Soutenez le forum !
1234
Partagez

Attraction céleste. [Yamiko]

Saiseiki Kanna
Saiseiki Kanna

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Lun 3 Juin 2019 - 0:27

Attraction céleste.


La route du départ est probablement la moins intéressante de toutes. C’est la plus lourde, la plus fatigante, celle qui fait le plus de dégâts sur le cœur et, pourtant, c’est celle qu’on ne peut jamais éviter. Kanna a l’impression que toute sa vie se résume à un long et incessant voyage, qui la porte d’un pays à un autre, sans jamais s’arrêter. Combien de temps, depuis son arrivée à Kumo ? Quelques années, déjà, mais c’est trop court, beaucoup trop court. Voilà qu’il faut rebrousser chemin une nouvelle fois, parce que sa maison s’est fait envahir par un bien odieux personnage. En réalité, si Kanna comprend ses motivations et pourrait s’allier à lui s’il ne s’agissait que de suivre des idéaux, elle ne peut pas accepter les actes perpétrés par ledit bourreau. On ne gagne jamais rien en tuant tout le monde, la blanche ne le sait que trop bien.

Le pas lourd, la chatte suit tranquillement le petit groupe qui se met en route pour Hayashi no Kuni. Dirigé par Sentetsu Chiaki, chûnin et chirurgienne du village, le troupeau avance à son rythme, le visage lourd de peine pour le village qu’il a perdu, mais plein de détermination pour ce même village, qu’il compte récupérer. Ayant mémorisé les odeurs de tout le monde, Kanna décide de s’écarter et les suivre à bonne distance, au cas où une visite impromptue les arrêterait dans leur route. Elle progresse tranquillement, ses pattes foulant le sol avec une agilité qui n’a cessé de croître.

Une odeur presque inconnue titille doucement ses narines. Presque, parce que Kanna est presque certaine de l’avoir sentie à l’assemblée. Parmi tous les parfums qui se mêlaient les uns aux autres, la blanche en a perçu certains, plus importants, plus marqués que d’autres. Des fragrances que sa truffe ne peut pas oublier, tant elles sont marquantes. Celle-ci s’approche, alors la chatte rebrousse chemin. Ils ne sont pas encore trop éloignés de Kumo, cela ne posera pas de problème si elle reste légèrement en retrait. De toute façon, ses petites pattes lui permettront de tous les rejoindre rapidement, alors elle ne se fait aucun souci.

Son détour lui permet de se retrouver face à une jeune femme bien plus grande qu’elle, à la musculature marquée. Une kunoichi vraiment belle, bien que féroce en apparence. Kanna s’immobilise, assise tranquillement sur son arrière-train. Oui, il y a quelque chose qui attire le regard chez elle : pas forcément ses formes, ou sa silhouette, mais un détail, un truc. L’hybride penche doucement la tête. Quelque chose de détonant, qu’elle apprécie.

« Puis-je t’aider d’une quelconque manièrrre, humaine ? »

La chatte immaculée ne montre aucune hostilité à l’égard de la demoiselle qu’elle observe. Au contraire, il semble que dans ses prunelles apparaisse une lueur qui s’est éveillée dès que les saphirs ont observé la jeune femme. Oui, il y a un truc. Une force. Une odeur. Quelque chose qui ne la laisse absolument pas indifférente.

Spoiler:
 


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Mer 5 Juin 2019 - 1:16
Pendant que dehors régnait le chaos d’après-guerre, toi tu te prélassais tranquillement dans ta baignoire. Les oreilles bouchées avec du coton pour étouffer les pleurs de ceux de ton clan à l’extérieur, tu fermais les yeux pour mieux savourer l’eau chaude caresser ta peau.

Quatre êtres éphémères à ton image venaient d’accomplir leur mission qui était de détruire la Raffinerie du Village Caché. Une dernière mission que t’avait confié ta sensei Itagami alors que celle-ci avait décidé de quitter Kumo avec ses enfants après la victoire de Rei Yamanaka. En disparaissant sous les décombres, tes clones t’avait transmis leurs souvenirs. C’était ainsi que tu avais su qu’ils avaient accomplis leur tâche. Tu irais constater toi-même l’étendu des dégâts plus tard. Mieux vaut que tu évitasses d’être la première sur place au risque de te faire accuser de la destruction. Tu t’y rendras quand la nouvelle aura fait le tour du Village ; histoire de tenter de brouiller ta liaison avec le sabotage de la forge.

Alors que tu te détendais dans l’eau chaude à souhait, tu es soudain victime d’un violent spasme. Tout ton corps était violemment secoué de l’intérieur. Tu avais déjà vécu la même chose il avait à peine quelques heures alors que tu venais d’abandonner Itagami pour revenir dans le Village. Ce que tu ignorais c’était qu’à ce moment-là une Résonance avait frappé tout le Yuukan. Un phénomène qui allait provoquer des changements chez des êtres un peu partout dans le monde. Certains allaient perdre leur maîtrise alors que d’autres en acquerront, des shinobi seront transformés en leur élément et, dans ton cas, celui-ci allait réveiller une partie de toi dont tu ignorais l’existence jusqu’à présent. Si en traversant ton corps lors de son expansion, la Résonance n’avait fait que frappé ton corps, te laissant dans une violente souffrance durant quelques secondes, tu étais à présent sur le point d’en découvrir la conséquence.

Ton corps se cambre violemment alors que tes mains s’agrippent fortement sur les rebords de la baignoire. La couleur de ta peau s’assombrit pour devenir noire ébène alors que ton corps entier subissait une transformation. Tes doigts et tes orteils s’unissent pour devenir une unique griffe fine, longue et à la pointe très acérée alors que quatre membres similaires poussent le long de ton corps qui s’arrondissait de plus en plus. En quelques secondes, tu n’avais plus rien de semblable à ce que tu étais habituellement. Tu t’étais transformée en une araignée géante de couleur noire avec du rouge au dessus de tes deux tagmas ainsi qu'à l'extrémité des pattes. Ta nouvelle apparence était semblable à celle d'une veuve noire.

Attraction céleste. [Yamiko] Elise_10

Ta nouvelle morphologie n’étant plus adaptée pour la baignoire, tu te retrouvais alors perchée sur cette dernière. Tu baisses la tête et vois ton reflet dans l’eau.

Qu’est-ce que c’est que ça ? ... Est-ce moi ?

Avec une patte tu tapotes délicatement le visage et, comprenant que c’était réellement toi, la panique te gagne. Tes pattes glissent sur les rebords de la baignoire humides et tu finis par t’affaler misérablement sur le dos. Tes pattes remuent frénétiquement dans le vide alors que tu cherchais à te redresser. Tu te révélais être incapable de contrôler correctement ton nouveau corps.

La persévérance mêlée à un certain désespoir pousse ton corps à réagir instinctivement. Un fil de soie s’échappe de ton postérieur et se fixe au plafond. Tu comprends alors que tu n’avais pas que l’apparence de l’arachnide mais que tu avais également ses capacités naturelles.

Les araignées étaient des animaux qui t’avaient toujours fasciné. Alors que beaucoup détestaient ces bêtes à cause de leur apparence plutôt repoussante mais aussi parce que certaines d’entre elles étaient dangereuses voire mortelles, toi, tu pouvais passer des longs moments à les contempler. Une fascination que tu avais depuis l’enfance. A force de les regarder, tu savais comment elles façonnaient leur toile, comment elles piégeaient leurs proies et même comment certaines se reproduisaient. Ton amour pour ces bestioles était sans doute liée à ce qui t’arrivait aujourd’hui. Si tu appréciais autant les araignées certainement parce que toi-même tu en étais une. Une vérité qui venait de se dévoiler à toi grâce à la Résonnance.

S’aidant du fil qui s’était accroché au plafond et de l’autre extrémité qui était resté attaché à ton postérieur, tu parviens à te remettre sur tes huit pattes. Sans perdre de temps, tu te précipites maladroitement dans ta chambre, avant que quelqu’un ne te surprenne sous cette forme. Ne parvenant pas à coordonner correctement des nombreuses pattes, tu manquais de perdre l’équilibre maintes fois et se cognais contre les mobiliers, faisant tomber quelques objets de décoration dont les plus fragiles finissaient en morceaux.

S’aidant de ce que tu avais acquis en observant les araignées, après quelques tentatives ratées, tu parviens à tisser une toile dans un coin à l’opposé de la porte de la pièce où tu t’étais réfugiée. Tu y restes ensuite accrochée jusqu’à ce que tu recouvres ton apparence humaine. Chose qui n’avait pas pris beaucoup de temps, sans doute à cause de ta volonté de redevenir humaine car tu ne désirais pas être vu sous cet aspect qui pourrait faire de toi la cible des shinobi du Village.

Redevenue toi-même, du moins le toi que tes connaissances connaissaient, tu t’habilles avant de mettre les pieds à l'extérieur. Après une inspection attentive des alentours, tu traverses Kumo toujours dans le désordre, évitant le plus possible les endroits les plus fréquentés. Le discours de Rei était terminé depuis un moment et la plupart des shinobi, kumojin comme envahisseurs, s’attelaient à essayer de mettre un peu d’ordre dans la ville alors que des civils se contentaient de pleurer la perte de leurs proches.

Tu parviens à disparaître dans la forêt qui bordait le Village. Tu t’y enfonces assez profondément afin d’éviter de possibles spectateurs. N’ayant eu aucun contrôle sur ta transformation, tu ne désirais pas courir le risque de se faire surprendre si cela se reproduisait. Rester dans le Village s’avérait donc trop risquer pour toi.

Une fois dans la nature profonde, tu te mets en quête d’une araignée qui avait une apparence la plus proche de ta transformation, dans l’espoir de pouvoir l’étudier et ainsi peut-être en apprendre plus sur ton cas mais tu n’en trouves aucune. Certainement que la race qui te correspondait ne devait pas vivre dans les environs.

Pour passer le temps qui risquait d’être long car tu ne comptais pas repartir tant que tu n’étais pas sûr de ne plus te transformer inopinément, tu attrapes une tarentule qui sortait de son terrier que tu laisses ensuite parcourir ta main avant de remonter le long de ton bras. Alors que tu admirais l’arachnide poilue avancer tranquillement sur ta peau, ton regard est soudain attiré par un chat d'une taille anormalement grande. Malgré sa stature qui correspondait à celle d'un humain de petite taille, tu ne l’avais pas du tout entendu s’approcher.

Assis sur son postérieur, le félin ne faisait preuve d'aucune méfiance ni de frayeur. Sereinement, il te fixait dans les yeux comme s’il cherchait à lire en toi puis soudain celui-ci se transforme en une sublime jeune femme. Toujours avec calme, cette dernière te demande ensuite si elle pouvait t'aider comme si elle savait que tu étais en quête d'une réponse sur ta soudaine transformation. Son côté animal flairait certainement la bête qui sommeille en toi ainsi que ta détresse réprimée.

Le changement de forme du chat à une humaine te fait comprendre que ton cas n’était pas isolé. Il existait au moins une autre personne capable de se transformer en animal à Kumo sauf que contrairement à toi, celle-ci semblait bien maîtriser son changement d'apparence.

- Comment parvenez-vous à vous trans …

Une piqure douloureuse au niveau de l’épaule droit te force à interrompre ta phrase. La tarentule venait de te mordre et certainement injecté du venin alors que la petite bête était parvenue à grimper jusqu’à cette partie de ton corps. Délicatement, tu attrapes la bestiole entre deux doigts puis la ramène devant tes yeux et à une distance assez raisonnable pour que celle-ci ne s'accroche pas à ton visage.

- Ce n’est pas très gentille de me mordre, fais-tu d’une voix calme malgré la morsure.

Ayant été déjà mordue par ce genre d'araignée mais qui n'avait entrainé aucun effet notoire, tu ne t'inquiétais pas donc.

Alors que beaucoup auraient certainement écrasés sans scrupule la bestiole après ce qu'elle venait de faire, toi, tu la remets plutôt tout en douceur devant son terrier où la bestiole ne tarde pas à s'enfuir. Tu reportes ensuite ton attention sur le brun de femme.

- Je demandais donc comment vous faisiez pour vous transformer d'un chat … ou plutôt d'une chatte à une humaine ?

Tu avais posé la question dont tu souhaites savoir la réponse sans même expliquer ton cas à ton interlocutrice mais ton timbre si calme et si naturel étaient une preuve que son changement ne t'étonnait guère bien que tu cherchais à comprendre son fonctionnement …

_________________
Attraction céleste. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Gentoku M. Yamiko le Lun 10 Juin 2019 - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Saiseiki Kanna
Saiseiki Kanna

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Lun 10 Juin 2019 - 1:59

Attraction céleste.


La transformation de l’animal à l’humaine fait toujours un effet particulier aux spectateurs. Soit ils apprécient et s’étonnent de voir une si petite créature se métamorphoser en plantureuse demoiselle, soit ils sont surpris et posent tout un tas de questions, soit ils restent béats pendant un instant, à attendre un signe de la réalité. Dans la plupart des cas, il y a toujours un petit hic, un instant de flottement, qui permet à Kanna de jauger son interlocuteur. Cette fois, l’inconnue pose une question que la chatte ne connaît que trop bien. Enfin, elle tente, avant d’être mordue par la bestiole qui se balade sur sa peau. Bien courageuse, cette personne, pour laisser une aussi dangereuse créature déambuler à loisir sur elle. Kanna arque un sourcil en remarquant que cela ne la perturbe pas et qu’elle ne réagit même pas au poison. Elle penche la tête. Son instinct à ce sujet se confirme, s’affine. Il y a quelque chose d’intéressant en elle, en plus de cet intérêt qu’elle montre à l’égard de l’hybride.

La question se termine, toujours la même : comment ? Comment est-ce que Kanna fait pour devenir un chat, alors qu’elle est parfaitement humaine quand la magie opère ? La blanche penche la tête en souriant et s’approche un peu plus de la jeune femme, pour établir un premier lien entre elles. Pas de distance, pas de froid, simplement une proximité relative, qui leur permet de converser sans avoir à hurler. Être cordiale, comme toujours.

« C’est quelque chose que j’ai en moi, tout simplement. Je suis Kanna, métamorrrphe du chat à pieds noirrrs. Je peux revêtir cette forrrme à loisir. »

Consciente que ce morceau d’informations ne pourra sûrement pas aider son interlocutrice, l’hybride décide de poursuivre sur sa lancée et lui donner davantage de détails. Les métamorphes sont des créatures étonnantes pour le commun des mortels, elles ont ce petit quelque chose qui détone, qui pique le regard et intrigue les sens. Comment font-ils ? D’où cela provient-il ? Des questions qui s’apparentent parfois à des légendes, parfois à de la biologie. Le sourire de Kanna ne disparaît pas, au contraire. Cette étincelle à propos de cette nouvelle rencontre ne cesse de grandir, à mesure qu’elle s’en approche. Sa truffe ne la trompe jamais et, là, elle lui indique qu’il y a un petit quelque chose magique chez cette jeune femme. Une investigation à poursuivre, plus tard, quand elle lui aura donné davantage de détails.

« Cerrrtains appellent ça êtrrre un ‘Yasei’, un membrrre d’une grrrande famille capable de se trrransforrrmer en animal. Quand j’étais petite, ma mèrrre me disait que nous avions ça en nous. Dans notre corrrps, quelque parrrt, se trrrouve une forrrce animale, qui sommeille. Chez cerrrtains, elle s’éveille dès la naissance, chez d’autrrres, elle n’apparrraît que plus tarrrd, suite à un trrraumatisme, ou une modification biologique. Dans mon cas, je l’ai toujourrrs eue et j’ai toujourrrs apprrris à vivrrre avec. Voilà pourrrquoi je peux facilement passer de l’un à l’autrrre. »

Kanna retrousse les narines et inspire discrètement. L’odeur de cette femme l’intrigue. Il y a quelque chose en plus, chez elle, impossible de changer d’avis à ce sujet. Elle penche la tête, de l’autre côté cette fois.

« Mais dîtes-moi, mademoiselle, cette morrrsurrre d’arrraignée ne vous inquiète pas ? »

Commencer pas à pas, ne pas l’envahir. Lui laisser le temps d’assimiler les informations, puis se dévoiler elle-même. Peut-être ne dira-t-elle rien, peut-être expliquera-t-elle tout, Kanna ne le sait pas, mais elle ne veut pas l’écraser d’informations ni de questions. Elle inspire une nouvelle fois.

« Ceci dit … Je ne sens pas de modification … » Elle tend l’oreille, curieuse. « Je n’entends rien non plus, votrrre métabolisme est intact … C’est étonnant … »

Les prunelles céruléennes détaillent la jeune femme un instant, avant de se déposer dans ses améthystes. La clé qui résoudra tous les mystères liés à elle semble s’approcher lentement, sûrement. Finalement, Kanna a bien fait de s’écarter de sa route : elle n’a pas encore tout vu de Kaminari, apparemment.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 21:17
Attraction Céleste

feat. @SAISEIKI KANNA

Alors qu’avec toute l’attention que ton être pouvait accorder, tu écoutais la Féline qui était apparue à toi telle une manifestation divine, tu esquisses un sourire en entendant cette façon si charmante et mélodieuse qu’elle avait de prononcer le « r ». De sa bouche cette lettre fusait comme une turlurette qui vous enchantait les oreilles. Même toi qui était si difficile à enjôler était charmée et ce sans la moindre volonté de séduire de la part de la Chatte à pieds noirs qui ne faisait que te partager des informations d’une façon qui lui était tout à fait naturelle.

Ainsi donc, ce que t’arrivait était probablement héréditaire ? Découverte qui fait naître en toi quelques interrogations. Tu vivais parmi les Metaru depuis un moment à présent et tu n’avais aucune connaissance d’un membre du clan capable de se changer en animal. Tu ignorais la véritable identité de ton géniteur – car jamais tu n’avais souhaité le savoir – mais si lui ou ses descendants légitimes ou encore ses ancêtres avaient la capacité de se métamorphoser cela se saurait car il était improbable que cela serait gardé secret. L’aptitude de se changer en animal semblait octroyer les capacités naturelles de la bête dont on revêtait l’apparence. Habilités qui ne pourraient rendre que bien plus fort si bien exploitées et les Metaru étant des êtres qui aimaient brandir leur puissance – du moins pour la plupart – alors il était improbable que des membres du clan des manieurs de métal dotés de cette aptitude chercheraient à la cacher.

Tes pensées se tournent alors vers ta maternelle et ta grand-mère. La seule option qu'il restait et certainement la plus plausible. En effet, ces deux femmes avaient cherché à te cacher que tu étais capable de manipuler le métal. Mais, malheureusement pour elles, ta soif de puissance avait déclenché ta maîtrise. Alors, il n'était pas impossible qu'elles t'avaient également caché cette capacité de se métamorphoser qui, comme ton pouvoir héréditaire du clan du métal, s'était révélée à toi mais seulement aujourd'hui. La Résonance avait dû la débloquer. Un fait cependant te plongeait dans une certaine perplexité : tu n'avais jamais vu, ni même soupçonner ta génitrice ou ta grand-mère détenir le moindre pouvoir, pas même celui de se changer en animal. Pour toi, elles étaient des humaines de ce qu'il y avait de plus ordinaire.

La féline qui réduisait considérablement la distance qui vous séparait, tout en humant l'air comme si elle cherchait à identifier quelque chose en toi, te force à interrompre le courant de tes pensées afin de se focaliser sur elle. Tu ne la quittes pas des yeux alors que tu arborais un regard totalement placide. Tu étais certaine à présent que la jeune Chatte à pieds noirs avait fleuré la bestiole qui était en toi. Chose qui se confirme lorsque celle-ci te pose une question suivit d'un constat teinté de soupçon.

- Le venin de cette araignée n'est peut-être mortel que pour ses proies prédestinées. La quantité injectée n'étant pas suffisante pour agir chez un être de grand gabarit comme un humain.

Une simple déduction mais qui était fort admissible. Il se pourrait également que tu ne réagissais pas au poison parce que tu étais toi-même une arachnide venimeuse. Ton métabolisme était donc immunisé contre le venin de cette espèce. Chose dont tu n'étais pas cependant certaine. Tu soutenais même plutôt l'idée que le poison de la tarentule n'était mortel que pour des petites bêtes.

- Dites-moi, serait-il possible que certaines personnes ne parviennent jamais à éveiller leur capacité de se métamorphoser en animal ?

Revenant au sujet principal – au plutôt à celui qui t'intéressait – par cette question tu cherchais à élucider le mystère qui entourait ta famille maternelle, d'où tu avais certainement hérité de cette aptitude si particulière que tu cherchais à comprendre mais surtout à maîtriser.

- Je viens de me transformer involontairement en araignée or, je ne connais aucune personne capable d'une telle prouesse dans mon entourage.

La Féline était certainement en mesure de t'aider à contrôler ce pouvoir que tu venais de découvrir et tu supposais que pour ce faire, tu devais tout lui révéler. Surtout que celle-ci semblait attendre de ta part cette révélation sur ce qui sommeillait en toi et dont elle avait de toute manière pressenti l'existence ...



_________________
Attraction céleste. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Gentoku M. Yamiko le Ven 21 Juin 2019 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Saiseiki Kanna
Saiseiki Kanna

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 2:23

Attraction céleste.


Un venin qui ne serait mortel que pour une proie prédestinée. Kanna hoche la tête. Cette jeune femme a l’air de savoir quelques petites choses au sujet de ces bêtes. Sa déduction est intéressante, d’ailleurs. La blanche ne se permet pas de la contredire, ni de confirmer ses dires : elle n’a, à vrai dire, aucune idée de ce qu’il en est. Ce ne sont pas des sujets sur lesquels elle a pris le temps de se pencher, malheureusement. Du coup, elle préfère s’en référer à celle des deux qui a l’air la plus au fait des choses : peut-être que cette araignée ne lui fait aucun mal parce qu’il s’agit d’un être humain. Sa taille et son poids font d’elle une créature moins en danger qu’une petite proie, puisqu’il faudrait probablement une plus grande dose pour la mettre au tapis. Oui. Ça se tient. Kanna acquiesce une nouvelle fois.

Son interlocutrice rebondit directement sur une question concernant les métamorphes. Son intérêt pour ces créatures semble très grand. L’hybride sourit. Elle n’a pas tort de poser toutes ces questions, à vrai dire. Qui mieux qu’une femme comme Kanna pour lui répondre, après tout ? Elle-même est capable de passer d’une forme à une autre, du chat à l’être humain, comme ça, sans problème. Autant qu’elle lui demande tout ce qu’il y a à demander pendant qu’elles sont sur le même territoire. La blanche hoche une nouvelle fois la tête : ce cas de figure est loin d’être impossible, bien plus qu’on ne le croit.

Avant de pouvoir lui répondre, la brune enchaîne sur une révélation qui confirme les doutes de l’hybride. Elle s’est transformée en araignée. C’est donc ça, l’odeur qui la suit. Cette chose qui la rend aussi particulière. Un sourire apparaît doucement sur le visage de la blanche. Son flair ne la trompe jamais. Elle croise les bras sur sa poitrine.

« Eh bien, j’avoue que ça ne me surrrprrrendrrrait pas. Il parrraît qu’il existe des hybrrrides potentiels qui n’ont jamais réveillé leurrrs facultés. Soit ils en étaient incapables, soit ils ne le savaient pas, soit … Hum … Eh bien, peut-êtrrre qu’ils n’ont pas été incités à le fairrre, donc cet instinct s’est perrrdu. Ou alorrrs, il manquait à ces hybrrrides en devenir un déclencheur, qui leur donnerrrait la possibilité d’atteindrrre leur vérrritable forrrme. »

Doucement, Kanna fait un nouveau pas en avant. Cette fois, la proximité entre elles semble plus amicale, plus encline au dialogue. Patte après patte, elle forge une nouvelle relation avec cette jeune femme, devenue plus proche d’elle grâce à cette particularité.

« Je pense que, dans votrrre cas, comme tout s’est fait d’un coup, vous aviez cette forrrce, mais rien ne vous perrrmettait de la réveiller. Peut-être n’étiez-vous pas au courrrant, comme vous avez l’air de n’avoir perrrsonne dans votre entourrrage qui en soit capable. Ceci dit, l’hérrrédité n’est pas forrrcément un facteur fidèle. Je suis issue d’une meute, donc c’est norrrmal que cela m’arrrive, c’est prrresque naturrrel. Peut-êtrrre que dans votrrre cas, les membrrres de votrrre famille ne le savaient juste pas, ou, alors, c’est simplement dans votrrre corrrps à vous. C’est trrrès compliqué. »

La blanche décroise ses bras et hausse les épaules. Ces histoires d’hybridité sont des anomalies pour les scientifiques : ils ne savent jamais réellement comment traiter tout cela, et il leur faut un travail colossal pour parvenir à expliquer ce qu’ils voient, d’où ça vient. Les étranges métamorphes, capables de passer de l’Homme à l’Animal, grâce à une force qui leur est propre, et au chakra.

« En fait, il parrraît que nous avons tous ce petit quelque chose en nous : certains le développent, d’autrrres ne le captent jamais. Je crois me souvenir que nous avons senti une vibrrration, récemment, peut-êtrrre que cela a enclenché le prrrocessus chez vous ? Auquel cas, vous êtes une hybrrride, tout comme moi. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à entrrrer en communion avec cette parrrt de vous, si vous le souhaitez. Si vous n’en voulez pas, il faudrrra l’enfouir, mais ce serrra doulourrreux, en plus d’êtrre dommage, selon moi. »

Le sourire sur ses lèvres devient légèrement plus malicieux.

« Entrrre nous, une arrraignée, c’est quand même un animal imprrresionnant, non ? Ça a des pouvoirrrs extrrraorrrdinairrres … Je ne sais pas quelles sont vos autrrres facultés, mais peut-êtrrre pourriez-vous dompter votrrre parrrt animale pour la faire cohabiter avec votrrre parrrt humaine ? Une symbiose totale, qui ferrrait de vous une guerrrièrrre redoutable … »

Moins de malice, plus de sérieux. Des encouragements, lancés à la fois parce que Kanna flaire un gigantesque potentiel chez cette jeune femme, mais aussi parce qu’elle veut y croire. Elle veut penser que d’autres êtres peuvent atteindre cette forme d’hybridité en étant heureux, en se donnant la chance de voir tout ce qu’on peut faire avec ce genre de pouvoirs. L’hybridité comme un cadeau, non comme un fléau. Il faut y croire. Et c’est par ici que tout commence.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 22:40
Attraction Céleste

feat. @SAISEIKI KANNA

La Chatte à pieds noirs confirme qu'il était fort possible que certaines personnes étaient porteuses de gênes qui permettaient la métamorphose animalière mais que celles-ci ne parviendraient jamais à éveiller leur aptitude pour des différentes raisons que la Féline prend le soin de t'exposer. La jeune femme tente même de te faire comprendre ton cas et, tout comme toi, elle pensait que l'origine de ton changement soudain était certainement cette vibration étrange qui avait secouée tout ton corps après la bataille que tu avais mené contre Rei Yamanaka. Tu n'étais donc pas la seule à avoir ressenti ce violent ébranlement chakratique.

Les derniers propos de la Féline t'arrache un sourire. Il semblerait que la jeune femme cherchait à te pousser à exploiter ta nouvelle faculté et non pas à l'enterrer. Chose dont tu comptais faire bien évidemment. Ce qui t'intéressait en réalité, n'était pas de savoir l'origine de ce qui t'arrivait mais plutôt de comprendre comment ce pouvoir qui s'était éveillé en toi fonctionnait afin de parvenir à le maîtriser. Non seulement la métamorphose pourrait certainement contribuer à la réussite de ton dessein, de prime, tu considérais le fait de pouvoir se transformer en l'animal que tu affectionnais le plus en ce monde presque comme un cadeau des dieux et pourtant, tu étais loin d'être pieuse.

- Effectivement les araignées ont des capacités extraordinaires. C'est pour cette raison que je les apprécie autant. Enfin … je pensais les aimer pour leurs aptitudes jusqu'à présent mais maintenant que j'ai découvert que je suis capable de me transformer en l'une d'elles, je me demande si cette affection que j'ai toujours eu pour ces bêtes, que beaucoup d'humains répugnent pourtant, ne venait pas plutôt du fait que je suis l'une d'entre elles … en quelque sorte.

Étrange, toi qui n'aimait guère parler de toi semblait être disposer à tout dire à cette jeune femme que tu venais pourtant à peine de rencontrer. Était-ce parce que tu avais besoin d'elle ou bien les bêtes qui sommeillaient en vous te faisait sentir proche d'elle au point de vouloir tout lui révéler.

- Pourriez-vous m'aider à maitriser cette faculté ? Je n'ai aucune idée sur comment parvenir à me transformer de nouveau. Je n'avais eu aucun contrôle sur ma première transformation.

La Chatte à pieds noirs avait parler de rentrer en communion avec ta part animalière mais comment ? Devrais-tu méditer ? …

_________________
Attraction céleste. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Saiseiki Kanna
Saiseiki Kanna

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 0:47

Attraction céleste.


Un sourire étire largement ses lèvres. Elle observe la métamorphe en devenir avec une attention toute particulière. Cette femme a l’air totalement dans son élément. Les araignées sont ses compagnes, elle n’en a pas peur, bien au contraire. Elle les apprécie. Si beaucoup les craignent, la brune n’a pas peur de s’en saisir et de les laisser se balader sur sa peau. Entre grand danger et grande confiance, l’interlocutrice de Kanna a l’air d’osciller paisiblement. Au fond, peut-être a-t-elle raison : peut-être que son amour pour ces petites – parfois grosses – bêtes provient de sa nature profonde ? Peut-être que sa proximité avec elles vient de là, qui sait ? La métamorphe hoche la tête.

« Ce n’est pas impossible, effectivement. Mais si c’était seulement une histoirrre de prrroximité, peut-êtrre ne les apprrrécirrriez-vous pas autant ? Je pense que leurrrs capacités parrrticulièrrres et leur comporrrtement les rendent aussi uniques à vos yeux. Un tout, en somme. »

Les yeux améthystes se déposent sur Kanna, pour lui poser une question bien épineuse : peut-elle l’aider à se transformer ? La question ne tend pas tellement sur la volonté, car l’hybride ne refuserait jamais de tendre la patte à son prochain, mais en a-t-elle les capacités ? La blanche se le demande réellement. Elle arque un sourcil, reste pensive un instant. Finalement, elle se décide.

« Eh bien, nous pouvons essayer quelques petites choses, évidemment ! Si nous parrrvenons à une prrremièrrre trrransforrrmation, même parrrtielle, ce serrra un bon début. Cela vous donnerrra des clés pour le futur. »

Kanna, toujours aussi souriante, décide de réduire complètement la distance qui les séparait, se trouvant désormais à portée de main de l’autre femme. Par où commencer ? D’abord, l’ex-Chûnin comprend qu’il y a un manque dans cette conversation, quelque chose qui l’empêche de faire son travail correctement :

« Je vais commencer par vous demander votrrre prrrénom. Ça n’a pas l’air de grrrand chose, mais ça m’est trrrès utile. Et puis, si nous garrrdons le contact par la suite, ce serrra plus simple pour moi de vous retrrrouver, ou de savoir qui vous êtes si vous m’écrrrivez. »

De la logique, rien que de la logique, toujours. Kanna fonctionne comme ça. Elle enchaîne, pour directement entrer dans le vif du sujet.

« Ensuite, je vais avoir besoin que vous me racontiez comment s’est dérrroulée votrrre prrremièrrre trrransforrrmation : les cirrrconstances, le lieu, ce que vous avez ressenti, comment vous vous en êtes tirrrée. N’imporrrte quel détail, même le plus insignifiant, a toute sa valeur ici, donc n’hésitez pas, même si vous pensez que ça ne serrrt à rien. »

La blanche croise les bras sur sa poitrine. Son sourire ne s’est pas altéré : toujours aussi présent sur son visage, il témoigne à son interlocutrice une franche volonté de bien faire, une bienveillance illimitée à son égard. Les métamorphes en devenir sont ceux dont il faut prendre le plus soin, pour ne jamais les laisser livrés à eux-mêmes. Ils ont le droit d’atteindre leur plein potentiel, comme tout le monde.

« Si ça vous convient, nous commencerrrons comme ça, puis nous réfléchirrrons aux meilleurrres méthodes pour commencer. »

Tout paraît si simple, dit comme ça. Pourtant, Kanna sait pertinemment qu’elle a une longue route à parcourir avec cette demoiselle, ne serait-ce que pour faire éclore son potentiel.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 13:36
Attraction Céleste

feat. @SAISEIKI KANNA

La Féline était à présent très proche de toi alors que tu n’avais pas bougé de ta position depuis le début de votre conversation. La Chatte à pieds noirs avaient réduit considérablement la distance que vous séparait pour une raison que tu ignorais mais dont tu ne cherchais pas cependant à comprendre. Après tout, essayait-t-elle peut-être tout simplement de se rapprocher de toi pour pouvoir t’analyser d’avantage et ainsi parvenir à t’aider au mieux. Du moins, c'était ce que tu pensais jusqu’à ce que celle-ci te demande ton identité pour une raison que, personnellement, tu n’avais pas envisagé. En effet, l’idée te rester en contact avec la Chatte à pieds noirs après votre entrevue actuelle ne t’avais pas traversé l’esprit, quand bien même que tu savais que tu pourrais avoir besoin de nouveau d’elle à l’avenir pour la maîtrise de ta métamorphose.

Tout en continuant d’arborer un air bien serein, tu te demandais si la Féline ne t’avait pas abordé au final pour une raison loin d’être désintéressée. Cela pourrait bien expliquer votre rencontre qui était bien trop belle pour n’être que le fruit du hasard. Et pourtant, tu ne faisais preuve d’aucune méfiance vis-à-vis de la jeune femme que tu ne quittais pas des yeux alors qu’une interrogation germait dan ton esprit. Implicitement, la Féline t’avait proposé que vous restiez en contact par correspondance. Chose qui t’amène à te poser une question : ne vivait-elle donc pas à Kumo ? Questionnement que tu décides de garder en toi, du moins pour l'instant.

- Je me nomme Yamiko … Gentoku Yamiko.

Tu te décides finalement à lui donner ton nom sans lui communiquer cependant ton affiliation au clan Metaru car tu jugeais que cela n’avait la moindre importance. Peu importait ce que cette femme cherchait à obtenir de toi, il était évident qu’elle désirait et pourrait t’aider à maîtriser ton nouveau pouvoir et c’était tout ce t’importait au présent.

- Je me suis transformée alors que j’étais en train de me prélasser dans un bain. Et ce fut bien douloureuse. J’avais l’impression de me faire déchiqueter de partout, de l’intérieur, alors que j’étais secouée par un violent spasme. La douleur s’était cependant dissipée une fois que mon corps s’était entièrement transformé. Je me suis sentie même très bien sous ma nouvelle forme mais je ne voulais pas la garder et prendre le risque de me faire repérer car je pensais que ce qui m’arrivait était anormal. Que cela pourrait m’attirer des ennuis. Mais, ne sachant pas comment retrouver forme humaine, j’ai dû patienter que cela arrive tout seul, tout gardant en moi la volonté de retrouver ma forme d’avant. J’ai dû attendre longtemps mais c’est finalement arrivé. Je me suis ensuite rendue ici pour m’isoler, au cas où je me transformerais inopinément de nouveau … Puis, vous êtes venue à ma rencontre.

Tu marques un silence avant d’ajouter un détail qui te revenais soudain à l’esprit.

- Et je crois que vous avez raison quand vous disiez que l’éveil de ma métamorphose est certainement dû à ce phénomène que nous avons toutes les deux ressenti semble-t-il. A ce moment-là, j’ai été secouée par une violente convulsion pendant quelques secondes mais je n’avais pas présenté la moindre transformation après ça. Ma première transformation a eu lieu plusieurs heures plus tard.

De nouveau, tu laisses planer le silence mais cette fois pour laisser la parole à ton interlocutrice dont tu guettais les réactions. Allait-elle vraiment pouvoir t’aider ? …

_________________
Attraction céleste. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Saiseiki Kanna
Saiseiki Kanna

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 21:31

Attraction céleste.


Gentoku Yamiko. Ce nom ne fait sonner aucune cloche dans sa mémoire. Elles ont dû se croiser, ici ou là, peut-être une ou deux fois, mais rien de suffisamment important pour que ce soit intéressant. Bah. Maintenant, Kanna pourra associer cette identité à une jeune métamorphe en devenir, c’est tout de même pas mal.

Attentive, l’hybride ne relâche pas son attention une seule fois. Sa première transformation a eu lieu dans son bain. Elle s’y prélassait, selon ses mots. Autrement dit, cette femme se trouvait dans une sensation particulièrement agréable, avant que tout éclate. Son hybridité apparaît d’abord par la violence et la douleur, sûrement parce que cette femme n’a pas de maîtrise de son potentiel et est, eh bien, âgée. Une enfant en souffrira probablement moins, surtout si elle y est préparée. Là, sans filet, sans prévention, la sensation a dû être particulièrement désagréable. Kanna hoche la tête. D’abord, la relaxation, une sensation de plénitude, puis l’explosion, jusqu’à retrouver sa forme humaine. La volonté joue beaucoup, la blanche ne peut que le souligner. Pendant toute sa transformation, elle souhaitait quitter son animal, pour redevenir Yamiko. Ce sont des informations que la Saiseiki ne peut ignorer.

Enfin, la vague a touché cette femme, en toute logique. Dans un premier temps, il s’est agi d’un spasme, sans aucune modification. Simplement une secousse, qui l’a probablement perturbée également, avant de s’évanouir sans laisser de traces. Peut-être que son potentiel s’est manifesté à ce moment-là ? Néanmoins, un facteur ne saute pas aux yeux de Kanna, pour cette première attaque : il n’y avait pas le facteur de bien-être. L’hybride réfléchit un instant, pour être certaine de savoir où elle met les pattes. Après un laps de temps à peine notable, elle se décide.

« Trrrès bien, Yamiko. De ce que je comprrrends, la trrransforrrmation a eu lien dans un envirrronnement plaisant et agrrréable. Le retour en arrrièrrre a été possible grrrâce à une volonté de redevenir humaine. Donc, pour le moment, vous n’êtes pas capable de maîtrrriser ce potentiel, mais vous êtes capable de l’inverrrser. »

La blanche opine du chef une nouvelle fois. Oui. Elle ne peut pas s’empêcher que ces facteurs ont tous des liens, les uns aux autres.

« Malgrrré la peur que vous avez ressentie, avez-vous aimé êtrrre une arrraignée, ne serrrait-ce que pour un instant ? »

Il ne manque plus que ça pour parfaire sa théorie. D’ailleurs, elle en profite. Plutôt que laisser sa disciple du jour avancer à l’aveugle, Kanna décide de prendre les devants, pour lui expliquer ce qu’elle pense.

« Laissez-moi vous donner ma théorrrie. Je pense que la trrransforrrmation a été possible parce que vous étiez dans un état de bien-êtrrre plutôt imporrrtant. De ce fait, lorrrsque vous vous sentez bien, l’animal en vous aurrra tendance à se montrrrer, car il trrrouverrra une possibilité de s’exprrrimer. Or, comme vous avez paniqué et que vous avez désirrré redevenir vous-même, l’arrraignée a dû décider de s’enfuir. Ce n’est encore qu’une hypothèse, mais tout me forrrce à crrroirrre que la plénitude est ce qui vous perrrmet d’y accéder. »

La blanche croise les bras sur sa poitrine. Ses prunelles saphirs viennent chercher les améthystes de Yamiko, auxquelles elles se greffent, brillantes, déterminées.

« Ainsi, je pense que vous avez besoin d’êtrrre complètement détendue pour que cela fonctionne. Malheurrreusement, je ne peux vous prrroposer de bain. Alorrrs, Yamiko, dîtes-moi … Qu’est-ce qui vous ferrrait plaisir, tout de suite ? Qu’est-ce qui vous perrrmettrrrait d’atteindrrre le même état relaxé que vous aviez, dans votrrre bain ? »


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Mar 2 Juil 2019 - 14:30
Attraction Céleste

feat. @SAISEIKI KANNA

- Oui, j’ai bien aimé être sous la forme d’araignée. Après la dissipation de la douleur de la transformation, je me sentais si bien sous cette forme. C’était comme si j'étais enfin … moi-même.

Effectivement, lorsque tu étais sous la forme d’arachnide, tu t’étais sentie étrangement sereine et en béatitude. Tu avais ressenti les choses bien différemment que sous ta forme humaine et tu avais grandement apprécié cela malgré la maladresse dont tu avais preuve, n’ayant eu aucune maîtrise de ton nouveau corps. C’était comme si jusqu’à présent tu ne vivais qu’à moitié alors qu’en devenant une araignée tu étais enfin entièrement toi-même. Tu t’étais sentie enfin comme complète.

Si tu le pouvais, tu resterais bien sous cette forme d’arachnide tout le temps mais tu ne pensais pas que cela serait une merveilleuse idée. Tu avais beau ne pas te soucier des avis et comportements des autres, tu ne tenais pas cependant à devenir une bête de boire. Actuellement, venant tout juste de découvrir l’existence des Yasei, tu considérais la métamorphose animalière comme un phénomène étrange que les gens ne comprendraient pas, quand bien même ils étaient entourés des shinobi capables de faire des choses inimaginables grâce au ninjutsu. De prime, il serait fort dangereux pour ceux qui t’entouraient mais aussi pour toi-même de rester dans un corps aux aptitudes plutôt néfastes que tu ne maîtrisais point. Un moindre faux pas pourrait engendrer un incident funeste.

La théorie que t’exposait la Yasei féline tenait la route. Tu devrais certainement être dans un état de quiétude pour que la bête qui sommeillait en toi puisse se réveiller, prenant le contrôle de ton être totalement détendu. Mais, présentement, la seule façon que tu voyais possible pour atteindre un certain état de béatitude était la méditation. Malheureusement là était une activité que tu n’aimais guère pratiquer. Tu avais été cependant déjà amenée à s’y mettre dans le cadre des entraînements, notamment pour celui de la maîtrise du chakra qui requérait la concentration sur soi-même.

Sans le moindre mot, tu montes sur un grand arbre pour t’installer en tailleur sur une épaisse branche. Bien que tu ne pratiquasses pas la méditation régulièrement, tu savais comment s’y prendre à force d’y avoir recouru pour certaines maîtrises de jutsu. Tu fermes les yeux pour tenter de te déconnecter des nuisances sonores qui t’entouraient et de vider ton esprit de toutes pensées. Tu te souvenais que c’était ce que tu avais fait dans le bain avant ta transformation accidentelle. Tu t’étais déconnectée de ce qui t’entourait pour n’apprécier que le bien fait que te procurait l’eau chaude à ton corps.

Les secondes puis les minutes s’écoulent mais rien ne se passe. Une quinzaine de minutes était passée lorsque tu décides d’ouvrir les yeux pour vérifier si la Féline était toujours là. Tu changes ensuite de position, en t’allongeant sur le dos sur la même branche. Puis, au lieu de t’isoler entièrement de ce qui t’entourait, tu tentes plutôt cette fois d’apprécier le moment présent. Au lieu de te couper des chants des oiseaux et des bruissements des feuilles qui t’encerclaient, tu te laisses plutôt bercer par ceux-ci. Totalement détendue, tu abandonnes tes sens à ce qu’ils ressentaient.

Les secondes se transforment en minutes et presque une dizaine s’était écoulée lorsque que ton corps se cambre violemment. Tu tombes lourdement sur le sol alors que ton corps commençait à changer de forme, réduisant tes vêtements en lambeaux. En moins d’une minute t’étais complètement transformée en cette araignée noire avec des formes rouges sur le dessus. La transformation avait été toujours aussi douloureuse que la première fois mais cette fois, tu avais l’impression qu’elle avait durée moins longtemps.

Usant maladroitement de tes huit pattes que tu ne parvenais pas encore à déplacer l’une après l’autre correctement, tu te rapproches de la Yasei féline. Malgré la précaution que tu prenais, tu te mêles deux pattes et en voulant te rattraper alors que tu manquais de perdre l’équilibre, tu accélères brusquement en direction de la Chatte à pieds noirs.

- Attention à vous ! Je ne maîtrise plus rien !

Dans la précipitation incontrôlée, tes pattes semblaient bouger avec un semblant d'harmonie mais tu étais incapable de t’arrêter. Ta course se finit alors dans un arbre qui te freine dans un grand fracas …

_________________
Attraction céleste. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Saiseiki Kanna
Saiseiki Kanna

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Sam 6 Juil 2019 - 20:18

Attraction céleste.


Diverses sont les distractions qui permettent aux hommes de se changer en animaux. Certains ont besoin de boire, d’autres d’être soumis à un grand stress, puis il y a ceux qui ont besoin de calme, d’être totalement détendus. Kanna a demandé à la métamorphe en devenir ce qui l’aiderait le plus, ce qui lui ferait le plus plaisir. Il semblerait que, dans son cas, il s’agisse de la méditation. Se mettre dans un coin, puis méditer. Enfin, c’est ce qui apparaît pour le moment. Yamiko s’installe tranquillement et débute. Attentive, l’immaculée décide de rester en place et d’observer : peut-être lui arrivera-t-il autre chose, n’importe quelle situation qui lui imposera de réagir vite.

Les minutes passent, passent, mais rien n’arrive. Silence, calme, attente. Kanna s’étire. Les polymorphes qui se découvrent sont les plus intéressants, mais aussi ceux qui ont le plus besoin de temps. Ils ne peuvent pas se transformer directement, ils ne savent pas forcément ce qui leur arrive … Alors il faut attendre. Laisser le temps au temps, comme on dit.

Après un petit moment à attendre, des positions diverses et variées, quelque chose se passe. D’abord, une chute brutale, violente, puis une transformation plutôt correcte en terme de temps. Mais aucun contrôle. Quand l’araignée arrive à pleine vitesse dans sa direction, Kanna se déporte rapidement sur le côté pour lui échapper. Elle n’a pas la force de bloquer une créature aussi massive, ses petits bras de félin ne lui permettront pas de faire quoi que ce soit. C’est avec bien des regrets qu’elle laisse la bête foncer à pleine vitesse jusque dans un arbre.

La panique est donc revenue, suivie d’un drame. Se transformer en un animal n’a vraiment pas que du bon, finalement. Comment l’aider, maintenant ? Kanna fonce aussi vite que possible dans sa direction. Sa respiration indique qu’elle est toujours parmi les vivants. C’est déjà ça. Mais elle s’est peut-être blessée.

« Vous allez bien ?! »

Kanna observe de loin. Les pattes sont emmêlées et c’est ce qui semble poser problème. Bon. C’est donc une prochaine étape à surveiller. Il faut d’abord que l’hybride reprenne ses esprits. Et qu’elle soit patiente, aussi. Une osmose ne se crée pas comme ça. La blanche attend patiemment que tout semble rentrer dans l’ordre.

« Je sais que c’est trrrès facile à dirrre, mais il faut absolument que vous restiez calme. Voyez le comme une nouvelle forrrme de vous-même. Apprrrenez à l’apprrrivoiser, d’aborrrd. À la comprrrendrrre. Ce n’est pas juste une capacité, c’est aussi une parrrt de vous. C’est difficile au prrremier aborrrd, mais c’est ce qui compte le plus. »

Kanna penche la tête, les yeux rivés sur sa comparse. Elle veut probablement aller trop vite, ce qui, finalement, la bloque plus qu’autre chose. La voilà prisonnière de son petit bazar, quand elle aimerait seulement que cela fonctionne.

« Restez la plus calme possible, comme dans votrrre état de plénitude. C’est la prrremièrrre étape. Puis vous pourrrez commencer à essayer de vous déplacer, etc. Fairrre corrrps avec votrrre métamorrrphose. Tout irrra bien, ne vous en faîtes pas. »

Un sourire. Toujours autant de bienveillance, associée à un espoir qu’elle soit suffisamment solide pour ne pas avoir trop souffert de sa gamelle. Décidément, s’éveiller à son potentiel de métamorphe n’est pas de tout repos …


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Mer 10 Juil 2019 - 17:44
Attraction Céleste

feat. @SAISEIKI KANNA
Comme lors de ta première transformation, tu te retrouvais incapable de maîtriser tes nombreuses pattes. Habituée à n’avancer que sur deux membres, tu avais bien du mal à en user autant aussi soudainement. La Féline avait bien raison, tu allais devoir « apprivoiser » ton nouveau corps avant toute chose. Et, le plus urgent semblait être celui de t’approprier tes quatre paires de pattes car si tu ne pouvais avancer correctement, tu ne pourrais alors aller bien loin. Se mouvoir était la base de presque tout. Si tu ne maîtrisais pas tes déplacements, non seulement tu serais une cible facile à abattre mais de prime, tu ne pourrais pas combattre ni te défendre correctement.

- Tout va bien, rassures-tu la Féline tout en te redressant.

Ton nouveau corps semblait être aussi solide que ton corps humain. Sans doute que la résistance de ce dernier - dû aux entraînements et combats qui tu avais mené jusqu’à présent - profitait également à l’autre toi. Après tout, tu n’avais pas changé de corps mais avais juste changé de forme. Il était donc fort probable que, même sous l’apparence d’arachnide, tu avais gardé les aptitudes acquises avec le corps dans lequel tu avais toujours vécu jusqu’à présent.

Tout doucement et avec précaution, tu avances, évitant de se diriger vers la Chatte aux pieds noirs que tu ne désirais pas blesser malencontreusement suite à une nouvelle maladresse.

Toi qui avais une si parfaite maîtrise de ton corps humain se retrouvait bien maladroite sous ta forme d’araignée. Alors que tu avançais, patte après patte, à la vitesse d’un caméléon non pressé, tu avais perdue toute ta grâce d’une jeune fille dans la fleur de l’âge et de l’agilité digne d’une féline qui faisait de toi une véritable Maîtresse du combat au corps-à-corps. Tel un enfant qui faisait ses premiers pas, tu te montrais bien maladroite. Mais, même après avoir de nouveau manqué de perdre l'équilibre, malgré toutes les précautions que tu prenais, tu gardes ton calme et continue à avancer.

Tu persistes à marcher encore et encore car tu savais l'importance de savoir mouvoir correctement toutes ses pattes dont tu étais dotées. Sans un contrôle parfait de cette partie de ton corps, il était impensable de passer à la maîtrise d'une autre section de ton physique d'arachnide. Ces membres était la base du reste de ton corps. Ils te maintenaient en équilibre et une fois bien maîtrisés, comme tes membres humains, tu pourrais certainement les utiliser pour te battre ou te défendre. Mais, pour l'heure, tu apprenais juste à les utiliser dans leur fonction première qui était de servir à marcher.

Après plusieurs minutes d'avancée lente et pataude, tu parviens enfin à marcher à peu près convenablement. Peu à peu, tu comprenais dans quel ordre il fallait déplacer tes pattes afin d'éviter que celles-ci ne s'entremêlaient. Alors que tu réussis enfin à avancer sur plusieurs mètres avec une certaine harmonie et assurance, la satisfaction t'anime intérieurement. Si tu avais été sous ta forme humaine, un sourire d'assouvissement se serait certainement peint sur ton faciès bien que tu ne venais d'accomplir qu'une bien maigre part du gigantesque travail qui t'attendait encore afin de parvenir à maîtriser parfaitement ton nouveau corps.

- Je crois que je commence à maîtriser ces choses, adresses-tu à la Féline tout en prenant le risque de lever une patte pour accentuer tes propos. Merci. C'est grâce à vous si je suis parvenue à me transformer et à marcher sans me casser la gueule.

En parlant de "gueule", tu te demandais si la Chatte aux pieds noirs ne te trouvait pas hideuse. Tu n'avais cure de ce que les gens pouvaient bien penser de ton apparence mais tu étais intriguée de savoir comment cette magnifique jeune femme te voyais sous cette apparence que tu savais que beaucoup répugneraient. Ta curiosité n'était pas cependant assez profonde pour te pousser à poser la question à la belle Féline.

- Je crois que je vais continuer à m’entraîner encore un moment afin de me familiariser avec ce nouveau corps alors si vous êtes pressée je ne vais pas vous retenir plus longtemps.

La Chatte aux pieds noirs avaient certainement d'autre préoccupation, tu ne tenais donc pas à la retenir plus longtemps bien que tu pourrais certainement avoir besoin de nouveau de ses conseils. En pensant à cette possibilité, un fait te reviens soudain à l'esprit.

- Tout à l'heure vous m'avez demandé mon nom au cas où je vous écririez. N'êtes-vous donc pas de Kumo ?

Si la Féline était du Village Caché des Nuages alors tu ne voyais pas l'intérêt de lui rédiger une missive car si jamais tu avais de nouveau besoin d'elle alors tu iras la voir directement. A moins qu'elle préférait que vous vous communiquiez par lettre pour une raison ou une autre ...

_________________
Attraction céleste. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Gentoku M. Yamiko le Lun 15 Juil 2019 - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Saiseiki Kanna
Saiseiki Kanna

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Lun 15 Juil 2019 - 17:16

Attraction céleste.


Elle va bien. C'est un premier soulagement. L'araignée s'en est tirée de la meilleure des manières. Malgré la difficulté qui existe dans ce type de transformations, la brune ne lâche aucune prise, elle s'accroche et fait de nombreux efforts pour s'en sortir. Maîtriser sa forme animale n'a rien de simple, au contraire. Il faut s'habituer à une nouvelle posture, à des réflexes différents, à une perception du monde altérée. Il n'est pas aisé d'être un polymorphe, Yamiko l'a probablement remarqué. Et pourtant, si beaucoup auraient lâché l'affaire, la demoiselle se bat. Petit à petit, elle pose une patte après l'autre, jusqu'à comprendre au fur et à mesure comment cela fonctionne. Les minutes passent, alors que Kanna veille sur sa protégée comme sur un enfant. Chaque patte posée proprement est un progrès.

Au bout d'un moment, Yamiko parvient à déambuler presque naturellement. Lentement, mais sûrement. Kanna applaudit, visiblement très satisfaite par ce qu'elle vient de voir. Devenir un gorille peut paraître assez naturel, la posture est la même, les membres ne sont pas trop opposés. Devenir un chat reste tout de même assez simple, une fois qu'on comprend comment cela fonctionne et que les sens sont apprivoisés. Mais une araignée ? Toutes ces pattes, ce positionnement si différent ... Comment fait-on, quand on passe de femme à arachnide, sans entraînement préalable? En cela, Yamiko est une sorte d'héroïne. Courageuse, brave et acharnée, la voilà maîtresse de ses mouvements.

Un large sourire en croissant illumine son visage suite aux remerciements. Elle ne sait pas vraiment où se mettre, mais une telle reconnaissance ne peut que la réjouir. Ses joues se parent d'un rouge innocent, suscité par la gratitude de la femme araignée.

▬ Oh ! Mais tout le plaisir est pour moi ! Je ne pouvais pas laisser une si belle arrraignée abandonner son potentiel ! Je ne me fais aucun souci pour vous, vous vous en sorrrtirrrez comme une cheffe !

Kanna applaudit une nouvelle fois, plus par joie cette fois-ci, plutôt que pour féliciter Yamiko. Elle hoche doucement la tête quand la demoiselle lui signale vouloir s'entraîner davantage. Ce n'est pas l'hybride qui va l'en empêcher, bien au contraire. Une telle volonté lui fait encore plus plaisir.

▬ D'accorrrd, alorrrs ! Ravie d'avoir pu vous apporrrter mon aide à ce sujet, alorrrs. Vous serrrez une merrrveilleuse hybrrride, j'en suis cerrrtaine !

Et d'un seul coup, la conversation bascule sur autre chose. Un sujet totalement différent. Moins léger. Qui rappelle à Kanna la difficile réalité dans laquelle elle se trouve. S'il s'agissait, à l'origine, d'un détour dans son voyage, elle se souvient du but premier de ce départ. La fuite de Kumo, pour rejoindre Sazuka. La mettre au courant. Lui raconter tout ce qu'il y a eu de mal au village des nuages. Son sourire se dissipe. Elle hausse les épaules.

▬ Hum. Si. Je suis de Kumo, à l'orrrigine. Je parrrs pour un trrrès long voyage, qui, je l'espèrrre, me perrrmettrrra de revenir jusqu'à vous un jour. Kumo est ma maison, mais je ne peux plus y habiter pour le moment. J'ai des choses à fairrre, ailleurrrs.

Kanna hausse les épaules.

▬ Si vous le souhaitez, je prrrendrrrais contact avec vous de moi-même, pour vous donner un endrrroit où m'écrrrirrre, si vous avez besoin de moi. Je n'oublierrrai pas, en tout cas.

Son sourire revient, bienveillant. Elle s'approche de l'araignée, avant de déposer une main sur sa tête, pour la caresser.

▬ Avez-vous encorrre besoin de moi, Yamiko ? Une question, ou n'imporrrte quoi ?

Ses doigts vont et viennent sur la créature, sans gêne, sans peur, dans des mouvements lents et appliqués. Cette femme entre dans son hybridité, comme Kanna. Elle est une créature peu commune, qui repousse bien des femmes, et plaît pourtant à d'autres. L'immaculée s'en fiche, à vrai dire. Elle ne voit pas l'araignée en elle, mais bien la polymorphe qui s'éveille paisiblement. Et face à cette scène, Kanna fera tout pour faciliter sa transition, comme un mentor.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Mer 17 Juil 2019 - 23:32
Attraction Céleste

feat. @SAISEIKI KANNA
Il était fort étonnant de voir à quel point certaines personnes étaient prêtes à aider des parfaits inconnus. Toi, l’être égoïste qui n’avait cure de tes semblables trouvaient cela presque invraisemblable bien que, maintes fois, tu avais profité de la générosité de ces anges parmi les démons qui peuplaient le yuukan. La pègre - le monde où tu avais grandi - était habitée essentiellement par des monstres égocentriques alors, même après plus de deux ans à fréquenter certains anges au sein de Kumogakure no Sato, tu avais bien du mal avec autant de bienveillance. Bonté dont tu profitais pleinement sans avoir l’intention de la rendre un jour. Si tu te laissais assistée avec une certaine facilité, tu n’étais pas cependant disposée à aider un autrui - même celui qui t’avais tendu la main - en retour. L’altruisme n’était pas dans ta nature et tu n’avais la moindre intention de changer cela. A vrai dire, tu considérais la gentillesse comme une faiblesse. Défaillance dont tu n’avais le moindre scrupule, ni honte, à exploiter.

Tu avais réclamé l’aide de la Chatte aux pieds noirs et cette dernière avait acceptée sans l’ombre d’une hésitation pour le simple désir d’aider toi qui se révélait être une Yasei comme elle. Tu lui étais reconnaissante pour son aide mais ce n’était pas pour autant que tu étais prête à lui rendre la pareille, ni aujourd’hui, ni demain. Vérité que, en créature égoïste et profiteuse que tu étais, tu retenais de lui faire savoir. Tu ne considérais même pas cette jeune femme comme plus proche de toi qu’un parfait inconnu malgré le moment d’échange plutôt amical que vous veniez de partager. Pour toi, elle restait une étrangère.

La belle Féline te dit de vouloir quitter Kumo pour un long voyage. Tu n’étais pas une sotte pour ne pas lier son départ à ce qui se passait actuellement au Village Caché des Nuages. Elle ne quittait pas Kumo mais fuyait le règne de Yamanaka Rei. Et, ses dires te poussaient à croire qu’elle partait avec la volonté de revenir libérer le Village des mains du Seigneur du Feu un jour. Ses paroles te faisaient repenser à Itagami qui, elle aussi, reviendra un jour. Elle réapparaîtra plus forte et déterminée à récupérer son foyer qu’elle avait dû délaisser à contre-cœur. Tu en avais la conviction bien que la Metaru à l’opulente poitrine ne t’avait rien dit dans ce sens.

Tu savais qu'Itagami et la Féline n'étaient pas les seules à avoir décidé de quitter un Kumo conquis. Tu avais vu des familles et des groupes quitter le Village. Et, étonnement, les teikokujin n'avaient rien fait pour les arrêter. Sans doute que le Seigneur du Feu ne désirait pas régner en tyrannie sur la ville qu'il avait conquise mais c'était un réel paradoxe que de vouloir se montrer complaisant après avoir ôté tant de vie dans une guerre que beaucoup ne parvenaient pas à comprendre.

Ceux qui étaient partis devraient certainement se croiser ou peut-être même se réunir quelque part. Tu étais même presque certaine que les shinobi qui ont décidés de s'en aller s'allieront pour fomenter une rébellion de l'extérieur.

- Je vois, lâches-tu simplement avant d’ajouter sur un ton bien serein. Si jamais vous croisiez une certaine Metaru Itagami sur votre chemin, pourriez-vous lui dire que j’ai accompli LA mission s’il vous plaît ? … Elle comprendra.

Par mission, tu désignais la dernière chose que ton aînée et sensei t’avait sollicité d’accomplir avant votre séparation, suite à vote défaire face à Rei : celui de détruire la Raffinerie dont elle était en charge d’administration. Acte qui te désintéressait totalement - même ayant connaissance de l’enjeu de la destruction de la forge pour les teikokujin - mais que tu avais accompli en guise de reconnaissance pour tout ce que cette femme avait accompli pour toi jusqu’à présent. Elle était devenue une des rares personnes que tu étais prête à rendre service ici-bas.

- Je pense que vous m’avez suffisamment aiguillé dans la maîtrise de cet autre moi pour pouvoir m'avancer seule maintenant mais, si vous tenez à me donner de vos nouvelles, n’hésitez pas.

Même si tu ne tenais pas à te rapprocher de la Chatte aux pieds noirs, tu étais intéressée d'avoir de ses nouvelles ; de savoir comme sa situation allait évoluer. Peut-être même qu'avec un peu de chance, elle te parlera d'Itagami si celle-ci ne pensera pas à t'écrire d'elle-même. Ton timbre si peu enthousiaste dissuaderait peut-être cependant la Féline à t’écrire et, comme pour envenimer la situation, la jeune femme se met à te caresser la tête. Instinctivement, ton corps réagit et violemment. Un coup de patte à la pointe acérée manque d’abîmer le joli faciès de la Féline qui a, fort heureusement, les réflexes de reculer à temps alors que, une fois de plus, tu perds l'équilibre. Tu finis par t'affaler sur ton postérieur et sans même chercher à te révéler avant, tu t'empresses de t'excuser auprès de la Chatte aux pieds noirs à qui tu ne tenais pas réellement à faire du mal.

- Dé … Je suis vraiment désolée ! Je ne voulais pas vous attaquer mais … disons que je ne suis pas habituée à ce qu'on me touche de la sorte.

A force de repousser les gestes tendres, ton corps avait fini par développer un instinct qui l'invitait à repousser avec violence tous ceux qui osaient te toucher sans ton consentement au préalable. Il était donc devenu fort dangereux pour autrui te de surprendre avec un attouchement de tendresse mais la Féline allait-elle te comprendre ? …

_________________
Attraction céleste. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Saiseiki Kanna
Saiseiki Kanna

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Ven 9 Aoû 2019 - 11:40

Attraction céleste.


Une mission. Une sorte de message codé destiné à Metaru Itagami, que Kanna ne connaît que de nom. Une jeune femme qui travaille à la raffinerie, qui la dirige, même. Une créature à la poitrine plantureuse, au visage poupon. C’est une demoiselle qui égaye bien des visages, réchauffe bien des cœurs. Le pouvoir des jolies créatures, hein ? L’hybride hoche doucement la tête. Elle prend bonne note de la demande de sa compagne de village. Un village aux valeurs détruites, pris d’otage par ces créatures belliqueuses. Elles ont tout emporté. Mais il reste tout de même des courageux, qui reviendront, qui reprendront ce qui leur revient de droit. Kanna serre les dents.

Vient l’heure des adieux, ou quelque chose de ce style. Yamiko est une créature froide, à l’image de l’araignée. Son apparence peut faire peur, ou repousser. Il y a un petit quelque chose qui ne donne pas envie de s’en approcher. Une brutalité naturelle, qui lui colle à la peau. Serait-elle une femme légèrement farouche ? Qui n’aime pas le contact humain, ou simplement la compagnie humaine ? Qu’est-ce qu’elle a vécu pour finir ainsi ? Toutes ces questions apparaissent petit à petit au creux des songes de Kanna, qui a follement envie de tout découvrir, sans pour autant vouloir lui poser des questions. S’immiscer dans son intimité, seulement parce qu’elle lui a donné quelques clés pour maîtriser sa forme animale, est un véritable manque de respect. Une intrusion que l’hybride n’a pas envie de se permettre, pas pour le moment. Elle hoche la tête. La lettre conviendra très bien. Envoyer des nouvelles ici et là, poser des questions, ne pas en dire trop. Être prudente, autant pour ne pas la brusquer que pour ne pas se faire attraper par les autorités en vigueur.

« Je n’hésiterrrai pas, prrromis ! »

Et puis le geste de trop. Cette main sur sa tête, qui déclenche une réaction épidermique. La patte file à pleine vitesse dans sa direction. Kanna esquisse un vif mouvement pour se déporter sur le côté et esquiver l’offensive qui vient vers elle. Un réflexe. Quelque chose d’incontrôlable, qui part à fond pour repousser ce qui approche Yamiko. Un sourire étire les lèvres de la minette, qui ne peut s’empêcher d’être amusée par cette situation. Il y a effectivement un manque, chez cette demoiselle, ou quelque chose qui a mené à un repoussement brutal de toute tendresse. Un échec pour Kanna, une petite maladresse, mais rien de grave. Yamiko a l’air gênée, elle se confond rapidement en excuses. L’immaculée secoue doucement la tête.

« Mais voyons, il n’y a pas de mal. Vous ne m’avez pas blessée … Je n’aurrrais peut-êtrrre pas dû tant m’apprrrocher. Mais ne vous en faîtes pas ! Tout va bien ! »

Comprendre. Ne pas lui jeter de pierre. Ne pas la complexer pour ce qu’elle est. Kanna marche pas à pas sur la route de la compréhension de Yamiko. Si elle est semée d’embûches, cette voie lui semble pourtant une des plus intéressantes à arpenter. L’hybride inspire profondément. Il est temps pour elle de partir : les autres kumojins ne l’attendront pas des années. Même si elle est très rapide, il ne faut pas trop qu’elle les laisse mettre de la distance. Le Yûkan, surtout à cette période, est sombre, et empli de terreurs. Un hochement de tête, puis un sourire.

« Je prrrendrrrai de vous nouvelles, Yamiko. Prrrenez soin de vous, vous ferrrez une hybrrride merrrveilleuse, j’en suis cerrrtaine. C’était un plaisir de vous rencontrrrer en tout cas ! »

Après une courbette respectueuse, Kanna lui fait un signe de la main. Rapidement, elle se tourne et se remet en route. Kumo abrite bien des visages, bien des histoires. Des réalités ancrées dans un univers paisible, désormais détruit par les ambitions démesurées d’un homme que l’immaculée ne comprend pas. Cet être lui est parfaitement inconnu, son histoire n’existe pas à ses yeux : comment le pourrait-elle ? Il n’est qu’un monstre, un cible de plus sur un grand tableau. La tête pensante de toute cette organisation, celle qu’il faut faire tomber.

Parce que les belles histoires de Kumo sont celles qu’il faut protéger. À tout prix.

Kanna presse le pas. Ses compagnons l’attendent.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Attraction céleste. [Yamiko] Empty
Ven 30 Aoû 2019 - 13:19
Attraction Céleste

feat. @SAISEIKI KANNA
Comme une démonstration à ton enseignante improvisée dans la maîtrise de ta nouvelle capacité, tu te transformes sous ses yeux afin de retrouver ton apparence humaine. Comme la première fois, il t’avait fallu que d’une simple volonté pour redevenir celle que tout le monde connaissait. Si seulement la transformation inverse était tout aussi simple mais, si tu avais eu besoin de cette bienveillante Kanna, c’était justement parce que la métamorphose animalière n'était pas très aisée. Tu te demandais d’ailleurs si tu saurais te transformer de nouveau et si oui, combien de temps cela te prendrait mais l’entrainement d'aujourd’hui était achevé. Non seulement la Féline devait s’en aller mais, de prime, tu ne te sentais pas en état de poursuivre l’exercice. Bien que ce dernier consistât juste à te changer d’apparence et d’apprendre à maîtriser tes mouvements une fois transformée, cela semblait te quémander beaucoup d’énergie. A croire que pour maintenir la transformation, tu puisais continuellement dans ta réserve de chakra. Question qui tu te traverses l’esprit mais que tu ne penses pas cependant à poser à la Yasei Chatte aux pieds noirs qui aurait pu pourtant t’apporter une réponse. Il faut dire que tu étais si peu habituée à demander des choses à tes semblables que tu n’avais pas cet automatisme de poser des questions. Chose qui était pourtant si naturel chez la majorité des humains.

- Merci pour tout.

Une courbette accompagne les mots puis tu te redresses pour fixer les prunelles de la Féline.

- Je vous souhaite bien du courage et de la chance pour votre entreprise à venir … Kanna-san.

Loin d’être une sotte, tu devinais que cette femme quittait Kumo pour un dessein qui lui quémanderait de la bravoure et de la volonté. Qu’elle comptât recommencer une nouvelle vie ailleurs ou fomenter un plan pour reprendre Kumo des mains du Teikoku, cela lui demanderait bien d’hardiesse.

Dans le cas d’une participation à une rébellion extérieure de la part de Kanna, tu pourrais lui proposer ton aide en tant qu’agent intérieur mais ne souciant guère du sort actuel ou à venir de Kumo, l’idée ne t’avait pas une seule fois traversé l’esprit. Peut-être que dans le futur, tu prendras part à cette guerre, pour l’instant silencieuse, de territoire. Mais, pour l’heure, tu restais totalement neutre …

_________________
Attraction céleste. [Yamiko] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Attraction céleste. [Yamiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: