Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Une histoire de Kuchyose [Solo]


Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Jeu 6 Juin 2019 - 23:17
Le Hyûga s’en était allé visiter cette place au-devant du village. Cette place qui avait été marquée au fer rouge par l’ex Tsuchikage du village d’Iwa : le Yondaime. Tsuyoshi n’avait pas été là pour le voir, mais on lui avait rapporté ce qui s’était passé. Alors battu par ses ennemis, le Yondaime s’était laissé emporter sciemment ou non par une technique d’autodestruction. Et à la place d’un corps mort à enterrer, le Yondaime avait légué au village une marque indélébile de son passage. Un cratère immense se trouvait désormais à l’endroit où le Tsuchikage s’était fait exploser. L’endroit s’était déjà fait baptiser par certains iwajins. Ils l’appelaient : l’œil du cyclone. Cyclone probablement pour faire écho à l’explosion et son souffle surpuissant. Œil parce qu’une bien curieuse histoire commençait à circuler. Des rumeurs qui semblaient farfelues… Il se disait que le Tsuchikage disposait d’un Byakugan. Sottises certainement. Comment quiconque aurait-il pu cacher un Byakugan dans un village peuplé de ninjas justement capable de détecter cela d’un simple coup d’œil…

Alors qu’il se trouvait au bord de l’œil du cyclone, le Hyûga fut approché par un shinobi blessé à la main. On pouvait voir qu’il avait été brûlé au bras gauche ainsi qu’au pied situé sur son côté gauche. Lorsque ce dernier arriva à hauteur du Hyûga, il lui lâcha :

_ Vous aussi vous avez du mal à y croire hein ? Et pourtant je peux vous dire que tout est vrai… J’étais là et j’ai vu.

Tsuyoshi se tourna vers le nouveau venu. Il le regarda à nouveau de haut en bas et lui répondit :

_ Vous avez été brûlé… Heureusement que d’un côté. Les combats ou les dégâts de la résonance ?
_ Ni l’un ni l’autre cher ami. J’ai été brûlé par le souffle de l’explosion. J’ai réussi à me cacher en partie et seule la partie gauche de mon corps n’a pas pu se réfugier à temps derrière les murs.

Le bonhomme indiqua de la tête de quels murs il parlait. Tsuyoshi regarda avec lui. Il s’agissait d’une muraille de terre, un rempart qui semblait fort, et pourtant même ces remparts portaient la marque du feu. Le feu en avait léché les parois.

_ L’explosion devait être puissante.
_ Tout le monde l’a entendu. N’étiez-vous pas à Iwa durant les combats ?
_ Si j’y étais… Répondit le Hyûga en baissant la tête. Il se souvint qu’à ce moment-là, il était déjà très mal en point et son combat été terminé.
_ Pourquoi êtes-vous ici ? Répéta le bonhomme. Je m’appelle Mans… Et vous ?
_ Hyûga Tsuyoshi…
_ Un Hyûga ? Je suis sûr que votre fierté a dû en prendre un coup en apprenant que le Tsuchikage était dôté d’un Byakugan.
_ Ma fierté ? Enfin… Cette histoire ne peut pas être vraie déjà.
_ Si elle l’est. J’étais là.
_ Vous étiez là et vous n’êtes pas intervenus ?
_ Nous étions plusieurs à avoir assisté au combat. Ce combat était bien trop titanesque pour que l’on s’y mêle. Nous avions foi en notre Tsuchikage. Même manchot il aura livré une rude bataille. C’était épique… Tristement épique.

Le Hyûga se contenta de regarder son interlocuteur. Il avait de l’admiration dans les yeux, ça se voyait. Beaucoup d’admiration pour son Kage mort au combat.

_ Était-ce nécessaire de s’exploser aussi violemment ? Ou était-ce pour protéger les secrets de… de ce dojutsu ?
_ Je crois… Je crois que c’était aussi pour emporter ses adversaires dans la mort. Il y avait des crapauds géants vous savez…

Le Hyûga inspira un gros coup et relâcha la pression contenue dans ses poumons. Il comprit alors que jusqu’au bout, le Tsuchikage avait joué son rôle. Même en étant la cause d’une explosion colossale, il avait joué son rôle d’Ombre de la Terre jusqu’au bout.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Dim 9 Juin 2019 - 11:18

Un hochement de tête qui signifiait merci, puis le Chuunin s’était déplacé. Il voulait rester seul. Rester seul un peu pour repenser à tout cela. Penser aux assauts sur Iwa, penser au combat acharné qu’avait dû livrer le Tsuchikage, penser aux pertes subies par le village, à Etsuko-senseï et à tant d’autres qui était tombés. Tsuyoshi passa ainsi plusieurs minutes à faire le tour de l’œil du cyclone. Il marchait lentement considérant chaque aspect de ce cratère tout en se laissant aller à ses pensées. Les dernières étaient occupées par la résonance. Ce phénomène, pour ne pas dire ce fléau, le préoccupait beaucoup. Plus que bon nombre de ses pairs qui semblaient satisfaits des changements ou à la limite qui prenaient acte tout simplement, Tsuyoshi, lui voulait comprendre. Il souhaitait avoir des informations plus concrètes concernant l’origine de ce phénomène, son mécanisme, ses possibilités réelles. Pour cela, le bonhomme s’était mis à l’œuvre. Dans un premier temps il avait agi sans trop y penser. Encore meurtri par le phénomène, dans la mesure où il avait perdu une affinité, qu’il avait en lui depuis sa tendre enfance et qu’il était désormais lié à une autre totalement différente, le ninja avait commencé à compiler des informations à ce sujet. Il avait d’abord commencé par organiser un forum. Un forum où plusieurs ninjas étaient venus et avaient échangé sur leur vécu. D’après ce qu’il en avait appris, la résonance avait causé des pertes de pouvoir, comme pour Toph qui avait, d’après ses dires, beaucoup perdu par rapport à sa maîtrise du Doton mais qui au-delà de cela n’avait rien perdu. Comme ce Yanosa qui visiblement avait vu son pouvoir s’accroître, soit l’effet contraire de ce qui s’était produit avec Toph… Il avait appris que ce phénomène avait un impact mondial, même si cette hypothèse ou cette idée avait été battue en brèche par une Jonin aux allures patibulaires. N’empêche. Le fait que certains civils depuis quelques temps venaient au village en quête d’enrôlement parce que s’étant découverts de nouveaux pouvoirs laissait penser que l’hypothèse de la jeune Hyûga était bonne. Si cette résonance n’avait impacté que le village, des civils ne seraient pas venus au village. C’était évident.

Alors qu’il était perdu dans ses pensées, le Hyûga en fut tiré par un sifflement. Un rat, aussi grand que la paume de sa main semblait le regarder un instant avant en tenant sur ses jambes arrières. Il sembla au Hyûga que le rat lui avait fait un signe de la main avant de s’éclipser. Comme s’il l’avait entendu un appel, le bonhomme marcha rapidement à hauteur de l’endroit d’où venait appraître le rat. Un rat qui portait une tunique bleue sur le corps. Il mesurait environ 25 cm et n’était ni gros, ni maigre. Alors que le Hyûga s’approchait de l’endroit d’où venait de disparaître l’animal, il le vit apparaître quelques dix mètres plus loin. A nouveau le même procédé fit reprit par l’animal. Un signe de la main et une nouvelle disparition derrière un rocher plutôt énorme. Tsuyoshi hata le pas cette fois-ci. Et dès qu’il parvint à l’endroit où se trouvait le rat, il le vit apparaître 10 mètres plus loin.

_ Mais si tu veux me voir, arrêtes-toi petit malin ! Fit le Hyûga en activant son Byakugan. Il comptait suivre à la trace cet animal. Ce dernier ne lui échapperait plus. Et alors qu’il activait son dojutsu, il vit que le rat était déjà sous terre et il s’avançait activement vers le prochain endroit où il comptait sortir. Tsuyoshi pu deviner où, parce qu’il avait accru sa vision de telle sorte qu’il voyait, dans le sol, les galeries où s’engageaient le bestial. Courant en essayant de ne pas trop marteler le sol, le Hyûga parvint à l’endroit où devait sortir dans trois… deux… un… Et HOP ! Le Chuunin captura l’animal étonné. Ce dernier se mit à se débattre comme il pouvait. A priori, il n'appréciait pas beaucoup d'être attrapé de la sorte ou tout simplement de se retrouver prisonnier de ses mouvements. Et VLAN ! Un bon coup de dents et le voilà à terre, sur ses jambes arrière, regardant d'un air sévère le Chuunin.

_ Ok... Tu feras l'affaire jeune homme. Avait dit le rat. Ce dernier était en train de s'épousseter.

Le Chuunin fronça les sourcils. Il en était sûr dorénavant. Il avait affaire à un animal pouvant être invoqué. Que lui voulait ce dernier ?

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Dim 9 Juin 2019 - 11:54
Le rat après s’être épousseté longuement, avait fini par porter son regard sur le Hyûga. D’un air circonspect, il s’était mis à l’étudier plus longuement en lui tournant autour. Il fois qu’il eut fini son inspection, il daigna échanger avec lui à nouveau.

_ Je suis Estima, Grand conseiller de son éminence… Altima. Puis l’animal se racla la gorge. Il avait quelque chose de la haute pour un animal de la sorte d’habitude jugé répugnant, peu utile aux humains. Peu utiles aux humains, il est vrai qu’ils l’étaient les rats. De vrais nuisibles, des destructeurs en puissance de toute activité agricole humaine. Si ces animaux parlants étaient au-dessus de la hiérarchie de leur… race ? Il était certain qu’ils devaient accuser le coup des effets négatifs dont étaient perçus leurs congénères moins… humanoïdes.

_ OK… Je suis Hyûga… Hyûga Tsuyoshi. répondit le Chuunin. Il y a longtemps que ce dernier n’avait plus peur des kuchyoses. Il y a longtemps qu’il n’était plus étonné par la faculté de parler de bon nombre d’entre eux. Regardant sans trop forcer l’animal, Tsuyoshi attendit que ce dernier poursuive la discussion. Le Chuunin savait que les kuchyoses étaient en général assez susceptibles. De plus, ils obéissaient à une hiérarchie socio-militaire similaire en de nombreux points à celle des humains. Pour eux, bien des humains leur étaient inférieurs tant socialement, que sur le plan des arts ninjas. Il était courant de tomber sur un maître animal qui puisse botter bien des ninjas. A ce niveau-là, le tout ne se limitait pas à une question d’animal versus d’humain. Non, les choses étaient plus complexes. Sachant qu’il avait affaire à un « Grand conseiller », chose qu’il n’était pas au niveau de ses compères, pas même au sein de son clan, le Hyûga, instinctivement su qu’il lui fallait mieux respecter la créature qu’il avait en face de lui.

_ Nous avons besoin d’aide. Une aide que pourrait nous conférer un shinobi tel que toi. Un senseur ayant le précieux dojutsu… Avait dit Estima.

Tsuyoshi le regarda puis se redressa. Instinctivement, il avait voulu mettre une bonne distance entre lui et l’animal. Sait-on jamais ? Les kuchyoses n’étaient pas des menteurs d’habitude… mais étant donné que leur société était similaire à celles des humains, il en existait bien qui devaient avoir des métiers ou des aptitudes peu honorables. Dans le doute, le Hyûga ne souhaitait guère demeurer trop proche de son interlocuteur. Et si ce dernier souhaitait lui prendre un œil ? Qu’aurait-il fait ?

_Ok… Si je peux vous aider pas de soucis. Cela dit, je ne le ferai que dans la limite de mes possibilités et selon ma disponibilité. Vous comprenez… J’ai des obligations aussi...

_ Pour l’heure tu n’en m’as pas l’air très occupé… Fit remarquer le rat.

_ Pas faux… Que se passe-t-il ? Rétorqua le Hyûga.

_ Viens… Suis-moi… Je t'expliquerai tout. Dis alors le rat en indiquant de la patte au Chuunin qu’il souhaitait qu’il s’approche.

Encore sur ses gardes, ce dernier s’exécuta. Le Kuchyose lui apposa alors un sceau sur le front avant même qu’il n’ait le temps de comprendre ce qui se passait. Deux mudra après, tous deux avaient disparu.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Lun 10 Juin 2019 - 0:30
Tsuyoshi n’en avait jamais entendu parler, et pourtant, à bien y réfléchir, c’était bien cela qui lui était arrivé. Il avait été invoqué tel un kuchyôse. La seule différence était qu’il n’avait scellé aucun pacte avec qui que ce soit, pas même ces rats. Comment cet Estima s’y était-il pris pour l’envoyer dans ce… monde ? Lui et le rat étaient dorénavant vers un monde qui semblait totalement souterrain au Hyûga. Il y faisait sombre. Il était évident au Chuunin qu’il avait été propulsé dans des galeries. Activant son dojutsu, il put y voir plus clair, mais surtout valider son hypothèse première. Effectivement, il se trouvait dans des galeries souterraines. La proximité des murs de part et d’autres, la présence d’autres galeries, visibles par le dojutsu du Hyûga pour peu qu’il se concentre pleinement, tout cela contribuait à valider son hypothèse première.

_ Où m’avez-vous emmené ? Dit le Hyûga étonné.
_ Au royaume souterrain cher ami… Répondit Estima.
_ Comment ? Comment pouvez-vous me prendre ainsi sans que je ne l’autorise… Commença à dire quelque peu outré, le Chuunin.
_ Tu as dit toi-même qu’il n’y avait pas de soucis. Dès lors tu t’es lié à ma quête. A notre quête.

Le chuunin s’arrêta de marcher un moment. Il dévisagea l’animal. Ce dernier lui fit un sourire amusé et lui demanda de le suivre. A quatre pattes, le rongeur se mit à parcourir les galeries. De temps à autre, il débouchait sur une zone donnant sur plusieurs galeries. Ces zones étaient semblables à de grandes salles. Le plafond était haut et ces zones très visitées. On y voyait des rares de toutes les couleurs et habillés de différentes manières. Bien des rats d’ailleurs étaient armés. Qui un katana au dos, un autre un sabre, un autre encore une hache, et un autre un arc et un carquois de flèches. A chaque fois que le duo passait dans une de ces zones, il se faisait saluait avec déférence par les rats présents dans le coin. Il était certain qu’Estima était porté en estime par les siens. Certains rats allaient même jusqu’à se féliciter de la présence du Chuunin.

De fil en aiguille, le duo parvint à une nouvelle zone carrefour. Cette fois ci, l’endroit était moins peuplé et il semblait y régner bien plus d’ordre que dans les autres zones par lesquelles le duo était passé. Ici, certains rats étaient habillés de la même façon et dotés du même type d’arme. En réalité, ils étaient habillés tels des samouraïs ; des samouraïs qui inspiraient le respect par leur seule présence. Dès qu’Estima fut arrivé dans cette zone, il ralentit le pas. Sa démarche redevint celle d’un humanoïde. Il marchait d’ailleurs tel un prince ou un noble. Lentement, beaucoup plus lentement, avec classe. Les gardes, car visiblement ça en étaient, se tenait droits. Ils formaient une haie de part et d’autre de la zone, pour ne pas dire de la pièce. Au bout de la pièce, en face des trois tunnels, dont l’un avait été emprunté par le duo insolite, se trouvait une porte. Une énorme porte, si grande, qu’elle aurait pu contenir une invocation géante. Devant cette porte, une toute petite créature. Un rat, un rat qui semblait être de sexe féminin. De petite taille, bien plus petite qu’Estima, elle fit un salut respectueux et s’adressa à ce dernier. Elle lui indiqua que son Éminence était disposé à le recevoir lui et son invité et qu’il les attendait depuis longtemps. Tsuyoshi comprit aussitôt qu’il devait être à la salle du trône ou quelque chose dans le genre.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 1:50
Et les portes s’ouvrirent. Elles s’ouvrirent sur quelque chose de totalement hallucinant. Tout d’un coup, le Chuunin fut baigné dans une lumière puissante. Ses yeux mirent quelques secondes à s’adapter, tandis qu’instinctivement, il avait mis le bras devant les yeux pour se protéger des éclats de lumière. Lorsqu’il se fut adapté à cette luminosité qui contrastait avec l’obscurité totale il était baigné quelques secondes avant, ses yeux purent voir. Il s’était retrouvé dans un jardin. Un magnifique jardin qui avait l’air à la fois sauvage et à la fois entretenu. Différents types d’arbustes et de fleurs décoratives étaient là. Certaines semblaient avoir été taillées et d’autres s’élevaient vers le ciel à leur guise. Il y en avait pour toutes les couleurs. Du blanc, du rose, du vert, du jaune, du rouge, du marron, du violet… Toutes les couleurs de la nature étaient là réunies de part et d’autre de ce qui était une allée. Une allée royale et délicate dont le sol était orné de plaques de roches, couleur blanche, serrées les unes contre les autres, façon pavés. Au bout de cette allée royale, quelques marche et au-dessus, l’on pouvait voir deux trônes, immenses, si immenses qu’on aurait dit des montagnes. Et pourtant. Elles en avaient la forme.

Tsuyoshi avait remarqué qu’Estima avait fait un pas en avant. Sortis de nulle part, des rats plus grands et plus robustes que le rat conseiller avaient érigé une haie de part et d’autre de l’allée. Estima fit les premiers pas puis se tourna et invita le Hyûga à en faire de même. Ils avaient une longue marche à faire. A bien y regarder, la marche qui les attendait était longue de plusieurs kilomètres car il fallait marcher jusqu’au trône. Tsuyoshi n’eut pas besoin d’un dessin pour comprendre que le trône faisait référence aux deux sièges géants qu’il voyait se détacher nettement dans le ciel. Alors qu’ils s’avançaient, il remarqua que la haie était composée du côté droit par des rats debout sur leurs pattes arrières, habillée d’une tunique couleur unique et aux manches longues. Les pattes avant étaient cachées dans ces pattes avant. Chacun de ces rats avait une longue barbe et un regard ferme. A l’apparence ils ressemblaient à des maîtres en taïjutsu. Seulement, pouvaient-ils être aussi nombreux ? A gauche cela dit, les rats avaient une toute autre apparence. Ils ressemblaient à des maîtres d’armes, ou peut-être à des samouraïs. Ils étaient dotés de deux lames, du Daisho : un katana et un wakizashi. Eux aussi avaient le regard dur, ferme. Plus ils s’avançaient et plus le Hyûga put se rendre compte que la taille des spécimens qu’il avait devant lui devenait plus importante. En jetant un œil au loin, il put remarquer que les deux spécimens qui étaient là-bas au loin et qui semblaient faire partie intégrante de la montagne et qu’il avait pris pour des versants désolés et arides de cette montagne n’étaient autre que des rats géants !

Plus ils marchaient et plus ils commençaient à entendre une musique. Une certaine musique apaisante. On aurait dit ce type de musique que l’on passe aux enterrements. Elle évoquait certes à la fois la tristesse, mais aussi beaucoup l’espoir. L’on sentait bien en tous cas que l’heure était grave. Après deux bonnes heures de marche, le duo était parvenu au bout de l’allée et de l’interminable file de guerriers rats qui se faisaient face, comme deux écoles, deux styles, deux groupes qui se jaugeaient les uns les autres. Arrivés au pied de la montagne, Estima s’agenouilla puis posa le front au sol puis attendit. Automatiquement, le Hyûga en fit de même. Ils ne demeurèrent guère longtemps dans cette position. Bientôt une voix frêle se fit entendre. Elle fut secondée par une autre plus puissante qui répéta les paroles de la première. Alors Estima se redressa, puis se leva. Le Hyûga fit de même. Regardant devant lui, il vit deux rats plus petits qu’Estima et pourtant visiblement bien plus âgés. Ils représentaient, de par leur mise et leur posture, les deux « ordres » qui se faisaient face. Ils étaient assis sur les plus petits sièges au pieds de la montage elle-même sous forme de siège. Entre les leurs et les énormes sièges de la taille de la Montagne, des escaliers et quelques vingt paire de sièges à des dégrés divers plus l’on s’élevait… Ces deux rats assis étaient à n’en pas douter les souverains du peuple des rats.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 16:44
Devant le Hyûga, étaient assis deux petits rats. Des aux allures princières. Ils étaient habillés, l’un tel les samouraïs et l’autre tels les spécialistes des arts martiaux. L’on pouvait distinguer parmi les deux rats que l’un d’entre eux était une femelle. C’était probablement la reine. La voix frêle qu’il entendait tantôt, était à n’en pas douter, la sienne. Le shinobi n’eut pas à attendre bien longtemps pour entendre à nouveau la voix frêle provenir du museau de l’animal qu’il s’entrouvrait à intervalles réguliers, lentement. A nouveau les propos de l’animal furent relayés par une voix masculine aux côtés du couple.

_ Bienvenue à vous humain du Conseiller Estima… Nous sommes honorés que vous acceptiez de nous venir en aide. Avait dit celui que Tsuyoshi considérait alors comme le porte-parole.

Tsuyoshi était étonné. Il n’avait pas accepté grand-chose, du moins pas officiellement. Il l’avait fait seulement dans les grandes lignes, donnant son accord de principe, mais attendant d’être brieffé sur ce qu’on attendait de lui. Son regard étonné se porta sur le conseiller Estima, espérant recevoir quelques explications. Ce dernier lui lança un regard qui signifiait beaucoup : reste tranquille, écoute et acquiesce, je t’expliquerai. Voilà ce qu’avait lu dans les yeux du rat, le Hyûga. Il ne dit rien, s’inclinant en signe de respect. Le Hyûga avait bien conscience qu’il avait affaire à de puissants personnages, puissants notamment par rapport aux moyens et aux êtres à leur disposition. Il était plus sage de leur donner pleinement tout le respect qui leur était dû.

_ Vous êtes certainement au courant du problème auquel nous faisons face ? Le porte-parole s’était exprimé d’une voix pleine d’assurance.

_ Heu… Dans les grandes lignes mes seigneurs. Mais probablement qu’un petit rappel, pour peu que le temps nous le permette, ne serait pas de trop. Avait répondu poliment le Hyûga.

_ Conseiller Estima, vous auriez pu nous épargner cette perte de temps… Le porte-parole s’était exprimé à nouveau à la suite de la reine.

_ Oui… Il est vrai que j’ai essayé de vous l’amener au plus vite. C’est un homme de confiance. Il saura nous rendre le service que nous attendons majesté. Avait bredouillé le conseiller.

_ Fort bien ! Pour aller droit au but, le prince Ebla a été kidnappé par le peuple des serpents. Ils espèrent utiliser son sang royal pour un sacrifice qui leur permettra de gagner en pouvoir. Ceci est un acte de guerre envers le peuple des rats mais nous n’attaquerons pas avant d’être sûr que le prince est en sécurité. Vous serez chargés de le récupérer ? Vous serez grandement récompensé…

Un coup d’œil vers le conseiller Estima et le Hyûga sut qu’il n’avait d’autre choix que d’accepter. D’ailleurs le rat de conseiller semblait l’encourager du regard à le faire afin qu’ils puissent se retirer immédiatement.

_ Très bien majesté ! Avait dit le Hyûga.

_ Prenez les dispositions nécessaires pour mener à bien cette mission. Nous attendons d’ores et déjà votre retour avec le prince Ebla. Ramenez-le entier pour peu que vous l’ayez trouvé ainsi, autrement vous serez sévèrement punis. Avait dit le porte-parole.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 16:44
Estima et Tsuyoshi se retirèrent alors. Ils devaient se taper à reculons 1km avant de pouvoir montrer le dos au roi et à la reine des rats. Le reste du chemin, ils purent le faire à pied, sereinement. Dès qu’ils le purent, le Hyûga ne se priva pas pour demander plus d’explications au conseiller Estima.

_ Conseiller Estima… Il me semble que j’ai moi-même été kidnappé. J’étais d’accord pour vous aider, mais ce n’était qu’un accord de principe, pas quelque chose qui me lie à vous de cette sorte. Avait lâché le Hyûga agacé.

_ Vous avez bien fait de me soutenir parce qu’en réalité vous le faîtes d’abord pour moi. Tous les conseillers de sa majesté ont été exécutés ces trois derniers jours, aucun n’ayant pu trouver un mercenaire capable de les appuyer afin de déloger le prince. La guerre couve mais nous ne pouvons frapper sans récupérer le prince.

_ Et pourquoi moi ? Qu’est-ce qui vous garantit que je suis apte à vous aider ou même que je tiendrais parole ? Vous m’avez bien traité de mercenaire… Un mercenaire ne travaille qu’en échange d’une juste rémunération et d’une rémunération sur laquelle il est d’accord. Moi… Je ne sais rien sur rien, je ne suis pas votre homme sur cette affaire ! Renvoyez-moi chez moi ! Dis le Hyûga en haussant le ton progressivement.

_ Vous feriez mieux de vous calmer. Dès l’instant où vous avez vu sa majesté Altima, votre vie est en jeu tout comme la mienne. Vous serez traqués et assassiné où que vous soyez, même si je vous renvoie chez vous. Vous feriez mieux de nous tous les deux. Le ton du conseiller était calme. Très sûr de lui, il se voulait convainquant...

Un blanc s’installa entre les deux, le Hyûga considérait ses possibilités.

_ Vous n’êtes pas un mercenaire, certes, mais vous serez grandement récompensé. La récompense sera de pouvoir vous lier à nous par pacte de sorte à ce que vous puissiez nous invoquer quand vous le voudrez au prix de votre sang. Voilà pourquoi je vous donne ce nom de mercenaire.

Le Hyûga demeura silencieux. Dans son cœur, il était presque certain qu’il allait devoir se mouiller. Il ne croyait pas beaucoup aux chances de ces rats de pouvoir le tuer, quand bien même il savait et qu’il avait vu de ses deux yeux qu’il y avait une grande armée présente ici.

_ Ne doute pas de nos capacités à te traquer et même à te liquider. Nos actions ne sont pas souvent démonstratives, mais elles demeurent efficaces. Le rat de conseiller avait semblé deviner les pensées du Hyûga.

De gros diables ces rats. Relâchant un gros soupir, le Hyûga grommela quelques mots. Il demanda en réalité quand allaient débuter, où, avec qui et comment… Que restait-il à faire sinon s'exécuter et espérer en finir rapidement avec cette affaire. Plus vite il retrouverait ce prince Ebla et mieux il se porterait. Tsuyoshi était dans de beaux draps.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 13:25
Le Hyûga et Estima s’étaient retrouvés dans une salle d’arme. Ils devaient se préparer à l’assaut qu’ils allaient mener sous peu à l’endroit où les espions avaient indiqué que se trouvait le prince Ebla. Tsuyoshi lui était prêt. En bon ninja, même pendant sa promenade et son invitation surprise dans le monde des rats, il était prêt. Il avait sur lui toute la panoplie d’arme qui lui permettait de faire face à une situation difficile immédiatement. Après tout, son village et son pays était en guerre. Une guerre non officielle, mais une guerre quand même. Le village et d’autres points du pays pouvaient être assaillis à tout moment. Dès lors, tout ninja digne de ce nom devait se tenir prêt à agir, prêt à déployer sa lame et défendre les siens et leurs intérêts. Tout autour du Hyûga, deux escouades de rats se préparaient. Ces escouades étaient composées pour moitié de bretteurs et pour moitié de spécialistes au corps à corps. Il y avait huit membres dans chaque unité, le neuvième devant être Estima et Tsuyoshi, chacun d’eux devant diriger une escouade. Attendant dans son coin que tout ce beau monde eut terminé, le Hyûga demanda :

_ Alors ? Quelles sont les compétences des membres de mon escouade ? Le Chuunin avait posé la question après avoir lâché un petit soupir. Le timbre de sa voix indiquait cependant qu’il était prêt à réaliser le job pour lequel il avait été convoqué ici.

_ Ils sont des fines lames ou des spécialites du taijutsu comme tu peux le voir, mais tous sont également de bons senseurs. Ils te permettront d’éviter bien des écueils. L’objectif n’est pas d’affronter directement les unités adverses. L’objectif de la mission et d’éviter au maximum le contact de de se rendre le plus aisément possible jusqu’au prince. Une fois sur place, il faudra le libérer et tenter de l’exfiltrer. Notre escouade combattra en première au besoin. La vôtre sera chargée de la sécurité du prince. Ton dojutsu allié aux capacités sensorielles des miens, vous permettront d’éviter au maximum les affrontements.

Tsuyoshi acquiesça. Il évoqua cependant certains contours du plan qui ne lui semblaient pas avoir été explicité et qu’il ne fallait pas laisser en rade de toute façon.

_ Nous ne savons pas dans quel état se trouvera le prince. Y a-t-il des médecins dans l’escouade ? Qui sont-ils ?

Estima désigna du doigt ou de la patte les médecins. Un bretteur et un spécialiste du taïjutsu. Tsuyoshi poursuivit :

_ Avons-nous une idée de la position des escouades ou troupes de garde ennemies ? Connaissons-nous leur nombre ? Leur répartition ? Leurs habitudes de patrouille ? Comment est celui qui les dirige ? Son tempérament ou ses traits de caractère ? Où est le prince ? Dans une place forte, un lieu en retrait tenu secret ?

Toutes ces questions avaient lieu d’être posées. Tsuyoshi voulait savoir un minimum à quoi il s’exposait. Avoir une réponse satisfaisante à ces questions lui permettrait de pouvoir réduire le taux d’échec de leur mission. Le conseiller lui répondit avec autant de précision qu’il le put. Carte en main, il indiqua les positions des ennemis et celle supposée du prince Ebla. Près d’une heure d’échanges plus tard, les deux escouades étaient prêtes à s’activer. Tous ces êtres s’ébranlèrent et empruntèrent les galeries, celles qui devaient leur permettre de se retrouver sur le territoire des serpents, du côté où ils pourraient accéder le plus facilement et le plus sûrement au lieu indiqué pour le début des opérations.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 20:19
Tout s’était très bien déroulé. Pendant plus d’une heure, les deux escouades avaient marché ou plutôt s’étaient avancées au pas de course. Une fois arrivé à l’endroit prévu pour la récupération, les escouades s’étaient arrêtées et avaient récupéré. En se relayant, des tours de garde brefs avaient été mis en place. A aucun moment les escouades de rats n’avaient été repérées. Les premières positions ennemies, elles avaient été checkés. Une croix les représentait sur le plan que détenait Estima. Ce dernier avait décidé de laisser un rat surveiller les allées et venues près du point de retrait. Si ce garde venait à quitter son poste pour une raison pour une autre ou alors s’il venait à mourir, c’est que la zone de retrait avait été envahie par l’ennemi. Ce rat n’avait pour seul rôle que de demeurer discret et de surveiller.

Peu après le repos, les deux escouades, dont il manquait désormais un être, s’ébranlèrent. Elles avançaient désormais furtivement, le plus furtivement possible. Tsuyoshi s’employait à garder son chakra masqué le plus possible. Il ne devait être repéré, en aucun cas. Lui et les membres de son escouade avaient tous cette capacité à la furtivité. Une fois arrivé à l’endroit à partir duquel il était évident que tout être non doté de ce type de capacités ne pouvait s’avancer sans être repéré, le conseiller fit stopper son escouade. Leur job n’était pas de s’avancer. Leur job à eux serait de stopper toute avancée ennemie au cas où l’escouade dirigée par le Hyûga ne parviendrait pas à exfiltrer sans se faire remarquer le prince Ebla. Alors qu’ils devaient se séparer, Tsuyoshi et Estima se regardèrent et d’un hochement de tête s’indiquèrent l’un et l’autre que le moment était venu de se séparer. A partir de maintenant, il appartiendrait au Hyûga de mener les opérations et d’y parvenir victorieusement.

Activant son dojutsu, le Chuunin sonda les environs. A ses yeux, se dévoilèrent toutes les sources de chakra présentes dans les environs sur plusieurs centaines de mètres. Il y en avait beaucoup. Beaucoup de serpents ondulant à grande vitesse sur le sol, dans les herbes hautes ou encore dans les arbres. Les troupes des rats se trouvaient dans le territoire ennemi. Un territoire, certes souterrain. Mais un territoire qui mis à part l’omniprésence de l’obscurité, ressemblait à s’y méprendre avec la surface terrestre, le royaume des humains. Le Chuunin indiqua à ses « hommes » ou plutôt à ses rats une zone par laquelle tous devaient s’avancer. Et il prit les devants aux côtés du meilleur senseur de l’escouade. Il ne pouvait laisser activer son dojutsu trop longtemps. Il l’avait vu de ses yeux, la tanière où demeurait le prince était loin, bien loin. Bien des obstacles se dressaient devant eux. S’il devait garder son dojutsu actif jusqu’à parvenir au prince, qui sait s’il aurait les ressources nécessaire pour se servir de son byakugan une fois sur le chemin du retour avec des combats à la clé ?

La troupe s’avançait dans le noir guidée par moments par les yeux du Hyûga. Il activait et désactivait au besoin son dojutsu. Tsuyoshi mémorisait visuellement le parcours aussi longtemps qu’il le pouvait tandis que les senseurs lui permettait d’éviter le contact avec l’ennemi lorsque l’escouade se rapprochait trop des serpents. Et à la manière des serpents cette escouade composée en grande partie de rats, mais dirigée par un humain, zigzaguait en territoire ennemi. Pendant plus d’une heure, la petite troupe s’investit toujours plus profondément dans le camp ennemi jusqu’à parvenir à la tanière, là où demeurait garé captif le prince Ebla.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 20:19
A nouveau, le Hyûga scanna la zone de son dojutsu et il put remarquer qu’il ne s’était guère trompé, ni lui, ni les éclaireurs qui leur avaient permis de réaliser un plan d’attaque. Deux gardes à l’entrée de la tanière. L’un à moitié enfoui dans le sol et l’autre suspendu dans un arbre à proximité de l’entrée. Il fallait se montrer très prudent et avoir par surprise ces deux-là, ces deux guetteurs. Le mieux était de les contourner. Ces bougres étaient capables de voir la chaleur provenant des êtres au sang chaud ainsi que de ressentir les vibrations au sol ou dans l’air à proximité d’eux. Ils étaient de dangereux senseurs, bien plus que ne pouvaient l’être les rats. Les contourner était la seule chance de l’escouade à moins de trouver un moyen de les prendre par derrière. A ce petit jeu-là, chopper le serpent dans l’arbre s’avèrerait un véritable parcours du combattant.

C’est alors que l’escouade de rat fit ce qu’elle savait faire de mieux, creuser vite fait bien fait de nouvelles galeries et passer par le sol afin d’éviter le contact. Il ne fallut que quelques minutes aux rats pour s’exécuter et permettre à l’escouade de se frayer un chemin. Par sécurité, en mimant la tactique du conseiller Estima, le Hyûga laissa un senseur près de la sortie de la galerie. Il serait chargé de surveiller la présence ennemie. Sa disparition de cette position à laquelle le Hyûga l’avait assignée serait synonyme de danger de mort sur toute l’escouade. Elle signifierait qu’ils avaient été repérés. S’avançant jusqu’au bout du tunnel creusé par les rats, le Hyûga scanna encore de son dojutsu une fois à proximité de la sortie. Il sut que de nombreux serpents étaient là dans la tanière. En observant leurs mouvements il comprit que leur vigilance était moindre. Ils semblaient se blottir autour d’une femelle pour la plupart, se bagarrant visiblement pour pouvoir la sauter ou l’on ne sait quoi. D’autres serpentaient sans points fixe. On aurait dit qu’ils patrouillaient, mais ils n’en étaient rien. D’autres discutaient tranquillement par petits groupes. D’autres encore dormaient. Là-bas au fond, ligoté à un piquet, le prince Ebla. Facile à reconnaître. Il était bien le seul rat dans les environs.

_ Vous pensez pouvoir mettre combien de temps pour parvenir au prince en passant sous terre ? Le Hyûga chuchotait à l’endroit d’un des sept rats qui l’accompagnait encore. Ce dernier répondit presque aussitôt. Il indiqua environ dix minutes. Tsuyoshi lui expliqua alors le plan qu’il avait en tête. Tous acquiescèrent et ils s’exécutèrent. Trois rats allaient tenter de creuser jusqu’au pied du poteau où était ligoté le prince. Deux autres creuseraient à partir d’une position excentrée. Les deux derniers attendraient à l’endroit où tous se trouvaient actuellement. Elle leur servirait de point d’observations et ils seraient chargés de condamner les tunnels dès que les trois chargés de le récupérer le prendraient et parviendraient à eux. Le top fut donné.

Les deux rats chargés de creuser un tunnel pour Tsuyoshi le firent et ils terminèrent le boulot avant les autres. S’extirpant du sol à proximité de l’amas de serpents qui copulait ou tentait de le faire en se liant les uns aux autres, le Chunin exécuta les 64 coups du Hakke à destination de tous ces serpents surpris. Pendant qu’il s’exécutait, les deux rats qui l’accompagnaient éliminaient d’un coup de katana le maximum de serpents surpris qu’ils le pouvaient. Etait-il nécessaire de dire le bordel qui suivit les dix premières secondes après l’apparition du Hyûga et des deux rats bretteurs qui l’accompagnaient ? La danse du Hyûga se poursuivait encore tandis que les rats, de fines lames, trancher sans trembler toutes les têtes plates aux yeux fendus qui dépassaient. La riposte ne tarda pas à se faire sentir. Les sentinelles postées à l’entrée rappliquèrent vers l’intérieur, se faisant aussitôt éliminer par les deux rats en embuscade, à la sortie du premier tunnel qui avait été creusé. Pendant ce temps, profitant de la diversion le trio de rat libérait le prince Ebla et s’engouffrait dans le sol. Un chapardage en règle du prince en plein territoire des serpents. Pour faire gagner du temps aux trois rats ayant récupéré le prince, le Hyûga poursuivit les combats en compagnie des deux rats bretteurs. Le moment de surprise passé, les serpents commencèrent à s’organiser dans leur défense. Du moins, se sachant dos au mur et sur le point de mourir, ils livraient un combat plus acharnés. Leurs coups rapides fusaient de partout déchiquetant des bouts de chair des bretteurs pourtant véloces. Ces derniers venaient cependant toujours à bout de leurs agresseurs, même si à mesure que les secondes défilaient et que le nombre de serpents s’en allait grandissant, leurs mouvements se faisaient moins limpides.

_ Repliez-vous et condamnez l’issue. Je sortirais par l’entrée de cette foutue tanière. Avait lâché le Hyûga. Il voyait venir, le flot incessant de serpents, sifflant et se ruant sur leurs proies. Les deux rats bretteurs s’exécutèrent. Ils parvinrent tant bien que mal à retourner sous terre. A peine quelques secondes après une légère seconde indiqua qu’ils avaient obstrué le tunnel dans lesquels ils avaient pénétré. Le prince Ebla devait être loin désormais, probablement à la sortie où attendait le guetteur. Pour se sortir d’affaire dans cette tanière qui commençait à devenir étroite, le Hyûga exécuta une technique clanique très utile dans les combats contre plusieurs adversaires. Un puissant Kaiten balaya les serpents présents autour de lui. Profitant de la petite accalmie qu’il s’était offerte, Tsuyoshi fonça vers la sortie du tunnel. Une fois dehors, s’aidant de sa vision à 359° qui lui permettait de voir même dans la matière, il put repérer son escouade loin devant qui exfiltrait le prince en direction de la position tenue par Estima. Evitant autant qu’il le pouvait de croiser les serpents affluant vers la tanière qui venait d’être prise d’assaut, il tuait les reptiles qui croisaient son chemin ou à défaut, il les envoyer valser au loin en les laissant dans un sale état par le biais d’un Hakke Kusho bien senti.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 20:23
Tsuyoshi parvint à rallier la position de l’escouade Estima. Elle n’avait pas encore livré bataille. Ses hommes étaient frais. Il échangea deux de ses hommes avec les deux bretteurs blessés de l’escouade de Tsuyoshi, puis il demanda à ce dernier de poursuivre sa route avec ses rats. La mission devait être réussie coûte que coûte. Tsuyoshi s’opposa alors. Les serpents ralliaient encore la tanière. Les deux escouades de rats pouvaient encore se rapprocher tous ensemble de la sortie tant que des ordres n’avaient pas été donnés aux serpents de condamner toutes les issues, ce qui, au regard de ce que voyait encore Tsuyoshi tout autour d’eux, n’était pas encore fait. Jetant un regard rapide sur le prince, Estima acquiesça alors constatant que ce dernier semblait en bonne santé, quoique bien amaigri.

Les deux escouades poursuivirent alors leur retraite, les rats d’Estima entourant ceux de Tsuyoshi. Ils évitèrent tant qu’ils le purent le maximum de serpents comme toujours, mais furent bien obligés d’éliminer les malheureux qui se trouvaient sur leur chemin. A mesure que les deux escouades se rapprochaient du point de retrait, il sembla de plus en plus évident à Tsuyoshi que les serpents avaient désormais compris. Ils avaient compris où étaient leurs ennemis et par où ils comptaient s’échapper. Le point de destination des serpents éparpillés dans ce camp ennemi avait changé. Ils se dirigeaient tous vers le point de retrait initialement désigné par Estima. Avant qu’ils n’arrivent d’ailleurs à cet endroit, Tsuyoshi vit, au loin, le rat qui avait été laissé là se faire éliminer. Une centaine de serpents attendait là désormais. Il faudrait livrer bataille au péril de sa vie… Il n’y avait plus d’autres choix. A moins que…

_ Le point de retrait est envahi Estima. Ils nous y attendent… Tsuyoshi venait d'alerter le conseiller.

_ N’y a-t-il pas un autre endroit par lequel nous pourrions nous enfuir ? Le timbre de voix du conseiller était haletant, et ce n’était probablement pas du à tous les efforts déployés jusu’ici.

_ A moins que deux rats tentent une percée par les tunnels tandis que le reste combattra… Jusqu’à la mort. Mais je n’ai pas envie de mourir. Pas pour une cause qui n’est pas mienne… J’ai fait ma part du contrat. Avait lâché Hyûga, pour autant il savait bien qu’il n’aurait pas offert cette solution s’il n’escomptait pas combattre. Il savait également qu’il n’avait d’autre choix que de livrer bataille. Les serpents ne lui pardonneraient rien.

_ Je n’irais nulle part. Je me battrais avec vous et je mourrais les armes à la main. Le Prince n’est pas un lâche… C’était Ebla qui venait de s’exprimer. Tsuyoshi porta son regard sur lui. Il était bien plus jeune que les autres rats des deux escouades. Cela se voyait au premier coup d’œil. Il semblait cependant supérieur, tant dans la lueur qui brillait dans son regard que par rapport à la détermination qui en était produite.

_ Vous… Vous savez bien que vous n’êtes pas le meilleur combattant de notre peuple mon prince… avait dit Estima une pointe de tristesse dans la voix.

_ Certes… Mais je combattrais, Estima. J’ai appris de nombreux arts. Je ne mourrais pas le dernier ! Le prince s’était exprimé puis avait souri. Un sourire qui voulait dire que sa décision était prise. Sans plus prononcer un seul mot, la troupe avait poursuivi vers le lieu de son extinction.

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Ven 14 Juin 2019 - 1:56
Les deux escouades étaient finalement parvenues au point d’extraction. Comme prévue, les attendait là bien plus de serpents qu’il ne fallait pour les tuer tous, le Hyûga y compris. Se sachant déjà morts, les rats formèrent un cercle en se montrant le dos. L’ennemi les encerclait alors qu’ils avaient été si proches de la sortie. S’interrogeant à demi-mots sur la suite des opérations, il fut demandé au Hyûga s’il n’avait pas une bonne technique de zone dans la poche pour les tirer d’affaire ou du moins réduire la difficulté qui se présentait à eux. Ils étaient encerclés et en nombre bien inférieur comparativement aux troupes ennemies. Quelle autre voie que celle de pouvoir compter sur le shinobi ? Seulement, ce dernier ne pouvait plus produire de techniques de zone. La résonance était passée par là. Il apprenait petit à petit à utiliser sa nouvelle affinité. Il était loin de pouvoir produire un jutsu offensif d’envergure via l’affinité. Par contre, il pouvait attendre que plusieurs serpents se ruent sur lui à peu près en même temps pour leur donner la pleine mesure du Kaiten.

Sans crier gare, les serpents s’étaient jetés à l’assaut des escouades de rats. Les premières têtes tombèrent immédiatement, celles des êtres à la langue fourchue et sonnante. Les autres serpents ne s’arrêtèrent guère à la vision de mort offerte par ces rats. Ils savaient que les rats vendraient chèrement leur peau, mais ils savaient aussi qu’ils étaient trop nombreux pour perdre. Fusant telles des balles, les serpents attaquaient gueule béante. Certains mordaient la poussière, d’autres déchiraient la chair à leur portée, d’autres encore se saisissaient d’une partie de rat pour ne plus le lâcher. Un premier KAITEN retentit tandis que le Hyûga, bien avancé par rapport à l’escouade affrontait seul un grand nombre d’adversaire. Lui aussi n’échappait pas à la vitesse des assauts ennemis. Lui aussi, malgré sa souplesse, sa rapidité d’exécution, se faisait déchirer ci et là par des serpents qu’il n’avait su éviter qu’au dernier moment. Le fait qu’il n’avait pas encore totalement récupéré de ses combats pour la défense d’Iwa se ressentait, la blessure qu’il avait contractée à ce moment-là également. Gardant un œil du mieux qu’il le pouvait sur Estima et le prince Ebla, le Hyûga nettoyait les envions comme il le pouvait. A coups de KAITEN, mais également bien souvent à coups de Hakke Kushô, il avait pu venir à bout d’un bon nombre d’ennemis. Seulement Byakugan actif, Tsuyoshi voyait de plus en plus de serpents affluer vers leur position.

Un à un les rats tombaient. Vaillamment ils s’étaient battus. Avec courage et abnégation, chaque rat était parvenu à amener dans sa chute, avant de s’éteindre, au moins dix serpents. Très vite, il ne resta plus que les deux bretteurs blessés, un spécialiste du taïjutsu particulièrement adroit, Estima et le Prince. Continuant de combattre, les Hyûga virevolter ci et là en bombardant des paumes du Hakke et au besoin des KAITEN. Lorsque le moment s’y prêta, il exécuta les 32 coups du Hakke, entrant dans une danse frénétiquement mortelle pour ses adversaires. Alors qu’il venait de terminer cet enchaînement, un sifflement continu et aiguë à en percer les tympans se fit entendre. A peine le Chuunin avait-il entendu ce sifflement qu’il se vit attaquer de plein fouet par un serpent qui lui déchira le côté. Puis un autre qui attaqua sa cuisse pour ne rien lâcher. Alors qu’il voyait la mort arriver par une attaque frontale au niveau du cou, il sentit des pattes s’agripper à son épaule. Presque aussitôt, il parvint à sortir de sa torpeur. Une technique d’immobilisation ennemie l’avait bloqué le temps de se faire blesser sévèrement. Il était encore trop juste pour lui de pouvoir réagir convenablement, lors qu’il vit le conseiller Estima sauter devant lui, à hauteur de sa gorge et se happer en plein vol par le serpent volumineux qui en voulait à la gorge du Hyûga.

_ ESTIMAAAAA !!! Comme s’il avait partagé toute une vie avec ce rat, son sacrifice marqua le Chuunin. Comment cela était-il possible ?

Tout autour de lui, les deux bretteurs rats avaient été vaincus. Ils gisaient au sol blessés, atteints et pourtant encore vivants. Il ne restait plus que le prince Ebla dorénavant sur le Hyûga et le rat spécialiste de taijutsu. La situation était tendue. Extrêmement tendue. Alors que Tsuyoshi scutait les environs pour constater la présence et l’affluence toujours plus importante des rats, il vit quelque chose qui lui apporta un baume au cœur. La cavalerie était en train d’arriver !

_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo] Empty
Ven 14 Juin 2019 - 20:24
L’on dit que la cavalerie arrive souvent en retard. Tel était le cas. Conseillé par on ne sait qui, disposant probablement d’une puissante intuition, une puissante troupe de rats avait été envoyé dans le royaume des serpents. Cette troupe avait mis du temps à arriver, et au final elle était là, pile au bon moment. Du moins pile avant la fin, pile avant que tous ne périssent et que les efforts des rats pour récupérer leur fils soit vain. Et qu’aurait été Tsuyoshi dans tout cela ? Probablement le plus gros perdant. Un Hyûga perdu dans le royaume des serpents à guerroyer contre ces derniers. Une guerre de rats contre des serpents avec comme guest star un humain.

Les combats reprirent de plus belle. Les assauts tonnaient de toute part, les coups fusaient venant de partout pour disparaître aussi vite qu’ils étaient apparus. Bientôt les éléments se déchaînèrent. Les techniques doton prirent place du côté des rats tandis que les serpents déployaient en grande partie une ingéniosité de techniques de type futon. L’air contre la terre. Peut-il y avoir un vainqueur lorsque ces deux éléments primordiaux viennent à s’opposer ? Tsuyoshi, lui, le prince Ebla sur l’épaule, tentait de se frayer un chemin tant bien que mal afin de se rendre derrière les troupes de rats nouvellement apparue. Il le savait, il le pressentait, s’il y parvenait, alors les combats cesseraient et les rats se replieraient, leur objectif atteint. Combien de vies, quoiqu’elles fussent celles d’animaux, étaient en train d’être sacrifiée au prix d’une seule. La folie était décidément aussi bien partagée parmi les hommes que parmi les animaux.

Ebla n’était pas un bon combattant. Il se défendait bien. Tout simplement. Quelques techniques de défenses, mais il appuyait beaucoup le Hyûga par rapport aux techniques d’immobilisations des serpents ou encore par rapport à leurs techniques d’illusion. Avoir une aide à ce propos était toujours fort appréciée. Même pour un Hyûga. Ensemble, le rat l’humain combattirent. Ensemble, ils parvinrent à vaincre leurs ennemis après plusieurs minutes d’âpres combats. Combien de pertes étaient déplorées de part et d’autres ? Le Hyûga n’eut pour seule réponse qu’une vision maccabre : un tas d’animaux morts tapissant le sol sur plusieurs dizaines de mètres à la ronde à telle enseigne qu’on en voyait pas la couleur. Et le sang, omniprésent. Certains animaux, des deux camps, étaient encore pris de spasmes lorsque les rats se retirèrent. Tsuyoshi avait réussi. Les rats emmenaient avec eux la dépouille du conseiller Estima. Alors que la troupe était en route pour le royaume des rats, Tsuyoshi remarqua avec stupeur que les deux bretteurs, qui étaient membres de son escouade initiale, avaient survécus. Ils étaient mal en point, mais ils avaient tenu bon.

Quelques heures plus tard, en face de son altesse Altima, Ebla fut livré. Aux pieds du couple royal, le corps du conseiller Estima gisait sur un brancard fait à la hâte. Un rapport succinct de la bataille fut fait oralement au couple royal avant qu’Altima ne daigne considérer comme réussie la mission du Hyûga. Les pertes avaient été lourdes, mais l’espoir était permis, tant que la famille royale demeurait unie.

_ Nous entrons dans une phase de guerre Hyûga Tsuyoshi. Sachez que vous serez rappelés très certainement ces temps-ci. Pour l’heure, sachez que le peuple des rats accepte de se lier à vous pour peu que vous fassiez le pacte de sang. Dès lors, nous nous entre-aiderons mutuellement dès aujourd’hui et à jamais…

C’était Ebla qui s’était exprimé. D’un hochement de tête, le Hyûga avait marqué son accord. Puis il s'était lié au peuple des rats par le pacte du sang. Quelques heures plus tard, il était de retour au point initial qu'il avait quitté dans le monde des humains... L’œil du cyclone.


_________________
Spoiler:
 


Une histoire de Kuchyose [Solo] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une histoire de Kuchyose [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: L'Œil du Cyclone
Sauter vers: