Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Les caravanes d’Ali Baba
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 21:42 par Sabaku Eirin

» La FKP (Yamiko]
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 21:28 par Sakana Ayanokoji

» [B/MINI-EVENT/KIRI] Calife à la place du calife
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 21:24 par Date Junko

» [B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 21:23 par Narrateur

» 05. Se tromper sur toute la ligne
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 21:06 par Borukan Ashitaka

» Prémices (Metaru)
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Sakana Ayanokoji

» Consolidation [OS]
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Kōenji Zuko

» Patpat [Aditya]
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 20:40 par Kurayami Zeref

» Contre-la-montre en eaux troubles
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 20:16 par Kurayami Zeref

» [en cours] Koda Abura, genin
Comprendre la Terre [Libre] EmptyAujourd'hui à 19:53 par Koda Abura

Partagez

Comprendre la Terre [Libre]

Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 15:41
Katsuko était accompagnée d'un gardien, une fois encore. Libre sans l'être, elle avait du prévenir Toph deux jours plus tôt qu'elle s'entraînerait ici-même en ce jour. Si ce n'était pas le paradis, c'était bien plus acceptable que bien d'autres situations, des prisonniers qui se faisaient littéralement oubliés dans les geôles d'Iwa. Et encore une fois, même ces geôles étaient bien plus agréables que nombre d'entre celles qu'elle avait pu visiter.

La vampire de Kaze avait attaché ses cheveux en queue de cheval, libérant bien son visage de toute mèche gênante et après quelques moments de recherche, elle finit par se poser à l'un des endroits les plus hauts du coin. Elle en profita pour observer un peu Iwa de haut, essayer de comprendre sa structure, sa géographie. La cité était protégée par une muraille naturelle de rocs mais une seconde peau semblait être en train de prendre forme. Un mur de granit bien construit qui protègerait la cité pour la rendre impénétrable.

Son regard glissa ensuite sur les différents quartiers qu'elle commençait à connaître, le poste de police s'érigeant au centre de ce complexe. Une architecture travaillée qui donnait une certaine impression de sécurité pour les habitants sans doute ? Neiko se plongea ainsi dans ses réflexions sur l'avenir d'Ame par le biais d'Iwa pendant un long moment jusqu'à ce qu'elle se décide à se relever. Elle n'était pas venue ici pour réfléchir mais bien pour agir et apprendre à manier cette nouvelle affinité qu'elle sentait en elle depuis des mois, qui avait commencé à se manifester doucement à Murashigure ces dernières semaines et qui, depuis la résonance, bouillonnait en elle avec une force nouvelle. Une force qu'elle devait apprivoiser.

Katsuko posa ses mains sur le sol, fermant les yeux. Comme elle l'avait déjà fait, elle prit le temps d'analyser la terre et le roc sous elle. Leur agencement. Elle fondit sa conscience en eux pour trouver comment les manipuler sans tout détruire de manière incontrôlable, et lentement, elle commença à faire mouvoir la roche. Lentement, la kazejine fit sortir une masse informe qu'elle entreprit de manipuler. La grossir, l'élargir, puis l'affiner. Son travail était encore brusque, inexact, mais elle se savait sur la bonne voie. Celle qu'elle comptait emprunter lui nécessiterait une grande maîtrise de cet élément.

Complètement concentrée sur sa tâche, la jeune femme aux cheveux roses ne verrait sans doute pas venir d'éventuels spectateurs ou compagnons impromptus. Restait à voir s'ils viendraient à elle ou si les plateaux demeureraient calmes en ce jour d'été.

_________________
Comprendre la Terre [Libre] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Mar 18 Juin 2019 - 22:06
Tsuyoshi allait de mieux en mieux. C’était un fait. Il avait été retapé à deux reprises par un médecin plus que compétente. Une certaine Aimi. Cette dernière avait été là pour ses soins à la jambe lorsque le Hyûga avait été blessé pendant l’assaut sur Iwa. Une vilaine blessure de guerre avait résulté de son affrontement contre Tête de bouc ou Neiko si vous préférez. Et cette blessure avait a nouveau été impactée quelques jours plus tard alors qu’il avait été « invité » au royaume des rats pour y aider ces êtres dans leur besoin de sauver le fils de leur souverain. De violents combats avaient éclatés pendant qu’il réalisait cette mission et Tsuyoshi n’avait guère pu s’extraire de ce bourbier sans dommages. C’était après cet épisode qu’Aimi l’avait pris en charge. A nouveau. Efficacement, si efficacement qu’il s’était porté beaucoup mieux que la première fois qu’il avait été blessé.

*C’est qu’elle fait des miracles celle-là* S’était dit le Hyûga alors qu’il s’avançait vers l’endroit qu’il affectionnait le plus par ces temps troubles : les Hauts-plateaux. S’entrainer, récupérer puis s’entrainer. Le Hyûga ne faisait plus que cela, à telle enseigne que ses cousins le taquinaient en disant qu’il faisait tous ces efforts afin de pouvoir gérer face à Midori. Midori est sa promise, une Nagamasa à qui ses parents l’ont lié pour des questions d’alliances. Une alliance conclue après l’attaque sur Iwa. Depuis ce jour, tiens, bien des choses avaient changé dans la vie du Hyûga. C’est comme si la marche du temps s’accélérait. Du moins, cela était vrai pour lui.

Tsuyoshi était donc arrivé aux hauts-plateaux. Comme à son habitude, il avait sondé les environs, persuadé qu’il saurait trouver quelque chose d’intéressant à faire. Ce pourrait être, observer des combattants et apprendre de leur savoir-faire. Ce pourrait également être de combattre tout simplement. Le Chuunin appréciait presque avec la même intensité, les deux modes d’apprentissages. Cela dit, par expérience, il savait que la plus difficile des voies et la plus pratique était celle qui avait le plus d’enseignements à offrir. Il prit donc son temps afin de se donner les moyens de trouver un challenger qui pourrait lui offrir un combat de qualité ou à défaut de trouver deux protagonistes de niveau similaire et pourtant disposant d’aptitudes différentes…

Il ne chercha guère longtemps avant de tomber sur quelqu’un dont la présence en ces lieux le surpris. Il avait vu là-bas, Tête de bouc. Elle semblait concentrée sur elle-même ou plutôt sur ce qu’elle s’apprêtait à faire ou alors qu’elle venait de faire. Elle n’était pas là à observer les combattants histoire de tirer des enseignements concernant le savoir-faire iwajin. C’est probablement ce qu’aurait fait un ninja comme elle, mais non. En s’approchant encore plus, le Hyûga put remarquer qu’elle semblait s’employer à produire un jutsu, un jutsu qui apparemment lui demandait quelques efforts de concentration. Attentif, le Hyûga l’observa sans l’interrompre. Il se souvint de l’affrontement ; leur affrontement. Elle n’avait pas utilisé de techniques affinitaires. Alors c’était donc le doton son affinité ? Mais alors pourquoi semblait-elle si concentrée alors qu’elle tentait de produire une technique que quelqu’un de son niveau pouvait normalement réaliser en un claquement de doigts…

_ Je ne savais pas que tu avais pour affinité le doton… Le Hyûga hocha de la tête en guise de salut. Son regard était ferme et il semblait sur ses gardes. En réalité il l’était. Il attendait la réaction verbale de son interlocutrice ; réaction qu’il s’imaginait déjà déplaisante à son endroit. Sans attendre plus longtemps, le Chuunin se mit lui aussi à composer des mudra. Il allait s’occuper tandis que les railleries fuseraient. S’appliquant et se donnant la même peine que Tête de bouc, le bonhomme parvint à réaliser les mêmes choses qu’elles. Il souffla un peu et redressa la tête vers Tête de bouc.

_ J’ai également pour affinité le doton désormais… Depuis la résonance… Et j’apprends donc à la maîtriser… Mais je crois avoir pas mal avancé cela dit.

S’avançant encore il se planta devant la kunoichi errante.

_ Je ne m’attendais pas à te voir ici… Je ne m’attendais pas à te voir à Iwa. J’étais persuadé que tu avais déjà quitté le village. Des affaires te retiennent encore ici ?

Une simple question.

_________________
Spoiler:
 


Comprendre la Terre [Libre] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 12:50
Les devoirs s’enchaînaient à une allure folle, depuis l’attaque des mercenaires lobotomisés sur le village. Qu’il s’agisse des secours, des recherches de personnes disparues, des travaux d’ampleur à réaliser pour viabiliser nombre de bâtiments effondrés ou endommagés, ou encore d’autres missions diverses et variées, Yanosa et tous es collègues iwajins avaient fort à faire. Et c’était bien sûr sans compter sur tout le travail personnel qui devait être mené par tous les soldats qui avaient vu leurs capacités altérées ou, comme dans le cas de l’Oterashi, déverrouillées. Beaucoup n’avaient pas eu la chance de pouvoir affronter leur nouvelle condition à bras le corps, et avaient fini en amas indiscernables de chakra élémentaire qui s’étaient dispersés aux quatre vents, mais pour ceux qui avaient eu la chance d’être affecté d’une autre façon, il y avait bien souvent toute une pratique à ré-assimiler pour redevenir prêt pour le service actif.

Dans le cas de Yanosa, les choses étaient cependant un peu différentes : ses facultés d’assimilation lui avaient déjà été révélées avant l’incident de cette vague d’énergie, cette Résonnance, qui s’était pour ainsi dire contentée de débloquer son accès à ces capacités. Même si, les premiers temps, cela avait surtout rimé avec des manifestations incontrôlables de son pouvoir. Il enfonçait donc des portes ouvertes, et explorait librement tout un univers de possibilités et de potentialités qui allaient le rendre, et le rendaient déjà selon sa propre opinion, un shinobi bien plus versatile et efficace qu’il ne l’était auparavant. Ce qui n’était bien sûr toujours pas suffisant à ses yeux, surtout lorsqu’on considérait les objectifs somme toute assez ambitieux qu’il s’était fixés : avec les derniers événements, le penchant sombre, froid et calculateur du déshérité avait fait front commun avec sa part colérique et vengeresse, et bien peu de choses seraient à présent capables de le faire dévier de sa trajectoire.

Ces derniers jours s’étaient avérés difficiles pour le Genin d’Iwa d’un point de vue émotionnel, mais quelques interventions clés, comme ce combat contre Glouba, l’avaient aidé à se recentrer. Les vertus de ses séances de méditation lui étaient à nouveau apparus comme indispensables à son équilibre, en dépit des découvertes qu’il avait faites la dernière fois dans les profondeurs : en plus de lui permettre d’évincer l’espace de quelques heures ses douleurs physiques incessantes, elles lui offraient des sensations à nul autre pareil, le faisaient entrer dans un monde à part qui échappait aux réalités de la surface. Ce jour-là, Yanosa se perdit dans ces tréfonds avec délectation, retrouvant ses forces et ses énergies comme rarement auparavant, et se gorgea de la force de la Terre pendant plusieurs heures. Au terme de celles-ci, bien contraint de refaire surface pour ne pas épuiser sa réserve de chakra au-delà de ce qui était raisonnable pour une simple pause méditative, le guerrier rouge remonta en direction de la surface, ses sens en éveil, presque à fleur de peau.

C’est alors qu’il perçut, au-dessus, deux entités. Deux sources distinctes de vibrations et de chakra. Le retour aux réalités allait s’avérer très rapide, songea-t-il, mais curieux comme il était, et fort de son expérience malencontreuse de la dernière fois avec Midori, il prit légèrement la tangente pour se retrouver un peu à l’écart, toujours sous le niveau du plateau. A la frontière des mondes telluriques et célestes, il créa discrètement un troisième œil de roche, qui roula distraitement sur le sol pour passer pour un vulgaire cailloux balayé par le vent afin d’avoir un visuel sur les individus qui se trouvaient là. L’Oterashi reconnut immédiatement Tsuyoshi, le Hyûga dont il avait fait la connaissance à l’Académie. Il ne put également pas raté son interlocutrice, aux cheveux roses pétant rassemblés en queue de cheval et à l’accoutrement très singulier. Une prisonnière, se rappela-t-il, qui s’était entretenue avec cette Toph au commissariat.

Aujourd’hui libre comme l’air, en apparence, elle manipulait maladroitement de la roche entre ses mains pour tâcher de lui donner une forme. Toujours caché, Yanosa décida alors d’attendre pour en savoir plus sur ce qui se passait. Était-ce un rendez-vous planifié ? Une rencontre fortuite ? Le Hyûga surveillait-il l’ex-captive pour s’assurer qu’elle ne fasse rien d’inconsidéré ou qui mettrait Iwa en danger ? Dans ce dernier cas, pensa Yanosa, ils seraient dès lors deux à l’en empêcher...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 15:10
Katsuko était si absorbée par sa tâche qu'elle n'entendit ni ne vit Tsuyoshi venir. Elle avait beaucoup de mal à manipuler la terre encore, même si elle avait compris depuis un moment comment l'analyser. Sans doute parce qu'elle avait beaucoup plus travaillé ses capacités sensorielles cette dernière année que tout le reste. Elle sursauta lorsque ce dernier prit la parole, soupirant ensuite et se retournant, lui jetant un regard un peu agacé. D'autant plus que cette perte de concentration avait fait s'effondrer le dome qu'elle avait commencé à faire sur lui-même.

« Tu m'as fait peur, t'as pas vu que j'étais concentrée ? Tsss... Et ouais, aussi surprenant que ça puisse paraître, je dévoile pas toutes mes capacités au premier venu. Surtout quand je les maîtrise pas encore. C'est pas ça qui me sera utile en combat. »

En parlant, elle avait montré les résiduts de sa tentative encore débutante à n'en pas douter. Mais elle apprenait vite et elle était une autodidacte acharnée comme elle avait pu le prouver avec ses capacités sensorielles qu'elle maîtrisait presque à leur plein potentiel actuellement. Certes elle n'avait pas développé toutes les techniques qu'elle souhaitait, mais elle commençait à en avoir un certain pannel.

« Ah, t'es plus raiton. Cool pour toi, des nouveaux trucs à apprendre. »

Elle lui avait répondu cela d'un air totalement désintéressé qui prouvait bien à quel point elle s'en moquait. Elle ne le connaissait pas vraiment, ne lui devait rien. Qu'est-ce qu'il avait à lui parler comme s'il voulait faire ami-ami ? Il s'attendait à ce qu'elle lui tombe dans les bras ou quoi ? Voyant qu'il insistait et qu'il venait maintenant jusqu'à elle, s'arrêtant droit comme un piquet, elle soupira et se redressa, mettant ses mains sur ses hanches. Elle fronça alors légèrement les sourcils. Quoi, lui aussi il avait rétrécit ? C'était quoi ce délire, ils portaient tous des talons à Iwa ? Ou c'est elle qui avait pas fait gaffe à ses chaussures ? La sensation était infime et c'était bien par son habitude de tout observer et analyser qu'elle avait pu remarquer ça. Mais... Mais elle ne comprenait pas. Cela ne faisait pas sens.

« Des affaires ouais. J'ai pas le droit de partir. Je l'aurais plus tard, quand Toph aura fini ses trucs. En attendant je suis une "prisonnière libre". On appelle ça un genin par chez vous. »

Un sourire moqueur sur le visage, elle reprit la parole rapidement.

« Mais rassure-toi, je vais pas rester indéfiniment. Alors, pourquoi t'es venu me parler en plein entraînement, qu'est-ce que tu veux ? J'ai envoyé une lettre à Toph deux jours avant comme j'avais promi, ça devrait poser de problèmes à personne, si ? »

_________________
Comprendre la Terre [Libre] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 22:20
Le Hyûga écouta les réactions de Tête de bouc. Cette dernière affirma dans un premier temps, qu’il l’avait déconcentré et qu’il l’avait surpris. A vrai dire, en observant les réactions de son interlocutrice, le Hyûga s’était rendu compte qu’effectivement il l’avait dérangé, perturbé dans sa concentration. Cependant, contrairement à ce à quoi pouvait s’attendre Tsuyoshi, Tête de bouc n’avait pas été agressive verbalement à son encontre. Au contraire, elle s’était adressé à lui comme à un ami ou du moins une ancienne connaissance. Ils l’étaient un peu en réalité. Ils avaient eu l’occasion de se connaître en mode fast track !

_ Pas ça qui te sera utile ? Ma foi ! C’est super utile le doton je pense… Le Hyûga commençait à défendre cette affinité qui d’ailleurs lui plaisait de plus en plus. Il y voyait tant de possibilités. Quoique le doton présente des limites objectives, elle apporte cela dit nombre de solutions à bien des problèmes.

_ Qui te dit que je ne suis plus raiton ? N’as-tu jamais vu des ninjas disposant de plusieurs affinités ? Pourquoi mentir ? Tsuyoshi était le genre de ninja qui n’aimait pas beaucoup dévoiler ses capacités. S’il avait la possibilité de brouiller des pistes, il ne se gênait jamais. Bien entendu, sur le long terme il se ferait griller, peut-être même que Tête de bouc ne le croirait pas, mais bon !

Lorsque Tsuyoshi avait demandé à Tête de bouc est-ce qu’elle avait des affaires à expédier dans Iwa, cette dernière affirma que oui. Elle dit également qu’on ne l’avait pas encore libéré, elle ne disposait pas encore du droit de quitter Iwa. Le Hyûga se demandait bien pour quelle raison. Dans la mesure où elle était laissée libre dans le village, cela signifiait qu’elle ne se ferait pas exécutée ou punie pour ses actes. Du moins, telle était la tendance. Dès lors pourquoi ne pas libérer Tête de bouc ?

_ Une prisonnière libre ? Une Genin ? Le Hyûga rigola à cette pique lancée à l’adresse des Genins. Probablement qu’elle s’imaginait que Tsuyoshi était un Genin ? Sinon pour quelle raison aurait-elle lâché ces mots. Tiens toi bien, vu ton statut, tu es certes une prisonnière libre, mais chez nous, ça s’apparente plus au grade d’Aspirant. Ce serait trop d’honneur pour toi que de te conférer comme ça le grade de Genin.

Le Hyûga souriait d’un air moqueur.

_ Je suis tombé sur toi par hasard, je ne m’attendais pas à te trouver ici alors je suis venu voir ce que tu fabriquais. Il marqua une courte pause puis continua. Un entrainement ? Si c’est pour développer le doton pourquoi pas ? Si tu veux que je te botte les fesses à nouveau pas de drame non plus !

Le Hyûga fit un sourire forcé. Quelque chose en lui, lui rappela que sa dernière opposition contre Tête de bouc avait viré au cauchemar. Avait-il réellement envie de l’affronter ? Pourtant, il faudrait bien un jour braver sa peur.

_________________
Spoiler:
 


Comprendre la Terre [Libre] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 17:44
Caché dans l’anonymat que lui offrait la Terre elle-même, l’Oterashi ne manqua pas une miette de l’échange plein de gaieté qui se déroulait devant et au-dessus de lui. Il devint clair très rapidement, à entendre les propos de la jeune femme, que sa rencontre avec le dénommé Tsuyoshi était tout à fait fortuite. Et le ton employé par celle qu’il avait aperçu derrière les barreaux du commissariat laissait également peu de doute sur sa relation avec le Hyûa. Tout deux, apparemment, semblaient redécouvrir leurs capacités, et en l’occurrence leur lien nouvellement révélé avec l’affinité Doton. Si il avait pu sourire sous sa forme actuelle, sans doute Yanosa l’aurait-il fait : pour lui, pour qui la terre et la roche étaient devenus de tels alliées intimes et précieuses, voir d’autres personnes aborder maladroitement ses concepts avait quelque chose d’enthousiasmant.

Les petites victoires se prenaient là où on pouvait, se dit-il, juste avant qu’une remarque en apparence anodine de la jeune kunoichi ne l’interloque de deux façons bien distinctes. Les Genins, des prisonniers ? La comparaison fit écho dans l’esprit du pugiliste, même si ce n’était pas nécessairement de la façon dont la femme aux cheveux rosés l’avait initialement imaginée. Car l y avait en effet une part de vérité dans ce propos : Yanosa se sentait enfermé, privé de liberté d’action, et aurait été capable de tuer pour avoir la latitude qu’il souhaitait afin de servir au mieux les intérêts d’Iwa et de protéger la cité. Mais toute la liberté qu’il avait pour l’heure était celle d’obéir aux ordres qu’on lui donnait sans pouvoir prendre d’initiative. Une réflexion qui éclipsa quelques instant le fait que, entre les lignes, l’Oterashi finit par comprendre grossièrement la raison pour laquelle cette kunoichi, qui avait vraisemblablement participé à l’attaque, se retrouvait aujourd’hui en liberté, quoiqu’étroitement surveillée.

Le nom de Toph, en tout cas, pesait lourd dans son discours : le guerrier rouge ne s’était encore jamais entretenu avec la jeune Hyûga, mais sa réputation à ses yeux n’était déjà plus à faire en dépit de son jeune âge. Mais cette réponse à son interrogation initiale ne faisait que soulever une nouvelle question, plus intéressante et lourde de sens encore : pourquoi Toph l’avait-elle faite libérer ? La curiosité du pugiliste était piquée au vif, et il pesa le pour et le contre de son irruption potentielle dans cette conversation somme toute relativement tendue. Tsuyoshi, malgré le fait que c’était lui qui avait été l’instigateur de la discussion, semblait sur la défensive, comme oppressé par la verve pour le moins incisive de la jeune femme. Yanosa aurait bien profité de l’occasion pour s’entraîner avec lui, comme il le lui avait proposé quelques jours auparavant, mais la perspective de faire un étalage même modéré de ses capacités devant une ennemie potentielle ne l’enchantait pas. Il était donc pour ainsi dire condamné, soit à continuer son espionnage passif, soit à mettre les pieds dans le plat pour satisfaire sa curiosité et tenter d’en apprendre davantage sur le bouton de rose au tempérament épineux.

Le choix était vite fait.

Son corps sans forme définie émergea alors lentement du plateau, sur le côté des deux interlocuteurs, des crevasses terreuses laissant retomber des morceaux de roche sur le sol avant de se regrouper en une silhouette humaine presque reconnaissable. Yanosa ne reforma pas les contours précis de son visage, ne souhaitant pas forcément devenir identifiable directement par la détenue en liberté, et bien conscient que le Hyûga saurait sans doute le « reconnaître » après son entrée de l’autre fois à l’Académie. D’un voix grave et rauque déformée par sa transformation, il prit alors la parole.

« Le Doton… offre un accès à un univers bien particulier. Vous avez de la chance, tous les deux, sachez-le. Mais… je m’interroge. Sur le pourquoi de ta présence, ici, dit-il en pointant grossièrement un doigt vers la kunoichi. Que peux-tu bien avoir à offrir… pour justifier ta liberté. Elle peut te paraître bien illusoire, certainement… mais va dire ça à ceux qui attendent le jour de leur exécution, dans nos geôles. Qu’est-ce qui peut rattraper le coût de ces vies que tu as prises... »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 23:53
Elle soupira. Il était con ou quoi ? Il faisait exprès, c'est pas possible.

« Je sais que le doton est utile. Mais je le maîtrise pas, alors je m'en sers pas en combat pour pas mourir. C'est si dûr à comprendre ? T'es vraiment pas futé quand tu t'y mets. Et les ninjas que j'ai vu avec plusieurs affinités avaient tous une certaine expérience, une certaine force. Désolée pour toi hein, mais t'es trop nul à mes yeux pour en avoir deux. Libre à toi de me prouver que j'ai tort en refaisant ton dragon raiton. Il m'a bien mordu la jambe alors t'inquiète, je saurais le reconnaître. »

Neiko lui fit un sourire mauvais. Elle était sûre d'elle. Lui, il était trop peu expérimenté pour manier deux éléments. C'était évident. Elle, elle le pouvait, mais elle se garderait bien de le lui dire. La jeune femme aux yeux sanguins le fixait avec un air de provocation très assumé, testant encore une fois le Hyûga. S'il avait cru qu'elle s'arrêterait là, il se trompait lourdement.

« Je suis ni aspirante ni genin, rêve pas. J'vais pas devenir Iwajine. Et c'est pas un honneur d'en devenir un. Dans vos limites insipides de villages shinobis. Maintenant si ça te plait d'être un petit larbin bien obéissant, ça te regarde. T'as pas besoin d'essayer de me convaincre. »

La vampirette se reconcentra alors sur le sol et recommença à faire son dôme terrestre, base de ses tentatives, jusqu'à ce qu'il l'ouvre à nouveau pour se justifier.

« T'es mignon à croire que tu peux me battre seul alors que je ne suis plus contrôlée par l'autre folle. Je te dirais bien oui mais je suis venue pour apprendre à manipuler le doton. Alors j'ai pas spécialement envie de te mettre ta raclée, surtout que je suis plus habituée à tuer qu'à mettre hors de combat. Je devrais peut-être travailler ça aussi d'ailleurs... »

Se reconcentrant sur sa tâche, elle sursauta à nouveau quand un autre homme prit la parole, d'une voix rocailleuse. En le voyant, elle remarqua qu'il était anormalement proche de la terre de par son teint, sa forme... Un assimilateur. Elle en avait entendu parlé. Ils étaient bizarres. Est-ce qu'il était instable ? Ou est-ce qu'il venait de sortir du sol ? Il se mit alors à lui parler en la pointant du doigt. Neiko fronça alors les sourcils, l'écoutant jusqu'au bout avant de se relever pour lui faire face.

« Je sais pas qui t'es, mais c'est Toph qui m'a libéré. J'ai rien à justifier à toi, assimilateur. Et avant que tu me sautes dessus comme un malade, la seule personne que j'ai blessé pendant l'attaque, c'est ce crétin, et il me semble plutôt vivant. »

Elle jeta un regard accompagné d'un sourire moqueur à Tsuyoshi, avant de revenir à l'inconnu de pierre.

« Tu veux quoi sinon ? »

_________________
Comprendre la Terre [Libre] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 3:44
Tsuyoshi s’était fait démonter verbalement. Décidément, il n’y arrivait jamais avec celle-ci. A aucun moment il ne parvenait à prendre le dessus verbalement avec elle. A chaque fois, elle trouvait un mot pour le minimiser ou tenter de le ridiculiser. Il est vrai que quelque part, c’était un peu saoulant pour le Hyûga. Il aurait tellement voulu lui botter la gueule comme on dit. Pourquoi diable avait-il été dominé lors de son face à face avec cette kunoichi ? Tous ses problèmes avec elle venaient de là, cet affrontement pourtant remporté sur le papier par le Hyûga, mais perdu dans les faits. S’il l’avait dominé de la tête aux pieds, elle n’aurait probablement jamais réagit tel qu’elle le faisait actuellement à son endroit.

Elle l’avait touché dans son amour propre. En disant indirectement que le Hyûga n’était pas expérimenté et qu’il n’était pas fort, elle l’avait rabaissé, bien trop au goût du Chuunin. Tête de bouc était allée jusqu’à le traiter de nul. Le Chuunin sentit l’énervement monter, mais curieusement, il ne dit rien. Il garda son calme et tenta tant bien que mal de relativiser les propos de son interlocutrice. Pourtant, il ne put se taire…

_ Tu ne sais vraiment rien… C’était tout. En réponse de ce qu’elle avait dit concernant son expérience, son niveau, son vécu son inaptitude à avoir deux affinités. Tout ceci n’étaient que du bluff, des paroles en l’air pour provoquer encore et toujours. Ne savait-elle faire que cela ? Tsuyoshi savait que non. Tête de bouc savait aussi entrer dans une rage difficilement contrôlable. Elle savait encaisser les coups. C’est probablement cela qui lui donnait cet air de supériorité qu’elle aimait afficher. Tsss.

Le Hyûga ne dit plus. Il préféra se taire. Il préféra se taire lorsque Tête de bouc minimisa le fait d’être shinobi combattant pour un village. Il était certain qu’elle n’appréciait pas recevoir des ordres et les appliquer tel un larbin comme elle le disait. C’était une manière de voir les choses, quand bien même chacun au fond était le larbin de quelqu’un d’autre de supérieur d’une manière ou d’une autre. Tsuyoshi ne dit rien non plus lorsqu’elle voulu le faire passer pour un homme sans défense et sans possibilités face à elle, en affirmant haut et fort qu’il ne pourrait la battre en combat singulier. Tsuyoshi ne dit rien non plus lorsque Tête de bouc affirma qu’elle savait plus tuer que mettre hors combat ses adversaires. Croyait-elle vraiment qu’elle était la seule à savoir tuer ? Croyait-elle vraiment qu’elle était la seule à avoir agi de la sorte ? Mais Tsuyoshi ne dit rien. Il ne voulait pas lui donner une nouvelle occasion de se faire littéralement vilipender verbalement. Pas avec cette folle.

Alors qu’il la laissait se faire plaisir sur lui, stoïque, silencieux, il regarda sur le côté lorsqu’émergea une forme humaine. Il avait déjà vu cette forme humaine. Automatiquement, il se souvint de quel assimilateur se cachait derrière la forme humaine rocailleuse. C’était Yanosa. Ce dernier appréciait visiblement les entrées fracassantes. Il affirma que les deux ninjas étaient chanceux de savoir manipuler le doton puis il interrogea directement la kunoichi sur les raisons pour lesquelles elle était encore ici à Iwa, libre après tous ses méfaits.

Cette dernière répondit qu’elle n’avait rien à justifier. Elle donna cela dit l’information selon laquelle Toph l’avait autorisée à rester à Iwa. Hochant de la tête, le Hyûga porta son regard sur Tête de bouc et sur Yanosa tour à tour. Lui savait pourquoi cette kunoichi était encore au village. La raison était simple : elle travaillait pour Toph et Toph allait négocier sa remise en liberté probablement au sein du Conseil.

Toujours silencieux, le Hyûga attendit la suite des événements.

_________________
Spoiler:
 


Comprendre la Terre [Libre] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 16:23
Au fil de la discussion très tendue qui s’était ouverte entre Tsuyoshi et la prisonnière, Yanosa avait recoupé une autre information, plus triviale en apparence mais qui revêtait malgré tout une certaine importance. Les deux protagonistes, qui se trouvaient engagés dans une interaction pleine de frictions, s’étaient affrontés sur le champ de bataille qu’était devenu Iwa quelques temps auparavant. Le grief entre les deux trouvait donc ses racines quelque part, songea l’Oterashi, en repensant à la blessure à la jambe dont avait eu à pâtir le Hyûga. Ce dernier s’était donc distingué en venant à bout de cette kunoichi, mais plutôt que de prendre ça sur elle, la jeune femme prit un malin plaisir à retourner la situation, mettant ainsi sa défaite sur le dos de Mamushi et du contrôle qu’elle avait exercé sur son esprit, et rabaissant Tsuyoshi à moult reprises pour tenter de lui enlever tout crédit.

Mais le Hyûga avait tenu bon. Il n’avait pas perdu sa posture, ni son calme, du moins en apparence. Un fait d’arme en soit. Yanosa n’était donc pas apparu pour tenter de défendre son honneur ou son point de vue, ce qui aurait pu avoir un effet totalement opposé au final, mais bel et bien uniquement pour étancher sa curiosité viscérale et comprendre qui était cette petite furie amnistiée par un membre du Conseil. Sans doute Toph avait-elle ses raisons. De bonnes raisons. Mais ne pas les connaître les rendait par définition assez illusoires aux yeux du pugiliste. Et l’intéressée, lorsqu’elle lui répondit finalement, ne manifesta aucune intention de l’éclairer un tant soit peu sur ces raisons, se contentant, pour une fois, de se défendre de tout meurtre qu’elle aurait pu perpétrer à Iwa durant la bataille. En était pour preuve, selon elle, le fait que la seule personne à qui elle s’en était prise était là, devant eux et bien portante.

N’était-ce alors qu’une question de hasard, de contingence malheureuse, si elle avait été victime de l’Ordre alors qu’elle était une alliée de l’ombre du village ? Mais si son cheminement était si semblable à celui qu’aurait eu à souffrir un soldat d’Iwa pris dans la technique de Mamushi, pourquoi cette garde rapprochée ? Pourquoi cette véhémence, à l’égard du village et de ses shinobis , de Tsuyoshi en l’occurrence ? Le caractère bien trempé du bouton de rose avait de quoi intriguer Yanosa à plus d’un titre, mais découvrir se qui se cachait derrière était son plus grand intérêt.

« Ce que je veux ? Des réponses, bien sûr. Tu as assez bien insisté… sur ta révulsion envers nous. Sur le fait… que tu n’étais et ne serais jamais des nôtres. J’aimerais donc savoir… ce qui justifie que je laisse tes insultes continuer à polluer nos oreilles. »

Toujours à demi enfoncé dans le sol rocailleux avec lequel il était toujours fusionné, Yanosa tourna sa silhouette en direction de celles qui se détachaient non loin sur une crête, les gardiens discrets de l’amnistiée.

« … Tu penses qu’ils sont là pour te protéger ? Tu serais prête à le parier ? Oh, non, j’oubliais, j’ai à faire à une dure à cuire. A l’esprit libre, qui plus est, qui n’aurait besoin d’aucune aide pour venir à bout de piètres shinobis tels que nous… Mais là encore… tu serais prête à le parier ? »

Le sol crissa sous le buste de roche de l’Oterashi, qui diffusa ostensiblement une part de son essence dans les strates du haut plateau créant un soubresaut sismique loin d’être intimidant mais incontournable. Il n’avait, pour cette fois, aucune réelle envie de provoquer un pugilat : étaler ses pouvoirs aux yeux de cette étrangère n’était pas une bonne option, et en ne connaissant pas ses capacités à elle, subsistait toujours ce danger lié à l’inconnu, en dépit de tout le sang froid et la confiance en lui que le tellurique avait accumulés. Tsuyoshi avait en tout cas déjà manifesté sa bonne volonté de s’adonner à un deuxième round, et Yanosa savait qu’il pouvait compter sur son appui si ils devaient en arriver là. Si la puissance de cette femme était à la hauteur de sa verve, Yanosa aurait à l’avenir bien des raisons de vouloir se mesurer à elle. Mais aujourd’hui, c’était bien de réponses dont il avait besoin pour commencer à tolérer la présence de cette femme dans son village.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 16:19
La vampirette se contenta d'un sourire moqueur à l'unique réponse de Tsuyoshi. Plus d'arguments hein ? Pas très solide. Elle détourna son attention de lui, l'autre se mettant à l'invectiver alors qu'il n'avait rien à voir avec tout ça. Visiblement, lui non plus n'arrivait pas à accepter que leur village n'était pas tout beau tout propre.

« J'vais le dire une deuxième fois parce que tu sembles un peu sourd... Je - n'ai - pas - besoin - de - me - justifier - auprès - de - toi. »

Elle avait volontairement bien découpé chaque mot, lui sortant au final un autre petit sourire, amusée par la situation. Elle raffolait des gens têtus comme ça. Il croyait découvrir quelque chose ? Il n'en serait rien.

« Et si t'es pas content, va jouer ailleurs. Je parlais à Tsuyoshi jusqu'à preuve du contraire, pas à toi. Et ces gardiens, ils sont là pour me surveiller, vérifie que je ne fais rien contre Iwa. Pour VOUS protéger en somme. Et pour ta gouverne, je ne paris pas. Seuls les imbéciles le font. J'ai un accord, je le respecte pour obtenir ma part du contrat. Si tu penses que ça te concerne, va voir Toph elle te dira les détails si elle pense que tu dois les savoir. »

Lorsqu'il se décida à sortir totalement de la terre, créant une petite secousse au passage, elle haussa un sourcil et se releva. Peut-être qu'il avait de la puissance après tout. Peut-être qu'il avait des connaissances. Peut-être pouvait-il être utile.

« Mais tu fais le beau depuis tout à l'heure avec ton apparence d'assimilateur, tu essaies de me provoquer de manière grossière aussi. Tu veux juste m'affronter pour voir si tu es fort c'est ça ? Un petit test de virilisme que d'affronter une pauvre petite fille sans défenses... »

Neiko lui fit un air de chien battu, comme si elle pouvait avoir peur de lui. Rapidement, un sourire s'étira sur son visage, provocatrice comme elle savait si bien le faire. Elle s'était, dans le même temps, rapproché de lui, jusqu'à n'être plus qu'à quelques mètres.

« Au lieu de me reprocher des insultes, tu pourrais pas plutôt essayer de me prouver que j'ai tort ? À moins que je n'ai raison ?.. Auquel cas, t'indigner serait ta seule défense... Ce serait dommage, quand même, non ? »

_________________
Comprendre la Terre [Libre] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 18:46
Quelle était agaçante Neiko. Une vraie plaie lorsqu’elle s’y mettait. Le Hyûga, s’était contenté d’un laconique « tu ne sais vraiment rien » à son endroit. Et il le pensait réellement. Elle adorait prendre de haut les gens et les rabaisser à la première occasion. Seulement, l’histoire avait prouvé quelle arrêtait ce type d’agissement dès qu’on lui colle la paix ou qu’elle se trouve un nouveau sujet à tourner en dérision voir humilier un peu. Celui qui en prenait pour son grade actuellement n’était autre que Yanosa, l’assimilateur doton. Sans piper mot, le Hyûga se contentait de regarder en balançant sa tête de part et d’autre selon les prises de paroles de l’un ou de l’autre. A priori le Yanosa n’avait pas sa langue dans sa poche. Ses prises de paroles étaient dure, agressive, autant que pouvaient l’être son style de combat. Nul besoin de s’imaginer longtemps comment se battaient l’assimilateur de terre. Il suffisait de voir ses irruptions dans des discussions pour comprendre. Un face à face entre ces deux-là serait probablement plein d’enseignements.

Si pari il devait y avoir… Le Hyûga aurait probablement misé sur Tête de bouc. Elle était « con » dans son style et son attitude, mais c’était quelqu’un au combat. Après, parier sans connaître réellement le style de combat ou les caractéristiques de l’assimilateur doton était assez fou. Il faudrait attendre que les premiers coups pleuvent pour se faire définitivement une idée sur l’issue de ce combat. Quoi ? Le combat semblait bel et bien enclenché. Il avait déjà fort bien démarré avec cet échange de mots. Tête de bouc avait traité son interlocuteur d’imbécile en somme et quelque part de faible. Pire, elle lui avait demandé d’aller voir dans les jupons de Tophette si elle y serait. En gros. Et voyant le tempérament offensif du Yanosa, il serait peu probable que combat il n’y ait. Ce serait comme se dégonfler voyez-vous et ça… Non Yanosa n’avait pas l’air d’en être capable.

*BATTEZ-VOUS !* Pensa le Hyûga en croisant les bras sur sa poitrine et en adoptant un air déterminé. Lui n’avait guère l’intention de faire un deux contre un contre Neiko. Elle ne le respecterait jamais plus si cela devait arriver. Non. S’il perdait, lui ne serait jamais plus capable de la regarder dans les yeux. Ce serait tout simplement désastreux. Non. Il ne prendrait pas ce risque. Il allait les laisser s’en mettre plein la gueule et lui serait chargé de ramasser les miettes.

_ Règle lui son compte Yanosa… Puis regardant Tête de bouc, il dit à son intention : Je ferai passer tout ça pour un entraînement auprès de Toph Neiko. Sans problèmes !

Puis il se tourna vers les gardes de Neiko et hocha la tête. Ces derniers étaient des collègues. Deux Chuunins comme lui. Iwa n’allait quand même pas affecter des Jonins à la surveillance de cette kunoichi errante.

_________________
Spoiler:
 


Comprendre la Terre [Libre] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Ven 28 Juin 2019 - 10:21
L’inébranlable tempérament de la kunoichi aux airs juvéniles n’était plus à prouver, et si Yanosa avait encore eu le moindre espoir de lui soutirer des réponses par la seule force de son verbe, ils s’évaporèrent dès lors qu’elle répéta avec une cadence infantilisante sa réplique précédente. Mais la façon qu’elle avait de lui adresser la parole, même si elle demeurait foncièrement désagréable, n’était pas une raison suffisante pour le faire sortir de ses gonds, quand bien même il en serait mort d’envie. Sa façon de retourner chaque mot, de place chaque nouvelle attaque verbale de façon aussi naturelle que sa propre respiration : tout cela était en réalité admirable aux yeux de l’Oterashi, qui n’avait que trop rarement l’occasion de se frotter à ce genre de personnalité retord et qui avait la force de ses convictions. Et impossible pour lui de douter de sa force, étant donné l’état dans lequel elle avait mis Tsuyoshi ici présent. Il était un membre du clan Hyûga, et si Yanosa avait eu ses querelles avec ses membres par le passé, il ne pouvait qu’admettre leur compétence et leur expertise pointue.

La jeune femme, usant des paradoxes et des tours que pouvaient jouer les apparences, en vint même ensuite à répondre à la provocation sismique envoyée par le pugiliste, mettant en avant son physique qui, si il était effectivement menu et frêle de visu, recelait nécessairement toutes les qualités que devait posséder un shinobi. Sans défense ? Elle ne lui ferait pas avaler ça, fut-ce son intention ou non, mais l’Oterashi savait au fond à quel jeu jouait cette cerise hérissée de piquants. Si elle le forçait à abandonner son interrogatoire improvisé, aussi court qu’il puisse être, elle gagnerait. Et si elle le faisait sortir de ses gonds en le forçant à engager pour de bon les hostilités, alors elle gagnerait aussi, et ce peu importe l’issue de l’affrontement qui s’en suivrait. Yanosa ne se faisait pas de grandes illusions en dépit du doute qu’il avait voulu instillé chez elle : ces hommes qui la surveillaient interviendraient forcément pour sauvegarder sa vie, autrement dit sa valeur pour Iwa, et cela le tellurique le comprenait mieux que personne. Elle sortirait ainsi de toutes les façons en vie de cet hypothétique pugilat… et avec des informations sur ses capacités de combat en prime. Et le savoir, dans ce monde, était tout.

Le Genin transformé en pierre ne réagit donc d’aucune façon, paraissant comme figé, paralysé par les mots tranchants de la jeune femme et ses moues provocantes, tandis qu’elle fermait la distance entre eux. Mais alors qu’elle pensait certainement l’avoir poussé vers l’une ou l’autre des portes de sortie qui étaient ostensiblement à sa disposition, le faciès terreux de Yanosa afficha un large et franc sourire. Il entendit Tsuyoshi en retrait, lui intimant d’engager les hostilités, sans doute très curieux et intéressé de voir celle qu’il appela Neiko mordre la poussière, mais visiblement désengagé de l’affrontement potentiel. Toujours bon à savoir qu’il aurait un témoin pour lui offrir un cadre légal qui le sauverait de toute sanction pour ce qui allait suivre… ou pas.

« M’indigner ? Me défendre ? Neiko… Tu penses que j’ai besoin de faire quoi que ce soit de la sorte, pour couper court à tes provocations ? »

Ses bras en pierre, lentement, se levèrent alors, tendus sur les côtés, paumes ouvertes. Puis des secousses se manifestèrent, sourdes d’abord, profondes… avant de prendre une forme tout à fait tangible, lorsque tout à coup, dans un rayon de plusieurs dizaines de mètres autours du trio, des murs de roche se mirent à jaillir du sol avec le grondement du tonnerre, les encerclant tout à fait, défiant bientôt le ciel en voilant les rayons du soleil tandis que les mains de l’Oterashi se resserraient comme pour renforcer son emprise sur le dôme gigantesque qu’il était en train de créer pour les encapsuler à l’intérieur. Mais le tellurique ne s’en tint pas à cela, car avant même que toute trace du ciel ait disparu, il ramena violemment ses coudes vers lui, fléchissant ses membres inférieurs en roche toujours fusionnés au sol… et fit plonger la surface du haut plateau vers le bas. Le dôme gigantesque s’enfonça dans les strates inférieures dans un fracas tonitruant de rochers et de pierre entrant en collision et se frictionnant jusqu’à la fissure, enterrant pour ainsi dire une large et haute bulle d’air dans les tréfonds et leur obscurité insondable, les trois protagonistes supposément tous enfermés à l’intérieur.

« Ici… Je pense que ce sera très bien. Tu pourras toujours essayer de manquer de respect aux shinobis d’Iwa mais à cette profondeur, je doute qu’il y ait qui que ce soit pour t’écouter… ou même simplement t’entendre. »

Prononçant ces mots, Yanosa disparut dans une paroi du dôme souterrain, laissant Neiko et Tsuyoshi apparemment seuls dans ce petit Enfer pangéen. Et si l’Oterashi n’eut à cet instant aucun scrupule à laisser le Hyûga seul avec sa némésis, ce n’était pas simplement pour le plaisir de mettre un membre de son clan dans l’embarras...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Ven 28 Juin 2019 - 19:31
La vampirette qui échangeait avec Yanosa se contenta d'un petit regard à Tsuyoshi quand il prit la parole, retournant ensuite au terreux. Elle l'écouta avec un air narquois, amusée de voir qu'il était incapable de trouver une solution. Mais alors qu'elle pensait qu'il se contenterait de partir, ce dernier utilisa quelques justus qui accrochèrent l'oeil de l'informatrice en quête d'évolution de son doton. Elle observa sans bouger ni paniquer les murs se former puis la terre trembler alors qu'il semblait vouloir les faire s'enfoncer. Le laissant finir son petit tour, elle fit un léger sourire, jetant un oeil à Tsuyoshi.

« Toi qui voulait pas te mouiller, on dirait qu'il t'a choisi en sacrifice, tu crois pas ? Tu vas faire quoi du coup, Tsu-chan ? »

Parfaitement calme, elle s'approcha de lui, lui posant une main sur la joue avec une certaine douceur.

« Puis si jamais les gardes mettent trop longtemps à aller chercher Toph, totalement paniqués, je pourrais toujours te manger pour patienter. C'est pas si grave, vu qu'on m'a enfermé sous terre alors que je suis une pauvre informatrice qui ne fait de mal à personne ? Qu'en dis-tu ? »

Se détachant de lui après un instant, elle lui fit un sourire moqueur puis s'assit un peu plus loin et ferma les yeux, s'imprégnant petit à petit de ce lieu rocheux dans lequel il les avait conduit de force. Non pas qu'elle ne pouvait pas en sortir, la tueuse avait quelques cartes dans sa manche, mais elle se dit qu'ici au moins, elle pourrait lâcher sa puissance sans blesser personne. Enfin, personne d'important. Utilisant alors sa puissance à l'état brut, elle parvint à arracher un morceau du plafond de cette grotte improvisée et à l'envoyer au sol avec une vitesse et une violence inouie. Le projectile ainsi formé s'enfonça dans le sol de la création de Yanosa sur près d'un mètre, laissant un véritable cratère à la place.

Katsuko fit alors un petit sourire et se remploya à utiliser cette énergie, recommençant son petit jeu trois ou quatre fois à côté d'elle, des projectiles lui griffant même les joues au passage. Bien entendu, si Tsuyoshi n'était pas stupide, il ne prendrait rien puisqu'elle avait prit soin de s'écarter. Mais elle ne faisait plus tellement attention à lui.

Terminant ce premier jeu avec un cinquième cratère encore un peu plus gros formé dans ce sol souterrain, elle essaya ensuite d'arracher les blocs qu'elle avait décroché de ce sol où elle les avait littéralement plantés pour les faire s'élever à un mètre du sol. Si le premier sembla en bonne voie de réussir, elle le relâcha au bout d'une minute, soupirant un peu et fermant les yeux pour se reconcentrer. Après quelques minutes de méditation, elle parvint à le soulever enfin comme elle le souhaitait. Neiko s'appliqua alors à le garder ainsi, stable. Si les arracher du plafond pour les éclater avec une violence hors norme sur le sol était bien aisé, soulever et maintenir ces roches au dessus du sol était bien plus ardu.

Sans plus se préoccuper de quoi que ce soit d'autre, la vampirette se plongea dans son entraînement, devenue solitaire, maintenant que plus personne ne semblait venir la déranger. Au final, c'était plutôt un bon point pour elle ce qu'il avait fait, ce terreux. Plus de gêneurs, Tsuyoshi avait ravalé toute son arrogance pour juste se taire, elle était maintenant dans l'endroit idéal où elle pouvait tout casser sans craindre de représailles. Un environnement parfait pour apprendre à maîtriser son doton.

_________________
Comprendre la Terre [Libre] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Mar 2 Juil 2019 - 1:06
Le Hyûga n’avait pas bougé d’un cil en voyant Yanosa agir. Il le laissa faire et se contenta de regarder tout autour de lui en activant cela dit son byakugan. Il pouvait voir à travers la matière, et il verrait si l’assimilateur de la terre, dans un élan de folie, avait prévu quelque chose de plus désagréable que cette sphère de terre qui les englobait Neiko et lui, dans les profondeurs de la terre. Pour le Genin d’assimilateur, il était aisé de se sortir de ce pétrin. Pour des débutants en maîtrise de la terre ca l’était certainement un peu moins. Se contenant d’un soupir, le Hyûga ne broncha pas lorsque Yanosa s’en alla après son petit numéro et ses quelques phrases lâchées à l’encontre de la nukenin. Il porta son regard cela dit sur Tête de bouc lorsqu’elle sembla s’amuser de la situation. Si tout ceci l’amusait, c’est qu’elle avait certainement un moyen de se tirer d’affaire ?

_ Je le croyais plus intelligent que cela, mais ceci me semble assez puéril de sa part… Dommage, j’aurais bien aimé le voir au combat. Je suis sûr que tu aurais eu une belle opposition. Mais bon…

Le Yanosa était moins sanguin qu’il n’en avait l’air. Peut-être n’aimait-il pas les batailles perdues d’avance ? Parce qu’il était certain que Neiko allait lui régler son compte. Peut-être aussi avait-il perdu son sang-froid en voyant qu’il ne pouvait rien contre la kunoichi verbalement parlant. Cela dit, pourquoi l'avoir enfermé lui aussi dans la sphère ? Pfff... Sans plus trop penser à tout cela, le Hyûga exécuta des mudra. Les gestes incantatoires terminés, il porta son regard sur la kunoichi, fixement, puis soupira à nouveau et ne répondit rien à cette histoire de manger. Lui savait bien qu’elle était plus forte que lui, mais de là à le « manger » d’après ses mots, non… C’était de l’utopie ! Son corps pénétra dans la terre et la terre se referma derrière lui. Rapidement après, il émergea du sol, à la surface.

Presque aussitôt, les deux ninjas affectés à la garde de la kunoichi accoururent vers lui. Ils demandaient à leur collègue ce qui s’était passé. Sensoriellement parlant, ils ressentaient toujours la présence de Tête de bouc, mais leurs yeux ne pouvaient la voir, pas comme lui la voyait actuellement. Sans avoir besoin de tourner la tête, vision à 359° oblige, le Hyûga leur expliqua ce qui s’était passé : le mouvement de dépit de Yanosa, et l’enfermement de Tête de bouc dans une sphère sous terre. Il n’omit pas de leur dire que la jeune femme semblait si confiante, qu’elle devait probablement disposer d’une technique pour se tirer d’affaire. Et pourtant, Tsuyoshi, comme les autres attendait qu’elle réapparaisse mais elle ne semblait pas vouloir le faire ou pas pouvoir, allez savoir. Si elle se trouvait dans le second cas, alors le Hyûga la laisserait mariner un peu histoire de voir comment elle réagirait à tout cela.

_________________
Spoiler:
 


Comprendre la Terre [Libre] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Ven 27 Sep 2019 - 23:57
De retour à la surface, Yanosa reprit finalement forme humaine, à l’abri du regard trop perçant à son goût de la dénommée Neiko. Il aperçut immédiatement les silhouettes des garde-fou en charge de la surveillance de la jeune femme converger vers sa position,vers le terrain totalement retourné et méconnaissable que le tellurique avait engendré. Immobile, il profita de ces quelques instants de calme retrouvé pour examiner ses propres sentiments et réactions. D’aucun dirait que ces dernières avaient été quelque peu disproportionnées, et Yanosa lui-même aurait été d’accord avec cette observation. Que cela lui plaise ou non, et quelques soient les raisons et les explications qu’il aurait pu donner pour justifier ses actes, Neiko lui avait mis le nez dans ce qui lui était sans doute le plus désagréable, à savoir : sa faiblesse hiérarchique.

Il avait encaissé bien des coups, avait bravé la souffrance et enchaîné les efforts, s’était construit et reconstruit à partir de rien, mais un obstacle restait encore pour l’heure totalement hors de sa portée, celle du grade. Le guerrier rouge n’était pas un carriériste, et n’avait pas d’aspiration politique ou de passion pour le pouvoir à satisfaire. Il avait simplement à coeur de défendre son sanctuaire et de le préserver, comme on préserverait une sculpture ancienne et imparfaite, en la figeant dans une éternelle contemplation. Mais force était de constater qu’à l’heure actuelle, il n’avait pas le poids suffisant ni l’autonomie légale pour y parvenir. Ses initiatives étaient limitées, et cela se manifestait d’autant plus clairement dans les moments comme celui-ci. L’ersatz de culpabilité qu’il avait pu ressentir un peu plus tôt à l’égard de Tsuyoshi se dissipa cela dit rapidement lorsque ce dernier reparut à la surface. Une méthode de déplacement particulièrement utile, dont l’Oterashi maîtrisait naturellement une version plus efficace, mais qui restait une faculté très prisée pour tous les shinobis « ordinaires » à l’aise avec le Doton.

« Ma foi, c’est parfait. Je mentirais si je disais que je savais que tu serait capable d’échapper facilement à ma technique, mais c’est pour le mieux. »

Yanosa percevait les chocs et les vibrations dans le dôme souterrain. Il y avait fort à parier que, à sa façon, Neiko était également en train de trouver une façon de se sortir de son enceinte enterrée. Peut-être même profitait-elle agréablement de son isolement afin de s’entraîner sans restriction, faisant un pied de nez à ce qui avait pris l’apparence d’une punition. Mais peu importait au fond. Le combat était exclu. Il n’avait pas la main pour imposer quoi que ce soit à la kunoichi indépendante. En un sens, il était vaincu. Mais seulement si il s’accrochait à l’idée qu’il y avait eu quelque chose à gagner.

« De ce que j’ai cru comprendre, le Doton, c’est nouveau pour toi. Tu as l’air de bien t’en tirer. Je t’aurais bien proposé… de t’aider à apprivoiser cette affinité encore un peu plus, mais je crains que ma façon de faire ne soit pas vraiment raccord avec la tienne. Composer des mudras… ça a jamais été mon truc. »

Le guerrier rouge laissa passer un instant, pensif, sur le départ, avant de reprendre.

« Tu arrives à la voir, avec tes yeux ? Elle n’a pas l’air du genre à paniquer, mais je suis curieux de savoir comment elle s’en sort. »

Avoir un bref résumé de ce dont elle était capable serait déjà mieux que rien, songea-t-il, prêt à mettre les voiles au premier signe de grabuge ou de retour en fanfare de la kunoichi aux cheveux rouges. Inutile de la revoir, pour le moment du moins. Sa curiosité, son besoin de savoir, n’avaient pas pu être étanchés, et il allait falloir qu’il ronge son frein une fois encore.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Dim 29 Sep 2019 - 10:32
Un peu étonnée du silence de Tsuyoshi qui durait malgré tout alors qu'elle faisait valser des blocs de pierre çà et là sans trop faire attention à lui, bien trop concentrée sur ses agissements, elle tourna la tête pour le trouver et constata avec amusement qu'il avait disparu. Bien, elle était totalement tranquille donc. Il devait sans doute savoir se déplacer dans la roche lui aussi, ce qui n'était pas le cas de Katsuko. Mais elle s'en sortirait très bien et l'apprendrait en temps voulu. Pour l'instant, elle préférait profiter de son terrain protégé pour s'entraîner sur des projections de plus en plus précises. C'était là sa tache du jour.

Recommençant donc à arracher des morceaux du sol cette fois-ci pour ne pas faire s'effondrer le dôme géant, elle continuait ses tentatives. Elle avait prit simplement le temps d'aller jusqu'au mur à l'opposé de la place qu'elle s'était faite puis s'était coupée légèrement la main pour en faire sortir du sang qu'elle commença à utiliser pour peindre une cible sur la paroi. Retournant à son endroit après avoir fait disparaître la plaie d'un mudra, elle avait reprit son jeu avec cette fois une cible pour savoir si elle était précise et s'affiner ainsi à chaque lancé.

Les premiers tirs étaient grossiers. Ils frappaient loin. Mais doucement, elle se rapprochait. Doucement, elle commençait à atteindre les zones proches de la cible avec une certaine régularité. Mais elle savait qu'il lui faudrait bien plus de temps pour régler les petits détails qui faisaient cette différence entre ceux qui étaient capable de toucher un corps et ceux qui pouvaient toucher l'oeil de la cible à tous les coups. Elle avait passé des semaines au début de son entraînement pour savoir le faire avec des kunais de sang, alors elle n'apprendrait pas les moindres détails de sa manipulation du doton en quelques jours alors qu'elle était restreinte et surveillée.

À Ame, elle pourrait travailler plus régulièrement sans devoir se justifier, ce serarit bien plus efficace et agréable. Elle n'aimait pas les rapports dont elle ne voyait pas la raison si ce n'est pour lui infliger une surveillance supplémentaire. Une confiance quasi nulle après ce qu'elle avait fait pour eux. C'était frustrant. Très frustrant pour la jeune nukenin qui ne parvenait pas à comprendre la position tranchée des iwajins face à des personnes qu'elle-même considérait comme des victimes et non comme des criminels. Ils étaient donc à protéger et à guérir plutôt qu'à enfermer et à surveiller.

Patiente et silencieuse, Katsuko s'évertuait ainsi à faire toujours mieux, ne montrant pour l'instant aucun signe d'ennui ou de panique qui aurait pu être liée à son enfermement. Elle avait vécu tellement pire tant en terme de taille qu'en terme de conditions qu'une boîte pareille ne lui faisait ni chaud ni froid. Ces iwajins aux vies faciles ne pouvaient pas comprendre, mais ce n'était pas grave. De toute façon, peu de gens pouvaient s'imaginer des évènements comme ceux qu'elle avait vécu. Il fallait les subir pour savoir. Et eux, eux n'avaient pas subi. Elle en était certaine.

_________________
Comprendre la Terre [Libre] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Comprendre la Terre [Libre] Empty
Dim 6 Oct 2019 - 23:02
Le Hyûga considéra l’Oterashi sans tourner la tête. Il venait de parler aux gardiens, ceux qui étaient censés surveiller la nukenin. Il écouta les paroles de l’homme à la chevelure pourpre. Ce dernier venait de lui annoncer qu’il ne s’attendait pas un instant qu’il ait été capable de se sortir de la technique qu’il avait infligé à la nukenin et à lui. Le Hyûga soupira. Qu’est-ce qui pouvait bien passer dans l’esprit de ce jeune homme ? Ne lui arrivait-il pas un instant de penser que son acte pouvait-être dangereux ? De plus, n’avait-il pas pris en compte le fait que le Hyûga était un iwajin comme lui, et pire, qu’il était son supérieur ? Tsuyoshi soupira à nouveau. Face à ce genre de personnage, un peu borderline, il valait mieux laisser passer certaines choses…

_ Comme tu dis… C’est pour le mieux…

Le Hyûga écouta à nouveau. L’Oterashi évoqua le fait que Tsuyoshi maîtrisait le Doton. Il sembla suggérer de lui apporter de l’aide avant de se raviser le tout dans la même phrase. Fallait-il s’attendre à quelque chose de positif de la part de Yanosa ? Le Hyûga commençait à en douter sérieusement. Dans un premier temps il avait cru que, tel que son physique et son comportement le suggérait, le bonhomme était un guerrier adorant les rixes, mais il s’était trompé. Pour ce qui était d’enseigner, le Hyûga s’imaginait difficilement Yanosa exceller dans cet art. Néanmoins, étant donné qu’il s’était trompé sur toute la ligne concernant un aspect de la personnalité de l’Oterashi, il valait mieux ne pas trop s’avancer dorénavant.

_ Oh ne t’inquiète pas pour moi. J’ai un bon prof pour ça…

Et c’était vrai. Il y avait son cousin qui était là pour l’aider à aller de l’avant par rapport à l’apprentissage du doton. C’était même ce cousin qui lui avait enseigné cette technique fort utile permettant de se mouvoir sous terre. Dans son imagination, cette technique était la seule qu’il trouvait plus utile que bien des techniques raiton.

_ Oui… J’ai également voulu la laisser se démerder seule avec ta technique et voir où elle en était… Là elle semble… s’amuser en fait… Elle va sortir tôt ou tard, mais ça va prendre du temps possiblement. Tu comptes la laisser là-dedans ?

Attend sa réponse, le Hyûga hocha de la tête, se tourna vers les gardiens de la nukenin et annonça à tout le monde qu’il s’en allait. Il avait d’autres chats à fouetter.

_________________
Spoiler:
 


Comprendre la Terre [Libre] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Comprendre la Terre [Libre]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: