Soutenez le forum !
1234
Partagez

La fierté du clan Asaara [PV : Tali]


La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 15:45
Cela faisait une bonne semaines que cet étrange phénomène s'est produit, elle a été aux premiers loges lorsque ça s'est produit. Elle a vu des camarades s'écrouler d'un coup pour ne faire plus qu'un avec le gigantesque désert de Kaze no Kuni, d'autres devenir des statues de terre, des rafales de vent, des flaques d'eau, des étincelles de feu ou de foudre, c'est ce qui est arrivé à ses parents sans qu'elle puisse les sauver. Mais ce n'était pas la seule chose qui s'est passé, Fuu a vu d'autres personnes s'écrouler d'un coup, vidés de leur chakra, d'autres perdre leur capacité à manipuler le sable, souvent des gens qui l'ont apprise auprès d'eux, mais surtout, il y a des gens comme elle qui n'ont fait qu'un avec un élément qu'ils manipulaient, certains pouvait s'assimiler en vent, d'autres en terre, et enfin, les manipulateurs de sable que sont les Asaara ont vu une partie de leur clan devenir des assimilateurs de sable, la demoiselle aux cheveux blancs en fait partis.

Cela faisait une semaine qu'elle se demandait ce qui venait de se passer, pourquoi il y a des gens qui se sont fait épargnés, pourquoi d'autres ont chuté tandis que d'autres ont fait un avec leur affinité, pourquoi ses parents sont devenus du sable quand elle pouvait juste s'assimiler en sable. Ces questions semblent très difficiles à répondre, et pour le moment, le constat était flagrant : le clan Asaara a bien diminué en effectif suite à ce phénomène dont elle n'arrive pas à mettre le nom dessus. Certains des siens ont sentit une sorte de résonance dans leur chakra, et c'est comme ça qu'ils ont finit par l'appeler, la "résonance". Fuu ne l'a pas senti cette résonance, mais sûrement parce qu'elle était encore très jeune et pas assez forte pour la ressentir, c'était même un exploit pour elle qu'elle s'en soit sorti, en tout cas, à ses yeux, c'est le cas.

L'orpheline a depuis tout repris son apprentissage à zéro, ne pouvant pas manipuler le sable à distance comme elle pouvait le faire avant, elle peut cependant le générer. Ce détail semble anodin, mais pourtant, cela change beaucoup de chose qui n'ont plus lieu d'être. Et hélas, Fuu ne semble plus pouvoir compter sur ses affinités primaires, ou plutôt son affinité. Elle qui maniait le Fûton, la voilà incapable de lancer ne serait qu'un courant d'air, au lieu de ça, elle balayait l'air avec une partie de son corps, créant une tempête de sable miniature au lieu d'un simple coup de vent. Cette assimilation est encore trop nouvelle pour elle, mais elle commence à s'habituer.

Depuis qu'elle a perdu ses parents, d'autres Asaara ont pris soins d'elle, comme d'autres jeune shinobi qui sont aussi devenus orphelin comme elle. Cela faisait une bonne dizaine d'enfants sans parents, même si, en tant que kazejin, Fuu pouvait se débrouiller seule, mais son jeune âge et son manque d'expérience sont un poids que d'autres personnes du clan prenne en compte pour sa survie, et puis, elle ne se cache pas que cela lui fait du bien d'avoir des personnes sur qui compter maintenant que ses parents ne sont plus.

Mais maintenant, Fuu devait finir son deuil, et maintenant, elle devait allez de l'avant, laissez ses parents se reposer dans le sable du pays du Vent avant de trouver une solution pour leur redonner son corps. Il fallait aussi qu'elle trouve des explications pour ce phénomène, pourquoi il s'est produit ? Pourquoi cela les a affecté comme cela ? Comment y remédier ? Mais il y a encore l'histoire de la banque Sabaru, il faut aussi élucider ce vol, trouver le coupable de ce dernier et redonner à la banque sa richesse. Son deuil est finit, mais elle ne sait pas par quoi commencer ...

L'Asaara sort de sa maison, il fait une chaleur insupportable comme toujours dehors, les gens qui ne viennent pas de Kaze sont déjà en train de rechigné, mais pour elle, c'est supportable. Elle met sa capuche sur la tête, puis commence à se diriger vers la banque Sabaru, toujours pour revoir cette scène, toujours pour retrouver la trace de ce voleur ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Sam 8 Juin 2019 - 13:12
-J'adore cette vie.

La résonance avait fait le tri entre les méritants, les êtres purs et ceux ne méritant plus de faire partie des siens. La faiblesse avait infiltré le clan depuis bien trop longtemps, les siens, les manieurs de sables réduits à devoir faire amis-amis avec les autres clans? Depuis quand, à quel moment ce clan avait décidé d'emprunter la voie des faibles. De plonger dans la décadence, jamais les anciennes générations n'auraient autorisés autant d'actes contre nature. Jamais, jamais plus l'honneur des Asaara ne serait ainsi bafoué et rabaissé. Désormais, désormais l'adage marche ou crève fonctionnerait comme l'institution des anciens. Comme la fierté des manieurs du sable, la colère, la haine et le dégoût n'occupaient non seulement l'esprit de la balafrée mais également chacun de ses actes. Les faibles mourraient, les faibles se transformaient perdant le droit de manipuler les dunes ancestrales de Kaze. L'élite, les véritables élus eux continuaient d'exercer un droit indéniable sur ce pays et ces terres. Le tri, voilà ce qu'avait décidé de faire le destin, de trier les dignes des indignes et qu'importe si le monde entier avait disparu. Qu'importe si les pays en dehors des limites du désert coulaient, qu'importe même si une invasion, si des morts revenaient à la vie. Ce qui comptait c'était cet endroit, c'était ce clan en perdition. Ce qui comptait c'était l'ambition sans limite et le sourire carnassier qu'affichait Tali.

Sa démarche droite et déterminée, sa cape flottant au gré des vents chauds soufflants sur l'immensité du sable. Elle adorait cette vie, elle adorait comme enfin des puissances supérieurs répondaient à ses prières. Désormais, désormais elle prouverait à tous que l'impuissance et la faiblesse des Asaara avait provoqué cette chute et que ce n'était pas une malédiction. Au contraire, c'était une bénédiction enfin les branches seraient scindés, enfin la pureté reviendrait. Enfin ceux souillant le clan de leurs présences hérétiques, seraient exilés. Mais pour ce faire il fallait prendre en force et en puissance, il fallait imposer sa parole. Il fallait imposer la volonté de Kaze, le clan panserait ses blessures en se fermant du monde. Et quand de nouveau les portes s'ouvriraient, ce pays verrait alors que quoi était fait les nouveaux guerriers du sable. Et enfin la fange, la plèbe blâmerait pour une bonne raison les siens. Une cigarette en coin de bouche, une autre caressant le sable et sans jamais fléchir. Elle n'avait pas été touchée par la transformation, pourquoi remercier quiconque? Tali le savait, elle était pur, plus pur et plus digne que la majorité des siens. Le sang coulant dans ses veines, l'héritage qu'elle portait, la bénissait chaque jour et lui apportait force et vigueur. D'autres, d'autres n'avaient pas cette chance ni ce passé pour les accompagner.

Sautant et croisant immédiatement les jambes, laissant le sable former un siège et se déplaçant uniquement avec sa propre volonté. Les dunes sont siennes, les dunes ne font qu'un avec sa manipulation du sable, contrairement aux nouveaux monstres se transformant en hommes de sables, punis et privés pour toujours de manipuler le principal élément de décors composant Kaze. Fermant les yeux, pour ne les ouvrir de nouveau emplie d'un dédain et d'une colère juste et divine. Une cousine? Le nuage de sable, et sa propriétaire s'approche de cette figure, tournant autour avant que le sable ne dépose doucement et gracieusement son utilisatrice sur le sable. Fixant la jeune figure de ses iris durs et froids. Tirant sur la cigarette, haussant un sourcil et croisant les bras.

-Découvre toi, que caches-tu ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Dim 9 Juin 2019 - 21:40
La jeune Asaara se dirigeait tranquillement vers la banque Sabaru quand une silouhette vient se dresser en travers de son chemin. Il s'agit d'une femme, ornant sur ses épaules une cape aussi blanche que son teint, étrange venant d'une femme vivant dans le désert. Elle a déjà vu ce visage, il s'agit d'un membre de son clan, mais elle ne voyait dans ses yeux que du déni et de la colère à son égard. Pourquoi toute cette haine à son égard ? Voilà qui est étrange, la jeune femme la regardait tourner autour d'elle, assise sur son nuage de sable comme si c'était un trône, l'observant ainsi sur tous les angles possibles, avant de se poser, de prendre une cigarette pour l'allumer, l'observant en croisant les bras d'un regard dur et froid. Pourquoi tant d'animosité pour une cousine et membre de son clan ? Est-ce sa capuche qui la met en rogne ?

- Je n'ai rien à cacher, du sable et du soleil je ne fais que me protéger.

Elle baisse sa capuche, laissant flotter au vent ses cheveux blancs. Si certes, elle pouvait devenir du sable, avoir du sable dans ses cheveux est une sensation désagréable. Ses yeux oranges se posent sur la femme plus âgée et plus grande qu'elle, il n'y a pas beaucoup de personne qui porte cette accoutrement pourtant dans leur clan, ni même de jeune fille à la chevelure blanc et au teint mât qui fait cette taille et qui s'habille de manière sombre.

- Pourquoi tant d'animosité à mon égard cousine ? Je ne fais que ma routine.

C'était une bonne question, pourquoi ce regard si dur alors qu'ils font partis de la même famille et que le même sang coule dans leurs veines ? Voilà qui est étrange, ne l'a-t-elle juste pas reconnu ? Pourtant, la demoiselle est reconnaissable ... Y a-t-il une autre raison derrière cela ? Elle se demande bien quoi.

_________________
La fierté du clan Asaara [PV : Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Lun 10 Juin 2019 - 13:05
-Le sable? Te protéger du sable? Le sable ne fait-il pas partie de toi? Plus maintenant que jamais? Le sable demande à être protégé, et pas inversement. Nous Asaara sommes ses protecteurs, les porteurs et les garants de sa volonté. La chaleur du désert, l'environnement hostile nous avons su le dompter en devenir les gardiens.

Tirant sur sa cigarette, ne cessant d'observer sa cadette d'un regard froid et emplit de colère. Cette créature l'énervait, une preuve vivante que le clan était tombé bien bas au point de mettre au monde des êtres pareils. Et pourtant, pourtant elle soutenait son regard et répondait sans craindre quelconque colère de la part de la pureté incarnée. Un sourire carnassier se dessina sur le visage de la balafrée, amusant. Cette rencontre était amusante, cette petite chose semblant chercher une raison à une animosité que ne cachait pas Tali. Pourquoi le faire? Les faux-semblants et les simagrées, très peu pour la femme se tenant droite devant celle qui autrefois partageait le même nom de famille. Elle ne doutait de rien, l'appellation de cousine provoqua un rictus de dédain sur le visage de Tali. Fermant ses poings, laissant un blanc avant de reprendre, tirant sur le tabac et expulsant fumées et mauvaises ondes. L'hostilité en personne, et pourtant c'était elle qui avait prit le soin d'arrêter la routine de son interlocutrice. La jeunesse, surement mettre ça sur ce compte.

-Cousine? Tu fais erreur, nous ne partageons plus rien depuis que tu as perdue le droit de manipuler le désert et les dunes. Tu n'es pas la seule, mais tu fais partie de ceux que le désert a rejeté, pour devenir autre chose. Alors ce n'est pas de l'animosité qui m'habite, le sang pur des Asaara doit être préservé, mais ce n'est pas pour ça que je suis venu aujourd'hui interrompre ton chemin. Tu es devenue une partie du désert, un désert humain perdant le droit de manipuler quelconque affinité, au détriment de nos liens sanguins. Le clan Asaara ne produit pas ce genre, d'êtres. Mais peut-être ce mieux, d'aucun dirait que tu as transcendé les liens nous liant à Kaze, mais qu'importe. Aujourd'hui n'est ni l'endroit, ni le moment ou quiconque jugera de nos connections.

Elle se laisse tomber sur le désert, formant un siège à sa convenance, laissant le sable se durcir et former une ombrelle solide, grande pour deux si son interlocutrice daignait partager ce toit provisoire. Le soleil la dérangeait? En preuve de mansuétude Tali offrait un abris, le sable en revanche faisait parti intégrante de sa vie et en conséquence, s'en cacher revenait à renier ses origines et ce qui faisait d'elle un des joyaux du clan. La pureté, le lien l'unissant à Kaze, Kaze justement était au centre de ses préoccupations. Et cette 'cousine' devenait malgré elle, un choix relativement unique et surtout au centre des attentions de la Protecteur du Désert. Car Kaze avait besoin d'être protégé non seulement de l'extérieur mais aussi de l'intérieur. Et qui mieux pour çà que les enfants légitimes des dunes?

-Nous sommes toutes deux liés à Kaze, et j'espère trouver en ta personne, un être plaçant le Désert au dessus de sa personne. Le sable, les dunes ont besoin d'être protégés, de l'extérieur et des bandits peuplant le monde, mais également de l'intérieur. Jamais plus, nous ne subirons un affront pareil, nous avons étés calomniés une fois, la fois de trop. La banque a été ciblée, les shinobis et les puissances extérieurs interviennent comme bon leurs semble, sans jamais trouver sur leurs chemins quelconque forme d'opposition ou de puissance locale. Il est temps, il est temps pour Kaze que cela change. Ma question est la suivante Asaara, es-tu prête et souhaite coopérer dans ce but?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Lun 10 Juin 2019 - 23:53
"Le sable ne fait-il pas partit de toi ?" En entendant cette question, Fuu comprend que son cas a déjà été éventé au sein de son clan, probablement comme la plupart de ses cousins qui ont subi la même corruption de chakra. Cependant, elle comprend dans ses dires qu'elle semble plutôt vexé de voir qu'un membre de son clan se cache du soleil et se couvre du sable, pourtant, la survie compte avant tout, non ? Mais elle comprenait ce qu'elle voulait dire par là, en tant qu'Asaara, mais surtout, en tant que Kazejin, elle est une protectrice du désert, et donc, elle ne doit craindre ni la chaleur contre laquelle elle est résistante, ni même le sable. L'assimilatrice comprenait donc en partie pourquoi elle est si en colère que ça suite à sa réponse.

- Vous avez raison, je devrais éviter de fuir les intempéries du désert, car j'en suis responsable.

Elle soupire, gardant du coup sa tête à l'air libre, elle continue d'écouter ce que lui dit sa cousine, enfin, celle-ci ne semble plus vouloir garder cette relation familiale avec ce phénomène qui a altéré ses pouvoirs. Mais la capacité à manipuler le sable a beau être la signature du clan Asaara, ce n'est pas parce qu'elle a perdu sa capacité à le faire en devenant capable d'assimiler le désert qu'elle n'en reste pas une membre du clan. Elle est née Asaara, et ce n'est pas parce que ses pouvoirs se sont altérés qu'elle doit renier ses origines. Ses parents étaient des Asaara comme ses grands-parents avant eux, et elle peut continuer la lignée jusqu'à longtemps.

- Mes pouvoirs sont peut-être altérés, mais le même sang coule dans nos veines. Si je ne suis plus capable de faire du désert mon arme, je reste quand même une Asaara, et je ne renierai ni mes racines, ni ma famille parce que mes pouvoirs ont muté pour une raison inconnue. Je reste une protectrice du désert, même si je dois faire un avec lui pour le faire.

Elle tend le bras, l'assimilant pour devenir du sable, le même sable sur lequel sa cousine s'assied en le durcissant. C'est du sable de Kaze qui coule dans ses veines, et si Kaze a renié ses pouvoirs pour ne plus être la protectrice, alors, le fait qu'elle s'assimile veut dire qu'elle a été élue pour en être son enfant. Cela va de paire avec ces parents qui ont fini par rejoindre les sables sur lesquels elle marche tout les jours suite à cette "chose".

Cependant, suite à cette déclaration, sa cousine lui révèle un plan dont elle souhaite qu'elle fasse partie, un plan qui tire son origine du cambriolage de la banque Sabaru, des autres puissances qui souhaientent intervenir pour régler le conflit, probablement en demandant quelque chose en retour. Fuu a en effet entendu parler d'Iwajins qui se sont intéressés à cette affaire, les mêmes qui sont soi-disant venus les "aider" pour se débarrasser du Premier Cercle, et on a vu les résultats. Elle sert sa main, cette épisode est une vraie épine dans le pied de Kaze, et les autres puissances ont vu dans cette plaie une occasion de montrer leur puissance. Si l'aide de Kumo a été la bienvenue, celle d'Iwa n'a fait qu'empirer les choses.

- Kaze est ma maison, mes racines, ma famille, jamais je ne laisserais une autre puissance mettre la main dessus pour des raisons personnelles. Quels sont tes projets pour empêcher cela ?

Si Fuu était intéressée, elle sait cependant que foncer sans avoir de plan de base est une mauvaise idée ... du coup, la demoiselle veut savoir qu'est-ce qu'elle a en tête. Retrouver la fortune perdue de la banque est sûrement un objectif, mais il est évident. Si elle montre que Kaze peut se passer de leur aide à eux, les villages cachés, alors ce sera déjà une grande victoire pour le pays du Vent.

_________________
La fierté du clan Asaara [PV : Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 20:14
-Tu n'es responsable de rien, mais le désert n'est pas ton adversaire. Le désert est ton allié, et celui des notre en revanche les étrangers craignent à juste titre le sable et les dunes, et la témérité des vauriens ne se soldera que par la mort. Tu n'as rien à reniée Asaara, tu n'es plus comme la plupart d'entre nous. Chacun à sa façon de voir le futur, ma vision et la tienne sont dans le fond en contradiction total, mais aujourd'hui je le répète n'est pas le moment ou nous nous affronterons pour savoir qui de nous deux a raison. Trop, trop longtemps Kaze a souffert de conflits intérieur et quel en est le résultat ? Nous avons étés pillés, le clan a été insulté, accusé de crime qu'il n'avait pas commit. Et depuis, depuis que les zélotes ont disparus remarques-tu quelconque changement? Ou est donc ceux qui ont menés la révolution. Ou sont les défenseurs du sable?

Tali enrageait, la balafrée fermait les poings, son regard froid et glacial ne se portant plus simplement sur sa cadette, elle avait d'ors et déjà fait fit de sa situation. Chaque chose en son temps, elle ne perdait pour rien pour attendre mais à quoi bon se lancer seule dans cette lutte si ce n'était pour disparaître dans les dunes comme bien des autres. Non, elle devait réunir autant de soutient que possible. Et si une ancienne membre de son clan l'aidait, si une élue du désert l'aidait elle n'irait pas chercher plus loin. La confiance, elle ne la donnait que rarement mais la Protecteur du Désert était bien plus enclin à la disposer, à la donner à sa cadette qu'à quiconque hors du clan. Kaze prévoyait sur le reste, sur les origines ethniques et sociales, sur les clans composant le désert. L'autre parlait justement, avec des valeurs rejoignant celles de la pureté incarnée. Et le discours trouva échos dans les entrailles bouillantes de Tali, se levant de son siège et fixant l'horizon, le sable et tout ce qu'elle voyait à perte de vue. Tout ceci appartenait aux siens, et pour en assurer le domaine. Kaze devait retrouver sa splendeur et un semblant de cohésion social. Kaze devait de nouveau se construire, de l'intérieur les vermines pullulaient. Les épreuves nombreuses et le danger omniprésent. Un sourire carnassier se dessina sur son visage, ses iris rétrécissants tandis que le malin prenait le contrôle de son corps. Les nerfs, les veines s'affichèrent sur ses tempes et son front.

-Kaze n'appartient qu'à Kaze, et personne n'est plus digne de protéger le désert, d'en être les défenseurs et les guerriers que les manieurs du désert. Nous sommes l'incarnation et la progéniture des dunes, nous Asaara et personne d'autre. Si aucun clan n'a prit la responsabilité, si aucune vermine de ce pays ne daigne s'éveiller, je le ferai. Si tu acceptes de m'aider, nous le ferons. Et pour commencer, je ne partirai pas à la chasse au voleur, il faut s'occuper de la banque. Nous aurons besoin de fonds pour construire une première brique dans notre muraille, nous aurons besoin de tant de choses Fuu. Tout est à faire, de la cohésion du clan, de la purification du désert des êtres indignes qui l'habitent à la tête pensante de ce pays. Nous n'avons pas de Daimyo, nous n'avons rien et pensent-ils peut être que cela nous affaiblit, nous laisse sans défenses face aux puissances extérieurs. Nous ferons de ce pays un joyaux, dont les autres nations nous environs. Mais pour commencer, il faut assurer à la banque les sous restants sont en sécurité, et commercer. La sécurité contre de l'argent, l'argent pour établir un semblant de construction.

Suivrait-elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 0:23
"Le désert est ton allié", il est bien plus que ça aux yeux de Fuu, surtout maintenant, le désert est devenu la tombe de ses parents, et les étrangers ne font que saccager leur tombeau ... non, elle ne devait pas penser comme ça, elle doit savoir ce qui a provoquer ce phénomène et réduit ses parents en sable, cela lui permettra peut-être de leur rendre leur corps ... mais plus elle y pense, plus elle voit cela impossible : les grains de sable que représentent ses parents sont certainement déjà éparpillés au quatre coins de Kaze, tout ce qu'elle peut faire maintenant, c'est aider les siens, que ce soit le clan, le désert, ou Kaze dans sa globalité. Elle doit retrouver ce voleur qui n'a rien volé, mais aussi redonner au pays du Vent sa splendeur. Mais elle n'est qu'une jeune fille, certes, elle est une enfant des dunes, une fille du désert, et cela a bien plus de sens maintenant, mais elle est encore jeune et faible. Elle doit devenir plus forte avant de réussir à redonner au pays du Vent la gloire qu'elle avait avant. Et Tali semblait vouloir l'aider à atteindre ce but, peut-être à devenir sa mentor.

Elle met un doigt sur une constatation intéressante : où sont passés ceux qui ont lutté contre le premier cercle ? Où sont passés les héros de Kaze ? Elle l'ignore, la plupart doivent être partis dans leur village respectif quand d'autres ont juste disparus. Fuu croise les bras en y réfléchissant, c'est une bonne question, lorsque le premier cercle à disparus, où sont passés les guerriers kazejins qui ont soif de liberté lors de ce vol feinté ? Elle l'ignore, mais la jeune fille commence à élaborer des théories folles, certainement ne sont-ils plus là parce qu'ils se sentent en sécurité, et donc ils ne voient plus de raisons de prendre les armes. Mais pourtant, ils sont dans un climat de guerre ... entre Tetsu qui a rompu l'alliance et l'intervention d'Iwa, qu'attendent-ils pour revenir à la charge ? Pourquoi n'a-t-on rien qui se passe alors que la situation semble difficile pour le pays du vent ?

- Je comprend où tu veux en venir cousine ... les kazejins semblent se reposer sur leurs lauriers, et résultat, les autres puissances nous voit comme des incapables qui n'ont pas réussi à défendre notre bien le plus précieux ... nous devons régler ça et redonner à Kaze no Kuni son éclat d'antan, même sans dirigeant à notre tête.

Elle dévoile ensuite une partie de son plan qu'elle a en tête, contrairement à ce qu'elle pense, retrouver ce voleur n'en fait pas partis, mais elle veut sécuriser la banque et les sous qui restent. Bien que rien n'a été volé, ce faux-vol a quand même été vu pour un cambriolage, et donc une personne a réussi à infiltrer la banque sous leur nez. Si Fuu n'était pas si faible ou n'était pas trop jeune à ce moment-là ...

- De fonds dis-tu ? Alors dans ce cas, ratissons le désert. Nous, Asaara, avons beau connaître ce désert dans les moindres recoins, il y a encore des mystères qui résident sous ces sables : des richesses laissés par nos ancêtres aux trésors d'étrangers qui viennent polluer les dunes. Je sais que faire une chasse au trésor à l'air d'être une solution enfantine, mais ces richesses sont enfuis dans notre désert, et si on ne va pas les chercher, des étrangers n'hésiteront pas à les prendre sous notre nez, et nous ne souhaitons pas cela. Mais je suis d'accord, nous devons protéger la banque et les fonds qui se trouvent là-bas, mais nous pouvons aussi la remplir encore plus qu'avant afin que la banque reprenne son éclat. Et ce jour-là, aucunes insultes ne sera permises : si une personne veut s'infiltrer dans cette banque, il y périra avant de franchir la porte.

_________________
La fierté du clan Asaara [PV : Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 15:11
-Tu apprends vite. Ton jugement est bon, ton jugement est la preuve que nous partageons au delà d'un quelconque lien, une vision commune. Et cela, cela ne l'oublie jamais qu'importe le contexte si l'une de nous doit disparaître, si ma propre personne doit être sacrifiée sur l'autel de la gloire que ce soit pour le clan Asaara. Nous ne pensons de la même manière, pas plus que nous entrevoyons le monde sur un diapason commun, mais nous souhaitons restaurer la gloire du Désert. Que les pyramides enfouies sous le sable surgissent de nouveau, que nos ancêtres cessent d'observer ce bas-monde avec dédain et indignation. Les discours sont nécessaires au fondement de toute chose, nous agirons bien assez tôt. Nous reprendrons ce qui nous appartiens, et placerons le clan Asaara sur le devant de la scène. La pitié, la bienveillance regarde, observe ou nous en sommes en ayant accepté de partager nos terres, nos problèmes avec les autres nations. Je déteste quémander la pitié, je haïs supplier et gratter aux portes des villages shinobis pavanant comme des paons devant nos misérables figures. La fange, le reste du monde n'est que fange dans lequel nous pataugeons ne l'oublie jamais Fuu. Tu es supérieur en tout point à n'importe quel habitant de ce pays, comme eux le sont sur les barbares peuplant ce monde.

Son regard froid, son visage balafré tourné vers l'horizon, vers le sable infini et les dunes témoins de nombreuses batailles. Elle ouvrit les bras, accueillant volontiers la volonté du désert et ferma les yeux un instant. Son visage se tordant dans une expression de sadisme et de haine une fois de plus, tombant à genoux les bras en croix le visage levé vers le soleil brûlant chaque morceau de ces terres. Le sable, le sable engloutirait bientôt les infidèles, sa cadette montrait une facette qui lui plaisait. Elle ne demandait qu'à être formée, à un âge ou la manipulation était si facile. Mieux fallait donc que Tali lui mette le grappin dessus, que des misérables avortons prêchant le vivre ensemble. Non sens, foutaises et hérésie, cette gamine était particulière, elle n'était plus Asaara. Et ses premiers mots revinrent en échos dans l'esprit de Tali, cette gamine était devenue le désert. Il était facile d'établir un objet de culte, de placer les graines dans chaque esprit d'une nouvelle religion. Une religion pour les siens, cette fois, oui cette fois personne ne renverserait ce qu'établirait Tali. Mourir pour une noble cause, le reste n'étant que des pions sacrifiables mais cette gamine. Cette orpheline, pouvait et semblait tout d'un coup rayonner sous un nouveau jour. L'imagination offrait de nombreuses hypothèses, et à bien des égards il apparaissait que cette adolescente semblait finalement jouer un rôle clé, plus que ne l'aurait imaginé au début Tali. Se relevant, fixant de toute sa carrure et sa taille son interlocutrice, posant une main sur son épaule droite.

-Nous pouvons chasser les trésors du désert, nous pouvons tout faire ensemble. Je préconise néanmoins de rendre une petite visite aux banquiers, il faudra un jour ou l'autre les approcher et compter sur leur soutien. Autant planter maintenant cette idée, que nous serons bénéfique à chacune entité non? Les étrangers ne prendront plus rien Fuu, aujourd'hui je te fais la promesse qu'aucune entité jamais plus n'aura un quelconque droit de regard sur nos terres. Fuu, j'ai de grands projets mais je ne le ferai pas seul. Je le comprend maintenant en t'observant, toi qui est devenue une représentation vivante du désert. Toi, qui est l'avenir d'une partie du clan, tu es aussi destinée à de grande choses. Et je m'assurerai que ce soit le cas, mais n'oublie pas Fuu, sur ce chemin que nous empruntons, il faudra délaisser ton ancienne vie, oublier certaines idées de tes géniteurs. La gentillesse ne nous servira pas, pas maintenant et pas avant un moment. Car dans ce monde, ceux qui donnent la main à l'autre se sont dévorés. Et je ne souhaite pas l'être, et tu ne le seras pas. Asaara Fuu mettons nous en chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 17:44
Visiblement, les paroles semblent réconforter le cœur de sa cousine en face d'elle, même si son regard reste froid. A vrai dire, la voir bouger de la sorte l'effraie un peu : on dirait une genre de fanatique poussé à l’extrême, semblant en extase devant ce désert. Cela lui rappelle un peu la façon d'agir des membres du premier Cercle, eux étaient en extase devant ce dieu destructeur qui a fait passer les Asaaras pour des destructeurs et des monstres, alors que ce n'était pas la manipulation du sable qui a œuvrer à détruire les habitations. Dans tous les cas, c'est à surveiller, si certes, leur but semble le même, œuvrer à rendre au désert sa réputation d'autan, elle a bien peur que cette femme œuvrant dans l'eugénisme utilise des moyens encore plus cruel que ceux qui ont réveillé ce fameux dieu. Elle est d'accord que le pays montre son indépendance, cependant, elle a bien peur que les moyens qu'elle veut employé soit très radical ... c'est sa plus grande crainte.

*Le clan Asaara ...*

Elle se rappelle de la phrase qu'elle a dit, qu'elle ne la considère plus comme une cousine, qu'elle n'est plus digne d'être une membre du clan. Si Fuu continue de croire que c'est faux, elle a vu ce que ça pouvait engendrer avec Riku, une membre du clan ne savant pas manipuler le Sunaton, elle a été vu comme une paria et a fini par partir loin de sa maison, alors que certains comme l'incarnation du désert de Kaze qu'elle est devenue voulaient qu'elle reste. Et justement, elle a bien peur que, pendant qu'elle serve l'Asaara à ses desseins, elle décide de s'en débarrasser. Mais elle semble avoir des projets pour elle, des projets pour relever Kaze, mais ce qu'elle voulait, en plus de son aide, c'est qu'elle oublie sa vie d'avant, qu'elle oublie tout ce que ses géniteurs lui ont appris. Cela met en rogne Fuu, qui écarte la main de Tali qui est posé sur son épaule.

- Je veux bien te donner un coup de main, mais je n'oublierai jamais ma vie d'avant, elle fait partis de moi autant que les sables sur lesquels on marche. Ce sont grâce à mes parents que j'ai envie de protéger mon clan, le désert, Kaze, les oublier serait insulter tous le travail qu'ils ont accomplis pour que j'hérite de cette tâche à mon tour.

Elle fronce les sourcils, pour qui se prenait-elle pour lui dicter ce genre de chose ? Elle est peut-être son aîné dans le clan, mais elle n'est pas sa génitrice, encore moins sa tutrice, donc lui demander des choses pareils alors qu'elle est venue jusqu'ici de manière peu sympathique, même si elle a en partis raison, cela ne veut pas dire non plus que sa solution est la meilleure ou qu'elle détient la vérité absolue.

_________________
La fierté du clan Asaara [PV : Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Ven 14 Juin 2019 - 17:53
-Alors toute ta vie tu seras habitée par une dualité te rongeant l’âme. Est ce vraiment ce que tu souhaites Fuu? Je t’ai pas demandé de me faire confiance, notre relation est au même stade que nos projets. A ses balbutiements, tu es jeune Fuu plus que tu ne le penses, ma vie entière a été construite pour ce moment. Pour faire la guerre et assurer la pérennité des notre, tu as vécu dans un contexte beaucoup plus enclin à la paix et l’acceptation des autres. Que tu le souhaites ou non, si ce n’est ps moi quelqu’un te prendra sous son aile.

Haussant les épaules, sa cadette était une adolescente, non elle faisait erreur. Une enfant, ne voyant le monde qu’au travers d’un trou de serrure. Une petite fille comme alliée? Secouant la tête, laissant son visage et son corps se détendre. Elle n’arriverait à rien, si ce n’était planté les graines de là sédition dans le cerveau de son interlocutrice. Hors elle voyait en ce qui pouvait paraître comme une abomination, le futur et une entité, une femme autour de qui fédérer une partie du désert. Tali ne lui avait pas demandé son avis comme le clan ne lui avait guère donné le choix quand à son futur. Voir au delà des concepts trop simple du bien ou du mal. Voir le tableau dans son ensemble, voilà ce que tâcherait de transmettre la pureté incarné à sa jeune cadette. Son discours n’aide pas à briser les illusions dans lesquelles semble baigner l'assimilatrice, comment imager autrement ses propos ? Que fait il donc pour éduquer ses pairs ? Le ciment en comparaison de sa propre éducation était là commençant, par le rejet des autres et la violence. Visiblement ce n’était pas le cas pour toutes les femmes du clan. Elle posa une main sur le crâne de Fuu dans sa chevelure aussi blanche que la sienne, sans sourire parce que il ne fallait pas abuser mais avec autant d’efforts pour paraître compatissante que possible.

-Je te concède aussi que mon approche n’était pas la bonne, comme quoi moi aussi j’apprends et si je le fait à mon âge tu peux aussi le faire. Je te forcerai pas, je ne suis à tes yeux personne et l’inverse est pourtant déjà moins vrai. Mais lorsque tu seras confronté à des choix te rongeant, car c’est une possibilité plus que réalisable, lorsque ton envie de protéger le désert sera mélangé à ton envie d’aider ton prochain et la gentillesse, j’espère alors que ta réflexion ne prendra pas trop de temps. Nous sommes différentes, tu es encore emplie d'espoirs je le sens, tu verras en grandissant que le monde n'est pas uniquement composé de blanc et de noir. Souviens toi alors de tes géniteurs, de leur disparition et honore leurs mémoire et enseignement si cela te convient. Mais si il faut se souvenir des morts, les vivants eux ont un autre devoir. Protéger Kaze, jeune Asaara il faut savoir sacrifier beaucoup de choses sur l'autel des ambitions et la sécurité du pays.

Elle tourna les talons, un air presque triste et grave sur son visage. Elle avait tout sacrifiée, les jeux d'enfants aux amusements, elle n'était qu'une coquille vide habitée par une haine et une colère la dépassant. Elle n'était que l'instrument du désert, la serviteur de sa volonté et aujourd'hui elle sentait que Kaze l'appelait, l'appelait à accomplir son destin. Cette adolescente ne pouvait comprendre, semblant avoir baigné dans une autre éducation, presque un autre monde au sein du clan. La cape dont le vent soufflait, révélait en dessous un corps svelte et sculpté par de nombreuses épreuves. La cicatrice sur son visage n'était pas le seul souvenir qu'elle avait du clan, elle portait comme certains les dangers du désert à même la peau. Ne jamais se plaindre, continuer d'avancer et de pas montrer sa faiblesse. Rechercher la perfection, parce que c'était tout ce qu'elle devait devenir, embrasser sa pureté et achever l'oeuvre du clan. Et si les jeunes ne comprenaient pas tant pis. Fallait-il donc composer avec des éléments perturbateurs?

-Je peux t'élever, t'offrir pour autant de temps que tu voudras une figure pour t'accompagner dans ta propre ascension. Je ne suis pas sur de lire des histoires avant de dormir, mais il est vrai qu'il est toujours mieux de tronquer solitude contre compagnie non?


Et pour la première fois depuis des années, en se tournant vers sa cadette, ce qui semblait être un franc sourire apparaissait. S'en rendant compte aussitôt, Tali tourna de nouveau le regard. Tirant sur sa cigarette.

Cacher ses émotions, ou prendre le risque de les voir dicter sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Ven 14 Juin 2019 - 19:23
Fuu semble voir quel est le problème de cette femme : pour elle, la douceur, la gentillesse, et tout ce qui touche aux sentiments, n'est qu'à ses yeux une faiblesse. Pour elle, protéger le désert et être compatissant ne pouvait point aller ensemble, mais être radical et fermé à tout n'est pas une solution à envisager selon elle. Bien sûr, elle n'est pas compatissante pour tout, il ne faut pas exagérer, mais elle voit clairement le problème à se montrer trop fermé. Certes, il fallait empêcher le désert d'être pris par des étrangers et d'autres puissances encore inconnus, mais se montrer si fermer risquait de poser des problèmes au sein de Kaze. Rien que pour le clan, elle lui a clairement fait comprendre qu'elle ne la voyait plus comme une cousine, ce qui veut dire qu'elle est prête à couper les ponts entre ses liens de sang.

- On a en effet une vision différente de comment protéger Kaze, mais penses-tu que se montrer sans pitié et laisser son humanité de côté pour ne devenir qu'une bête est une bonne solution ? Je sais que le monde n'est pas que blanc ou noir, rien qu'au sein de mon clan je le vois. J'aime mon clan, mais j'ai parfois honte d'aimer y appartenir, que ce soit dans la façon de penser, leur confiance démesurés, ou la haine envers un membre du clan juste à cause de son pouvoir qui est différent du Sunaton. Je suis peut-être jeune, je n'ai peut-être pas participer à des batailles ou assister à des bains de sang, voire me faire torturer pendant toute mon enfance, mais je sais qu'il n'y a pas que des gentils et des méchants, et que parfois, la vie se montre bien plus cruelle qu'un conte de fée.

Rien qu'en ayant assisté à la "mort" de ses parents, cela lui prouvait bien qu'elle ne pouvait pas être optimiste à fond. Seul les imbéciles pensaient que la vie ne pouvait être qu'heureuse, et elle n'est pas bête. Elle pouvait comprendre que leur vision est différente, mais le but est le même, non ? Et ne vaut-il pas mieux avoir plusieurs avis que de se concentrer que sur un seul point de vue ? Fuu comprenait que Tali voulait qu'elle devienne comme elle, mais elle ne serait plus Fuu, elle ne serait qu'une marionnette sans intérêt avec juste un but précis : protéger Kaze. Mais elle ne peut pas abandonner son humanité, elle veut la garder et prouver à Tali qu'elle peut être "gentille" et protéger le pays du Vent.

- On a le même but, je veux bien t'accompagner pour l'atteindre, mais je préfère avoir ma propre vision, tout apprendre de moi-même. Si ma vision est aussi erronée que tu le dis, alors je prendrais les retours et ça me servira de leçon, et tu pourras venir me voir en disant que tu avais raison depuis le début.

C'était tout ce qu'elle avait à dire, si elle voulait qu'elle l'aide dans ses projets, l'assimilatrice ne voulait pas perdre son indépendance.

_________________
La fierté du clan Asaara [PV : Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 20:26
-Ce que je pense importe peu, n'est-ce pas cousine? Nous avons fait le tour de nos différents, tu ne changeras pas en un claquement de doigts, et moi encore moins. Alors fait donc comme tu l'entends, je ne serai pas là pour te dire que j'avais raison. Ce que je tente une fois et qui échoue, comme le sable se retirant en temps voulu, je ne le fais pas une seconde fois. Tu peux critiquer mes choix, critiquer la pureté du clan, peut-être car tu en es plus facilement la cible que d'autre. Je n'éprouve aucune haine, comme un humain n'éprouve aucune haine envers les fourmis, cela serait illogique. Tu es jeune, et tu penses que cela est un avantage, tu penses beaucoup Fuu j'attends de te voir agir.

Elle refusait les tentatives d'ouvertures de son aînée, grand bien lui fasse. Tali ne se répétait jamais, en aucune circonstances, supplier ou gratter à la porte des autres pour forcer le passage. Chaque chose en son temps, cette gamine pensait avoir le dessus, pensait pouvoir facilement répartir les êtres vivants dans des cases. Elle se trompait lourdement, et l'apprendrait à ses dépends. Ce n'était pas objectif, ni même utile de s'entêter dans un débat visiblement stérile. On lui reprochait beaucoup de choses, symbole que ce clan était décadent, mais elle, elle la pureté en forme humaine redresserait ce que n'avait su faire les précédents Asaara, le temps passait mais la volonté du sable restait immuable. Haussant les épaules, posant une main sur sa cape et une autre dans sa chevelure. Sa grande carcasse ne toisant déjà plus sa cadette, Tali avait eu ce qu'elle souhaitait. Une nouvelle alliée, ne lui faisant pas confiance, mais prête à coopérer pour un temps. L'objectif était le même, les moyens pour y parvenir différent, mais comme bien souvent chacune avancerait ses propres pions, une course au sommet pour un intérêt commun. La volonté de Kaze et sa toute puissance, et si l'une devait disparaître au profit de l'autre. Et comme l'avait dit Tali, que ce soit pour le désert et pour le désert uniquement, les ambitions n'avaient pas lieux d'être, les objectifs personnels, tout devait disparaître pour que de nouveau les pyramides surgissent du sable. Le sable forma de nouveau un promontoire, un trône de sable dans lequel Tali s'installa confortablement. Un jour, elle l'espérait plus que tout, ils craindraient son courroux. En attendant, en attendant aboyer sans mordre ne servait pas à grand chose juste à faire perdre le crédit qu'elle avait.

-Allons y, n'avons nous pas des trésors à découvrir cousine? Après toi, enfant du désert.

Et à l'unissons, parcourir le pays et le sable, fouiller et déterrer les trésors enfouis du passé, chaque preuve et vestige pouvant se monnayer était bonne à prendre. Il fallait bien commencer par quelque part, établir les fondations et poser la première pierre de l'autel de la résurrection de Kaze.

Pour le sable et sa volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La fierté du clan Asaara [PV : Tali] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 21:55
La réunion semblait se clore, finalement, Fuu a réussi à avoir le dernier mot. L'assimilatrice inspire un bon coup, avant d'expirer le tout, voilà qui est fait. Désormais, la voici en compagnie de sa cousine Tali pour redresser le pays du Vent, les moyens ne seront pas les même, mais le but est identique. La vision des deux femmes sont différents, les deux ne sont pas totalement vraies, ni totalement fausses, il faut donc savoir qui des deux a le moins tord. Fuu pense toujours qu'elle a raison de ne pas devenir une seconde Tali, car contrairement à elle, elle n'a pas quelque chose que la jeune Asaara n'a plus : le pouvoir de manipuler les sables. Elle a vu ce que ça donnait avec Riku d'avoir un pouvoir différent, et Tali semble mettre ça en valeur. Ainsi, la jeune fille sera vu comme un paria si le clan se mettait à croire aux paroles de Tali, elle en est certaine, il allait donc falloir prévoir cette éventualité ...

Elle veut la voir agir, Fuu agira, pour le moment, elles doivent se mettre en route pour déterrer des trésors enfuis dans Kaze, et c'est ce que Fuu souhaite faire. Mais il faut aussi qu'elle s'endurcisse : Kaze est loin d'être un endroit sécuritaire, le désert est sous sa protection, mais cela voulait dire qu'il pouvait y avoir des dangers plus grand au delà des dunes. La blonde sait qu'elle doit devenir plus puissante pour éviter que des étrangers foulent la terre sableuse du pays du Vent.

- Allons-y.

Elle commence à marcher, mais dans quelle direction ? Le désert est un endroit très vaste, si elle pouvait devenir du sable, elle ignore tout de même tout ce qui se cache dans son "parent". "Enfant du désert", la vérité n'est pas si lointaine que ça, ceux qui l'ont engendré font maintenant partis des dunes de Kaze, donc en soit, elle reste bel et bien une enfant du désert. Et pour la mémoire de ses parents comme pour la protection et l'indépendance de Kaze, elle devait devenir plus forte, et pour cela, cette chasse aux trésors pourra se révéler fort utile.

_________________
La fierté du clan Asaara [PV : Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

La fierté du clan Asaara [PV : Tali]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: