Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Apprendre à discerner l'invisible [Entrainement] [Pv Hiko]
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 15:49 par Tôhatsu Asami

» Posons ça officiellement
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 15:31 par Imekanu

» Mu tarde à répondre
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 15:27 par Imekanu

» Absence
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 15:23 par Imekanu

» La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji]
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 15:09 par Nobuatsu Saji

» Absence - Kaguya Shitekka
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 15:01 par Nobuatsu Saji

» Turbulence [SOLO]
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 11:12 par Ikaku Jiro

» 03. Changer de zone
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 10:49 par Han Musashi

» Un défi d'honneur au dojo ! [pv : Hisa]
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 9:10 par Nagamasa Hisa

» 03. Un palais bien gardé
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] EmptyAujourd'hui à 8:28 par Nihito Meho

Partagez

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen]


Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Lun 17 Juin 2019 - 18:42





Me laissant emporter par une énergie aventurière, je m'étais prise d'envie de découvrir les monts rocailleux du village de la foudre. M'étant lever à l'aube ce matin, j'avais pris avec moi de quoi tenir toute la journée en haute montagne, la bouteille d'eau, des collassions et le plus important, une carte. J'avais tout prévu pour que je puisse survivre à cette idée folle de m'évader de la ville.

A l'heure de mon départ, les habitants n'étaient pas encore levés à par pour quelqu'un. Il fallait avouer que les journées étaient longues pour eux en ce moment. Les reconstructions des bâtiments prenaient un temps fou et surtout nécessitaient beaucoup de vigueur. Bien que l'aide apporté par les Hijins ne fût pas négligeable, quatre-vingts pourcents de la main d'œuvre venaient des habitants. Et tout cela expliquait pourquoi j'avais croisé seulement trois personnes à mon départ.

La matinée fut longue, le chemin pour accéder aux hauteurs n'avait pas vraiment été passionnant. Celui-ci était pavé et n'offrait pas de vue à admirer. Les bloques de rochés courraient tout le long du parcours. Ce n'était qu'aux alentours du midi que le gris dominant laissait place à plus de verdure et d'espace pour observer les lieux.
Mon premier arrêt fut pour manger un morceau. Je m'étais mise sur un caillou plat offrant devant moi un diaporama exceptionnel. Devant moi se trouvait le village de Kumo en contre bas surplomber par les falaises abruptes des montagnes. La verdure qui l'entourait prononçait la couleur dominante des édifices. Dans le ciel la vie battait son plein, des majestueux aigles volaient dans tous les sens utilisant les courants d'airs chauds pour prendre de la hauteur et retombant à toute vitesse sur leurs proies.

La nature pouvait être fascinante et cruelle à la fois, tout comme ce qui c'était passé ici-bas. La guerre venait de faire rage, mais la vie reprenait son petit chemin aux fils des jours. C'était notamment pour ça que j'avais rejoints le village du Feu, en arrêtant les atrocités qu'avait perpétrées Kumo, Hi avait quand même eu la décence de laisser de nombreux choix aux Kumojins. La cruauté n'était pas leur credo, ni la vengeance, ils voulaient simplement arrêter une injustice en réduisant au maximum les pertes civiles.

C'était en finissant mon repas qu'un bruit de pas se rapprochait de moi. Mes capacités d'Onkyoton m'étaient bien utiles pour ce genre de choses. Rangeant rapidement mes déchets dans le sac, je me relevais pour accueillir cet étranger. J'avais pour obligation de faire bonne figure sur ses terres et le respect d'autrui était le premier pas.

« - Bonjour. Je ne pensais pas qu'une personne allait venir ici avec tous ses travaux en ville, vous m'avez surprise.»


_________________
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Xg6f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7406-presentation-rika-iijima-la-pierre-de-jade http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 12:32





Marcheur des grandes chemins. Nomade dans l’âme. Jamais de sa vie entière le errant forgé dans les sentiers ardues de ce monde ne s’était abandonné à stagner dans un même foyer ni dans le confort d’un repos prolongé. Son corps portait l’endurance et la vitalité d’une personne de dix ans de moins que lui, si ce ne fusse bien plus qu’accordé par le zèle juvénile des nouvelles pousses.

Avant même de découvrir la tumulte d’un village en pleine reconstruction, le vagabond au sommeil léger entrepris une escapade dans les recoins paisibles de cette nation, histoire de faire le point et méditer en solitaire sur toutes les informations acquises depuis son arrivé en ces lieux. Officiellement, il s’agissait pour lui d’un jour de repos hebdomadaire accordé par l’empire du feu, d’autres troupes prenant la relève.

Pourtant la détente se montrait partiel encore, à en croire l’armure d’acier qu’arborait Hosen dans exploration sauvage improvisé, bien conscient des dangers encores inconnus que la faune de Kaminari risquait de lui réserver, voir à d’autres passant égarés. Du moins, un fait peu probables vue l’ambiance actuel de Kumo qui concentrait la plus grande des attentions au coeur même de ses quartiers sensibles …

Heureusement que le spectacle impressionnant offert par l’architecture naturelle de cette archipel laissait l’esprit vagabond dans une méditation passive, avec pour seul compagnie l'oxygène pur propre à ces hauteurs majestueux. Ce n’était certes pas une première pour ce mercenaire aux nombreuses quêtes à travers le Yukan, mais dans cette liberté totale de domination la balade prenait des airs de redécouverte totale.

Une redécouverte visiblement pas privé d’une élégante compagnie … Difficile de croire qu’une autre âme se trouvait ici, surtout pas avec tant de contraste par rapport à ses propres allures de baroudeur.

Bonjour … C’est une surprise partagé. Je ne m’attendais pas croiser une femme de votre noblesse sur ces sentiers abruptes.

Sa phrase portait à la limite de la métaphore, pensant par la notion de noblesse le soin apporté à ses charmes et non un statut sociétale, puis de ces sentiers abruptes pour les gens davantage rustres que l’on y croisait.

Ne perdez pas vos aises, je ne suis pas en mission. Le village bouillonne effectivement de travaux, mais c’est aujourd’hui mon repos. Je suis là pour me ressourcer.

Ainsi, d’un geste de la main respectueux, il invita la mystérieuse inconnu à s’asseoir de nouveau confortablement, alors que lui aussi prenait place dans une aisance naturelle, avant de poser au sol le paquetage prit pour la route. Il y avait de quoi subvenir à bien des des besoins, même des mets de qualité et des boissons alcoolisées inévitables pour une telle journée.

Yamanaka Hosen, soldat de l’empire, enchanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 18:45





Malgré son apparence, l'homme qui venait de me rattraper était des plus courtois. Son armure intégrale forger dans l'acier pouvait laisser penser la froideur de son cœur, mais la chaleur de ses mots remplit de respect ouvrait la porte à la discussion ou alors était-ce son compliment qui m'incitait à parler avec lui ? M'invitant à m'asseoir de nouveau, je ne voyais pas de problème à m'exécuter surtout quand se présentant, il m'indiquait son nom et sa fonction.

« Oh ! Vous êtes également soldat de Teikoku. Je viens pour ma part de rejoindre vos forces. Je m'appelle Shiroi Hitsuji et je suis heureuse de faire votre connaissance. »

Bizarrement, je m'étais pris à le vouvoyer sans même que je m'en rende compte, sa façon de parler était vraiment particulière et cela incitait à la politesse des mots.
Devant nous le village était maintenant déjà bien animé. Les petits points sombres gigotant dans les ruelles faisaient offices d'habitant. On pouvait avoir l'impression que nous regardions un spectacle de puce en direct. Et en admirant cette vue, plusieurs questions me venaient en tête.

« - Puis-je vous questionner Yamanaka Hosen. Comme je vous le disais, je viens tout juste d'intégrer vos forces et j'aimerais en savoir un peu plus sur ses représentants. Cela fait combien de temps que vous en faites partie ? »

Je n'avais en effet pas encore rencontré d'autre soldat autre que Nara Kansei, mon recruteur et mon nouveau camarade qui m'avait surveillé jusqu'à mon arrivée à Kumo.

« - Qu'est ce qui vous a poussé à intégrer l'armé du Feu ? Je ne doute pas que votre histoire doit être intéressante et j'aimerais bien commencer à en apprendre plus sur mes nouveaux collègues. »

C'était donc sur se rocher endormie sur le flanc d'une falaise que j'étais en train de faire connaissance avec un de mes frères d'armes. Les liens que je voulais tisser avec lui comme à tous ceux des forces du pays du feu étaient importants à mes yeux. N'ayant plus de familles et d'amis depuis le plus jeune âge, j'avais hâte de créer une réelle connexion avec lui.

_________________
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Xg6f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7406-presentation-rika-iijima-la-pierre-de-jade http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 0:44





Le changement d’air provoqué par cette vision dantesque une fois installé confortablement ne pouvait vraiment se refuser. Le village caché tout entier s’étendait devant eux, vestige d’une ère passé aux blessures encore intact et fragiles. Mais cela ne représentait pas l’unique cause de ce renouveau parmi les sens du Yamanaka, à en croire l’éducation de son interlocutrice, bien différente des personnalités rudes et extravagantes des soldats du feu.

Votre enthousiasme vous honore Shiroi Hitsuji. Félicitation pour votre intégration dans notre armée.

Pour cette journée, le vagabond n’avait pas de prétention particulière, mais en ces temps de crises, sa tâche de fond et passive demeurait présente même durant ses moments de repos. Bien que la mélodie de voix en fasse disposait de quoi apaiser son âme légèrement, d’une douceur non négligeable. Il n’était pas du genre à se voiler derrières des mensonges ou parades inutiles. Seulement bridait-ils quelques informations propre à ses serments auprès de son ordre.

Je ne crains d’avoir plus d’ancienneté que vous dans cet empire, pas plus de quelques jours j’imagine. Mon arrivé est récente en ces lieux. Disons que je ne suis pas vraiment un ninja, ni un militaire d’ailleurs. Plutôt un vagabond, un mercenaire à la solde de Hi d’en dehors de ces territoires. C’est mon devoir et ma quête qui ont provoqué mon retour dans la mère patrie.

Entre temps, le baroudeur plongea une main dans son paquetage pour en tirer plusieurs choix d’offrande qu’il tendit auprès de la mystérieuse femme dont les atours dépeignait une certaine finesse et élégance palpable secondes après secondes. Refus ou non, seul le principe comptait.

La guerre qui s’est déroulé m’est étrange, comme pour vous à priori. Ma quête concerne plutôt ce phénomène chakratique étrange et ses impacts sur les gens. Une véritable catastrophe naturel sur lequel je mène mon enquête. En dehors de ça, la responsabilité de mon clan m’oblige à devenir un peu plus sédentaire, le temps que tout se tasse.

La messe était dite. Il en avait dévoilé pas mal sur sa personne.

C’est à vous maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 15:04





L'homme au masque d'argent, cela lui allait bien comme nom me disais-je quand j'écoutais ses paroles. De ce que j'entendais, ce dénommer Hosen était un mercenaire avant son intégration au pays du Feu et lui aussi venait de rejoindre les forces. Son style de vie était des plus étranges par rapport à sa façon de parler. J'avais déjà rencontré des vagabonds se faisant payer pour leurs services et tous n'étaient que des sauvages assoiffer de sang et d'argent. Tout le contraire de l'impression que j'avais d'Hosen. Son aura et sa façon de parler était ce qu'on pouvait appeler de la noblesse. C'était d'ailleurs pour ça que L'homme au masque d'argent lui allait bien comme surnom, l'objet représentait son métier et l'argent sa personnalité.

Acceptant son cadeau, je l'écoutais encore dans son récit. Me parlant d'un phénomène qui s'apparentait à ce qu'on m'avait compté il y a quelque jour, l'homme me donnait quelques détails sans le vouloir que je ne connaissais pas sur ma perte de mémoire. *C'est donc une vague de chakra qui a provoqué mon amnésie* J'étais en premier lieu parti sur l'hypothèse d'un coup sur la tête, mais cette nouvelle information était bien plus logique. Une commotion de l'envergure que j'avais reçue n'aurait pas eu autant d'impact sur mon esprit. Alors qu'une vague comme celle qui avait ravagée le monde était une tout autre chose. La puissance du chakra était infini et tout était possible avec, malheureusement.

Finissant sa biographie, il me laissait la parole pour que j'en fasse de même. Levant mon regarde pour regarder les couches de nuage tachant le ciel, je me disais que je n'avais pas autant parlée de moi que depuis que j'avais intégré Teikoku. Il fallait bien ça pour connaitre les gens avec qui j'allais maintenant vivre.

«- Pour ma part, je suis originaire du pays du Son. Enfin à l'époque, les guerres de clans faisaient rage et la stabilité du pays était chaotique. Alors que je n'avais que six ans, une patrie rivale attaqua mon village qui détenait les secrets des ondes sonores. Mes amis, ma famille et bien d'autres ont périls durant cette bataille. Nous sommes qu'une vingtaine à avoir survécu et nous avons fuit dans différente direction. Depuis je n'ai plus jamais revu une seule personne venant de là-bas. »

Mes yeux humides pouvaient refléter les rayons du soleil. Les moments de se passer étaient bien les plus durs de ma vie et jamais ils ne pourront s'effacer.

«- Ensuite, j'ai dû survivre dans un monde ravagé par la haine et les démons. Malheureusement pour vivre dans ce milieu, il faut devenir soit même un être malveillant. J'étais donc tombée dans la noirceur des abysses. Ce n'était que plusieurs années plus tard qu'une jeune demoiselle me sortis de se néant.

- Par la suite, j'ai dû vivre encore seule, sans aide, sans amitié. Un peu comme vous, un vagabond, enfin de ce que je m'en souviens. Je me suis effectivement réveillée il y a plusieurs jours dans les forêts du Feu en ayant perdu toute mémoire des trois années précédentes. Ce sont les gens d'Urahi qui m'ont secouru de mes blessures et qui m'ont sauvé de la mort. C'est en partie pour cette raison que j'ai décidée de rejoindre l'armée du Feu.

- Et me voici maintenant ici, assise à côté de toi en train d'admirer une superbe paysage. »


Me relevant sur mes pieds et souriant à Hosen, je lui proposais de me suivre sur le sentier que nous avions pris.

«- J'ai cru comprendre qu'il y avait un étant un peu plus loin, c'était ma destination. Veux-tu m'accompagner ? »

_________________
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Xg6f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7406-presentation-rika-iijima-la-pierre-de-jade http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 16:07





Une vie difficile, des morts, des pertes, le chaos, la guerre … Dans sa fidèle fatalité impassible, le chasseur tout d’argent sous les reflets de ce soleil lumineux parvint à accueillir le malheur de la jeune muse sans essuyer de révolte. Elle savait se livrer, sans concession, sans pudeur ou complexe comme ce serait le cas avec d’autres, même si l’on pouvait percevoir dans la prunelle de ses yeux les blessures encore vives de ces maux palpables.

Hosen comprenait, écoutait attentivement d’un silence compréhensif, d’une âme qui avait pourtant soif de goûter à ces émotions que lui ne pouvait par définition pas ressentir ou à un niveau négligeable. Ces larmes possédaient au moins le mérite de renouveler les traits féminins de visages doués d’une beauté exotique, rares. Du dernier point, le errant n’en dit rien de suite, mais son principe s’avérait pleine de solution de sa part, si jamais cela représentait un tourment pour la Shiroi.

D’ailleurs, le fait de le tutoyer au lieu de le vouvoyer instaura une certaine familiarité et proximité assez plaisant pour le Yamanaka peu adepte du vous, même si cela devenait de plus en plus nécessaire dans l’empire.

Bien sûr. Allons-y Hitsuji.

Il se leva, peut être pas pour découvrir ce que cachait l’étang non loin de leur position, mais plutôt cette histoire qui initiait un sujet intéressant. Sa silhouette se retrouva alors proche de la jeune femme, d’une marche caché sur la sienne.

Tu commences à me tutoyer. C’est bien, je n’ai pas de confort avec le vouvoiement.

Ce n’était pas un reproche, loin de là. Plutôt un compliment, montrant que lui aussi prenait plus d’aise, bien que ce fusse déjà le cas dans ses initiatives sans gêne.

Ton histoire est rempli d’obstacles qui ne semblent pas t’avoir épargné. Une parmi d’autre bien sûr, les guerres de clans n’ayant épargnés que peu de personnes … Chacun possède sa part de blessure, ici et là. Mais cela explique pourquoi je n’avais rarement rencontré de personnes maîtrisant les ondes sonores. Aussi les traits de ton faciès, peu communes dans leur charmes. Et toi, es-tu capable de maîtriser ces capacités propres aux tiens ?

Sa froideur et son expérience naturel le rendaient quelque peu insensible aux malheurs des autres, ou plutôt assez distant pour ne pas les consoler à la manière d’un ami, d’un père ou d’une âme charitable. Son approche s’avérait toujours plus fonctionnel, plus précise.

Par contre ta pertes de mémoire … Est-elle due à ce phénomène chakratique ? J’en ai découvert bien des effets et chaque jours d’autres s’ajoutent à la liste. Si cette perte de mémoire est ton trouble, sache que je peux t’aider dans cette voie, un Yamanaka est habilité à cela. Mais je ne garantie pas que ce soit une expérience agréable. Beaucoup de personnes ont eu la chance de recommencer une nouvelle vie ces derniers temps … Notamment pour ne pas retomber dans les abysses.

La proposition se montrait quelque peu brutal et sans détour. Cependant, elle ne prenait pas les allures d’une aide imposée. Le mercenaire ne se mêlait pas forcément de la vie de tout un chacun, ni de leur destinés tant que cela ne concernait pas sa propre quête. Si il le pouvait, tant mieux. Mais parfois, certaines choses semblables à des fléaux de loin prenaient au final une signification plus bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 18:11





Mon histoire était en effet remplie d'obstacle et je savais que c'était le cas de beaucoup de monde. Même si les pays c'étaient reconstruits et avaient continué leur vie, les guerres continuaient. La seule différence était que les proportions de mort étaient bien plus hautes. Depuis mon enfance j'avais connu bon nombre de champs de bataille, je n'arrivais même plus à les compter. Tout ce sang, ses cadavres et cette odeur de mort remplissait mes souvenirs. « Je maitrise en effet les ondes sonores depuis toute petite. Et c'est normal que tu n'es pas rencontré de membres de mon clan durant tes voyages. Nous sommes plus qu'une vingtaine dans ce monde, peut-être moins. »

Flânant sur le chemin, nous en profitions pour admirer les paysages qui s'offraient à nous. Les jeux d'ombres et de lumières sur les roches créaient des figures splendides pour les promeneurs. La flore apportait une superbe touche de couleur dans ses nuances de gris. « Cette proposition que tu me fais me touche, mais je ne pense pas que tu puisses m'aider. » Bien que le clan Yamanaka comptait parmi eux les plus éminents talents de lecture d'esprit. « Un de vos membres est déjà entré dans ma tête. Le résultat de son analyse ne m'a malheureusement pas permise de retrouver mes souvenirs. De ce qu'il m'a dit, il n'avait rien vu. Un néant blanc d'après sa description. » Si cela n'avait été que le pouvoir d'un sceau de Fuinjutsu, le problème ne se poserait pas, il aurait fallu simplement le rompre. Mais cette vague chakratique avait été cauchemardesque pour moi.

Admirant le scintillement de l'armure d'Hosen, j'en venais à penser à l'affliction que cela devait être en ce moment même. Le soleil tapait fortement sur les montagnes de Kumo et lui ne faisait comme si rien ne le dérangeait. « Tu n'es pas en surchauffe sous ses plates ? Je ne pourrais pas en porter une seule si j'étais à ta place vu la chaleur de cette journée. » Cela montrait aussi la détermination et la persévérance de cet homme.

Au loin devant nous j'arrivais enfin à distinguer l'étendue d'eau. Le reflet des rayons éblouissait les pupilles d'un bleu azur. « Enfin nous y sommes. » J'avais entendu dire toute la beauté de cet endroit et nombre de rumeur hantais les lieux. « Il faut que je te dise, je ne me rendais pas ici pour rien. Sur une rive du lac se trouve une grotte et d'après les rumeurs, il s'y trouverait un instrument bien particulier. Si ça te va, j'aimerais que tu m'accompagnes. » J'avais hâte de rejoindre l'antre de la cavité. Cela faisait longtemps que je voulais venir ici et maintenant que l'occasion se présentait, je n'avais pas le choix que de m'y rendre. « Essayons de la trouver ensemble. »


_________________
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Xg6f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7406-presentation-rika-iijima-la-pierre-de-jade http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 20:35





Une vingtaine seulement, comme elle l’avait déjà précisé dans son histoire. Cela la rendait en quelque sorte unique et surtout d’une rencontre précieuse à concilier dans ses périples si l’un jour une personne se vouait à les retranscrire sous forme d’oeuvre. Manipuler le son était une capacité aussi difficiles à cerner que celle de Yamanaka et surtout à appréhender dans ses effets durant un combat tant cette dernière affectait l’un des sens les plus utiles du corps humains.

Malheureusement, l’aide proposé ne porta pas ses fruits, au contraire, un autre prétendant était passé par là avant lui. Étrange que le prétendant ne soit pas parvenu à en découvrir un minimum, à moins que son niveau soit trop bas pour y parvenir … Ou alors la résonance comportait-elle des effets bien au delà de leur compréhension ? Bien dommage pour elle, en ce malheur qui semblait définitivement ne plus avoir de solution.

Je vois … C’est là une situation bien complexe pour toi. Quoi qu’il en soit, ma proposition tiens toujours, si jamais tu veux essayer une nouvelle fois. Je veux dire, de façon plus personnel, avec des connaissances venant d’autres pays. Si cela peut te donner un peu d’espoir.

Peut être trouverait-elle plus de paix à ne pas se souvenir, simplement. Son visage ne la quitta pas, porteur en cette balade quasiment intime d’une aura subtilement protectrice, déterminé. L'atmosphère se détendit pourtant d’un seul coup lorsque la reine de saba lui posa une question peu rencontré jusqu’ici, à son grand étonnement d’ailleurs. On se vouait davantage à son apparence et les airs qu’elle lui donnait plutôt qu’au confort induite par cette dernière, ce qui ne manqua pas de lui faire décrocher un rire léger.

Surement l’habitude, à force de voyager et traverser des climats diverses. J’ai l’habitude des grandes chemins et des conditions difficiles, au point de ne plus y faire attention. Mais je peux au moins te dévoiler mon visage.

La promesse s'exécuta sans hésitation, le soldat d’argent et de cuir retirant lentement son heaume pour l’accrocher à sa ceinture. Brun, barbe de baroudeur taillé récemment, deux balafres légères ici et là et des traits plus abruptes et massifs que la finesse des gens de son peuples. Mais le temps d'apparaître au grand jour, il se fit interrompre dans quelconque commentaire immédiat sur son faciès pour découvrir les raisons cachés de sa venue ici.

Au final cette simple balade regorgeait de nouveaux éléments qui plongeaient lentement Hosen dans sa garde naturelle, curieux de savoir d’où venait cette histoire. Un instant, il parut plus dur et imposant, propre à sa nature de loup solitaire.

De quel genre d’instrument s’agit-il, et d’où tiens-tu tes sources ? T’aider n’est pas un problème. Mais comprend bien que tu ne dois rien me cacher.

Son côté mercenaire ressortait d’un coup. La mort ne l’effrayait peu, voir pas vraiment à en croire l’absence d’émotion propre à sa personne et surtout sa vision très lié au principe de destiné. Mais la duperie, il en avait l’habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 0:30





Et bien… Qui aurait cru que mon annonce surprise allait changer le comportement de mon nouveau camarade. Devant ma grande révélation, Hosen devenait d'un coup des plus rigides. Sa voix changeant de ton, plus grave, plus dramatique, il s'adressait à moi comme si je lui cachais une information importante, pouvant m'être des vies en danger. « Tu n'as jamais dû avoir de surprise dit-moi ? Si tu veux découvrir ce que je te cache, tu n'as cas me suivre. » Lui lançant un clin d'œil, je m'éclipsais sous ses yeux grâce à une technique de charge. C'était vrai que j'adorais taquiner mes compagnons, la provocation était ma marque de fabrique ainsi que les chocs. « Retrouve moi dans la grotte et tu auras tes réponses. » L'onkyoton m'était vraiment utile pour communiquer à distance. Même à plus de deux cents mètres, je pouvais contrôler les ondes sonores pour faire passer un message comme si j'étais à côté de mon interlocuteur.
Je n'avais plus qu'à avancer rapidement dans la forêt qui me séparait du lac. La diversité du paysage était fascinante, mélangeant pins et rochers, ses bois grouillaient de vie. Oiseaux, chamois, loups et ours, chacun vivaient en adéquation avec la flore. Dans un sens, j'enviais quelques peu la vie sauvage. L'harmonie qui les liaient ne subissait pas de guerre ni de vengeance, tout le contraire de ce que les humains s'infligeaient entre eux.

Après une vingtaine de minutes de course entre dans les cimes, j'arrivais enfin à ma destination. Le lac d'un bleu nuit s'étendait devant mes yeux ébahis par la beauté qui s'offrait à moi. Maintenant que j'étais arrivée jusque là, j'avais une petite pensée pour Hosen qui n'avait surement pas du apprécier mon départ. Souriant face à mes pensées, je l'imaginais me poursuivre en pensant à mes sournoiseries. Que pouvait-il penser de moi ? Je me le demandais. Pensait-il que je trahissais déjà l'âme du feu ou seulement que j'étais folle ? Le deuxième choix me correspondait plutôt bien d'ailleurs.

Il ne me restait plus qu'à trouver cette fabuleuse grotte. J'avais eu en ma possession la carte indiquant avec précision le lieu de mon objectif. Malheureusement, les batailles l'avaient emportée par les flammes et je devais maintenant compter que sur ma mémoire, mauvaise pioche à première vu. D'après mes souvenirs, la grotte était bien cachée et l'accès n'était pas facile à trouver. « Sous le lion et la couleur de la nuit se trouve l'entrer des murmures. » C'était la phrase qui me restait en tête et que j'avais retenu pour trouver l'endroit. Pendant des années je me demandais à quoi cela pouvait correspondre et maintenant que j'étais là, je comprenais ses mots comme une évidence.

Sur la plage de gravier, je fonçais vers ce qui était le lion de la charade. Un rocher immense avait comme forme la tête de la bête. Une fois au pied de celui-ci, je retirais ma cape Byzantium et mes bottes pour les laisser sur un caillou. Foulant les gravillons de mes pieds, je rentrais lentement dans l'eau glaciale. « Qui a dit : Quand il faut y aller… ? » Je plongeais alors dans les froideurs des montagnes. Sous les flots du lac, la vision se révélait bien plus clair que je ne le pensais. À quelques mètres de profondeur, je regardais autour de moi pour voir enfin la cavité de ma cible.

Je ressortais présentement dans cette fameuse grotte. Les longues minutes passés sous l'eau me frigorifiait, mais la splendeur des lieux me réchauffait le cœur. Devant se trouvait une immense cave d'un ton bleuâtre. Des minuscules puits de lumière transperçaient la roche laissant croire à une pluie de soleil.

Attends l'arriver de mon camarade, je m'asseyais sur le sol. J'espérais seulement qu'il vienne relativement vite, car j'étais vraiment geler !

_________________
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Xg6f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7406-presentation-rika-iijima-la-pierre-de-jade http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Ven 28 Juin 2019 - 13:13





Pas uniquement sage et docile finalement … Voilà que dans un éclair de malice, la fameuse Hitsuji se mit à le narguer tout en s’éclipsant littéralement dans la nature sans prévenir. Du moins, elle lui accordait tout de même une sorte de piste dans une voix embellis de ses arts sonores, symphonie étalée à travers la verdure en face, dénuée de toute forme de source tangible. Pas à l’oeil en tout cas, puisque la silhouette de sa compagne de voyage semblait s’être évaporée parmi ces feuillages denses et omniprésentes, un peu à la manière d’une enchanteresse.

Le loup solitaire dessina sur les reliefs de son faciès un mélange entre l’exaspération et l’attirance face à ce petit jeu qui ne manquait pas d’éveiller ses instinct de chasseur et d’explorateur. Seul le contexte ne s’y prêtait pas réellement, partagé entre la nécessité de ne pas perdre de temps et continuer ses investigations sur la résonance au sein de Kaminari ou juste se laisser aller un instant et partir aux trousses de cette provocatrice. Ce n’était pas la première fois non … Il ne connaissait que trop bien le zèle de la gente féminine quand il s’agissait de jouer aux esprits indomptables.

Ah … Sérieux, j'espère que tu ne me mène pas en bateau.

Marmonnant cette complainte dans une solitude intime, le soldat d’argent porta un regard vers le chemin derrière eux puis revint sur la forêt où s’était engagé la belle avant de prendre sa décision finale … Impossible de l'abandonner ainsi. Hosen ne démordit pas de son expression dure et enflammée, sa main dégainant avec vigueur sa bonne vieille lame avant de s’enfoncer dans les dédales de ces paysages chimériques.

Tourmenté par la diversité des pistes et éléments du décors, du vent dissipant odeurs et traces, le mercenaire se vit forcé de déployer une sensorialité propre à ses capacités de Yamanaka pour au moins localiser vaguement les esprit à sa portée. Tâche peu évidente dans ces bois regorgeant de splendeur mais aussi de silhouettes oniriques suffisamment colorées pour évoquer des fragments similaires à la tenue de de la Shiroi ici et là, brièvement.

Le moindre pas, la moindre duperie. Toutes les fibres de son être se disait prêt à occire toute forme d’hostilités à son égard, humains, animaux ou autre créature démoniaque. Une part de quête qui l’occupa plusieurs longues minutes durant sous la mélodie de ses bottes robustes arpentant ces sentiers ambiguës. Et pourtant rien. Du début à la fin, la tension ne se relâcha pas jusqu’à atteindre le fameux lac évoqué par la bonne femme. Ou la folle ?

Tu ne te cache pas hein, tu te joues de moi …

Ni traces dissimulés, ni volonté de s’éclipser vraiment. Il sentait ce désire de lier son attention à elle par les différents détails disséminés sur le chemin, dont ces affaires abandonnés pour une raison obscure sur ce caillou. Elle s’était visiblement dénudé d’une part de ses vêtements pour une raison bien précise … Mais quoi ? Le Yamanaka s’approcha de ces dernières pour les analyser de plus prêt et s’assurer qu’il ne s’agisse pas d’une illusion ou de pâles copies. Finalement, aucune forme de ninjutsu. Alors … Pour quelle raison ? Son corps se redressa dans sa droiture habituelle pour scruter les alentours et dénicher quelconque indices supplémentaires.

Un rocher en forme d’animal. Le gravier d’un lac tout à fait paisible. Rien de plus à part l’aspect paradisiaque de ce recoins non dénué de mystères.

Une grotte, des rumeurs … Elle ne m’amenait pas ici juste pour un pique nique ou un tête à tête. Elle n’avait pas l’air de divaguer … Je doute qu’elle soit venu ici sans aucune une autre information sur cet objet de malheur. Où te caches-tu Hitsuji … ?

En dépit de la contrariété première, il appréciait en son fort intérieur cette situation. Danger ou non … Cela promettait une pérégrination supplémentaires à ses nombreux contes. Là, après plusieurs secondes, le bretteur vint poser un genoux près du lac, ses iris d’un jaune de braise détectant les formes de pieds légères et aux contours féminins parmi ce tapis de gravier. Un moule qui seyait assez bien à la grâce perçu chez la reine de saba. Ceux-ci disparaissaient soudainement au fond de ce lac azuré … Ainsi donc. Il fallait se jeter à l’eau, littéralement.

Hosen se releva suite à ce constat, conscient de ne pas pouvoir entreprendre cet acte avec la lourde armure qui lui pesait sur les épaules. En ce sens, sa main alla piocher parmi les jointures de cette carapace d’acier pour déclencher un seau de stockage faisant disparaître le surplus de tissu et de métal sur son corps, de sorte à abandonner sa musculature athlétique au contact de l’air frais et revigorant. Rien à part une mince couche en guise de pantalon semi moulant, d’une confection proche du cuir, adapté pour ce genre d’escapade ou d’imprévu.

Voyons …

Ni une ni deux, l’homme des grands chemins plongea dans l’eau froide, assez profondément pour scruter la moindre fissure, la moindre ouverture s’affiliant à celle d’une grotte, d’un endroit dissimulé au risque de se perdre dans son souffle limité. Ce fut l’histoire de quelques tâtonnements avant de tomber vers ladite faille aux feuillages maritimes déjà bousculé par le passage de sa partenaire. Enfin … Sans plus attendre, le vagabond s’y lança avant se ressortir de l’autre côté. Son torse dévêtu ressortit de cette eau frigorifiant pour s’en dégager assez rapidement à la force de ses bras, jusqu’à assister au spectacle envoûtant d’une grotte échappant aux architectures usuelles de mère nature. Puis là, à côté résidait Hitsuji, assise au sol et la chair tremblant sous le froid conséquent de cet endroit.

Et bien … Tu m’en aura fait baver. Pourquoi ne pas m’avoir dit cela plus tôt ?

Il plongea ses iris dans les siennes, absous de toute reproche malgré la formulation de sa phrase. Cela exprimait plutôt l’intrigue et le plaisir subtile niché dans son être par rapport à ce petit jeu, toujours sur ses gardes quant à une éventuelle envie de de le piéger. Mais de là à se mettre dans un tel état …

C’est donc la fameuse grottes dont tu me parlais ? Tu ne mentais pas. Mais t’as pas l’air dans ta meilleur forme. Tu penses que ça va aller ?

Le mercenaire dégageait un contraste peu commun entre le froid et le chaud, la méfiance, la brutalité confronté à des pics de douceurs et de bienveillance masculine laissant prêter à la confusion. Après un temps à demeurer sous sa forme le temps de sécher un minimum, il prit la peine de libérer le contenu de son sceau pour faire réapparaître son apparat d’acier. Geste suite auquel ses mains vinrent détacher la cape d’un vert mêlé au gris d’usure qui lui servait aussi de capuche pour venir entourer la silhouette de la jeune femme le temps de cette aventure.

Tu as gagné mon attention et ma présence maintenant. Montre moi donc ce que tu caches de si intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Mar 2 Juil 2019 - 22:49





L'eau glaciale transperçait ma chair quand Hosen arrivait par le passage immergé. Me voyant complètement geler, il eut une remarque très sympathique à mon égard et tout en lui souriant je lui rétorquais que tout irait bien maintenant que nous étions ici. Ayant été plus malin que moi, je le vis activer un sceau pour en faire apparaitre son équipement devant lui. Heureusement que j'étais tombée sur un charmant homme, prenant en main le cadeau qu'il m'offrait pour me réchauffer, je lui retournais un beau sourire. « Bien, je vais t'expliquer pourquoi j'ai fait toute cette comédie pour venir ici. » Je l'invitais à s'asseoir devant moi tout en sortant de mes poches une pierre à étincelle. Profitablement, la grotte contenait quelques bouts de bois qui avaient eu le temps de sécher avec ses innombrables années à avoir atterrie ici. Et en allant le feu, je regardais Hosen dans les yeux.


« Durant mon enfance, on me parlait d'une pierre capable d'émettre des tonalités particulières. Cette roche est extrêmement rare et il y a peu d'endroit où on puisse en trouver sur terre. D'après les légendes, celle-ci viendrait des cieux et tombent de temps à autres sur notre belle planète. C'est d'ailleurs grâce à elle que la capacité de l'Onkyoton existe. Nos ancêtres avaient trouvé des fragments de cette roche et en avait percé leurs mystères… Enfin c'était ce que ma grande-mama me racontait pour m'endormir. Plus tard, on me conviait une carte pour trouver par moi-même cette pierre. C'était un peu comme un passage à l'âge d'adulte… Mais la guerre arriva bien trop vite pour que je puisse faire cette expédition. » En même temps que je comptais mon récit, les émotions me revenaient au fur à mesures de mes mots. Une époque pleine de bonheur, de vie et de fratrie… « Et comme tu dois te le douter, le son que tu entends depuis le début est celui dont je te parle. Cette pierre, bien qu'elle soit extrêmement résistante à la particularité d'avoir des minuscules lumières même après l'avoir travaillé. Ses trous ont la capacité de laisser passer l'air et d'en créer une sonorité ayant des aptitudes apaisantes ou incapacitantes suivant l'intensité de la résonance. » Je me demandais si j'étais claire dans ce que je racontais, mais une chose était sûr, j'étais vraiment excitée par ma présence dans cette grotte.

« Mon clan avait pour habitude de créer une arme avec des fragments de se minéraux et je compte bien continuer les traditions. J'ai prévu de forger moi-même mon arme, un Kusarigame que je nommerais par le nom de ma mère. »

Le travail ne faisait que commencer et maintenant que j'étais sèche, je pouvais redonner le tissu vert d'Hosen. « Si tu le souhaites tu peux profiter du cachet particulier de la caverne, mais je risque de faire un peu de bruit ou alors tu peux m'aider. » Je prenais en main un petit marteau que j'avais pris soin d'emporter avec moi. Mon objectif était de récupérer un morceau ou plusieurs morceaux pour en avoir environ trois kilos.

Plusieurs gouttes de sueur après, j'avais réussi à rassembler assez de roche pour faire mon arme. « Je te remercie d'être venu avec moi ici, ta présence était agréable. Maintenant il ne reste plus qu'à sortir d'ici pour retrouver l'air vrai de la montagne. »

_________________
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Xg6f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7406-presentation-rika-iijima-la-pierre-de-jade http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Dim 14 Juil 2019 - 18:03





Gagner son attention et ses services était une chose en soi, mais le véritable défi consistait à rassasier l'appétit vorace qui habitait son âme quant aux secrets capables de compléter son tableau de chasse avec intérêt. En dépit de sa méfiance première envers la Kunoichi, le retour au calme au sein de la grotte lui permit de porter un regard nouveau sur le paysage singulier qui les entourait, de sorte à transformer cet endroit en un sujet d’étude dans son esprit. Avec ou sans elle, l’homme ne comptait pas partir d’ici les mains vides. Heureusement fût-ce la belle qui prit les devant.

Je t’écoute.

Un nouveau tête à tête s’engagea entre les deux Teikokujin alors que sa carcasse de fer s’installa tranquillement sur le sol, de nature bien différente cette fois-ci. Peu à peu, la barrière entre eux se brisait pour laisser filtrer des informations plus personnelles, assez pour donner aux iris du loup solitaire un air inquisiteur. Pas un mot, pas un bruit. Juste le reflet de ses yeux devant ce feu crépitant, le temps de saisir le contraste entre la réalité et la fantaisie de ses paroles.

Cette histoire comportait des parts d’ombres noyés dans le flou de comptines destinés aux enfants, mais sa méthodologie ne pouvait le résoudre à écarter certains faits. Il tiqua notamment au passage concernant l’origine de ce fameux matériaux et surtout le fait que leur capacité soit issu directement des cieux, voir d’au delà de la terre. L'hypothèse s’avérait quelque peu farfelue sans pour autant demeurer improbable … Oui, celle que le chakra lui même ne serait pas totalement originaire de cette planète. Cet exemple ne faisait que étayer cette théorie, si bien sûr elle et son clan parvenaient à prouver une telle chose.

Du reste … Tout s’imprimait naturellement dans son esprit aiguisé, assez pour pouvoir effectuer un rapport envers l’ordre du Kiheitai plus tard, comme à son habitude. Le mercenaire essayait déjà d’imaginer comment exploiter cette matière, peut être d’améliorer sa propre lame avec des morceaux de celle-ci à en croire la description de la Shiroi … Idées qui se rejoignaient silencieusement puisqu’il s’agissait aussi de ses intentions.

Sacré parcours … Votre capacité viendrait d’en dehors de ce monde ? C’est une idée séduisante. En temps normal, j’aurais pas mal de questions à te poser, mais tu as l’air déterminé.

Hosen se releva alors, une attitude bien différente dans sa gestuel, comme si l’espace d’un instant la demoiselle n’existait plus. Son attention semblait happé par autre chose, les yeux rivés vers les profondeurs violacés de cette caverne étrange.

Je te rejoindrai en cours de route.

Le Yamanaka plongea une de ses mains dans sa saccoche pour en saisir un parchemin muni d’un sceau particulier et plusieurs autres objets aux formes nimbés de mystères avant de s’engouffrer dans les profondeurs du réseau de tunnel pour mener ses propres affaires tenus au silence. Au fur et à mesure de ses pas, ses doigts déroulèrent le contenu d’un rouleau accueillant en son sein les arcanes de ses sceaux de stockages pour en activer une destinée à interagir avec son esprit, sans rompre ses observations attentives. Ainsi, son visage baignait sous une lueur azuré propre à son chakra Yamanaka alors que le Fuinjutsu déployé s’évertuait à contenir l’essence même de l’expérience vécu en ce lieu par son inconscient comme sa conscience et donc sceller toute information qu’il ne pourrait décrypter maintenant, malgré ses nombreuses connaissances sur ce domaine.

Il recueillait habillement les moindres particularités de ces parois ornés de ce matériaux étrange, recherchant par la même occasion de probables inscriptions ou dessins anciens relatant la véritable histoire de cette caverne. Son architecture semblait incroyable, comme si l’on avait érigé cette cavité depuis le sol presque manuellement et non par l’usure naturelle de l’eau venu libéré cette dite partie de météorite tombé sur terre. Impossible de savoir quoi en penser, là de suite. Le guerrier portait déjà à son actif beaucoup de spectacles de ce genre, mais aucun d’eux ne se montrait si dénué de tout présence ou passage humaine. Peut-être un peu trop. Ce clan voulait visiblement bien garder son secret …

Ce fut là qu’une partie de l’enquête mené par l’expiateur de profanation qui ne semblait pas être dérangé par l’idée d’être suivi ou non par Hitsuji. Après tout ce lieu lui appartenait en quelque sorte … Même si celle-ci paraissait bien plus préoccupé par l’extraction de la dite roche. Des minutes passèrent sous le claquement de la pioche au loin, suite à quoi Hosen surgit de nouveau de l’ombre d’un air assez intriguant, avant de venir prêter main forte auprès de sa partenaire. Il ne se montra pas plus bavard mais porta son attention vers la demoiselle avec une insistance différente, comme pour la sonder. Difficile de croire qu’elle en cachait plus, au vue de sa tranquillité apparente sur cette tâche … Le temps viendrait surement. D’ailleurs la fin arriva assez rapidement, puisque en dépit de ses courbes féminines gracieuses, la Kunoichi fit preuve d’une force considérable pour extraire déjà trois kilo depuis cette mine souterraine.

Elle voulait partir, déjà. Étrange … Cependant le mercenaire voulait aussi sa part dans cette histoire. Du moins, au niveau de l’intrigue entourant cet endroit. D’une poigne brève et légère, il tenta de la retenir ou d’en donner le signal, sans véritable forme d’agression. Au contrairement, il commençait à y avoir une forme de complicité nouvelle dans ses yeux au moment de récupérer sa cape.

Tu comptes déjà partir ? C’est étrange. Cette grotte ne t’intrigue pas davantage que cela ?

Ce n’était pas vraiment un reproche. Plutôt une invitation ou un moyen de comprendre ou d’en apprendre plus sur son clan.

Tu m’as fais confiance, tu ne m’as pas dupé, j’apprécie. Et bien sûr, je respecte cet endroit pour ce qu’il est. Pourtant, comme tu le dis si bien, vous n'êtes plus qu’une vingtaine non ? Alors cela fait de toi une sorte de gardienne de cet héritage je suppose …

Un échange de bon procédés. D’ailleurs, son bras s’accapara du sac de pierre par galanterie afin de le porter à sa place et surtout lui montrer qu’il n’était pas contre l’idée de partir.

Si je ne suis pas vraiment un soldat ni un véritable ninja, c’est que ma quête concerne les origines du chakra et aussi ce genre de lieu. Mais je n’ai remarqué la présence d’aucune inscription ni de marque de nature humaine, comme c’est souvent le cas. Cela veut bien dire qu’il y a d’autre choses. Je ne te le cache pas, ton histoire m’intéresse. L’arme que tu veux forger aussi d’ailleurs.

Un temps de pause s’installa, alors que le regard du soldat d’argent se porta brièvement sur les alentours avant de revenir vers elle.

C’est la première fois que tu viens ici et tu ne veux pas chercher plus loin ? En apprendre plus que ce qui est inscrit sur cette carte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Lun 15 Juil 2019 - 21:45





La main d'Hosen retenait fermement mon bras tandis que je m'apprêtais à ressortir de la grotte. Bien que celle-ci était forte, je pouvais sentir qu'il n'y avait pas d'agressivité dans son geste et je pouvais lire dans ses iris la curiosité s'installer. Il était vrai que je ne pensais guère à la cavité, pour moi le plus important était de récupère la roche et surtout de rencontrer rapidement un forgeron pour enfin créer l'arme dont j'avais rêvée. Les paroles de l'homme au masque d'argent étaient pleines de sens, mais il ne connaissait pas toute l'histoire. « Jamais je pourrais me considérer comme détentrice de ce lieu. Même s'il ne reste plus beaucoup de membre de mon clan encore en vie, cet endroit comme les autres ne nous appartiennent pas. Nous effectuons seulement une minuscule saignée dans les artère de la roche.» Et puis, je n'avais pas vraiment envie de détenir un endroit comme celui-ci.

« Pour ce qui en est de l'exploration, je pense que nous pouvons rester une quinzaine de minute, ensuite nous partirons rapidement, cela fait déjà trop de temps que nous sommes ici. » Devais-je lui dire ce que me racontait grand-mère ? Oui ! « Il faut que tu saches une chose importante. La mélodie que tu entends ici est spéciale. Aux premiers abords, elle est douce et bienveillante, mais si nous restons trop longtemps, elle commencera par nous faire tourner la tête, perdre nos repères et enfin nous rendre fou. C'est ce qui à toujours été le cas avec ceux qui voulaient analyser la pierre trop longtemps… » Enfant, je voyais déjà les dégâts qu'infligeait l'aérolithe. Notre professeur en était une victime et avait fini par sauter d'une falaise.

Je concevais également la quête de mon compagnon, le chakra était un élément fascinant et unique. Comment pouvait-on expliquer que seulement une partie du monde avait la faculté de le ressentir dans ses veines ? Je n'avais malheureusement pas de réponse à lui apporter, je ne m'étais d'ailleurs jamais interrogée sur ce phénomène. Et je n'avais d'ailleurs pas eu le temps dans ma vie de me poser ce genre de question. « Pour te répondre, je ne sais pas si cette roche à un quelconque lien avec le chakra et tes recherches. Mais une chose est sur, soit prudent si tu souhaites en conserver en état brut. » Bizarrement, les propriétés néfastes ne persistait pas quand celui-ci était forgé. La chaleur devait en être la cause, mais je ne pouvais rien affirmer. Les connaissances sur ce matériaux avaient été perdu il y avait bien longtemps.

« Avançons, nous n'avons pas de temps à perdre ! » C'était à mon tour de le prendre par le bras et de marcher devant lui. D'un pas décidé, j'avançais de plus en plus profondément. Les couloirs de la grotte se ressemblait tous, minéraux sur minéraux, la couleur environnante persistait même après plusieurs dizaines de mètres, comme si la lumière se réfractait à travers la pierre. Le son était toujours présent et la résonance des lieux donnait l'impression qu'il s'amplifiait dans ma tête. Plus nous avancions, plus je perdais pieds. « Hosen, je crois que nous sommes restés trop longtemps. »

Au loin, devant nous, une lueur bleue scintillait. Une sortie ? Peut-être, ou alors autre chose ? Me retournant pour regarder Hosen, je voyais son visage se plier en courbe aléatoire. L'effet des ondes sonores était belle et bien en train de me faire perdre tout moyen. Nous n'avions plus le choix maintenant, nous devions avancer vers cette lumière.

_________________
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Xg6f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7406-presentation-rika-iijima-la-pierre-de-jade http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Ven 19 Juil 2019 - 14:53





Les ambitions de la manipulatrice du son paraissaient contradictoires face à la valeur de ce lieu rempli de spécificités encore inexploitées. De ses paroles et de son attitude se dégageait toujours une certaine réticence implicite que le mercenaire ne parvenait pas vraiment à cerner jusqu’à l’évocation de propriétés néfastes pour le corps humain. Une indication qui eut le mérite de décocher une expression dubitative sur le faciès du baroudeur, prit de cette sensation intime d’assister à un phénomène presque sacré. Le son seul, capable de nuire sur des êtres vivants sans recourir aux illusions propres aux arts Shinobis ? Par quel moyen ?

Rendre fou hein … Il ne savait que trop bien les résultats d’un tel affres, lui même faisant partie de ces élu ayant échappé à cette fatalité après le rite de passage du Kiheitai. Son âme d’aventurier et d’explorateur bouillonnait d’un plaisir et d’un feu perceptible à travers ses pupilles, entremêlés à la prudence d’un chasseur aguerris dans son propre métier. Sa volonté s’avérait déchiré entre le devoir et la nécessité, si bien que seul la présence de sa compagne de voyage et ses mises en gardes le retenait d’aller plus loin dans ses investigations. De cette matière, il en avait déjà récolté des échantillons tout à l’heure.

Rendre fou, dis-tu ? J’aimerai bien voir ça … J’ai déjà recueilli des échantillons et je compte les analyser malgré les dangers que tu évoques. Dans ce qu’on t’as raconté sur cette grotte, tout n’est pas totalement vrai non ? Peut être que ses effets sont un peu …

Exagéré ? Le Yamanaka n’eut pas le temps de terminer sa phrase que des changements au niveau sensoriel s’imposèrent à ses sens alors que son regard se posa sur la silhouette de la belle. Ses traits commençaient à onduler littéralement, allant et venant dans une déformation étrange pendant que sa voix s’avérait peu à peu lointaine et saccadé. Peut être se montrait-il plus sensible à ce phénomène comparé à son interlocutrice par la non possession d’une capacité spéciale lié au son. Heureusement le contrôle de son esprit lui permit de demeurer dans une certaine stabilité, se laissant faire par la hâte de Hitsuji afin de sortir de cette grotte. La mélodie féminine de sa voix venait l’alerter difficilement derrière ce voile tournoyant autour de lui, parois et couleurs confondus dans une fresque digne d’une peinture onirique.

Hitsuji … Prépares-toi.

C’était un peu de sa faute si elle se retrouvait sous l’emprise de cette illusion supposé. Ainsi, prenant conscience de l’urgence et de sa responsabilité, le loup solitaire se focalisa sur la lumière au loin avant d’activer un de ses sens que le son ne parviendrait pas à duper. En ressentant directement l’esprit de la Shiroi et sa localisation, il devenait impossible de se tromper dans l’action qu’il comptait entreprendre. Après tout, sa vie de vagabondage le poussait à être un homme d’action dans ce genre de moment. Elle aurait surement de quoi redire après …

Ni une ni deux, le soldat d’acier empoigna la Kunoichi de son bras au niveau de la taille pour l’embarquer avec lui et effectuer un sprint surhumain de toute ses forces jusqu’à cette fameuse sortie avec toute cette charge. L’effort se montra des plus rudes pour le coup, mais de cette manière le guerrier disposait d’une option pour l’épargner en cas de soucis une fois à l’extérieur. En effet, selon le point d’entrée en contrebas et le dénivelé estimé entre temps, cette lumière devait probablement conduire à …

Oh … Putain de … C’est quoi ce délire ...

Le souffle du vent, la sensation d’être happé par le vide, la vision d’une étendue qui semblait minuscule depuis leur position. Oui, Hosen savait que ce serait sûrement les prémices d’une chute digne de ce nom mais certainement pas de cette hauteur totalement incohérente et hallucinante. Ce devait surement être encore l’effet de la grotte qui persistait sur leurs sens. Les deux aventuriers étaient bel et bien en train de tomber, son emprise sur le corps de sa partenaire se défaisant un peu. En bas se trouvait un lac similaire si ce ne fusse deux fois plus grand et profond que le précédent, cependant la déformation imposé par la mélodie de la cavité rendait ce paysage dantesque, bien plus gigantesque qu’à la normal.

Ce n’est pas logique. On chute mais on ne sait pas ce qui est réel. Hitsuji, tu as de quoi contrecarrer les effets de ce son ? Non, ce n’est pas une illusion, je te parle par télépathie. Tu peux me parler aussi. Si jamais tu as de quoi faire … On peut combiner nos capacités. Sinon …

Le vagabond espérait sortir de cette situation avec un moyen sûr durant cette chute interminable. Pour mieux se faire comprendre, il en avait profité pour établir un lien spirituel entre eux et parler directement via ses capacités de télépathes pour éviter tout effet lié à la déformation des sens. Et aussi pour lui montrer que ce domaine pouvait servir en corrélation avec les connaissances de la Shiroi sur le son. Dans le cas contraire … Hosen comptait improviser pour subir le moins de dégât de possible avec elle en avançant dans l’inconnu. Sauf si elle disposait d'un autre plan.

Je te garanti pas notre survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Mar 23 Juil 2019 - 1:24





Les sensations parcourraient mon corps entier, le vent frappait ma peau et la lumière de l'extérieur m'éblouissait. Quelques dixièmes de secondes suffisaient pour me rendre compte que nous étions en train de chuter dans un immense précipice. La hauteur de la descente m'était inconnu, mais nous étions assez haut pour se percevoir les bordures du lac sous nos pieds et il était gigantesque… Heureusement que la voix d'Hosen, me permettait de me concentrer sur notre véritable problème, le vide en dessous de nous. Je devais d'abord réduire au maximum l'effet du son provenant des pierres et de la grotte. Pour cela, je n'avais pas grand-chose à par une technique de son, mais je n'étais vraiment pas sûr que cela fonctionnerait… Accumulant mon chakra, je focalisais mon énergie autour de nous pour créer une bulle sans bruit. L'effet était tel qu'au bout de quelques minutes, nous serions capables d'entendre les battements de nos cœurs. Pour le second problème et le plus tragique, nous n'avions pas cinquante mille choix s'offrant à nous, nous devions ralentir notre descente vertigineuse. « Le futon pourrait nous aider, mais je ne te garantis pas notre survie également. Si tu as une quelconque compétence en plus, je suis preneuse ! » Incantant les mudrâs nécessaires, je générais un souffle négatif à la gravité naturelle. La force du vent ralentissait tant bien que mal notre chute, mais cela n'allait surement pas être suffisant pour s'en tirer sans casse. Voyant le mur d'eau se rapprocher rapidement, je crispais mes muscles en attendant l'impact.


Les bulles d'airs passaient devant mes pupilles dilater par l'adrénaline. Les rayons du soleil transperçant l'eau m'indiquaient la voie à suivre. Avec moi, Hosen, encore agripper à moi après la collision. Je ne savais pas par quel miracle nous étions encore en vie et je pouvais lire dans ses yeux que lui aussi ne m'apporterait pas la réponse à cette question. Nageant tout deux vers la surface, nous reprenions la plus grosse bouffée d'air possible en sortant de se liquide glacial. Et ce n'était qu'en observant notre point de départ sur l'immense falaise que j'explosai de rire. La joie d'être encore en vie ou alors un moment de décompression en ayant vue la mort de près, je n'arrivais pas à expliquer cette exclamation de mes lèvres. « Arrête d'insister Hosen, je ne recommencerais pas le manège ! ». Il ne nous restait plus qu'à nager une bonne vingtaine de minutes pour arriver à la rive la plus proche.

Marchant enfin sur la terre ferme, les vagues provoquées par mes jambes laissaient entrevoir le bonheur d'être arrivée jusqu'ici saine et sauve. Me retournant pour tendre la main à mon camarade, je lui faisais remarquer par chance que nous possédions toujours nos affaires avec nous et heureusement. Je ne voyais pas retourner de si tôt dans cette diabolique cavité. « Je crois que nous sommes carrément de l'autre côté de la montagne. » De mémoire, il me semblait me souvenir de ce lac sur la carte que j'avais emportée. « On devrait se dépêcher de rentrer, je pense qu'on devrait en avoir au moins pour trois heures de marche pour retrouver la civilisation. » Il ne manquerait plus que nous nous retrouvions bloquer par la nuit dans ses hauteurs sinistres.

_________________
Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Xg6f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7406-presentation-rika-iijima-la-pierre-de-jade http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen] Empty
Mar 23 Juil 2019 - 20:05





C’était déjà ça. Dans le feu de l’action, la jeune femme avait réussit à les isoler tant bien que mal des effets de la grotte par une technique difficile à appréhender pour le mercenaire mais perceptible de par les proportions et repères qui revenaient peu à peu à la normal. Par contre le silence imposé remplacé à moindre mesure un handicap par un autre, même si cela s’avérait préférable. Pourtant le changement ne rassura guère le loup solitaire, se rendant compte finalement de la réalité effective de cette profondeur, très peu altérée par les conséquences du son lié à la roche mystérieuse de tout à l’heure. Un danger bien réel …

La paroi de la montagne vers l'arrière se disait trop éloigné pour servir de support à un sort de son répertoire Doton et la rapidité de leur chute mettait à mal l’utilisation d’un des contenant stocké à l’intérieur de ses sceaux de Fuinjutsu. Seul l’affinité du vent disposé par la Shiroi leur donnait une maigre marge de manœuvre, assez pour éveiller une dose d’adrénaline fulgurante dans son être sous cette armure d’acier. Les quelques secondes restant avant l’impact sur cette surface aquatique ne donnait plus l’occasion de réfléchir.

Cramponne-toi à moi !

D’un mouvement habile, Hosen utilisa le corps de sa partenaire pour vriller en l’air et se retrouver en dessous d’elle, dos au sol, de sorte à ce qu’elle puisse se nicher dans le creux de sa propre silhouette. Soudain, la tenue du guerrier s’entoura d’une couche épaisse et résistance de pierre d’une couleur sombre et foncé, de la tête au pied. Le but de cette manœuvre consistait à servir de bouclier humain et amortir le choc un maximum pour qu’elle puisse s’en sortir au minimum. Aucune forme de réflexion ne fut à l’origine de ce geste. Il venait simplement d’agir par pur instinct, cet instant déferlant en lui la mort devant les yeux, chose peu étrangère à sa personne.

Puis, plus rien, à part une raillerie grave et épaisse étouffé par la bulle sonore. Une faille béante se dessina à travers le liquide azuré qui se sépara en deux petites vagues sous le poids de l’armure entouré de pierre. Le calme, la stupeur après la violence.

Un flou palpable entoura sa vision jusqu’à discerner la chevelure ondulante de la reine de Saba dans lequel une partie de son visage se perdait, le bras toujours en prise sur elle comme par réflexe. Durant plusieurs secondes de flottement, il la crut morte, inerte, ayant succombé … Sa tête fit un tour de droite à gauche, enquis d’une urgence nouvelle comparé à son calme légendaire. Aucun support, aucune plateforme pour s’appuyer et remonter à la surface. Juste des morceaux de la couche de pierre éclaté qui remontaient doucement à la surface tout autour de lui. Heureusement qu’une agitation étrange le ramena à la réalité, voyant les pupilles de la belle bouger subitement.

S’en suivit ainsi un échange de regard pleine d’incompréhension mais aussi d’un fond de soulagement mêlé à l'énergie procuré par cette aventure. Elle était vivante finalement … Ne restait plus qu'à sortir la tête de l’eau.

PUTAIN, On est vivant … Ou bien au paradis ?

Tel un grognement, le soldat de l’empire se défoula sans aucune gêne avant se voir Hitsuji exploser de rire, l’air troublé par sa requête. Puis s’en suivi un rire sourd en écho de sa part, complice de cette intention.

Non, non, tu ne m’aura pas deux fois Hitsuji … Mais si un jour je dois éliminer quelqu’un, je garde ce manège en tête.

Son ton ironique gardait une part de tension, ses pupilles toisant une dernière fois cette cavité rempli de mystère, suite à quoi les deux compères nagèrent jusqu’au rebord du lac. Malgré le risque encourue, l'enthousiasme endiablé de la Kunoïchi faisait plaisir à voir, finalement d’une même trempe que le Yamanaka en termes de péripétie derrière ses façades de femme à l’allure noble et soignée. Il accepta bien volontiers le bras tendu, sortant de l’étendue d’eau avec toutes les affaires et les trois kilos récoltés dans la grotte.

Merci. Tu as raison, on devrait rentrer. On ne sait pas vraiment si les effets de cette roche vont durer ou revenir. On peut pas vraiment courir le risque de replonger dans cet état en pleine nature sauvage. Mais je ne te cache pas que tu m’as régalé avec cette quête, même si j’étais réticent au départ.

Effectuant une dernière vérification de sécurité, le Yamanaka reprit la charge d’une main avant de prendre le chemin du retour, confirmant la pertinence de son estimation.

Rentrons.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6588-yamanaka-hosen-chosen-of-kiheitai-100 http://www.ascentofshinobi.com/t7098-carnet-de-route-yamanaka-hosen#59563

Dans les nuages [ft Yamanaka Hosen]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: