Soutenez le forum !
1234
Partagez

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan

Aditya
AdityaEn ligne

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan Empty
Mar 18 Juin 2019 - 13:52
initiation diplomatique

ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan


Été 203, Bar du cheval aqueux, village de Kiri.



Le regard perçant d'Aditya s'échoua sur chacun des visages peuplant cette ruelle, parsemée des chaudes lumières portées par des lampions de soie annonçant l'arrivée de la période estivale. Ses pas résonnèrent sur le sol de pierre à chacun de ses mouvements tandis qu'il s'avançait avec apaisement vers cet édifice bien trop familier à son goût, celui du Cheval Aqueux où son ancien mentor lui avait donné rendez-vous afin de l'initier aux devoirs diplomatiques – bien que cela pouvait paraître étrange au premier abord, ça n’avait pas étonné l’ascèse. Après tout, la cheffe du clan Yuki était connue pour être friande de ce genre de boissons. Et si le souvenir d’un nudiste en cavale avait su marquer l’esprit du blond quant à ce lieu singulier, cela ne l’empêcha pas de s’y rendre de nouveau, toujours en compagnie de la métamorphe qui ne quittait jamais ses côtés. Ses iris vagabondèrent sur ses traits réfléchis le temps d’une œillade, elle qui était visiblement en proie à des questionnements intérieurs. Sans s’attarder à l’interroger sur ce qui froissait ainsi ses sourcils, son avant-bras vint soulever les noren, recevant la caresse de ces courts rideaux de lins le temps que la silhouette de la féline ne se glisse à l’intérieur de leur destination.

Une fois encore, les deux chûnins furent accaparés par ces effluves d’alcools qui émanaient des boissons servies aux clients, si bien qu’il lui sembla qu’elle s’était empreinte des murs et des meubles. Quelques senteurs épicées s’en détachaient néanmoins, fruits des mets servis dans le seul but d’éponger leurs excès. Ils avaient troqué cette ambiance de débauche et de volupté au doux manteau brumeux et à la compagnie de la nuit, là où la Yuki les attendaient impatiemment. Si un verre trônait déjà face à elle, l’ascèse se garda bien de juger de sa sobriété ; après tout, il lui faudrait avoir les idées claires lorsqu’ils aborderaient ce pourquoi ils s’étaient retrouvés aujourd’hui. Aussi, il prit place quelques instant après la féline en adressant une œillade entendue à leur mentor.

« C'est un lieu bien étrange pour parler diplomatie, Kaya, mais j’imagine que tu nous a fait venir ici pour une bonne raison. », glissa-t-il à l’aube d’un sourire en guise de salutation.

L’azur dormant au creux de ses iris vint rencontrer les traits de sa plus proche amie, l’espace d’un instant, avant que son attention ne soit de nouveau tout entière dédiée à l’ancienne Sajikan après qu'il ait intimé quelques mots à leur hôte venu s'enquérir de leurs commandes ; quelques mets ne seraient pas de refus pour alimenter cette discussion. Après tout, il s'agissait là de l'avenir auquel il se destinait, et une fois encore, il remettait toutes les lignes de son apprentissage entre les mains de sa mentor.

« Par quoi veux-tu commencer ? »




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan Empty
Sam 22 Juin 2019 - 22:15
La diplomatie. Une notion aux contours adoucis, pouvant mener à la conduite de négociations évidemment utiles pour la direction d'un pays aussi grand que le Mizu no Kuni. Si l'archipel est bordé par des frontières maritimes éprouvantes à traverser, cela n'a pourtant jamais empêché sa nation de s'intéresser aux territoires extérieurs, ou bien de devenir proie à la convoitise d'étrangers. Quand bien même la Brume avait hérité de mœurs parfois bercées par le mercenariat et d'esprits aiguisés par la violence, à ce jour, les hautes instances ne pouvaient se permettre d'outrepasser l'importance des relations internationales vis-à-vis des autres grandes nations. Et cette sorte de soft-power apparaissait aux yeux de certains comme étant une véritable conviction digne de mener leurs pensées ; c'était d'ailleurs le cas de Yuki Kaya, ancienne senseï d'Aditya et Reikan au sein de l'équipe dix. [invisible_edit]

Celle qui mettait la paix sur un piédestal fut ainsi convoquée au Cheval Aqueux par son partenaire d'équipe de la précédente saison, afin de se recueillir autour d'une table aux côtés de leur mentor de la même époque. Et si la métamorphe était convaincue que les diplomates des quatre coins du monde jouaient un rôle prépondérant dans l'investiture d'une paix durable dans le Yuukan, elle ne pouvait pas refuser cette entrevue, dont le sujet principal tournait autour des fonctions diplomatiques de la dame de glace. En plus d'être le fruit dorénavant mûri de deux amoureux du voyage, Reikan était l'enfant des bêtes, celle qui avait parcouru bon nombre de pays avec sa horde avant d'atterrir à Kiri. Ce vécu faisait d'elle quelqu'un d'unique, une âme singulière, qui connaissait mieux que quiconque les avantages mais aussi les risques d'une telle puissance douce ; en effet, la diplomatie pouvait être classée dans les sciences sages et raisonnées, celle-ci ne suffisait pas toujours pour faire céder les malveillants les plus bornés. Mais couplée au charisme et à la puissance d'une poignée d'êtres-humains, la souplesse de la diplomatie était destinée à être une arme redoutable, capable de faire véhiculer une vague de pacifisme et de mettre à genoux les dirigeants les plus réticents à l'idée, si bien maniée.

Très vite, la changeforme se retrouva à l'entrée de la buvette qu'elle connaissait désormais comme sa poche ; après tout, elle y avait pourchassé pas mal de fauteurs de troubles. Son regard bleu roi parcourut en un instant le comptoir avant d'être attiré comme un aimant sur la chevelure blonde de la Jōnin, qui refroidissait le bar déjà bien animé par sa simple et pure clarté. Comme d'habitude, toujours en avance. Cette remarque intérieure lui arracha un sourire espiègle, avant que ses pas ne décident de la mener jusqu'à la table, côte à côte avec son ami, où la blonde siégeait déjà. Sans tarder, Reikan prit place sur l'un des tabourets de bois en jetant un œil au verre de Kaya. Vêtue de son haut de kimono habituel, où son nouvel insigne trônait en roi, la métamorphe demanda à la serveuse de lui ramener un jus de papaye. Puis, malgré le fait qu'elle restait toujours aussi droite qu'un piquet, son coude droit vint modeler un appui au coin du bois. Elle resta attentive aux propos d'abord tenus par Aditya et impatiente de savoir ce qui allait sortir de la bouche de la Yuki.

« Peut-être que tu pourrais commencer par ce qui a fait naître en toi une telle inspiration au cours de ta vie? »

_________________



Dernière édition par Yasei Reikan le Sam 12 Oct 2019 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan Empty
Dim 23 Juin 2019 - 14:58

La lettre qu’avait envoyé son élève devenu chunin concernant une initiation au rôle qu’elle avait tenu sous l’ère Shiori avait eu une réponse positive. Cependant, le point de rendez-vous avait été convenu dans un bar. Il n’était pas le plus réputé ni le plus huppé de la ville, contrairement aux établissements que la cheffe du clan Yuki avait l’habitude de fréquenter, mais il y avait une raison à cela. Plusieurs même, mais au moins une officielle. Sa tenue jurait un peu avec les autres personnes en ce lieu. Presque en terrain populaire, elle était dans une tenue bien plus formelle, mais surtout étonnamment noire pour quelqu’un qui ne s’habillait auparavant uniquement en blanc.

DarKaya:
 

D’ailleurs, elle allait profiter de ce moment pour aborder le sujet de la résonnance. De toute façon, elle n’aurait pas d’autre choix que de les prévenir, sinon il se peut qu’ils soient choqués par certaines réactions de la blonde, dont l’aspect paraissait plus froid et plus sombre qu’auparavant. De plus, sa chevelure blonde était bien plus disciplinée, et lui donnait presque un aspect strict. Arrivée en avance, celle qui ne jurait que par le Saké se fit servir un Gin, avec un peu de citron et de l’eau gazeuse.

Perdue dans ses propres pensées, un peu perturbée pour être honnête, elle faisait remuer les glaçons de son verre longuement avant d’en boire une gorgée et de sentir cet alcool fort glisser dans sa gorge en espérant qu’il puisse alléger un petit peu son esprit si encombré dernièrement.

Son regard glacial avait toujours l’entrée dans son champ de vision, et lorsque les deux membres de l’équipe 10 arrivèrent, elle se contenta d’un petit signe de la main pour se faire remarquer, bien qu’elle ne doutât pas qu’elle était facilement identifiable dans ce bar. Ils s’approchèrent sans hésiter, et prirent place à ses côtés. Si une chose n’avait pas changé, c’était bien la façon dont elle observait les gens qui s’approchaient d’elle, les jugeant sans aucune gêne. Elle essayait au passage de déceler une quelconque différence pouvant être apparue à cause des récents événements.

« Bonjour. Ne t’en fais pas, j’ai mes raisons. La première étant que si vous pensez que la diplomatie se joue uniquement dans des bureaux et lors de réunions organisées et solennelles, vous vous trompez fortement. »

Un petit sourire apparu sur le visage de celle qui était désormais une Heidan du village, montrant qu’elle n’avait pas perdu son âme à cause de la résonnance. Cependant, elle ne pouvait s’empêcher d’être bien plus franche et d’exprimer ses pensées sans grande retenue.

« Toujours aussi élégante, Reikan, j’apprécie ton style… »

Dit-elle, un peu hors sujet, avant de se reprendre en poussant un petit soupir.

« Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aurais une question pour vous. Est-ce qu’après l’attaque du Dieu de l’eau vous avez ressenti comme un changement ? Vous avez dû le remarquer, pas mal de personnes ont été perturbées par ces événements. Pour être honnête, je pense en faire partie, et essayez de ne pas me tenir rigueur si je suis un peu trop… Franche et directe. »

Elle lance un regard à Reikan, avant de préciser.

« Je répondrai à ta question par la suite, ne t’en fais pas. »

Elle avait cependant entendu la commande de Reikan, et avait levé les yeux au ciel. Elle rappela le serveur, et lui demanda une bouteille de saké, ainsi que deux récipients pour ses deux convives.

« Si vous me dites que vous n’aimez pas le sake, ou pas l’alcool en général, eh bien ce n’est pas mon problème. J’y viendrai, mais bien souvent, il faut se plier aux coutumes étrangères, que ça plaise ou non. »


_________________
Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Aditya
AdityaEn ligne

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan Empty
Lun 24 Juin 2019 - 14:56
Aditya dardait un regard nouveau sur la stature de leur mentor dont la silhouette aux vêtements bien souvent aériens s’était substituée à un air plus strict et direct. Il arqua un sourcil silencieux en voyant l’étoffe de sa commande, étonné que l’eau de riz n’accapare pas toutes ses pensées. Bien qu’il eût tout d’abord été réticent à l’idée de traiter de tels sujet dans une ambiance aussi festive, il semblait que la Yuki l’avait choisi minutieusement afin de parfaire leur première leçon à ce sujet : aucun lieu n’était dédié à la diplomatie, si tant était que chaque aspect du monde pouvait être le berceau d’une alliance nouvelle, ou le terreau d’une impitoyable guerre. D’un geste, il intima au serveur de leur apporter de quoi éponger l’alcool de leur mentor ; châtaignes grillées, yakitori, brochettes de viandes. La soirée allait être longue, après tout.

Ses iris revinrent glisser sur les traits de Kaya, qui semblait avoir délaissé sa taquinerie naturelle au profit d’une honnêteté qu’il ne pouvait qu’apprécier. Néanmoins, ses sourcils se froncèrent lorsqu’elle mentionna les possibles retombées qu’avaient pu essuyer le village ou ses habitants à la suite du cataclysme divin qui s’était échoué sur les berges de Mizu. Il était évident qu’elle parlait là de cette Résonance qui avait emporté bien des civils et des soldats dans l’incertitude et l’impuissance. C’est donc de là qu’elle tire cette franchise. Visiblement, ce phénomène n’impacte pas seulement le chakra, mais les shinobis en eux-mêmes.

« Je n’ai rien ressenti pour ma part, ou tout du moins, pas directement. Dans le doute, j’ai procédé à quelques examens – cela aurait pu être plus insipide, comme pour Atsumi. Ils n’ont rien révélé, aussi, j’imagine ne pas avoir été impacté au même titre que bon nombre d’entre nous même si je dois bien avouer que maîtriser mon chakra m’a peut-être paru plus facile, depuis. », affirma-t-il sur un ton posé.

Aditya éluda cependant cette aisance singulière à l’usage des sceaux et cette affinité déconcertante à maîtriser son chakra d’une manière bien plus pointue qu’à l’accoutumée qui s’étaient révélées à lui quelques temps après les premiers cas majeurs de Résonance qu’il avait dû endiguer ; la manière dont il était parvenu à restreindre les arcs électriques qu’émettaient le chakra de Sabaru, avec une telle simplicité, en était sûrement l’une des preuves les plus flagrantes. S’il avait d’abord cru à l’émergence du résultat de ses travaux, il avait dû se rendre à l’évidence : ses capacités s’étaient fondamentalement accrues, il n’y avait aucun doute. La question résidait dans l’intérêt de leur confier une telle chose ; après tout, il était toujours en mesure d’utiliser son don sylvestre. De ce côté-ci, rien n’avait changé.

Le tintement d’une bouteille vint couper leur discussion, l’espace d’un instant ; le saké qu’avait commandé la Yuki venait de leur être convié au même titre que les mets divers qu’il avait recommandé. Son regard glissa quelques instants sur le liquide translucide qui dansait à l’intérieur du carcan de verre tandis que sa main s’emparait d’une brochette tendue à la métamorphe. Il savait qu’elles étaient son petit plaisir coupable, depuis bien longtemps – ainsi, elle n’aurait pas à aller chaparder celle d’une silhouette passant par ici.




_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan Empty
Lun 24 Juin 2019 - 20:57
Le menton soutenu par la paume de sa dextre, Reikan fixa avec une tout autre attention la dame de glace depuis qu'elle avait posé son séant sur sa chaise. C'était un fait ; Yuki Kaya avait fait les frais de la Résonance comme bon nombre de ses camarades, mais pas de la même façon. Si ses capacités semblaient avoir été épargnées par la vague de chakra, son esprit lui, avait presque perdu de ses habitudes et agissait à sa guise. Et elle en était pleinement consciente, puisqu'elle paraissait ne plus être capable d'ériger de barrières entre ses pensées et ses paroles. La féline décortiqua chacun des éléments significatifs de sa gestuelle et l'intonation de sa voix. Cela côtoyait de près le changement de personnalité, mais a priori, leur senseï était restée fondamentalement la même, bien qu'elle disposait désormais d'un franc-parler à toute épreuve.
[invisible_edit]
La métamorphe ne put réagir que par un sourire aussi sincère que la nouvelle attitude de la blonde. Elle prit même un malin plaisir à recevoir son compliment, sans arrière-pensée. Aux yeux de la nomade, l'impact qu'avait eu la Résonance à l'égard de son ancien mentor ne constituait pas vraiment un handicap, si l'on devait la comparer à certains. Si la cheffe du clan Yuki avait perdu sa tact, elle disposait toujours de sa redoutable glace et de tous ses sens, sans parler de ses capacités d'analyse et d'adaptation. En bref, la jolie brune ne pouvait pas estimer que sa supérieure incarnait vraiment une victime de cet étrange phénomène. Et cela la rassura, dans un sens ; malgré le fait que chacun eut à assumer la charge d'une escouade depuis l'attaque de Sanbi, les membres de l'ancienne équipe 10 étaient réunis, sains et saufs.

« Pour être honnête, je t'avoue que ce changement me plaît. Avant, j'avais l'impression que tu te retenais. Faire face à la vraie Kaya, sans le moindre filtre, ne peut qu'être appréciable à mon humble avis. En ce qui me concerne, je n'ai nullement été affectée par cette vague de chakra, de toutes les façons que j'ai pu constater jusqu'à lors. J'ai certes progressé en termes de puissance, je ne peux nier le fait que cela ne puisse être que le fruit d'un labeur de longue durée. »

En effet, Reikan était restée fidèle à elle-même sous tous ses aspects ; l'exception à la règle était qu'elle était désormais une kunoichi reconnue par le village, puisqu'elle avait accédé au grade de Chūnin depuis les récents événements. Peut-être que si elle avait elle aussi été affectée par la Résonance, tout comme Kaya, la changeforme n'aurait pas refusé le poste d'officière à la Kenpei qui lui avait été proposé. Mais le destin et son esprit bien trop libre pour une telle unité avaient fait qu'elle ne pouvait accepter une telle offre, contrairement à son éternel coéquipier.

Les yeux de la nomade venaient tout juste de se perdre dans le saké qui se déversait dans son verre, sous le service d'une employée du Cheval Aqueux qui était engrainée par la Jōnin à la coupe carrée. Se plier aux coutumes étrangères, hein... La carnivore dans l'âme expira un faible soupir, paupières closes, avant de renifler l'odeur d'une brochette sous son nez. Ses paupières et ses lèvres s'ouvrirent sans se faire prier pour enfouir le bout de la brochette dans sa bouche, avant qu'elle n'ait pu attraper avec douceur le fin bout de bois qui formait l'alliance entre les différentes morceaux de viande. Elle dégusta ce mets tendu par son meilleur ami, tout en réfléchissant avant de parler.

« Mis à part se plier aux coutumes étrangères, qu'est-ce que la diplomatie implique finalement? Il est indéniable qu'il faut avoir une certaine souplesse d'esprit pour convaincre l'autre partie, mais... ce rôle demande-t-il plus de sacrifices que toute autre fonction au sein de Kiri? »

_________________



Dernière édition par Yasei Reikan le Mar 27 Aoû 2019 - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan Empty
Lun 1 Juil 2019 - 1:19

La première de ses interrogations fut bien vite balayée. Aditya n’avait apparemment pas été impacté par cette vague bien étrange, et c’était tant mieux. Il aurait été dramatique d’avoir eu tant de mal à maîtriser son chakra et sa capacité à manipuler le bois pour se voir retirer tout ce dur labeur d’un simple souffle. Mentalement, Kaya ne pensait pas qu’il aurait pu se relever d’un tel désastre. En plus, même des examens médicaux avaient confirmé une influence nulle sur son chakra. Parfait ! Enfin, c’était ce qu’elle pensait jusqu’à ce qu’il dise sa dernière phrase. La jolie blonde fronça alors les sourcils, étonnée.

Reikan prit la parole à son tour, et fit remarquer à Kaya que son absence de retenue lui plaisait. C’est avec un petit sourire qu’elle hocha négativement la tête.

« Je t’assure que ça peut être très, très gênant… Tu ne te rends pas bien compte, je pense. »

Elle s’était permise de l’interrompre brièvement, avant qu’elle ne poursuive sur son absence de séquelles par rapport aux récents événements. Eh bien, ses anciens élèves avaient été bien plus résistants qu’elle. C’est que ça en était presque vexant ! Mais tant mieux pour eux, après tout. Kaya aura à se servir de son expérience plus grande pour surmonter cette épreuve, en espérant réussir.

« Rien de négatif, donc. De ce que j’ai compris, vous ne voyez qu’une progression, liée ou non à cette vague de chakra… Très bien, je suis contente pour vous. »

Elle croise ses fines jambes et prend une gorgée de sa boisson qui était déjà servie, tandis que le saké venait d’être servi pour les deux membres de l’équipe 10. Aditya semblait être un buveur régulier de part ses réflexes situationnels. Il proposa immédiatement à manger à Reikan, probablement pour éponger et mieux tenir l’alcool.

« Belle stratégie, Aditya… »

Dit-elle sans préciser de quoi elle parlait, tant ça lui paraissait évident. Une fois cette petite mise en bouche avalée par la jolie brune de son équipe, elle lui posa une question plutôt ouverte, et Kaya sentait que tout cela pouvait déraper, et assez vite. Mais quoiqu’il arrive, à part se lever et partir en courant, elle ne pouvait pas faire grand-chose pour maîtriser ses paroles.

« Idéalement, se tenir informer des événements, internes au continent et surtout externes. En tirer une tendance des relations entre villages, mais aussi entre villages et organisations diverses. Mais comme vous vous en doutez, le plus dur c’est d’avoir des informations fiables, et si possible exclusives. Et dans ce cas, il faut avoir un très bon relationnel. »

Elle se mord la lèvre inférieure, semblant lutter de toutes ses forces pour ne pas parler d’avantage, allant même jusqu’à attraper son verre pour tenter de boire un coup, mais trop tard. Le verre à la main, elle ne put s’empêcher de poursuivre.

« Du coup, le sacrifice est parfois total. Surtout lorsqu’il faut amorcer des nouvelles conversations avec d’autres villages. Les liens sont en général rompus, et il est très compliqué d’avoir des interlocuteurs non hostiles. Pour cela, les événements internationaux sont des véritables aubaines. Comme le tournoi. Il faut alors choisir les bonnes personnes à contacter. Plus elles sont haut placer, mieux c’est. Et après, tous les moyens sont bons, quitte à sortir un peu du cadre professionnel. J’ai rencontré un très puissant Kumojin grâce à cet événement. Le vainqueur d’ailleurs. J’ai pu tisser un premier contact grâce au rôle d’arbitre, ma présence en tant que telle n’était d’ailleurs pas anodine, et puis on s’est retrouvés à discuter de façon moins formelle un soir, autour d’un verre. Ou deux, d’ailleurs. Bon, j’étais complètement saoul, et on a couché ensemble. Mais il est si beau et intelligent… »

Kaya devient rouge de honte, non seulement elle venait d’avouer des choses que personne ne savait, mais en plus, elle avait eu l’air une adolescente amoureuse de son premier copain. A ce moment-là, elle aurait préféré mourir que d’affronter le regard de Reikan ou d’Aditya. D’ailleurs, elle regardait son verre pour fuir.

« Enfin, en parlant de coutumes… A la vôtre, et pas le droit de refuser, ça pourrait vexer vos interlocuteurs. »

Dit-elle en attrapant son verre et en le finissant d’une traite.

« Que je boive ou pas, je dis déjà n’importe quoi, alors … Enfin, au moins vous savez que je ne peux pas mentir. On va essayer d’éviter les questions sensibles, hein, j’ai quelques secrets à garder tout de même. D’ailleurs, n’en parlez à personne, s’il vous plait. »

La nouvellement nommée Heidan a du mal à reprendre un teint normal, et appelle le serveur pour commander un nouveau verre.

« Sinon, il faut être prêt à bouger à tout moment, à se retrouver dans des situations délicates, voire carrément dangereuses. Un mot de travers peut vite vous mettre dans le pétrin. Et parfois, il n’y a pas le choix. Avec Inja, on est tombé sur un village de Mizu bien peut enclin à la négociation. Du coup, la fameuse destruction par accident météorologique, avec plusieurs dizaines de morts. Bah en fait, c’était nous, mais ils ne nous ont pas trop laissé le choix. Ah, il faut savoir mentir aussi. Parfois, dire ce que l’autre veut entendre est une option vraiment intéressante. On ne peut pas défendre tous les fronts, il faut choisir ses combats. Laisser son adversaire prendre un peu de terrain pour l’attaquer sur un autre sujet… Pour ça qu’en ce moment, j’essaye d’éviter mes tâches en lien avec la diplomatie… »

Elle prend une grande inspiration, assez étrange car ne respirant pas la confiance.

« J’en peux plus de ce truc… »

_________________
Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Aditya
AdityaEn ligne

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan Empty
Sam 28 Sep 2019 - 20:04
Aditya glissa une œillade sur les traits de la Yuki dès lors que ses paroles, prononcées à son adresse, ne s’évanouirent dans un murmure. Si à ses yeux il s’agissait là d’une stratégie, elle revêtait plutôt des airs d’apprentissage en ce qui le concernait ; connaître les dédales du corps humain pouvait se révéler bien plus pratique que l’on pourrait le croire en dehors des usages de l’Iroujutsu. Un rictus taquin émergea sur la lisière de ses lèvres alors qu’il avisait sa mentor d’un regard lourd de sous-entendus.

« Je croyais que l’on devait se plier aux coutumes, Kaya. Présentement, il s’agit des tiennes puisque nous voulons quelque chose de ta part… non ? », glissa-t-il en buvant une première gorgée du breuvage, non sans modération. S’il n’avait jamais été un grand buveur – les fois où il avait gouté à l’alcool se comptant sur le bout des doigts d’une main – il connaissait cependant les risques venant avec lui ; boire trop vite, et cela vous monterait à la tête.

Le tintement significatif du verre retrouvant le support du bois vint ponctuer le récit de la jeune femme, relatant à ses deux élèves les fondements d’une relation diplomatique digne de ce nom. Il était évident que se lancer dans une mission telle que celle-ci, sans connaître les aléas liant les pays entre eux ou les récents évènement ayant chamboulé la politique de ces derniers était, non seulement inutile, mais tout à fait inconcevable. Et cela revêtait aux yeux des Kirijins une difficulté particulière ; ainsi excentré du reste du Yuukan, les évènements s’étant produis par-delà le monde ne leur parvenaient que par acouphènes… si elles n’étaient pas totalement occultées. À ce jour, les journaux relatant les informations mondiales demeuraient leur source principale ; d’où le besoin stratégique pour la Cité Brumeuse de construire un réseau d’espionnage solide au plus vite. Il était évident qu’avoir des connaissances au sein du monde ninja revêtait ses plus belles paroles, en des temps comme celui-ci.

Cependant, le comportement de la Yuki attira l’attention d’Aditya, qui avait remarqué la force avec laquelle elle s’accrochait à son saké – et outre l’amour de l’alcool, il se doutait bien que quelque chose se tramait. Mais devant son air impassible et désireux de poursuivre la conversation, il ne dit rien, et se contenta d’amener à ses lèvres une brochette similaire à celle qu’il avait tendu à la carnassière, quelques minutes plus tôt.

…Chose qu’il n’aurait pas dû. Au fur et à mesure que son discours s’accentuais sur les besoins de former des relations fiables et sincères, l’ascèse pouvait sentir le ton de sa voix se teindre de gêne, jusqu’à ce que la bombe ne soit finalement lâchée. La poitrine d’Aditya se souleva au rythme d’une toux impromptue, son poing s’appuyant contre ses lèvres comme pour s’empêcher de recracher la viande qu’il mâchait sous la surprise d’une telle révélation. Une coloration similaire à celle qui siégeait sur le visage de Kaya empourpra ses joues ; bien qu’elle ne soit que légère, c’était là un état qu’aucune de ses deux comparses n’avaient pu lui prêter auparavant.

De deux tapotements sur son torse, l’enfant du bois fini par déglutir, reposant sa brochette sur la planche de pierre fine laissée à leur disposition. Un long soupir fendit ses lèvres alors que ses doigts vinrent voiler son regard, se glissant sous les brins d’or qui couvraient d’ordinaire son front, tandis que dans le même temps, le rire singulier de la métamorphe venait ponctuer le silence gênant qui avait parcouru leur table après les dires de Kaya. Un rictus amusé trôna sur ses traits à son tour, sa paume quittant son fasciés. Bon sang…

« J’imagine – ou plutôt j’espère – que l’on n’avons pas à faire cela pour créer chacune de nos relations diplomatiques, n’est-ce pas ? », glissa-t-il avant de s’emparer à nouveau de son verre et de s’imprégner d’une seconde gorgée unique, comme l’avait si bien suggéré sa mentor. L’objet retrouva bientôt sa place aux côtés de sa brochette ; désormais vide.

Aditya adressa un regard à sa consœur, ne sachant réellement comment réagir. Une chaleur sourde grandissait au creux de sa gorge, rémanence de l’alcool qu’il venait d’ingurgiter, remontant le long de son cou jusqu'aux angles de sa mâchoire, emplissant l’ensemble de son visage.

« Tu n’avais pas besoin de nous le demander ; ça restera entre nous, ne t’en fais pas. »

Sa prise se referma de nouveau sur le bâton de bois sur lequel était enfourché viande et légumes, afin d'éponger ce trop de liquide qui lui était demeuré en travers. Si Kaya cherchait à les rendre saoul, il tâcherait au moins de lui donner un affront digne de ce nom ; après tout, quel intérêt y trouverait-elle si ses deux élèves embrassaient l'inconscience trop rapidement, si leurs langues étaient trop déliées pour à la fois poser et répondre à des interrogations ?

Comme ce à quoi il s'attendait, la jeune femme poursuivit son discours, en révélant cette fois-ci les dangers liés à de telles explorations. Si leur statut de shinobi allait de pair avec difficultés et mise en danger de soi, et que de fait, il était aisé de penser que cela importait peu, Aditya ne s'y déroba pas ; des événements soudains, qu'ils soient en terre inconnue ou non, pouvaient arracher la vie à qui que ce soit s'il venait à perdre son sang-froid, ne serait-ce que l'espace d'une seconde. Le cataclysme du Dieu de l'Eau en était le parfait exemple ; et pourtant, cela s'était déroulé sur les flancs du pays de l'Eau, non pas en plein cœur du Désert de Kaze comme précédemment.

Ses sourcils se froncèrent lorsqu'elle révéla être à l'origine, aux côtés de l'ancien chef des armées, de la mort d'une dizaine de personnes, couvert par l'étiquette d'un incident météorologique. L'enfant du bois était bien loin de tolérer de telles pratiques. Cependant, force était de constater qu'au travers du prisme de ces quelques mots, il ne détenait pas l'ensemble de l'histoire sur ce qui s'était déroulé dans ce village. Peut-être y avait-il des circonstances atténuantes, peut-être que non. Il tâcherait de la questionner sur ce sujet plus tard, à moins que Reikan ne s'en charge à sa place. Au lieu de cela, il décida de recentrer la discussion sur ce qui les intéressait réellement : leur apprentissage de la diplomatie.

« Dans ce cas, parle-nous de tes relations actuelles. Qu'as-tu appris au fil de tes expériences ? Nous avons beau avoir voyagé... les liens qu'entretiennent les villages cachés sont encore flous, tout du moins de mon côté. Il y a sûrement des choses que tu peux nous apprendre, sur le rapport que nous entretenons avec le Pays de la Terre... ou celui de la Foudre. Inversement, savoir avec quels pays nous n'avons encore eu aucun contact pourrait se révéler utile. De même, si jamais tu connais certaines de leurs cultures... je serai ravi de les apprendre, même si cela risque d'étendre la soirée en longueur. », glissa-t-il en remplissant le verre de la Yuki à nouveau, imitant son geste de plus tôt ; s'il désirait quelque chose de sa part, il devrait se plier à ses coutumes, n'est-ce pas ?

Et dans l'attente de sa réponse, Aditya tâchera d'étouffer la chaleur languissante qui s'était imprégnée de lui, avant qu'elle ne leur redemande d'agir de la sorte. Bientôt, il lui faudrait se munir d'une seconde brochette.


_________________

_

encore plus spooky:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan Empty
Hier à 12:21
L'aveu de Kaya, quant à ses histoires de romances et de coucheries avec ses homologues étrangers, fit naître un rire franc dans la gorge de la métamorphe. Elle n'avait même pas su le retenir, malgré la meilleure des volontés. Peut-être était-ce tout simplement parce que la réaction de son meilleur ami troublé par la gêne l'amusait? Pauvre Aditya. Très certainement. Mais en réalité, ce rire tendait surtout à gommer l'ombre d'une once de jalousie qui pesait sur elle. Parce qu'à ce moment-là, Reikan, celle qui s'était toujours dévoué pour porter le fardeau de tout un chacun sur sa route, envia la légèreté de vie de la Yuki. La diplomatie avait beau être une matière parfois épineuse dans le monde shinobi, la grande blonde semblait manier cette traîtresse de rose à la perfection. Si son cœur baignait dans un semblant de même convictions de paix que sa supérieure, l'enfant dévouée des bêtes était-elle seulement à la hauteur d'un tel domaine, où la retenue, parfois même l'hypocrisie, régnaient en toute heure?

De tels doutes l'obligèrent à détourner son attention de la conversation, le temps d'un maigre instant. Malgré son jeune âge et en toute connaissance de cause, la féline était parfaitement consciente de ce qui pouvait lui faire défaut à l'avenir, contrairement à Aditya ; la flamme de l'espoir. Si dans la diplomatie toute en finesse, Kaya paraissait être un long fleuve tranquille, Reikan, elle, se savait d'ores et déjà détentrice d'un véritable brasier d'espérances, difficilement domptable. Et plus le temps passait, plus la jolie brune se sentait investie d'un devoir universel, par rapport à son clan, mais aussi par rapport à tous ceux pour qui elle avait promis de faire régner la paix. Mais tout ceci coïnciderait-il avec l'usage de la diplomatie? Constituait-elle réellement un remède à tous les maux, à toutes les guerres entre les Hommes? L'épisode de la Déesse endormie, auquel la jolie brune avait directement pris part, n'avait fait que l'investir de plus belle dans cette lutte acharnée. Parce que les mots ne sont pas toujours suffisants pour convaincre l'ennemi, et notamment que pour protéger ceux que l'on chérit, il faut se battre jusqu'à en risquer sa vie.

Mille et une questions traversèrent l'esprit de la changeforme, jusqu'à ce qu'une chose l'interpelle, dans le discours de la dame de glace. Mentir? Les sourcils de la jeune femme se froncèrent, à l'entente des propos de la responsable diplomatique de la Cité brumeuse. À vrai dire, bien que Reikan soit une fille particulièrement espiègle, taire la vérité était loin de faire partie de ses habitudes, même si cela pouvait s'avérer lui être particulièrement bénéfique. Il n'y a aucun profit au mensonge, seulement des retombées parfois embarrassantes. Est-ce vraiment là le terreau des futures relations entre les villages? Puis, Kaya fit référence à l'anéantissement d'un village de l'Eau, pour une raison lui étant encore inconnue. Reikan serra le poing droit, avant d'ouvrir ses fins doigts et de se saisir de son verre de saké. Sur le coup, elle se demanda même si cette conversation ne tournait pas autour d'une vaste blague de la part de la Yuki, notamment lorsqu'elle évoqua l'accident météorologique faussé. De toute évidence, elle était incapable de prêter allégeance à la sournoiserie du mensonge ; il fallait dire que la Fille du Vent n'était pas adepte du simulacre.

D'une traite, la Tigresse blanche s'enfila entièrement le contenu de son verre pour chasser ce surplus de réflexion. Contre toute attente, bien que Reikan fit preuve d'une bonne descente, elle était loin de porter l'alcool dans son cœur au quotidien ; elle n'en avait même jamais goûté à cette élixir de passions et de tourments, auxquels les civils adoraient s'abandonner. Mais pour Kaya, elle le trimballerait en silence, pour témoigner de sa bonne foi vis-à-vis de son apprentissage juste le temps d'une soirée, pendant qu'Aditya se chargeait de lui faire part de sa soif culturelle. Il n'était pas question de lui faire subir un interrogatoire tout en espérant en tirer des réponses claires : après tout, l'alcool et l'effort n'ont jamais fait bon ménage ensemble.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route

Initiation diplomatique — ft. Yuki Kaya & Yasei Reikan

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: