Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» [A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 18:45 par Narrateur

» Quel bon vent vous amène ? [Konran Tenzin]
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 18:26 par Konran Tenzin

» 04. Face-à-face
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 17:58 par Narrateur

» Une équipe (ou pas) [Anzu]
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 17:54 par Sharrkan

» [B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 17:32 par Yasei Akane

» 09. Demandes de Succès
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 17:32 par Han Musashi

» Je suis le tigre de garde
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 16:08 par Hokazuka Shinju

» Classements topsites
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 15:12 par Chiwa Aimi

» Un tranchant pour une main vide [Kyuu Kazan]
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 14:52 par Shimazu Aomine

» Bonus aux nouveaux Teikokujins !
Avant la tempête [Arata] EmptyAujourd'hui à 14:40 par Kaguya Kôsuke

Partagez

Avant la tempête [Arata]

Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Avant la tempête [Arata] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 9:14
« Hey si t’es pas contente t’as qu’à être meilleure. »

Dans un « ploc » ridiculement faible, la mini-scolopendre à la voix fluette et ridiculement aigue disparut. Ayumi se passa de l’eau sur ses doigts, quasiment tous ouverts à sang. Cela faisait plus d’une heure qu’elle s’entraînait pour invoquer ses scolopendres : autant avoir eu son pacte avait été d’une simplicité déconcertante, autant l’utiliser relever du calvaire. Elle réussissait au mieux à invoquer une scolopendre de la taille de sa main, et dans la plupart des cas ce petit insolent à la voix ridicule qui la remballait et se moquait d’elle à chaque fois qu’il apparaissait.

S’asseyant dans un coin du terrain, elle soupira, en buvant un peu du contenu de sa gourde (un délicieux thé glacé à la framboise, vous devriez essayer). Elle posa sa tête contre l’arbre. Jun lui avait pourtant expliqué comment faire, et lui réussissait à invoquer Akiro à chaque fois qu’il le voulait, il ne devait pas se coltiner Aimable et son orchestre à chaque fois qu’il voulait combattre avec. Elle n’était pas si stupide, et elle avait su prouver qu’elle avait assez de talent pour réussir. Alors pourquoi était-elle cantonnée à invoquer ces scolopendres insignifiantes ?

Fort heureusement, elle avait choisi une heure assez peu fréquentée pour se ridiculiser. Minuit, l’assurance que personne ne viendrait lui casser la tête, lui demander un entraînement alors qu’elle avait rien demandé (parce que c’est toujours comme ça, on se bat tranquillement contre un mannequin ou contre le vent et là, pouf, un type débarque, soit se fout de nous ou se dit impressionné, et on finit par se battre ensemble main dans la main comme deux vieux camarades alors qu’on se connaît même pas. Un peu gênant) ou se moquer de ses invocations qui feraient peu au mieux à un entomophobe.

Mais quelle ne fut pas sa surprise – que dis-je, sa stupeur – lorsqu’elle vit débarquer quelqu’un malgré l’heure tardive sur le terrain. Elle lui lança un regard glacial sans prendre la peine de regarder qui il était vraiment : quel genre d’individu vient s’entraîner aussi tard ? Ou se pointe aux terrains à cette heure-ci ? Puis il ne semblait pas si âgé au premier coup d’œil, sa mère lui a pas lu son histoire et il a décidé de fuguer comme l’ado rebelle qu’il était ?

Le fait était cependant que ça l’embêtait, mais lui mettait une certaine pression. Avoir un public, aussi monogame soit-il, lui donnait la force et la volonté d’invoquer une scolopendre. Alors, mordant sur un doigt pas trop amoché, elle traça une nouvelle fois avec son sang dans sa paume gauche un long trait. Puis, prenant sa respiration, le regard sévère, la chevelure au vent, elle injecta une dose non-négligeable de chakra au sol.

Cette fois, le bruit fut plus impressionnant ; la fumée qui s’échappa de la technique fut plus opaque. Ayumi eut un petit sourire satisfait.

« MAIS QUELLE NULLARDE J’EN PEUX PLUS. C’est vraiment un truc d’humain d’être aussi nul hein. »

Encore raté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Avant la tempête [Arata] Empty
Mer 19 Juin 2019 - 16:10
Sortie de bibliothèque, vingt-trois heures quarante-six, la lune est haute dans le ciel, elle brille, la nuit est plutôt belle, mais Arata n'a pas la tête à l'observation. Il planche sur le comportement à adopter pour l'apprentissage de la manipulation des marionnettes. Certes, il connaissait Nana Kazuma, mais elle aussi en était au prémisse de sa formation. Tous les deux avaient programmé un combat pour plus tard et cela lui sera sans doute très bénéfique, mais en attendant il lui fallait se trouver un professeur digne de ce nom maîtrisant cet art. Il repensa au type de la dernière fois à l'hôpital général dans le centre de Kiri, il avait fait un petit spectacle mêlant pantin, fuinjutsu et genjutsu. Les enfants avaient beaucoup ri au spectacle de marionnettes de l'artiste et le genin aussi d'ailleurs...
De retour de sa session de recherche sur les procéder d'apprentissage de l'art des marionnettes, le Meikyū était absorber dans ses pensées. Il marcha plus longtemps qu'il n'en avait l'habitude pour rentrer chez lui et au moment où il sortit de sa torpeur dans la nuit clair et éclairé par les rayons lunaires de l'astre du soir, il se rendit compte qu'il n'était pas sur le bon chemin. En réalité son corps habitué aux révisions, études et recherches le matin et aux entraînements l'après-midi avait pris l'habitude suite à ses séances littéraires de venir directement aux terrains d'entraînement du village. Ce soir-là c'est au terrain numéro deux que son corps l'avait conduit et comme rien n'arrive par hasard, il tomba sur quelqu'un même à une heure si tardive.

Aux premiers abords Arata cru que la kunoichi occupée à s'entraîner essayait de maîtriser le fuinjutsu, mais il comprit vite en voyant les petits animaux longiformes apparaître qu'elle cherchait à invoquer des kuchyoses. Décidément, c'était vraiment à la mode il avait déjà vu un type avec des éléphants, les deux derniers kages qui étaient eux aussi des invocateurs d'animaux monstrueux comme le rhinocéros d'Inja-sama. Ensuite, il avait vu Jun s'y mettre et devenir le maître incontesté des gros yeux, enfin des hiboux. Et là voilà que cette fille, invoquait des vers de terre ? Des limaces ? Non, des serpents peut-être ? Ce n'était pas ça, un lombric, non si ce n'était pas un ver de terre, ce n'était pas un lombric. Des grosses sangsues ? Ou un mille-patte ou quelque chose de cet ordre, ouais plus quelque chose comme ça. Enfin bref encore une qui avait cédée à la mode Pokemon Go des petites bestioles de compagnie...

Arata ne mit pas longtemps à se faire repérer, car il eut le droit à un regard très peu avenant de la folle au insecte filiforme. Folle pourquoi parce qu'elle s'entraînait à invoquer des insectes avec pleins de pattes en pleine nuit. Elle semblait très en colère contre quelque chose, il faisait un peu sombre, elle hurla même à la lune ou bien pour autre chose. Tout un tas de petits éléments qui fichaient un peu la frousse au binoclard. Bien qu'il soit tout de même curieux, alors il resta à observer.
Lorsqu'il cru voir un nouveau regard se tourner vers lui, il tenta maladroitement un:

Est-ce que ça va ? Vous voulez peut-être de l'aide, je ne sais pas moi, une pelle pour creuser et trouver vos bestioles à la main, interrogea le genin sur un ton humoristique en espérant détendre l'atmosphère et la détendre elle surtout avec son regard bizarre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Avant la tempête [Arata] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 15:04
« Pas sûre que la pelle serve vraiment à déterrer quelque chose. »

Elle plissa les yeux en direction du gosse, dont le physique lui dit vaguement quelque chose. Elle s’essuya avec une serviette le sang qui coulait de ses doigts, et s’avança vers lui, ses longs cheveux ondulant derrière elle sous l’éclat malsain de la lune. Elle n’avait jamais l’air très avenante, sa beauté tranchant avec son regard glacial, et la nuit ne l’arrangeait pas ; surtout une nuit comme celle-là où elle n’arrivait à rien.

« Hep hep hep, avant de vous foutre sur la tronche ou de faire vos trucs d’humains, j’aim… »
« Dis à Suguato de s’invoquer lui-même. »
« Excuse-moi maîtresse, tu m’as pris pour un pigeon ? »

Elle se tourna légèrement, lui lança ce regard noir dont elle avait le secret et lui dit, sur un ton sec et cinglant :

« Soit tu fais ce que j’te dis, soit je passe ma nuit à t’invoquer pour finir par t’écraser aux premières lueurs du soleil, c’est clair ? »

Le léger « pop » presqu’instantané qui s’en suivit marqua la fin de l’échange. Elle espérait que le microbe insolent allait lui apporter satisfaction ; mais auparavant, elle recentra son attention sur le gamin qui se trouvait encore là. Amata ? Atara ? Ratata ? Elle se souvenait plus très bien, mais son frère le connaissait. Enfin, de ce qu’il lui paraissait.

« T’es dans l’équipe de Jun, toi, nan ? Je suis Ayumi. Sa sœur… »

Elle lui sourit enfin, décrispant son visage sévère au profit d’un plus chaleureux. C’était dingue comment la voir sourire pouvait changer absolument toute la perception qu’on avait d’elle. Elle lui tendit la main. Le théorème du dérangement quand on est seul sur un terrain d’entraînement venait une nouvelle fois d’être prouvé, et une nouvelle fois sa corolaire allait l’être aussi : quand les deux protagonistes se retrouvent, ils finissent par se battre.

« Et ouais, je veux bien un coup de main. J’ai besoin d’être stimulée pour invoquer les animaux que je veux. Et t’es un ninja, j’me trompe pas ? »

Elle déploya ses sabres et, après avoir bondi en arrière, fendit l’air avec ses lames pour en envoyer deux de vent sur le jeune ninja. Il voulait aider : bien. Elle allait se mettre en situation. Et enfin, ces maudites scolopendres viendraient à elle.

Spoiler:
 

_________________


Avant la tempête [Arata] Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Avant la tempête [Arata] Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 15:55
La réponse ne se fit pas attendre et elle fut cinglante enfin dans l'esprit du genin, mais c'est avec surprise qu'il se rendit compte que sa voix était différente. Celle qu'il avait cru être la voix de la kunoichi était en réalité celle de sa petite invocation longiforme. Elle se frotta les mains dans une serviette avant de venir à sa rencontre sous un clair de lune qui rendait la scène blafarde.
La jeune femme était plus grande qu'Arata, mais ce n'était pas difficile, elle avait de longs cheveux d'une couleur difficile à discerner sous les reflets de lune, mais c'était une couleur plutôt claire. Le regard froid comme un hiver à Yuki no kuni et l'air pas de bonne humeur du tout...
Un instant Arata hésita à faire demi-tour et rentrer chez lui comme il l'avait prévu au départ de la bibliothèque un petit quart d'heure plus tôt. Emprunt de courage, il resta alors qu'elle avançait vers lui tout en parlant de manière sèche à son petit animal sans que le genin ne puisse saisir le sens de la conversation. Puis le petit animal disparut révoquer du terrain d'entraînement.

A mesure qu'elle approchait, Arata pût mettre un nom sur le visage de la jeune femme, il l'avait vu plusieurs fois en présence de Jun Yamanaka. Pourtant, aucun d'eux n'avaient jamais conversé, seul ou en public. Visiblement, elle aussi l'avait reconnu comme étant un nakama de son frère jumeau puis elle se présenta. Enfin, elle lui sourit ce qui rassura grandement le pauvre adolescent qui commençait vraiment à flipper avec son regard glacial et son ton agressif. Il n'avait jamais vu de film de zombie, mais si cela avait été le cas il s'y serait cru. Le terrain d'entraînement en guise de cimetière et Ayumi pour représentante du monde zombie, un peu comme dans Thriller. Le sourire, lui avait suffit à lever le voile du doute et de la crainte dans l'esprit du jeune garçon:

Oui, je suis Arata et le partenaire de ton frère au Shinpuu, l'équipe numéro neuf, dit-il en serrant la main tendue de la kunoichi vers lui. Content de te connaître enfin, je t'ai souvent vu avec Jun, mais on a jamais eu l'occasion de se parler, tu cherches à maîtriser l'invocation de l'animal de ton pacte à ce que je vois, argua le genin.

Elle accepta sans sourciller son aide, mais elle se mit au travail plus vite qu'Arata ne l'avait escompté en le qualifiant de ninja et en s'attaquant tout de suite à lui. Elle espérait stimuler son chakra pour mieux invoquer ses kuchyoses et son moyen était radical. Cela devait sans doute finir ainsi, le Meikyū était rarement venu s'entraîner au terrain sans finir par combattre quelqu'un. Rinon, Keitei, Ichiryû, Aditya, Honō, Jun, Kimiko, Daiya cela en faisait une sacré paire d'adversaire et pas un combat gagné excepté celui en duo avec Jun contre Kimiko et Daiya. Bref, Ayumi elle venait de bondir en arrière et avait sans doute imbibé ses lames de chakra pour envoyer ses lames fûton vers le genin.

Dès son bond en arrière Arata s'était mis en garde en faisant lui-même un saut en arrière, première règle des distances ne jamais laisser son adversaire proche de soi lorsqu'on ne l'a pas choisi. Il eut le temps d'activer le Yōso no tōgoku, sceau d'emprisonnement de l'élément afin d'aspirer les lames de vent de la jeune femme. Ni une ni deux, il plongea sa main dans sa sacoche pour en sortir ses makibishis propulser par le fûton de la jumelle de Jun recracher par son sceau sous la forme d'un souffle unique. Le tout plein de makibishis pointus.
Et le genin signa rapidement Mouton → Serpent → Tigre lorsque trois clones apparurent à ses côtés se dispersant rapidement sur le terrain ainsi que lui-même tandis qu'Ayumi s'occupait à esquiver ou contrer les makibishis. Les clones et l'original s'étant répartis aux quatre coins du terrain. Arata espérait qu'elle ne saurait pas qui attaquer pour vaincre...

INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Avant la tempête [Arata] Empty
Dim 23 Juin 2019 - 14:39
« Yo cousine ! Tu m’as sonné ? Ya Sa… HEY MAIS OH ! »

Suguato s’enfouit rapidement pour se protéger des makibishis lancés à toute vitesse par Arata. Il venait d’apparaître, à la demande de la Sabreuse, mais apparut au pire moment possible. De son côté, l’émeraude para avec facilité les projectiles lancés par son adversaire. La scolopendre sortit sa tête de terre : il était bien plus gros que celui qu’elle réussissait à invoquer ; celui-là était de la taille d’un gros chien, mais bien plus en longueur. La voix aussi avait l’air moins ridicule, même si très banlieusarde dans son genre.

« Ca te prend souvent de me demander de venir comme ça, sans… Enfin, j’me bats pas moi ! Si tu veux les guerriers, cousine, tu dois… »
« Je n’y arrive pas. »

Elle garda les yeux rivés sur Arata qui entama une série de mûdras. Elle serra les dents en maudissant Jun d’avoir fait le tour du village pour offrir ses enseignements à tous les genins en manque de puissance qu’il croisait : voilà où ils en étaient, maintenant. Elle se retrouvait encerclée par une myriade de gosses et était sur le point de se ridiculiser.

« Ta reine m’a promis des guerriers avec lesquels me battre. J’ai beau me saigner pour invoquer ton peuple Suguato, yen n’a pas UN qui se pointe. Sauf cette espèce de ridicule limace qui hurle sur moi. J’peux savoir comment ça se fait ? »

Pendant qu’il lui répondait, elle se mit en garde, prête à attaquer. Elle ne pourrait pas tous les atteindre : qu’importe. Elle attaquerait celui qui était le plus à se droite, puis le plus éloigné de la position de là où elle se trouvait. D’abord, elle avança, en courant simplement, ses lames prêtes à frapper. Puis, une fois son coup porté, elle se retourna rapidement, composa les mûdras nécessaires pendant qu’elle tournait, puis cracha. De sa bouche, des billes de vent fusèrent vers la cible la plus éloignée.

« Tes mains sont pas très belles, cousine. Mais bref, le chakra injecté ne suffit pas. A ce que j’ai compris, ton prédécesseur… visualisait qui il voulait appeler. Genre jamais moi. Il ne demandait pas juste « une méchante scolopendre », sinon tu vas te taper toujours la même. Il voulait soit quelqu’un, soit quelque chose de très particulier. Par exemple, si t’es en grave danger, tu vas vouloir plutôt une scolopendre « capable de te sauver la vie ». Tu vois ce que je veux dire ? »
« Vaguement. »

Pas vraiment, en réalité. Elle ne comprenait pas la différence entre ce qu’elle faisait – et il avait raison, elle réclamait un guerrier – et ce qu’il lui disait de faire. Elle allait réessayer sous peu ; elle attendait juste qu’Arata se défende de son dernier assaut. Et dès qu’elle saurait ce qu’il fait, elle se détruirait les doigts une nouvelle fois.


Spoiler:
 

_________________


Avant la tempête [Arata] Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Avant la tempête [Arata] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 7:51
Ah la coquine, la jeune femme du clan Yamanaka se mettait déjà en quête de la destruction des copies conformes du Meikyū, mais se concentrer sur des cibles uniques parmi quatre dangers potentiels n'était peut-être pas la stratégie adéquat. La perte de clone pour Arata était une solution envisageable si cela lui permettait de toucher sa cible. Alors que la jeune femme s'était mise en mouvement lame au clair (de lune, joke) l'un des clones la suivit au pas de course comme une ombre suivrait son maître. Tandis que le clone étant manifestement la cible d'Ayumi se comporta comme quelqu'un qui espérait parer l'attaque en sortant un kunaï copié par la technique du kage bunshin précédemment. Néanmoins, il rata sciemment sa parade prenant directement dans l'aine le coup d'estoc de la kunoichi. Le clone ainsi sacrifié permis donc la diversion nécessaire pour que le clone lancé sur la trace de la jeune femme se place au bon endroit pour recevoir l'offensive fûton de la jeune femme à la place du clone rester à l'écart.

Quant à lui durant tout ce temps, il avait préparé les mudras nécessaires à la formation d'une anguille aux très grandes proportions composé de chakra raiton, l'animal animé grésillait de la charge électrique le composant. Gueule béante, il s'était jeté en direction du deuxième clone sacrifié face au fûton de la Yamanaka. Une fois qu'il disparut dans le néant détruit par Ayumi, l'anguille déjà lancé pris sa place alors encore à une distance très proche de la jeune femme.

Mais Arata n'en resterait pas là, son propre corps l'original connaissait parfaitement les intentions de ses clones, puisqu'elles étaient les siennes. Prêt à intervenir aussi, il s'était rapproché de la première cible d'Ayumi, positionné à courte distance de la kirijin. Il avait simplement attendu le moment propice pour mettre en place son piège. Chargeant du chakra dans l'ensemble de ses membres inférieurs et de sa voûte plantaire, il chargea plus rapidement que la normal en direction d'Ayumi et frappa de sa paume la jeune femme pour la marquer d'un sceau fuinjutsu. Un sceau de paralysie partielle, le Bubun mahi no shīru. Le genin visa le bras fort de la jeune femme qu'il pensait être son bras droit pour le paralyser complètement de l'épaule au bout des doigts...

Arata espérait avoir frappé un grand coup dans ce combat, la combinaison du sacrifice de ses clones, de l'anguille raiton et de son sceau de paralysie devrait avoir fait mouche, mais rien était moins sûr. Il était tout de même face à la sœur jumelle de Jun Yamanaka. Ami, partenaire et rival inconscient du membre du clan des sceaux aux lunettes rondes. Par sûreté, le genin se prépara à esquiver, parer ou contre-attaquer face à la jeune femme. En position de garde, il se méfiait...

L'effort stratégique du genin, allait-il avoir raison de la kunoichi ? L'ingéniosité, la malice et l'esprit vif allait-il l'emporter sur la technicité, la hargne et la puissance de la jeune femme ? Rien n'est moins sûr, mais le combat semblait devenir plutôt intéressant. Alors qu'Ayumi semblait parler à des créatures encore imaginaires ou non invoquer...


INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Avant la tempête [Arata] Empty
Dim 28 Juil 2019 - 14:51
Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attaque n’avait pas eu l’effet escompté. Elle n’avait pas eu la chance de tomber sur les bons clones dès le début – ça aurait été étonnant, cela dit, Ayumi est connue (non) pour plein de choses, mais certainement pas pour sa chance. Elle est même tout sauf chanceuse : elle a dû se battre toute sa vie pour obtenir ce qu’elle a, et ce malgré la Loi de Murphy qui s’appliquait à elle à chaque étape de ses aventures. La Loi de Murphy, pour les incultes, c’est ce formidable adage qui dit que si quelque chose peut mal se passer, alors il se passera mal. Un concept très pessimiste mais qui résume à lui-seul assez bien tout ce qu’elle avait pu entreprendre : jamais rien ne s’était déroulé sans facilité.

Pire encore, elle subissait ce qu’on appelle familièrement la Loi de l’Emmerdement Maximal, à savoir que si quelque chose se passe mal, d’autres choses viendraient ajouter de l’emmerdement à l’emmerdement. Comme ici, en fait, où son assaut totalement raté était couplé à une riposte efficace de son adversaire et à son impossibilité chronique d’invoquer ce qu’elle voulait. Emmerdement maximal.

Mais comme à son habitude, elle n’allait pas se démonter. Prendre les problèmes dans l’ordre où ils arrivent pour les résoudre de la meilleure manière possible. D’abord, une… anguille, visiblement, de foudre fonça vers elle à toute allure, en même temps qu’un des Arata. D’un mouvement souple, elle para l’anguille avec ses sabres, bien qu’elle ressentit de l’engourdissement et vite de la douleur dans ses poignets : ce n’était pas une défense optimale. Malheureusement, elle se prit de plein fouet l’assaut d’Arata, n’ayant pas le temps de se protéger des deux. Elle fut projetée un peu plus loin, les genoux au sol.

Elle releva la tête, le regard noir se posant vers son adversaire. Elle n’arrivait pas à se battre, trop concentrée par la volonté d’invoquer ses bêtes le plus rapidement et efficacement possible. Mais il était, en même temps, hors de question qu’elle se laisse battre par un gosse. Elle serra la garde de ses sabres, et se releva, les dents serrées. Elle n'arrivait plus à bouger son bras gauche.

« Très bien. »

La particularité de ses sabres était, en plus de faire du poison, de pouvoir s’étendre tels des fouets. Les dépliant, elle tenta de frapper un Arata avec son bras valide, puis une seconde fois en visant un autre clone. Tout en restant loin : il serait forcément obligé de se défendre. L’occasion pour elle de se mordre le poignet paralysé et de le poser au sol ; une fois de plus, un nuage de fumée apparut.

Mais cette fois-ci, c’était différent. Cette fois-ci, en lieu et place de la petite scolopendre un peu trop excitée se trouvait un immense Goliath de plusieurs mètres de haut, et bien plus de long. Elle l’avait fait : elle avait invoqué une énorme scolopendre ; de celles qui peuvent se battre et son efficaces.

Spoiler:
 

_________________


Avant la tempête [Arata] Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Avant la tempête [Arata] Empty
Jeu 1 Aoû 2019 - 14:22
Et il avait effectivement raison de se méfier, Ayumi la vicieuse bien qu'à terre avait su vite rebondir privée d'un bras elle avait de quoi répliquer avec le second. Une seule de ses lames étant encore maniables, elle se servit de sa jumelle pour frapper le dernier clone d'Arata. Les lames à pouvoir de la jeune femme avait visiblement la capacité de devenir des fouets d'acier diablement long. Malgré la distance qui les séparaient le clone et la lame entrèrent en contact alors que celui-ci n'eut pas le temps de parer et il disparut comme ses deux copies quelques secondes plus tôt lors du dernier assaut.
Décidément la jeune femme était coriace, elle n'en resta pas là alors que l'Arata original préparait une contre-offensive salée elle frappa à nouveau de son seul bras valide avec la lame tueuse de clone. Lui était prêt heureusement et para à l'aide d'un kunaï sorti au bon moment et de ses réflexes aiguisés la lame fouet d'Ayumi dans un 'cling' métallique et une étincelle de friction...

La parade fut tout de suite suivi des mudras composant sa technique phare composé de raiton, l'anguille électrique qui se forma puis fonça sur la jeune femme tandis qu'elle se saignait pour invoquer une invocation serpentine. Un scolopendre géant apparut dans un pouf théâtrale et Arata sentit comme une impression de déjà vu alors que son anguille allait sans doute frapper la forme monstrueuse du kuchyose d'Ayumi.

L'image d'un animal géant lui rappela tout de suite sa défaite contre une personne qui partageait le même sang que l'invocatrice. Jun l'avait battu grâce à la maîtrise de son invocation, Arata allait sans doute devoir se mettre à la page pour rivaliser avec ses mastodontes de puissance que sont les animaux ninjas invoqués. Les créatures parlantes du monde ninja lié par le sang à un invocateur était un formidable atout stratégique et une deuxième réserve de chakra indépendante pour un shinobi quel qu'il soit. Arata disposait d'une belle réserve de chakra pour son âge, mais il était loin d'égaler ceux de plusieurs de ses collègue déjà devenus chunin comme Jun. Loin aussi d'autres camarades qui l'avaient vaincu en combat. Pourtant, il ne se laisserait pas dégonflé par l'arrivée impressionnante du partenaire de la Yamanaka.
En position de garde, le genin appréciait déjà la situation il était désormais seul face à deux adversaires, situation en sa défaveur, mais le sceau de paralysie partielle drainait toujours du chakra donc Ayumi était paralysé d'un bras. Rien n'était perdu, mais rien n'était gagné. Il savait plus ou moins vers quoi tendre pour la prochaine confrontation, mais face à l'incertitude des pouvoirs cachés du scolopendre rien n'était moins sûr...

La confrontation jusqu'ici intéressante, mais à l'avantage d'Arata venait de tourner, fort de trois clones il avait en quelques secondes perdu l'ensemble de sa troupe. Et s'était vu confronter à un ennemi supplémentaire... Qui de l'invocatrice morbide ou du stratège adolescent allait l'emporter ? Suspense...

INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Avant la tempête [Arata]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: