Soutenez le forum !
1234
La V2 d'Ascent of Shinobi est en préparation. La plupart des zones du forum sont cachées pour les prochains jours. Les présentations, les zones RP et les fiches techniques sont toujours accessibles !
Derniers sujets
Partagez

Relever la relève | w. Hiko

Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Relever la relève | w. Hiko Empty
Lun 3 Juin 2019 - 16:45
RELEVER LA RELEVE
Sairyo Hiko & Chôkoku Tomoe
Une journée seulement après l’assemblée imposée par Yamanaka Rei, dit l’Empereur du Feu, et la prise de connaissance de ses plans, Tomoe s’était finalement décidée à aller investiguer du côté de ce qu’il se tramait suite à cela. Le village avait été nettoyé ces derniers jours du carnage qu’il avait subi. La différence se faisait vraisemblablement sentir, on y voyait un peu plus clair. Mais était-ce vraiment suffisant ? Après tout, en ces lieux, demeuraient la plupart des anciens Kumojins, civils comme shinobis, et l’atmosphère était bien loin d’être aux beaux jours. A contrario du soleil qui tapait en cette chaude saison finalement arrivée.

La Chôkoku avait vaguement entendu que pour ce jour était prévue une première ronde des forces Hijines pour recenser les anciens shinobis, mais aussi pour en tester quelques-uns sur ce qu’il pourrait espérer devenir au sein du Teikoku. C’était une initiative parfaitement normale puisque Rei lui-même l’avait ordonné. La véritable question était : Est-ce que l’Explosive s’embêterait à le faire ? Elle n’aimait pas particulièrement l’idée de donner telle confiance à ces êtres autrefois ennemis. Elle n’y réfléchissait pas tant que ça, dans le fond, les opposants d’hier pouvaient être les alliés d’aujourd’hui. Quoique… Tomoe ne considérait que bien trop difficilement quiconque comme un partenaire. Un seul jeune homme subsistait –du moins c’était ce que Hannya espérait- qui pouvait prétendre à avoir gagné sa confiance. Son binôme venu du désert. Où était le Tanuki-tsuki à cette heure ?

Des pensées très rapidement balayées par la vue d’un petit groupe de soldats qui appliquaient les ordres à la lettre. Et parmi les trouvailles se trouvaient, semblait-il, deux jeunes kumojins. Un blond s’approchant du blanc et un autre, à l’opposé, brun comme l’ébène. La jeune Chôkoku observa dans un premier temps et vint s’installer sur un siège –enfin plutôt des planches de bois superposées. Elle les écouta. L’un des soldats de l’Empire fit l’effort de se présenter avant de leur demander leurs identités, très probablement pour vérifier dans les probables archives récupérées par la haute instance Hijine. Puis, commençant quelque peu à s’ennuyer, parce que Tomoe n’était pas du genre à demeurer sagement sans rien faire et à écouter, elle prit un petit caillou qui devait sûrement appartenir à la maison à moitié détruite derrière elle, et le lança droit dans le petit groupe. Elle ne vissait personne en particulier mais cela eut suffi pour que les soldats se retourne et d’un signe distinctivement respectueux, s’adressèrent en cœur. « Lieutenante… » Mais la jeune femme les arrêta immédiatement en leur coupant la parole. « C’est ça que vous prévoyez pour eux ? Discuter ? » L’Explosive se releva et d’un air presque enthousiaste –aussi étonnant que cela pouvait paraître- et sembla s’installer plus confortablement encore, comme s’il s’agissait du plus moelleux des divan. « Enfin soit, continuez. » Et sous les airs que la lieutenante se plaisait à emprunter en un temps tel que celui-ci, les deux soldats tentèrent de reprendre leurs protocole mais le tout avec le bégaiement de l’embarras.
☾ anesidora


@Sairyo Hiko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Relever la relève | w. Hiko Empty
Lun 3 Juin 2019 - 20:25
Kumo no kuni
Quelque jours après l’attaque du Teikoku sur Kumo

En voilà un jour important pour le petit shinobi à la chevelure blanche. Aujourd’hui, il subirait sans aucun doute sa première inspection pour savoir s’il avait ce qu’il fallait pour rejoindre les forces de l’Empire du Feu. Alors qu’il avait toujours rêvé de devenir un shinobi,- sûrement dû à l’éducation reçue de ses parents -, le jeune garçon était prêt à abandonner ce titre afin de devenir un Soldat de l’Empire. Enfin, ça, c’était dans le meilleur des cas. Car à ce qu’il avait entendu, les Teikokujins n’étaient pas les plus tendres en matière de recrutement, et il fallait avouer que les anciens shinobis de Kumo n’étaient pas en odeur de sainteté…

Plusieurs conflits ouverts avaient déjà éclaté lors de ces interviews, sans doute parce que les envahisseurs avaient poussé le bouchon un peu trop loin et que les shinobis n’avaient pas gardé leur sang froid. Apparemment, plus personne n’avait eu de nouvelle de ces réfractaires qui manquaient désormais à l’appel. L’enfant aux cheveux blancs connaissait l’importance que le respect avait lors de ce processus de sélection, et il n’allait pas se faire avoir de la même façon. Ce fut donc plein de détermination que le manieur de cristal se présenta à son rendez-vous.

Il fut placé aux côtés d’un autre shinobi qu’il avait déjà croisé à l’académie mais qu’il ne connaissait pas personnellement. Il semblait stressé, tout comme Hiko, mais le montrait beaucoup plus que le Sairyo. Ce dernier se sentit mal, et il profita d’un moment où le garde Hijins s’était éloigné pour lui glisser ces quelques mots.

- Reste calme… Leur chef a dit ne pas vouloir plus de violence, il nous suffit donc d’être naturels et tout se passera pour le mieux…
Puis il lui lâcha un petit sourire rassurant, du moins, le mieux qu’il pouvait faire en ces temps sombres. D’abord choqué de se faire rassurer par un gamin qui avait sûrement quelques années de moins que lui, le brun se calma légèrement, alors que l’inspection commençait. Le garde commençait à leur poser des questions, jusqu’au moment où un événement arriva.

Une jeune femme, pas beaucoup plus vieille qu’Hiko, venait de lancer un caillou dans leur direction. Hiko avait raffermi sa prise sur son katana,- toujours dans son étui-, lors de cet incident. Il ne réagit pas, mais se tenait prêt. Il ne connaissait pas les intentions des occupants, ce qui intimait à cette méfiance. Et alors que les gardes l’appelaient « lieutenante », Hiko comprit alors que cette jeune femme n’était pas n’importe qui. Sans doute avait-elle joué un rôle prépondérant lors de l’attaque subie par Kumo ?

Le calme revenu, Hiko détacha son attention de la lieutenante pour répondre aux gardes, tandis que son voisin semblait dans l’incapacité d’enchaîner plus de deux mots à la suite.

- Je m’appelle Sairyo Hiko, j’ai quinze ans, et je suis…
Il marqua une petite pause, regardant le garde dans les yeux.
- … Un ancien shinobi de Kumo.
Il insista bien sur ce mot, prouvant qu’il comprenait la situation dans laquelle il se trouvait. Il savait que les gardes en face de lui n’étaient que des rustres et il aurait bien voulu regarder la lieutenante lorsqu’il avait dit ces paroles, mais il savait qu’il ne devait pas braver le danger… C’était trop risqué de créer un contact direct avec elle, vu son rang, et le fait qu’elle ne lui ait pas adressé la parole pour le moment…

_________________
Relever la relève | w. Hiko Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Relever la relève | w. Hiko Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 23:08
RELEVER LA RELEVE
Sairyo Hiko & Chôkoku Tomoe
Depuis son assise, Tomoe observait aussi bien les soldats que les deux kumojins. Si l’un des Teikokujins prenait note, l’autre poursuivit son interrogatoire en leur demandant comment ils allaient, s’ils étaient blessés. Le regard sombre de la Chôkoku se posa assurément sur le blondin car la perspicacité dans ses propos l’intéressa. Ancien kumojin. Est-ce que cela signifiait qu’il comprenait qu’il n’avait qu’à se soumettre pour sa propre survie ? Ou bien qu’il était comme elle, à avoir tourné le dos à sa patrie par pur intérêt ? Au premier abord l’Explosive pencha pour la première solution. C’était normal après tout. Mais avant même que ni l’un ni l’autre des questionnés ne puissent répondre, la jeune femme se leva finalement et vint d’un pas presque sautillant, montrant probablement qu’elle prenait tout ça à la légère.

Elle s’approcha assez proche pour contourner les deux soldats et venir se placer devant pour cette fois croiser les regards de ces shinobis chacun leur tour. La brunette haussa un sourcil perdant sa légère expression enjouée pour une sévérité soudaine. « Eh bien, réponds. » S’adressa-t-elle à l’hésitant qui n’avait pas donné son identité. Celui-ci sembla davantage pris par les hésitations. Tout dans son comportement accentuait sa peur. Chose que Tomoe avait du mal à saisir. « Tu es en vie non ? Alors profites-en, d’autres n’ont pas eu cette chance. » Son impatience commençant à prendre le dessus, elle n’attendit pas plus et se mit à soupirer lourdement. Alors Tomoe, sans se retourner, ne patienta pas plus et ordonna : « Soldats, occupez-vous de lui. De le décoincer. Peut-être ailleurs ? Et faites ce que vous avez à faire. » Cette dernière phrase aurait pu être prise de manière différente selon les individus, et elle ne préciserait rien, elle se contenta de les laisser embarquer le kumojins.

Les trois individus partis, la Chôkoku n’avait quitté du regard ce Sairyo Hiko. Le silence planant, la lieutenante pencha la tête et l’observa de haut en bas. Il paraissait très jeune physiquement. Puis d’une grande inspiration elle finit par retrouver un sourire quelque peu amusé. « Es-tu fidèle à tes pairs ? » Une rhétorique à double tranchant. Jouerait-il la carte de l’honnêteté ou bien mentirait-il ? Tomoe n’aurait de quoi déceler le vrai du faux, mais elle était surtout preneuse d’une réaction de sa part.

☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Relever la relève | w. Hiko Empty
Dim 9 Juin 2019 - 13:23
S’il y a bien une chose sur laquelle on pouvait être affirmatif, c’était que cette petite entrevue n’en était pas vraiment une. Les anciens shinobis de Kumo étaient alignés comme des poulets qu’on amenait à l’abattoir, prêts à recevoir leur sentence sans pouvoir rien n’y faire. Mais Hiko s’y attendait, il avait essayé de s’y préparer du mieux qu’il ne le pouvait. Cependant, la réalité rattrapait toujours, même le plus préparé des hommes. On pouvait tourner le problème dans sa tête de toutes les façons possibles, la réalité préparait toujours des surprises.

Et ce qui se passait désormais n’échappait pas à cette règle. Hiko avait décliné son identité aux deux gardes, mais il savait que celle à qui il devait faire bonne impression se trouvait quelques mètres derrière les simples soldats. C’était bien elle qui menait la danse, et c’était à son tempo qu’Hiko devrait se régler s’il voulait continuer sa route au sein du Teikoku.

- …
D’ailleurs la jeune femme venait de sortir de son retrait pour imposer sa présence aux deux gardes, et aux deux testés. Hiko était épargné pour le moment, sans doute le résultat de son sang froid face aux questions. Mais son collègue n’eut pas cette chance, car l’éminente de l’Empire du Feu mit un peu de pression et donna ses ordres…

Elle sembla agacée par l’hésitation dont pouvait faire preuve le Kumojin, et elle ordonna alors aux deux gardes de l’emmener ailleurs et de « faire ce qu’ils avaient à faire ». Ces simples mots firent alors frissonner notre jeune héros, qui se rendit compte, plus que jamais, que sa vie ne tenait qu’à un fil. Et bien que le discours de Rei ait été plutôt pacifique, ses lieutenants ne partageaient peut être pas son avis.

Déglutissant avec difficulté, il vit alors le Kumojin se faire emmener par les deux gardes. Hiko garda le regard droit, et s’interdit avec toute la volonté dont il pouvait faire preuve, de regarder les gardes l’emmener. Il savait qu’il était observé par la jeune femme, et il ne fallait pas faire de faux pas. D’ailleurs, elle reporta son attention sur lui, le petit shinobi des Nuages. Le silence dura un petit moment. Secondes qui parurent interminables pour notre jeune garçon dont la sueur commençait à s’échapper par les pores de sa peau.

Cependant, il ne bougea pas. Du moins, jusqu’à ce que celle qui se faisait appeler l’explosive par ses pairs, ne reprenne la parole. Sa voix, bien que pas forcément effrayante, glaça notre jeuen héros. Mais ce qui l’effraya le plus, ce fut la tonalité qu’elle utilisa. Elle semblait s’amuser de la situation, ce qui la rendait d’autant plus dangereuse. Et que dire de sa question… ? Elle n’était pas plus claire que son comportement, mais Hiko savait qu’il devait répondre. Et c’est ainsi qu’il s’exécuta, tentant de garder une voix la plus neutre possible.

- Je pense l’être. Rejoindre l’Empire du Feu est la meilleure chose à faire… Pour mes pairs.
Hiko garda le mystère sur ce qu’il entendait par « pairs ». Il avait appris que moins on en disait, plus grandes étaient les chances de s’en sortir avec le moins de pertes possibles. Mais alors qu’il savait qu’il devrait garder le silence, il ne put s’empêcher une petite question… Bien que cela pourrait paraître déplacé et que la réponse ne lui plairait sûrement pas.
- Qu’allez-vous faire de lui… ?
Oups.

_________________
Relever la relève | w. Hiko Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Relever la relève | w. Hiko Empty
Dim 9 Juin 2019 - 15:12
RELEVER LA RELEVE
Sairyo Hiko & Chôkoku Tomoe
Etait-elle véritablement cruelle ? C’était là une question que Tomoe ne se posait jamais car elle vivait par impulsion, par instinct. Seuls les moments qui engageaient sa vie et sa liberté l’obligeaient à avoir un peu plus de réflexion. C’était aussi quelque chose qui était d’ordre subjectif. Les kumojins, par exemple, pouvaient assurément la voir d’un mauvais œil puisque l’annexion n’avait pas été sans perte, des deux côtés. La réponse n’était donc pas si simple. Elle aurait pu être bienveillante, avenante même envers ce jeune garçon complètement paniqué. Elle aurait pu prouver une certaine compassion. Or, ici, l’interrogation ne pouvait même pas se poser : Ce n’était pas Tomoe, elle ne l’avait jamais été.

Alors que ses observations n’étaient que banales et ne décelaient rien d’anormal ou d’hostile chez l’adolescent qu’elle avait choisi de garder seul, elle n’en perdit pas son air ravi. Placée face à lui, ses yeux sombres s’avéraient insistants et elle ne comptait pas laisser s’échapper une seule miette de la réaction du jeune homme. La Lieutenante était d’ailleurs bien moins méfiante face à lui qu’il ne semblait l’être en retour. Alors, la réponse prévisible qu’il lui fournit accentua le rictus au bord des fines lèvres rosies de la Chôkoku. Elle se permit même une remarque qui faisait échos à elle-même, mais cela n’était certainement pas quelque chose de compréhensible pour le kumojin. « C’est certainement mieux que de fuir son foyer, j’imagine. » Tomoe avait quitté Iwa depuis des mois qui lui paraissaient presque être des années tant elle jouissait de cela. Loin était les terres de la roche, mieux elle se portait.

Le Sairyo aurait pu prendre ses mots comme un affront pour ses anciens congénères visiblement devenus déserteurs. Et bien que Tomoe n’avait aucunement autorisation de les pourchasser –comme tout membre de l’Empire- elle n’en pensait finalement absolument rien. En revanche, ce qui la questionnait était surtout la non présence de deux des leurs. Mais cela était une toute autre affaire qui n’avait rien à faire dans les oreilles de cet adolescent, alors elle balaya cette pensée avant de retourner à son mouton.

« Moi ? Rien, puisque je suis là. » Commença Tomoe d’un ton légèrement plus autoritaire alors que son sourire figé diminuait peu à peu. « Et eux non plus. Ils ont eu des ordres, ils les respecteront. Mais ton ami était bien trop tendu à mon goût. » Secouant la tête doucement en un soupir qui en disait long, la brune tourna un peu les talons et commença à marcher, mais devinerait-il qu’elle souhaitait qu’elle le suive ? « Tu souhaites t’engager pour l’Empire. Soit, mais connais-tu l’ampleur de cet acte ? » Son regard glissant dans le coin de ses yeux pour jeter un œil sur lui tout en avançant, Tomoe gardait la tête haute. « Tu te doutes que ce ne sera plus comme avant, n’est-ce pas ? Plus de Jônin ou de Chûnin pour te prendre en charge avec d’autres camarades à part entière. » La Chôkoku savait pertinemment comment fonctionnait le système shinobi puisqu’elle en était issue. « Pour l’instant du moins. »

Un haussement d’épaule plus tard, l’Explosive croisa les bras et continua cet interrogatoire, quoiqu’il était quelque peu masqué par un semblant –mais faux- intérêt qu’elle démontrait. « Avais-tu un maître ? Si oui l’as-tu retrouvé ? » Son aisance à parler des morts, ou des probables morts, pouvait être déconcertante, pourtant elle ne voyait pas pourquoi elle devrait y mettre des pincettes.
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Relever la relève | w. Hiko Empty
Dim 16 Juin 2019 - 19:11
La jeune femme était plutôt perçante dans ses questions et ses remarques. Hiko se sentait analysé dans chacune de ses paroles, et il ne savait pas vraiment quel comportement adopter. Il était très méfiant envers la Lieutenante, mais il ne pouvait pas craquer. Il devait être fort mentalement, il devait montrer une certaine forme d’unité et de constance dans ses réponses et ses réactions. Mais la jeune femme à ses côtés choisissait bien ses mots, et jouait clairement de sa position.

Elle n’hésita pas à mettre en cause les shinobis qui avaient réussi à fuir Kumo alors que l’envahisseur venait de prendre possession du village. Hiko comprenait particulièrement cette remarque, il avait eu du mal à comprendre leur choix. S’ils avaient encore de la volonté pour arranger la situation, cela serait sûrement beaucoup plus difficile de reprendre le village. Et le cycle de la haine serait sûrement perpétué par la tentative de reprise qui serait sûrement aussi sanguinolente que celle de l’Empire du Feu.

Cependant, notre jeune héros préféra rester silencieux suite à la remarque de la Lieutenante. Il ne fallait pas lui donner de grain à moudre, et ce fut pourquoi, en silence, il attendit la suite. Elle prit ensuite la parole pour répondre à la question un peu osée que notre jeune héros venait de lui poser. Elle y répondit simplement en affirmant qu’elle ne lui ferait rien. Mais ce n’était pas la question du jeune garçon, et elle le savait. Ce fut pourquoi elle se reprit par la suite en affirmant que les gardes ne lui feraient rien non plus, ce qui eut pour effet de soulager notre jeune garçon.

Et alors qu’elle commençait à marcher, l’enfant comprit directement qu’il fallait qu’il la suive. Surtout que cette dernière venait de recommencer la discussion en lui posant une question. Alors qu’il lui emboîtait le pas, le jeune Sairyo lui laissa le temps de terminer toutes ses questions avant d’entamer sa réponse. Il ne voulait pas paraître malpoli, et savait qu’il devait attendre. La patience, voilà une qualité qu’il devra développer à son maximum pour pouvoir s’en sortir dans ce nouveau système.

- Oui, j’ai bien pesé le pour et le contre lorsque j’ai fait mon choix. Et aujourd’hui je ne le regrette pas ! Mais connaissez-vous comment s’organise les forces armées du Teikoku ?
Hiko tentait d’en savoir un peu plus sur ce qui l’attendait en tant que soldat de l’Empire du Feu. Il savait que cela représenterait un changement, mais il fallait vivre avec son temps et ne pas regarder derrière avec envie. Il fallait tourner son regard vers l’avenir, et c’était ce qu’il faisait.
- Oui j’ai un maître, et il a aussi pour idée de rejoindre le Teikoku. Il partage ma vision qui est que Teikoku représente l’avenir, qu’il ne faut pas chercher la vengeance et stopper ainsi ce cycle de haine…
Et ainsi, il arriva au même niveau que la Lieutenante.

_________________
Relever la relève | w. Hiko Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Relever la relève | w. Hiko Empty
Lun 17 Juin 2019 - 18:06
RELEVER LA RELEVE
Sairyo Hiko & Chôkoku Tomoe
Les quelques méfiances que Tomoe avait mis sur ce garçon, originellement kumojin, se dissipait peu à peu au fur et à mesure. Après tout elle était là pour ça, et ce-dernier devait très probablement s’en douter. La distinction était à faire entre sa propre confiance et son « rôle » qui nécessitait d’avoir un minimum d’impartialité pour jauger qui pourrait ou non être bon soldat. Jusqu’à présent la jeune femme n’avait pas eu de problème, mais sans qu’elle n’ose se l’avouer, elle n’était pas à l’abri d’une naïveté mal placée.

En vérité, la Chôkoku fonctionnait aussi beaucoup à ses propres impressions, aux interprétations qu’elle faisait. Ce n’était peut-être pas le plus fiable des jugements mais elle ne savait faire autrement. Elle n’était pas thérapeute, elle n’était pas un génie –à son sens-, elle n’était qu’une impulsive jeune femme qui fonctionnait davantage par l’instinct plutôt que par des planifications. En clair, elle prenait chaque jour, chaque discussion à la minute et c’était bien ce qui pouvait la faire passer blanche, noire ou grise d’une minute à l’autre. Sa difficulté à saisir comment il était possible de tout prévoir, d’envisager, de faire preuve de prudence. Elle n’en était pas complètement dénuée puisque les apprentissages de sa défunte tutrice lui avaient enseigné les préceptes ninja. Ainsi, en mission, en temps d’action, elle développait une certaine forme de réflexion, mais rien de comparable à autre manipulateur, calculateur, dont elle taira le nom.

En l’occurrence face à ce jeune Hiko, à ce qu’il semblait défendre, le peu de ce qu’elle avait compris de ses convictions, Tomoe ne se sentait en rien « menacée ». Un bien grand mot pour véritablement définir ce qui ne pouvait faire craindre un quelconque méfait de la part de l’adolescent. Après tout, elle n’avait peur de rien… Ou presque.

Alors, lorsque le cadet se mit à s’intéresser à l’Empire, son fonctionnement, elle n’en fut pas surprise. S’il souhaitait véritablement en être, pour protéger Kumo, son avenir, peu importait qui était à sa tête, il était évident qu’il devait apprendre à le connaître. Il avait commencé d’une démarche tout à fait prévisible. Mais avant qu’elle ne lui réponde, il le laissa terminer avant de hocher simplement la tête, comme si elle approuvait les informations données sur son maître. Après tout, elle s’en fichait pas mal de qui cela pouvait être et s’il s’agissait d’un nouveau soldat également, elle en aurait sûrement très vite des nouvelles si ce n’était pas déjà le cas...

« Eh bien... » Tomoe prit une certaine inspiration avant de s’arrêter pour montrer d’un mouvement de main en direction d’un petit groupe de Teikokujins qui semblait prêter main forte dans la reconstruction d’un domicile. « Une hiérarchie assez simple : Un Empereur, des lieutenants, des soldats. » La jeune femme omit quelques-unes des informations qui, dans le fond, elle aurait pu lui donner. Cependant le mystère et ses vices provoquaient une certaine forme d’amusement pour la Lieutenante. « Mais sois sûr que tu comprendras bien assez vite comment tout ça fonctionne. » Elle haussa les épaules avant de soupirer doucement. « Autrement tu devras t’atteler à des entraînements rigoureux. Nos rangs ne peuvent contenir des faibles. » Une réplique qui pourrait être entendue d’une mauvaise oreille, pourtant c’était une vérité. « Et évidemment te soumettre à toute sorte d’ordre que te dicteront tes supérieurs. » Cette fois-ci, son timbre de voix avait quelque peu retrouvé la malice d’autre fois. Un poil plus sombre et… Evaluatrice dans son expression. « Comprends-tu maintenant dans quelle armée tu as choisi de t’embarquer ? » La question restait une énième fois intéressante. Car quiconque pouvait avoir les meilleurs volontés pour son foyer, son « chez-lui » mais s’il ne tenait pas la distance, alors il ne ferait pas long feu.
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Relever la relève | w. Hiko Empty
Ven 21 Juin 2019 - 15:18
La jeune femme semblait apprécier les réponses que lui fournissait notre jeune héros. C’était une vraie chance pour lui de faire bonne impression, et il savait que ce moment pourrait être crucial pour la suite de sa potentielle carrière au sein du Teikoku, autrement appelé l’Empire du Feu. Ce fut pourquoi il se montrait si enclin à la discussion, malgré ce qu’avait pu faire, ou non, cette Lieutenante qui avait autorité sur nombre de ses pairs Teikokujins.

Elle n’était pas très impressionnante physiquement, mais une vraie puissance se dégageait de cette dernière. Son instinct intimait à Hiko de rester prudent dans ses prises de décisions et ses choix de paroles. Un conseil plutôt avisé, lorsque l’on savait qu’une grande partie des dégâts infligés à son village provenaient uniquement de cette femme. Et alors qu’elle l’avait laissé parler, le permettant de poser ses questions, c’était désormais à son tour de parler, et Hiko respecta aussi bien ce temps de parole qu’elle n’avait pu le faire auparavant

Elle lui décrivit ainsi le fonctionnement de l’Empire du Feu. À première vue, il s’agissait d’une structure pyramidale comme Kumo autrefois. Il y avait le grand manitou, suivi par ses fidèles, les adeptes et venaient derrière les convertis. En bref, une structure tout ce qu’il y avait de plus classique. Mais ce n’était pas là le plus important dans ce que venait de dire la jeune femme. Non, la suite était beaucoup plus intéressante… Et effrayante. Elle fit froid dans le dos à notre jeune héros.

Ce n’était pas la partie sur les entraînements qui lui faisait peur. Il était bien conscient qu’il avait encore beaucoup de chemin à parcourir, et ferait tout pour combler ce manque de puissance qui était aujourd’hui le sien. Non, là où il ressentit un léger frisson fut au moment où la jeune femme affirma qu’il devrait se soumettre à toute sorte d’ordres divers et variés. Cela voulait tout et rien dire, il en était bien conscient.

On pouvait lire une sorte de malice sur son visage lorsqu’elle annonça ces derniers mots, comme si cela l’amusait de potentiellement tourmenter les nouvelles pousses de l’Empire auquel elle appartenait. Surtout s’ils venaient d’un village annexé par ses forces. Hiko en eut froid dans le dos, et commença alors à saisir que les soldats, lieutenants de l’Empire n’étaient pas des rigolos, et qu’il faudrait qu’il soit deux fois plus attentif à ce qu’il ferait et dirait par l’avenir. Il déglutit.

La route s’annonçait difficile, mais il ne souhaitait pas abandonner. Il avait fait son choix, et désormais il était temps pour lui de l’assumer, et de montrer à la face du monde qui était Hiko Sairyo.

- J’en ai tout à fait conscience ! Ce choix n’a pas été fait à la légère et je suis prêt à prendre mes responsabilités si le besoin s’en faisait. Comme je vous l’ai dit, je veux être un soldat de l’Empire du Feu, et je m’en donnerai les moyens…
Un discours bien déterminé, mais les actes le refléteraient-ils par la suite ? Seul l’avenir détenait cette réponse, mais une chose était sûre… Il serait testé à un moment ou un autre. Et il devra être fort… Particulièrement à ce moment là.

_________________
Relever la relève | w. Hiko Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Relever la relève | w. Hiko Empty
Sam 22 Juin 2019 - 22:34
RELEVER LA RELEVE
Sairyo Hiko & Chôkoku Tomoe
Ce jeune homme ne semblait décemment pas idiot de ce que pouvait en juger Tomoe. Il était même assez malin et apparaissait bien plus être un fervent de l’Empire que de son ancienne gouvernance. C’en était assez surprenant. Il était peut-être parmi les plus intelligents pour la Chôkoku. Quelle était donc l’utilité à demeurer dans le passé ? Il était évident qu’à ce jour le camp vainqueur était le meilleur avenir pour Kumo. Du moins c’était ce qu’elle pensait, elle qui avait eu la frénésie d’imaginer ce village à feu et à sang et de rentrer comme si de rien n’était au pays du Feu. Ce n’était pas plus mal, surtout lorsque l’imagination se portait sur une vision d’un Teikoku puissant, au-dessus du reste. Le placement géographique était même d’autant plus un atout. Puisse Kumo vivre le plus longtemps possible.

Les yeux encore rivés sur le jeune à la chevelure d’argent, elle l’écouta sans broncher. Son ambition emplissait ses yeux, c’était comme le nez au milieu de la figure. Elle reconnaissait là quelque chose qui l’avait effleurée, mais l’oublia bien vite avant de détourner ses sombres iris qui se posèrent sur les soldats au travail. « Et si l’on te demandait de partir servir au pays du Feu ? » Ce n’était pas impossible, après tout, bientôt, une partie de tous ces membres, soldats comme lieutenants se verraient en chemin pour Urahi. L’Empereur devait probablement avoir tout prévu il était évident que les territoires du feu seraient aussi à protéger. Tant de frontières à surveiller, tant d’hectares et de villages à protéger pour le seul nom du Teikoku. Etait-il prêt ?

Sairyo Hiko devait bien comprendre ce que Tomoe entendait par « ampleur » car si ses ambitions étaient une chose, les faits en seraient peut-être tout autres. Tout semblait clair pour ce jeune combattant, mais… « Tes belles paroles sont agréables, mais ce ne sont que des mots. Il te faudra être rigoureux et… » Tomoe marqua une courte seconde car elle se rendait finalement compte qu’elle-même n’était sûrement pas si honnête qu’elle semblait l’être sous son statut de lieutenante. « Dévoué. Obéir. Plus encore parce que nous savons que tu étais Kumojin. » C’était là véritable ineptie venant de ses lèvres fines. Elle-même n’était pas aussi… Partisane. Si l’Empire du Feu était ce qui se rapprochait le plus de ses propres préceptes, et qui, selon elle, l’amènerait bien plus rapidement au terme de son objectif premier, Tomoe n’en demeurait pas moins une vicelarde. Après tout elle était celle qui avait sacrifié son camarade dans cette guerre pour l’emporter. Elle pouvait en faire de même pour le reste.

L’Explosive reprit cependant, les yeux toujours dans le vague et non plus accablant ce shinobi. « Mes questions valent peu, elle ne révéleront rien sans acte. » Et enfin, elle tourna simplement la tête, semblant presque attendre quelque chose de sa part, mais quoi ?
☾ anesidora

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6014-tomoe-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u880
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Relever la relève | w. Hiko Empty
Lun 24 Juin 2019 - 19:10
La jeune femme avait complètement raison. Et c’était un peu la crainte qu’avait eu notre jeune héros en faisant étal de tant de zèle lorsqu’il répondait aux questions. Avoir l’air motivé et prêt était une chose, l’être réellement une toute autre. Et la jeune femme au regard ébène le faisait bien remarquer, montrant ainsi qu’elle n’était pas prête à se faire berner par n’importe qui. En entendant ces quelques mots, l’enfant aux cheveux blancs sentit monter la pression. Il commençait à transpirer et sentait son t-shirt se rapprocher de sa peau à cause de l’humidité ambiante qui venait de s’abattre sur lui. Il n’était pas dans une situation de confort complet, il fallait qu’il réagisse.

Tout d’abord, il fallait répondre à l’objection de la Lieutenante sur le fait qu’il puisse éventuellement être envoyé à Hi. Il s’en était douté. Mais il avait aussi réfléchi à la question et il jugeait cette hypothèse peu probable. Bien que ne se considérant pas comme tel, ce serait envoyer un loup dans la bergerie si jamais il avait de mauvaises intentions envers l’Empire du Feu. De l’autre côté, le laisser dans son village pouvait lui faire adhérer plus facilement à la cause défendue par le Teikoku, mais aussi lui ouvrir les portes à de potentiels actes de rébellion. Il n’y avait pas de remède miracle, et Hiko tenta de donner son point de vue à ce sujet à la jeune femme qu’il suivait.

- Je me suis posé la question… Et honnêtement, bien que je préfère rester près de mes proches, je comprendrais d’être envoyé en dehors de Kumo. Mais pour le moment, je pense que l’Empire a tout intérêt à garder les anciens Kumojins dans leur ancien village. Cela permettra de prouver que ce nouveau Régime n’est pas extrême et pourra alors convaincre certains indécis…
Bien qu’il fût jeune, le Sairyo aimait réfléchir et se projeter. Peut-être que son argumentation était totalement incohérente aux yeux de l’Explosive, mais à ses yeux, elle tenait debout. Vint alors le moment de répondre à l’argumentation que les Kumojins devront faire leurs preuves avec plus de zèle que les autres. Cela le fit sourire, un sourire maîtrisé cependant. Puis il prit la parole, tout en emboîtant le pas de la jeune femme.
- C’est compréhensible. La confiance ne naît pas en un jour, et il faut plus que des mots pour l’installer… Tout le monde doit en être conscient.
Une phrase bien énigmatique, qui cachait une certaine forme de réticence de la part de l’enfant. Il avait voulu rejoindre l’armée du Feu et en assumerait les conséquences, mais il avait aussi entendu un beau discours plein de promesses de la part de Yamanaka Rei. Quelle réalité sera la sienne ? Seul l’avenir le dira.

Finalement, l’Explosive insista une dernière fois sur l’importance des actes en comparaison aux paroles. Puis, elle tourna la tête une nouvelle fois, ne regardant plus l’enfant. Ce dernier s’y attendait, et il se déplaça alors devant. Une fois ses deux pieds bien plantés dans le sol, il releva le menton pour la regarder dans les yeux, puis prononça ces quelques mots avec une farouche volonté.

- Testez-moi ! Testez-moi ici et maintenant et vous verrez que chaque mot qui sort de ma bouche n’est pas juste ici pour brasser de l’air… Testez-moi et vous verrez !
On pouvait croire qu’il venait de craquer psychologiquement, mais tout dans son comportement avait été calculé. C’était la première étape de son plan. S’il réussissait son test, il aurait alors la confiance d’une Lieutenante. Ou du moins une certaine reconnaissance de sa volonté !

_________________
Relever la relève | w. Hiko Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Relever la relève | w. Hiko

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: