Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Le... Frigogidaire ? | Ft. Chôkoku Kyouka
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 6:27 par Sinaaq

» Panséléne ~ Ayume
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 4:54 par Aburame Ayume

» Bonsoir Par... Kiri ! - [PV La Kenpei]
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 4:24 par Uzumaki Ryuji

» Restauration rapide [PV Mugen Oda[
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 3:35 par Uzumaki Ryuji

» Hidemi "Kajiya" Hashimono
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 3:07 par Hidemi Hashimono

» Jishin Lifestyle ~ Toph
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 1:56 par Chokoku Kyouka

» 03. Changer de zone
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 1:52 par Akimichi B. Hyakuzô

» Pause méditative [PV Yasei Zoku]
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 1:20 par Yasei Zoku

» Hommes et bêtes
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 0:50 par Yasei Zoku

» Comme l'a dit l'ancêtre : ensemble ! [Avengers]
[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  EmptyAujourd'hui à 0:27 par Shirō

Partagez

[Rang D libre] au travail mauvaise troupe !

Nihito Meho
Nihito Meho

[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  Empty
Mer 19 Juin 2019 - 19:46
Cela faisait un petit moment que Mého n’avait pas pointer au bureau d’Iwa. Le jeune ninja le moins actif de la cité avait préféré se concentrer sur son entrainement et son sommeil qui était pour lui d’une importance supérieur depuis quelques temps. En clair il faisait des pompes, méditait et dormait à longueur de journée . L’avantage de vivre encore avec sa famille était qu’il profitait allègrement des bons repas de sa mère qui l’attendait bien souvent alors même qu’il n’était pas encore revenu des terrains d'entrainement. Le désavantage était que sa jeune sœur prenait un malin plaisir à interrompre ses séances de méditation et de de façon toujours plus brutale pour son jeune âge. Sans le savoir la jeune fille faisait preuve d’étrange aptitude à attaquer par surprise ses opposants comme une vraie petite ninja.


Ce fut en début de semaine qu’il reçut une nouvelle convocation lui imposant de se présenter au bureau afin de remplir ses fonctions. C’était un peu à contre cœur qu’il s’y rendait, se faire remonter les bretelles par la hiérarchie n’était pas chose appréciable pour lui et il se demandait donc logiquement à quel sauce il allait se faire manger et surtout si des sanctions allaient tomber. Comme à son habitude il traversa donc les ruelles qui le menèrent jusqu’au bureau de l’ombre cœur spirituel et administratif du village, il pénétra l’immense bâtisse et se dirigea vers le bureau qui lui était indiqué. Comme lors de sa première mission, ce ne fut pas dans le bureau du kage qu’il se retrouva mais dans celui de l’un des secrétaires.


Le vieil homme ne parut pas reconnaître le jeune Genin lorsqu'il entra dans la pièce. Il était perdu dans une pile de papier presque plus grande que lui, le visage désespéré et fatigué.

Devrons nous vous convoquez à chaque fois pour que vous déniez faire face à vos responsabilité de ninja ? Jeune homme les missions font partie intégrante des taches imputés au ninja, votre travail n’est pas une simple course au combat ou à la force brute, vous devez aidez le village et ce sans vous défaire !

Son ton était sec mais calme, il n’en voulait pas particulièrement au jeune homme, il le réprimandait plus comme un père qui parlerait à son fils.

Je vous ai donc affecté à une mission de rénovation, ne voyez pas ceci comme une punition mais comme un honneur jeune homme


Le vieil homme envoya avec énergie le rouleau au visage du Genin qui l’attrapa négligemment. Il remercia l’homme et s’en alla. * Eh bien le vieux était de bonne humeur aujourd’hui … * Le Genin quitta donc le bâtiment et ouvrit le rouleau lui indiquant sa futur tâche.

Suite aux grands travaux de rénovation de la muraille entourant Iwa, lancé par le Tsuchikage, vous êtes chargé de réparer un tronçon et de remplacer les immenses portes en bois - les actuelles étant en mauvais état depuis l'assaut des mercenaires en l'an 202. Les nouvelles portes sont déjà arrivées dans un entrepôt dans iwa, et au besoin, vous pouvez demander de l'aide à une bande d'ouvriers spécifiquement attribués aux travaux sur les remparts.


Quand il disait que le combat n’était pas le seul travail d’un Genin il ne rigolait pas. Voilà qu’il mettait le ninja aux travaux d’intérêts généraux et le pire était que le Genin connaissait très bien l’un des hommes qui gérait le chantier, Nihito Reiu.


Dernière édition par Nihito Meho le Lun 22 Juil 2019 - 14:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  Empty
Sam 22 Juin 2019 - 22:46
C'était une énorme boule de tract et d'agacement qui pesait sur les entrailles du shinobi. Son père, NIHITO Reiu n'était pas ce qu'on pourrait appeler en soi un mauvais chef de famille, Mého le comparait plus à une sorte d'esprit frappeur qui passait le plus clair de son temps à son atelier ou sur les chantiers ne revenant à leur maison que durant de courte période. Par ailleur, son caractère un peu trop joviale et bout en train apportait une agitation sans nom au sein de la petite routine du Genin. Le shinobi avait été essentiellement élevé par sa mère et s'il était conscient de tout ce que son père avait put faire pour eux, son absence et son manque d'autorité avait créé une relation plus proche de la bonne connaissance que du vrai lien père-fils. * Comment une énergumène comme lui peut-il gérer une équipe ?* Cette question avait toujours taraudé le jeune ninja.. Du peu qu'il connaissait de l'individu, Reiu NIHITO n'était pas du genre à prendre ses responsabilités familiales au sérieux, il privilégiait ouvertement la fuite évitant toute forme de conflit. La seule chose qu'on ne pouvait lui retirer, était qu'il était un passionné ! Initialement ébéniste, l'homme s'était ouvert à de plus en plus de domaine entourant la construction, chose qui accaparait une grande partie de son temps. *Au moins il saura de quoi il parle cette fois.


MEME !!!! Une grande silhouette bondit de l'encadrement de la porte qui s'était ouverte en une fraction seconde. Les bras musclés de l'homme écrasaient les os du genin prit au dépourvut et incapable de se débattre. Lâche-moi le vieux ! Tenta-t-il de crier avec les dernières bouffés d'air qu'il lui restait.


L'homme posa son fils au sol et Mého put contempler son père de toute son envergure … Nihito Reiu mesurait un bon mètre quatre-vingt-cinq, bien plus massif que son fils, on voyait aisément qu'il avait un corps taillé par des années de travail acharné. Ses yeux étaient aussi sombres que ses cheveux et son visage rappelait trait pour trait celui de son fils avec quelques cernes et cicatrices supplémentaires.


Toujours aussi maigrelet mon fils, moi qui pensais que tu allais te remplumer avec l'entrainement … .


Cela faisait quelques jours qu'il n'était pas rentré auprès des siens, sous ses yeux se lisaient de larges cernes qui rappelèrent tout de même à Mého que si ce dernier ne rentrait pas souvent c'était parce qu'il se donnait corps et âme à son travail. Le point le plus important de l'apparence du chef de la famille NIHITO était cette jambe manquante, amputé à mi-tibia au cours d'une attaque Kirijin. S' il avait créé une prothèse à l'aide de ses talents lui permettant de se déplacer presque normalement au quotidien cette cicatrice était une souffrance au quotidien pour lui du fait des lésions nerveuses qui lui rappelaient de temps à autre la réalité de sa situation.


Bon, je suis rentré spécialement pour toi petit, toi et tes bras vous allez être mis au charbon et ce dès demain crois moi … L'homme avait prononcé cette phrase sur son habituel ton amusé, mais une pointe de sérieux se dégageait de sa voix. Je t'ai mis sous la tutelle de Koatsu, l'un de mes meilleurs hommes je compte sur toi pour ne pas me faire honte, je passerai te voir dans la journée si j'ai le temps. En tout cas écoute bien ce qu'il te dira et tu verras comment ce qu'on fait est important !


La fierté qui rayonnait de l'homme était éblouissante, un large sourire s'était dessiné sur son visage, sourire auquel Meho n'accorda qu'à peine un œil. Le genin acquiesça d'un petit hochement de tête alors qu'il finissait son assiette et se leva de table prenant sans tarder la direction de sa chambre. * Même quand je boss avec lui, il n'est pas là … Il est impressionnant le vieux*.


Dernière édition par Nihito Meho le Lun 22 Juil 2019 - 15:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  Empty
Ven 12 Juil 2019 - 21:02
Le chantier était exactement comme le genin se l'était imaginé au fond … Beaucoup d'hommes et quelques femmes en sieurs. Le fracas incessant des outils, des cris et des échafaudages. Le genin marchait comme perdu au milieu de ce petit univers essayant de retrouver son chemin parmi les multiples indications plus que floues que lui avait laissé son père. *Il aurait pu venir avec moi c'est immense son truc ! … * Mého s'était en effet réveillé seul chez lui, une petite lettre posée sur un meuble expliquant le départ bien plus matinal de son daron, la localisation approximative du bureau de son chef et une description approximative de ce dernier.


Toi là ! Le cri avait surgit de derrière lui le surprenant à moitié. Un air peu débrouillard, un regard ennuyé et un physique maigrichon ton père n'arrête pas de parler Mého. J'espère que tu es aussi talentueux qu'il le dit ou que du moins pas aussi handicapant que tu en as l'air … Arriver aussi tard sur ton lieu de travail est déjà un mauvais signe, est-ce-que tu sais au moins pourquoi tu es là le petit génie ?


Mého dévisagea longuement l'homme bien plus grands lui qui se dressait maintenant face à lui. Un air bourru, un visage couvert de cicatrice, quelques dents en moins venant éclaircir son sourire narquois … Le fameux Koatsu. Il était trapu bien que grand, son corps massif recouvrait le genin de son ombre tandis que l'odeur de sueur poussière et sciure de bois se faisait plus forte en sa présence. Je viens aider à la réparation du tronçons et remplacer l'une des portes non ? Son ton c'était voulu le plus neutre. Exactement le nouveau ! Bienvenue sous mes ordres maintenant suis moi ! Sa main calleuse frappa brutalement le dos genin le privant momentanément de son air.


La journée commença avec un ballet et un sceau pour le genin. Koatsu l'avait présenté relativement brièvement à l'équipe de quatre hommes qu'il avait sous ses ordres ses derniers se contentant d'à peine lever un œil vers le genin avant de se concentrer sur leur travail. Sa première mission était de tenir le lieu de travail le plus propre possible … * Possible ? * Ce n'est que balais à la main que Mého compris que cette mission était plus proche de la mission suicide que de la véritable mission . Iwa en pleine montagne s'avérait être un immense amas de caillou et à cela s'ajoutait tous les débris liés aux travaux créant ainsi la plus grande quantité de poussière jamais vu par le genin.


La journée fut longue, très longue … . Mého aurait rêvé pouvoir se poser dans un coin tranquille, mais la surveillance à son encontre était étroite et il sentait le regard distant de Koatsu peser sur ses épaules tels une épée attendant la moindre erreur pour tomber.


Eh bien je vois que le bizutage avance ! Cette voix si familière avait percé à travers le vacarme du chantier alors que l'après-midi touchait doucement à sa fin. *BIZUTAGE ?* Alors que le genin se retournait outré vers son père, il put voir Koatsu et les membres de son chantier éclater de rire à la vue du genin outré. Je pense que ça suffit Koatsu il a assez souffert non ? Et toi, aussi ! As-tu vu la moindre personne avec un balais durant la journée.



La frustration était grande dans le cœur du jeune genin, si se faire bizuté n'était pas agréable, mais le pire était qu'il était passé pour un abrutit tout au long de la journée …. Je vois que tu es un peu fâché le jeune ?! Allez, le prends pas mal viens on va prendre un verre tu as bien travaillé aujourd'hui. Le groupe d'hommes étouffa un petit fou rire. Son père lui aussi arborait un immense sourire " Je ne pourrai pas vous accompagner les gars, mon équipe m'attend, mais je suis content que vous ayez pris soin de mon Meme !" Il était déjà sur le départ tandis qu'il finissait sa phrase tout en s'éloignant de sa démarche discrètement boiteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  Empty
Mer 17 Juil 2019 - 3:13
La coupe de saké que Koatsu lui avait offert reposait nonchalamment sur l'une des tables du petit bar il groupe avait trouvé refuge. Mého assis derrière son verre observait d'un regard absent la troupe qui se donnait à d'étrange rituel et jeux dont il ne comprenait que vaguement les règles. L'ambiance générale était plus que bonne, mais la fatigue avait fini par prendre le dessus sur lui tandis qu'il piquait doucement du nez vers la table.


Alors, on s'endort le mioche ! La douleur sourde de la tape réveilla le genin en sursaut. Bois ! ça va te remettre sur pied tu verras.


L'homme en fonça le bol dans la bouche du genin encore dans le flou du réveil brusque l'obligeant à ingurgité le liquide brulant qu'il contenait. Une quinte de toux plus tard Mého put enfin voir le visage de son assaillant. Ryogo était l'une des carrures fortes de leur équipe. Des sourcils broussailleux en batailles, des yeux sombres et un sourire franc couvrait le visage bourru de l'homme. Ses yeux perdus dans les illusions de l'alcool ne regardait le genin qu'a moitié tandis que ses pommettes rougies par la boisson semblait à deux doigts de prendre feu.


C'est bien la première fois qu'on a un NIHITO, il ne quitte jamais le chantier ton daron tu le sais ça ? Allez viens nous raconter deux trois anecdotes sur lui !


Si la quête de potins de l’homme était tout à fait innocente, elle ne fit que rappeler au Genin qu’au final il connaissait bien peu son père.


Eh bien il y a quelques temps je le voyais souvent et depuis quelques années au lieu de s’occuper de sa famille il préfère passer son temps sur ses stupides chantier …


Il avait un ton détaché tandis qu'il prononçait ses mots. Au fond, il avait plus parlé pour lui-même que pour son interlocuteur mais c'est propos ne disparurent pas totalement au fond de la cohue. Si la plus part était bien trop soûl pour y prêter attention Koatsu lui, était suffisamment conscient pour saisir la profondeur de la tristesse qui habitait le genin. Il vint donc rejoindre le jeune homme qui s'était à nouveau éclipsé à l'extérieur du bar cette fois.


Tu sais, ton père ne fait que parler de vous sur le chantier … Un silence de plomb régnait dans la nuit blanche alors que le genin fixait intensément le ciel. Je vois, tu lui en veux beaucoup … S'il se donne autant c'est pour vous tu sais ? Il a vut mieux que qui qu'on que les souffrances de la guerre et la peur de perdre ses proches … C'est pour ne plus connaitre ses sensations qu'il se donne autant dans le renforcement des murs du village. Il veut bâtir des remparts forts, voir imprenable afin que vous soyez à l'abri toi ta sœur et ta mère … Il marqua une pause afin de voir la réaction du genin qui n'avait pas bougé d'un cils depuis le début de sa tirade. Tu sais la moindre des choses serait de me répondre le mioche.


Le maître de chantier appliqua une petite tape en guise de réprimande au genin qui s'effondra net sous l'impact. La chute fut violente et ce surtout du fait que le ninja n'avait émit aucun réflexe de protection pour se rattraper. L'homme se dépêcha de retourner son jeune stagiaire sur le dos afin de comprendre cette étrange situation. Ce fut son sourire niai et son visage rougis par l'alcool qui indiquèrent l'état de conscience du jeune homme. Cette unique verre avait fini par avoir raison de lui et il était maintenant totalement inconscient, ce qui eut pour mérite d'amuser grandement son chef. L'homme plaça nonchalamment le corps du ninja sur son épaule et prit la direction des résidences du villages.


Allez viens petit, je te ramène, demain on à du travail … .
Revenir en haut Aller en bas
Nihito Meho
Nihito Meho

[Rang D libre]  au travail mauvaise troupe !  Empty
Jeu 18 Juil 2019 - 19:00
Quoi de plus stressant que de se réveiller dans son lit sans aucun souvenir de la veille. Les images arrivaient par vagues floues à ses yeux tandis que sa tête semblait elle-même prise sous un casque de plomb. Quelques gémissements accompagnés de beaucoup de volonté furent nécessaire pour sortir de son lit et encore plus pour se rendre au chantier. Si le casque avait finit par disparaître après quelques minutes et un bon verre d’eau ; la fatigue elle n’était pas encore partie.

Alors toujours vivant le petit ? Ryogo regardait le genin du haut d’un échafaudage, Allez, on s’y remet petit et pas de ballet cette fois !

S’intégrer dans une chaine de travail n’était pas chose facile … Il arrivait sur un chantier déjà bien entamé, un rouage excessif presque inutile d’une machine déjà bien l’huilé. Mého n’hésita tout de même pas à se mettre au travail, il aidait du mieux qu’il pouvait au différent poste qu’il lui était attribué au fil de la matinée se donnant comme cinq afin de réussir au mieu son travail. Il n’hésitait pas non plus à se servir de ses techniques pour faire progresser le chantier augmentant le poids de son corps afin de donner des coups de marteau bien plus violent que pour un homme normal, il put ainsi accéléré de façon notable les travaux des zones où il se trouvait.


Une semaine passa ainsi ... Le Genin avait fini par trouver ses marques sur le terrain et finissait même par apprécier le chantier. Durant les premiers jours il participa au renforcement de la charpente centrale de leur zone. Déconstruire pour mieux reconstruire était le mot d'ordre des travaux. Il retirait petit à petit les zones trop abîmées, renforçait les fondations et replaçait de nouveau bloc neuf pour boucher le tout. *J'imagine que se sont les roches de la vieille. Je me demande bien ce qu'elle fou en ce moment ... * L'image du corps nu de la chef de la production de granite vint frapper Mého troublant momentanément le ninja.


Mého ne vit pas son père durant cette courte période et il n'avait d'ailleurs pas non plus cherché à le croiser. La réalité était qu'il refusait de le voir préférant plus ce concentré sur son travail que sur ce dernier qui ne semblait pas particulièrement enclin à passer voir comment il évoluait. On à bientôt fini notre zone les gars ! Il nous manque plus qu'à placer les portes et normalmenet demain c'est jour de fête ! Koatsu avait hurlé ses mots à toutes l'équipe qui répondit par des hurlements de joie non dissimulée. Mého s'avait bien ce que signifiait le mot fête pour eux et le souvenir de son premier verre était encore un peu trop frais pour le jeune ninja qui avait des hauts le cœur rien qu'a imaginé le liquide brûlant.


Les fameuses portes qu'il devait monter étaient relativement grandes, faites pour accueillir toute sorte de passage, leurs envergures n'avaient d'égale que leurs poids impressionnants. Chaque battant nécessitait l'ensemble de l'équipe pour être transporté et malgré tout le transport prenait près d'une heure depuis l'entrepôt et plusieurs heures à monter une fois sur place. Enfin ça c'était sans compter sur l'aide du jeune NIHITO! En effet Mého disposait d'une technique de sceau qui lui permettait de réduire la masse d'un objet à l'aide de sceau et si un seul sceau n'allait pas changer de façon drastique la situation, il disposait de tout son temps pour en apposé un maximum afin d'alléger drastiquement leur poids.

Ce fut au bout du dixième sceau que la différence se fit vraiment ressentir, ces portes que six hommes portaient difficilement pouvaient maintenant être soulevé par deux d'entre eux et ce sans grande difficulté. Les félicitations fusèrent tout au long de la journée grâce aux prouesses techniques du ninja. Un travail qui aurait put s'étendre sur facilement deux jours, avait été finalement fait en une après-midi permettant ainsi de mettre le chantier en avance. Ce fut en héro qu'il fut porté par ses camarades de chantier jusqu'au bar du coin le soir même et ce fut bien contre son gré qu'il avala non pas une, mais trois coupes de saké grassement payer par ces derniers.


Maintenant totalement sous le contrôle de l'alcool le genin s'adonna à toute sorte de jeux d'argent et de boisson avec ses camarades. La fête bâtit ainsi son plein pendant toute la nuit, qu'elle ne fut pas la surprise de tous les hommes lorsque Reiu lui-même arriva sur les lieux du crime. Cet homme qui avait toujours fuit les réunions d'après travail, était venu en personne passer cette soirée avec ses hommes qui furent quelques peu gênés de lui montrer dans quel état ils avaient mis son fils. Bien qu'il participa à la fête, il ne prit aucun verre et passa le plus clair de la soirée à essayer d'empêcher son petit d'en prendre d'autres, car déjà bien trop ivre pour refuser ceux qu'on lui tendait.


Ce fut une fois la nuit bien entamée que l'homme ramena son fils à leur domicile. Il marchait lentement à travers la ville observant les étoiles éclairer Iwa de leur calme lumière.


Koatsu m'a parlé de toi tu sais … . Je ne suis pas doué pour ça, mais sache que je ne vous oublis pas, ta mère, Miha et toi aussi Mého. Depuis la dernière fois j'ai peur mon fils, tous les jours je m'inquiète qu'une nouvelle attaque retentisse sur le village et que cette fois nous ne nous en tirerions pas aussi bien que la dernière fois ... Il marqua une pause. Mon père m'a toujours dit qu'avoir une famille n'est pas chose aisée dans notre monde … La guerre est une reine amère et elle règne sur nous depuis toujours. J'ai quand même tenté ma chance, j'ai épousé ta mère et eut deux magnifiques enfants … Tout se passait bien, mon monde était calme et heureux jusqu'à ce que la guerre nous rattrape. J'entends toujours les cris et les pleurs. Je sens encore le feu et le sang. Nous avons survécu à cette attaque, mais non sans peine et me voilà estropier incapable de défendre ma famille au mieux de mes capacités. Il expira doucement. Enfin bref je donne tout ce que j'ai pour vous protéger, pour construire des murs solides qui s'élèveront fièrement face aux armés ennemie… S'il te plait mon fils ne m'en veut pas.


Mého n'était qu'a moitié conscient sur les épaules de son père et rien n'indiquait qu'il était conscient ou capable de comprendre ce que son père lui disait, mais ce dernier laissa doucement sa tête reposer sur l'épaule de son paternel et se mit à ronfler doucement au rythme de la démarche.


Ta mission prend fin aujourd'hui et grâce ton aide nous avons pu finir bien plutôt que prévu tu peux être fier Mého..


Le lendemain quand Mého se réveilla, il était à nouveau dans son lit, sa tête était encore plus lourde que la dernière fois et il avait le cœur au bord des lèvres. Ses souvenirs de la veille n'étaient que flash anarchique et inconstant. Sa mission était finie, les portes étaient et la portion de muraille où il était assigné était terminé et ce même si les travaux restaient loin d'être fini sur le reste du village. * Pour le rapport, je le ferai demain …* Ce fut la seule pensée construite qu'il put émettre entre deux impulsions de migraines. Il ferma ensuite les yeux et se laissa aller au sommeil …




Ps: La technique utilisé date d'avant Résonnance, mon personnage en a perdu l'usage après, mais vu la chronologie de l'histoire cela ne devrait pas poser de soucis
Revenir en haut Aller en bas

[Rang D libre] au travail mauvaise troupe !

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: