Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Mar 4 Juin 2019 - 14:55


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




L’aube n’avait pas encore montré le bout de son nez, mais ce ne saurait tarder. Allongée dans un grand lit aux côtés de son bien-aimé qui dormait encore, elle contemplait le plafond, bien trop pensive pour retomber dans les songes. Beaucoup de choses s’étaient déroulées la veille et la rousse avait encore beaucoup de mal à tout assimiler. Tout était parti de cette alerte maximale, un assaut lancé sur le village et tout ceci avait donc été orchestré par l’une des mains de l’homme au chapeau, au travers d’une technique bien sombre et vicieuse, forçant shinobis et mercenaires à attaquer la cité de la Roche. Beaucoup de questions tournaient, sans cesse, pourquoi ? Qu’est-ce que ça leur apportait de contrôler des hommes pour faire le sale boulot ?

Enfin, l’Eisei nin avait subi un phénomène mystérieux comme tout le village d’ailleurs et certains en avaient même perdu la vie ou d’autres pouvaient contrôler le chakra alors qu’ils étaient de simples civils. Cet acte d’envergure faisait parler dans tous les recoins de la cité de la Roche et tout le monde cherchait à comprendre ce qu’il s’était déroulé. Ensuite, la douce repensa à son père, qu’elle avait cherché partout, mais sans aucune trace de lui, l’espoir de le revoir s’amenuisait petit à petit et sa peine était toujours là, dans un coin de son cœur. Aimi se retourna et observa le blond qui respirait doucement, qui aurait cru qu’elle se retrouverait à partager sa chambre, enfin pas si tôt, mais la situation était telle que les choses se déroulaient ainsi et ce n’était pas plus mal. En effet, quelque part, il était peut-être temps pour la Chiwa de prendre son envol, mais c’était si brutal et injuste, que cela se passe ainsi.

Enfin, la douce s’était bien reposée mais elle avait encore du pain sur la planche, elle était restée un bon bout de temps à la morgue à s’occuper des corps et avait réalisé un rapport avant d’envoyer une lettre au manoir des Hyuga à l’attention de Toph qui devrait la retrouver en début d’après-midi à l’hôpital pour discuter de tout cela plus en détail. Non sans oublier les rencontres inattendues comme avec Taishi ou encore les soins portés à cette mystérieuse Neiko. Cependant, ce matin, elle avait autre chose de prévu. L’Eisei nin commençait à être serrée dans ses vêtements et cela lui fit penser à la boutique où elle avait vu ce kimono et avait rencontré la vieille dame avec qui elle avait sympathisé, il serait temps de lui rendre une visite, voir si tout se passait bien. Se penchant doucement vers le Han, elle déposa doucement ses lèvres sur sa joue pour ne pas le réveiller et sortit des draps en silence avant de quitter la pièce avec ses affaires.

Dehors, le jour commençait à se montrer, mais le village était très silencieux, durant sa marche vers la grande place, elle pouvait voir les différentes réparations et tout le monde se mettait à la tâche, l’esprit de la Roche coulant dans les veines de chaque habitant, elle était certaine que la cité finirait par reprendre de ses couleurs, il fallait juste un peu de temps. Arrivant sur les lieux, la doucereuse constata que la boutique n’avait presque aucun dégât, les vitres étaient brisées et les débris s’étaient déposés à l’intérieur. Entrant dans la bâtisse en saluant respectueusement, elle tomba nez à nez avec la gérante qui passait un coup de balais non sans peine avant de s’arrêter et de porter son attention sur l’Eisei-nin, son vieux regard s’illuminant.


« Je n’oublierai jamais cette belle chevelure de feu ! Aimi ! Je ne t’attendais pas à te revoir ici, avec tout ce qu’il s’est passé ! »

La Chiwa lui adressa un doux sourire avant de se rapprocher et de prendre le balais qu’elle avait posté à côté du comptoir.

« Ba-chan, vous devriez vous reposer, n’oubliez pas votre dos, je vais m’en occuper maintenant que je suis là. En effet, nous n'arrêtons pas depuis l'attaque sur Iwa, mais tout rentre dans l'ordre petit à petit, du moins, je l'espère. Je suis venue pour le kimono que je vous avais laissé de côté, je crois que je suis enfin prête. »

La vieille femme frappa dans ses mains, plus que ravie alors que son dos craqua de nouveau et qu’elle grimaça, plaçant une de ses paumes en bas de celui-ci, Aimi soupira, c’était vraiment une personne pleine d’énergie, mais le corps n’allait plus avec. Elle disparut à l’arrière de la boutique tandis que la Chiwa dégageait l’amas de débris rassemblés dans la ruelle. La gérante revint avec une belle boîte, arborant un visage fier et ravi, il était temps en effet. Posant le balai contre le mur, la genin se rapprocha d’elle et attrapa le coffret tendu vers elle avant de légèrement l’ouvrir. On pouvait voir le beau tissu lavande ainsi que les fleurs mauves qui y étaient brodées, la douce avait oublié à quel point il était beau et raffiné, cela ferait presque mal de devoir se battre avec, mais le tissu était résistant et l’artisan faisait un magnifique travail.

[lien de ce que donne le kimono sur Aimi quand elle l’aura sur elle, plus tard]


« Merci de l’avoir gardé près de vous tout ce temps Ba-chan, j’en prendrai le plus grand soin possible. »

« Merci à toi ma petite, tu es devenue une magnifique rose et je suis certaine que ce kimono ne fera que t’embellir. Ah le jeune âge, ce n’est plus pour moi tout cela... Merci pour le brin de ménage, aller va, je vais aller me reposer… Ah, mon dos.. »

« Je ne manquerai pas de repasser vous voir très bientôt, avec votre création sur le dos, reposez-vous bien Ba-chan. »

Aimi s’inclina respectueusement, la boîte contre sa poitrine cachée par son chemisier kaki qui avait simplement envie de respirer, suffoquant sous cet amas de tissu. Cela allait lui changer, elle qui était toujours recouverte, mais elle était certaine que le vêtement serait pratique pour se battre. De retour à l’appartement de Musashi, la lumière illuminait timidement le modeste domicile, très limité pour y vivre à deux mais cela lui convenait très bien. Au contraire, pouvoir partager les lieux à ses côtés étaient plaisants, et même si sa maison pouvait lui manquer, Aimi savait qu’ici, elle pouvait se sentir comme chez elle, au côté du Han qui était sa famille.

Bon, il était temps d’essayer l’habit, même si la vieille lui avait promis que la tunique lui irait à ravir, elle avait envie de voir ça d’elle-même. Se dirigeant dans la salle de bain, la doucereuse se dévêtit, déclarant un adieu à sa tenue de toujours et souhaita la bienvenue au doux tissu qui couvrirait son corps. La Chiwa garderait les longs bas noirs qui montaient jusqu’à ses genoux puis enfila le vêtement qui glissait à merveille contre sa peau. Il y avait aussi une ceinture assez large, plus sombre qu’elle enroula difficilement autour d’elle. Que cela pouvait être compliqué de se vêtir ainsi ! Alors qu’elle se battait avec la ficelle beige qui devait faire le tour, tout en maintenant le tout, la genin entendit un bruit de porte et tomba nez-à-nez sur le blond qui se frottait les yeux. S’immobilisant alors, rouge comme une tomate, ses bras derrière son dos tentant de faire un nœud, La Chiwa fut ravie de le voir arriver au moment où elle avait besoin d’aide.


« Bon matin Musashi-kun… Euh hum… Surprise ! Tu veux bien m’aider ? »

Spoiler:
 

_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 14:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Mer 5 Juin 2019 - 20:39

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Le bourgeon fleurit, faisant place à une
rose incandescente.



Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Iwa12

------------------------------------------------------

Couché aux côté de sa bien-aimée, Musashi était dans un doux rêve. Il se trouvait quelque part, dans un continent lointains où il faisait agréablement bon. Des collines et des plaines à pertes de vue, alors que sa maison était située au sommet de la colline la plus élevée de la région. Le Han y demeurait avec sa famille, ses trois enfants, deux garçons et une fille, et bien entendu son épouse, Aimi.

Cette dernière était en train de cuisiner un agréable plat dont la senteur se propageait à l’extérieur, chatouillant les narines de l’épéiste. Il avait hâte de déguster ce plat, un plat qui lui était si familier, mais dont il ne pouvait se passer. Pour l’heure, il se contentait d’élever ses pigeons, tandis que ses trois enfants s’amusaient en riant et en courant de partout. Musashi était un homme heureux, un homme comblé. Il remerciait le ciel de l’avoir éloigné du monde des shinobis, il était très reconnaissant de se retrouver dans ce continent lointain où les tensions et les guerres n’existaient point.

Alors que quelques pigeons tournaient autour de lui, le regard du Han se perdit dans le ciel nuageux, se remémorant brièvement son passé. Il se demandait si ma mère l’observait et qu’elle était fier de ce qu’il était devenu. Puis, il souriait agréablement, pensant que sa génitrice lui avait répondu à travers les nuages, qui prenaient des multiples formes abstraites, qu’il interprétait à sa guise. Enfin, il reporta soudainement son attention sur ses enfants qui avaient, à priori, l’air de se chamailler.

« Père, père, Arisu gagne tout le temps… elle n’arrête pas de tricher. » Accusa, l’aîné.

« C’est vrai ça, Arisu ? » Demanda, l’épéiste.

« Mais non père, je vous jure que je n’ai pas tricher. J’ai juste été plus maline qu’eux, comme vous me l’avez enseigné. » Se défendit, la cadette.

L’épéiste les observa attentivement, cherchant à desceller en chacun de ses enfants un signe qui pourraient les trahir. Rien, apparemment ils étaient tous les trois convaincus de ce qu’ils avançaient. Il prit alors le temps de discuter avec eux pour comprendre le fond du problème, et à priori c’était les deux garçons qui avaient tort. Ainsi, il prit le temps de leur expliquer en quoi ils se trompaient, puis il fit en sorte que les trois se réconcilient, contraignant chacun à prendre l’autre dans ses bras. Enfin, il finit par les prendre tous les trois dans ses bras, souriant et s’amusant avec eux pendant un certain temps.

« A table ! »

Ils entendirent tous sans exception la voix d’Aimi. Ils se regardèrent, alors que leur vendre gargouillaient, puis soudainement ils accoururent tous en direction de la maison, le dernier arrivé serait le perdant. L’épéiste était le grand perdant, ses enfants ainsi que son épouse se moquaient ouvertement de lui. Alors qu’un « Bon appétit ! » sortit de la bouche de chacun, en même temps, des images fort désagréables vinrent se mêler à ce doux rêve, sous la forme de flash persistant, contraignant ainsi Musashi d’ouvrir les yeux. Il avait rêvé. Le manieur de cristal regrettait de s’être réveillé, et ce d’autant plus en réalisant l’absence de sa bien-aimée. Elle aurait pu atténuer ce réveil pour le moins abrupt. Tant pis.

Le Han se leva et se dirigea vers la salle de bain. Il devait se préparer, manger, puis rejoindre le terrain d’entraînement. Après tout, cela faisait un moment qu’il ne s’était pas entraîné. Soudain, alors qu’il s’apprêtait à franchir le pas dans la salle de bain, il tomba nez-à-nez sur la jeune médecin. Il plissa des yeux pour se demander s’il ne rêvait pas encore, après tout il n’était impossible de faire un rêve dans un autre rêve.

« Aimi-chan ?! » Fit-il, d’un air surpris.

Il réalisa que c’était bel et bien Aimi, dans une tenue pour le moins osé, mais qui lui seyait incontestablement à merveille. Si sa bien-aimée lui demanda son aide pour nouer le nœud situé dans son dos, Musashi mit toute de même un certain temps avant de réagir, admirant en effet la Genin dans sa nouvelle tenue, qui, il fallait le reconnaître, mettait merveilleusement ses formes en valeur.

« Oui, bien sûr… » Fit-il, en se plaçant derrière elle pour nouer le nœud de son Kimono.

Après quoi, il l’enlaça par derrière, alors que son regard se figea sur le miroir qui lui offrait une vue parfaite sur l’apparence de la Chiwa. S’il mit un certain temps avant d’aborder son sourire d’autrefois, ne manquant pas de complimenter la Genin sur sa nouvelle tenue.

« C’est la tenue dont tu m’avais parlé l’autre jour ? Elle te va merveilleusement bien, c’est au-delà de ce que j’avais imaginé. » Lança -t-il, d’un doux sourire. « Maintenant je comprends mieux pourquoi je me suis réveillé seul au lit ce matin. » Reprit-il, en lui embrassant délicatement le cou.

Le Han avait même oublié pourquoi il était venu dans la salle de bain. Il ferait mieux de s’en souvenir très vite, car une très longue journée l’attendait, à moins qu’il ne souhaite plus respecter le programme d’entraînement qu’il avait élaboré la veille. Ce qui serait bien entendu très surprenant, car Musashi respectait toujours ses programmes d’entraînement.



_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Sam 8 Juin 2019 - 15:57


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




C'était dans une position plutôt embarrassante qu'elle se retrouva quand Musashi fit son apparition dans la salle de bain, légèrement penchée en avant, cherchant tant bien que mal à resserrer le ceinturon autour de sa taille qui complétait la tenue à merveille. Lui-même semblait surpris, mais c'était normal, étant donné qu'il ne l'avait jamais vu dans un accoutrement aussi raffiné, plus léger aussi, et si magnifique. La doucereuse lui avait demandé son aide pour l'aider, mais il mit un certain temps à réagir, s'abreuvant de la vue qu'il avait devant lui, faisant rougir de plus belle la kunoichi, elle se dit qu'il devait apprécier de la voir ainsi. La jeune femme se redressa tandis qu'il se plaçait dans son dos pour nouer le nœud si embêtant, la rousse le remercia doucement, se disant qu'elle allait devenir folle si un simple cordon lui menait la vie dure.

La jeune femme regardait son reflet tandis qu'il la resserrait contre elle passant ses bras autour d'elle. La Chiwa avait remarqué que quelque chose avait changé chez le blond, ce qui pouvait être normal avec ce qu'il s'était passé la veille, puis elle passait beaucoup de temps avec lui alors toutes ses mimiques, ses sourires et ses réactions, elle les connaissait bien donc il pouvait cacher tout cela, elle n'était pas dupe. Si hier elle n'avait pas cherché à en savoir plus, ayant tous les deux besoins de garder leur songe dans un coin de la tête, aujourd'hui, elle trouverait un moment pour lui demander ce qu'il se passait. Le rubis aimait son sourire, même s'il était moins spontané, elle profiterait donc de chaque moment comme étant les plus précieux qu'ils soient. Le compliment vint ensuite, faisant sourire Aimi qui ferma les yeux en sentant ses lèvres sur son cou, la faisant frissonner de tout son long, il n'y avait vraiment que lui pour lui procurer ces effets. En effet, elle l'avait laissé tout seul ce matin. L'Eisei Nin se retourna restant toujours dans ses bras, les passant derrière sa nuque avant de rapprocher de lui et de l'embrasser tendrement.


« Je suis contente que le kimono te plaise, Musashi-kun, pardonne-moi pour mon absence, j'ai très mal dormi et j'avais besoin de faire du changement... Je te promets que je saurai me faire pardonner. »

La kunoichi le regardait les yeux brillants d'amour, la doucereuse avait besoin de lui, plus que jamais, avec tout ce qu'il s'était passé, l'avoir retrouvé en vie dans sa pauvre demeure lui avait fait comprendre à quel point elle l'aimait. Même si son cœur souffrait, c'était lui qui allait la tenir au-dessus de l'eau, le seul qui avait cette place si sacré dans son cœur, le seul pour qui elle donnerait tout, il la possédait, corps et âme. Mais avant de profiter de l'un de l'autre comme elle le sous-entendait, si bien sûr, il le comprendrait, il fallait survivre à cette longue journée qui promettait. De plus, la jeune femme avait quelque chose pour le Han. L'embrassant une nouvelle fois sur ses douces lèvres, la Chiwa alla chercher sa sacoche où elle retira un beau parchemin avant de lui tendre.

« Un patient m'en a fait cadeau, il y a quelque temps, je me disais qu'il pourrait t’intéresser, toi qui voulais apprendre les charges. »


_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Lun 10 Juin 2019 - 4:14

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Le bourgeon fleurit, faisant place à une
rose incandescente.



Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Iwa12

------------------------------------------------------

La Genin apprécia les compliments de son bien-aimé, le prenant alors dans ses bras, l’embrassant ainsi tendrement, comme elle savait si bien le faire. Le Han prolongea légèrement le baiser, puis écouta la Chiwa lui présenter ses excuses, lui promettant qu’elle saura se faire pardonner.

« Ne t’en fais pas, je disais ça comme ça. » Finit par rétorquer, d’un très léger sourire, cherchant à la rassurer, comme toujours.

L’épéiste se souvint alors brièvement de ce rêve. Il décocha naturellement un léger sourire, puis se dirigea vers l'évier, se passant ainsi un peu d’eau sur le visage. Il était en retard, il devait se préparer et reprendre son entraînement, un entraînement qu’il avait délaissé depuis déjà plusieurs semaines. Musashi était une personne organisée, souhaitant toujours que les choses se déroulent comme il l’avait prévu, comme il l’avait planifié.

Enfin, alors qu’il s’apprêtait à quitter la salle de bain, la jeune médecin l’interpella, lui tendant ce qui avait tout l’air d’être un parchemin renfermant une technique. Il la regarda d’un air curieux, l’écoutant alors lui offrir ce cadeau. Elle s’était souvenue de tous ces moments où le Han cherchait désespérément à apprendre le « charge », elle espérait qu’il puisse enfin acquérir cette technique avec ce parchemin, se voulant à priori plus efficace que n’importe quelle leçon qu’elle pourrait lui donner. Il décocha un fin sourire, la remerciant alors de la plus simple des manières :

« Oh, voilà qui devrait m’empêcher de me casser la gueule comme ce fut le cas toutes les fois où j’ai cherché à apprendre cette technique. » Fit-il, d’un très léger rire. « Merci beaucoup, au moins avec ça, je suis sûr d’y arriver… » Poursuivit-il, en prenant le parchemin. Il se dirigea alors vers la sortie, s’arrêtant soudain pour interpeller de nouveau Aimi : « Je ne sais pas si tu as quelque chose de prévu, mais je compte aller m’entraîner, si tu veux tu peux venir avec moi ? » Proposa -t-il, d’un léger sourire, qui t’attarda à se manifester.

Il attendit alors sa réponse avant de se diriger vers sa chambre. Il prépara rapidement son sac d’entraînement, puis se dirigea vers la cuisine, cassant quelques œufs pour préparer le petit déjeuner. C’était loin d’être parfait, mais loin d’être dégueulasse. Il déposa alors deux assiettes sur la table, commençant par manger la sienne.

« Le petit dej est prêt. » Finit par dire, en voyant la Chiwa. « Je n’ai pas le temps pour préparer quelque chose de consistant, j’espère que ça te conviendra. » Poursuivit-il, remplissant les deux verres vides de jus d’orange. « Bon appétit ! » Conclut-il, d’un léger sourire.

Une fois qu’il eût fini de manger, il lava immédiatement son assiette, la rangeant aussitôt à l’étagère située en haut à gauche de l’évier.

« Je vais chercher mon sac et on y va dès que tu es prête. » Fit-il.

Il porta alors sa longue cape rouge, prenant avec lui son sac d’entraînement contenant ses divers outils, ainsi que ses bouquins. Enfin, lorsqu’Aimi fut prête, les deux Genins quittèrent l’appartement pour rejoindre les hauts plateaux…




_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »


Dernière édition par Han Musashi le Mer 19 Juin 2019 - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Mer 12 Juin 2019 - 9:05


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




L'Eisei nin lui tendait le rouleau dont on lui avait fait cadeau et qui lui était entièrement inutile, ayant décidé d'en plus, s'adonner aux arts du Bukijutsu. Aimi était certaine qu'il saurait utiliser ce parchemin de la meilleure des manières, il était si doué dans tout ce qu'il entreprenait, il pouvait être fier de son côté stratège et des compétences impressionnantes qu'il avait, la Chiwa se souvenait même très bien des ondes Raiton qui lui avaient donné du fil à retordre. La doucereuse lui rendit son sourire, tendrement, avant d'émettre un petit rire à l'écoute de sa première phrase. Il prit le rouleau qui se sépara d'elle, se dirigeant vers la sortie, il avait sûrement pleins de choses à faire. Puis soudain, il se retourna vers elle, la sortant de sa petite pensée. Le Han lui proposa alors de s'entraîner, faisant sourire la Chiwa, heureuse qu'il pense à elle. Parce qu'ils avaient besoin tous les deux de se défouler et de se réhabituer au combat, après cette longue journée lourde de conséquences. La jeune femme sourit de plus belle et hocha de la tête. Son regard se posa sur sa tunique, il était temps de la tester dans un vrai entraînement. En plus de cela, la rousse alla enfiler un petit short sombre afin d'y accrocher ses étuis et sa sacoche.

Ensuite, pendant que Musashi leur préparer un petit-déjeuner, la kunoichi se dirigea vers son katana, dans son fourreau et l'observa longuement, se perdant dans de profondes pensées. Aimi l'attrapa, hésitante et le retira de son étui, observant le long de la lame. Quelque chose était différent, il manquait cette petite chose qui lui donnait envie de manier l'arme, mais elle ne savait pas ce qu'il se passait. Son regard s'attrista soudainement, depuis quelques temps déjà, elle hésitait à laisser son Hinoken de côté pour s'entraîner au combat à mains nues, car il était évident qu'elle éprouvait de grandes difficultés à manier la belle arme, mais depuis hier, c'était encore plus évident et cela la peinait beaucoup. Le blond la sortit de ses pensées, déclarant que c'était prêt. La belle iwajin rangea alors le katana et le déposa contre le mur, elle se retourna vers son bien-aimé, ne cachant même pas sa tristesse et avança vers la table, alors que son ventre criait famine.

En regardant les œufs, la douce eut un nouveau flash, la conduisant dans un passé proche où c'était elle qui cuisinait ce repas pour elle et son père. La Chiwa avala difficilement sa salive tandis qu'elle attrapait d'une main tremblante sa fourchette, tout venait de remonter à la surface si brusquement que c'était difficile à contenir. Les paroles du manipulateur de cristal l'aidèrent à ne pas s'effondrer alors qu'elle se força à contenir ses larmes. Accompagnée d'un timide sourire, elle hocha de la tête.


« C'est vraiment parfait Musashi, merci... Et bon appétit à toi. »

Après ce petit repas aux saveurs nostalgiques, ils lavèrent tous les deux leurs couverts avant de les ranger. Ensuite, la doucereuse repensa à tout son matériel et finit de se préparer, tout ce qui était utile étant dans la petite sacoche qu'elle attachait dans le bas de son dos. Les longues manches qui commençaient au milieu de ses bras descendaient en cascade laissant une ouverture au niveau de ses avant-bras pour plus de facilité, cela lui tiendrait chaud. Enfin, ils quittèrent les lieux ensemble pour se diriger vers les hauts-plateaux. Un lieu qu'elle affectionnait particulièrement pour sa diversité et ses terrains d'entraînements.

Les réparations de la cité se faisaient en harmonie, chacun aidant son prochain dans la remise en forme du village. Tout le monde était réveillé, et même si le cœur de chacun resterait sûrement touché à vie, la volonté de la Roche coulait en chacun, et c'était ce qui faisait qu'Iwa continuerait à perdurer. Une fois qu'ils étaient arrivés, ils cherchèrent un endroit disponible pour leur entraînement matinal. Une fois qu'ils eurent trouvé un lieu adéquat, la jeune femme contempla la la zone qui se présentait devant elle, une lueur passa dans ses yeux. Puis, elle se posta devant Musashi, les bras croisés, un doux regard à son attention. La jeune femme avait hâte de s'y mettre, il était certain que tous les deux avaient besoin de se défouler et de se vider l'esprit.


« Est-ce que tu voulais étudier certaines choses durant cet entraînement Musashi ? Personnellement, il faut que je travaille mon Taijutsu, comme tu sais... »


_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Jeu 20 Juin 2019 - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Mer 19 Juin 2019 - 21:35

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Le bourgeon fleurit, faisant place à une
rose incandescente.



Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Iwa12

------------------------------------------------------

Musashi était loin d’exceller en cuisine, mais il fallait souligner que lorsqu’il s’attelait, il se donnait toujours à fond et mettait vraiment tout son cœur, et ce d’autant plus lorsqu’il s’agissait de le faire pour la jeune et douce médecin, avec qui il partageait désormais son appartement. Ainsi, l’épéiste espérait que la Chiwa apprécierait son plat, ne manquant d’ailleurs pas de jeter un coup d’œil de temps à autre pour voir la tête qu'elle ferait lorsqu’elle goûtera à son plat. C’était là que le Han se rendit compte que quelque chose n’allait pas, que sa douce et tendre amante n’était pas tout à fait dans son assiette. Elle semblait pensive, un tantinet triste, pour une raison qu’il ignorait. Musashi pensa immédiatement en être la cause, car ces derniers temps, depuis la résonance d’ailleurs, il l’avait quelque peu négligé. En effet, le manieur du cristal avait vécu une expérience traumatisante qui semblait l’avoir quelque peu changé, au point qu’il avait dernièrement relégué celle qui avait toujours été son rayon de soleil au second plan.

Le Han voulut dire quelque chose, mais il se ravisa… Que dire ? Que faire ? Alors qu’il réfléchissait, toujours aussi hésitant, Aimi releva soudainement la tête et lui offrit un triste sourire avec lequel elle cherchait visiblement à le rassurer, lui confiant par ailleurs que son plat était parfait. Loin d’être convaincu, Musashi se contenta de lui offrir, à son tour, un très léger sourire, retournant alors à son plat, qu’il avait presque terminé. Quelques flashs de son dernier rêve lui apparaissaient, le faisant ainsi d’autant plus culpabiliser d’avoir été si distant avec celle qui donnait un sens à sa vie. Il avait mal, même s’il ne pouvait et ne voulait l’exprimer. Il se contenta de se lever et de laver son assiette, qu’il rangea par la suite à son emplacement. Puis, il s’habilla et s’équipa de ses outils, attendant alors patiemment la Chiwa pour se rendre aux hauts plateaux.

Cet entraînement allait assurément leur faire le plus grand bien, car ce sera l’occasion pour eux deux de se décharger de toute cette pression et ondes négatives qui les habitaient depuis la fin de la guerre. Peut-être que ce sera l’occasion aussi pour le Han de s’excuser d’avoir été distant et absent.

Quoi qu’il en fût, les deux Genins quittèrent leur appartement et arrivèrent bien assez vite au terrain d’entraînement. Ils ne mirent pas beaucoup de temps à se trouver un coin paisible où ils pourraient s’entraîner librement et tranquillement. D’ailleurs, Aimi semblait déjà prête pour cette séance, comme pouvait le témoigner sa posture, et ses propos, puisqu’elle demandait au Han s’il voulait étudier certaines choses en particulier durant cet entraînement. Par ailleurs, elle ne manqua pas de lui confier qu’elle souhaiterait travailler son Taijutsu. Bien qu’il ait entendu les propos de la Chiwa, Musashi semblait quelque peu ailleurs. Son regard s’était perdu un peu plus loin, là où de l’herbe poussait abondamment. Quelques souvenirs lui remontaient soudainement à la surface, puisque c’était en ce lieu même qu’ils avaient tous les deux découvert une toute autre facette d’eux… L’épéiste décocha un très léger sourire pour le moins nostalgique, puis reporta son regard et toute son attention sur Aimi.

« Excuse-moi, je me suis un peu perdu dans mes pensées… » Fit-il, dans un premier temps. « D'accord, on va travailler ton Taijutsu, cela devrait aussi me permettre de bien travailler ma défense et mettre au point quelques contre-attaque. » Poursuivit-il, en reculant de quelques pas.

Musashi fit apparaître deux clones. L’un se plaça immédiatement devant lui, tandis que le second restait légèrement sur sa gauche. Il dégaina alors son sabre, faisant signe à Aimi de commencer.

« Ne retient surtout pas tes coups, cela devrait te permettre de voir jusqu’où tu peux faire mal et me permettre de voir à quel point ma défense peut être efficace. » Lança -t-il, d’un très léger sourire. Il dégaina alors un kunai qu’il lança sans perdre de temps, ouvrant ainsi officiellement les hostilités.



_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 11:14


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




Les deux combattants étaient arrivés aux hauts-plateaux, dans un endroit bien précis qui rappelait des souvenirs à la jeune femme. Les deux amoureux s'étaient découverts comme jamais, ce soir là et rien qu'à y penser, un frisson parcourra l’échine de la genin. Et en remarquant l'air perdu et le regard distant, Musashi aussi devait se perdre dans ses pensées, voire même, ses souvenirs ? Ce moment qu'ils avaient partagé tous les deux, dans l'herbe au loin. La rousse ne put s'empêcher de sourire, se disant qu'il n y avait pas que du mauvais dans le Yuukan et cela, en partie grâce à lui. Enfin, la doucereuse avait remarqué que le jeune homme était ailleurs ces derniers temps, moins spontané et moins souriant. Et Aimi, bien qu'elle acceptait qu'il se remette difficilement de ce qu'il s'était passé, n'appréciait pas cela pour autant. Parce qu'elle était tombée amoureuse de ce sourire. Alors, le rubis avait besoin de décharger tout ce qu'elle gardait en elle, mais elle allait aussi en profiter pour le faire réagir, parce qu'elle ne pouvait pas le laisser comme cela, il fallait qu'il parle, qu'il lâche tout ce qu'il ressentait, et cet entraînement serait parfait pour cela.

La Chiwa lui rendit son sourire, mais de manière plus mystérieuse, avec des idées en tête, se surprenant même à vouloir le provoquer ainsi.


« Tu es sûr que ça va Musashi ? Ou le fait de revenir ici te fait raviver certaines... choses ? En ce moment, tu es... différent...

Aimi lui sourit de nouveau. Elle n'allait pas se retenir, mais n'allait pas non plus lui briser des os, ce n'était pas le but. De plus, il avait son sabre avec celui, ce qui changeait la donne, n'ayant pas encore ses brassards. Alors la jeune femme sortit un kunai pour contrer celui qu'il lui envoyait, l'arme de jet lui servirait à parer sa lame à lui, pour ne pas de blesser gravement.

« Je n'ai pas oublié de quoi tu es capable Musashi avec tes défenses fourbes ! Je te vois venir, en m'invitant à venir te voir...

Si dans un autre contexte, la rubiconde serait venir à lui avec le plus grand des bonheurs, ici, le contexte était très différent. Comment faire, quand son adversaire possédait un manteau raiton qui était assez déstabilisant ? La jeune femme réfléchit, le meilleur moyen étant de l'attaquer à distance pour mieux le déstabiliser et obtenir une ouverture. Alors, la kunoichi du vent décida de concentrer du chakra dans son poing, et le relâcha instantanément en frappant de toutes ses forces dans le sol, qui se décomposa alors, en ligne droite vers le Han, qui se retrouverait déstabilisé voir, tomberait, s'il ne faisait rien. Et dans le cas où il bondirait, la rousse se lançait déjà, prête à lui asséner un coup-de-poing chargé de chakra, destiné à le repousser et non à le blesser.


_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Sam 22 Juin 2019 - 18:57

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Le bourgeon fleurit, faisant place à une
rose incandescente.



Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Iwa12

------------------------------------------------------

« Ne t’en fais pas, tout va bien… C’est juste que je pense à certaines choses qui me rendent disons… un peu nostalgique. » Fit-il, d’un léger sourire. « Allez, commençons cet entraînement, on aura tout le temps de discuter plus tard. » Poursuivit-il, en se mettant sur ses gardes.

Le Genin créa alors deux clones, puis lança immédiatement un kunai en direction d’Aimi, ouvrant ainsi officiellement les hostilités. La Chiwa n’eut pas de difficulté à dévier la trajectoire du projectile, confiant alors à son amant qu’elle savait de quoi il était capable et qu’elle n’avait oublié son côté fourbe. Musashi ne manqua pas de lui répondre, notamment en manifestant son manteau de raiton, le tout avec un sourire narquois. Son clone se lança alors immédiatement sur la Chiwa, mais c’était sans compter sur sa force prodigieuse, qui lui permis de fendre littéralement le sol, faisant alors disparaître le clone. Les conséquences de son coup ne s’arrêtèrent pas là, puisque la Chiwa avait principalement ciblé le Genin.

« Tu ne vas pas des mains mortes, hein. J’aime ça, continue de me surprendre, Aimi ! » Lança -t-il, en réalisant quelques mudras, alors que le sol se fendait sous pieds.

Des ailes de cristal se matérialisèrent derrière son dos, lui permettant ainsi d’échapper de justesse à la technique de la jeune médecin. Il perdit toutefois ses clones et devait d’ores et déjà réfléchir à une autre stratégie, c’était du moins sans compter sur Aimi, qui ne comptait visiblement lui laisser aucun répit. En la voyant bondir sur lui, le poing imprégné de son chakra médical, Musashi pensa à l’accueillir avec un loup de raiton, mais il se ravisa au dernier moment en encaissant sa technique de plein fouet. Propulsé à une dizaine de mètres plus loin, il se releva tant bien que mal, avec de peur que de mal. Il localisa rapidement la Genin, puis décocha un très léger sourire avant de la complimenter, à sa façon.

« Je ne me souviens pas que tu frappais comme ça avant, me voilà maintenant averti. » Lança -t-il, d’un léger sourire, en réalisant quelques mudras.

L’épéiste matérialisa une rose de cristal, semblable à celle qu’il avait, autrefois, l’habitude d'offrir à la jeune médecin. Il tint la branche entre sa bouche, attirant ainsi l’attention de la Genin sur la fleur. Si elle venait à le regarder, ne serait-ce qu’un instant, elle serait alors immédiatement plongée dans un Genjutsu. Elle se verrait en effet dans un autre endroit, un immense jardin, où elle sera entourée d'une multitude de roses, et où elle aura l’impression que rien d’autre n’existe, si ce n’est les roses et elle. Pendant ce temps, Musashi marchait sereinement vers elle. Étrangement, il ne prit même pas la peine de vérifié si Aimi était bel et bien plongé dans son Genjutsu…



_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Sam 22 Juin 2019 - 19:48


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




Il tenta de la rassurer, lui expliquant que ce n'était qu'un effet de la nostalgique qu'il ressentait. Il était vrai que ce lieu était très symbolique pour les deux iwajins, dans ces lieux, ils s'étaient découverts, doucement, passionnément, restant toutefois sages, mais s'il n'y avait pas eu la pluie... Enfin, ce n'était pas le moment de s'imaginer la suite, parce que ses rouges commençaient déjà se colorer, tandis que son regard s'éloignait dans les tréfonds de son imagination. La douce se racla la gorge, reprenant une certaine contenance, oui, ils auraient tout le temps pour discuter. Le Han utilisa une technique qu'il appréciait beaucoup : le clonage, faisant apparaître deux formes identiques du blond. Mais, la jeune femme n'allait pas le laisser faire ses petits tours de passe-passe, hors de question de se retrouver envahie par une multitude de Musashi qui lance des techniques Raiton. Le jeune homme semblait très amusé par les paroles de la médic-nin, tandis qu'il faisait apparaître son manteau raiton suivit d'un rictus qui lui était très rare de voir. Ah oui, il voulait jouer à ça ? Alors, la doucereuse allait agir de manière efficace, dès l'entrée de jeu. Son poing se chargea de chakra alors qu'il fonçait sur le sol, et avec une précision parfaite, lâcha au moment opportun l'essence bleue faisant fendre le sol jusqu'à ses pieds. Le clone qui faisait le malin n'était déjà plus.

Aimi lui envoya un grand sourire, lui montrant toutes ses dents, tandis qu'elle aimait entendre qu'elle le surprenait. Mais lui aussi était plein de surprise, tandis qu'il s'envolait, après avoir fait apparaître des ailes cristallisées, sous le regard surpris de la jeune femme.


« Et bien, toi aussi, tu as décidé d'être surprenant aujourd'hui ! Je sens que cet entraînement va être... riche en surprises...»

Aussitôt, ses paroles s'envolant dans l'abysse, la rubiconde bondissait déjà sur le jeune homme, poing de nouveau chargé de chakra, prête à lui faire montrer ce qu'elle avait appris, il y a peu de temps. Contre toute attente, le manipulateur de cristal encaissa de plein fouet l'attaque. Fort heureusement, elle n'était pas assez puissante pour lui briser quoi que ce soit, mais il se retrouva tout de même projeté en arrière. Ses pieds se posèrent de nouveau contre le sol, le laissant se relever. Son visage fier et souriant lui faisait comprendre qu'il ne se laissait pas abattre. Aimi posa ses mains sur ses hanches, plutôt fière d'elle, parce que depuis qu'elle pouvait gérer cet aspect offensif des arts médicaux, son éventail de capacités s'élargissaient.

« Tu sais oh combien j'aime avoir le dessus sur toi Musashi... Mais je t'avais dit que je m'entraînais à l'hyperforce, alors... Voilà le résultat !»

Un rictus se dessina sur ses douces lèvres rosées. Elle faisait référence au fait que son affinité élémentaire était supérieure à la sienne, c'était plutôt amusant comme situation. Mais la rousse devait reprendre une contenance, parce qu'il venait de réaliser des mudras pour faire apparaître... une rose ? Est-ce qu'il lui offrait la fleur pour la féliciter de son attaque qui avait fait mouche ? Ses iris vermeil se posèrent sur l'objet en cristal toujours aussi beau, lui faisant penser à celles qu'elle n'avait plus, ayant été détruites lors de l'attaque de la veille. Mais soudain, quelque chose changea, non, tout changea. Musashi n'était plus là, et le terrain d'entraînement rocheux, entouré de quelques parterres d'herbes, se transformait en un magnifique jardin, empli de roses magnifiques. Que se passait-il ? La rousse était pleinement consciente de ses mouvements, tournant autour d'elle, tandis qu'elle ne comprenait pas ce qu'il se passait, c'était magique, mystique... incroyablement étrange. Et si... C'était le Han qui lui avait fait cela ? Mais comment ? Un mauvais pressentiment rempli tout son être, tandis qu'elle sortait un kunai de sa sacoche, comme pour se protéger. Mais il n'y avait rien, pas d'autre trace vivante, simplement la kunoichi et cette nature florissante des plus majestueuses. Où était-elle ?

_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Lun 24 Juin 2019 - 0:36

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Le bourgeon fleurit, faisant place à une
rose incandescente.



Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Iwa12

------------------------------------------------------

« Tu parles de ces ailes ? Si je pouvais, je t’avouerai que je m’en passerai bien, je trouve qu’elles me rendent, disons… un peu efféminé… Tu n’es pas d’accord ? » Fit-il, alors que la Genin avait déjà bondi pour le surprendre avec sa nouvelle technique. « Je vois qu’on ne me laisse pas le temps, attends-toi à d’autres surprises, Aimi ! » Fit-il, d’un sourire narquois.

Pour le moment, la vraie surprise c’était le poing de la jeune médecin, qui, en plus d’avoir bien amoché le sol, venait d’envoyer valser le Genin à une dizaine de mètres plus loin. Aimi n’avait fort heureusement pas attaqué pour faire mal, car dans le cas contraire, Musashi n’aurait sûrement pas pu se relever aussi facilement. Cependant, sa force était suffisamment puissante et impressionnante pour que le Han se mette sérieusement sur ses gardes. Il ne manqua par ailleurs pas de confier sa surprise à Aimi, qui, il n’y avait pas encore si longtemps, ne cognait pas aussi férocement.

Musashi s’interrogeait alors sur comment avoir le dessus sur elle : avant c’était son futon qui le contrariait, et maintenant là voilà bien plus forte que l’Oterashi, celui qui effrayait Musashi par la force de ses poings. Ainsi, Musashi réfléchissait, songeant tout d’abord à son raiton, avant de se raviser et d’opter pour le Genjutsu. Aimi ne l’avait pas encore vu recourir à cette spécialité, il aurait ainsi indéniablement l’effet de surprise. Le Genin commença alors à se rapprocher, créant sa rose de cristal qui avait pour objectif de la plonger dans un Genjutsu, un doux Genjutsu qu’elle appréciera probablement, ou pas. Pendant ce temps, Aimi lui rappela à quel point elle aimait avoir le dessus sur lui, faisant ainsi remonter quelques souvenirs qui le firent naturellement décocher un léger sourire.

« Oui, je le sais très bien. Je m’en souviens ici-même. En fin de compte, tu sais que je finis toujours par me retrouver au-dessus de toi, n’est-ce pas ? » Fit-il, alors qu’il exposait la rose à sa tendre et douce amante.

Surprise, Aimi devait probablement se demander la raison de cette rose, surtout au beau milieu d'un entraînement. Elle devait certainement se poser d’autres questions, mais en fin de compte Musashi savait qu’elle craquerait et penserait que cette fleur était destinée pour elle, comme à l’époque où le Han lui en offrait, presque tous les jours. Sourire aux lèvres, Musashi observa Aimi plongée dans le Genjutsu, une illusion faible et basique, mais pas moins efficace. Le manieur de cristal avançait sereinement vers la jeune médecin, qui avait l’air de découvrir et d’apprécier le royaume des fleurs dans lequel elle avait été propulsé. Une fois suffisamment proche d’elle, le natif de Kaze prit le temps de la regarder, de contempler son visage qui le rendait joyeux. Puis, il agita légèrement la tête, regrettant d’avoir été absent pour elle ces derniers temps. Enfin, il se plaça derrière elle, passant sa main droite autour de son et sa main gauche autour de sa taille, avant d’annuler le Genjutsu.

« Je suis désolé d’avoir été absent dernièrement. Sincèrement. » Lui chuchota -t-il.

Il l’avait complètement neutralisé et n’avait, pour le moment, pas l’intention de la libérer. Peut-être qu’elle usera de la force pour s’extirper de son emprise ? La force physique n’étant pas le fort du Han, ce serait probablement un jeu d’enfant pour elle.

« Qui est au-dessus de qui maintenant ? » Reprit-il, en la basculant légèrement vers l’avant. « Je crois qu’en terme de surprise, ça fait 2 à 1 pour moi, alors comment comptes-tu te défaire de mon emprise, Aimi ? » Demanda -t-il, d’un air amusé. « Dépêches-toi, parce que je crois que tes pieds sont en train de se cristalliser. » Conclut-il, en renforçant son emprise de sorte à ce que la jeune médecin ne puisse pas regarder ses pieds.

L’histoire des pieds cristallisés n’étaient qu’un pur mensonge, car tant que Musashi garderait cette position, il lui serait impossible de réaliser des mudras….



_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Lun 24 Juin 2019 - 11:40


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




Et bien... Oui, en effet, les ailes qu'il avait fait apparaître étaient... resplendissantes et élégantes. La douce n'avait pas vraiment comparé celle-ci à une touche efféminée, parce qu'elle connaissait son bien-aimé et il n'était pas du tout de ce genre. La jeune femme se permit même de repenser à plusieurs épisodes où il s'était montré si... entreprenant, ce qui la fit rougir légèrement. Mais pour lui, répondre, l'Eisei nin décida de se lancer sur lui, le poing brandit, comme pour le punir de cette bêtise. La surprise se lisait dans le regard doré du Han, ce qui fit agrandir le sourire de la douce, contente de pouvoir lui en mettre plein les yeux. Après tout, c'était ça dans un couple ? Maintenir la flamme et surprendre l'autre, hein ? Aimi en profita pour lui répondre, le taquinant sur le fait qu'elle aimait avoir le dessus sur lui, des paroles qui pouvaient être comprises autrement pour Musashi, s'il réfléchissait bien. Mais la Chiwa n'était pas habituée aux sous-entendus comme ceux-là, mais elle se découvrait une autre façon d'être taquine avec lui. C'était bien le seul avec qui, elle pouvait agir ainsi d'ailleurs. Sans surprise, son tendre manipulateur de cristal répondit derechef, il confia qu'il s'en souvenait très bien, sur les lieux où leurs pieds étaient posés. Retournant la phrase de la rubiconde contre elle, tandis que son visage s'empourpra automatiquement, en l'imaginant sur elle. Rien qu'à cette pensée, le médecin sentit une sensation familière à cette soirée naître dans son ventre. Quelque peu désarçonnée, il continua de la perturber en faisant apparaître une rose cristalline qu'elle aimait tant.

Pourquoi ? Beaucoup de questions résonnèrent dans sa tête, tandis qu'elle essayait de reprendre une certaine contenance. Ce n'était peut-être pas le moment de raviver la flamme qui apparaissait en son sein, lorsqu'elle était à proximité du blond. Mais alors qu'elle fixait la plante mystique, tout changea. Lui faisant oublier alors toutes ses précédentes pensées. Il n'était plus là, la roche s'était transformée en arbres fleuris, la sol grisâtre, dur et froid était maintenant un parterre d'herbes fraîches et douces, chatouillant ses mollets. Que se passait-il ? Était-elle en train d'halluciner ? Musashi, lui avait-il fait cela ? La combattante tourna sur elle-même, cherchant son partenaire en vain. Soudain, tout changea de nouveau, la vision magnifique et paradisiaque lui offrant un sentiment de chaleur, disparut, brutalement. Tout était redevenu normal, mais alors qu'elle voulait bouger, la jeune femme se retrouvait immobilisée.

Tout redevint clair et évident. Il avait osé... Pourtant, même si c'était vicieux et si malin, la douce ne pouvait que le féliciter. Il l'avait magnifiquement piégée et elle était tombée, lamentablement dedans. Son souffle chaud contre son oreille la fit frissonner de toute part, tandis qu'il s'excusait d'avoir été absent ces derniers temps. Il ne semblait pas vouloir la libérer. Le han la provoquait de nouveau, faisant mouche. Il voulait vraiment jouer à cela ? La menace de cristalliser ses pieds fit immédiatement réagir la rousse, qui concentra un peu de chakra dans l'un d'eux, se leva pour s'abattre sur le sien, l'écrasant afin de le désarçonner. Légèrement penchée en avant, la rousse profite du fait que son emprise serait moins forte pour attraper le bras qui maintenait son cou et accompagnée de sa force, elle se pencha encore plus, le faisant passer par-dessus elle en une fraction de secondes, tandis qu'il s'étalait sur le sol, le visage rivé sur le ciel. Aussitôt, la rubiconde se positionna sur lui, ses jambes de chaque côté de son bassin, un sourire amusé naquit sur ses douces lèvres rosées.


« Et bien Musashi, tu disais ? Je crois que ça fait... 2-2 ? Mais bravo, tu m'as vraiment eue. »

Le Genjutsu hein... C'était vraiment la première fois qu'il utilisait cet art illusoire contre elle. Son regard écarlate se posa sur celui de son tendre amour, il brillait à chaque fois qu'elle le regardait, parce qu'elle l'aimait si fortement. Ses excuses lui revinrent en tête. Elle avait remarqué sa distance, et l'avoir si proche de lui, lui avait tant manqué... et dans cette position... Cela était suffisant pour faire revenir ce doux sentiment dans son ventre.

« Tu m'as... manqué, Musashi...»

Sans attendre, la jeune femme se pencha sur lui et lui déposa un baiser au début timide, qu'elle approfondit immédiatement, lui montrant sa détresse et tout ce qu'elle avait sur le cœur depuis la veille.


_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Dim 30 Juin 2019 - 21:30

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Le bourgeon fleurit, faisant place à une
rose incandescente.



Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Iwa12

------------------------------------------------------

Un bras autour de son cou et l’autre autour de sa taille, Musashi avait parfaitement réussi à neutraliser la jeune médecin. Il n’hésitait d’ailleurs pas à renforcer un peu plus son emprise afin de ne lui laisser aucune échappatoire, car sinon il savait qu’Aimi n’aurait pas grande difficulté à renverser la situation. Ainsi, une fois qu’il s’assura qu’elle ne pourra plus se libérer de son emprise, le Han ne manqua pas de lui rappeler qu’il avait et qu’il aura toujours le dessus sur elle, c’était une petite provocation visant à observer la réaction de sa bien-aimée. Si tout cela n’avait l’air d’être qu’un simple jeu, au fond il n’en était rien, car Musashi voulait et poussait Aimi à trouver une solution pour se libérer de son emprise. Il savait que c’était difficile, compte tenu de la force qu’il exerçait pour endiguer ses mouvements, cependant il savait combien la Chiwa pouvait être forte quand elle le souhaitait, et il était plus que jamais temps pour elle de le surprendre en rompant cette emprise.

Souriant et quelque peu confiant, Musashi lui chuchota quelques mots à l’oreille en vue de la déstabiliser. La réaction d’Aimi fut immédiate, mais pas de la façon dont Musashi s’y attendait. En effet, la jeune médecin concentra du chakra sous l’un de ses pieds, écrasant alors celui du Han pour le désarçonner. « Quelle sauvage ! » se dit-il, alors qu’il perdait naturellement de son emprise, permettant ainsi à la Chiwa de se saisir de son avant-bras, le soulevant alors par-dessus son épaule avant l’écraser définitivement contre le sol. Il tomba dos au sol, très impressionné par cette incroyable force dont Aimi avait réussi à acquérir depuis peu. Cette dernière ne lui laissa par ailleurs pas le temps de réagir, venant ainsi se poser sur lui, ne manquant pas d’afficher un sourire amusé avant de provoquer le Genin à son tour.

Musashi regarda brièvement le ciel, puis reporta son attention sur Aimi, esquissant alors un léger sourire pour s’avouer vaincu. La Chiwa le félicita malgré tout pour sa nouvelle faculté, lui rappelant par ailleurs les nombreux souvenirs qu’ils avaient partagé avant la récente guerre et l’apparition de ce qui était communément appelé la « résonance ».

« Bravo, tu me surprendras toujours, hein... Tu te souvien… » Commença -t-il, avant que la Genin ne le fasse taire, en l’embrassant.

Glissant sa main derrière ses cheveux, Musashi approfondit le baiser durant quelques instants, lui exprimant ainsi son amour et d’une certaine façon les émotions qui l’habitaient depuis la résonance. Puis, lorsqu’ils décidèrent de se séparer, le Han ne put se résoudre de la laisser, exerçant alors une certaine pression pour que le front de la jeune médecin vienne toucher le sien. Il la regarda durant quelques instants sans dire un mot, puis il se résolu à passer à autre chose, comme reprendre cet entraînement qu’ils avaient commencé.

« Le premier qui arrive à 5 points aura gagné, ça te convient ? » Lança -t-il, d’un léger sourire.

Il attendit qu’Aimi le libère pour prendre du recul et se placer à environ une dizaine de mètres d’elle. Il souhaitait recourir au multicolonnage, sa technique favorite, mais il se ravisa lorsqu’il se souvenu de comment Aimi les avait facilement vaincus, au début de cet entraînement. Après quelques instants de réflexion, Musashi composa quelques mudras et fit jaillir un pilier sous ses pieds, le propulsant à environ dix mètres de haut. Il observait alors Aimi du haut de sa position, attendant patiemment qu’elle tombe dans son piège.

« C’est quand tu veux. » Fit-il, en souriant.

Il maintenait un « faux » mudra et attendait patiemment que la Chiwa détruise le pilier, pour ainsi diriger tous les éclats vers elle. Musashi souhaitait voir si Aimi avait prévu de quoi faire face à sa faiblesse ou non, et si la réponse était négative, alors ce serait le bon moment pour elle de commencer à réfléchir sur un moyen qui lui permettrait de se défendre efficacement.



_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Sam 6 Juil 2019 - 15:02


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




Alors qu'il semblait la féliciter, ses rubis observaient le jeune homme comme jamais, comme si elle retrouvait celui qu'elle aimait, celui qu'elle chérissait, avec qui elle adorait passer du temps, celui qui lui faisait découvrir des sensations multiples et toujours nouvelles. Alors, parce qu'il l'avait manqué, parce que sa présence ces derniers temps n'était plus la même, qu'une certaine distance non voulue s'était crée, Aimi le coupa net dans ses paroles, l'embrassant de plus belle. Parce qu'elle avait besoin de sentir ce contact qui la faisait se sentir plus vivante que jamais, cet acte qui la ferait succomber de désir dans d'autres circonstances. Ce baiser était différent des autres, bien qu'il y mélangeait l'amour et la passion qu'ils ressentaient l'un pour l'autre, une certaine détresse s'y faisait ressentir, comme s'il était perdu ou chamboulé. La Chiwa voulait être là, comme il était tant pour elle. Se séparant à bout de souffle, ils restaient collés l'un à l'autre, plongeant leurs prunelles cristallines, les mots n'étaient pas utiles en cet instant présent.

Il ne semblait pas vouloir s'étaler sur ce moment intime, leur proposant de reprendre l'entraînement en laissant un petit défi de points. Si aux premiers abords, une discrète moue se lisait sur son visage de porcelaine, la doucereuse ne fit pas de commentaire et se contenta de sourire.

La jeune femme décida alors de se relever et d'aider son tendre amour à en faire de même, en lui tendant une main déterminée. De nouveau en place, le manipulateur de shoton créer admirablement un pilier d'une dizaine de mètres sous ses pieds, poussant la rousse à lever son regard carmin vers le blond en hauteur. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres, lui faisant repenser à son entraînement avec le Mugirawa, où celui-ci avait souhaité tester les hauteurs contre la kunoichi de la roche. Mais l'Eisei nin n'était pas bête, elle n'allait pas foncer tête baissée. Et donc, comme pour cette fameuse joute d'antan, celle-ci réalisa des mudras afin de créer une lame de vent dans sa direction. S'il pensait que celle-ci était simple, comme celles qu'elle lui avait déjà lancées, il se trompait lourdement, parce que s'il voulait esquiver en partant sur le côté, au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de son partenaire, la lame s'élargissait et rendrait l'esquive latérale difficile.

C'était une nouvelle technique que la combattante rougeoyante tentait de confectionnner, elle ne savait pas si celle-ci lui servirait mais autant voir si ce croissant de chakra grandissant pouvait faire mouche, c'était là aussi toute la base d'un entraînement.

Son seul moyen, serait donc de sauter vers le bas, mais à ce moment-là, Aimi qui avait sortit un kunai et enroulé un parchemin explosif autour de celui-ci, le lançait en bas du pilier, prêt à recevoir son bien-aimé ; l'arme de jet exploserait une fois la colonne de cristal atteinte. Un fin sourire se dessina sur son adorable faciès, tandis qu'elle continuait de rester à distance.


« J'espère que tu apprécies ma nouvelle technique Musashi-kun. D'ailleurs, je pense te l'avoir demandé hier mais, tu ne m'as pas dit l'impact que la résonance a eu sur toi... Tu pourrais m'en dire plus ? J'ai besoin d'en apprendre un maximum sur ce phénomène étrange.»




_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Mar 9 Juil 2019 - 19:57

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Le bourgeon fleurit, faisant place à une
rose incandescente.



Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Iwa12

------------------------------------------------------

Musashi avait une idée bien précise en tête. Il souhaitait en effet voir si Aimi allait foncer tête baissée ou réfléchir avant d’agir. Dans le premier cas, il lui ferait prendre conscience de ses lacunes et lui montrera combien c’était dangereux de trop se reposer sur sa force physique. Car oui elle était pourvue d’une force pour le moins incroyable, une force pouvant faire perdre la tête à n’importe qui, mais l’excès de confiance était un vilain défaut, un défaut qu’il ne voulait pas retrouver chez elle. Si au contraire, Aimi opte pour un choix plus intelligent, alors Musashi en sera le premier ravi et fera le nécessaire pour se défendre. Le but de cet entraînement était après tout de tester leur capacité et réussir à exposer les lacunes de chacun pour qu’ils puissent tous les deux réfléchir et les corriger.

Ainsi, du haut de son pilier, Musashi scrutait les moindres faits et gestes de la Chiwa, curieux de connaître ses prochains mouvements. Comme il pouvait s’y attendre, Aimi avait opté pour un tout autre choix, celui de rester à sa position et d’attaquer à distance pour contraindre son bien-aimé d’abandonner sa position. Elle avait agi de sorte à ne lui laisser que peu d’option, car la lame de vent qu’elle lui avait envoyé prenait du volume au fur et à mesure qu’elle s’approchait du Genin. Elle arrivait vite et il devait réagir vite, sans quoi il perdrait son avantage sur elle, et s’en sortira probablement avec des séquelles non négligeable. Il lui restait donc peu de temps et peu d’option.

Composant brièvement quelques mudras, l’épéiste créa immédiatement un mur horizontal à partir de son pilier, bloquant ainsi parfaitement la technique de la Chiwa. Le mur céda cependant sous le choc, laissant place à des nombreux éclats de cristal qui s’échouaient vers le sol. Au même moment, le pilier trembla légèrement sous le coup d’un kunai explosif minutieusement préparé par Aimi. C’était à ce moment que Musashi avait saisit le plan de sa bien-aimée, un plan parfaitement orchestré et qui aurait pu lui faire mal. Sourire aux lèvres, il réalisa une série de mudra avant de lui répondre :

« Une seconde plus et tout mon plan tombait à l’eau… » Fit-il, d’un léger sourire. « Je vois que je ne suis pas le seul à avoir développer des nouvelles techniques, je sens que ça va être de plus en plus compliqué de recourir à mon raiton… » Poursuivit-il, d’un léger rire.

Une fois ses mudras achevés, une dizaine d’éclats de cristal entouraient la jeune médecin. Il aurait pu en créer plus, de plus gros, mais le but restait de s’entraîner, pas de blesser sauvagement l’autre, il n’aurait pas osé de toute façon, pas avec Aimi.

« J’ai vécu une drôle d’expérience interne… Je ne sais pas comment te l’expliquer, c’était vraiment étrange. Il n’avait rien que mon shôton et moi… Il avait une apparence étrange, comme si c’était une entité vivante, bien distincte de moi. Je ne sais pas si tout le monde a vécu une expérience pareille, mais ce que je peux te dire c’est que cette « entité » cherchait à m’étouffer, à me dominer et à m’absorber… » Conclut-il, en serrant les dents.

Lorsqu’il serra son poing, les éclats de shôton fusèrent sur Aimi avec pour objectif de la taillader de toute part. Au mieux, elle arrivera à les balayer, d’une façon ou d’une autre, au pire, elle s’en sortira avec quelques blessures superficielles, rien de bien méchant.

« Tu enquêtes sur la résonance ? Tu me diras quand tu trouveras une vraie explication à ce phénomène… » Fit-il, du haut de son pilier.




_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Lun 15 Juil 2019 - 14:05


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




Si Musashi pensait qu'elle allait venir vers lui, ce qu'elle faisait souvent, lorsqu'elle chargeait, Aimi avait très bien compris que ce n'était pas forcément la solution à prendre. Parce que durant de nombreux entraînements, la Chiwa s'était lancée sans prendre en compte les conséquences d'un assaut, sans en connaître les capacités défensives ou de contre-attaque de son adversaire. Avec Abuto par exemple, la doucereuse avait fait le choix de rester à distance, et cela avait payé. Alors, de ses deux mains, la rouquine réalisa des mudras créant un croissant de vent tranchant qui se lança dans sa direction. Si le Han pouvait s'y attendre, étant donné que c'était une de ses techniques préférées, le blond allait être surpris de constater sur la lame grandirait petit à petit, le laissant que peu de solution. Qu'allait-il faire ? Pour la rubiconde, il allait sûrement quitter sa position et sauter en bas, c'était pour cette raison que la jeune femme attrapa un kunai dont le manche fut enroulé par un parchemin explosif qu'elle lança en bas du pilier. Mais à sa plus grande surprise, il n'en fit rien, utilisant son shoton pour contrer sa technique de vent. Une lueur de surprise brève apparut sur son visage, le Han utilisait de plus en plus cette extraordinaire capacité. Même si le mur de cristal se brisa, il avait fait mouche. Le kunai explosif fonça dans le pilier le faisant trembler, rendant sa stratégie caduque.

Un sourire se dessina sur ses lèvres, oui son Raiton était dérangeant et donc la Chiwa cherchait des moyens différents pour atteindre le jeune homme, il était donc compliqué de venir à lui sans se risquer à se retrouver paralysé. Soudain, des éclats de cristal entourèrent la kunoichi, la forçant à regarder autour d'elle. Alors comme ça, Musashi pouvait commander en plus de ça le cristal à une certaine distance ? À chaque seconde, la demoiselle en découvrait plus de son panel de techniques. Les pics cristallisés restaient pour le moment immobiles, mais la genin sourit doucement, comment à préparer des mudras qu'elle ne termina pas de suite, le laissant parler. Aimi l'avait interrogé sur la résonance, souhaitant savoir ce qu'il lui était arrivé de son côté. Ce qu'il lui raconta était très... étrange, faisant arquer un sourcil sur son faciès... une entité qui avait cherché à le dominer ? Son Shoton ? Avait-il souhaité prendre le dessus sur lui ? C'était une éventuelle hypothèse et cela ne semblait pas lui plaire. Les éclats se mirent à bouger, forçant la rousse à terminer ses mudras, maintenant ses mains les unes contre les autres, tandis qu'un puissant vent entoura la rubiconde, tournoyant autour d'elle et repoussant les projectiles brillants. Ses doigts restaient entrelacés maintenant le vent autour d'elle encore, pour éviter tout type de projectile ou potentielle attaque qui pourrait survenir. Cela consommait du chakra, mais la Chiwa devait voir jusqu'où elle pouvait aller avec cette nouvelle technique défensive.


« Oui. Je ne souhaite pas rester les bras croisés à attendre qu'on nous dise quoi faire. Alors j'essaie de comprendre ce qui a bien pu nous arriver. Nous ne savons pas vraiment si cela ne pourrait pas se reproduire encore une fois.»

Ses mains se séparèrent cessant la tornade de vent opérer, parce que dans ces moments-là, la jeune femme ne pouvait rien faire d'autres, et ce n'était pas ainsi qu'elle arriverait à atteindre le jeune homme. Alors, Aimi concentra davantage de chakra dans son poing, tandis qu'il frappa de nouveau le sol. Cette fois-ci, l'envergure était beaucoup plus importante, le sol s'effrita complètement, se détruisant petit à petit, jusqu'à atteindre le pilier qui allait tomber quand la roche éparse atteindrait celui-ci, les différents projectiles pourraient être dangereux s'il ne faisait pas attention, mais à cette hauteur, aucun risque. Aimi voulait simplement qu'il quitte son habitat sécurisé et qu'elle vienne lui montrer de quel doigt il se chauffait.


_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Ven 19 Juil 2019 - 3:15

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Le bourgeon fleurit, faisant place à une
rose incandescente.



Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Iwa12

------------------------------------------------------

Musashi espérait qu’Aimi abuse de sa superforce, ayant même préparé le parfait piège pour la neutraliser, mais malheureusement pour lui elle opta pour une tout autre stratégie. Elle était bien plus rusée qu’elle voulait le faire croire, s’adaptant parfaitement au combat à distance, qui était le domaine de Musashi. Son futon lui avait déjà donner beaucoup de fil à retordre par le passé, et il semblerait qu’elle ait maintenant développée des nouvelles techniques, susceptibles de lui en faire voir des toutes les couleurs. Il avait fort heureusement érigé son mur à temps, contrant ainsi parfaitement cette étrange technique qui grossissait à vue d’œil, à mesure qu’elle s’approchait de lui. En stoppant ce croissant de vent, le mur se fissura et se brisa en de nombreux fragments de cristaux, le Genin n’avait alors plus qu’à les utiliser à son avantage pour donner, à son tour, du fil à retordre à sa partenaire.

Le Genin s’était durant longtemps restreint dans son utilisation du shôton, car il se refusait d’être dépendant de cette capacité, au risque de négliger ses autres atouts, tout aussi important dans un combat. C’était pourquoi il consacra beaucoup de temps pour maîtriser son raiton, et aujourd’hui son Kenjutsu. Cependant, aujourd’hui il décida d’utiliser pleinement son don héréditaire, non pas dans le but d’impressionner sa bien-aimée, mais plutôt dans l’objectif de la pousser à se surpasser et d’identifier potentiellement ses lacunes, qu’elle pourra par la suite corriger. Ainsi, se tenant toujours au-dessus de son pilier, presque intacte, il répondit aux interrogations de la jeune médecin avant de projeter les éclats de cristaux sur elle. Celle-ci recourut alors à son futon, repoussant ainsi efficacement les projectiles avec une impressionnante tornade de vent, avant de lui répondre à son tour.

A cet instant, le Genin se rendit compte qu’il avait négligé le facteur futon et eut aussitôt une ingénieuse idée, celle consistant à insuffler dans ses cristaux du chakra avant de le rendre plus lourds, plus rapides et plus tranchants. L’idée telle qu’il l’imaginait lui permettrait de faire passer ses cristaux à travers le vent. Il n'était pas certain que cela fonctionne aussi qu'il l'imaginait, mais il gardait cette idée dans un coin de sa tête, toujours sourire aux lèvres. Écoutant attentivement Aimi, il finit par hocher la tête, entièrement d’accord avec ses propos.

« Oui, tu as parfaitement raison. De ce que je sais, tout le monde a vécu une expérience plus ou moins différente. Je te conseillerai d’organiser un forum ou quelque chose qui te permettrait de recueillir le plus de témoignage possible. Avec ça, tu auras déjà une solide base pour ton étude. » Fit-il, d’un léger sourire. « Difficile de se prononcer sur son origine, mais si on arrive à le comprendre, ce sera déjà une immense avancée… Je pourrais t’aider, d’une façon ou d’une autre, si tu le souhaites, car, comme tout le monde, j’aimerai aussi comprendre ce… phénomène… » Reprit-il, en gardant un œil sur les mouvements d’Aimi. « Sinon, tu t’es bien défendu, il faut vraiment que j’arrête de sous-estimer l’aspect défensif de ton futon. Allez, le prochain qui fait tomber l’autre aura gagner… » Conclut-il, alors que le sol s’effritait sous ses yeux.

Elle n’avait pas perdu de temps. Comprenant que c’était après son pilier qu’elle en avait, Musashi se demandait s’il doit cristalliser le sol ou annuler sa technique et revoir entièrement sa stratégie.

« A ce rythme-là, c’est toute la zone qui va y passer, hein. » Fit-il, d’un ton sarcastique.

Il réalisa quelques mudras, fragmentant ainsi son pilier en quelques blocs de shôton, sur lequel il se déplaçait pour gagner la surface de la terre. Pour éviter qu’Aimi ne vienne le perturber durant sa descente, il réalisa d’autres mudras faisant ainsi tomber sur elle cinq pieux de cristal du ciel, ayant pour objectif d’éloigner le plus possible de lui.



_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Ven 26 Juil 2019 - 20:18


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




Les cristaux qui entouraient la kunoichi rousse allaient l'embrocher si elle ne faisait rien. Mudras presque terminés, la Genin n'eut à faire qu'un dernier signe pour qu'un tourbillon de vent émane de son corps, tournant à vive allure et repoussant les morceaux tranchants de l'atteindre. C'était une des rares défenses qu'elle avait réussi à confectionner, car il était difficile de se protéger avec une affinité intangible, c'était très différent des murs de shoton de son bien-aimé. Une chose était sûre, la Chiwa allait devoir se méfier des morceaux de cristaux qui s'éparpilleraient, parce que le Han pouvait aussi les utiliser et elle ne pouvait pas vraiment l'en empêcher. Ils revinrent sur le sujet de la résonance, cette vague mystérieuse qui faisait parler d'elle dans tous les recoins de la cité de la Roche. Le manipulateur de la foudre lui proposa d'organiser un forum, cela pouvait être une bonne idée, mais la douce Aimi n'était pas du genre à créer des petits événements comme cela et les inviter encore moins... Seulement, c'était un sujet très important et donc il était nécessaire de se pencher sur cette idée. Il la complimenta par la suite sur sa nouvelle défense et Musashi devait aussi être surpris par l'aspect défensif futon qui était connu pour ses effets rapides et tranchants. La rubiconde sourit doucement.

« Et que dois-je dire de ton shôton ? Tu me surprends de jour en jour... Et oui, tu as raison, je ne suis pas douée pour organiser des réunions comme cela, peut-être que tu pourrais m'aider ? Je ne sais pas trop quoi faire, je compte me charger des cas touchés par la résonance à l'hôpital pour récolter le plus d'informations possible. En parlant d'origine, ce chakra qui a essayé de ne faire qu'un avec toi, tu penses qu'il a voulu te transformer en cristal ? Comme les assimilateurs ou ceux qui se sont simplement évaporés ? S'en est inquiétant...»

En imaginant le Han devenir cristal et se briser en d’innombrables morceaux rosés, non... Pas lui, il ne se laisserait jamais faire ainsi ! Enfin, il était temps de reprendre l'entraînement. Chakra chargé à bloc dans son poing, la jeune kunoichi de la roche frappa dans le sol en relâchant le dosage d'essence azurée, fissurant le sol jusqu'au pilier qui maintenait le blondinet à une distance dérangeante. Une petite phrase sarcastique qui arracha un sourire amusé à la genin d'Iwagakure. Et on pouvait dire, en effet, que si ça continuait, il ne resterait plus grand chose de cette zone.

Le manipulateur du shôton décida de quitter son petit nid au sommet et fragmenta celui-ci en plusieurs morceaux, s'en servant pour se déplacer rapidement vers elle. Et alors que la rouquine s'apprêtait à lancer un nouvel assaut, le jeune homme fit apparaître des pieux de cristal au-dessus de sa tête. Concentrant du chakra futon dans ses pieds, elle se mit à sauter en reculant, plus rapidement, pour éviter les blocs qui tombaient et se fracassaient sur le sol. Atterrissant sur ses pattes telle une féline, elle décida de tenter le tout pour le tout. Le rubis réalisa des mudras, inspirant une grande quantité d'air faisant gonfler sa poitrine puis relâcha le tout dans une très grande bourrasque de vent qui avançait rapidement sur le shinobi en mouvement, près à le lacérer de toute part.



_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Dim 28 Juil 2019 - 0:22

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Le bourgeon fleurit, faisant place à une
rose incandescente.



Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Iwa12

------------------------------------------------------

« Et toi donc ! Ça change de l’époque où on n’avait à peine que deux, trois techniques, hein. » Fit-il, d’un léger sourire.

Ils avaient effectivement bien progressé depuis cette « époque », mais ils leur restaient encore beaucoup de chemin à parcourir. Ils en avaient conscience, du moins c’était le cas pour Musashi, qui était en effet conscient qu’il ne pourra jamais vaincre son grand-père avec son niveau actuel. Il devait encore apprendre, développer des nouvelles techniques et se trouver un bon style de combat. Il devait aussi travailler son aspect spirituel, car ce n’était qu’en transcendant sa condition humaine qu’il pourra un jour espérer vaincre Ryuma.

Quoi qu’il en fût, l’idée concernant l’organisation d’un forum pour récolter des informations sur la résonance semblait plaire à Aimi. Cependant, elle estimait ne pas être douée pour ce genre de chose, lui demandant par conséquent son aide. L’épéiste hocha naturellement la tête, se creusant déjà les méninges pour trouver quelques idées qu’ils pourraient exploiter. Ayant déjà participer au forum organisé par Tsuyoshi, Musashi disposait déjà d’un bon nombre d’informations sur le sujet, cependant, aucune qui permettrait d’appréhender ce phénomène, du moins estima -t-il. Toutefois, il comptait bien lui en faire la synthèse, ce sera alors à Aimi de voir ce qu’elle pourrait en tirer. Sinon, l’idée d’étudier les cas qui se présentaient à l’hôpital était aussi une excellente idée, il était persuadé qu’elle en tirera des enseignements intéressants. Quant à sa propre expérience avec la résonance, malheureusement il était incapable d’affirmer les théories d’Aimi, mais il supposait qu’elle ne devait pas être loin de la vérité.

« Honnêtement, je ne sais pas, mais je suppose que oui. A ma connaissance, les personnes dotées d'un don héréditaire tel que le mien ont été touchées de trois manières : il y a en effet celles qui ont été liquéfiées ou cristallisées ; celles qui, au contraire, sont devenues des assimilateurs ; et enfin, celles ayant été touchées mais qui en sont sorties indemnes, comme moi. » Fit-il, d’un air pensif. « On peut dire que je l’ai échappé belle, haha. » Fit-il, d’un très léger rire. « Quoi qu’il en soit, ton idée concernant à l’hôpital reste à mes yeux le meilleur moyen d’appréhender ce phénomène. Sinon, oui je veux bien t’aider, ce sera avec plaisir même. Il faudrait qu’on prenne le temps d’en discuter. » Conclut-il, d’un léger sourire.

Après quoi, Aimi passa immédiatement à l’offensive, contraignant ainsi Musashi à abandonner son pilier. Pour éviter qu’elle le prenne par surprise, il exécuta quelques mudras et fait apparaître plusieurs piliers de cristal, forçant ainsi la jeune médecin à mettre de la distance entre eux deux. Une fois les pieds au sol, il se rua rapidement sur elle, avec une idée bien précise en tête, c’était du moins sans compter sur Aimi, qui n’avait visiblement pas l’intention de le laisser se rapprocher. Une situation plutôt ironique, puisque de base la Genin était plus douée au corps-à-corps, alors Musashi plus spécialisé au combat à distance. Quoi qu’il en fût, la Chiwa gonfla sa poitrine et relâcha le tout dans une très grande bourrasque de vent, obligeant dès lors Musashi à invoquer un grand mur de cristal pour se protéger.

Enfin, une fois que la bourrasque se dissipa, le Genin réalisa une série de mura, brisant ainsi volontairement son mur, qui laissa place à des nombreux fragments de cristaux. Ceux de son pilier et des pieux, qu’il avait matérialiser un peu plus tôt, vinrent se joindre au groupe, formant ainsi un gros nuage constitués entièrement d’éclats de cristaux.

« Ce sera ma dernière tentative. » Fit-il, d’un sourire narquois.

Les éclats de cristaux fusèrent dans tous les sens, la plus grosse quantité fondirent principalement sur elle, les autres n’étant là qu’au cas où elle tenterait d’esquiver. C’était une offensive dangereuse, mais Musashi restait persuadé qu’Aimi trouvera le moins de s’en sortir indemne, ou au pire sans trop de séquelle. Il restait toutefois attentif, et était prêt à réduire tous ces projectiles en poussière cristalline, au cas la Chiwa ne trouverait pas le moyen d’y faire face.

Spoiler:
 



_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  Empty
Mar 10 Sep 2019 - 14:26


Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente…




En effet, l'époque où les deux shinobis pouvaient compter leur attirail technique sur les doigts d'une main était révolue. Maintenant, ils étaient des ninjas accomplis capables de se battre et se défendre aisément. Bien sûr, comme pour tout le monde, il y avait encore beaucoup de choses à apprendre, mais Aimi était fière du travail qu'elle avait accompli en quatre ans. Des années qui plus est, n'avaient pas été faciles pour la Chiwa. L'Eisei nin se contenta de sourire avant de lui confier ses pensées sur un possible forum à but informatif, cela pouvait être intéressant et elle se pencherait sur l'idée, mais si Musashi pour lui porter une aide précieuse, elle ne serait pas contre. La rubiconde le questionna sur sa propre expérience et le Han lui raconta comment avaient été touchées les personnes possédant le don de la manipulation du cristal. Trois cas très intéressants que la kunoichi réservait dans un coin de sa tête, surtout ceux qui étaient devenus des assimilateurs. Aimi était aussi contente d'entendre, une fois de plus, qu'il s'en était sorti indemne. Et oui, il avait eu de la chance.

La rousse se contenta de hocher de la tête pour répondre à sa proposition avant se concentrer sur le combat qui éclatait entre les deux amoureux. D'ailleurs, pour ne pas le laisser agir, Aimi décida d'y aller fort en détruisant le sol qui se dirigeait rapidement vers le pilier de cristal, qui tomberait au contact de la secousse. Mais le blond était agile et réfléchissait vite, ce n'était pas donc surprenant de le voir ériger un pont de pilone de cristal pour se déplacer... vers elle ? C'était rare que le jeune homme charge sur sa personne, elle était si habituée à le voir l'attaquer de loin, sauf lorsque c'était sa personne qui venait à sa rencontre. Il ne fallait pas le laisser faire, et gonflant sa poitrine tout en effectuant des mudras, la médic nin relâcha une grande bourrasque chargée de chakra futon, qui filait dans la direction du genin, prête à le lacérer de toute part. Étonnamment, il érigea un mur assez imposant de cristal, faisant illuminer le regard rougeoyant de la combattante, se contentent d'observer celui-ci encaisser divinement bien sa bourrasque. Le niveau défensif du jeune homme était élevé, cette constatation arracha un petit sourire à Aimi, qui se demandait de ce qu'il en était de son niveau offensif. Il brisa volontairement ses créations, ce qui fit froncer des sourcils la belle femme, qui se mettait sur ses gardes. Lorsqu'il rassembla les cristaux ensemble pour créer un concentré de nuage impressionnant, Aimi comprit. Elle était là, coincée au milieu d'une multitude de cristaux et, comme précédemment, il n'y avait qu'une solution, se protéger de la même technique précédente, qui coûtait beaucoup en énergie. Ses mudras s'enchaînèrent rapidement, tandis que la tornade émanait de la jeune femme, un peu trop tardivement, laissant certains morceaux de cristal entrer dans sa peau ou érafler ses bras et ses jambes ainsi que sa joue droite. Le tourbillon restait puissant et tout ce qui tentait d'entrer en contact avec la Genin se retrouva repousser ou réduit à néant.

Quand le vent se dissipa, une Aimi essoufflée avec des éraflures sur sa peau se montrait à Musashi, un regard perçant qui ne voulait pas montrer qu'elle était épuisée, un morceau de verre coincé dans son genou la força à se laisser tomber sur le sol, son fessier entrant en contact avec la poussière la faisant se soulever légèrement. Ses mains, posées à plat, la rattrapèrent.


« Ok, c'était violent ça, mais je te félicite, parce que c'est très ingénieux. Je crois que j'ai assez donné pour ce matin. Il faut que j'enlève les... aïe !»

Exprima-t-elle arrachant le morceau de cristal de son genou et le jetant sur le côté. La douleur, ce n'était rien, se retrouver ainsi devant lui non plus, elle était plutôt fier de cet échange qui leur faisait le plus grand bien. Le sang coulait, mais pas suffisamment pour la faire s'évanouir, alors, elle laissait, il finirait par sécher. Yanosa lui avait appris l'endurance, il lui avait appris à vivre avec ses blessures, parce qu'elle ne pourrait pas toujours se servir de ses soins. Enfin, la kunoichi continua de retirer les bouts de cristaux tranquillement, avant de porter son attention sur le jeune homme.

« Ca me fait plaisir de te voir ainsi, je te sentais absent ces derniers temps, je m'en faisais beaucoup pour toi, mais je ne savais pas comment aborder le sujet. Tu sais que tu peux tout me dire.»



_________________
Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi  I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le bourgeon fleurit, faisant place à une rose incandescente | Musashi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: