Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» [MLB] Terreur Abyssale [NOBUATSU S.]
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 20:11 par Narrateur

» Secrets et confidences
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 19:56 par Sakana Ayanokoji

» Le loup solitaire et l'étrange fille [Imekanu]
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 19:53 par Imekanu

» Nouvelle rencontre bestiale [Ryoko]
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 19:50 par Sekken M. Ryoko

» La FKP (Yamiko)
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 19:36 par Sakana Ayanokoji

» Disons que c'est un accident. [J. Masa]
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 19:18 par Jiki Masami

» Aucune traces
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 19:05 par Asaara Kuuli

» Montagne enneigée (pv Yuki Kaya)
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 18:15 par Yuki Kaya

» Sense of Duty | Pv. Higure Mafuyu
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 17:25 par Higure Mafuyu

» Serments et conditions.
Hippopotamus (SOLO)) EmptyAujourd'hui à 17:06 par Uzumaki Ryuji

Partagez

Hippopotamus (SOLO))

Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Hippopotamus (SOLO)) Empty
Ven 7 Juin 2019 - 17:36
Année 197. Hayashi no Kuni, Hikari.

— Kuhchiyose no Jutsu!

Un sceau sous les pieds d'un parfait inconnu, un écran de fumée et voilà qu'apparait dans la clairière du bois, un énorme hippopotame. Cinq mètres de hauteur, et bien dix mètres en terme de longueur. Cet animal était énorme, l'adolescent le regardait avec des yeux ébahis. Qui était-il? Okiko se posait bon nombre de questions, évidemment face à cet invocation. Son regard se posa sur le shinobi, ce-dernier était loin d'être un Moine mais il était devenu un gardien de la stèle et il s'agissait d'un shinobi réputé : Hatake.

Quel belle créature. Le Yamazaki observait celle-ci sous toute ces formes, il ne fallait pas se trouver dans ses pattes... Au risque d'être transformé en bouillie. Combien faisait-il en terme de garrot? Il n'en avait aucune idée, mais cela devait bien être énorme.

—Oy! Mizūmo! Ça faisait longtemps, hein...
— Hatake. Pourquoi m'as-tu fait venir? J'entraînais mon fils pour qu'il prenne la relève.

Il parlait. Okiko en était surpris, c'était bien la première fois qu'il voyait une invocation et pourtant, il avait cru voir tant de choses.

— Allons, ne fais pas ton grognon, je voulais te présenter quelqu'un. Tiens, c'est Okiko. Okiko, voici Mizūmo, le roi des Hippopotames. Et, j'imagine que le petit être à côté est son fils.
— Mizūma. Alors, petit être, tu n'as jamais vu de créatures comme moi.
— 'Pa! C'est ça des humains?!

Tellement perturbé par cela qu'il n'en avait pas vu le petit hippopotame à ses côtés. Okiko s'en approcha, avec bien trop de prudence probablement. Il était bien plus petit que son paternel, mais il lui ressemblait par bien des choses.

— Non, non.... Je n'en avais jamais vu auparavant. Je suis Yamazaki Okiko, gardien élémentaire de la stèle.

Tel un ours, le roi des Hippopotames venait de s'asseoir sur son postérieur et de s'allumer un cigare. Un énorme cigare comparé à ceux des humains, évidemment, tout y était proportionnel. L'héritier se mettait dans la même position.

— T'es tout p'tit en fait.
— Tu n'es pas très grand comparé à.... ton père.
— Ahah! Ne t'inquiète pas pour ça, d'ici trois ans, j'aurais sa taille. D'ici cinq ans, je serai bien plus grand lui!
— Fils, tu ne seras jamais aussi grand que le roi des Hippopotames.

Il se mit à bouder. Apparemment, Mizūma n'aimait pas être rabaisser.

— En fait, je t'ai appelé parce que... Il prit une pause, cherchant une manière d'annoncer ce genre de choses. Okiko sera mon successeur.

Le jeune gardien élémentaire tourna son regard sur Hatake, surpris de cette information. Il ne s'y était pas du tout attendu...

— De quoi me parles-tu, Hatake? Tu es encore dans le fleur de l'âge.
— Justement, je voulais vous réunir pour cette raison. Okiko, Mizūmo, Mizūma... Vous êtes les plus proches de ma personne, et je dois vous avouer.... Que je vais mourir.

Stupeur. Le visage du Gardien des Cinq Eléments reste sans voix, Mizūma reste silencieux. Le roi des Hippopotames décida de briser ce silence.

— Que... Comment?
— Je m'appelle... Kaguya Hatake. Mon clan a toujours été atteint d'une maladie incurable... J'ai puisé dans bien de mes forces et il ne me reste que peu de temps à vivre.
— Ha... Hatake! Tu ne peux pas mourir, non, je te l'interdis!

Les larmes commençaient déjà à couler le long des joues de l'adolescent. En arrivant à Hikari, à l'âge de ses cinq ans, le garçon s'était totalement refermé sur lui-même, devenant un homme discret, solitaire. Hatakeétait le seul qui avait réussi à le socialiser légèrement.

— Même si tu ne seras plus de ce monde, tu resteras le tout premier humain à avoir obtenu un pacte de sang avec mon espèce. Et, à tout jamais, tu resteras dans nos vies. Sache que... Nous profiterons jusqu'au bout de tes derniers instants.
— Okiko, je suis désolé... Je passerai mes derniers instants à tes côtés, je t'apprendrai à devenir plus fort, à mieux maîtriser tes pouvoirs. Mizūmo, je t'en remercie.
— Cependant... Ce petit être ne peut être ton successeur, tu connais nos règles. Il doit passer notre test pour signer de son sang, le pacte. Il n'est pas prêt.
— Non, il ne l'est pas. Mais... Il le sera le moment venu.

Okiko posait son regard embrumé sur celui qu'il considérait comme son plus proche et unique ami. Il allait mourir, et il était.. impuissant. Parler de pacte et compagnie ne l'intéressait plus pour le moment. Il ne savait pas s'il s'intéressait vraiment et n'écoutait plus qu'à moitié ce qu'ils se racontaient.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Hippopotamus (SOLO)) Empty
Dim 9 Juin 2019 - 11:10
Année 203. Kaba no Kuni (カバの国).

Hikari, la Cité Ancestrale, était tombée. Elle n'existait plus, le Yamazaki avait failli à sa seule mission. Il avait grandi dans une seule optique : protéger la stèle du Dieu des Eléments. Il devait désormais se trouver un tout nouvel objectif et il était tout trouvé : retourner là où il était né, protéger ce sceau qui venait d'être crée concernant le Dieu de l'Eau. Okiko le savait, il y avait tant de Dieu à protéger. Il devait se contenter d'un seul et unique. Sanbi allait être en de bonnes mains, désormais.

Durant le long trajet l'y menant, le gardien élémentaire se posait énormément des questions et celle qui revenait avec insistance était : Etait-il assez fort et puissant? Il avait déjà échoué une fois, il pouvait échouer une seconde fois. Et, il en revenait à une seule réponse : il était faible et devait encore progresser.

L'homme aux yeux vairons venait d'arriver sur les Territoires de l'Eau et cette eau... lui rappela un souvenir lointain d'il y a quelques années. Etait-il prêt? Il devait simplement s'y rendre pour en avoir le coeur net finalement, mais cette idée lui permettrait de devenir bien plus fort encore.

De son sac de voyage, il en sortit un parchemin, objet qui lui avait été remis par son défunt ami : Hatake. Silencieux, il regarda longuement le papier fermé avant de ne l'ouvrir et l'étaler à même le sol. Se remémorant quelques souvenirs, Okiko effectua alors quelques signes incantatoires et le parchemin prit vie, littéralement et le Yamazaki fut comme transporté dans un autre monde. Kaba no Kuni, la terre des Hippopotames. Il était temps de signer ce fameux pacte pour le gardien élémentaire.

Ainsi, il marcha quelques pas dans ce monde rempli d'étangs, de verdure... jusqu'à être stoppé par une imposante statue d'un hippopotame vêtu d'une tunique guerrière. C'était impressionnant, de quoi presque en paralyser le fuyard d'Hikari... Et, il fut encore plus surpris lorsque l'hippopotame se mit à bouger.

— Oy, oy, humain, que fais-tu en nos terres?
— Mizūma.... C'est toi?
— Comment connais-tu mon nom, misérable insecte?!

Et, Mizūma n'avait plus rien à voir à celui d'il y a six ans. Ce-dernier avait acquis une fière allure de guerrier, mesurant près de cinq mètres et long d'une dizaine de mètres... Et cette tunique ne lui donnait que plus de sérieux.

— Tu ne te rappelles déjà plus de moi? Yamazaki Okiko, l'élève du défunt Hatake.
— Oh. Nous t'attendons depuis bien longtemps. Le temps n'est pas le même ici que dans ton monde.
— Vous m'attendiez?
— Oui. Tu as été désigné comme le successeur d'Hatake. Et voilà bien des années que nous attendons ton arrivée, es-tu sûr d'être prêt?

Pour seule réponse, le gardien élémentaire hocha la tête d'haut en bas. Okiko ne pensait pas que cette espèce l'aurait aussi pris au sérieux, il y a six ans, mais il se doutait qu'Hatake avait du parler de lui lorsqu'il n'était pas présent.

Et maintenant? Qu'est-ce-qu'il se passait?

— Nous allons retrouver mon père. Il va te parler de ton épreuve.

Okiko suivit donc l'héritier du trône des Hippopotames.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Hippopotamus (SOLO)) Empty
Dim 9 Juin 2019 - 11:45
Une épreuve.... Okiko se rappelait vaguement que le roi des Hippopotames l'avait évoqué, soi-disant il n'était pas prêt à l'époque. L'était-il maintenant? Il lui semblait qu'Hatake l'avait préparé en ce sens sans véritablement lui parler de cette épreuve en elle-même. Le jeune adulte se posait évidemment des questions, ce que les Hippopotames allaient attendre de lui. Il tentait encore et encore de se dire qu'il était simplement prêt, il faisait ça pour lui, certes, mais il faisait cela également pour son défunt ami, pour garder sa mémoire.

Silencieux, il suivait Mizūma dans ses terres bien boueuses. Après tout, c'était là leur élément naturel favori, Hatake lui en avait parlé quelques fois, il lui racontait aussi ses aventures avec Mizūmo, des combats qu'il avait pu faire. Peut-être que s'ils avaient été présent, ils auraient pu empêcher le massacre d'Hikari. Mais, avec des si, on referait le monde.

Ils arrivèrent à une sorte d'étang marécageux, Okiko s'arrêta au bord de celui-ci, posant son regard sur l'étendue d'eau boueuse.

— Je reviens.

Le Yamazaki resta silencieux, il n'était pas du genre à beaucoup parler, en effet. Cela faisait parti de son caractère, peut-être celui-ci évoluera-t-il dans l'avenir. En tout cas, il n'attendit guère longtemps avant que deux mastodontes ne se ramènent, faisant littéralement trembler le sol sous leur pattes.

Mizūmo était majestueux. Il n'avait pas changé d'un poil, si ce n'était cette sorte de moustache blanche qu'il portait, son pelage restait le même encore et encore. Pour le regarder, le gardien élémentaire devait lever sa tête.

— Nous t'attendons depuis bien longtemps, Yamazaki Okiko.
— Je suis là désormais. Je suis prêt à signer de mon sang, le pacte qui nous liera.
— Ce n'est pas aussi simple, petit humain. Tu dois passer l'Epreuve, avant tout.
— En quoi consiste l'épreuve, maître Mizūmo?

Okiko s'attendait à toutes sortes d'épreuves, mais pas à celle qu'il allait lui annoncer.

— Tu vas devoir combattre.
— Combattre? Contre qui dois-je combattre?
— Je me fais vieux, ce ne sera pas moi ton adversaire, rassures-toi. Cependant... Mizūma sera celui contre qui tu combattras.

Un simple humain contre ce monstre? Rêvait-il? Etait-il assez puissant pour lui faire face? Il en doutait, mais il était là, face à eux, il ne pouvait faire marche arrière. Hatake le pensait prêt, il se devait de l'être. D'un hochement de tête, il accepta et se mit en position de combat tandis que le fils du roi des Hippopotames s'avança pour lui faire face.

— Montre-moi ce que tu sais faire, Yamazaki Okiko!

Il était enthousiaste à l'idée de se battre, c'était la première fois qu'il combattait contre un humain et ce-dernier avait dû s'entraîner auprès de son père tout comme Okiko s'était entraîné auprès d'Hatake. Pour gagner... il ne devait lui laisser aucun répit.

Enchaînant les signes incantatoires, le shinobi tapa dans son pied pour provoquer un séisme assez puissant et destabiliser le pachyderme. Sans plus attendre, il utilisa sa rapidité pour être près de celui-ci et assénait un violent coup electrifié dans son flanc.

Malgré son imposante taille, Mizūma était très loin d'être lent. Ce dernier s'était recouvert de terre pour se protéger de l'attaque puissante et rapide du shinobi, comme un sourire qui était apparu sur ses lèvres, il se jeta sur le côté en roulant pour écraser l'humain.

Le jeune homme aux cheveux bicolores ne s'arrêta pas là, esquivant d'un rapidité cette attaque originale. En peu de temps, le terrain était déjà dévasté. La foudre était plus forte que la terre, cependant son armure l'avait protégé. La Défense était surtout d'un niveau supérieur à son attaque... Le Yamazaki ne devait pas y aller de main morte.

Il réfléchissait probablement trop, la créature lui fonça dessus, la gueule ouverte comme pour le déchiqueter. Une attaque surpuissante, mais pas inarrêtable. Il n'eut que le temps de faire ses signes pour former face à lui un gigantesque mur de terre et se protéger de l'attaque.

Le mur avait été de suite détruit, mais avait réussi à encaisser parfaitement l'attaque. Okiko n'attendit pas pour autant, les mudras étaient fait à une vitesse significative, la bouche ouverte, il recracha un magnifique dragon aqueux qui se dirigeait dans la direction du pachyderme. Par la même, le shinobi enchaîna ses madras pour enrober ce dragon aqueux d'un filet électrique.

Pensait-il que son armure de terre allait encore le protéger...?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Hippopotamus (SOLO)) Empty
Lun 10 Juin 2019 - 0:05
L'armure de terre.... Elle était en effet bel et bien puissante pour stopper l'attaque du Yamazaki, cependant l'héritier s'était également entouré d'une sorte de tornade de vent. Si puissante qu'elle avait repoussé l'attaque dévastatrice d'Okiko... Il contrôlait à la fois le vent et la terre? Il n'y comprenait rien... Pas encore du moins. Dans ce cas, il décida de combattre avec la totalité de ses capacités.

Signes incantatoires effectués à nouveau, son premier bras droit s'embrassa, tandis que le gauche s'électrifia. Il décida d'utiliser sa rapidité pour se rapprocher le plus possible de l'Hippopotame, frappant de ses deux poings transformés la première patte qui se présentait à lui. Il frappa avec tellement de force que l'armure de terre se fissura pour finalement se détruire, cependant.... malgré son imposante stature, Mizūma était tout aussi rapide que lui.

Ce-dernier avait facilement bougé pour se retrouver dans le flanc du Yamazaki, portant un coup de patte. Surpris, il n'eut guère le temps de parer ou de se protéger et fut dégagé sur quelques mètres. Difficilement, il se releva. S'énervant, les quatre éléments qu'il contrôlait jusqu'à présent se formèrent autour de lui. Okiko ne pouvait pas perdre, il n'avait pas droit.

Mizūma en fit de même, il contrôlait lui aussi les éléments. Son chakra avait été altéré... Tout comme les hippopotames qui étaient sous le pacte d'Hatake, un gardien élémentaire. Le jeune adulte forma un cyclone, l'entourant de feu, d'eau, d'éclair et de terre pour le diriger sur l'Hippopotame. Ce-dernier en fit de même, ouvrant sa gueule pour créer une boule d'eau qui se fit entourer des mêmes éléments.

Les deux attaques se touchèrent, formèrent une explosion retentissante qui envoya valser les deux protagonistes. Okiko eut bien du mal à se relever, tout comme Mizūma, mais ils étaient toujours prêt à combattre. Ce fut finalement le Roi qui se posa au milieu des deux combattants.

— Assez! J'ai vu ce que j'avais à voir.
— Je... Je peux continuer!
— Hatake t'a parfaitement formé. Tu es prêt.
— Quoi? Je... Je suis réellement prêt?!

Okiko regardait longuement le géant, peinant à tenir sur ses deux jambes. L'Hippopotame fit apparaître le parchemin des pactes, celui-ci gisant au sol, ouvert, face au Yamazaki.

— Signe de ton sang.

Okiko s'exécuta alors. Prenant un kunai pour se faire saigner, il signa de son sang le pacte des Hippopotames.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906

Hippopotamus (SOLO))

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: