Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko]


L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Jeu 30 Mai 2019 - 10:42
Une invitation au restaurant, c'était déjà rare venant de son géniteur. Mais se faire poser un lapin, c'était encore plus inattendu. Cela faisait maintenant un bon cinq minutes qu'il était installé sur sa chaise, seul face à une chaise vide. C'était une table pour deux, souvent utilisée pour des rencards, des discussions importantes ou des rencontres en comité très restreint. Mais là, c'était un tête à tête avec un peu d'ennui, de solitude et d'embarras.

Le restaurant dans lequel il avait été invité n'était ni un restaurant de riche, ni un foutoir. Un juste milieu qui était habituellement un endroit parfait pour les gens "moyens". Bien heureusement, se faire inviter dans un taudis aurait été gênant, et ça aurait été encore plus gênant de se retrouver seul dans un endroit malfamé. Il s'en sortait pas trop mal, il fallait dire.

Mais que lui était-il arrivé ? Ils étaient supposés se retrouver à dix-neuf heures précises, il ne lui avait pas dit qu'il risquait un empêchement. Pouvait-il risquer quelque chose de grave ? Certainement pas, Kumo était un endroit de paix actuellement, il n'y avait rien à craindre. Alors la seule chose à faire était d'attendre, encore dix petites minutes avant de s'en aller et de se rendre compte que ce plan était tombé à l'eau.

Au bout de dix minutes, il n'y avait aucune nouvelle. Il n'était toujours pas là, et il fallait se rendre à l'évidence : il avait perdu son temps. Se levant de sa chaise, il la repoussa doucement contre la table pour la ranger et prit la direction de la porte de sortie. Vous avais-je déjà dit que le destin faisait bien les choses ? Non ? Peut-être était-ce parce que je ne le pensais pas. En sortant, dans le tout premier coin de rue qu'il traversa, il percuta une jeune femme qui avait l'air un brin moins âgée que lui.

Sa coiffure était étrange, elle faisait penser à une démone à deux cornes. La couleur de ses vêtements était inhabituelle, et son air n'était pas plus rassurant non plus. Étrangement, elle était jolie.

Le choc les fit légèrement reculer tous les deux en arrière et machinalement, par soucis pour l'autre, il tendit la main vers elle.

-"Oh euh excusez-moi ! J'aurai dû faire plus attention. Je ne vous ai pas fait mal ?"

Spoiler:
 

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Lun 3 Juin 2019 - 15:22
L’esprit pas clair et un mal de crâne, tu marches en titubant en direction de la salle de bain.

Combien de temps avais-tu dormi ? Tu l’ignorais complètement. Après une soirée bien trop arrosée à cause d’un défi bien enfantin, mais ô combien digne de ta personne, qui était de savoir qui de toi ou de Taka tenait le plus l’alcool, te voici dans un lendemain difficile que connaissaient ceux qui avaient trop bu la veille. Tu avais beau boire depuis des années mais l’alcool ne semblait pas être fait pour toi. D’ailleurs c’est ayant connaissance de ce fait que tu évitais généralement de boire à l’excès mais hier soir, tu t’étais laissée emporter par l’ambiance du moment, comme il t’arrivait de temps à autre.

Le bain chaud semble avoir eu un effet bénéfique sur ton corps car ton esprit était désormais plus clair. Même ton mal de crâne semblait s’être estompé bien que la douleur s’accentuât dès que tu bougeais un peu trop la tête.

Propre, fraîche, habillée,coiffée et après avoir bu une grande quantité d'eau, tu entreprends de sortir malgré ton état. Tu avais faim et ne faisant jamais pas à la cuisine, tu avais donc décidé d’aller manger à l’extérieur comme à tes habitudes depuis que tu vivais seule.

Une fois dehors, la lumière du soleil encore présent en cette fin de journée d’été, te force à protéger les yeux de son éblouissement par un bras. Tu attends que tes prunelles s’adaptent à la luminosité avant de poursuivre ton chemin. Sans se précipiter, tu quittes le quartier du clan Metaru pour le centre-ville, là où se trouvaient la plupart des restaurants du peuple. Tu aimais bien manger mais tu préférais les plats populaires aux raffinés. Sans doute parce que tu étais habituée à manger dans des restaurants bien piteux dont certains avaient même une réputation fort douteuse.

Au détour d’une ruelle, tu percutes violemment un jeune homme. Le choc était tel que tu recules malgré toi alors que ton mal de crâne qui s’intensifie brutalement et férocement te force à masser la tempe droite, cherchant à soulager la géhenne.

Si tu avais été dans ton état normal, jamais tu ne te serais fait avoir de la sorte. Tu pouvais te montrer maladroite certes mais tes réflexes étaient assez aiguisés pour te permettre d’éviter, même au dernier moment, que l’on te rentre dedans.

D’un regard inhabituellement doux, tu fixes la main tendue vers toi avant de poser tes prunelles violacées sur le faciès de celui qui t’offrait sa paume.

- Ça va, finis-tu par lâcher après un assez long silence et sans serrer la main qui t’étais offerte.

Ta voix était étrangement douce tout comme ton faciès comparé à d’habitude, bien que tu parusses extrêmement épuisée.

L’inconnu avait de la chance car, contrairement au commun des mortels, le manque de sommeil ou la fatigue te rendait plutôt docile. C’était comme si ton être - n’étant pas au sommet de sa forme - n’aspirait qu’à avoir la paix. Tu évitais donc tout conflit dans la mesure du possible. Ordinairement, tu aurais cherché à envenimer la situation présente dans le simple espoir d’en venir aux mains avec l’étranger dont tu pressentais la puissance à travers son aura. Tu étais certaine qu’il n’était pas un simple civil mais certainement un shinobi du Village.

Un grand et long gargouillement qui s’échappe de ton ventre en famine, te fait comprendre qu’il était temps que tu te dépêches d’aller remplir ton estomac. Ne montant aucun signe d’embarras malgré le bruit loin d’être élégant - surtout venant d’une fille - tu poursuis donc ton chemin en contournant le jeune homme à qui tu n’avais pas adressé un mot de plus …

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Mar 4 Juin 2019 - 0:06
Un moment gênant qu'était celui qui confrontait une main tendue avec une ignorance marquée. Yahiko voulait bien faire, mais son interlocutrice n'avait clairement pas l'air prompt à répondre à sa politesse. Étrangement, sa voix n'était pas non plus agressive, tout comme son faciès. C'était comme si elle était trop fatiguée pour mal réagir, ou suffisamment déprimée pour qu'un acte aussi négatif ne l'atteigne pas dans sa mauvaise journée. Il y avait de quoi faire culpabiliser le jeune homme qui n'avait jamais voulu être un obstacle pour qui que ce soit, il était peut-être l'occasion de se racheter.

Un bruit étonnamment marqué et long rompit le silence qui séparait les deux individus. Ce n'était pas le genre de choses qui gênait le Sendai, n'associant pas la faim à la grâce de la gente féminine, mais elle éveilla cependant une petite idée dans l'esprit du Jûunin. Lui qui devait passer un moment au restaurant, avec son père adoptif qui l'avait finalement laissé tomber, il n'avait maintenant plus rien à faire. Comme la jeune femme n'avait pas l'air d'être dans son assiette, il semblait de mise de lui apporter un peu de douceur dans sa soirée. Ne s'estimant pas non plus comme une nuisance qui pourrait ruiner sa journée encore plus qu'actuellement, il pouvait être intéressant de l'inviter dans le restaurant.

D'un autre côté, il hésitait. Une réponse douce et brève pouvait être synonyme d'une volonté de rester tranquille. Le démon qui se situait sur son autre épaule lui susurrait quant à lui de la laisser malheureuse et seule dans son coin. Le démon de l'estime de soi, celui qui lui rappelait qu'il n'était pas si spécial et qu'il valait mieux pour cette inconnue qu'elle ne le connaisse pas plus que ça. Parce qu'il n'avait rien à lui apporter si ce n'était qu'un peu d'ennui. Qui lui répétait qu'elle n'avait besoin que de calme et que cela se faisait sans lui. Beaucoup de doutes s'installèrent en quelques petites secondes, pendant qu'elle le contournait sans un regard et sans un mot. Il s'apprêtait à partir, une petite culpabilité persistant dans son corps, jusqu'à ce que son ventre gargouilla à son tour. Il ne savait pas si elle avait pu l'entendre, mais ça ressemblait à ses yeux à une espèce de petit signe du destin qui lui disait : "Vas-y, tente le coup".

Alors il tenterait le coup.

-"Vous êtes sûre ? Ca n'a pas l'air. Laissez-moi vous offrir un petit coup dans le restaurant du coin, ce sera ma petite manière de me racheter. Je n'ai pas mangé non plus de toutes façons, ça me fera de quoi combler ma soirée."

Après tout, elle avait l'air si déprimée et fatiguée, ce n'était pas du genre de Sendai de laisser tomber. Maintenant, à la question "Aurais-tu fait pareil si c'était un homme à sa place ?", il n'avait aucune idée de la réponse. Face à un homme, n'aurait-il fait qu'appuyer la discussion pour s'assurer que tout aille bien, sans aller plus loin ?
Qui pouvait bien savoir.

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 1:27
Une proposition soudaine et inattendue de la part de l’inconnu te force à t’arrêter. Tu restes immobile sans même te retourner alors que tu te demandais si tu avais bien entendu. Cet homme venait-il réellement de t’inviter à diner ?

Après avoir répété ses mots dans ta tête pour être certaine de ne pas t’être trompée, tu pivotes enfin vers celui qui venait de te proposer un repas. Lentement et sans la moindre discrétion, tu le dévisages de la tête aux pieds avant de fixer ton regard las dans le sien.

- Si cela peut te faire plaisir.

Ta voix était placide alors que tu continuais d’arborer un faciès tout aussi inexpressif.

Malgré ton état, tu avais l’esprit assez clair pour ne pas comprendre que ce jeune homme cherchait certainement plus qu’à se faire pardonner de t’être rentré dedans. Tu ne parvenais pas cependant à définir exactement sa motivation. Néanmoins, tu ne devais sûrement pas le laisser indifférent pour qu’il t’invitasses ainsi à diner alors que pour lui tu n’étais qu’une parfaire étrangère. Si tu avais été une fille qui lui inspirait de dégoût, il n’aurait probablement pas entrepris cette initiative. Mais, il était fort probable aussi que le jouvenceau n’était tout simplement qu’un de ces êtres qui avaient le cœur sur la main. Ayant entendu ton ventre crier famine, il t’avait alors invité à diner sans la moindre arrière-pensée en gentille personne qu’il était.

Si le véritable souhait cet inconnu était de passer une agréable soirée en ta compagnie alors il risquait fort d'être déçu. Ton état de flegme actuel t’évitera certainement d’essayer de le provoquer mais tu n'étais pas un être très loquace en plus de ne pas s'intéresser à grand-chose. C'est cependant sans la volonté de ruiner sa soirée que tu attendes que l'éphèbe aux cheveux immaculés te mène au restaurant de son choix …

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 12:29
Etrangement, il n'y avait pas cette question qui se posait dans sa tête. Celle qui disait "Mais qu'est-ce que je suis en train de faire là ?". Lorsqu'on n'avait aucune arrière pensée, il était beaucoup plus facile de rester soi-même. Yahiko, bien que cette jeune femme était jolie, n'avait pas l'intention de tenter quoi que ce soit. Déjà parce que ce n'était pas son genre, aussi parce qu'il y avait pour lui d'autres choses bien plus importantes que de fricoter à droite et à gauche. En attendant, ils avaient tous les deux très faims et, bien heureusement, un restaurant se situait juste à côté de leur point de rencontre. Ils avaient réservé pour deux, lorsqu'il devait y aller avec son père adoptif, alors c'était une occasion parfaite pour réutiliser la réservation.

-"J'ai justement l'endroit parfait, vous devriez vous y plaire. Je devais avoir une réservation pour ce soir mais elle est tombée à l'eau, et c'est pour deux, alors c'est l'occasion parfaite d'en profiter."

Prenant les devants lors de la marche, il tâcha de ne rester ni trop proche ni trop loin de l'inconnue. Trop proche, il passerait pour un type collant, trop loin, il aurait l'air d'un grand timide, et il n'y avait probablement rien de pire pour causer des moments de gêne. Pour autant, cette femme n'avait pas l'air bavarde, comme si elle se moquait éperdument de l'ambiance entre les deux ninjas. C'était quelque part admirable, le Sendai n'était pas capable de se confronter au silence lorsqu'il était accompagné. Ce serait à tous les coups lui qui parlerait le plus en cette soirée.

-"Oh d'ailleurs, je ne me suis pas présenté, je m'appelle Sendai Yahiko. Et vous ?"

Peut-être le connaissait-elle de son exploit qui n'était plus très récent, ou peut-être pas. Lui en tout cas n'avait strictement aucune idée de comment elle s'appelait, mais une chose était sûre : si elle avait fait quelque chose d'important pour le village, alors rien n'était parvenu aux oreilles du Jûunin.

La conversation progressant aussi lentement que le permettait le bavardage de la Kumo-Jin, ils s'approchaient tous les deux de l'entrée du restaurant. Se présentant de nouveau aux gérants de l'enseigne, il prit place à la table qui lui avait déjà été attribuée plus tôt dans la soirée, et laissa la liberté à la brune de regarder de quoi se désaltérer. Simple galanterie, toujours sans sous-entendu. Plutôt mettre ça sur le compte d'une bonne éducation.

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 15:22
Autrefois, tu aurais tout bonnement rejeté l’invitation de ce jeune homme mais à force de fréquenter des gentils personnages – et non plus des voyous dont la plupart était d’un égoïsme sans nom – ou tout simplement parce que tu avais gagné en maturité, tu étais devenue plus encline à accepter les autres quand bien même tu pensais que ceux-ci ne réussiraient jamais à te divertir. Tout ce que tu cherchais dans une relation était l'amusement alors quelqu'un incapable de t'octroyer ce plaisir, tu préférais l’ignorer. Du moins, c'était ainsi que tu fonctionnais autrefois. Aujourd'hui tu avais changé mais tu n'avais pas abandonné pour autant la quête de divertissement à travers une relation.

Il était vrai que l’environnement influençait le comportement de la personne qui y évoluait. En effet, si tu étais restée dans le monde de la pègre, ta personne n’aurait probablement pas suivi cet étranger sans une sale arrière-pensée ; comme celle de nuire à sa personne par exemple, ou encore celle de profiter de la situation pour lui faire dépenser un maximum de ryos en commandant des mets les plus chers sans l’intention de tous les manger. Ayant certainement développé ce qu’était la conscience – chose dont tu étais dépourvue en arrivant à Kumo – tu parvenais à te conduire avec sens moral si rien ne t’influençait à transgresser.

- Yamiko.

Tu jugeais inutile de lui donner ton nom complet.

Si le nom de cet homme ne te disait rien son faciès t’était cependant quelque peu familier, l’ayant déjà rencontré lors de la sortie estivale des genin organisée lors de la première année de ton arrivée à Kumo. Circonstance de rencontre dont tu ne te rappelais plus mais le visage de l’éphèbe avait été vaguement gravé dans ta mémoire. Ton être qui apportait peu d’importance à ses semblables avait tendance à ne se souvenir que des noms de ceux qu’il avait fréquenté et marqué d’une façon ou une autre. De toute évidence, ce n’était pas le cas de Yahiko. D’autant plus que votre première rencontre remontait à plusieurs années à présent.

C’était dans un silence mortuaire que tu accompagnais le Sendai jusqu’au restaurant où il avait semblait-il déjà réservé deux places pour lui et quelqu’un d’autre. Un rendez-vous qui n’avait pas eu lieu apparemment, l’autre n’ayant pas fait acte de présence. Cette personne était de toute évidence bien plus irrespectueuse que toi qui avait eu la gentillesse d’accepter ce tête-à-tête avec Yahiko que tu ne connaissais que très peu pour ne pas dire pas du tout.

- Connaîtrais-tu Anzu … Sendai Anzu ?

La réponse à ta question ne t’intéressait pas tellement mais tu l’avais posée, histoire de briser le silence après avoir demandé au serveur un simple verre d’eau.

Tu faisais l’effort d’engager la conversation bien que tu n’eusses pas vraiment envie de parler, ni même d’écouter. Essayer de se montrer agréable était si épuisant pour ta personne que tu te demandais pourquoi tu te donnais tant de mal pour cet homme …

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 11:14
Yamiko... Yamiko..., non, ce prénom ne lui disait rien. Pourtant, son visage avait quelque chose de connu. Il était incapable de savoir quand et où, mais le faciès lui disait quelque chose. Il était tout de même nécessaire de rappeler que sa mémoire ne lui permettait pas même de se rappeler de l'adversaire qu'il avait dû tuer pour sauver, en partie Kumo, tout comme il avait du mal à se souvenir de ce qu'il avait bien pu manger hier. Alors se rappeler d'un événement datant d'il y a plusieurs mois... Une mémoire sélective, il ne retenait que certains détails de temps en temps, et hélas, cela n'en faisait pas parti.

La marche jusque le restaurant avait été particulièrement calme. Le Sendai n'avait pas parlé non pas parce qu'il était gêné, plutôt parce qu'il n'en avait pas envie à ce moment. De plus, faire preuve de bien trop d'attention pouvait être perçu comme étrange, alors il préférait rester naturel et ne pas forcer quoi que ce soit. Cependant, pendant le repas, il allait bien falloir trouver des sujets de conversation, ce serait ennuyeux de se regarder dans le blanc des yeux pendant une petite heure.

Jusqu'à ce qu'elle lui pose la question sur Sendai Anzu, qu'il considérait comme une lointaine cousine. Commandant un simple cocktail non alcoolisé qui était proposé par le restaurant, il réfléchit à ce qu'il pouvait bien répondre à cette question. La franchise, comme toujours.

-"Oui bien sûr ! Pour être tout à fait franc, c'est une des toutes premières amies que j'ai eu dans ma vie de ninja à Kumo. Enfin, c'était une de mes amies, on ne s'entend plus maintenant. On ne s'entend plus à cause d'un malentendu d'ailleurs, je suis supposé aller m'excuser mais bon, je n'en trouve ni le courage ni l'envie. En l'honneur du Nidaime, je devrais quand même...", conclut-il en jetant son regard en l'air, songeur.

Rapidement, il repointa son regard dans les yeux de la Metaru. Même si elle l'intéressait peut-être, il n'aimait pas trop raconter sa vie, il préférait entendre les autres parler de la leur.

-"Tu la connais bien toi ? Quel genre de lien t'unis à elle ?"

Il n'était certainement pas là pour casser du sucre sur son dos, loin de là. Cependant, il lui paraissait tout à fait légitime de lui demander qui était Anzu pour elle. Après tout, si elle lui avait posé la question, c'était parce qu'elle la connaissait. Leur histoire ne se résumant qu'à un vaste malentendu, il n'y avait pas de raison que tout le monde s'entende mal avec Anzu, bien qu'elle ai son caractère. Maintenant, si Yamiko était aussi bavarde d'habitude qu'actuellement, il était surprenant qu'Anzu et elle aient réussi à établir un lien l'une avec l'autre. Deux entités qui ne discutent pas rendent la tâche de la discussion compliquée.

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 11:32
L'amour a Ses Raisons
que la Raison Ignore


feat. @SENDAI YAHIKO

Les yeux fixés sur Yahiko qui se tenait en face de toi, tu paraissais l’écouter avec attention mais en réalité tu n’enregistrais même pas la moitié de ce qu’il te racontait. Les bribes de mots que ton cerveau réussi à relever te fait comprendre que les deux Sendai ne s’entendaient pas et que le Nidaime y était pour quelque chose. Une information quelque peu erronée et qui le restera certainement car tu ne cherches pas à comprendre et encore moins à en savoir davantage.

En plus du sujet de conversation qui ne t’intéressait guère - bien que ce fût toi qui l’avais abordé - tu étais incapable de te concentrer. En temps normal, même au meilleur de ta forme, tu avais déjà bien du mal à te concentrer sur un sujet qui ne te passionnait pas alors dans ton état actuel, il ne fallait pas s’attendre à un échange verbal bien poussé avec toi. Les questions que te posent le Sendai réussissent cependant à te stimuler un tantinet.

Qu’était-ce Anzu donc pour toi ? Voilà une question plutôt intéressante.

Bien que toi et la Sendai s’étaient adonnées à une activité très intime lors de votre séjour à Hayashi, tu ne pouvais pas cependant la considérer comme une personne très proche. En effet, pour toi ce qui s’était passé n’avait été qu’un jeu. Un divertissement qui s’était d’ailleurs soldé par une forte déception bien que tu ne regrettasses pas cette initiative qui t’avait parmi de comprendre que tu n’étais pas faite pour être avec une autre femme. Anzu t’avait d’ailleurs demandé de garder ce qui s’était déroulé entre vous. Sans doute que la Sendai elle-même considérait cette histoire comme sans importance ; qu’elle resterait sans suite alors autant l’enterrer à tout jamais. A moins qu’elle en eût tout simplement honte et ne désirait donc que cela se sache. Enfin, quelque fût la raison, pour Anzu comme pour toi, votre petite aventure n’avait rien changé entre vous.

Tu ne pouvais pas cependant considérer Anzu comme une simple camarade ou collègue. Elle se révélait être un peu plus pour toi sans pour autant être une véritable amie. Tu adorais la taquiner afin de se délecter de ses réactions ô combien prévisibles mais que tu trouvais très jouissifs. Rien que l’idée de pouvoir la titiller parvenait à t’arracher un sourire. En résumé, votre relation était en quelque sorte indéfinissable sans pour autant être compliquée.

- Je dirais que c’est une amie.

Phrase qui sous-entendait fortement ton incertitude mais tu n’avais point envie de s’attarder sur ce point que tu considérais comme sans la moindre importance.

Le silence s’instaure de nouveau et pour tuer l’ennui qui commençait peu à peu à te gagner, tu te mets à caresser discrètement de sous la table une jambe de Yahiko avec le dessus de ton pied droit et nu, tout en le fixant d’un regard totalement indifférent. Un acte qu’on pourrait interpréter comme une tentative de séduction et pourtant, de ta part, celui-ci n’était juste qu’une action qui visait à le mettre mal à l’aise, rien de plus …

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 20:06
Immobile, les mains liées et posées sur ses jambes, il regardait sans cesse son interlocutrice. Par politesse et par habitude, cela allait de soi. Elle semblait si indifférente, elle semblait si nonchalante. Depuis leur rencontre, il y avait de ça quelques minutes seulement, Yahiko semblait rechercher le malheur qui habitait son coeur. Son innocence lui dictait qu'il était impossible que quelqu'un, naturellement, puisse être aussi distant. Il n'avait pas fait ça pour obtenir une attention, une affection particulière, il l'avait juste invitée parce qu'il était seul ce soir, qu'il l'avait percutée et qu'ils n'avaient, apparemment, rien à perdre tous les deux à manger au restaurant tout en faisant connaissance. Malgré ça, ça devrait être normal pour quelqu'un d'être agréable dès la première rencontre. Il était compréhensible de rester sur ses gardes lorsqu'on avait affaire à quelqu'un qui pouvait draguer lourdement, mais le Jônin ne s'adonnait même pas à cette malsaine activité.

Il ne souhaitait pas ennuyer la jeune femme, loin de là, il voulait l'aider. L'aider à combattre ce qui noircissait actuellement son coeur, ce qui la faisait paraître si déprimée. L'était-elle vraiment ? Probablement pas. Le Sendai, sans le savoir, portait une attention folle à un démon qui n'existait pas. Sa compassion le trahissait, cette fois, le pas qu'il faisait vers elle était bien plus important que celui qu'elle faisait pour lui.
Cela dit, elle était loin de lui l'idée de l'harceler pour qu'elle raconte ce qui n'allait pas. Il avait tenté il y avait de ça quelques minutes de lui faire cracher ce qui la hantait, et rien n'y avait fait. Elle était restée froide, elle n'avait montré aucun plaisir, seulement de l'indifférence. Pour Yahiko, s'en moquait-elle ? Certainement pas. Elle souffrait simplement trop, elle n'osait pas dire ce qu'elle avait sur le coeur, et il la respectait.

Quelle naïveté, quelle innocence.

Anzu n'était qu'une amie ? Bien, ce n'était que cela. Il s'attendait à un lien particulier du genre de "meilleur ami", ou du genre de "coéquipière", quelque chose qui justifiait le fait qu'elle parlait d'elle et pas de quelqu'un d'autre. Son regard ne disait rien à sa réponse, il n'indiquait pas un quelconque indice. Rien qui ne puisse indiquer à Yahiko que sa lointaine cousine avait prit son pied avec son actuelle interlocutrice. De toutes façons, il était bien trop innocent pour y croire. Dans sa tête, on ne couchait pas pour le plaisir. On le faisait en couple, avec quelqu'un qu'on aimait et avec qui on partageait une relation forte. Un point de vue chiant, provenant d'une éducation probablement trop saine, trop propre, trop pudique.

Puis un contact inattendu vient perturber sa tranquillité. Parce que pour le moment, il était tranquille. Il pouvait le sentir, ce pied nu qui glissait le long de sa jambe. Il était doux, il était discret, il était sensuel. Il n'avait rien à voir avec la pudeur du garçon aussi pur que la couleur de ses cheveux. Pour autant, il ne se brusqua pas. Aucune contraction musculaire, aucun regard paniqué, rien. Pour préserver son bien être, il faisait comme si ce n'était pas voulu, et après quelques secondes de caresses qu'il voulait savoir malencontreuses, il recula simplement ses jambes pour les croiser entre elles, sous sa chaise.

Le regard ne bronchant pas, observant toujours son interlocutrice, il ne voulait pas laisser s'instaurer un climat de tension entre les deux personnages. Naturellement, il reprit un cours de discussion tout à fait neutre.

-"Et ça va, tu n'as pas eu de soucis avec elle ? Je l'aime bien, mais c'est compliqué de bien discuter avec elle, comme elle est renfermée.", se permit-il en souriant naturellement.

Laisser cours au silence, c'était accepter de climat de gêne qui se mettait en place. De nombreuses questions pouvait courir dans la tête du jeune ninja. N'avait-elle accepter son offre que pour tenter de coucher avec lui ? Avait-elle l'habitude de se faire inviter au restaurant ? Avait-elle l'habitude de coucher avec plusieurs personnes différentes ? Quelles étaient ses attentes quant à ce repas ?

Mais aucune ne parvint à l'esprit du shinobi, qui ne pensait pour l'instant qu'à une maladresse. De toutes façons, c'était peine perdu, il n'avait pas le courage d'oser briser la glace, et ce n'était pas même dans son genre de tenter quoi que ce soit avec une inconnue. Même avec quelqu'un qu'il connaissait, d'ailleurs.

Il récupéra assez vite son verre rempli, et le prit à une main en le sirotant lentement, tandis qu'il regardait toujours Yamiko en l'écoutant attentivement.
Lorsqu'on le réalisait, de nombreuses discussions se déroulaient en même temps : celle que Yahiko avait avec Yamiko, celle que Yamiko voulait avoir avec Yahiko, celle que le corps de Yamiko faisait à celui de Yahiko, et ce qui était comprit par Yahiko. Et pour l'instant, il ne réalisait pas le fossé qui séparait les deux individus.

La seule chose qui s'instaurait, c'était un fond de sentiment de déstabilisation. Anormal, et en si peu de mots, elle le fascinait petit à petit.

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 12:00
L'amour a Ses Raisons
que la Raison Ignore


feat. @SENDAI YAHIKO

Voyant la réaction de Yahiko, un léger sourire vient dérider ton faciès qui jusqu’à présent était resté fermé. Le jeune Sendai ne s’était pas montré offusqué, ni intéressé parce ce que tu semblais lui proposer mais il s’était contenté d’éloigner ses jambes en les croisant sous la table. Une attitude qui témoignait de son innocence, de son âme pure et tu trouvais cela si « mignon » que tu ne pouvais pas t’empêcher de sourire malgré toi.

L’absence de réaction faciale de Yahiko tendait à faire croire que ce que tu lui avais fait le laissait de marbre mais le fait qu’il avait reculé ses jambes démontrait cependant le contraire. Au fond, ton geste lui faisait quelque chose. Si celui-ci ne le mettait pas totalement mal à l’aise néanmoins il le dérangeait ; autrement il t’aurait laisser faire jusqu’à ce que tu t’en lasses. Du moins, ça aurait été ainsi que tu aurais réagi si tu avais été à sa place. L’indifférence passait après tout par l’absence d’émotion mais aussi de geste.

Ne désirant pas en réalité courtiser le Sendai qui, bien que tu le trouvasses assez bel homme, te laissait totalement indifférent, tu n’insistes pas dans ta tentative puérile à établir un contact physique avec le jouvenceau. Le fixant d’un regard de nouveau totalement placide, tu l’imites en portant le verre d’eau – que le serveur avait apporté entre temps – à tes lèvres. Tu descends une bonne gorgée du liquide rafraîchissant avant de reposer délicatement le récipient sur la table. Tu niches ensuite ton menton sur tes mains entrelacées alors que tu avais relevé les avant-bras avec les coudes reposés sur la table. Ton regard toujours fixé sur Yahiko devient soudain plus amical alors que le Sendai venait de t’interroger de nouveau sur Anzu.

- Si, j’ai eu beaucoup de soucis avec elle. Elle m’a même déjà envoyé en prison une fois mais je ne lui en veux pas pour ça.

A cette époque, Anzu t’avait pris pour une délinquante alors que tu avais déjà abandonné le monde de la pègre de Matshu – où tu avais rencontré la Sendai pour la première fois – pour intégrer l’organisation ninja de Kumogakure no Sato. Même lorsqu’elle avait compris son erreur, elle avait continué à entretenir envers toi une méfiance qui s’apparentait presque à de la haine mais toi, tu n’avais jamais ressenti de l’animosité à l’égard de la jeune femme. Au contraire, hier comme aujourd’hui, tu appréciais la taquiner et tu n’accordais ce privilège qu’envers des gens que tu appréciais un minimum. Votre mission avec Kenshin à Hayashi, et peut-être aussi ce s’était passé entre elle et toi à la rivière, semblaient avoir effacé la rancune qu’Anzu avait à ton égard. Elle t’avait même donné un parchemin après votre bain très intime. Cadeau tu considérais comme une preuve de réconciliation.

- Je concède qu’Anzu n’est pas facile à fréquenter. Elle a tendance à s’emporter facilement et souvent à l’excès mais c’est une gentille fille en plus d’être … très mignonne. Tu devrais tenter ta chance avec elle … Vous formeriez un joli petit couple.

Un large sourire se peint sur ton visage alors qu’une lueur de malice dansait au fond de regard améthyste …

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 0:36
La stratégie était la suivante : en reculant ses jambes, il verrait son intérêt si elle continuait son contact. Rien ne montrait que cela lui avait plu ou déplu, alors si elle voulait véritablement oser quelque chose, elle pouvait bien insister. Mais non, rien de tout ça. Il avait perdu les caresses qu'il avait sur les jambes. Cela lui manquait-il ? Non, c'était trop tôt. Mais étrangement, elle s'y était bien prise, ça n'avait pas été désagréable. Pour autant, ils restaient presque inconnus l'un pour l'autre pour le moment, et dans son innocence innée, il interpréta ça pour de la maladresse. Sacrément longue dans le temps, mais il était compliqué pour lui de voir ça autrement.

Le sourire qui se dessinait sur son visage était peu rassurant, tout aussi déstabilisant. Elle était de toutes façons déstabilisante, sourire ou pas sourire. Elle parlait peu, son faciès ne bougeait que rarement, ça n'avait rien de quelqu'un qui voulait mettre à l'aise son interlocuteur, et mine de rien, elle l'intéressait quand même. Le "fuis moi je te suis" avait un parfait impact d'elle sur lui, et rare étaient celles et ceux qui avaient cet avantage sur le Sendai.

Le garçon aux cheveux blancs repéra un changement d'air lorsqu'elle lui répondit. Il avait de quoi être choqué, de voir qu'elle était capable de faire des phrases de plus de deux mots. Non pas qu'il la prenne pour une idiote, plutôt qu'elle l'avait habitué à un forfait restreint à la lettre lorsqu'elle parlait, ce qui n'impliquait que très peu d'échanges verbaux entre eux. Ainsi, il apprit non seulement que Yamiko avait déjà eu beaucoup de soucis avec Anzu, mais aussi qu'elle l'avait déjà envoyé en prison. Une mimique étrange se traça à ce moment sur le visage du shinobi, entre la surprise et l'incompréhension. Il y avait sûrement un peu de gênes aussi.

Pour lui, la prison était synonyme de criminalité, on n'allait pas en prison lorsqu'on était quelqu'un de tout à fait normal. Alors il y avait certes des innocents, mais lui se persuadait, innocemment, que cet endroit était réservé à tous ceux qui étaient capables des pires choses. Quelque part, il ressenti un froid tout particulier. Plus que de la fascination et de l'intérêt, elle avait de quoi l'impressionner. Il était certes un ninja loin d'être débutant, quelqu'un qui voulait vous faire du mal avait forcément de nombreuses ficelles à son arc pour y arriver. C'était à ce moment précis que le Jûunin se dit qu'il valait mieux ne pas la frustrer d'une quelconque manière, ce qui pourrait avoir des répercussions dangereuses. Quelle naïveté.

La deuxième chose qui pouvait prouver un profond désintérêt malgré la précédente caresse sur la jambe, c'était le fait de projeter Yahiko en couple avec sa lointaine cousine et non pas avec elle. Ne partageant pas son avis, même au contraire, il sourit tout de même à ce qu'elle disait, et, dans une volonté de couper court à cette idée, il précisa quelque peu ce qu'il en pensait.

-"Laisse tomber, elle est loin d'être mon idéal de fille. Je rêve de quelque chose de bien mieux", dit-il avec l'air de quelqu'un qui voyait bien plus loin que la simple nécessité d'être en couple.

De quoi pouvait-il bien rêver ? D'un physique tout à fait mignon, d'un caractère trempé mais respectueux, d'une fille intelligente mais compréhensive, sensible mais pas trop peureuse, innocente mais pas idiote ? Exactement, et Anzu était loin de tout ça. Beaucoup de filles étaient loin de tout ça d'ailleurs, c'était probablement pour ça que le Sendai était seul. On disait qu'il valait mieux être seul que mal accompagné, et il était bien trop élitiste pour accepter l'approche de la première venue.

-"De toutes manières, ça ne m'intéresse pas. Tiens, j'ai un jeu pour toi."

Prenant une pièce dans sa poche, il avait bien l'intention d'entretenir la flamme de la discussion. Quelque part au fond de lui, il en avait de plus en plus besoin. Pour toujours plus aimer celle qu'il voyait dans Yamiko. Non, pas Yamiko, celle qu'il voulait voir dans Yamiko. Ce n'était pas exactement la même personne. Et ce n'était pas volontaire d'ailleurs, lui prenait juste ça pour une envie de passer le temps de façon amusante avec quelqu'un qui ne lui déplaisait pas.

Sortant ce ryô, il le mit sous les yeux de la Metaru.

-"En attendant que le serveur revienne, lançons cette pièce chacun notre tour. On annonce à chaque fois pile ou face, et le gagnant a le droit de poser la question qu'il veut à l'autre. L'autre doit forcément répondre la vérité. Ca te tente ? Je te laisse commencer si tu veux."

Probablement une des meilleures façons d'en apprendre plus sur une fille qui n'avait que peu l'habitude de parler beaucoup. Il essayait quelque part de la stimuler d'une façon ou d'une autre pour voir toujours plus d'expressions faciales, toujours plus de discussion, toujours plus d'humanité. Enfin cela ne fonctionnait que si elle acceptait, bien sûr.

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Mar 2 Juil 2019 - 17:10
L'amour a Ses Raisons
Que La Raison Ignore


feat. @SENDAI YAHIKO

Tu remarques un certain mal-à-l'aise dans le sourire du Sendai alors que tu avais mentionné le fait qu’Anzu t’avait déjà envoyé en prison. Le jouvenceau te soupçonnait certainement d’être une « mauvaise fille » pour avoir été enfermée. Chose que tu étais en effet car après tout, seuls les coupables d’un crime quelconque se faisait incarcérer. Mais ce que Yahiko ignorait c’était que tu avais exagéré un peu les choses. En réalité, Anzu avait effectivement souhaité t’enfermer car elle avait connaissance de ton passé de criminelle mais la Police avait refusé de te garder car, à ce moment-là, tu étais une kunoïchi au service du Village Caché des Nuages et membre du clan Metaru et non plus une délinquante à la solde d’une mafia. N’ayant la moindre envie de traîner sur le sujet que tu jugeais sans importance, tu laisses le Sendai dans la méconnaissance de la vérité.

Les propos de Yahiko te font comprendre qu’il était un de ceux qui se préserveraient pour l’être idéal. Conduite que ta personne qui n’aimait guère se priver considérait comme une véritable idiotie. Selon toi, il n’existe pas en ce monde un homme en bonne santé qui ne ressente la moindre envie sexuelle et canaliser ce besoin premier pour une principe au lieu de l’assouvir était tout bonnement impensable pour toi. Avis personnel que tu gardes cependant pour toi. Après tout, tu n’as jamais apprécié juger ouvertement tes semblables.

Pour patienter ou plutôt, pour éviter certainement qu’un silence pesant ne s’installe de nouveau entre vous, le Sendai te propose un jeu qui ne t’exaltait pas réellement pour la simple raison qu’en plus de ne pas être très loquace, tu n’appréciais guère parler de toi, ni d’un autrui et surtout pas envers un près que inconnu. Et pourtant, tu fais l’effort de participer en imposant un petit changement dans les règles.

- Si tu tiens mais pas besoin de ta pièce et tu peux me poser une unique question et je ferais de même. Et chacun s’engage à dire la vérité.

Tu prends le temps de vider ton verre d’eau comme pour préparer ta gorge au supplice qu’il allait subir. Tu reposes ensuite le récipient vide sur la table avant d’ancrer profondément tes prunelles dans celles de Yahiko.

- Je commence ... Accepterais-tu de coucher avec moi ?

La raison qui t’avait poussé à participer au jeu était en réalité de chercher à mettre le jeune homme dans l'embarrassas. Tu savais bien sûr la réponse à cette question mais tu aimerais entendre le Sendai l’exprimer lui-même …

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Empty
Hier à 21:28
Avec l'air tout à fait sombre qui la caractérisait, elle accepta étrangement le petit jeu que lui proposait le garçon aux cheveux blancs. Cela dit, elle prit soin de modifier quelque peu les règles, ce qui ne dérangeait pas le moins du monde le shinobi qui, au fond de lui, ne souhaitait que se divertir avec une personne qui n'avait que peu de parlotte. Ainsi, naturellement et sans oser refuser quelque chose qui pourrait animer leur soirée, il répondit d'un simple "Ca me convient" tandis qu'il rangeait le ryô dans sa poche. Réfléchissant à la seule question qu'il pourrait bien lui poser, il se fit couper par l'initiative de la jeune femme.

Ses yeux s'écarquillèrent légèrement lorsqu'elle posa sa question. Son esprit se mélangea un peu, il aurait aimé lui répondre un "Hein ?", mais rien ne sortait. Personne ne lui avait jamais posé cette question, personne ne s'était jamais intéressé à lui de cette façon. Pourtant, la question ne signifiait pas que Yamiko voulait coucher avec lui, alors pourquoi ? Sa caresse sur la jambe tout à l'heure signifiait-elle qu'elle le désirait depuis tout à l'heure ? Ou suivait-elle une espèce d'envie de le frustrer ? De le voir craquer de désir à tout moment ?

Sous la table, ses jambes se raidirent et ses doigts s'entremêlèrent. Tout se faisait sous la nappe, sans que cela ne soit visible par la jeune femme, et le Sendai faisait de son mieux pour cacher sa gêne. Normalement, elle n'était pas visible. A part son regard qui s'était très légèrement élargi lors de l'interrogation, rien n'avait pu le trahir. Dans un doux soupire qui pouvait montrer de l'agacement mais qui était en réalité un moyen d'évacuer la petite tension qu'elle avait engendré dans son corps, il lui répondit tout à fait franchement.

-"A cette question, je réponds non."

A la question "est-ce que je te plais physiquement ?", la réponse aurait été oui. Mais en l'état, non, ni le désir ni l'envie n'était au rendez-vous. Avec le temps, en apprenant à se connaître, en montrant de nombreuses valeurs qui auraient plu à Yahiko et en partageant de vrais moments forts, la réponse aurait été "oui". Mais ce n'était pas le cas, au contraire même, elle l'intimidait plus qu'autre chose.

-"Voici ma question : poses-tu souvent ce genre de questions et en étant bien plus sérieuse qu'actuellement ?"

L'image était importante, le Sendai était si rapidement déçu par les gens qui reflétaient une image qu'il n'appréciait pas. Quelqu'un qui couchait à droite et à gauche n'était pas une qualité ou quelque chose d'attirant pour lui. Excitant peut-être, mais il ne s'arrêtait pas à ça. Il fallait plus de profondeur, au sens figuré du terme.
Entre temps, le serveur était arrivé. Yahiko prit commande d'un repas assez basique, quelque chose de classique mais de toujours efficace pour calmer la faim. En attente de savoir quelle était la personne qui commençait à transpercer son coeur par son ton désinvolte et provocateur.

_________________
L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

L'amour a ses raisons que la raison ignore. [Yamiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: