Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une proie pour deux (Kanna)


Une proie pour deux (Kanna) Empty
Lun 10 Juin 2019 - 0:08
Yaogakure était un village magnifique, on pouvait tout y faire, évidemment. Il était un chasseur ici, bien réputé dans le village. Le jeune était sorti à l'aube pour attaquer, équipé de son arc et quelques flèches. Il avait toujours adoré chasser, la forêt du pays du Bois n'était plus un secret pour lui. Il y était né dedans, il la connaissait comme sa poche.

Towa commença par installer ses quelques pièges, à cette heure-ci, les prédateurs dormaient. Il connaissait leur mode de vie, ses victimes devaient déjà se croire en sécurité, elles ne l'étaient clairement pas.

L'Hayashijin marchait à pas feutrés, se déplaçait dans un silence total. Il devait être aussi silencieux qu'un mort, seul les oiseaux matinaux hululaient et Towa adorait ce son magnifique. Continuant de marcher, il vit au loin un lapin.

Bandant son arc, y plaçant une flèche, il prit une inspiration pesante avant de lâcher le trait. Celui-ci fendit l'air traçant son chemin à travers la brume matinale pour se fendre dans le flanc du lapin. A petit pas, le chasseur se dirigea vers sa proie blessée, et de là, il entendit du bruit dans les alentours, sans réellement savoir où celui-ci était précisément.

— Qui est là?

S'agenouillant, arc en main toujours, il tentait de regarder dans toutes les directions.

@Saiseiki Kanna

_________________
Une proie pour deux (Kanna) X74h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663

Une proie pour deux (Kanna) Empty
Lun 10 Juin 2019 - 4:47

Une proie pour deux.


Le pays du bois. Vaste contrée traversée de part en part d’une forêt gigantesque et illimitée. Kanna se fond dans la masse, se déplace à pas de loup, aussi discrètement que possible. Elle hume, découvre, s’imprègne. Son voyage l’a menée jusqu’ici, autant par curiosité, que par l’espoir d’y découvrir quelque chose de plus, qu’elle ne trouverait pas ailleurs. Malheureusement, à part des arbres, beaucoup, vraiment beaucoup d’arbres, et des proies de qualité, la blanche ne trouve pas grand chose. L’avantage de cette faune abondante est que toutes ses parties de chasse sont couronnées de succès : il y a toujours un animal à pister, puis à manger. L’estomac sans fond de l’animal paraît comblé, plus que jamais.

Aujourd’hui est un jour comme un autre, qui se répète dans le cycle infini des jours passés à Hayashi. Kanna, planquée dans un arbre, s’étire longuement après s’être éveillée. Les rayons du soleil ont réchauffé sa fourrure toute la matinée. Autant dire que l’hybride se sent revigorée. Son poil est soyeux, parfumé de cette douce odeur forestière qui se mêle à sa propre odeur sucrée. Toute pimpante et joyeuse, la chatte saute de l’arbre et se met en route pour aller chercher son premier repas de la journée. Il ne faut pas le mettre de côté, il paraît que c’est le plus important. Kanna admet ne pas comprendre pourquoi : pour elle, tous les repas sont importants. Il ne faut en ignorer aucun et répondre à l’appel de la nourriture aussi souvent qu’il apparaît. C’est primordial, pour garder la forme.

Ses petites pattes foulent le sol à toute vitesse, dans une discrétion presque totale. Padam, padam, padam, elle évolue dans la forêt sans trop savoir où elle va. Sa seule boussole est sa truffe, qui n’échoue jamais à trouver une jolie petite proie. Cette fois, Kanna peut s’avancer en étant presque sûre de ne pas se tromper : au menu, il y aura du lapin ! Vu la lourdeur de ses pas et l’odeur qui sature son flair, la chatte s’imagine déjà un bon gros lièvre, qui pourra durer au moins ce matin et pour d’autres repas dans la journée ! Elle s’en fait une joie.

Kanna fonce à travers les bois. Une fois qu’elle se trouve à portée satisfaisante, l’hybride décide de s’approcher bien plus discrètement pour ne pas faire fuir la bête. Malheureusement, avant que la traque ne se fasse réellement, un bruit caractéristique attire son attention. Ce sifflement, cette vitesse, cet impact. Un arc ? Kanna repart à pleine vitesse, cette fois jusqu’à sa cible. Sa truffe perçoit quelqu’un d’autre : une odeur bien moins appétissante. Sûrement le chasseur. Elle s’immobilise, attend. Il la hèle. Elle est grillée, tant pis.

L’hybride avance doucement, aussi lentement que possible pour ne pas subir le sort du gros lapin. Quelle tristesse, vraiment, il avait l’air si beau, si goûtu … Et il lui a échappé. À ça, comme on dit. Enfin, peu importe. Kanna apparaît progressivement, son pelage blanc rayonnant sous la lumière solaire. Elle lève la tête pour observer l’homme aux cheveux oranges. Il tient sa proie ! Sa proie à elle ! Son lapin ! Et maintenant, alors, qu’est-ce qu’elle fait pour le petit-déj’ ?

« Ne t’en fais pas, humain. Tu n’as rien à crrraindrrre de moi. »

Kanna se dévoile entièrement, petit chat à la démarche paisible, dénuée de toute mauvaise intention. Une honnêteté sans limite, qui ne suffira peut-être pas à calmer le chasseur. Surtout que … L’hybride est sous forme animale. Et elle parle. Pour un chasseur, c’est … Kanna a un mouvement de recul.

« J’aime autant ne rien avoir à crrraindrrre de toi ! Je ne suis pas comestible, je suis trop grrrasse pour ça ! »

Petite erreur de parcours, il faut rectifier le tir, vite.

« Enfin, hum, non ! Je … Je m’appelle Kanna ! Je suis une hybrrride ! »

C’est peut-être un peu mieux … Mais rien n’est certain. Son sort est entre les mains d’un archer. Archer qui, rappelons-le, lui a volé son lapin !


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Une proie pour deux (Kanna) Empty
Mar 11 Juin 2019 - 21:58
La flèche avait fendu l'air pour se planter dans le flanc du lapin, il avait une bonne visée, se débrouillait bien dans cet art là. Towa avait toujours apprécié chasser, bien plus encore manier l'arc. Cependant, combattre avec.... Il ne l'imaginait pas. L'Hayashijin s'était spécialisé au corps-à-corps comme la majorité des Yaoguaï, déroger à cette règle lui était impossible, lui qui était le descendant d'une divinité guerrière au combat rapproché, comment pouvait-il se substituer à cela?

Le chasseur se rendit jusqu'à sa proie ensanglantée, souffrant le martyr. Une courte prière et il le tua pour abréger de ces souffrances. Puis, un bruit. Si léger mais perceptible pour un chasseur aussi aguerri que lui, il tourna son regard dans tout les coins, levant la voix pour savoir qui était présent.

Un prédateur? Un villageois de Yaogakure? Ce qui lui fit face le faisait bien plus peur... Il avait son arc bandé, le trait pointé déjà sur ce... chat. Un chat qui parlait, il faillit en tomber à la renverse. Réellement. Comment cela pouvait-il exister?

Le chat avait une voix féminine, prétextant que le Yaoguaï n'avait rien à craindre d'elle. Il allait lâcher le trait, mais celle-ci continua très vite de parler. Une hybride?

— Comment... ça une hybride? Que me racontes-tu là?

Il se détendit sur l'arc, sans toutefois retirer le trait qu'il dirigea vers le sol devant lui. Jusqu'à présent, le jeune rouquin n'avait jamais vu d'hybrides, et les questions fusèrent déjà dans son esprit... En réalité, il n'avait quasiment jamais vu d'étranger... Cette personne, ou cet animal, était la toute première.

— Kanna... Tu... Je ne comprends pas.

Balbutia-t-il, sans rien y comprendre encore une fois.

_________________
Une proie pour deux (Kanna) X74h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663

Une proie pour deux (Kanna) Empty
Sam 15 Juin 2019 - 2:47

Une proie pour deux.


Réaction typique de tous les inconnus, hein ? Il y en a qui arquent un sourcil, d’autres tiquent un peu. Certains, plus téméraires, sont fascinés et n’hésitent pas à la canarder de questions. D’autres, enfin, manquent de tomber par terre et perdent leur vocabulaire. Cet adolescent fait partie de la dernière catégorie. Si Kanna avait été sous sa forme humaine, elle aurait souri.

La réalité lui saute aux yeux : ce jeune homme ne doit pas avoir beaucoup voyagé. Avec quelques petits mois passés loin de son pays, l’hybride a déjà croisé des situations toutes diverses et variées, comme la rencontre avec un garçon capable de se transformer en vent. Bon, certes, cette histoire remonte à Kaze, mais tout de même. Il ne faut pas aller trop loin pour rencontrer des gens aussi étranges qu’intéressants, mmh ?

Kanna s’approche doucement, en voyant que l’arc n’est plus utilisé comme une arme de dissuasion. Elle ne se fera pas écharper, ou au moins pas maintenant. Un court instant de répit qui lui permet de s’illustrer non comme une ennemie, mais comme une passante, ou une connaissance. Le passif de l’animal la laissant dubitative quant au fait de se faire des amis de longue durée alors qu’elle voyage de pays en pays.

« Une hybrrride. C’est le nom qu’on donne aux perrrsonnes capables de se trrransforrrmer en animal. À l’orrrigine, je suis comme toi. »

Kanna se concentre un instant. Ses pattes deviennent progressivement des mains, tout comme ses jambes. Sa fourrure disparaît et dévoile une peau laiteuse. L’adolescente apparaît entièrement, sa crinière immaculée tombant le long de ses hanches. Lentement, encore une fois, l’hybride fait un geste de la main, comme pour saluer son interlocuteur.

« Comme tu peux le voir, je peux êtrrre les deux à volonté. »

Un sourire étire doucement ses lèvres, donnant à l’enfant son aspect chérubin. Cela ne fera sûrement pas oublier au jeune garçon qu’elle était un chat il y a encore quelques instants, mais peut-être que cela lui permettra de se sentir moins perturbé. Ou moins apeuré, au moins.

« Tu ne risques rien, ne t’en fais pas. »

Kanna fait un nouveau pas en avant, plus symbolique qu’autre chose. Elle s’ouvre à cet inconnu autant que possible, pour éviter de finir comme le lapin, mais aussi pour lui donner sa chance. Sa méfiance ne doit pas l’empêcher de donner une chance à l’Homme. Et puis, si elle peut avoir un morceau de la proie, c’est encore mieux !

« Je ne suis pas d’ici. Je ne sais pas s’il existe des gens comme moi, dans ce pays. Pour ma parrrt, je viens du déserrrt de Kaze no Kuni. Je voyage depuis quelques mois maintenant. »

La blanche penche doucement la tête.

« Est-ce plus clair, maintenant ? »

Sa voix s’élève dans les bois sans aucune animosité. Cet être lui fait penser à elle : primitif, répondant à ses instincts avant de se laisser aller à la réflexion. Comme un animal … seulement avec la part animale en moins.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Une proie pour deux (Kanna) Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 19:56
Des hybrides. Towa restait paniqué par cette chose, venant d'un village reculé du pays du Bois, il n'était pas habitué à rencontrer des étrangers... Surtout des étrangers qui étaient change-forme. Le Yaoguaï avait déjà entendu parler de gens de son clan capable de se transformer, les change-forme, il existait même une ancienne divinité qui maîtrisait cette capacité impressionnante.

La chatte se transforma, devant les yeux ébahis du rouquin. Son corps d'animal prit la forme d'une adolescente à la peau très blanche, Towa était totalement impressionné par cette transformation. Il avait du mal à y croire, cependant c'était bel et bien réel ce qu'il s'était passé là.

L'adolescente s'avança, assurant au rouquin qu'il n'avait rien à craindre. Ses mouvements se détendirent, il déposa au sol son arme de jet pour se lever et la regarder plus longuement. Elle expliqua alors qu'elle venait de Kaze no Kuni, que cela faisait quelques mois qu'elle voyageait, ne sachant guère s'il y avait d'autres changes-formes dans le pays du Bois.

— Je suis Yaoguaï Towa, de Yaogakure. Décida-t-il tout d'abord de répondre. On.... on rencontre très peu d'étrangers dans ces lieux, encore moins des changes-formes.

Il finit par s'agenouiller pour commencer à dépecer la proie qu'il avait réussi à attraper.

Il y a des rumeurs dans mon clan... Qui disent qu'il y avait des hybrides parmi nous, mais ils étaient rares et considérés comme les descendants d'une de nos divinités. Tout comme lui l'était en maîtrisant les Portes Célestes, mais il était encore jeune et ne maîtrisait pas totalement ces ouvertures de portes. Que fais-tu ici? Qu'il demanda alors sans pour autant s'arrêter dans son activité de dépeçage.


_________________
Une proie pour deux (Kanna) X74h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663

Une proie pour deux (Kanna) Empty
Ven 21 Juin 2019 - 1:22

Une proie pour deux.


Après toutes ces explications, le jeune homme se décide enfin à déposer son arme. C’est un beau progrès, non ? La méfiance n’est peut-être pas totalement redescendue, néanmoins il a sûrement compris que Kanna ne lui veut aucun mal. Ils se sont simplement trouvés sur le même chemin, au même moment. Rien de bien grave, au fond, mais un événement suffisamment rare pour qu’il ne sache absolument pas comment y réagir. Enfin s’ils progressent sur cette voie, l’hybride repartira tranquillement après en avoir appris sur cet endroit autant que lui sur elle.

Le roux s’appelle Towa, de la famille Yaoguaï. Il vient de Yaogakure. Sûrement un petit village de ce pays, où sa famille s’est établie, en déduit Kanna grâce à la proximité existant entre ces deux noms. Comme elle l’a compris depuis le début de leur rencontre, les étrangers ne sont pas légion par ici, encore moins les étrangers de ce type. Amusée, la blanche hausse les épaules.

Towa se met à dépecer sa proie du jour. L’odeur de viande fraîche emplit l’atmosphère. Kanna sent ses papilles s’exciter rien qu’à la sentir. C’en est presque gênant. Bien élevée, l’hybride ne dit rien, se contente de le regarder faire, attentive. Il s’y prend bien, on sent toute son expertise dans ce domaine. Les humains ne sont pas tous des monstres, ni des barbares. Certains apprennent à survivre dans le Yûkan sans faire souffrir les autres, qu’ils soient hommes ou animaux. À voir sa façon de chasser ainsi que les croyances qu’il dévoile à Kanna, la blanche se laisse séduire par l’idée qu’il soit un « type bien ». Ce concept lui échappe toujours un peu, mais elle le range dans cette case presque naturellement.

Il semble qu’il existe des hybrides, dans son clan, mais ils sont tellement rares qu’ils sont vus comme les descendants de divinités. Les croyances Hayashijines sont follement éloignées de Kaze. Enfin, s’il y en a. Kanna ne se souvient pas très bien des histoires religieuses de son propre pays : ses parents n’en ont jamais fait mention et elle n’a pas pris le temps de s’y intéresser d’elle-même. Plus tard, peut-être.

Il finit par en venir aux faits : pourquoi Kanna se trouve ici ? La grande question, que la demoiselle entend quasiment à chaque fois. Un sourire se glisse sur ses lèvres.

« Mon arrrivée jusqu’ici est une purrre coïncidence, à vrai dirrre. Je chassais le lapin que tu dépèces actuellement. »

Elle penche la tête, réfléchit.

« Quant à Hayashi, c’était le pays le plus prrroche de la frrrontièrrre où je me trrrouvais. C’est également la seule frrrontièrrre que je connaissais. J’ai voyagé sans carrrte, je voyage sans carrrte et je n’aurrrai prrrobablement jamais de carrrte pour voyager … Je me fie à mon flair, quand une odeur m’attirrre, je la suis, en faisant attention à ne pas crrroiser la route de perrrsonnes mal-intentionnées. »

C’est plutôt clair, oui. Plutôt explicite, aussi.

« Désolée si j’ai atterrri dans un endrrroit prrrotégé, ou si je ne devrrrais pas êtrrre ici … Je ne voulais pas dérrranger. »

Au fond, même si Kanna essayait de mentir, son visage la trahirait. Elle est beaucoup trop expressive, beaucoup trop nature. Donc … S’il lève la tête, il verra aisément que tout n’est que sincérité absolue. Pour le meilleur comme le pire …


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Une proie pour deux (Kanna) Empty
Ven 21 Juin 2019 - 14:36
Le chasseur-guerrier se contentait de dépecer l'animal chassé tout en parlant avec cette femme-animale, sa capacité à se transformer était impressionnante, Towa souhaitait déjà en savoir bien plus, évidemment. Le Yaoguaï n'était pas un homme méchant, il n'était tout simplement pas habituer à l'inconnu, spécialement à l'étranger.

Yaogakure avait une certaine amertume envers les étrangers, le village était le plus souvent resté à l'écart de ce qu'il se passait dans le Yuukan. Towa n'avait donc jamais quitté le périmètre du petit village et du pays du Bois, à vrai dire... Il n'avait jamais pensé à aller découvrir le monde, la curiosité ne faisait pas parti de sa personnalité. Cependant, il avait toujours souhaité rencontrer d'autres personnes que ceux de son village.

Aujourd'hui, il en avait donc l'occasion avec cette Kanna, l'hybride et il venait de remarquer le regard qu'elle portait sur l'animal à moitié dépecé. Elle expliqua également sa présence ici : les deux avaient eu la même proie, malheureusement le Yaoguaï avait été le premier dessus apparemment.

— Oh, je vois. Il posa un regard sur le lapin qu'il terminait enfin de dépecer. Si tu as faim, nous pouvons partager... J'aurais d'autres proies plus tard.

En tout cas, il avait appris le partage parmi les siens et même lui donner entièrement le lapin ne le dérangeait pas. Son village avait des réserves, puis il y avait quelques autres pièges qu'il avait mis en place et qui habituellement fonctionnait plutôt bien.

Il hocha doucement la tête lorsqu'elle lui expliqua les choses. C'était donc une exploratrice, une voyageuse.

— Non, non. Nous ne sommes juste pas habitués aux étrangers. Tu cherches quelque chose de précis dans ton voyage...? Je peux peut-être t'aider.

Il la regarda, tentant de montrer qu'il pouvait être sympathique malgré son imposante taille. Il s'approcha d'elle, tendant ses mains où figurait le lapin.

_________________
Une proie pour deux (Kanna) X74h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa http://www.ascentofshinobi.com/u663

Une proie pour deux (Kanna)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: