Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei]


Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 13:23





Ruines et cadavres, cendres et poussières, anciens déchus et nouveaux conquérants … Le village caché des nuages ne ressemblait plus en rien aux souvenirs multiples du vagabond de fer aujourd’hui enrôlé dans une armée encore naissante. Dépêché comme renfort d'après guerre en compagnie d’autres confrères, le loup solitaire ne démordait pas pour autant de ses habitudes indépendant et peu influencé par la hiérarchie.

D’ailleurs, ni de son allure, ni de son apparence d’aucun ne l’apparentait vraiment à un Hijin pas plus qu’un natif du pays de la foudre. L’étranger paraissait être un bon surnom pour cet homme mystérieux, même si les symboles imposés aux partisans du Teikoku trahissait aisément son affiliation. Par contre, rien qu’à entendre le nom de Yamanaka commençait à faire jaser toutes les attentions à porté de marche … Compréhensible avec cette histoire d’empereur encore nébuleuse.

Le choc de l’annonce auquel il n’avait pas pu assister mais juste entendu par le biais de l’ordre plongeait encore les rues de Kumo dans une certaine instabilité organisationnelle, tant dans les troupes du feu que les rescapés de la foudre. Hosen quant à lui simulait un classique tour de garde pour s’imprégner des lieux et de la situation, constater les dégâts et échanges effectué à travers les quartiers de cette cité tombée.

Contrairement à ses attentes, le besoin de retirer son épée de son fourreau et le déployer en guise de dissuasion ne s’avérait finalement pas nécessaire ; Chacun semblait davantage plongé dans la désolation, la confusion et dans l’hébétement plutôt que la rage destructrice immédiate. Des civils, des ninjas, des innocents comme des coupables désemparés … Qui savait quoi faire dans ce bordel géant ? Mais dans sa patrouille, une surprise encore plus grande l’interpella au loin, au fur et à mesure de son approche. Une silhouette familière, une véritable connaissance parmi les centaines de personne rencontrés dans sa vie de voyage.

Du moins, si celui-ci ne se trompait pas … Le plus intriguant étant sa présence en ces lieux. Depuis des années maintenant, l’homme de fer ne savait pas ce que l’avenir lui avait réservé après leur dernière quête en duo. D’ici à le rencontrer ici, en ces conditions de guerre pour un supposé pacifiste ?

Et bien, il aura fallu des centaines voir des milliers de morts pour me forcer à revenir au bercail … Je ne sais même pas si ça aurait été un marché suffisant pour ça.

De sa voix épaisse, rocailleuse et grave à la façon des baroudeurs de ce monde, le maître des esprits s’adressa de façon quasiment passive envers la personne de dos en face de lui, avec une certaine familiarité dans sa façon d’exprimer. Une attitude qu’il préservait qu’à une poignée de personnes en ce monde.

De là à t’imaginer toi, enrôlé dans cette armée et cette guerre. C’est à croire que je suis mort sans le savoir, dans un monde parallèle.

Il se trompait peut être sur la personne ou les apparences. Mais dans les deux cas, cette vision était aussi étonnante que le mystère entourant cette vague de chakra ayant mené à une catastrophe mondiale encore ignoré de beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 1:04




fraternité du feu
prologue
@Yamanaka Hosen

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] TSiEfT2






Les jours se levaient et se couchaient au fil des gémissements et des périls à traverser ; Kansei restait pourtant de marbre face aux éventuelles problèmes de sa nouvelle affiliation. Il avait vu des Teikokujins passer au fil de la lame ses confrères kumojins, les avait affrontés et maintenant le Nara était l’un d’un, nappé d’un voile brumeux que personne ne pouvait décemment traverser ou plutôt où il ne laissait personne voir au travers. Ses réelles intentions ? Ses prochains mouvements sur l’échiquier du Yûkan ? Cela restait un mystère que personne n’avait pu percer, pas même Shikatowa.

Debout au milieu de la large rue qui fut encore quelques temps une artère commerciale de Kumogakure, maintennant exempte de la moindre goutte d’hémoglobine à cause de la destruction de la Raffinerie, Kansei cherchait des informations ; des pistes sur le pourquoi de cette détonation, ou plutôt du comment et par qui. Ce qu’il ferait quand il aurait le responsable face à lui restait un mystère tout aussi grand.

En discussion avec l’un des Metaru civils qui écoulait ses derniers stocks sur un pauvre stand faisant peine à voir quand on connaissait la maestra de jadis lorsqu’on parlait de marchands d’arme Kumojin, Kansei ressentit alors un chakra tout particulier, celui d’un homme de son passé. À défaut d’avoir beaucoup d’amis, il avait tissé des liens divers avec beaucoup de Hijins pendant ses vingt années passées là-bas et voilà qu’un fragment de ce passé faisait surface. Pas de quoi tirer la moindre impression de stupeur sur son visage cependant, tandis qu’il se retournait pour vérifier la source de cette énergie. Un homme au moins aussi grand que lui, masqué, rêvetant une arme terne dont il discerna plusieurs modifications depuis leur dernière discussion,des années auparavant.

L’ancien Jônin s’approcha donc de son comparse du Feu et l’écouta sans afficher quoi que ce soit d’autre qu’un léger rictus de sympathie, son haori vert imprimé du symbole Nara laissant transparaître certaines cicatrices qu’il avait acquises à ses côtés.

« Et malgré ça te voilà de nouveau en terre étrangères. Fidèle à toi-même, Hosen. » Il inclina rapidement la tête bien que dans son regard brillait une forme de respect étrangère et démontrée nullement jusque là à quelconque âme Kaminarijine. Une forme de lien qui se forgeait dans le sang de l’adversité et les ambitions communes.

« Si on m’en avait parlé il y a quelques années, je n’y aurais pas cru non plus. » Le Kansei qu’il avait connu était devenu un homme différent mais son essence restait la même ; en cela il n’avait pas menti. « Je t’avoue que ce n’est pas une coïncidence si je suis en ces murs ; je ne suis pas seulement devenu un membre de l’Empire. Il y a eu d’autres choses. » Sans en dire plus il alluma une cigarette qu’il porta à ses lèvres, scrutant les orbites de son camarade ou le peu qu’on pouvait en voir. « C’est la Résonance qui t’a fait venir jusqu’ici ? » Pragmatique.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 12:05





Le chaos de cet univers arborait enfin une certaine discipline à l’orée du renouveau qui se profilait devant eux à en croire le visage familier qui se dévoila lentement à ses yeux, non sans une part de destiné dans sa coïncidence. Il s’agissait bel et bien de cet homme supposé dont les connaissances à son sujet le menèrent à une boutade pleine de clairvoyance. Au final, Hosen demeurait toujours à l’extérieur de ses terres d’origines malgré l’intention première de rentrez chez les siens.

Le signe de respect rendu au même titre par la gestuelle mit en relief les affres du temps opérés sur son ancien compagnon de route, visiblement endurcie et forgé dans un nouveaux moule de gravité subtilement perceptible. L’ombre s’avérait être maintenant un lot de récit et de complexité qu’une simple retrouvaille ponctuel ne saurait entièrement exposé à en croire ses paroles habilement choisi, reflété irrémédiablement dans la posture du cavalier d’acier et de cuir. Son masque vira brièvement de droite à gauche afin de scruter les environs, l’air d’anticiper quelques oreilles malvenues.

Tu me connais bien. De toute ma vie, je n’ai assisté à rien de semblable, surtout pas de cette ampleur. Que ce soit à l’autre bout du monde à Hi, ce phénomène semble avoir touché plusieurs nations. J’en déduis que vous avez aussi subit ça ici aussi ?

En ces temps sombre et au grès de sa nature absous d’émotions palpables, l’expiateur de profanation prit un air empli d’un sérieux proche du religieux, remontant légèrement sa main pour mettre en valeur la bague représentant son appartenance à l’ordre du Kiheitai, connu de peu en ces terres et ailleurs.

Ils sont au courant, et de la résonance, et des affaires de Hi. Je suis là sur un rapatriement d’urgence. La situation concerne maintenant tous les clans du feu.

Hosen avait surement beaucoup de points à aborder avec le Nara, investi d’une mission dans laquelle sa présence représentait une mine d’or. Voir bien plus à en croire l’aisance de ses relations avec la populace à l’instar de ce Metaru logé plus en retrait. Mais sur le moment, sa main s’empara de sa sacoche un rouleau affublé d’un sceau significatif, contenant un rapport concis des analyses et conséquences de la résonance établi par ses confrères.

Tu devrais y jeter un oeil, ça te sera utile. Un avis et des informations supplémentaires ne sera pas de refus Kansei.

Le nom était enfin sortit, dévoilé sous guise d’une confiance naturelle peu importe les affiliations ou l'allégeance de son interlocuteur plongé dans une fumée grisâtre. Ce n’était pas du rôle ni de son statut dont il avait besoin, mais de l’homme et son intelligence.

Contrairement à moi et mon nom, tu as l’air plutôt dans ton élément dans ce village. Un Yamanaka au pouvoir … Il ne va pas me faciliter la tâche. J’ai l’impression que ces autres événements que tu évoques ne vont pas m’être étranger bien longtemps. Si tu as du temps à tuer.

Prit dans le prétexte d’un tour de garde, le vagabond ne pouvait se permettre une formulation explicite de ses requêtes auprès du maître des ombres. Mais sa capacité d’analyse suffirait surement à comprendre les enjeux derrière cet échange aux airs léger et futiles. L’affaire de Rei, le devenir du Nara, les jeux politiques en cours et surtout des tuyaux sur ce que disposait Kumo et le complexe scientifique par rapport à la résonance. Tout était bon à prendre lentement, au fil de la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] Empty
Dim 9 Juin 2019 - 23:11




fraternité du feu
prologue
@Yamanaka Hosen

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] TSiEfT2






Hosen était fidèle à lui-même, alerte et pourtant serein, vêtu de son apparât particulier qui lui donnait incontestablement un air ‘féroce’ ou au moins prêt à endurer quelconque conflit qu’on lui imposerait. Mais l’homme face à lui n’en voulait aucun.

« Tout juste. Je l’ai moi-même ressenti. Si ça corrobore tes dires alors ce n’est pas idiot de penser que le Yukan lui-même a été parcouru. » Qu’est-ce qui pouvait provoquer un tel tumulte sur une telle ampleur ? Kansei n’en avait pour ainsi dire aucune idée. Même la libération du monstre Kazejin n’avait pas eu cet effet. Il aurait pu frissonner à imaginer la raison mais il n’en fit rien, toujours aussi stoïque bien que le visage illuminé d’un intérêt non-dissimulé.

Kansei détacha son regard du personnage pour le poser sur la bague de Hosen et il comprit bien vite le rapport, rattachant vite ses yeux vers ceux de l’interlocuteur tandis qu’il passait à son tour l’environnement au radar, à l’aide de son chakra cette fois. Une technique de détection somme toute basique qui prévaudrait sur un petit malin à l’oreille traînante.

« C’est une mesure logique, bien que le dénommé Rei serait peut-être enclin à y ajouter quelques nuances. » Le Nara ne connaissait pas l’Empereur personnellement. Il ne l’avait vu que de loin à Yugure et au balcon pendant qu’il discourait, tenant au creux de sa paume la chevelure de feu Reiko. Mais il semblait bien décider à faire de Kumo sa résidence estivale et cela nécessiterait des hommes sur place. Le prix à payer pour n’avoir pas éliminé toute forme de possible résistance.

L’Ombre Solitaire observa le rouleau dépourvu de quelconque pli, scellé par une encre aux couleurs de la tenue de l’homme sur laquelle était apposé un sceau qu’il avait déjà vu. Joignant son geste à la parole, il le saisit avec la délicatesse réservée aux documents importants et s’apprêta à l’ouvrir, avant de se ravir. « Et bien, c’est honorable que de valuer mon avis et je m’efforcerais de me montrer digne de l’attention. » D’un regard fuyant, il lui fit comprendre qu’il ne se risquerait pas à desceller quelque chose d’aussi important ici-bas.

Le Nara commença donc à marcher vers ses quartiers, non loin. La porte Nara cerclée de noire était visible de là où se trouvait le duo. Sur la route, il écouta le Yamanaka.

« Il faut dire que la décapitation du Raikage en poste ne facilite pas l’insertion sociale des manieurs de l’esprit par ici. » Il eut un sourire qui se partageait entre l’amer et le pensif sans laisser clairement paraître son avis sur un tel geste. « Avec tout ce chaos, mes anciennes fonctions ne sont plus d’actualités. Ce sera un plaisir, Hosen. »

Le chemin fut court et une fois dans une pièce vide, seulement allumée par quelques bougies et les stores entrouverts, il s’adossa au mur et commença la lecture tout en commençant à parler sur un ton grave, pesant chaque mot.

« Soka. Les tiens ont fait du bon travail. Effectivement, la situation de Hi est incertaine de part la versatilité des nouvelles révélations et si le Kiheitai avait des doutes sur les récents changements politiques et le levé de l’armée, ce n’était pas sans raison. Rei jouait le rôle d’un autre depuis assez de temps pour que cela devienne difficile à définir ; mais Daiki a après tout essuyé les assauts de deux Kage lors du sommet de Yugure.

En substance, les informations sur la Résonance viennent ajouter de l’eau au moulin. Toutefois, j’ai encore du mal à cerner le rapport et la similarité dans le temps avec l’attaque. Peut-être est-ce aléatoire, peut-être que tout cela suit un schéma qui nous dépassent.
» Ses yeux continuaient de lire, pendant que le Nara exhalait d’un sérieux à toute épreuve, bien à l’abri au sein d’un endroit qu’il savait imprenable par les touristes et autres curieux.

« Mon avis est que tout va changer ; Rei a parlé d’un Empire et cela suffit sûrement à te faire comprendre l’ampleur de ses ambitions. Cependant, je n’en sais pas beaucoup plus de ce qui se cache dans ses méninges ; pour l’instant. »

Il releva les yeux vers Hosen. Qui de mieux qu’un télépathe doublé d’un chasseur aguerri pour garder des secrets et des pensées ? Les deux Hijins voulaient le bien commun. Leur réunion n’avait donc rien d’un hasard miraculeux.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 14:04





Dans les coulisses d’un échange aux apparences anodines et formelles se dessinaient les intuitions d’un veilleur niché à l’intérieur même de ces deux institutions, si bien que chacune de ses tirades soulignait les grandes lignes de l’entrevue à venir. Cet homme semblait avoir déjà vécu et assisté à bien des choses en ces lieux et ce avec une méfiance subtile et partagé qui faisait honneur à son sens critique inchangé depuis leur dernière rencontre. La gestuelle subtile du Nara dans ses moindres cillement suffit à mettre en exergue l’insécurité de leur position et la nécessité de se retirer un minimum.

Ainsi la silhouette du chasseur ne tarda pas à se caler sur les pas de son compagnon de route, imprégné d’une légère raillerie métallique étrangère à ces contrées encore dominés par la culture des Shinobis. Quoi que la remarque sur la décapitation parvint à remettre en doute cette certitude tant l’acte barbare citée dénotait des procédés plus sournois et discrets qu'impliquaient les méthodes ninjas. Il s’agissait là d’un geste digne d’un conquérant et non d’un assassin. Un trait d’esprit qui eut le mérite de figer un instant le visage du Yamanaka avant que le groupe ne puisse atteindre les quartiers de Kansei.

Et bien, tu es bien logé comparé à d’autres.

Enquis d’une remarque à double sens ne demandant pas spécialement de réplique, le vagabond de marbre entra à son tour dans la pièce, content au fond de le voir épargné de la résonance et des affres de la guerre. D’autres sur sa route avaient eu bien moins de chances quant à leur sort … Ou du moins, en faisant abstraction de ce qui les attendait. Pendant la lecture et l’analyse du Nara, Hosen fit un tour rapide des lieux, scrutant minutieusement les stores et leur imperméabilité à la lumière, avant de s’approcher de plusieurs bougies siégeant sur une petite commode de bois.

Il eut ainsi le plaisir de retirer un temps son masque de fer et ses gants pour dévoiler ses mains recouvertes d’inscriptions runiques à la manière des sceaux de scellements. Le discours de Kansei était comme un maigre repos parmi toutes cette tumulte, même si son contenue portait à plus d’effort mental encore que n’importe quel voyage effectué en ce monde.

Alors Rei n’est qu’un simulacre d’un empereur sans grande légitimité ? Mais il y a quelque chose qui ne fait pas sens dans mon esprit … Tu me parles d’une personne encore debout et indemne après avoir brandit la tête d’un Kage devant tout le village. Je ne remet pas en cause ses capacités à se faire passer pour un autre. Seulement, quel intérêt de laisser cette révélation pour la fin, de prendre le risque d’une confusion d'après guerre parmi ces deux camps déjà instables ? Un règne basé sur des promesses et sur la foi des gens après une supercherie …

Cette première intervention avait été plutôt rapide et précipité de la part du guerrier dont le visage apparaissait sous le crépitement de plusieurs flammes timides, d’une expression prompte à souligner un sujet nébuleux pour sa part. Certes, ses connaissances sur l’affaire ne pouvaient concurrencer ceux de son interlocuteur actuel, mais le sens de sa réflexion impliquait directement le sort du clan Yamanaka dans les jours à venir. Il ferma ses paupières un instant, histoire de se recentrer sur ce qui le concernait principalement dans ces deux événements et les différents points à aborder dans cette discussion.

Tout va changer, c’est certains. Ou plutôt tout a déjà changé. La politique et les armées sont plus ton terrain que le miens, tu le sais. Mais d’une façon où d’une autre, notre vocation première, celle du Kiheitai va devoir s’y mêler. J’ai passé une grande partie de ma vie à chercher ce qui faisait la différence entre une personne dépourvu de chakra et d’un autre capable de la maîtriser et dépendant de son existence. Connaître sa nature, ses origines, les règles de sa distribution. Et maintenant nous y sommes Kansei.

Marquant un bref silence dans cette introduction pleine de sens, les mains du Yamanaka extirpèrent un autre rouleau plus classique de sa sacoche pour la dérouler lentement auprès du feu, où se dévoilaient au fur et à mesure plusieurs sceaux rudimentaires.

Des gens transformés en leur propre éléments, des gens tué par ce phénomène, d’autres privés de leur aptitudes et certains rempli d’une force toute nouvelle. Il est donc possible de redéfinir le chakra et sa répartition, peu importe l’origine de la résonance. Un acte volontaire ? Une catastrophe naturelle ? Les deux cas n’importent peu. Il y a ou il y aura tôt ou tard une personne qui aura surement la possibilité de maîtriser ce processus. Rei ou un autre, c’est une nuance.

Il venait d’employer la même expression que son compère pour lui faire comprendre les enjeux derrière ce phénomène qui risquait de ne plus être juste de l’eau en plus dans le moulin. Bien sûr, la situation la plus urgente résidait encore dans l’apparition de cet empereur et l’avenir des clans de Hi. Suite à ces paroles, ses doigts vinrent effleurer délicatement la surface des runes inscrites sur le parchemin afin d’en libérer certains, envoyant directement dans l’esprit du Nara des analyses mentales effectués sur des victimes de la résonance. Il s’agissait d’une façon bien plus concrète et intime de comprendre la nature de ces changements chakratiques.

Pour le coup, en dépit de la coïncidence, Rei aussi a été exposé à ce phénomène. Je doute que nous puissions établir un lien direct entre ces deux faits sans jouer sur les deux fronts. Mais pour le moment, les ambitions de Rei ne sont pas des obstacles malgré le désastre engendré envers Kumo et ses habitants.

Hosen observa un moment de silence respectueux pour ne pas avoir l’air de jouir de cette situation, même si sa désensibilisation le poussait à voir cela de façon pragmatique.

Des guerres et des conflits, c’est le quotidien de ce monde. Mais au moins ça aura le mérite d’attirer l’attention des grandes nations et me laisser un peu de liberté dans ma quête. Ou une quête commune ?

Sans trop avancer la conversation, l’homme de fer souhaitait avoir en plus du retour de son interlocuteur une bribe de ses propres enjeux au vu de son nouveau statut, toujours impliqué dans les rangs d’une nation aux promesses de paix illusoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 2:06




fraternité du feu
prologue
@Yamanaka Hosen

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] TSiEfT2






Effectivement, son hérédité et sa nouvelle position aidant, il n’avait rien de comparable à certains nécessiteux. Ne se formalisant pas, il se contenta donc de marquer ses traits d’un air peu lugubre et plus pensif qu’autre chose tout en continuant sa route.

L’Ombrageux put contempler un temps le visage de Hosen quand il fut le temps pour lui de se dévêtir un peu plus au moins physiquement ; pouvant admirer des sceaux millimétrés dans leurs précisions qui n’avaient que peu à envier à la minutie des Suzuri. La discussion qui allait suivre émoustillait un esprit tel que le sien et le manieur de ces derniers se trouvait être le camarade parfait pour ce genre de repas, sustentant une partie de son appétit qui criait depuis longtemps famine.

« Et bien cela n’aurait pas été impossible pour Hi de le suivre, son passé dans les grandes lignes et de ce que j’ai pu en entrapercevoir le rend assez légitime pour guider les Hijins. Toutefois, revêtir les atours de Daiki lui a permis de lever une armée en temps et en heures pour accomplir son dessein. Mais le lien que tu soulignes implicitement est assez troublant pour que tu aies raison de le faire ; se forcer à ce genre de choses, de risque... » Il ne put que se rendre à l’évidence de la psychée bien faite d’un homme qui arrivait à des conclusions et des hypothèses assez poussées avec les bribes dont il disposait. Ce sujet n’était pas étranger à Kansei qui avait eu loisir de penser à cela et de le retourner à tort et à travers lors de ses nuits sans sommeil.

« Un homme qui est pressé par le temps se doit de faire les choix qui faciliteront un projet plus global. » Le Yamanaka était-il au courant pour la Résonance ? Qu’en était-il de ses intentions profondes ? Autant de questions sur lesquelles il travaillait avec bien peu de résultat ou de matière en soi.

« C’est logique et je n’en attendais pas moins de votre part. C’est une pièce de plus en branle sur l’échiquier et malgré la partie que tu joues, poser tes pièces sur cette partie de la carte n’est pas une idée sotte, bien au contraire. » Bien que sa métaphore était parlante, l’adversaire contre lequel était Hosen restait un mystère gigantesque nimbé du secret originel. Le but ultime de sa cause.

Le Nara observa l’homme dérouler un autre parchemin avec dextérité tandis qu’il repliait l’autre avec autant de manières.

« Une nuance qui peut s’avérer décisive à l’échelle de l’humanité. Celui qui possède un tel pouvoir peut annihiler les efforts faits en deux cent ans d’un claquement de doigts. Et faire ployer le genou à ceux qui resteront, ainsi qu’aux générations qui suivront. Mais tu as raison, la méthode et la raison sont l’objectif principal à poursuivre ; quand bien même quelqu’un posséderait un tel pouvoir. Il serait bien vain de courir après une telle chimère et le résultat n’en serait que désastre, dans l’état actuel. »

La constatation était amère. Un tel être capable de les détruire d’un battement de cil...

La vague qui suivit heurta son esprit d’une façon singulière, propre à Hosen et aux siens. Des émotions, des sensations, brouhaha indescriptible mais bel et bien compréhensible. De ses propres informations, il fit bien vite le recoupement pour se rendre compte que ses premières intuitions n’étaient pas tombées bien loin. Restait à découvrir l’épicentre d’une telle vague ; la comprendre relevait d’un génie dont aucun des deux hommes ne disposait pour l’instant, faute aux moyens en leurs possessions.

« Tu as raison. Ses ambitions sont même louables ; Hi n’a jamais été mieux défendue qu’à l’heure où nous parlons. Pourtant, je ne peux m’empêcher de penser que ladite coïncidence est bien trouvée et camoufle d’un voile insondable un peu trop opportun. »

Hosen n’avait pas à se cacher, le pragmatisme semblant plomber l’air de la salle autour d’eux sans qu’aucun des deux participants ne soit gêné le moins du monde.

« Tu sais bien que je suis toujours partant quand il s’agit de choses si intéressantes. D’ailleurs, je serai honoré de voir ton visage quand tu découvriras ce que recèle les murs de la bibliothèque. Des ouvrages en uniques exemplaires sur les clans et surtout.. Sur l’apparition du chakra. » Kansei savait pour le manque d’émotions dont pouvait faire preuve Hosen. Secrètement, il s’était pourtant toujours amusé à essayer d’en lire quelqu’une tranchant sur le faciès du Yamanaka, par défi intellectuel.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei] Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 22:02





Le voyageur des grands chemin venait d’exposer le coeur de la réflexion qui embrasait son esprit et celui des doyens de son ordre qui ne voyaient en Rei qu’un prétendant incertain, même si sa prouesse inspirait le respect. Réflexions que son partenaire d'antan parvint à raviver de plusieurs axes nouvelles toujours muni ce jargon fidèle à la sagacité propre aux Nara. Les échecs. Tout deux en pratiquaient les régles en ce moment même, sans encore avoir choisit clairement la pièce qui les représentait tout un chacun.

Pion, pièce majeur, joueur ? Beaucoup trop d’inconnus encore …

La fameuse grande bibliothèque de Kumo, hein ? Une chasse gardée des Suzuri d'après ce que j’ai cru comprendre, ou au moins en détiennent-ils une part de secret. S’il existe bien un avantage à ce chaos, ce sont bien les connaissances scientifiques et ancestrales possédées par le village. On ne nous laissait pas vraiment y accéder malgré les prétentions universelles de cette cité. Par contre, on dirait que tu y as passé ton temps toi, à en connaître le contenu ?

Le faciès du loup solitaire n’avait pas tendance à se plier facilement sous le coup de la surprise ni de la curiosité, mais les indications de Kansei sur ses découvertes au sein de ses livres touchèrent assurément leur but. Il se contenta plutôt se croiser les bras, le tout accompagné d’un mouvement de la tête en biais, les pupilles affinés. Une façon de lui en demander plus et surtout par rapport à une autre possibilité qui commençait à se dessiner dans ses pensées.

Je te penserai presque devenu fier ninja de Kumo.

Sa remarque ne présentait aucune facette péjorative quant à la considération de sa faction malgré sa formulation. Elle soulignait plutôt la possibilité que le manieur des ombres se soit décidé avec le temps à rejoindre les siens installés à Kaminari de façon définitive et siéger au coeur même de son clan, pour quelconque but ignoré. Cela faisait bien longtemps qu’il ne l’avait pas vu et cette possibilité n’était pas du tout mauvaise pour la situation actuelle.

Quoi qu’il en soit, j’ai de la chance de te savoir ici. C’est pas dans mes habitudes de dire ça mais … Cette fois faire cavalier seul ne sera pas utile. Comme tu l’as dit, si jamais quelqu’un dispose de ce pouvoir, la défaire ne sera pas qu’une histoire d’information. Paradoxalement cela nous laisse du temps.

Doucement, le guerrier d’argent commença à enrouler le parchemin exposé précédemment puis la porté à sa sacoche à la manière d’un objet précieux secrètement gardé.

Pour l’instant je compte faire profil bas et convenir au bon petit grade de soldat. Ambitieux ou non, Rei a maintenant deux pays à gérer et ses seuls fonds et armées ne suffiront pas. Kumo n’a plus de chef … Et les troupes ne vont logiquement pas pouvoir siéger ici éternellement. En sais-tu quelque chose ? Que va-t’il advenir de Kumo concrètement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Retrouvailles en enfer après l'éternité [Nara Kansei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: