Soutenez le forum !
1234
Partagez

Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru


Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru Empty
Mer 19 Juin 2019 - 18:55
ost : Gaunter o' Dimm
Suite lointaine de ce RP

Que peut bien se passer dans l'esprit d'un malade pour arriver à ce genre de situations ? Pourquoi l'Homme cherche-t-il autant à se surprendre ? N'est-Il destiné qu'à servir de pantin articulé, de vaisseau de chair, pour des êtres plus signifiants que lui ? Le but de l'Humanité n'est-il que d'arpenter le vaste échiquier de puissances incommensurables ?

Eh bien, selon toute vraisemblance, certains le pensaient dur comme fer.

Cela faisait des mois que les deux agents de la Brume avaient enquêté sur la disparition de Takotako, la fameuse mascotte du restaurant éponyme de Kiri. Autrefois deux Genin, ils avaient eu le temps, et l'occasion, de démontrer leurs capacités pour atteindre le grade supérieur, notamment face au titanesque Sanbi. Et pourtant, en lisant l'ordre de mission que lui avait soumis les autorités du Palais de la Brume en rénovation, Kaguya Sesshū découvrit qu'il n'avait pas oublié la moindre miette de cette journée, comme si sa réalité et ses songes s'étaient entremêlés pour ne jamais quitter l'augure. Et dans ses souvenirs, il y avait cet homme, ce « sauveur » de la faune autoproclamé, au discours étrange digne des plus froides geôles de Kiri. Cette personne, ce criminel, ce fou, avait été libéré peu de temps après son emprisonnement, les autorités de la Brume l'ayant jugé trop faible pour représenter une menace. Après tout, le kidnappeur de poulpe n'était pas un shinobi ; que pouvait-il faire contre des entités capables d'inverser le courant d'un fleuve ?

Et pourtant, cet homme remettait le couvert. Du moins, la situation le laissait entendre. De récentes rumeurs, venues de l'île Kaiba, connue pour sa Cascade Namida, mentionnaient la présence d'un nouveau groupuscule extrémiste ayant revendiqué les lieux pour de noirs desseins. Si cette fable avait subi le lourd tribut du bouche-à-oreille, une information cruciale demeurait au cœur de cette pépite : des personnes rodées au combat avaient arraché la région des mains de mercenaires pour s'en servir de quartier général. Mais ce n'était que le commencement. Depuis cet endroit stratégique, le « Parti Engagé contre la Tragédie Animale » avait déployé une propagande atypique auprès des habitants pour leur parler du monde sous le monde, enfoui dans les eaux – mais aussi de l'importance pour les animaux de vivre en toute liberté. Si les quelques paysans ayant élu domicile dans les parages craignaient davantage le fer de ces brigands que leur discours engagé, les autorités de Kiri, elles, décidèrent d'envoyer des hommes pour creuser le sujet – et agir si la situation était sur le point de dérailler. Et qui d'autres étaient mieux placés que Kaguya Sesshū et @Nō Sabaru pour enquêter sur cette affaire de tentacules ?

À deux, ils avaient amassé suffisamment de crédibilité dans le poulpe-game.

_________________

Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 13:02

Un silence pesant. L'ordre de mission, révélé à ses yeux incrédules, lui donnait l'impression d'être une blague de mauvais goût. Ses souvenirs du famélique ravisseur de Takotako et de ses revendications tarabiscotées s'étaient ravivés à la simple vue du nom PETA, l'acronyme du Parti Engagé contre la Tragédie Animale. Des activistes luttant au nom des animaux, une cause noble, sur le papier; s'ils n'en étaient pas à la parodier d'eux-mêmes, elle en serait même probablement populaire.

À moult reprises, Sabaru s'était assuré de l'authenticité du document officiel. L'administration était pourtant formelle. Il avait été choisi, aux côtés de Kaguya Sesshū, pour remettre le couvert. Les deux spécialistes des extrémistes aux carences multiples étaient fichés. Comme quoi, le sauvetage de Takotako n'avait pas eu qu'un effet positif sur leur renommée au sein de la Brume. Je ne manquerai pas de faire flamber les archives de ces deux missions, quand j'en aurai l'occasion, ne vous en faites pas, avait-il ronchonné intérieurement en quittant l'ersatz d'administration, sur les ruines du Palais écroulé.

Tout en ruminant sur sa dette — qu'il pensait pourtant effacée — auprès du Grand Dojo, le chūnin rentra chez lui pour préparer son paquetage.



***

Quelques jours plus tard, sur le port de Kaiba.

« Ces histoires de cinglés rodés au combat m'inquiètent. Mélanger déséquilibre mental flagrant et une quelconque forme de pouvoir ne donne jamais rien de bon. »

Sabaru abaissa les yeux sur son avant-bras, ses manches retroussées jusqu'aux coudes dévoilant sa peau pâle et dépourvue de ses anciennes marques fūinjutsu. Par leur absence, elles lui rappelaient son état actuel.

« Je compte sur toi, pour ce qui est de ceux qui seraient dangereux. J'ai... un peu de mal, avec mon chakra, dernièrement. »

Sa main droite caressa le manche de son sabre, emprunté au dojo en attendant la réception de sa commande auprès du forgeron. Pour ce qu'il savait en faire, l'arme s'apparentait plus à un outil de dissuasion, ou a un couteau à tartiner, qu'à une véritable lame menaçante. Pour ce qui était de se battre, Sabaru n'avait qu'une certitude: il pourrait s'occuper du ravisseur de Takotako, s'il était bien impliqué. L'inverse aurait été étonnant, de toute façon.

De quelques pas, il devança son confrère poulpologue, avant de lancer un coup d'oeil en coin dans sa direction.

« Penses-tu qu'il soit judicieux de récolter quelques témoignages par ici, avant d'aller à la cascade Namida ? »

Il n'avait pour sa part pas d'avis réellement tranché. Pour dire vrai, Sabaru ne se sentait pas investi de la passion qui l'animait lors des précédentes enquêtes endiablées qu'il avait menées. La machine, en plus d'être enrayée, serait cette fois lente au démarrage. Avec un peu de chance, le Kaguya était plus enthousiaste que lui, de quoi le carry momentanément.

Il ne saurait en être autrement, de toute évidence. Tout le monde serait impatient à l'idée d'avoir à gérer une secte végane prônant la souveraineté de divinités abyssales.


_________________
能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar


Dernière édition par Nō Sabaru le Dim 23 Juin 2019 - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations

Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru Empty
Ven 21 Juin 2019 - 16:49
ost : Gaunter o' Dimm

Ce fut avec plaisir que l'augure reposait de nouveau ses yeux sur son partenaire de libération céphalopode. Certes, ils s'étaient déjà retrouvés au sein du Grand Dojo des Sabreurs pour s'échanger des bourre-pifs en toute fraternité, mais l'évènement ne prétendait pas aux mêmes aspirations. Au vu du témoignage de – l'ancien ? – maître des chaînes, il semblait que la Résonance lui avait arraché une partie, sinon la totalité, de sa puissance d'antan. Devant cette détresse explicite, l'enfant de l'os s'interdit de commenter son impuissance – ne serait-ce parce qu'il traversait lui-même une phase similaire. Ce genre d'épreuves demandaient patience et persévérance ; et la présence d'un confrère, espérait intérieurement Sesshū, devrait pouvoir l'aider à les surmonter.

Espérons qu'ils n'ont pas eu l'idée de réveiller le cousin éloigné de Sanbi.

L'augure voulut passer sa phrase à la rigolade, mais la mention du titan aux trois queux apportait, hélas, bien trop de souvenirs néfastes dans son sillage. L'archipel de Mizu avait profondément saigné ; et sa cicatrice ne s'était toujours pas résorbée.

Si les rumeurs locales ont justifié notre départ sur cette île, je t'invite à nous frayer une place jusqu'aux poumons du village : l'auberge. Essayons de recouper les témoignages viciés par l'alcool pour en extirper une once de vérité. Je t'offre ta consommation.

Le pas assuré, Kaguya Sesshū ouvrit la marche pour traverser le micro-village portuaire, indiqué sur les cartes pour sa position stratégique, et non sa démographie. Au vu des cahutes disséminées sur le littoral, l'augure jaugea qu'une dizaine de Mizujin habitaient les lieux – grand maximum. Un terreau idéal, abruti par le manque de civilisation et donc de connaissances, pour y faire naître des histoires à dormir debout.

Lorsque les deux agents de la Brume arrivèrent devant la porte de l'auberge, un étrange papier alerta l'intérêt de l'enfant de l'os. Et il paraissait étrange pour deux raisons : la première, à cause du retard flagrant des autochtones de l'archipel vis-à-vis de la lecture ; et la seconde, à cause de la teneur même du message ainsi placardé.

Les animo pense tout com que les zumain. Il fo aréter de leur fair du mal. Vené a la cascad namida pour voir commen on pe fair pour les aidé. Il y ora de la nouriture et de la biaire gratuite pour les courajeu. Soyé nonbreu.

P.E.T.A.

Le maître du Shikotsumyaku arracha l'invitation du clou rouillé l'ayant greffé au mur. Sans le moindre commentaire – mais d'un regard explicite – il tourna la tête vers Nō Sabaru.

_________________

Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru Empty
Dim 23 Juin 2019 - 22:39

Finalement, le moteur vieillissant de l'inspecteur très littéralement déchaîné reprit assez vite. À la vue de cet avis, signé par le PETA, ses sens de prédateur s'étaient ravivés. Il ne savait se l'expliquer, mais le fait de savoir que ces énergumènes étaient tous rassemblés au même endroit, à fermenter dans le miasme abrutissant de leur bêtise, lui donnait du baume au coeur.

Le coup d'oeil échangé avec le Kaguya, il le contourna pour s'approcher du battant de la porte de l'auberge du hameau déserté. En tant que citoyen bien éduqué, il essaya tout d'abord de pousser le battant, d'actionner la poignée. Rien. Un soupir las, puis le bois de la porte fut éventré par un violent coup de la semelle renforcée des chausses du foudre de guerre, juste au niveau de la serrure. La porte, qui n'était plus qu'une planche en bois vermoulu suspendue sur un gond et demi, s'ouvrit d'elle même devant lui. Naturellement, il accepta son invitation cordiale à entrer.

L'auberge était bel et bien vide. Les quilles habitant la petite agglomération, qui semblaient avoir déchiffré le patois du PETA, avaient bel et bien rejoint le rassemblement. Il était plus que temps de quitter les lieux; mais pas avant de petits préparatifs.

« Je reviens dans quelques instants. Si tu vois quelque chose, fais semblant d'adorer les animaux — vivants, hein — et la salade. »

Sur cette sage parole, l'orageux rejoignit cette pièce étroite et sombre qui le séduisait, en quatrième vitesse. La paume de sa main gauche se mit à dégager un flux électrique continu, alors qu'il fendait l'obscurité, afin de s'éclairer dans la précipitation. Sa destination : les chambres de l'étage.

De l'extérieur, le Kaguya pût entendre des portes claquer, à intervalles réguliers ; et ce, jusqu'au violent craquement de la dernière porte, récalcitrante ou fermée à clé — il ne le saurait jamais. Le calme plat s'ensuit, jusqu'au retour du Nō... habillé en gueux. Sur ses bras trônaient les atours qu'il avait personnellement sélectionnés pour le Kaguya.


(Sesshū se trouve bien évidemment à gauche, parce que Sabaru n'allait quand même pas prendre les pires haillons)

« Voilà de quoi se fondre dans la masse. Si ils sont rodés au combat, un peu de finesse ne fera pas de mal. Hâtons nous de joindre la cascade ; si j'en crois le langage employé, ils avaient très envie d'appâter les moutons aujourd'hui. Il doit se passer quelque chose d'important. »



_________________
能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations

Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru Empty
Mar 25 Juin 2019 - 13:18
ost : Gaunter o' Dimm

La mission prenait une tournure... atypique. Depuis leur mission commune afin de sauver Takotako – la célèbre pieuvre orangée ayant fait la fortune de son restaurant – l'ex-Déchaîné avait toute la confiance de Sesshū. Nō Sabaru était compétent ; ainsi, il était facile de suivre ses plans sans craindre de tomber dans une impasse par un second temps. Hélas, même les génies ont leurs idées de bas de régime. Et lorsque l'assimilateur de foudre présenta son projet à son compagnon d'armes, celui-ci se doutait déjà de la galère dans laquelle il était doucement, mais sûrement, en train d'enfoncer sa jambe.

Saisissant ces haillons miteux au relent caractéristique, né d'une hygiène reprochable et d'un pécule insuffisant pour permettre un rachat perpétuel de nouveaux vêtements, l'enfant de l'os hésita par deux fois avant de poser le chapeau à plume sur sa chevelure d'albâtre. À force de cohabiter avec ses frères et sœurs au sein du Domaine, place forte sédentaire depuis la création du clan, Sesshū s'était habitué à un certain confort. Et, devant cette offrande empoisonnée, il craignait qu'une puce, ou un pou, ne vinssent revendiquer son scalp comme terrain de jeu pour leurs futures parties de cartes.

Nous aurions pu nous contenter de Henge..., commenta l'enfant de l'os en retirant déjà ses propres vêtements, sans aucune once de gêne, avant de les troquer pour son déguisement d'infortune. J'suppose qu'faut 'si changer d'ton, papy ? C't'une blague qu'on s'fait par chez nous, t'sais, j'commence à 'voir c't'habitude. J'vais m'appeler... Koki.

Perdant son intérêt dans le vide, l'augure réfléchit à un background crédible pour illustrer son nouveau personnage, suffisamment pitoyable pour satisfaire sa couverture, mais d'une ampleur bien dosée pour ne pas se transformer en side-kick cliché.

J'viens d'Ue, ouais. Là-bas c'dangereux, y'a des moustiques d'la taille d'un poing et des serpents qui vous gobent tout crû ! Moi, j'ai fui, pour sûr. J'aime bien les animaux, 'savez, alors j'voulais pas leur taper l'crâne d'ma botte. C'est c'qu'c'est dur, pardi ! Ça a le crâne solide, ces bêtes-là ! Comme moi, hehehe. (Sesshū s'éclaircit la gorge.) Verdict ?

Et pendant ce temps, les deux shinobi se dirigeaient déjà vers la Cascade Namida...

_________________

Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Iä, Iä, Takotako fhtagn | Ft. Nō Sabaru

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau :: Cascade Namida
Sauter vers: