Derniers sujets
Partagez | 

Une remise à niveau (ft. N. Shikarai)


Jeu 27 Juil 2017 - 0:38
Deux jours étaient passés depuis l'officialisation de l'équipe numéro trois des nuages. Comme il l'avait initialement prévu après la fin de cette première journée, il comptait rencontrer individuellement ses deux élèves. Un face à face semblait mieux pour évoquer les lacunes personnelles et viser une progression. Tout comme le fait de tisser des liens plus facilement avec ses élèves. En parlant de ce premier jour en tant que nouveau professeur, celui-ci s'était plutôt bien déroulé. Très bien même. Kahei restait satisfait des retours et de la tournure prise. Que ce soit Shikarai ou Shôran, tous deux comprirent les enjeux du shinobi. Lui qui désirait simplement une prise de conscience fut bien surpris de l'ensemble des réactions. Plus particulièrement la vision de ses élèves sur ce vaste monde. Réaliste. C'était le mot. Mais il y avait aussi des réactions montrant de la détermination. Le nécromancien, tout comme le manipulateur d'ombre connaissaient précisément leurs objectifs. Tout en sachant ce qui pouvait se dresser devant eux pour les atteindre. Juste avec une mentalité pareille, Kahei voyait grand pour eux. Bien qu'ils ne les avaient pas encore vu à l'action, il ne doutait pas une seule seconde de leur réussite. En réalité, le seul frein serait lui, en tant que professeur. Désormais, les deux garçons étaient sous sa charge. Et comme un l'avait bien dit, c'était à lui de leur apprendre à devenir un shinobi. Un rôle qu'il ne comptait pas négliger. Il allait se donner d'arrache-pied afin d'être un bon enseignant.

Et ça commençait dès aujourd'hui. C'est très tôt dans la matinée qu'il déposa une lettre au sein des appartements Nara. Le temps qu'un membre du clan récupère l'ensemble du courrier et le présente à Shikarai, qui devait prendre quelques minutes pour se préparer, Kahei aurait largement le temps de préparer la journée de son élève. Au programme en apprendre un peu plus sur lui. Surtout sur ses aptitudes au combat. Connaître ses points forts, mais aussi ses points faibles. En se focalisant surtout sur les défauts du Genin. C'est en se connaissant lui-même qu'il sera un bon shinobi. Car s'il n'était même pas informé des domaines le désavantageant, il partait avec un grand train de retard. Ce pseudo-entraînement sera aussi bénéfique pour le manipulateur de métal. Depuis sa greffe, il ne s'était pas donné physiquement. L'adolescent devait apprendre à se battre avec cette main métallique.

D'autant plus que l'endroit décidé et la disposition n'étaient pas un hasard. En convoquant Shikarai près d'une montagne au sein même du village, Kahei se retrouvait sur une aire qu'il connaissait très bien. Un endroit sur lequel il avait sué et saigné. Celui-ci n'était qu'autre le lieu où il suivait l'enseignement de son ancien professeur : Suzuri Shinobi. Il s'en rappelait comme si c'était hier. Des heures et des heures de souffrances pour être au top physiquement. Venir ici lui donnait des frissons. Tous ses anciens souvenirs le revenaient en tête. De nombreux coups donnés. De nombreux coups reçus. Les conseils de son mentor. Un mal pour un bien, nécessaire pour le garçon. C'est ce qui fit de lui un Chûnin des nuages. Difficile de dire s'il comptait appliquer les mêmes entraînements que son ancien sensei. Après-tout, ses méthodes ne collaient pas tellement avec son caractère. Néanmoins, sur ce terrain, il était à l'aise. Ce fut un retour au bercail. Le moment parfait pour récupérer de sa main. Il ne restait plus qu'à attendre son élève pour savourer une nouvelle fois ses instants ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Jeu 27 Juil 2017 - 16:21
Depuis que j’avais quitté hier, mon sensei et mon coéquipier, je n’avais cessé de cogiter. Il était tard, je venais de finir ma séance d’entrainement quotidien, j’étais sur le chemin retour. Lorsque mes pensées m’assaillirent. Mon devoir, mon rôle, mes objectifs, ma vision… Si j’avais belle et bien répondu aux questions. Je n’avais pas fait preuve d’une grande conviction quand à mes objectifs. Pour moi ce domaine restait tout de même assez flou. Je possède en moi la volonté de devenir plus fort, afin d’aider à la concrétisation des projets qui représente ma vision pacifiste. Pourtant, j’avais avant tout envie d’être utile aux autres, et cela en paix. À première vue, on ne dirait pas que cela peut-être contradictoire, au contraire. Cependant avais-je vraiment la volonté et la combattivité ? Selon une célèbre locution du fond des âges, si l’on veut la paix, on doit préparer la guerre. Je n’avais jamais été vraiment très convaincu par cela jusqu’à avant-hier, et les paroles de Kahei. Désormais, c’était je crois, différent.

Il n’y avait plus vraiment de doute ou de dérivatif dans mes pensées. En choisissant la voie des shinobis, j’avais décidé que j’étais prêt à me battre et à mourir pour mes convictions. Ce choix m’appartenait. Pourtant, j’avais aussi la soif de vivre. Même si c’était une possibilité non négligeable, auquel il fallait forcément se résigner un peu en devenant shinobi, je n’avais pas envie de céder, ou de mourir futilement. Le sacrifice des générations précédentes, de mes parents, méritaient un sacrifice de la même nature, voire même plus fort encore.
Voilà pourquoi il me fallait devenir fort. Voilà pourquoi, un peu malgré moi, j’en étais venu à la conclusion que je devais devenir l’un des meilleurs ninjas de mon pays et non plus, « quelqu’un de forts, mais pas trop ». C’était fini pour moi de fuir mes responsabilités par peur, quitte à faire passer temporairement au second plan ce en quoi je croyais. Pour mon pays, et pour mon village, j’étais prêt. J’étais maintenant déterminé pour un jour entrer dans l’élite de Kumo, certainement via l’une des unités spéciales annoncées par le Raikage. Contrairement à hier, je n’avais plus d’hésitation. Finalement, la création de cette équipe, était pour moi une encore meilleur chose que je ne le pensais la veille. La détermination de Shôran, et la prise de conscience que nous avait fait prendre Kahei, m’avait totalement résolu, et c’était une bonne chose. J’étais devant la porte de l’appartement quand je repris mes esprits. Il était rare que je rentre par la porte, je préférai parcourir les toits…

Le lendemain, alors que tâchait de faire un peu de ménage dans l’appartement, on frappa à la porte. Un Nara me confia mon courrier. Kahei me donnait rendez-vous pour un premier entrainement, afin de faire le point je suppose. Je pense qu’il s’agira d’un entraiment à deux, d’après les informations de l’avant-veille. Je n’étais cependant pas convié au simple terrain d’entrainement habituel. Le lieu se situer toujours en ville, mais au niveau d’une montagne. Très bien, cela promettait d’être intéressant. Je pris mon équipement, je n’avais pas de temps à perdre.

Je rejoignis le lieu indiqué avec un grand entrain, il était de montrer ce que je valais. De loin, je reconnu la silhouette de mon sensei, toujours vêtu de son assez long manteau noir, il semblait ailleurs, dans ses pensées.

- Bonjour, me voici sensei.

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Jeu 27 Juil 2017 - 18:41
Tout en haut de cette montagne, le garçon se rappelait de ses souvenirs. Comme la dernière fois, il fut perdu dans ses profondes pensées avant d'être interpellé par son élève Shikarai. Comme il l'avait prévu, le temps de son arrivée fut suffisant pour qu'il prépare les différentes activités possibles de cette journée. Maintenant, l'utilisation de ses outils ne dépendait que des requêtes du manipulateur d'ombre. En entendant le Nara, le garçon se laissa tomber du sommet. En prenant évidemment soin de se munir à un kunai qui froissait la pierre pour amortir sa descente. Lors des premières secondes, il s'appuyait par le biais de sa main métallique. Celle qui allait lui causer du tort jusqu'à qu'il récupère son niveau initial. Clairement, il n'était pas à l'aise avec. Il prit donc en vitesse un deuxième kunai pour se retenir plus facilement. Évitant donc de tomber comme un débile. Du spectacle inutile, mais nécessaire pour lui. Puis, ça le motivait un peu.

« Salut Shikarai ! Tu as bien mangé, tu es prêt ? La journée va être longue ! C'est ici que notre équipe s'entraînera en général. Même toi, si tu souhaites t'entraîner tout seul, je te conseillerais de venir ici. Le terrain peut répondre à plusieurs de tes attentes. En ce qui me concerne, je serais souvent ici, donc tu pourras me retrouver même lorsque nous n'aurons rien de prévu. Je m'entraînais il y a quelques années ici avec mon ancien mentor. »

Une journée longue. C'était le bon mot. Au même titre que son élève le garçon comptait suer durant cette journée. Ce qu'il prévoyait avec le manipulateur d'ombre sera le même programme qu'avec le nécromancien. Le procédé restait simple. Jauger les défauts des deux Genins. Une fois fait, faire en sorte de travailler un maximum sur eux. Puis par la suite, réunir les deux garçons dans un entraînement commun. Les premiers jours se déroulaient donc en deux parties distinctes. La première, se connaître soi-même. Ainsi, ils pourront tout à fait s'entraîner sans la présence de leur professeur pour s'améliorer. La deuxième, connaître son frère d'armes. Shôran devait connaître les points forts et faibles de Shikarai, et inversement. Par la suite, ils feront en sorte de pallier les défauts de chacun en s'appuyant sur leurs atouts. En gros, il fallait développer une coordination au sein de l'équipe. Celle-ci était capitale en physique, car les missions qu'ils allaient prochainement remplir impliqueraient certainement des affrontements. Donc il était logique d'avoir une certaine complicité en combat pour être plus performant.

« Lors de notre dernière je n'ai pas pu connaître l'ensemble des compétences. J'aurais besoin de les connaître car le but de cette journée sera que tu connaisses ta propre personne. Tu commences par les points forts. Donc les domaines où tu es le plus à l'aise, le style de combat et tout le bordel qui suit. Puis tu fais pareil pour les points faibles. Concernant tes défauts, j'aimerais que tu me dises celui que tu trouves le plus handicapant pour toi. On essayera de se focaliser dessus. Je t'écoute. » — Sans même lui laisser le temps de répondre, il lui lançait un kunai. « Ne baisse jamais ta garde. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Ven 28 Juil 2017 - 22:33
Je vis le Metaru qui se laissa glisser le long de la paroi rocheuse à l’aide d’un kunai. Il utilisait sa main de fer, et ne semblait pas encore tout à fait habile avec celle-ci. D’ailleurs, il ne tarda pas, à prendre un second kunaï pour finir la descende, en s’aider aussi de l’autre main. À vrai dire, sur le chemin, j’avais un peu de stresse quant à l’attitude que pourrait avoir mon professeur. Celui-ci dissipa rapidement cela, il se montrait avenant, me demandant si tout était bon pour moi, avant de commencer à m’expliquer.

Je hochai la tête pour signifier que tout était bon pour moi, et que j’étais prêt. Kahei m’indiqua en premier lieu, que le terrain qu’il avait choisi serait celui où nous nous entrainerons la plupart du temps. Visiblement il connaissait bien l’endroit, et c’était même ici qu’il devait s’entrainer, et me conseiller de le faire. J’avais hâte de voir les possibilités offertes par ce lieu. Ce qu’il ajouta ensuite expliquait bien tout cela. Il s’entrainait ici auparavant avec son ancien mentor. Sans vraiment de doute, j’imaginais que les paroles de son ancien professeur il y a deux jours, venait de la même personne. Je me demandais vraiment quel genre d’homme cela pouvait-il être, il semblerait qu’il est eu une grande influence sur le jeune Metaru.

Celui-ci continua en second lieu à décrire le programme en quelque sorte. Il souhaitait connaitre toutes mes compétences, les points forts et les points faibles qui me caractérisent. Cela me paraissait totalement logique comme démarche, et je n’avais pas entendu ce jour-ci pour y réfléchir, ce qui allait me facilité la tâche. D’ailleurs, il devait un peu s’en douter, car à notre première rencontre, j’étais déjà en train d’essayer de compenser mes points faibles. En finissant son discours, je décelai dans son attitude quelque chose d’étrange, ça ne manqua pas. À peine eut il finit, qu’il lança un kunaï dans ma direction, me prévenant qu'il ne fallait jamais baisser sa garde.
Je réussi cependant à récupérer un kunaï dans la sacoche de ma jambe gauche, avec lequel je pu contrer le sien promptement, en le projetant au sol. J’enfilai alors mon kunaï au doigt et le fit tourner en lui souriant.

- Je ne suis pas mécontent de l’avoir contré, mais, j’aurais pu être plus rapide encore je pense. Ça c’est pour la première analyse. Concernant mes compétences, j’y ai déjà pas mal réfléchit seul, en amont. Je me débrouille assez en ce qui concerne le Ninjutsu et Fûinjutsu. Je sais me défendre en Kenjutsu, mais j’ai encore besoin d’entrainement. Sur le plan mental, j’ai plutôt une bonne capacité d’analyse.
Mes principales failles se situent en Genjutsu et en Sensorialité, de plus je suis plutôt assez lent. Sur le plan mental, j’ai beau avoir une bonne analyse, j’ai souvent du mal pour passer à la prise de décision, et ça ne fait que me ralentir un peu plus.
Les plus handicapant sont les dernières choses que j’ai cité je crois, la Sensorialité est vraiment très importante, un allié peut évidemment la compenser, mais on ne doit tout de même être capable de se débrouiller seul. De plus, un temps réaction bref est essentiel…


_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Sam 29 Juil 2017 - 14:04
Une première action, une bonne réaction. Même s'il se trouvait un peu lent pour contrer l'attaque, le principal restait la réussite de son mouvement. Néanmoins, ça affirmait bel et bien l'attention du manipulateur d'ombre, tout comme ses réflexes. De nature calme, comme le veut la plupart des Nara, Shikarai inspirait le parfait élève. Toujours à l'écoute de son supérieur, dans cette optique de progression. En soi, sa nature d'être allait clairement être un facteur de réussite pour le Genin. Maintenant, il devait dégager plus de conviction aux yeux d'autrui. Lors de la première rencontre avec l'équipe, l'orphelin semblait un peu plus en retrait quant à ses objectifs. Là où son coéquipier Shôran s'était montré beaucoup plus convaincant en ayant une idée claire et précise de ses souhaits. Mais Shikarai avait rapidement reconnu une erreur lorsqu'il se défendit. S'il continuait de réfléchir de la sorte, la journée avancerait très rapidement.

Vinrent alors les détails. Un descriptif plus ou moins complet concernant ses compétences. Le Ninjutsu s'avérait être son point fort. Logique, en tant que manipulateur d'ombre. En conséquence, son style de combat devait certainement porter sur le mi et long distance. Le deuxième point fort d'après lui était la maîtrise des sceaux. Un domaine restant très complexe. Kahei ne connaissait pas encore son niveau pour ses deux compétences. Mais pour les sceaux, s'il désirait se perfectionner dans cet art, ça pouvait être plus qu’intéressant. Quelques notions dans la maîtrise des armes. Ainsi, il serait en mesure d'avoir du répondant si un adversaire venait à l'approcher au corps-à-corps. Le combat rapproché restait généralement le plus gros point faible du clan de l'ombre. Ainsi l'illusion et la sensorialité étaient ses deux points noirs.

« D'accord. Tu maîtrises quelle affinité ? Concernant la sensorialité, maîtrises-tu des techniques ? Si tu ne connais vraiment rien, tu devras travailler avec acharnement pour espérer en maîtriser. La Grande Bibliothèque t'enseignera sans aucun doute de nombreuses choses pour t'aider dans cette tâche. Je pense qu'aujourd'hui, nous allons travailler ta prise de décision. Elle est en réalité cruciale. J'en ai fait les frais. » — Une nouvelle fois, il fit référence à l'incident. Mais ça pouvait aider Shikarai à s'illustrer les conséquences d'une mauvaise décision prise lors d'un affrontement. Une blessure qu'importe le degré, voire la mort.

Sans tarder, il prit ses distances avec son élève. En mettant la main dans sa sacoche, il prit en main trois shurikens placés respectivement entre ses doigts. Comme lors de la première rencontre, il répétait la même posture avant de faire le mouvement clé. « Je vais lancer trois projectiles. Tu es libre de réagir comme tu le sens. Si tu as une bonne analyse comme tu le prétends, tu sauras combien de choix se présente à toi face à un assaut basique. Je le dit une nouvelle fois, tu es libre de tes actions. » — Le mouvement de projection exécuté, un premier shuriken se dirigeait vers le manipulateur d'ombre. Puis dans la foulée, avec les deux projectiles restant l'adolescent visait une tout autre direction. En réalité, il répétait le même mouvement que Shikarai lui avait demandé autrefois de faire. Deux shurikens s'entrechoquant pour changer la trajectoire et surprendre l'adversaire. Si un se dirigeait tout droit, l'autre allait suivre sur son flanc gauche. Il ne restait plus qu'à attendre sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Lun 31 Juil 2017 - 0:44
Après avoir vu mon contre, et écouter ma réponse, le manipulateur de métal, repris avec ses questions, et ses indications. Il voulait tout d’abord connaitre mon affinité, et savoir si je maîtrisais des techniques sur le plan de la sensorialité. Hélas ce n’était pas mon cas, il me conseilla dans ce cas de consulter les ressources de la Grande Bibliothèque. Il en vain alors au dernier point, celui qui sans doute lui paraissait le plus important, et j’étais de son avis. La prise de décision, qui, si elle n’est pas prompte, rend totalement caduc une bonne analyse des faits. Lui-même parlait de sa propre expérience. Cela n’était pas anodin, il me rappelait simplement que les conséquences d’un tel manque de vigilance, pouvait se payer d’un lourd tribut. Sans plus attendre, je répondis à sa question pour le laisser continuer, alors qu’il s’éloignait de moi.

- Je suis d’affinité Raiton, et je verrais ce que vous m’avez dit pour la sensorialité, je ne maîtrise aucune technique pour l’instant…

Le jeune Metaru piochait dans sa sacoche, il préparait de nouveau quelque chose, mais ne semblait plus miser sur l’effet de surprise. Il se préparait au lancer de shuriken, comme il me l’avait montré lors de notre première rencontre, il prit la même position, avec trois shurikens entre ses doigts. Il m’expliqua ce qu’il allait faire, calmement, je pouvais agir comme je le souhaitais. Il me l’indiqua très clairement à deux reprises. Je peux donc répliquer comme je le souhaite… très bien.

Avant même qu’il ne le lance, il faut que j’évalue rapidement les possibilités qui s’offre à lui. Un lancer frontal, direct, avec tous ses shurikens… Cela reste une possibilité, et on ne peut la négliger, mais il aurait peut d’intérêt à reproduire l’action qu’il a exécuté avec son kunaï. Dans ce cas, le mouvement classique qui vient ensuite, c’est la diversion. L’heure de vérité, était là, il projette tout d’abord un premier shuriken, qui fond droit sur moi, suivis de deux autres dans une direction plus éloignée. L’angle était soigneusement choisit. La seule raison valable pour faire une telle chose, c’est que d’une manière ou d’une autre, ils allaient me piéger.

C’était le moment de lui montrer que depuis la dernière fois, j’avais appris. Les deux shurikens envoyés simultanément, ça ne pouvait signifier qu’une chose au vu de leur position respective, l’un à la vertical et l’autre à l’horizontal, l’un des deux aller dévier la trajectoire de l’autre. Je pouvais esquiver ou bien contrer. Cependant ma position m’empêcher de pouvoir esquiver les deux à fois. De même, vu la célérité de l’attaque, et mon niveau, je n’étais pas encore en capacité de contrer les deux salves. Un bruit métallique me rappela à l’ordre je n’avais plus qu’une fraction de seconde.
Je m’accroupi alors pour éviter le premier, puis, à l’aide du kunaï que j’avais toujours à la main, je contrai le second qui avait pris ma direction. J’avais eu chaud. Le premier m’avait vraiment frôlé. Cela en combat réel, la marge est la même, un faux pas, et ce peut-être la mort.

- J’ai hâte de voir ce que vous me réservez d’autre… Qu’en avez-vous pensé ? Hum ah et je ne sais pas si cela se fait vraiment et si c’est le moment, mais nous aurons aussi à travailler ensemble alors… vous maîtrisez une autre affinité que le Kinton ?

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Lun 31 Juil 2017 - 18:33
Très bien. En plus de la manipulation des ombres, Shikarai pouvait aussi utiliser la foudre. Ce qui donnait un style offensif au Nara. Très offensif même. Ce qui relevait un autre point faible qu'il ne semblait pas avoir prit conscience étant donné qu'il n'en fit pas part à son enseignant. Ce n'était qu'autre que la défense. En effet, peu probable de se défendre avec deux compétences comme celle-ci. Même avec quelques notions au corps-à-corps, esquiver de grosses attaques n'allait pas être une tâche facile. Le meilleur scénario aurait été que l'élève maîtrise la terre. L'élément portant le plus sur l'aspect défensif. Ainsi, il aurait été en mesure d'être dangereux offensivement en maîtrisant ses ombres tout en pouvant se mettre à l'abri grâce au Doton. Puis sa maîtrise de l'armement lui permettrait de tenir au combat rapproché. Malheureusement, on ne choisit pas ce genre de choses. Il fallait donc faire avec et espérer trouver une solution à ce problème. Shikarai ne pouvait pas toujours compter sur les autres. En tant que professeur, le rôle de Kahei était aussi de veiller à ce que ses élèves n'aient pas des problèmes pareils. En plus de ça, il ne maîtrisait aucune technique sensorielle. S'il perdait une seule seconde le visuel d'un adversaire, ce serait la fin. Ça en fera du boulot tout ça.

Passons aux choses sérieuses. Les deux projectiles lancés, le manipulateur de métal restait immobile. Il se montrait très attentif quant à la position de son élève et les prochains mouvements qu'il comptait effectuer. Le premier shuriken fut esquivé en s'abaissant, tandis que l'autre fut contré à l'aide de l'arme qu'il tenait. Alors que Shikarai s'exprimait, le garçon continuait de le regarder. Comme s'il attendait quelque chose. Le silence dura facilement une bonne minute. Mais cette fois-ci, il ne semblait pas être perdu dans ses pensées comme ça lui arrivait dernièrement. Non.

« Oui, je manipule aussi le feu.. » — Un nouveau moment de silence. « C'est tout, Shikarai ? Je t'avais pourtant dit que tu pouvais agir comme tu le voulais. Tu pouvais esquiver le coup, utiliser ton arme pour contrer. C'était bien. Mais pourquoi n'as-tu pas contre-attaqué ? Tu maîtrises la foudre en plus des ombres. Donc tu n'as pas de défenses. Tu n'as pas de techniques sensorielles et si tu perds la position de ton ennemi, tu perds. Dans ta situation, tu dois mener le combat comme il le faut. Tu dois être maître des actions qui se dérouleront dans un affrontement. Tes faits et gestes forceront ton adversaire à agir. Ses agissements seront tout à ton avantage. » — Il se déplaçait au sein de l'aire, afin de récupérer les trois projectiles délaissés au sol. « C'est comme si tu étais un marionnettiste. Tu es celui qui tire les ficelles. Le pantin est ton adversaire. En gros, tu dois imposer ton rythme. Tu comprends ? »

Puis il retournait lentement vers sa précédente position. En reprenant la même posture pour projeter les trois shurikens. « Encore une fois. » — Comme il y a quelques minutes, en pliant le coude pour finalement le relâcher, il lança les trois armes. Le même procédé. Un lui faisant face, les deux autres s'entrechoquant pour une nouvelle trajectoire. Sauf qu'ici, le flanc n'était plus le gauche, mais le droit. Toujours immobile, il attendait la prochaine réaction du Nara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Mer 2 Aoû 2017 - 12:42
Étrange, le Metaru semblait attendre quelque chose, et répondit pas à ma question. J’observai les alentours, rien qui pouvait laisser présager d’une autre attaque. Qu’est-ce que… ? Kahei était sûr de lui, il ne bronchait pas, il était bien présent ici, et non en train de perdre son regard ailleurs. Avais-je raté quelque chose ? Le silence était long, seuls les bruits de la nature environnante et de la ville venaient l’interrompre. Il fallait que je récapitule la situation. Ses paroles, son attaque, mon esquive, mon contre…. Ses paroles… non… attendait-il une riposte de ma part ?! J’étais incapable de parler, bloqué par ce silence que j’affectionnais pourtant tant. En définitive, c’est le manipulateur de métal qui prit la parole et me répondit en laissant ses paroles en suspens, avant d’entamer un nouveau silence.

Quel sot, j’étais vite retombé dans mes anciens travers. Mes actes n’avaient pas suivi mes réflexions, je n’étais pas encore capable de démontrer ma volonté au travers de mes actions. Maintenant, c’était une évidence, bien sûr qu’il attendait de moi une riposte quelconque. Il fallait que je m’explique immédiatement. Trop tard. L’adolescent avait repris la parole, j’étais vraiment trop lent à la détente. Il me secoua alors un peu. Après avoir analysé la situation, il me mit face à la faiblesse de ma réactivité. Ses paroles sonnaient vraies, il faut être celui qui est maître de la situation en de pareilles conditions et je le savais bien. Comment expliquer alors que ça ne m’était juste pas venu à l’idée ? Lorsque l’on s’entraîne toujours seul, et que personne n’est là pour répliquer, ça ne vient pas forcément à l’idée de le faire ensuite lorsqu’on est avec un allié. Qui plus est que dans notre cas, j’avais beau avoir cru lire entre les lignes, je n’avais pas du tout saisi la portée de ses paroles lorsqu’il avait insisté sur le fait que j’étais totalement libre d’agir. Je n’aurais jamais eu l’idée de répliquer.

Il récupéra les shurikens sur le sol, et réaffirma ses dires en les renforçant. Il fallait que j’impose mon rythme à mon adversaire. J’en étais conscient, à ceci près que dans la situation précédente, je n’avais pas considéré mon sensei comme tel. Pourtant, il allait bien falloir que je m’y mette. Pour être un bon ninja, il fallait savoir travailler en équipe, mais sans baisser sa garde pour autant. Les autres paroles de Kahei un peu plus tôt, prenaient une autre dimension, elles aussi. Pour signifier que je suivais son cheminement, je hochai la tête, mine de rien, j’étais déçu par ma prestation. Finalement, il était retourné à sa place, et repris vite sa précédente position de lancer, avant de m’indiquer que nous allions recommencer. Il procéda exactement de la même façon, à ceci près que la seconde salve avec les deux shurikens était partie sur la droite.

Cette fois, je ne perdis aucune fraction de seconde. Je m’élançai alors droit sur le premier shuriken, le contrant à l’aide de mon kunaï. Subrepticement, je m’emparai d’une poignée de shuriken. Six pour être exact, j’en envoyai alors deux de chaque côté, avec la technique que m’avait appris le manipulateur de métal, les deux derniers, toujours avec la même technique, dans mon dos, puis à la suite, le kunaï dans les airs. Arrivant alors à sa hauteur, je me servis d’une impulsion de chakra dans mes pieds, pour bondir au-dessus du Metaru, je récupérai en plein vol mon katana dans mon dos. Une fois que j’eus atterri dans son dos, je me retournai dans sa direction, avec mon katana.

Si tout c’était bien passé comme je l’avais prévu, l’un des shurikens de chaque pair que j’avais envoyé devrait être dévié dans sa direction. Celui pour lequel j’étais le moins serein était celui de la dernière salve. À l’aide d’un effet induit sur l’un des shurikens, il fallait donner la direction contraire à l’autre. Je n’avais pas eu cette idée seul, mais je l’avais trouvé dans un manuel de la grande bibliothèque. Et je m’étais donné pour défi d’apprendre ce coup. Le Metaru m’avait bien aidé pour apprendre les subtilités de cette technique de déviation, je la maîtrisais presque maintenant, je m’étais beaucoup entraîné pour cela. Alors j’avais décidé que je devais aussi apprendre l’étape supérieure de cette astuce en quelque sorte. Je n’avais réussi le coup qu’une ou deux fois à l’entraînement sur de nombreux essais vaincs, alors j’avais peu de chance d’y parvenir. Toutefois, j’avais choisi l’angle des autres shurikens envoyés par rapport à cela, il avait peu d’échappatoire pour autant, et cela me faisait un coup d’entraînement en plus. Le dernier coup provenait des airs, avec le kunaï que j’avais envoyé juste au-dessus de lui. Il était cerné de toute part, j’avais hâte de voir la parade d’un ninja de son grade face à mon modeste assaut.

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Mer 2 Aoû 2017 - 17:58
Le pauvre. Il semblait complètement troublé par le comportement de son enseignant. En même temps il y avait de quoi. Face à une réaction pareille, de nombreuses questions se posaient. Notamment sur sa prise décision face au premier assaut du manipulateur de métal. Si celui-ci pensait avoir fait bien, la réaction de l'adolescent montrait tout le contraire. Mais ça, il le comprit très vite. Comme à son habitude, il fit preuve d'une grande attention en écoutant les paroles de son mentor sans en placer une. Un simple signe de tête pour faire comprendre à Kahei qu'il avait saisi l'ensemble de ses consignes et sa vision des choses. Ce silence illustrait-il sa prise de conscience entraînant une déception ? Probable. Juste avant la première attaque, il disait avoir une bonne analyse. Sauf qu'au moment des faits, celle-ci fut absente. Des paroles dans le vent. Néanmoins, il ne devait pas oublier qu'il se trouvait ici même pour connaître sa véritable personne. Apprendre de ses erreurs et faire de ses points faibles un atout considérable lors d'un affrontement. Actuellement, son pire adversaire était lui-même. En effet, depuis la première rencontre de l'équipe numéro trois, le professeur voyait en Shikarai un manque de conviction. On pouvait avoir l'impression que si on ne lui donnait pas des consignes précises, il n'irait pas chercher son réel potentiel. Un manque d'initiative au final.

Deuxième tentative. Action. Une fois les projectiles lancés, Shikarai s'élança droit vers celui-ci le visant. Un choix intelligent. En effet, si le stratagème déviant la trajectoire d'un shuriken pouvait surprendre, la position restait la même. Sauf si on anticipait le déplacement adverse. Ce qui n'était pas le cas ici. Ainsi, il pouvait éviter les deux arrivants sur ses côtés. Cette fois-ci, l'adolescent ressentait clairement sa détermination. Ça se voyait dans le regard du manipulateur d'ombre. Une bonne chose. Ainsi, ça incitait le manipulateur de métal à rester concentré sur les faits et gestes de son élève. La première action qu'il remarqua fut la prise de son armement. Mais à sa grande surprise, il usa de la même technique avec les shurikens. Surtout que ce n'était pas un simple essai, non, il la maîtrisait. Cela justifiait ses entraînements tout seuls pour s'améliorer. Belle mentalité. Le compte était bon, trois projectiles devaient atteindre Kahei. Deux sur ses flancs, un lui faisant face. En revanche, il ne fallait pas oublier l'élève qui continuait de s'approcher. Il prit en main ses deux shurikens restants en les envoyant directement vers ceux adverses. De ce fait, il éliminait deux menaces. Il en restait encore deux autres, le kunai et Shikarai.

Ce n'était pas nécessaire d'utiliser une technique particulière pour le reste. Il fallait faire avec les moyens du bord. L'armement qui restait à sa disposition s'avérait être un petit lot de kunai. Ainsi, après avoir projeté les deux shurikens restants, il prit directement en main les deux armes. La première fut lancée droit vers le dernier projectile. Franchement, chapeau. Les trois avaient marché. Que réservait le Nara pour la suite ? Un saut en hauteur, suivit d'un énième lancé. Décidément, il n'arrêtait pas hein ? Mais ce projectile semblait être une simple diversion pour qu'il puisse se repositionner. Toujours en restant sur la même position, il tournait suivant le mouvement du Genin. Le kunai lancé depuis les airs fut accueilli par le sien. Tandis que le tranchant de son katana fit face à la main métallique. Une main forgée par le métal de son propre clan, qui jusqu'à preuve du contraire était le meilleur de ce monde.

Il adressait un sourire à son élève. « C'est le Shikarai que j'aimerais voir plus souvent. Tu es venu jusqu'au corps-à-corps. Mais es-tu véritablement capable de profiter du combat rapproché ? » — Le regard de Kahei se dirigeait vers son ombre. « Tu possèdes une technique permettant de relier ton ombre à celle de ton adversaire via un coup rapproché sans maintenir un signe ? Si oui, ton action aura été intelligente. Si ce n'est pas le cas, tu auras pris des risques inutiles. Si j'étais un maître au combat rapproché tu aurais été dans le pétrin. » — Voilà pourquoi sa position de départ ne changea pas durant les différents assauts. Un nouveau moyen de lui rappeler ses erreurs. « Tu apprends vite en tout cas. Néanmoins, il faut que tu saches que face à un adversaire immobile, cette technique perd un peu de son charme. Le meilleur moyen de l'exploiter est quand tu anticipes sa prochaine position pour vraiment le surprendre. » — Pour le coup, il passait un peu pour l'enfoiré qui ne retenait que les erreurs sans prendre en compte les bons points. Ce n'était pas le fond de sa pensée. Puis il se laissait tomber sur le sol pour s'asseoir, les jambes croisées. « Quel a été ton ressenti ? Je veux tout savoir. Si tu savais comment j'allais agir lors ton attaque, aurais-tu changé des choses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Sam 5 Aoû 2017 - 1:19
Kahei avait contré chaque shuriken ainsi que le kunaï en envoyant tantôt ses propres shurikens qui lui restaient, tantôt à l’aide de ses kunaïs. En se retournant, il opposa alors rapidement sa main métallique à mon katana. Il me sourit, et se décida à parler. Il était visiblement content de la détermination dont j’avais fait preuve. Il fit ensuite le point. Pour commencer, il remit en question le choix que j’avais fait de m’approcher au corps à corps, il regarda mon ombre et me remit ce choix en question, par rapport aux techniques de mon clan et il n’avait pas tort. D’ailleurs, je n’avais même pas besoin de regarder pour savoir que mon ombre était en contact avec la sienne grâce au contact sensoriel que les membres de mon clan ont envers leurs ombres.

Il avait totalement raison, malgré mes compétences de base en Kenjutsu, être aussi proche était la plupart du temps, une mauvaise chose pour moi. Sauf que mes compétences de marquage en Fûinjutsu, requéraient souvent un contact physique, et être capable de faire une approche de la sorte, serait sans doute utile parfois, malgré le risque encouru. À moins que je parvienne à maîtriser une technique spéciale de mon clan mais celle-ci demandait quand même une distance relativement courte.

Après avoir souligné le fait que j’apprenais plutôt vite de mes erreurs, il me rappela que si la technique de déviation, elle n’était pas forcément adéquate à une pareille situation, avec un adversaire immobile. Effectivement, c’était facile à esquiver ou contrer dans ce genre de situation. J’avais parfaitement conscience de cela, mais pour le coup, j’avais délibérément choisi cette technique pour lui montrer mes progrès. C’était sans doute peu intelligent, et après coup, je me demandais si j’avais bien fait de choisir cette option, à une autre parade. Le jeune Metaru se laissa tomber sur le sol, et s’y assis, avant de reprendre la parole. Désormais, il voulait connaitre mon analyse et mon ressenti sur la situation, ainsi que mes réaction, si j’avais su qu’il ne allait bouger et non pas rester immobile.
Avant de lui répondre, je regardai vers pour rassembler mes pensées, puis je commençai.

- Il est vrai que venir au combat rapproché n’était pas judicieux malgré les bases que je connais en Kenjutsu. Les manipulateurs de l’ombre doivent effectivement maintenir le mudra du rat afin de garder l’emprise. Cela dit, mes techniques de Fûinjutsu doivent souvent être apposé par un contact physique, donc il faut aussi que je sois en capacité de m’approcher, voilà en quoi cela pourrait parfois m’aider. Mais c’est sûr que là, c’était bien trop brouillon pour un combat réel. Surtout si l’on considère comme vous l’avez dit mon utilisation pas forcément appropriée de la déviation des shurikens.

Je marquai une pause, j’avais senti ma voix qui commencer partir sur un ton nonchalant et monotone qui ne plaisait pas. Cela m’arrivait souvent en analysant une situation ne m’étant pas favorable, j’étais en quelque sorte blasé par moi-même. Je m’accroupis alors face à Kahei, après tout, c’était lui qui m’avait dit de rester sur mes gardes. Je repris avec un peu plus de vivacité dans la voix, pour reprendre la main sur mes émotions.

- Vous m’avez donné une partie de la solution à vrai dire. Je pense que j’aurais cherché à vous faire aller là où je le voulais, pour pouvoir ensuite vous tendre un piège réel, peut-être à l’aide de la déviation des shurikens, qui cette fois n’aurait pas été prévisible. J’aurais pu créer une diversion avec une bombe fumigène pour cela, en tout cas, j’aurais sans doute préféré garder mes distances, pour ne pas vous laissez mener le choix des actions. Après, cela ne reste que des paroles, qu’il est plus difficile à mettre en œuvre, car un ennemi ne se laisse pas faire. Je pense que ce qui se ressent c’est surtout que je manque cruellement d’expérience réel.


_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Sam 5 Aoû 2017 - 19:42
C'est vrai. Il connaissait la maîtrise des sceaux. Du coup, Kahei avait plus ou moins faux en lui disant que venir au corps-à-corps sans ressources fut une erreur gravissime. Mais bon, à force de côtoyer le manipulateur d'ombre, il le connaîtra par cœur. De toute façon, au cours de cet entraînement, le manipulateur de métal ne pouvait pas jauger le véritable niveau de son élève. Ces petits échanges de projectiles servaient simplement à comprendre la réflexion de Shikarai. Comment voyait-il une situation puis comment cherchait-il à la traiter pour qu'elle soit à son avantage. Simplement ça. Surtout que la décision venait de la demande du Genin. Si lors de sa présentation complète le défaut qu'il souhaitait travailler aurait été différent, la séance aurait pris une tout autre tournure. Quoi qu'il en soit, il fallait bien commencer quelque part. Puis au fur et à mesure de l'évolution du Nara, au même titre que Shôran, les affrontements seraient encore plus captivants. Pour le moment, le temps ne pressait pas. La nomination du Shodaime Raikage était encore récente et les missions attribuées aux équipes ne devraient pas être si dangereuses que ça. Hormis celles en rapport avec les intrusions, là où les meilleurs Kumojins seraient sans aucun doute conviés. Ne pas se précipiter. L'équipe numéro trois devait penser de cette manière.

« J'avais complètement oublié. Du coup, si tu viens au combat rapproché en pouvant apposer un sceau, c'est un très bon choix. D'ailleurs, quel genre d'effet peux-tu activer ? » — Le garçon se laissait complètement allonger au sol. Les mains à l'arrière de son crâne en tant que support. Peu confortable avec cette foutue main métallique.. « Mais quand j'y pense. Quel genre d'homme veux-tu être au combat, Shikarai ? Tu as l'air d'être polyvalent, c'est une bonne chose. Mais attention tout de même. Tu dois forcément exceller dans un domaine qui sera bénéfique pour tes frères d'armes. » — Un manipulateur d'ombre, un mentor maîtrisant le métal puis un dernier élève jouant avec des cadavres.. Original. Mais les trois devaient vite se mettre d'accord. Si Kahei pouvait avoir une idée bien précise d'une formation avec Shikarai, le mystère restait le nécromancien. Il ne le connaissait pas encore et surtout ne savait rien de ses compétences. Lorsqu'il saura les points forts, comme les points faibles de Shôran, surtout les possibilités de son pouvoir, il pourra être fixé. À l'heure actuelle, c'était le flou le plus total. « On peut refaire le monde avec des si, je te l'accorde. Mais ne t'en fais pas pour l'expérience, ça ne devrait plus tarder. »

L'adolescent vint ensuite à se relever, les bras croisés. Il observait brièvement l'aire disposée pour s'entraîner, l'air de réfléchir. En réalité, il pensait à ce qu'il pouvait faire ensuite. En compagnie de Shikarai, bien évidemment. « Le fait que Shôran ne soit pas là est légèrement problématique. Je ne veux pas prendre trop d'avance en son absence et j'aimerais que les longues journées d'entraînements soient faites avec l'équipe au complet. De ce fait, on pourra sérieusement travailler nos formations au combat tout en se connaissant parfaitement. C'est le meilleur scénario. » — Il se dirigeait un peu plus loin où un sac était posé. Il y piochait quelques plats soigneusement préparés à l'avance. « Tu as amené à manger avec toi ? Sinon j'ai encore des plats en réserve. On peut arrêter la journée ici, sauf si tu souhaites travailler encore quelques points avec moi. Tout dépend de toi. Me concernant je resterais ici, j'ai encore quelques objectifs à remplir. » — Il terminait en adressant un regard à Shikarai qui prendra la décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Mar 8 Aoû 2017 - 11:50
Le brun paru réfléchir quelques instants avant de répondre. Il n’avait pas passé au Fûinjutsu m’indiqua-t-il. Il me demanda alors qu’elle genre d’effet je pouvais activer avec mes sceaux, en s’allongeant complétement sur le dos. Il sembla grimacer légèrement, en mettant ses mains derrière sa tête, la main de métal ne devait pas être très confortable.

- Et bien pour le moment, je suis en passe de maîtriser un sceau qui perturbe le flux de chakra de la cible. Cela le rend plus dur à canaliser et ça permet de gagner quelques secondes sur les mouvements de l’adversaire. à première vue, cela peut paraitre dérisoire, mais c’est peu vite être handicapant pour la cible. Ça devrait être très utile pour imposer son rythme à l’ennemi.

Il me demanda alors qu’elle genre de combattant je voulais être. Il ajouta aussi que ma polyvalence était utile, mais que cela pouvait se retourner contre moi si je n’avais pas un domaine où je saurais me dégager un peu plus. C’était encore une grande question pour moi, même si j’étais plus ou moins sur des domaines dans lesquelles je souhaitais approfondir mes compétences, j’avais aussi parfaitement conscience, que je n’avais pas encore totalement dessiné mon style de combat.

- La manipulation des ombres est principalement une technique d’immobilisation de l’adversaire. Etant donné que le domaine que j’affectionne pas mal est le Fûinjutsu, je suppose que je vais plutôt m’orienter sur des capacités visant à immobiliser toute sorte d’adversaire. Je pense vraiment que je pourrais être utile ainsi pour mes compagnons d’arme, de cette façon je serais capable de les protéger et de leur offrir une ouverture l’attaque.

Il continua alors de commenter ce que j’avais dit précédement, m’indiquant que j’allais sans doute avoir bientôt l’occasion d’engranger de l’expérience. Finalement, il se redressa et se leva, les bras croisés.
Il m’indiqua qu’il ne préférait pas que l’on prenne trop d’avance sans Shôran, il est vrai que cet sorte d’entretien individuel à mi-chemin avec un entrainement visant à mieux nous connaitre, n’était pas forcément le bon moment pour s’entrainer tête baissée. Comme l’avait dit mon sensei, c’était avant tout pour se connaitre. Viendrait le temps des entrainements avec l’équipe au complet, pour travailler sur notre stratégie. Il se dirigea vers un sac qui devait être le sien, et en dégagea de la nourriture. Il me demanda si j’en avais moi-même apporté, me proposant de manière indirect de partager le repas avec lui. Il finit en par indiquer que s’était terminer, à moins que je n’ai d’autres choses à voir avec lui, et que pour son cas, il allait encore rester là un petit moment, car il n’avait pas compléter ses propres objectifs.
Je réfléchis quelques instants, mon frère n’avait pas besoin moi, je pouvais continuer de m’entrainer un peu, et puis, je commençais à avoir faim moi aussi.

- Je ne suis pas contre le fait de partager un repas, j’ai moi aussi prit quelques vivres. T’en qu’à faire à être ici, puisque vous m’avez dit que c’était un bon lieu pour s’entrainer, je suppose que je peux rester avec vous pour cela. Si quelque chose me venait l’esprit, je pourrais vous demandez directement comme cela, mais en attendant, je vous laisserai faire ce que vous aviez projeter de faire. Merci en tout cas c’était très instructif.

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Une remise à niveau (ft. N. Shikarai)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: