Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Se faire des amis, en italique [Sharrkan]
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 11:05 par Sharrkan

» Une collection à exploiter [Pv: Hiko]
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 10:48 par Suzuri Takara

» Recherche constante de RPs
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 7:48 par Suzuri Hina

» 10. Demandes de Succès
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 2:39 par Han Musashi

» Apprendre la nécromancie
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 2:14 par Kyouran Takeru

» Au Pandémonium [Libre]
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 2:08 par Kyouran Takeru

» Le livre (Fukkatsu)
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 1:47 par Sendai Anzu

» L'encre s'efface sous la volonte.
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 1:11 par Iijima Rika

» Bonsoir Par... Kiri ! - [PV La Kenpei]
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 1:09 par Uzumaki Ryuji

» 02. Valider un Combat/Entraînement
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] EmptyAujourd'hui à 0:56 par Chiwa Aimi

Partagez

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 11:30






Énergique. Enjoué. Enquis d’une excitation étonnante mais pas incompréhensible. Là, posté à la lisière des portes du village caché des nuages, le compagnon de route de longue date appartenant au vagabond solitaire débordait d’une forme inédite à l’approche de celui-ci, surement peu habitué à rester inactif très longtemps. Ni les caresses ni les paroles ne parvenaient à éteindre cette braise qui animait cette monture taillé pour les longues routes et la liberté.

Décidément … Il savait décrypter quand son propriétaire venait pour le mener dans une longue escapade où lui serait accordé le droit de se défouler. En effet, aujourd’hui la mission du soldat de l’empire portait sur l’extérieur de Kumo, bien au delà des frontières communes et indiqués par l’arche grise et les murs naturels formés par les montagnes. Si la première partie de leur devoir d'après guerre avait consisté à encadrer la reprise d’activité interne, il leur fallait maintenant organiser et venir en aides aux villages éparpillés sur le territoire de la foudre.

Une tâche tout indiqué pour Hosen dont la nature d’errant le poussait à découvrir d’autres horizons et changer un peu de l’ambiance d'oppression à l’intérieur des murs. Mais cette fois-ci, sa quête n’allait pas se faire seul, puisque de sa propre initiative, le guerrier d’acier avait recouru au renfort d’une certaine Susukai Ineko ayant participé à la construction de l'arène destiné à la battle royale. Sa capacité tout indiqué risquait d’être des plus utiles en plus des siens … Pourvu qu’elle accepte l’initiative.

Ainsi, plongé dans le suspens et le doute de sa venue, le cavalier finit de préparer les paquetages pour les accrocher sur son fidèle destrier grâce à des sangles de cuir robustes, le tout serré une juste mesure. La dernière sangle siffla avant que sa silhouette ne puisse grimper sur le cheval suite à une prise d’appui ferme. En découla un petit galop soudain, pulsion brutal pour montrer la joie du départ, sur quoi l’habile chasseur autorisa un départ canon à la vitesse désiré par le canasson jusqu’au lieu de rendez vous fixé plus loin.

Une bonne dizaine de minutes, voir un bon quart d’heure. Si jamais elle ne venait pas, il serait obligé de partir seul sans attendre plus longtemps … Mais si on le lui avait recommandé pour cette tâche, ce ne serait surement pas le cas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 14:36
Parfois, on a beau vouloir y croire de toutes ses forces, on n'arrive pas à s'adapter au changement. Pire encore : ça nous étouffe. Kumo est un très beau village. Mais il possède de hauts murs qui bouchent la vue. Et malgré l'infinité de connaissances présentes dans sa bibliothèque, la technologie faisant la réputation de la cité ainsi que son nombre d'armes impressionnant, je ressens pourtant le besoin d'en sortir. Pourtant, je vais bientôt quitter la ville et repartir pour Hi no kuni. Mais peut-être aurais-je d'autres occasions de venir visiter, et à un meilleur moment.

Et puis, je ne suis pas seule. Mon fidèle compagnon depuis quelques années déjà m'accompagne partout où je vais. Et je ne dois pas prendre seulement mes besoins en compte, mais aussi les siens. Ce que je fais. Puisque pour moi, il est comme un ami. Ça peut paraître étrange aux yeux de certains mais pourtant c'est vrai : mon plus fidèle ami est un cheval. Et ça l'est d'autant plus depuis la vague de chakra qui a secoué le Yuukan. Si moi-même je ne semble pas affectée à première vue, il n'en est pas de même pour lui. Je le sens dans son comportement, et j'ai aussi l'impression de mieux le comprendre.

Et actuellement, je sens qu'il est frustré de rester à l'intérieur des murs de la citadelle. Même s'il part parfois plusieurs heures sans que je ne sache où il va, je sais très bien qu'il n'est jamais vraiment loin de moi et qu'il reste disponible si besoin. Une vraie ballade à l'extérieur sera complètement différent de ses escapades. Voilà plusieurs jours déjà que nous y sommes, et prise par les événements je n'ai pas encore prit le temps de sortir observer l'extérieur de la ville. Il est désormais temps de remédier à cela.


« Oui, on va sortir. Mais je te rappelle que ce n'est pas une simple promenade : c'est une mission ! »

Il piaffe d'impatience, et me donne même un coup de museau pour m'inviter à grimper rapidement sur son dos. Je soupire, amusée, et une fois toutes les affaires prêtes je prends place. Il ne lui en faut guère plus pour partir en trombe et je me couche presque sur lui pour ne pas tomber.

« Tu ne sais même pas où est le point de rendez-vous ! »

Il ne répond pas – évidemment, et poursuit son galop vers... La bonne direction ? D'accord, je n'ai rien dit. Mais comment est-ce qu'il sait... ? C'est vrai que j'ai lu l’ordre de mission à voix haute, mais quand même il m'étonne. Il n'arrêtera pas de me surprendre. En le sentant ralentir, je me redresse et prends une meilleure posture, tandis qu'il arrive au trot aux côtés d'un homme à cheval lui aussi, en levant un peu trop haut les sabots. Je traduis : il est fier de lui.

« Bonjour ! Voici Tempête, et je suis Susukai Ineko. C'est bien avec vous que l'on doit aller rendre visite à quelques villages alentours ? »

Je gratifie mon ami de quelques caresses bien méritées en attendant la réponse de l'homme encapuchonné.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 15:15






Plus le temps passait, plus le Yamanaka avait du mal à contenir l’impatience de sa monture qui battait de la tête jusqu’à ses crins fournis, de sorte à devoir trotter à droite et à gauche façon circulaire, histoire de dégourdir tout ça. Heureusement que se profila au loin une silhouette gracieuse, étrangement elle aussi porté par la hâte de son destrier embrasé. Il ne s’attendait pas vraiment à rencontrer ce genre de personne.

Tu es venu finalement. Pas besoin de me vouvoyer, je ne suis pas le genre.

D’un geste bref et ferme, le soldat de fer disciplina un temps son cheval histoire de s’approcher naturellement vers son futur compagnon de route, dans l’idée d’avoir aussi un aperçu plus concrète de son apparence. Agréable à l’oeil, le faciès doux et une chevelure d’une teinte peu commune, sans compter ce petit air d'aventurière. Comme quoi l’empire ne cachait pas uniquement des stéréotypes de bourrins.

Tempête hein ? Jolie nom. On dirait qu’elle aussi est pressé de reprendre ses droits et gambader dans le pays. Enchanté Ineko, moi c’est Yamanaka Hosen.

En réponse à la fierté exposé par le fameux tempête au nom assez évocateur de son tempérament, le destrier de Hosen prit soudain l’envie de faire le tour de cette dernière sur un pas lent et marqué par ses fers claquant sur le sol avec insistance. Enfin, il revint à sa place initiale, le vagabond pouvant de nouveau faire face à son interlocutrice.

Oui, ça fait un moment qu’on est cloîtré à Kumo depuis la fin de la guerre. Il était temps que l’on sorte un peu pour voir ce qui se passe en dehors, avec les rumeurs tout le monde doit connaître la situation. C’est pourquoi j’ai fais appel à toi.

Son histoire, son passé, ses périples. Il y avait encore beaucoup de choses à découvrir sur son sujet, sûrement que cette escapade suffirait à nouer une confiance mutuel même si tout restait encore à faire.

J’étais en charge de la sécurité dans l'arène que tu as aidé à construire avec tes capacités. On m’a beaucoup parlé de toi, tu seras d’une grande aide. Alors, motivé pour cette mission ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 16:24
Nous sommes accueillis par l'homme, qui nous répond presque directement. Je lui souris en répondant à sa première phrase.

« D'accord, je vais te tutoyer. Mais je vais continuer de dire vous en parlant de tous les deux. »

Je ponctue en montrant du doigt son cheval, qui vaut bien la peine qu'on l'inclue dans la conversation, lui aussi. D'ailleurs Tempête semble d'accord avec moi. Par contre, il n'est pas vraiment content sur un point, et souffle bruyamment des naseaux en entendant le « elle ». Faisant ainsi clairement savoir son désaccord.

« Enchantée aussi, Hosen. En revanche... »

En me penchant légèrement vers lui, je place une main sur le côté de ma bouche et termine ma phrase sur le ton de la confidence, comme si le concerné n'allait pas entendre.

« C'est un garçon. »

Et cette fois-ci, je pointe de ma main libre l'autre cheval, celui dont il est question. Avant de reprendre la bride en mains tandis qu'il fait le tour du fier canasson. Décidément, il n'y en a que pour lui. Ha, ou pas. En écoutant la suite de ce qu'il a à me dire, je me rends vite compte que c'est à mon tour de recevoir des éloges.

« Ho, eh bien, d'accord, merci. »

Super, bravo Ineko, ça c'est de la réponse qui fait avancer la conversation.

« Enfin je veux dire, c'est gentil d'avoir pensé à moi. Ça va effectivement nous faire du bien se sortir un peu. Et puis de découvrir ce que peut être la vie en dehors de la cité. »

Qui peut se révéler radicalement différente. J'aimerais bien lui dire qu'on m'a aussi parlé de lui, mais... Et puis je ne fais pas vraiment attention aux gens qui m'entourent, tant qu'ils ne m'adressent pas à la parole ou qu'ils n'ont pas de truc particulier. Comme cette tenue étrange qu'il porte, et c'est vrai que maintenant qu'il le dit je me souviens l'avoir vu dans les gradins. J'ai tendance à être dans ma bulle.

« Je n'ai pas encore eu l'occasion de sortir de Kumo depuis qu'on est arrivés. J'ai hâte de voir ça. Le premier village est vers l'est, c'est ça ? »

Je lâche légèrement la bride, signal pour Tempête qui n'attendait que cela. Il se met en route, tandis que nous nous dirigeons vers notre première destination.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 19:02






Elle savait s’y prendre avec les animaux, même vraiment bien à en croire la relation presque intime et fusionnelle entretenue avec la monture, tel un individu à part entière. Le baroudeur quant à lui n’avait pas l’habitude de donner une grande personnification à ses moyens de transports, ce en dépit d’un respect et d’un savoir pour les dresser pour leur fonction principal. Ses nombreuses quêtes prêtaient malheureusement à des accidents et des morts inattendus, de sorte à ce qu’il ne fusse pas le premier à le porter.

Ah, je vois … C’était une chance sur deux.

Le cavalier compensa son erreur d’un petit geste de la tête en guise de compréhension, puis un autre adressé au canasson, l’air de le prendre au sérieux. Après tout, il existait bien des types d’animaux différents, dont même certains doués de paroles et d'intelligences proches de l’homme. Un temps qui lui permit de recueillir les réactions de sa partenaire, toujours intrigué en parallèle par les gestuelles déployés entre la demoiselle et le cheval, tel deux amis de longues dates.

Oui c’est bien ça, on a un sentier qui va être un peu difficile à pratiquer, mais après, on va pouvoir se taper une chevauché digne de ce nom. On va essentiellement se concentrer sur des villages côtières, sources de commerces et de tourisme. En route.

La directive du Yamanaka suivit le départ d’Ineko afin de se mettre à son niveau, alors que les trots du destrier induisant sur son corps un mouvement de balancier calme et relaxant, parfaitement taillé pour une discussion préalable avant peut être de se lancer dans un petit défi de course qui traînait dans l’esprit du vagabond. Sauf si celle-ci le devançait, qui sait. Ainsi après plusieurs minutes de trotte, la conversation reprit de plus belle.

Ta façon de t’entendre avec Tempête est étonnant. On dirait que vous vous comprenez vraiment. Pour te dire, tu arrives à surprendre un Yamanaka. J’imagine que ce ne sont pas vos premiers voyages.

Le guerrier d’acier laissa un petit temps de pause, observant un peu plus en détail la silhouette de la belle pour tâter un peu de son tempérament.

Dit moi alors, quelle est ton histoire ? Comment t’es tu retrouvé ici ? Tu l’air d’une aventurière, pas comme nombre d’autres femmes de cette cité.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 21:21
Un sentier un peu difficile à pratiquer ? Ça ne devrait pas poser de soucis à Tempête ça. Au contraire, il serait même content d'y trouver un défi à relever. Et après il sera encore tout fier d'avoir réussi. Surtout s'il peut galoper ensuite, il sera heureux comme un poisson dans l'eau. Ou comme un cheval pouvant se défouler. Pour le moment, le paysage défile sous nos yeux, au rythme des sabots des chevaux. C'est quand même pratique d'être sur une monture : on ne se fatigue pas trop, et puis surtout ça permet d'observer alentours sans risquer de se prendre les pieds dans une racine. Pas besoin de regarder où on marche.

C'est vraiment différent de ce que j'ai l'habitude de voir, ici. Non pas que ce ne soit pas boisé, au contraire. De ce côté ci je ne me sens pas trop dépaysé car c'est très vert et j'aime beaucoup. Mais parce que je ne connais pas certaines espèces. C'est donc avec une certaine curiosité que je regarde tout ça. Au bout d'un certain temps, mon coéquipier fini par me tirer de mes pensées et je me tourne vers lui pour l'écouter. Et je lui réponds avec un large sourire.


« Tempête et moi, on se connaît depuis plusieurs années. »

Je tapote le cheval, qui confirme d'un hennissement.

« Nous avons beaucoup voyagé tous les deux ces derniers mois, et ça a très souvent été mon seul compagnon de voyage. Donc c'est normal qu'on s'entende bien. Certains voient les chevaux comme de simples moyens de locomotion, mais ce n'est pas mon avis. Surtout dans le cas de ce gros sac ! »

Nouveau tapotement, comme si je tapais dans le dos d'un pote après avoir dit une bonne blague.

« Il a toujours eu son propre caractère. Si tu veux vraiment savoir, je l'ai acheté pour vraiment pas cher ! Il est né chez son propriétaire d'avant, qui comptait le garder pour faire ses trajets personnels. C'est un cheval vraiment robuste qui est capable de faire des heures de voyage sans se fatiguer. Bref, il voulait le garder pour aller revendre son surplus au marché. Parce que c'était un fermier, tu vois ? Donc, il avait commencé à l'habituer d'être harnaché, à le faire trotter sur quelques kilomètres avec une selle sur le dos en le tirant par la bride. Mais à chaque fois qu'il voulait monter dessus, Tempête se cabrait ou esquivait. Et résultat, le pauvre gars a fini par se casser un bras un jour en voulant de nouveau le monter. Forcément, ça l'a énervé, il en a eu marre parce qu'il était pas rentable et en plus avec son bras cassé en pleine période de récoltes il a perdu un bon paquet d'argent ! Donc finalement, il a gardé la vieille jument, la maman de Tempête, pour revendre son surplus au marché. Parce qu'il habitait loin et qu'à pieds ça faisait une trotte. Et il a amené Tempête par la bride pour le revendre et compenser la perte de ses récoltes qu'il avait pas pu toutes ramasser. À cause de son bras cassé, tu sais ? Il avait pas de quoi payer un eisei-nin non plus, le pauvre bougre. Et c'est là qu'on s'est croisés, tous les deux. Au marché. »

Je caresse doucement l'encolure de mon fidèle ami, tandis que je me remémore la façon dont on s'est rencontrés.

« J'y allais régulièrement pour vendre des petits objets que je fabriquais, ou bien proposer mes services pour réparer les portes, fenêtres, ou autres bricoles. Sauf que je préparais généralement mes marchandises à l'avance et que ça pesait lourd. Donc quand j'ai vu Tempête, je me suis dit : « Pourquoi pas ? ». C'est pas un cheval de trait, pourtant. Mais on a tous les deux eu le coup de foudre. Le pauvre fermier en revenait pas. Il était tout pâle quand il m'a vue repartir sur son dos sans qu'il ne se cabre. Ça m'avait bien fait rire. Quand j'y repense, le pauvre ça devait pas être très drôle pour lui. »

Mais moi j'avais fait une bonne affaire. Et surtout, j'ai trouvé un très bon ami. Je souris et entortille mes doigts dans la crinière. Hum, j'aurais pas oublié quelque chose ? C'était bien de ça qu'il me parlait, non ? Je sais plus, j'étais tellement partie dans mon récit...

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 13:38






Et bien … L’aventurier émérite allait en avoir pour son argent, ou plutôt en avait-il déjà eu davantage encore à en croire le livre que sa requête venait d’ouvrir subitement. En un temps record, la demoiselle parvint à exposer des détails impressionnants quant à l’origine de leur rencontre avec sa monture, d’une vitesse si effarante que même le mercenaire retenait instinctivement son souffle à sa place.

Auditeur de qualité dans sa concentration dignes de ses talents spirituelles, son silence sondeur lui laissa tout le loisir de s’exprimer sans interruption, dans un récit consistant mais d’une logique infaillible. Elle ne le bernait ni de confusion ni de mensonges pour l’embrouiller. Mais dans cette tumultes de gestuel et d’exaltation, les iris pénétrant du guerrier masqué décrivirent avec curiosité la cicatrice qui ornait le doux visage de cette femme pourtant pleine de joie.

Sa chevelure blanche dénotait clairement de ses rencontres passés, si bien que ses origines et ses affiliations lui demeuraient inconnus et pourtant pleines d’un charme particulier. Restait à savoir quelles blessures cachaient ce détachement apparent vis-à-vis des affres de la guerre et de la résonance.

Sacré récit que tu me présentes là. Moi même ne saurait te décrire avec autant de détail les différents chemins qui m’ont mené à côtoyer telle ou telle monture, telle ou telle personne. Tu as pris le temps de comprendre la véritable histoire de ce fermier plus que d’acheter un simple cheval. Comme l’aide que tu as apporté à la construction de l'arène, tu m’as l’air d’une personne plutôt altruiste et d’un coeur innocent.

La trotte continuait, bercé par les claquement des fer à cheval sur le sol encore stable du sentier alors que Hosen se laissait à un peu plus de calme pour établir un lien hors de ce conflit avec sa partenaire de voyage.

Tempête a de la chance d’être tombé sur toi. Peut être pourra-tu m'aider à trouver un nom pour mon propre cheval, si jamais le cœur t'en dis au cour de notre voyage. Je me demande même comment tu t’es retrouvé dans les rangs de l’empire et ce contexte de guerre pleine de chaos et de désastre. Mais avant tout, puisque tu as bonne mémoire et de bons talents d’orateur …

D’un coup la voix du guerrier s'enquit d’un sérieux et d’une gravité particulière, comme si cette histoire le concernant plus que le reste.

D’où te vient cette cicatrice sur ton visage ? Qui t’as fait ça Ineko ?

De nature plutôt direct et désensibilisé, le tacts du baroudeur n’était pas toujours au rendez vous. Mais voir des femmes violentés faisait partie de ses rares implications personnelles qui ne demandait ni argent ni contrat en échange de son intervention. Sa chevelure de couleur neigeuse l’intriguait aussi, mais c’était là une question secondaire qui pouvait encore attendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 15:50
Mince je me suis laissée aller et je crois que j'ai trop parlé. J'espère que je ne l'ai pas mit mal à l'aise... J'ai tendance à m'emporter quand on me lance sur un sujet que j'apprécie. Mais non, il écoute sans m'interrompre mon récit, jusqu'au bout. Bon après c'est pas comme si je lui avait vraiment laissé le choix, c'est difficile de couper la parole à quelqu'un une fois que le rp est posté.

« Oh, je.. Merci. »

Je lui adresse un sourire en guise de réponse, ne sachant pas trop quoi dire de plus. Altruiste et le cœur innocent ? Franchement, je n'en sais trop rien. Enfin pour le premier oui, c'est sûr. Mais le second... Il ne faut pas oublier que j'ai ôté la vie de quelqu'un, lors de l'attaque sur Kumo. Une seule, mais ça marque quand même. Peu importe la quantité après tout, quand on passe ce cap, on est différent. Il ne peut pas en être autrement, car c'est un geste loin d'être anodin. Je détourne les yeux, un peu honteuse, et fait mine de regarder de nouveau le paysage tandis qu'il poursuit la conversation. Mais je l’observe de nouveau très vite. Enfin observer est un grand mot, puisque je ne vois rien du tout de son visage, c'est tout juste si j'aperçois ses yeux . Et c'est un poil perturbant de discuter avec quelqu'un dans ces conditions.

« Vraiment ? Il n'a pas de prénom ? Le pauvre ! Il va falloir remédier à ça. »

Il le considère donc comme un simple outil ? Il ne peut pas prendre un vélo, plutôt ? Mince, c'est censé être déjà inventé les vélos à l'époque médiévale ? Bon j'imagine que oui, il y a bien les radios à Kumo. D'ailleurs on va pouvoir les rafler avec le Teikoku, et ça c'est bon. En espérant que Rei ne s'en serve pas pour aller attaquer d'autres pays, un seul ça m'a suffit, personnellement... Le ton de mon interlocuteur change soudainement, et je pose instinctivement les doigts sur ma joue, sur cette balafre que je traîne depuis mon enfance. Et que je traînerais toute ma vie. Celle qui me rappelle à quel point les hommes sont mauvais. Une espèce dont celui à mes côtés fait partie. Oui, j'ai rarement croisé d'hommes qui ne soient pas mauvais. Ho il y a des femmes aussi, mais en quantité moindre, à mon humble avis. À moins que je ne me plante sur toute la ligne, et qu'ils soient tous à mettre dans le même panier. Et moi avec.

« Ha, ça... »

J'émets un petit rire nerveux, avant de me reprendre, et de commencer un nouveau récit.

« Je suis entrée dans une auberge et elle était bondée de monde. Mais bon, il y avait de l'orage dehors, il faisait bientôt nuit et je n'avais pas trop le choix de dormir là. Donc j'ai réussi à me trouver une place à une table en entrant. Et là, bam ! Il y a une bagarre qui a éclaté ! Genre, de la grosse bagarre, tu vois ? Il y avait des types qui s'accusaient d'avoir triché à un jeu. Donc ils étaient fâchés, et il y en a un qui a cramponné l'autre pour commencer à le tabasser. Son pote l'a pas laissé faire, il s'en est mêlé ça volait dans tous les sens. Ils étaient tellement dans leur baston qu'il y en a un qui a trébuché sur un gars à côté, qui est tombé sur un autre. Et à partir de ce moment là, tout est parti en vrille. J'ai essayé de sortir de là mais je me suis cognée dans un mec en partant à l'étage, et ça lui a pas plu du tout. Enfin bref... »

Je pointe du doigt ma cicatrice.

« Couteau de cuisine. Et toi, pourquoi tu te caches sous un masque, tu as un truc du même genre ? »

Oui, parlons plutôt de lui, tiens. Je n'ai pas trop envie de m'étendre sur ce sujet un peu trop personnel à mon goût.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 20:52






Bien, au moins l’origine de cette balafre ne semblait pas provenir d’un éventuel soldat du feu un peu trop zélé dans la nature de ses fonctions ou de son statut suite à la capture de Kumo. Malgré son entrée récente au sein du Teikoku, Hosen gardait irrémédiablement une certaine méfiance passive envers les partisans de ces derniers, pas forcément aussi angéliques que le prétendaient les ambitions de l’empereur.

Des ordures, des crapules et autres créature saugrenue, sa lame en avait connu suffisamment pour ne plus se fier aux simples apparences trompeuses de ces hommes loin de son propre fondement. L’avantage d’être privé fonctionnellement d’une part de ses émotions lui évitait au moins d'effleurer ces dérives, mieux, d’aller occire deux trois roublard dans le cas où Ineko aurait été l’une de leurs victimes.

Et bien, c’est une cicatrice impressionnante par rapport à sa nature. Par chance, elle ne dénature pas la grâce dont t’as muni mère nature. Tant qu’elle ne provient pas d’un des soldats du feu un peu trop confiant de sa position, ni d’une agression abusive. On est jamais sûr même dans cet empire. Même si j’ai l’habitude des bastons de bar ou de taverne, tu peux me faire signe, si jamais. Sans remettre en doute tes capacités à te défendre.

Le corps penchant subtilement de droite à gauche sous l’avancé de sa monture, le maître des esprits montra un certain étonnement quant à la demande de l'aventurière sur son propre masque, n’ayant pas vraiment le but précis de dissimuler une quelconque identité. C’était surtout d’un point de vue fonctionnel, notamment lié aux origines de ses apprentissages. Ce fut un geste bref, du niveau du regard fuyant que lui offra son interlocutrice tout à l’heure.

Des balafres et des cicatrices, j’en ai pas mal oui, mais ce n’est pas particulièrement pour cela.

Lentement, le mystérieux personnage au masque de mort retira son heaume afin de dévoiler sa véritable apparence, d’une chevelure brune mi longue et d’une barbe taillé récemment depuis son séjour à Kumo. Contrairement à ses compères Yamanaka, il n’était pas doté des traits de noblesses de ces derniers, d’un visage plus abrupte et proche de celle d’un baroudeur. Deux cicatrices moins imposantes que celle d’Ineko ornait son apparence, plus proches de stigmates de petites guerres et quêtes dangereuses.

Ma vie de mercenaire est remplis de danger diverses, ce qui m’a poussé à m’adapter à ces conditions. Nécromanciens, mafia, cultes et sectes perdu dans des contrées isolés, mes nombreux contrats ont ajouté à chaque passage plusieurs cicatrices de ce genre, un peu partout sur mon corps.

Il accrocha alors le heaume à l’extrémité de la selle de sa monture, histoire de pouvoir s’en revêtir le moment venu.

Cette armure et cette épée ne sont pas très communes en ces lieux, c'est normal. En réalité, je ne suis pas vraiment un ninja ni même un véritable soldat. Plutôt un guerrier solitaire à la solde de Hi, bien avant la création de l’empire. La fonctionnalité de cette tenue et de mon escrime est lié à une période de ma vie passé à Tetsu, non que je sois un Samouraï. Mais leur style a servi à une part de mon éducation, plus proche de mes besoins. J’ai l’habitude du voyage, de la chasse, de l'exportation et surtout des mystères ésotériques de ce monde, pour beaucoup usurpatrices, naturellement.

Son regard révélé au grand jour, profond d’une lueur proche du soleil et d’une teinte singulière sonda les alentours, conscient du sentier difficile à pratiquer qui arrivait, puis se reporta sur la cavalière experte qui devait aussi l’avoir remarqué. Mais dans cet échange mutuel rempli d’histoires intéressantes, un dernier détail intriguait le vagabond.

Mais de tous mes voyages, je n’ai quasiment jamais croisé de personne de ton âge avec une telle chevelure. Est-ce un signe lié à quelconque interaction avec le chakra ? Ou encore un effet lié à ce phénomène chakratique étrange ? Pas que ce soit un reproche, au contraire.

Ses interrogations s’avéraient davantage lié à son devoir de percer les mystères de la résonance, dans le contexte, sans insinuer que cette couleur ne lui rendait pas hommage. Au contraire, cela lui ajoutait un charme particulier, une aura singulière peu usuel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 22:29
Super, il a gobé mon bobard. Pas sur l'arme qui a servit à me faire ça, mais sur comment c'est arrivé. Il n'a pas l'air d'avoir saisit que je viens d'inventer une histoire pour ne pas lui raconter la vraie. Autant je me fiche d'avoir à dire tout un tas de choses sur moi, et surtout sur Tempête, autant ça... C'est une partie de ma vie que je ne souhaite pas divulguer. Il reste aimable avec moi, et me propose même de me donner un coup de main si besoin.

« C'est gentil, j'y penserais. Non, ce n'est pas un de ces soldats du feu. C'est vrai que certains ont l'air... Zelés. Et puis on est censés être du même côté. »

Bien que Rei ait dit ne pas souhaiter de massacre, rien ne nous dit que tout le monde suive ses ordres et qu'il peut contrôler réellement tous ses hommes. Je garde la proposition dans un coin de ma tête, ravie de m'être fait un allié. Même si on est censés tous l'être. Je ne sais pas pourquoi, mais je me méfie de tous ces gens que je ne connais pas. Je n'ai d'ailleurs même pas revu ceux à côté de qui j'ai combattu. J'espère qu'ils vont bien, ça m'inquiète un peu.

Concernant l'homme voyageant à mes côtés, il n'a pas l'air d'être menaçant et nous discutons plutôt bien depuis tout à l'heure. Enfin, je parle et il écoute. Les rôles s'inversent cependant, et je suis curieuse de découvrir ce visage qu'il cache sous son masque. Lui aussi a quelques cicatrices. Mais comme il me l'a dit, ça donne un certain charme. Si je déteste la mienne car elle me rappelle trop de choses lorsque je la vois dans un miroir, j'apprécie cela chez les autres : c'est comme en apprendre un peu sur eux, rien qu'en les observant. Et ça donne envie d'en savoir plus. On pourrait comparer ça à la couverture d'un livre, qui donnerait ou non envie de l'ouvrir.

Le Yamanaka s'ouvre donc, et me conte une partie de son histoire. Cette fois-ci c'est à moi de l'écouter, et j'aime autant ça que de raconter certains récits. C'est avec le sourire aux lèvres que je m'imagine tout ce qu'il me raconte. Je me demande à quoi peut bien ressembler un nécromancien ? Je les imagine vêtus tout de noir, avec une fine peau pâle et des yeux sombres sortant presque de leurs orbites. Presque des cadavres eux-mêmes, en fait.


« Ho, ça fait plusieurs mois que je parcours Hi et y offre mes services, c'est étrange qu'on ne s'y soit jamais rencontrés. »

Peut-être que je l'avait croisé mais n'y avait tout simplement pas fait attention. Je ne suis pas très observatrice et ait tendance à être dans la lune. Enfin, observatrice, ça dépend pour quoi. Car je suis capable de voir un détail que d'autres ne voient pas et de rater un truc qui se passe juste sous mon nez. Tempête entreprend bravement de s'aventurer sur le chemin plus escarpé lorsque l'homme me pose de nouveau une question. Ça, je peux y répondre sans que ça ne me gène.

« Je suis née comme ça ! C'est de là que vient mon prénom : petit plan de riz. J'arrive pas trop à savoir si c'est drôle ou tout simplement ridicule. »

Je ris un peu, avant de poursuivre.

« Donc, vous êtes un voyageur. Vous avez exploré beaucoup de pays ? Pourquoi s'être arrêté à Hi no kuni, plutôt qu'un autre ? »

Qu'est-ce qu'il a de si spécial, ce pays ?

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 13:59





Peu à peu, le cheval du Yamanaka devenait plus hésitant quand à s’attaquer cette nouvelle facette de leur route commune, d’une confiance moins évidente que celle de tempête bien que les capacités de locutions d’Ineko n’en paraissait nullement perturbés. Rester à l’écart face à la témérité de la demoiselle aurait été assez cocasse pour le coup.

Ainsi, sans couper son attention des dires de sa compagne de voyage, il retira lentement l’un de ses gants d’acier et de cuir pour exposer brièvement une main ornée d’inscriptions runiques propres aux sceaux du Fuinjutsu. Celle-ci s'opposa alors sur le museau de sa monture, déployant une utilisation rudimentaire de son talent à interagir avec les esprit pour réconforter le mental du cheval et lui donner l’élan d’arpenter ces obstacles difficiles.

En fait, je suis affilié à la cause de Hi cependant mon champ d’action se situe dans les affaires externes de la nation. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas du remettre les pieds dans le pays, d’où le fait que nous ne nous sommes jamais croisé. Ironiquement, tu dois être plus au courant des affaires internes de Hi que moi, qui suis pourtant du clan Yamanaka. La guerre civil, les autres conflits … Et maintenant l’empire.

Son contrôle docile sur l’animal perdurait le long de ce trajet, libre à la curiosité de la muse dont l’anecdote tira un rire résonnant au sien, lui qui s’attendait éventuellement à quelque chose de plus complexe. En tout cas son énergie et sa facilité à s’ouvrir dénotait clairement de ses précédentes rencontres, pour beaucoup qui lui exigèrent des stratagème afin d’obtenir ne serait ce qu’une parcelle de leur identité. Cela promettait pour la suite des tâches qui leur incombait dans leur village de destination.

Petit plan de riz … Sans t'offenser, y’a un petit côté ridicule et amusant en même temps. Enfin dans le bon sens du termes. Mais Susukai Ineko est un nom qui sonne bien. Au moins tu es un petit plan de riz d’une beauté non négligeable.

De sa voix épaisse et légèrement rocailleuses, le baroudeur n’avait pas pour habitude de mentir ou cacher ce que d’autres utiliseraient en bienséances ou boniments. Il préférait la sincérité, direct, même si cela pouvait froisser de temps à autre. Heureusement, l’intonation de sa voix donnait à cette réplique un air taquin et joueur, non sans omettre la réalité attrayante de l'aventurière à la chevelure de neige.

Oui, beaucoup de pays, plus que tu peux te l’imaginer. Disons que je me laisse guider par le destin, même si les contrées absous de la domination des Shinobis regorgent de nécessités et d’histoires qui m’y occupent un temps. Ma quête est basé sur le chakra, ses origines et ses mystères. Ici et là, par le biais d’un contrat ou de rumeurs, je m’engouffre dans l’inconnu afin de trouver ce qui pourrait servir à Hi et à ma considération du chakra et des capacités spéciales qui y sont liés. Un peu comme toi qui a aidé à reconstruire l'arène. Je respect ce genre d’utilisation, et non sa militarisation industrielle.

Il marqua un petit de pause, portant ses pupilles un peu plus au loin, histoire de se faire une idée de quand il parviendrait à la surprendre d’une petite course en guise de défi jusqu’au village. Un peu de temps encore.

Mon retour à Hi est lié à mon clan et l’empire, naturellement. Mais au dessus de cela, je suis revenu à cause de ce phénomène chakratique. Une catastrophe naturelle que je me dois d’élucider. D’où ma question de tout à l’heure d’ailleurs … As-tu d’autres choses à déplorer à ce sujet ? Des pertes, des impacts sur toi ou tes proches ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 16:43
Le geste du Yamanaka envers sa monture attise ma curiosité. Car si le cheval était au départ réticent à s'engager, il est désormais détendu. Le contrôle des esprits, c'est donc ça ? Je ne sais pas à quoi je m'attendais, mais si c'est cela alors... Je dois dire que c'est un peu flippant. Ça veut dire qu'il suffit qu'il nous touche – il y a t-il vraiment besoin du contact ?, pour faire de nous ce qu'il veut. Autant ça peut avoir des côtés pratiques pour faire surmonter leurs peurs à des personnes comme dans le cas présent, autant je me demande quelles en sont les limites. Je n'ose imaginer ce pouvoir entre des mains de gens peu recommandables. Heureusement de ce que je peux en voir pour le moment, Hosen ne fait pas partie de ces gens là.

« C'est vrai que Hi no kuni a pas mal subit, ces derniers temps. Mais c'est fini, nous ne faisons plus qu'un avec Kaminari, désormais. »

Avec deux pays réunis, nous formons donc officiellement la plus grande puissance du Yuukan. Personne n'osera venir nous chercher des noises. Et comme Rei a dit qu'il ne voulait pas de massacre... Les deux populations ne subiront plus jamais ce genre de choses. Et puis, nous sommes désormais deux armées à veiller sur eux : à la fois celle de Hi ainsi que celle de Kumo. Je suis certainement naïve, cela dit. Mais après tout, pourquoi pas ?

Je souris à son compliment, et ne sachant pas vraiment comment réagir je n'y réponds pas et gratifie Tempête d'une caresse. Oui certains se triturent les doigts ou les cheveux lorsqu'ils sont nerveux, pour ma part c'est passer la main dans la robe de mon ami qui m'apaise. Sa présence m'est bénéfique. La conversation de poursuit, et il me parle de nouveau de cette arène.


« C'est rien ça. Si je peux aider, alors je le fais. Qu'est-ce que tu entends par militarisation industrielle ? Se servir de nos capacités uniquement pour combattre, c'est ça ? Ce n'est pas du tout mon objectif. »

Tout ce que je veux, c'est permettre d'aider la population à vivre dans de meilleures conditions, en leur prêtant mes maigres capacités.

« Non, je n'ai rien ressenti. En fait, j'ai même l'impression que ça ne m'a pas du tout affectée, contrairement à d'autres. J'ai entendu dire que certaines personnes s'étaient complètement évanouies sous le choc, ou avaient perdu le contrôle de leur chakra. »

Je marque un temps de pause, durant lequel j'encourage Tempête dans un passage difficile à l'aide de quelques paroles.

« Par contre, en ce qui concerne Tempête... Il est différent. »

Il hennit pour confirmer.

« Tu vois ? Il comprend absolument tout ce que je lui dis. C'était déjà quasiment le cas avant, mais c'était plus avec l'intonation de ma voix que les mots en eux-mêmes. Là c'est vraiment un autre niveau. Même s'il a toujours été particulier. »

Nouvelle caresse d'encouragement, pour confirmer mes dires.

« Et toi ? Ça t'as affecté ? Le retour chez toi n'a pas été trop difficile ? »

Ça a dû faire un choc de voir que son pays avait changé de dirigeant en son absence.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 18:04





Elle paraissait assez optimiste par rapport à la situation de leur deux nations, bien plus que ne pouvait l’être le guerrier solitaire dans son scepticisme usuel concernant les villages et la politique, même si l’empire voulait se détacher de ce cercle vicieux. Il aurait apprécié que plus de personnes soient dans l’état d’esprit d’Ineko, moins féroces, moins vicieux et plus respectueux des capacités au chakra.

Pour sa demande concernant l'industrialisation, sa tête effectua simplement un mouvement de confirmation, les iris investis d’un sérieux plus profond que jamais quant aux engagements de la belle. Là de suite, lui expliquer les dédales de sa pensé et sa logique proche du culte concernant le chakra et sa valeur serait tâche bien trop longue, ce qu’il préserverait progressivement pour la suite de leur aventure.

Heureux de l’apprendre. C’est de plus en plus rare de nos jours.

Le nindô, la voie du ninja, l’endoctrinement militaire. Chakra ou non, cette propriété résidait dans la nature de l’homme, si bien que l’objet de son enquête, fléau mondial, possédait une part de lien avec cette pensée. De tels pouvoir dans les mains des hommes … Presque une hérésie. En parlant de ça, les informations qu’elle exposa sur les effets liés au cheval eurent le mérite de changer l’expression de son visage, bien curieux d’en apprendre davantage sur ces effets.

J’ai eu la chance de ne rien subir. Mais les effets sont très diverses, du moins de toutes les expériences que j’ai pu recueillir. Au moment où c’est arrivé, j’étais loin de Hi, et même loin de notre pays, les gens s’en retrouvaient affectés. Des morts consumés par leurs propres éléments, des personnes incapables d’utiliser quelconque capacité lié au chakra, des civils tout d’un coup pourvu de pouvoir incontrôlables. Des plus légers aux plus graves, les changements apparus sont si nombreuses que je n’en ai pas encore saisi tout le fonctionnement.

Toujours dans sa manipulation habile au niveau de l’esprit du cheval, le regard du errant se tourna un instant vers son procédé pour illustrer ses prochains propos.

Comme tu le vois, je peux directement interagir avec les esprits. Combiné à des compétences de Fuinjutsu, cela me permet d’avoir une approche plus intime et plus direct de ses effets et du vécu lié à la personne ou l’être concerné. Je cherche à savoir comment et pourquoi … Par contre, ce que tu m’évoque est une chose inédite. Des animaux qui seraient affectés par le phénomène … Ce n’est pas courant, même si pas impossible. Il existe bien des animaux doués d'intelligence et de conscience proche de l’homme. Si nous même pouvons passer de la possession à la disparition de nos capacités … Ce principe pourrait peut être valable pour les animaux. Du moins, c’est une théorie.

Tout d’un coup, tempête et Ineko s’avéraient être des pépites d’études à ce niveau, avec une pointe de mysticisme qui s’emparait du Yamanaka. Bien que direct, il ne voulait pas forcément paraître intrusif.

Notre voyage risque de durer un temps. Si tu le souhaites, je pourrais jeter un oeil à ce qui s’est passé chez tempête, puis te le montrer aussi, sans aucune intention intrusive bien sûr. Malgré votre complicité remarquable, je peux te faire voir ou expérimenter des choses qui sont d’une autre dimension. Tu peux y réfléchir, si tu souhaites comprendre ça.

Là, il marqua un contact visuel intense et imposant, avec dans le fond une preuve de confiance et de sérieux dans les faits qu’il prodiguait ouvertement. Ce n’était pas une duperie ni un acte méprisable. Si jamais elle refusait, ce serait chose bien regrettable, mais c’était son droit. Elle venait de partager beaucoup déjà avec lui.

Entre temps, les deux cavaliers venaient enfin de travers ce sentier impraticable pour se retrouver sur un sentier offrant bien plus de liberté. Il laissa un temps de réflexion et délibération voir juste de silence pour l'aventurière, avant de dénoter un peu avec le sérieux de cette conversation. Son cheval commençait à s’impatienter, et partager un moment de détente et de défi ne leur ferait pas de mal.

Là là, du calme … Je crois qu’il va être temps de se défouler un peu. Que dirais-tu d’une petite course Ineko ? Tu te sens capables de me vaincre avec Tempête ? J’ai hâte de voir ça.

D’un clin d’oeil complice, le chasseur émérite lança une directive brève à sa monture pour le voir se déchaîner. De façon explosive, une course s’engagea sous la forme d’un jeu provisoire pour détendre l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 22:19
Je hoche doucement la tête, l'air grave, en l'écoutant parler de cette étrange vague de chakra qui a accepté le pays, et bien plus encore.

« Ça a donc touché tout le Yuukan ? »

Question plus rhétorique qu'autre chose, puisqu'il vient de dire qu'il était loin de Hi no kuni lorsque c'est arrivé. Heureusement, il n'a pour sa part aucune perte à déplorer. Son récit par contre fait froid dans le dos : des gens en sont même morts. C'est assez... Triste, et violent. Mourir d'un seul coup, comme ça, sans savoir pourquoi. Je ne le souhaite à personne. C'est ce genre de choses qui nous rappelle de prendre soin des autres tous les jours. Parce qu'à n'importe quel moment, on peut ne plus être là. Et c'est vraiment dommage de partir avec des regrets et des choses inaccomplies.

Il poursuit, en parlant de ce qui est arrivé à Tempête. Qu'il entre dans sa tête ? Et me montre ce qu'il lui est arrivé ? L'idée est séduisante, mais je ne sais pas trop... Déjà, ce n'est pas ma tête et ce n'est pas à moi de donner un accord. Ensuite, je me demande bien ce qu'il peut voir dans l'esprit de quelqu'un comme ça. Est-ce qu'il peut choisir un moment en particulier, ou est-ce qu'il voit absolument tout ? Parce que Tempête et moi on est ensemble depuis des années, et il y a des choses que je n'ai pas forcément envie que d'autres voient...


« C'est une bonne idée. Mais je crois qu'on va y réfléchir. »

Je reste un peu pensive, me demandant ce qui peut être le mieux pour mon allié de toujours. Que je découvre ce qu'il lui est arrivé grâce à un Yamnaka, ou que je continue d'étudier son comportement à l'aide de mes connaissances et des livres obtenus à la bibliothèque ? Peut-être bien que je pourrais combiner les deux. Mais il va d'abord falloir en discuter avec le principal intéressé avant cela. Et pour l'instant, celui-ci piaffe d'impatience à l'idée d'aller galoper. Il a bien mérité d'aller se défouler après cette traversée difficile. La monture de Hosen semble avoir envie de galoper elle aussi, et cette fois-ci ce n'est pas le Yamanaka qui lui dicte sa conduite.

« Évidemment ! »

Nous nous lançons nous aussi dans la course. Quasiment couchée sur Tempête, je le laisse « conduire » et ne le guide que légèrement lorsqu'il commence à dévier de la trajectoire. Mais dans l'ensemble, il sait parfaitement où il va et je n'ai quasiment qu'à m'accrocher fermement pour ne pas tomber. Je l'encourage à l'aide de ma voix - puisque mes mains sont occupées, et l'aide parfois en lui indiquant verbalement où se rendre. Je finis par ne plus du tout tirer sur la bride pour lui indiquer la direction, et à ne le diriger uniquement que par la voix en voyant qu'il comprend parfaitement ce que je lui dis. Il discerne même sa droite de sa gauche, et saute lorsque je lui indique. Il m'impressionne vraiment. Je jette un coup d’œil à l'autre duo, afin de voir comment ils s'en sortent de leur côté.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 0:00





Choix compréhensible. Les arts et compétences de l’élu de l’ordre du Kiheitai pouvaient paraîtres pour beaucoup effrayantes et nimbés d’un voile de mysticisme souvent déroutant. Pour le coup, le bretteur n’en tint pas vraiment rigueur à sa compagne de voyage, même si la porte d’une telle possibilité ne demeurait pas condamné selon les dires de la jeune femme au cheveux perlés de neige. Peut être serait-elle convaincu si les dédales de leur mission les menait à appliquer ce genre de procédé.

Mais le moment ne se prêtait plus à ces réflexions. En effet, les duos respectifs venaient de s’élancer dans une course endiablé, au point où les montures accéléraient sans limites au point de rendre la vision trouble et distordue sous l’effet de vitesse, même si le paysage se découvrait un peu. Plus de plaines et de terrains plats que d’habitude. La troupe quittait maintenant la hauteur des monts de Kaminari pour des reliefs plus confortables, peu à peu proche des villages côtières.

Allez, allez !

L’instinct du cheval supportant le bretteur couvert d’argent et d’acier suffisait à les guider à l’aveugle vers la bonne route, de sorte à réduire grandement le temps entre leur point de départ et la destination finale. Cependant, le plaisir de cette joute résidait ailleurs. Un coup derrière, en retard au cours d’une courbe mal entreprise alors que tempête volait droit comme le vent. Un coup en avance, l’espace d’une petite accélération se répercutant ensuite par le talent et la complicité des deux aventuriers avec leurs destrier.

Obstacles, intuition, courage, vitesse. L’adrénaline monta en flèche chez le mercenaire qui prenait un plaisir avoué dans ce petit défi, plaisir affiché sur son visage. Ce dernier rattrapa la position de sa concurrente au moment où elle scruta la situation pour finir par le retrouver yeux dans les yeux, un air joueur sur le faciès.

T’es vraiment doué … Mais tu m’aura pas !

Un sourire en coin se dessina sur sa mâchoire, enquis d’une d’une tension électrique et d’une envie provocatrice non dissimulé envers Ineko et Tempête. Un petit moment partagé, vide de ces maux propre à la guerre et au village, comme si dans cet instant hors du temps, dans ces quelques secondes plus rien ne comptait en dehors de leur lutte acharné et des sensations procuré par un tel sprint. Ils étaient là, à la même vitesse de façon provisoire, au coude à coude le temps d’une étape supplémentaire.

Je te propose un petit pari. Le perdant devra offrir un repas ou une tournée. Prête ?

Des enjeux supplémentaires à ce qui s’annonçait un départ canon pour cette escapade libératrice. Boire ou manger, dans les deux cas le gage serait tenu, du moins de sa part. De quoi mettre du sel dans le résultat de cette course. Une fois conclu, Hosen était prêt à donner le maximum.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 13:43
Mince alors, mais c'est qu'ils sont doués les bougres ! Ils nous rattrapent sans mal. Et en plus, voilà que le Yamanaka se permet de nous provoquer. Si ça m'amuse, il n'en est pas de même pour Tempête qui prend ça très au sérieux. C'est qu'il a semble-t-il une réputation à protéger. Je le sens nerveux, et prêt à donner le meilleur de lui-même. Un sourire aux lèvres, je me tourne vers l'autre duo.

« Prépare ta monnaie ! »

J'ai toute confiance en mon partenaire. Je regarde de nouveau devant nous, avant de reprendre la parole d'une voix assez forte pour couvrir le bruit des sabots martelant le sol.

« Départ après le virage là-bas ! »

Ma monture file comme le vent vers le virage, avant de le prendre tellement rapidement que mon genou touche pratiquement le sol. Je resserre davantage les jambes sur lui pour ne pas me faire mal, et c'est parti. Il court à perdre haleine, comme s'il était poursuivi par un ennemi. Nos concurrents ne sont pas loin derrière nous. Le cheval de Hosen semble être fait pour la course. Tempête quant à lui, est un pur bâtard. Non je ne l'insulte pas, c'est juste la vérité. Sa mère était un croisement entre un cheval de trait et un cheval de course. Je vous dis pas le mélange étrange. Quant à son père, un pur cheval de guerre. C'est certainement de là que Tempête tire son caractère si détonnant. Dans tous les cas, ça en fait un mélange assez particulier : rapide, robuste, capable d'être très endurant et n'ayant pas peur du feu.

Le sans-nom est rapide, très rapide. Mais il n'a certainement pas l'endurance de Tempête. Sans parler du fait que son cavalier et son armure est plus lourd que moi. J'ai bien envie de tricher et de faire pousser une branche devant ses jambes mais il risquerait de se faire mal, alors je m'abstiens. À la place, je chuchote à l'oreille de Tempête.


« Vas-y, tu es le meilleur ! Tu y es presque ! J'ai confiance en toi ! »

Et autres phrases du même genre afin de l'encourager. Ce qui semble marcher, car je ne le sens pas du tout ralentir. Au contraire, un peu avant l'arrivée il trouve encore de l'énergie pour prendre une accélération et foncer droit sur sa cible. Nous passons donc la ligne d'arrivée imaginaire avant l'autre duo, avant de ralentir jusqu'à complètement nous arrêter. Sourire aux lèvres, je me tourne vers Hosen qui nous rejoint.

« Tu n'as plus qu'à offrir un repas maintenant. Une bonne brassée d'avoine et d'herbes fraîches devrait suffire. »

Je ris légèrement avant de descendre de ma monture afin de me dégourdir les jambes et de laisser à Tempête le temps de se reprendre.

« Tu as été génial mon beau, bravo à toi. »

Moment papouilles et caresses, puis je regarde cette fois-ci le village où nous sommes arrivés. On dirait que notre mission va commencer.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 14:35





La Susukai ne manquait vraiment pas de répondant ni de zèle. Le défi se concluait donc sur cette réponse qui ne manqua pas de décrocher un rire masculin de la part du Yamanaka. Les conditions de la dernière ligne droite arrivèrent rapidement, délimité d’un top départ assez proche, pas des plus simples à aborder d’ailleurs. Cependant, aucun d’eux ne pouvait perdre la face, dans cette affinité entre eux qui commençait à s’établir peu à peu.

C’est partie !

Ni une ni deux, le duo fila tel le zéphyr afin de perdre le moins de vitesse possible dans cette courbe complexe, où le poids non négligeable du mercenaire ne donnait guère l’avantage à sa monture, surtout à en croire le spectacle qui parut à ses yeux. La prouesse de la muse s’avéra digne d’une acrobatie experte tant cette dernière endossa le risque de faillir et tomber de son accroche périlleuse. Il se demanda même un instant si elle allait parvenir à s’en sortir indemne, prêt à intervenir au besoin. Niet. Là voici affublé d’un temps précieux que le cavalier de fer perdit à entreprendre ce virage de façon plus conventionnel, muni d’un style plus rustre au niveau de la chevauchée.

Quelle folle … Mais courageuse. Faut qu’on rattrape ça, on fonce !

Son ultime chance résidait dans la dernière ligne droite où la monture d’Hosen montrerait sûrement plus de vivacité, habitué aux traques et sprint subit durant ses nombreuses expéditions. Les sabots martelaient le sol avec une férocité encore jamais observé jusqu’ici, presque investi d’une force obscure et endiablé. Le destrier voulait absolument gagner, indépendamment de son possesseur, de sorte à effleurer du bout des doigts une telle possibilité … Juste avant de perdre de son endurance, arrivant second à la fin du parcours … Une défaite pur et simple. Même au moment de ralentir, le cheval fit quelques réclamations de désaccord, proche du caractère d’un mauvais joueur.

Woh, woh, c’est terminé maintenant ! Doucement, là …

Sa main vint alors caresser l’animal sans déployer de ses arts spéciales pour juste le calmer. Il n'échapperait évidemment pas au gage que lui même avait initié tout à l’heure … Son faciès ne put qu’afficher sa résiliation et son admiration devant cette victoire de la part d’Ineko.

On dirait que je n’ai pas vraiment le choix. Bien joué Ineko, une véritable dure à cuir. Tu aura aussi le luxe de choisir un nom pour ma monture du coup.

Traînant encore quelques contestation de la part de son compagnon, le vagabond suivit la belle dans sa descente pour la rejoindre sur la terre ferme et jeta un coup d’oeil vers le village qu’ils venaient de rejoindre avec une rapidité étonnante. Visiblement l’état de ce dernier n’était pas très enviables … Eux aussi avaient été touché donc. Que ce soit la résonance ou la guerre, la tâche des deux Teikokujin n’allait pas être de tout repos.

C’est pire que dans mes pensées … On va avoir du boulot. Mais avant tout je propose qu’on se rende à une auberge, histoire de se restaurer mais surtout en apprendre plus sur ce qui est arrivé au village et ce dont ils ont besoin.

Les ruines visibles disposait d’un aspect évocateur des réparations nécessaires, mais un contexte serait surement plus utile dans la situation. En dehors d’une simple aide, c’était l’exploitation côtière et commerçante qui devait repartir.

Et puis, ça me permettra d'honorer mon gage par la même occasion. Honneur aux dames.

Il lui laissa le luxe du choix dans un élan de galanterie et toujours dans un aspect taquin, même si son faciès reprit du sérieux l’espace d’un instant.

Restons sur nos gardes. On ne sait pas si la haine de l’envahisseur s’étend jusqu’ici ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 15:12
Tempête ne se sent plus de joie suite à sa victoire et aux câlins qui en découlent. L'autre monture en revanche semble un peu vexée d'avoir perdu.

« Bien joué à vous deux. C'était très serré. »

Je leur adresse un sourire, ainsi qu'une caresse sur le flanc du cheval. Pas du Yamanaka, hein. L'air soudainement plus sérieux, je réponds à sa proposition.

« Je peux t'aider à lui choisir un nom. Mais ne peux pas décider à votre place. C'est toi qui le connais le mieux, et c'est lui qui le validera ou non. »

C'est tout de même triste qu'il n'ait pas de nom, le pauvre. Je le caresse doucement sur le museau, avant de reprendre Tempête par la bride tandis que Hosen parle de la situation du village qu'on va aller visiter. Et aider, surtout.

« Oui, je suis d'accord. C'est là-bas qu'on obtiendra le plus d'informations. »

Sa dernière phrase reste dans l'air, menaçante, tandis que j'échange avec lui un regard. Nous devons rester sur nos gardes, c'est vrai. On ne sait pas ce qu'ils ont entendu dire sur Teikoku, ici. Ni ce qu'ils pensent de nous. Peut-être bien qu'on va être accueillis à coups de fourches... Et je ne sais même pas si je pourrais leur en vouloir. C'est donc en silence que l'on rentre dans le village, observant les maisons alentours. Les quelques villageois que nous croisons nous observent de la tête aux pieds, mais n'ont visiblement pas l'air hostiles – à première vue. Il faut aussi avouer que je les salue d'un :

« Bonjour ! »

Chaleureux et retentissant. Ils ne répondent pas trop, ou d'un simple hochement de tête lorsqu'ils le font, mais au moins ils ne nous attaquent pas. C'est tout de même pas vraiment la grande joie, ici. J'ai hâte de savoir ce qu'il s'est passé. Je montre du doigt un bâtiment à mon compagnon de voyage, et surtout son panneau indiquant qu'il s'agit d'une auberge. Là, je me dirige vers l'écurie, certainement suivie de l'autre duo, et je frappe à la porte.

« Bonjour ! Nous aimerions de l'eau et du fourrage pour nos deux chevaux s'il vous plaît. »
« Pour combien d'temps ? »


Je me tourne vers Hosen, cherchant peut-être une réponse, puis me souviens de l'objectif de notre mission. Au vu des dégâts...

« Plusieurs heures. »

J'adresse une dernière caresse à Tempête.

« Je ne serais pas loin. Tu sais bien que tu ne peux pas rentrer à l'intérieur avec moi. »

Il le sait, mais ça ne lui plaît pas pour autant. J'avoue que moi aussi je me sens un peu démunie quand nous ne sommes pas ensemble. Je laisse l'autre duo se séparer aussi, et me rends devant la porte de l'auberge afin d'y attendre l'homme masqué et de pouvoir y entrer.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Lun 24 Juin 2019 - 18:34





Voici les accords de leur entente fixé. Une pointe de légèreté dans cette arrivé dans le village qui s’annonçait aussi chaleureux que glacial selon l’idéologie de ses habitants … Assez peu fiable pour lâcher la garde du Yamanaka qui précéda la jeune femme et veiller à ses arrières alors que les chevaux trouvaient finalement sièges confortables dans cette écurie de fortune. Il faisait évidemment confiance aux compétences de sa partenaire qui s’avérait capable de se débrouiller face à l’inconnu.

Plusieurs heures au minimum. La bourse ne sera pas un problème.

Il ne fit que brièvement confirmer les propose d’Ineko avant de s’atteler à la préparation de son cheval sans montrer tant d’affection et d’attache que la championne des courses équestres. Malgré ce moment de repos qu’elle lui offrait pas son caractère empli de douceur et de bonnes intentions, Hosen n’en restait pas moins un errant au passif sanglant et lourd de barbarie. Rôle qui revenait doucement, passivement.

En ce sens, la règle aurait voulu qu’il laisse entrer l'aventurière en première, elle qui l’attendait devant l’auberge. Cependant, la silhouette du maître des esprit se superposa à la sienne voir la surplomba, bras apposé sur la porte pour l’enfoncer et entrer directement. Il partagea un simple regard, son heaume étant resté accroché sur la selle du cheval, non nécessaire en ces lieux. Des iris expressif, marquant la confiance qu’il lui portait.

Droit, fier et sans gêne, le loup solitaire apparut soudain devant plusieurs habitants du pays dont pas mal de saoulard installé près du comptoir où se trouvait le responsable de la bâtisse. De son épée et sa main prête à faire décoller des têtes, l’on voyait son sérieux dans cette initiative bien qu’un brouhaha de venin s'élevait lentement, encore timide.

Bonjour aubergiste. Nous avons besoin de deux chambres pour la journée et la nuit. Et aussi …

Une réservation. Le mot allait sortir, histoire de disposer d’une table confortable et suffisante pour deux, à l’écart d’éventuels oreilles indiscrètes. Mais ce fut sans compter un cri surgit de nul part autour d’eux, d’une localisation masqué par le nombre de personne présente ici.

Des membres de l’empire ! Vous n’avez rien à faire ici ! Retournez chez vous !

Vindicatif, colérique, provocateur. Les vociférations commençaient déjà, avec des airs de déjà vu semblables à la situation vécu en compagnie de Hyakuzo. Figé, dur et terrible dans ses pupilles, le regard du mercenaire fila vers le public, enquis d’intentions extrêmement clair, puis fila vers Ineko tout en inclinant la tête. Une façon silencieuse de lui laisser ouvrir le bal si nécessaire ou désiré, au risque de le voir dégager et faire voler des têtes. Ou peut être aurait-elle une approche plus douce et personnelles. D’autres voix commençaient aussi à s’élever, plus discrètes. Pourtant, le duo devait ouvrir le dialogue afin de récolter des informations sur la situation du village.

Et une table pour deux personnes, elle et moi. Une table pour dîner, pas pour se saouler. Vous n’avez rien contre ?

Sa remarque concernait directement les regards proches, choppes à la main et apparences très négligés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 11:55
Le Yamanaka prend les devants et je le laisse faire, ravie qu'il se prenne tous les regards gênants avant moi. Nous entrons donc dans l'auberge, où se rassemblent tous les poivrots du coin. Super encourageant. Je n'aime pas trop ce genre de bâtisse où tout part en vrille assez vite. Comme l'histoire montée de toutes pièces narrée tout à l'heure à Hosen pour soi-disant justifier ma cicatrice... Si je veux bien parler de beaucoup de choses, ça en revanche n'en fait pas partie.

« Bonjour ! »

Sourire chaleureux lancé à la ronde, afin de tenter de détendre l'atmosphère. Ne serait-ce qu'un peu, au moins... Peine perdue puisqu'un pauvre type coupe la parole à mon coéquipier pour proférer des bêtises. J'aimerais bien lui rétorquer qu'en fait maintenant on est chez nous, mais... J'ai comme l’impression que ça ne ferait qu'empirer la situation. Le regard de Hosen me fait comprendre qu'il n'apprécie pas vraiment ce genre de comportement. Moi non plus, mais je ne peux malheureusement pas empêcher des mecs avinés de cracher leur venin, n'est-ce pas ? Je me tourne vers l'aubergiste et complète la phrase du Yamanaka.

« Oui, sans alcool pour nous. »

Je me tourne cette fois-ci vers la salle et poursuit d'une voix forte afin que tout le monde m'entende.

« Par contre... On paie à verre à qui voudra bien venir nous parler de ce qui est arrivé au village. On sera à cette table, là-bas. »

Je leur montre la table que nous a indiquée l'aubergiste, et file m'y asseoir afin d'y prendre place. Effectivement, je ne bois pas quand je suis en mission et sur ce point Hosen a raison. En revanche concernant ces gros poivrots, on peut tenter de parler leur langage. Les regards se tournent vers nous, et plusieurs personnes murmurent entre elles, ne sachant pas comment réagir. Je ne sais pas comment je ferais à leur place, c'est vrai. Vivre dans un pays annexé par ce qu'ils considèrent être leur ennemi, n'est pas supportable pour un bon nombre de gens. Mais comme je le dis depuis plusieurs jours : nous ne sommes pas forcément ennemis.

« Hey... Vous voulez quoi comme infos ? »

Je me tourne vers le premier courageux à avoir osé venir nous voir, et lui adresse un grand sourire.

« Tout ce qui pourra nous permettre de vous aider à vous relever. »

Il semble hésiter, regarde en arrière, et je lui montre une chaise en l'invitant à s'installer à nos côtés.

« Prenez place avec nous mon brave, on va discuter de ça. »

Certains de ses compatriotes lui jettent des regards noirs, tandis que d'autres lancent des « Vendu ! ».

« Vous voulez vraiment nous aider ? »
« Bien sûr, c'est pour ça que nous sommes ici. Qu'est-ce vous croyez qu'on allait faire ? Vous manger ? »


Je ris doucement, et il se décide enfin à s'asseoir. Je fais signe au tavernier de lui ramener de quoi lui délier la langue, et me tiens prête à écouter son histoire.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 13:00





L’aubergiste partageait une certaine hésitation, pris entre deux feu à en considérer l’avenir de son commerce. Donner raison à ses clients aurait été bonne chose pour un temps donné, mais se conformer aux demandes des soldats de l’empire s’avérerait plus bénéfique à long termes. En ce sens, le bougre hocha la tête d’un signe positif pour confirmer que l'accès à ses service ne le dérangeait pas contrairement aux roublard tout autour.

Merci, nous saurons en tenir compte.

Pendant ce temps, Hosen fut devancé par la Susukai dont l’audace se réitérait une nouvelle fois dans sa proposition imposante à travers la salle, d’un aspect plutôt familier au langage de baroudeur propres aux vagabond. Il ne regrettait pas vraiment sa présence au final. Ni une ni deux, les duo de Teikokujine se dirigea alors vers la table pour s’y installer directement l’un face à l’autre, le temps de trouver une âme assoiffée de bière pour se dévoiler sans fin.

Fait qui ne tarda pas étrangement … Sous les directives précises de la belle en face. L'énergumène puant les réminiscence de plusieurs bon litres d’alcool démontra une certaine curiosité quant à leur prétention en ces lieux, question à laquelle la réponse d’Ineko se montrait ironique et amusante. En effet, le regard du loup solitaire était tel sur ce bonhomme que la rhétorique sur l’idée de le manger ne semblait pas si fantaisiste que ça. C’était comme une menace silencieuse, un châtiment qui n’attendrai pas si il osait le moindre attentat envers sa compagne de voyage.

Pour vous aider et pas seulement. L’activité de votre village côtière doit reprendre ses fonctions commerçantes et pour le bien du village et notre bien commun. Nous sommes là, soldat de l’empire pour remédier à cela au plus vite. La guerre est une chose, mais elle est passé. Aujourd’hui, vous continuerez de vivre, comme les nôtres. Alors n’ai pas peur étranger.

Qualification qui aurait dû s’appliquer plutôt à eux. Mais c’était là une habitude de langage.

Cependant je te préviens. Pas d'excès de zèle.

L’approche d’Hosen se montrait plus sec et froide. Une part de nécessité dans cet environnement qui ne leur demeurait pas forcément favorable. L’individu en question marqua une phase de trouble, le regard fébrile et divaguant entre eux et ses compères, partagé entre ses désires et les risques de son entreprise. Comprenant ce doute, le guerrier d’acier plongea alors sa main sans une sacoche pour en sortir part de sa bourse servant à illustrer la tournée qu’avait proposé la jeune femme à la chevelure argenté.

Elle te l’a promis. Elle ne ment pas.

Oo … Ook .. Bon, j’ai pas assisté à tout mais … Y’a plein de rumeurs circules. Mais j’ai quelques sources sûrs. On dit que peu après la guerre, un groupe de ninja ou de sauvages se sont pointés dans le village pour mettre le feu à certains baraquements et détruire des ressources précieuses. Il y a eu des morts, des gens brutalisés aussi, cependant la majorité des dégâts ont été matériels. Puis y’a eu cette énergie bizarre, cette magie qui a causé le plus de mal.

Le gars ne semblait pas serein. Plus les explications avançaient, plus la tension palpable sur son faciès et sa gestuel augmentait.

Pour tout vous dire … J’ai mon avis la dessus. Hé je vous le dit, y’a des choses étranges qui se sont déroulés ici. Laissez moi vous dire ce que je pense …

Cette fois, ce fut proche d’un murmure alors que sa tête s’approcha des leurs. Puis, de sa confiance davantage porté vers la demoiselle, le paysan se dirigea plutôt vers cette dernière pour la mettre en confidence personnellement, de paroles à oreilles que même le Yamanaka eu du mal à entendre. Un mouvement brusque s’opéra de sa part, prêt à dégainer son épée ou se ruer sur l’individu.

En fait, c’est pas comme ce qu’on nous rapporte des autres villages. Moi je dis que c’était pas des vôtres. Des mutins ou des opportunistes. Oue, carrément, pourquoi viser des bateaux, des commerces, des installations côtières hein ? Nous tuer, ça aurait été plus simple. Ils sont partie avec pas mal de butin. Mais avec cette vague d'énergie, tout le monde est à cran. On a plus assez d’effectif pour tout reconstruire et sans ça, on commence à s’appauvrir. Alors, c’est la faute de l’empire. Mais j’y crois pas. C’est un complot ! Oui, un complot je vous dit ! Il parait que y'a une femme qui sait vraiment ce qui s'est passé. Mais qui elle est ... Je sais pas.

Hosen ne pouvait qu’observer, surveiller en essayant de décrypter ce que laissait paraître les mimiques et l’expression d’Ineko pour attendre son avis. Que lui avait-il dit ? Quelque chose de crédible ou juste une duperie ?

Ineko ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 15:51
L'argent et l'alcool faisant effet - les deux meilleurs alliés des relations diplomatiques, avec les relations charnelles il paraît, l'homme consent à nous parler. J'écoute attentivement son récit, qui je l'avoue m'intrigue.

« Des sauvages ont mit le feu à vos maisons ? »

Ce n'était clairement pas l'armée des cent venant de Hi no kuni qui avait fait ça. Ils s'étaient concentrés sur Kumo : prendre la tête permettait de prendre le reste du pays avec. Et s'ils étaient capables de vaincre un village militaire, alors ce n'étaient pas des paysans ou commerçants qui parviendraient à les contrer, malheureusement pour eux. L'idée que l'on puisse tuer des gens pour se saisir de leurs richesses me hérisse les poils. Même si oui, j'ai participé à cette fichue attaque, je n'ai volé personne et n'ai tué... Ha si. Un seul. Mais je n'oublie pas. Et n'en suis pas fière.

Je me rapproche du pauvre bougre en tentant de respirer le plus possible par la bouche, mais je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure des idées que j'aie eue. Je sens moins son odeur mais par contre j'ai l’impression qu'une couche de crasse se dépose sur ma langue. Oui ce n'est pas très gentil ce que je dis. Mais j'ai beau avoir l'habitude de parler avec les civils et de vivre parmi eux – je ne me considère pas vraiment comme une kunoichi d'ailleurs, mais plus comme une civile avec des capacités, son odeur est épouvantable. Pourquoi est-ce qu'il m’insupporte à ce point ? J'ai pourtant connu pire. Est-ce que mes sens se seraient amplifiés ? J'essaie cependant de ne rien montrer et tend l'oreille tandis qu'il postillonne presque dedans. Hum, bon appétit. Heureusement on a pas encore commencé à manger quoi que ce soit.


« Vous auriez plus d'informations sur cette femme ? »

Je fais signe à Hosen de patienter, je lui raconterais tout plus tard. L'homme semble soudainement avoir peur, et prend son verre avant de changer de table.

« Hey, attendez ! J'avais d'autres questions ! »
« J'vous ai tout dit ! »


Je soupire, avant de me tourner vers le Yamanaka, et me penche légèrement vers lui pour lui narrer ce que vient de me dire l'homme aviné.

« Il semblerait que ceux qui ont attaqué le village aient profité de la vague d'énergie pour s'emparer des quelques richesses que ces gens possédaient. Apparemment, une femme est au courant de ce qu'il s'est passé mais il n'a pas voulu en dire plus à ce sujet. »

Je lance un coup d’œil à l'homme retourné à sa table, puis continue.

« Il a aussi parlé de complot, mais ça par contre... »

Ça ne m'a pas l'air très crédible. Mon dos vient retrouver le dossier de ma chaise et l'aubergiste prend nos commandes. Je délaisse alors Hosen quelques instants afin de me rendre aux toilettes : je ressens une grande envie de me nettoyer. Sans parler que je ne me suis pas lavé les mains avant de me mettre à table. Oui l'hygiène c'est important. En sortant de là, je me retrouve nez à nez avec un homme qui ne semble pas vouloir me laisser passer.

« Pardon. »
« La femme. Elle habite dans une maison en dehors de la ville. »


Il me met un papier dans la main sans que je n'ai le temps de dire quoi que ce soit, et disparaît à l'endroit où j'étais tandis que je rejoins le Yamanaka, l'air un peu étrange suite à cette drôle d'entrevue. Et la main bien fermée sur le précieux papier. Je me demande s'il a eu lui aussi des informations durant mon absence.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 18:45





Alors … C’était quoi son délire, des conneries ou bien de véritables sources fiables ? En tout cas, le bretteur n’appréciait guère l’instabilité de cet invité mystère, même si cela faisait partie de leurs prérogatives. Heureusement eut-il consigne de sa partenaire d’attendre et préserver sa part d’adrénaline pour le moment. Elle s'appropria tant bien que mal du sujet au fil des secondes, malgré le détalage en règle ne désirant pas en dévoiler davantage … Une véritable plaie.

Je vois … C’est encore flou cette histoire. Une femme … Pourquoi être aussi effrayé par cette révélation ? Hmm …

Proche de la Susukai pour ne pas éveiller plus d’émoi au sein de cette auberge, le Yamanaka se contenta de lancer un regard noir et dubitatif vers la silhouette qui semblait s’être évaporé dans la foule de saoulard, avant de se faire interrompre dans un quelconque élan par l’aubergiste et sa prise de commande. Il accorda le départ de sa compagne de voyage d’un hochement de tête partiel alors que la liste de plats repartait vers les cuisines, sans manquer de surveiller les arrières de la muse pour se prémunir d’un piège. Pourtant, de cette courte diversion, l’individu furtif avait passé habilement les mailles du filet.

S’en suivit un soupir las de sa part qui ferma un instant les paupières en croisant les bras, bien ancré dans son siège en bois. Un moment de réflexion s’installa dans cette interstice, au moment même où les bribes d’un plan se dessinait dans ses pensées. Il ne souhaitait pas procéder comme d’habitude ni provoquer quelconque échauffourée dans dans ce village sous l’autorité de l’empire. Par qui commencer ? Comment s’y prendre ? Là, voilà …

Peu à peu, la présence de l’aubergiste se fit palpable au bord de cette table, les bras habiles s’attelant à disposer le service et les entrées le temps de confectionner les vrai plats. De l’eau, de quoi boire sans se saouler et enfin de quoi goûter à leurs spécialités. Mais là subitement, alors que le claquement d’une jarre se fit entendre, la main d’acier du guerrier se saisit du poignet de l'employé de maison dans un silence rempli de stupeur.

Ne cris pas. Tu es le seul à m’entendre. Tu sais des choses aubergistes. Tu tiens à ton commerce, ça se voit. Mais t’as intérêt à me dire ce qui se trame ici. C’est ta seule chance où après notre départ personne ne pourra te débarrasser de tes craintes. Y’a une histoire qui ne me plaît pas ici. Tu aurai entendu parlé d’une femme qui détiendrait la vérité ?

Les paupières du maître des esprit s’ouvrirent, d’un regard perçant lancé à son interlocuteur, ou plutôt complice d’un lien télépathique qui leur permettait de discuter sans éveiller l’attention des autres.

Je … Je … Mais qu’est ce que … Cette femme … Qui vous en a parlé ? … Si on apprend quoi que ce soit, je risque de mourir, moi et toute ma famille … Epargnez moi, s’il vous plait … Cette femme, ce n’en est pas une … C’est un véritable sorcière ! Une sorcière comme vous n’en avez jamais vu … Lâchez moi maintenant ! C’est tout ce que je vous dirais.

Sombres révélations que là … Même si de l’extérieur, le temps semblait s’être figé dans un geste anodin, là dans cet échange onirique, le mercenaire avait pu saisir tout l’effroi de cet homme qui pourtant devait connaître l’existence des ninjas. Rien de bon en sommes … Sujet auquel il devrait s’entretenir avec sa partenaire de mission. D’ailleurs celle-ci ne tarda pas à refaire surface, muni d’un air et d’une expression intrigante.

Ineko. Te revoilà … Tout va bien ? On va enfin pouvoir manger. Les plats sont en route, installe toi.

Son état ne lui avait pas échappé, ni l’objet curieux qu’elle détenait entre ses mains d’ailleurs. Hosen prit une intonation différente malgré ce qu’indiquait son visage, faisant comme si de rien n’était oralement pour demeurer discret. Oui, ils allaient parler de toutes ces choses, mais pas publiquement.

Ainsi, une fois son invitation lancé, faisant comprendre à la Susukai la préméditation d’un procédé propre à ses capacités spéciale, ce dernier se détendit, retirant ses gants d’acier qui avaient préservé ses mains de tout contact extérieur depuis le départ. Là, la dite main s’empara de la carafe d’eau pour la servir en premier juste avant de le reposer non loin par pur prétexte. Un moyen pour lui d’attraper la main d’Ineko dans la sienne dans une poigne légère, afin d’établir de nouveau un contact télépathique, discret et intime.

Ne t’en fais pas, nous communiquons par la pensée. Personne ne nous entends de cette façon. Et on dirait que ces personnes ne sont pas vraiment innocente à la situation de ce village … Du moins, pas tous. J’ai interrogé l’aubergiste sur cette histoire de femme. Il agit le couteau sous la gorge et l’a décrit comme une sorcière. Oui, une sorcière comme dans les comptes de fées.

L’expérience extra sensoriel pouvait paraître déroutante. Mais au moins, ça avait le mérite d’être efficace.

Et toi ? Je t’ai pas senti à l’aise en revenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563
Susukai Ineko
Susukai Ineko

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 21:52
En arrivant à table, je glisse discrètement le papier dans ma poche afin de le consulter plus tard, loin des regards indiscrets. J'ai bien envie d'en parler avec mon partenaire de mission, mais je ne vois pas comment faire sans éveiller les soupçons. Et je ne voudrais pas non plus que quelqu'un ait des ennuis à cause de moi. Je garde donc pour l'instant le silence à ce sujet.

« Oui, merci. »

Pourtant je sens bien que l'expression de mon visage contredit mes paroles, car je reste pensive et ne suis pas aussi souriante que d'habitude. Une attitude qui ne lui a pas échappée, car après être entré en contact avec moi, voilà que je l'entends dans ma tête. Voilà donc une autre facette de ses pouvoirs.

* Comment ça marche ? Tu m'entends, là ? *

Suite à la confirmation du Yamanaka, je reprends.

* C'est vraiment bizarre cette histoire de femme sorcière. Ils semblent tous la craindre. Personne d'autre n'est venu profiter du coup gratuit, après le premier. Pourtant en général une fois que quelqu'un a montré l'exemple, ils suivent. *

Histoire de ne pas avoir l'impression d'être silencieuse avec mon coéquipier, je tente une autre conversation en parallèle.

« Tu as décidé comment nommer ton cheval ? »

Oui, je n'en démordrais pas.

* Quelqu'un est venu me voir quand je sortais. Il m'a dit que la femme habitait dans une maison en dehors de la ville. Et il m'a mit un papier dans la main, que je n'ai pas encore eu l'occasion de regarder. Je n'ose pas le faire ici, devant tout le monde. *

Même si la plupart sont des poivrots, cette histoire m'intrigue et je préfère me méfier. On ne sait jamais, peut-être que certains d'entre eux observent nos faits et gestes. Les gens ont tellement peur que j'en deviendrais parano.

« Je pensais à un prénom en rapport avec sa rapidité. Vous avez été formidables tous les deux, tout à l'heure. »

Rapide ? Flèche ? Étoile filante ? Hum, rien qui ne me convainc.

« Pourquoi pas Chonma  ? C'est un cheval de légende, qui était trop rapide pour être monté. »

Et lui, avec son pouvoir si spécial, a réussi à l'apprivoiser. En voyant arriver l'aubergiste avec nos plats, je retire la main afin de lui laisser de la place. Tout ça m'a l'air bien bon ! Je le remercie d'un signe de tête, avant de nouveau reposer négligemment ma dextre sur la table, au cas où, tandis que je commence à manger de l'autre.

_________________
En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Banineko
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5043-errer-seule-c-est-bien-avec-d-autres-c-est-mieux-termine#39513 http://www.ascentofshinobi.com/t6401-susukai-ineko#53252 http://www.ascentofshinobi.com/u729
Yamanaka Hosen
Yamanaka Hosen

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 22:52





Maligne, sacrément maligne. Lui même n’y pensa pas de suite, à couvrir cet échange d’une discussion en parallèle qui exigeait un minimum de dextérité dans la gestion de son corps, ses expressions et surtout ses réactions. Visiblement les deux membres de l’empire étaient sur la même longueur d’onde concernant cette histoire liée au village. Un semblant d’idée commençait à se profiler dans l’esprit du Yamanaka.

Pas faux, j’imagine qu’il doit y avoir des infiltrés, si jamais cette femme est impliqué dans cette mystérieuse attaque.

Le parallèle s’amorçait. Il ne savait pas vraiment quelle image le duo renvoyait à l’extérieur, mais le sujet pointé par la jeune femme demeurait sincère et véritable, sans forme d’invention ou de mensonge, ce qui facilita la tâche.

Non, toujours pas d’idée. Faut dire que je suis pas vraiment douée pour ce genre de choses.

Le coeur de l’affaire résonna ensuite lorsque la Suskai évoqua la rencontre survenu lors de son absence. Finalement, il avait suffit de peu pour provoquer d’or et déjà les risques de ces contrées de plus en plus mystérieuses.

Non, il ne faut pas l’ouvrir ici. Garde le, range le. On aura l’occasion de voir ça plus tard.

Le temps d’assimiler les informations qu’elle lui donnait. Beaucoup d'éléments, de toutes nouvelle donnes qui s’ajoutait à leur quête. Avant d’aider le village par le biais de reconstruction, ils risquaient devoir dans un premier temps dénicher cette femme, percer à jour ses manigances et ensuite seulement reprendre le fil d’une activité plus banale.

Chonma … Hmm … C’est un nom qui sonne pas mal. Même si ce nom ne doit pas surclasser celui de tempête. On lui doit bien ça après cette défaite. Tu as d’autres idées qui te viennent en tête ?

Là, au moment où il comptait reprendre, le contact se rompit. Les plats arrivaient, ce qui malgré la tension du moment ne manquait pas d’attiser l'appétit du mercenaire. Ce serait de toute façon un passage obligatoire, le temps de mettre au point un plan. Des regards planait toujours sur eux … Un frein de plus quant à la main que laissait à disposition Ineko, qu’il ne saisit pas de suite, se retournant plutôt vers les curieux. Il fallait leur donner un peu de crédibilité quant à la température qu’avait annoncé le loup solitaire à son entrée.

Qu’est ce que vous avez à regarder ? Quelqu’un veut tâter de mes Ryos ? Pas d’information, pas de bière. Retournez à vos affaires.

Une formulation qui prenait des airs de menaces, à remplacer Ryos par lame. Le ton de sa voix subitement élevé, grave et sèche suffit à détacher quelques uns de ces curieux, à leur propres manières de paysans. Ceci fait, Hosen reporta son regard sur la muse au faciès balafré tout en entamant son repas avec une certaine brutalité et hostilité dans ses gestes. Entre temps, il en profita pour revenir apposer discrètement sa paume sur la sienne.

Excuse moi … Reprenons.

Cette femme, je la sens pas. Ce phénomène chakratique a bien ôté des vies mais a aussi donné bien des pouvoirs à certains civils dénué de chakra. Ces gens connaissent les ninjas, mais la façon de l’aubergiste à la décrire comme une sorcière me fait penser à ce genre de cas. Il se pourrait qu’elle profite de ces villageois pour étendre son pouvoir. Ou bien, elle est dans le coin depuis longtemps et a saisi l’opportunité de la guerre.

Je songeais peut être à un nom qui aurait un rapport avec toi. Cela lui apprendrait à faire le mauvais joueur, non ?

Il lui adressa un sourire amusé, pendant que le contact continuait.

D’une façon ou d’une autre, il va falloir trouver sa demeure sans se faire repérer. Pour ça on doit élaborer un plan.


Dernière édition par Yamanaka Hosen le Ven 28 Juin 2019 - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

En quête de nouvelles contrées en périls [Susukai Ineko]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: