Soutenez le forum !
1234
Partagez

émoussée (ft. Borukan Ashitaka)

Invité
avatar

émoussée (ft. Borukan Ashitaka) Empty
Mar 11 Juin 2019 - 14:55

L’apprentie
Incessante quête folle, désir intense qui bouillonne sous ta carne. Les braises de la victoire qui grondent sous tes ongles, délicieux brasier qui enivre chacun de tes pas. C’est durant cette démence funeste que ton esprit s’égare, le regard plonger dans l’horizon, menace lointaine qui n’ont de cesse de murmurer dans un coin de ton esprit. Résonance qui trouble tes affinités avec ton chakra, hésitation qui n’a de cesse de s’approfondir, lien qui faiblit peu à peu. Et toujours cette frustration, cette rage qui te caractérise si bien, écho d’une faiblesse que tu est devenue incapable de voilée. Incendie qui se mêle à ce désir de liberté dérobé, lâcheté indigne de ton clan, rêve de fuir, au loin, de briser les chaînes du devoir. Innocence quelconque qui demeure dans un coin de ton esprit, souhaitant voir le monde au-delà du regard des nations. Vagabondage onirique qui apaise l’âme quelques instants, avant de reprendre ta mission personnel, pulsion soudaine de trouver en enseignant hors du cadre de ton clan. Besoin d’un regard neuf sur tes capacités, tu t’étais alors plonger dans de longue recherche sur les capacités des nombreux shinobi qui parcours Iwa, jusqu’à le trouver, de quelques années ton aîné à peine, il était pourtant déjà jonin. Bien loin de ton statut misérable.

Borukan, clan reconnu au sein du village, malgré la destitution et l’exil du Nidaime. Un clan qui avait la réputation de posséder de puissants shinobi ainsi que de puissante techniques. Et paraît-il, certains membres feraient des candidats idéal au poste de Kage, pour remplacer la perte du Yondaime. De simples échos qui ne t’intéresse guère, de simples murmures auxquels tu ne portes plus attention. Les tiens depuis peu exclu du pouvoir du village, les samouraï étaient plus proche d’étranger au sein d’Iwa que de membre à part entière. Surtout depuis la chute du Shogunat Nagamasa à Tetsu, un autre avantage perdu, qui prolonge finalement l’agonie du clan. Tant de membres éminent perdu, une ancienne génération presque complètement balayer par la guerre. C’est pour cela que tu devais te surpasser, c’est pour eux que tu devais trouver un enseignant digne, et Borukan Ashitaka, un jonin parmi tant d’autres, semblait le seul à t’intéresser. Une curiosité à peine voilée pour les techniques de son clan, un désir brûlant de perfectionner tes techniques au katana.

Ainsi tu t’éloignas quelque peu du centre du village, presque certaine de retrouver l’utilisateur de yoton dans les hauts plateaux, ce qui semblait être un parfait endroit pour s’entraîner, parfois sous des regards indiscret, d’autres fois plus discrètement. C’est donc en tenant fermement la garde de ton katana que tu t’égares entre les haut plateaux, fortement marquer par la présence des Chôkoku et des Borukan en remarquant les nombreux cratère et débris brûlant ayant tracer les reliefs de l’endroit. Sans aucun doute, tu te trouvais à l’endroit parfait. Quelques instants plus tard, tu remarquas un bout de chevelure flamboyante entre deux rocher, soupçonnant la présence de l’homme que tu cherches, tu t’approches prudemment du lieu, un peu hésitante, loin d’être accoutumée à ce genre de demande, tu n’avais jamais chercher un enseignement ailleurs auparavant. C’était naturellement que les aînés Nagamasa entraînait les jeunes du clan qui voulaient apprendre, alors jamais tu n’as dut te présenter à un maître, c’est plutôt eux qui se présentait à toi. Ignorant au final encore beaucoup de chose sur ce monde qui n’est pas entièrement tiens, le monde shinobi, tu t’approcha prudemment de lui, jusqu’à attirer son attention, dès lors, tu déposas ton arme à ta droite en te présentant. « Midori, du clan Nagamasa. » avant de le supplier, à genoux. « Je me présente à vous pour que vous deveniez mon sensei, Borukan-sama » Simple et… Efficace ?


Revenir en haut Aller en bas

émoussée (ft. Borukan Ashitaka) Empty
Sam 15 Juin 2019 - 16:39
Le Borukan s'était levé à l'aube comme souvent ces derniers temps. S'il n'était d'habitude pas des premiers levés, l'attaque récente d'Iwagakure no Sato l'avait fait changer de rythme. Il n'avait plus son équipe, morte pendant le combat ou suite à la résonnance. Il s'entraînait donc seul à l'aube pour pouvoir être le plus proactif possible durant le reste de la journée et ainsi continuer son avancée vers la place qu'il souhaitait, celle de chef du village.

Cette méthode qui avait l'avantage de lui libérer un certain temps avait aussi celui de l'aider à passer à la suite, à faire le deuil de ses camarades qu'il connaissait depuis quelques années et avec qui il avait monté en grade. Une perte dure mais qu'il s'efforçait de cacher pour montrer l'exemple. Pour avancer. Sa philosophie de vie n'avait jamais été aussi dure à appliquer qu'en ces jours qui suivaient l'attaque de Mamushi.

Alors qu'il s'arrêtait pour se poser contre un rocher, il se mit à regarder au loin, écoutant le vent qui soufflait, murmurait, dansait sur le plateau qu'il avait choisi pour s'entraîner. Ashitaka tourna la tête soudain, ayant entendu des bruits de pas arriver vers lui. Il observa la jeune fille qui se présentait à lui et se redressa quand elle tira son katana mais avant qu'il ne puisse la questionner, elle se mit à parler. Elle se mit alors à genoux, arme à son côté, posée sur le sol, et lui demanda de manière bien curieuse de devenir son élève.

Clignant des yeux pour s'assurer qu'il ne rêvait pas, le Loup se racla la gorge avant de lui répondre.

« Hajimemashite, Midori-san. Relève-toi. »

Attendant qu'elle se mette debout pour continuer, il la détailla quelques instants avant de continuer.

« Si tu veux devenir mon élève, il va falloir me prouver que tu le mérites. Et me dire pourquoi tu me demandes ma supervision au lieu de celle de ton clan. Pour ce qui est de la preuve, on va commencer simplement. »

L'homme aux yeux dorés se tourna pour attraper son sac et en sortit deux bokens, un pour lui et l'autre pour la jeune fille. Il envoya le second à cette dernière et après l'avoir observé le rattraper, il se mit en garde.

« Attaque-moi. »

_________________
émoussée (ft. Borukan Ashitaka) Ashii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u563
Invité
avatar

émoussée (ft. Borukan Ashitaka) Empty
Lun 17 Juin 2019 - 22:39

L’apprentie
Après réflexion, l’approche n’était sans doute pas la plus adapté qui soit. Habilité absente, jamais auparavant tu t’étais retrouvée confronter à cette situation, jamais tu n’aurais cru faire face de cette manière à un jônin d’un autre clan que le tient. Les pensées vagabondes, un peu trop, tandis que ton palpitant s’emballe dans ta poitrine, incapable d’articuler quoique ce soit en attendant sa réponse, incapable de confronter son regard, tes yeux restent rivés au sol, les mains légèrement tremblante. Pour l’occasion, tu avais ôté ton unique artifice, couvre chef absent, libérant ta longue crinière ébène, cachant des pupilles rouges comme le sang. Tu te voulais humble face à lui, malgré ton incapacité à te libérer de cette cape ardente, représentation de la branche de ton clan, les tons sanglants comme bannière antique, à l’image de tes ancêtres, puissants samouraï ayant effleurer les terres du Pays du Fer, au service du shogunat Taira, puis Nagamasa. Dévotion exemplaire ainsi qu’une détermination sans faille, deux caractéristiques qui t’ont toujours été des plus cher. Héritage qui transcende le temps. Malgré tout, te te retrouvais telle une petite fille effrayée face au Borukan, à la réputation aussi solide que leur influence au sein du village.

Ce n’est que lorsqu’il te demanda de te relever et que tu redressas la tête avant de te remettre sur tes pieds, attendant patiemment la sentence. L’incertitude qui te hante, tu ne te sens pas digne d’être son élève, malgré ce désir ardent d’étendre des horizons tandis que tu crées une certaine distances avec les anciens de ton clan, bien trop désespéré dans leurs jeux politique qui te dépassent. Car toujours en quête de force, toujours ce désir de te surpasser, tu as depuis toujours délaisser ces nombreux conflits qui ont déchiré les tiens, les arcanes diplomatique et les questions d’influences qui n’ont que peu d’intérêt dans tes ambitions. « Je sais que ma demande est étrange… Mais je souhaites devenir plus forte, pour cela, je dois étendre mes horizons au-delà des arts samouraï, pour que les générations futurs n’ai plus à vivre cela. » Idéalisme contrastant avec ce brasier intense qui gronde sous ta carcasse, tu attrapes alors le boken et te met immédiatement en garde. Mais incapable de cacher l’intérêt que tu lui portes, ton regard persiste à fuir tandis que le rouge vient doucement teindre tes joues, pensées vagabonde que tu balayes d’un soupir tout en fermant les yeux.

Tu recherches, une nouvelle fois, cette harmonie tant désiré que tu pourrais résumer par la paix intérieure. Le murmures du bushido, arcane de la voie du sabre, le chemin vers le vide absolu, aspiration de tout samouraï au final, décrocher de ses liens terrestres, tu désires effleurer cette perfection hors d’atteinte. C’est alors que tu rouvres les yeux, lentement, loin de cette état d’équilibre complet, tu parvins malgré tout à contrôler ton rythme cardiaque ainsi que ta respiration. Concentration avancer, poigne ferme sur le manche du boken de bois, visiblement user par de nombreuses heures d’entraînement. Malgré tout, tu restes figée, quelques instants supplémentaire, ne trouvant aucune raison pour lever une arme envers lui, avec le silence qui émousse ta lame, frustration soudaine, le sang qui s’embrasse sous ta carne, unique éclat qui fini par guider ta lame à plusieurs reprise vers ton adversaire. Mouvement fluide, rapide, digne des enseignements de ton clan, le portrait idéal d’un samouraï Nagamasa, rien de plus, rien de moins. Un style extrêmement scolaire, un détails qui n’échappera sûrement pas à un œil averti.


Revenir en haut Aller en bas

émoussée (ft. Borukan Ashitaka) Empty
Ven 5 Juil 2019 - 18:45
Le Jonin regarda cette jeune fille tremblante, ne sachant trop que faire. Il ne voulait pas l'effrayer ainsi. Elle était venue pour lui faire une demande sans doute très importante pour elle, il n'était pas là pour faire peur. Doucement, elle se redressa à sa demande, hésitante. Un petit animal terrifié, qui sembla se calmer un peu quand il prit la parole à son tour. Elle semblait un peu moins perdue à ce moment, puisqu'elle accepta même de lui répondre. Elle ne bégayait pas, elle semblait avoir retrouvé un semblant de contenance. C'était déjà mieux.

« Étendre tes horizons pour devenir plus forte. Je vois. Mais que les générations futures n'aient plus à vivre quoi ? Sois précise. Les mots sont importants. Ce sont des armes eux aussi. Choisit les bien. »

Elle était restée un peu trop vague au goût du Loup mais pour l'instant il s'en contenterait. En garde, il attendit qu'elle se mette en mouvement et se lance dans ce premier exercice qu'il lui offrait. Un test non seulement pour voir si ses actes suivaient ses mots quant à l'envie d'apprendre, mais aussi pour voir où elle en était de son apprentissage samouraï dans le maniement du katana.

Boken en main, elle sembla alors changer, se reprendre. Sans doute était-ce quelque chose de naturel pour les samouraïs, au point où ils n'étaient plus vraiment les mêmes lorsqu'ils ne les avaient pas avec eux ? Katana ou sabre d'entraînement, au fond, le résultat était le même. Le clan Nagamasa vivait pour sa Lame.

Ashitaka attendit alors la jeune fille et se contenta de parer ses assauts pour l'instant. Tout était très simple, direct. Pas de superflux, de détail pour la beauté du geste. Une certaine efficacité. Mais une efficacité d'apprentissage, celle qu'on enseignait aux débutants. Il n'y avait pour l'instant presque aucune botte, une sincérité dans les coups qui n'avait rien d'un combattant de haut vol. Cette Midori était moins avancée sur la voie que la jeune Hisa avec qui il avait déjà pu échanger quelques coups.

Et à vrai dire, c'était plutôt rassurant. Il ne serait pas trop ridicule dans ce qu'il pouvait lui enseigner si elle ne connaissait que peu de choses. Un petit sourire commença à apparaitre sur ses lèvres tandis qu'il se mit finalement à attaquer à son tour après s'être défendu des assauts de la jeune fille qui étaient assez prévisibles bien que déjà empreints d'une certaine puissance. Lui utilisa des coups tout aussi simples et directs, n'hésitant pas à utiliser sa force sans doute plus grande que cette élève inattendue pour découvrir comment elle s'en sortait quand elle ne pouvait pas simplement parer.

Pour compléter ce petit test, il lui fit un coup un peu plus rapide et inattendu, testant sa réactivité, bon indicateur du niveau d'un élève selon lui. S'arrêtant alors, il baissa son boken et en posa la pointe sur le sol devant lui, ses deux mains sur la garde de l'arme de bois.

« Bien. Tu te débrouilles pas mal, tu sembles aussi savoir ce que tu veux. Rentre chez toi, prépare toi pour une randonnée et un possible combat, comme si tu partais en mission dans Tsuchi no Kuni. Retrouve moi aux portes dans trente minutes. Tu auras la réponse définitive à ta question ce soir. »

Ne rajoutant rien, l'homme aux cheveux roux lui fit un signe de tête puis partit des hauts plateaux en marchant rapidement, allant directement vers le quartier Borukan. Il la laissa à elle-même, qu'elle réalise ce qu'il venait de dire. D'ici une demi-heure, il la retrouverait aux Crocs Rocheux pour une petite escapade qui lui en dirait beaucoup sur la petite Nagamasa.

_________________
émoussée (ft. Borukan Ashitaka) Ashii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u563
Invité
avatar

émoussée (ft. Borukan Ashitaka) Empty
Sam 6 Juil 2019 - 0:37

L’apprentie
« La guerre, la perte. » Unique réponse que tu lui accordes, deux mots qui renforcent une nouvelle fois cette détermination flamboyante. Poigne ferme sur le ridicule bokken de bois, tu charges sur ton nouvel adversaire, sans la moindre hésitation dans ton regard, tu lui fais face. Sans attendre, tu portes le premier coup, un impact fébrile, la lame de bois dénudée de tout chakra, ne souhaitant pas immédiatement dévoilé toute tes arcanes. A cet instant, tu te confonds avec les nombreux sabreurs qui parcours ce monde, vulgaire épéiste bafouant presque l’enseignement de tes aînés, mais qu’importe. Désireuse de conserver tes secrets, tu ne vas pas au-delà, tu ne laisses pas la rage guider tes coups, ni une quelconque autre impulsion fugace. Et sans surprise, il bloque chacune de tes estoc sans la moindre difficulté, une légère touche amusée vient imprégner le tracer de tes lippes, délicatement, fascination grandissante pour ce jonin au visage tendre, habile descendant de la longue lignée du clan Borukan. Ce fut même une certaine surprise pour toi d’apprendre qu’il maniait le sabre, un art qui s’est sans doute rependu à travers Iwa suite à l’arrivée des samouraï en son sein. Peut être l’unique héritage qu’il restera de votre passage pour les générations à venir, les échos d’une lignée aujourd’hui à l’agonie. Une touche d’espoir qui s’entremêle au devoir qui est le tien, celui de cette génération qui est la tienne. Une brève pensée pour l’amazone, jeune cousine qui t’a désormais surpassé, tu te pinces alors la lèvre tandis que la situation se transforme.

Le Borukan passa alors à l’assaut, avec plus de force. Par instinct, tu paras le premier coup, prenant alors conscience de la force qui s’abattait sur le sabre d’entraînement, vibration d’un impact persistant. Tu optas dès lors pour une autre stratégie, esquivant ses assauts ou déviant le plus simple possible chacun de ses assauts, évitant les impact sur la durée, pouvant signer ta fin en situation réelle. Dès lors, tu fus prise par surprise de sa dernière attaque, réagissant d’instinct, tu esquivas dès lors, prenant la distance et prête a riposter, le chakra imprégnant lentement la lame de bois. Mais ses paroles te stoppèrent instantanément dans ton élan, te ramenant finalement à la réalité. Les yeux pétillant d’un intérêt rare pour une personne, voix légèrement tremblante, tu réponds simplement. « B… Bien ! » Il parti, rapidement suivi de ton départ qui te ramena au cœur d’un village en pleine ébullition. Le crépuscule s’étirant peu à peu au loin, il est vrai que tu n’avais pas vu le temps passer sur les hauts-plateaux. Tu te faufilas à travers rues et ruelles, sans réelle raisons, peu de choses te ramenaient au sein du domaine Nagamasa, si ce n’est tes outils ninja, bien souvent superflu pour toi qui manie principalement le katana. Bien que tu sois consciente que c’est sans aucun doute ta principale faiblesse.

+++


Présente avant l’heure, l’impatience te dévorant de l’intérieur. Tant de questions se bousculèrent dans un coin de ton crâne, tu ignorais à quoi il allait te soumettre, bien que tu te doutais qu’il te mettrait une nouvelle fois à l’épreuve. Mais tu étais prête. Soupir stresser tandis que tes pupilles ardentes s’égarent à travers le décor qui s’offre à toi. Les portes du village de la roche, si paisible, contraste brutal avec ce que fut la cité auparavant, bien que la vie n’avait pas complètement abandonner Iwa, mais c’était cette fois une autre impulsion qui guidait ses habitants. Le désir de reconstruire, les larmes et parfois même la colère, tu te reconnais presque en certaine de ces âmes errantes qui parcours le village shinobi. Un second soupir, les mains confortablement installer sur l’extrémité de la poignée d’Onimaru, posture bien plus naturelle pour toi que bien d’autre, cape aux couleurs du sang se laissant légèrement porter au rythme d’une délicate brise. Une tenue définitivement original pour la shinobi que tu es, aux même éclat que cette personnalité flamboyante qui t’habite.


Revenir en haut Aller en bas

émoussée (ft. Borukan Ashitaka)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: