Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku]


L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 12:46



L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] G0xcSXO


Toutes ces années d'absence, de distance. Les voilà rondement compensées par la force des choses.
Si sa décision de quitter Teitetsu puis de s'installer à Kumogakure en acceptant sa nouvelle condition de shinobi l'avait amené à s'impliquer d'avantage dans les manœuvres quotidiennes du clan, la fatalité des événements l'avait transformée en pilier pour ce dernier - Toujours disponible, jamais inactive. Autant un soutien moral que physique, puisque l'abattement généralisé avait causé de graves relâchements de la part du reste de la famille. Le deuil, l'absence de motivation suite à l'occupation de Teikoku, de tierces facteurs qui nuisaient une fois encore à la cohésion et fauchait cette fois ci même la routine ordinaire.

Tegami s'en était retournée à ses occupations personnelles, disparaissant des radars. Akina n'était toujours pas revenue et, ne reviendrait peut être pas si elle apprenait le sort du village. Takeshi le chef de clan perdait pied, s'il avait jusque là endossé ses responsabilités en gardant la face malgré certains remous, il était affecté par les pertes proches ainsi que la disparition de quelques anciens. Il n'y avait plus de ligne directrice, et à dire vrai, plus personne n'attendait quoique ce soit. Le temps passait, et devait passer toujours plus, pour peut-être permettre aux esprits de se ressaisir. Mais la trentenaire avait pris les devants ; aussi affectée, elle avait néanmoins choisi de mettre ses propres troubles de côté pour tâcher de garder le cap. D'une certaine façon, peut être que son excès d'activité même s'il l'épuisait représentait aussi un moyen de combattre ses songes omniprésents. Elle avait pris le relais concernant la gestion de la grande bibliothèque et s'assurait de la bonne condition des siens, dans leur malheur. Elle qui était pourtant rompue à la solitude voyait son quotidien transformé par une sollicitude acharnée.

Sa journée se terminait, le soleil se couchait. A l'entrée du domaine clanique qui juxtaposait la bibliothèque, dans la cours extérieure, la kunoichi se détendait autours d'un thé - Depuis quelques temps elle avait pris l'habitude d'user de son kiseru, lequel accueillait des herbes aux propriétés relaxantes. Rien qui ne la ferait perdre sa lucidité, mais au moins atténuerait le tumulte de ses pensées.

Un jeune de son clan s'approchait alors, timidement, afin de lui annoncer que quelqu'un s'était présenté à l'entrée du domaine. Sans préciser qui ni pourquoi. Takara relevait juste que ce dernier semblait avoir été intimidé par l'arrivant. Elle lui intima l'ordre de le faire entrer, qu'elle s'occuperait de ce rendez-vous imprévu - Les Anciens n'avaient pas à être dérangés et valait mieux épargner à Takeshi ce genre de tâches, en ce moment.

Le juvénile fit donc son office, ouvrant la porte à l'étranger afin qu'il parcourt le jardin et vienne à la rencontre de la représentante improvisée du clan.

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 15:05
Voilà désormais de nombreux jours que l'Empire a apposé sa marque sur les terres de la foudre et le recrutement de potentiel soldat pour le retour de flamme commence à porter ses fruits. Néanmoins, avant de pouvoir dire que le Teikoku est comblé d'hommes et de femmes prêts à se battre pour le nouvel empire de hi est bien trop tôt. Et sur ordre de l'un de ses Capitaines, l'Urawokaku redirige aujourd'hui vers le domaine Suzuri, l'un des clans majeurs de Kumogakure no Satô.

Arrivant rapidement sur les lieux, maintenant qu'il connait par coeur la cité des nuages à forces de vadrouiller dans les multiples ruelles de cette dernière, le 刺客 Shikaku frappe de son poing le bois de la porte du dit domaine pour annoncer sa venue.

Patientant quelques secondes, entendant quelqu'un approcher derrière la palissade, Ryūzaku se présente face à une jeune femme qui l'accueille au sein des quartiers des maîtres de l'encre.


« Bonjour. Je me nomme Urawokaku Ryūzaku, je suis un lieutenant au sein du Teikoku. J'aimerais pénétrer au sein de vos quartiers pour m'adresser à l'un de vos responsables. C'est important. »

À peine majeure, voir même plus jeune encore, la demoiselle reste impressionné de l'homme lorsqu'il lui dit une telle chose sans montrer la moindre émotion sur son visage ou sans prononcer la moindre politesse. Non et elle le sait bien, le samouraï dont la garde du katana dépasse de son kimono entre-ouvert ne demande rien; il ordonne.

Sans perdre la moindre seconde, l'enfant - ou l'adolescente - emmène celui qui lui apparaît comme un ogre, jusqu'à une prénommée Takara, membre influent du clan Suzuri.

C'est alors que, au fond du jardin du domaine, la présente se délecte d'une tasse de ce qui semble être du thé à l'odeur qu'elle dégage. Restant debout, couvrant la kunoichi de son ombre imposante, il prend à nouveau la parole.


« C'est vous Takara ? J'aurais besoin de parler à votre chef de clan. C'est important. Pour le bien de l'Empire. Pour le bien des vôtres. » dit-il de sa voix grave et provocante, montrant tout de suite ses intentions à la Suzuri par son regard insistant.

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 15:48


Un soupir, retranscrit par quelques volutes de fumée.

C'est bien moi.

La trentenaire s'offrait un temps d'analyse avant de faire face à cette entrée abrupte. Du temps subtilement acquis par l'usage de son ustensile. Le colosse s'était exprimé bien avant de prononcer le moindre mot, ne serait-ce que par son approche et son aura. Il était un marteau, là où ses propos ne représentaient qu'une poignée de clous jetée à la face de son interlocutrice. Quelque soit le but exact de sa venue, il représentait en l'état une facette sombre mais bien réelle de l'occupation Teikokujin.

Une armée comptait bien des molosses. Ce chien là serait-il capable de mordre en faisant fi des ordres de son maître ? Peut-être bien.

Le clan Suzuri est en période de deuil - Son chef indisposé. Mais j'ai l'écoute des Anciens et la charge de traiter les requêtes, quelles qu'elles soient. Si cette conversation importante a pour but de semer le Bien, alors c'est avec plaisir que je m'entretiendrai avec vous.

Ici le ton n'était pas mielleux. On la targuait souvent d'un profil d'intrigante, pour autant elle constituait une personnalité sincère dans ses attitudes, quand bien même son mépris des dérives shinobi restait toujours tapis dans un coin de son esprit. Elle condamnait tout un concept mais pas spécialement les individus. Et si elle le faisait, ce n'était jamais pour brider ni frustrer, mais bien amener des pistes de réflexion.

L'activité de la Grande Bibliothèque n'a pas été interrompue et le clan malgré sa cadence amoindrie oeuvre et œuvrera toujours pour la cité. Faîtes moi part des vœux de notre gouvernement, je les appréhenderai avec vérité. Terminait-elle, sereine.

Takara attrapait sa tasse pour se sustenter d'une mince gorgée, sans prendre la peine de lui en proposer une tant qu'elle ignorait si cette venue soudaine relevait de l'expéditif ou non. Néanmoins, elle l'incitait d'un geste de sa dextre à prendre place sur l'une des chaises en présence autours de la table de jardin.


_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 19:29
Fixant avec une certaine insistance son interlocutrice pour avoir une réponse des plus claire et précise, le 刺客 Shikaku comprend que le chef du clan Suzuri, l'homme qu'il souhaite rencontrer pour lui expliquer plus en détail sa venue n'est pas là. Du moins, il n'est plus. Mais elle se présente comme celle qui s'occupe des requêtes étrangères aux leurs, la dite personne capable d'écouter avec attention la demande du lieutenant ici présent.

Tachera informe également le Hijin que le clan oeuvrera toujours pour la cité des nuages, malgré les situations endémique pouvant se montrer face à eux. Une bien bonne nouvelle pour l'Urawokaku qui, même si Kumogakure no Satô est sous occupation de l'Empire, ce clan se montrera toujours défenseur du village caché des nuages. Il espère cependant que même sous occupations, le clan défendra bec et ongle la cité pour le bien de l'actuel leader. Une vérité qu'il se doit de vérifier.

Alors sans montrer la moindre once de compassion, l'impartial au katana s'avance un peu plus vers elle pour avoir réponse à ses questions.


« Appréhender mes voeux avec vérité ? Je l'espère bien. » Lui rétorque t-il, avant de s'asseoir en face de la kunoichi suite à son invitation. « Vous dites défendre cette cité quoi qu'il en coûte. Alors dans un premier temps, j'aimerais savoir ... le clan Suzuri ne pense pas - en aucun cas - à se rebeller contre le Teikoku ? Car ce serait dommage d'avoir à faire à une nouvelle guerre pour quelques rebelles. Même si je le conçois, être "occupé" par un ennemi n'est sans doute pas très plaisant.Mais sachez que je viens à vous sans aucune intention malveillante. Je m'assure simplement que nos idéaux soient commun. »

Se fixant alors au dossier de la chaise, après l'avoir retirer de dessous la table de jardin, le Chien Fou prend place face à la Suzuri et continu son petit discours.

« Dans un second temps, je viens vers vous pour prendre la température. Comme dit précédemment, je n'espère pas que les vôtres ou que n'importe quel clan que ce soit au sein de ce village ne prenne la voie de la vengeance en tentant une reprise forcée de la citée. Si je suis ici, c'est pour connaitre avec certitude vos motivations pour ensuite, voir ce qu'on peut faire pour avancer ensemble ... »

L'idée principale est donc posée, il ne manque plus qu'à discuter.

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Mar 11 Juin 2019 - 20:41


La kunoichi l'écoutait posément, se décidant à activer un sceau de sous son châle pour en tirer une tasse supplémentaire qu'elle ne tardait à remplir via la tellière disposée sur la table, puis l'avançait en direction de son interlocuteur. Comme elle le pensait, le calme introduit par Teikoku n'en cachait pas moins une méfiance concrète à l'égard des kumojins - Normal donc que les clans fondateurs soient inspectés d'avantage. Comment leur jeter la pierre ? Il existait en ce monde une roue vengeresse dont la vitesse ne cessait de gagner en ampleur à chaque fois qu'un shinobi s’exécutait en l'honneur d'un credo ou d'un autre. Eux-mêmes y avaient cédé en accomplissant leur annexion-éclair du village.

Aussi, mettre sur la table l'hypothèse du déclenchement d'une nouvelle guerre relevait de l'euphémisme. Car celle-ci était permanente, et que les têtes pensantes peu importe d'où elles venaient et peu importe leurs projets, formaient à travers le monde des femmes et des hommes dans le but de vaincre quiconque se permettrait un mot de travers. Inspirant tranquillement la fumée, désormais rassurée sur l'idée que la conversation se passerait sans futiles accrocs, elle reprenait.

Le clan a toujours étudié l'Histoire et les Sciences. En s'installant à Shitaderu, il a posé un acte précieux : Celui de pouvoir transmettre au fil des générations à quiconque serait en quête de savoir. Kumogakure est une entité précieuse pour bon nombre de gens, pour autant c'est un concept jeune qui n'est pas sensé rentrer en contradiction avec les valeurs de mon clan.

Son regard doux n'offrait aucune place à l’ambiguïté. Même si d'une certaine manière, elle relatait jusque là sa simple vision des choses. Une vision qui ne pouvait parler à tous, puisque les drames prenaient souvent source au gré d'intenses individualités.

L'Empire a marqué des points en ne profitant pas tant de son statut de vainqueur comme on aurait pu s'y attendre. De plus, nous savons ce que certains de vos soldats font pour la reconstruction de la cité - Le peuple n'est pas ignorant ni ingrat, peu importe sa peine. Posons nous plutôt la question suivante : En quoi une rébellion nous serait-elle favorable ? A son tour, elle le scrutait du regard. Ceux qui sont partis estiment que le patriotisme consiste à défendre un drapeau, un symbole. Parmi eux certains pensent qu'il vaut mieux saccager une industrie d'exception plutôt que de la laisser à d'autres, y compris leurs anciens frères restés sur place. Pour ma part seules les âmes peuplant les rues de la ville ainsi que le pays m'importent... Ces dernières ont besoin de soutien et de sûreté, pas d'une soit disant justice disproportionnée, ni forcément d'un retour exact à ce qu'elles connaissaient à un instant T.
Nous souhaitons le mieux, pour cela il faut parfois avancer hors des sentiers battus.

Quant à vos ennemis, outre ceux que vous vous êtes déjà fait et qui ont quitté nos murs, ils seront ceux que vous créerez. Inutile donc de les chercher avant l'heure. "L'Empire" est ambitieux, à voir si sa méthodologie lui épargnera les erreurs commises par feu-Kumogakure, ou d'autres villages cachés. Vous êtes à priori bien partis.
La tasse se levait de plus belle puis revenait à sa position initiale, vidée.

Aux yeux de certains, Takara s'exprimait parfois de manière énigmatique. Pourtant ses propos se voulaient clairs. Elle était disposée à accorder un accueil favorable à ce nouvel organisme établi à partir du pays du feu. Parmi les siens, elle continuerait à transmettre une volonté qui n'irait pas dans le sens du conflit - Mais le problème, alors ? Simple. Et cela viendrait surement avec la suite de la conversation. Pour elle, le clan devait prendre ses distances avec l'engrenage shinobi, avec ce dit-patriotisme, quelque soit sa couleur et ses bons mots. Le clan devait se recentrer sur lui-même, une cohésion interne qui ne serait plus aussi dépendante de hautes sphères étrangères à la famille, et qui avait peu à peu gangrené ses membres. Wo, Kaldea, Tegami. Chaque génération comptait son membre frappé par un dilemme, avec une série de choix débouchant sur le trouble. Peut être que le monde ne pouvait être sauvé, mais le clan lui, le pouvait.

Voilà pour la température. Pour ce qui est d'avancer ensemble, il faudra être plus explicite.

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 21:42
« Transmettre aux futures générations hein ? C'est tout à fait honorable de votre part à toi et aux tiens. »

Ce qu'elle dit est bien vrai. Qu'importe l'endroit, il est important de garder ses idéaux avec soi pour transmettre aux autres. Tout comme son avis vis-à-vis de l'Empire qui n'assoyait pas tant que cela sa supériorité en nombre comme en force pour terroriser le peuple des nuages.

Mais si certains des soldats du Teikoku s'efforcent de remettre ce village en état, il est également vrai qu'une rébellion serait bien fortuite en ce temps de paix illusoire. Car en effet, elle ne serait favorable pour personne.


« Une rébellion ne serait en aucun cas favorable pour vous comme pour nous. Mais elle aura lieu j'en ai bien peur. L'Homme avec un grand H est égoïste, imbu de sa personne et n'aime en aucun perdre au profit de ses ennemis. Alors de ce fait, il ne se tourne uniquement vers la vengeance pour combler leur haine de la défaite. »

Mais de ce que dit cette femme, il semblerait qu'elle soit prête à aider en partie le retour de flamme. Une bonne nouvelle pour le samouraï.

« C'est plaisant à entendre. Je dois dire que décimer tout un clan aurait été un peu compliqué mais tout de même envisageable avec beaucoup de rancoeur. »

Les yeux dans les yeux, il continu alors.

« En effet, l'Empire est ambitieux mais à encore besoin de beaucoup d'aide. Il faut dire que être aider par des Kumojin ne m'enchante pas plus que ça mais si ces derniers acceptent, alors je me plierais à la bonne volonté de notre empereur. Et c'est ce que j'entend lorsque je te dis, avancer ensemble. Construire ensemble, une nouvelle nation, lavée des erreurs de ses anciens dirigeants. »

Une volonté que l'Urawokaku souhaite transmettre au clan Suzuri aujourd'hui.

Spoiler:
 

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 23:42

Takara tâchait de préserver une certaine sobriété quant à ses émotions. Non pas pour les refouler définitivement mais plutôt pour ne pas porter atteinte à ses interlocuteurs - Pour cause, le couplet de son interlocuteur concernant l'éradication d'un clan aurait au choix pu provoquer un fou rire ou encore une infinie tristesse. De la bouche de personnes comme celle qui lui faisait actuellement face, pareil discours n'attisait chez elle qu'un certain mépris. Ce dernier semblait relayer la volonté de l'Empereur sans pour autant faire en sorte de cacher quelques bribes de réticence ; peut-être même que s'il n'avait pas été aiguillé de la sorte, ce serait sans remord qu'il aurait troqué le rôle d'ambassadeur par celui de bourreau.
Un jugement peut-être hâtif.
La trentenaire n'aimait en tout cas pas ce qu'il dégageait, jusqu'à présent.

Tout est toujours envisageable, mais battre le fer, même chaud, ne signifie pas que l'on est bon forgeron. Reprenait-elle, remodelant un adage certainement pas choisi au hasard. Le Nidaime Raikage en est un parfait exemple. Hi, ses têtes pensantes, ont été décimés - Mais suite à cela des héros sont apparus parmi le peuple du feu. Des hommes avec un grand H.
Ils ont accompli ce que Shuuhei à travers son courroux s'était juré d'éviter à tout prix. A tout prix.
Insistait-elle.
Car une menace obscure planait alors sur le pays de la foudre, un pays avait été identifié et des figures dominantes également. Il y avait déjà des preuves de culpabilité, l'idée consistait donc à tuer dans l’œuf toute potentielle cohésion de la part de ces ennemis, afin qu'aucune catastrophe aux proportions gargantuesques ne s'abatte sur nous, sur le Yuukan.

La Suzuri s'exprimait comme si elle racontait un conte pour enfant. Il ne s'agissait rien d'autre qu'un résumé du génocide Hijin, de l'opération menée conjointement par Iwa et Kumo, pourquoi et comment. Une entreprise ambitieuse et rendue immorale dont l'objectif n'avait plus aucune importance dorénavant, puisque tout le contraire s'était produit. Tirant quelques lentes et agréables bouffées sur son kiseru, elle poursuivait lascivement.

Vous avez peur, c'est normal. Vous plantez les graines de votre utopie avec la vengeance comme terreau. Mais on ne peut jeter la pierre à ceux qui suivent nos propres pas, il n'y a dans votre situation que deux scénarios cohérents : La surenchère ou la résignation.
Vous l'aurez compris, le clan ne s'inscrira plus auprès d'une nation qui ne parle que par le sang.
Il faut déjà être quelqu'un pour transmettre quelque chose - Si vous ne cherchez et n'acceptez que des soldats, vous ne valez rien, vous ne lavez rien.

N'êtes ni plus ni moins que des phonographes au Destin scellé d'avance.


De retour, ce tempérament strict. Une aura pacifiste résolue à combattre les crimes, les guerres. Prendre la thématique avec des pincettes ne constituait pas l'une de ses habitudes, il n'y avait d'ailleurs qu'à travers ce sujet là que son mépris perçait peu à peu jusqu'à la lumière du jour. Un dédain tempéré mais bien réel, indétrônable.

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Ven 14 Juin 2019 - 17:41
C'est un bout d'histoire que le Hijin connait bien. Trop bien même. Le récit des nuages et de la roche qui s'engouffrent dans le feu éteignant ce dernier jusqu'à en traumatiser son peuple. Peuple qui était enfin libre, vivant sa vie telle qu'il l'entend et sans se soucier d'une potentielle menace extérieur. Néanmoins, la frénésie de l'Homme a encore frappé, laissant la nation de feu se faire génocide dans les règles de l'art par ses plus grands ennemis.

Est-ce que la Suzuri apprend quelque chose de nouveau au 刺客 Shikaku (lit. assassin), lui qui connait cette histoire sur le bout des doigts et qui l'a suivi de loin, alors qu'il logeait sur les îles éternelles, proches de Tetsu no Kuni ? Aucunement. Mais pourquoi alors, elle se force à raconter cette histoire ? Ryūzaku reste de marbre et pense simplement que la manipulatrice d'encre raconte sa vision des choses. Sinon pourquoi parler de chose que son interlocuteur connait et pour lesquels il se bat ?


« Crois-tu réellement que je ne connais pas déjà toute cette mascarade ? »

Sa voix puissante et rauque résonne dans la coure du domaine, quelques instants après que la prénommée Takara ait terminée de discuter. Comme un air de vérité flotte dans l'atmosphère.

« Mais encore une fois, une part de ce que tu dis est vrai. Si on fait marcher une nouvelle fois notre rancœur et notre haine, alors tout cela ne s'arrêtera jamais. Mais crois-tu que tes petits amis Kumojin, aujourd'hui en fuite à travers tout le pays, ne gardent pas en eux un certain goût amer de cette défaite ? Ne crois-tu pas qu'ils reviendront un beau jour aux portes de ce village pour reprendre ces terres qu'ils défendaient autrefois ? »

Car oui, la surenchère serait inutile si l'une des deux parties souhaite une soit disante paix. Cependant, comme le pense le samouraï, cette idée flotte-elle dans toutes les têtes ? Non, c'est impossible. La rancune de certaine de ces personnes est bien présente et restera tant que le Teikoku sera toujours en vie. Le Hijin en est persuadé.

« Si je suis ici, c'est non pas pour vous forcer à intégrer les rangs du Teikoku. Non. Mais simplement pour ... prendre la température. Voir ce que les Suzuri pensent de tout ça. Comprendre pourquoi vous restez ici alors que tous les autres ont fuit. Je ne suis pas ici pour recruter des soldats, mais m'assurer que quiconque vivant entre ces murs, n'est une menace pour l'Empire ... »

Son regard se fronce, ses cheveux lui tombent sur le visage, témoignant du sérieux qu'il met à comprendre les volontés de ce clan. Sur ordre de l'Empereur, il n'est pas en droit d'abattre le moindre individu vivant dans ce village, maintenant que la guerre est terminée. Lui dont les tendances psychotiques reviennent peu à peu sur le devant de la scène ...

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Ven 14 Juin 2019 - 21:14


Si, probablement. Rétorquait la Suzuri sur le ton de la lassitude.
Mais comme je vous l'ai dit c'est une façon de pensée, par ailleurs très limitée. La raison d'être de Kumogakure est à ma connaissance de défendre le pays, si votre Empire prend le relais et que son lot de victimes s'en tient à une bataille déjà actée, alors à quoi bon lutter ? Si ce n'est re-créer de nouvelles victimes, et donc bafouer encore un peu plus la raison d'être d'un village caché.
De la logique brute.
Laissons les orgueilleux partir, revenir... Vous avez vaincu une entité militaire de front. Pourquoi vous agiter pour les bribes restantes ? N'y a t-il pas mieux à faire ?


Un geste de la main accompagnait ses dires, balayant littéralement le sujet. Takara ne souhaitait pas rentrer dans ce jeu de pouvoir on ne peut plus classique, estimait que son clan surtout dans sa posture actuelle y gagnerait d'avantage à prendre du recul. Elle n'empêcherait pas les shinobi de se battre, ils avaient été éduqués dans ce sens, mais au moins pouvait-elle les discréditer dans leur triste et belliqueuse routine afin de renforcer sa propre assise.

"Mes petits amis" agissent en leur nom, dans leur coin.
Au risque de me répéter, la carte de la répression est entre vos mains. Libre à vous de lancer une chasse aux sorcières plutôt que de faire confiance, ou simplement de laisser le bénéfice du doute afin d'orienter votre énergie vers d'autres buts. Je ne fais que représenter mon clan.

Peut-être que vous connaissez tout de cette "mascarade", mais connaissez-vous également celles de Suzuri Kaldea et Suzuri Wo ? Des personnalités qui ont asséné des coups durs à Kumogakure, l'une sous couvert de cette organisation Hijin, l'autre... Enfin. Peu importe, en réalité.
De nouvelles volutes de fumée temporisaient son discours. Nous subissons assez comme cela les paranoïaques stratégies des entités ninjas de ce monde.
Surement y gagneriez-vous d'avantage en laissant le clan à ses préoccupations les plus légitimes : La quête du savoir et sa juste transmission.
Le clan a besoin de sérénité. Pas d'une énième guerre. En l’occurrence, nous sommes plutôt en réaction à propos de cette subite vague de chakra plutôt qu'à soupeser la légitimité de l'Empire sur le pays - Une question de priorité, au risque hélas d'en surprendre plus d'un...


Elle posait son instrument de détente, lassée par les inhalations. Aussi impressionnant pouvait être son interlocuteur, la trentenaire ne se laisserait ni désarçonner ni désorienter dans son discours, car elle croyait en une chose. La paix. Et comme n'importe quel sujet d'étude, il existait une solution potentielle, que l'on ne pouvait espérer qu'en s'essayant à divers schémas. Des tentatives. L'Empire représentait une possibilité, elle ne la saboterait pas sciemment sans avoir essayé quoique ce soit, et en ce sens elle saurait s'exprimer auprès du clan.

Mon clan n'est pas une menace pour l'Empire. Phrase magique. C'est ce qu'il voulait entendre en premier lieu, autant le lui offrir.
Nous sommes des gardiens, nous sommes ici chez nous, quel que soit le drapeau. Et je mets quiconque au défi de me prouver le contraire - En particulier ceux qui sont partis.

Pas de haine. Juste une tranchante résolution.

Est-ce suffisamment clair ?
... Hm. J'oubliais. Il y a de toute évidence des jeunes gens prêts à prendre les armes parmi nous. Si je le pouvais je les en empêcherai. En bref, peut-être que vous pourrez compter sur quelques personnalités de mon clan pour servir l'Empire. Même si vous dîtes ne pas venir pour cela...
Loin d'être crédule, elle levait les yeux au ciel suite à cette note finale.

Puis se levait, comme pour annoncer la fin de l'entre-vue. Sans être une fatalité, cela appuyait d'avantage son discours et la conclusion qu'elle souhaitait marquer vis à vis de l'aspect formel de cette conversation. Son interlocuteur restait libre de remanier les choses plus à son goût, après tout, il était en position de force. Même ici, au domaine du clan Suzuri.

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Ven 14 Juin 2019 - 22:22
Recréer une énième situation de conflit serait bien dommage en effet. Mais personne ne sait si cette soit disante période de calme et paix est durable. Non, personne ne peut savoir si, un jour, les nations et les peuples du Yûkan arrêteront de commettre l'impardonnable pour des projets et des idées égoïstement élevés. Alors sans poser la moindre question, le samouraï acquiesce une nouvelle fois vis-à-vis des paroles de la Suzuri. De plus, cette dernière mentionne le nom d'hommes de son clan, ayant participé aux activités du Soshikidan, en défaveur des intérêt de Kumogakure no Satô. Une aide dont l'homme au katana ignorait et qui désormais, il accepte les faits.

Quant aux anciens collègues de Takara comme mentionné un peu plus tôt, la manipulatrice d'encre confirme que ces derniers agissent selon leur bon vouloir, sans prendre compte de ce que pense les Kumojin actuels.

Un fait bien intéressant, plaisant au Hijin voyant en cette simple phrase, la confirmation qu'elle et les siens n'agiront que pour leur propre intérêt. Un intérêt pouvant cependant se retourner vers l'Empire, lorsqu'ils ne se sentiront plus en sécurité en compagnie des Hijin ayant aujourd'hui établis leur campement au coeur de la cité des nuages.

De plus, son clan n'est pas une menace pour le Teikoku et l'interlocutrice de l'Urawokaku le souligne bien une nouvelle fois. Une insistance qui marque l'esprit du samouraï, qu'il garde bien en tête pour s'en resservir plus tard. Car même s'ils sont aujourd'hui du côté des verts, qui est capable de dire ou du moins de prédire une totale allégeance pour un Empire les ayants conquis ? Personne. Surtout seulement quelques jours après l'invasion. Personne ne peut être aussi conciliant.

Mais Ryūzaku le sait, toute loyauté à un prix malheureusement.


« Votre clan, je l'entend bien, est indépendant de la faction au sein de laquelle il se trouve. J'aimerais cependant ... » dit-il, fixant son interlocutrice tout en plongeant sa main droite à l'intérieur de son kimono entre ouvert, y sortant un rouleau ninja. « ... avoir la certitude que les Suzuri sont de notre côté, au cas où Kumogakure no Satô subirait une attaque externe comme interne. Vois cela comme un premier avantage pour toi et les tiens. »

Le parchemin, poussé de la main de l'épéiste, roule sur la table de jardin jusqu'à s'arrêter à l'autre bout de cette dernière, face à Takara. La balle est désormais dans son camp.

Spoiler:
 

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Ven 14 Juin 2019 - 23:30

Dans son austérité, son interlocuteur ne manquait pas d'aplomb.
Depuis le début il n'en démordait pas, son propos aussi bien encadré que son énergie employée. Il ne la forçait ni à se répéter ni à retourner la situation dans un sens ou un autre, juste il imposait son souhait. La Suzuri accueillait délicatement l'arrivée du rouleau, en devinant instantanément la nature suite à ce simple toucher. Ses yeux s'écarquillaient un instant. S'agissait-il d'un geste anodin ?
Son intérêt pour ce type de rouleau était connu depuis quelques temps, que ce soit à travers les missives enregistrées auprès des instances Kumojins ou encore les lettres échangées avec Raizen à propos d'un commerce potentiel avec Iwa. Le lieutenant avait du avoir accès à certaines informations avant d'approcher le clan, sans quoi ce "cadeau" révélerait d'un hasard pour le moins mystique. Takara se ressaisissait, lorgnant le donateur d'une fugace malice.

Je... vous remercie.

Elle ne revenait pas sur ce qu'elle avait déjà dit. Ce rouleau même s'il faisait mouche n’achèterait pas sa parole ni ses intentions.
Puisqu'elle avait parlé avec vérité, rien n'y changerait. Elle avait décidé d'accorder sa chance à l'Empire, et condamnait de toutes les façons les basses intrigues alimentant ce cycle sans fin - Des départs jusqu'à la destruction partielle de la raffinerie. La trentenaire partageait bien peu avec les shinobi, de manière générale. Or depuis quelque temps son influence s'étendait auprès du clan. Par la force des choses, celui-ci s'était affaibli, avait été le nid de quelques dissidences et chacune de ses réformes inculquées par le système shinobi n'avaient fait qu'accroître l'affaiblissement interne de sa structure.
Jusqu'à la guerre. Jusqu'à la Résonance.
Ce dernier événement plus particulièrement représentait le coup de massue de trop. Un fléau sans frontière qui s'ajoutait à une impuissance déjà avérée par une bataille fatidique perdue. Tant de choses à remettre en question. Repartir à zéro, faire les bons choix.

Or pour cela, partir du principe que Kumogakure était absolument nécessaire demeurait une base d'analyse réellement tronquée.

Soyez-en assuré. Nous n'alimenterons pas les conflits.
Protégez Kaminari no Kuni, alors vous pourrez compter sur nous.
Terminait-elle, paupières closes.

Un souhait contre un autre, finalement. Cela était rendu possible par l'annexion accomplie en douceur - Que cela puisse durer... Le Yuukan ne s'en porterait que bien mieux.



_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 0:21
Etait-ce là le signe d'une potentielle nouvelle alliance ? L'Urawokaku semble le croire en dépit d'une certaine tension présente depuis son arrivée au sein du domaine du clan Suzuri. Néanmoins, il semblerait que la tâche lui étant inculquée soit belle et bien terminée. Suzuki Takara, la main sur le précieux rouleau, accepte ce don pour une aide défensive des forces de l'Empire pour la cité des nuages. Un accord qui va de paire avec la loyauté de ces derniers.

Car si Ryūzaku donne un tel "cadeau" à son interlocutrice, ce n'est pas pour qu'elle lui plante un couteau dans le dos pour sauver sa famille de l'envahisseur, un jour ou l'autre. Et c'est de par son aura puissante et menaçante que, tout en fixant la kunoichi, le samouraï lui transmet ses intentions si toutefois elle se montre inefficace et inutile pour l'Empire.


« Je compte sur toi et les tiens Takara ... Tu sais ce qui arrivera si jamais ton clan nous fait faux bon. Mais je pense que tu l'as bien comprit, je ne m'en fais pas pour ça. »

C'est alors que derrière une mèche rebelle, tombant devant son visage, qu'un sourire terrifiant semblable à celui du diable s'affiche sur le faciès de l'homme. Comme un changement de personnalité ou alors ... simplement son vrai visage. Il ne dure qu'un simple instant. Mais assez longtemps pour que celui ou celle qui le voit le fixe dans sa tête et s'en rappelle comme simple souvenir ou un terrible cauchemar.

Et de ce cauchemar en découle les vraies volontés du のっぺらぼう Nopperabou (litt. spectre sans visage), terrifiant les plus faibles d'esprit. Toutefois, de ce qu'il a pu voir aujourd'hui, Takara semble une personne saine et d'esprit, sachant quoi faire pour le bien des siens.

Ce sourire carnassier disparait alors de son visage et l'Urawokaku prend appui sur la table faite de bois pour reculer sa chaise et se se remettre debout. Sa visite au coeur du domaine Suzuri touche à sa fin.


« Suzuri Takara, j'espère que notre prochaine rencontre sera un peu moins ... conventionnelle. J'aimerais beaucoup voir de quoi vous êtes capable. Merci cependant de m'avoir accueillit en vôtre domaine et de m'avoir écouté. »

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] 1559598041-signryu1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6286-urawokaku-ryuzaku http://www.ascentofshinobi.com/t6313-urawokau-ryuzaku-les-voyages-d-un-samourai http://www.ascentofshinobi.com/u773

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 12:05

Un frisson.
Les shinobi étaient souvent tous les mêmes, dans le fond. Mais ils ne portaient pas tous le même type d'énergie ni n'appréhendaient leur environnement avec les mêmes codes. Cet homme, elle avait les armes pour s'y confronter verbalement, mais bien heureuse était-elle de ne pas l'avoir rencontré lors de l'assaut Hijin. Au moins il n'était pas insensible à la politique instaurée par son supérieur hiérarchique, limitant un champ des possibles potentiellement effroyable au vu de l'hurluberlu... A n'en point douter, lui donner carte blanche reviendrait à se faire complice de tristes desseins.
Elle ne l'aimait pas. Pour autant, à quelques différences près, Kumogakure comptait également des phénomènes à la confiance relative.
Tel était le lot du système shinobi. On passait sur bien des facettes d'une personnalité à condition qu'elle soit réceptive et efficace pour le bien de son Institution.

Aussi Takara ne laissait pas son stress s'échapper au risque de nourrir intimement son interlocuteur. Au cœur de l'actuel abattement clanique, elle était cette dernière image forte, jusqu'à ce que tous se ressaisissent. Elle non plus n'en démordrait donc pas.
Attentive aux propos tenus, elle penchait brièvement la tête sur le côté avant de répliquer.

De quoi je suis capable ? De bien des choses.
Mais peut-être pas de ce que vous attendez. Ni ce que vous craignez, d'ailleurs.
Sourire sincère. Quoiqu'il en soit vous êtes le bienvenu ici, il y aura toujours un siège pour les représentants du Teikoku tant que respect et dialogue seront les mots d'ordre.

Ni une ni deux, elle faisait disparaître le parchemin via un sceau placé dans la paume de son gantelet métallique - sa main gauche - puis s'avançait au delà de son interlocuteur, l'accompagnant visiblement jusqu'à la sortie. Discrétion et prudence accompagnaient son comportement, mais de toute évidence elle souhaitait depuis le début de cette rencontre garder un certain contrôle de la situation, sans pour autant forcer.

Puisse l'Empire incarner la sagesse. Le Yuukan en a rudement besoin.

Sobre conclusion adressée au court d'un regard doux, faisant fi de l'obscurité évidente qui habitait le Lieutenant.
Peu importe son âme et ses principes, il avait permis la cordialité - Or la folie avérée des shinobi n'offrait pas toujours de tel cadre.

_________________
L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

L'Oriflamme se dresse [Pv: Ryuzaku]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Grande Bibliothèque
Sauter vers: