet de le prouver ici. En fait, la jeune femme a bien sa petite idée, mais dans l'absolu, elle accorde le bénéfice du doute à ce "cousin", si l'on peut l'appeler ainsi du fait de leur appartenance au même clan, et une légère confiance. Un grand pas, s'il en est, mais ce n'est que mince, elle reste méfiante, et pour autant qu'elle le sait déjà, tout ceci peut disparaitre d'un coup, selon les agissement de Yahiko.

"En effet, je ne souhaite pas savoir que cela. Vous m'avez un peu convaincu de ce que vous êtes, si cela vous intéresse. Je ne vais pas cacher que je ne vous fait pas confiance, mais je crois vos propos, dans la globalité, et de ce fait, ma question pourra trouver une réponse intéressante, je pense."

Elle marque une pause, réduit la distance qui était bien trop grande, finalement, pour se tenir à moins de deux mètres de lui, et le fixe, pour s'assurer qu'elle ne fait pas une erreur.

"Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais peu importe nos idéaux, il faut être fort pour les tenir. Nos semblables ne sont pas si nombreux, et séparés dans le monde. J'aimerais que vous m'aidiez, voire que nous nous entraidions, pour devenir plus forts, en se servant de cette puissance que nous partageons pour progresser ensemble."

Comme pour mêler le geste à la parole, la flamboyante laisse émaner du chakra de sa main, formant une masse de chakra pur sans forme réelle, d'une couleur rouge comme le sang. Elle le dissipe alors, et vient timidement chercher le regard de ce ninja qui paraît plus puissant qu'elle...

"Nous pourrions nous entrainer ensemble, à l'avenir ? Vous et moi, en tant que Sendai, pour protéger ce village, bien sûr, mais aussi et surtout les plus faibles. Je ne tolère pas deux choses en ce monde : les manipulateurs et ceux qui profitent des démunis. Si j'arrive à m'assure que vous n'êtes pas de la première catégorie, il se peut que je vous fasse assez confiance pour vous expliquer comment j'ai été victime de la seconde."

Avec beaucoup de mystère, elle s'interrompt, pour voir la réaction de l'autre. S'il est malin, il aura déjà deviné qu'Hanae a souffert, d'une façon ou d'une autre, et pas qu'un peu.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Lun 3 Juin 2019 - 12:06
Un sourire disparu aussi tôt qu'il était apparu sur le visage de la jeune femme rouge. Avait-elle déjà donné une bribe de confiance au Jûunin ? Lui paraissait-elle amical ? Il semblait bien. C'était le reflet parfait de la fragilité émotionnelle de la jeune fille, il ne lui en avait pas fallut beaucoup pour obtenir un peu de reconnaissance, et le Sendai comptait bien le lui apprendre. Ses paroles accompagnaient ses gestes et ses mimiques, lorsqu'elle avoua que Yahiko l'avait un peu convaincue. Elle mit tout de même ses limites, et c'était quelque part rassurant pour elle, il ne fallait pas se fier à quelqu'un entièrement après quelques mots, c'était bien trop tôt.

Puis elle annonça la véritable intention derrière cette rencontre inattendue : raffermir les liens avec la famille, rester soudés entre les quelques Sendai restant et s'entraîner ensemble pour se renforcer. C'était un objectif noble et elle avait raison, plutôt que de se tirer dans les pattes et de vivre de malentendus, comme il le faisait actuellement avec Anzu sans se réconcilier, autant profiter de la chance qu'ils avaient d'être proches les uns des autres pour s'entraider. Effectuant une petite moue en l'entendant parler, il attendit qu'elle ai fini pour répondre à sa demande.

Il était intéressant d'entendre ce qu'elle détestait, c'était forcément en lien avec ce qu'elle avait vécu. Restant toujours stoïque, lorsqu'elle eu fini de parler, il prit un court temps de pause avant de lui répondre.

-"Ca m'intéresse ! Ca peut être intéressant d'échanger ensemble. Je vous propose de faire ça de façon équitable, je suppose que vous n'êtes pas du genre à apprécier être redevable à qui que ce soit, je me trompe ?"

Cela aurait été logique, au vu de son passé. Si elle avait été abusée, il aurait été logique qu'elle n'apprécie pas devoir quoi que ce soit à un homme. Il était justement de l'intention de Yahiko de procéder d'une telle manière, lui qui n'appréciait pas non plus qu'un parti soit plus gagnant qu'un autre.

-"Je me demandais d'ailleurs, la couleur de votre chakra a toujours été rouge ? Ou est-ce qu'il est devenu rouge ?"

Simple curiosité, mais pour la science, ça pouvait être intéressant de voir qu'un changement important dans sa vie avait modifié la couleur de son chakra Sendai.

_________________
Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Zeah


Dernière édition par Sendai Yahiko le Mer 5 Juin 2019 - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Mer 5 Juin 2019 - 19:58
Si Yahiko n'était pas un homme, ou qu'il était bien plus jeune, sans doute Hanae se serait-elle laissée aller à une joie explicite, lorsqu'il lui a dit être d'accord pour cette entraide. Mais là, elle ne fait qu'esquisser un petit sourire de satisfaction, au coin de sa bouche, montrant qu'elle avance dans une direction certes hasardeuse, mais qui l'intéresse beaucoup. Elle a beaucoup à gagner de cette entraide, rien que sur le plan de l'amélioration, mais aussi pour savoir si ce Sendai là est bon ou non. La rouge hoche la tête concernant les derniers mots du blanc, elle ne pourrait accepter une aide unilatérale, encore moins si celle-ci vient d'un homme. Ces personnes là ont tendance à vouloir faire payer leurs dettes, et souvent d'une manière violente, une contrepartie parfois trop lourde à payer. En fait, la rouquine a déjà payé ce genre de contrepartie douloureuse, mais n'a jamais eu de récompense autre que souffrance et peine inaltérable.

Un nouveau pas réduit la distance, désormais ils sont à une portée normale, l'un de l'autre, pour une discussion sans crainte ni approche ambigüe. Elle ne s'approchera jamais plus que cela d'un mâle, et c'est déjà un exploit qu'a réussi à accomplir le Jônin, qui se place désormais parmi les rares personnes de son sexe a avoir pu la mettre à l'aise depuis sa séquestration. Il est rassurant, rassérénant, et fort. Ce dernier point serait indubitablement mauvais, si les deux premiers ne le contrebalançaient pas. Ce tout en fait un homme que la flamboyante veut connaître. Elle est forte, elle aussi, et s'il est un manipulateur, alors il en payera le prix, quoi qu'il en coûte. Mais si son âme est aussi pure qu'elle semble l'être, alors les deux pourraient bien y gagner, y gagner beaucoup même. La question suivante est un peu mystérieuse, mais fait réfléchir la jeune femme à beaucoup de choses.

"D'aussi loin que je me souvienne... Il l'a toujours été. Je ne sais pas pourquoi il possède cette couleur, ni si c'est simplement dû à mes caractéristiques physiques, mais il n'y a pas eu de déclencheur. Mon chakra a toujours été rouge, comme mes cheveux et mes yeux, et comme mon sang."

Ce sang qui a coulé. Beaucoup coulé. Trop coulé. De diverses manières, la teinte incarnate a toujours bercé l'histoire de cette jeune femme, et ce n'est pas prêt de changer. D'aucuns auraient pu penser que le chakra de la sauvage a pris cette couleur après les événements qui se sont déroulés entre ses douze ans et ses quatorze ans, mais il n'en est rien. Yahiko cherchait peut-être à mener la discussion sur ce sujet, mais il n'y arrivera pas, car Hanae ne compte en parler à personne, à moins d'avoir une confiance absolue. Qui parlerait librement de ses deux années de torture et de mutilation, ponctuée par un acte sans nom qui lui a ôté son innocence à jamais ? Hum, personne.

"Votre chakra possède-t-il une teinte différente ? Je me suis toujours demandé si j'étais unique, si.. si mon clan était lié à cela, d'une façon ou d'une autre..."




Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 13:13
Elle se rapprochait, c'était bon signe. Les deux Sendai semblaient réussir à se comprendre un tant soit peu, et ils réussirent même à conclure une espèce de pacte d'entraînement au cours de leur discussion. C'était bon signe, elle avait l'air puissante cette jeune fille, presque autant que lui. Il pouvait le ressentir dans son aura, et il pouvait deviner qu'il était compliqué que les torts qu'elle avait subit étant jeune se reproduisent maintenant. Un criminel qui s'en prend à plus faible que lui à des fins perverses ne pouvait être un grand ninja. Être un grand ninja, c'était savoir de surpasser, savoir reconnaître ses points faibles, c'était s'entraîner sans relâche. Rien à voir avec les mentalités infâmes des gens qui avaient l'habitude que tout arrive à leur pied, dont les jeunes filles.

Le Jûunin en venait même à se demander si Hanae n'était pas devenue une ninja pour sa propre protection. Si c'était le cas, c'était admirable, elle aurait fait preuve d'une détermination et d'un courage qu'il fallait souligner. En l'aidant à s'entraîner et éventuellement en l'aidant à accomplir ce qu'elle voulait accomplir, il y avait moyen que les deux ninjas trouvent leur compte : la justice. S'il y avait bien une chose qui tirait Yahiko vers le haut, c'était bien de se rappeler qu'il y avait nombre de personnes qui avaient besoin qu'on le leur rende.

L'adulescent aux cheveux blancs écouta la réponse de son interlocutrice avec curiosité. Sa petite théorie qu'il avait fait sur le tas n'avait hélas pas tenu la route, son passé n'avait pas impacté sur la couleur de son chakra. Quelque part, au fond de lui, il aurait espéré que ce soit le cas, ça aurait été une science amusante à connaître et à approfondir. Acquiesçant tout de même d'un signe de tête marqué d'une petite moue presque déçue, il répondit à la jeune femme.

-"D'accord, c'est dommage", conclut-il d'un léger rire amusé.

Elle lui retourna ensuite la question, curieuse de savoir si tous les Sendai avaient la même couleur de chakra qu'elle. Cette fois-ci, c'était à lui de lui apprendre quelque chose.

-"Non, j'ai une couleur bleue assez foncée", dit-il en faisant sortir un peu de chakra difforme de sa main. "Mais si ça peut vous rassurer, je crois que tous les Sendai ont une couleur de chakra qui leur sont propre. Anzu a une couleur verte, elle."

Venant en venir au fait et à ce qui les intéressait tous les deux, le Sendai avait une petite proposition à faire à la kunoichi.

-"Dites-moi, ça vous tente que nous nous montrions ce dont nous sommes capable ? Sans en faire un combat forcément bien sûr, mais je suis curieux de voir quel niveau vous avez atteint."

Et ce serait donnant-donnant bien sûr, il lui montrerait ensuite ce dont il est capable. Mais bien sûr, comme ils allaient tous les deux s'entraîner ensemble, ça pouvait servir de petit avant-goût de la personne qui allait leur servir d'entraîneur à un moment donné.

_________________
Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 14:40
Le comportement de Yahiko, ses mimiques et ses propos, tout montre un jeune homme qui n'a peu ou pas perdu dans la vie. Dans le cas contraire, il est de ceux qui cachent très bien leur malheur, ce que ne peut pas faire Hanae, la plupart du temps, tant son propre traumatisme est grand. Pour ce genre de situations, d'après ses recherches, il faut une bonne dizaine d'années pour ne plus y penser trop fréquemment, quand ce n'est pas tout une vie de reconstruction. Mais la rouge est forte, et arrive déjà à avancer, même si les réminiscences sont vives et douloureuses. La couleur du chakra du Jônin est étonnamment proche de la norme, mais pourtant une subtile différence dénote de la teinte. Est-ce que lui a vu la couleur changer après un événement spécial ? Ou cette Anzu, qui semble avoir un chakra vert ? La rouquine n'ose pas laisser parler sa curiosité, pourtant elle en meurt d'envie. Elle ne fait que l'écouter, car c'est la base du respect que Keiko et Takeshi lui ont inculqué : laisser l'autre finir avant de répondre ou de relancer la conversation.

D'ailleurs, la jeune femme est choquée, elle n'aurait jamais imaginé tenir un si long dialogue avec un homme, mais ceci doit encore être une preuve de ses accomplissements personnels pour revenir dans une vie à peu près normale. Sans doute cet homme aux cheveux blancs dégage-t-il une telle prestance qu'il motive les personnes les plus réticentes à s'ouvrir à lui ? Les liens par le chakra pur peuvent également y aider. La flamboyante n'en pense rien, elle se laisse juste aller, petit à petit, à un début de confiance, pas à pas, cherchant de quelle façon elle pourrait s'assurer de la couleur de son âme. Mais rien ne peut jamais assurer qu'une personne est totalement bonne, alors que le contraire se découvre tôt ou tard, et de la plus simple des manières : par les actes. Vient ensuite une question assez étrange, et pourtant logique, que la rougeoyante accueille avec un léger sourire. Il ne veut pas la brusquer avec un échange de coups, pas si vite, mais souhaite tout de même voir ce que la kunoichi a su faire de son don.

"J'ai peur de ne pas avoir grand chose qui puisse vous intéresser, mais voici deux techniques que je maîtrise et qui ne risquent pas de détruire les rues..."

Car elle en possède également, des techniques comme cela. En quelques mudras, la Kumojine fait évoluer son chakra autour d'elle, de cette teinte écarlate habituelle, jusqu'à faire apparaître un clone d'elle-même, dont la base est de chakra pur. Suite à cela, elle fait monter son chakra le long de sa chair, par dessus ses vêtements, jusqu'à ce qu'une armure solide la recouvre entièrement, ne laissant qu'un espace libre pour respirer et utiliser ses mains et ses pieds. Elle la dissipe quelques secondes après, et regarde de nouveau son interlocuteur.

"Mon clone disperse bon nombre de projectiles de chakra pur, lorsqu'il est détruit, apportant une certaine touche perverse à ce jutsu. Et l'armure est pratique en cas de combat violent, je me sens plus en sécurité sous cette dernière... Et vous, qu'avez-vous d'intéressant ?"

Un éclat naît dans les yeux de la sauvage, qui se demande si elle a bien fait de dévoiler ainsi deux de ses techniques, mais qui a également hâte de voir ce que Yahiko sait faire...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 11:47
Curieusement, la kunoichi disait ne pas avoir grand chose pouvant intéresser le Jûunin. A tous les coups, elle ne faisait pas assez confiance en ses capacités. Il était tout de même étrange de venir conclure un marché avec une personne de son clan si c'était pour ne rien proposer en retour. Vu le personnage, elle n'avait sûrement pas menti et elle n'était sûrement pas venu que pour son propre intérêt, sinon Yahiko n'avait pas vraiment de raisons de l'aider. Cela dit, elle prit tout de même l'initiative de montrer deux de ses techniques au jeune homme. Parmi celles-ci, un clone Sendai et une armure qui la protégeait entièrement, avec un point faible logique se situant aux articulations.

-"Tout m'intéresse ! Cela dit, je peux comprendre que vous ne souhaitez pas trop en dévoiler pour une première rencontre. En preuve de bonne foi, laissez moi vous montrer quelques techniques en retour."

Son répertoire avait l'air bien plus grand que celui de la kunoichi. Lui faisant plus confiance qu'elle, il s'apprêtait à montrer quelques utilités du chakra Sendai. Tout premièrement, il comptait montrer la base de toutes défense digne de ce nom. Effectuant un faible nombre de mudra, il fit apparaître premièrement un mur de chakra moyennement grand et un peu épais. C'était une défense de bas rang, mais il comptait bien l'accompagner de quelques explications. Pointant du doigt son mur de chakra de sa couleur personnelle, il commença.

-"Ca, c'est ma défense principale de chakra. Ce que je vous montre, c'est le plus faible, mais je suis capable d'en créer des plus énormes, plus épais et plus résistants. C'est ce qui m'a sauvé, contre... la fille dont je ne me souviens même plus le nom. Lana ? Nala ? ..."

Il prit un petit temps pour essayer de se remémorer son nom, mais ne souhaitant pas faire patienter forcément plus longtemps la jeune fille, il reprit.

-"Tant pis, c'est pas plus mal de ne pas m'en rappeler", conclut-il dans une moue qui montrait de l'indifférence quant à ce puissant adversaire.

Faisant disparaître son mur de chakra d'un autre mudra, il décida de montrer autre chose. Pointant son doigt contre une des parois rocheuses les plus proches, il fit former au bout de celui-ci une balle de chakra, toujours de sa couleur. Ca ressemblait plus à une petite boule qu'à une balle de pistolet, mais il avait tout de même crée une forme qui augmentait son taux de pénétration. Assez vite, la balle fut formée et, d'un geste de main se relevant, la balle fusa à pleine vitesse contre la roche. Celle-ci fut perforée de quelques centimètres, ce qui était déjà assez surprenant. On pouvait imaginer que, contre un corps humain, ce dernier pouvait être transpercé sans aucun problème.

-"Ca, c'est une bonne technique rapide pour tuer ou handicaper. Le problème, c'est sa petite taille qui la rend assez facilement esquivable. Autrement dit, c'est à utiliser avec parcimonie, pour mieux surprendre et la rendre inesquivable."

Reprenant une posture tout à fait normale, il conclut sur les quelques petites techniques qu'il venait de lui montrer et sur ses intentions quant à cet échange.

-"Avec toutes ces techniques, je pense que nous sommes quittes. Je ne souhaite pas vous en montrer plus tant que vous ne m'en montrez pas plus, toujours pour que vous ne vous sentiez pas redevable, et que nous soyons à compte égaux."

Les bons comptes faisaient les bons amis, ça fonctionnait toujours.

_________________
Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 18:24
Les techniques d'Hanae semblent avoir plu à Yahiko, pour qui, d'après ses dires, tout est intéressant. Il devine déjà le manque de confiance qu'a la Sendai pour lui, mais ne semble pas le prendre mal. Tout ceci apporte bizarrement un peu plus de confiance, cette fiabilité que ressent la rouquine à l'égard du blanc, formant quelque chose de très faible, très fragile, mais qui ne peut que se renforcer et grandir avec le temps, s'il est si bon que cela. Il décide se dévoiler quelques unes de ses capacités, à son tour, sous l’œil très intéressé de la Chûnin. Que peut donc faire un membre de son clan qui est de toute évidence plus sage et puissant qu'elle ? C'est là tout l'intérêt de sa visite. Il montre donc une technique défensive, un mur, qu'il dit pouvoir faire plus résistant et plus large encore. Mais cela n'est pas aussi stupéfiant que l'aurait voulu la demoiselle, qui, avec un peu de pratique, pourrait en faire de même. Elle hoche tout de même la tête, car cela montre bien qu'il sait se défendre, au sens propre du terme. Il parle ensuite du fait que cette technique lui a bien servi contre une dénommée Lana ou Nala, nom dont il ne parvient pas à se souvenir. Cela est peut-être une mention à une puissante ennemie qu'il a rencontrée, et donne de la valeur à son jutsu.

Mais ce qui est à venir va rendre la rougeoyante extatique, tant par la classe de l'attaque que par son utilité. Une balle de chakra pur, tirée depuis son doigt, et qui perfore même la pierre. En un instant, la jeune femme s'approche de lui, entrant dans une zone qu'elle considère comme "zone de danger" lorsque c'est un homme qui lui fait face. Elle s'en rend vite compte et recule de deux grands pas aussitôt, gênée, et folle de rage contre elle-même. Cette partie enfantine qui a autrefois existé chez elle n'a finalement jamais totalement disparu, et elle trouve cela insupportable, après ce qu'elle a vécu. Son impureté lui interdit d'avoir une attitude de gamine, et elle vient de nouveau serrer ses bras autour d'elle, repensant inévitablement aux raisons du mal qui la ronge. Elle se concentre sur les propos de Yahiko pour oublier cela, et affiche une moue désapprobatrice quand il mentionne le fait de pouvoir tuer facilement avec cette balle. Elle penche la tête, et fait disparaître cet air, se disant qu'après tout, un shinobi doit tuer, parfois, dans le cadre de ses devoirs. Pour elle, tuer n'est qu'un ultime recours, et elle se demande ce qu'en pense le Jônin.

"Vous avez parlé de tuer, avec cette technique ? Avez-vous souvent la nécessité, ou l'envie, de tuer vos adversaires ? Si cela arrive, le faites vous sans aucune amertume ?"

Un moment décisif pour Hanae, qui ne peut faire confiance à quelqu'un qui tue de sang froid, ou qui n'en ressent rien. Des propos précédents, seule la mort des ordures ne devrait pas poser de problèmes au héros, bien que même elle ressentirait un peu de peine, qui se trouverait vite effacée après, en tuant un monstre. La Sendai conclut également sur l'accord cité plus tôt, se disant qu'il est bien respecté.

"Je suis d'accord, cela dit, l'échange équivalent est un bon procédé. D'ailleurs, je vous ai posé cette question, mais rien ne vous oblige à y répondre. Tout du moins, si vous vouliez me poser une question en retour, je ne la refuserais pas..."

Être franche peut s'avérer dangereux, surtout si Yahiko souhaite savoir des choses aussi personnelles sur elle en échange...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 15:18
-"L'envie, vous dites ? C'est amusant, je me suis toujours demandé si des gens avaient vraiment envie de tuer. Il faut être fou", dit-il dans un sourire.

Malgré ce sourire, l'idée ne rendait pas très serein. Il était certain que des gens n'existaient que pour tuer, tout comme il existait des gens pour vendre et acheter des gamines qui n'avaient rien demandé. Remarquant que sa gouverne était idiote, il reprit aussi vite.

-"Mais non, je ne le fais que par nécessité. Le monde des ninjas est cruel, je vous promets que si je pouvais régler tous les problèmes par la discussion, je le ferais..."

Un air un peu plus triste apparut sur le visage du Sendai. Rien qui ne puisse donner envie d'être réconforté bien sûr, plutôt un air qui rappelait que l'être humain était trop idiot pour que tout puisse se régler par un peu de parlotte. C'était bien à cause de ça qu'il était crée des techniques comme celles-ci, des techniques qui pouvait tuer. D'un autre côté, sans chakra, il y aurait tout autant de meurtres et de sauvetages, ils seraient juste effectués autrement.

-"En fait, je me réconforte en me disant que j'y suis obligé. Je n'ai rien à me reprocher, je vis pour instaurer la paix. Il n'y a rien de mal à la vouloir, alors je me dis que si quelqu'un veut ma mort, il lutte contre la paix. A partir de là, je ne devrais avoir aucun regret à l'éliminer. Enfin ça, c'est en théorie..."

Il prit un petit temps de silence, dans laquelle il prit un air presque désolé pour tous ceux qu'il avait dû tuer. Heureusement pour lui, il y en avait vraiment très peu.

-"En pratique, on s'en veut. Mais je vais vous donner une petite clef pour être heureux : il faut oublier. Regardez, je ne me rappelle même plus du prénom d'une des filles les plus importantes que j'ai du tuer pour sauver Kumo. Au final, comme on me voit maintenant, je l'ai pas l'air d'avoir une quelconque souffrance, un quelconque traumatisme. Pourtant, j'aurai de quoi."

Le parallèle avec la vie de la kunoichi était compliqué, il n'avait pas vécu ce qu'elle avait vécu et il était inenvisageable pour elle d'oublier ce qu'elle avait vécu, c'était sûr. Il ne voulait pas non plus se permettre de trop entrer dans sa vie et de lui donner des conseils qui ne lui parlent pas, il fallait rester dans ce qu'elle était capable d'entendre à ce moment là.

-"Je ne vous poserai aucune question, vous ne me devez rien. Par contre, je peux vous dire que vous pouvez compter sur moi pour vous rendre plus forte, comme j'aimerai compter sur vous pour que vous me rendiez plus fort. On a des innocents à sauver", conclut-il sur un sourire tout à fait honnête, les yeux remplis d'espoirs et de détermination.

_________________
Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 19:44
Hanae laissait une belle opportunité à Yahiko de montrer un éventuel côté sombre, avec sa question. Pourtant, le Sendai répond sans hésitations, tout en souriant. Un menteur émérite ? Ou un être empli de bonté ? La jeune femme hésite, désormais, plus que jamais. Elle veut le croire, mais les mots restent des mots. Elle tique néanmoins lorsqu'il mentionne ses doutes sur le fait qu'il existe des personnes qui aiment tuer. Oh, il y en a bien qui aiment torturer des jeunes filles, d'autres qui aiment les violer, à côté de cela, tuer n'est pas grand chose. La mort, elle vient, elle vous prend, et c'est fini, il n'y a plus rien à repenser derrière, ni à endurer. Quoi qu'il en soit, le Jônin fait art de son ressenti, et lorsque son visage s'assombrit, la rouquine ressent comme un pincement au cœur. Elle voudrait lui toucher l'épaule, lui dire que tout ira bien, mais... c'est un homme, et tout ceci n'est peut-être qu'une mascarade - fort bien jouée - pour la prendre au piège. Elle se mord la lèvre, et voit que le chevalier blanc ne se laisse pas abattre. Il semble défendre des idéaux formidables, c'est presque une chance de trouver quelqu'un ayant les mêmes capacités qu'elle et qui soit aussi valeureux. Tout en la sauvage lui donne envie de croire en cet homme, et elle abaisse ses défenses un peu trop rapidement.

Lorsqu'il parle du fait de s'en vouloir de tuer, la flamboyante se retrouve dans ses paroles. Toute vie - et il n'y en pas tant, finalement - qu'elle a prise lui a arraché des remords. Toutes, en fait, sauf une. Lorsqu'elle a émasculé puis abattu l'homme qui l'a violée, et qui comptait bien réitérer, elle a éprouvé une grande joie. La joie de se débarrasser de l'unique preuve au monde de la perte de son innocence. La sensation exquise qu'il ne pourra plus jamais recommencer. Et le bonheur absolu de l'avoir fait elle-même. Du reste, elle n'a jamais essayé de tuer quelqu'un, et a toujours fait en sorte de faire primer le combat non létal. Le passage sur l'oubli lui plaît, même si de son côté elle ne pourra jamais oublier totalement son histoire, elle sait qu'elle peut au moins ne pas y penser chaque seconde, elle n'est plus une enfant, et son traumatisme aura de moins en moins d'impact sur sa vie au fil des années qui passent.

Une pointe de déception arrive lorsque le Jônin dit ne pas vouloir lui poser de questions. Mais elle ne peut le forcer à demander, ni déballer sa vie si cela ne l'intéresse pas,ou s'il ne veut pas sembler intrusif. Alors elle passe, et peut-être qu'un jour viendra où elle lui fera pleinement confiance et lui dira sans qu'il demande tout ce qui est intéressant à savoir. Glauque, moche, indécent, répugnant, mais tout de même intéressant : l'histoire de ces deux années en captivité.

"Je comprends votre point de vue, et j'adopte une vision assez similaire. Même certains des pires monstres ont des circonstances atténuantes, et même si ce n'est pas le cas, j'estime que l'existence d'un système judiciaire fait que tuer n'est qu'une option de dernier recours, contre quelqu'un qui refuse d'abandonner et souhaite vous ôter la vie."

Elle marque une pause, et dévoile un beau sourire, trahissant du fait qu'elle l'apprécie plus qu'elle ne le devrait, lui, un homme. Rien de tendancieux cela dit, elle ne pourrait jamais imaginer quoi que ce soit avec une personne de sexe masculin qui soit plus que de l'amitié, et déjà cela, ce serait extraordinaire. Mais ce héros cache bien des choses intéressantes sous son visage de gentil garçon. Il a l'air très fort, au moins de par sa réputation, son grade et même son apparence, pourtant assez chétive, lui donne des airs de garçon puissant.

"Je ne me souviens précisément que d'une personne que j'ai tuée, et pourtant, c'est sans doute la seule que je voudrais oublier, si je ne pouvais en supprimer qu'une de ma pensée. Néanmoins, me souvenir qu'il est mort est une grande joie pour moi, alors, je ne sais pas, c'est plutôt une bonne chose de ne pas oublier... Je doute constamment là-dessus."

Entrer dans les détails sans y entrer. Hanae a trouvé une façon de donner des informations sans que Yahiko ne demande, même si elle a parlé sans vraiment réfléchir. La rouge espère qu'il n'en demande pas plus, car elle a fait une petite gaffe en parlant de cela. S'il est aussi perspicace qu'elle le pense, alors le jeune homme aura compris plusieurs choses de ces quelques mots.

"Je pense que tous deux avons des idéaux proches, et je vous rejoins sur le fait que nous devons nous entraîner et nous entraider pour les accomplir. Les plus faibles méritent plus que tout que des gens comme nous passent leur vie à les protéger... Si nous sommes voués à passer du temps ensemble, ne pensez-vous pas que nous pourrions adopter le tutoiement ? Enfin, si cela vous paraît correct. Dans le cas contraire, je n'ai aucun problème à vous vouvoyer."

Une tentative de briser la glace, assez ironique venant de la personne qui impose elle-même ces barrières, et n'attend que des actes pour les ôter une à une.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 12:19
-"Je suis pour comprendre les circonstances atténuantes, mais je suis contre les accepter. Il n'est pas difficile de comprendre qu'un fou n'est pas né fou, ce n'est pas pour autant que nous avons à le laisser faire ce qu'il désire, mmh", conclut-il une nouvelle fois en donnant son point de vue.

Cela dit, il était bien de voir que les deux shinobis de Kumo étaient sur la même longueur d'onde. Quelque part, le Sendai espérait qu'ils n'auraient jamais à être ennemis un jour : il culpabiliserait bien trop à l'idée de faire souffrir une jeune fille qui avait bien assez souffert comme ça. L'aider était la moindre des choses.
Le Jûunin ne broncha pas lorsqu'elle lui adressa un sourire. Il comprenait bien que les sourires de la jeune fille étaient sûrement rares, mais justement, c'était humain : plus quelque chose était rare, plus il gagnait en valeur. Cette valeur, c'était la confiance, et dans le cas d'Hanae, c'était un puits qui se remplissait petite goutte par petite goutte, mais qui pouvait fuiter par litres. Il ne pouvait pas se permettre de sourire avec elle, bien que ça aurait pu être le début d'une discussion amicale basée sur la confiance. Mais non, c'était trop tôt aux yeux du shinobi. Impossible de lui montrer une quelconque approche, elle pouvait mal l'interpréter.

-"On ne peut pas tout oublier, hein ?", dit-il presque à lui-même. "En théorie, c'est évidemment facile de dire d'oublier. Maintenant le faire... faut forcément se changer les esprits, y'a pas le choix."

La clef de son bonheur, quelque part. Peut-être pourra t'elle redevenir elle-même le jour où elle saura faire abstraction de tous ces souvenirs douloureux et qu'elle se permettra de penser à autre chose. Il n'y a probablement pas meilleure solution, de comprendre qu'on ai pu être victime d'une situation horrible mais pas si commune, de se dire que c'est du passé et d'aller de l'avant. Mais comme toujours, c'était si facile à dire.
On sentait que la discussion arrivait à sa fin, ils avaient sûrement fait le tour de tout ce qu'ils voulaient se dire et c'était largement suffisant. Elle avait sûrement trouvé le mieux de tout ce qu'elle pouvait rechercher pour une première rencontre, et ce n'était sûrement pas le bon moment pour ajouter un entraînement.

-"Ca marche, si tu me le permets. Je préfère que ce soit toi qui m'y autorise, je ne voudrai pas être intrusif. Enfin... nous nous retrouverons dès que ça t'arrange pour un petit entraînement, si tu veux. Tu me contacteras quand tu le voudras, de toutes façons tu sais où me trouver"

Adressant un dernier sourire et un levé de main synonyme d'un "au revoir", il conclut lui-même verbalement.

-"A la prochaine !", finit-il avant de lui tourner le dos et de rentrer chez lui.

Un petit pas pour le présent, un grand pas pour le futur.

_________________
Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 14:31
Cette première rencontre s'achève donc sur une note très positive. Yahiko semble posséder une personnalité assez simple à cerner, et être doté de valeurs puissantes, cela ne fait aucun doute. Hanae se demande à plusieurs reprises, en écoutant les derniers mots du Jônin, si ce-dernier se place dans une situation extérieure, ou s'il lui fait confiance. Tout du long, elle n'a eu de cesse de se poser des questions sur ses propres intentions, et son propre ressenti, sans se dire que l'homme qui lui fait face peut aussi avoir ses états d'âme, et peut-être que celui-ci ne peut, ou ne veut pas l'accepter. S'il agit seulement pour ses idéaux, alors il n'y a pas vraiment de mise en avant de sa personne. La rouquine ne peut pas s'imposer sur ce plan, alors qu'elle même ne sait pas si elle peut lui accorder une vraie confiance. Mais un accord a été trouvé, et c'est suffisant pour une première journée. Le blanc fait demi tour en disant en revoir, et la rouge lui répond de la même façon...

"A la prochaine, Yahiko."

Puis elle prend la direction de sa demeure. La pression redescend peu à peu, à mesure qu'elle s'éloigne de l'échoppe, pour finalement disparaître presque totalement. Certains hommes sont bons, sans doute, et la jeune femme se dit qu'en réussissant à en côtoyer certains, elle finira par vaincre son traumatisme. Ce qui doit subsister reste cette méfiance, et ce n'est pas du tout un mal, c'est la base pour ne pas tomber dans des pièges. La flamboyante a hâte de faire ce premier entrainement avec le Sendai, même si des événements dont elle n'a pas idée vont l'empêcher de revoir son cousin avant quelques temps...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur

Choisis l'homme que tu veux être [Yahiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: