Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko]


Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Ven 7 Juin 2019 - 20:07





Derrière, plus en hauteur dans ces forêts incrustés sur des pentes notables demeurait une charrette vide, surveillé par des civils des deux camps en attendant le retour des soldats du feu. La petite troupe aux allures rustiques s’étaient engouffrés assez loin dans les profondeurs du pays de la foudre, particulièrement vers les zones boisées pour une partie de chasse improvisés.

Conquérir un village et une nation représentait certes un exploit, mais la gestion qui en découlait aprés portait un double sens encore plus conséquent. Avec autant de bouche à nourrir et une logistique à gérer, on devait momentanément revenir aux méthodes plus classiques et anciennes, le temps de réhabiliter les chasseurs et les pertes humains à revenir sur la scène. Le rôle revenait bien évidemment aux volontaires et recommandés pour cette petite requête pleine de détente.

Hosen se trouvait ainsi parmi la flore luxuriante de Kaminari en compagnie d’un autre convertis réquisitionné sur le chemin, à fouler ces terres de ses bottes taillées pour la nature sauvage. Autour d’eux tournoyaient un groupe de trois chiens prêtés pour l’occasion et dressé spécialement pour cette tâche, bien qu’assez vorace à en croire leur attitude. De sa nature de Yamanaka et ses habitudes de baroudeur, le mercenaire s’imposait avec grande aisance à ces animaux juvéniles, sans effort particulier. D’ailleurs ce dernier siffla un bon coup avant de prendre une voix autoritaire.

ALLEZ, ALLEZ, dispersez vous !

Depuis son corps légèrement penché sur le côté, sa main accompagna cet ordre d’une tape légère sur l’un des chiens pour les envoyer pister du gibier à leur place et ainsi marquer le territoire plus rapidement. Une fois ceci fait, l’attention de l’homme de fer se tourna vers le garçon à ses côtés, bercé entre le bruit du feuillage et de leurs pas assez lourds dans cette simili jungle.

Gamin, t’as déjà chassé au moins une fois dans ta vie ? Sinon je vais t’apprendre ça sur le chemin, on va avoir besoin de main d’oeuvre.

Cependant, si Hosen s’était porté volontaire pour apporter de la nourriture au village, c’était aussi dans le but d’enquêter à l’extérieur au sujet de cette vague de chakra surnaturelle ayant affecté quasiment tout le monde. Qu’importe, des cadavres, des traces, des restes d’humains transformés en éléments. D’une pierre deux coups. Mais il fallait y aller par étape, balancer ça directement au petit serait surement malvenue.

Toi, t’étais un ninja de Kumo c’est bien ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Mer 12 Juin 2019 - 9:09
Aux alentours de Kumo no kuni
Quelques jours après l’attaque de Teikoku

Voilà une journée bien particulière qui s’annonçait. Hiko avait troqué son habituel accoutrement de shinobi,- ou plutôt de Soldat de l’Empire -, pour revêtir une tenue bien plus inhabituelle au monde Shinobi comme on le connaissait. Des bottes, une veste imperméable de couleur kaki, un pantalon en toile de couleur vert foncé… En bref, un vrai petit chasseur en herbe. Ah ouais, n’oublions pas la petite casquette qui lui permettait de cacher sa chevelure blanche, qui pourrait faire un peu tâche lors d’une traque.

Et c’est ainsi vêtu qu’il avait été affecté avec un autre membre de l’Empire, ainsi qu’un trio de canidés qui leur permettrait d’économiser leurs forces lors de la chasse. Hiko se demandait bien comment ça se passait, il n’en avait jamais fait. C’était un sport, ou plutôt une activité, peu courante à Kumo. Du moins, avant que ce dernier ne soit annexé par les forces de Yamanaka Rei.

- Non c’est la première fois m’sieur !
Bien qu’il ne connaisse pas cette activité, le jeune garçon était content d’avoir été affecté à cette « mission ». Cela lui permettait de sortir du village, ainsi il n’aurait peut-être plus en tête les atrocités qui peuplaient les rues du village. Et puis, aller au contact de la Nature, il n’y avait rien de mieux pour se ressourcer !
- Je m’appelle Hiko ! Et oui j’étais un shinobi de Kumo avant que l’Empire ne s’empare du village. Je suis désormais un fier soldat de l’Empire du Feu !
Hiko jouait très bien le rôle du parfait petit soldat. Il savait qu’il ne devait laisser aucun doute dans l’esprit des soldats de l’Empire s’il voulait réussir à se faire intégrer en son sein.

Et alors qu’il était un novice dans cet exercice, notre jeune garçon aux cheveux blancs tentait d’imiter les déplacements furtifs et expérimentés de son partenaire de traque. Il transpirait l’expérience et les nombreuses battues qui étaient derrière lui. On sentait le vrai prédateur, celui qui était redoutable lors d’une traque. Hiko savait que toute expérience était bonne à prendre, et bien qu’il ne soit pas doué dans le domaine de la discrétion, il se dit que c’était sûrement un bon moyen pour lui de s’améliorer.

L’homme à ses côtés semblait avoir une certain âge, mais son accoutrement laissait peu de place à l’interprétation. Tout comme sa présentation d’ailleurs, où je n’avais pas réussi à trouver massez d’informations concernant son physique. Surtout sa condition mentale et son mindset, ce qui s’annonçait tout autant excitant.

Un vrai personnage atypique pour un RP atypique, voilà que les bases étaient posées.

_________________
Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 14:21





Tout nouveau biome, toute nouvelle surface pour s’adonner au plaisir de la prédation. C’était ce genre d’activité de bas étage que peu de shinobi aimait faire ni pratiquer, quitte à cloisonner leurs plus jeunes pousses, les Genins, au sein du village. Cet enfant en faisait partie à en croire sa docilité et son enthousiasme malgré l’état de son pays en ce moment même. Peut être attendait-il plus de haine, plus de réticence de sa part.

Fier soldat, hein ? On ne te croirait presque pas sortie d’une guerre d’à peine quelques jours.

Dur et intransigeant dans sa voix, le caractère naturel de Hosen forgé par les expérimentations de son ordre ne lui accordait pas vraiment le sens du tact tant que cela ne s’avérait pas nécessaire. Gamin ou adulte, le traitement allait être de même pour chacun sous cette nouvelle domination bien plus guerrière et affirmé que la réputation de Kumo et de sa science.

Je me demande même si tu n’es jamais sortit du village tout seul ? Avec nous ce sera assez différent, tu vas vite avoir l’occasion de te débrouiller seul, par tes propres moyens. Du moins, avec moi. Commençons par les bases.

Muni d’un arc de chasse emprunté par l’occasion, le guerrier d’acier se pencha lentement vers le sol de sorte à se retrouver quasiment sur un genoux, une main porté vers d'éventuelles traces.

Dans un premier temps je vais t’apprendre à pister tes proies. Que ce soit des animaux ou des humains, c’est pareil. Oublie un peu les règles qu’on t’as enseigné à l’académie. Ici t’es en pleine nature, y’a pas vraiment de règles. On va se mettre à deux sur cette zone.

D’un geste sec et autoritaire de la main, le Yamanaka fit signe au jeune garçon d’avancer un peu et adopter les mêmes postures que lui, légère, attentives et prêt à se saisir des moindres indices du passage d’animaux comestibles. Le vagabond avait déjà repéré des traces mais le but consistait surtout à laisser l’initiative à Hiko.

Les animaux sont naturellement doués pour la discrétion, mais c’est pas seulement les proies. La présence d’un prédateur est aussi une piste, ça veut juste dire qu’il y aura à manger de la nourriture dans les parages. Pour l’instant, pas besoin de chuchoter, mais pas de cri ou autre geste brusques. En route.

Cette petite mission et ce petit jeu devait aussi servir de départ pour initier les enjeux de sa propre quête même en compagnie du bonhomme. Pour cela, Hosen comptait introduire ça naturellement. Il laissa un temps passer, prit dans sa tâche tel un homme de marbre avant de reprendre subitement parole.

Encore une chose, il est possible que tu tombes sur d’autres éléments, comme des traces d’une affinité ou des restes d’un cadavre lié à ce fameux phénomène chakratique. Si c’est le cas, appelle moi. Il pourrait même s’agir de proches à toi, de camarades, donc ne panique pas. Tu en as été victime durant la guerre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 18:11
Son partenaire de chasse n’était pas du genre docile, c’était peu dire. Il était aussi sec que son physique ne pouvait le faire deviner. L’enfant aux cheveux blancs ne s’attendait pas à un tel comportement, et il commença alors à toucher du doigt une évidence… Les soldats du Teikoku n’étaient pas des rigolos, et ils étaient tous aussi durs et froids que ne pouvait l’être le fer. L’enfant se nota alors dans un coin de sa tête qu’il faudrait sûrement qu’il s’épaississe et s’affirme plus par la suite, quitte à provoquer de l’indignation et un certain rejet de la part de ses pairs. C’était comme ça que fonctionnait l’Empire du Feu ? Et bien soit, il deviendrait partie intégrante de cette mécanique !
- La guerre est derrière nous, il faut plutôt regarder vers l’avenir. Et non, en effet, je ne suis jamais sorti seul du village. J’étais à peine promu Genin que toi et tes petits copains êtes arrivés et avez annexés le village. J’ai depuis rejoint les rangs du Teikoku, et je suis donc un fier soldat du Teikoku désormais. Oui.
Il était déterminé, c’était déjà ça. Mais il fallait faire attention à ses paroles, car sa reprise d’assurance ne devait pas être confondue avec une certaine insolence ou rancœur. Ce n’était pas dans ses intérêts, et il le savait pertinemment.

Tout en continuant de se mouvoir, l’autre se saisit de son arc et commença à apprendre au jeune garçon les rudiments de la chasse. Il ne différenciait pas l’animal de l’être humain ce qui choqua légèrement notre héros. Mais il ne pipa mot, se concentrant plutôt sur la suite de sa réponse. Il parlait de quelque chose que le Sairyo n’avait pas imaginé. Traqué la proie, tout comme le prédateur pouvait permettre de trouver ce que l’on cherchait. Il fallait juste savoir réfléchir différemment.

Malgré ses airs bourrus et son ton autoritaire, le partenaire de mission semblait savoir ce qu’il faisait. Cela plut à Hiko qui assimilait les connaissances, avant de se permettre une petite question.

- Je crois avoir remarqué des traces d’animaux un petit peu plus bas. Cependant, elles étaient totalement éparses ce qui signifie qu’au moment de leur passage, ils se sont sûrement dispersés… Correct ?
Hiko se dit alors qu’il devait comprendre les raisons de déplacement de ses cibles avant de pouvoir être capable de les chasser. Il comprit alors que la chasse reposait principalement sur la patience et l’anticipation, autant que la discrétion et l’efficacité.

Et alors que son partenaire de mission annonçait qu’il n’y aurait pas de règle, du moins beaucoup moins qu’avec Kumo, Hiko se demanda bien ce qu’il voulait dire. Mais il laissa un silence passé, préférant se concentrer sur la traque d’une certaine piste. Il s’aperçut de deux types d’empreintes alors qu’ils avançaient courbés, et demanda alors son avis au Yamanaka. Lui qui était plus aguerri et plus habitué à ce genre de situation.

- Les traces étant différentes, je vois deux solutions possibles. La première serait une chasse d’un prédateur envers sa proie. Mais dans ce cas, les empreintes se chevaucheraient de temps à autre… Mais là, elles sont parfaitement parallèles. Cela veut donc dire qu’il s’agit d’un groupe de deux voyageant ensembles ? Et si oui, peut être une jeune pousse et son parent ?
Beaucoup de questions pour peu de réponse. Hiko se laissait prendre au jeu petit à petit et il avait hâte d’apprendre. Oubliant par la même occasion les atrocités que les kumojins avaient subi suite à l’attaque des soldats de l’Empire du Feu.
- J’ai senti l’onde de chakra qui s’est déversée sur tout le village. Mais je n’en connais pas l’origine ni les effets. On aurait dit que chacun avait été complètement chamboulé par cette « attaque ». En sais-tu plus à ce propos ? Cette onde… d’où venait-elle ? Le village de Kumo a-t-il été le seul touché ?
Tant de questions…
- Ah et sinon, tu t’appelles comment ?!
Et encore une… Il ne s’arrêtera donc jamais ?!

_________________
Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 18:05





Pas étonnant, pour lui qui connaissait relativement bien le système militaire ninja pour en être aux antipodes. Ce n’était pas vraiment la faute du bonhomme, encore trop frais dans ces histoires d’adultes pour s’y faire une véritable place. Au moins s’avérait-il assez efficace et enthousiaste dans sa tâche, même si de nombreuses questions défilaient à une vitesse incroyables de ses lèvres au cour de cette petite session de traque.

Il souhaitait laisser davantage de place au jeune Hiko qu’à ses propres capacités afin que ce dernier puisse les développer. D’ailleurs ce dernier ne tarda pas à le convoquer suite à une analyse conséquente de sa trouvaille, que le Yamanaka s’empressa lourdement d’aller voir.

Tes déductions sont bonnes. Je doute que ce soit un prédateur, il y a bien des signes d’une activité soudaine mais les traces ne sont pas si désordonné que ça. Par contre des deux identités révélés par les marques, l’un semble plus imposant que le second, ce qui corrobore avec ta seconde hypothèse. Un bon point pour toi, gamin.

La dénomination n’était pas forcément péjorative, même si ça pouvait paraître ainsi. Le soldat avait l’habitude de désigner ses rencontres par leur statut de temps à autres, comme l’étranger, le prêtre, etc comme ce fut le cas durant ces jours passés à Kumo.

Avec ou sans prédateurs, les animaux, surtout les jeunes, font preuve de réactions hâtives dans un excès de prudence. Dans les deux cas, ils finissent souvent par se réunir naturelle en un point commun. Par exemple une source d’eau, un nid ou un endroit dans le genre. Continuons sur tes trouvailles.

Il le laissa faire de nouveau, confiant de ses premières prouesses et se concentra davantage sur ses questions suivantes.

Pour l’instant, je mène mon enquête comme beaucoup d’autres dans l’empire, mais je ne fais que relever les effets de ce dernier. C’est un phénomène qui semble avoir touché plusieurs pays, au moins deux, Hi et Kaminari. Les effets sont trop diverses et variés pour en déduire quelque chose encore sur ses origines et sa nature. Des morts, des changements graves ou sans importances … Un véritable fléau.

Dans cette amas de feuillage et de terre battu, les bottes du guerrier d’acier s’engouffraient de plus en plus loin sur les traces des chiens envoyés en éclaireur, attendant par la même occasion une éventuel réponse de leur part.

Mon nom est Yamanaka Hosen. Mercenaire, vagabond, errant, étranger. Au choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 19:52
La traque continuait et l’étranger venait de corroborer l’analyse qu’Hiko venait d’effectuer. Ce dernier sourit alors, il prenait vraiment du plaisir à apprendre cet art nouveau. Il ne s’était jamais imaginé vêtu ainsi, à la recherche d’un gibier qu’il serait sans doute très fier de pouvoir ramener à la maison. Après tout, cela aurait été sa prise, et sa fierté déborderait au moment de l’annoncer à ses parents.

Mais avant tout, ils se devaient de continuer sur cette lancée et de pouvoir ainsi débusquer une bête qui serait suffisamment grosse pour leur servir de festin. Hiko s’imaginait déjà avec un énorme sanglier qu’il tournait à la broche, aux côtés de ses amis druides, tailleurs de menhirs ou bardes… Ahlala, que la vie semblait belle lorsque l’on partait à la chasse !

L’étranger qui venait d’arriver à Kumo lui apprit alors que les animaux avaient différentes réactions en fonction des situations. Il partageait ainsi son savoir avec notre jeuné héros, lui faisant profiter de centaines d’heures de pratique, à n’en pas douter. Hiko ne loupait aucune goutte, et il ne s’offusqua pas lorsqu’il fut appelé « Gamin ». Il avait l’habitude. Beaucoup le jugeaient sur son âge plutôt que sur ses capacités, à leur grand désespoir certaines fois.

- Je vois… Continuons la traque alors.
Tandis qu’ils avançaient, Hiko se souvint alors que des chiens avaient été envoyés au devant, ce qui était censé leur faciliter la tâche car il n’aurait pas à faire une trop grande battue. Il se demandait quels sens les chiens utilisaient le plus. L’odorat ? L’ouïe ? La vue ? Tant de choses qu’il ne connaissait pas, et qu’il était avide de découvrir. Cependant, il ne voulait pas inonder l’inconnu de ses questions, et il les garda alors pour lui-même.

Se déplaçant avec furtivité, l’enfant aux cheveux blancs avançait courbé pour ne pas se faire voir de trop loin. Sa chevelure blanche faisait un peu tâche dans le paysage sombre de la forêt. Et surtout, n’étant pas un habitué de ces parties de chasse, l’enfant faisait tout son possible pour ne pas trop handicaper son partenaire du jour. En suivant les traces de pas qu’ils avaient repérés tout à l’heure, le jeune garçon entendit alors la réponse du Yamanaka sur la vague qu’il avait ressentie. Cette dernière s’était faite ressentir jusqu’à Hi, ce qui excluait l’hypothèse d’un Jutsu de type inconnu lancé par une personne très puissante.

- Il s’agit donc d’un phénomène mondial apparemment. Si Hi a été touché et Kumo aussi, il y a fort à parier que les autres pays aient aussi été ciblés par cette « attaque »…
Il fit alors une petite pause, accroupi.
- Si on prend l’hypothèse qu’il s’agit d’une attaque. De ce que j’ai vu, tout le monde a été touché, sans différenciation. Pour moi, ce n’était pas quelque chose de voulu car personne n’a réussi à se protéger ou à prendre des mesures. C’est juste la loterie de la vie qui a parlé, et certains ont eu plus de chances que d’autres…
Tandis qu’ils parlaient, Hiko et Hosen purent alors entendre les chiens aboyer. Il était temps de bouger et d’avancer sans doute rapidement… Hiko ne savait pas trop comment s’y prendre, mais il comptait bien sur le Yamanaka pour l’aider dans son œuvre.

Après, il n’aurait pas besoin de beaucoup d’aide pour comprendre ce qui se passerait devant lui. Car lorsqu’ils arriveront au niveau des chiens, ils les retrouveront alors autour d’une statue de métal représentant une kunoichi qui combattit autrefois dans les rangs de Kumo no kuni… Encore une victime de cette résonnance.

_________________
Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 21:48





En dehors d’une curiosité avéré pour la chasse qui devenait un terrain de jeu pour le jeune Hiko, ce dernier portait une réflexion particulière sur la résonance encore inconnu des ninjas, des axes auxquels le chasseur avait déjà songé, sans grande conviction pour l’instant. Une loterie hein … Une comparaison pas vraiment idiote au final au vue de son injustice. Tout comme la distribution naturelle du chakra elle même, avantageux pour certains, manquant cruellement à d’autres.

Tu n’as pas vraiment tord. C’est un peu ambitieux pour une attaque, ou du moins d’une unique nation à part si un seul pays n’a pas été touché. Mais l’aspect aléatoire de la chose que tu relèves reste incompréhensible. Et puis, je n’ai rien vue de semblable de toute ma vie … Et des voyages, j’en ai fais petit … Hmm ?

Les chiens déjà en train d’aboyer ? C’était trop tôt, encore trop tôt par rapport aux traces même si le petit l’ignorait. L’attitude sereine et prompte à la chasse s’évapora subitement du corps d’acier du Teikokujin pour se transformer en une garde froide et sanguinaire. D’un coup, la mélodie du tranchant frottant le fourreau de sa lame résonna à travers la forêt, alors sa grande épée faisait surface en une posture prête à l’attaque en cas de problème.

Ça, c’est pas normal. Prépares-toi petit, ce n’est pas du gibier ça.

Sa voix grave et autoritaire imposa au jeune potentiel de l’empire la gravité d’une situation inattendu, totalement improvisé contrairement à la session basique prévu jusqu’ici. Cette fois, aucun des deux ne jouait, au contraire, ils étaient livrés à eux même devant n’importe quel danger possible en dehors de ces murs. Pas le choix pour lui, malgré son jeune âge, la peur et la fuite n’étaient pas une option avec sa nouvelle fonction.

Les sens et l’attention affûtés d’une sensorialité spirituelle propre à sa nature de Yamanaka, le baroudeur reprenant son rôle d’expiateur de profanation à merveille s’aventura en direction des aboiements avec la présence ou non du petit. Lame dégainé, les branches et feuillages croulèrent sous les pas lourds de ses bottes de voyageurs, enquis d’un silence pleine de tension.

Reste sur tes gardes …

Une fois à la lisière de ce que l’inconnu leur dissimulait, le guerrier d’argent balaya une autre foulé de branches devant lui avant de tomber sur un spectacle impressionnant.

C’est quoi ce putain de bordel …

Une statue tout de métal dans une posture horrifique tant l’expression de la Kunoïchi se prêtait à un crispement et un hurlement figé digne d’un voyage en enfer. Qui, quoi, quand ? Aucune hypothèse n’était à mettre de côté, même si la résonance semblait être la plus probable. Dans le doute, il prit le temps d’inspecter les environs, le jeune Hiko étant libre de ses gestes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 21:12
Ce phénomène de résonance, voici l’un des grands mystères que le Yuukan recelait. Il serait bien difficile à quiconque de s’informer à ce propos, et bien imprudent de s’approcher trop près de ce secret. Une quête longue, difficile et sûrement très coûteuse attendait le chasseur… Mais il était déterminé, et c’était peut-être ce qui le sauverait.

Et tandis que les deux garçons avançaient à pas feutrés, les chiens commencèrent à les alerter grâce à leurs aboiements. Un sourire fendit alors le visage de notre jeune héros à la chevelure blanche qui s’imaginait déjà en pleine chasse d’un renard ou d’un daim sauvage. L’idée de tuer un animal ne le réjouissait pas, mais il avait pris part à cette aventure et, l’adrénaline aidant, il se sentait pousser l’âme d’un chasseur !

Cependant, son engouement redescendit bien vite lorsqu’il vit la réaction de son partenaire de chasse. Ce dernier se raidit immédiatement en entendant les canidés agiter leurs gosiers, l’œil alerte il dégaina rapidement la lame de son fourreau. Sans réfléchir, Hiko le singea et dégaina la sienne, se mettant alors en posture de défense. Il ne savait quels dangers les guettaient, mais le chasseur avait été clair… Ce n’était pas du gibier que les chiens avaient trouvé.

- Je suis prêt…
Bien que nullement doté de sensorialité, le jeune garçon aux cheveux blancs tenait tous ses sens en alerte. Il ne souhaitait pas manquer un détail qui pourrait s’avérer fatal. Et ce fut alors dans cette position qu’il attendit, jusqu’à ce que le Yamanaka ne se décide à se mouvoir.

Suivant facilement le rythme et la cadence, l’enfant shinobi restait tout de même sur ses gardes tandis qu’ils se rapprochaient de plus en plus de la zone d’où provenaient les aboiements des chiens. Un dernier buisson les séparait de leurs cibles, et tandis qu’Hosen se chargea de leur dégager la vue en écartant les branches, Hiko s’arrêta net, immobilisé par la vision d’horreur qu’il avait sous les yeux.

Une femme semblait souffrir le martyr, totalement emprisonnée dans la prison d’acier qui s’était enroulée autour de son corps. Du moins, c’était ce que donnaient les apparences, mais la réalité était toute autre. Tout son corps s’était transformé en acier, il n’en était pas prisonnier… Il était acier.

- On dirait qu’elle a vu venir ce qui lui arrivait…
Le jeune garçon ressentait de la compassion pour celle qui fut un jour une kunoichi de la Foudre. Et alors qu’il rangeait sa lame pour s’approcher, et dépasser les chiens qui étaient restés à bonne distance de la statue de métal, l’enfant s’avançait d’un pas hésitant… Et ce fut là son erreur.

Son pied se prit dans un piège plutôt bien ficelé et totalemetn dissimulé par la faune alentours. Il fut alors propulsé en hauteur et un noeur se referma sur sa cheville, le tirant en l’air. Sur le coup, sa tête tapa contre le sol violemment, le faisant tomber dans l’inconscience.

Un piège… ?!

_________________
Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Mer 3 Juil 2019 - 12:43





Certains détails, certaines petites modifications du terrain donnaient à cet environnement un aspect étrange, sans compter la remarque du jeune Teikokujin au sujet de la statue. Elle l’avait vu venir oui … Et cet endroit les attendait surement de pied ferme. Trouver des indices et des conséquences de la résonance comme ça par hasard aurait été bien trop beau … Malheureusement, c’était le jeu. Seul, ce genre d’aventure faisait partie de la routine du soldat de fer, un classique. A plusieurs cependant, les risques changeait du tout au tout. Comme là par exemple, dans un éclair d’inattention.

Hiko !

Pour une fois, le Yamanaka nommait le jeune garçon par son véritable nom. Impossible de ne pas sentir la gravité de la situation dans sa voix. Ce fut sous le grincement métallique du mécanisme que la silhouette du loup solitaire se tourna brièvement vers son partenaire pour apercevoir l’étendu du piège dans lequel ce dernier demeurait maintenant, la tête en bas. Un autre bruit imposant jaillit de derrière des feuillages non loin, choc d’un contrepoids impactant sur le sol pour retenir la proie suspendu dans les airs. Il ne s’agissait clairement pas d’un piège proportionnés pour des animaux.

Une traquenard … Tiens bon gamin … Gamin ?

La situation se montrait pire que dans ses pensées. Le corps inertes d’Hiko semblait se balancer sans grande conscience au bout de ces chaînes de fer robustes. Pas seulement. Peu à peu, partout autour de leur position à travers les arbres de prolifèrent des cris fugaces et ponctuels, trop aiguës et nimbés de folies pour appartenir à celles d’humains, à part peut être de sauvages. En ces lieux ? Improbables … Un cri à droite. Un rire à gauche. Devant. La nature quant à elle se mue dans un silence palpable, tous les oiseaux et autres bestiole ayant cessé toute activité sonore ambiante. Rien en dehors d’eux et ces démons.

La tension grimpait en flèche, palpable à la posture guerrière d’Hosen, les sens affûtés pour s’imprégner du moindre mouvement. Il siffla un coup pour ordonner aux chiens de se replier vers la position du jeune homme vulnérables et assurer une maigre protection, s’agissant au final que de chiens de chasses. Enfin, son esprit tenta d’entrer en communication avec celui du bonhomme pour vérifier son état et repérer d’éventuels sursauts de consciences … Rien cependant, rien. Il lui fallait du temps, au moins plusieurs minutes pour le sonder correctement et le pousser à se réveiller. Dans ce cas, une aide quelconque n’aurait pas été du luxe vue ce qui les attendait …

En effet, on ne lui laissait pas le temps d'accourir vers le dispositif ou la chaîne afin de la briser. Les canidés mettaient en relief la nature dangereuse de ce qui approchait, crocs bien en évidences et grognement sévères en guise de dissuasion. Plusieurs silhouettes ombrageuses apparaissent et disparaissent entre les troncs d’arbres, difficiles à définir de par la vision seul. Ayant reculé de quelques pas pour se rapprocher de la statue, le mercenaire préserva toute sa hargne à travers une immobilité étonnante, seul la lame de son épée fendant l’air d’un sifflement propre à sa rotation menaçante. Il attendait patiemment, les iris d’un jaune flamboyant porté vers l’obscurité …

Son souffle se dessina peu à peu par une fumée blanchâtre sous le froid qui s’installa sur la scène. Sa jambe d’appui recula légèrement, le pommeau de l’épée bien ancré dans ses mains. Des flots de pensées continuaient de se diriger vers Hiko afin de le réveiller, même si sa concentration se voyait divisé par deux. Là, une ombre se fit soudain plus proche. Elle paraissait comme possédé dans sa course, d’appuis sur le sol trop frénétiques pour n’être que l’oeuvre d’un homme. Rapide, très rapide.

Telle l’étincelle mettant le feu au brasier, la chose surgit des bois sur un sprint endiablé pour fondre directement sur Hosen, le physique masqué par une longue cape sur l’ensemble du corps. En réalité il ne se dirigeait pas vers lui mais plutôt vers la victime du piège. Du moins, espérait. Ni une ni deux, d’un coup sec, le tranchant de la lame déchira en deux le cou du monstre enquis d’un rire diabolique pour le faire s’écrouler subitement. Facilement, presque trop facilement. Une marionnette ? Un zombie ? Il n’avait pas le temps de vérifier malheureusement. D’autres approchaient.

Gamin, réveilles toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Jeu 4 Juil 2019 - 18:13
Une voix lui arriva. Faible, indistincte. Un murmure dans l’océan de silence qu’il traversait. Puis, la voix se fit un peu plus pressante. Un peu plus distincte. Mais toujours insuffisante pour sortir notre jeune héros de cette torpeur qui le faisait dormir dans une mer de coton. Il était bien ici. Pourquoi se presser à rentrer ?

Mais la voix insistait. Et c’est au troisième appel qu’Hiko comprit la situation et reprit conscience. Enfin, lorsqu’il émergea il n’était qu’un poids mort qui se balançait au bout d’une chaîne de métal. Il y avait de l’animation autour de lui. Du mouvement. Des gestes brusques… Il ne comprenait rien. Le sang lui était descendu à la tête, et il avait l’esprit embrumé. Il sentait aussi une douleur vive derrière son crâne, sans doute s’était-il cogné.

- Que…
Et alors que les pièces du puzzle commençaient à se remettre à l’endroit dans son esprit, il vit Hosen trancher un démon devant ses yeux. Prenant conscience de la situation, Hiko fut alors saisi d’une violente panique. Son partenaire de chasse était en plein combat, il protégeait le gamin.

Hiko tenta alors de se redresser et sentit alors le contact du métal froid sur sa cheville. Il était solidement attaché à cette chaîne, il ne pourrait pas s’en débarrasser aussi facilement. Il chercha alors du regard l’origine de cet instrument. Mais ses yeux n’étaient pas encore tout à fait opérationnels, il devrait trouver une solution. Tandis qu’il entendait le bruit du combat qui se déroulait autour de lui, Hiko chercha le calme en lui. Il savait qu’il réfléchirait mieux s’il avait les idées claires, et il utilisa alors un procédé qu’il était en train d’apprendre tandis qu’il s’aventurait sur la voie du Bushido. Le Zen.

Remettant ses idées à leur place, il lui en vint alors une. Il ne voulait pas tomber la tête la première sur le sol dur, c’était risquer de retomber inconscient. Du coup, il ne lui restait plus qu’une chose à faire.

- Si je ne peux pas aller au sol…
Le sol viendrait à lui.

Il malaxa alors son chakra et composa quelques mudras avant de créer un mur de cristal juste en dessous de sa position. S’élevant ainsi, il fit se soulever le jeune garçon qui se réceptionna comme il put sur le haut du mur. Ainsi, la pression exercée par la chaîne de cristal se fit de moins en moins grande pour finir par lui laisser une liberté de mouvements.

- Parfait ! La chaîne désormais !
Sortant sa lame de son fourreau, Hiko y appliqua une légère couche de cristal pour la rendre plus dangereuse et plus résistante. Puis il l’abattit d’un coup sec sur l’un des maillons de la chaîne qui était posé sur le mur. La section fut nette, la chaîne n’était pas de bonne facture. Mais Hiko ne s’y attarda pas, il avait d’autres chats à fouetter.

Ayant récupéré sa motricité, il sauta alors du mur pour rejoindre le Yamanaka au cœur de la bataille. Ce dernier l’avait protégé alors qu’il aurait pu le laisser tomber et revenir plus tard, avec du renfort. Il lui en devait clairement une, et Hiko ne l’oublierait pas ! Se joignant à la danse, Hiko fit alors valoir ses capacités de bretteur et se débarrassa à son tour de quelques démons qui arrivaient. Ils n’étaient pas puissants, mais leur nombre était clairement leur force. Dès qu’un disparaissait, deux nouveaux arrivaient.

- On n’y arrivera jamais… Il faut qu’on arrive à débusquer la source de tout ça sinon on va s’épuiser !!
Hiko, enfonceur de portes ouvertes.

Alors qu’il décapitait une nouvelle création, Hiko trébucha et se retrouva au sol. Ce fut à ce moment qu’il comprit. Les mouvements étaient rectilignes, les démons attaquaient sans réfléchir. Leur composition était pourtant bien réelle, ce qui était inquiétant aux vues de leur nombre. L’enfant ne le savait pas, mais ces démons n’avaient pas de personnalité propres, ils étaient simplement manipulés par quelqu’un dans l’ombre.

Se doutant qu’Hosen serait sûrement leur meilleur espoir, il composa alors quelques mudras et créa deux clones d’ombre qui apparurent aussitôt à ses côtés. Se relevant, il prit position dos à dos avec ses trois clones, formant alors un triangle permettant d’anticiper les attaques à 360°.

- Je me charge de les retenir, toi fais en sorte de trouver l’origine de tout ce qui… !!
Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il fut parcouru d’une onde choc. Enfin, ce qu’il pensait l’être. Ses clones venaient de disparaître sous l’impact. Il repensa alors immédiatement à l’onde qu’il avait ressentie lorsque chacun se faisait déborder par ses propres pouvoirs. Mais ce n’était pas le cas, ce n’était qu’une simple attaque Futon envoyée par l’individu qui venait de se révéler sous leurs yeux.
- Bien, bien, bien… Voici deux aventuriers qui se sont fait prendre dans ma toile… C’est un sujet fascinant que vous avez découvert n’est-ce pas ?
Un homme d’une trentaine d’années venait de faire son apparition, entouré de quatre personnes dont le teint était plus blanchâtre que les cheveux de notre jeune héros. Et depuis lors, les assauts répétés avaient stoppé.

Il avait affaibli ses proies, il était maintenant temps de les déguster. Hiko, quant à lui, se remettait de l’onde qu’il venait de subir et avait clairement la nausée… Ce spectacle le dégoutait, tout comme le manipulateur de morts qui s’était présenté à eux.

_________________
Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Dim 14 Juil 2019 - 18:50





La bête ne semblait pas être seule parmi ces arbres suffisamment espacés pour donner l’illusion d’une symphonie macabre accompagné du zéphyr venant paradoxalement contraster cette vision inquiétante. Le guerrier d’acier du ainsi continuer de valser selon le style au sabre enseigné à l’école du Kiheitai pour abattre un à un les silhouettes ténébreuses surgissant des bois, de plus en plus nombreuses à chaque défaite. Une tête au sol et deux autres apparaissent. Deux têtes au sol et leur nombre se multipliait sur cette même logique.

L’acharnement s'avère suffisant pour déborder un temps le mercenaire qui tentait de protéger la position de son, compagnon de chasse improvisé, alors qu’un des chiens s’empressa d’intervenir dans sa rage. D’un sprint incroyable, le canidé bondit sur l’un des corps outrepassant le périmètre définit et arracha littéralement la gorge de ce qui paraissait être un cadavre à la chaire décomposé et fragile. Peu à peu, le puzzle commençait à se délier, sous les atours d’un potentiel nécromancien se servant de la résonance pour réaliser ses affaires.

Dépêches-toi Hiko, les chiens vont pas tenir longtemps !

Heureusement pour sa sécurité, le gamin s’était réveillé et commençait déjà se débattre de ses chaînes pendant que leurs compagnons animales participaient tous à la batailles. S’en suivit une méthode astucieuse de la part du jeune Teikokujin avant de le voir reprendre du poil de la bête et rejoindre à son tour ce début de confrontation. Cela allait laisser plus de marge de manoeuvre pour le mercenaire qui pouvait se concentrer sur sa détection bien singulière qui s’avérait particulièrement efficace contre ce genre d’adversaire. Ces zombies étaient dénués d’esprit, assez pour ne pas interférer dans sa technique de sensorialité exigeant un minimum de temps …

Abattre ces démons, se concentrer, sonder chaque zone … Mais la hâte du jeune homme et ses clones de l’ombres de virent rapidement balayé comme si de rien n’était par une rafale de vent annonciatrice. Une mise en garde de laquelle Hosen se protégea du bras dans son armure de fer, la lame toujours prête à agir. Enfin, voici le sorcier en question, individu étrange qui avait profilé dans son esprit l’espace d’un instant. Un adversaire qui risquait assurément de figurer dans son tableau de chasse peu de temps après. Pourtant, le Yamanaka révéla une autre facette de lui, loin du soldat formel du Teikoku. Cette fois, cette affaire devenait sienne, celui de l’expiateur de profanation.

Épargne nous tes fabulations nécromanciens. Bien de tes confrères sont passé sous ma lame, rejoignant leurs compagnons cadavres. Tu ferais bien de ranger ta toile avant de prendre le même teint que tes créatures profanes.

Il défit un instant sa garde, redevenant droit et fier, l’intention de le tuer bien visible dans sa posture.

C’est donc toi qui a placé ce sujet ici ? Ou bien était-ce l’une de tes victimes ? Explique toi, étranger. Tu as un lien avec Kumo ? Avec ce phénomène chakratique ? Choisit la bonne réponse, sur quoi tu mourra.

Froid, direct et ferme. Cette rencontre allait bien au delà d’une simple mission à la solde de l’empire. Cependant, Hosen en profita pour user de ses talents de télépathes afin de communiquer avec discrétion auprès de son partenaire.

J’attire son attention, essaye de trouver un moyen d’en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Lun 22 Juil 2019 - 19:35
La tension était palpable, et Hiko ne s’y trompait pas. Il s’était fait avoir en tombant dans le piège dressé pour les plus curieux, mais il était désormais bien réveillé. Ses sens aux aguets, il sentait le sang qui venait frapper contre ses tempes, le plongeant ainsi dans un état d’acuité intense. Sa vie était potentiellement en danger, ce qui ne faisait qu’augmenter ses sens. L’instinct de survie avait vraiment une faculté à faire ressortir le meilleur de chacun, si tant est qu’on ne se laisse pas écraser par la pression.

En parlant de pression, s’il y en avait bien un ici qui la gérait parfaitement, c’était le Yamanaka. Il ne tremblait pas, et avait l’air plus déterminé et sévère que jamais. Il avait décapité un nombre impressionnant de cadavres et il semblait encore en pleine forme. La précision de ses mouvements, l’habilité avec laquelle il maniait sa lame… Cet homme était impressionnant de maîtrise. En l’observant, notre jeune héros s’aperçut alors qu’il avait encore un long chemin à parcourir pour pouvoir égaler le niveau des plus grands shinobis.

Tandis que l’adolescent restait silencieux face à cette nouvelle scène, Hosen interpela le nouveau venu. Apparemment, ce n’était pas le premier nécromancien qui croisait sa route, et ceux qui s’étaient mis sur son chemin n’était plus là pour en témoigner. Cela apaisa un peu la pression qui montait chez le Sairyo. Avoir un homme avec une telle expérience à ses côtés était clairement un atout.

- Je te trouve bien présomptueux, soldat.
Le nécromancien affichait alors un regard mauvais en direction d’Hosen, ayant bien compris que c’était de lui qu’il faudrait le plus se méfier.
- Je ne connais absolument pas ce « sujet » comme tu l’appelles. Je ne suis qu’un voyageur qui vogue aux grées de mes humeurs. J’ai un certain don pour flairer les bonnes affaires vois-tu.
Son sourire s’agrandit une nouvelle fois, dévoilant une rangée de dents plus pourries les unes que les autres. Le spectacle arracha à Hiko un haut-le-cœur. Mais il tenta de se calmer rapidement, car l’homme en face d’eux n’était clairement pas un débutant.
- Je vous propose donc un marché. Je vous laisse la vie sauve si vous acceptez de déposer tout objet de valeur en votre possession. Sinon, je vous promets de faire en sorte que votre corps survive à votre mort et continue de vivre à travers moi. Plutôt honnête comme deal non ?
Et avant même que les deux soldats du Teikoku n’aient eu le temps de répondre quoi que ce soit, un des quatre cadavres se trouvant près de son créateur se tordit dans tous les sens, puis s’avança vers son maître pour lui donner un objet.

Cet objet était magnifique. Un fourreau d’un bleu azuréen qui resplendissait de mille feux. Des petites pierres précieuses y étaient attachées à intervalles réguliers ce qui rendait le fourreau scintillant comme du cristal. Même le nécromancien semblait charmé par cet objet. Mais la découverte ne s’arrêta pas là. Car lorsqu’il dégaina l’épée qui se trouvait à l’intérieure, il découvrit alors une lame de même couleur, bleue. C’était un phénomène assez original auquel Hiko n’avait jamais assisté. D’ordinaire, les lames étaient d’une couleur grise…

Et alors que l’enfant était absorbé par cet objet magnifique, il s’aperçut que le nécromancien venait d’envoyer les quatre cadavres en direction d’Hosen. Il savait qu’il était le plus dangereux et ne voulait donc pas prendre le risque de l’affronter directement… Il préférait s’occuper du gosse.

Les cadavres étaient beaucoup plus agiles que ceux arrivés précédemment et avaient tous sorti une lame à leur tour. Ils se déplaçaient cependant avec des mouvements rudimentaires, n’ayant pas une volonté propre. Malgré cela, c’était de la nécromancie de haut niveau de pouvoir manipuler quatre cadavres avec autant de précision tandis que l’on portait son attention sur autre chose. Il n’était pas n’importe qui, et tout faux pas pourrait alors être fatal au duo de Teikokujins. Et alors qu’Hiko voulut aider Hosen, mais au moment où il détourna les filles, le nécromancien chargeait déjà vers lui… Sa lame bleutée menaçante reflétant les mauvaises intention de son propriétaire…

_________________
Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Mar 23 Juil 2019 - 23:18





Ce fut l’espace d’un instant une petite déception platonique pour le loup solitaire qui ne démordait pas de sa posture glaciale et intransigeante devant les explications du nécromanciens visiblement peu complexe dans sa nature. Un simple brigand, voleur de grand chemin qui avait profité de cette personne transformé en métal pour le dépouiller littéralement. Le manque d'hygiène et l’allure du sorcier ne l’étonna guère pour le coup, le guerrier étant largement conditionné pour ce genre de spectacle grâce à la désensibilisation lié au rite de passage du Kiheitai. Ce n’était pas vraiment ce qui manquait le long de ses multiples péripéties …

Non, ce qui l’intrigua vraiment fut cet objet mystérieux, composé d’un matériau peu commun pour une arme de ce type, en tout cas rien que ne parvenait à identifier directement le Yamanaka d’un unique coup d’oeil. Il y existait bien cette roche particulière lié à la capacité du son que Hitsuji lui fit découvrir au cours d’une petite quête improvisé … Mais la couleur le correspondait absolument pas. Surement une des récompenses puisé auprès de cette statue anciennement vivante. Le danger immédiat résidait dans l'hypothèse où cette lame disposerait de pouvoir capable de mettre à mal le duo de Teikokujin … Sauf si la puissance de l’individu se suffisait à elle même.

Mon âme et ma lame continueront de vivre à travers toi nécromanciens, tu peux en être sûr. Mais ce ne sera pas de la façon que tu imagines.

Devant cette prestation et en dépit de sa communication télépathique, le gamin n’avait pas encore bougé ni profité d’une quelconque ouverture. Ce dernier s’avérait plutôt impressionné par l’aura ésotérique du voleur et le bien précieux dévoilé au grand jour. Il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, ce dernier était jeune encore. Après tout Hosen demeurait un solitaire dans l’âme, assumant entièrement la responsabilité de ce genre de situation. Hiko devait seulement faire attention à ne pas trop s’exposer. D’ailleurs le combat ne manqua pas de s’imposer très rapidement. Les quatre créatures nauséabondes entourant leur interlocuteur se ruèrent soudain vers sa position, l’empêchant d’intervenir auprès de son partenaire de chasse. Il devait faire vite, bien que les capacités physiques de ses quatre nouveaux adversaires dénotait clairement de celles des autres déjà décapités.

Cette fois ce serait le grand jeu. Immobile pendant plusieurs secondes, le soldat d’acier ne démontra aucune forme de garde le temps de voir les silhouettes s’approcher de lui afin de provoquer un effet de surprise. Une concentration imperturbable, propre à la maîtrise de son esprit. Puis, en un éclair, il se lança dans une charge bien plus qu’à l’avenir sans prévenir, sa lame déjà porté en l’air pour asséner un coup de haut en bas. Mais là ne résidait pas sa véritable attaque. Du chakra Doton se concentra dans ses bras et dans sa lame pour subitement former une extension partant de la base de son épée afin de former un énorme marteau aux façades ornés d’inscriptions runiques. Il s’agissait d’une technique affilié à l’escrime du Kiheitai au nom encore gardé secret.

D’une puissance destructrice de par sa résistance et sa densité, le marteau en question vint littéralement exploser l’un des cadavres dont le corps en état de décomposition et les os rongés par l’usure naturel céda en une explosion violente. Une explosion chargé d'hémoglobine noircie et chair pourrie qui s’envola dans les quatre direction. Un de moins. Cependant, au même moment, un autre corps sans âme vint s'agripper sur l’armure du bretteur pour l’empêcher de bouger. Une tentative destiné à l’entraver pour permettre au autres d’attaquer. La bataille s’annonçait bien plus difficile que prévu … Usant de force et astuce pour se défaire de cette emprise, Hosen libéra sa lame de l’extension rocheuse en éclatant la jonction avec celle-ci pour donner un coup de sabre du bas vers le haut vers le troisième zombie s’approche de lui. Cela permit uniquement de trancher un bras qui s’envola, alors que les assauts continuaient inlassablement …

Malgré l’attention demandé, il surveillait de temps à autres la situation du jeune homme qui pouvait toujours communiquer par la penser avec lui grâce au lien spirituel demeurant entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Mer 24 Juil 2019 - 19:34
La lame bleutée irradiait de mille feux. Elle était de très bonne facture, une vraie merveille comme en regorge le Yuukan. Sans doute l’une des plus belles lames qu’il lui ait été donné d’apercevoir… Espérons juste que ça ne soit pas la dernière. Car le nécromancien venait de se mettre en mouvements, et il allait vite le bougre. Hiko eut à peine le temps de parer la première attaque que la seconde arrivait déjà sur son flanc droit. Ramenant sa lame à la verticale, il contra au dernier moment l’assaut de son adversaire et fut repoussé par la puissance du choc.
 
Il y mettait vraiment du sien et possédait une vraie force de frappe. Hiko, quant à lui, sentait déjà un certain engourdissement dans son bras droit et une légère contusion au niveau de ses côtes. Le combat était vraiment mal engagé et il ne pouvait pas compter sur l’aide du Yamanaka qui avait son propre combat à mener. Il fallait donc qu’il se débrouille seul. Il était un fier soldat du Teikoku, il était temps d’assumer son rôle !
 
Son regard changea alors. Il sentait l’excitation du combat monter en lui. L’adrénaline qui le poussait lui donnait une certaine forme de clairvoyance et il se souvint alors de ce qu’il avait appris grâce au Bushido. Il fallait qu’il garde son calme, qu’il entre dans un état de zen. Il ne pouvait cependant pas se permettre de prendre le temps de fermer les yeux, ni de faire baisser son rythme cardiaque. Il préféra donc uniquement caler sa respiration de façon à ce qu’elle soit régulière, adaptée à ses mouvements. Et alors qu’il voyait le nécromancien se ruer une nouvelle fois sur lui, parer ne fut pas son premier réflexe.
 
Utilisant ses réflexes et sa vision, il estima le moment adéquat pour effectuer une esquive latérale. Une fois son adversaire au point voulu, Hiko fit alors un pas sur le côté et réussit à éviter la lame meurtrière qui fondait sur lui. Une aura bleutée passa juste à côté de lui, tranchant l’air dans un sifflement. Non content d’en rester là, notre jeune héros utilisa à son tour sa lame pour tenter de décapiter son adversaire d’un mouvement de poignet rotatif. Mais le manipulateur de cadavres n’était pas en reste côté réflexes et il para facilement avant de reprendre de la distance.
 
Chacun des deux adversaires étaient à bout de souffle, malgré le fait qu’Hiko tentait de le montrer le moins possible. Mais qu’on ne s’y trompe pas, ils étaient loin d’être sur un pied d’égalité en termes de compétences. L’expérience jouait clairement en faveur de son adversaire, et Hiko le savait bien.

- Si c’est comme ça… !
Sentant le vent qui ne tournait pas en sa faveur, notre jeune héros planta sa lame au sol, profitant que son adversaire fut loin, afin de composer quelques mudras rapides et de créer deux clones parfaitement identiques. Le but ici était de faire en sorte que le nécromancien ait trois adversaires au lieu d’un seul. Stratégie qui pourrait peut-être permettre à Hiko de combler ses lacunes en termes de combat rapproché.
 
Et c’est ainsi que la danse de lames recommença une nouvelle fois. Hiko fut le premier touché et l’homme lui entailla alors profondément le bras gauche. Un filet de sang gicla sur le sol tandis que le Sairyo prenant ses distances, recula d’un bond ! Ses deux clones étaient encore aux prises avec leur adversaire mais ce dernier avait clairement l’avantage et il trancha aisément l’un des deux. Pendant le même temps, Hiko reçut l’information de la part de ce dernier… Le nécromancien protégeait anormalement son flanc droit… Il y avait sûrement une bonne raison.
 
Mais pour le moment, il avait le bras gauche complètement hors d’usage et il devait s’habituer à la douleur. Il n’avait pas le temps de se soigner, même superficiellement. Il devait repartir à l’assaut. Mais désormais, il connaissait le point faible de son adversaire, son flanc droit serait sa cible !
 
De l’autre côté, les pantins du nécromancien ne faisaient pas le poids face à un adversaire de la trempe d’Hosen et ce dernier s’en débarrassait facilement. Mais il devrait faire attention, car le dernier, une fois supprimé, exploserait et projetterait un liquide verdâtre puant et sûrement corrosif tout autour de lui… Prudence donc !

_________________
Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Mer 24 Juil 2019 - 23:54





Le sang, la chair, la peau, les tripes. Telle une fresque cabalistique, la bataille qui opposait l’expiateur de profanation à ces êtres sorties tout droit de l’enfer s’intensifiait a fur et à mesure de la valse entreprise par sa lame selon les codes de l'escrime enseigné par les mentors du Kiheitai. Nul doute sur son équipement, le poids de l’épée semblait être parfaitement adapté et choisi pour ce genre de cas, notamment quand le tranchant s’avérait mise à mal par les innombrables parties de corps tranchés à la chaîne. En dépit d’une certaine aisance à éliminer les morts vivants, leur maître empiétait sur la liberté d’action du loup solitaire par une épreuve d’endurance.

En effet, ces pantins se montraient capables de recoller certains de leur membres dans des cas précis, de sorte à revenir à la charge inlassablement à moins d’être entièrement broyés et dispersé comme ce fut le cas avec le premier d’entre eux. Un constat qui agaçait particulièrement le soldat de l’empire dont la rage s’exprimait par des vociférations galvanisantes adressés à ses adversaires dans la continuité de ses attaques. Une seule volonté l’animait maintenant, celle de décapiter proprement celui qui manipulait ces corps et ainsi les rendre à leur repos éternel. Restait encore le cas de Hiko.

Immobilisé, assailli de coups de griffes et de morsures, Hosen s’était recouvert d’une armure de pierre de bas en haut, sa carcasse d’acier arborant ainsi la noirceur profonde et envoûtante de l'ébène. Une couche extrêmement résistante sur lequel pouvaient s’extasier les morts vivant à souhait le temps qu’il puisse aviser de l’état du gamin par rapport au sorcier. Le duel avait visiblement tourné en une joute à trois contre un à l’aide de la technique du clonage que le jeune homme maîtrisait plutôt bien. Ce dernier semblait comme observer son assaillant au loin, peut être au jus d’une faille ou juste par besoin de repos vu leur état.

Lui aussi prenait en compte ses propres réserves d’endurances physiques et de chakra qui demeuraient limités comme chaque être vivant. Tenir tête éternellement à ces pantins ne représentait pas une solution viable. Il fallait absolument apporter une aide à Hiko pour défaire celui qui les manipulait et résoudre deux menaces en une seule fois. Pour ce faire, le chasseur émérite nécessitait de gagner un peu d’espace et de temps. Ainsi, lancé dans un élan meurtrier, son épée tournoya en une série de coup ininterrompu selon son jeu de jambe, combinaison destinés non pas à éliminer les zombies mais à trancher leur jambes pour les paralyser un temps. Tâche ingrate et empli de véhémence suite à laquelle il entreprit d’entrer une nouvelle fois dans une communication télépathique avec son partenaire de chasse.

Hiko, on ne tiendra pas longtemps comme ça. Le seul moyen d’en finir c’est de tuer ou blesser gravement le nécromancien pour faire tomber son emprise sur ces cadavres. Je vais t’offrir une ouverture le moment venu, tiens toi prêt. Ne réfléchit pas. Tu dois réussir.

Toujours poursuivi par les pantins qui revenaient à la charge en dépit de leur handicap, le Yamanaka entrepris d'exécuter plusieurs signes incantatoires suivit d’un symbole mystique de la main qui ciblait le sorcier. Les silhouettes à moitié décomposées couvraient à merveille cette initiative. Le moment était venu de recourir aux arcanes de l’ordre du Kiheitai. Ainsi au moment opportun, le guerrier solitaire perturberait l’esprit de leur adversaire à distance pour le déstabiliser et créer une faille dans une de ses actions ou sa garde et accorder une chance d’en finir pour Hiko. Tout dépendait de lui désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Empty
Sam 27 Juil 2019 - 17:18
Tandis que les derniers assauts se montraient beaucoup plus dangereux, Hiko ne reculait pas. Il ne souhaitait pas laisser du terrain à son adversaire car il savait que cette bataille se jouait autant sur le plan physique que sur le plan mental. Lui laisser la moindre ouverture, le moindre signe de doute… Cela signifierait la défaite pour notre jeune héros… Et donc sa mort. Hosen ne pouvait pas vraiment lui venir en aide. Il faisait face à une toute autre menace, qui n’était cependant pas moins dangereuse. Car les êtres pourris que le nécromancien manipulait étaient de redoutables adversaires sur la longueur. Hiko devait en finir, et l’avertissement mental de son partenaire du jour lui fit comprendre qu’il détenait les clés de leur victoire… De leur survie.

Une bien grande responsabilité pour de si petites épaules. Mais il savait qu’il n’avait pas le choix et qu’il devait réussir. Et puis, il ne serait pas vraiment tout seul. Car Hosen allait lui créer une diversion, un moment d’égarement de la part du nécromancien qui lui permettrait alors de porter le coup fatal… Le coup qui leur permettrait de faire en sorte qu’il n’ait plus une maîtrise aussi complète sur les cadavres afin que Hosen leur mette un terme… Une bonne fois pour toute.

# Merci… Je vais essayer !
Il n’était pas sûr de lui, ne pouvait pas garantir la victoire des deux teikokujins. Hiko ne savait pas comment faire, mais il avait une bonne confiance en ses capacités. S’il avait des défauts, ce n’était pas la confiance. Loin d’être suffisant, il avait conscience de ses capacités et de ce qu’il pouvait faire.

Et alors qu’il continuait son inlassable danse avec son adversaire, les coups fusaient et Hiko tentait toujours d’éviter le côté faible de son adversaire. Il ne voulait pas l’attaquer sur ce domaine jusqu’à ce qu’il porte le coup final. Car il n’en porterait qu’un… Il faudrait que ce soit le bon.

Sur ses gardes, le jeune garçon continuait de danser. Son bras gauche le faisait souffrir, mais l’adrénaline du combat effaçait cette douleur et lui permettait de rester lucide dans ses choix. Et alors qu’il s’apprêtait à un nouvel assaut factice, Hiko sentit un léger trouble chez son adversaire qui détacha momentanément son regard de notre jeune héros.

- Yaaaa !
D’un léger mouvement sec du poignet, Hiko orienta sa lame pour venir toucher la base de celle de son adversaire. Le métal bleuté fut alors violemment percuté par l’épée de notre jeune garçon. Une lueur bleue vola alors dans le ciel avant de venir percuter la statut de métal dans un bruit sourd. Hiko l’avait compris, ils avaient fait le nécessaire.

Le contact de sa lame avec la chair de son adversaire n’en fut que la résultante, un résultat qu’il ne connaissait que déjà trop bien. Il avait réussi à désarmer le nécromancien grâce à Hosen, et derrière, il s’était retrouvé démuni et à la merci de notre jeune héros. Lui planter sa lame au niveau du poumon droit fut alors aussi facile que de planter un couteau dans du beurre. Il l’avait percé… La fin était proche.

_________________
Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Session de chasse et traque d'indices [Sairyo Hiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: