Soutenez le forum !
1234
Partagez

Sombres présages [Jun but it's not me]


Sombres présages [Jun but it's not me] Empty
Lun 10 Juin 2019 - 13:06
Après une épreuve, un esprit fantomatique et une traversée relativement mouvementée voilà donc le temps. Il est venu le temps des tulipes dans les champs, ou un truc du genre comme dirait la chanson, il est venu le temps de s'installer temporairement ici. Loin, oui loin des tumultes et des ravages du continent, loin et en sécurité car après avoir vécu autant d'affrontements et d'épreuves dans un laps de temps si court, après avoir assisté à autant de désolations et de morts. C'est étrangement sur les terres réputés sauvages que vient l'Armure vient chercher l'apaisement, ici dans un paysage superbe et un décors tout nouveau pour la carcasse du continent, ici Fenrir peut découvrir de nouvelles odeurs. Affûter ses sens et s'entraîner dans une faune nouvelle et une flore relativement inconnue, les îles ont parfois du charme mais jamais sans prendre des précautions. Si Asagiri ne souhaite, et ne peut guère causer plus qu'un simple tracas à quiconque est du village de la brume, l'Armure réfléchit. Que faire, se présenter ouvertement aux portes du village et clamer haut et fort qu'il sait des choses que probablement la majorité, voir la totalité des gens vivant ici ignore? Non, il faut préparer un discours.

Pourquoi ne pas avoir rejoint le village de la foudre, question idiote après tout les représentants qu'il a aperçus ne lui ont guère prêter attention et main forte. L'abandon, il n'oublie pas l'abandon quand il en avait le plus besoin, préférant délaisser un compagnon d'infortune pour disparaître derrière des portes et passer à la suite des choses. Pourquoi dès lors, ne pas avoir rejoint le village de Tsuchi? Cette question méritant d'avantage de réflexion derrière son masque et son armure rouge sang, le colosse songe. Ne pas rester à Hayashi était signe d'intelligence, le pays ravagé par une guerre de trop. Le pays ravagé par des affrontements et des secrets bien trop lourd à porter. Dès lors partir n'était que la seule solution, pourquoi avoir rejoint le pays de l'eau? Car la contrée se trouvant naturellement expulsé des affaires continentales méritait peut-être son attention, des shinobis de l'eau il n'avait vu aucune trace pas plus que ceux de la roche. Mais la roche se trouvait sur le continent, et peut-être avaient-ils été mit au courant des événements d'Hayashi. Et si ce n'était pas le cas, irait-il peut-être répandre la nouvelle à leurs portes également.

Si il ne périssait pas ici, et tout en songeant et levant son regard derrière son masque primitif, Fenrir levant le museau et la gueule hors de la carcasse qu'il venait de ramener, les dents en sang aux couleurs de l'Armure, le duo remarqua l'arrivée d'une figure. Qui était donc cet inconnu venant troubler le calme et la méditation du dernier de la meute. Les Kirijins avaient-ils si mauvaise réputation? Peut-être que ce voyage serait son dernier, qu'il ne repartirait jamais vivant de ces contrées. Mais après tout, une épreuve après l'autre et qui pouvait se vanter d'en avoir eu autant que lui en un laps de temps si réduit?

Personne, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sombres présages [Jun but it's not me] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 12:40

Fredonnant qu’il arrivait malgré son absence de petite paire de lunettes, le Yamanaka sur son hibou fendait les airs en volant au-dessus du marécage recelant de bien trop nombreux pièges pour souhaiter y poser les pieds. Affecté momentanément à la protection du sceau qu’il avait aidé à faire déployer sous la Bête qui avait attaqué le village il y a quelques jours déjà, l’un des gradés – toujours plus de hiérarchie pesante malgré son nouveau statut de Chûnin … - l’avait averti sur le déclenchement de l’un des pièges autour du village.

Quelle était la nature du piège ? Il n’en savait rien, mais au moins y aurait-il un peu d’action au lieu de rester bêtement aux abords d’un sceau en attente que quelqu’un le réduise. Akiro repérant les silhouettes dans la zone indiquée par l’autre garde, il se posa non loin sur la terre ferme. Les serres du hibou s'enfonçant un peu trop facilement dans la terre meuble, le Yamanaka regarda celle-ci d’un air de dégoût afin de calculer le niveau de saleté auquel il s'exposerait s'il devait descendre de sa bestiole. Hmmm ... Non.

Restant sur la tête du hibou de quelques mètres de haut, le blond, princier, s’adressa à la montagne d’armure et au cabot qui lui faisaient face. Sûrement n’était-il pas venu ici pour cueillir des pâquerettes. Un Kirijin ? Il venait de la mauvaise direction et il ne l’avait jamais vu … Mais le village était assez grand et il pouvait être parti en mission donc cette éventualité restait quand même bien plus probable.

- Salut à toi étranger. En t’avançant un peu plus dans ce marais tu tomberas bientôt sur Kirigakure no Satô. Mais le village étant en alerte depuis quelques jours, et les autorités étant un peu réticentes regardant l’arrivée d’éléments étrangers sur l’île principale de Mizu no Kuni, on m’a demandé de venir m’assurer qu’il n’y avait pas de soucis particuliers. Jun, Jônin de Kiri, enchanté. Et à qui ai-je à faire et pour quelles raisons ?

Saluant l’inconnu de la tête d’un petit sourire bienveillant, le Yamanaka haussa néanmoins un sourcil à sa demande d’identification.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc

Sombres présages [Jun but it's not me] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 13:20
-Inuzuka Asagiri, Armure solitaire de son état et voyageur temporaire sur les terres de la brume. dit moi ô gradé de Kiri et visiblement maître des volatiles, qu'on nomme hibou crois-tu que je ne connais point la topographie, au moins primitive des environs? Je ne souhaite pas rentrer dans le village, je n'étais néanmoins pas au courant de l'état dans lequel celui se trouvait. J'ai traversé les marais, discutaillé avec un esprit s'assurant que je ne souhaitai rien de mauvais aux shinobis de la brume. Et comment le pourrais-je, je ne suis qu'un messager transmettant à la première personne me trouvant un message.

Le colosse se leva, de toute sa taille, Fenrir sur ses côtés arrivant à son buste, deux mètres recouverts de protection aux couleurs rouge sang, son apparence ne prêtait en effet pas à la relation de confiance. Mais si cet envoyé jugeait une première impression, sur le physique de son interlocuteur, il passait déjà à côté du plus important. Claquant une cigarette dans l'ouverture de son casque, en envoyant une à son interlocuteur, si ce dernier souhaitait profiter du tabac du continent. Juché sur son compagnon animal, il donnait l'impression de ne pas uniquement être bienveillant. Le village semblait être prompt à envoyer des représentants s'assurer que quiconque n'était pas Kirijin rencontrait à priori un membre de la brume, et si un venait. Sans doute que les autres n'étaient pas loin, qu'importe le dernier membre de la meute n'avait rien à caché. Rien à dissimuler bien au contraire, il venait faire part de son vécu. Il venait montrer aux nations les plus reculés que si il n'était pas un être altruiste, ce qu'il avait vécu méritait tout de même le coup. Le village de ce Jônin semblait lui être en alerte, et comme il l'attendait, les détails ne viendraient pas à ce propos. Ce pouvait tout aussi bien être un mensonge, mais surtout ce n'était pas ses affaires. Il avait apprit une chose à Hayashi, à se mêler de ses affaires. Haussant les épaules, observant les alentours et passant une main dans la fourrure de son compagnon canin, Asagiri entreprit de répondre plus précisément à ce que souhaitait l'envoyé bleu.

-Je ne suis ici que pour prévenir ta nation, non c'est faux pas ta nation Kirijin mais peut-être seulement toi. La suite dépendra de tes choix, ton village n'est pas le seul à être dans un état visiblement tendu. Le continent, dont les affaires semblent visiblement vous échappez, a connu des troubles. Je ne parle pas d'attaque de bandits, je ne parle pas de villages cachés mais d'un pays en particulier. Le mien, le pays du bois Hayashi no Kuni, paisible nation neutre, n'est à l'heure ou nous parlons que l'ombre d'elle même. Mais avant de continuer, je dois m'assurer que tu es bien la bonne personne pour recevoir mon récit, je ne juge pas ta valeur ou ton passé je m'en contrefous. Je suis plus terre à terre, tu ne sembles pas spécialement emplie d'animosité mais les apparences sont trompeuses n'est ce pas? Je veux être sur de ma sécurité.

Parce qu'il n'y avait rien de plus important que la survie, rien de bien plus précieux comme bien que la vie et malgré tout les aspects négatifs, après avoir survécu à un gardien élémentaire et une lieutenante de l'homme au chapeau. Ce n'était pas sur les terres de la brume que comptait disparaître l'Inuzuka. Pas si loin de sa nation, celle dont il parlait avec un air grave et emplie de déception, pas après avoir été délaissé lâchement par des Kumojins. C'était hors de question, pas maintenant. Il avait tant à faire, en vérité pas tellement mais il n'allait pas dévoiler son sac sans prendre un semblant de précautions, et pour assurer que ce Jun tiendrait parole du moins l'inviter à le faire il fallait néanmoins faire miroiter les informations qu'il avait à sa connaissance, et mine de rien pour quelqu'un de son niveau il en avait un paquet à distribuer. Ce qu'en ferait l'homme au hibou ensuite, ce n'était plus son problème.

-Hayashi a subie une attaque, non pour être plus précis et commencer par...le commencement, Mamushi était entre autre de la partie. Mais pas seulement, je n'ai croisé aucun de tes camarades dans les affrontements auxquels j'ai participé, uniquement des Kumojins. Des Kumojins en mission diplomatique, chassé par le Seigneur du bois. Voilà comment... comment ce drame à commencé Kirijin. Voilà comment Hayashi a sombré dans le chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sombres présages [Jun but it's not me] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 12:18
Écoutant le colosse et ce qu’il avait à dire, le Yamanaka devait avouer être plutôt intrigué. Hayashi avait sombré dans le chaos ? Ces informations pour l’heure semblaient bien trop fumeuses, et le bonhomme semblait le faire exprès pour parvenir à un accord avec lui : à savoir selon lui qu’il ne l’attaquerait pas.

- Si tu souhaites t’adresser à un plus haut gradé ou à un membre d’unité spécial je pourrai t’escorter jusqu’au village si c’est ce que tu souhaites. Cependant, malgré ton apparence tu ne m’as pas l’air de nous vouloir du mal aussi te préviendrai-je : il est possible que les autorités Kirijines te gardent plus longtemps que tu ne voudrais rester. L’information semble déjà circuler donc je n’aurai aucun soucis à te le dire mais nous avons essuyé en très peu de temps plusieurs problèmes : une lutte interne qui s’est soldée par la mort de notre Kage puis l’attaque du Dieu de l’Eau, fort heureusement arrêté et scellé dans le chef du clan Kaguya qui a risqué sa vie pour arrêter Sanbi.

Akiro déployant son aile à sa demande jusqu’au sol, le Yamanaka descendit de son rapace calmement au fur et à mesure de son récit avant d’arriver sur la terre molle mais suffisamment doucement pour ne pas se salir plus que nécessaire.

Kaguya Renzaburo Jinchuriki ? Hmmm, soit, il avait en effet menti sur ce point. Mais le fait que Sanbi les avait attaqués et avait été scellé serait sous peu connu de tous, tout comme la guerre civile avait été diffusée dans le kunai émoussé quelques jours après l’événement. Autant protéger Mizu no Kuni et Kiri en pointant du doigt un faux détenteur du sceau. Et qui mieux que Renzaburo ? Cette crevure Kaguya était suffisamment forte pour ne pas mourir bêtement d’une simple attaque et … si vraiment il était amené à mourir, ce ne serait pas une grosse perte.

- Mais si tu ne veux pas prendre le risque, sache que je serai en mesure de relater tes informations aux autorités. Donc non, si tu ne tentes rien, je ne t’attaquerai pas non plus et transmettrai ton message. Juste pour comprendre, tu dis que Kumo a attaqué Hayashi car leur mission diplomatique s’est mal tournée ? Et est-ce Kumo qui a provoqué cette vague de chakra qui a bouleversé bon nombre de shinobis ?

Une mission diplomatique de Kumo à Hayashi ? L’information était à noter, l’expansion du village caché par les Nuages étant tout sauf rassurante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc

Sombres présages [Jun but it's not me] Empty
Dim 16 Juin 2019 - 9:50
-N'es-tu pas toi même haut gradé de ton village, Jun? Allons rencontrer un de tes supérieurs, mais ma liberté n'a pas de prix. Je ne souhaite que répandre les informations que je détiens, et retourner à ma vie solitaire dans mon pays d'origine. Je regrette que votre village sorte visiblement d'une crise, et présente mes condoléances pour les éventuels victimes de cette guerre fratricide. Visiblement le monde entier semble en proie à un chaos légendaire, tu parles d'un Dieu? Votre puissance doit dès lors être décuplée, si vous avez réussis à enfermer ce monstre dans l'un de vos camarades.

Il s'inclina légèrement, Fenrir tournant autour de l'oiseau et reniflant son odeur, pour la première de sa vie cette bête était capable de l'avaler lui aussi. Passant de chasseur à proie, les deux compagnons ne firent aucun geste brusque, ils étaient calme comme bien souvent. Tirant sur sa cigarette, s'approchant de son interlocuteur qui était descendu de sa monture ailé, le dernier membre de la meute haussa les épaules. Puis secoua légèrement son visage, derrière le casque il observait le Kirijin. Il ne comprenait pas, et même si Asagiri ne portait pas spécialement en son âme, les Kumojins, la vérité était importante. Les membres de la foudre avaient commis des erreurs, répétant le passé une fois de trop. Néanmoins, dans le cas présent et sans leurs interventions sans doute la situation aurait été pire. Déjà que les souvenirs de la cité interdite ne lui plaisait pas spécialement, si les membres jaunes n'étaient pas sur place à ce moment. Sans aucune once de doute, Hikari serait tombée bien plus rapidement. Un frisson parcouru sa nuque quand il repensa à Mamushi la lieutenante légendaire, d'un ennemi commun à tous les villages, shinobis indépendants. Un homme répandant terreur et destruction, dans des plans qui dépassait l'humble personne de l'Armure. Il n'était rien, et pourtant il était témoin de tout. Peut-être était-ce sa destinée, d'être ainsi le scribe des événements catastrophiques frappant le monde shinobi moderne.

-Non Kumo, n'a pas attaqué Hayashi, néanmoins les membres de la foudre sont restés plus longtemps que le Daimyo n'accordait de temps. Mamushi a attaqué, un homme, un fanatique d'après ses premières impressions. J'étais sur place, comme deux autres femmes de la foudre, nous avons alors escorté l'homme s'appelant la 'clé' jusqu'à la crevasse légendaire d'Hayashi. Sautant dans le vide, en faisant fis du danger derrière nous, le spectacle que nous avons découvert était alors tout autre. Une cité antique, une cité de moines cachés au monde depuis des années en plein cœur du pays du bois. Hikari légendaire cité interdite se révélait au monde après des vies à s'être dissimulé. Tu parles de Dieu, je te dirai que vous n'étiez pas les seuls à être témoins de la libération d'un Dieu. Ce qui a provoqué cette vague de transformation, la libération.

Il fixa droit le Kirijin, et attendit que ce dernier ne se mette en route. Direction, visiblement Kiri pour raconter de nouveau en détails les événements de Hikari, et ensuite. Ensuite il aviserait, le temps ne manquait pas. Les moyens certainement, la brume possédait des membres puissants et compétents, pour résister à ce que lui avait raconté l'homme hibou, ou chouette Asagiri ne pouvait différencier les deux.

-La libération d'un Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sombres présages [Jun but it's not me]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: