Soutenez le forum !
1234
Partagez

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins)


Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Lun 10 Juin 2019 - 0:14
Après un chantier compliqué mais pas aussi chaotique que celui du Port Naragasa, le Complexe Shinobi est désormais terminé. Le projet aura survécu à ses pionniers. Shyko n’est plus, au même titre que Watanabe Shiori. S’ils resteront dans les mémoires, leurs noms resteront gravés sur une stèle noire de plusieurs mètres de haut, bien cachée derrière le Complexe, entre des terrains d’entraînement boisés. Mais les deux Kirijins ne sont pas seuls : les noms des gens qui vivaient dans ce quartier avant qu’il soit dévasté par le Collectif en 202 sont également gravés dans la roche sombre. C’est Wutu-Fuku qui a insisté pour l’existence de ce « mémorial », même si ça n’en est pas vraiment un.

De toute manière, Kiri aurait fort à faire au niveau de la production de mémoriaux. Le village de la brume a été confronté à deux crises en peu de temps. Si le conflit interne mené par Kewashiioke a coûté au village plusieurs de ses éléments cruciaux, la menace n’avait rien de semblable avec celle que représentait Sanbi. Et qu’elle représente encore, d’ailleurs. Le sceau qui enferme la bête fait la moitié de l’île de Mizu. Une taille colossale, et donc très difficile à surveiller. Selon ce qu’il a pu apprendre à Kaze no Kuni, il est possible de sceller une entité de ce genre dans un Fuinjutsu moins imposant. Si tant est que ces deux créatures soient effectivement liées… mais après tout, Kiri est encore debout. La cité militaire l’était encore suite à l’attaque du Collectif. Elle l’était encore après Kewashiioke. Et elle l’est encore après Sanbi. Si même un Dieu ne peut pas vaincre Kiri, qui peut bien en être capable ?

Dans la grande cour extérieure, de nombreux kirijins sont rassemblés. Des shinobis mais aussi des civils, dotés du chakra suite à la Résonance. Le Complexe Shinobi aura fort à faire pour former cette population, mais c’est bien pour former des adultes que la Caserne a été imaginée. Et son directeur aura fort à faire, lui aussi. Car il devra abattre le travail de deux hommes. La structure était prévue à la base pour être dirigée par un duo. Mais le Rokudaime en a décidé autrement. Et c’est tant mieux aux yeux du Kaguya : imposer un nouveau directeur pour l’Académie n’aurait fait que créer des tensions entre les deux sommets hiérarchiques, ce qui ne peut rien apporter de bon.

Wutu-Fuku aurait préféré ne pas avoir besoin de faire un nouveau discours de ce genre. Il n’apprécie pas être devant une telle foule. Mais sa réputation le dépasse, désormais. Il est La Main de Kiri. Il est le directeur du Complexe Shinobi. C’est sa responsabilité.

-Le lieu que vous voyez aujourd’hui n’est pas anodin. Il est construit sur les restes d’un quartier dévasté par les ennemis de Kiri. C’est ici que serons formés les jeunes et moins jeunes, pour que la brume puisse continuer à lutter contre les menaces qui pèsent sur elle et sur Mizu no Kuni, qu’il s’agisse de mercenaires, de nos semblables ou de créatures titanesques. Il nous reste fort à faire d’ailleurs, ce pour quoi je ne vous monopolise pas beaucoup plus longtemps.

Le besoin de faire une « cérémonie » échappe quelque peu au Jônin, qui estime qu’il y a plus important à régler en ces temps troublés. Mais il estime avoir un devoir moral envers la mémoire de son ancien senseï pour faire les choses « bien ».

-Pour ceux qui ne seraient pas encore à jour au niveau administratif pour le début prochain des cours, vous pouvez prendre un formulaire auprès du personnel du Complexe Shinobi et venir le déposer une fois rempli. Merci pour votre attention.

Dit-il, sans s’attarder dans un décorum sans fin. L’épée de Damoclès qui pèse sur la tête des Mizujins ne va pas s’émousser toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Lun 10 Juin 2019 - 1:38

Tandis que le Kaguya parlait, un homme attendait, à l'ombre d'une ombrelle, quelques mètres derrière lui. Les auditeurs, civils comme soldats, se tenaient en face de lui, pendus à ses lèvres. Pour sa part, il écoutait d'une oreille distraite, penché sur une table de bois couverte de piles de formulaires, d'encriers et de plumes. Ses prunelles d'émeraude couraient sur les lignes une énième fois, comme s'il cherchait à mémoriser chaque once du document. Pour cause, il serait chargé d'aider les plus perdus à les compléter; et d'écrire à la place de ceux qui ne savaient pas, car il y en avait encore beaucoup à Kiri. Une chose qu'il entendait corriger, avec ses collègues.

Installé sur un tabouret, il releva les yeux sur la foule. Comme il s'y attendait, nombre de civils s'étaient mêlés aux personnages affublés de bandeaux frontaux. Certains accompagnaient leur enfant, d'autres étaient seuls. Des victimes de l'étrange phénomène qui avait éveillé et amplifié le chakra de nombre d'humains pourtant peu enclins aux arts shinobis. Certains portaient l'uniforme, mais semblaient vidés de leurs forces, démotivés, le regard rivé au sol; d'autres victimes. Des soldats dépossédés des armes qu'ils mirent des années à polir et à maîtriser.

Si cette inauguration était une bonne chose, elle tombait à pic, et au mauvais moment à la fois. Dehors, le sceau qu'ils avaient élevé pour emprisonner le démon était encore étendu, et un daimyō fugitif était en liberté. Dedans, la population était en proie aux affres du chakra et de sa soudaine perturbation. Pour apporter sa pierre à l'édifice, le Nō aiderait de toutes ses forces le Complexe à prendre en charge la population et les soldats. Ses propres capacités, instables, ne lui permettraient pas de mettre les mains dans le cambouis. La chasse au Nuke'nin était trop risquée, dans son état. L'utilisation du Fūinjutsu coordonné semblait impossible, pour son chakra agité et fougueux.

Il n'avait que sa tête et ses épaules pour prêter main forte au Complexe. Comme d'accoutumée, il se lancerait dans la bataille avec toutes ses ressources.

La courte intervention de Wutu-Fuku arriva à son terme. Une douce confusion s'empara de la masse, tandis que certains individus commençaient déjà à tracer leur route, rentrant chez eux ou s'approchant de l'une des tables où d'autres membres du personnel, tels que Sabaru, étaient installés.

De sa main, il attira l'attention d'une petite partie de l'assemblée qui semblait dans l'incertitude. Puis, il les héla, se relevant de quelques centimètres de son tabouret.

« Pour les formulaires, ici ! »

Le Nō se rassit, les coudes posés sur la table et les mains jointes. Les affaires débutaient tout juste, pour le Complexe.


_________________

能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar


Dernière édition par Nō Sabaru le Lun 10 Juin 2019 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Lun 10 Juin 2019 - 14:22




Le fameux complexe shinobi est enfin terminé. Cela arrive à point nommé en ces temps troublés. Plusieurs civils qui n'avaient jamais réussi à modeler du chakra s'en voient désormais capables. Des vocations ont émergé dans les esprits de shinobis qui ne s'étaient que peu impliqués jusqu'ici. Ce n'est pas tous les jours que l'on est attaqué par un Dieu, après tout. Et d'autres veulent simplement se perfectionner dans un lieu où l'on leur permet. Car le dojo des sabreurs n'est réservé qu'à l'art du maniement des armes et du taijutsu.

Parmi la population rassemblée pour assister à l'inauguration du bâtiment, on peut y voir des civils, des shinobis. Et aussi le représentant du clan Hyôsa, qui se tient debout dans la foule. Hakyô étant parti à Yuki préparer l'arrivée future du petit groupe de Kirijins, c'est de nouveau sur ses épaules que retombent les responsabilités. Loin de s'en vanter ou d'en être fier, il prend cela comme une mission de plus à effectuer. Cette fois-ci non pas pour son village, mais pour son clan. Un clan un peu à l'écart de la trinité Yuki, Sabreurs et Kaguya, car arrivé après. Ce qui a valu à certains d'être jaloux, de vouloir mettre des bâtons dans les roues des manieurs d'os en retardant ce chantier arrivant enfin à son terme. Jalousies, rancœurs, mauvaises réputations : tout cela étaient des choses à mettre de côté en ce jour, et même dans ceux à venir, pour le Hyôsa. Il était plus que jamais temps de se serrer les coudes. Le jeune homme s'avança vers la Main de Kiri après son discours pour lui tendre la sienne, mettant ainsi un terme aux dissidences entre leurs clans – si jamais il en restait, par ce geste de fraternité.


« Bravo d'avoir mené ce projet à terme. Kiri, et les Kaguya, ont de la chance de vous compter dans leurs rangs. Shyko aurait été fier de vous. »




Il lui adresse en même temps un signe de tête, s'inclinant légèrement avec respect.


« Si jamais vous avez besoin d'aide pour quoi ce que soit, n'hésitez pas à nous demander. »




Même si quelques membres de son clan sont repartis sur Yuki no kuni pour accompagner Hakyô, il en reste toujours un certain nombre à Kiri, prêts à aider s'il le faut. C'est à ça que sert un village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Lun 10 Juin 2019 - 18:56
Wutu-Fuku est étonné de voir quelqu’un aller à sa rencontre après son « discours », si on peut appeler ça ainsi. Il d’abord a du mal à reconnaître l’individu qui lui tend la main. Il tente maladroitement d’identifier l’homme tout en la lui serrant tandis qu’il le félicite pour le travail effectué afin de mener à terme le projet du Complexe Shinobi. Le jônin arrive finalement à identifier Hyôsa Wakaki, ce qui lui permet de comprendre le geste de l’actuel responsable des assimilateurs de glace. On lui a en effet remonté quelques histoires de tensions sans grandes importances. Des tags anonymes et d’autres signes qui ne font que montrer une jalousie déplacée de certains. S’ils souhaitaient tellement aider le village à se développer, ils auraient pu créer leur propre structure mais ils ont préféré s’en prendre à ceux qui faisaient des efforts. C’est sûr que c’est plus facile d’arriver dans un village et de taper sur les gens que de les éduquer. Des événements mineurs auxquels le Kaguya n’accorde de toute manière pas grand intérêt.

-Merci. Je sais que les Hyôsas sont déterminés à faire oublier ces quelques accrochages mineurs qu’il est inutile de remettre sur la table.

Dit-il avec un sourire léger. Il n’a aucun grief personnel avec les Hyôsas de son côté. Ce n’est certainement pas le cas de l’actuel dirigeant du clan Kaguya, plus obsédé par la « grandeur » de son clan que par Kiri dans son ensemble. Heureusement, ce n’est pas lui qui fait office d’autorité suprême au Complexe Shinobi. Wutu-Fuku n’a de compte à rendre qu’au Rokudaime. Le jônin ne répond rien concernant le fait que les Kaguyas soient « chanceux » de le compter parmi eux, surtout quand on sait à quel point sa relation avec le clan est compliquée.

-Mais gardez à l’esprit que ce n’est pas moi qui dirige les Kaguyas.

En tant que remplaçant d’Hakyô, Wakaki a certainement déjà rencontré Renzaburo. Et si cela n’a pas encore été fait, cela ne saurait tarder. Si l’homme de glace connait déjà le caractère du chef des Kaguyas, il saura très bien interpréter les paroles de Wutu-Fuku. Le Hyôsa s’éloigne, non sans s’incliner légèrement tout en proposant son aide à l'occasion, bientôt imité par son semblable jônin.

-Je n’hésiterais pas. Pouvoir m’entretenir avec vous me permettra de mieux appréhender les caractéristiques des Hyôsas et donc d’être plus efficient avec les membres de votre clan qui seront sur les bancs du Complexe Shinobi. Passez à mon bureau quand vous aurez le temps.

Temps difficile à trouver, tant il reste de choses à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Lun 10 Juin 2019 - 22:38
C’était un projet pour lequel Shitekka assista dans les coulisses. De par la relation de maître à élève qui le liait à son feu sensei, Kaguya Shyko, l’Urumi avait découvert l’organisation de la construction du Complexe. Un bâtiment à la gloire de la réputation militaire des guerriers insulaires, permettant de perpétuer cette tradition séculaire dans un cadre plus codifié. Si toutes les applications de cet endroit restaient encore floues pour Shitekka, ce dernier avait su en apprécier tout le travail nécessaire à son élaboration. Il se souvenait encore d’un sensei épuisé moralement et physiquement, passant le plus clair de son temps à s’abandonner au jeu de la paperasse.

En approchant des contours imposants de l’édifice, le Kaguya ressentit une sorte de pincement au cœur. L’ensemble architectural constituait un témoignage matériel des efforts de tout un peuple ayant traversé de multiples épreuves. Le souvenir de ses missions ayant pour but de recruter de la main d’œuvre, de l’acharnement de son sensei, ainsi que de son sacrifice ultime en tentant de sauvegarder l’équilibre de la Brume. C’était presque une généralité dans ce pays : chaque effort se payait par le sang de nombreux martyrs. Ce complexe, de par le temps et les moyens investis, tant humains que matériels, ne dérogeait pas d’un poil à la règle.

Ce jour-là, l’inauguration du lieu fut célébrée. Un nouveau moyen d’oublier provisoirement le traumatisme de l’attaque de Sanbi sur l’île. Fidèle à lui-même, Shitekka resta en retrait. Il avait fait de même au cours de la réunion organisée par le nouveau directeur du complexe, avant que sa tante ne vienne le cueillir pour le forcer à y assister. Cette fois-ci, la Résonance, cet étrange phénomène inexpliqué qui avait frappé l’ensemble du monde, avait invité chacun à faire son propre choix selon son état. L’Urumi, épuisé tant par la vague d’énergie que son dantesque affrontement avec la Bête de l’Eau, avait ainsi toutes les raisons d’observer l’assemblée à distance. S’il eut survécu à la Résonance, il n’en avait pas étudié pour le moment les répercussions sur son corps. Les bras croisés, et le regard suspicieux, ce fut donc dans ce contexte à la fois de détente et de tension que l’un des héros de Mizu no kuni assista à l’avènement d’un nouveau symbole dans ce village, une fois encore portant la marque de son clan.

« Je suis surpris que le vieux soit pas venu fanfaronner du prestige des Kaguya à avoir fait de la maçonnerie pour le compte de Kiri, se contenta de commenter tout bas le bâtard Kaguya. »

_________________


Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Mar 11 Juin 2019 - 0:46
ost : Dettlaff's Grief

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Gq4mPNX

Il était sain de voir que la Brume ne courbait pas l'échine face à l'adversité. Quelque fut le danger menaçant la cité militaire, celle-ci gardait la tête haute ; et si elle devait poser un genou à terre, elle se servirait de cet appui pour se relever de plus bel. Sesshū trouva cette vision... rassurante. Caché par des centaines d'âmes venues assisté à l'inauguration du Complexe Shinobi, l'augure contemplait son frère – alias un Kaguya – organiser la cérémonie d'ouverture de la bâtisse, accueillant les victimes de la Résonance devenues shinobi malgré elles. Peut-être cette onde de choc, ce souffle mystique, avait simplement redistribué les cartes d'un jeu envié par les villages cachés. Tandis que certains voyaient une partie de leur chakra être arraché, d'autres récupéraient des miettes sous la table.

Mais cette rêverie n'était pas l'exhibition de cette journée.

Devant le bâtiment, l'enfant de l'os ne put museler son chauvinisme. Certes, de par son utilité même, cet établissement allait devenir le fer de lance de la prochaine génération d'agents de la Brume ; mais le simple fait qu'il soit géré par les maîtres du Shikotsumyaku rendait son avenir formidable. Le clan Kaguya était réputé pour ses talents martiaux et son hardiesse au combat. L'Histoire avait déjà souligné la prouesse de ses membres lors des récentes chasses à l'homme, ou des guerres claniques de l'archipel. Dans le cœur de l'augure, cette prochaine vague d'élèves, comme les suivantes, accompliraient de grands desseins en suivant les principes de l'éducation Kaguya. En espérant que le Directeur du Complexe ne les entache pas de son... interprétation personnelle du clan. Il était évident que ses choix avaient une chance de prendre le pas sur les coutumes ancestrales.

Tout le monde n'était pas Kaguya Renzaburô.
Et encore heureux, d'ailleurs.

L'inauguration achevée, Sesshū joua difficilement des épaules pour s'extraire de la masse de curieux, tournant le dos à l'immense structure érigée. C'était déjà un miracle qu'il ait accepté de quitter son antre pour soutenir Kiri. Il était temps de rentrer, maintenant.

_________________

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Mar 11 Juin 2019 - 23:52
Ces derniers jours avaient été difficiles pour la brume. Pourtant, encore une fois, elle savait se relever et montrer à quel point elle était forte et inébranlable. Peu importe combien de fois on cherchait à la faire tomber, elle semblait toujours s'en sortir. Et cela, le village de Kiri le devait à ses habitants et leur formidable volonté. Était-ce dû à leur volonté guerrière, qui les empêchait de baisser les bras face à l’adversité ? À leur passé sanglant, qui les invitait à toujours se battre face aux difficultés ? Ou encore à ceux tombés au combat, les incitant à leur faire honneur ? Peut-être bien tout cela à la fois. Toujours était-il que quelques jours après avoir été menacé par un Dieu, rien que ça, le village faisait une nouvelle fois montre de son opiniâtreté en inaugurant le complexe shinobi. Un bâtiment qui arrivait à point nommé et qui prouvait la voie militaire qu'avait prise Kiri, surtout depuis qu'elle avait à sa tête l'ancien chef des armées.

Pour Yasei Akane, c'était surtout un endroit qu'elle attendait depuis fort longtemps. Lors de son arrivée à Kiri, elle s'y était sentie perdue. Sans repère, ni sensei ni même aucun gradé à qui se fier, elle n'avait pas eu d'endroit où s'adresser pour l'aider à progresser ou même pour les choses d'ordre plus pratique. Elle avait aussi dû apprendre à écrire avec Saji auprès de son camarade devenu ami Shitekka. Le bâtiment serait le bienvenu pour accueillir les nouveaux venus et former les adultes, tout en leur inculquant les valeurs de Kiri. La Yasei avait dû s'en passer et se débrouiller, mais cela n'avait pas été sans mal et son parcours aurait certainement été plus fluide et moins difficile si elle avait pu être aidée plus régulièrement. Elle pouvait se féliciter d'avoir évolué quasiment seule et de ne devoir ses progrès qu'à elle-même et quelques rares personnes.

Kaguya Wutu-Fuku faisait partie d'entre elles. C'était lui qui lui avait permit de sortir pour la première fois du village en tant que Kirijine pour aller enquêter sur son passé. Il était aussi le premier gradé à lui avoir tendu la main, et lui avoir fait confiance. Il était donc tout naturel qu'elle soit présente à la cérémonie d'ouverture du bâtiment dont il était désormais le directeur. Bien qu'elle soit ravie de le voir en bonne santé après tous ces événements et son discours, elle n'osa pourtant pas aller le féliciter. Il semblait déjà être en pleine discussion avec quelqu'un. Elle se contenta d'un hochement de tête de loin en applaudissant en même temps que la population, si jamais il hasardait un regard en sa direction. Ses yeux parcoururent la foule un peu trop dense à son goût afin d'y trouver un visage connu. N'en trouvant pas, à la place, la nouvellement joûnin se dirigea vers l'une des tables présente sur les lieux. Et s'adressa à une personne dont elle reconnut le visage, pour l'avoir côtoyé en situation d'urgence.


- « Faut-il s'inscrire pour venir s'entraîner à la caserne ? »

Elle hésita avant de poursuivre, mais ils se trouvaient entre Kirijins et puis le bâtiment avait été crée pour cela.

- « La vague de chakra m'a affectée, et je suis désormais dotée de nouvelles facultés. J'espère que je pourrais venir apprendre à les contrôler. »

Une requête qui allait certainement être soumise par un bon nombre de personnes aujourd’hui, et dans les semaines à venir. Le complexe shinobi avait de beaux jours devant lui.

_________________
Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Banakane



Dernière édition par Yasei Akane le Jeu 13 Juin 2019 - 11:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Mer 12 Juin 2019 - 18:52
Inauguration du complexe shinobi

ft. Kirijins


Été 203, Place de l’Académie, village de Kiri.


Au même titre que ses pairs, Aditya s’était rendu sur les lieux de cette Académie nouvellement formée dès lors que la rumeur de son inauguration s’était frayé un chemin dans tout le village. Fruit du travail conjoint de ninjas d’exceptions, dont deux d’entre eux qui n’arpenteraient les couloirs de l’édifice que dans la mémoire des survivants, ce nouveau lieu de partage et d’enseignement redonnait une lueur d’espoir à bon nombre de Kirijins après ces attaques qui n’avaient cessé de frapper au cœur ses plus grandes institutions ; plus qu’un symbole, elle représentait avant tout la nouvelle génération qui arriverait après eux et qui serait à même d’être formée par les meilleurs professeurs que comptait la Brume. Et parmi eux trônerait Reikan, la féline qu’il avait accompagné en cette journée de réjouissance et Sabaru, deux personnes en qui il avait pleine confiance pour assumer un tel rôle fondateur. Quant à l’actuel directeur de l’académie, Wutufuku, il avait pu observer la ferveur de ses engagements lors de l’attaque du Dieu de l’Eau ; avec une telle équipe, aucun doute ne pouvait subsister... bien qu'au fond, il se questionnait sur les bien-fondés d'un enrôlement aussi tôt dans la vie d'un être.

L'ascèse glissa un coup d’œil à la métamorphe qui avait accompagné ses pas jusqu'à la place de l'Académie et qui trônait désormais à ses côtés, légèrement en retrait de l’attroupement principal. De là où ils étaient, ils pouvaient aisément distinguer la silhouette de l’actuel chef par interim du clan Hyôsa, qui avait succédé au Yondaime et celle de tous les autres participants mais aussi et surtout entendre avec clarté le discours du Kaguya.

« Comment se sont passées tes entrevues pour ton poste à l'Académie ? », glissa-t-il à l'attention de la jeune femme.

Du coin de l’œil, il observait néanmoins cette main tendue venant de l’adulte aux cheveux blanc qui redoubla son sourire satisfait. La querelle qui avait chamboulé les relations de ces deux clans n’était inconnue de personne au village, et voir ainsi un geste de paix s’immiscer entre eux ne pouvait que révéler un futur des plus sains pour la Brume. Et alors qu'il attendait patiemment sa réponse, il reprit lui-même la parole après l'avoir entendue.

« A ce propos... »

L'une de ses paumes vint se voiler sous l'un des pans de son haut de kimono, munie d'une missive cachetée du symbole de la Kenpei, reconnaissable par tout Kirijin ne serait-ce qu'un peu informé sur les ordres de la Brume, objet qu'il eut tôt fait de tendre légèrement à sa comparse.

« J'ai reçu une offre pour le poste d'officier de la kenpei il y a quelques heures. »

Alors qu'il lui laissait le soin de la lire à l'abri de regards peut-être indiscrets – bien qu'il en doutait – ses yeux parcoururent de nouveau l'assemblée, s'attardant parfois sur la figure des nombreux Kaguyas présents pour l'inauguration ; Shitekka, Sesshū, tous étais là, bien que l'augure semblait être en proie à un mal inconnu. Quant à Sabaru... Il semblait fin prêt à prendre les devants de son poste en se chargeant lui-même des inscriptions. Plus loin, au milieu de la foule, l'ascèse distinguait même la figure de la jeune femme ayant permit que le sceau du Dieu de l'Eau soit complet – Yasei Akane.

La majorité du village s’est déplacée pour l’événement... Kiri allait se reconstruire, pas à pas, sur des bases bien plus solides et forgées par l'entraide, cette-fois-ci. Tout ce qu'il espérait, c'était qu'un nouveau coup d'état n'ébranle pas cette paix interne retrouvée. Avec la menace constante du Dieu de l'Eau... Ils ne pouvaient pas se permettre de telles querelles. Peut-être pourrait-il même convier son équipe en ces lieux, afin de leur faire comprendre toute l'importance du passé, et de leur permettre de se familiariser avec l'Académie : après tout, ces quartiers leurs seraient d'une grande aide pour apprendre à manier leur chakra, ou tout du moins, à leurs débuts. Aditya comptait bien se charger de cela par lui-même.

Tôt ou tard, il irait féliciter les principaux acteurs ayant permit à cette Académie de voir le jour, mais pour l'heure... le regard que la féline lui échangea était empreint de questionnements. Alors comme pour les absoudre, il glissa quelques nouvelles paroles à son encontre.

« J'ai accepté. Je ne sais pas encore si c'était la meilleure décision à prendre, mais ce serait une aide non négligeable pour mes divers projets à venir. », ses yeux revinrent parcourir les silhouettes inconnues de la foule, marqués par cette indifférence naturelle qui s'étendaient sur ses traits. « J'ai une entrevue Kaya dans l'après-midi de demain afin qu'elle m'apprenne tout ce que je dois savoir sur la diplomatie. Que dirais-tu de m'y accompagner ? »

Aditya était loin d'ignorer que la métamorphe partageait les mêmes envies que lui à ce sujet, bien qu'elles soient moins le sujet de son intérêt au profit d'autres choses, notamment son clan. Mais outre la raison de sa venue dans les quartiers du clan Yuki, l'idée de revoir leur enseignante alors qu'ils étaient désormais eux-même à la tête de leur propre équipe était une chose qu'il n'aurait pu laisser inconnue aux yeux de Reikan ; après tout, Kaya était encore leur mentor, en un sens.



[invisible_edit]

_________________





Dernière édition par Aditya le Mer 12 Juin 2019 - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Mer 12 Juin 2019 - 18:53
Ce fut grâce à des pas assurés que Reikan, nouvellement Chūnin, se rendit à l'inauguration officielle du Complexe Shinobi de la Brume, en compagnie d'Aditya. La métamorphe venait de faire un choix décisif de sa carrière de kunoichi, et elle ne le regrettait en rien. Sur le trajet, pas un mot ne sortit de sa bouche, si ce n'avait été que pour saluer son plus fidèle ami. L'Académie venait de marquer l'allure de l'empreinte qu'elle laisserait en ce monde ; une marque de partage, de découvertes, d'évasion. Notre chère Reikan avait ainsi préféré la sagesse académique à la rigueur policière, après réflexion. Et ce qui se profilait à l'horizon de cette cérémonie allait incarner un certain tournant ; elle allait participé à l'élaboration d'une structure naissante, qui ne promettait que du bon pour l'avenir. En arrivant, la métamorphe s'évita la peine de s'engouffrer dans l'armada humaine qu'avait suscité ce baptême, point de départ d'une toute nouvelle institution portée par le clan Kaguya et les plus audacieux. Libérée de ses songes à son arrivée et dorénavant droite comme un I, la brune balaya du regard l'assemblée d'intéressés et tous ceux déjà présents. Elle reconnut une poignée de visages connus, de près ou de loin, dans cette masse regroupant aussi bien civils et enfants que combattants. [invisible_edit]

« Elles se sont plutôt bien passées, à vrai dire. Le nouveau directeur semble se fier à l'odorat du défunt Kaguya Shyko, alors Sabaru et moi n'avons pas de soucis à nous faire, j'imagine. »

Le brin de voix de Reikan était assez rassurant, pour celui qui la connaissait depuis tant d'années ; décidément, la changeforme paraissait même épanouie. Une lueur de curiosité vint d'ailleurs briller en ses pupilles éthérées, dès l'instant où son ami d'enfance sortit une missive des plis de son vêtement. Ses yeux s'écarquillèrent sur l'instant, lorsqu'elle eut constaté la présence du symbole de la Kenpei ; et plus encore, sa gorge se noua au moment où Aditya lui révéla son contenu, qu'elle grignota des yeux en quelques secondes seulement. Le minois de la féline se figea alors, jusqu'à ce que son camarade ne lui propose de l'accompagner au cours d'une visite chez leur senseï commun, qui n'était plus que spirituel à ce jour. Reikan rendit la lettre à l'enfant du bois en plantant son regard espiègle dans le sien, sa dextre fouillant déjà l'intérieur de son gilet de kunoichi pour en ressortir un courrier de la même provenance, tout à fait similaire au sien.[invisible_edit]

« J'ai aussi reçu cette proposition. Mais la Kenpei a exigé de moi l'abandon de mon poste au sein de l'Académie pour rentrer dans ses rangs, par manque de disponibilité. Je compte refuser, mais je suis contente que tu aies accepté. Tu as du pain sur la planche, ceci dit... Pour ce qui est de ton entrevue avec Kaya, je serai ravie de me joindre à vous. »

_________________



Dernière édition par Yasei Reikan le Mer 19 Juin 2019 - 1:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Mer 12 Juin 2019 - 20:17


Henge : Koji Totani


Inja attendait, attentif, les yeux rivés sur celui à qui il avait confié la force de l'éducation de la Brume, mais pas seulement, une direction bien plus élargie, englobant le nouveau complexe entier et non pas seulement les classes de cours. Non, il s'agissait de bien plus, un rôle qu'il ne faudrait pas prendre à la légère et dont le Kagai était, avec du recul, satisfait d'avoir séparé les pouvoirs politiques Kaguya. Renzaburo était un bon chef, un leader, mais son tempérament ne pouvait en aucun s'élargir à mesure des mois et semaines, il devait être stoppé, divisé. Il fallait le cantonner aux seuls rôles qui lui étaient accordés, et non pas à une force appuyant le futur de la Brume tel que pouvait l'être le rôle du Complexe shinobi.

Le regard dur, comme à son habitude, le Kagai était mêlé à la foule, arborant la forme d'une personne qui lui était connu... Son meilleur ami, mort il y a bien des années, l'un de ceux qui l'avaient suivi lors de sa fuite sur le continent : Koji Totani. Imaginer la forme qu'aurait son visage après les années n'avait pas été aisé, mais le cinquantenaire ne pouvait pas se permettre de jouer le rôle d'un jeunot de vingt ans sous peine de se trahir. Son esprit guerrier et la peine accumulée au fil des décennies était bien trop rare pour être dupée par un visage jeune, non, il avait coupé la poire en deux... Plus jeune, de peu, juste assez pour rester crédible.

Le cinquantenaire aurait-il imaginé un jour sombrer dans le domaine de la sensorialité ? Lui qui l'avait exécré durant des décennies... Lui qui était un berserker, un combattant, toujours sur le devant de la scène...

Mais ce temps était révolu, ou du moins, le Kagai avait vieilli, il lui fallait se faire petit, apprendre à se cacher, prendre du temps pour lui... S'échapper de sa fonction de temps en temps, se sentir libre. Et en apprendre plus sur les membres de l'armée de la Brume.

Oui, c'était ça aussi, avoir la possibilité de se fondre dans la masse, parler avec n'importe qui sans se faire reconnaître ou que le poids de la fonction n'alterne la vision de son interlocuteur.

Plus encore... Inja pouvait à partir de maintenant prendre le large de temps à autres en aidant le village... Partir en mission.

Le visage toujours rivé vers le Kaguya sur le devant de la scène, le Kagai prit une voix plus douce, bien moins grave qu'il avait l'habitude de le faire, aidé par sa nouvelle maîtrise de la dissimulation.

Puisses-tu mener notre futur du mieux possible, Kaguya.

_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Lun 17 Juin 2019 - 1:36
Ce genre de cérémonies n'était pas du genre de Fanghe. Trop de monde rassemblé, la plèbe, pour un événement trop peu important pour l'Homme au Kimono. En soi, rien ne liait sa présence ici. Alors pourquoi venir ? Il n'était pas venu par amour de la patrie ou par joie de voir celle-ci avancer malgré les cicatrices et traumatismes qu'elle a connu. Non, il se devait de suivre les haut-faits et achèvements de celui qui avait la charge de son équipe, Kaguya Wutu-Fuku. Cet homme faisait partie du lot de jonin le plus éminent de la Cité de la Brume et le Yamanaka se devait de l'assister dans ses accomplissements. Plus son tuteur était prestigieux plus cette influence ruissellerait sur lui. Quoi de mieux qu'une légitimité issue d'un héritage d'un grand homme de la Brume ?

Il devrait faire attention, cela dit, à ne pas uniquement être retenu comme étant "l'élève de...". Mais dans un premier temps, il va falloir arborer et embrasser ce titre jusqu'à s'émanciper et dépasser celui qui vous a précédé. Car après le prestige d'avoir été "L'élève de...", il y a aussi celui d'avoir dépassé le Maître. Et Fanghe comptait s'arracher tous ces hauts-faits.

Mais pour l'heure, il n'était pas question de quête du pouvoir. Juste un rassemblement populaire de spectateurs bienveillants et d'autres adultes un peu plus désemparés. En effet, comme répété maintes fois, la Résonance avait vu naître l'éveil de capacités insoupçonnées chez plusieurs citadins, parmi eux parfois des crânes grisonnants. Le Complexe Académique ne pouvait donc arriver à un timing plus idéal surtout au vu de son temps de construction.

Et derrière cette foule, en retrait afin de ne pas se mêler à celle-ci, le Yamanaka observait de loin le discours de son professeur attitré, Wutu-Fuku, un éventail dressé face à son visage. Cet accessoire était-il dressé pour ne laisser dévoilé que le regard du jeune homme ou bien l'était-il pour limiter les effluves de la plèbe se dirigeant vers ses narines ? Qui sait ? Mais la courte longueur de la prise de parole de son tuteur ne laissa pas vraiment Fanghe hors de la foule pendant bien longtemps.

Étant la seule raison pour laquelle celui-ci s'était déplacé, l'Homme au Kimono se devait quand même d'aller saluer et féliciter son Acolyte au Kimono. Ainsi, le temps que celui-ci descende de son estrade et que son élève traverse la foule et tentant de ne pas laisser les paysans salir ses vêtements, de loin, il put constater la fin d'une discussion aux apparences bien formelles entre Wutu-Fuku et autre homme aux cheveux d'argent.

Si le jeune homme ne se tenait pas régulièrement informer de l'état des sphères politiques du pays, il n'aurait pas su que son précepteur s'adressait à Hyôsa Wakaki, dirigeant par intérim du clan éponyme, pendant qu'Hakyo, Yondaime Mizukage, s'éclipse pour on ne sait quelle raison. Voir celui qui était en charge d'encadrer ses missions aussi proche des hautes-sphères ne put qu'arracher un rictus à Fanghe derrière son éventail de papier calligraphié. Voilà donc le pouvoir que cet homme côtoyait. Si le Yamanaka réussissait à mettre son supérieur dans sa poche, le succès lui serait garanti. Et ce succès il l'obtiendrait. De gré ou de force. Par la force de ses achèvements ou par manipulation voire chantage, mais il l'obtiendrait.

Entre temps, la conversation entre ces deux hommes s'était achevée cordialement, les deux transpirant l'humilité mais Fanghe pouvait percevoir une certaine maladresse des deux parties. Ainsi donc être dans le haut de la pyramide hiérarchique ne permet pas d'esquiver l'inhabileté d'une discussion entre "grands messieurs". Fanghe avait hâte d'apprendre à ces amateurs comment les choses étaient faites. Maintenant que le créneau lui était accordé, il pouvait rejoindre sa cible.

- Félicitations pour ce tour de force, Wutu-Fuku-sensei.

Le Yamanaka fit l'effort de déplacer son éventail hors de son visage pour tapoter son index et son majeur sur son poignet trois fois en guise "d'applaudissement"

- En quoi consiste la suite de vos projets, maintenant ? Il était déjà de notoriété publique que cette académie faisait partie de vos desseins, mais maintenant que celle-ci est bâtie qu'adviendra t-il de l'Équipe 2 ?

Non pas que le sort de celle-ci inquiétait réellement Fanghe, mais il se devait de garder Wutu-Fuku proche de lui pour l'instant et cette Académie ne se tiendra pas en travers de sa route, quitte à devoir la saboter si c'est nécessaire. Il était frustrant de savoir que la suite de Fanghe dépendrait de la suite de Wutu-Fuku, mais c'était l'ordre des choses, pour l'instant.

_________________
Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) 1548114346-gen-boutons

Tenues habituelles de Fanghe:
 

- Paroles
« Pensées »
Merci à Aditya pour les deux avatars animés ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4995-terminee-yamanaka-fanghe http://www.ascentofshinobi.com/t5459-l-equipe-2-premiere-rencontre-feat-fanghe-et-zo http://www.ascentofshinobi.com/t5402-yamanaka-fanghe-le-courant-vertueux#42924

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Lun 17 Juin 2019 - 4:35

Le regard du Nō se releva de la paperasse lorsqu'il perçut la voix familière d'une femme qui s'était présentée à son « bureau ». Il lui fallut quelques instants pour se remémorer d'où il la connaissait, au vu de son récent traumatisme. Yasei Akane, se dit-il. Il avait fait quelques recherches après sa sortie de l'hôpital, mais n'avait jamais eu l'occasion de la recroiser.

« En effet, il faudra vous inscrire pour participer aux cours se tenant au sein du complexe. Nous avons des registres à tenir, du coup même les gradés doivent remplir un formulaire. »

Il piocha un exemplaire dans la pile, puis le fit glisser jusqu'à l'autre bout de la table, avec de quoi écrire. Il s'appuya ensuite sur la table, en repensant aux dernières paroles de la supposée cousine de son amie Reikan.

« La vague de chakra... j'y ai eu droit aussi. Je vous souhaite un bon rétablissement, je sais à quel point elle peut altérer le chakra profondément. »

S'il s'en doutait, il n'avait pas la certitude d'être l'un des pires cas résultant de cet étrange phénomène, parmi les survivants. Il était presque incapable de se servir de son chakra sans être la victime d'une brusque rébellion de sa propre énergie qui s'évertue à le consommer. Il avait même perdu certaines propriétés de son énergie, et la « mémoire chakratique » qui s'était forgée au cours de sa vie. Il n'était plus capable de commander aux liens, ses armes de prédilection. C'était uniquement sa force d'esprit qui lui permettait de persévérer, contrairement à d'autres qui cédaient face à la pression d'être devenus impuissants.

Puis, il émergea de ses pensées, poussant un soupir lourd de sens et de ressentiments.

« Vous avez besoin d'aide pour la complétion du document ? »

Les automatismes reprirent vite le dessus. Tout autour d'eux, d'autres se pressaient auprès du reste du personnel. Plus loin, Wutu-Fuku s'entretenait avec les divers badauds et observateurs qui s'étaient massés auprès de lui, le nouveau directeur. Le Nō crut même apercevoir la chevelure dorée d'Aditya, et la silhouette de Reikan à ses côtés. Pour autant, il était cantonné à ce bureau, à remplir des formulaires.

Il apportait sa contribution, à son échelle, à l'essor de la Brume.


_________________

能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Lun 17 Juin 2019 - 13:07
C'était avec une certaine gêne que la métamorphe avait avoué sa faiblesse à l'inconnu. Elle l'avait cependant mise de côté, songeant que le complexe shinobi était fait exactement pour ce genre d'occasions. Elle se rassurait de plus par le fait qu'il était géré par le premier gradé qui lui avait fait confiance – après Shiori. Sans parler que l'homme qui lui faisait face lui avait prêté sa force sans hésiter lors d'un cas d'urgence, sans même la connaître. Un tas de raisons qui l'avaient poussée à avouer cela, et à ne pas trop en être gênée. Et puis, jusqu'à présent, elle se reposait toujours quasiment que sur une seule personne. Et maintenant qu'elle connaissait ses responsabilités, il était normal qu'elle le libère d'un poids.

- « Dans ce cas, je vais remplir ça. »

Il lui paraissait normal que « même les gradés » aient à remplir un dossier. Cette formalité ne la dérangeait pas, au contraire. Du moins, pas de ce point de vue là. Car elle regarda durant quelques seconde le formulaire avant de se décider à y écrire. Elle prit donc place afin d'être à l'aise et y noter les informations de la manière la plus correcte possible. Puis releva les yeux vers le shinobi lorsqu'il reprit la parole.

- « Ho, merci. En fait... Je crois que je me sens mieux qu'avant. Même si voir son corps changer du jour au lendemain est assez perturbant. »

Elle avait apprit à vivre sans maîtrise du ninjutsu durant une grande partie de sa vie. Mais depuis qu'elle était arrivée à Kiri, elle avait l'impression d'être différente des autres, et de ne pas être une kunoichi complète. La vague de chakra lui avait permit de palier à ça. La Yasei reprit ensuite sur le ton en dessous.

- « J'ai cru comprendre que chez certains, l'effet de la résonance était plus compliqué. Dans votre cas, je ne sais pas ce qu'elle vous a prit... »

Pour qu'il en vienne à parler de rétablissement.

- « Mais vous surmonterez ça. »

Un hochement de tête confirma ses dires, ainsi qu'un début de sourire. Il en ressortirait grandit. Et puis, il était bien entouré : Wutu-Fuku ne laisserait pas ses employés être perdus ou dépassés par les événements. La Yasei se pencha donc vers la feuille, qu'elle entreprit de remplir. Si son écriture était plus lisible qu'avant, sa pratique de quelques mois était toutefois peu rapide. Si bien que Sabaru en vint à lui demander si elle avait besoin d'aide.

- « C'est bon, j'ai juste besoin d'un peu de temps. »

Elle termina de remplir le document quelques instants plus tard, et lui tendit avant de se préparer à repartir.

- « Bien. Maintenant que je suis inscrite, je repasserais bientôt. »

La Yasei s'inclina légèrement en guise d'au revoir, avant de le laisser s'occuper des autres personnes attendant leur tour. Elle n'aurait plus qu'à venir s'entraîner désormais, en sachant que quelqu'un pourrait l'aider dans son apprentissage. Peut-être qu'elle-même pourrait ainsi aider en retour ? Pour l'heure, il était temps pour elle de s’éclipser de la foule.

_________________
Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Lun 17 Juin 2019 - 19:29
Hyôsa Wakaki se retire sans demander son reste. En tant que responsable des Hyôsas depuis l’absence de Hakyô, il a certainement fort à faire, encore plus dans une période aussi trouble que celle qu’est en train de vivre le Pays de l’Eau. Le Jônin soupire et regarde autour de lui. Il y a bien plus de monde que ce à quoi il s’attendait. C’est presque du même niveau que l’inauguration du Port Naragasa. Le Complexe Shinobi est d’une importance capitale, c’est indéniable. Mais Wutu-Fuku espérait que le village se focaliserait plus sur les choses essentielles. Peut-être bien que pour des civils, voir les gens qui se retrouvent du jour au lendemain dotés de chakra, le Complexe Shinobi est cette chose essentielle, le rayon de soleil dans un ciel nuageux d’incertitudes. Un lieu qui se dresse fièrement, contrairement aux geôles qui souffrent encore des coups de haches d’Inja et du Palais de la Brume qui n’est plus. Peut-être bien que le Complexe Shinobi est le plus grand bâtiment de Kiri, désormais.

Il croit apercevoir des visages connus dans la foule. Shitekka, Akane qui est occupée à s’inscrire à l’une des tables. Et enfin Fanghe, qui se rapproche de lui. Difficile de reconnaître le jeune homme, tant son apparence a changé depuis leur dernière rencontre. Son bouc a laissé la place à un visage glabre. Ses « félicitations » sont légères mais fidèle au personnage. Wutu-Fuku n’en demandait de toute manière pas tant. Il est déjà content que son disciple soit encore en vie. Le Jônin sait qu’il a été confronté à une Fanatique, lui aussi. Bien trop tôt au goût du Kaguya. Mais lors de l’attaque de Sanbi, bien des genins ont été mobilisés malgré les risques. Kiri ne pouvait tout simplement pas se permettre de faire autrement. Le peu de pertes Mizujins suite à ces événements est déjà un miracle en soit.

-Merci, Fanghe.

Le Yamanaka l’interroge ensuite sur ce qu’il compte faire désormais. La question de l’équipe 2 est bien entendu mise sur le tapis. Le Jônin est conscient d’avoir négligé ses élèves suite aux derniers événements qui ont touché Kiri. Entre la tentative de coup d’état de Kewashiioke et l’attaque du Dieu de l’Eau, il était déjà compliqué pour un ninja lambda de se dégager du temps. Alors un individu déjà occupé sur un projet tel que le Complexe Shinobi…

-J’espère enfin pouvoir partir en mission avec l’équipe 2 une fois que la situation à Mizu no Kuni sera stabilisée, voir avant si le déroulement des événements le permet. On m’a d’ailleurs assigné un nouveau genin : Hokkyokusei Date. Je ne l’ai pas encore rencontré, mais il est visiblement assez téméraire pour se confronter à un adversaire du calibre de Raonaka Ao.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Mer 19 Juin 2019 - 12:44
Un nouvel élève serait à la charge de Wutu-Fuku. Pourtant, cela plaisait à Fanghe de se savoir seul élève de la Main de Kiri, seul être digne de recevoir son enseignement. Que faire ? Collaborer gentiment et accepter la présence d'un potentiel parasite ? Attendre de rencontrer cette personne et voir si elle peut bénéficier aux plans de l'Homme au Kimono ? Assassiner sans attendre ce gêneur dans son sommeil pour conserver ce privilège qui lui est dû ? Ou patienter jusqu'à faire la rencontre de ce nouveau camarade puis l'éliminer ?

Qui sait ? Mais apparemment cet inconnu a mérité sa place ici, ayant affronté Raonaka Ao l'ancien Seigneur de l'Eau lors de la dernière attaque que la Brume a subi. Voilà qui fait de la féroce compétition à Fanghe. Mais il ne se laissera pas faire. Il atteindra ses objectifs qu'importe la manière.

- Une mission ? Pourquoi pas. Il est vrai que malgré mon affectation à l'Équipe 2, toutes mes missions ont été avec d'autres partenaires. Quoi qu'il en soit, vous savez où me contacter si un ordre de mission vous amène à faire appel au reste de l'Équipe 2.

Sur ces mots il s'inclina, tirant sa révérence pour témoigner d'un semblant de docilité. Ce procédé était surtout et avant tout une expression plus large des maniérismes du jeune homme qui étaient bien trop grandioses pour la majorité des occasions dans lesquelles ils s'exprimaient. Le Yamanaka avait conscience que ce geste anodin était malvenu, mais la maladresse saurait être interprété comme étant du zèle par la plupart des spectateurs. Et faire croire à un excès de zèle à son professeur revient à graisser sa patte et plus largement innocenter Fanghe. Le but étant de faire en sorte que le Kaguya ne considère pas le Yamanaka comme une menace. D'ailleurs, jusqu'ici, quelles raisons aurait-il de le considérer ainsi ? Même si les intérieurs de l'Homme au kimono étaient corrompus, gangrenés, sombres et malintentionnés, celui-ci n'a jusqu'ici pu qu'exprimer docilité, entrain et volonté de coopérer. Un bon petit élève. Ce qui, en soi, peut éveiller les soupçons de ceux étant le plus sur la défensive mais aucune de ces suspicions ne sauraient être appuyées de preuves concrètes. De tous les méfaits qu'on aurait pu vouloir lui attribuer, Fanghe était innocent.

Cela dit, le jeune homme avait posé deux questions à son tuteur et une seule d'entre elle avait trouvé une réponse. Fanghe comptait bien avoir la réponse à la seconde. Ainsi, le temps de se redresser de sa révérence, il lui posa la question :

- Mais qu'en est-il de vous plus personnellement ? Quels sont vos projets à présent ? La construction de l'Académie représente un pas franchi, une étape terminée. Maintenant que ce projet est achevé, quel sera le prochain ?

_________________
Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) 1548114346-gen-boutons

Tenues habituelles de Fanghe:
 

- Paroles
« Pensées »
Merci à Aditya pour les deux avatars animés ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4995-terminee-yamanaka-fanghe http://www.ascentofshinobi.com/t5459-l-equipe-2-premiere-rencontre-feat-fanghe-et-zo http://www.ascentofshinobi.com/t5402-yamanaka-fanghe-le-courant-vertueux#42924

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Mer 19 Juin 2019 - 13:13
Son cabas sous le bras, le Yamanaka avançait calmement parmi les ruelles, ses pas le conduisant comme tous les dimanches à la supérette du coin pour se réapprovisionner. Sortant sa liste de courses, il la relut tranquillement, rayant mentalement les aliments commandés par sa sœur qu’il se refusait d’acheter. Galettes de riz, blettes … quel monstre pouvait manger ce genre de choses ? Bah il lui dirait simplement qu’ils étaient en rupture de stock, chose peu surprenante étant donné les récentes attaques qui avaient dû mettre à mal les commerces du village.

Arrivant sur la place, il regarda d’un air peu convaincu la foule qui s’était rassemblée, reconnaissant quelques visages comme sa sensei enfin sortie du coma, le Kaguya aux grosses mains ou celui qui devait sûrement être le manipulateur du bois au vu du rayonnement de sa chevelure même de si loin. Pourquoi se rassemblaient-ils ainsi ? Entendant des bribes de discours, il comprit que le Complexe Shinobi ouvrait enfin ses portes, le Kaguya aux grandes mains semblant être à sa tête.

Bah, une bonne chose pour lui. Et pour le village. Rentrant dans le magasin, il déambula dans les rayons, s’intéressant aux promotions du jour alors qu’il repensait à l’ouverture du Complexe qu’il avait aidé à protéger. Oui ok le timing n’était pas si mauvais. Avec l’onde de choc chakratique qui avait parcouru le pays, bon nombre de personnes avaient vu leurs talents modifiés ou se manifester subitement. Il pensait notamment à Akane qui venait de découvrir le ninjutsu après 25 ans d’existence, ou pire, sa propre sœur, devenue une entité totalement différente.

Fronçant les sourcils alors qu’il y repensait, il devait avouer que la première manifestation de son pouvoir l’avait inquiété énormément. Mais une fois le parallèle fait avec les autres assimilateurs qu’il connaissait : la Fanatique ou bien cette Genin qui l’avait aidé à protéger sa cellule, il s’était quelque peu rassuré. L’important était qu’Ayumi allait bien, et se plaisait à développer ses nouvelles facultés après tout.

- Excusez-moi vous avez que ça comme pâtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Mer 19 Juin 2019 - 21:47
Aujourd'hui était un jour important pour les habitants du village et pour l'image de celui-ci. Après les difficultés éprouvées ces derniers jours, la mise en place du complexe shinobi était une bonne nouvelle, pour la plupart. De nouvelles recrues seraient formées ici et viendront gonfler l'armée de Kiri qui pourra rivaliser avec les autres villages.

Mais ça, bien sûr, cela me dépassait. J'avais hésité à y aller puis à force de faire les cents pas chez moi et surtout n'ayant rien d'autre à faire de mieux, je m'étais dirigé vers ce nouveau bâtiment qui faisait tant parler de lui et qui continuerait dans les semaines à venir. Je m'étais habillé à la va vite, une petite chemise, un pantalon froissé, je n'étais pas rasé et j'avais des cernes gigantesques. Sortant de chez moi, soufflant dans ma main, mon haleine n'était pas non plus très fraîche. Bref, de quoi faire fuir tout le monde.

Il y avait un monde fou. Civils et shinobis se mélangeaient dans une masse imposante surveillée par l'élite du village afin que la cérémonie d'inauguration ne soit pas dérangée.

Un homme prit la parole dans un moment qui me sembla aussi court que lorsque je fume. Il aurait très bien pu dire "Bonjour, ceci est le complexe shinobi. Les inscriptions sont ici. Salut." que ça n'aurait rien changé. Autour de moi, je pouvais entendre les gens le désigner comme le nouveau directeur. Une personne importante donc. Mémorisant son visage, cet homme avait un regard bien trop sérieux et aurait bien besoin d'un verre. Alors qu'il terminait son discours, certains vaccaires à leurs occupations, d'autres se ruaient vers les inscriptions. Quelques personnes s'étaient rapprochées du directeur. Vu la vitesse à laquelle les chefs se succèdent ici, j'espérais sincèrement qu'il tiendrait assez longtemps pour ne pas se faire tuer. Avec ses infrastructures militaires, Kiri allait se positionner comme un village qui peut avoir du répondant. Son kage devrait donc avoir la tête haute et ne pas finir comme les autres. Un peu de crédibilité bon sang.

Je m'étais dirigé vers les inscriptions pour en savoir plus. Non pas que m'asseoir sur un banc me donnait envie, mais s'il y avait moyen d'avoir un meilleur salaire ou bien un poste un peu plus tranquille, je ne disais pas non. Et puis la fumée de ma cigarette commençait à gêner les gens autour de moi.

Le temps passait et la queue avançait petit à petit. C'était bientôt mon tour. Devant moi, une jeune femme venait ici pour régler ses soucis liés au chakra qui touchait nombre de shinobis ici. Une véritable épidémie... L'homme était en train de me fixer alors que j'étais perdu dans mes pensées, la femme était déjà partit. Jetant ma cigarette par terre, je n'avais pas vraiment réfléchi à mes questions et bégayai quelques instants avant de retrouver mes mots.

« Voilà, je voulais savoir ce qu'il y avait à gagner à s'inscrire à l'académie et peut-on avoir un meilleur poste et un meilleur salaire à la fin ? »

J'avais un léger sourire et la main derrière ma tête, grattant ma tignasse. Je savais pertinemment que j'avais l'air d'un gros crevard, mais mes clopes n'allaient pas se payer toutes seules.

« Ah oui ! Et surtout, est-ce qu'il faut venir tous les jours ou pas ? »

Je devais avoir l'air d'un gros touriste, mais j'étais habitué à ce que les gens me jugent. La sociabilité n'était pas mon fort et puis... Ce n'est pas comme si ce type allait devenir mon meilleur pote.



Dernière édition par Ikuko Nakayama le Mer 19 Juin 2019 - 23:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6629-ikuko-nakayama#55299 http://www.ascentofshinobi.com/t6663-ikuko-nakayama-journal-de-bord#55520

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Mer 19 Juin 2019 - 22:06
Le Yamanaka reste de marbre tandis que Wutu-Fuku lui annonce qu’un nouveau membre va rejoindre son équipe. Le Jônin n’avait pas d’appréhension particulière sur le sujet, puisque ses élèves ont tendance à tout simplement se volatiliser. Mieux vaut cela qu’une équipe embourbée dans des tensions.

Fanghe semble satisfait de la proposition du Kaguya concernant les futures missions de l’équipe 2. La Main de Kiri est conscient du manque de cohésion dans son équipe suite au manque d’occasions de créer des liens entre ses membres. Le directeur du Complexe Shinobi a lui-même participé à des missions avec d’autres Kirijins sur la période, sans pour autant pouvoir partir avec son équipe en raison d’incompatibilité au niveau de la disponibilité.

Mais Wutu-Fuku estime que les capacités du Yamanaka seraient plus utiles ailleurs. Des ninjas capables de se battre, il y en a beaucoup. Mais des Kirijins capables de fouiller un esprit et en sortir des informations, c’est bien plus rare. Il espère que les futures missions de l’équipe 2 mettront à profit le potentiel de Fanghe qui est, par son pouvoir, l’une des sources d’information les plus fiables du village de la Brume. Peut-être est-ce déjà le cas d’ailleurs, sous le secret des unités spéciales les plus confidentielles de Kiri, auquel cas il est normal que le Jônin n’en sache rien. L’espace d’un instant, il se plait à imaginer on élève en tant que membre important du Kyoï menant une double vie de genin pour couvrir sa véritable fonction.

Mais monsieur le directeur est vite rappelé à la réalité par une question insistante de son élève. Ce qu’il souhaite personnellement ?

-Hé bien… mon souhait principal est que mon travail soit profitable à la brume. Mais nous ne pourrons pas voir les résultats de ma politique avant un moment… Je suis Jônin et Directeur du Complexe Shinobi désormais, et je n’ai pas l’ambition de viser encore au-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 14:48
La réponse de son précepteur pouvait signifier plusieurs choses. Un manque d'ambition, un contentement justifié, la fin de ses plans ou un mensonge. Quoi que cela puisse être, Wutu-Fuku n'envisageait pas d'autres perspectives d'évolution à titre personnel. C'est un point positif pour Fanghe. Si le Kaguya pense être arrivé à la destination finale de sa carrière, cela veut dire qu'il est prêt à se consacrer à la postérité, à léguer, à faire grimper Fanghe. Et dans une certaine mesure faire grimper son nouveau partenaire de l'Équipe 2, mais le Yamanaka saurait faire en sorte que cela ne soit pas le cas.

Le jeune homme avait obtenu les réponses qu'il souhaitait et n'avait d'autres raisons de rester. L'hypothèse d'une réponse mensongère de Fuku était cela dit possible. Avait-il d'autres ambitions cachées et, au même titre que Fanghe, les dissimulait-il par un épais mensonge ? S'il cachait la vérité, quelles pourraient être ses mystérieuses volontés ? Le Poste de Mizukage ? Être l'élève personnel de l'Ombre de l'Eau satisferait pleinement l'altère-esprit. Devrait-il l'aider dans cette quête ? Et s'il ne le voulait vraiment pas, Fanghe pourrait-il agir dans l'ombre pour favoriser l'accession au poste de ce dernier ? C'était un plan qui méritait toute sa réflexion. Mais un point d'honneur devait, encore une fois, être mis à ne pas définitivement s'installer dans la place de "L'élève de." .

Quel que soit l'avenir de Yamanaka Fanghe, la satisfaction de ses plans concerneront un moment ou un autre la condition et la question de Kaguya Wutu-Fuku. Catalyseur ou guillotine ? Quel rôle Fanghe devra t-il jouer quant à l'avenir de son tuteur ?

- Je vois. Nombreux sont ceux qui convoiteraient votre place, vous avez raison de la chérir. Trop d'ambition mène souvent à la perte de soi.

Le jeune homme croyait-il à son mensonge ? Ce message détiendrait-il dans une certaine ironie une valeur prophétique ?

- Quoi qu'il en soit, je souhaitais juste m'assurer que vous aviez la tête sur les épaules. Il est important de savoir avec qui l'on est amené à collaborer, et je suis satisfait de votre réponse.

Redéployant son éventail face à ses lèvres, Fanghe tira sa seconde révérence.

- Sur ce, je dois disposer. En vous souhaitant une bonne fin d'après-midi, Directeur de l'Académie.

_________________
Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) 1548114346-gen-boutons

Tenues habituelles de Fanghe:
 

- Paroles
« Pensées »
Merci à Aditya pour les deux avatars animés ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4995-terminee-yamanaka-fanghe http://www.ascentofshinobi.com/t5459-l-equipe-2-premiere-rencontre-feat-fanghe-et-zo http://www.ascentofshinobi.com/t5402-yamanaka-fanghe-le-courant-vertueux#42924

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 22:26
La lucidité de Fanghe est appréciée par son chef d’équipe. Les arcanes Yamanaka ont sculpté l’esprit du genin afin d’en faire un individu intelligent. Mais le chef de l’équipe 2 préfère épargner à son disciple les détails des conflits qui gravitent autour du Complexe Shinobi. Des conflits que l’actuel directeur regrette, surtout autour d’un établissement qui se veut unificateur. Aussi préfère-t-il rester dans le vague en répondant à son élève.

-Tu ne pourrais pas être plus dans le vrai. Ma place sur le fauteuil de directeur du Complexe Shinobi est jalousée. Pas pour le poste et les responsabilités qu’il offre en lui-même, mais pour le pseudo prestige qui en découle et qui n’a pas lieu d’être dans cet établissement.


Du moins tant que Wutu-Fuku en sera le directeur. Peut-être que ses successeurs n’auront pas la même vision que lui. C’est bien probable si Renzaburô arrive à ses fins. Il ne se désignera certainement jamais lui-même. Il est bien trop vieux pour cumuler cette position en plus de sa place de chef du clan Kaguya. Mais ce sera tout comme, en plaçant l’un de ses fidèles qui se contentera de lui obéir au doigt et à l’œil. Après tout, c’est pour eux « le Complexe Shinobi du clan Kaguya ». Pourtant, le Jônin n’a pas souvenir d’avoir vu beaucoup de Kaguyas s’impliquer dans le projet, sauf Shyko bien sûr. La Main de Kiri a surtout l’impression de voir des rapaces sauter sur l’occasion alors qu’ils n’ont pas apporté la moindre pierre à l’édifice.

-Merci. De même, Fanghe.

Le jônin laisse son élève se retirer. En levant la tête, il peut apercevoir Sabaru en pleine session administrative avec plusieurs personnes. Fidèle à son idée de ne pas créer de barrières entre lui et le reste du personnel, le directeur du Complexe Shinobi décide de se diriger vers le Héro de Mizu, bien décidé à voir s’il arrive à gérer l’affluence.

-Tout se passe bien, Sabaru ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Ven 21 Juin 2019 - 13:33

Les encouragements d'Akane, qui était pourtant presque une inconnue pour lui, furent les bienvenus. Un sourire aimable s'afficha sur le faciès du Nō, alors qu'elle remplissait le formulaire. Lorsqu'elle eut fini, elle le lui tendit, et se releva. Il s'inclina en retour, tandis qu'elle s'en allait. Ses yeux se déposèrent sur le formulaire complété, qu'il vérifia machinalement, sans s'étonner de l'écriture en pattes de chat de sa supérieure. Depuis le temps qu'il vivait à Kiri, il en avait vu des pires; et le fait qu'il ait à remplir le formulaire lui-même pour les analphabètes attestait des petites lacunes de la population.

Tout semblant bon, il releva les yeux vers le candidat suivant, qui semblait dans la lune, une clope au bec. Lorsqu'il revint à lui, il lâcha sa cigarette au sol. Sabaru maugréa intérieurement, en suivant le déchet du regard. Il n'avait pourtant pas le temps de pinailler sur de pareils détails, pas en ce jour d'inauguration. Ce n'était pourtant que le début; son interlocuteur, un peu plus âgé que lui, le questionnait sur les avantages à s'inscrire au complexe. De l'argent ? Tu voudrais être payé pour participer aux cours des spécialistes kirijins dans chaque domaine ?, pensa-t-il.

« Disons que vous fréquentez le complexe assidûment. Fatalement, votre valeur en tant que shinobi suivra à la hausse. Avec l'amélioration viendront les promotions — uniquement si vous faites vos preuves, bien entendu. En montant de grade, vous gagnerez des responsabilités, des droits, et un accès à des missions mieux rémunérées. Donc oui, vous allez in fine gagner plus d'argent, et avoir accès à de meilleurs postes. Quant à la présence, elle n'est exigée que pour les cours de l'Académie, pour les plus jeunes et les genins. Les séances d'entraînement de la caserne ne sont pas obligatoires... mais je vous conseille vivement de vous y intéresser, si vous voulez gagner plus. »

Gagner plus, mais travailler plus aussi. Il se garderait bien de le lui dire explicitement, cependant. Sabaru s'empara d'un des formulaires de la pile, et le fit glisser jusqu'à Ikuko, au cas où il serait toujours intéressé. Au même moment, Wutu-Fuku arriva, pour s'enquérir du bon déroulement de l'accueil.

« Tout roule. Les civils et les grands noms se succèdent, la machine tourne bien. Vous venez d'ailleurs de manquer Yasei Akane. »

Il passa la foule en revue sans grande conviction, à la recherche de la cousine de son amie, avant de relever les yeux vers le directeur.

« Le bain de foule s'est bien passé pour vous ? »

La question, si elle semblait creuse, était porteuse d'une vérité que les deux hommes connaissaient. Le Nō, des suites de ses entrevues avec Shitekka et avec Wutu-Fuku, était conscient des dissensions au sein du clan Kaguya. L'inauguration du complexe, dirigé par la Main de Kiri, était une scène propice aux machinations pour les membres du clan de l'os, qui semblaient ne pas tenir Wutu-Fuku en haute estime.



_________________

能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Sam 22 Juin 2019 - 20:29
Sabaru semble se débrouiller comme il faut. Il s’agit de sa première vraie tâche en tant qu’employé du Complexe Shinobi et il s’en sort parfaitement. Wutu-Fuku peut d’ailleurs constater que l’assimilateur a lui-même rempli plusieurs formulaires.

-Vous comprenez peut-être l’importance de la Caserne, désormais. Le simple fait d’aider les analphabètes à apprendre à lire et à écrire justifie déjà la mise en place de modules spécialisés.

L’illettrisme pourrait étonner dans une structure aussi grande que Kiri, mais il ne faut pas oublier que quelques années auparavant, la plupart des habitants actuels du village vivaient chacun de leur côté. Dont des clans n’ayant pas forcément une tradition écrite et dont le savoir se transmettait de façon orale.

-Yasei Akane, hein ? C’est dommage, nous ne nous sommes pas vu depuis un moment… enfin, si elle vient assister aux cours de la Caserne, nous aurons certainement l’occasion de nous croiser.

Wutu-Fuku se demande de quelle manière la jônin a pu être affectée par la Résonance. Cet événement encore mystérieux a affecté les gens au hasard. Certains sont comme ils étaient avant, d’autres se découvrent un don pour le chakra… d’autres voient leurs capacités complètement chamboulées.

-Je suis content de voir que le projet intéresse du monde. Après le temps dédié à la construction du Complexe Shinobi, il aurait été regrettable que la population de Kiri ne suive pas… mais nous « profitons » déjà de la Résonance. Même si je n’aime pas ce mot, il est indéniable que beaucoup de personnes se retrouvent avec de nouvelles capacités, qui nécessitent un apprentissage spécifique.

Sabaru, solidaire, s’enquit ensuite de la situation du Kaguya.

-Oui. C’était moins éprouvant que ça en avait l’air. La seule discussion réellement importante était celle avec Wakaki Hyôsa et c’était plus un échange de politesse qu’autre chose. Et j’ai aussi eu le plaisir de constater l’absence de certaines personnes, d’ailleurs. Même si cette journée ne doit pas se placer sous le signe de la discorde, je ne vais pas m’en plaindre, cela me fait moins de choses à gérer.

L'absence appréciée est évidemment celle de Kaguya Renzaburô.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Dim 23 Juin 2019 - 20:38

Il était rare pour moi de me rendre à ce genre d'évènements. D'habitude, je préfère avoir un résumé dans les journaux, par des connaissances qui me racontent ce qu'il s'est passé ou bien en entendant des gens en parler dans la rue ou au bar. Mais la, c'était différent. Même si mon statut actuel me plaisait, je souhaitais une meilleure place, plus posée. Fini d'enquêter sur des morts, de rendre service aux gens du village. Avec ce complexe, j'aurais la capacité de monter en grade, du moins c'étaient les dires du complexe. On sait très bien qu'entre ce qu'il y a sur l'affiche et la réalité, il y a un fossé et je ne me faisais pas de fausses idées sur l'endroit dans lequel j'allais aller.

Au fur et à mesure que le type en face de moi me présentait le complexe, sans pour autant me le sur vendre ce qui me fit plaisir, il retint mon attention sur une phrase. La présence n'est exigée que pour les cours de l'Académie, pour les plus jeunes et les genins. Cours ? Genins ? Et merde... Je serais bientôt obligé d'aller à ses cours, à 32 ans. Je craignais cette réponse, mais il faut croire que c'est le prix à payer pour gravir les échelons. Faire ses preuves pour valoir son grade.

Alors que j'enregistrais l'explication, il me fit glisser un formulaire d'inscription que je pris. Le feuilletant, il était clair que si je voulais évoluer, il faudrait que j'aille à cet endroit. Cela me faisait bien chier, mais je ne pouvais pas y échapper hélas.

Merci pour ces informations. Je vais le remplir et reviendrai dans quelques jours pour valider mon inscription. Bonne journée.

Au moment ou j'allais partir, le directeur du complexe passa à côté de moi pour venir parler à l'homme avec qui je venais de discuter afin de savoir si tout se passait bien. Je n'avais pas envie de rester là, j'allais bientôt le voir régulièrement et de plus, lui dire qui j'étais ne lui servirai probablement à rien. D'ici que je le voie de nouveau, il m'aura oublié.

Prenant le chemin de la maison, le papier en main, une nouvelle clope dans l'autre. Mon quotidien allait changer d'ici peu et de manière radicale, pour le bien comme pour le pire, je ne pouvais dire à l'heure actuelle s'il s'agissait d'une bonne idée d'y aller. J'aimais bien ma routine, j'étais habitué à vivre comme ça. Aller sur les bancs suivre des cours est autre chose. Quoi qu'il en soit... Pour le moment tout ce que je voulais, c'était me retrouver seul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6629-ikuko-nakayama#55299 http://www.ascentofshinobi.com/t6663-ikuko-nakayama-journal-de-bord#55520

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Dim 23 Juin 2019 - 23:44

Avec la disparition de l'odeur de cigarette, celle du fumeur. Bien qu'il se soit montré assez réticent, recherchant la facilité, il emporta avec lui l'un des exemplaires du formulaire. Le chūnin le suivit du regard quelques instants, avant de reporter son attention sur le directeur du complexe.

Le sujet de la fameuse Résonance était à nouveau abordé. Il était vrai que cet événement tragique profitait aux affaires du complexe. Le timing était tout simplement parfait, et les profits iraient dans les deux sens.

Ces profits, pensait le foudre de guerre, attireraient forcément des jaloux — d'où sa question précédente à Wutu-Fuku. Heureusement, ses craintes ne furent pas confirmées. L'inauguration se déroulait au mieux du côté du directeur aussi, et les rares personnalités venues s'entretenir publiquement avec lui se contentèrent de banales politesses. Néanmoins, le Kaguya avait reçu le message de son employé, et mentionna l'absence avantageuse de certains, dont les noms ne seraient assurément pas cités de vive voix.

Le Nō hocha doucement la tête, en profitant d'une accalmie dans le flux d'arrivants. Si personne ne se dressait encore devant lui, nombre d'autres étaient encore présents sur les lieux, discutant en petits comités dispersés à l'endroit où la dense foule se situait quelques minutes plus tôt. Ses collègues, eux, avaient pour la plupart à leur charge au moins un « client ».

« Nous aurons du boulot, avec cette Résonance. Le pire, c'est que les profils sont assez divers. Certains ont perdu en capacité chakratique, d'autres s'y sont brusquement éveillés. Parfois, la nature changeait sans prévenir — et pour moi, elle a pris possession de mon corps entier. »

L'assimilateur marqua une courte pause, durant laquelle il s'aventura à rendre les cinq doigts de sa main gauche éthérés. Ces derniers temps, il s'était habitué à le faire de plus en plus longtemps. Il arrivait à contrôler l'élément, mais pas à le stabiliser de sorte à reprendre l'usage naturel de son chakra. Il releva ensuite son regard, pour fixer le directeur droit dans les yeux, l'expression grave.

« Même si c'est triste à dire, cette vague de chakra va nous profiter. En travaillant ici, je serai exposé à tous les cas de figures possibles et imaginables résultant de ce phénomène. J'ose croire que cela m'aidera à reprendre pleine possession de mes forces d'antan. Le seul problème que je vois vraiment réside dans ceux que l'on ne eut pas surveiller. Les malintentionnés, qui vivent dans le Pays. La criminalité va probablement remonter, des suites de cette étrange redistribution des forces. C'est notre boulot de remettre sur pied un maximum d'hommes pour y contrevenir. »

Par ce constat, le chūnin plaçait sur Mizu un décompte figuré et insaisissable. C'était pourtant la dure réalité de la Résonance. Pourtant, il n'étais pas inquiet. La Brume n'avait eu de cesse de se renforcer, et ce en dépit des événements récents. C'était comme si chaque tragédie endurcissait les troupes, mais pas seulement dans le cadre de de beau discours. Les guerriers impitoyables des îles se nourrissaient de l'adversité, et cette tentative de leur placer des bâtons dans les roues passerait aussi sous le rouleau compresseur Kirijin.

En attendant, il se devait de s'entraîner. Cette faiblesse momentanée, paradoxalement, décuplait sa hargne. À l'image de l'élément dont il était composé, l'orageux se sentait prêt à exploser, à tonner, à faire s'abattre ses foudres. Le temps était sa monnaie la plus précieuse, et il s'assurerait de la dépenser avec rigueur, afin de pouvoir réellement se revendiquer comme étant le foudre de guerre de Mizu.



_________________

能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins) Empty
Hier à 23:34
L’homme qui parlait avec Sabaru avant que Wutu-Fuku n’arrive s’en va. Le directeur du Complexe Shinobi lui accorde un sourire, ignorant si l’inconnu l’a vu. Le chûnin répond et semble en accord avec les dires de son supérieur hiérarchique. Tout en se lamentant de la variété des cas qu’il va falloir gérer. Il donne au passage une information que le Kaguya ignorait.

-Vous êtes devenu un assimilateur, vous aussi ? J’ai vu que c’était arrivé à plusieurs personnes dans le village… comment vous vous en sortez avec cette nouvelle capacité ?

Il semble en avoir une maîtrise assez complète pour pouvoir vivre au quotidien sans risquer d’électrocuter tout le monde autour de lui. Le directeur du Complexe Shinobi a même le droit à une démonstration technique. Sabaru lève sa main et les cinq doigts de sa main gauche adoptent l’élément dont est désormais composé le chûnin : la foudre.

La décision de Sabaru concernant la Kenpei peut aussi être mise en lien avec ce soudain changement de capacités. Est-ce à cause de cela qu’il disait avoir besoin de temps ? Wutu-Fuku décide de ne pas poser cette question. Un sujet bien plus important est soulevé par l’assimilateur. Des gens malintentionnés vont probablement profiter de leurs nouvelles capacités pour tenter d’étendre leur sphère d’influence. Si c’est un sujet dont il faut se préoccuper, le Kaguya n’estime pas qu’il s’agisse d’une menace d’envergure contre la Brume, voir Mizu.

-Vous avez raison. Des bandits qui n’avaient pas de chakra jusqu’ici vont le développer. C’est statistique… mais nous gardons l’avantage sur ces personnes, car elles ne savent pas encore utiliser leurs capacités. Et sans un enseignement adapté, il leur faudra des années avant d’arriver à être une menace pour Kiri. Mais ils peuvent représenter une menace contre les villages civils, c’est vrai…

Reste à savoir combien de civils dotés du chakra voudront bien se former aux arts shinobi. Difficile de se reconvertir aussi radicalement une fois adulte.

-Enfin, nous avons affronté plus dangereux que quelques bandits qui se découvrent capable de cracher un peu de feu… je ne doute pas que nous arriverons à maîtriser ces menaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Inauguration du Complexe Shinobi (feat les Kirijins)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: