Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa]


Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Empty
Mar 4 Juin 2019 - 11:46
Ashitaka fixait l'horizon. Il avait passé la nuit sur les hauts-plateaux, pensif, à regarder Iwa et ses lumières noctures. Les boutiques avaient fermé les unes après les autres, les bougies et autres lanternes s'éteignant petit à petit en contre-bas de la position du Borukan. Le calme de la vie avait rapidement reprit son cours, la Roche était agitée de toute part en journée, se reposait la nuit sans pour autant s'arrêter totalement. Les lanternes des bars restaient quant à elles allumer bien plus longtemps, ne disparaissant dans la fraîcheur nocturne qu'au milieu de la nuit.

Une fois les lumières éteintes, les étoiles réapparaissaient alors avec d'autant plus de vigueur, l'astre lunaire faisant son propre travail pour empêcher une nuit trop sombre. Les yeux ambrés regardaient ainsi la boule blanche aux cratères presque invisibles. Elle semblait veiller sur Iwa, paisiblement, dans le silence de la nuit. Rien ne viendrait l'ennuyer ce soir. Il laissa ainsi passer le voile nocturne sur la vallée rocheuse de Rokkutsu, admirant à nouveau les lanternes s'allumer au matin. Dormir... Il n'y arrivait pas vraiment ces jours-ci. Trop pensif pour fermer les yeux.

La résonance, cette sensation de froid inexplicable dans sa poitrine, Rakka, les morts du clan... Beaucoup d'évènements étaient survenus en quelques jours. Il en avait même perdu son équipe, dans cet assaut et cette vague de pouvoir qui avait parcouru le monde. Comment agir au mieux pour le futur du village caché de Tsuchi no Kuni ? Il cherchait une réponse en permanence. Comment prouver aux Iwajins qu'il était le mieux placer pour reprendre le flambeau de la direction du village ? Difficile à dire. Il devait agir, c'était certain. Mais pas comme cette Etana qui se plaisait à faire parler d'elle. Pas loin du village. Pour diriger, il fallait non seulement le souhaiter mais aussi être présent. Connaître le village. Enfin, c'était l'avis du jeune homme.

À l'aube, alors qu'il regardait la ville s'agiter petit à petit, une silhouette se mit à monter sur le plateau où il se trouvait, là d'où il observait la vie iwajine se réveiller. Il la laissa avancer tranquillement puis se releva et s'épousseta un peu en la remarquant. Ashitaka détailla pendant quelques instants la jeune fille qui lui faisait face.

« Borukan Ashitaka. Tu es Nagamasa Hisa, c'est bien ça ? Tu viens ici pour t'entrainer ? »

Il avait posé négligemment la main sur la garde de son katana, indiquant ainsi qu'il était prêt à échanger quelques coups avec elle si elle le souhaitait, bien qu'il doute sincèrement être capable de rivaliser avec elle pour ce qui concernait le maniement du sabre. Après tout, elle était l'une des trois Amazones, celles qui avaient vaincu Mamushi et le Bakuhatsu qui l'accompagnait.

_________________
Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u563

Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Empty
Mar 4 Juin 2019 - 13:51
Une nouvelle journée, un nouvel entrainement. Cela faisait désormais quelques jours que l'assaut contre Iwa s'était déroulé et c'était bien là la seule activité utile dont j'étais capable en attendant la réaction des autorités du village. Je me dirigeai donc en direction des hauts-plateaux dès l'aube pour profiter du climat estival qui commençait à s'installer peu à peu dans la région, portant sur moi une tenue de combat accompagnée de mes sabres d'entrainement.

Malgré l'heure particulièrement tôt, le village était déjà en effervescence. Le travail de remise sur pied après les évènements récents demandaient les efforts de chacun. Enfin, pas exactement puis qu’aucune mission ne m'avait été confiée, probablement pour me laisser me reposer après ma longue mission à l'étranger. Si je devais bien reconnaître que cela pouvait m'être bénéfique, je n'avais aucunement l'intention de rester inactif. La tradition ancestrale de la rigueur dans la branche du clan dans ma famille m'interdisait de flâner et comme la résonance n'avait pas eu raison des problèmes d'alcool de mon père, il me fallait faire d'autant plus d'efforts pour préserver l'honneur familiale.

En arrivant à ma destination, je remarquai la présence d'un jeune homme qui semblait intéressée par mon arrivée. Cela se confirma rapidement puisqu'il se présenta avant de demander confirmation sur mon identité. Je commençais à me demander si je n'étais pas devenue une célébrité au sein du village. J'espérais quelque peu que cela cessât rapidement, je n'étais après tout qu'une simple genin qui avait vu la chance lui sourire à plusieurs reprises. Je m'inclinai tout de même respectueusement en direction du Borukan.

- C'est bien moi, enchantée de faire votre connaissance ! Effectivement, c'est plus agréable de s'entrainer à l'air libre ici que confinée dans le dojo de mon clan.

Voyant sa main posée sur son arme, j'en déduisis rapidement qu'il souhaitait s'entrainer avec moi. Malgré le manque de considération d'un tel geste qui n'aurait pas eu la même représentation au sein de mes terres natales, il était évident que le jeune homme n'avait aucune intention maline.

- Nous pourrions le faire ensemble si vous le désirez, c'est plus agréable que de brasser de l'air et plus intéressant que d'affronter à nouveau mon mentor.

Je déposai alors délicatesse mes affaires contre une paroi de la montagne avant de retourner faire face à Ashitaka. J'ignorais s'il s'était mis en tête de gouter à la puissance de l'une des Amazones ou s'il ne s'agissait que d'une coïncidence et qu'il se montrait simplement amical, mais il avait l'air d'être un opposant coriace et c'était justement ce dont j'avais besoin.

_________________
Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Empty
Mer 5 Juin 2019 - 0:17
La jeune fille était sereine, calme. Elle n'avait pas l'air surprise ni gênée de voir quelqu'un d'autre à cet endroit si calme. Le Borukan, lui, aimait bien avoir une certaine tranquilité. Il n'était pas mécontent de voir cette âme solitaire venir cependant en cette reposante matinée, puisqu'il avait bien envie de s'entraîner et qu'une adolescente avec une telle renommée ne pouvait qu'être intéressante à affronter, ne serait-ce que pour échanger quelques passes au katana.

S'il n'était pas un grand connaisseur de l'art samouraï, il pouvait cependant manifester un talent plus que raisonnable dans le maniement de son arme au métal rougeoyant. Simple effet esthétique, l'arme n'avait pas de propriété particulière si ce n'était celle de trancher plutôt bien en comparaison des armes que l'on trouvait habituellement sur les étals des marchands. Le travail était non seulement beau mais aussi efficace.

Ce n'est cependant pas son katana qu'il sortit mais son bokken, accroché à l'autre côté de sa ceinture. Il se mit alors en garde, laissant le temps à la jeune fille de faire de même. Cette samouraï semblait aussi être capable de beaucoup, sans doute beaucoup plus que tout ce qu'elle pourrait lui montrer ici, lui-même devant faire pâle figure face à ce genre de farouche bretteur.

« Ne te sens pas obligée de me vouvoyer. Je ne suis pas encore Tsuchikage. »

Plaisantant à moitié pour lancer la discussion sans pour autant partir dans un monologue, il vérifia quelques instants ses appuis avant de se lancer. Une fente en avant suivi de deux simples coups. L'un venant de la droite et l'autre, dans une fluide torsion du poignet, se rabattant rapidement en diagonale, comme pour la couper en deux de son épaule à sa hanche. Dans le même mouvement, il se replaça légèrement en arrière, prêt à réagir.

Les samouraïs étaient connus pour leur capacité à agir avec une rapidité effrayante, aussi mettait-il tous ses sens en alerte, sérieux dans l'entraînement matinal qu'il partageait avec elle. L'échauffement qu'il avait pratiqué un peu plus tôt pour ne pas s'engourdir avec la fatigue avait prouvé son intérêt, il n'était pas trop englué dans sa fatigue, l'esprit clair, le corps libre.

« Que comptez-vous faire, toi et tes deux camarades, pour la suite ? Votre mission a Tetsu s'est bien passée ? »

Il avait eu vent de leur départ en tant que Jônin, bien que l'information n'ait été que peu partagée. Aussi faut-il dire qu'il attendait lui-même avec une certaine impatience le moment où ils pourraient aller s'occuper de cet homme de misère qui s'était permi de tuer trois iwajins sans sourciller et sans subir de conséquences directes.

« Je vous proposerai bien de vous y accompagner mais je sais pas si je peux me permettre de partir après une attaque pareille. T'en penses quoi toi, de cet assaut ? Tu en ferais quoi des prisonniers ? »

Tout en s'enquérant de son avis, il voulait un peu déterminer quel était le tempéremment de l'une de celles que l'on appelait les Amazones désormais. Mais il sentait qu'il parlait sans doute déjà trop au goût de la jeune fille et relança un assaut après avoir paré une attaque de la jeune fille. Gardant le contact avec son arme, il l'empêcha de la retirer en appuyant dessus fortement avant de lui envoyer un coup de pied au niveau du genoux droit. Un style peu aimable mais qui avait l'avantage de lui faire découvrir les capacités de réaction de la Nnagamasa face à des attaques sans doute inhabituelles pour elle qui devait presque toujours affronter des maîtres de l'art du Bushido qui respectaient toutes les règles de courtoisie.

_________________
Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u563

Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 12:42
Lorsque Ashitaka sortit son bokken, se mettant en garde, j’en fis de même avec mes deux sabres d’entraînement. Il s’agissait donc également d’un sabreur utilisant ce type d’outils d’entraînement, c’était un bon point pour lui. Il m’autorisa alors de le tutoyer comme si le choix de mes mots dépendait de sa bonne volonté. Sa deuxième remarque laissa alors penser qu’il s’agissait soit d’une personne bien gradée, soit d’une personne particulièrement vaniteuse. Dans tous les cas, je trouvais cette remarque vraiment malvenue considéré le peu de temps qui s’était écoulé depuis la mort de Kyoshiro.

— C’est plus une question de principe que de hiérarchie, je ne me sens jamais obligée de rien.

L’affrontement débuta alors. Je n’étais guère échauffée pour cela, mais cela importait peu, il me fallait améliorer également ma capacité à combattre à l’improviste.

Franchissant rapidement l’espace qui nous séparait, le Borukan commença l’attaque par une double frappe de son bokken qui vint heurter mes deux sabres l’un après l’autre. Il recula alors aussitôt, m’interrogeant sur Tetsu et sur l’assaut. Cela confirma donc ma première hypothèse compte tenu de la confidentialité de l’opération à Tetsu.

Je tentai à mon tour un assaut avant de lui répondre. Une frappe de mon bokken en direction de ses côtes fut facilement contrée. Il en profita pour maintenir une pression sur celui-ci afin de placer une frappe du pied vers mon genou. Je fis absolument rien pour chercher à contrer ce coup, profitant au contraire de celui-ci et du fait que je combattais à deux armes pour frapper de mon shoto en direction de sa jambe. Mon genou se ploya alors dans la direction de la frappe, m’obligeant à rouler au sol, m’éloignant au passage de la portée de mon opposant.

— J’ignore encore ce qu’il en est du Bakuhatsu ou des projets du village en ces temps troubles. Il n’est pas évident d’avoir des projets en étant Genin. Quant à l’assaut, je trouve cela regrettable qu’ils aient réussi à pénétrer dans le village, mais la victoire du village reste encourageante. Et les prisonniers ? S’ils n’ont pas choisi d’attaquer le village, on sait que la plupart sont des mercenaires, probablement pas assez fiables pour être relâché dans la nature. Sans compter sur le fait qu’il est parfaitement possible que parmi eux se cachent des agents de l’empire du feu ou de l’homme au chapeau. Si j’étais aux commandes, je ferais exécuter ceux qui ont provoquer des morts et enfermer les autres, après les avoir interrogés sur leurs activités, du moins le temps qu’on retrouve un certain calme au village.

Je me remis alors en garde en face de lui. Mon genou me faisait un peu mal, m’obligeant à garder une posture peu équilibrée sur mon autre jambe, mais ce n’était pas cela qui allait m’empêcher de continuer.

— Mais bon, c’est pas comme si que j’avais mon mot à dire dans ces décisions.

_________________
Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 22:56
Commençant l'entraînement sans trop forcer, le Jônin échangea un peu avec la samouraï. Cette dernière semblait ne pas être trop adepte des longs discours. Des réponses assez neutres, il n'y a que sur le sujet des prisonniers qu'elle avança un véritable avis. Elle était petite encore, mais déjà elle semblait avoir développé une pensée impitoyable. Massacrer les prisonniers qui avaient tué pendant leur contrôle mental ? Pouvait-on seulement tenir rigueur à une personne d'être un chasseur de primes ?

Certains n'avaient pas véritablement eu le choix ou ne connaissaient que cela comme moyen de subsistance. Tout dépendait de leur éthique lorsqu'ils choissaient les primes en question, et faire du cas par cas était tout bonnement impensable au vu de leur nombre. Ashitaka l'écouta jusqu'au bout, encaissant le coup dans sa jambe sans trop pouvoir s'en défendre. Elle avait réussi à arrêter son bokken qu'il maniait à deux mains avec un seul de ses sabres d'entraînement, manifestant une force surprennante pour une jeune fille de son âge. Certes il n'avait pas mit toute sa force dedans, loin de là. Mais tout de même.

Elle ne put esquiver elle non plus le coup de genoux qui lui arriva sur le côté du sien, la forçant à faire une roulade et semblant lui faire suffisamment mal pour rendre son jeu de jambes moins fluide. Ashitaka hocha un peu la tête à la fin du discours de l'Amazone.

« Tu es dûre avec eux. Et comment être certain desquels ont tué ? Tu les interrogerais tous un par un jusqu'à ce qu'ils craquent ? Dans la bataille, je ne me souviens pas de qui a tué et qui ne l'a pas fait. Quelques uns peut-être, et encore. Ce serait très complexe. Et pour certains d'entre eux, ils ont pu voir leurs camarades mourir. Alors qu'ils ne souhaitaient pas ça du tout, attaquer Iwa. Est-ce que ce n'est pas déjà une punition suffisante ? »

Il continua alors le combat en utilisant plus sa jambe non atteinte, gardant son poids sur cette dernière pour garder une mobilité sans fatiguer trop la seconde. Il tenta alors un coup d'estoc rapide comme pour la transpercer, donnant un grand coup dans le bas de la lame de son katana pour ouvrir sa garde avant de rabattre à nouveau sa lame sur elle, déjà à l'intérieur de sa défense. Ainsi, elle serait forcée de se défendre avec son wakizashi pensait-il, à moins qu'elle n'ait d'autres atouts dans sa manche.

Ne pouvant plus trop jouer avec des attaques sournoises, coups de genoux et autre, il se recula suite à cette tentative, se remettant en garde. Après ça, il fit un mudra pour entourer son bokken et son bras de futon, essayant ainsi d'agir plus vite. Cherchant à la prendre de vitesse, il visa ainsi sa tête avant de baisser d'un seul coup tout son corps pour essayer de faucher les deux jambes de la kunoichi. Comme un serpent, il se replaça dans la foulée de son attaque avec une certaine fluidité. Il restat finalement en place, la laissant attaquer pour une fois.

« Je suis pas de cet avis. La voix de tous compte. Elle ne peut pas être exprimée à chaque fois, elle ne peut pas être comptée à chaque fois. Mais elle ne doit pas être sous-estimée. Et si tu as des choses à dire que tu ne penses pas pouvoir dire toi-même, que tu penses que ton avis est important sur un sujet parce que tu as pris le temps d'y réfléchir et de le développer, que ce n'est pas juste une idée préconçue en somme, n'hésite pas à la dire à quelqu'un qui a plus de poids. Même s'il n'en parle pas, il l'aura en tête. Et ton avis aura certainement un impact s'il atteint quelqu'un d'assez haut placé, ce qu'il ne peut pas faire si tu le gardes pour toi. »

_________________
Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u563

Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 13:35
La réaction d’Ashikaga à ma réponse ne m’étonnait guère. Je savais bien que mes propos pouvaient paraître assez violent pour quelqu’un de mon âge. S’il demandait honnêtement mon avis et qu’il prenait la peine d’en débattre, je ne pouvais que le défendre.

— Je veux bien croire qu’au milieu de cette foule se cachent une poignée d’innocents qui s’étaient simplement retrouvés embarqués par malchance, mais il ne faut pas oublier que la plupart d’entre eux sont des mercenaires. Un guerrier qui ne doit sa loyauté qu’à l’argent ne devrait pas être autorisé à fouler le sol du pays. Au delà d’une simple question de Justice concernant cette attaque, il s’agit avant tout de décider si nous souhaitons réellement que de tels individus soient libérés dans la nature. Surtout après, comme vous le dites, avoir perdus des camarades des mains d’iwajins. Concernant leur culpabilité lors de l’attaque, d’après ce que j’ai compris, les assaillants avaient gardé une part de contrôle sur leurs actions, variant ainsi leurs crimes contre Iwa. Je me doute bien qu’il serait impossible de faire une liste exhaustive, mais en récoltant des témoignages, on pourrait en choisir quelques uns et s’en servir pour envoyer un message fort. Et puis posez-vous la question inverse, si vous aviez également été pris au piège par cette technique et ce faisant, vous auriez rendu meurtrier d’iwajins, vous considéreriez-vous comme innocent ?

Ashitaka enchaîna alors rapidement sur un nouvel assaut avec un coup d’estoc. Visant directement la lame de mon katana, il réussit à me surprendre, brisant ma garde en m’obligeant à déplacer mon shoto pour parer son coup. Il recula alors à mon grand étonnement pour charger son arme de futon. Malheureusement pour lui, j’étais bien placée pour connaître cette technique. Je le lui démontrai d’ailleurs aussitôt en recouvrant mes deux sabres en bois de la même lueur chakratique. S’il souhaitait augmenter le rythme, il me fallait bien le suivre.

Lorsqu’il reprit l’assaut, visant directement ma tête, je déplaçai avec rapidité mon shoto pour venir intercepter son arme. Celle-ci changea cependant de trajectoire en même temps que son possesseur modifia sa posture, s’approchant dangereusement de mes jambes. Son astuce était efficace et il ne m’était pas possible de parer ainsi. Je me contentai donc d’un petit bond rapide en arrière pour l’esquiver.

Sa réflexion qui suivit concernant le poids de mon avis était intéressante. Je me contentais souvent de me taire, laissant les personnes mieux gradées décider sans chercher à les influencer, mais il n’avait pas tort. Si mes réflexions n’avaient pas le même interêt que celles des autorités du village, cela ne m’empêchait de les partager, ne serait-ce que pour faire comprendre mon point de vue.

— Je vous remercie pour ces mots, je n’avais jamais pensé à cela de cette façon. Et vous, que pensez-vous que nous devrions faire des prisonniers ?

Je traversai alors aussitôt la distance que nous avions installée entre nous avant de frapper simultanément avec mes deux sabres en bois dans un mouvement de coupe opposé. Une telle attaque laissait une grande ouverture dans ma garde, me plaçant à la merci de n’importe quelle attaque frontale, mais il allait déjà devoir contrer mes deux sabres pour saisir l’opportunité sans se blesser.

_________________
Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 18:54
L'entraînement suivait son cours, assez tranquille pour l'instant quand bien même les deux adversaires montraient des attaques qui auraient pu chacune mettre au sol un débutant. Des tests, des passes plus ou moins violentes. L'échange oral continuait aussi, la jeune fille semblant plutôt certaine de sa position tranchée. Sans doute un trait de caractère que l'on retrouvait tant dans les actions que les pensées des Nagamasa. Mais ce clan était important pour Iwa et il n'avait pas été assez pris en compte au goût du Borukan. Pas plus que le clan Chôkokû qui semblait être un peu délaissé de son côté.

« Je ne crois pas qu'on puisse seulement se lier à l'argent. Les mercenaires ont chacun leurs règles et leurs envies je pense. Les réduire à l'argent c'est un peu cruel. Il en faut bien un peu pour vivre. Tu as peut être raison pour certains cependant, je te l'accorde. Pour ce qui est de la culpabilité, nous ignorions qu'ils étaient contrôlés, et dans une situation où ils devaient attaquer de toute façon, ils savaient aussi bien que nous allions les tuer. Donc nous tuer en premier pouvait être un moyen de survivre, sans pour autant qu'ils en aient réellement envie. Tu ne crois pas ? Les hommes sont prêts à faire énormément de choses pour survivre... Innocents est un bien grand mot cependant. Mais la mort est une sanction définitive, et l'emprisonnement implique de devoir puiser dans les réserves et l'argent de notre pays pour les nourrir et les surveiller. Si à court terme c'est faisable, à long terme c'est difficilement imaginable. »

En vérité, le Borukan ne voyait pas vraiment de solution miracle. Les priver de leurs effets ou être trop sévères avec eux sans les tuer leur donnerait l'envie de vengeance contre Iwa. Les laisser libre sans la moindre peine aurait un effet sans doute dévastateur sur tous ceux qui ont perdu des proches et sur la politique générale d'Iwa. Les emprisonner posait des problèmes logistiques et les tuer apportait un certain problème étique et moral face à des assaillants qui n'ont pas eu le choix d'agir et se retrouvent massacrés alors que certains sont purement innocents.

« Ce que nous devrions en faire, c'est une question... Difficile. C'est justement parce que je ne trouve pas de réponse qui me convienne que je te demande ton avis et que je le demande à pas mal de monde à vrai dire. Même si j'y ai perdu des camarades qui m'étaient précieux, je serais plutôt pour trouver une sanction comme l'aide aux réparations du village d'une manière ou d'une autre avant de les libérer. Une sanction qui leur permet de réparer les torts qu'ils ont causé mais qui ne leur demandera pas trop puisqu'ils y ont eux aussi perdu et qui ne les fera pas nourrir une rancoeur qui pourrait se retourner plus tard contre le village. Et qui ne montrera pas les iwajins comme les fous sanguinaires que l'Homme au Chapeau essaie de nous faire passer pour aux yeux du Yuukan. Parce que notre décision finale sera connue de tous, c'est certain. Les marchands ne tiendront pas leurs langues. D'éventuels survivants le colporteront aussi. Je pense que se montrer magnanime est sans doute la meilleure chose à faire pour Iwa. »

Le jeune homme soupira un peu avant de se remettre en garde, ayant terminé ses attaques. De son côté, Hisa semblait enfin se mettre à l'offensive, ayant elle aussi employé le futon pour gagner en vitesse, ce qui tira un sourire des lèvres du Loup. Intéressant.

Alors que les deux bokens de la jeune fille arrivaient de chaque côté pour le prendre en étaux, le guerrier se recula en grimaçant un peu, forcé de s'appuyer sur sa jambe qui avait subi la morsure de l'arme de l'Amazone, puis il frappa les deux lames de la samouraï lorsqu'elles se rejoignirent juste devant lui, faisant relever les bras à la jeune fille pour rappuyer sur sa jambe et lui mettre un coup de poing de sa main libre en plein ventre, pour lui couper la respiration. Encore une fois, il n'y allait pas de main morte, lui prouvant si cela était nécessaire qu'il la prenait très au sérieux. Mais aussi dans le même temps qu'elle même devait le considérer comme quelqu'un de capable.

Il se replaça un peu et recommença deux coups, le premier de droite à gauche et le second en diagonale, de l'épaule droite de la jeune fille vers sa hanche gauche. À la fin de son mouvement, il continua sur un estoc direct en plein ventre, ayant un peu reculé pour sortir de la lame qui viendrait sans doute à sa rencontre.

_________________
Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Ashii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u563

Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 13:40
Il était clair que le Borukan possédait une clémence plus grande que la mienne. Si ce qu’il disait faisait parfaitement sens dans mon esprit, nos idées semblaient séparées par une divergence de point de vue moral et éthique. Je savais bien qu’aucune décision ne pouvait être parfaite à la vue de la situation si complexe, Ashitaka semblait vouloir privilégier les apparences ce qui était compréhensible, même si ce genre d’idée ne pouvait avoir mon approbation. S’il avait du mal à me convaincre par ses mots, sa capacité à combattre lui faisait honneur. Contrant mon attaque sans difficulté, il enchaina avec une frappe du poing dirigée vers mon ventre. J’eus à peine le temps de pousser mes jambes vers l’arrière pour me reculer rapidement, mais ce ne fut pas suffisant pour esquiver complètement son assaut. Si mon mouvement me permit tout de même d’être épargnée d’une partie du coup, je réalisai tout de même à l’impact qu’il possédait une force conséquente. Ce n’était cependant pas avec cela qu’il allait réussir à me mettre au sol. Il enchaina alors avec une série de trois coups des plus classiques dont je n’eus guère de difficulté pour intercepter avec mes deux armes, le laissant alors se reculer.

Au lieu d’attaquer aussitôt, j’en fis de même pour reprendre mon souffle suite à son attaque et prendre le temps de lui répondre.

— Vous avez probablement raison, exécuter des personnes pour leurs actions sous l’emprise d’un contrôle mental donnerait une image désastreuse à l’étranger. Cependant, je ne saurais être d’accord. Baser ses actions sur la façon dont elles seront reçues est peut-être plus judicieux, mais ce n’est pas qui je suis. J’essaie de ne regarder que les actes, leur moralité et les conséquences qu’ils devraient avoir. Essayez plutôt de vous mettre à leur place. Si vous aviez été sous l’emprise d’une telle technique, auriez-vous été massacré un village pour votre propre survie ? Auriez-vous espéré par la suite que vos actes soient excusés sous cette simple justification ? Je sais bien que je ne peux appliquer ma philosophie à chacun, mais moins il y aura de personnes sur cette Terre qui répondront positivement à ces deux questions, mieux nous nous porterons.

Après cette longue tirade, je chargeai vers le Borukan en concentrant une quantité de chakra conséquente à travers mon bokken. Nous étions désormais suffisamment échauffés, il était grand temps d’augmenter un peu l’intensité de cet entrainement. Traversant rapidement la courte distance qui nous séparait pour arriver sur son flanc, je réalisai un mouvement de coupe classique, mais rapide et puissant en direction de ses côtes. J’avais pu analyser son niveau quelque peu depuis le début et il semblait être en mesure d’y faire face. Dans le cas contraire, notre discussion risquait fortement d’être interrompue brusquement.

_________________
Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa] 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

Le Loup et l'Amazone [PV. Nagamasa Hisa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: