Soutenez le forum !
1234
Partagez

La difficile reprise [Chiwa Aimi]


La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Mar 4 Juin 2019 - 18:09
Longtemps que ses pas n'avaient pas foulé le sol de l'académie à cause du devoir et des responsabilités qu'avait fait pesé l'ancien Tsuchikage sur ses épaules. Ce n'était pas un endroit qu'elle affectionnait particulièrement, mais c'était le seul où elle pouvait s'exercer au sabre avec le matériel adéquat. Peut-être qu'à un moment elle s'achèterait un bokken pour pouvoir s'entraîner seule dans un endroit tranquille comme le haut-plateau, mais elle avait déjà fait trop de dépense pour le moment.
Et puis à y réfléchir un peu plus, elle avait rencontré d'autre shinobi entre ses quatre murs qu'elle n'aurait probablement pas croisé là-haut, isolée de tout donc l'endroit n'était pas si mal.

L'Ashikaga avait enfilé son armure et prit ses armes tôt ce matin-là. Décidée à tester tout son équipement pour se préparer aux affrontements futurs. Elle n'avait qu'un simple hakama et son arc avant le retour d'Ame, il était sérieusement temps de se mettre à jour avec le poids en plus et les limitations aux articulations avec l'armure, même si elle avait choisi une protection légère à côté de ce qui pouvait se faire en armure samourai. Bien plus simple que celle qu'elle avait vu sur les samourais de Tetsu au palais du shogun par exemple.

Gabushi se faufila discrètement dans l'enceinte du bâtiment pour retrouver l'endroit où elle avait passé déjà tant d'heure à s'entraîner sur la voie et les vertus. Elle était réellement heureuse de pouvoir continuer à pratiquer les techniques samourai qu'elle avait appris du carnet de Musashi. D'ailleurs, elle avait vérifié qu'il était bien avec elle avant de quitter son modeste appartement, au cas où elle devait corriger une erreur pendant ses passes d'armes comme il lui était déjà arrivé dans le passé.
Cela faisait plusieurs heures maintenant que Gabushi s'entraînait, faisant filer l'arme en bois dans l'air dans un sifflement caractéristique. La sueur coulait le long de son nez après ses enchaînements de mouvement, l'armure multipliant la chaleur que pouvait créer l'effort du combat. Mais elle n'était pas mécontente pour le moment, le fait que les protections soient si basse sur son buste ne gênait en aucun cas ses épaules et ses mouvements du haut du corps.
Ses doutes s'évaporaient lentement pendant qu'elle faisait des test rigoureux de ses mouvements et de ses déplacements, peut-être que pour les autres shinobi, le port de l'armure était inutile ou grandiloquent. Mais c'était une question de tradition et de respect des anciennes coutumes qui était très cher à la fille du vent. Déjà pour le Kyujutsu, elle faisait en sorte de respecter à la lettre les enseignements de sa mère depuis qu'elle était toute petite, ce n'était pas en changeant de domaine, le kenjutsu, qu'elle oublierait ses principes. Elle faisait preuve de tolérance en ne jugeant pas les personnes qui ne portaient pas autant d'attention qu'elle en respectant les anciens, elle demandait un juste retour des choses en ne se faisant pas juger à son tour, même si cela lui importait peu au fond.


L'amazone fut tirée soudainement de ses pensées pendant qu'elle s'épongeait le front, faisant une pause bien mérité, par le sentiment d'être observée. Exactement comme quand elle s'était installée pour la première fois sur un bout de tatami de l'académie où Shin la regardait s'exercer avant de se présenter. Elle n'était donc plus seule dans la pièce.

- Euh, bonjour ? Dit-elle en tournant le regard vers la présence inconnue. Excusez-moi de vous déranger ainsi, si vous avez besoin de la pièce, je peux me retirer.
Elle avait presque oublié où elle se trouvait entre la concentration que demandait la pratique du Kenjutsu et ses pensées fugaces qui vagabondaient comme le vent.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 12:06


La difficile reprise




Une nouvelle journée venait de commencer en ce début de saison chaleureux qui allait être difficilement supportable, la chaleur n’était pas quelque chose que la Chiwa appréciait vraiment, la seule transpiration qu’elle acceptait, c’était celle qui apparaissait après de longues heures d’entraînement. Après s’être vêtue non sans toujours galérer à attacher son ceinturon autour de sa fine taille, la doucereuse salua comme il se doit le blond avec qui elle vivait depuis l’effondrement de sa maison puis quitta le domicile, avec la ferme intention d’en apprendre plus. Aimi n’était plus la même depuis cette attaque, même si la douceur émanait de sa personne et qu’elle avait toujours bon cœur, la peine qui résidait en elle était toujours présente, offrant un air toujours triste sur son minois ravissant et une colère qui avait du mal à disparaître envers cet empire qui leur avait pris deux de leur shinobi, ainsi que cet homme au chapeau qui ordonnait à son lieutenant de s’en prendre au village, par le biais d’une technique vicieuse et manipulatrice.

La veille, la kunoichi à la longue chevelure rouge s’était entraînée aux aurores aux côtés de la Nagamasa aux compétences diverses, maîtrisant son domaine de prédilection, il était évident qu’Aimi avait encore du travail et ses pensées l’avaient donc dirigées vers l’académie. Son objectif, trouver Tenzin pour en apprendre plus sur les apprentissages en matière de Futon qu’il proposait, ou encore trouver quelqu’un qui pourrait l’aider à développer son art martial.

Le kunoichi de la Roche se dirigeait donc vers ce lieu où elle avait passé quelques années à son arrivée à la cité d’Iwa. Si elle n’en gardait pas forcément le meilleur des souvenirs, cela lui avait permis de confirmer la voie dans laquelle elle voulait se lancer : les arcanes médicaux. La combattante volcanique se dirigeait par les salles d’entraînement, se disant qu’elle aurait plus de chance de trouver ce qu’elle recherchait, là-bas.

Un bruit attira son attention vers une pièce dont la porte était entrouverte, témoignant que quelqu’un était ici. Sa petite tête passant dans l’entrebâillement, curieuse de savoir si elle trouverait la personne qu’elle cherchait. Mais non, il s’agissait d’une jeune femme à la longue chevelure sombre, qui semblait prendre une pause après un entraînement rude. Elle aussi portait un accoutrement à la samouraï, c’était la seconde fois en deux jours dit donc, mais c’était normal dans ce village rocheux. Sa présence était remarquée étant donné qu’elle se tourna vers la rousse qui rougit, honteuse de l’avoir observé durant quelques instants. La brune s’adressa respectueusement à elle, lui demandant si elle avait besoin des lieux. Aimi se décida donc d’ouvrir la porte coulissante et d’entrée dans la pièce. Elle s’inclina respectueusement.


« Bonjour, excusez-moi, je ne pensais pas trouver quelqu’un ici. Au contraire, vous pourriez peut-être m’aider, je cherchais un endroit pour m’entraîner au combat au corps-à-corps, je suis Chiwa Aimi, genin et médecin d’Iwa, et vous ? »


_________________
La difficile reprise [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Lun 10 Juin 2019 - 15:27
La personne interpellée entra dans la salle d'entraînement et l'Ashikaga pu ainsi se faire une description détaillé de la nouvelle venue. Elle ne l'avait encore jamais rencontré et c'était décidément une mauvaise habitude de s'isoler au point de ne pas reconnaître certains membres du village. Elle n'y pouvait cependant pas grand chose, la fille du vent était ainsi prompt à la solitude.
Cette visite d'une nouvelle tête était l'occasion de rattraper cela et de faire connaissance et d'ailleurs, comme le voulait la politesse, elle se présenta rapidement faisant preuve d'une politesse qu'appréciait l'Amazone.


- Enchantée de vous rencontrer, Aimi-san. Dit-elle en reposant le bokken dans son râtelier avant de se retourner pour s'incliner respectueusement. Ashikaga Gabushi, chunin du village.

Elle se redressa et marqua un rapide temps à observer Aimi, elle ne savait pas réellement comment porter son nouveau titre de Chunin, devait-elle se montrer plus familier avec les genins ? Elle n'en avait pas l'intuition et préféra ne rien tenter de nouveaux pour l'instant.

- Un endroit pour le corps-à-corps ? Je pense que vous cherchez au bon endroit avec l'académie. Même si les choses un peu plus "extravagantes" doivent se pratiquer dans un endroit plus désert. Fit-elle avec amusement. Ou vous cherchez un partenaire d'entraînement, plus précisément ? Dans ce cas-là, je serais ravie de partager la pièce avec vous.

L'Ashikaga fit un ample geste de la main pour souligner la pièce vide où elle se trouvait, incitant en même temps Aimi à rester si elle le désirait. Elle ne s'était pas entraîné avec quelqu'un depuis le terrain vague d'Ame et c'était plus elle qui apprenait quelque chose à Toph que l'inverse. Un petit moment de partage au corps-à-corps n'était pas de refus, elle avait beaucoup à améliorer sur ses propres techniques.

- Quel genre d'entrainement voulez-vous pratiquer exactement ? Vous m'avez rendu curieuse.

C'était à la Chiwa de voir si elle allait accepter ou non sa proposition à présent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 15:30


La difficile reprise




Gabushi, Gabushi... La Chiwa due prendre quelques secondes pour se remémorer où avait-elle entendu ce nom, qui provenait de quelques murmures et de commérages. Ce fut alors qu'une ampoule s'alluma au-dessus de sa crinière écarlate. Mais oui ! C'était la partenaire de Toph, avec qui elle avait défait Mamushi, aux côtés de la talentueuse Hisa, avec qui elle avait partagé un bel entraînement. En trois jours, elle aura rencontré les Amazone, qui étaient de belles personnes. De plus, celle-ci était son mentor et donc un exemple qu'elle devrait prendre. Aimi était certaine qu'elle allait pouvoir trouver de l'aide grâce à elle.

En effet, c'était un lieu pour pouvoir s'entraîner au corps-à-corps qu'elle recherchait. Parce qu'il était certain qu'elle avait besoin de travailler ses mouvements, ses attaques ainsi que ses parades, sans son katana, avec qui elle avait tant l'habitude de se battre. Mais les choses avaient changé et Aimi ne se laissait pas abattre. Bien au contraire, elle se sentait plus décidée que jamais à progresser. La Chiwa s'inclina de nouveau face à la belle samouraï, étant honorée et reconnaissante de lui proposer de partager la salle à ses côtés.


« Je suis enchantée de vous rencontrer Gabushi-san. Vous savez qu'on entend beaucoup parler de vous et de vos partenaires en ce moment. Je ne peux que saluer vos prouesses. Mais, je ne suis pas là pour vous embêter avec cela. En effet, j'ai l'impression que je suis à l'endroit parfait pour un petit entraînement. Si j'avais en tête d'utiliser mon futon, comme vous dites, il m'aurait fallu un endroit plus extravagant.

L'Eisei-nin sourit, amusée, et marqua un temps d'arrêt, prenant une pose dans son monologue, elle se dirigea vers le centre de la pièce, analysant les lieux avec précision.

« J'ai toujours eu pour habitude d'attaquer et de parer avec mon katana, mais il s'avère qu'après cette attaque, j'ai pris une nouvelle direction. Et donc, par conséquent, j'ai besoin de travailler ces mêmes côtés du combat, mais avec mes mains et mes jambes. » Dit-elle en brandissant le poing, un fin sourire aux lèvres. « Ce serait un honneur pour moi que de pouvoir échanger avec vous, vous me serez de bon conseil, j'en suis certaine. »

En effet, la samourai devait posséder de belles compétences en combat, surtout à l'épée. Et la jeune rousse avait besoin de cela, pour pouvoir apprendre et entrer dans le vif du sujet. La Chiwa espérait donc que ce qu'elle lui demandait lui parlerait et qu'elle serait d'attaque à une petite joute avec elle.

_________________
La difficile reprise [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 15:13
Encore une personne qui connaissait la fille du vent sans qu'elle-même ne l'ait déjà vu, elle avait peut-être sous-estimé les choses qui pouvaient se raconter sur le trio du croc rocheux qui avait fait tombé la sorcière du son. L'Ashikaga faisait son possible pour rester humble depuis toujours, c'était un pilier de son éducation et de ce qu'elle était. Mais être humble en n'étant personne est plus aisé que l'être avec de la renommée, elle le découvrait difficilement maintenant que la jeune fille apeurée qui sortait de l'académie était loin derrière elle.

Mais l'eisei-nin changea rapidement de sujet au soulagement de l'archère. Elle était bien là pour s'entraîner et ne se dispersait pas dans ses objectifs. Comme l'avait encouragé Gabushi plus tôt, elle lui expliqua qu'elle utilisait un sabre jusqu'à maintenant. Puis elle décida de changer pour les arts à main nue récemment. L'Ashikaga aussi n'était pas aussi douée qu'elle semblait être, le sabre n'était qu'à sa ceinture depuis peu de temps et les heures d'entraînement étaient bien moindres avec sa lame qu'avec ses flèches.

- C'est un honneur de pouvoir échanger avec vous, Aimi-san. Je suis plus ou moins dans la même situation, j'étais adepte du yumi depuis des années et j'ai ajouté le sabre à mon arsenal que depuis quelques mois. Je manque aussi de pratique, d'où ma présence ici. Disons que nous allons échanger des conseils entre deux novices. Elle inclina légèrement la tête vers sa camarade avec un sourire chaleureux.

Se retournant vers le râtelier où elle venait de poser son bokken d'entraînement à l'entrée d'Aimi dans la pièce, elle l'attrapa une nouvelle fois, ne voulant pas utiliser de véritables lames dans ce qui n'était qu'un échange simple et courtois. Bien sûr, l'entraînement à arme réelle pouvait s'avérer bénéfique, les heures passées avec Musashi sur les hauts plateaux lui avait prouvé à maintes reprises.

- Avant de commencer, je vous donnerais déjà un premier conseil. N'ignorez pas la lame de mon arme, même s'il s'agit d'une arme en bois. Vous risquez de vous habituer dès maintenant à quelque chose qui vous sera fatal sur le champ de bataille.

Elle enleva ses véritables sabres d'un mouvement souple et lent de sa ceinture pour les poser sur un banc solitaire à côté de son yumi qui avait passé une partie de la journée contre le mur. Puis elle mit le bokken à la place de l'étui de son sabre, coincé dans le tissu de sa ceinture avant de se tourner vers la genin.

- Bien, je vous laisse commencer. Montrer moi les bases, ce que vous savez déjà du combat au corps-à-corps. Nous partirons de là pour progresser.

Sa main gauche se posa sur le bokken, où aurait du ce placer la garde de l'arme sur son véritable sabre. Sans même avoir l'arme en main, elle était prête pour la suite et c'était visible même pour un néophyte du combat à l'arme blanche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 18:35


La difficile reprise




Sa présence au sein de l'académie tombait donc à pique à en croire les paroles de l'Ashikaga qui avait aussi besoin d'améliorer sa pratique, armée de son arme. C'était assez amusant étant donné que maintenant c'était l'inverse pour la Chiwa, qui avait besoin de s'entraîner dans son combat au corps-à-corps. Si la rousse pouvait aussi aider la jeune femme dans son maniement du katana, elle essaierait du mieux qu'elle pouvait, même si sa spécialité résidait surtout dans les arcanes médicaux. La kunoichi n'avait pas vraiment besoin de préparer quoi que ce soit, tout son entraînement nécessitait son corps, qu'elle utiliserait dans cette joute.

L'Eisei nin l'observa aller de nouveau chercher son bokken tandis que la douce prenait place au milieu de la pièce. Ses seules armes et défenses étaient ses bras et ses parades et la rubiconde savait qu'à arme réelle, les blessures seraient drastique. Il fallait donc qu'elle voit cet entraînement de la plus sérieuses des manières. D'ailleurs Gabushi affirma ses en déclarant la même chose, ce n'était pas car son arme était en bois, qu'elle devait ignorer celle-ci. Aimi hocha positivement de la tête et la laissa se préparer méditant sur ce qu'elle devait faire. La samouraï l'invita à commencer alors qu'elle posait sa main sur la lame en bois. Il était évident qu'elle allait l'utiliser pour contrer un coup, comme le faisait-elle avec Yanosa, mais elle n'avait pas le choix, la doucereuse devait foncer dedans.


« En général, j'aime bien placer un combo futon avant de me lancer, mais là, on va y aller corps et âme, dirons-nous. Je n'étais pas la plus compétente dans les arts du kenjutsu, tout ce que je peux vous conseiller et de faire attention aux ouvertures que peut donner une déviation d'attaque au corps-à corps par exemple. Si vous le permettez, j'arrive.

La jeune femme décida donc de se lancer avec une certaine rapidité et une élégance qui lui était propre, se sentant voler dans ce magnifique kimono aux tons lavande. La doucereuse visait Gabushi, alors que son poing gauche, se brandissait au dernier moment, visant son épaule droite.


_________________
La difficile reprise [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 



Dernière édition par Chiwa Aimi le Jeu 13 Juin 2019 - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 10:56
Sa remarque amusa l'Ashikaga, mais elle fit de son mieux pour ne pas le montrer sur le moment, de peur de vexer Aimi sur sa remarque évidente. Bien sûr qu'il fallait couvrir une progression au corps-à-corps avec d'autres techniques pour ne pas trop s'exposer. Et l'utilisation du futon en particulier n'était pas inconnu à la fille du vent. Mais c'est vrai que ses capacités à ce niveau-là n'étaient pas connu de tout le monde alors elle ne pouvait blâmer la genin. Qui plus est, l'affrontement devait spécifiquement entraîner les deux kunoichi sur le corps-à-corps. Le ninjutsu n'avait pas sa place, sinon l'Amazone avait un net avantage que la Chiwa ne pouvait pas soupçonner pour le moment.

Comme lui avait suggéré Gabushi, elle diminua rapidement la distance avec assurance pour débuter l'échange. Une frappe rapide au dernier moment et difficile à lire pour une personne non préparée, ce que n'était pas la samourai au début de l'entraînement. L'Ashikaga se retira rapidement de la trajectoire de la frappe avec un mouvement de pivot tout en dégainant le bokken qui était resté à sa ceinture pour donner un coup de pommeau sec au visage avec le mouvement à la genin qui était bien trop proche pour l'Ashikaga. Si se battre avec une arme avait une force sur les techniques à main nue, c'était bien le fait d'avoir une portée bien plus grande. Elle avait cédé l'initiative à sa camarade, mais maintenant que l'échange avait débuté, il fallait recréer de la distance immédiatement pour profiter des forces de son sabre.

Mais rien qu'avec cet échange, la samourai pouvait deviner une certaine maîtrise du corps-à-corps d'Aimi. Elle avait déjà pratiqué par le passé, même si c'était avec un sabre et pas au corps-à-corps. Elle avait la vitesse et l'énergie pour progresser au contact avec l'adversaire, ce qui pouvait manquer à l'Amazone avec son manque d'expérience et d'entraînement.
Mais ce n'était pas si différent de ses entraînements avec Musashi finalement, elle n'était pas si inexpérimentée que ça à analyser la situation. Certes, elle se battait avec un arc à l'époque et son but était de rester à distance. Mais le corps-à-corps était inévitable contre un épéiste de la trempe de Musashi-sama, et elle avait appris à encaisser la pression de la proximité rapidement pour ne pas se prendre un coup de bokken en travers le visage. La dureté de l'apprentissage du maître Nagamasa n'avait pas été vain avec le temps.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 11:54


La difficile reprise




Une fois que sa partenaire du jour était prête, la jeune femme aux longs cheveux rougeoyants se lança alors rapidement sur Gabushi, un regard décidé et concentré. Aimi attendit le dernier moment pour faire lever son poing chargé de chakra tandis qu'elle ne verrait pas voir le coup arriver rapidement. Mais la Chiwa ne sous-estimait pas l'iwajin brune qui avait sûrement beaucoup d'expérience. Ce ne fut donc pas étonnant de la voir se déplacer agilement pour éviter la frappe, alors que la doucereuse laissait son poing frapper le vide. N'ayant pas vraiment le temps de se remettre sur pieds aussi vite, le rubis eut simplement le temps de la voir dégainer son bokken, la frappant au visage avec son pommeau. Leur proximité faisait que l'attaque était difficilement esquivable, et la doucereuse se servit de ce qu'elle avait apprit, se décidant à encaisser le coup qui frappa entre sa joue et sa lèvre, faisant légèrement saigner l'intérieur de sa bouche.

L'Eisei Nin grimaça légèrement, le goût du fer se propageant dans sa bouche, mais n'en fit rien. Elle en profita donc pour attraper le bokken de sa main droite, avec force, empêchant la jeune femme de pouvoir se détacher et armée de son poing gauche, fermé, chargé légèrement de chakra, la doucereuse visa à son tour le côté gauche du beau visage de porcelaine de l'Ashikaga, tout en lâchant au dernier moment le bout de bois qu'elle maintenait, la laissant reculer sous le coup.

Mais Aimi ne restait jamais sur sa faim, et alors que l'amazone tenterait de se replacer, la jeune femme se lança de nouveau, ses pieds vêtus de bottines tapant le sol avec agilité. Comme l'Oterashi le lui avait appris, il ne fallait pas laisser une seule seconde de répit à son adversaire. La Chiwa visait l'épaule droite qui maintenait l'arme, de façon à la gêner dans son maniement. Parce qu'elle savait ce que ça donnait d'être incapable de maintenir son katana, et pour quelqu'un qui se battait aux côtés de cette longue arme, cela pourrait être très contraignant. Une fois, Yanosa lui avait presque broyé les doigts et la kunoichi ne savait pas comment elle avait fait pour passer outre cette douleur lancinante et s'était jetée corps et âme dans un dernier assaut concluant. Aimi avait donc hâte de voir comment la femme aux longs cheveux bruns allait se défendre.


Spoiler:
 

_________________
La difficile reprise [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 19:10
Gabushi avait fait une touche, sa mise en garde sur le fait de se jeter dans le corps-à-corps était ainsi parvenu à Aimi sans qu'elle n'eût à dire mot. Mais la genin était pleine de surprises et elle s'était apparemment préparer à encaisser le coup. Sans se démonter devant l'assaut, elle attrapa l'arme en bois que tenait Gabushi pour faire une contre-attaque. L'Amazone fut surprise de cette décision, elle avait conseillé à la jeune genin de prendre en compte le tranchant de son arme qui était inexistant, ce qu'elle n'avait pas fait pour enchaîner son prochain coup.

Un coup qui désarçonna l'Amazone, elle eut juste la présence d'esprit de resserrer sa poigne sur son sabre pour ne pas le lâcher sous l'impact, avant de littéralement s'envoler sous le choc. Sa vision passa brièvement au noir pendant qu'elle retombait au sol mollement à quelques mètres de là, la douleur du coup encore bien marquée dans son esprit et sur sa joue. Elle se releva rapidement après avoir retrouvé ses esprits pour se retrouver devant Aimi qui la chargeait à nouveau pour reprendre l'assaut. L'Ashikaga avait sous-estimé son adversaire du jour, c'était une évidence avec l'impact qu'elle venait d'encaisser qu'elle avait bien plus de force dans ses coups que ce que son physique pouvait laisser présager. Ce qui était d'ailleurs très désavantageux pour l'archère qui ne pouvait pas se risquer à utiliser les techniques de tranche samourai sur une camarade, perdant ainsi ses seules capacités offensives qui pouvaient rivaliser avec la puissance incroyable des coups d'Aimi.

Soit, s'il fallait utiliser un peu de ruse pour l'échange courtois que les deux Iwajins avaient entamé, Gabushi n'était pas en reste de surprise elle non plus. La chunin ne pouvait pas faire preuve d'une puissance aussi conséquente sans endommager la pièce et donc s'interdisait les techniques trop destructrices qui étaient de toute façon déjà bien limités sans son arc dans les mains.
Elle utilisa une de ses techniques défensives au bokken qui était à présent bien sorti de son fourreau, faisant glisser l'avant bras de son adversaire le long du côté non tranchant en utilisant un minimum de force. Elle savait bien qu'elle ne pouvait pas rivaliser de ce côté là et avait une panoplie de technique spécifiquement pour ce genre de situation où l'adversaire était bien plus puissant qu'elle.
Utilisant ainsi sa lame, elle fit un mouvement de pivot avec le haut du corps pour frapper le dos de l'adversaire, plus spécifiquement le creux du genoux. Sachant que son arme ne pouvait faire de réel dégât à l'inverse du poing d'Aimi, ce n'était pas la peine d'essayer de frapper fort, juste assez pour la faire fléchir suffisait. L'adversaire ainsi en potentiel position de faiblesse, l'Ashikaga envoya d'un mouvement de main une puissante bourrasque dans le dos de l'Eise-nin pour la repousser plus loin.


Avant qu'elle puisse une nouvelle fois la charger, et Gabushi ne doutait pas qu'Aimi soit toujours en état de le faire, elle leva la main pour prendre humblement la parole.
- Votre force est stupéfiante, Aimi-san. Vous auriez pu me prévenir qu'une chose aussi considérable rentrerait dans le combat, je me serais préparé. Dit-elle avec un sourire, bien sa mâchoire fut toujours douloureuse d'avoir encaissé la puissance d'une des techniques de combat de la médecin.
- Cela dit, je pensais que nous nous focaliserions sur la technique et la maitrise. Je suis surprise de vous voir utiliser autant de force. Ajouta-t-elle rapidement en écartant les bras, visiblement dans l'incompréhension. Si vous le souhaitez, nous pouvons essayer quelque chose de plus sérieux, mais j'ai peur que votre technique au corps à corps ou ma maitrise de la lame ne progresse pas plus rapidement. Je vous laisse le choix, on continue ainsi et je m'autorise plus de technique ou nous nous limitons au taijutsu et kenjutsu ?

D'un mouvement sec de la main droite, Gabushi positionna sa lame de bois devant elle, pointe vers le sol. Sa main gauche s'était figé sur sa hanche, dans l'attente de la décision d'Aimi. Une position d'autorité insoupçonné pour qui côtoyait régulièrement la fille du vent.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 18:50


La difficile reprise




Le coup de bokken sur son minois de porcelaine piqua, ouvrant l'intérieur de la joue de la jeune femme, qui grimaça légèrement. Mais ce n'était pas cela qui l'arrêterait, bien au contraire. Aimi en profita pour attraper l'arme en bois avec sa main, se rendant compte trop tard que s'il s'agissait d'une vraie lame, elle n'aurait plus de doigt en ce moment même, une bonne leçon à retenir. Cela n'empêcha pas son poing automatiquement chargé de chakra d'embrasser le visage de sa partenaire d'entraînement qui se prenait l'attaque de plein fouet, légèrement sous le choc, rejoignant le sol de la pièce. La Chiwa y était peut-être allée trop fort non ?

Enfin, dans un nouvel élan mêlé à l'excitation de la joute, et toute sa volonté à apprendre, la jeune femme se lança aussitôt que l'Amazone brune se redressait, s'apprêtant à frapper son épaule droite. Alors que tout son corps s'élançait avec élégance mais détermination, son avant-bras glissa avec le plus grand étonnement contre le bokken, lui faisant rater l'attaque, alors qu’elle contre-attaquait visant l'arrière de son genoux, si la douleur n'était pas flagrante, le coup la fit flechir, posant un genou à terre. Si la kunoichi avait prévu de se retourner et de contre-attaquer aussitôt, elle ne put rien faire étant donné qu'une bourrasque conséquence émergea de sa main, projetant la rousse un peu plus loin. Légèrement sonnée, Aimi se remettait de cette surprenante attaque futon, qu'elle ne connaissait pas, la jeune femme se releva alors et se posta devant Gabushi, ne faisant rien sur le moment. En deux techniques, l'Ashikaga avait subjugué la doucereuse, grâce à deux arts redoutables et intéressants.

Une main brandie vers le haut faisait arrêter toute tentative de nouvel assaut de la part de l'Eisei Nin qui regarda son interlocutrice surprise. Aimi n'avait pas pensé à cela, elle avait tellement l'habitude d'utiliser son hyperforce depuis quelque temps que c'était si évident pour elle, mais pas forcément pour les autres. La Chiwa détourna le regard, rougissant légèrement alors qu'une main passait derrière sa tête, se frottant les cheveux, gênée. Ce n'était donc pas étonnant que la samouraï se défende aussi efficacement, ne s'attendant pas à se prendre des mégas coups dans le visage, c'était l'erreur de la doucereuse qui n'avait pas tout prit en compte. De plus, il fallait vraiment qu'Aimi stop cette manie de rendre ses coups puissants, parce qu'elle se fatiguait en chakra inutilement.


« Oh Gomen Gomen Gabushi-san, j'ai tellement l'habitude d'utiliser mon hyperforce ces derniers temps, que c'était une évidence pour moi, pardonnez-moi mon manque de transparence. Limitons-nous au taijutsu et kenjutsu, mais il faudra que vous me parliez de vos techniques utilisées, c'était très surprenant, j'en suis encore toute chamboulée ! » La belle rousse se remit en position, sur ses gardes, prête à recevoir la jeune femme « Si vous voulez bien, je vous laisse venir cette fois-ci ! »

Spoiler:
 

_________________
La difficile reprise [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 14:51
Des excuses que la fille du vent excepta bien volontiers en baissant la tête dans la direction de la genin. Il n'y avait pas de mal et la surprise était passé. Il en fallait bien plus pour venir à bout de la patience de Gabushi qui s'était forgé lentement, mais sûrement au contact avec le monde shinobi. Encore une fois, des flash-back de la jeune fille qui arrivait à peine au village depuis son village perdu dans les gigantesques steppes de Tsuchi. Ses nouvelles qualités étaient une marque réelle de progrès, bien plus que toutes ses prouesses martiales.

Plus le temps passait et plus elle comprenait ce que voulait signifier Musashi-sama à l'époque de ses difficiles entraînements. C'était son esprit sa véritable arme et ce n'est qu'une fois affûté correctement que la jeune fille pouvait entrevoir cette vérité.


- J'accepte vos excuses, ce n'était rien. Vous avez une force incroyable qui sera un atout de taille pour suivre votre voie mais l'entrainement que nous faisons là est sur de la maitrise, de la technique et de la précision. Une fois que vous maitriserez votre corps et vos coups, aucun doute que votre force extraordinaire deviendra dévastatrice. Pour prendre une analogie que je connais bien, c'est inutile de tirer fort sur la corde pour faire une flèche puissante qui traversera tous les obstacles si vous ne pouvez pas toucher votre cible.

Son regard se perdit quelque instant sur son yumi qui était toujours contre le mur, même avec sa nouvelle voie du sabre et ses nouvelles connaissances, elle restait une archère avant tout. Tout dans sa façon de faire n'était que patience, technique et rigueur.

- Soit, à mon tour. Répondit-elle avec un grand sourire chaleureux.

La samourai attrapa son sabre en bois à deux mains, toujours la pointe vers le bas avant de s'élancer vers sa camarade. Elle releva son arme pendant sa course pour tenter un coup d'estoc simple au niveau du ventre, une attaque très basique mais potentiellement mortel avec une arme réelle, ce qu'elle ne risquait pas de faire en entrainement contre une autre personne.
Le coup étant facilement esquivable, elle se préparait aussi un mouvement de pivot pour pouvoir toucher sa camarade avec une technique de tranche si la première attaque avait échouée.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 9:49


La difficile reprise




Un soupir de soulagement s’échappa des lèvres rosées de la jeune kunoichi, n’aimant pas contrarier quelqu’un. L’Ashikaga ne semblait pas lui en tenir rigueur, alors que pourtant elle l’avait frappée de plein fouet. Enfin, la brune avait contré dignement, la punissant de cette petite erreur d’une majestueuse bourrasque de vent qui l’avait fait un peu rouler. Aimi ne doutait pas que ses capacités dépassassent les siennes et de loin, il ne fallait donc pas la sous-estimer. La Chiwa écouta attentivement les paroles de sa partenaire d’entraînement et elle avait totalement raison. Parce que si c’était intéressant d’avoir une super force, si le coup n’atteignait pas sa cible, cela ne servait à rien de s’en servir. Alors oui, cette capacité était redoutable, mais avant cela, il fallait qu’elle s’entraîne à infliger des coups et à mieux maîtriser son corps, comme disait Gabushi. L’exemple de l’art du tir à l’arc était intéressante, poussant la doucereuse à regarder dans la même direction. Cette femme était pleine de ressources.

Aimi hocha donc de la tête en souriant, lui étant reconnaissante pour ses bons conseils, si évidents pourtant. Mais cela ne sautait pas au visage de tous, sur le moment, alors avoir quelqu’un pour lui rappeler le plus important, c’était bien. L’épéiste attrape son bokken de ses deux mains, tandis que la lame pointée vers le bas, elle s’élança vers la rousse. Durant la course, la doucereuse remarqua la pointe relevée, cherchant à infliger un coup d’estoc simple qu’elle connaissait bien. Mal encaissé, ce genre d’attaque pouvait être fatal. Par automatisme, la jeune femme glissa un pas sur le côté, pour éviter le coup, mais sans surprise, Gabushi ne s’arrêta pas là, faisant circuler le bokken dans sa direction, surprise sur le moment, elle n’eut d’autre choix que de bondir en arrière. Mais maintenant que le coup était partit dans le vide, suite à cette petite esquive, l’Ashikaga était positionnée de manière à voir son flanc gauche. La kunoichi aux longs cheveux rouges profita de leur proximité pour attaquer de nouveau, mais cette fois-ci sans concentrer de chakra dans ses membres. Son corps se pencha sur le côté tandis que sa jambe se levait, et que son pied visait son omoplate de manière à lui faire perdre l’équilibre et que la paume de sa main frappait sur son poignet, de sorte à lui faire lâcher son katana, si jamais elle parvenait à l’atteindre.

Une fois, la double attaque terminée, Aimi recula de quelques pas, pour ne pas se prendre un revers d’attaque surprenante.


« Cela me fera toujours bizarre de ne plus avoir mon katana pour me battre. Mais en même temps, je me sens plus à l’aise avec mon corps, je pense que j’étais destinée à m’adonner aux arts du Taijutsu. Était-ce aussi évident pour vous ? De devoir vous concentrer sur les arts du samouraï, ou le tire à l’arc ? »

Spoiler:
 


_________________
La difficile reprise [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 20:41
Le corps-à-corps était simple et rapide et les deux disciples de leurs disciplines respectives essayaient toutes les deux d'avoir le dessus. Les techniques à l'arme avaient un avantage de portée conséquent, mais Gabushi avait tendance à se rapprocher d'Aimi suffisamment pour qu'elle puisse répondre et s'exercer elle aussi avec sa voie. C'est certain que dans un vrai combat, la longueur de sa lame pouvait jouer un rôle bien plus important, mais ce n'était pas la question de cette entraînement. La rousse bougeait déjà très bien et avait des bases exceptionnellement solides à n'en pas douter. Elle avait réussi à esquiver le coup d'estoc sans grande surprise, mais le coup de tranchant qui suivait lui aussi, se fit immédiatement esquivé par la genin. Une preuve de solidité pour ce qui est de la vitesse et de la réaction, elle combattait déjà au corps-à-corps avant et c'était flagrant.

Ce qui n'était pas réellement le cas pour l'Ashikaga qui était avant tout une archère, c'était des nouvelles distances et techniques basiques à apprendre qui était assez nouveau. Bien sûr, elle avait eut son cours accéléré avec Shin à ce propos et c'était une grande aide, elle ne partait pas de rien. Mais l'entraînement avec Aimi était un véritable test de ses longues sessions en solitaire au kenjutsu. Elle testait enfin son acier après des heures et des heures de forge.
Ce n'était pas très glorieux, à l'inverse d'Aimi qui faisait ça naturellement, Gabushi avait tendance à être mécanique, tout sauf fluide. Ce n'était pas flagrant pour un néophyte, mais c'était sûre qu'Aimi pouvait le sentir dans leur échange. C'était un défaut des élèves consciencieux qui s'effaçait avec le temps, Gabushi le connaissait bien et elle ne s'inquiétait pas vraiment de sa présence. Le moment où son sabre allait être une pure extension de sa personne, la régularité et la mécanicité de ses coups disparaîtrait.

La contre-attaque ne se fit pas attendre, un coup de pied dans le dos au moment où Aimi s'était faufilé derrière elle et qui la déstabilisa brièvement. Par contre elle ne se fit pas prendre à la deuxième attaque, faisant encore une fois un pivot pour esquiver la frappe tout en refaisant face à la genin.

- Disons que j'ai été élevé avec le Kyujutsu et que mon éducation était très proche de la philosophie des samourais. Ce n'était pas une évidence parce que ce n'est pas des choix simples et sans conséquences, mais d'une certaine manière, j'y étais prédestinée, oui.

C'était plus proche du oui et du non en même temps qu'autre chose, pas réellement une réponse. Mais c'était entièrement vrai et honnête ce qui était le plus important aux yeux de la samourai. La discussion avait créé une pause dans l'échange qui venait de commencer pour l'Ashikaga. Pas question d'arrêter là pour le moment.

Elle fit un rapide moulinet avec son sabre, faisant comprendre à Aimi que la discussion était pour l'instant terminée, avant de se remettre à charger dans la direction de la genin. Comme la dernière fois, la première attaque était évidente à esquiver, une grande frappe de taille de droite à gauche et de haut en bas sans grande classe. Sauf que le bokken se retrouvait à la fin du coup au niveau de sa ceinture, créant ainsi la situation parfait pour l'arcane samourai qu'elle n'avait jamais encore utilisé.
Immédiatement après le premier coup, c'est donc l'art de l'Iaido que tentait l'Ashikaga pour attraper sa camarade au corps-à-corps, créant un coup de tranche extrêmement rapide en dégainant sa lame de bois de sa ceinture.

Elle manquait peut-être de fluidité pour attraper sa camarade particulièrement glissante, mais les techniques samouraïs étaient quelque chose.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 16:19


La difficile reprise




La joute échangée entre les deux jeunes iwajins était noble et respectait les points précisés précédemment. La rousse se concentrait pour ne pas refaire la même erreur, travaillant uniquement sur le corps-à-corps, sans utiliser sa force brute. La rousse prenait très à cœur ce travail, parce qu'elle voulait vraiment progresser et devenir plus forte, ayant trop mis de côté le physique, se concentrant sur l'Iroujutsu. Seulement, maintenant qu'elle pouvait utiliser les deux en combats, le Taijutsu était devenu primordiale pour la kunoichi. S'étant déjà battu contre le pugiliste, alors que c'était elle qui tenait l'arme, la jeune femme connaissait les mouvements de son adversaire de la matinée, et il était vrai que c'était plus difficile pour un combattant utilisant ses membres pour se battre que quelqu'un qui possédait une arme assez longue pour gêner.

Pour Aimi, ce n'était pas très compliqué de se déplacer sur le terrain, parce qu'elle possédait déjà des bases. Le plus difficile, était de placer les coups et d'éviter de se faire toucher par l'arme, ou dans ce cas, pouvoir contrer efficacement. Alors, quand Gabushi vint à elle, la lame pointée vers son ventre, la doucereuse se décala avec facilité, mais la surprise était présente, parce que la brune ne laissait pas tomber, tandis que son bokken continuait sa route, pivotant vers elle, forçant la Chiwa à devoir esquiver véritablement. L'Ashikaga se débrouillait plutôt bien, pour quelqu'un qui ne s'adonnait pas beaucoup au Kenjutsu, même, on pouvait lire dans ses mouvements un certain automatisme, alors qu'elle pouvait donner de sa lame plus de profondeur. Mais elle ne doutait pas que cela viendrait très vite, on pouvait lire toute la détermination dans son regard et la kunoichi à la chevelure écarlate aimait lire cette lueur dans ses iris sombres.

Pour l'honorer de cette attaque, l'Eisei nin se lança aussitôt, lui offrant une panoplie de coups qu'elle avait appris et qu'elle avait besoin de tester sur sa camarade. Son coup de pied dans le dos déstabilisa légèrement la samouraï, mais ce n'était pas fini, parce que l'ennemi premier de la rousse, était l'arme de sa propriétaire. Alors, d'un coup de paume, elle visa le poignet qui tenait le bokken. Mais Gabushi ne se laissa pas faire, pivotant de nouveau vers elle pour ne pas se prendre le coup de plein fouet. Les paroles résonnèrent dans la tête de la rubiconde, écoutant attentivement son interlocutrice, elle comprenait mieux ses choix. Mais le sujet n'était pas là parce qu'il y avait d'autres choses à faire discuter pour le moment. Et aussitôt le silence revenu au galop. La jeune femme chargea de nouveau sur l'Ashikaga, frappant simplement en croix. La rousse concentra du chakra dans son bras pour le rendre plus résistant et para, en sachant très bien qu'avec une vraie lame, elle n'aurait pas pu faire cela, mais il fallait aussi qu'elle s'habitue à la douleur, Yanosa le lui avait appris.

Seulement, ce qui arriva par la suite fut bien trop rapide pour que la médic nin ne puisse réagir à temps. Yeux écarquillés, le coup atteignait le vendre de la rousse, la faisant reculer tandis qu'elle posa une main sur la zone touchée et que son souffle se coupa durant quelques secondes. À demi-pliée, son regard tentait de se remémorer ce qu'il faisait de se passer, jamais auparavant elle avait vu ce genre de technique dans l'art du kenjutsu. Cela lui faisait penser à la façon de se battre d'un Nagamasa qu'elle avait rencontré. Alors, c'était ça, l'art du Samourai ? La douleur était présente, persistante et lancinante. Si un katana était à la place de ce Bokken, ses boyaux auraient terminé sur le sol, s'en était effrayant.


« Les arts samouraï sont vraiment redoutables, j'avais déjà vu un Nagamasa à l'oeuvre, mais ça me surprendra toujours. Je vais avoir un gros hématome, je crois. »

Qui pourrait très vite disparaître avec du soin, mais la volonté de la Chiwa était immense, ce n'était pas une douleur dans le ventre qui allait la paralyser. La douce restait debout, reprenant son souffle, observant l'Ashikaga, cette technique était vicieuse, mais tellement efficace.

« Comment peut-on esquiver un coup pareil ? Il est vraiment trop rapide... »


Spoiler:
 

_________________
La difficile reprise [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 17:47
Une touche sèche qui signait la victoire de l'archère. Les arcanes et les techniques secrètes des samourais étaient très impressionnantes même pour elle, même en ne maîtrisant pas complètement la frappe, la rendant probablement plus lente que ce que pouvait faire Toph ou Hisa, elles restaient spectaculairement efficace tout en restant d'une sobriété sans pareil. L'Ashikaga termina l'échange en faisant un élégant mouvement sec dans le vide, réflexe que tout bon samourai doit prendre avant de ranger son sabre dans son fourreau avec du sang qui abîmerait la lame. Bien sûr, elle ne l'était pas et tout ca n'était qu'un entraînement, heureusement.

La réussite de la fille du vent souleva des questions de la part d'Aimi. Compréhensible, au vu du coup étrange et connu uniquement des samourais qu'elle venait d'utiliser.

- La vitesse peut battre la vitesse. Si vous arrivez à atteindre la même vitesse que la frappe et que vous possédez les réflexes adéquats, il n'y a pas de raison que vous ne puissiez l'esquiver ou la parer. Il est probable qu'avec du ninjutsu crée avant que le samourai frappe, vous puissiez tout autant vous protéger du coup. Le Iaido est fulgurant mais loin d'être sans défaut. Cela ne reste que la perfection d'une chose très simple, des réponses simples peuvent très bien être suffisantes.

Elle remit le bokken à sa ceinture pour ponctuer sa phrase et terminer l'échange. Aimi avaient certainement beaucoup de qualité déjà présente auxquelles Gabushi travaillait encore. Sa rigueur dans l'apprentissage du Bushido lui avait donné l'avantage pour cette fois. Il est évident que cela était différent dans un réel combat, où la rousse pouvait déployer toute sa force.

- Je serais ravie de me mesurer réellement à vos talents un de ces jours. Je n'ai aucun doute quant à vos capacités pour me battre après ce que j'ai vu tout à l'heure. Peut-être devrions-nous penser à nous revoir, Aimi-san ?

Elle s'inclina respectueusement devant la genin.

- Je vous remercie pour cette leçon.

Elle se retourna vers ses affaires, occupée visiblement à entretenir l'équipement conséquent qui était un peu partout sur le côté du tatami. Le bokken quitta sa ceinture pour reprendre sa place parmi les autres dans un râtelier, sonnant la fin de l'entraînement.
Mais l'Ashikaga toujours présente, pouvait cependant très bien échanger de vive voix si Aimi souhaitait continuer la discussion

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

La difficile reprise [Chiwa Aimi] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 11:13


La difficile reprise




L'échange au corps-à-corps sonnait sa fin, suite à cette technique des plus surprenante. Si proche d'elle, la rousse n'avait rien pu faire, encaissant le coup dans l'abdomen, lui infligeant une douleur lancinante, qui la poussa à reculer considérablement. Le souffle coupé, une main posée sur la zone touchée, la kunoichi reprenait une certaine contenance. Pleins d'ouvertures, pleins d'erreurs, elle avait encore beaucoup de travail avant de pouvoir contrer ce genre de technique. Et surtout de la vitesse. Les arcanes samouraïs étaient impressionnants. Cette femme était redoutable et le serait encore plus quand elle gérera le corps-à-corps avec fluidité et aisance. Les mimiques de Gabushi firent sourire Aimi, respectant cet art jusqu'au bout. L'Ashikaga confirma ses pensées, il fallait absolument qu'elle s'entraîne sur sa vitesse, devenir plus rapide, pour mieux esquiver ou même pour attaquer encore plus efficacement. Utiliser le ninjutsu était aussi une solution, mais durant cet entraînement, il n'avait pas eu sa place. Qui sait comment cela se serait passé sinon ? La Chiwa l'écoutait attentivement, assimilant ses précieux conseils, les gardant chaudement dans un coin de sa tête. Hochant de la tête, l'Eisei nin stabilisa sa position, oubliant la douleur qui la lançait.

« La vitesse... C'est encore quelque chose qui me manque... Je vais réfléchir à utiliser mon ninjutsu pour accroître la vitesse aussi, c'est une piste à suivre. Merci pour cette précision Gabushi-san. »

La doucereuse s'étira un peu, grimaçant de douleur sur le moment, un hématome qu'elle allait garder pour se souvenir de cet entraînement des plus fructifiants. La brune lui confia qu'elle serait honorée de pouvoir se mesurer pleinement à la rubiconde. Un grand sourire se dessina sur son doux visage.

« Ce serait également un honneur de me mesurer à vous dans un endroit plus... convenable ! Je sens que vous n'avez pas fini de me surprendre. Vous pouvez me contacter par le biais de l'hôpital, c'est le plus simple. Où est-ce que je pourrais vous trouver ? »

Aimi s'inclina doucement à son tour, tenant beaucoup au respect de la bienséance. Laissant sa partenaire ranger ses affaires, la Chiwa étant arrivée avec... rien sur elle, à part sa tête, ses poings et sa tenue.

« C'est moi qui vous remercie de m'avoir accordé du temps alors que vous étiez en plein entraînement. Je serais bien restée avec vous encore un petit moment, mais j'ai encore beaucoup à faire... J'espère que la prochaine fois sera la bonne ! Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à me contacter par n'importe quel moyen. »

La doucereuse s'inclina de nouveau, la saluant respectueusement. Il était temps pour la jeune femme de se diriger vers l'hôpital, partir à la recherche d'informations concernant son paternel aussi était prévu. La journée était loin d'être terminée.

_________________
La difficile reprise [Chiwa Aimi] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037

La difficile reprise [Chiwa Aimi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: