Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 03. Equipe Ema/Toji/Tsubaki
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 13:05 par Souhei Toji

» 05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 12:16 par Yawa Seika

» 04. Equipe Nagami/Masato/Kagura
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 12:14 par Nagamasa Kagura

» 02. Equipe Shingen/Masami/Koharu
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 11:50 par Jiki Masami

» Soir étoilé [Pv. Tatsuya]
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 11:32 par Akiyama Tatsuya

» 06. Demandes d'apprentissage
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 11:16 par Hyûga Tsuyoshi

» Déménagement [Libre]
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 9:45 par Suzuri Takara

» Le sceau - [Résistance]
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 9:13 par Sakana Ayanokoji

» le passé engendre le futur; Sharrkan, Sazuka
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 5:32 par Hideaki Midori

» sur la route du bouclier; Kakusareta
Dans la Terre les lier EmptyAujourd'hui à 4:26 par Hideaki Midori

Partagez

Dans la Terre les lier

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Dans la Terre les lier Empty
Sam 15 Juin 2019 - 10:50
Développer sa force, son agilité, son adresse ou encore son endurance n’était, dans le fond, qu’une affaire de répétition et d’investissement. C’était à cette conclusion qu’était en tout cas arrivé Yanosa au fil des années qu’il avait passé à parfaire ses compétences martiales, mais à l’époque, le guerrier aux cheveux rouges n’avait encore aucune connaissance de son pouvoir d’assimilation. Et dès lors qu’il l’avait découvert, il n’avait eu de cesse de redécouvrir une multitude de facettes du combat, que ce soit en termes de rythme, de portée ou même de mobilité. Explorer tous ces aspects, inédits pour le guerrier rouge, lui avait fait entrevoir une nouvelle façon de s’entraîner, un processus au sein duquel la répétition avait évidemment toujours un rôle à jouer, mais où les vraies limites ne se situaient plus vraiment dans ses muscles, mais plutôt dans son esprit et son imagination. C’était en un sens à la fois un nouvel obstacle et une libération pour Yanosa, qui n’avait alors qu’à expérimenter et expérimenter encore et toujours plus pour développer son potentiel de shinobi.

Et c’était là, au fond, dans les entrailles de ses ambitions, ce qui importait le plus : la satisfaction de sa conquête, la conquête de ses propres faiblesses et de tous les combattants du monde. Mais ce jour-là, ce ne fut pas sa capacité à vaincre directement et le plus brutalement possible son adversaire qi remporta le plus gros de son attention. Iwa. Iwa avait été, à bien des égards, un professeur et un compagnon dont il n’aurait pu que rêver, dans le carcan de ce centre militaire perdu dans les montagnes du nord. Mais le village s’était avéré être une réalité, très concrète, et si l’Oterashi éprouvait encore des difficultés à s’attacher réellement à qui que ce soit, il ne pouvait plus envisager sa vie sans ce point d’ancrage, et organisme central, presque maternel, qui substituait non sans violence le cocon familial dont il n’avait jamais pu jouir étant enfant. Et cet emblème qu’était Iwa pour le guerrier tellurique, ce dernier voulait logiquement le protéger, le préserver, et ce par tous les moyens.

C’est dans ce terreau que prirent racine les dernières idées de Yanosa en matière de sécurité et de surveillance, tandis qu’il se dirigeait vers le centre géographique du village, matérialisé par l’Académie Hashira. En d’autres saisons et à cette heure, toute trace du soleil aurait déjà disparu, mais une vague lueur jaune pâle auréolait encore le sommet des montagnes, l’air doux de l’été courant encore dans les rues. Le pugiliste arriva en vue de l’Académie, calme, et se trouva un coin tranquille sur l’un des terrains d’entraînement. Un autre que lui se serait alors mis en tailleur sur le sol pour se préparer à méditer comme il s’escomptait, mais au lieu de cela, il posa plutôt un genou à terre et y plaqua une main, qui ne tarda pas à se changer en pierre en s’enfonçant de plusieurs centimètres dans la roche pourtant particulièrement dense à cet endroit. Il ferma ensuite les yeux… tâchant de ne pas aller chercher l’information qu’il connaissait déjà dans les profondeurs, essayant plutôt de répandre son essence partout dans le sol autours de lui. Lorsqu’il se sentit atteindre l’enceinte de l’Académie, il poussa naturellement plus loin, se concentrant d’abord uniquement sur la dispersion de son chakra, se diffusant dans les bâtisses, les tours, les ruelles, les grandes artères, et dans tous les endroits possibles et imaginables.

Passé un certain cap, il sentit son cœur d’emballer et son esprit se décrocher de son corps, comme si une trop grande quantité de son essence s’était glissée hors de lui. A ce moment là, l’Oterashi fit un effort conscient, déchargeant une grande quantité de chakra d’un seul coup en fronçant les sourcils afin de raffermir son emprise et de continuer à s’étendre, dans toutes les directions. Sa progression ralentit, son énergie s’affaiblit. Trop de sensations lui parvenaient en même temps et devenaient un tout indissociable, mais alors qu’il était presque sur le point de s’arrêter là, Yanosa la sentit. Là, au bout de ses doigts, c’était la montagne qu’il percevait, aussi distinctement que si elle s’était trouvée juste en dessous de lui, et l’étendue de sa propre prouesse arracha un sourire sur son visage tendu et concentré. Mais aussi victorieux qu’il eut envie de se sentir… ce n’était là que la première étape.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Dans la Terre les lier

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: