Soutenez le forum !
1234
Partagez

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Sam 15 Juin 2019 - 2:19
Le shinobi s’était renseigné. Il était chez lui, à Iwa. Trouver le bonhomme qu’il cherchait ici devait être plutôt aisé. Il était parti partout où un ninja "n’appartenant pas" au village pouvait se rendre. Il avait commencé par les portes et s’était renseigné sur les shinobis qui étaient là le jour où celui qu’il recherchait était venu au village. Ensuite, il s’était rendu à la morgue, l’homme n’était guère sur place. Il s’était alors recueilli rapidement auprès de l’endroit où était gardé le corps de Naari Etsuko. Après cela, le shinobi s’était rendu aux bordels. Les hommes errants, souvent, lorsqu’ils ont du temps libre aiment à fréquenter les prostitués. Du bon temps donc, mais non ! Il n’y était pas. C’est alors que le Hyûga eut en tête d’aller chercher du côté de l’œil du cyclone, là aussi toujours pas. Le Hyûga chercha dans les bars. Pourquoi n’y avait-il pas pensé immédiatement après les bordels ? Nul ne sait. Un combattant errant a forcément des penchants, nécessairement ou il aime à coucher avec les femmes, ou il aime l’alcool. Dans l’idéal il adorera les deux ! Mais là non plus, pas une trace de sa cible. Il n’en aperçut même pas l’ombre. Le shinobi poursuivit donc ses recherches du côté du palais du Tsuchikage, mais là non plus, rien. D’ailleurs à cet endroit, les gardes empêchaient toute personne d’entrer. Normal, en l’absence d’autorité légitime pouvant y pénétrer.

Au final, le Hyûga se déplaça jusqu’aux Hauts-plateaux. C’était sa dernière carte, sa dernière chance. Il s’en alla donc jusqu’à cette place forte des iwajins, cet endroit puissant où bien des hommes et des femmes s’étaient donnés corps et âme pour goûter aux joies de la progression, aux joies de l’élévation vers les sommets de la puissance. Tsuyoshi aimait bien cet endroit. Il y venait régulièrement, encore plus qu’auparavant. Il s’y entraînait sans relâche depuis peu, toujours plus désireux que jamais de grandir de devenir plus fort, de devenir meilleur. Il avait un but, un objectif bien clair et bien affiné. Il devait se remettre sur la voie qui était sienne juste avant qu’il ne rejoigne Iwa avec le clan Hyûga. Voilà pourquoi le Chuunin venait ici si régulièrement.

Arrivé aux Hauts-plateaux, le bonhomme avait cherché des yeux sa cible. Il en avait reçu une description sommaire. Cheveux hérissés et droits, yeux verts, larges épaules, allure d’athlète… C’était bien entendu insuffisant, mais probablement assez pour que le Hyûga puisse retrouver celui qu’il cherchait. S’étant positionné à un endroit en hauteur, il regarda l’ensemble de l’étendue tout autour de lui. Ses yeux virèrent alors au blanc et sa vision changea du tout au tout. Il y avait beaucoup de gens étant venus s’entraîner. Il fallut un certain temps avant que le Hyûga ne trouve le bonhomme qu’il cherchait. Ce dernier ne s’entraînait pas. Non. Il était dans un coin, probablement à observer.

_ Vous passez beaucoup de temps ici ? Le Hyûga s’était approché de sa cible. Il était certain de ne pas s’être trompé. Ses yeux devenus normaux, et pourtant anormaux pour un Hyûga, lui avaient permis de plonger son regard sur celui de son interlocuteur. Il vit tout de suite le dernier signe distinctif qu’il cherchait… Yeux verts…

_ Je viens assez souvent ici moi aussi… Pour m’entraîner ou alors parfois m’asseoir, regarder, apprendre et m’inspirer des autres. Parfois c’est également un bon moyen de progresser, même si ce n’est pas le moyen le plus... actif. Le Hyûga avait cessé de regarder son interlocuteur. Il regardait devant lui, au loin. Deux ninjas qui se battaient kunai à la main.

_ Je m’appelle Hyûga Tsuyoshi. Et vous ? Vous êtes bien le fameux Taishi ? Ou ferais-je erreur ? Le regard du Chuunin indiquait cela dit qu’il ne pensait pas être en train de faire fausse route. Cela dit, pour en avoir une réponse qui lui permettrait de valider définitivement son hypothèse ou pour savoir si son interlocuteur daignerait lui accorder un moment, il fallait attendre. Attendre qu’il réponde aux présentations.



_________________
Spoiler:
 


Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 5:12
Taishi ralentit sa respiration, s’appuya la tête contre la paroi de la montagne surplombant les haut-plateaux d’Iwa. Ce n’était pas un endroit qu’il préférait en tant que tel. De son temps d’Iwajin, l’Hayai n’avait passé que très peu de temps aux terrains d’entrainement, ou l’académie où il n’avait pas été étudiant. L’Éclair Vert avait toujours préféré apprendre directement sur le terrain, et ses particulières facultés l’avait aidé en ce sens même à ses débuts dans ce village, comme un simple genin qui n’aspirait qu’à manger, picoler et draguer, pas nécessairement dans cet ordre. Comme les choses avaient changées depuis le temps.

Non, il était ici parce qu’il savait que c’était le dernier endroit où on irait le chercher. Pour être honnête, pour toute la compagnie de la nouvelle génération d’Iwa qui lui était bien sympathique, il avait besoin de temps pour réfléchir. Se recentrer. Il n’était pas sourd aux mots de Toph, du moins pas le message derrière ceux-ci. Taishi ne pouvait pas avancer en restant prisonnier de ses remords et ressentiments, même si ce village incarnait toute cette rancœur. Le sang de l’injustice coulait à même les murailles ébréchées de cet endroit. Et sous les doigts de l’Hayai, il était encore chaud.

Aussi, il fut difficile de cacher une légère frustration, quand on lui adressa la parole. Jusqu’ici, les autres shinobis d’Iwa évitaient de lui parler, du moins ceux qui ne connaissaient de lui que son statut de déserteur et ces étranges éclats de circonstances qui permettaient qu’un criminel recherché puisse marcher librement à travers la cité. Mais en ces temps troublés, es-ce que c’était vraiment la chose la plus étrange ?

Pas pour son futur interlocuteur, en tout cas. Taishi releva son regard verdâtre vers le curieux individu, le considérant un instant, lui et ses mots.

« J’ai déjà une copine. »

Moment de silence. À quoi ce type s’attendait-il avec ce genre d’introduction ? Pas juste ça, mais c’était un foutu Hyûga en plus. Nonobstant Toph qui lui rappelait que l’esclavagisme moral existait pour de vrai, le passé de l’Hayai avec ce clan n’était plus à faire. Mais de tous ceux qui peuplaient ce village, il fallait que ce soit un autre faux-aveugle qui vienne interrompre sa séance de… De quoi au juste ? L’Éclair Vert réalisa que le gars était d’ailleurs toujours là, et finit par soupirer, lui indiquant l’espace à côté de lui. S’il fallait vraiment avoir une conversation maintenant, autant ne pas le faire en se détruisant le cou à parler à quelqu’un qui le surplombait.

« Je suis Taishi. Fameux, je ne sais pas. Rappelle-moi en quoi je suis fameux, au juste ? »

La célébrité le connaissait bien, surtout maintenant que le nom de Taishi devenait de plus en plus associé à l’Éclair Vert, longtemps supposé comme étant une autre personne entièrement. Vêtue de son iconique masque, sauveur de la veuve et de l’orphelin. Bien différent de Taishi, le déserteur qui a trahi son village, l’alcoolique jonin d’Iwa qui a mené sa propre étudiante à une mort injustifiée.

Quelle surprise de comprendre que les deux ne faisaient qu’un.

« Et que puis-je faire pour un fameux membre du clan Hyûga en cette magnifique journée ? »

Peut-être que Toph l’avait envoyé comme messager.


Elle était sans doute occupée à entretenir son bushido quelque part.


_________________
I'm done apologizing for who I am, Invité.

Taishi's Theme : Flying Green Light.
Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 22:28
Tsuyoshi ne fut guère refroidi par l’entame du propos de son interlocuteur. Que ce dernier le fasse passer pour une gonzesse ne le gênait guère. S’il savait combien de temps le Hyûga l’avait cherché, il n’aurait certainement pas dit cela. Il aurait su que c’était vain. Par ailleurs, Tsuyoshi s’imaginait que son interlocuteur, à force d’avoir passé du temps hors du village, et au regard de son statut de déserteur aussi, devait probablement être sur ses gardes à chaque fois que quelqu’un venait l’aborder. C’était normal quelque part qu’il réagisse ainsi au lieu d’être avenant. Véritablement, le Hyûga ne pouvait pas lui en vouloir.

_ Pour ma part, je préfère les femmes ! Avec de l’allure s’il vous plaît ! Vous avez surement de l’allure, mais pour le reste…

La réponse du Hyûga avait fusé dès l’instant où il avait compris que son interlocuteur avait baissé sa garde. Ses propos étaient sans animosité. Le ton neutre. Lorsque le Hayai lui indiqua un endroit où poser son popotin, le Hyûga s’assis alors sans plus de protocoles.

_ Fameux parce que je te cherche depuis un bon de temps… Et aussi parce qu’apparemment vous êtes le pourvoyeur exclusif d’informations pour le village. Des liens avec le Kunai Emoussé ?

La dernière phrase lui était venue naturellement. C’était pour taquiner bien entendu. Son sourire en coin en attestait. Le Hayai avait adopté une entame de discussion qui allait probablement dicter le reste des échanges.

_ Oh… Le seul personnage fameux ici c’est vous. Je ne suis connu que dans mon clan. Oui le fameux clan Hyûga. Si l’on faisait un sondage dans Iwa, je ne pense pas que je serai connu de plus d’une personne sur cinq… Et encore je suis probablement trop tendre. Quoi qu’il en soit, cela me va ainsi. Pour l’instant en tous cas.

Portant son regard sur le Hayai, le Hyûga le détailla de haut en bas. Il prit son temps jusqu’à ce que son interlocuteur se rende compte qu’il l’avait remarqué. Sans le lâcher du regard, le Hyûga lui dit :

_ Je vous remercie d’avoir ramené Etsuko-senseï…

Toujours en le regardant intensément –Taishi devait sûrement se demander s’il avait affaire à un fou.

_ Étiez-vous là lorsqu’elle est tombée ?

Une question qui en cachait d’autre. Mais le Hayai le comprenait parfaitement.

_________________
Spoiler:
 


Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 20:02
Il préférait les femmes. Encore heureux, la dernière chose dont il avait besoin, c’est un faux-aveugle qui essaie de le séduire. Surtout un gars. Le regard de Taishi le détailla. Comme il le disait, c’était un pur inconnu, pourtant Taishi avait eu un pas mal d’encre coulée avec le clan du Byakugan à travers de Sanadare, et en connaissait plusieurs du coup. Mais pas lui. Ses yeux ne cadraient d’ailleurs pas avec l’allure typique des Hyûgas. Malgré cela, l’Hayai ne pensait pas qu’il mentait sur son clan. Pourquoi l’aurait-il fait. Peut-être que ce Tsuyoshi était une tare génétique, un peu comme lui.

« Me chercher ? Vraiment… Me voici, alors. »

Il n’avait pas beaucoup cherché alors. Et pas au pays du Feu, d’ailleurs. Taishi était réputé pour être insaisissable, mais pas difficile à trouver pour autant. Du moins, quand il assurait encore la protection du peuple de Hi. Désormais, les règles avaient changées, sans doute.

« Si je suis le seul pourvoyeur, ce village doit être bien mal informé. J’avoue ne jamais lire le Kunai Émoussé. Les gens font trop confiance à ce qu’ils lisent dans un journal. »

Ce n’était même pas une exagération. Taishi avait été surpris qu’on puisse prendre un tel bout de papier autant au sérieux. Le monde était parfois insensé, rien à comprendre. Tsuyoshi le remercia d’avoir ramené le corps d’Etsuko, et Taishi haussa légèrement les épaules en hochant de la tête tout aussi simplement. Il avait fait ce qui lui semblait juste. Pas forcément par préférence à Iwa.

« Profite de ton manque de célébrité, dans ce cas. Ça n’a vraiment que peu d’avantages, si tu veux mon avis. Il y a toujours moyen de la cacher sous une autre identité, mais ça devient rapidement lassant. »

La dernière question du faux aveugle le fit sourciller. Si la question aurait été sans reproches dans un autre temps, elle semblait carrément suspecte dans celui-ci. C’était très bizarre. Et quoi encore, maintenant ce gars faisait sa propre petite enquête ? L’Hayai le considéra un instant, décidant d’opter pour la franche vérité.

« Non, j’étais occupé à abattre des Kumojins ailleurs. Les corps étaient encore chauds à mon arrivée. »

Il s’appuya le dos plus confortablement en jetant un œil aux gens qui s’entraînaient, sa main relevant un kunai verdâtre qu’il fit tourner entre ses doigts, habilement, un geste machinal auquel il ne réfléchissait même pas. Un automatisme.

« Quelle est la nature de ta relation avec Etsuko, si je peux me permettre de demander ? Elle semble plus approfondie que Shin, son collègue. »

Les genins passaient toujours aux oubliettes. Taishi en savait quelque chose sur ça, aussi.

« Si j’ai bien compris, Iwa a eu sa dose d’hostilité. Tu faisais partie des défenseurs ? »


_________________
I'm done apologizing for who I am, Invité.

Taishi's Theme : Flying Green Light.
Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 22:59
Le Hyûga écouta les réponses et répliques de son interlocuteur. Ce dernier demeurait toujours sur la défensive. C’était normal. Cet état de fait n’était pas prêt à être changé d’ailleurs. Pourquoi le serait-il ? Le Hayai discutait avec un inconnu après tout. Un inconnu qui lui avait donné son nom et tout mais un inconnu quand même. Le Hayai lui était dans un village qui n’était plus le sien. Un village qu’il avait quitté pour une vie totalement différente, une vie qu’il avait choisi mais une vie qui n’était pas celle de tous ces iwajins autour de lui.

_ Possible. C’était ce que le Hyûga avait répondu par rapport à ce que le Hayai avait dit. En effet, il est vrai que si comme Tsuyoshi l’avait affirmé, Taishi était le seul pourvoyeur d’information d’Iwa, alors Iwa était mal barré. C’était vrai. Pourtant, autant qu’il avait pu en entendre, c’était bien Taishi qui avait donné bon nombre d’informations récentes concernant tant l’attaque à Kumo, l’existence du Teikoku ou encore le phénomène de la résonance s’étant également produit à Kumogakure no Sato.

_ Tu as raison concernant le fait de croire ce que l’on nous dit dans les journaux. Les journaux sont fait pour dire la vérité et les journalistes pour prendre le temps de bien vérifier leurs sources. Ce ne devrait pas être difficile, surtout pour un journal pareil qui ne fait ses tirages qu’une fois l’an. Mais bon… Je présume que le Kunai Emoussé va tomber en faillite dorénavant.

En effet, qui croira jamais plus un traître mot de ce que ce journal raconterait. Ils étaient derrière cette information sensationnelle qui s’était avéré être un gros fake. Un attrape nigaud à la dimension internationale. Tiens d’ailleurs, les grandes puissances vérifieraient certainement le fonctionnement de ce journal ainsi que ceux qui le financent ? Ils seraient probablement surpris.

_ Une double identité… Je préfère encore la discrétion en effet.

C’était en réponse à la remarque comme quoi la célébrité était plus un poids dans le monde ninja qu’autre chose. Le Hyûga était parfaitement d’accord avec le Hayai sur ce point. Un ninja en opération devrait pouvoir se payer le luxe de se promener tel qu’il est vraiment et ne pas éveiller de soupçons ou pire de ne pas se faire reconnaître à chaque pas qu’il poserait.

_ Abattre des kumojins… Mais… Qu’es-tu en train de dire là ? Tu faisais quand même pas partie de l’armée du Teikoku ? Etsuko-senseï, elle défendait Kumo, aurait étonnant que cela puisse paraître. Peut-être défendait-elle sa vie aussi tout simplement qui sait ?

Il se tut quelques temps et continua.

_ Les corps étaient chauds ? Avez-vous pu analyser l’environnement immédiat de combat d’Etsuko-senseï ? Je veux dire… Y avait-il des corps à proximité ? Quelque chose indiquant qu’elle avait emmené dans la mort son ennemi ?

Il marqua une légère pause et compléta son propos.

_ Shin, je l’ai connu. Nous avons conclu une affaire ensemble, c’était tout. Etsuko-senseï, elle, était ma senseï. Une femme que je respectais et qui était importante pour moi... Tu l'as connu Taishi ?

Le Hyûga utilisais désormais le tutoiement. Ce dernier avait fait pareil.

_ Oui Iwa a souffert. Beaucoup moins que ce qui avait été prévu par nos ennemis, à n'en pas douter. Mais Iwa a souffert quand même. Nous avons perdu le Tsuchikage comme tu as du l'apprendre...



_________________
Spoiler:
 


Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 4:20
« Bonne chance pour ça.»

L’Hayai avait dit ça par rapport à sa remarque sur le Kunai Émoussé. Le journal était bien connu pour la discrétion de ses propriétaires, qui restaient inconnus après pourtant des années de publication. Quand on parle de journalisme de discrétion. Mais c’était la première fois qu’ils publiaient un truc complètement faux, sorti tout droit des coffres de l’Homme au chapeau, qui avait sans doute de meilleures sources que quiconque. Incroyable qu’un type puisse en savoir autant, sans jamais pourtant faire de vague, surtout dans les cercles des nukenins.

Il semblait surpris de sa réponse par rapport à ses agissements. Au dirait que quelqu’un n’a pas été informé… Ou plutôt, que c’était des informations au-dessus de son grade. Mais par chance pour lui peut-être, Taishi n’avait que faire des niveaux de confidentialité désormais. Et pas grand-chose à cacher. Du moins, pas sur ce sujet-là.

« Tu me cherches depuis longtemps, mais tu ne sais pas grand-chose à mon sujet, au dirait. Je suis Hijin. Des circonstances m’ont amené à rejoindre le côté du Teikoku à Kumo. »

Il secoua la tête, un peu dépité par sa remarque au sujet des agissements d’Etsuko.

« En quoi est-il si étonnant qu’Etsuko défende Kumo ? Elle et Shin y étaient en mission diplomatique. Je ne connaissais que peu Etsuko, et aucunement Shin, mais je ne suis pas surpris qu’ils aient tenté de défendre la cité contre le Teikoku. »

Les quelques temps passée avec la chef de police lui avait révélé une femme droite et fière, aux valeurs solidement plantées. Malheureusement, ce genre de spécimen ne vivait jamais très longtemps. Les survivants sont des maitres du compromis, en général.

« Analyser la scène ? Je ne pense pas que tu comprennes le chaos d’un village assiégé et envahi. Pour ce qu’en j’en sais, Kumo était privée de ses meilleurs shinobis, partis ailleurs pour je ne sais quelle raison – pour le moment. Toujours est-il que leurs défenses ont été rapidement balayées. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour récupérer les corps et partir avant que je ne sois repéré. »

Il n’avait réussi à le faire que de par son rang de lieutenant lors de la bataille, d’ailleurs.

« Non, son adversaire est toujours vivant. Du moins, l’un d’eux. Des traces d’argile explosive à proximité. Ils ont été tout deux tués par le katana d’Etsuko, retourné contre elle. Je ne connais qu’une seule utilisatrice d’une telle matière présente au Teikoku à ce moment-là. Tomoe du clan Chôkoku. »

Ce n’était pas tout à fait tout ce qu’il savait, mais c’était suffisant pour le moment. Et Taishi n’avait pas de raison de taire le nom de la présumée meurtrière – c’était le titre qu’Iwa retiendrait. Taishi, lui, ne voyait qu’une membre du Teikoku qui avait combattu et vaincu deux iwajins. Pas de doute que Tomoe voudrait lui faire la peau quand même, mais elle n’était pas la première ni la dernière à vouloir trouver l’Éclair Vert, il supposa.

« Je ne connais pas Shin. Il n’était probablement pas au village quand je suis parti. Quant à Etsuko, je me rappelle d’une jeune genin. Puis j’ai eu quelques conversations avec elle lorsque je suis revenu à Iwa, il y a quelques temps déjà. »

Il s’en souvenait bien. Mais se souvenait aussi de lui avoir dit de ne pas aller à Kumo.

« Tu me cherches depuis longtemps, tu as dit. Tout ça pour ce genre de détail ? T’aurais pu juste demander à tes collègues. Plusieurs étaient là à mon arrivée, et je leur ai dit les mêmes détails. »

Pas très douteur comme investigateur, ce type.

« Ça te dérange ? Que j’aie combattu Kumo alors que Shin et Etsuko étaient de l’autre côté ? »

Il était curieux de voir l’étendue de la patience d’un Hyuga. La mèche était-elle aussi courte que celle de sa miniature cousine, Toph ?

« Elle défendait bien sa vie – Etsuko. Ça a juste pas été suffisant. Quelque chose a mal tourné. »









_________________
I'm done apologizing for who I am, Invité.

Taishi's Theme : Flying Green Light.
Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 23:28
Le Hayai échangeait avec le Hyûga sans filtre et rien que pour cela, l’iwajin était content d’avoir « perdu » du temps à le chercher. S’informer à la source, soi-même était la meilleure des choses qu’il pouvait faire. Par rapport à cette affaire concernant Etsuko-senseï, Tsuyoshi avait reçu que peu d’informations à son goût. C’était Tenzin qui l’avait informé. Mais Tenzin semblait si prudent lorsqu’il évoqua certaines pistes que le Hyûga ne put que mettre en suspens tout ce qu’il lui avait dit concernant les circonstances de la mort de leur senseï commun. Au sortir de leur entretien, il avait eu le temps de réfléchir sur tout ce qu’on lui avait rapporté. Tant sur cette attaque à Kumo, le commanditaire de l’attaque soit le Teikoku ou encore l’un des potentiels tueurs de la Naari. Tout cela, il devait le valider auprès de la même source à laquelle Tenzin s’était abreuvé.

_ Je ne sais pas grand-chose à ton sujet certes… Je te cherche non pas pour qui tu es, mais plutôt pour ce que tu sais. Dorénavant je m’intéresserais un peu plus sur qui tu es également.

Il écouta les réponses du Hayai concernant le fait qu’Etsuko-senseï défende Iwa. En vérité, si elle était allée là-bas en quête d’alliance, cela pouvait se comprendre. Seulement, dès l’instant où elle a remarqué que l’étau se refermait sur elle et Shin, elle aurait dû prendre la poudre d’escampette. Quelle gloire y a-t-il à défendre un allié potentiel ? Car Kumo n’était pas l’allié d’Iwa, autrement cela aurait été connu. En tant que ninja d’Iwa, elle aurait dû prendre filer entre les doigts des soldats du Teikoku et rentrer faire son rapport aux autorités iwajines… Mais les choses ne se passent pas souvent de la meilleure des manières. Et il est également aisé de juger les actions des autres lorsque les conséquences sont connues.

_ Tu aurais été à sa place tu aurais défendu Kumo au péril de ta vie toi ? Après oui, elle était quelqu’un d’entier qui avait une vision assez particulière des choses, différente du commun des ninjas. C’est peut-être ce qui l’a perdu.

Personne ne pourrait le convaincre qu’Etsuko-senseï aurait dû rester dans cette cité assiégée qui n’était pas sienne.

_ J’ai vécu bien des batailles Taishi… Mais tu comprendras que je parlais évidemment d’une analyse sommaire, autant que le temps de permettais d’en savoir sur ce qui s’était passé.

Il écouta encore.

_ Ainsi donc cette Tomoe est bel et bien impliquée. Je comprends mieux pourquoi mon ami Tenzin a pris le risque d’en parler. Ecouter tes arguments permet de mieux comprendre certaines choses.

Il écouta encore lorsque le Taishi parla de ses relations avec Naari Etsuko et Karasuma Shin. Il demeura étonné. Etonné pour certains points. Pourquoi un déserteur connaissant à peine la Naari et encore moins le Karasuma avait-il pris le risque de revenir dans son village d’origine pour rendre des corps ? Essayait-il par-là de se doter d’un protecteur qu’il avait lâché ? Ou était-ce pire ? Etait-il là en réalité pour le compte du Teikoku en jouant les bons samaritains ? Tout ceci était quelque peu flou pour le Hyûga.

_ Non, mes collègues et amis, aiment à garder certaines informations pour eux même lorsque c’est inutile. Probablement pour donner la primeur à plus gradé ou mieux placé dans l’organigramme du village. Je comprends cela et c’est pour cela que je t’ai cherché afin de me faire moi-même une idée pertinente de ce que tu sais et divulgue.

Il écouta encore. Est-ce que cela le dérangeait que Taishi ait combattu Kumo contrairement à Etsuko-senseï ?

_ Me gêner ? Non… En tant qu’errant ou plutôt membre du Teikoku, tu es libre de faire ce que tu veux. Cela ne concerne pas Iwa. Je reste convaincu qu’Etsuko n’aurait pas dû combattre pour Kumo…

Une légère pause puis il continua.

_ Cela dit, tout ce que tu as dit n’explique pas trop pourquoi tu aurais agi ainsi dans l’intérêt d’Iwa. C’était pour te racheter ?

Après la réponse de Taishi, le Hyûga tenta de poser une autre question.

_ Et pour la résonance ? Il est vrai qu’elle a frappé à Kumo aussi ? Tu aurais une idée d’où ça vient ?

Décidément ce Taishi devait être fatigué de toujours répéter les mêmes choses à des gens différents. Il aurait probablement mieux valu qu’il donne une conférence publique sur tout ce qui s’était passé récemment.

_________________
Spoiler:
 


Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Lun 1 Juil 2019 - 4:21
« Ce que je sais, plutôt ce que je suis ? Tu as au moins le mérite d’être honnête, je suppose. Pas un trait si commun chez ton clan. »

Les Hyûgas étaient célèbres pour leur adoration des secrets, cachés sous l’égide de l’honneur. Sa question le fit hausser des épaules. Ce type était un étrange énergumène, à poser ce genre d’interrogation envers un nukenin. Mais pour toute sa bizarreté, il n’essayait pas de camoufler ses intentions, alors l’Hayai pouvait lui donner un certain mérite.

« Pour peu, j’aurais pu être celui qui fut envoyé à Kumo à sa place. Et oui, j’aurais défendu Kumo. Que ce soit au péril de ma vie ou non n’est pas une question que je me poserais. Il n’y a plus grand-chose que je fasse qui ne soit pas d’une façon ou d’une autre « au péril de ma vie » »

Même être dans ce village, assis sur ce sol, représentait un certain danger. Mais il était assumé, forgé dans son expérience. Posé. Assumé.

« Je t’ai déjà dit mes observations sommaires. Ou celles que je souhaite te présenter, du moins. »

Son regard croisa celui de l’aveugle en considérant ses mots, surtout sur l’organisation du village et la rétention des informations, un phénomène que Taishi connaissait très bien de par son propre passé jusque dans les unités spéciales, là où on en savait autant qu’on en ignorait, avec un peu de chance.

« Errant. Teikokujin. Déserteur. Les étiquettes que tu m’apposes sont amusantes, mais elles ne sont que cela. Des étiquettes. »

Il secoua la tête devant son obstination sur les motivations d’Etsuko et de Shin, haussant finalement les épaules.

« Peut-être qu’il te manque encore quelques batailles à vivre pour comprendre pourquoi elle a choisi de se battre. Ou de comprendre le message qu’aurait transmis Iwa en abandonnant Kumo dans son moment le plus sombre. »

Il eut un simple rictus.

« Pour toute la clairvoyance de vos étranges yeux, vous autres Hyûgas restent incroyablement aveugles à ce genre de concept. »

L’histoire semblait toujours se répéter. Un cycle.

« Me racheter ? »

L’Hayai soupira et croisa les bras, jetant son regard vers les autres ninjas qui s’entrainaient.

« Ce que j’ai dit ne l’explique pas parce que je n’ai pas l’intention de l’expliquer. Il semble impossible à Iwa de croire que j’ai agi parce que ça me semblait la bonne chose à faire, alors je vais laisser ce village et ses shinobis tirer leurs propres conclusions. »

Ils le feraient avec ou sans sa permission, de toute manière. Ce Tsuyoshi l’avait fait, après tout, non ?

« La résonance… Elle a bel et bien frappée à Kumo. Et de ce que je comprends, partout ailleurs. Ses effets semblent au hasard : certains ont tout gagné, certain ont tout perdu. Quant à sa provenance, ta meilleure supposition est la mienne. Je l’ignore complètement. »

Le phénomène était dans sa liste de priorités, mais elle signifiait surtout pour Taishi que quelque chose d’autre était arrivée qu’à Iwa et Kumo. Quelque chose de bien plus important qu’une simple conquête ou invasion, d’ailleurs. Dans l’optique du monde, les évènements d’Iwa ou Kumo étaient… Négligeables.

« Tu es un singulier personnage, Tsuyoshi. Tes collègues se sont presque tous contentés de ce que tes supérieurs ont décidés de leur révéler, et ce au rythme de leur propre agenda. Mais pas toi. »

Et encore, pas avec la même manière de poser les questions. Ou d’assumer les réponses, d’ailleurs.

« Que cherches-tu dans tout cela ? »




_________________
I'm done apologizing for who I am, Invité.

Taishi's Theme : Flying Green Light.
Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Jeu 4 Juil 2019 - 21:43
_ Les miens sont plutôt entiers. Fiers, droits dans leurs bottes, bien sûr capables aussi de bassesses. Mais nous n’avons pas besoin d’utiliser ce type de procédés avec le premier venu. Je n’essaye pas de te rabaisser, j’essaye juste de dire que tu es peut-être tombé sur des membres retords ou alors vous ne vous êtes pas compris.

Tsuyoshi s’était arrêté sur la partie honnête. Dans son esprit, les Hyûga étaient des gens honnêtes, tant dans leur démarche que leur attitude. Il n’avait peut-être pas compris dans quel sens le Hayai s’était exprimé.

_ Tu es donc un homme sur qui l’on peut compter une fois que l’on a t’a parole c’est ça ? C’est ainsi que les choses fonctionnent avec toi ou y a-t-il un autre procédé ?

En réponse à la partie « au péril de sa vie ». Le Hyûga ne releva pas la partie selon laquelle le Hayai aurait pu être envoyé à la place d’Etsuko à Kumo. Cela ne pouvait en aucun cas se passer ainsi. Quel dirigeant enverrait un nukenin représenter son pays dans des négociations fort importantes ? Pour quelle raison d’ailleurs ? Pour quels bénéfices ? Non, inutile de relever. Par ailleurs si Taishi à la place d’Etsuko se serait battu au péril de sa vie, alors il épousait probablement plus que lui les valeurs d’Etsuko-senseï. Pour sa part, jusqu’à preuve du contraire, Tsuyoshi ne se serait pas battu au péril de sa vie. Il aurait plutôt tenté de se tirer d’affaire dès l’instant où le village aurait été attaqué. Si Kumo triomphe, alors il réapparaîtrait au moment opportun. Dans le cas contraire il serait encore en vie. Dans les deux cas il se serait tiré d’affaire. Et qui aurait pu dire qu’il ne s’était pas battu si Kumo avait survécu et qu’il avait pu mettre en place ses idées s’il avait été à la place d’Etsuko-senseï ? Qui a le temps de regarder, voire de suivre son voisin dans un moment de chaos comme celui-ci ?

_ Ne sois pas frustré que je te colle une étiquette. Après tout nous nous en collons tous ne serait-ce que pour nous placer dans des cases. Il faut bien que nous le fassions pour savoir avec qui nous avons affaire, à qui nous pouvons faire confiance et en qui nous devrions nous méfier. Pour toi ne suis-je pas un iwajin ? Un Hyûga ? N’est-ce pas une étiquette à bien y regarder ?

Tsuyoshi ne répondit pas aux paroles du Hayai concernant les motivations d’Etsuko-senseï ainsi que des désagréments causés à Iwa si jamais elle avait fuit. Il ne comprenait pas réellement l’idée du Hyûga et probablement qu’il ne l’approuverait pas pour différentes raisons. L’idée bien entendu n’était pas qu’Etsuko fuit le village au vu et au su de tous. Les choses pouvaient se faire sauce ninja tout de même non ? Toujours est-il que Tsuyoshi pensait ce qu’il pensait et que convaincre le Hayai ne ramènerait pas Etsuko à la vie ni ne rendrait à Kumo son indépendance.

Tsuyoshi ne répondit pas non plus à la semi-attaque concernant l’aveuglement des Hyûgas. Taishi aimait bien les titiller, à croire qu’il avait vécu quelques mauvaises expériences avec des membres de ce clan. Le Hyûga était curieux à ce propos.

_ Toi, tu as eu souvent des problèmes avec les Hyûgas… On sent que tu mets tous ses membres dans le même sac. Tous les Hayai ne sont pas pareils tu sais. Généraliser n’est pas toujours une bonne idée.

Après, Taishi pouvait continuer de penser ce qu’il voulait concernant les Hyûgas. Tous n’étaient pas pareils. En cela, Tsuyoshi ne croyait guère en la fatalité.

Taishi après que le Hyûga lui ai demandé pour quelle raison il avait donné toutes ces informations à Iwa et pour quelle raison il avait ramené les corps d’Etsuko et de Shin, il répondit que c’était uniquement parce que c’était la bonne chose à faire. Tsuyoshi évidemment n’en croyait pas un mot. Il ne dit rien et ne fit rien qui pourrait laisser croire qu’il en pensait ceci ou cela. Stoïque, il ne bougea pas un cil, se contentant de regarder son interlocuteur sans insister. Dans son esprit, Tsuyoshi estimait que n’importe qui agissait d’une façon ou d’une autre selon ses intérêts. En tant que ninja errant, forcément, Taishi avait un agenda en tête. De plus, il avait avoué lui-même être un lieutenant du Teikoku. Un teikokujin ex iwajin qui vient en aide à Iwa alors que la menace du Teikoku plane sur ce village… Que penser de tout cela ?

_ Soit. Tsuyoshi se contenta de cela comme réponse aux propos de Taishi selon lesquels il ne comptait pas expliquer ou s’expliquer par rapport à tout ce qu’il avait dit.

_ humpf… C’est vraiment troublant. Il serait bon que l’on sache d’où vient ce phénomène et ce qu’il est exactement quelle est sa récurrence. Toi qui voyage beaucoup, tu penses pouvoir partager un jour ce type d’informations avec le village ? Bien entendu je ne suis qu’un Chuunin ici, nullement un représentant, mais si cela n’intéresse personne, moi ça m’intéresse. Je veux savoir. Mais je n’ai pas la possibilité de mener mon enquête hors du village ou hors du pays. Penses-tu pouvoir me partager des informations à ce sujet si tu en trouves au gré de tes pérégrinations Taishi ?

La résonance était un sujet qui l’intéressait réellement. Elle attisait sa curiosité. Il lui fallait savoir. Il lui fallait se donner les moyens de chercher et de savoir.

_ Comme je te l’ai dit, je suis curieux et je crois à ma propre voie. Iwa aime les cachoteries bien souvent inutiles à mes yeux. J’essaye de percer les secrets et je cherche l’information afin de comprendre et pourquoi pas d’anticiper pour ma propre préservation. Je ne suis pas destiné à être un simple Chuunin qui attend les ordres. Je vaux beaucoup mieux que ça.

Son regard s’était plongé dans celui du ninja errant. Ce dernier pourrait voir et lire dans le sien aucune forme d’animosité, juste une ferme détermination et une grande croyance en ses propres capacités.

_ Il se peut que la prochaine fois que tu viendras au village que je sois mort ou alors en meilleure position… J’aimerai que l’on reste en contact même lorsque tu quitteras le village. Penses-tu que cela soit possible ?

Tsuyoshi attendit la réponse du Hayai.

_________________
Spoiler:
 


Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Sam 6 Juil 2019 - 21:13
Fiers et droits dans leurs bottes ? Taishi eut un petit rire amusé, tout en songeant que le dénommé Tsuyoshi croyait peut-être vraiment à ce qu’il disait. Nul doute qu’on ne grandissait pas au sein d’un tel clan en étant informé de tous ses secrets. C’était l’idée même du patriotisme, après tout.

« Pas besoin, dis-tu ? »

Quel choix de mots ironiques, mais qui confirmait que Tsuyoshi ne connaissait rien à son propre clan, ou bien qu’il était resté à l’écart, ce qui semblait plus probable vu sa relative inexpérience si on se fiait aux questions qui ressemblaient davantage à de la pêche aux informations qu’autre chose.

« À regarder, je ne sais pas. Tu es peut-être Iwajin, ou Hyûga, mais à ce moment tu n’es personne pour moi. Quand bien même, nous n’avons rien en commun sur ce sujet ; ma perception de toi est le fruit de ma longue expérience avec ta famille. Basées sur ce que je sais et vu de mes propres yeux. Et jusqu’ici, elles semblent bien confirmées. »

Il soupira.

« À l’inverse, tes perceptions sont basées sur ton ignorance et ce que tu ne comprends pas de moi. Que saurais-tu des Hayai, ou de nos traits communs ou non communs ? Rien du tout. Voilà l’essentiel de cette conversation, tu ne sais rien du tout. Alors garde tes bonnes idées pour toi. »

Il parla de la résonance et Taishi haussa légèrement les épaules. Cet étrange phénomène était assez curieux, mais pour être honnête il avait d’autres inquiétudes qui semblaient plus pressantes actuellement. La résonance avait modifié son chakra partiellement et endommagé certaines de ses marques, mais autrement, il se sentait en meilleure forme que jamais, surtout avec les quelques jours de repos qu’il prenait dans la cité. Ça faisait longtemps qu’il avait pas dormi des nuits entières, d’ailleurs…

« Je peux raisonnablement dire que mon temps à fournir gratuitement des informations à Iwa est terminé. Pourquoi parler si vous n’êtes pas prêts à écouter ? Iwa filtre, cloisonne, segmente. Elle n’entend que ce qu’elle veut, ultimement. Ça ne sera pas différent avec toi, mais j’ose partager que mon intérêt pour la résonance est très peu élevé. Certains sont morts, certains sont devenus brusquement des shinobis, mais au final, ce phénomène n’a pas changé grand-chose. Je vais laisser la science aux scientifiques. »

Les derniers mots du chuunin le fit secouer de la tête, presque stupéfié par la prétention du Hyûga. Taishi se releva , balayant la poussière de ses vêtements.

« Droit et fier, mais qui n’hésite pas à outrepasser les protocoles de sécurité de son village pour espérer en savoir plus. Tu devrais peut-être prétendre à être un bon et simple chuunin avant d’essayer d’être davantage. Tu sais quoi, peut-être que je peux respecter ça, sous un certain degré. Je ne pourrais jamais dire si je suis parti de ce village parce que je voulais voir et savoir par moi-même, mais je pourrais sans doute affirmer que c’est une des raisons pour lesquelles je ne suis pas revenu. Ceci dit, pour t’éclairer, il est faux que je crois tout Hyuga comme identiques. En autant de savoir à quoi m’attendre, il m’est pourtant possible d’éprouver du respect envers quelqu’un comme Hyuga Toph, par exemple. Une jeune dirigeante qui sans être en accord avec tout ce que je dis ou fait, respecte mon passé et mes actes. Qui prend des décisions par elle-même, qui vit par un honneur peut-être aveugle, mais intègre... Mais toi… »

Il expira de dépit.

« Un shinobi qui ne comprend pas le sens du devoir, qui cherche avant tout sa, comment as-tu dit, « préservation »? Un shinobi qui n’a jamais rien fait de notable dans sa vie mais qui approche en espérant des réponses, comme un vautour qui approche après un champ de bataille ? Un shinobi qui insulte dans son ignorance, qui cherche sans connaitre, qui prétend sans comprendre ? Tu ternis le souvenir d’Etsuko et Shin, et le sens de leur sacrifice par des valeurs dont tu sembles dénué. »

Taishi secoua la tête.

« Tu n’auras rien de moi. Avant d’être un Hyuga ou un Iwajin, tu es un lâche et un ignorant. »



_________________
I'm done apologizing for who I am, Invité.

Taishi's Theme : Flying Green Light.
Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] Empty
Mar 24 Sep 2019 - 0:23
Les premiers mots du Hayai eurent pour effet de faire arquer un sourcil au Hyûga. Que pouvait-il faire d’autre ? Il avait senti sans en prendre réellement conscience, que son interlocuteur d’une ne voulait pas réellement parler avec lui, malgré le fait pourtant qu’il s’était adonné au petit jeu de questions-réponses, et que de deux il n’avait pas une très haute opinion non seulement des Hyûgas, mais aussi de sa propre personne. Quelque part, Tsuyoshi eut le sentiment que par avance, il pâtissait des mauvaises relations entre le Hayai et les Hyûga. Du moins, les quelques Hyûga que ce dernier avait pu côtoyer. Combien en tout ? Allez savoir. Certainement pas assez pour avoir des idées aussi arrêtées que celles qui exposait tel qu’il le faisait.

Tsuyoshi soupira après le Hayai. Il se permit d’y ajouter un sourire presque forcé. Il était quelque part peiné par le flot de paroles qu’il trouvait bien trop… superficielles. Pouvait-on se faire un jugement de son interlocuteur aussi vite ? Du moins un jugement fiable ? Quoi ? L’on dit que le voyage permet à l’homme de se forger une expérience égale à un vieil homme… Était-ce donc ce genre d’expérience qui laissait croire au Hayai que l’on pouvait minimiser, voire rabaisser le premier personnage que l’on n’appréciait pas ? Tsuyoshi secoua la tête. Après tout c’était bien lui qui avait tendu le bâton pour se faire battre. A l’expérience il apprenait certaines choses sur les nukenins. Ces derniers ne respectent que trois choses d’après le peu qu’il en avait vu : la renommée, la force et les avantages. Il est vrai que le Hyûga ne possédait pour l’heure, aucun des trois. Voilà certainement la véritable raison pour laquelle le Hayai se défoulait sur lui, rejetant les frustrations de ses relations houleuses avec certains Hyûga et visiblement son échec à convaincre la hiérarchie iwajine notamment Hyûga Toph.

Le Hyûga eut envie de rire tellement il trouvait minable l’attitude et le comportement du Hayai. Tsuyoshi s’était trompé sur toute la ligne. Il croyait avoir affaire à un homme qui avait vu du monde, un homme puissant et responsable. Au lieu de cela il avait trouvé un moralisateur imbu de sa personne n’ayant aucune once de grandeur d’âme. Tsuyoshi avait en face de lui un déserteur avec tout ce que ce mot pouvait compter de négatif. Et dire qu’il avait essayé tout au long de la conversation d’aller au-delà des choses qui pouvaient les séparer… Le Hayai n’avait rien compris ou alors, il n’avait rien voulu comprendre insistant même sur des éléments que le Hyûga n’avait pas à l’esprit : comme cette histoire d’étiquettes…

Un nouveau soupir. Laissant un temps de latence entre le moment où le Hayai l’insultait ou alors tentait de le caractériser, il finit par dire en se grattant la tête de l’index, l’air dépité.

_ A vrai dire… J’avoue que j’avais une vision probablement trop idyllique de ta personne avant que l’on échange. Au fil de nos échanges j’avais bien remarqué que tu te braquais, mais de là à m’imaginer que tu allais conclure ainsi. C’était magistral ! Remarquable !

Il applaudit bruyamment sourire moqueur aux lèvres.

_ Tu es la troisième personne, de toute mon existence, qui me traite de lâche. Sais-tu quel est le point commun entre toi et ces deux autres personnes ? Tu es émotif Taishi… Bien trop émotif… Ah ! Les deux autres étaient des kunoichi aussi…

Tsuyoshi n’avait absolument rien compris du comportement du Hayai. Ni son agressivité verbale ni son côté hautain. Tout ce qu’il pouvait comprendre de cette attitude, était que Taishi était quelqu’un qui n’avait pas fini de solder ses comptes avec son passé et qui par ailleurs était un lâche, lui qui taxait les autres de lâches, notamment ceux sur le papier « inférieurs » à lui. L’absence de grandeur d’âme du nukenin avait quelque part rendu heureux le Hyûga que ce dernier n’ait pas accepté le deal. Mieux valait après tout qu’il se fasse insulter tout de suite, plutôt que de se faire poignarder dans le dos plus tard.

Faisant une légère courbette pour le saluer comme l’on aurait salué respectueusement une femme de haut rang, le Hyûga finit par dire :

_ Je suis vraiment désolé de vous avoir importuné Taishi Chan. Merci, en tous cas, d’avoir daigné m’accorder ces quelques minutes de conversation. Arigato Gozaimasu !

Se faire insulter par un déserteur… Tsuyoshi croyait avoir tout vécu… mais ça…


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Parce qu'il faut bien essayer de comprendre pour tenter d'accepter [Taishi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: